COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?"

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?""

Transcription

1 COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?" 106

2 Témoignage du Dr Benjamin Rimaud 107

3 La dénutrition protéino-énergétique de la personne âgée Quelques chiffres 1 A domicile " 4 à 10% des personnes âgées En institution" 15 à 38% des personnes âgées À lʼhôpital" 30 à 70% des personnes âgées La dénutrition sʼinstalle et/ou sʼaggrave au cours du séjour à lʼhôpital 2 :" Maladie Traitement Jeûne partiel ou total Qualité de lʼalimentation (1) HAS, Recommandations professionnelles : Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée, Avril 2007 (2) Première Conférence Régionale des CLAN dʼile de France, 13 octobre

4 Le cas de Lucien 109

5 La dénutrition de la personne âgée Comment la dépister? Diagnostic de dénutrition basé sur différents critères 1 (biologiques, anthropométriques, score MNA) Dénutrition Perte de poids : 5% en 1 mois, ou 10% en 6 mois IMC < 21 kg/m² Albuminémie < 35 g/l Score de la version courte du MNA < 7 Un seul critère suffit pour diagnostiquer la dénutrition Dénutrition sévère Perte de poids : 10% en 1 mois, ou 15% en 6 mois IMC < 18 kg/m² Albuminémie < 30 g/l Cas de Lucien: IMC < 21 à pour vérifier : MNA (1) HAS, Recommandations professionnelles : Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée, Avril

6 La dénutrition de la personne âgée Comment la dépister? 1, 2 Mini Nutritional Assessment (MNA)" = Questionnaire recherchant plusieurs facteurs de risque de dénutrition - Outil validé 2, simple et rapide d'évaluation de l'état nutritionnel en 6 questions de dépistage - La version ci-contre du MNA est la version courte qui sert à dépister la dénutrition 111 (1) AFSSA-Saisine n 2008-SA Avis de l'afssa sur l évaluation des besoins nutritionnels chez les personnes âgées fragiles ou atteintes de certaines pathologies afin de définir des références nutritionnelles permettant d adapter leur prise en charge nutritionnelle (2) PNNS (2006). Livret d'accompagnement destiné aux professionnels de santé Guide nutrition à partir de 55 ans

7 La dénutrition de la personne âgée Comment la dépister? 112

8 La dénutrition de la personne âgée Les besoins en énergie Tendance des seniors à diminuer leurs apports alimentaires ( appétit car du goût & de lʼodorat, problèmes de dentition, solitude, ) Recommandation pour la personne âgée dénutrie 1 : Apports énergétiques : 30 à 40 Kcal/kg/j" (modulation selon le contexte pathologique) Cas de Lucien: Poids : 65 kg è à Kcal/j (1) HAS, «Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée» Validées en avril

9 Selon vous, quels sont les besoins quotidiens en protéines de Lucien? Environ 50 g Environ 80g Environ 110 g 114

10 La dénutrition de la personne âgée Les besoins en protéines Vieillissement masse maigre1 " " Besoins quantitatifs pour les seniors : 1 g/kg/j pour le sujet âgé sain1 1,2 à 1,5 g/kg/j pour le sujet âgé dénutri 2 " Besoins qualitatifs3 : Privilégier les protéines animales" Cas de Lucien: Poids : 65 kg è 78 à 97,5 g/jour (1) AFSSA (2007). Apports en protéines: consommation qualité, besoins et recommandations (2) HAS, «Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée» Validées en avril 2007 (3) Craes-Crips Rhône-Alpes - Synthèse documentaire développée dans le cadre du programme «Mieux se nourrir, mieux vivre quand on avance en âge» - mise à jour juin

11 La dénutrition de la personne âgée Les besoins en protéines 80 g de protéines = 100 g de viande g de poisson + 1 œuf g de lentilles g de fromage blanc ml de lait + 30 g de fromage 116

12 La dénutrition de la personne âgée En pratique : Comment augmenter les apports protéiques et énergétiques? Ajouter dans les préparations des produits riches en protéines et/ou en énergie poudre de lait, jambon, gruyère râpé, œufs, crème fraîche, huiles Augmenter le nombre de repas (collations dans la journée) Favoriser les aliments ayant du goût, ajouter des ingrédients aromatiques vanille ou noix de coco dans les yaourts, aromates, Prescrire des compléments nutritionnels oraux hyperénergétiques et/ou hyperprotidiques. La prise en charge de certains d entre eux est assurée chez des malades dénutris 1 (1) Arrêté du 2 décembre 2009 relatif à la modification de la procédure d'inscription et des conditions de prise en charge des nutriments pour supplémentation orale inscrits à la sous-section 1, section 5, chapitre 1er, titre Ier, de la liste prévue à l'article L (LPP) du code de la sécurité sociale 117

13 En pratique : augmenter lʼapport énergétique et la densité nutritionnelle du repas de Lucien +12 g de protéines 2 fois + de Ca 2 fois + de Mg 2 fois + de Vit E 470 Kcal" 200 Kcal" 2 fois + de Vit D 118

14 Autres besoins nutritionnels Les besoins en glucides 1 Glucides impliqués dans lʼanabolisme des protéines En pratique : Apports glucidiques = 50 % des apports énergétiques totaux (AET) en privilégiant les glucides complexes Rapport glucides/protéines = 2,5 à 3 (pour 80 g de protéines : g de glucides) Apport en fibres de 20 à 25 g/j (transit intestinal) À chaque repas selon l'appétit (1) Ferry et al. (2012). Nutrition de la personne âgée. 2e édition - Paris : Masson 119

15 Autres besoins nutritionnels Les besoins en lipides 35 à 40 % de l Apport Energétique Total 1 Apport lipidique diversifié, sans exclusion d aliment, en privilégiant les sources d'agpi (huiles, poissons gras ) (1) Actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras, ANSES Mai

16 Autres besoins nutritionnels Les besoins en lipides : oméga 3 et 6 " Modification du métabolisme des ω3 et ω6 avec synthèse EPA*, DHA** ω3 et ω6 = acides gras essentiels nécessité de leur apport alimentaire 2 Privilégier les huiles végétales riches en ω3 (huiles de colza, de noix, huiles combinées) Consommation dʼω3 (EPA et DHA en particulier) tendance à limiter le déclin cognitif et le risque de démence chez les sujets ayant déjà des troubles cognitifs modérés. Pas dʼeffet chez les sujets sains 1" * EPA = Acide EicosaPentaénoïque, acide gras de la famille ω3 ** DHA = Acide DocosaHexaénoïque, acide gras de la famille ω3 Recommandation : ω6/ω3 < 5 (1) Martin A. (coord.), Apports nutritionnels conseillés pour la population française, éditions Tec & Doc Lavoisier / AFSSA, Paris, 3e édition, 2001 (2) G. Mazereeuw and al. Effects of omega-3 fatty acides on cognitive performance: a meta-analysis. Neurobiology of aging

17 Quel est le pourcentage dʼeau dans le corps dʼune personne âgée? % 65 % 50 % 122

18 Le contenu en eau du corps humain Evolution du pourcentage d eau dans l organisme 1 Population Eau en % du poids corporel Nourrissons 75% Adultes 60% Personnes âgées 50% 77% des plus de 55 ans nʼatteignent pas le repère des 1,5 l/j 2" Consommation moyenne de boissons hors alcool chez les seniors = 1,05 l/j 3" (1) Ann C Grandjean and Sheila M Campbell, Hydration: Fluids for Life International Life Science Institute North America. (2) Crédoc CCAF 2008 (3) Crédoc CCAF

19 Personnes âgées : un risque de déshydratation plus élevé 1 Des changements physiologiques liés à l âge Altérations rénales Altérations hormonales Diminution de la sensation de soif Comorbidités (1) Ferry (2003). Cholé-doc n 78: Hydratation, déshydratation, et sujets âgés. 124

20 Personnes âgées : un risque de déshydratation plus élevé Exemple pour boire 1,5 L d eau en une journée 1 : (1) Le guide nutrition à partir de 55 ans, PNNS 125

21 Les besoins nutritionnels du sujet âgé 126

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées

Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Evaluation du statut nutritionnel chez les personnes âgées Place du Mini Nutritional Assessment (MNA) Gaëlle Soriano, Sophie Guyonnet Besoins nutritionnels chez la PA Les besoins énergétiques correspondent

Plus en détail

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Université Montpellier I A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Les Objectifs Questions posées Personnes et/ou les situations à risque? Outils de dépistage et de diagnostic? Diagnostic de

Plus en détail

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Etat résultant d un apport alimentaire insuffisant par rapport aux besoins de l organisme Réduction des apports nutritionnels et/ou Augmentation

Plus en détail

La dénutrition, c est quoi?

La dénutrition, c est quoi? La dénutrition, c est quoi? Ou MPE : malnutrition protéinoénergétique, malnutrition la plus grave et la plus fréquente chez la personne âgée Définition de l HAS avril 2007 La dénutrition protéino-énergétique

Plus en détail

Prise en charge nutritionnelle en orthogériatrie. Michel Vanbergen Service de Diététique 30 avril 2015

Prise en charge nutritionnelle en orthogériatrie. Michel Vanbergen Service de Diététique 30 avril 2015 Prise en charge nutritionnelle en orthogériatrie Michel Vanbergen Service de Diététique 30 avril 2015 Avant-propos Fractures < chutes Fracturé est le chuteur malheureux Conséquences physiques: fractures,

Plus en détail

Nutrition de la personne âgée à domicile et en structure

Nutrition de la personne âgée à domicile et en structure Nutrition de la personne âgée à domicile et en structure 1. Introduction : 1.1 Données générales : 18 octobre 2011 Ménigoute Résumé de la partie présentée par A. Mazoyer Tout ce qui va être présenté ce

Plus en détail

Plan de la présentation. Evaluation de l état nutritionnel Dénutrition Suppléments Nutritifs Oraux (SNO) Obésité Diabète

Plan de la présentation. Evaluation de l état nutritionnel Dénutrition Suppléments Nutritifs Oraux (SNO) Obésité Diabète Catherine BOVET, diététicienne, DMCPRU Mars 2015 1 Plan de la présentation Evaluation de l état nutritionnel Dénutrition Suppléments Nutritifs Oraux (SNO) Obésité Diabète 2 Altération du goût, de l odorat

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Consultation Nutrition27

Consultation Nutrition27 Denutritiondelacivilisationmoderne! Quel progres! Alors qu un nouvel arrivant sur la planète a aujourd hui plus de risque d être trop gros que trop maigre, la dénutrition est pourtant la forêt cachée par

Plus en détail

Infirmière en pratique avancée option gérontologie

Infirmière en pratique avancée option gérontologie Infirmière en pratique avancée option gérontologie BARRIERE-ARNOUX CÉCILE INFIRMIÈRE-SOPHROLOGUE LIBÉRALE CANDIDATE AU MASTER 2 SCIENCES CLINIQUES INFIRMIÈRES OPTION GÉRONTOLOGIE ANFIIDE 11 ET 12 OCTOBRE

Plus en détail

Mieux manger pour mieux vieillir : une stratégie gagnante

Mieux manger pour mieux vieillir : une stratégie gagnante Petit-déjeuner presse Paris, le 17 octobre 2013 Mieux manger pour mieux vieillir : une stratégie gagnante Monique Ferry, chercheur Inserm à l Université Paris 13, ancien médecin des hôpitaux en gériatrie

Plus en détail

PROCEDURE DE DEPISTAGE ET DE PRISE EN CHARGE DE DENUTRITION

PROCEDURE DE DEPISTAGE ET DE PRISE EN CHARGE DE DENUTRITION PROCEDURE DE DEPISTAGE ET DE PRISE EN CHARGE DE Nb de pages : 9 Rédaction : Dr R.ABADIE Vérification : Dr A.GHISOLFI Validation : Groupe FMC Gériatrie & Med-Co Références : HAS 2007 Date d application

Plus en détail

Diététique de la dyslipidémie

Diététique de la dyslipidémie Diététique de la dyslipidémie 1) Définition Anomalie du métabolisme des lipides à l origine de perturbations biologiques. On peut observer : - Une hypercholestérolémie : augmentation isolée du cholestérol

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires?

Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires? Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires? Monique Ferry MD; PhD Valence - Paris Agrumes /Montpellier 10/12/08 Le vieillissement n est pas une pathologie, mais il fait naître des besoins

Plus en détail

Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé

Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé Item 61 : Troubles nutritionnels chez le sujet âgé Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Causes de la dénutrition du sujet âgé...1 1. 1 Modifications physiologiques liées à l'âge...

Plus en détail

Notre poids est-il génétiquement régulé? Pr Philippe Froguel. La dénutrition des personnes âgées. Pr Agathe Raynaud-Simon

Notre poids est-il génétiquement régulé? Pr Philippe Froguel. La dénutrition des personnes âgées. Pr Agathe Raynaud-Simon OBJECTIF J U I N 2 0 1 2 LA LETTRE DE L INSTITUT DANONE N 104 TRIBUNE Notre poids est-il génétiquement régulé? Pr Philippe Froguel DOSSIER La dénutrition des personnes âgées Pr Agathe Raynaud-Simon Tribune

Plus en détail

Troubles nutritionnels du sujet âgé (61) Docteur Matthieu DEBRAY Octobre 2004

Troubles nutritionnels du sujet âgé (61) Docteur Matthieu DEBRAY Octobre 2004 Pré-requis : Troubles nutritionnels du sujet âgé (61) Docteur Matthieu DEBRAY Octobre 2004 Notions sur le vieillissement normal et pathologique Concept de fragilité Résumé : La dénutrition proteino-calorique

Plus en détail

La malnutrition chez la personne âgée. Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne

La malnutrition chez la personne âgée. Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne La malnutrition chez la personne âgée Dr M. de Saint-Hubert, Gériatrie, Cliniques Universitaires Mont-Godinne Objectifs Importance du problème Facteurs de risque Evaluation Traitement & prévention Points

Plus en détail

Marie- Josée Lacroix Diététiste- nutritionniste CSSS de Papineau

Marie- Josée Lacroix Diététiste- nutritionniste CSSS de Papineau Marie- Josée Lacroix Diététiste- nutritionniste CSSS de Papineau 1. Reconnaître les facteurs de risque de la dénutrition chez la personne âgée. 2. Expliquer l approche nutritionnelle appropriée auprès

Plus en détail

Voies biologiques de la Sarcopénie

Voies biologiques de la Sarcopénie Voies biologiques de la Sarcopénie Pr. Agathe Raynaud-Simon Département de Gériatrie, Hôpitaux Bichat, Beaujon et Bretonneau APHP Faculté de Médecine Denis Diderot, Paris 7 EA4466, Biologie de la Nutrition,

Plus en détail

Développement d une application pilote

Développement d une application pilote Développement d une application pilote Nutri-TIC Flora Massanella Principes Cette seconde phase vise à mettre en pratique les conclusions obtenues lors de la phase A. L application web Nutri- TIC a donc

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION

REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION 7 DECEMBRE 2012 Evaluation de l état nutritionnel des résidents EHPAD Les 5 sens à Landouge EHPAD Le Cantou de Condat

Plus en détail

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUES :... 2 I Rappels physiologiques

Plus en détail

DÉNUTRITION DE LA PERSONNE ÂGÉE

DÉNUTRITION DE LA PERSONNE ÂGÉE DÉNUTRITION DE LA PERSONNE ÂGÉE Docteur F. DUPRIEZ V. SIGURÉ Diététicienne Définitions Apports alimentaires recommandés Épidémiologie Causes de dénutrition du sujet âgé Evaluation de l état nutritionnel

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

Nutrition et Sujets âgés atteints de cancer. Dr Anne Ghisolfi-Marque Pôle gériatrie UTNC Toulouse

Nutrition et Sujets âgés atteints de cancer. Dr Anne Ghisolfi-Marque Pôle gériatrie UTNC Toulouse Nutrition et Sujets âgés atteints de cancer. Dr Anne Ghisolfi-Marque Pôle gériatrie UTNC Toulouse Épidémiologie > de 40 % des patients atteints de cancer ont plus de 70 ans Plus de 50 % de ces patients

Plus en détail

Perte de poids chez le sportif. (sports à catégorie de poids)

Perte de poids chez le sportif. (sports à catégorie de poids) COLLECTION BIEN-ÊTRE DU SPORTIF Perte de poids chez le sportif (sports à catégorie de poids) Une perte de poids chez le sportif consiste à perdre de la masse grasse tout en conservant la masse musculaire

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

besoins spécifiques de chaque chien & chat

besoins spécifiques de chaque chien & chat chien et chat Le programme nutritionnel qui répond aux besoins spécifiques de chaque chien & chat Dog Croc économique Nos aliments économiques pour chiens sont destinés aux chiens de toutes races à partir

Plus en détail

Journée Nationale Alimentation saine et Activité physique de la personne âgée, 26 avril 2012 L alimentation de la personne âgée

Journée Nationale Alimentation saine et Activité physique de la personne âgée, 26 avril 2012 L alimentation de la personne âgée Journée Nationale Alimentation saine et Activité physique de la personne âgée, 26 avril 2012 L alimentation de la personne âgée Dr René Dondelinger Médecin spécialiste en Gériatrie Chef de Service Centre

Plus en détail

Compléments Nutritifs Oraux : du bon usage à l efficacité clinique Alain PRADIGNAC Unité de Nutrition Thérapeutique Médecine Interne et Nutrition Pôle MIRNED Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 12-10

Plus en détail

DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS)

DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS) DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS) Critères pour la certification de maisons de repos porteuses du label régional «Qualité-Nutrition»,

Plus en détail

Prévention et prise en charge de la dénutrition des personnes âgées résidant en institution en Alsace

Prévention et prise en charge de la dénutrition des personnes âgées résidant en institution en Alsace Prévention et prise en charge de la dénutrition des personnes âgées résidant en institution en Alsace Octobre 2012 Document financé et réalisé à la demande de l Agence Régionale de Santé d Alsace Sommaire

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

10 principes. pour une alimentation équilibrée et adaptée aux besoins du cycliste

10 principes. pour une alimentation équilibrée et adaptée aux besoins du cycliste Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 7 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA www.culturestaps.com 10 principes pour une alimentation équilibrée

Plus en détail

La composition nutritionnelle. des pains français

La composition nutritionnelle. des pains français Sommaire > Pourquoi cette étude? P.2 > Protocole d étude P.2 > Résumé des résultats et commentaires P.4 > Un apport calorique homogène > Une source intéressante de protéines végétales > L atout des glucides

Plus en détail

Dénutrition chez les personnes âgées

Dénutrition chez les personnes âgées Dénutrition chez les personnes âgées Dr Agathe Raynaud-Simon Service de gériatrie Hôpital Bichat - Claude Bernard, Paris Dénutrition du sujet âgé PLAN Facteurs liés au vieillissement fragilisant le statut

Plus en détail

Le meilleur pour nos amis à 4 pattes!

Le meilleur pour nos amis à 4 pattes! Le meilleur pour nos amis à 4 pattes! Pâtés Croquettes Compléments alimentaires * * Depuis 1872, les hommes et les entreprises du monde entier font confiance au TÜV Rheinland Group. Les experts du TÜV

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

Analyse 2013/07 9 avril 2013

Analyse 2013/07 9 avril 2013 Analyse 2013/07 9 avril 2013 La dénutrition, défi de santé publique À découvrir dans cette analyse Nous entendons régulièrement parler de problèmes de surcharge pondérale ou d obésité, mais, paradoxalement,

Plus en détail

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008 GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer 29 janvier 2008 1 Marché et fabricants Le marché français en 2006 (enquête de branche Alliance 7, panel IRI, Secodip) Valeur : 560 millions d euros

Plus en détail

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart «Amélioration de la qualité du dépistage de la dénutrition chez les personnes âgées en institution» «Amélioration

Plus en détail

L alimentation des seniors. Prévenir la sarcopénie et la dénutrition

L alimentation des seniors. Prévenir la sarcopénie et la dénutrition D O S S I E L alimentation des seniors Prévenir la sarcopénie et la dénutrition R D O S S I E R SOMMAIRE 4 8 12 16 18 20 Sommaire 21 24 I. LE SENIOR, UN OMNIVORE PAS COMME LES AUTRES II. CONSOMMATION

Plus en détail

epm > nutrition Formation & Conseil

epm > nutrition Formation & Conseil CATALOGUE FORMATIONS THEME : NUTRITION et SANTE Septembre 2011 Juin 2012 Journée Spéciale pour les Pharmaciens «Conseils Nutritionnels en Officine» Journées de Formation sur Paris «Nutrition de l Adulte»

Plus en détail

Perte de poids, Dénutrition D et maladie d Alzheimer.

Perte de poids, Dénutrition D et maladie d Alzheimer. Perte de poids, Dénutrition D et maladie d Alzheimer. Anne Ghisolfi-Marque Introduction L évolution de la MA est entachée de complications qui conditionnent la qualité de vie complications nutritionnelles

Plus en détail

Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville

Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville Malnutrition ou dénutrition de la personne âgée en médecine de ville Dr C GIRES CHRU LILLE DU gérontologie CAS CLINIQUE N 1 Madame P 79 ans Antecédents: néoplasme sein droit opéré Arthrose invalidante

Plus en détail

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Corinne Bouteloup Service de Médecine Digestive et Hépatobiliaire CHU Clermont-Ferrand Conflits d intérêts Nutricia Nutrition

Plus en détail

Joëlle PODEVIN Professeur de biochimie et nutrition Diététicienne Nutritionniste INPES

Joëlle PODEVIN Professeur de biochimie et nutrition Diététicienne Nutritionniste INPES Joëlle PODEVIN Professeur de biochimie et nutrition Diététicienne Nutritionniste INPES 1 Partie NUTRITION 2 BO n 4 29/04/2010 3 1. IDENTIFIER LES BESOINS NUTRITIFS BESOINS ET ANC 1. 2 concepts 2. Les enquêtes

Plus en détail

La prise en charge nutritionnelle des sportifs de haut niveau de performance, dans le cadre réglementaire du suivi médical.

La prise en charge nutritionnelle des sportifs de haut niveau de performance, dans le cadre réglementaire du suivi médical. Recommandations de la Société Française de Nutrition du Sport sur La prise en charge nutritionnelle des sportifs de haut niveau de performance, dans le cadre réglementaire du suivi médical. Avril 2007

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

KOPIE. Alimentation et diabète. «A quoi devez-vous faire attention?»

KOPIE. Alimentation et diabète. «A quoi devez-vous faire attention?» Alimentation et diabète «A quoi devez-vous faire attention?» Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera per il Diabete www.associationdudiabete.ch Compte de

Plus en détail

GT lipides CHOCOLAT. 19 février 2008

GT lipides CHOCOLAT. 19 février 2008 1 GT lipides CHOCOLAT 19 février 2008 2 Sommaire Marché français du chocolat Consommation de chocolat en France Fabrication et ingrédients du chocolat Les matières grasses utilisées Compositions lipidiques

Plus en détail

DENUTRITION : UN RISQUE MAJEUR EN INSTITUTION. Un exemple de prise en charge réussie sur 2009 au sein d un EHPAD de 63 lits

DENUTRITION : UN RISQUE MAJEUR EN INSTITUTION. Un exemple de prise en charge réussie sur 2009 au sein d un EHPAD de 63 lits Université René Descartes-Paris Faculté Cochin Port Royal DENUTRITION : UN RISQUE MAJEUR EN INSTITUTION Un exemple de prise en charge réussie sur 2009 au sein d un EHPAD de 63 lits Docteur Françoise Waignier

Plus en détail

Nutrition : quelles réalités en médecine générale?

Nutrition : quelles réalités en médecine générale? Nutrition : quelles réalités en médecine générale? 2 Les thèmes et témoignages de médecins mentionnés dans cette brochure sont issus des résultats d une enquête d opinion sur la nutrition. Elle a été réalisée

Plus en détail

LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS

LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS Mai 2013 Au sommaire de votre CNISAM infos N 8 Contexte... 2 Le rôle du CNISAM... 2 Les personnes âgées et la dénutrition... 2 Les causes

Plus en détail

Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé

Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé Vive le chien Vive le chien Vive le chien Cette expression décrit de façon pertinente la philosophie

Plus en détail

BOOK Produits Récompenses / santé Chien/Chat. Avril 2013

BOOK Produits Récompenses / santé Chien/Chat. Avril 2013 BOOK Produits Récompenses / santé Chien/Chat Avril 2013 Un représentant : Whiskas Catmilk Whiskas Catmilk 200 ml aliment complémentaire Lait et produits de la laiterie, sous produits d'origine végétale,

Plus en détail

Université René Descartes Paris V. Faculté de médecine COCHIN PORT- ROYAL LA «BOITE À OUTILS» DU MEDECIN COORDONNATEUR :

Université René Descartes Paris V. Faculté de médecine COCHIN PORT- ROYAL LA «BOITE À OUTILS» DU MEDECIN COORDONNATEUR : Université René Descartes Paris V Faculté de médecine COCHIN PORT- ROYAL LA «BOITE À OUTILS» DU MEDECIN COORDONNATEUR : dépistage prévention prise en charge de la DENUTRITION PROTEINO ENERGETIQUE Docteur

Plus en détail

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation Impact métabolique des acides gras _ Importance du degré d insaturation Dominique Hermier Unité 914, Paris Physiologie de la nutrition et du comportement alimentaire Plan Les familles d acides gras Acides

Plus en détail

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Beaux jours riment

Plus en détail

Le petit déjeuner Face à un enfant qui n a pas faim le matin, il est clair que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte.

Le petit déjeuner Face à un enfant qui n a pas faim le matin, il est clair que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Le petit déjeuner Face à un enfant qui n a pas faim le matin, il est clair que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Premièrement, beaucoup d enfants se lèvent à la dernière minute le matin et

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

Une longueur d avance en matière de nutrition. Mini Medium Maxi

Une longueur d avance en matière de nutrition. Mini Medium Maxi Une longueur d avance en matière de nutrition Fitmin, le programme de nutrition complexe, respecte les différences physiologiques des chiens et il satisfait toutes les exigences quant à la nutrition par

Plus en détail

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Buccal Œsophage Estomac Intestin grêle Colon Portion ano-rectale Mais aussi, nous observons des atteintes: Musculaires, rénales, pancréatico-biliaire,

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

La Vache qui rit. CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats -

La Vache qui rit. CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats - La Vache qui rit CHARTE D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DE PROGRÈS NUTRITIONNELS - Résultats - Le Groupe Bel, conscient du rôle à jouer par l industrie agroalimentaire dans la lutte contre les problèmes de santé

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Manger équilibré sans se ruiner

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Manger équilibré sans se ruiner VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Manger équilibré sans se ruiner La contrainte de budget oriente souvent nos choix alimentaires vers des nourritures riches en calories, en sucres et en graisses

Plus en détail

NUTRITION ET PLONGEE (en hivers entre autre )

NUTRITION ET PLONGEE (en hivers entre autre ) NUTRITION ET PLONGEE (en hivers entre autre ) PRINCIPES Ca se prépare. Quand? Tout au long de sa vie Bien sur, on ne peut manger n importe comment en général, se réveiller le jour de son super weekend

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner!

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Tous concernés! De quoi s agit-il? Notre assiette est la première des médecines. En effet, manger sainement et équilibré contribue à prévenir les principales

Plus en détail

Alimentation et Cancer. Bruxelles, le 1 juin 2012 Laurence Lefèbvre, diététicienne

Alimentation et Cancer. Bruxelles, le 1 juin 2012 Laurence Lefèbvre, diététicienne Alimentation et Cancer Bruxelles, le 1 juin 2012 Laurence Lefèbvre, diététicienne Prise en charge alimentaire : Est-elle la même durant toute la prise en charge? Avant Pendant Après 15 mai 2013 2 Avant

Plus en détail

Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme

Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme Les rencontres de l institut Carnot Qualiment 4 février 2014, Nantes Optimisation de la nutrition périnatale pour réduire les risques de pathologie à court et long terme Martine Champ CRNH Ouest, UMR PhAN,

Plus en détail

Octobre 2011 PROPOSITIONS POUR AMÉLIORER LA NUTRITION EN MAISON DE REPOS. Rapport de la Commission wallonne des aînés. Namur

Octobre 2011 PROPOSITIONS POUR AMÉLIORER LA NUTRITION EN MAISON DE REPOS. Rapport de la Commission wallonne des aînés. Namur Octobre 2011 Namur PROPOSITIONS POUR AMÉLIORER LA NUTRITION EN MAISON DE REPOS Rapport de la Commission wallonne des aînés Plan 1. Dénutrition Quelques points de repère 1.1. Notion... 5 1.2. Enquête Nutriaction...

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Quand la dénutrition guette notre santé

Quand la dénutrition guette notre santé Quand la dénutrition guette notre santé Brochure informative sur la dénutrition destinée aux patients et à leur famille. Equipe Nutritionnelle Pluridisciplinaire Vivalia Cliniques du Sud Luxembourg Avec

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Dénutrition du sujet âgé PLAN

Dénutrition du sujet âgé PLAN Dénutrition chez les personnes âgées Dr Agathe Raynaud-Simon Service de gériatrie Hôpital Bichat - Claude Bernard, Paris Dénutrition du sujet âgé PLAN Vieillissement et statut nutritionnel Facteurs de

Plus en détail

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène)

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) Garantir le parfait état de la masse musculaire Eviter tout problème digestif Prévenir les déficits en minéraux et vitamines

Plus en détail

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire.

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Service Diététique Hôpital Saint Antoine 01.49.28.20.57 RECETTES ENRICHIES Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Des traitements répétés et un manque d appétit

Plus en détail

Information consommateur. Vous et les phyto-estrogènes. Juillet 2005

Information consommateur. Vous et les phyto-estrogènes. Juillet 2005 Juillet 2005 Information consommateur Vous et les phyto-estrogènes En mars 2005, l Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et l Agence française de sécurité sanitaire des produits de

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

Rubrique Alimentation

Rubrique Alimentation La BIO Focus produits allégés Janvier 2010 Nouvelle année = Nouvelle rubrique : Nouveau produit! Manger RUsé a testé pour vous : Qu est-ce que c est? [N.A!] c est le nouveau produit que vous trouvez à

Plus en détail

Rubrique «Nouveau» Produit

Rubrique «Nouveau» Produit Avril 2010 Manger RUsé a testé pour vous : les biscuits St Michel Un nouveau logo plus moderne pour les biscuits de la marque St Michel : naturalité, qualité et authenticité sont au rendez-vous! Le paquet

Plus en détail

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT LE REPAS DES ATHLETES Gagnez en confiance. Optimisez votre alimentation pré-entrainement., équilibrée en glucides, protéines, vitamines et minéraux, vous apporte une base solide de nutriments essentiels

Plus en détail

Table ronde 28 La dénutrition du sujet âgé : un enjeu de santé publique Comment la dépister, la prévenir, la traiter?

Table ronde 28 La dénutrition du sujet âgé : un enjeu de santé publique Comment la dépister, la prévenir, la traiter? Table ronde 28 La dénutrition du sujet âgé : un enjeu de santé publique Comment la dépister, la prévenir, la traiter? Christine REVEL, Chef de projet du service des recommandations professionnelles, HAS

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Livret pédagogique Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Pourquoi ce livret pédagogique? Cet outil pédagogique a été conçu pour accompagner les enseignants des classes de grande section maternelle

Plus en détail

Nutrition peropératoire & immunonutrition chez les seniors. Dr. Laurence Genton Graf, PD Nutrition clinique, HUG

Nutrition peropératoire & immunonutrition chez les seniors. Dr. Laurence Genton Graf, PD Nutrition clinique, HUG Nutrition peropératoire & immunonutrition chez les seniors Dr. Laurence Genton Graf, PD Nutrition clinique, HUG Plan de présentation - Etat nutritionnel pré- op et devenir post-op - Etat nutritionnel et

Plus en détail