ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXE A PLAN DE SONDAGE"

Transcription

1 ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

2 ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ femmes âgées de 15 à 49 ans et hommes âgés de 15 à 59 ans. La liste des zones de dénombrement (ZD) créées pour le Recensement Général de la Population et de l Habitat de 1987 (RGPH) a servi de base de sondage pour l EDSC-II. En outre, on a décidé de conserver les grappes qui avaient été tirées à partir de cette base pour les besoins de la première Enquête Démographique et de Santé de 1991 (EDSC-I) et de sélectionner seulement des grappes supplémentaires pour atteindre l échantillon cible. Trois principaux domaines d étude ont été identifiés pour l EDSC-II, à savoir Yaoundé et Douala, l ensemble des autres villes et le milieu rural. Des résultats ont aussi été produits pour les groupes de régions suivants : (1) Adamaoua, Nord et Extrême-Nord, (2) Centre, Sud et Est, (3) Ouest et Littoral, et (4) Nord- Ouest et Sud-Ouest. A.2 STRUCTURE DE L ÉCHANTILLON L échantillon de l EDSC-II est basé sur un tirage aréolaire, stratifié et à 2 degrés. L unité primaire de sondage est la ZD telle que définie pour le RGPH. Au premier degré, un certain nombre d unités primaires ont été sélectionnées avec une probabilité proportionnelle à la taille, la taille étant le nombre de ménages. Un dénombrement des ménages dans chacune de ces unités a fourni une liste de ménages à partir de laquelle a été tiré, au second degré, un échantillon de ménages. Tous les membres de ces ménages ont été identifiés à l aide d un questionnaire ménage et chaque femme âgée de 15 à 49 ans a été également enquêtée avec un questionnaire individuel femme. Dans la moitié des ménages sélectionnés pour l enquête femme, tous les hommes âgés de 15 à 59 ans ont été également interrogés avec un questionnaire homme. Le tirage systématique des ménages pour l enquête homme a été effectué au même moment que celui des ménages pour l enquête femme. A.3 RÉPARTITION DE L ÉCHANTILLON Pour atteindre l échantillon cible, on a prévu de tirer ménages, répartis de la façon suivante : à Yaoundé/Douala, dans les Autres Villes et en milieu rural. Ce nombre de ménages a été calculé à partir de la formule suivante : D après l EDSC-I, le nombre de femmes ans par ménage était de 1,33 pour Yaoundé/Douala, 1,24 pour les Autres Villes, et 1,05 pour le milieu rural. Le taux global de réponse a été estimé à 90%. En décidant de tirer en moyenne 25 ménages par grappe, au total 203 grappes ont été tirés, soit 43 à Yaoundé/Douala, 50 dans les Autres Villes et 110 en milieu rural. On a conservés les 43 grappes qui avaient été sélectionnées pour Yaoundé/Douala au cours de l EDSC-I; dans les Autres Villes, l EDSC-I ne comptait 219

3 que 39 grappes, on en a donc tiré 11 supplémentaires pour l EDSC-II; enfin, on a conservé les 72 grappes du milieu rural de l EDSC-II et on en a sélectionné 38 supplémentaires. A.4 STRATIFICATION ET TIRAGE D UNITÉS ARÉOLAIRES Le fichier des ZD qui a servi de base de sondage avait été classé par ordre géographique lors de l EDSC-I en En milieu urbain, les ZD avaient été classées selon la ville et l arrondissement. En milieu rural, le fichier avait été classé par province et, dans chaque province, les arrondissements avaient été classés en ordre dit serpentin. Le tirage systématique des ZD a été effectué indépendamment dans chaque domaine avec une probabilité proportionnelle à la taille de la ZD. Il faut noter que toutes les ZD sélectionnées lors de l EDSC-I ont été retenues dans l échantillon. Ces dernières ont été éliminées de la base avant le tirage des 49 ZD supplémentaires. Enfin, comme à l EDSC-I de 1991, on a classé, contrairement au RGPH de 1987, toutes les ZD des villes de moins de habitants dans les strates rurales. A.5 SEGMENTATION Pour limiter le travail de dénombrement, toutes les ZD sélectionnées contenant plus de 300 ménages ont été scindées en plusieurs segments parmi lesquels un seul a été retenu dans l échantillon. Il faut souligner que compte tenu du fait que les tailles des ZD dans la base de sondage datent de 1987, la segmentation a été effectuée en utilisant les tailles estimées à partir d un comptage rapide par le superviseur de chaque équipe. La règle de segmentation a été la suivante : taille créer 2 segments taille créer 3 segments taille créer 4 segments etc. La segmentation a été faite sur le terrain au moment de l opération de cartographie et de dénombrement des ménages. A.6 PROBABILITÉS DE SONDAGE Les probabilités de sondage ont été calculées pour chaque degré de tirage et dans chaque strate. Pour chaque strate h, les notations sont les suivantes : P 1hi : probabilité de sondage au premier degré de la grappe i. P 2hi : probabilité de sondage au deuxième degré des ménages dans la grappe i. Soient a h le nombre de grappes tirées dans la strate h, M hi le nombre de ménages de la grappe i, i M hi le nombre total de ménages de la strate h. Soit t hij la taille estimée en pourcentage du segment j choisi pour la ZD i de la strate h. On notera que j t hij = 1, et que t hij = 1 si la ZD n a pas été segmentée. 220

4 Au premier degré, la probabilité d'inclusion de cette grappe i dans l'échantillon est donnée par : Au deuxième degré, un nombre b hi de ménages ont été tirés à partir des L hi ménages nouvellement dénombrés par l'équipe EDSC-II dans la grappe i de la strate h lors de l opération de mise à jour des cartes. Donc : Il faut souligner que P 2hi est une probabilité conditionnelle c est à dire la probabilité de sélection d un ménage donné de la grappe i sachant que la grappe a déjà été tirée. Afin que l'échantillon soit auto-pondéré à l'intérieur de la strate h, la probabilité globale f h = P 1hi. P 2hi doit être la même pour chaque ménage de la strate. Cela implique que : où f h est le taux de sondage de la strate h : n h est le nombre de ménages tirés dans la strate h et N h est le nombre de ménages dans la strate h selon la base de sondage. Pour atteindre les nombres de ménages prévus par ce plan de sondage, les taux de sondage de certaines strates ont été corrigés à la suite de l opération de dénombrement des ménages. Le tirage des ménages a été effectué avec la même probabilité et le pas de tirage a été calculé de la manière suivante : 221

5 À cause de la répartition non proportionnelle de l échantillon parmi les strates, des taux de pondération ont été utilisés pour assurer la représentativité de l échantillon au niveau national. Pour chaque strate h, le taux de pondération a été calculé en utilisant la formule suivante : A.7 RÉSULTATS DES ENQUÊTES Les tableaux A.4.1 et A.4.2 donnent les résultats détaillés des enquêtes ménage, femme et homme selon le milieu de résidence. À la suite du classement des ménages selon les différents codes résultat, le taux de réponse pour l'enquête ménage est calculé de la façon suivante: De la même manière, le taux de réponse des femmes et celui des hommes sont calculés de la manière suivante: Le taux de réponse global des femmes est le produit du taux de réponse des enquêtes ménage et du taux de réponse des femmes. Le taux de réponse global des hommes est le produit du taux de réponse des ménages sélectionnés pour l'enquête homme et du taux de réponse des hommes. 222

6 Tableau A.1 Résultats des enquêtes auprès des ménages et des femmes par milieu de résidence Répartition (en %) des ménages et des femmes éligibles dans l échantillon de l EDSC-II par résultat de l enquête, taux de réponse des ménages et des femmes, et taux de réponse global selon le milieu de résidence, EDSC-II Cameroun 1998 Résultat Yaoundé/ Autres Ensemble des interviews Douala villes urbain Rural Ménages sélectionnés Rempli (1) Ménage présent mais pas d enquêté disponible (2) Différe (3) Refus de répondre (4) Logement non trouvé (5) Ménage absent (6) Logement vide/pas de logement (7) Logement détruit (8) Autre (9) 94,4 94,4 94,4 93,2 93,7 0,5 1,1 0,8 1,1 1,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0 2,5 0,3 1,3 0,3 0,8 0,1 0,1 0,1 0,0 0,1 0,9 0,9 0,9 1,8 1,4 1,2 3,1 2,2 3,2 2,7 0,3 0,2 0,2 0,2 0,2 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0 Effectif de ménages Taux de réponse Femmes éligibles Entièrement rempli (a) Pas à la maison (b) Refus de répondre (c) Partiellement rempli (d) Incapacité (e) Autre (f) Effectif de femmes Taux de réponse des femmes Taux de réponse global des femmes ,7 98,4 97,6 98,4 98,0 93,2 96,4 94,8 96,2 95,5 3,2 1,5 2,4 1,8 2,1 2,2 0,6 1,4 0,5 1,0 0,3 0,3 0,3 0,3 0,3 0,9 0,7 0,8 1,1 1,0 0,1 0,4 0,2 0,1 0, ,2 96,4 94,8 96,2 95,5 90,2 94,9 92,5 94,7 93,6 223

7 Tableau A.2 Résultats des enquêtes auprès des ménages et des hommes par milieu de résidence Répartition (en %) des ménages sélectionés pour l enquête homme et des hommes éligibles dans l échantillon de l EDSC-II par résultat de l enquête, taux de réponse des ménages et des hommes, et taux de réponse global selon le milieu de résidence, EDSC-II Cameroun 1998 Résultat Yaoundé/ Autres Ensemble des interviews Douala villes urbain Rural Ménages sélectionnés Rempli (1) Ménage présent mais pas d enquêté disponible (2) Refus de répondre (4) Logement non trouvé (5) Ménage absent (6) Logement vide/pas de logement (7) Logement détruit (8) 93,6 93,8 93,7 93,0 93,3 0,5 1,4 1,0 1,4 1,2 2,9 0,3 1,6 0,1 0,8 0,0 0,0 0,0 0,1 0,0 1,1 1,0 1,1 1,5 1,3 1,6 3,4 2,5 3,5 3,1 0,2 0,2 0,2 0,3 0,2 Effectif de ménages Taux de réponse Hommes éligibles Entièrement rempli (a) Pas à la maison (b) Refus de répondre (c) Partiellement rempli (d) Incapacité (e) Autre (f) Effectif des hommes Taux de réponse des hommes Taux de réponse global des hommes ,4 98,2 97,4 98,3 97,8 85,6 93,7 89,2 93,7 91,3 9,8 3,9 7,2 4,2 5,7 2,4 0,6 1,6 0,2 1,0 1,0 0,2 0,6 0,2 0,4 0,9 1,1 0,9 1,0 1,0 0,4 0,6 0,5 0,8 0, ,6 93,7 89,2 93,7 91,3 82,5 92,0 86,8 92,0 89,3 224

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION A.2 BASE DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION A.2 BASE DE SONDAGE PLAN DE SONDAGE ANNEXE A A.1 INTRODUCTION La troisième Enquête Démograpque et de Santé et à Indicateurs Multiples au Niger (EDSN- MICS III) fait suite à celle réalisée en 1998 (EDSN II). Elle porte sur

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La deuxième Enquête Démographique et de Santé au Burkina Faso (EDSBF-II) a prévu un échantillon de 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans. Elle visait initialement

Plus en détail

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes STA108 Enquêtes et sondages Sondages àplusieurs degrés et par grappes Philippe Périé, novembre 2011 Sondages àplusieurs degrés et par grappes Introduction Sondages à plusieurs degrés Tirage des unités

Plus en détail

PRESENTATION DE L ECAM4

PRESENTATION DE L ECAM4 ATELIER DE RESTITUTION DES RESULTATS DE L APPROCHE MODELISATION POUR INFORMER SUR L ETABLISSEMENT DES STRATEGIES ET POLITIQUES REDD+ AU CAMEROUN Yaoundé, Falaise Hôtel 21 et 22 mai 2015 PRESENTATION DE

Plus en détail

METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER)

METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER) REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER) 2 I/ ENQUETE PREVISION ET ESTIMATION

Plus en détail

a) Considérons le cas où N est un multiple de n : N = Mn

a) Considérons le cas où N est un multiple de n : N = Mn 5.2 TIRAGE SYSTEMATIQUE a) Considérons le cas où N est un multiple de n : N = Mn où M N 0 Prélever un échantillon systématique consiste à tirer de manière équiprobable un individu i 1 parmi {1,..., M},

Plus en détail

PLAN DE PRESENTATION DU PROJET EDPPDL-1

PLAN DE PRESENTATION DU PROJET EDPPDL-1 PLAN DE PRESENTATION DU PROJET EDPPDL-1 1- CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le Gouvernement de la République par le biais du Ministère de l Administration du Territoire et de la Décentralisation, en partenariat

Plus en détail

Pondération du Panel suisse des ménages. PSM I Vague 6 PSM II Vague 1 PSM I et PSM II combinés. Description détaillée des tâches

Pondération du Panel suisse des ménages. PSM I Vague 6 PSM II Vague 1 PSM I et PSM II combinés. Description détaillée des tâches Pondération du Panel suisse des ménages PSM I Vague 6 PSM II Vague 1 PSM I et PSM II combinés Description détaillée des tâches Caroline Cauchon et Michel Latouche Statistique Canada 16 mars 2006 Tables

Plus en détail

L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE

L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE L ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L'enquête par questionnaire est un outil d observation qui permet de quantifier et comparer l information. Cette information est

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

Rapport sur la méthodologie

Rapport sur la méthodologie Sondage des votants et des non-votants 2002 Rapport sur la méthodologie Établi pour : Élections Canada Date : Juin 2002 Centre de recherche Décima, 2002 Table des matières Introduction...1 Méthodologie

Plus en détail

ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995

ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995 METHOD.DOC ENQUETE BUDGET DE FAMILLE 1995 Méthodologie INSEE 1998 I - L ECHANTILLON Mode de désignation de l échantillon Sélection des ménages intérrogés L'échantillon sélectionné pour cette enquête comporte

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO Auteur Baguinébié Bazongo 1 Ingénieur Statisticien Economiste Chef de l Unité de recherche à l Institut national

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE : OUTIL D ANALYSE & DE REPRESENTATION STATISTIQUE Présentation lors des portes ouvertes du 21-22-23 Octobre 2015 «MEILLEURES STATISTIQUES

Plus en détail

DOCUMENT 2.1 : INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR LA METHODE D ENQUETE

DOCUMENT 2.1 : INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR LA METHODE D ENQUETE DOCUMENT 2.1 : INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR LA METHODE D ENQUETE 1 Définir le type de variable Dans notre cas, la variable est quantitative nominale. Note : Une variable est qualitative nominale quand

Plus en détail

Fiche qualité SRCV 2009. Carte d identité de l enquête

Fiche qualité SRCV 2009. Carte d identité de l enquête Fiche qualité SRCV 2009 Nom Carte d identité de Enquête Statistique sur les ressources et les conditions de vie Année de Les données de sont relatives à 2009 La première enquête SRCV a démarré en 2004.

Plus en détail

Méthodologie de l'enquête sur les Adolescents en Milieu Urbain (EAMU), Casablanca, 1999

Méthodologie de l'enquête sur les Adolescents en Milieu Urbain (EAMU), Casablanca, 1999 Méthodologie de l'enquête sur les Adolescents en Milieu Urbain (EAMU), Casablanca, 1999 I- Introduction Sujet d'intérêt de tous les temps, l'adolescence prend, aujourd'hui, plus d'importance en raison

Plus en détail

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Romain Guignard, Jean-Louis Wilquin, Jean-Baptiste Richard,

Plus en détail

CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES

CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES Les activités de codification nécessitent un personnel technique et un personnel auxiliaire, avec en amont de la chaîne, l équipe de coordination et en aval, les équipes

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

Collecte de données. Laurent Dorey

Collecte de données. Laurent Dorey Laurent Dorey Mercredi 16 Décembre 2014 Programme : Recensement & Echantillonnage Étapes pour sélectionner un échantillon La population observée La base de sondage Les unités d enquête La taille de l échantillon

Plus en détail

La nouvelle planification de l échantillonnage

La nouvelle planification de l échantillonnage La nouvelle planification de l échantillonnage Pierre-Arnaud Pendoli Division Sondages Plan de la présentation Rappel sur le Recensement de la population (RP) en continu Description de la base de sondage

Plus en détail

Chapitre 17 : INDUSTRIES

Chapitre 17 : INDUSTRIES Chapitre 17 : INDUSTRIES 1. Présentation... 2. Méthodologie... 3. Sources de documentation... 4. Graphiques... 5. Tableaux... LISTE DES TABLEAUX Tableau 17. 1: Indice de la production industrielle (base

Plus en détail

FÉCONDITÉ 4. Paul Roger LIBITE

FÉCONDITÉ 4. Paul Roger LIBITE FÉCONDITÉ 4 Paul Roger LIBITE La fécondité est l une des principales composantes de la dynamique de la population, les autres étant la mortalité et les mouvements migratoires (Nations Unies, 1973). La

Plus en détail

Enquête sur les indicateurs du paludisme

Enquête sur les indicateurs du paludisme Enquête sur les indicateurs du paludisme Questionnaire Femme ICF Macro Calverton, Maryland Janvier 200 ENQUÊTE SUR LES INDICATEURS DU PALUDISME QUESTIONNAIRE FEMME STANDARD [NOM DU PAYS] [NOM DE L ORGANISATION]

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

République Islamique de Mauritanie. Honneur Fraternité Justice BANQUE MONDIALE

République Islamique de Mauritanie. Honneur Fraternité Justice BANQUE MONDIALE République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité Justice BANQUE MONDIALE Enquête de diagnostic de la gouvernance dans les secteurs des transports, du bâtiment et des travaux publics (BTP) et de la

Plus en détail

La méthode des quotas

La méthode des quotas La méthode des quotas Oliviero Marchese, décembre 2006 1 La méthode des quotas Principe de la méthode Point de départ et but recherché Caractère «intuitif» de la méthode A quoi ressemble une feuille de

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Sondage stratifié. Myriam Maumy-Bertrand. Master 2ème Année 12-10-2011. Strasbourg, France

Sondage stratifié. Myriam Maumy-Bertrand. Master 2ème Année 12-10-2011. Strasbourg, France 1 1 IRMA, Université de Strasbourg Strasbourg, France Master 2ème Année 12-10-2011 Ce chapitre s appuie essentiellement sur deux ouvrages : «Les sondages : Principes et méthodes» de Anne-Marie Dussaix

Plus en détail

Maryse Marpsat Insee/Ined. Enquêter les sans-abri

Maryse Marpsat Insee/Ined. Enquêter les sans-abri Maryse Marpsat Insee/Ined Enquêter les sans-abri Dénombrement de rue, la journée (1) Exemple : le recensement français Nécessite un bon partenariat avec les associations Avantages : les personnes sont

Plus en détail

La Qualité des données de cadrage. Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques

La Qualité des données de cadrage. Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques La Qualité des données de Jérôme NERAUDAU Directeur Etudes & Méthodes Scientifiques Sommaire La qualité des données de I Les données INSEE a) Les différentes sources utilisables b) La mise au point d une

Plus en détail

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Hubert Verreault, Agence métropolitaine de transport Daniel Bergeron,

Plus en détail

Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors

Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors Sondage sur la perception du danger et la volonté d équipement du domicile des plus de 70 ans Embargo : 6 octobre 2011 12h00 Enquête

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages S. Winandy, R. Palm OCA GxABT/ULg oca.gembloux@ulg.ac.be décembre 2011 1 Introduction La Direction Générale Statistique

Plus en détail

Méthodologie d échantillonnage et Échantillonneur ASDE

Méthodologie d échantillonnage et Échantillonneur ASDE Méthodologie d échantillonnage et Échantillonneur ASDE Par Michel Rochon L énoncé suivant définit de façon générale la méthodologie utilisée par Échantillonneur ASDE pour tirer des échantillons téléphoniques.

Plus en détail

JF N 111541 Contact Ifop : Jérôme Fourquet Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com.

JF N 111541 Contact Ifop : Jérôme Fourquet Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. JF N 111541 Contact Ifop : Jérôme Fourquet Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et le port du voile ou du foulard islamique dans

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Juin 2013. N 1674 : Transactions Paypal

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Juin 2013. N 1674 : Transactions Paypal Résultats d Etude N 1674 : Transactions Paypal L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 3 Synthèse... 5 PAGE 3 :... 6 Question 3/7... 6 Quel(s) type(s) de vente(s)

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et les tatouages Résultats détaillés Juillet 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie... 1-2 -

Plus en détail

ANNEXE C TABLEAUX POUR L'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES DONNÉES

ANNEXE C TABLEAUX POUR L'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES DONNÉES ANNEXE C TABLEAUX POUR L'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES DONNÉES Tableau C.1 Répartition par âge de la population des ménages Répartition de la population (de fait) des ménages par année d'âge, selon le sexe

Plus en détail

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments FD/GM N 113338 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44

Plus en détail

Groupe de travaj 1 ORSTOM, I.N.S.E.E., I.N.E.D. sur les enquêtes démographiques à passages répétés

Groupe de travaj 1 ORSTOM, I.N.S.E.E., I.N.E.D. sur les enquêtes démographiques à passages répétés Groupe de travaj 1 ORSTOM, I.N.S.E.E., I.N.E.D. sur les enquêtes démographiques à passages répétés COLLOQUE DEMOGRAPHIE OCTOBRE 1970 AtD{EXE Enquête démographique - BURUNDI (1) 1 - Objectif Le manque de

Plus en détail

FD/AB N 111910 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour

FD/AB N 111910 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour FD/AB N 111910 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Le regard des Français sur la Saint-Valentin Vague 2 Résultats détaillés Janvier 2014 Sommaire

Plus en détail

Méthodologie d'estimation dans l'enquête Sans-Domicile 2012. Alexandre Lebrère

Méthodologie d'estimation dans l'enquête Sans-Domicile 2012. Alexandre Lebrère Méthodologie d'estimation dans l'enquête Sans-Domicile 2012 Alexandre Lebrère 05/12/2013 Plan Introduction: Le problème posé 1. L apurement des questionnaires 2. Le calage des prestations 3. L'imputation

Plus en détail

Les Français et la performance énergétique

Les Français et la performance énergétique Les Français et la performance énergétique Rapport Novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management 15, place de la République 75003 PARIS

Plus en détail

Comment Randomiser (II)

Comment Randomiser (II) Comment Randomiser (II) William Parienté J-PAL povertyactionlab.org Plan du cours Méthodes de randomisation (récapitulatif) Unités de randomisation et d observation Stratification Comment randomiser en

Plus en détail

Enquête Démographique et de Santé du Congo EDSC-II 2011-2012

Enquête Démographique et de Santé du Congo EDSC-II 2011-2012 Enquête Démographique et de Santé du Congo EDSC-II 2011-2012 Rapport Préliminaire Centre National de la Statistique et des Études Économiques ICF International Ce rapport présente les résultats préliminaires

Plus en détail

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration

Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne fondées sur l autodéclaration Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d enquêtes : l adaptation à un monde en évolution Mise à l essai des stratégies de collecte pour les enquêtes en ligne

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Intérêt et limites des estimations sur petits domaines HID «Petits domaines», une opération inhabituelle :

Intérêt et limites des estimations sur petits domaines HID «Petits domaines», une opération inhabituelle : Intérêt et limites des estimations sur petits domaines HID «Petits domaines», une opération inhabituelle : a. Une opération de «production» b. Visant l ensemble des variables d une enquête c. Recherchant

Plus en détail

MISSION D APPPUI TECHNIQUE POUR LE PROFILAGE DES PERSONNES DEPLACEES ET POPULATION DE LA PREFECTURE DUBAMINGUI-BANGORAN

MISSION D APPPUI TECHNIQUE POUR LE PROFILAGE DES PERSONNES DEPLACEES ET POPULATION DE LA PREFECTURE DUBAMINGUI-BANGORAN JOINT IDP PROFILING SERVICE - JIPS - MISSION D APPPUI TECHNIQUE POUR LE PROFILAGE DES PERSONNES DEPLACEES ET POPULATION DE LA PREFECTURE DUBAMINGUI-BANGORAN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Février Mars 2011

Plus en détail

Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry

Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry Exercice 1 : 4 points Commun à tous les candidats Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Une réponse exacte rapporte 1 point.

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE MISE EN ŒUVRE DU LOGICIEL POULPE POUR ESTIMER LA PRECISION DE L ENQUETE «HANDICAP - INCAPACITE - DEPENDANCE»

RAPPORT DE STAGE MISE EN ŒUVRE DU LOGICIEL POULPE POUR ESTIMER LA PRECISION DE L ENQUETE «HANDICAP - INCAPACITE - DEPENDANCE» Odile JOINVILLE 2 ème année de l ISUP Filière industries et services 2002 RAPPORT DE STAGE MISE EN ŒUVRE DU LOGICIEL POULPE POUR ESTIMER LA PRECISION DE L ENQUETE «HANDICAP - INCAPACITE - DEPENDANCE» Direction

Plus en détail

Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile

Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile Retour d expérience de l enquête KABP VIH/SIDA 2010 C Sommen, J Warszawski,

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 19 - Contacts : Flore-Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier Septembre Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Aline Drapeau, Ph.D.

Aline Drapeau, Ph.D. (Communauté de pratique en épidémiologie psychosociale) Aspects méthodologiques de l échantillonnage Aline Drapeau, Ph.D. Pourquoi échantillonner? Objectifs de l étude visent une population cible spécifique

Plus en détail

Assurer une grande qualité des données PF collectées en zones urbaines : l expérience du projet MLE au Sénégal, au Nigeria et au Kenya

Assurer une grande qualité des données PF collectées en zones urbaines : l expérience du projet MLE au Sénégal, au Nigeria et au Kenya Assurer une grande qualité des données PF collectées en zones urbaines : l expérience du projet MLE au Sénégal, au Nigeria et au Kenya Cheikh Mbacké FAYE 1, A Akiode 1, P Kuria 1, Djimadoum Koumtingue

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROUN

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix- Travail - Patrie ------------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland ------------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

«Les Français et le " premier soir" à l heure des sites de rencontre»

«Les Français et le  premier soir à l heure des sites de rencontre» 22 octobre 2015 N 113 312 Contacts : 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 François Kraus / Pierre-Yves Angles francois.kraus@ifop.com Etude Ifop/CAM4 auprès de l ensemble des Français «Les Français et le "

Plus en détail

Initiation à la théorie de l échantillonnage

Initiation à la théorie de l échantillonnage Initiation à la théorie de l échantillonnage Jean VAILLANT Octobre 2005 1 Notions de base en échantillonnage L étude de propriétés caractéristiques d un ensemble, quand on ne dispose pas encore de données,

Plus en détail

AVANTAGES ET LIMITES DU PLAN DE SONDAGE DE L ENQUETE IVOIRIENNE SUR LA FECONDITE

AVANTAGES ET LIMITES DU PLAN DE SONDAGE DE L ENQUETE IVOIRIENNE SUR LA FECONDITE AVANTAGES ET LIMITES DU PLAN DE SONDAGE DE L ENQUETE IVOIRIENNE SUR LA FECONDITE Stève Bertrand MBOKO IBARA, Economiste-Démographe, Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques, Brazzaville,

Plus en détail

EXERCICES D ENTRAINEMENT POUR LE DS 7. 1ère STG (Extraits de devoirs d années précédentes)

EXERCICES D ENTRAINEMENT POUR LE DS 7. 1ère STG (Extraits de devoirs d années précédentes) EXERCICES D ENTRAINEMENT POUR LE DS 7. 1ère STG (Extraits de devoirs d années précédentes) Les corrigés sont en seconde partie de ce fichier (pages 4 à 8). Exercice 1: A la sortie d un hypermarché, on

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7 JF/JPD N 111965 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et l interruption volontaire

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE Dans le cadre d un programme d observation du vivant en Corse (Bioscope Corse-Méditerranée), l INSERM a mené, en

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES DU PAYS ET PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE 1

CARACTÉRISTIQUES DU PAYS ET PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE 1 CARACTÉRISTIQUES DU PAYS ET PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE 1 La République d Haïti, située dans la Caraïbe, partage avec la République Dominicaine la seconde île des Grandes Antilles dénommée île d Haïti. Haïti

Plus en détail

2.3 Le contrôle qualité de la saisie

2.3 Le contrôle qualité de la saisie 2.3 Le contrôle qualité de la saisie L objectif du contrôle qualité est de valider la travail de saisie réalisé par le prestataire. Cette validation se fait au niveau de chaque lot de saisie et elle comprend

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI INSTITUT DE STATISTIQUES ET D ETUDES ECONOMIQUES DU BURUNDI (ISTEEBU)

REPUBLIQUE DU BURUNDI INSTITUT DE STATISTIQUES ET D ETUDES ECONOMIQUES DU BURUNDI (ISTEEBU) REPUBLIQUE DU BURUNDI INSTITUT DE STATISTIQUES ET D ETUDES ECONOMIQUES DU BURUNDI (ISTEEBU) ENQUETE PAR GRAPPE A INDICATEUR MULTIPLE 2005 DU BURUNDI Plan de sondage et résultat du tirage de l échantillon

Plus en détail

Enquête de Santé par Interview Belgique 2001

Enquête de Santé par Interview Belgique 2001 Enquête de Santé par Interview Belgique 2001 Livre 1 Méthodologie IPH/EPI REPORTS nr 2002-22 Rue de Louvain, 44 1000 Bruxelles Section d'epidémiologie Rue Juliette Wytsman, 14 1050 Bruxelles Tél : 02/642.57.94

Plus en détail

Chapitre 3 : INFERENCE

Chapitre 3 : INFERENCE Chapitre 3 : INFERENCE 3.1 L ÉCHANTILLONNAGE 3.1.1 Introduction 3.1.2 L échantillonnage aléatoire 3.1.3 Estimation ponctuelle 3.1.4 Distributions d échantillonnage 3.1.5 Intervalles de probabilité L échantillonnage

Plus en détail

Contenu, collecte, qualité et diffusion

Contenu, collecte, qualité et diffusion Enquête nationale auprès des ménages Enquête nationale auprès des ménages (ENM) Contenu, collecte, qualité et diffusion Octobre 2012 Aperçu de la présentation Contexte de l'enquête nationale auprès des

Plus en détail

TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL

TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL Sondage d opinion auprès des Québécois (Travailleurs salariés) Pour L Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles

Plus en détail

Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à l égard de la privatisation du commerce de l alcool

Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à l égard de la privatisation du commerce de l alcool Institut économique de Montréal Les Québécois et la privatisation du commerce de l alcool -Résultats d un sondage Omnibus- -Rapport d analyse- Rapport d un sondage omnibus sur l opinion des Québécois à

Plus en détail

CONCEPTION ET TIRAGE DE L ÉCHANTILLON

CONCEPTION ET TIRAGE DE L ÉCHANTILLON CHAPITRE 4 CONCEPTION ET TIRAGE DE L ÉCHANTILLON Ce chapitre technique 1 s adresse principalement aux spécialistes de sondage, mais aussi au coordinateur et aux autres responsables techniques de l enquête.

Plus en détail

FG/LB N 111074 Contacts IFOP : Fabienne Gomant/ Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour

FG/LB N 111074 Contacts IFOP : Fabienne Gomant/ Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com. pour FG/LB N 111074 Contacts IFOP : Fabienne Gomant/ Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et leurs écrits Résultats détaillés Février 2013 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail

Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples EDS-MICS 2011

Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples EDS-MICS 2011 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie -------------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland ------------- Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples EDS-MICS 2011 Rapport Préliminaire

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT ALIBORI 57 ATACORA 37 SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT DONGA 53 BORGOU 36 Enquête Démographique et de Santé du Bénin 2011 2012 (EDSB-IV) COLLINES 53 ZOU 62 PLATEAU 29 Décès d enfants de moins d un an pour

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 :

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 : SOMMAIRE À LA DIRECTION Dans un nouveau sondage mené à l échelle nationale auprès de 3 000 Canadiens par Greenberg Quinlan Rosner Canada pour le compte de l Institut Broadbent, on a posé des questions

Plus en détail

REPÈRES 15. Violences physiques ou sexuelles au sein du ménage*

REPÈRES 15. Violences physiques ou sexuelles au sein du ménage* REPÈRES 15 Juillet 2011 n Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ, chef du département de l ONDRP Violences physiques ou sexuelles

Plus en détail

L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats. Ifop pour Dimanche Ouest France

L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats. Ifop pour Dimanche Ouest France L'approbation des mesures annoncées par F. Hollande après les attentats JF/JPD N 113495 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01

Plus en détail

METHODOLOGIE L'ENQUETE NATIONALE SUR LES STATISTIQUES AGRICOLES VERSION DECEMBRE 93

METHODOLOGIE L'ENQUETE NATIONALE SUR LES STATISTIQUES AGRICOLES VERSION DECEMBRE 93 BURKINA FASO ------ MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DES RESSOURCES ANIMALES ------ SECRETARIAT GENERAL ------ DIRECTION DES STATISTIQUES AGRO-PASTORALES METHODOLOGIE DE L'ENQUETE NATIONALE SUR LES STATISTIQUES

Plus en détail

Localisation des ménages dans SIMBAD

Localisation des ménages dans SIMBAD Localisation des ménages dans SIMBAD Louafi Bouzouina Louafibouzouina@entpefr Hind Aissaoui Hindaissaoui@entpefr CITiES : Formation au modèle LUTI SIMBAD ENTPE, 3 4 octobre 2013 p 1 Localisation des ménages

Plus en détail

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Internautes et la protection des informations personnelles sur les réseaux sociaux Résultats détaillés

Plus en détail

INTRODUCTION PRESENTATION DES INSTRUMENTS DE LA SAISIE. Questionnaire ménage

INTRODUCTION PRESENTATION DES INSTRUMENTS DE LA SAISIE. Questionnaire ménage INTRODUCTION Le Recensement Général de la population est une opération de grande envergure et l'obtention des résultats visés est subordonnée à de multiples travaux dont la cartographie, la collecte et

Plus en détail

La création d entreprise dans les Pays de la Loire

La création d entreprise dans les Pays de la Loire Partenaires Officiels Sondage La création d entreprise dans les Pays de la Loire Sondage réalisé à l occasion du 4 ème Salon des Entrepreneurs Nantes Grand-Ouest -16 & 17 novembre 2011 à la Cité des Congrès

Plus en détail

Comment assurer une éducation de qualité pour tous?

Comment assurer une éducation de qualité pour tous? Comment assurer une éducation de qualité pour tous? BILAN ET PERSPECTIVES EN AFRIQUE FRANCOPHONE Conférence le 10 juillet 2014, à Ouagadougou, Burkina Faso ACCÈS ET PARTICIPATION DES ÉLÈVES Présentation

Plus en détail

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU SANTÉ DE L ENFANT 9 Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU Au cours de la troisième enquête démographique et de santé et à indicateurs multiples, on a enregistré, pour tous les enfants nés au cours des cinq

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail