TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion"

Transcription

1 TRANSFUSION IFSI SETE Promotion

2 Un peu d histoire d : 1492 : le pape Innocent VIII subit le premier traitement de cellules vivantes en buvant le sang de trois garçons de dix ans trois fois par jour. Les enfants sont morts... Le pape aussi : Découverte de la circulation sanguin par W. Harvey : Première transfusion sanguine entre animaux par F. Folli en Italie 1667 : Première transfusion sanguine chez l homme avec du sang d agneau à Montpellier par J. Denis et avec le sang d autres mammifères par R. Lower et E. King en Angleterre.

3 1818 : Première transfusion de sang humain en Angleterre par j. Blundel : L. Landois démontre l impossibilité de transfuser du sang animal à l homme : Découverte du système ABO par Landsteiner 1939 : Découverte par Lévine et Stetson de l antigène Rhésus. Vers 1940 : Mise au point des anticoagulants Vers 1960 : Début de la transfusion «moderne»

4 De 1985 à 1990 (affaire du sang contaminé) : 4400 personnes sont contaminées par le virus du sida après administration de produits sanguins (janvier) : de nombreuses lois sont signées pour garantir la sécurité des donneurs et des receveurs lors du don et de la transfusion. Le gouvernement veut encourager les dons pour pouvoir sauver le maximum de vies et pour éviter une pénurie.

5 2000 (janvier) : création de l Etablissement Français du Sang, opérateur unique de la transfusion sanguine en France. Les employés ne sont pas bénévoles, ils sont salariés de l'établissement (juillet) : un dépistage systématique très sensible (dit génomique) du virus du SIDA et de l hépatite C est fait sur chaque don. Cette recherche directe du virus par biologie moléculaire permet de dépister une éventuelle contamination du donneur avant sa séroconversion (apparition des anticorps).

6 Définition «La transfusion sanguine est une thérapeutique d origine humaine, issue de dons de sang. Thérapeutique substitutive qui consiste à apporter à une personne les éléments du sang qui lui font provisoirement défaut en raison d un intervention chirurgicale (saignement lors de l intervention), d un accouchement, d un traumatisme, d une maladie (anémie ferriprive par exemple) ou d un traitement (chimiothérapie aplasiante).»

7 Cadre législatifl C est un acte de soin thérapeutique réalisé par l infirmier (ère) sur prescription médicale et sous condition «qu un médecin puisse intervenir à tout moment» selon l article R du décret n du 11 février 2002 intégré au décret n du 29 juillet 2004 du Code de la santé publique.

8 Les groupes sanguins Ensemble d'antigènes génétiquement déterminés présents à la surface de la membrane des cellules sanguines regroupés en système génétiquement codés et indépendants les uns des autres.

9 Définitions ANTIGENE ANTICORPS Substance capable de provoquer une réaction immunitaire, puis de réagir spécifiquement avec le produit de cette réaction (anticorps). Protéines(immunoglobulines) dont la production est provoquée par l administration d un antigène et capable de se lier spécifiquement à lui.

10 Réactions Ag/AC Les antigènes, introduits dans un organisme qui les reconnaît comme étrangers sont la cible d anticorps sériques naturels ou immuns dont la réaction AG/AC aboutit à la formation d un complexe immun et entraîne alors l hémolyse des GR sur lesquels ils sont fixés.

11 Conséquence clinique Une hémolyse intra vasculaire massive avec anoxie sévère et thrombose des veines pouvant entraîner la mort. Cette hémolyse concerne les anticorps dirigés contre le système ABO Une hémolyse intra tissulaire dans le foie et la rate par phagocytose des complexes immuns moins grave avec diminution de la durée de vie des hématies et aggravation d une anémie. Ces anticorps concernent le système autre que ABO notamment RH Kell

12 Définitions PHENOTYPE GENOTYPE Ensemble des caractères apparents d un individu Ensemble du matériel génétique porté par un individu, y compris les gènes non exprimés.

13 Le système sanguin ABO Le système sanguin ABO se définit par la présence ou par l absence : d ANTIGENES à la surface des hématies et d ANTICORPS dans le plasma

14 Les antigènes nes ABO 2 Antigènes ABO Antigène A Antigène B Présents à la surface des globules rouges Présents à la surface de la plupart des tissus de l organisme

15 Les antigènes nes ABO 4 Groupes Sanguins ❶GROUPE A Présence de l antigène A seul ❷GROUPE B Présence de l antigène B seul ❸Groupe AB Présence des deus antigènes A et B ❹ GROUPE O Absence des deux antigènes A et B

16 Les anticorps ABO 2 Anticorps AB Anticorps anti - A Anticorps anti - B Naturels Réguliers IgM

17 Les anticorps ABO Ils sont : TOUJOURS PRESENTS dans le plasma quand l antigène correspondant est absent de l hématie TOUJOURS ABSENTS du plasma quand l antigène correspondant est présent à la surface de l hématie

18 Les Anticorps ABO 4 Groupes Sanguins ❶ GROUPE A Présence de l anticorps Anti B seul ❷ GROUPE B Présence de l anticorps Anti A seul ❸ GROUPE AB Absence des deux anticorps Anti - A et Anti B ❹ GROUPE O Présence des deux anticorps Anti A et Anti B

19 Récapitulatif SYSTÈME SANGUIN ANTIGENE ANTICORPS FREQUENCE A A Anti - B 45% B B Anti - A 9% AB A et B Aucun 3% O Ni A, Ni B Anti A Anti B 43%

20 Génétique 3 gènes pour le système ABO Gène A Antigène A Gène B Antigène B Gène O Pas de modification de la substance de base «H» Chaque parent transmet 1 gène

21 Génétique Les gènes A et B sont CODOMINANTS : ils s expriment de la même façon quand ils sont ensembles. Le gène O est RECESSIF : il ne s exprime que lorsqu il est à l état homozygote (en double dose).

22 Génétique PHENOTYPE A B AB O GENOTYPE AA AO BB BO AB OO

23 Père : A Enfant : A + ou Mère : A Enfant : O Enfant : A ou Père : A Enfant : B + ou Mère : B Enfant : AB ou Enfant : O

24 Père : A Enfant : A + ou Mère : O Enfant : O Père : AB Enfant : A + ou Mère : O Enfant : B Père : O + Enfant : O Mère : O

25 Détermination du système ABO 2 Méthodes : globulaires et sérique

26 La méthode globulaire de Beth Vincent : Recherche de antigènes A et B à la surface des hématies du patient à l aide de réactifs spécifiques appelés sérum-tests 3 réactifs : - Anti A - Anti B - Anti - AB

27 GROUPES SANGUINS A Anti - A Anti - B Anti - AB B AB O Agglutination Non agglutination

28 Le principe du test de Beth-Vincent est d identifier l antigène présent à la surface des globules rouges En mettant en contact les globules rouges du patient avec des anticorps dirigés contre les antigènes A et contre les antigènes B.

29 La méthode sérique de Simonin : Recherche des anticorps Anti A et Anti B dans le plasma du patient à l aide de réactifs spécifiques appelés hématies-tests. 2 réactifs : - Hématies A - Hématies B

30 GROUPES SANGUINS A GR A GR B B AB O

31 Règle de compatibilité transfusionnelle Il est impératif de tenir compte des anticorps naturels Anti A et Anti B présents dans le plasma du patient. SI POSSIBLE : le groupe sanguin des hématies à transfuser doit être identique au groupe sanguin

32 Groupes sanguins Règle de compatibilité transfusionnelle Antigènes Anticorps A A Anti - B A Donneur Receveur AB B B Anti - A B AB AB AB AB Receveur Universel O Anti A Anti - B Donneur Universel A O B O O

33 Système Rhésus

34 Les Antigènes nes du système RHESUS Il en existe 5 principaux : D C c E e

35 Un groupe sanguin est dit Rhésus positif ou négatif selon que les hématies portent ou non à leur surface des antigènes D. Une personne possédant l antigène D est dit Rhésus positif (85%) : D+ Une personne ne possédant pas l antigène D est dit Rhésus négatif (15%) : D-

36 Il faut toujours respecter la compatibilité Rhésus. Un receveur Rh- ne sera transfusé qu avec le sang du donneur Rh-. La femme Rh- doit recevoir après l accouchement, si le bébé est Rh+, des immunoglobulines anti D afin d éviter une immunisation (formation Ac anti D) qui fait courir des risques fœtaux lors de futures grossesses(si le fœtus est RH+)

37 Lors d un phénotypage «simple», seuls seront recherchés les antigènes A,B, et D. Lors d un phénotypage «élargi», on recherche les antigènes A, B, D, C, c, E, e et Kell.

38 Les autres antigènes sont présent ou absents, ensemble ou isolément, de la surface des globules rouges.

39 C et C, E et e sont des antigènes antihétiques : par exemple, tout globule rouge c négatif est obligatoirement C positif.

40

41 Les anticorps du système Rhésus Les anticorps anti Rhésus sont, des anticorps immuns. Il n existe pas d anticorps naturel dans le système Rhésus. 2 origines : soit près une transfusion soit par contact fœto-maternel (grossesse)

42 Une règle absolue : ne jamais apporter un antigène si le receveur possède l anticorps correspondant. Une règle relative : Ne pas apporter une antigène que le receveur n a pas (sang phénotypé). Cela concerne les Ag principaux du système Rhésus.

43 Il existe d autres systèmes érythrocytaires qui sont plus ou moins immunogènes et qui ont aussi une importance lors de la transfusion : - Kell : Antigène K le plus immunogène après D - Duffy : (Fya, Fy b) - Kidd : (Jka, Jkb) Ces systèmes sont porteurs, sur leurs hématies d antigènes qui provoquent chez le receveur qui ne le possède pas une réaction immunologique avec apparition d anticorps immuns.

44 Système HLA (Human Leucocyte Antigen) Les antigènes HLA sont quasiment absents sur les globules rouge mais sont présents sur les globules blancs. La détermination du groupe HLA est très importante pour les greffes de moelle osseuse et d organes, ainsi que pour la transfusion de granulocytes. Les anticorps HLA peuvent être développés à la suite d une transfusion ou d une grossesse. Si le receveur porte ces Ac, la transfusion de dérivés sanguins déleucocytés permet d éviter les réactions de type fièvre/frissons

45 La carte de groupe sanguin Mentions obligatoires : Nom et adresse du laboratoire exécutant Identité complète du patient (nom de naissance obligatoire) Résultats des groupages ABO et phénotype Rh K avec date de réalisation Signature du biologiste

46 1 prélèvement = CARTE PROVISOIRE 2 prélèvements à distance l un de l autre (les 2 déterminations doivent obligatoirement avoir été effectuées par le même laboratoire) = CARTE DEFINITIVE

47 Les Analyses immuno-hématologiques matologiques et groupage sanguins Elles sont obligatoires avant toute transfusion mais aussi: Chez la femme enceinte et lors de bilan prénuptial: dépistage des femme rhésus négatif et suivi de la RAI pendant toute la grossesse pour vérifier l absence d immunisation de la mère vis-à-vis de l enfant. Lors de greffe ou de transplantation d organe: compatibilité ABO mais surtout HLA Lors d exploration d incidents transfusionnels: vérification du groupe

48 Le groupage sanguin Prélèvement : Ponction veineuse sur 2 tubes à numération(violet), 2 prélèvements réalisés, à 2 moments différents, numérotés dans 2 sachets différents avec 2 prescriptions si possible par deux personnes différentes. Nom du préleveur obligatoire sur la demande étiquetage au moment du prélèvement avec identification positive du nom, prénom, sexe, nom marital et date de naissance. Les tubes pré étiquetés sont à proscrire et une seule et même personne prélève et identifie les prélèvement

49 La recherche d agglutines d irréguli gulières : RAI Prélèvement: tube violet comme le groupe sanguin Une RAI valide de moins de 3 jours. La RAI est la recherche d Agglutinines irrégulières qui sont en fait la détection d Ac dirigés contre les AG de groupe AUTRE QUE ABO; anti D, Anti E.

50 CONCLUSION La prévention des accidents de transfusionnels repose sur : Le respect du système ABO et Rhésus La recherche d anticorps irréguliers avant la transfusion,

51 Quelques exercices

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

Les groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Janvier 2015 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier)

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier) IMMUNOLOGIE Exercice 1 On caractérise le système O par la présence ou l absence d à la surface des hématies. Dans le plasma, on note la présence ou l absence d.. Compléter le tableau suivant : A B O Exercice

Plus en détail

Point sur les pratiques en immuno-hématologie

Point sur les pratiques en immuno-hématologie Point sur les pratiques en immuno-hématologie Claire Krausé Etablissement Français du Sang 5 ème journée de TRANSFUSION PRATIQUE SFVTT - Institut Mutualiste Montsouris - 06 Octobre 2011 Réglementaire et

Plus en détail

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Les Groupes Erytrocytaires La transfusion IFSI La croix rouge Mai 2011 Dr karim Boudjedir INTRODUCTION Qu est qu un groupe sanguin? Qu est qu un groupe érythrocytaire? Combien sont-ils actuellement? Qu

Plus en détail

Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Rappels immunologiques. Les groupes sanguins

Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Rappels immunologiques. Les groupes sanguins Les groupes sanguins Rappels immunologiques Les systèmes de groupes sanguins Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l

Plus en détail

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 1 RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 2011-2014 2 MISE EN SITUATION Vous êtes IDE dans un service de soins intensifs de cardiologie.

Plus en détail

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Faculté de Médecine d Alger Direction de la Pédagogie Formation Médicale Continue SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Pr M. Ramaoun Service d hématologie / CTS CHU Béni Méssous

Plus en détail

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING SYSTEME ABO Dr Marie-José STELLING LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE Groupage ABO (test( érythrocytaire et test sérique) Typisation Rhésus Détection des anticorps irréguliers Spécificité des anticorps

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Hamdi BOUBAKER Généralités C est un traitement qui consiste à injecter le sang ou plutôt l un de ses constituants provenant de sujets sains appelés Donneurs à des malades qui

Plus en détail

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES Faits sur Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA (55% du sang) La partie liquide, jaunâtre du sang qui contient des électrolytes, nutriments et vitamines, hormones, facteurs de coagulation, et des

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Septembre 2013 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

Les groupes sanguins

Les groupes sanguins Les groupes sanguins Le sang est un liquide vital pour les animaux comme nous, les humains. Chez nous, le sang est rouge et l homme adulte en possède 4 à 6 litres. Il est transporté grâce aux battements

Plus en détail

TRANSFUSION. Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie

TRANSFUSION. Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie TRANSFUSION Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie 1900 Landsteiner découvre le 1er système des groupes sanguins : le système ABO 1940

Plus en détail

DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN

DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN INTRODUCTION Détermination du groupe sanguin ABO-Rh : examen essentiel à la sécurité transfusionnelle La réalisation exige le respect de

Plus en détail

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions.

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions. DU Cas Concret Cas Clinique n 1 Dr Anne Mercadier EFS Ile de France 1 2 Cas 1 - Description Patient sexe féminin né en 1949 Antécédents : 3 grossesses, sans antécédent transfusionnel connu. Hospitalisée

Plus en détail

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps antigène : substance capable de provoquer une réponse immunitaire anticorps : globuline plasmatique qui réagit spécifiquement avec un antigène Les groupes

Plus en détail

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Acte transfusionnel Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Textes réglementaires Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative

Plus en détail

Les différents produits sanguins et leurs principales indications

Les différents produits sanguins et leurs principales indications Les différents produits sanguins et leurs principales indications Dr Frédéric JOYE Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance (CSTH) Produits Sanguins thérapeutiques Produits sanguins thérapeutiques

Plus en détail

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du

Plus en détail

Année DF, NSE, CP, FR, GD

Année DF, NSE, CP, FR, GD Année 2010-2011 DF, NSE, CP, FR, GD Où sont localisés les antigènes du système ABO? Que définissent-ils dans le système ABO? Les antigènes du système ABO : Détectés au niveau de la membrane cellulaire

Plus en détail

Module transfusion cours IFSI. Dr SLIMANE Mohamed IH/distri EFS Dijon

Module transfusion cours IFSI. Dr SLIMANE Mohamed IH/distri EFS Dijon Module transfusion cours IFSI Dr SLIMANE Mohamed IH/distri EFS Dijon Plan des cours 1 Collecte( à titre informatif) 2 groupe ABO, technique 3 Les différents PSL,alternative à la transfusion 4 Contrôle

Plus en détail

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS Fiche d auto-contrôle N 1 : PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS VERIFICATION IDENTITE RENSEIGNEMENTS PRIS SUR ANTECEDENTS TRANSFUSIONNELS (transfusion récente? injection de gamma-anti-d.) ETIQUETAGE DES TUBES

Plus en détail

Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives

Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives Immunologie plaquettaire et prise en charge de la grossesse et de l accouchement Nouvelles perspectives Dr Pierre MONCHARMONT Laboratoire d immunologie plaquettaire Etablissement Français du Sang Rhône

Plus en détail

Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy. Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010

Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy. Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010 Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010 I - GENERALITES Le Groupe Sanguin et la Recherche d Anticorps

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE

LA TRANSFUSION SANGUINE LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Adeline Canavelli IFSI PREFMS EFS Pyrénées-Méditerranée 06 Avril 2016 PLAN GÉNÉRAL Les groupes sanguins Les analyses effectuées au laboratoire Les produits sanguins labiles et

Plus en détail

Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif

Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif Société Tunisienne de Biologie Clinique Journée de formation La sécurité tranfusionnelle Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif Dr Manel Chaâbane MCA en Hématologie

Plus en détail

FOCUS PRATIQUE. Soirée de suivi 13 octobre 2015 (Paris)

FOCUS PRATIQUE. Soirée de suivi 13 octobre 2015 (Paris) FOCUS PRATIQUE Soirée de suivi 13 octobre 2015 (Paris) DÉTERMINATION DU GROUPE SANGUIN AVANT UNE IVG MÉDICAMENTEUSE Pourquoi : Prévention de l allo-immunisation RhD foeto-maternelle Epidémiologie : 1,3

Plus en détail

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit le questionnaire

Plus en détail

ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire

ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire Hémovigilance Régionale NANCY Christine André-Botté EFS LC 18 décembre 2008 ALLOIMMUNISATION Alloimmunisation : Immunisation vis-à-vis d un antigène absent de l individu

Plus en détail

Les groupes sanguins

Les groupes sanguins TOUT SAVOIR SUR LE SANG Chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont effectués en France, ils permettent de soigner un million de malades par an. Les produits sanguins sont utilisés pour répondre

Plus en détail

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE 2014-2015 Université Paris Est Créteil et Etablissement Français du Sang, Ile-de-France Responsables : Pr Philippe Bierling, Dr Marie-Dominique

Plus en détail

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine Tout savoir sur la transfusion sanguine POUR MIEUX COMPRENDRE LA TRANSFUSION Il se peut que votre état de santé nécessite une transfusion de sang. La transfusion n est pas un geste anodin même si tout

Plus en détail

ARRETE du. fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire

ARRETE du. fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRETE du fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire La ministre de la santé

Plus en détail

Kit de Groupage sanguin

Kit de Groupage sanguin Présentation Kit de Groupage sanguin 13352-13353 NOTICE Retrouvez l ensemble de nos gammes sur : www.pierron.fr ÉQUIPEMENT PÉDAGOGIQUE SCIENTIFIQUE DIDACTIK CS 80609 57206 SARREGUEMINES Cedex France Tél.

Plus en détail

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté Laurent Bardiaux Site de Besançon 1 LB 26/04/05 ❶ Rappels réglementaires ❷ Place de l urgence transfusionnelle dans l activité

Plus en détail

2 ) LE SYSTEME ABO : Le système de groupes érythrocytaires (= premier groupe tissulaire) a été découvert grâce aux travaux de Landsteiner en 1900.

2 ) LE SYSTEME ABO : Le système de groupes érythrocytaires (= premier groupe tissulaire) a été découvert grâce aux travaux de Landsteiner en 1900. 04.01.00. GROUPES SANGUINS Dr Deschamps 1 ) DEFINITION : a) Groupe : Ensemble d individus qui ont un caractère en commun et se distinguent ainsi des autres. b) Sanguin : Concerne une cellule ou une molécule

Plus en détail

Le Don du Sang, Les groupes sanguins

Le Don du Sang, Les groupes sanguins l EFS Le Don du Sang, Les groupes sanguins Dr. M.A. RIGAGNEAU Prélèvement EFS-CA Poitiers Formation IFAS 20 Janvier 2016 Fonctions de la transfusion Apporter sélectivement au patient le constituant du

Plus en détail

LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE

LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE Groupage ABO (test érythrocytaire et test sérique) Typisation Rhésus Détection des anticorps irréguliers Type and Screen Test de compatibilité (plasma du receveur

Plus en détail

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE Malgré les moyens mis en œuvre pour épargner les pertes sanguines, la réalisation d une intervention chirurgicale nécessite parfois la transfusion de produits

Plus en détail

HEMATOLOGIE. Principes de base des examens indispensables à la transfusion. DU M Pellerin F Babou D Risserjanvier 1

HEMATOLOGIE. Principes de base des examens indispensables à la transfusion. DU M Pellerin F Babou D Risserjanvier 1 REGLES EN IMMUNO HEMATOLOGIE Principes de base des examens indispensables à la transfusion 1 Rappels Antigène iè (Ag) : Substance capable d induire d i la formation d anticorps et de se combiner spécifiquement

Plus en détail

Hétérogénéïté génétique des groupes sanguins au Mali : impact transfusionnel

Hétérogénéïté génétique des groupes sanguins au Mali : impact transfusionnel Hétérogénéïté génétique des groupes sanguins au Mali : impact transfusionnel BA A 1 Beley S 2 Bagayoko S 1 Silvy M 2 Bailly P 2 Chiaroni J 2 1. Centre National de Transfusion Sanguine, Bamako 2. Laboratoire

Plus en détail

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N de l acte Dr. Anne MERCADIER Site de la Pitié-Salpétrière 2013 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang SANG et TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang Les produits sanguins labiles Les concentrés de globules rouges (CGR) Les concentrés de plaquettes (CPA, CPS) Les plasmas frais congelés

Plus en détail

L acte transfusionnel

L acte transfusionnel L acte transfusionnel Françoise VALLA IDE E.I.H.H. CH Valence 2 ème journée régionale d Hémovigilance Lyon, le 19 Juin 2014 1 Objectifs pédagogiques Sécuriser l acte transfusionnel. Respecter les étapes

Plus en détail

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Allogreffes de CSH et transfusion Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Recommandations HAS novembre 2014 PSL irradiés: à partir de 7 jours avant un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques. Si greffe:

Plus en détail

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel Transfusion sanguine 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel UE 4.4 S4 : «Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical» Transfusion

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des réponses à vos questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits du sang

Plus en détail

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE ONNE PRATIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits indications, alternatives Produits et examens immuno-hématologiques Novembre 2014 TRANSFORMATIONS APPLICALES

Plus en détail

LA TRANSMISSION DES CARACTÈRES HÉRÉDITAIRES. Bio Prétest 2 Corrigé

LA TRANSMISSION DES CARACTÈRES HÉRÉDITAIRES. Bio Prétest 2 Corrigé LA TRANSMISSION DES CARACTÈRES HÉRÉDITAIRES Bio-5065-2 Prétest 2 Corrigé Nathalie Levesque, Centre des 16-18 ans, Commission Scolaire Marie-Victorin, mai 2004 1. Le caractère récessif est représenté par

Plus en détail

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin?

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin? 1. Citer la fonction essentielle des globules rouges 2. Citer la fonction essentielle des plaquettes 3. Chez l homme, le taux d hémoglobine normal est situé entre g/dl et 4. Chez la femme, le taux d hémoglobine

Plus en détail

Hypersensibilité de type II

Hypersensibilité de type II Cours d immunologie Hypersensibilité de type II ANNEE 2011-2012 1 I- CLASSIFICATION DE GELL ET COOMBS: 2 I- CLASSIFICATION DE GELL ET COOMBS: Les réactions d hypersensibilité ont été réparties en quatre

Plus en détail

Chap.4 LES GROUPES SANGUINS

Chap.4 LES GROUPES SANGUINS Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB I- I-Le Système ABO A) A) Historique B) B) Principe du du Système ABO : 1) 1) Des Des Antigènes nes àla la surface des des hématies ::

Plus en détail

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang?

Présentation. Le sang et le. don de sang Qui a besoin de sang? Le sang. La transfusion sanguine. Les étapes du don. Pourquoi donner son sang? Présentation Le sang La transfusion sanguine Le sang et le Les étapes du don Pourquoi donner son sang? don de sang Qui a besoin de sang? 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs de sang

Plus en détail

LES CELLULES DU SANG ET LES GROUPES SANGUINS

LES CELLULES DU SANG ET LES GROUPES SANGUINS LES CELLULES DU SNG ET LES GROUPES SNGUINS uts Connaître et identifier les différentes cellules du sang Démontrer le principe d'agglutination de la réaction g-c. Matériel Dispositif de prélèvement sanguin

Plus en détail

Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le

Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le Analyse : Arrêté organisant le prélèvement, le conditionnement, la distribution et l utilisation du sang humain, son plasma et leurs dérivés Dakar le 8 octobre 1990 Le Ministre de la Santé publique et

Plus en détail

Introduction à la transfusion

Introduction à la transfusion Introduction à la transfusion 1 Que savez-vous de la transfusion? 1- Les produits 2- Les consignes de sécurité 3- Les responsabilités 2 Le plus important Le bon produit Ordonnance Réception du colis Au

Plus en détail

Informations à l intention des receveurs d immunoglobuline humaine anti-d (WinRho) Version #1 : Mars 2007 Version #2 : Février 2013 BROCHURE HÉMATO-2

Informations à l intention des receveurs d immunoglobuline humaine anti-d (WinRho) Version #1 : Mars 2007 Version #2 : Février 2013 BROCHURE HÉMATO-2 Informations à l intention des receveurs d immunoglobuline humaine anti-d (WinRho) Version #1 : Mars 2007 Version #2 : Février 2013 BROCHURE HÉMATO-2 Bonjour, - 1 - Votre médecin vous a prescrit un dérivé

Plus en détail

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations LE DEPISTAGE du VIH en 2010 Enjeux et recommandations Les enjeux: une activité de dépistage élevée: 5 millions de tests /an.et pourtant Une incidence de l infection VIH élevée et désespérément stable :

Plus en détail

Diagnostic de l enfant à naître dans le sang maternel : du rêve à la réalité. Jean-Marc COSTA Génétique Moléculaire Laboratoire Cerba

Diagnostic de l enfant à naître dans le sang maternel : du rêve à la réalité. Jean-Marc COSTA Génétique Moléculaire Laboratoire Cerba Diagnostic de l enfant à naître dans le sang maternel : du rêve à la réalité Jean-Marc COSTA Génétique Moléculaire Laboratoire Cerba Paris le 13 avril 2013 Madame ABD, conductrice d hémophilie A sévère

Plus en détail

Comment nos chromosomes déterminent-ils nos caractères héréditaires?

Comment nos chromosomes déterminent-ils nos caractères héréditaires? Comment nos chromosomes déterminent-ils nos caractères héréditaires? Voir activité 1. Chaque chromosome comporte des milliers de gènes. Un gène est une partie d un chromosome (ou une partie de l ADN) qui

Plus en détail

L Hypersensibilité de type II Ou Cytotoxique

L Hypersensibilité de type II Ou Cytotoxique L Hypersensibilité de type II Ou Cytotoxique I - Définition Classification de Gell et Coombs - Nature de l antigène - Nature de l anticorps - Mécanisme effecteur mis en jeu - Délai d apparition des manifestations

Plus en détail

Les groupes sanguins érythrocytaires

Les groupes sanguins érythrocytaires Les groupes sanguins érythrocytaires Nota bene : GR=Globules Rouges= érythrocytes. Ac = Anticorps et Ag=antigènes RAI= Recherche d Anticorps Irréguliers. Antithétique : si y en a pas un, y a forcément

Plus en détail

Anticorps complets (surtout( IgM) Anticorps froids (surtout IgM) Anticorps incomplets (IgG) Anticorps chauds (surtout IgG) cliniquement importants ) Agglutination artificielle 3 à l'aide de LISS (Low

Plus en détail

les groupes sanguins érythrocytaires applications en transfusion sanguine

les groupes sanguins érythrocytaires applications en transfusion sanguine Tissu sanguin et système immunitaire Les groupes sanguins érythrocytaires 20/10/2014 LANDRIOT Fanny L2 CR : Julie Chapon TSSI Pr Jacques Chiaroni 16 pages les groupes sanguins érythrocytaires applications

Plus en détail

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois REHAL, Actualités et Perspectives, Xème journée 22 novembre 2012 Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois Dr Sophie PUJOL, Dr Isabelle ROGER Unité de

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

Les groupes sanguins érythrocytaires

Les groupes sanguins érythrocytaires Les groupes sanguins érythrocytaires Applications en transfusion sanguine (Veronique.david@efs.sante.fr) Un constat a été fait sur la formation que l on a au cours de nos études en matière de transfusion

Plus en détail

Immunologie de la transplantation et des greffes

Immunologie de la transplantation et des greffes DELAMARE Chloé G.Thibault NORMAND Amélie Immunologie le 22/03/11 Immunologie de la transplantation et des greffes I-Introduction Les premières greffes et transplantations (années 40-50) nécessitaient une

Plus en détail

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Anomalie à l ETS - 1 Un seul choix est possible identification donneur prélèvement sang total prélèvement

Plus en détail

Les groupes sanguins

Les groupes sanguins 21/10/2013 MARIANI Natacha L2 TSSIBG J. Chiaroni 14 pages Plan Les groupes sanguins A. Les groupes sanguins érythrocytaires I. Définition de la notion de groupes sanguins II. Pourquoi en tenir compte en

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

LES GROUPES SANGUINS

LES GROUPES SANGUINS LES GROUPES SANGUINS GENERALITES 1/ ANTIGENE (Ag) : Substance de nature chimique diverse (protéique, lipidique, glucidique ou mixte) capable d induire une réponse immunitaire et de réagir spécifiquement

Plus en détail

Législation de la transfusion sanguine

Législation de la transfusion sanguine Session Anesthésie Transfusion Législation de la transfusion sanguine Pascale Mizon Lille CHRU Diapositive 1 Actualités Réglementaires Diapositive 2 Nombreux textes réglementaires Constante évolution Loi

Plus en détail

Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance. Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance

Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance. Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance Retour d expérience de l hémovigilance sur l identitovigilance Docteur Jean-Jacques CABAUD Coordination Régionale Hémovigilance La maîtrise de l identification l du patient est un facteur clé de la sécurité

Plus en détail

Transplantation Aspects éthiques et légaux

Transplantation Aspects éthiques et légaux Transplantation Aspects éthiques et légaux Historique Greffes tissulaires : XIXe siècle Greffes d organe : XXe siècle En 1952, Dausset : système HLA En 1954, greffe réussie entre 2 vrais jumeaux En 1956,

Plus en détail

QUI DONNE SON SANG A DU CŒUR.

QUI DONNE SON SANG A DU CŒUR. Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Tel. e Fax don de Le sang et ses composants. Le sang est un tissu fluide qui circule dans les vaisseaux sanguins, il représente 8% du poids corporel

Plus en détail

Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale

Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale Intérêt des TROD dans la prise en charge des Expositions à risque de transmission virale Elisabeth Rouveix Réunion AES corevih idf ouest et nord décembre 2013 Introduction TROD : Test Rapide d Orientation

Plus en détail

Les immunosuppresseurs Réunion des associations 2016

Les immunosuppresseurs Réunion des associations 2016 Les immunosuppresseurs Réunion des associations 2016 L immunité L immunité est définie comme l ensemble des mécanismes biologiques permettant à un organisme d assurer son intégrité en éliminant ses propres

Plus en détail

Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation

Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation Evaluation des pratiques transfusionnelles en réanimation vasculaire et transplantation A.Baret, AL.Botte, M.Kroll, V.Cerciat, S.Robert, C.Berthomé, Dr. A.Quinart, Dr.Neau-Cransac, Pr.Midy, Pr.Saric, Pr.Starzk

Plus en détail

Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides.

Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides. Le sang Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides. Le constituant liquide du sang (environ 55% de la composition

Plus en détail

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Transfusion sanguine en pédiatrie Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Pourquoi? Quand? o Chirurgies à risque, Estimation des pertes, seuils transfusionnels, degré d urgence Combien? o Quantification

Plus en détail

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie

UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie I. L examen prénuptial 1. Examens complémentaires obligatoires (en cas de consultation prénuptiale) Sérologie Rubéole et Toxoplasmose chez la femme Groupe sanguin

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE PLAN Principes généraux transfusionnels L acte transfusionnel en 10 points. Particularités de l urgence transfusionnelle

Plus en détail

Le dépistage classique TROD urgence TROD. Aspects réglementaires

Le dépistage classique TROD urgence TROD. Aspects réglementaires Le dépistage classique TROD urgence TROD Aspects réglementaires Paru au JORF n 0131 du 9 juin 2010 page 10572 Arrêté du 28 mai 2010 fixant les conditions de réalisation du diagnostic biologique de l'infection

Plus en détail

sang pour le confirmer». Questions : 1 M. Vanel a visiblement une infection. La phagocytose a-t-elle été efficace dans ce cas? Pourquoi?

sang pour le confirmer». Questions : 1 M. Vanel a visiblement une infection. La phagocytose a-t-elle été efficace dans ce cas? Pourquoi? Monsieur Vanel a très mal à la gorge depuis plusieurs jours, il se rend chez son médecin. Celui-ci l ausculte et touche les cotés de sa gorge juste sous les oreilles. Il lui dit «Vos ganglions sont très

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

SECURITE EN TRANSFUSION

SECURITE EN TRANSFUSION SECURITE EN TRANSFUSION = sécurité des produits, sécurité des pratiques transfusionnelles, hémovigilance (né de l'affaire du «sang contaminé). Transfusion : en 2005 = environ 2 580 000 poches. I/ Risques

Plus en détail

Document 1 : test d agglutination antigène/anticorps. Molécules

Document 1 : test d agglutination antigène/anticorps. Molécules TP2 La spécificité des anticorps Les anticorps sont des protéines sériques (= du sérum) de la famille des immunoglobulines. En présence d'un antigène (molécule reconnue comme non soi par l'organisme),

Plus en détail

ScanGel ReverScan A1, B x 5 ml ReverScan A1, A2, B, O x 5 ml

ScanGel ReverScan A1, B x 5 ml ReverScan A1, A2, B, O x 5 ml ScanGel ReverScan A1, B 86790 2 x 5 ml ReverScan A1, A2, B, O 86795 4 x 5 ml GLOBULES ROUGES TEST D ORIGINE HUMAINE POUR L ÉPREUVE SÉRIQUE DU GROUPAGE ABO IVD Tous les produits fabriqués et commercialisés

Plus en détail

L identitovigilance dans le processus transfusionnel

L identitovigilance dans le processus transfusionnel L identitovigilance dans le processus transfusionnel Dr Marie-France ANGELINI TIBERT Coordonnateur régional d hémovigilance Réunion - Mayotte Glossaire des sigles utilisés EI : Évènement Indésirable EIR

Plus en détail

CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES. Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003

CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES. Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003 CERTIFICAT STRATEGIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE GENERALITES: Les EXAMENS BIOCHIMIQUES Pr Jean ROUSSEAUX VERSION 1 NOVEMBRE 2003 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Comment demander un examen biologique: les indications.

Plus en détail

LE DON D ORGANES LA GREFFE

LE DON D ORGANES LA GREFFE LE DON D ORGANES LA GREFFE ET Quelques dates clés : 1951 : 1 ère greffe rénale en France 1959 : Mise en évidence de la mort encéphalique 1968 : 1 ère greffe du cœur en France 1972 : 1 ère greffe hépatique

Plus en détail

LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD

LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD ETSL LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD TP 2 GABIN-GAUTHIER 11/11/2009 I. HISTORIQUE... 2 II. GENERALITES SUR LES GROUPES ABO (H)... 2 1. DEFINITION... 2 2. NATURE ET SYNTHESE DES AG ERYTHROCYTAIRES...

Plus en détail

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE Antigènes et anticorps du système ABO Système de groupe sanguin RH Groupes Antigènes (sur globule rouge) Anticorps (dans sérum/ plasma) Antigène D présent : Rh positif (85 %) / RH1 Antigène D absent :

Plus en détail