Diaporama de présentation. Présentation de l outil

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diaporama de présentation. Présentation de l outil"

Transcription

1 Diaporama de présentation Présentation de l outil

2 Le programme MobiQual Le programme MobiQual est une action nationale élaborée par la SFGG et soutenue par la Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie (CNSA). Son objectif est d améliorer la qualité des pratiques professionnelles qualité des soins et du prendre soin. Il concerne les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), les établissements de santé, ainsi que les services intervenant au domicile. Les différentes thématiques de ce programme sont la bientraitance, la douleur, la dépression, les soins palliatifs, la nutrition, la maladie d Alzheimer et les risques infectieux. 2

3 Pourquoi un outil sur l alimentation? Le maintien d un bon état nutritionnel limite la survenue de maladies et réduit le risque de chute, de perte d autonomie et améliore la qualité de vie. L alimentation de la personne âgée est un sujet encore négligé, la dénutrition est insuffisamment repérée et diagnostiquée. 4% à 10% des personnes vivant à domicile sont dénutries*. *Ferry M. et al. Nutrition de la personne âgée, Ed Masson

4 La cible et les objectifs Sensibiliser les professionnels intervenant auprès des personnes âgées à domicile : établissements médico-sociaux (EMS), centres locaux d information et de coordination (CLIC), services d aide et/ou de soins à domicile, les services d'had, sociétés de portage de repas, etc. Sensibiliser les personnes et leurs proches, par le biais des professionnels. 30% des Français ont une personne en perte d autonomie dans leur entourage*. 7% des Français aident une personne à se nourrir à son domicile*. *Les Français et le grand âge, TNS Sofres et FHF

5 Les contenus de l outil (1) 21 fiches pratiques 1. Une journée alimentaire : la fiche informe sur les besoins nutritionnels d une personne âgée, et fournit des repères pour l élaboration des menus. 2. Stimuler l appétit et le plaisir de manger : quelques trucs et astuces à mettre en œuvre lors de la présence de l aide à domicile. 3. Boire : la fiche informe sur les besoins de la personne âgée et fournit quelques repères pour encourager la personne à boire. 4. Bouger : manger ne suffit pas pour maintenir la force de ses muscles. L aide à domicile peut solliciter et aider la personne à bouger dans ses activités quotidiennes. 5. Hygiène de la bouche : des repères pour aider la personne à entretenir l hygiène de la bouche. 5

6 Les contenus de l outil (2) 21 fiches pratiques 6. Les courses : des repères pour mieux aider la personne à faire ses courses ou les faire pour elle. 7. Entretien de la cuisine : des repères pour aider la personne à maintenir la propreté de la cuisine. 8. Conservation des aliments : la fiche rappelle quelques règles à respecter pour une bonne conservation des aliments et éviter les intoxications alimentaires. 9. Bien utiliser le portage des repas : quelques éléments pour rappeler que le recours au portage ne doit pas être prétexte à relâcher la vigilance vis-à-vis de l alimentation. 10. Aider la personne à prendre son repas : quelques repères pour répondre au mieux aux besoins de la personne au moment du repas. 6

7 Les contenus de l outil (3) 21 fiches pratiques 11. Repérage : éléments à observer au quotidien pour repérer si la personne mange suffisamment ou si elle est exposée à un risque de dénutrition. 12. Les régimes : la fiche rappelle que, sauf exception d ordre médical, les régimes ne sont plus indiqués chez la personne âgée. 13. La constipation : la fiche vous donne quelques trucs et astuces pour aider la personne âgée à mieux gérer une éventuelle constipation. 14. Enrichir l alimentation au quotidien : la fiche vous propose des idées recettes pour rendre certains plats plus énergétiques sans en augmenter le volume. 15. Les compléments nutritionnels oraux (CNO) : des repères pour aider la personne à prendre les CNO prescrits par le médecin. 7

8 Les contenus de l outil (4) 21 fiches pratiques 16. Les troubles de la déglutition : la fiche fournit des éléments pour repérer les troubles de la déglutition et pour aider la personne au moment du repas afin de diminuer le risque de fausse route. 17. La texture des aliments : en cas de difficultés à mâcher ou avaler, il peut devenir nécessaire d adapter la texture des aliments, de les rendre plus mous, voire, à l extrême de les mixer. La fiche fournit des éléments pour vous aider à préparer ce type de plats. 18. Aider à manger une personne atteinte d une maladie d Alzheimer : une fiche pour aider à adapter votre comportement, notamment si la personne présente des troubles du comportement alimentaire. 8

9 Les contenus de l outil (5) 21 fiches pratiques 19. Le refus alimentaire : comment réagir face à une personne âgée qui refuse de manger? 20. Alimentation et hydratation en fin de vie : priorité au plaisir et au confort de la personne 21. Quatre points de vigilance : 4 points à surveiller par la personne, les proches et les professionnels pour prévenir et repérer au plus tôt des signes indiquant un risque de dénutrition 9

10 Les contenus de l outil (6) 2 fiches «Ils le font» 1. Nutriconseil : un dispositif de prise en charge de la dénutrition des personnes âgées à domicile, dans le Doubs et la Haute-Saône (association Eliad) 2. Le réseau LINUT en Limousin, un exemple de prise en charge nutritionnelle de personnes âgées à domicile 10

11 Les contenus de l outil (7) Des vidéos L hygiène de la bouche Des outils d évaluation Courbe de poids Mini MNA Fiche de recueil des goûts et réticences alimentaires Grille de surveillance alimentaire Une plaquette de présentation 11

12 Les partenaires ADESSA A DOMICILE ANCCLIC Eliad FEDESAP FNAAFP/CSF FNAPAEF GDP Vendôme Réseau LINUT SNGIE Société Appétits et associés UNA Union nationale ADMR 12

13 Le groupe de travail ANDRIANT Vololona, chargée de mission qualité, FNAAFP/CSF ARGENSON Marie-Thérèse, FNAPAEF, présidente de VEDIBE Vieillir dans la dignité et le bien-être BARANES John-Joseph, chirurgien-dentiste, Paris et Saint Gratien BONNEFOY Marc, gériatre CHU de Lyon BONNERY Anne-Marie, cadre supérieure de santé, CH de Narbonne JULIEN-CLAIRET Marie-Pierre, diététicienne nutritionniste, Eliad COLLOMB Maud, directrice Développement, union nationale ADMR de PEUFEILHOUX Anne, médecin rédacteur, SFGG MobiQual DUPLAN Didier, directeur général adjoint, ADESSA à Domicile FERRY Monique, gériatre, nutritionniste, CS de la SFGG et INSERM Paris GASPARD Fanny, ADESSA à Domicile JOURDAN Julien, directeur, FEDESAP LAMBERT Pascal, IDE libéral, consultant, formateur, évaluateur, Paris MANGIN Rémi, chef de projet personnes âgées, personnes handicapées, aidants, UNA MARISSAL Philippe, président, SNGIE MASSOULARD Aude, médecin coordonnateur, Réseau LINUT PARMENTIER Isabelle, cadre supérieure de santé, CHRU de Lille PORTAL Marie, chargée de développement, union nationale ADMR ROCHETTE Aurore, déléguée santé et soins, ADESSA à Domicile ROLLAND Yves, gériatre, CHU de Toulouse RUAULT Geneviève, SFGG, responsable du programme MobiQual SAGLIER Jérôme, directeur de Appétits et associés, FEDESAP VETEL Jean-Marie, gériatre, directeur médical du groupe GDP-Vendôme WILLIAMSON Richard-Pierre, président de ANCCLIC, CLIC La Roche-sur-Yon 13

et établissement de santé

et établissement de santé nutrition, dénutrition, alimentation de la personne âgée en EHPAD et établissement de santé Guide pédagogique pour l appropriation de l outil Mobiqual 2013 Contexte La dénutrition chez la personne âgée

Plus en détail

Programme MobiQual. Journée régionale. Mardi 17 mars 2015

Programme MobiQual. Journée régionale. Mardi 17 mars 2015 Programme MobiQual Journée régionale Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD Mardi 17 mars 2015 Rappels essentiels Une démarche nationale structurée Identifiée initialement dans le cadre des actions de

Plus en détail

REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION

REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION 7 DECEMBRE 2012 Evaluation de l état nutritionnel des résidents EHPAD Les 5 sens à Landouge EHPAD Le Cantou de Condat

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL

15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL 15 janvier 2014 * PROGRAMME MOBIQUAL PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE ET DES OUTILS * Sébastien DOUTRELIGNE responsable diffusion nationale, suivi et évaluation Éléments constitutifs Une action nationale initiée

Plus en détail

en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Intervenant: Marc MOULAIRE GCS HELPAM

en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Intervenant: Marc MOULAIRE GCS HELPAM en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Intervenant: Marc MOULAIRE GCS HELPAM 1 La bientraitance : le socle du programme MobiQual La ʺtrousse de bientraitanceʺ est un outil de sensibilisation

Plus en détail

Une initiative de la Direction Générale de la Santé. mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie. en collaboration avec

Une initiative de la Direction Générale de la Santé. mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie. en collaboration avec Une initiative de la Direction Générale de la Santé mise en œuvre Société Française de Gériatrie et Gérontologie en collaboration avec Améliorer la qualité des pratiques professionnelles MOBIQUAL : MOBILISATION

Plus en détail

LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS

LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS Mai 2013 Au sommaire de votre CNISAM infos N 8 Contexte... 2 Le rôle du CNISAM... 2 Les personnes âgées et la dénutrition... 2 Les causes

Plus en détail

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Présentation de l outil En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue

Plus en détail

Guide Pédagogique pour l appropriation de l outil MOBIQUAL

Guide Pédagogique pour l appropriation de l outil MOBIQUAL Guide Pédagogique pour l appropriation de l outil MOBIQUAL Nutrition, Dénutrition, Alimentation de la Personne Âgée en EHPAD et établissement de santé Sommaire Introduction Présentation du programme MOBIQUAL

Plus en détail

«Prévention de la dénutrition des personnes âgées»

«Prévention de la dénutrition des personnes âgées» «Prévention de la dénutrition des personnes âgées» Séminaire d information et d échange Diplôme Universitaire «Éducation à la santé, Éducation thérapeutique» Vendredi 19 juin - Chartres Contexte (1/5)

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Plan 1. Différence malnutrition et dénutrition 2. Détecter le risque de malnutrition/dénutrition 3. Le rôle

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais Réunions d information et de sensibilisation Région Nord Pas de Calais Rappels des éléments constitutifs Améliorer la qualité des pratiques professionnelles Des thématiques au cœur des enjeux de la qualitédes

Plus en détail

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer

La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer La prise en charge diététique de la maladie d Alzheimer http://www.carevox.fr/comment-lutter-contre-la-maladie-d-alzheimer.html 1. Les Conséquences de la maladie d Alzheimer sur l alimentation Phases Capacités

Plus en détail

en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles

en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles 1 La bientraitance : le socle du programme MobiQual La «trousse de bientraitance» est

Plus en détail

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie La fonction d Assistant de Soins en Gérontologie consiste en une assistance dans les actes de la vie quotidienne des personnes fragilisées par

Plus en détail

Aujourd hui le chef vous propose: menus

Aujourd hui le chef vous propose: menus Aujourd hui le chef vous propose: La commission des menus Aude Massoulard Médecin coordonnateur Réseau LINUT Quelles recommandations? Outil Angélique Repas Attentes et souhaits Existe t-il un dispositif

Plus en détail

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart «Amélioration de la qualité du dépistage de la dénutrition chez les personnes âgées en institution» «Amélioration

Plus en détail

MOBIQUAL : Les outils. Yves Passadori

MOBIQUAL : Les outils. Yves Passadori MOBIQUAL : Les outils Yves Passadori Mobiqual Porté depuis 2007 par la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG), le programme Mobiqual est une action nationale dont l objectif est de soutenir

Plus en détail

L alimentation: un sujet au cœur des préoccupations JOURNEES MAS/FAM 13 ET 14 MAI 2008 LILLE CAUSES DE LA GÊNE ALIMENTAIRE

L alimentation: un sujet au cœur des préoccupations JOURNEES MAS/FAM 13 ET 14 MAI 2008 LILLE CAUSES DE LA GÊNE ALIMENTAIRE JOURNEES MAS/FAM 13 ET 14 MAI 2008 LILLE ATELIER DIETETIQUE é é è é é L alimentation: un sujet au cœur des préoccupations! L espérance de vie les personnes sévèrement handicapées a augmenté! La nutrition

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne

CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne Démarche qualité Initiée en 2008 dans le cadre du mémoire d études d Alexandra Gatel, diététicienne. Etat des lieux au début de l étude : Etude

Plus en détail

Les risques infectieux. en EHPAD et en établissements de santé

Les risques infectieux. en EHPAD et en établissements de santé Les risques infectieux en EHPAD et en établissements de santé Le contexte (1) Inscription dans le cadre du programme national de prévention des infections dans le secteur médico-social (2011-2013) dans

Plus en détail

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé

Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Stratégie de prise en charge en matière de dénutrition protéino énergétique chez le sujet âgé Plan Quelles sont les personnes âgées et/ou les situations à risque de dénutrition? Quels sont les outils de

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées

Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées Comité ou groupe de réflexion éthique pour la gestion des risques de maltraitance dans les établissements et services pour personnes âgées Définition de la maltraitance En 1987, le Conseil de l Europe

Plus en détail

Comment maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire des personnes hébergées ou hospitalisées?

Comment maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire des personnes hébergées ou hospitalisées? SENIOR DENTAL CONFORT 15 rue Mertens 92270 Bois Colombes 01.47.60.99.19 06.74.08.29.56 seniordentalconfort@orange.fr www.seniordentalconfort.com Organisme formateur N 11 92 16202 92 Comment maintenir une

Plus en détail

Proposition de structuration des commissions de menus en EHPAD

Proposition de structuration des commissions de menus en EHPAD Proposition de structuration des commissions de menus en EHPAD (Etablissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) Aude Massoulard 1, Jean-Claude Desport 1,2, Aurélie Baptiste 1, Pierre Jésus

Plus en détail

Evaluation des Pratiques Professionnelles (E.P.P.) Evaluation initiale systématique de l état nutritionnel de la personne âgée institutionnalisée

Evaluation des Pratiques Professionnelles (E.P.P.) Evaluation initiale systématique de l état nutritionnel de la personne âgée institutionnalisée Evaluation des Pratiques Professionnelles (E.P.P.) Evaluation initiale systématique de l état nutritionnel de la personne âgée institutionnalisée K. Kadri, N. Cavelier, F. Lecoeur 1 Introduction Unité

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

COMMENT RENUTRIR UNE PERSONNE AGÉE EN INSTITUTION? Expérience du Centre Hospitalier du Mont Dore Melles Fabre Marion et Coste Mélanie diététiciennes

COMMENT RENUTRIR UNE PERSONNE AGÉE EN INSTITUTION? Expérience du Centre Hospitalier du Mont Dore Melles Fabre Marion et Coste Mélanie diététiciennes COMMENT RENUTRIR UNE PERSONNE AGÉE EN INSTITUTION? Expérience du Centre Hospitalier du Mont Dore Melles Fabre Marion et Coste Mélanie diététiciennes Melles Fabre Marion et Coste Mélanie, diététiciennes,

Plus en détail

Concept nutritionnel. version 2012

Concept nutritionnel. version 2012 Concept nutritionnel version 2012 Pertuis-du-Sault 18 2000 Neuchâtel Tél. +41 (0)32 727 11 11 Fax +41 (0)32 727 11 10 home.ermitage@ne.ch www.home-ermitage.ch Date : 12.10.12 Auteur : DIR Version : 2 CONCEPT

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

Présentation de l outil

Présentation de l outil Présentation de l outil 1 Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue ou mal traitée 15% à 30% des sujets âgés ont des symptômes dépressifs significatifs En

Plus en détail

IDÉAGE FORMATION FORMATIONS, AUDITS ET ACOMPAGNEMENTS DES EHPAD ET STRUCTURES D AIDE À DOMICILE CATALOGUE DE FORMATION 2015

IDÉAGE FORMATION FORMATIONS, AUDITS ET ACOMPAGNEMENTS DES EHPAD ET STRUCTURES D AIDE À DOMICILE CATALOGUE DE FORMATION 2015 IDÉAGE FORMATION FORMATIONS, AUDITS ET ACOMPAGNEMENTS DES EHPAD ET STRUCTURES D AIDE À DOMICILE CATALOGUE DE FORMATION 2015 09.71.00.01.85 - contact@ideage-formation.com www.ideage-formation.com Idéage

Plus en détail

DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS)

DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS) DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS) Critères pour la certification de maisons de repos porteuses du label régional «Qualité-Nutrition»,

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Groupe de travail du réseau CoCLINNOR Exemples de protocoles de soins

Groupe de travail du réseau CoCLINNOR Exemples de protocoles de soins Hygiène bucco dentaire au quotidien des patients/résidents en EHPAD et établissements de soins de longue durée Groupe de travail du réseau CoCLINNOR Exemples de protocoles de soins Hygiène et prévention

Plus en détail

Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l expérience de l ARS Midi Pyrénées

Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l expérience de l ARS Midi Pyrénées LIMOUSIN LANGUEDOC- ROUSSILLON Midi-Pyrénées Limousin Languedoc-Roussillon MIDI-PYRENEES CONGRES EHPAD 2011-15 avril 2011 - intervention REHPA Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l

Plus en détail

Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires?

Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires? Personne Agée seule à Domicile Quelles Habitudes Alimentaires? Monique Ferry MD; PhD Valence - Paris Agrumes /Montpellier 10/12/08 Le vieillissement n est pas une pathologie, mais il fait naître des besoins

Plus en détail

Le «bien vivre» programme. dans les établissements pour personnes âgées. & bulletin d inscription. Colloque. Agirc-Arrco Maison de la Chimie - Paris

Le «bien vivre» programme. dans les établissements pour personnes âgées. & bulletin d inscription. Colloque. Agirc-Arrco Maison de la Chimie - Paris dans les établissements pour personnes âgées & bulletin d inscription Jean-Philippe Rainaut Comment faire de la maison de retraite une maison avant tout? Une maison, c est d abord un lieu de convivialité.

Plus en détail

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec :

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec : Hygiène NBH Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir & En partenariat avec : NBH Sommaire > Soins bucco-dentaires > Projet NBH > Missons du CSO > Bilan bucco-dentaire d entrée en EPHAD >

Plus en détail

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Hélène ARCHAMBAULT Chargée de mission métiers de la gérontologie XX/XX/XX 1 Un peu d histoire: la gérontologie, un secteur victime d une image

Plus en détail

«BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015

«BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015 «BIENTRAITANCE DES PERSONNES AGEES ACCUEILLIES EN EHPAD» QUESTIONNAIRE EHPAD 2015 A- Données sur le profil de l établissement 1. Nombre de places installées au 31/12/2014 (inombre total de lits ou de logements

Plus en détail

Le «bien vivre» programme. dans les établissements pour personnes âgées. & bulletin d inscription. Colloque. Agirc-Arrco Maison de la Chimie - Paris

Le «bien vivre» programme. dans les établissements pour personnes âgées. & bulletin d inscription. Colloque. Agirc-Arrco Maison de la Chimie - Paris dans les établissements pour personnes âgées & bulletin d inscription Jean-Philippe Rainaut Comment revenir aux sources? Comment faire de la maison de retraite une maison au sens propre du terme? Un établissement

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

Formation Professionnelle Continue

Formation Professionnelle Continue CENTRE HOSPITALIER DE FLERS INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Numéro d Existence : 2561P600361 Numéro de Siret : 26610057700219 25 rue du Docteur Maubert BP 219 61104 FLERS Cedex Téléphone : 02

Plus en détail

Vivre et Vieillir Chez Soi

Vivre et Vieillir Chez Soi Vous avez besoin d être accompagné dans votre vie quotidienne ou dans votre parcours de santé et vous vivez dans les Hautes-Alpes. Vivre et Vieillir Chez Soi Avec ses six services médico-sociaux, l association

Plus en détail

Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication»

Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication» Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication» Expérience du Gérontopôle de Toulouse Neda Tavassoli Equipe Régionale Vieillissement et Prévention de la Dépendance (ERVPD) Personnes

Plus en détail

Développer un programme régional de prévention en gérontologie : le programme «dépression et risque suicidaire»

Développer un programme régional de prévention en gérontologie : le programme «dépression et risque suicidaire» Développer un programme régional de prévention en gérontologie : le programme «dépression et risque suicidaire» Le GÉRONTOPÔLE Créé et présidé par le Pr Gilles BERRUT, Professeur de Gériatrie et Biologie

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

L expérience de l EHPAD de Panissières (42) Mme GUYONNET, Cadre de santé

L expérience de l EHPAD de Panissières (42) Mme GUYONNET, Cadre de santé L expérience de l EHPAD de Panissières (42) Mme GUYONNET, Cadre de santé Programme initié dans le cadre du plan douleur 2006 2010 et des mesures en faveur de la bientraitance des personnes âgées en établissement.

Plus en détail

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD Définition : On entend par hygiène bucco-dentaire, la toilette de la bouche et des dents/ou dentiers hors soins médicamenteux. Elle relève du rôle propre infirmier pouvant

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

FORMATIONS CLIC 6 CLIC 6. Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE

FORMATIONS CLIC 6 CLIC 6. Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE FORMATIONS 2014 Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE Site Internet : www.clic6.org De la maltraitance à la bientraitance : Prévenir les risques de maltraitance pour assurer

Plus en détail

DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES

DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES SANTÉ BUCCO-DENTAIRE DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Dr Benoît PERRIER Chirurgien dentiste (Saint Jean de Boiseau) Secrétaire Général de l UFSBD 1 L UFSBD en quelques mots Une Association loi 1901 Née

Plus en détail

L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle

L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle Titre présentation - date 1 L'atelier Bien-être à table Contexte 2 Un atelier nutrition au sein du parcours prévention Depuis 2011, la

Plus en détail

Mission régionale d amélioration de la santé bucco-dentaire des personnes âgées et des personnes handicapées en institution.

Mission régionale d amélioration de la santé bucco-dentaire des personnes âgées et des personnes handicapées en institution. Mission régionale d amélioration de la santé bucco-dentaire des personnes âgées et des personnes handicapées en institution Groupe de travail PREVENTION 22/11/2013 1 GROUPE de TRAVAIL MEMBRES Pilotes :

Plus en détail

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Problèmes très fréquents en gériatrie Fréquence des pathologies aboutissant à des pbes de prise alimentaire:

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT VERSION SYNTHETIQUE

PROJET D ETABLISSEMENT VERSION SYNTHETIQUE Le projet d établissement réaffirmé par l équipe La résidence se définit à travers deux missions complémentaires : - être un lieu d hébergement et de soins : répondre aux besoins fondamentaux et spécifiques,

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre départementale FHF. «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever»

Compte rendu de la rencontre départementale FHF. «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever» ~ 1 ~ Compte rendu de la rencontre départementale FHF «La santé bucco-dentaire de la personne âgée en institution : un nouveau défi à relever» 5 juin 2015 Janzé Allocutions officielles Hubert PARIS, Maire

Plus en détail

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon Languedoc-Roussillon Protocole de coopération (délégation d acte médical à un paramédical) dans un projet de Télémédecine Projets CICAT & TELAP «Suivi des plaies» Présentation réalisée par Dr L. Teot CHU

Plus en détail

L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN

L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN L état de santé et l accès aux soins bucco-dentaires des personnes résidant en EHPAD en LIMOUSIN Direction régionale du service médical Limousin Poitou-Charentes 15 mars 2007 Objectifs Décrire l état de

Plus en détail

PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES La gestion du risque infectieux DANS LES ÉTABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX pour personnes âgées Le site Internet http://risquesinfectieux.mobiqual.org Outil de sensibilisation / formation / aide

Plus en détail

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD c1 Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD Capacité de Gériatrie Dr Corinne HAGLON DUCHEMIN 17 Février 2014 Diapositive 1 c1 clientleger; 12/02/2014 Décrets et Fonction du médecin coordonnateur

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

MAIA Territoire cannois TABLEAU BESOINS-RESSOURCES du Territoire (version au 20/10/2014)

MAIA Territoire cannois TABLEAU BESOINS-RESSOURCES du Territoire (version au 20/10/2014) MAIA Territoire cannois TABLEAU BESOINS-RESSOURCES du Territoire (version au 20/10/2014) Santé : besoins repérés 1) Si urgence : appel téléphonique au "15" ; Pas de suivi médical / pas de médecin traitant

Plus en détail

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER. Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER. Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot Définition des soins: Les soins de support désignent l ensemble des soins et soutien qui

Plus en détail

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec :

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec : Hygiène NBH Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir & En partenariat avec : NBH Sommaire > Soins bucco-dentaires > Projet NBH > Chirurgien-dentiste référent > Bilan bucco-dentaire d entrée

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

ANNEXE III REFERENTIEL DE FORMATION CONTENU INDICATIF

ANNEXE III REFERENTIEL DE FORMATION CONTENU INDICATIF ANNEXE III DOMAINES DE COMPETENCES VISES compétences 1 - Connaissance de la personne 1.1. Situer la personne aux différents stades de son développement 1.2. Situer la personne aidée dans son contexte social

Plus en détail

EGS : quels outils? Quels supports? Quelle utilisation?

EGS : quels outils? Quels supports? Quelle utilisation? EGS : quels outils? Quels supports? Quelle utilisation? 2 ème rencontres nationales des réseaux de santé gérontologiques Dr Eliane ABRAHAM Nancy - Lorraine Groupe «réseaux» Les origines, l idée Collège

Plus en détail

Centre Régional de Formation Professionnelle Croix-Rouge du Nord-Pas de Calais

Centre Régional de Formation Professionnelle Croix-Rouge du Nord-Pas de Calais Urgence secourisme Action sociale Santé autonomie Formation Action International Centre Régional de Formation Professionnelle Croix-Rouge du Nord-Pas de Calais FORMATION CONTINUE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

Plus en détail

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux.

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux. POSITION DE L UNPS SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE ÂGÉE EN PERTE D AUTONOMIE Présentation de l UNPS L Union Nationale des Professionnels de Santé (UNPS) est l institution crée par la loi qui regroupe

Plus en détail

DEMANDE D'ADMISSION (à remplir par la Personne Agée ou sa famille)

DEMANDE D'ADMISSION (à remplir par la Personne Agée ou sa famille) Réservé à l'établissement : Date de la demande : Attente Abandon Date de la réponse : Date d'admission : Le DEMANDE D'ADMISSION (à remplir par la Personne Agée ou sa famille) Afin de vous faciliter la

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?"

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI? COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?" 106 Témoignage du Dr Benjamin Rimaud 107 La dénutrition protéino-énergétique de la personne âgée Quelques chiffres 1 A domicile " 4 à 10% des personnes âgées En

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD. 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012

Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD. 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012 Hygiène Bucco Dentaire en EHPAD 1 ère Réunion du groupe de travail régional «Espace Le Bien Vieillir» Angers Le 19 Janvier 2012 Pourquoi un groupe régional Hygiène Bucco dentaire en EHPAD ARLIN Pays de

Plus en détail

Le directeur de maison de repos et la gestion des repas Normes régionales et communautaires

Le directeur de maison de repos et la gestion des repas Normes régionales et communautaires Le directeur de maison de repos et la gestion des repas Normes régionales et communautaires En Région Wallonne Extrait de la CWASS équivalent du Décret du 30 avril 2009 Extrait de la CRWASS équivalent

Plus en détail

LE PARTERNARIAT DE L AVDEMS: LES FORUMS ITINERANTS

LE PARTERNARIAT DE L AVDEMS: LES FORUMS ITINERANTS LE PARTERNARIAT DE L AVDEMS: LES FORUMS ITINERANTS L AVDEMS en quelques mots (1) L'AVDEMS (Association vaudoise des EMS ) est: une association professionnelle d établissements médico-sociaux (EMS) du Canton

Plus en détail

PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES PATIENTS ATTEINTS DE TROUBLES DE LA DEGLUTITION

PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES PATIENTS ATTEINTS DE TROUBLES DE LA DEGLUTITION PRISE EN CHARGE NUTRITIONNELLE DES PATIENTS ATTEINTS DE TROUBLES DE LA DEGLUTITION 1 CONSEQUENCES NUTRITIONNELLES / DYSPHAGIE 2 1. Repas Augmentation de la durée du repas Restrictions alimentaires / diminution

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Pourquoi un outil sur l alimentation?

Pourquoi un outil sur l alimentation? Diaporama général Pourquoi un outil sur l alimentation? Le maintien d un bon état nutritionnel limite la survenue de maladies et réduit le risque de chute, de perte d autonomie et améliore la qualité de

Plus en détail

Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie

Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie Une action de sensibilisation / formation en vue de l amélioration de la qualité de vie des personnes âgées résidant en EHPAD et des professionnels y travaillant, dans le contexte du Plan qualité de vie

Plus en détail

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs :

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : Journée Régionale de Soins Palliatifs Cité des Congrès

Plus en détail

EHPAD Résidence de Bellissen. LIVRET D ACCUEIL de l accueil de jour

EHPAD Résidence de Bellissen. LIVRET D ACCUEIL de l accueil de jour EHPAD Résidence de Bellissen LIVRET D ACCUEIL de l accueil de jour 06/03/2014 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE PRESENTATION JURIDIQUE L EHPAD Résidence de Bellissen est régi par la loi du 30 juin 1975 et

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2016 Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont APPEL À PROJETS - LA BOURSE CHARLES FOIX Clôture le vendredi 1er avril 2016 à

Plus en détail

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage PARTENARIAT NATIXIS ASSURANCES, FRANCE DOMICILE ET UNA Contacts presse Karine BRIAND Responsable

Plus en détail

ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés

ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés ALZHEIMER Malades, familles, entourage, le Conseil général est à vos côtés Quand la mémoire vacille Souvenirs enterrés, mémoire défaillante, oubli des gestes d autonomie les plus élémentaires, la maladie

Plus en détail

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex IDENTIFICATION DE L ELEVE NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : ADRESSE :------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le suivi des «démences sévères» Hélène Villars, Fati Nourhashémi Gérontopôle, Hôpitaux de Toulouse Inserm 558, Toulouse

Le suivi des «démences sévères» Hélène Villars, Fati Nourhashémi Gérontopôle, Hôpitaux de Toulouse Inserm 558, Toulouse Le suivi des «démences sévères» Hélène Villars, Fati Nourhashémi Gérontopôle, Hôpitaux de Toulouse Inserm 558, Toulouse Evolution de la maladie Léger Modéré Sévère Terminal Temps - Perte de poids -Troubles

Plus en détail