AVANCÉE SUR LA RÉCESSION SÉLECTION DE CAS ESTHÉTIQUES UTILISANT STRAUMANN EMDOGAIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AVANCÉE SUR LA RÉCESSION SÉLECTION DE CAS ESTHÉTIQUES UTILISANT STRAUMANN EMDOGAIN"

Transcription

1 AVANCÉE SUR LA RÉCESSION SÉLECTION DE CAS ESTHÉTIQUES UTILISANT STRAUMANN EMDOGAIN

2

3

4 SOMMAIRE EDITORIAL 2 INTRODUCTION 3 MEMBRES DU JURY 6 CAS 1 10 Dr Robert Carvalho da Silva, D.D.S., M.S., Ph.D. Dr Julio Cesar Joly, D.D.S., M.S., Ph.D. Dr Paulo Fernando Mesquita de Carvalho, D.D.S., M.S. CAS 2 12 Dr Robert Levine, D.D.S. CAS 3 14 Dr Robert Levine, D.D.S. CAS 4 16 Ken Akimoto, D.D.S., M.S.D. CAS 5 18 Dr Mark I. Gutt, D.M.D. CAS 6 20 Dr Eunseok Eugene Oh, D.D.S. Dr. Vincent J. Iacono, D.M.D. CAS 7 22 Dr med. dent. Andreas Hofmann, M.Sc. CAS 8 24 Dr Ion Zabalegui, M.D. CAS 9 26 Paul G. Luepke, D.D.S., M.S. CAS Dr Bjørn Greven Dr Bernd Heinz CAS Dr Ira Paul Sy, D.D.S., M.S., Dip. Periodontics

5 2 EDITORIAL Chères lectrices, Chers lecteurs, C est avec un grand plaisir que nous vous présentons le résultat du concours des cas esthétiques, compilé dans cet ouvrage intitulé recueil de cas esthétiques. L une des motivations les plus fréquentes du traitement des récessions gingivales est de nature esthétique. Le patient veut des dents non seulement saines, mais également belles, avec une ligne gingivale harmonieuse. Dans ce contexte, l objectif de cet ouvrage est de montrer les résultats esthétiques exceptionnels que l on peut obtenir en utilisant Straumann Emdogain conjointement aux procédures chirurgicales connues pour le traitement de la récession gingivale. En tant que membres du jury, l évaluation des nombreux cas reçus s est avérée très enrichissante. En même temps, le grand nombre et la remarquable qualité des cas soumis ont rendu l évaluation anonyme et le processus de sélection d autant plus difficiles. Le très grand intérêt suscité par ce concours, et le recueil de cas esthétiques qui en résulte, montrent indubitablement que la préoccupation majeure en parodontologie est passée, aussi bien pour le patient que pour le professionnel, de la réussite purement fonctionnelle du traitement chirurgical à l obtention d un résultat esthétique stable et durable. Nous profitons de ces lignes pour remercier chaleureusement tous les participants de leur intérêt et de leurs efforts pour ce concours de cas esthétiques. Même si seul un nombre limité de cas pouvait être publié dans cet ouvrage, nous espérons que la participation en elle-même a été une expérience gratifiante pour toutes les personnes ayant pris part au concours. Salutations confraternelles, Les membres du jury

6 3 INTRODUCTION On appelle récession gingivale l exposition des racines dentaires provoquée par la perte de tissus gingivaux et /ou la rétraction du bord gingival de la couronne dentaire. L un des principaux facteurs provoquant le développement d une récession gingivale, en particulier chez les sujets jeunes, est le traumatisme tissulaire induit par un brossage dentaire trop vigoureux. 1 Les autres facteurs associés aux défauts de récession sont notamment : une déhiscence de l os alvéolaire, un facteur anatomique prédisposant, la parodontite et le traitement orthodontique. 1 En 1985, P. D. Miller propose une classification des récessions qui permet de prédire de manière relativement fiable le résultat du traitement, quelle que soit la procédure sélectionnée. 2 Classe I de Miller La récession n atteint pas la ligne mucogingivale. On n observe aucune perte de tissus mous interdentaires ni d atrophie osseuse. Le recouvrement complet de la récession est possible. Classe II de Miller La récession atteint ou dépasse la ligne mucogingivale. On n observe aucune perte de tissus mous interdentaires ni d atrophie osseuse. Dans ce cas également, le recouvrement complet de la récession est possible. Classe III de Miller La récession atteint ou dépasse la ligne mucogingivale. On observe une légère atrophie des tissus mous interdentaires (perte partielle de la papille interdentaire) et une atrophie osseuse. Seul un recouvrement partiel de la récession est possible.

7 4 Classe IV de Miller On observe une perte des tissus durs parodontaux (os) et des tissus mous tout autour de la dent, ou une malformation marquée de la dent. La prévisibilité du traitement chirurgical est faible. En février 2008, l Académie européenne de parodontologie (EAP, European Academy of Periodontology), l une des commissions permanentes de la Fédération européenne de parodontologie (EFP, European Federation of Periodontology), a convié 73 chercheurs et experts cliniques internationaux pour une conférence de consensus, organisée sur cinq jours, ayant pour thème la «parodontologie contemporaine». La conférence comprenait plusieurs ateliers, et les travaux ont été synthétisés dans un document de consensus publié dans le Journal of Clinical Periodontology. 3 Le substitut osseux Straumann Emdogain, qui est la formule commerciale du dérivé de la matrice amélaire (EMD, enamel matrix derivative), a constitué l un des principaux aspects abordés dans le cadre de l atelier sur l ingénierie des tissus parodontaux et la régénération parodontale. Cet atelier a conclu que l application de Straumann Emdogain ou l utilisation de greffes de tissu conjonctif (GTC) en association avec des procédures de lambeau d avancement coronaire (LAC) augmente la probabilité d obtention d un recouvrement radiculaire complet des récessions de classe I et II de Miller. D un point de vue pratique, ces techniques doivent être envisagées conjointement à celle du LAC afin d augmenter la probabilité d un recouvrement radiculaire complet. 4 Les patients présentant une récession gingivale peuvent souffrir d hypersensibilité radiculaire, développer des caries radiculaires et un défaut esthétique. L esthétique n est certes pas une indication médicale, mais constitue l une des raisons les plus fréquentes de traitement de la récession. En effet, les patients veulent non seulement des dents belles et saines, mais aussi une ligne gingivale harmonieuse. Les 11 cas présentés dans ce recueil de cas sont les lauréats de la campagne Growth Against Recession. Il s agissait d un concours de cas international évaluant le naturel du résultat esthétique de procédures de recouvrement radiculaire utilisant Straumann Emdogain. Les cas soumis ont fait l objet d une évaluation très rigoureuse par un jury international de sept experts du domaine de la chirurgie parodontale. Le jury était composé du Professeur Giovanni Zucchelli, du Professeur Stephan Hägewald, du Professeur Alain Borghetti, du Professeur Anton Sculean, du Docteur Michael K. McGuire, du Docteur Thomas G. Wilson et du Professeur Véronique Benhamou (nous vous invitons à consulter la page 6 pour de plus amples informations sur tous les membres du jury). L évaluation s appuyait sur une fiche de notation mise au point et aimablement fournie par le Professeur Giovanni Zucchelli. Cette fiche repose sur les travaux scientifiques antérieurs 5 du Professeur Zucchelli et sur son expertise professionnelle dans le domaine de la parodontologie

8 5 esthétique. La fiche de notation garantit que tous les experts ont pris en compte les mêmes paramètres lors de l évaluation : Confluence invisible concernant la contiguïté de la zone traitée et des tissus mous adjacents Harmonie des teintes entre le site traité et la gencive adjacente Profil correctement festonné du bord gingival des dents adjacentes (contour) Alignement de la jonction mucogingivale Quantité adaptée de tissus kératinisés Obtention du recouvrement radiculaire Épaisseur des tissus mous Complexité du cas Dans les pages qui suivent, vous trouverez des cas cliniques dans lesquels les praticiens ont utilisé Straumann Emdogain conjointement à un lambeau d avancement coronaire (LAC), une greffe de tissu conjonctif (GTC) et une tunnellisation pour le traitement de récessions unitaires ou multiples. Pour de plus amples informations sur Straumann Emdogain, n hésitez pas à contacter votre représentant Straumann local. Information légale Exclusion de responsabilité pour les articles rédigés par des auteurs externes : les articles contenus dans ce recueil de cas esthétiques, ont été écrits par des auteurs externes. Ils ont été systématiquement évalués et soigneusement sélectionnés par l éditeur (Institut Straumann AG, Bâle). En tout état de cause, ces articles reflètent l avis du ou des auteur(s) concerné(s) et, par conséquent, ne coïncident pas nécessairement avec l avis de l éditeur. L éditeur ne garantit également pas la nature exhaustive, exacte ou correcte des articles rédigés par des auteurs externes publiés dans le présent recueil de cas esthétiques. Les informations fournies dans les descriptions des cas cliniques, notamment, ne sauraient se substituer, pour un cas individuel, à une évaluation par un spécialiste dentaire qualifié. Par conséquent, tout dentiste orientant son traitement en fonction des articles publiés dans le présent recueil de cas esthétiques le fait sous sa propre responsabilité. Les articles publiés dans le présent recueil de cas esthétiques sont protégés par la loi relative aux droits d auteurs et ne peuvent pas être réutilisés, dans leur totalité ou en partie, sans l autorisation expresse de l éditeur et du (ou des) auteur(s) concerné(s). Straumann et toutes les autres marques commerciales et logos mentionnés dans le présent ouvrage sont des marques déposées de Straumann Holding AG et /ou de ses sociétés affiliées. Les dénominations sociales et noms de marques tierces qui sont éventuellement mentionnées peuvent être des marques déposées ou par ailleurs protégées, même si cela n est pas spécifiquement indiqué. L absence d une telle indication ne doit par conséquent pas être interprétée comme autorisant la libre utilisation d un tel nom.

9 6 MEMBRES DU JURY Véronique Benhamou, B.Sc., D.D.S., Cert. Paro., FADI, FPFA B.Sc./ D.D.S. à l Université de McGill, Canada Formation de troisième cycle à l École de médecine dentaire de Goldman de l Université de Boston, MA, États-Unis 1989 Diplôme de spécialité en parodontologie et chirurgie implantaire Lauréate du prix W.W. Wood d excellence en enseignement dentaire et du prix AAP d excellence en enseignement de parodontie et pour le tutorat dans cette discipline Membre de l International Team for Implantology (ITI) Professeur agrégée et directrice du Département de parodontologie de l Université de médecine dentaire de McGill, Canada Cabinet privé spécialisé en régénération osseuse et en chirurgie parodontale esthétique Alain Borghetti, DCD, DSO, DUO 1971 Diplôme de chirurgie dentaire, Département d odontologie de l Université d Aix- Marseille, France Auteur de nombreux essais et articles de recherches cliniques en France et à l international Auteur de l ouvrage «Chirurgie plastique parodontale» Président scientifique de la Société française de parodontologie et d implantologie orale Représentant de la Fédération européenne de parodontologie Professeur de parodontologie au Département d odontologie de l Université d Aix-Marseille, France Cabinet privé de parodontologie et d implantologie

10 7 Dr Stephan Hägewald, PD Diplôme de Dentisterie, Charité Berlin (Freie Universität Berlin), Berlin, Allemagne 1991 PD (titre de thèse : «Experimentelle Untersuchung zum Verhalten sekretorischer Antikörper nach oraler Immunisierung») Programme de recherche DAAD, Département d immunologie microbienne, Institut Pasteur, Paris Auteur de diverses publications scientifiques et cliniques, chercheur en parodontie (traitement, chirurgie et régénération), spécialisation en immunologie et en pathogenèse parodontales Professeur assistant au Département de parodontologie à Charité Berlin (Freie Universität Berlin), Berlin, Allemagne Michael K. McGuire, D.D.S. Licence de psychologie, Université de Baylor, Waco, TX, États-Unis D.D.S. et Diplôme de parodontie de l Université de médecine dentaire d Emory, Atlanta, GA, États-Unis Auteur de plus de cinquante articles scientifiques et de chapitres d ouvrages consacrés à la parodontologie Membre de plusieurs équipes éditoriales, dont celles des revues «Journal of Periodontology» et «International Journal of Periodontics and Restorative Dentistry» Maître de conférences auprès d auditoires nationaux et internationaux Lauréat des prix Robinson Regeneration, Clinical Research et Master Clinician de l Académie américaine de parodontologie Diplôme du Conseil américain de parodontologie Président de nombreuses organisations de dentisterie, dont l Académie américaine de parodontologie et la Fondation pour l académie américaine de parodontologie

11 8 Pr Anton Sculean, D.M.D., M.S., Ph.D. Études de dentisterie, Université Semmelweis, Budapest, Hongrie D.M.D, Formation de troisième cycle en parodontologie, Münster, Allemagne (Docteur en médecine dentaire) et Collège royal de médecine dentaire M.S., Aarhus, Danemark, Spécialiste de la Société allemande de parodontologie (DGP, Deutsche Gesellschaft für Parodontoloigie) Ph.D., Université de Homburg, Allemagne Plus de 150 publications dans des revues soumises à un examen par des pairs Professeur et président du Département de Parodontologie, Université de Berne, Suisse Lauréat du prix Anthony Rizzo de l Association internationale pour la recherche dentaire Doctorat honoris causa (DRhc) de l Université de Semmelweis, Budapest, Hongrie et de l Université Victor Babes, Timisoara, Roumanie Thomas G. Wilson, Jr, D.D.S D.D.S., Université de médecine dentaire du Tennessee 1974 Diplôme de parodontie, École de médecine dentaire de Washington Diplôme du Conseil américain de parodontologie Professeur clinicien associé, Université du Texas à la Faculté dentaire de San Antonio/Collège de dentisterie Baylor, TX, États-Unis Auteur de plusieurs ouvrages récompensés, dont «Dental Maintenance for Patients with Periodontal Diseases», «ITI Dental Implants : Planning, Placement, Restoration, and Maintenance» et «Periodontal Regeneration Enhanced» Rédacteur en chef de Quintessence International, Rédacteur du Journal of Periodontology Pr Giovanni Zucchelli, D.D.S., Ph.D. Doctorat de dentisterie Ph.D. de biotechnologie médicale appliquée à la dentisterie Membre actif de la Fédération européenne de parodontologie Vice président de la Société italienne de parodontologie Membre de l équipe éditoriale de l European Journal of Aesthetic Dentistry Auteur d un ouvrage consacré à la chirurgie plastique des tissus mous Professeur de parodontologie, Université de Bologne, Bologne, Italie

12 9

13 10 CAS 1 DESCRIPTION En juin 2008, une patiente de 26 ans, en bonne santé, non fumeuse (NF) nous consulte pour le traitement de plusieurs récessions gingivales de classe I de Miller, affectant en particulier le maxillaire, et d une profondeur allant de 1,5 à 6 mm. La préoccupation principale de la patiente était d améliorer l esthétique générale, mais elle se plaignait également d une hypersensibilité radiculaire cervicale. Après la phase éducative du traitement, lors de laquelle la patiente a appris à contrôler la plaque, l examen clinique et radiographique n a révélé aucune perte d os proximal. La première procédure a été effectuée sur les dents 12 à 24, puis, un mois plus tard, nous avons traité le défaut unitaire de la dent 14. La patiente a été suivie pendant les 21 mois suivants. D après nos observations, nous avons obtenu un recouvrement radiculaire à 100 % de tous les défauts (le bord gingival se trouve au niveau de la jonction amélo-cémentaire ou légèrement coronaire). La patiente est contente du résultat clinique esthétique et ne présente aucun signe d hypersensibilité cervicale.

14 Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3 Fig. 7 Fig. 8 Fig. 9 Fig. 13 Fig. 14 Fig. 15 FIGURES Fig. 4 : Gros plan sur la vue latérale du côté gauche (dents 23 25). L épaisseur et la quantité de tissus kératinisés sont moins importantes qu autour de la deuxième prémolaire adjacente. Fig. 5 : Gros plan sur la dent 14 avec défaut unitaire. Fig. 6 : Élévation d un lambeau dans la zone antérieure. La papille est désépithélialisée afin de créer un lit du tissu conjonctif pour le lambeau d avancement coronaire. On procède à une dissection apicale profonde afin d éliminer la tension du lambeau. Fig. 1 : Sourire disharmonieux de la patiente, avec irrégularités gingivales. Fig. 2 : Aspect clinique préopératoire du maxillaire. Contrôle optimal de la plaque. Tous les défauts sont de classe I de Miller, allant de 1,5 à 6 mm de profondeur, et la papille remplit complètement les espaces proximaux. Fig. 3 : Gros plan sur la région antérieure du maxillaire (dents 12 22). La dent 11 est légèrement inclinée. Fig. 7 : Vue latérale du côté supérieur gauche dans lequel on pratique des incisions obliques pour façonner le lambeau. Noter l incision paramarginale distale autour de la dent 25. Fig. 8 : Une greffe de tissu conjonctif est placée et suturé au-dessus des dents 23 et 24 en raison de l étendue de leur défaut et du profil des tissus mous. Fig. 9 : Après débridement mécanique suivi du conditionnement radiculaire avec PrefGel (EDTA 24 %), on ap-

15 Fig. 4 Fig. 5 Fig. 6 Fig. 10 Fig. 11 Fig. 12 Fig. 16 Fig. 17 Fig. 18 plique Emdogain sur toutes les racines et sous la greffe. Fig. 10 : Les lambeaux sont avancés en direction coronaire jusqu au niveau de la jonction amélo-cémentaire et stabilisés avec des points de matelassier verticaux. Fig. 11 : Vue latérale des lambeaux coronaires suturés (23 25). Fig. 12 : On applique Emdogain sur les bords gingivaux pendant 5 minutes afin de favoriser la cicatrisation des tissus mous. Fig. 13 : Vue de la dent 14 immédiatement après l intervention, avec le lambeau d avancement coronaire associé à une greffe de tissu conjonctif et à l application d Emdogain. Ce site a été traité un mois après la première intervention chirurgicale. Fig. 14 : Sourire harmonieux de la patiente 21 mois après la chirurgie. Fig. 15 : Aspect clinique postopératoire du maxillaire 21 mois après la chirurgie. Fig. 16 : Gros plan sur la région antérieure (dents 12 22) montrant un recouvrement radiculaire complet. Fig. 17 : Gros plan sur la région latérale gauche (dents 23 25) montrant un recouvrement radiculaire complet et une augmentation des dimensions gingivales (largeur et épaisseur). Fig. 18 : Gros plan sur la dent 14 montrant un recouvrement radiculaire complet 20 mois après la chirurgie.

16 11 AUTEUR & COAUTEURS Dr Robert Carvalho da Silva, D.D.S., M.S., Ph.D D.D.S, Université Fédérale d Uberlândia, Minas Gerais, Brésil 1997 Diplôme en Parodontologie, Association de dentisterie brésilienne/section de Brasilia 2002 Master of Science en Parodontologie, École Dentaire de Piracicaba/Université de Campinas, São Paulo, Brésil 2004 Ph.D. en Parodontologie, École Dentaire de Piracicaba/Université de Campinas, São Paulo, Brésil 2005 Premier lauréat de la première édition du prix E Bud Tarson, décerné par l AAP Auteur et coauteur de plusieurs publications nationales et internationales Auteur de l ouvrage «Reconstrução tecidual estética : procedimentos plásticos e regenerativos periodontais e peri-implantares» Professeur à l Institut Implanteperio recherche et formation avancée en dentisterie, São Paulo, Brésil Cabinet privé à l Institut Implanteperio, São Paulo, Brésil Dr Julio Cesar Joly, D.D.S., M.S., Ph.D D.D.S., École Dentaire de Piracicaba /Université de Campinas, São Paulo, Brésil 1999 Master of Science en Parodontologie, École Dentaire de Piracicaba/Université de Campinas, São Paulo, Brésil 2002 Ph.D. en Parodontologie, École Dentaire de Piracicaba/Université de São Paulo, Brésil Auteur et coauteur de plusieurs publications nationales et internationales Auteur de l ouvrage «Reconstrução tecidual estética : procedimentos plásticos e regenerativos periodontais e peri-implantares» Professeur à l Institut Implanteperio recherche et formation avancée en dentisterie, São Paulo, Brésil Cabinet privé à l Institut Implanteperio, São Paulo, Brésil Dr Paulo Fernando Mesquita de Carvalho, D.D.S., M.S D.D.S., Université Alfenas, Alfenas, Brésil 1997 Diplôme de chirurgie maxillofaciale, Université Alfenas, Alfenas, Brésil 1999 Diplôme en parodontologie, Université São Paulo/section de Ribeirão Preto 2006 Master of Science en Parodontologie, São Leopoldo Mandic/Campinas, São Paulo, Brésil Auteur et coauteur de plusieurs publications nationales et internationales Auteur de l ouvrage «Reconstrução tecidual estética : procedimentos plásticos e regenerativos periodontais e peri-implantares» Professeur à l Institut Implanteperio recherche et formation avancée en dentisterie, São Paulo, Brésil Cabinet privé à l Institut Implanteperio, São Paulo, Brésil

17 12 cas 2 DESCRIPTION Une patiente de 50 ans, non fumeuse, consulte avec une récession vestibulaire de 8 mm à la dent 23. On relève une récession de classe II de Miller. La patiente refuse le traitement orthodontique visant à corriger l enconbrement antérieur. La première phase du traitement consiste notamment en un traitement parodontal non chirurgical. On procède à un débridement radiculaire complet avec aplanissement de la surface radiculaire, suivis de l application de Straumann Prefgel (2 minutes) afin de préparer la racine à l application de Straumann Emdogain. La racine est parfaitement rincée et séchée à la soufflette avant d appliquer Emdogain. On réalise des incisions au niveau de la jonction amélo-cémentaire afin de créer un pédicule mésial et distal, puis on effectue des incisions de décharge verticales et l on élève un lambeau d épaisseur partielle. Les pédicules individuels ainsi créés sont ensuite suturés ensemble en un pédicule double. On utilise la zone palatine de la prémolaire maxillaire gauche comme site donneur pour la greffe de tissu conjonctif sous-épithélial. Après prélèvement, le greffon est suturé aux papilles interproximales et latéralement afin de le stabiliser. On applique Emdogain sur la GTC et dans le vestibule avant de positionner le greffon pédiculé double en coronaire. On réalise une incision de décharge périostée afin de pouvoir positionner le pédicule en coronaire et procéder à une suture sans tension par-dessus la GTC. Le pédicule est intentionnellement positionné légèrement en coronal par rapport à la jonction amélo-cémentaire. À douze jours, la cicatrisation est excellente. À 3 mois, on obtient un recouvrement radiculaire à 100 %, avec une profondeur de sondage de 0,5 mm au milieu de la face vestibulaire de la dent 23. On observe une augmentation du niveau d attache gingival.

18 Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3 Fig. 7 Fig. 8 Fig. 9 Fig. 13 Fig. 14 figures Fig. 1 : Présentation d une patiente de 50 ans en bonne santé, non fumeuse, avec une récession au niveau de la dent 23. On mesure 0 mm de gencive kératinisée et une perte d attachement vestibulaire de 8 mm. On note un défaut de récession de classe II de Miller. Fig. 2 : Gros plan sur la zone de la dent 23. Fig. 3 : Après débridement radiculaire complet, on applique PrefGel pendant 2 minutes. On applique Emdogain sur la surface radiculaire après un rinçage de 30 secondes et séchage à la soufflette. Fig. 4 : On réalise des incisions au niveau de la jonction amélo-cémentaire, afin de créer un pédicule mésial et distal, ainsi que des incisions de décharge verticales. On élève un lambeau d épaisseur partielle par dissection profonde du vestibule. Fig. 5 : Les deux pédicules individuels ont été modelés et reposent passivement dans le vestibule. Fig. 6 : On applique à nouveau Emdogain sur la surface radiculaire. Le pédicule double a été créé en suturant ensemble les deux pédicules.

19 Fig. 4 Fig. 5 Fig. 6 Fig. 10 Fig. 11 Fig. 12 Fig. 7 : Le site donneur. Fig. 8 : Le greffon final mesure 10 7 mm. Fig. 9 : La GTC est suturée afin de stabiliser le greffon. On applique Emdogain sur la GTC avant de positionner le pédicule double en coronaire. Fig. 10 : On réalise une incision de décharge périostée afin de permettre une suture sans tension. Fig. 12 : Cliché du palais maxillaire gauche 12 jours après l intervention. Fig. 13 : Cliché 12 jours après l intervention de la dent 23. Fig. 14 : 3 mois après l intervention. On a obtenu un recouvrement radiculaire à 100 % avec une profondeur de sondage de 0,5 mm au milieu de la face vestibulaire de la dent 23. Fig. 11 : Le pédicule double est positionné en coronaire et suturé.

20 13 AUTEUR Dr Robert Levine, D.D.S B.S. Université du Maryland, College Park 1981 D.D.S. de l École de médecine dentaire de l Université Temple 1984 Diplôme en parodontologie, École de médecine dentaire de l Université de Pennsylvanie, États-Unis Diplomé du Conseil américain de parodontologie Membre associé de l ITI (International Team for Implantology), Bâle, Suisse Membre associé du College of Physicians, Philadelphie, États-Unis Président émérite du service de parodontologie d Albert Einstein Medical Center ( ) Professeur d enseignement clinique en 3 ème cycle au département de Parodontologie et Implantologie orale à l École de dentisterie Kornberg de l Université Temple Professeur associé d enseignement clinique en parodontologie au département d études de 3 ème cycle en Parodontologie, prothèse parodontale et implantologie de l École de médecine dentaire de l Université de Pennsylvanie Membre du comité d édition du «Journal of Periodontology» ( ), de «Clinical Implant Dentistry and Related Research», de «The Compendium of Continuing Education in Dentistry», et de «Inside Dentistry» Cabinet privé à temps plein spécialisé dans la pose chirurgicale des implants dentaires, les procédures de chirurgie plastique buccale esthétiques, la thérapie régénérative, l orthodontie de l adulte et la médecine buccale Auteur et coauteur de plus de 50 articles sur des thèmes liés à la parodontologie, aux implants dentaires, au traitement orthodontique et parodontal et à la médecine buccale ; a également contribué à 6 manuels

21 14 cas 3 Description Un patient de 58 ans, non fumeur, nous consulte en se plaignant principalement d une récession et d une sensibilité radiculaire à la dent 13. À l examen, la dent 13 présente une perte d attache vestibulaire de 4 mm. On utilise la technique de greffe de tissu conjonctif à pédicule double (GTCPD) en raison de la largeur de la papille interproximale. On procède à un débridement radiculaire complet avec aplanissement de la surface radiculaire, suivis de l application de Straumann Prefgel (2 minutes) afin de préparer la racine à l application de Straumann Emdogain. La racine est parfaitement rincée et séchée à la soufflette avant d appliquer l Emdogain. On réalise des incisions au niveau de la jonction amélo-cémentaire afin de créer un pédicule mésial et distal, puis on effectue des incisions de décharge verticales et l on élève un lambeau d épaisseur partielle. Les pédicules individuels ainsi créés sont ensuite suturés ensemble en un pédicule double. Emdogain est à nouveau appliqué sur la surface radiculaire et dans la zone vestibulaire avant le placement de la greffe de tissu conjonctif. La greffe est prélevée au palais supérieur droit (zone des prémolaires) et suturé avec du Plain Gut 5.0 au niveau de la jonction amélo-cémentaire. On réalise une incision de décharge périostée afin de pouvoir positionner le pédicule en coronaire et procéder à une suture sans tension pardessus la GTC. Le pédicule est intentionnellement positionné légèrement coronaire par rapport à la jonction amélo-cémentaire. À la visite des 5 mois, la dent 13 présente une excellente harmonie des teintes et une parfaite cicatrisation des tissus mous. Les profondeurs de sondage sont <1 mm sur l aspect labial, sans saignement au sondage ni sensibilité. On a obtenu un recouvrement radiculaire complet.

22 Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3 Fig. 7 Fig. 8 Fig. 9 figures Fig. 1 : Présentation d un défaut de récession de classe I de Miller sur la dent 13. Fig. 2 : La surface radiculaire préparée. Fig. 3 : Emdogain est immédiatement et judicieusement appliqué sur la surface radiculaire. Fig. 4 : Tracé de l incision permettant de créer un pédicule double. Fig. 5 : Les deux papilles ont été réunies par des sutures en Plain Gut 5.0 avec une aiguille très fine P-2. Fig. 6 : On applique à nouveau Emdogain sur la surface radiculaire. Fig. 7 : La greffe de tissu conjonctif est prélevé au palais supérieur droit et suturé avec du Plain Gut 5.0 au niveau de la jonction amélo-cémentaire. Le pédicule double suturé repose passivement en apical de la greffe. Fig. 8 : Le greffon pédiculé double a été positionné coronairement après incision de décharge périostée dans le vestibule.

23 Fig. 4 Fig. 5 Fig. 6 Fig. 10 Fig. 11 Fig. 12 Fig. 9 : Le site palatin donneur dans la région linguale des prémolaires 15 et 14. Fig. 10 : Cliché 2 semaines après l intervention du site palatin donneur. Fig. 12 : À 5 mois ; les tissus mous de la dent 13 présentent une excellente harmonie des teintes et une parfaite cicatrisation. Fig. 11 : Cliché 2 semaines après l intervention de la dent 13.

24 15 AUTEUR Dr Robert Levine, D.D.S B.S. Université du Maryland, College Park 1981 D.D.S. de l École de médecine dentaire de l Université Temple 1984 Diplôme en parodontologie, École de médecine dentaire de l Université de Pennsylvanie, États-Unis Diplomé du Conseil américain de parodontologie Membre associé de l ITI (International Team for Implantology), Bâle, Suisse Membre associé du College of Physicians, Philadelphie, États-Unis Président émérite du service de parodontologie d Albert Einstein Medical Center ( ) Professeur d enseignement clinique en 3 ème cycle au département de Parodontologie et Implantologie orale à l École de dentisterie Kornberg de l Université Temple Professeur associé d enseignement clinique en parodontologie au département d études de 3 ème cycle en Parodontologie, prothèse parodontale et implantologie de l École de médecine dentaire de l Université de Pennsylvanie Membre du comité d édition du «Journal of Periodontology» ( ), de «Clinical Implant Dentistry and Related Research», de «The Compendium of Continuing Education in Dentistry», et de «Inside Dentistry» Cabinet privé à temps plein spécialisé dans la pose chirurgicale des implants dentaires, les procédures de chirurgie plastique buccale esthétiques, la thérapie régénérative, l orthodontie de l adulte et la médecine buccale Auteur et coauteur de plus de 50 articles sur des thèmes liés à la parodontologie, aux implants dentaires, au traitement orthodontique et parodontal et à la médecine buccale ; a également contribué à 6 manuels

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE www.uemc.es Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Connaitre les disciplines théoriques et maîtriser

Plus en détail

Nos patients appartiennent à l ère d Internet. Ils

Nos patients appartiennent à l ère d Internet. Ils Stratégie esthétique : comprendre pour simplifier Mithridade Davarpanah, Serge Szmukler-Moncler, Philippe Rajzbaum, Thierry Degorce Le but de cet article est de montrer deux cas a priori similaires qui

Plus en détail

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Auteur_ Dr David S. Frey, États-Unis Fig. 1a Fig. 1b _La méthode traditionnelle pour corriger un sourire gingival avec

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

La beauté d un sourire en santé. Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel.

La beauté d un sourire en santé. Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel. La beauté d un sourire en santé Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel. Pourquoi se préoccuper de la perte de dents? Lorsqu on s imagine perdre nos dents, la

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire Faculté de Chirurgie Dentaire de Garancière PAROdOnTOLOgiE de 2 jours Modules 1 et 2 [Paris], Modules 3 et 4 [Marselle]

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016)

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) 1 er Séminaire : UE 1 : Les maladies parodontales : étiopathogénie, diagnostic et plan de traitement. UE 2 : La phase étiologique de la thérapeutique

Plus en détail

tissulaire sur spécimens aménagement humains 8-9- 10 mars, 2012 CNFCO formateurs: Dr. Axel Kirsch Prof. Dr. Dr. Rolf Ewers

tissulaire sur spécimens aménagement humains 8-9- 10 mars, 2012 CNFCO formateurs: Dr. Axel Kirsch Prof. Dr. Dr. Rolf Ewers aménagement tissulaire sur spécimens humains VIENNE, AUtriche 8-9- 10 mars, 2012 formateurs: Dr. Axel Kirsch Prof. Dr. Dr. Rolf Ewers 120 CNFCO En association avec l Hôpital Universitaire pour Chirurgie

Plus en détail

Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire.

Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire. Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire. 16 avenue Alsace Lorraine 38000 Grenoble Tel : 04 76 46 61 28 E-mail : hbuatois@clinicimplant.fr Profil Né le 12 mai 1966 à Lyon. Exercice privé limité à l

Plus en détail

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Que se passe-t-il si vous n avez pas assez de tissu kératinisé? Un manque de tissu kératinisé peut entraîner plusieurs

Plus en détail

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Dr Thierry ROUACH D.U d Implantologie Chirurgicale et Prothétique Paris 7 Attaché, service de Prothèse, Université Paris 5

Plus en détail

Utilisez un seul foret pour la pose d un implant ID ALL. www.idisystem.fr

Utilisez un seul foret pour la pose d un implant ID ALL. www.idisystem.fr racé et performant P lus de simplicité : Utilisez un seul foret pour la pose d un implant ID ALL. 1 foret / 1 implant www.idisystem.fr Implants Diffusion International 23/25 rue Emile Zola - 93100 Montreuil

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé

Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé PAS À PAS Coordonné par Gérard Zuck pratique Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé Présentation du cas La mise en place d un implant unitaire dans le secteur antérieur

Plus en détail

Bloc corticospongieux. Puros. Guide de méthodologie chirurgicale

Bloc corticospongieux. Puros. Guide de méthodologie chirurgicale Un nouveau regard sur Bloc corticospongieux Puros les allogreffes. Guide de méthodologie chirurgicale Méthodologie chirurgicale des blocs allogreffes Puros 1 Étude de cas du patient: Le patient doit être

Plus en détail

Vous donner les moyens d en faire +

Vous donner les moyens d en faire + Vous donner les moyens d en faire + Programme détaillé Chère Consœur, Cher Confrère, Vous trouverez ci-après le programme détaillé de notre formation en parodontologie 2008. Il s agit du programme détaillé

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie

Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie Université BADJI Mokhtar Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Faculté de Médecine Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie Introduction : 1. Définitions 2. Objectifs 3. Classification

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

3 èmes Journées d Anatomie Chirurgicale

3 èmes Journées d Anatomie Chirurgicale 3 èmes Journées d Anatomie Chirurgicale TP de Chirurgie Orale en Omnipratique TP de Premier pas en Implantologie TP de Chirurgie Pré-implantaire BESANCON 4x2 jours de Dissec on Module 1 : 13-14 décembre

Plus en détail

mandibule atrophique :

mandibule atrophique : chirurgie/prothèse Réhabilitation d une mandibule atrophique : les nouvelles perspectives de l implantologie basale Antoine MONIN* Jean Claude MONIN** Henri COMBALUZIER*** La réhabilitation implanto-prothétique

Plus en détail

Un concept prothétique implanto-porté d avant-garde pour une réussite et une stabilité tissulaire à long terme Auteur_Dr Fred Bergmann, Allemagne

Un concept prothétique implanto-porté d avant-garde pour une réussite et une stabilité tissulaire à long terme Auteur_Dr Fred Bergmann, Allemagne Un concept prothétique implanto-porté d avant-garde pour une réussite et une stabilité tissulaire à long terme Auteur_Dr Fred Bergmann, Allemagne Fig. 1 Fig. 2a Fig. 1_Radiographie (OPG) de la situation

Plus en détail

Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1)

Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1) Spécialisation en Parodontologie Programme de formation postgraduée 1) Par ce qui suit la société suisse des médecins-dentistes (SSO) approuve l entrée en vigueur du programme révisé de formation postgraduée

Plus en détail

Jeudi 3 avril 2014. Cours avancé en. esthétique dentaire. Institut Pasteur - Paris

Jeudi 3 avril 2014. Cours avancé en. esthétique dentaire. Institut Pasteur - Paris Jeudi 3 avril 2014 Cours avancé en esthétique dentaire Institut Pasteur - Paris Adresse : Institut Pasteur 28 rue du Docteur Roux Immeuble du C.I.S 75015 PARIS Horaires : De 8h00 à 17h30 EDITORIAL Pour

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL LE RÔLE D UNE PARTIE SECONDAIRE DE CICATRISATION PERSONNALISÉE POUR LA GESTION DES TISSUS MOUS DANS LA ZONE ESTHÉTIQUE IMPLANTATION

Plus en détail

7 AS ODONTOLOGIA. 7 AS Odontologia. Les crêtes hypertrophiques en prothèse complète amovible. Réunion du 2103/07

7 AS ODONTOLOGIA. 7 AS Odontologia. Les crêtes hypertrophiques en prothèse complète amovible. Réunion du 2103/07 7 AS ODONTOLOGIA La 5e réunion du 7AS s est déroulée le 21 Mars 2007 au club de Golf. Nouvelles conférences, nouveau thème. Cette fois-ci, c est la gestion des tissus mous. C est aussi un nouveau lieu,

Plus en détail

Agénésie et prothèse implanto-portée

Agénésie et prothèse implanto-portée Agénésie et prothèse implanto-portée Dr Thierry ROUACH Lʼagénésie dentaire est une pathologie plus ou moins handicapante en fonction du nombre et de la position des dents absentes. Certaines agénésie sont

Plus en détail

Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide

Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide Table des matières Rire est la plus belle façon de montrer ses

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire 2 Qu est ce qu un implant dentaire? 3 Comparaison entre implant et dent naturelle

Plus en détail

Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans

Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans Bruno Fissore* L extraction, implantation immédiate avec couronne provisoire immédiate présente de nombreux

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

Elargissement de la muqueuse péri-implantaire kératinisée lors de la réouverture de l implant

Elargissement de la muqueuse péri-implantaire kératinisée lors de la réouverture de l implant 1324 PRATIQUE QUOTIDIENNE ET FORMATION COMPLÉMENTAIRE BIBLIOGRAPHIE VOIR TEXTE ALLEMAND, PAGE 1323 Regula Kaufmann 1 Renzo Bassetti 1,2 Regina Mericske-Stern 1 Norbert Enkling 1 1 Clinique de prothèse

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD

Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD PRÉSERVATION DES DENTS AVEC STRAUMANN EMDOGAIN Entre 5 et 15 % de la population souffre de parodontite sévère pouvant induire la perte de dents 1,2 Les

Plus en détail

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification Robert Charland 1, Paule Salvail 2, Marie Champagne 3, Richard Mercier 4, Sylvain Gagnon 5, Élise Shoghikian 6, Pierre Mackay 7 et Normand Aubre 8 Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes

Plus en détail

Une fois l implant correctement placé (18), c est

Une fois l implant correctement placé (18), c est Esthétique péri-implantaire : quelles stratégies muco-gingivales? T. DEGORCE, chirurgien-dentiste Quels sont les objectifs des aménagements péri-implantaires? Quelles sont les interventions qui peuvent

Plus en détail

Concepts thérapeutiques pour la régénération des tissus mous

Concepts thérapeutiques pour la régénération des tissus mous Concepts thérapeutiques pour la régénération des tissus mous Remerciements Geistlich Biomaterials remercie tous ceux qui ont aimablement mis à disposition les iconographies utilisées pour illustrer cette

Plus en détail

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires.

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. SOMMAIRE Quel rôle jouent nos dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce qu un implant dentaire? 4 De quelles possibilités disposons-nous pour

Plus en détail

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires.

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. SOMMAIRE Quel rôle jouent nos dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce qu un implant dentaire? 4 De quelles possibilités disposons-nous pour

Plus en détail

quotidienne : chirurgie implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Implantologie et réalité Introduction Long NGUYEN

quotidienne : chirurgie implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Implantologie et réalité Introduction Long NGUYEN Implantologie et réalité quotidienne : implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Long NGUYEN Introduction La demande en Implantologie est croissante, mais beaucoup de nos patients, souvent

Plus en détail

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE : 41 vidéos» CCL347 La régénération parodontale» CCL333 Pose d'un implant en 14 en un temps chirugical avec greffe de conjonctif

Plus en détail

Il faut avant de détailler ces différentes. Lésions. infra osseuses. Stratégie de traitement. Parodontologie. Gepi. Gepi

Il faut avant de détailler ces différentes. Lésions. infra osseuses. Stratégie de traitement. Parodontologie. Gepi. Gepi Gepi Gepi 3w 2w 2 * 1 2 * 1 3 Lésions infra osseuses 1. Lésion infra osseuses à 3 et 2 parois. Stratégie de traitement Catherine Mattout Rubrique Gepi Une meilleure compréhension des mécanismes de la cicatrisation

Plus en détail

Traitement implantaire de sites édentés

Traitement implantaire de sites édentés I implants _ sites édentés Traitement implantaire de sites édentés Auteurs_Dr Peter Windisch, Dr Balint Török, Dr Pr Istvan Gera & Dr Agnes Meszaros, Hongrie Fig. 1a_Aspect clinique de la dent 12 avant

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Plus que des belles dents.

Plus que des belles dents. Renseignements à l intention du patient sur les implants dentaires Plus que des belles dents. Une nouvelle qualité de vie avec des implants dentaires. Plus qu un remplacement des dents. La norme actuelle

Plus en détail

Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit

Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit XX cas complexes en implantologie 11 Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit Philippe Russe, Patrick Missika 84 1. Vue initiale Présentation La patiente est une jeune fille

Plus en détail

Prendre soin de vos implants dentaires

Prendre soin de vos implants dentaires Renseignements à l intention du patient sur les soins pour les implants dentaires Prendre soin de vos implants dentaires Plus que des nouvelles dents. Une nouvelle qualité de vie. Félicitations pour votre

Plus en détail

RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES

RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES Dr Lotfi BENSLAMA FSCMF FÉDÉRATION DE STOMATOLOGIE ET CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE Pr Joël FERRI ASSOCIATION FRANÇAISE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Diplôme Universitaire

Diplôme Universitaire Diplôme Universitaire Implantologie MODALITES DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Année 2014-2015 Vu le code de l éducation, notamment les articles L613-2 et D613-12 ; Vu le décret 2002-529 du 16 avril 2002

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 C] Obligatoire Date de création: 3/21/1997 Modification: 6/19/2014 Titre(s) Parodontie théorique 1 Cycle: Premier cycle Matière:

Plus en détail

préservation des dents Straumann Regenerative System

préservation des dents Straumann Regenerative System préservation des dents Straumann Regenerative System Pourquoi réparer quand il est possible de régénérer? La régénération est la manière la plus naturelle et la plus fiable de restaurer les propriétés

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

Les empreintes : maillon capital pour la réussite des prothèses sur implants

Les empreintes : maillon capital pour la réussite des prothèses sur implants 26 TECHNIQUE D EMPREINTES par les Drs Anne BENHAMOU et Isabelle KLEINFINGER Les empreintes : maillon capital pour la réussite des prothèses sur implants Les empreintes en prothèse implantaire représentent

Plus en détail

Restauration d incisives mandibulaire manquantes avec des implants : qu est-ce qui vous fait hésiter?

Restauration d incisives mandibulaire manquantes avec des implants : qu est-ce qui vous fait hésiter? Restauration d incisives mandibulaire manquantes avec des implants : qu est-ce qui vous fait hésiter? Auteurs_ Dr Chonghwa Kim & Sangwoo Lee, Korea La préparation des piliers sur incisives mandi - bulaires

Plus en détail

Parodontite/ péri-implantite agressive:

Parodontite/ péri-implantite agressive: Dimensions 3 2012 Article spécialisé Parodontite/ péri-implantite agressive: Coup du sort ou maladie guérissable au cabinet dentaire?! Prof. Dr méd. dent., FICOI, FITI, FPFA Joachim S. Hermann spécialiste

Plus en détail

L effet du port d une plaque palatine sur la douleur suite à une greffe autogène libre : essai contrôlé randomisé

L effet du port d une plaque palatine sur la douleur suite à une greffe autogène libre : essai contrôlé randomisé ELYSE GRENIER L effet du port d une plaque palatine sur la douleur suite à une greffe autogène libre : essai contrôlé randomisé Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures et postdoctorales de

Plus en détail

Guide pour le retrait d implants. Straumann Dental Implant System

Guide pour le retrait d implants. Straumann Dental Implant System Guide pour le retrait d implants Straumann Dental Implant System L ITI (International Team for Implantology) est le partenaire universitaire de l Institut Straumann AG dans les domaines de la recherche

Plus en détail

Implants dentaires. Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES

Implants dentaires. Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES Implants dentaires Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES Introduction La réussite d une thérapeutique implantaire

Plus en détail

Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD NOUVEAU EMDOGAIN 015 CONÇU POUR RECONSTRUIRE

Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD NOUVEAU EMDOGAIN 015 CONÇU POUR RECONSTRUIRE Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD NOUVEAU EMDOGAIN 15 CONÇU POUR RECONSTRUIRE PRÉSERVATION DES DENTS AVEC STRAUMANN EMDOGAIN Emdogain est maintenant disponible dans un nouvel emballage

Plus en détail

Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD NOUVEAU EMDOGAIN 015 CONÇU POUR RECONSTRUIRE

Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD NOUVEAU EMDOGAIN 015 CONÇU POUR RECONSTRUIRE Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD NOUVEAU EMDOGAIN 015 CONÇU POUR RECONSTRUIRE «Emdogain 015 devrait permettre au praticien d utiliser le matériau plus souvent, car il sera plus rentable

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

Il faudra choisir entre les techniques permettant

Il faudra choisir entre les techniques permettant implantation immédiate Extraction implantation temporisation immédiate unitaire Franck Bonnet DU d implantologie, CES de parodontologie, CES de prothèse, DU d expertise buccodentaire, membre de l Académie

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

Faites l expérience du meilleur. Devenez l un des meilleurs. Formez-vous en implantologie dentaire avec The Zimmer Institute.

Faites l expérience du meilleur. Devenez l un des meilleurs. Formez-vous en implantologie dentaire avec The Zimmer Institute. 06.ZIM.002_ZIBroch.qxp 10/13/06 4:00 PM Page 1 Faites l expérience du meilleur. Devenez l un des meilleurs. Formez-vous en implantologie dentaire avec The Zimmer Institute. Un exceptionnel environnement

Plus en détail

d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1

d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1 Gestion simplifiée d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1 Zircone-Titane Régis NEGRE* Introduction La pose d implant nécessite parfois, pour répondre aux critères de pérennité

Plus en détail

Réhabilitation globale esthétique par implants dentaires et prothèse fixée

Réhabilitation globale esthétique par implants dentaires et prothèse fixée Réhabilitation globale esthétique par implants dentaires et prothèse fixée Présentation du cas clinque : Un homme de 60 ans se présente pour des douleurs à la mandibule et une instabilité de sa prothèse

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique Édentement de 11. Mise en place non invasive (incision

Plus en détail

Techniques de chirurgie parodontale

Techniques de chirurgie parodontale CHAPITRE 4 Techniques de chirurgie parodontale PLAN DU CHAPITRE GINGIVECTOMIE DISTAL WEDGE LAMBEAU DE WIDMAN MODIFIÉ LAMBEAU ESTHÉTIQUE D ACCÈS ALLONGEMENT CORONAIRE ET LAMBEAU POSITIONNÉ APICALEMENT FRÉNECTOMIES

Plus en détail

Utilisation de la diode laser (810 nm) en orthodontie

Utilisation de la diode laser (810 nm) en orthodontie Utilisation de la diode (810 nm) en orthodontie Auteurs_Dr Deepak Rai & Dr Gurkeerat Singh, Inde CAS 1 Fig. 1_Patient présentant un large diastème médian avec un frein épais. Fig. 2_Traitement orthodontique

Plus en détail

harmonie Forme et l incisive centrale autour de l esthétique forme et harmonie de l incisive

harmonie Forme et l incisive centrale autour de l esthétique forme et harmonie de l incisive forme et harmonie de l incisive Forme et de harmonie l incisive centrale 1 Jean-François Lasserre, Groupe Symbiose Rubrique MIMESIS coordonnée par J.C. Paris Les critères fondamentaux de l esthétique du

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

2011-2012 pour dentistes

2011-2012 pour dentistes Programme d implantologie 2011-2012 pour dentistes Le nouveau programme d implantologie pour dentistes généralistes 6000, boul. de Rome, suite 210, Brossard (Qc) J4Y 0B6 T 450 676.1281 SF 1 877.463.1281

Plus en détail

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement Informations aux patients sur les soins post-opératoires des prothèses implanto-portées Prendre soin de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement * Plus qu une restauration. Une nouvelle

Plus en détail

Chirurgie mucogingivale parodontale et péri-implantaire

Chirurgie mucogingivale parodontale et péri-implantaire Encyclopédie Médico-Chirurgicale 23-445-K-10 Chirurgie mucogingivale parodontale et péri-implantaire X Struillou E Maujean J Malet P Bouchard Résumé. La chirurgie mucogingivale parodontale et péri-implantaire

Plus en détail

Enfin, il est important d apprendre à classer

Enfin, il est important d apprendre à classer Position idéale de l implant dans l alvéole d extraction : Faut-il changer de paradigme dans les secteurs esthétiques maxillaires? L implant antérieur constitue un défi permanent pour le praticien qui

Plus en détail

Protocole de chirurgie

Protocole de chirurgie Protocole de chirurgie ...Votre Sourire, Notre Passion La société Global D est née en juillet 2012 de la fusion de deux marques importantes sur le marché de l implantologie dentaire en France : - Société

Plus en détail

Bien plus qu un sourire éblouissant. Une nouvelle qualité de vie avec des implants dentaires.

Bien plus qu un sourire éblouissant. Une nouvelle qualité de vie avec des implants dentaires. Bien plus qu un sourire éblouissant. Une nouvelle qualité de vie avec des implants dentaires. Pourquoi la perte de dents pose problème Lorsque vous pensez à la perte de dents, la première chose qui vous

Plus en détail

Questions / Réponses. à propos des implants chirurgical. http://www.ccimplant.fr

Questions / Réponses. à propos des implants chirurgical. http://www.ccimplant.fr Questions / Réponses à propos des implants chirurgical Qu est-ce qu un implant? Un implant dentaire correspond à une racine artificielle de forme généralement cylindrique, en titane (métal bien toléré

Plus en détail

Le conditionnement des tissus mous avec le système d implants Straumann Bone Level. Concept Consistent Emergence Profiles

Le conditionnement des tissus mous avec le système d implants Straumann Bone Level. Concept Consistent Emergence Profiles Le conditionnement des tissus mous avec le système d implants Straumann Bone Level Concept Consistent Emergence Profiles L ITI (International Team for Implantology) est partenaire universitaire de l Institut

Plus en détail

la conception «Richmond» en esthétique implantaire

la conception «Richmond» en esthétique implantaire Plaquette 38_Mise en page 1 15/03/13 11:01 Page1 Le pilier ATOLL Implant : la conception «Richmond» en esthétique implantaire *GAROBY S. **VALETTE J. ***RAMOUL F. ****JALBERT F. Avant-propos L esthétique

Plus en détail

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA 12 - DENTOSCOPE N 106-27/11/2012 Cette technique permettrait de remplacer immédiatement la ou les dents condamnées. Elle tente aujourd hui de

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients IMPLANTS DENTAIRES Informations destinées aux patientes et aux patients Présentation: la Fondation Implants Suisse La Fondation Implants Suisse a pour objectif de fournir à la population suisse des informations

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Les maladies de la gencive

Les maladies de la gencive Les maladies de la gencive Comment savoir si je souffre d'une maladie de gencive? Les maladies de gencive peuvent se manifester à tout âge, mais elles se rencontrent le plus souvent chez les adultes. Si

Plus en détail

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal.

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Informations patients: Implants céramiques Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Plus que la dernière technologie. La satisfaction à long terme. Les implants

Plus en détail

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide!

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! Industrie Innovation EXTRAIT DE TITANE VOL.5 - N 3- SEPTEMBRE 2008 - P. 74-77 EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! PAR Sylvain Cazalbou 11 bis, rue d Aguesseau, 75008 Paris Tél. 01 43 12 88 11

Plus en détail

Innovant Efficace Résistant Précis Unique

Innovant Efficace Résistant Précis Unique DENTAL Innovant Efficace Résistant Précis Unique Stabilisation immédiate et définitive des prothèses fixes ou amovibles Pour être acceptée, une prothèse doit être stable. Praticiens et patients souhaitent

Plus en détail

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR IMPORTANT : Ce document contient les instructions d utilisation du produit. Merci de bien vouloir lire les instructions avant de l employer. Les diverses parties à commander

Plus en détail

INTRODUCTION AU SYSTEME BICON

INTRODUCTION AU SYSTEME BICON INTRODUCTION AU SYSTEME BICON FR FR Le Design d un Implant Dicte ses Capacités Cliniques 5,0 x 6,0mm 5,0 x 5,0mm 4,0 x 6,0mm 4,0 x 5,0mm 3,0 x 6,0mm 6,0 x 5,0mm 4,5 x 6,0mm Implants Courts Brevetés Bicon

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail