Dénutrition Programme de prévention «PASS ALIMENTATION» de la Mutualité Française

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dénutrition Programme de prévention «PASS ALIMENTATION» de la Mutualité Française"

Transcription

1 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 Dénutrition Programme de prévention «PASS ALIMENTATION» de la Mutualité Française Mme Nicole BOUKHEROUFA en Saône et Loire Mme Gwendoline LEGROS dans la Nièvre Mme Alison SMOLARSKI dans l Yonne Mme Hélène SAINTOBERT en Côte d Or

2 PASS Alimentation: Plaisir et Appétit Stimulent la Santé Mutualité Française Bourgogne Le Pass Alimentation est déployé par la Mutualité Française Bourgogne dans la cadre du programme OMEGAH (Objectif Mieux Être Grand Âge en Hébergement)

3 1. PASS Alimentation rappel des objectifs Objectif général Prévenir et limiter la malnutrition (dont principalement la dénutrition) des personnes âgées vivant en établissement Objectifs spécifiques Prendre en compte l environnement global des résidents Sensibiliser l équipe pluridisciplinaire à l importance d une alimentation adaptée en institution Sensibiliser les résidents aux bienfaits d une alimentation adaptée à un vieillissement réussi

4 2. Intérêts pour les établissements PASS Alimentation: une réponse aux questions des établissements Améliorer la qualité de l offre de restauration collective Porter un nouveau regard de «prévention» sur le sujet de la dénutrition (Re)lancer une dynamique autant auprès des résidents que du personnel sur le sujet Utilisation d un outil complémentairepour mener à bien un projet d établissement

5 3. PASS Alimentation les séances 7 séances: 3 séances à destination de l équipe pluriprofessionnelle (2h) 4 séances à destination des résidents (1h30) Séance 1: «Mise en place du PASS Alimentation: état des lieux partagé» Séance 2: «Dénutrition de la personne âgée: mieux la prendre en compte Séance 7: «Bilan avec l équipe et perspectives de changement» Séance 3: «Faisons connaissance» Séance 4: Les représentations de l alimentation, «A bas les idées reçues» Séance 5: «Je mange bien, je vieillis bien» Séance 6: «A l écoute de son corps et de son assiette: partage, plaisir et convivialité»

6 5. PASS Alimentation état des lieux en Bourgogne Etablissements impliqués en Bourgogne en 2013 Saône et Loire EHPAD Village de la Croix Blanche, pays Autunois Morvan EHPAD Mellecey, pays Grand Chalon EHPAD La Providence, pays Autunois Morvan Nièvre EHPAD Les colchiques, pays Bourgogne Nivernaise EHPAD Du CLS De Luzy, pays Nivernais Morvan EHPAD C.H. Cosne sur Loire, pays Bourgogne Nivernaise Côte d Or EHPAD de Précy-sous-Thil, pays Auxois Morvan EHPAD Les Tuileries, Epoisses, pays Auxois Morvan. Yonne EHPAD Ravière, pays du Tonnerois EHPAD Tonnerre, pays du Tonnerois EHPAD de Coulanges sur Yonne, pays Puisaye Forterre

7 6. PASS Alimentation paroles de résidents Le PASS Alimentation, c est partager le plaisir de manger avec les résidents. «Pour vous manger, c est quoi?» «pour avoir des forces» «c est vital. Si je ne mange pas, j ai plus de force mais je mange et je suis contente» «c est le plaisir d aller dans la salle de restaurant, de retrouver son voisin» «c est quelque chose de formidable!» Le PASS Alimentation, c est faire évoluer ses représentations «le lait, je n en bois plus car mon fils m a dit que ce n étais pas bon à mon âge» «par rapport à la quantité ça fait grossir»

8 6. PASS Alimentation paroles de résidents Le PASS Alimentation, c est comprendre «on a pas tous les mêmes goûts» «pourquoi on distribue les menus 15 jours avant? comment savezvous ce que l on mange?» «il faut demander surtout» (en parlant du personnel) «quand je suis arrivée là, j étais constipé, j ai dit à ma belle-fille de me prendre des pruneaux» Paroles de résidents à propos des séances: «ça va pas changer la SODEXO» «c est enrichissant de parler de nous, de notre santé» «on y apprend ce qu on aime et ce qu on n aime pas» «c est agréable d être avec du monde» -«la solitude c est pas bon» «il faudrait commencer chaque séance avec une dégustation»

9 6. PASS Alimentation paroles du personnel Et l équipe pluri-professionnelle? «j ai réellement pris conscience de l importance de l équilibre alimentaire en tenant compte des besoins et de l impact chez la personne âgée en ca de dénutrition» (une AMP) «j ai appris beaucoup de choses sur la dénutrition et surtout son impact chez la personne âgée» (une cuisinière) Interrogation sur les pratiques professionnelles: «pendant le repas, expliquer à mes collègues l importance des protéines et des quantités malgré l âge» (AS) «améliorer la présentation et l appétence»

10 7. PASS Alimentation 67% des résidents portent un autre regard sur leur assiette 89 % des résidents ont apprécié les échanges au sein du groupe 100% des personnels très satisfaits ou satisfaits Les points forts du module Renforce les échanges et le lien social entre les participants Change le regard porté sur «l assiette» Décristallisation de problèmes autour de l alimentation Remise en question des pratiques professionnelles Les points à améliorer Le concret (dégustation) des séances avec les résidents Suivi de la dynamique instaurée dans l établissement

11 Et vous professionnels en établissements, qu en pensez-vous? Témoignages

12 Vos questions sont les bienvenues 12

Journée régionale - 15 septembre 2015 Chalon sur Saône. Nicole Legeay, Responsable des services Prévention et CMEI Mutualité Française Bourgogne

Journée régionale - 15 septembre 2015 Chalon sur Saône. Nicole Legeay, Responsable des services Prévention et CMEI Mutualité Française Bourgogne Journée régionale - 15 septembre 2015 Chalon sur Saône Nicole Legeay, Responsable des services Prévention et CMEI Mutualité Française Bourgogne 1 2 3 Une hygiène bucco-dentaire insuffisante Une santé bucco-dentaire

Plus en détail

Bilan à 6 mois des activités de l EMHT Morvan Saône et Loire Nord et perspectives pour la région Bourgogne

Bilan à 6 mois des activités de l EMHT Morvan Saône et Loire Nord et perspectives pour la région Bourgogne Bilan à 6 mois des activités de l EMHT Morvan Saône et Loire Nord et perspectives pour la région Bourgogne Dr. S. DAVIDIAN Pharmacien hygiéniste, coordonnateur des EMS Morvan Saône et Loire Nord Mme G.

Plus en détail

Concept nutritionnel. version 2012

Concept nutritionnel. version 2012 Concept nutritionnel version 2012 Pertuis-du-Sault 18 2000 Neuchâtel Tél. +41 (0)32 727 11 11 Fax +41 (0)32 727 11 10 home.ermitage@ne.ch www.home-ermitage.ch Date : 12.10.12 Auteur : DIR Version : 2 CONCEPT

Plus en détail

Campagne budgétaire médico-sociale 2015

Campagne budgétaire médico-sociale 2015 1 Campagne budgétaire médico-sociale 2015 2 Sommaire Eléments de contexte Eléments d'évolution de l'objectif Global de Dépenses et modalités de détermination de la Dotation Régionale Limitative En Bourgogne

Plus en détail

Effectifs : 3 personnes

Effectifs : 3 personnes DÉLÉGATION RÉGIONALE AU COMMERCE ET À L'ARTISANAT Déléguée : Mme Dominique DURAND (depuis janvier 2007) Madame Joselyne FORTEA SANZ (jusqu en décembre 2006) 39 boulevard de la Trémouille 21 000 DIJON Tél.

Plus en détail

Être délégué MSA. et pourquoi pas? Élus MSA. www.msa-bourgogne.fr

Être délégué MSA. et pourquoi pas? Élus MSA. www.msa-bourgogne.fr Être délégué MSA et pourquoi pas? Élus MSA www.msa-bourgogne.fr «Fondée sur 3 valeurs essentielles : la solidarité, la responsabilité, la démocratie, la Mutualité Sociale Agricole est un organisme de

Plus en détail

Aujourd hui le chef vous propose: menus

Aujourd hui le chef vous propose: menus Aujourd hui le chef vous propose: La commission des menus Aude Massoulard Médecin coordonnateur Réseau LINUT Quelles recommandations? Outil Angélique Repas Attentes et souhaits Existe t-il un dispositif

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS)

DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS) DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS) Critères pour la certification de maisons de repos porteuses du label régional «Qualité-Nutrition»,

Plus en détail

Bilan intermédiaire de la visibilité web de l événement :

Bilan intermédiaire de la visibilité web de l événement : Agence de Développement Touristique de la Nièvre Bilan intermédiaire de la visibilité web de l événement : Rappel des objectifs du plan de communication de l événement Un train de Bois pour Paris : Maitrise

Plus en détail

As-tu envie d aller aujourd hui? Auras-tu envie d aller travailler demain? Auras-tu le goût de te rendre encore au travail la semaine prochaine?

As-tu envie d aller aujourd hui? Auras-tu envie d aller travailler demain? Auras-tu le goût de te rendre encore au travail la semaine prochaine? As-tu envie d aller aujourd hui? Auras-tu envie d aller travailler demain? Auras-tu le goût de te rendre encore au travail la semaine prochaine? Advenant que tu traverses une période plus sombre ou moins

Plus en détail

CUISINE VÉRITABLE & CONSCIENCE COLLECTIVE

CUISINE VÉRITABLE & CONSCIENCE COLLECTIVE CUISINE VÉRITABLE & CONSCIENCE COLLECTIVE Savoir-faire Convivialité Fraîcheur Plaisir Qualité Proximité Implication Transparence NOUS CONNAÎTRE p.4 NOTRE CUISINE CENTRALE p.8 NOS OFFRES p.11 NOS ENGAGEMENTS

Plus en détail

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013

Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Comment prévenir la malnutrition en institution? Claudine Mertens, Diététicienne 2 octobre 2013 Plan 1. Différence malnutrition et dénutrition 2. Détecter le risque de malnutrition/dénutrition 3. Le rôle

Plus en détail

LES FORMATIONS 2015. Du bio pour tous dès la crèche. Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette

LES FORMATIONS 2015. Du bio pour tous dès la crèche. Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette LES FORMATIONS 2015 Du bio pour tous dès la crèche Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette Le bio et l alternatif pour plus de goût et de diversité La cuisine évolutive au service

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

et établissement de santé

et établissement de santé nutrition, dénutrition, alimentation de la personne âgée en EHPAD et établissement de santé Guide pédagogique pour l appropriation de l outil Mobiqual 2013 Contexte La dénutrition chez la personne âgée

Plus en détail

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec :

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec : Hygiène NBH Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir & En partenariat avec : NBH Sommaire > Soins bucco-dentaires > Projet NBH > Missons du CSO > Bilan bucco-dentaire d entrée en EPHAD >

Plus en détail

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors

L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS. Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors L APSAS et ses actions en FAVEUR DES SENIORS Association Picarde pour la Santé et l Autonomie des Seniors Sommaire 04 L APSAS en quelques mots 2 06 Les rencontres thématiques 13 Les réunions d information

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

Bien manger et bouger

Bien manger et bouger Bien manger et bouger de A à Z INFORMATIF Une alimentation équilibrée couplée à une activité physique adaptée aide à préserver son capital santé. Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Comment varier mon

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE. JOURNEES DES AIDANTS DU 14 AU 17 OCTOBRE 2014 Coulanges les Nevers, Luzy, Cosne sur Loire et Corbigny

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE. JOURNEES DES AIDANTS DU 14 AU 17 OCTOBRE 2014 Coulanges les Nevers, Luzy, Cosne sur Loire et Corbigny DOSSIER DE PRESSE CONSEIL GENERAL DE LA NIEVRE JOURNEES DES AIDANTS DU 14 AU 17 OCTOBRE 2014 Coulanges les Nevers, Luzy, Cosne sur Loire et Corbigny Mardi 14 octobre de 13h30 à 17h30 COULANGES-LES-NEVERS

Plus en détail

Petits Déjeuners du monde

Petits Déjeuners du monde CONTACTS Tél: 04 67 04 75 14 mail : pedago@agropolis.fr www.museum.agropolis.fr Petits Déjeuners du monde Résumé Une animation autour des petits déjeuners de la France, du Japon et de l'afrique. Pour découvrir

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 018. 07 août 2015. Secrétariat Général pour les Affaires Régionales

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 018. 07 août 2015. Secrétariat Général pour les Affaires Régionales 07 août 2015 Secrétariat Général pour les Affaires Régionales RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 018 La version intégrale de ce document peut être consultée sur simple demande aux guichets d'accueil des

Plus en détail

REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION

REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION REGARDS PLURIPROFESSIONNELS AUTOUR DE L ALIMENTATION DE LA PERSONNE AGEE EN INSTITUTION 7 DECEMBRE 2012 Evaluation de l état nutritionnel des résidents EHPAD Les 5 sens à Landouge EHPAD Le Cantou de Condat

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION ENQUETE DE SATISFACTION RESTAURATION SCOLAIRE Chers parents, Nous souhaitons connaître votre avis sur la restauration scolaire de vos enfants. Cette enquête a pour but d évaluer votre degré de satisfaction

Plus en détail

L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle

L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle L'atelier Bien-être à table 5 séances de prévention nutritionnelle Titre présentation - date 1 L'atelier Bien-être à table Contexte 2 Un atelier nutrition au sein du parcours prévention Depuis 2011, la

Plus en détail

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec :

Nutrition Bucco-dentaire Hygiène NBH. Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir. En partenariat avec : Hygiène NBH Un bilan bucco-dentaire pour bien manger bien vieillir & En partenariat avec : NBH Sommaire > Soins bucco-dentaires > Projet NBH > Chirurgien-dentiste référent > Bilan bucco-dentaire d entrée

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

Et Solidarité Centre Hospitalier Le Mans

Et Solidarité Centre Hospitalier Le Mans Et Solidarité Centre Hospitalier Le Mans 10 ème Journée d Automne de l Association des Hygiénistes de Picardie 18 septembre 2014 Didier GIRARD Ingénieur chargé de la fonction Restauration - Centre Hospitalier

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

SANITAIRE & SOCIAL. Côte d'or. Aide-soignant, Auxiliaire de Puériculture, Ambulancier. Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP) Sanitaire & Social

SANITAIRE & SOCIAL. Côte d'or. Aide-soignant, Auxiliaire de Puériculture, Ambulancier. Pour obtenir un niveau V (CAP/BEP) Sanitaire & Social SANITAIRE & SOCIAL Aide-soignant, Auxiliaire de Puériculture, Ambulancier Le Conseil Régional de Bourgogne prend en charge, en partenariat avec Pôle Emploi, les cursus complets des formations d auxiliaire

Plus en détail

CONVIVIALITE LORS DE LA PRISE DES REPAS & RELATION ENTRE LE PERSONNEL DE CUISINE ET LE PERSONNEL DE SALLE

CONVIVIALITE LORS DE LA PRISE DES REPAS & RELATION ENTRE LE PERSONNEL DE CUISINE ET LE PERSONNEL DE SALLE CONVIVIALITE LORS DE LA PRISE DES REPAS & RELATION ENTRE LE PERSONNEL DE CUISINE ET LE PERSONNEL DE SALLE Laurence GINDRE POULVELARIE Diététicienne réseau LINUT Fabienne VENTENAT-Mutualité Française Limousin

Plus en détail

Infos. Édito N 26. «Seul, on va plus vite mais ensemble nous irons beaucoup plus loin». Dr Serge TCHERAKIAN Président Tab agir

Infos. Édito N 26. «Seul, on va plus vite mais ensemble nous irons beaucoup plus loin». Dr Serge TCHERAKIAN Président Tab agir Infos N 26 Édito En cette période de l année où l activité est très dense, nous relayons la Journée Mondiale Sans Tabac sur 10 sites de la région grâce aux hôpitaux partenaires de Montceau-Les- Mines,

Plus en détail

LA BANQUE ALIMENTAIRE

LA BANQUE ALIMENTAIRE Banque Alimentaire de Charente-Maritime - 2012 LA BANQUE ALIMENTAIRE Association loi 1901, créée et fonctionnant depuis 1987. En France, 79 banques alimentaires desservant 91 départements. En Charente

Plus en détail

Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition

Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition Le Comité Départemental d Éducation à la santé des Bouches du Rhône (Co.D.E.S 13) met en œuvre des actions de promotion et d éducation pour la

Plus en détail

Règlement du concours «Mon goûter d anniversaire» - 16 juin 2015

Règlement du concours «Mon goûter d anniversaire» - 16 juin 2015 Union Des Ingénieurs Hospitaliers en Restauration Association Française des Diététiciens Nutritionnistes www.afdn.org www.udihr.fr Haut Patronage www.alimentation.gouv.fr Règlement du concours «Mon goûter

Plus en détail

PROJET PACTES ACTIVITÉS OBJECTIFS RÉPONSE SOCIALEMENT INNOVANTE PLUS-VALUES. DES INITIATIVES INNOVANTES pour favoriser une alimentation

PROJET PACTES ACTIVITÉS OBJECTIFS RÉPONSE SOCIALEMENT INNOVANTE PLUS-VALUES. DES INITIATIVES INNOVANTES pour favoriser une alimentation PARTENARIAT DE DÉVELOPPEMENT (PDD) LANCÉ EN 2008 1 COORDONNATEUR RÉGION BOURGOGNE ACTIVITÉS Le projet PACTES (Partenariat Agriculteurs Cuisines Territoire Environnement Solidarités) a deux activités complémentaires

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

COLLOQUE. «Prévention bucco dentaire : Un facteur de santé chez les personnes âgées et en situation de handicap» Sommaire : 1.

COLLOQUE. «Prévention bucco dentaire : Un facteur de santé chez les personnes âgées et en situation de handicap» Sommaire : 1. COLLOQUE «Prévention bucco dentaire : Un facteur de santé chez les personnes âgées et en situation de handicap» Sommaire : 1. Contexte 2. Programme de la journée 3. Partenariats et intervenants 4. Mutualité

Plus en détail

NUTRI-CULTURE NUTRI-CULTURE. Nutri-Culture, c est le même nombre de plats, les mêmes couleurs, saveurs avec des textures adaptées à chaque convive.

NUTRI-CULTURE NUTRI-CULTURE. Nutri-Culture, c est le même nombre de plats, les mêmes couleurs, saveurs avec des textures adaptées à chaque convive. NUTRI-CULTURE LE texturant 100% végétal, compatible toutes cultures. Facile à mettre en œuvre et à utiliser pour préparer des textures modifiées (quelles que soient les facultés des convives). Il fond

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

Diaporama de présentation. Présentation de l outil

Diaporama de présentation. Présentation de l outil Diaporama de présentation Présentation de l outil Le programme MobiQual Le programme MobiQual est une action nationale élaborée par la SFGG et soutenue par la Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie

Plus en détail

Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires-

Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires- Le défi des repas dans les familles avec un enfant ayant un trouble du spectre de l autisme (TSA) -Particularités alimentaires- Par Nathalie Jobin, Dt.P., Ph.D. Nutritionniste, Extenso Vocabulaire Repas

Plus en détail

Revue de presse Mois de l ESS 2010

Revue de presse Mois de l ESS 2010 Revue de presse Mois de l ESS 2010 3ème édition Bourgogne Sociale et solidaire, l économie qui sait où elle va. Durant ce mois de novembre, pour la 3e année, les acteurs de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

CCAS DE SCHERWILLER Résidence de l Alumnat

CCAS DE SCHERWILLER Résidence de l Alumnat CCAS DE SCHERWILLER Livret d accueil Vous envisagez de venir habiter la à Scherwiller, ce livret a pour objectifs de vous présenter l établissement et de vous permettre de mieux le connaitre, afin de faciliter

Plus en détail

SPORT ET SANTÉ, UN PARI RÉUSSI!

SPORT ET SANTÉ, UN PARI RÉUSSI! SPORT ET SANTÉ, UN PARI RÉUSSI! Plus de 2500 enfants ont participé en juin 2013 à quatre événements "sport et santé" organisés par l Union Sportive de l Enseignement du Premier degré (USEP) en partenariat

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire.

Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire. Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire. Personnes présentes : M. le Maire, Guillaume MATHELIER, M. Quentin MAYERAT, Adjoint à l'éducation et à la

Plus en détail

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil Bienvenue. Située dans l Espace Rodesse, à proximité du centre-ville de Bordeaux et dotée d un espace de verdure avec terrasse aménagée privée, notre maison de retraite médicalisée (EHPAD) accueille 100

Plus en détail

Alimentation - nutrition

Alimentation - nutrition Alimentation - nutrition catalogue des modules d intervention Programme 2013 Mce 81 bd Albert 1 er 35200 Rennes 02 99 30 30 35 50 www.mce-info.org Udaf 35 Maison de l agriculture, rue Maurice Le Lannou

Plus en détail

Les besoins et les attentes de la personne

Les besoins et les attentes de la personne CHAPITRE Les besoins et les attentes de la personne aux différents âges Les rythmes de vie > Les besoins et les attentes de la personne TDmémo OBJECTIFS > Repérer et justifier les besoins et les attentes

Plus en détail

BESOIN DE BOIRE ET MANGER PROMOTION VAN GOGH MODULE 1-SEPTEMBRE 2015 S. L ENFANT

BESOIN DE BOIRE ET MANGER PROMOTION VAN GOGH MODULE 1-SEPTEMBRE 2015 S. L ENFANT BESOIN DE BOIRE ET MANGER PROMOTION VAN GOGH MODULE 1-SEPTEMBRE 2015 S. L ENFANT DÈS LA NAISSANCE, L ENFANT EST CAPABLE DE BOIRE UNE QUANTITÉ DE LAIT BIEN DÉFINIE AVANT DE S ARRÊTER, POURQUOI? DÈS LA NAISSANCE,

Plus en détail

Programme d'éducation nutritionnelle à l'école maternelle

Programme d'éducation nutritionnelle à l'école maternelle Programme d'éducation nutritionnelle 1 La lutte contre l'obésité infantile : une priorité nationale La prévalence de l obésité infantile ne cesse d augmenter en France et représente une véritable préoccupation

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Plan de la présentation Etat des lieux de la population bas-rhinoise et alsacienne des plus de 60 ans Les interventions du Conseil Général

Plus en détail

Sylvie Abadie, Mont Royal Sélection à Montrejeau en Midi-Pyrénées

Sylvie Abadie, Mont Royal Sélection à Montrejeau en Midi-Pyrénées Sylvie Abadie, Mont Royal Sélection à Montrejeau en Midi-Pyrénées «Je suis fromagère depuis 20 ans, j ai rencontré ce métier de façon inattendue. C est sur le bord d un terrain de rugby que mon oncle m

Plus en détail

HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME Côte d'or

HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME Côte d'or Le Conseil Régional de Bourgogne et les OPCA de la filière tourisme proposent un programme régional de formations dans le domaine du tourisme. Plus d informations sur le site du C2r : www.c2r-bourgogne.org

Plus en détail

CUISINE ÉVÉNEMENTIELLE 1 jour 1jour 8 à 12 ATELIER ANNIVERSAIRE PUBLIC Toute personne qui souhaite mettre en place une animation «anniversaire» au sein de son restaurant. FINALITÉS Organiser un goûter

Plus en détail

Bien vieillir dans l Eure

Bien vieillir dans l Eure Bien vieillir dans l Eure Quelques chiffres - Statistiques démographiques 84 179 personnes âgées de + de 65 ans (recensement INSEE 2006) soit 14, 83% de la population euroise 1 français sur 2 aura + de

Plus en détail

LE PLAISIR DES YEUX aspect forme état couleur.

LE PLAISIR DES YEUX aspect forme état couleur. LA VUE LE PLAISIR DES YEUX La vue nous permet d observer et d analyser l environnement qui nous entoure par la réception des rayonnements lumineux et leur réfraction sur la cornée de l œil, leur traduction

Plus en détail

Mise en œuvre d un Service Public Régional de la Formation Professionnelle Continue en Région Bourgogne

Mise en œuvre d un Service Public Régional de la Formation Professionnelle Continue en Région Bourgogne Mise en œuvre d un Service Public Régional de la Formation Professionnelle Continue en Région Bourgogne 1 Le Conseil régional, chef de file de la formation 2 Le contexte - Rappels Les conseils régionaux

Plus en détail

R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E

R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Département de l Hérault Vendémian, le 07 octobre 2011 Enquête de satisfaction Mairie de Vendémian sur la restauration scolaire municipale Chers parents, La gestion du restaurant scolaire est assurée par

Plus en détail

Pratiques professionnelles des métiers de l aide à domicile

Pratiques professionnelles des métiers de l aide à domicile Pratiques professionnelles des métiers de l aide à domicile Santé et autonomie Mobilité et activités physiques Alimentation et rythmes alimentaires Communication et transmission 1 Sommaire Contexte et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pose de la première pierre de la Résidence Mutualiste Les Tilleuls La Grand Croix

DOSSIER DE PRESSE. Pose de la première pierre de la Résidence Mutualiste Les Tilleuls La Grand Croix DOSSIER DE PRESSE Pose de la première pierre de la Résidence Mutualiste Les Tilleuls La Grand Croix Mardi 6 novembre 2012 LE PROJET Historique A l origine, Les Tilleuls était un foyer-logement de 78 lits,

Plus en détail

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE

Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE Résidence de Pen Allé Rue de Général Penfentenyo 29750 LOCTUDY Tel : 02.98.87.92.10 Fax :02 98 87 89 85 penalle@fondation-masse-trevidy.com Livret d accueil L ACCUEIL DE JOUR DE LA RÉSIDENCE PEN ALLE VOUS

Plus en détail

L alimentation: un sujet au cœur des préoccupations JOURNEES MAS/FAM 13 ET 14 MAI 2008 LILLE CAUSES DE LA GÊNE ALIMENTAIRE

L alimentation: un sujet au cœur des préoccupations JOURNEES MAS/FAM 13 ET 14 MAI 2008 LILLE CAUSES DE LA GÊNE ALIMENTAIRE JOURNEES MAS/FAM 13 ET 14 MAI 2008 LILLE ATELIER DIETETIQUE é é è é é L alimentation: un sujet au cœur des préoccupations! L espérance de vie les personnes sévèrement handicapées a augmenté! La nutrition

Plus en détail

Présentation des animations Aux Goûts du Jour

Présentation des animations Aux Goûts du Jour Présentation des animations Aux Goûts du Jour AUX GOÛTS DU JOUR est une association nationale d éducation alimentaire. Objectifs * Aider les enfants et les adultes à retrouver le plaisir de Bien manger.

Plus en détail

2009, l hôpital s investit!

2009, l hôpital s investit! «La nourriture est un remède Que votre remède soit donc votre nourriture» Hippocrate, 400 ans av.j.c. 2009, l hôpital s investit! Bilan de la 1ère journée nationale de l alimentation à l hôpital ou en

Plus en détail

EHPAD DOUCE FRANCE SANTE Résidence de la Puisaye

EHPAD DOUCE FRANCE SANTE Résidence de la Puisaye FICHE PRODUIT DÉFINITION PHYSIQUE EHPAD DOUCE FRANCE SANTE Résidence de la Puisaye SITUATION IMMEUBLE PRIX LIVRAISON La "Résidence de la Puisaye" est implantée à Lavau, entre Gien et Auxerre, au cœur de

Plus en détail

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge Sous le haut patronage de Laurence Rossignol, Secrétaire d Etat chargée de la Famille, de l Enfance, des Personnes âgées et de l Autonomie PRESENTION DU CONCOURS Silver Fourchette Silver Fourchette Concours

Plus en détail

LA VILLE DE QUETIGNY PROPOSENT A SES AINES

LA VILLE DE QUETIGNY PROPOSENT A SES AINES LA VILLE DE QUETIGNY ET SES PARTENAIRES PROPOSENT A SES AINES REPAS ET COLIS ANNUEL : Chaque année, la municipalité invite les retraités âgés de 70 ans et plus au repas annuel. Si la personne ne peut pas,

Plus en détail

Rapport de résultats et d impacts

Rapport de résultats et d impacts Rapport de résultats et d impacts Prévention et réduction de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans à Bach Thong, au Vietnam. Localisation du projet : Date de début : Décembre 2011 Durée du

Plus en détail

Présenté par: Nicole Godin Enseignante en soins infirmiers Cégep de Drummondville

Présenté par: Nicole Godin Enseignante en soins infirmiers Cégep de Drummondville Présenté par: Nicole Godin Enseignante en soins infirmiers Cégep de Drummondville Projet soins infirmiers Réussir individuellement et collectivement: une approche par projet Briser l isolement Les stagiaires

Plus en détail

STRUCTURES DE PORTAGE DE REPAS A

STRUCTURES DE PORTAGE DE REPAS A STRUCTURES DE PORTAGE DE REPAS A DOMICILE DU DEPARTEMENT DE LA NIEVRE 1 LE PAYS NEVERS SUD NIVERNAIS 2 Decize LES SERVICES DE PORTAGE DE REPAS A DOMICILE DU PAYS NEVERS SUD-NIVERNAIS Possibilité de solvabilisation

Plus en détail

Bienvenue à la formation

Bienvenue à la formation Bienvenue à la formation Environnement Alimentation Heure Ecriture Lecture Vie quotidienne Emotions Argent Informatique Poids et mesures Communication Orientation spatiale et temporelle Programme des cours

Plus en détail

Avec un petit déjeuner, commence bien la journée!

Avec un petit déjeuner, commence bien la journée! Avec un petit déjeuner, commence bien la journée! Indicateurs infirmerie : POURQUOI? - Passages fréquents d élèves «en hypoglycémie» avec signes : pâleur, fatigue, maux de ventre (brûlures gastriques,

Plus en détail

La cuisine. faite maison. chez Châteauform

La cuisine. faite maison. chez Châteauform La cuisine faite maison chez Châteauform La cuisine faite maison chez Châteauform La cuisine «faite maison» chez Châteauform 16 ans déjà que Châteauform existe - Comme le temps passe vite! S il y a bien

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS

LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS LA LETTRE DU CENTRE NATIONAL D INNOVATION SANTE AUTONOMIE ET METIERS Mai 2013 Au sommaire de votre CNISAM infos N 8 Contexte... 2 Le rôle du CNISAM... 2 Les personnes âgées et la dénutrition... 2 Les causes

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

L Alimentation des Séniors Nos savoir faire

L Alimentation des Séniors Nos savoir faire L Alimentation des Séniors Nos savoir faire Martine Culis Chef de projets restauration et nutrition Division Santé Médico-social Février 2015 Sommaire Sodexo : qui sommes nous? L engagement et les initiatives

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE À préparer : Liste de présences Cartes d aliments des 4 groupes alimentaires Affiches du «Guide de formation» : o Saine alimentation (annexe B) o Les calories (annexe C) o Guide

Plus en détail

Comite de Pilotage Pôle Excellence Rurale «Les Grands Lacs du Morvan»

Comite de Pilotage Pôle Excellence Rurale «Les Grands Lacs du Morvan» Comite de Pilotage Pôle Excellence Rurale «Les Grands Lacs du Morvan» Parc Naturel Régional du Morvan 19 Juin 2007 19 Juin 2007 N 1 RAPPEL Septembre 2006, le Parc a répondu à l appel à projet de la D.I.A.C.T.

Plus en détail

Accueil de Loisirs de Métabief. Familles Rurales. Rue du village. 25370 Métabief PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS

Accueil de Loisirs de Métabief. Familles Rurales. Rue du village. 25370 Métabief PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS Accueil de Loisirs de Métabief Familles Rurales Rue du village 25370 Métabief PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS Description du centre : Ce centre est un accueil de loisirs sans hébergement. Il est

Plus en détail

LA BANQUE ALIMENTAIRE

LA BANQUE ALIMENTAIRE LA BANQUE ALIMENTAIRE Association loi 1901, créée et fonctionnant depuis 1987. En France, 79 banques alimentaires desservant 91 départements.en Charente Maritime, elle fonctionne avec une équipe de 45

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PAU 4, boulevard Hauterive 64046 PAU CEDEX BIENVENUE DANS L UNITE DE SOINS DE LONGUE DUREE DU CENTRE JEAN VIGNALOU

CENTRE HOSPITALIER DE PAU 4, boulevard Hauterive 64046 PAU CEDEX BIENVENUE DANS L UNITE DE SOINS DE LONGUE DUREE DU CENTRE JEAN VIGNALOU CENTRE HOSPITALIER DE PAU 4, boulevard Hauterive 64046 PAU CEDEX BIENVENUE DANS L UNITE DE SOINS DE LONGUE DUREE DU CENTRE JEAN VIGNALOU SOMMAIRE 1. La situation géographique Présentation générale Page

Plus en détail

Nutrition : quelles réalités en médecine générale?

Nutrition : quelles réalités en médecine générale? Nutrition : quelles réalités en médecine générale? 2 Les thèmes et témoignages de médecins mentionnés dans cette brochure sont issus des résultats d une enquête d opinion sur la nutrition. Elle a été réalisée

Plus en détail

Et si le plaisir était toujours dans l assiette?

Et si le plaisir était toujours dans l assiette? Et si le plaisir était toujours dans l assiette? Isabelle l huillier (diététicienne) Jean-François Pinel (cuisinier) Clinique Saint Yves Rennes (35) 1. Présentation de l établissement 4. Perspectives d

Plus en détail

SUIVI CLIENT 5 * - SCRIPT DE MISE EN PLACE Mise à jour 30 août 2010

SUIVI CLIENT 5 * - SCRIPT DE MISE EN PLACE Mise à jour 30 août 2010 SUIVI CLIENT 5 * - SCRIPT DE MISE EN PLACE Mise à jour 30 août 2010 Appel à faire le jour même ou dans les 24H Suivant la livraison du programme à votre client. IMPORTANT - Rappelez-vous, ce n est pas

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

Description de la préparation et de la mise en œuvre de l intervention

Description de la préparation et de la mise en œuvre de l intervention Fiche-intervention «prévention du gaspillage alimentaire» Accompagnement d un EHPAD dans son projet de réduction du gaspillage alimentaire Organismes rédacteur de la fiche intervention CREPAQ 3, rue TAUZIA,

Plus en détail

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 10 4% 4% 92% 1 élève déjà bilingue 3 Votre enfant comprend mieux l'anglais qu'avant 4% 4% Votre

Plus en détail

L envie de prendre soin de chacun. Restauration Santé

L envie de prendre soin de chacun. Restauration Santé L envie de prendre soin de chacun Restauration Santé Expert de la restauration de santé Elior Restauration Santé est un expert de la restauration sur-mesure dans les hôpitaux et cliniques, en maisons de

Plus en détail

NUTRIAWORK ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AGRÉÉ

NUTRIAWORK ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AGRÉÉ NUTRIAWORK ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AGRÉÉ Action Santé & Bien-être Fruits & Formations La livraison de vos paniers de fruits frais bio au bureau éligible au cofinancement NutriAtWork

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart «Amélioration de la qualité du dépistage de la dénutrition chez les personnes âgées en institution» «Amélioration

Plus en détail

Notre collectivité a fait le choix de confier la gestion de la restauration scolaire aux lycées et donc de ne pas l externaliser. Ce sont ainsi plus

Notre collectivité a fait le choix de confier la gestion de la restauration scolaire aux lycées et donc de ne pas l externaliser. Ce sont ainsi plus Notre collectivité a fait le choix de confier la gestion de la restauration scolaire aux lycées et donc de ne pas l externaliser. Ce sont ainsi plus de 800 cuisiniers et agents techniques régionaux qualifiés

Plus en détail

L'accueil et le secrétariat

L'accueil et le secrétariat L'accueil et le secrétariat Le secrétariat se tient à votre disposition pour vous aider dans vos démarches administratives. Le bureau est ouvert : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30.

Plus en détail

Localisation. Les prestations

Localisation. Les prestations Localisation EHPAD L OREE DU PARC 131 rue de Nazareth 49100 Angers Tél. : 02 41 72 46 46 email : accueil.oreeduparc@mfam49-53.fr Pour en savoir plus Située à proximité du Parc de la Garenne et du Centre

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail