ESPRICO Complément alimentaire. pour la stimulation de la concentration et de l attention chez l enfant

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESPRICO Complément alimentaire. pour la stimulation de la concentration et de l attention chez l enfant"

Transcription

1 ESPRICO Complément alimentaire pour la stimulation de la concentration et de l attention chez l enfant

2 ESPRICO Composition Capsules à mâcher 60 pce Capsules à mâcher 120 pce seulement 2 x 2 capsules par jour pas de goût de poisson contenu fruité, au goût agréable

3 Mg 27% RDA Zn 33% RDA 5 mg Zinc 80 mg Magnésium min. 400 mg EPA Omega-6-FS Omega-3-FS Huile d onagre 860 mg min. 5,5 mg GLA min. 40 mg DHA Huile de poisson 860 mg

4 Concentration et attention de façon décisive pour le développement de l enfant Grandes sollicitations au quotidien de la faculté de concentration Tension et stress du quotidien Suite possible Attention Concentration Manque de concentration et peu de persévérance Exécution la plus importante du cerveau, dont les résultats dépendent Accomplissement des demandes quotidiennes Attention sélective (dirigée ou focalisée) sur des stimuli importants en cas de manifestation simultanée de stimuli dérangeants Capacité d'accomplir une tâche de manière continue et ciblée (attention soutenue) et de s'abstenir d'activités concurrentes (ex. rêver les yeux ouverts, autres activités)

5 Acides gras-omega important pour le système nerveux Partie graisseuse du cerveau : Nécessaire pour l'isolation de la gaine de myéline des cellules nerveuses et la transmission de stimuli; est une mesure de la maturation du cerveau. Acides gras polyinsaturés : importants constituants de la membrane des cellules nerveuses : Pour la fluidité des cellules nerveuses Pour la transmission des informations Pour les métabolismes

6 Positionnement Manque de concentration(70%) Forme la plus courante des problèmes de concentration Les causes peuvent être: surstimulation alimentation non-équilibrée manque de sommeil conséquence de maladies surmenage ou manque de sollicitation AD(H)S (9%) Besoin d un diagnostic différencié médical ou psychologique Est établi, si, en raison des dégâts occasionnés par l évolution ou acquis très tôt, la faculté de concentration ou l attention se trouvent continuellement sous une frontière minimale, par exemple en cas d AD(H)S.

7 3 x efficacité prouvée Observation pratique ESPRICO Allemagne 139 médecins interrogés 810 enfants observés

8 3 x efficacité prouvée Rapport d expérience de pédiatres pour ESPRICO CH 4 garçons et 1 fille de l âge de 6 à 9 ans temps d observation de 4 mois Befund Verbesserungen 28% 29% 20% 40% 40% 40% 14% 29% 40% ADHS ohne Hyperaktivität Unaufmerksamkeit ADHS mit Hyperaktivität Konzentrations-schwierigkeiten Konzentration schulische Leistungen weniger Konflikte ruhiger geworden bessere Integration

9 3 x efficacité prouvée Etude Oxford Durham Alexandra J. Richardson and Paul Montgomery, 2005 Résumé Méthode Une étude clinique randomisée concernant des compléments alimentaires diététiques contenant des acides gras Oméga 3 et Oméga 6 comparés à un placebo a été menée sur un groupe de 117 enfants (entre 5 et 12 ans) présentant des troubles de la coordination liés au développement. Le traitement de 3 mois en groupes parallèles a été suivi d'une administration croisée de placebo - verum de 3 mois supplémentaires. Conclusion Dans la lecture et l'écriture, les enfants du groupe verum montrent après 3 mois déjà une amélioration significative, ce qui veut dire une nette avancée dans le développement en comparaison au groupe placebo. Ce développement s'est poursuivi en sorte que ces enfants ont montré après 6 mois un gain supplémentaire de capacité de lecture de 14,4 mois et se sont retrouvés ainsi au niveau de leurs camarades d'école. La capacité en orthographe a pu être augmentée d'un niveau de développement de 5,9 mois. Diese Studie wurde nicht mit ESPRICO durchgefuehrt

10 Etude Oxford Durham Alexandra J. Richardson and Paul Montgomery, 2005

11 Durham research testimonials Ecriture de Joe avant Joe a 8 ans

12 Ecriture de Joe après

13 Magnésium important pour la transmission des impulsions nerveuses stimule la concentration calme les nerfs renforce les muscles encourage l équilibre intérieur se trouve dans la viande, les légumes, les noix et le lait

14 Zinc est un oligo-élément essentiel et est associé à un grand nombre de processus métaboliques fonction importante lors de la transmission de signal entre les cellules nerveuses est associé au métabolisme des acides gras stimule la concentration et l attention se trouve dans la viande, les oeufs, le lait, le fromage et les céréales

15 Etudes avec zinc et magnésium Kozielec et al. (1994), Meletis et al. (2000), Arnold et al. (2000) RESULTAT: parfois des déficits dramatiques de zinc et de magnésium chez des patients ADHS

16 ESPRICO Complément alimentaire au goût fruité avec de précieuses substances nutritives Capsules à mâcher au goût agréable pour enfants dès 5 ans Composition idéale pour le développement et le fonctionnement du cerveau Observation pratique couronnée de succès en Allemagne

17 Merci beaucoup pour votre ATTENTION!

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Résumé Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Dr Jean-Jacques Déglon Médecin-directeur de la Fondation Phénix Le syndrome d hyperactivité

Plus en détail

De l énergie pour toute la journée!

De l énergie pour toute la journée! De l énergie pour toute la journée! Une portion de couvre 100 % des besoins journaliers d un adulte en nutriments précieux Vitamines, sels minéraux et oligoéléments à l extrait de malt d orge Calcium,

Plus en détail

EXPOSÉ CONFÉRENCE DE PRESSE DU BILAN 2006. Seul le texte prononcé fait foi. Mesdames et Messieurs,

EXPOSÉ CONFÉRENCE DE PRESSE DU BILAN 2006. Seul le texte prononcé fait foi. Mesdames et Messieurs, EXPOSÉ CONFÉRENCE DE PRESSE DU BILAN 2006 Date 11 avril 2006 Contact Dr Josef Troxler, Responsable spécialités de prescription/phytothérapeutiques, Vifor SA Sujet Programme de développement clinique de

Plus en détail

Bioxsine Forte sérum spray et Bioxsine Forte shampooing pour chutes sévères à intenses résultats ConFirmés CLiniQuement

Bioxsine Forte sérum spray et Bioxsine Forte shampooing pour chutes sévères à intenses résultats ConFirmés CLiniQuement Bioxsine Forte sérum spray et Bioxsine forte shampooing pour chutes sévères à intenses La gamme Bioxsine forte est particulièrement adaptée au traitement des chutes de cheveux sévères à intenses. 8 fois

Plus en détail

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS)

Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS) Champ Ecole Paysanne (CEP) Farmer Field School (FFS) Apport de CEP dans le circuit d information Célestin Koko Nzeza Novembre 2009 Contenu de l exposé 1. Introduction: Historique, Définitions 2. Objectifs

Plus en détail

Etude MAPT (Multidomain Alzheimer Preventive Trial)

Etude MAPT (Multidomain Alzheimer Preventive Trial) Etude MAPT (Multidomain Alzheimer Preventive Trial) F Portet CMRR CHU de Montpellier (J Touchon) et Inserm U 888 Promoteur : CHU Toulouse (B Vellas) MAPT : objectif principal évaluer l efficacité d une

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

UNE NUTRITION POUR CHAQUE ÉTAPE DE SA VIE.

UNE NUTRITION POUR CHAQUE ÉTAPE DE SA VIE. UNE NUTRITION POUR CHAQUE ÉTAPE DE SA VIE. 1 PUPPY pour chiot, afi n de soutenir une croissance et un développement en bonne santé. Convient aux chiennes en période de estation ou de lactation, ainsi qu

Plus en détail

Le programme de comparaison européen d EUROSTAT et de l OCDE. Parités de pouvoir d achat PIB par habitant niveau des prix

Le programme de comparaison européen d EUROSTAT et de l OCDE. Parités de pouvoir d achat PIB par habitant niveau des prix Le programme de comparaison européen d EUROSTAT et de l OCDE Parités de pouvoir d achat PIB par habitant niveau des prix Neuchâtel, 2007 Qu est-ce que le programme de comparaison européen d EUROSTAT et

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

Des propriétés nutritionnelles uniques

Des propriétés nutritionnelles uniques P 1 Des propriétés nutritionnelles uniques Composé d un extrait d algues brunes de haute qualité, ID-alG est un ingrédient naturel alliant minceur et bien-être. Une action minceur complète Une source naturelle

Plus en détail

«Dites docteur, on m a dit que j avais la DMLA»

«Dites docteur, on m a dit que j avais la DMLA» «Dites docteur, on m a dit que j avais la DMLA» Place du médecin traitant dans la prise en charge de la Dégénérescence Maculaire liée à l Âge (DMLA). Dr Sarah PERIGNON Toutes formes confondues, la DMLA

Plus en détail

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Plan 1. Différence malnutrition et dénutrition 2. Détecter le risque de malnutrition/dénutrition 3. Le rôle

Plus en détail

Véronique de Saint Front Coach Nutritionniste à Ramonville et Toulouse-centre. STOP au YOYO!

Véronique de Saint Front Coach Nutritionniste à Ramonville et Toulouse-centre. STOP au YOYO! VU à La télé! FR 2 «Toute une histoire» Véronique de Saint Front Coach Nutritionniste à Ramonville et Toulouse-centre Mon poids : toute une histoire STOP au YOYO! Il est temps de comprendre ce que c est

Plus en détail

besoins spécifiques de chaque chien & chat

besoins spécifiques de chaque chien & chat chien et chat Le programme nutritionnel qui répond aux besoins spécifiques de chaque chien & chat Dog Croc économique Nos aliments économiques pour chiens sont destinés aux chiens de toutes races à partir

Plus en détail

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98

Secrétariat de la Convention de Stockholm Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 Téléphone : +41 22 917 81 70 sur les polluants organiques persistants Fax : +41 22 917 80 98 International Environment House Mél : ssc@pops.int 11-13 chemin des Anémones Site Internet : www.pops.int CH

Plus en détail

Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados.

Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados. Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados. Les limites d'âge sont variables, car on observe, surtout chez les filles, des

Plus en détail

Alimentation des nourrissons et viande

Alimentation des nourrissons et viande L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0)31 309 41 11 +41(0)31 309 41 99 info@proviande.ch www.viandesuisse.ch Alimentation

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3»

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Dossier de Presse 12 Novembre 2008 De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Contact : Professeur Bruno Vellas Responsable du Pôle Gériatie du CHU de Toulouse et du

Plus en détail

Démarche suivie pour justifier les allégations d un complément alimentaire. Cas d étude : isoflavones de soja

Démarche suivie pour justifier les allégations d un complément alimentaire. Cas d étude : isoflavones de soja Démarche suivie pour justifier les allégations d un complément alimentaire. Cas d étude : isoflavones de soja Théo Efstathiou Laboratoire d Analyses et Recherche NUTRINOV Sommaire Corrélations entre la

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE DS RESEARCH

EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE DS RESEARCH EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE Étude réalisée par STETHOS OBJECTIFS DE L'ETUDE, société de conseil en ressources humaines, spécialisée dans l industrie de la santé,

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»!

Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! ALIMENTATION Nathalie Plourde, chargée de projets, Centre de développement du porc du Québec inc. Des porcs à valeur ajoutée nourris aux «bons gras»! Viande de porc enrichie en oméga-3 ou en acides linoléiques

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

Helsana Business Health

Helsana Business Health Helsana Business Health Une prestation complémentaire pour les entreprises Aide les entreprises à gérer la question de la santé Augmente le bien-être et réduit l absentéisme Permet de se préparer avec

Plus en détail

CRÉATION DE LA BANQUE PUBLIQUE D INVESTISSEMENT - (n 298) AMENDEMENT. présenté par. Mme Sophie Rohfritsch ----- ARTICLE 3.

CRÉATION DE LA BANQUE PUBLIQUE D INVESTISSEMENT - (n 298) AMENDEMENT. présenté par. Mme Sophie Rohfritsch ----- ARTICLE 3. ARTICLE 3 I. À l alinéa 3, substituer à la première occurrence du mot : CD 1 «quatre», «deux». II. Au même alinéa, substituer à la seconde occurrence du mot : «quatre», «six». Cette modification est destinée

Plus en détail

Questionnaire cours pédiatrique

Questionnaire cours pédiatrique Plusieurs réponses sont possibles. Questionnaire cours pédiatrique 1. Quelle est la principale conséquence d une cage thoracique : - composée de plus de cartilage que d os : - dont le volume est peu important

Plus en détail

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées»

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Le projet collaboratif Participer à un projet collaboratif, c est

Plus en détail

Coaching dans les organisations de la santé

Coaching dans les organisations de la santé Coaching dans les organisations de la santé Jeudi 29 octobre 2009 15h 30 heures Institut National d Administration d Sanitaire Ulrike Breitschuh Avec l appui l de la Coopération Allemande (GTZ) au Maroc

Plus en détail

Atelier de formation des agents de collecte et des superviseurs (Du 20 au 24 mai 2013) Module: indicateurs de sécurité alimentaire

Atelier de formation des agents de collecte et des superviseurs (Du 20 au 24 mai 2013) Module: indicateurs de sécurité alimentaire Enquête nationale sur la sécurité alimentaire et la nutrition (ENSAN) Atelier de formation des agents de collecte et des superviseurs (Du 20 au 24 mai 2013) Définition d un indicateur Un indicateur est

Plus en détail

La composition du petit-déjeuner

La composition du petit-déjeuner Les repas Salle, avec tableau extérieur 30 à 40 min. La composition du petit-déjeuner Objectifs de l atelier : Identifier et reconnaître les aliments indispensables pour le petit-déjeuner. Déterminer l

Plus en détail

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration.

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration. 19 décembre 2011 Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Première session ordinaire de 2012 7-10 février 2012 Point 10 de l ordre du jour provisoire * Compte rendu oral sur les

Plus en détail

Commandez un training TenStep et tirez pleinement partie

Commandez un training TenStep et tirez pleinement partie Commandez un training TenStep et tirez pleinement partie des capacités de votre équipe! TenStep France propose un grand nombre de cours de formation qui peuvent être dispensés aux personnels des compagnies

Plus en détail

Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie?

Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie? Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie? «Rôle des inhibiteurs de l angiogenèse dans le traitement et la prise en charge des cancers avancés de la prostate.» Résumé du Symposium ABBOTT

Plus en détail

SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616

SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616 SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616 Professeur superviseur Philippe Pelletier ppelletier@cmaisonneuve.qc.ca

Plus en détail

2. www.expair-sante.fr

2. www.expair-sante.fr La luminothérapie L horlogerie pour comprendre les troubles du Sommeil Le corps humain possède une horlogerie minutieuse. Dans les couches profondes du cerveau se trouve une horloge biologique interne

Plus en détail

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments nutritifs selon Bien manger avec le Guide alimentaire

Plus en détail

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école?

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? CARQUEIRANNE VILLE ACTIVE DU PNNS Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? Ce diaporama s inspire très largement des documents réalisés par le programme nutrition, prévention et

Plus en détail

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Un futur radieux grâce à Perspectiva Exploiter les opportunités, limiter les risques Perspectiva

Plus en détail

Les étapes de l informatisation des réseaux

Les étapes de l informatisation des réseaux Les étapes de l informatisation des réseaux Les clés du succès la formation et la motivation initiale des équipes : comment l obtenir? Dr Edith DROUMAGUET Médecin coordonnateur du réseau périnatal des

Plus en détail

Travail avec soin et concentration

Travail avec soin et concentration Travail avec soin et concentration Supplément pour la préparation Centre pour le développement de tests et le diagnostic (CTD) Université de Fribourg, Suisse Ce supplément est un complément à la Test Info

Plus en détail

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD?

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Novembre / Décembre 2008 Par Caroline Gérard Chaque sujet de recherche inscrit dans un appel

Plus en détail

Projet FRC Bien manger à petit prix

Projet FRC Bien manger à petit prix Projet FRC Bien manger à petit prix Colloque intercantonal Tramelan 18.11.2009 Plan de la présentation 1. Genèse et but du projet 2. Structure du cours (avec quelques exemples de transparents) 3. Bilan

Plus en détail

Vous voulez soutenir vos yeux de façon naturelle? Vos yeux, un bien précieux, apportez-leur une alimentation optimale

Vous voulez soutenir vos yeux de façon naturelle? Vos yeux, un bien précieux, apportez-leur une alimentation optimale Vos yeux, un bien précieux, apportez-leur une alimentation optimale Vous voulez soutenir vos yeux de façon naturelle? Cette brochure vous aidera à maintenir votre acuité visuelle en bonne condition. Des

Plus en détail

Manger bien et bouger mieux

Manger bien et bouger mieux Être actif, Manger bien et bouger mieux Être actif, c est la santé! MANGER BIEN ET BOUGER MIEUX Les données et statistiques qui suivent sont tirées du document de l Assembléedes Premières Nations, Les

Plus en détail

La Musculation, à quoi ça sert?

La Musculation, à quoi ça sert? La Musculation, à quoi ça sert? Pour l entretien physique et le bien-être La musculation «pour se sentir bien», pour être en forme, en bonne santé, diminuer la perception des douleurs Pour être plus efficace

Plus en détail

Le dossier partagé informatisé du RéPOP Aquitaine

Le dossier partagé informatisé du RéPOP Aquitaine Le dossier partagé informatisé du RéPOP Aquitaine Dr Hélène Thibault, pédiatre coordinatrice du RéPOP Caroline Resplandy, coordinatrice administrative Réseau de Prévention et de Prise en charge de l obésité

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation De «pair patient» à «pair aidant» : vers de nouvelles fonctions des destinataires de l action médico-sociale? Présentation Association Trait d Union 07.02.2014 Esther Hartmann, Pro Mente Sana Florence

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR COHORTES SUIVI 2013 Compte rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs juin 2014 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION COHORTES (Année 2013) INTRODUCTION L action «cohortes» vise à

Plus en détail

L FE. Votre meilleure. assurance vie. MorEPA PLATINUM

L FE. Votre meilleure. assurance vie. MorEPA PLATINUM Votre meilleure L FE assurance vie MorEPA PLATINUM Probablement la meilleure assurance que vous puissiez prendre pour le maintien d une circulation saine, d une humeur positive et d une meilleure endurance.

Plus en détail

Pourquoi une alimentation sèche?

Pourquoi une alimentation sèche? Pourquoi une alimentation sèche? Best Choice Super Premium est une nourriture extrudée. Ce procédé de fabrication rend Best Choice parfaitement assimilable et digestible. On peut nourrir proprement, la

Plus en détail

Construction. Four solaire de type boite à vitrage incliné. http://www.ouest-atlantis.com/org/soleil/construction.htm

Construction. Four solaire de type boite à vitrage incliné. http://www.ouest-atlantis.com/org/soleil/construction.htm Cuiseurs solaires: pour la cuisson des repas et la pasteurisation de l'eau Principe Utilisation Construction Questions-réponses Diapos Liens 2005 2006 Construction Four solaire de type boite à vitrage

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Demandeur Nom de fantaisie Dosage Forme pharmaceutique Voie d administration Danemark Valera Pharmaceuticals

Demandeur Nom de fantaisie Dosage Forme pharmaceutique Voie d administration Danemark Valera Pharmaceuticals ANNEXE I LISTE REPRENANT LES NOMS, LA FORME PHARMACEUTIQUE, LE DOSAGE DU MÉDICAMENT, LA VOIE D ADMINISTRATION, LE DEMANDEUR, LE TITULAIRE DE L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ DANS LES ÉTATS MEMBRES

Plus en détail

Nouvelle étude de HPO concernant la position des entreprises familiales en Suisse

Nouvelle étude de HPO concernant la position des entreprises familiales en Suisse Media Release Entreprises familiales avec avantages concurrentiels Nouvelle étude de HPO concernant la position des entreprises familiales en Suisse Freienbach, le 24 juin 2014 D après une étude de l entreprise

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

Evaluation Ex-post de Projets La Pratique de la Banque Mondiale

Evaluation Ex-post de Projets La Pratique de la Banque Mondiale Evaluation Ex-post de Projets La Pratique de la Banque Mondiale Michel BELLIER CGEDD 24 juin 2015 http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr Définitions L évaluation des impacts est la détermination

Plus en détail

Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin. 740 (goitre)

Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin. 740 (goitre) Archimboldo L iode Malnutrition dans le monde OMS, année 2000 (en millions de personnes) Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin Malnutrition

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

Risque ou rendement :

Risque ou rendement : Risque ou rendement : un choix essentiel! 1. Votre profil de risque constitue la pierre angulaire d un bon conseil en investissement. Le service de conseil en investissement personnalisé de KBC se base

Plus en détail

Le vivant : l alimentation des hommes

Le vivant : l alimentation des hommes SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 Le trajet des aliments SEANCE 4 Enquête sur son alimentation SEANCE 3 Equilibrer ses repas EANCE 2 Des aliments variés SEANCE 1 La provenance des aliments C.2 SEQUENCE 2 DOMAINE

Plus en détail

POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE. Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche

POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE. Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche POUR UNE OFFRE ALIMENTAIRE AMÉLIORÉE Mon engagement dans le programme Melior : une démarche volontaire, une volonté en marche POURQUOI S ENGAGER POUR RÉPONDRE AUX NOUVEAUX BESOINS DES CONSOMMATEURS POUR

Plus en détail

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001)

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001) Analyse des données de santé mentale -, ESCC cycle 1.1 (2000-) Avant-propos Ce document traite des principaux résultats régionaux de l ESCC 1.1 portant sur la santé mentale. Les indicateurs présentés ici

Plus en détail

RAPPORT DES REPRÉSENTANTS DES ÉTUDIANTS DE L UNIVERSITÉ FRANCO-ALLEMANDE

RAPPORT DES REPRÉSENTANTS DES ÉTUDIANTS DE L UNIVERSITÉ FRANCO-ALLEMANDE RAPPORT DES REPRÉSENTANTS DES ÉTUDIANTS DE L UNIVERSITÉ FRANCO-ALLEMANDE en vue de l assemblée générale des établissements membres le 26 mai 2010 à Dijon Les représentants des étudiants publient chaque

Plus en détail

Gérer votre portefeuille de projets Les clés pour dynamiser vos projets

Gérer votre portefeuille de projets Les clés pour dynamiser vos projets Gérer votre portefeuille de projets Les clés pour dynamiser vos projets Rue Voltaire 1 CH-1006 Lausanne T 021 617 55 75 F 021 617 55 76 iteral@iteral.ch www.iteral.ch Gérer votre portefeuille de projets

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

Production industrielle de froid à partir de la thermique solaire

Production industrielle de froid à partir de la thermique solaire Production industrielle de froid à partir de la thermique solaire Gerhard Nürnberger, Chef d entreprise Maroc, Casablanca 25 novembre 2014 Présentation suncooling GmbH Nous avons créé notre société en

Plus en détail

ENABLE SALES TO SUCCESS

ENABLE SALES TO SUCCESS ENABLE SALES TO SUCCESS Approche commerciale innovante pour le secteur des assurances Le secteur des assurances souffrirait-il actuellement d un manque de défis? Pas du tout! Les attentes des clients en

Plus en détail

Le Business Plan de ma mini-entreprise

Le Business Plan de ma mini-entreprise Le Business Plan de ma minientreprise Fiche ressource n 141 Nom de la minientreprise :... Pourquoi ce dossier? Quand on présente sa minientreprise aux actionnaires, il est très intéressant de leur expliquer

Plus en détail

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015

Les grands enjeux B2B du marketing mobile. Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile Etude quantitative Vague 2 édition 2015 Les grands enjeux B2B du marketing mobile 2015 1 2 3 Objectifs de l étude Investissements et actions Objectifs et défis

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010

ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010 ETUDE DE MARCHE DEPARTEMENTALE DIAGNOSTIC IMMOBILIER - 2010 Analyse du marché départementale : nombre de ventes et locations et chiffre d affaires, prix de la concurrence, attente des prescripteurs et

Plus en détail

LES ACIDES GRAS POLYINSATURES (A.G.P.I.) DES SERIES OMEGA-3 (AAL EPA DHA) ET OMEGA-6 (AL GLA DGLA AA)

LES ACIDES GRAS POLYINSATURES (A.G.P.I.) DES SERIES OMEGA-3 (AAL EPA DHA) ET OMEGA-6 (AL GLA DGLA AA) Page 1 LES ACIDES GRAS POLYINSATURES (A.G.P.I.) DES SERIES OMEGA-3 (AAL EPA DHA) ET OMEGA-6 (AL GLA DGLA AA) Les acides gras polyinsaturés des séries oméga-3 et oméga-6 participent à une multitude de processus

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie Bilan de la démarche de certification V 2010 Haute-Normandie Juin 2013 La certification V 2010 en Haute Normandie Bilan au 1 er juin 2013 Etat d avancement de la démarche Au 1 er juin 2013, 69 établissements

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 29% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 29% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 29% Fiche

Plus en détail

L EXPERIENCE DU DEPLOIEMENT ET DE L UTILISATION D UN OUTIL DE CRM A COGEDIS FIDEOR Benoit Poulain

L EXPERIENCE DU DEPLOIEMENT ET DE L UTILISATION D UN OUTIL DE CRM A COGEDIS FIDEOR Benoit Poulain L EXPERIENCE DU DEPLOIEMENT ET DE L UTILISATION D UN OUTIL DE CRM A COGEDIS FIDEOR Benoit Poulain L EXPERIENCE DU DEPLOIEMENT ET DE L UTILISATION D UN OUTIL DE CRM A COGEDIS FIDEOR Le Mans, le 14 mars

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire

Observatoire de la consommation alimentaire MINISTÈRE DE LA RÉGION WALLONNE Observatoire de la consommation alimentaire La consommation de produits Bio Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique appliquées

Plus en détail

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d Étude chez les prépos posés s des centres d appels d d urgence : la première phase d une d démarche de prévention des troubles de santé psychologique et musculo-squelettique squelettique Présenté par Louise

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 L ASSURANCE QUALITE Normes ISO 9000 2 Une entreprise doit fournir à son client une prestation conforme : à ce qu'il veut quand il le veut au prix convenu. Pour parvenir à ce résultat, des NORMES de CONCEPTION,

Plus en détail

projet individuel de RH 1

projet individuel de RH 1 Comment évaluer la performance de RH? Application dans le cas de l amélioration de GRH des hôpitaux en Chine XIE Liying 16/01/2008 projet individuel de RH 1 Plan Résumé de l article et introduction du

Plus en détail

Atelier 1: Comment utiliser les feuilles de Moringa dans un cadre nutritionnel et mädical?

Atelier 1: Comment utiliser les feuilles de Moringa dans un cadre nutritionnel et mädical? Atelier 1: Comment utiliser les feuilles de Moringa dans un cadre nutritionnel et mädical? Restitution des travaux de groupe 1 RÄsultats attendus 2 Ätablissement de normes avec une gamme de variation acceptable

Plus en détail

Gestion du temps CADRES DE SANTE

Gestion du temps CADRES DE SANTE Gestion du temps CADRES DE SANTE Le 20 mars 2015 Walter DALLE VEDOVE Pourquoi gérer son temps Le temps est la chose la plus précieuse dont nous disposons. Il est compté. Gérer son temps de manière efficace

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Le positionnement du processus

FICHE TECHNIQUE. Le positionnement du processus FICHE TECHNIQUE Le positionnement du Le positionnement du proposé par Edwards et Peppard dans le texte Opérationnaliser stratégie au moyen du est une technique d analyse visant catégoriser les d une organisation

Plus en détail

Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007. Le 16 septembre 2008

Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007. Le 16 septembre 2008 Performance nette du Capital Investissement en France à fin 2007 1 Le 1 septembre 2008 Définition du TRI Net Définition du Taux de Rendement Interne (TRI) Le TRI est le taux d actualisation qui annule

Plus en détail

Diag Up Export Spécifications

Diag Up Export Spécifications Diag Up Export Spécifications Présentation Diag Up est une plate forme logicielle qui permet d élaborer des modèles de diagnostic dans des domaines aussi variés que la qualité, la transmission d entreprises,

Plus en détail

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013 Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC Fonds monétaire international 18 avril 2013 Le suivi de Tokyo - Stratégie La stratégie proposée par la RDC à Tokyo pour renforcer la

Plus en détail

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Brigitte MERCIER FICHAUX Diététicienne DE Intervenante pour les formations «manger bio en restauration collective» organisées par IBB, Civam35,

Plus en détail

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES

Comprendre pour. mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Comprendre pour mieux consommer LES EMBALLAGES ALIMENTAIRES Les informations nécessaires: les bonnes pratiques Les consommateurs, petits ou grands, doivent pouvoir choisir en connaissance de cause. Pour

Plus en détail

portrait robot de ces chefs d entreprise

portrait robot de ces chefs d entreprise LES CENTRES DE GESTION AGREES : UN SOUTIEN POUR LES T.P.E. En ces périodes où l accompagnement des entreprises est au cœur des préoccupations, il est un partenaire discret, les centres de gestion agréés,

Plus en détail

METIERS SCIENTIFIQUES

METIERS SCIENTIFIQUES METIERS SCIENTIFIQUES Un apprentissage, un métier / 7 Laborantin : biologie Vous aimeriez travailler dans un laboratoire et faire des expériences sur des cellules, des muscles, des nerfs, des liquides

Plus en détail

Une vue panoramique de l ensemble de l activité de prospection. Une capacité renforcée pour le diagnostic commercial.

Une vue panoramique de l ensemble de l activité de prospection. Une capacité renforcée pour le diagnostic commercial. SYSTEO CRM est un logiciel de gestion de la relation client B2B spécifique pour la gestion de la force de vente. Il permet un gain de temps précieux et une augmentation de la productivité des commerciaux.

Plus en détail

TDAH. et troubles concomitants chez l adulte

TDAH. et troubles concomitants chez l adulte TDAH et troubles concomitants chez l adulte TDAH ET TROUBLES CONCOMITANTS CHEZ L ADULTE Le trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité (TDAH) chez l adulte est une affection médicale reconnue

Plus en détail

Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH)

Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH) Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH) Deux enquêtes sur des cadres de la banque L une achevée: sur la professionnalisation des conseillers financiers

Plus en détail

Constat de la situation existante. Facteurs favorisant les TCPO

Constat de la situation existante. Facteurs favorisant les TCPO Enquête Sparadrap : Anesthésie et pédiatrie Constat de la situation existante Un projet qui nous tient à cœur Dédramatiser l anesthésie Observation de troubles comportementaux liés à une anesthésie Anxiété

Plus en détail