CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE"

Transcription

1 CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE «La lumière donne la couleur et l éclat à toutes les productions de la nature et de l art ; elle multiplie l Univers en le peignant dans les yeux de tout ce qui respire.» Abbé Nollet, 1783 Une science née avec le XX e siècle 1. UNE CONTRADICTION MANIFESTE L existence d objets colorés autour de nous est en contradiction avec la loi de Wien, et donc avec une description ondulatoire de la lumière. On trouve en effet des objets rouges, des objets blancs et des objets bleus, et pourtant ils ont tous la même température Les objets qui nous entourent ne sont manifestement pas des corps noirs, et il faut donc trouver une autre explication à l origine de leur couleur. 2. QUANTIFICATION DE LA LUMIERE Deux lois pour décrire un même phénomène Cela montrait clairement que le modèle du corps noir n était pas encore abouti. Ainsi, par exemple, le physicien autrichien Paul Ehrenfest ( ) parlera de catastrophe ultraviolette pour désigner l incohérence de la loi de Rayleigh-Jeans qui mène vers une énergie rayonnée infinie lorsque la longueur d onde tend vers 0. Aussi, en 1900, un physicien allemand du nom de Max Planck ( , Prix Nobel de Physique en 1918), présente une nouvelle modélisation empirique du rayonnement du corps noir. Son modèle mathématique permet de corriger les anomalies des lois de Wien et de Rayleigh-Jeans, et correspond aux données expérimentales pour toutes les gammes de longueurs d onde, courtes, moyennes, et grandes. Confrontation de 3 modèles L énergie rayonnée par un corps noir avait trouvé sa modélisation mathématique Restait maintenant à trouver une interprétation physique de ce modèle. C est là que Planck propose une approche entièrement nouvelle du problème : L énergie rayonnée par un corps noir n est pas continue mais quantifiée : elle ne peut prendre que certaines valeurs, discrètes. Cette quantification de l énergie permet alors de faire disparaître les problèmes aux limites du spectre, et donne ainsi une description élégante du comportement d un corps noir Mais elle s avère surtout être le point de départ d une des deux révolutions scientifiques majeures du XXème siècle : la mécanique quantique. 3. RETOUR EN FORCE DE LA THEORIE CORPUSCULAIRE En 1905, dans le cadre d un article sur l effet photoélectrique qui lui vaudra le Prix Nobel de Physique en 1921, le physicien d origine suisse Albert Einstein utilise cette quantification de l énergie pour réintroduire l aspect corpusculaire de la lumière. Albert Einstein (EU, ) Nobel de physique

2 Selon lui, l énergie rayonnée sous la forme d une onde de fréquence υ peut être associée à l émission de grains d énergie appelés photons. Chaque photon d une radiation, particule sans masse, a une énergie Eph donnée par la relation de Planck : E ph = hυ = h c λ h est la constante de Planck ; h = 6, J.s. est la fréquence associée à la radiation, mesurée en hertz (Hz). c est la célérité de la lumière. est la longueur d onde de la radiation, mesurée en mètres. Eph est mesurée en joules (J). Autre unité utilisée pour l énergie : l électron-volt, tel que 1 ev = 1, J. La lumière peut donc être décrite de deux façons différentes, ondulatoire ou corpusculaire. On parle de dualité onde corpuscule. 4. QUANTIFICATION DE L ENERGIE DE L ATOME En 1913, le physicien danois Niels Bohr ( , Prix Nobel de Physique en 1922), propose un modèle quantique de l atome. Selon lui, un atome ne peut exister que dans des états bien définis (correspondant à des répartitions bien définies des électrons dans les couches électroniques), chacun d eux étant caractérisé par un niveau d énergie. Les états d énergie de l atome sont donc quantifiés. L état de plus basse énergie correspond à l état fondamental de l atome. Il est alors stable. Les autres états, d énergies plus élevées, correspondent aux états excités. L atome passe d un niveau d énergie à un niveau d énergie supérieure grâce à un gain d énergie. C est alors l un de ses électrons qui passe d une couche électronique à une couche électronique d énergie supérieure. De même, il peut y avoir perte d énergie pour passer à un niveau inférieur. Ces processus sont appelés transitions. Modélisation d'une transition Lorsqu un atome est ionisé sous la forme d un cation, l énergie qui lie l électron perdu à l atome est nulle. Les niveaux d énergie de l atome ont donc des valeurs négatives. 5. MOLECULES ET QUANTIFICATION Tout comme pour un atome, l énergie d une molécule est quantifiée. Toutefois, les niveaux d énergie de la molécule sont beaucoup plus proches les uns des autres, notamment en raison des nombreux mouvements possibles de la molécule (rotation autour des liaisons covalentes simples, vibrations des atomes les uns par rapport aux autres). 6. TRANSITION ET PHOTON On associe à une transition, un photon d énergie Eph égale à la différence d énergie E entre le niveau final et le niveau initial de la transition (différence d énergie entre l énergie de la couche d arrivée et celle de la couche de départ d un électron). E ph = ΔE = E final E initial Dans le cadre de la dualité onde-corpuscule, ce photon correspond à une onde de longueur d onde donnée par la relation : λ = hc ΔE 2

3 Couleur d un objet à l état condensé L interprétation de la couleur d un objet se fait généralement en deux temps : L objet reçoit un rayonnement incident dont certaines radiations peuvent correspondre à des transitions d énergie des atomes ou molécules de la surface de l objet. Ces radiations sont donc absorbées. Les atomes ou molécules de la surface de l objet sont alors dans un état excité, instable. Ex : Les radiations ne permettant pas de transitions traversent la surface de l objet, et sont généralement converties en énergie thermique, ce qui échauffe l objet. Les atomes ou molécules instables se désexcitent par émission de photons correspondant à des transitions vers l état fondamental. Ces émissions se font dans toutes les directions disponibles. On parle de diffusion de la lumière, qui explique qu on puisse voir un objet de n importe quelle direction. Sur le spectre d émission de l objet, on observe des bandes colorées, intervalles de longueurs d onde correspondant aux nombreuses transitions vers l état fondamental. La neige Toute la lumière est diffusée, rien n est absorbé. Le charbon Aucune lumière n est diffusée, tout est absorbé. Un objet vert Du vert est essentiellement diffusé. Un objet magenta Du bleu et du rouge sont essentiellement diffusés. 3

4 Un objet rouge Du rouge est essentiellement diffusé. Le verre Pourquoi le verre est-il transparent? Un objet gris Toutes les couleurs sont diffusées à intensité égale mais pas maximale. Une partie est absorbée. Dans le cas d objets réfléchissants, l émission se fait dans une direction privilégiée. On parle alors de réflexion de la lumière. Un objet ne réémet pas toute la lumière qu il reçoit. Il en soustrait une partie sous forme de chaleur. On parle là de synthèse soustractive des couleurs. La lumière que l œil reçoit de l objet résulte de la superposition des radiations émises par cet objet. On parle là de synthèse additive des lumières colorées. En synthèse soustractive, les couleurs primaires sont le magenta, le cyan et le jaune, alors que les couleurs secondaires sont le bleu, le vert et le rouge. C est le contraire en synthèse additive. La désexcitation peut se faire en passant par un état intermédiaire. L objet émet alors deux photons, dont généralement un seul est visible. On a alors affaire aux phénomènes de fluorescence et de phosphorescence (Dans ce cas, la désexcitation ne se fait pas instantanément). A l état gazeux, les spectres d émission et d absorption sont des spectres de raies. Chien fluorescent 4

5 Changer de couleur en changeant de lumière La couleur perçue d un objet correspond à la lumière que l œil reçoit de cet objet. Elle dépend donc également de la lumière reçue par l objet, et donc de la lumière incidente. Ainsi, un objet jaune en lumière blanche peut être vu jaune également sous une lumière jaune, mais vert sous une lumière verte, rouge sous une lumière rouge, et noir sous une lumière bleue. Couleur d un objet Citron sous différents éclairages Lumières froides La chimie peut également être à l origine d une émission de lumière. Un corps peut être une source primaire de lumière sans pour autant être chauffé. L excitation nécessaire à l émission d une «lumière froide» a alors différentes origines, autres que l absorption d un photon. Ainsi, certaines méduses émettent de la lumière par bioluminescence, un processus mettant en jeu des réactions biochimiques. Matériau sonoluminescent Méduse Il est également possible de créer de la lumière au sein d un objet par bioluminescente sonoluminescence, en le soumettant à des ondes sonores (ou plus précisément ultrasonores). Plus généralement, certains objets soumis à une contrainte, quelle qu elle soit, peuvent, lorsque les conditions sont favorables, émettre de la lumière. Certains bonbons, par exemple, sont triboluminescents. 5

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

Cours n 16 : Physique quantique

Cours n 16 : Physique quantique Cours n 16 : Physique quantique 1) Nature corpusculaire de la lumière La lumière peut être vue sous deux aspects : ondulatoire et corpusculaire. Dans ce chapitre nous allons étudier l aspect corpusculaire.

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée 2 novembre 2012 Sources de lumière colorée Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 4 3 Lumière et ondes électromagnétiques 5 4 Couleur des corps

Plus en détail

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière CH03 CH04 Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 5 3 Lumière et ondes électromagnétiques

Plus en détail

I LE TRANSFERT D ENERGIE PAR RESONANCE (RET, RESONANCE ENERGY TRANSFER)

I LE TRANSFERT D ENERGIE PAR RESONANCE (RET, RESONANCE ENERGY TRANSFER) Page : 4/ 77 I LE TRANSFERT D ENERGIE PAR RESONANCE (RET, RESONANCE ENERGY TRANSFER) La luminescence peut se définir comme une émission de lumière (photons) par une molécule luminescente (fluorophore,

Plus en détail

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5 1 ere S Chapitre 4 : Les émissions de lumières colorées Thème Observer BO Notions et contenus Sources de lumière colorée Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc. Domaines

Plus en détail

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule???

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? II.1.a. Nature ondulatoire (onde) Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques

Plus en détail

Les échecs de la physique classique

Les échecs de la physique classique Les échecs de la physique classique La mécanique quantique : pourquoi est-elle nécessaire? Au début du XXième siècle, de plus en plus d expériences n étaient pas en accord avec la physique qui était établie

Plus en détail

lumière polychromatique : plusieurs radiations ; exemple : mercure

lumière polychromatique : plusieurs radiations ; exemple : mercure Chapitre 3 : Sources de lumières colorées I. Différentes sortes de sources sources chaudes : étoile, lampe à filament, feu sources froides : laser, lampe à économie d'énergie, tube fluorescent rappel :

Plus en détail

1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE. Notions et contenus. Interaction lumière-matière : émission et absorption.

1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE. Notions et contenus. Interaction lumière-matière : émission et absorption. FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE Type d'activité Activité-cours. Notions et contenus Interaction lumière-matière : émission et absorption. Quantification des

Plus en détail

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température Sources de lumière colorée Accompagnement 1 ère S Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence Tout corps chaud émet des rayonnements. Au début, ces derniers appartiennent

Plus en détail

I. Absorption et émission quantique

I. Absorption et émission quantique CHAPITRE N 2 PARTIE D TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE TS I. Absorption et émission quantique 1. Quantification des niveaux d énergie Les niveaux d énergie d un atome sont quantifiés, ils ne peuvent pendre

Plus en détail

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température?

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température? Chapitre II : Sources de lumières colorées Et la lumière fut! Outre le Soleil qui éclaire notre planète, il existe une grande diversité de sources lumineuses, des ampoules classiques aux DEL en passant

Plus en détail

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants 2. QCM a.!= c " b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption a. 5,45

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV ACTIVITÉS 1 LE SPECTRE ÉLECTROMAGNÉTIQUE 2 ASPECT ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE 3 ASPECT CORPUSCULAIRE DE LA LUMIÈRE 1 Activité 1 OBJECTIF

Plus en détail

Séance de révision 1 Chapitre 1 Exercice I Exercice II plus grande droite échelle 1/2 Chapitre 2 Exercice I

Séance de révision 1 Chapitre 1 Exercice I Exercice II plus grande droite échelle 1/2 Chapitre 2 Exercice I Accompagnement 1 ère S Séance de révision 1 Chapitre 1 Détermination par utilisation des relations de conjugaison À travers une vitrine, Alex regarde des badges sur la sauvegarde de l environnement et

Plus en détail

Sources de lumières colorées

Sources de lumières colorées Sources de lumières colorées 5h Quelles sont les différentes sources de lumière et comment fonctionnentelles? 1) Différencier les sources lumineuses Activité : Des sources lumineuses différentes Les sources

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LA LUMIÈRE

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LA LUMIÈRE Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LA LUMIÈRE SOMMAIRE Mais qu est-ce que la lumière? I. Présentation générale II. Réfraction et dispersion III. Ondulatoire vs corpusculaire IV. Le photon,

Plus en détail

Bibliographie. P.H. Communay «physique quantique» Groupe de recherche et édition. Berkeley «Cours de physique» vol 4 : Méca quantique Armand Colin

Bibliographie. P.H. Communay «physique quantique» Groupe de recherche et édition. Berkeley «Cours de physique» vol 4 : Méca quantique Armand Colin Mécanique Quantique Frédéric Le Quéré Equipe de Chimie Théorique Labo de Modélisation et Simulation Multi Echelle Bât Lavoisier, bureau K35 (3ème étage) lequere@univ-mlv.fr Bibliographie P.H. Communay

Plus en détail

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière.

La lumière. Exemple : La Lune, les planètes et un miroir sont des sources secondaires de lumière. La lumière I- Les sources de lumière La lumière est émise par des sources de lumière. Certaines sources produisent leur propre lumière, ce sont les sources primaires de lumière. Il existe deux types de

Plus en détail

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE TaleS / P15 İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE 1/ LA DUALİTÉ ONDE-PARTİCULE : Activité 15.1 a Dualité onde-particule de la lumière : Les phénomènes de diffraction et d interférences s expliquent par

Plus en détail

Matière microscopique : une description quantique est nécessaire

Matière microscopique : une description quantique est nécessaire Chapitre 3 Matière microscopique : une description quantique est nécessaire I Spectres d absorption et d émission (observation de la lumière émise ou absorbée par une espèce chimique donnée) 1) xpériences,

Plus en détail

I. Synthèses colorées

I. Synthèses colorées Chap. II 1. La synthèse additive Les cônes sont des cellules permettant à l œil de voir les couleurs. Il en existe trois types et chacun d eux est sensible à une couleur différente : bleu, rouge ou vert.

Plus en détail

Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4

Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4 Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP4 Essayons de répondre aux questions suivantes : comment peut-on obtenir de la lumière blanche à partir de lumières colorées? comment peut-on obtenir une lumière

Plus en détail

1- Ondes et particules

1- Ondes et particules 1- Ondes et particules Le premier thème du programme de Tle S, le thème «Observer», s intéresse à la problématique des ondes et de l interaction entre les ondes et la matière. Ce thème se situe dans le

Plus en détail

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE JC DELAUNAY BIOPHYSIQUE UE 3A LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE La lumière désigne les rayonnements électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire compris dans des longueurs d'onde

Plus en détail

CQFR physique 3 : Les couleurs

CQFR physique 3 : Les couleurs CQFR physique 3 : Les couleurs 1) La est une polychromatique, c est à dire une constituée de la superposition d une infinité de rayons lumineux colorés appelés radiations monochromatiques. 2) Une radiation

Plus en détail

Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule

Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule Chapitre 14 : Dualité onde corpuscule Dualité onde-particule Photon et onde lumineuse. Particule matérielle et onde de matière ; relation de de Broglie. Interférences photon par photon, particule de matière

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE 1 CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - INTRODUCTION L'interaction de la lumière avec la matière est à l origine de la majeur partie des phénomènes électriques, magnétiques, optiques et

Plus en détail

t en em gn a Modèle de Bohr TS p m cco A

t en em gn a Modèle de Bohr TS p m cco A Accompagnement Modèle de Bohr TS Table des matières 3 4 Objectifs Savoir que l'énergie de l'atome est quantifiée Connaître et exploiter la relation entre énergie et fréquence, connaître la signification

Plus en détail

SOURCES DE LUMIÈRE COLORÉE

SOURCES DE LUMIÈRE COLORÉE Chapitre 3 SOURCES DE LUMIÈRE COLORÉE A. Le programme Notions et contenus Domaines des ondes électromagnétiques. Couleur des corps chauffés. Loi de Wien. Interaction lumière-matière : émission et absorption.

Plus en détail

Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite

Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite Nom Prénom :.. Classe : 1S- Devoir commun de Physique-Chimie 1S (1H30) Calculatrice interdite Exercice 1 (5 points) : Ne pas se fier à la couleur On dispose d un poivron et d un poivron. On réalise les

Plus en détail

Interactions lumière-matière

Interactions lumière-matière Interactions lumière-matière La lumière est une source immédiate de connaissance du monde qui nous entoure. Pourtant, c est un «objet» physique particulièrement complexe que les physiciens n ont eu de

Plus en détail

TP4: La lumière... onde ou particules?

TP4: La lumière... onde ou particules? TP4: La lumière... onde ou particules? 1. Les sources de lumière: Les lampes à incandescence sont constituées par un filament métallique porté à haute température par le passage d un courant électrique.

Plus en détail

Chapitre 9 : Dualité onde-particule

Chapitre 9 : Dualité onde-particule Chapitre 9 : Dualité onde-particule 1. Ondes ou particules? 1.1. Aspect ondulatoire de la lumière Dans son «Traité de la lumière», Christian Huygens interprète la lumière comme la propagation d une onde.

Plus en détail

STRUCTURE DE L ATOME :

STRUCTURE DE L ATOME : STRUCTURE DE L ATOME : L atome est constitué d un noyau (association de protons et de neutrons) autour duquel des électrons se déplacent. Le numéro atomique noté Z correspond au nombre de protons dans

Plus en détail

Vision et couleurs. NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET

Vision et couleurs. NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET NOM : Prénom : CONTEXTE DU SUJET Un élève de classe explique à ses camarades qu il est daltonien. Il existe plusieurs formes d anomalies. Lui ne peut pas distinguer le rouge et le vert. Comment le cerveau

Plus en détail

Activité Sources de lumière

Activité Sources de lumière Activité Sources de lumière La lumière est émise à partir de sources, qui présentent des caractéristiques très différentes selon leur constitution. Avant d'examiner la description de la lumière et sa propagation

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT 1. Conversion thermique de l énergie solaire L énergie solaire reçue par rayonnement peut être convertie en énergie thermique. Cette conversion est mise en œuvre,

Plus en détail

GENERALITES SUR L OPTIQUE

GENERALITES SUR L OPTIQUE GENERALITES SUR L OPTIQUE I. INTRODUCTION L optique est le domaine de la physique qui s intéresse aux propriétés de la lumière. L œil n est sensible qu aux radiations visibles mais l utilisation d autres

Plus en détail

Notions et Contenus :

Notions et Contenus : Couleur des objets Sommaiire -I- La lumière. -------------------------------------------------- 2 1. Sources de lumière. (voir DE) ---------------------------------------------- 2 2. Analyse de la lumière.

Plus en détail

Première partie : modèle de l atome et tableau périodique des éléments

Première partie : modèle de l atome et tableau périodique des éléments Première partie : modèle de l atome et tableau périodique des éléments Introduction A. Analyse élémentaire B. Modèle de l atome : électrons, nucléons, isotopie ; mole, nombre d Avogadro ; édifices moléculaires,

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

Optique 3 Aspect corpusculaire de la lumière

Optique 3 Aspect corpusculaire de la lumière Optique 3 Aspect corpusculaire de la lumière Lycée Polyvalent de Montbéliard - Physique-Chimie - TSI 1-2016-2017 Contenu du programme officiel : Notions et contenus Dualité onde-particule pour la lumière

Plus en détail

Chapitre 5. Dualité onde-corpuscule. 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière Expérience de Hertz (1887)

Chapitre 5. Dualité onde-corpuscule. 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière Expérience de Hertz (1887) Chapitre 5 Dualité onde-corpuscule 5.1 Aspect corpusculaire de la lumière 5.1.1 Expérience de Hertz (1887) Une plaque de zinc montée sur un électroscope est chargée, puis éclairée par la lumière émise

Plus en détail

Chapitre 2 : Spectre des Hydrogénoïdes et Modèle de BOHR.

Chapitre 2 : Spectre des Hydrogénoïdes et Modèle de BOHR. L1 - CHIM 110 - ATOMES ET MOLECULES Cours de Thierry BRIERE PREMIERE PARTIES : LES ATOMES Chapitre 2 : Spectre des Hydrogénoïdes et Modèle de BOHR. Cette page est mise à disposition sous un contrat Creative

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation Toute l information sur l univers provient de la lumière qui arrive jusqu

Plus en détail

«Personne ne comprend réellement la mécanique quantique.» Richard Feynman, 1967

«Personne ne comprend réellement la mécanique quantique.» Richard Feynman, 1967 La Mécanique Quantique La Mécanique Quantique «Personne ne comprend réellement la mécanique quantique.» Richard Feynman, 1967 La mécanique quantique est mathématiquement très complexe. Cependant, on peut

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS

CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS CHAPITRE 3 : LES COULEURS DES OBJETS Lycée International des Pontonniers Septembre 2016 I. Synthèse additive des couleurs 1. Couleur spectrale et couleur perçue a. Lumière blanche Définition : on appelle

Plus en détail

Description de la lumière LASER

Description de la lumière LASER Description de la lumière LASER Décrire la lumière produite par un LASER fait nécessairement appel aux quatre domaines principaux de l optique moderne. 1- Optique géométrique Faisceau cohérent très faiblement

Plus en détail

THÉORIE QUANTIQUE. Systèmes à l échelle atomique et subatomique

THÉORIE QUANTIQUE. Systèmes à l échelle atomique et subatomique THÉORIE QUANTIQUE Systèmes à l échelle atomique et subatomique Propriétés physiques des corps à notre échelle (conductivité, magnétisme, couleur, ductilité, etc ) Relations entre lumière et matière Théorie

Plus en détail

Chapitre 3 Spectroscopie RAMAN. Spectroscopie RAMAN

Chapitre 3 Spectroscopie RAMAN. Spectroscopie RAMAN Spectroscopie RAMAN I. Introduction: La spectroscopie Raman (du nom de Sir C.V. Raman, prix Nobel de physique en 1930) est une spectrométrie optique mettant en évidence les vibrations moléculaires et ainsi

Plus en détail

Formulaire de révisions en Physique-Chimie

Formulaire de révisions en Physique-Chimie Formulaire de révisions en Physique-Chimie Formules 1 ère S Table des matières 1 Couleurs et vision 3 1.1 Vergence C d une lentille... 3 1.2 Relation de conjugaison... 3 1.3 Grandissement... 3 1.4 Synthèse

Plus en détail

Points essentiels. Découverte accidentelle. Introduction. Observations de Lenard. L étude de Lenard 8/10/10

Points essentiels. Découverte accidentelle. Introduction. Observations de Lenard. L étude de Lenard 8/10/10 Points essentiels Observations expérimentales Échec de la théorie ondulatoire Explication quantique Expérience de Millikan La dualité onde-corpuscule 1 Découverte accidentelle Introduction L effet photoélectrique

Plus en détail

MASC 3 ème partie : Microscopies

MASC 3 ème partie : Microscopies MASC 3 ème partie : Microscopies Programme : Microscopies électroniques (et techniques associées) Microscopie à force atomique Format : 6 cours, 5 TD, 2 TP Fascicule MASC 3 : Microscopies Microscopies

Plus en détail

Fiche professeur. Interaction lumière matière : émission, absorption

Fiche professeur. Interaction lumière matière : émission, absorption Fiche professeur THEME du programme : Observer Sous-thème : Sources de lumière colorée Interaction lumière matière : émission, absorption Type d activité : Activité documentaire avec débats-bilan, exercices.

Plus en détail

Introduction à la physique quantique

Introduction à la physique quantique La mécanique quantique a été élaborée dans la première moitié du XX siècle. Les bases essentielles sont été posées entre 1900 (Planck) et 1925(Schrödinger). Le cours de première année pose ces bases conceptuelles

Plus en détail

TP 2de Spectre démission et d absorption

TP 2de Spectre démission et d absorption TP 2de Spectre démission et d absorption EXPERIENCE 1 : SPECTRE DE LA LUMIERE BLANCHE La plage colorée observée sur l écran est appelée : ---------------------------------------------------------- Définition

Plus en détail

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé Exercice 1 : Pendule de torsion Le but de l exercice est de déterminer le moment d inertie d une tige homogène par rapport à un axe qui lui est perpendiculaire en son milieu et la constante de torsion

Plus en détail

APPLICATION DE LA SPECTROSCOPIE ELECTRONIQUE AUX COMPOSES DE COORDINATION

APPLICATION DE LA SPECTROSCOPIE ELECTRONIQUE AUX COMPOSES DE COORDINATION 1 APPLICATION DE LA SPECTROSCOPIE ELECTRONIQUE AUX COMPOSES DE COORDINATION CHAPITRE I SPECTROSCOPIE ELECTRONIQUE I - INTRODUCTION Dans une molécule, les transitions électroniques ont lieu dans la région

Plus en détail

Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui

Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui Thème 6 : l'énergie Chap 4 Mécanique quantique I Ondes ou particules? I.1 La lumière L'énergie de la lumière est transportée par des photons qui présentent un aspect particulaire (les photons) et ondulatoire

Plus en détail

Chapitre 4 : Rayonnements et particules

Chapitre 4 : Rayonnements et particules 1. Définitions Chapitre 4 : Rayonnements et particules Un rayonnement (ou radiation) est l émission ou la transmission d'énergie transportée par une onde électromagnétique (ou OEM) ou une particule (proton,

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE Chapitre I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - DEFINITION La spectroscopie est l étude du rayonnement électromagnétique émis, absorbé ou diffusé par les atomes ou les molécules. Elle fournit des

Plus en détail

TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE

TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE , Chapitre 11 TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE Terminale S I - TRANSFERT QUANTIQUE D'ENERGIE 1) Quantification de l'énergie d'un atome (rappels de PS) Les niveaux d énergie d un atome ne peuvent prendre que

Plus en détail

Correction exercices chapitre 2.

Correction exercices chapitre 2. Correction exercices chapitre 2. Exercice 1p38. 1. La rétine. 2. Les cônes. 3. Trois sortes. Bleu, rouge et vert. 4. Rouge, bleue et verte. Exercice 2p38. 1. Il y a trois types de cônes, le rouge, le vert

Plus en détail

I. Spectroscopie UV-visible

I. Spectroscopie UV-visible CHAPITRE N 8 PARTIE A SPECTRE UV-VISIBLE ET SPECTRE INFRAROUGE TS I. Spectroscopie UV-visible 1. Introduction à la spectroscopie La spectroscopie est une technique d analyse de la matière basée sur l étude

Plus en détail

Allgemeine Optique Einführung AlgO1f HS-09-10

Allgemeine Optique Einführung AlgO1f HS-09-10 Allgemeine Optique Einführung AlgO1f HS-09-10 BASES DE L OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Aujourd hui, l optique est principalement l ensemble des phénomènes perçus par l oeil. La cause de ces phénomènes a été étudiée

Plus en détail

Chapitre 5 - Le photon

Chapitre 5 - Le photon Chapitre 5 - Le photon Manuel pages 78 à 95 Choix pédagogiques Avec la loi de Wien, le chapitre 4 a abordé l aspect énergétique du rayonnement lumineux, étudié plus en détail dans ce chapitre. On explique

Plus en détail

IMAGERIE MÉDICALE. I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien.

IMAGERIE MÉDICALE. I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien. IMAGERIE MÉDICALE I Quelques techniques d imagerie médicale. II Les ondes électromagnétiques. III La loi de déplacement de Wien. I Quelques techniques d imagerie médicale. Activité documentaire : Citer

Plus en détail

Thème : HABITAT Sous-thème : Gestion de l énergie dans l habitat Chapitre H1 : Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Thème : HABITAT Sous-thème : Gestion de l énergie dans l habitat Chapitre H1 : Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Thème : HABITAT Sous-thème : Gestion de l énergie dans l habitat Chapitre H1 : Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Thème 1 : HABITAT. Sous-thème : GESTION DE L'ENERGIE DANS L'HABITAT Notions

Plus en détail

1 Physique des rayonnements :

1 Physique des rayonnements : SPECROSCOPIE DES NÉBULEUSES À ÉMISSION E DES ÉOILES 1 Physique des rayonnements : 1.1 La loi de Plank et ses petites sœurs : Ces relations permettent de décrire le flux lumineux à partir de la longueur

Plus en détail

I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse.

I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse. Terminale S Partie B : Comprendre : lois et modèles Chapitre 15 : Un peu de physique quantique. I. Dualité onde/photon : une onde lumineuse. Savoir que la lumière présente des aspects ondulatoire et particulaire.

Plus en détail

Lumière Et Couleur. Gérard Mantoux Février 2014

Lumière Et Couleur. Gérard Mantoux Février 2014 Définition de la Lumière et de la couleur Lumière Et Couleur Gérard Mantoux Février 2014 La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain. Leurs longueurs d'ondes sont comprises

Plus en détail

La première série, découverte par Balmer (visible), comprend quatre raies démission :

La première série, découverte par Balmer (visible), comprend quatre raies démission : 11 CHAPITRE II SPECTROSCOPIE ATOMIQUE Une bonne partie de nos connaissances actuelles sur la constitution des atomes et des molécules provient d expériences dans lesquelles la lumière et la matière s influencent

Plus en détail

FICHE 1 - Atomistique

FICHE 1 - Atomistique FICHE 1 - Atomistique STRUCTURE DE LA MATIÈRE Atomes Caractéristiques Particules Nombre Charge Masse Nucléons = A Noau Protons Z e =1, 610 19 C m p 1, 6725.10 27 kg A Z X + Neutrons A-Z Nulle m n 1, 6745.10

Plus en détail

avec h = 6, J s

avec h = 6, J s Caractéristiques générales de la spectroscopie Interaction avec la matière Une onde électromagnétique est caractérisée par sa fréquence qui la relie àson énergie par la relation de Planck : ΔE = hν avec

Plus en détail

Chapitre Opt-2 La couleur des objets. Les couleurs sont-elles dans les objets ou dans la lumière qui les éclaire?

Chapitre Opt-2 La couleur des objets. Les couleurs sont-elles dans les objets ou dans la lumière qui les éclaire? Chapitre Opt-2 La couleur des objets Les couleurs sont-elles dans les objets ou dans la lumière qui les éclaire? I ETUDE DE LA LUMIERE DU SOLEIL I 1. Décomposition de la lumière I 1. a) Expérience historique

Plus en détail

«L éclairage dans l habitat»

«L éclairage dans l habitat» 1STL-TC Date : «L éclairage dans l habitat» Thème du programme : Habitat Type d activités : Point cours Extrait BOEN : Sources lumineuses. Flux lumineux ; longueur d onde ; couleur et spectre. Sous-thème

Plus en détail

EPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 1 heure

EPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 1 heure EPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 1 heure Questions obligatoires Exercice n 1: Pendule simple Un solide assimilé à un point matériel M de masse m = 50 g est relié à un fil inextensible de longueur l. Il est

Plus en détail

Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min

Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min Séquence 2 : 5 heures + Evaluation 45 min SL5 Pourquoi les objets sont-ils colorés? 1 ère Capacités Connaissances Support Compétences Séance 1 Réaliser la décomposition de la lumière blanche par un prisme

Plus en détail

Fiche N 5-1 : La couleur : synthèse additive et soustractive

Fiche N 5-1 : La couleur : synthèse additive et soustractive La couleur On a vu (fiche 1-1) que la lumière n est perceptible que par la surface qu elle touche. Les ondes de la lumière sont en partie absorbées et en partie réfléchies par cette surface touchée. Les

Plus en détail

N 3 p 36: La perception des couleurs

N 3 p 36: La perception des couleurs N 3 p 36: La perception des couleurs 1. a. La radiation monochromatique est bleue. b. Les cônes mis en jeu sont les cônes sensibles aux lumières bleue, verte et (rouge?). Les cônes sensibles au bleu présentent,

Plus en détail

II) MODÈLE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE

II) MODÈLE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE CHAPITRE P3 MODÈLE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE I) RAPPELS I.1. Lumière monochromatique, lumière polychromatique I.2. Propagation de la lumière II) MODÈLE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE II.1. Expérience II.2.

Plus en détail

Spectroscopie du Soleil

Spectroscopie du Soleil Spectroscopie du Soleil Niveau - Seconde Objectif Déterminer les longueurs d onde de certaines raies d absorption dans une partie du spectre du Soleil. Identifier les entités chimiques présentes dans la

Plus en détail

~ 780 nm à ~ 390 nm [Rouge Violet] non-visible: radio / -onde / IR ]

~ 780 nm à ~ 390 nm [Rouge Violet] non-visible: radio / -onde / IR ] Onde sonore = onde mécanique de compression d'un milieu (la propagation nécessite un milieu) Onde lumineuse = onde électromagnétique (la propagation peut se faire dans le vide) associée au déplacement

Plus en détail

U2 - Etude de l étoile GLIESE

U2 - Etude de l étoile GLIESE U2 - Etude de l étoile GLIESE PARTIE 1 : COMPOSITION DE LA CHROMOSPHERE DE L ETOILE GLIESE Les zouzous ont profité de leur voyage sur Terre pour faire une analyse spectrale de leur étoile à l aide d un

Plus en détail

1. Théorie de la thermographie

1. Théorie de la thermographie 1. Théorie de la thermographie 1.1 Introduction Le domaine du rayonnement infrarouge et les techniques de thermographie associées sont souvent méconnus des nouveaux utilisateurs de caméra infrarouge. Cette

Plus en détail

Exercice I: Induction électromagnétique.

Exercice I: Induction électromagnétique. lasse : Matière: SG Physique Exercice I: Induction électromagnétique. Un cadre carré AE, de surface S 0.01m et renfermant une résistance R, est placé dans un champs magnétique uniforme de vecteur induction

Plus en détail

Document 1 : Constatations expérimentales

Document 1 : Constatations expérimentales Approche documentaire : L EFFET PHOTOÉLECTRIQUE En 1887, Henrich Hertz qui travaille alors sur la production d ondes électromagnétiques afin d apporter une confirmation expérimentale à la théorie de James

Plus en détail

Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses

Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses Vision Industrielle Lumière et sources lumineuses Plan du cours La lumière Cours de Vision Industrielle Nicolas Vandenbroucke 2 La lumière Définitions Lumière La lumière est un ensemble d ondes électromagnétiques

Plus en détail

Nom : Prénom : Classe : 1 ère S Date :... (/20)

Nom : Prénom : Classe : 1 ère S Date :... (/20) Nom : Prénom : Classe : 1 ère S Date :... (/20) UNE LED BLANCHE Doc 1 : Une des manières de créer des diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) blanches consiste à utiliser un matériau phosphorescent

Plus en détail

O2. Sources de lumières colorées

O2. Sources de lumières colorées O2. Sources de lumières colorées Mise en situation Pourquoi tous les objets n ont- ils pas la même couleur? Pourquoi des lampes «blanches» différentes vendues dans le commerce ne semblent pas de la même

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière

Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière Dualité onde-corpuscule Pour la lumière Au XV II e siècle, deux écoles s affrontent afin de modéliser la propagation lumineuse Newton avec une approche corpusculaire de la lumière Fresnel avec un concept

Plus en détail

Niveaux d énergie et transitions pour l atome d hydrogène. A la première série, découverte par Balmer (visible), correspondent les raies d émission :

Niveaux d énergie et transitions pour l atome d hydrogène. A la première série, découverte par Balmer (visible), correspondent les raies d émission : 8 CHAPITRE II SPECTROSCOPIE ATOMIQUE I - INTRODUCTION L'objet de la spectroscopie atomique est de mesurer et d'expliquer les longueurs d'onde lumineuses : soit émises par des atomes excités, c'est la spectroscopie

Plus en détail

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 12 : Lumière d étoile p1/6 CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse

Plus en détail

TD 13 CAP PACES intéraction onde matière. Intéraction onde matière. E ph = h

TD 13 CAP PACES intéraction onde matière. Intéraction onde matière. E ph = h Structure des rayonnements Intéraction onde matière Pour notre présentation, on considérera le modèle corpusculaire de la lumière, le modèle ondulatoire s appliquant préférentiellement aux phénomènes de

Plus en détail

TP SPECTRES. ATELIER n 1 : EFFET D UN FILTRE

TP SPECTRES. ATELIER n 1 : EFFET D UN FILTRE 1 TP SPECTRES Certaines étoiles nous apparaissent plutôt bleu (cas de Rigel), d autres plutôt rouge (cas de Bételgeuse). Les lumières émises par les étoiles sont donc différentes. Dans ce TP on cherche

Plus en détail