La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine?"

Transcription

1 La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine? Frédéric Madre et Alan Vergnes Museum National d Histoire Naturelle Département d Ecologie et Gestion de la Biodiversité, UMR 7204 CERSP 55 rue Buffon, Paris, France

2 Encadrement et financement Philippe Clergeau, Pr. Nathalie Machon, Pr. Alan Vergnes, post doctorant

3 Problématique Les services écosystémiques liés à la végétalisation sont de mieux en mieux connus, mais ils diffèrent selon les types mis en œuvre. Ces services dépendent du fonctionnement de l écosystème toit dépendant lui même de la diversité biologique présente, on peut parler d une synergie biodiversité/services. Les études sur la biodiversité de ces milieux sont peu nombreuses et les pratiques actuelles ne semblent pas toujours àmême de réintroduire un nature fonctionnelle en ville. La classification intensive/extensive n est pas très adaptée àl étude de la biodiversité. Les murs végétaux n ont pas encore été inventoriés

4 Contexte économique Evolution de la surface en toitures végétalisées

5 Une nouvelle typologie Muscinale (mousses et sedums) Herbacée (graminées et vivaces) Arbustive (petits ligneux) Arborée (arbres)

6 Strate Arbustive Hôpital de Rennes

7 Strate Herbacée Cité de la mode et du design (Paris)

8 Strate Muscinale Bibliothèque à Essey les Nancy

9 Typologie des murs végétaux Hydroponiques Jardinières Grimpantes

10 Murs Hydroponiques Membranaires Modulaires

11 Méthode d étude Observer les différents types de bâtiments végétalisés à l échelle de l ouvrage et à l échelle du paysage urbain. Comparer les communautés d espèces présentes sur les différents types. Tester différentes techniques sur des sites d expérimentation et y observer l évolution de la biodiversité.

12 Un large inventaire de la biodiversité des toitures AHM au Nord de la France 115 toitures végétalisées inventoriées en 2011 Différentes caractéristiques de techniques et d entretien Inventaires floristiques et faunistiques

13 Un inventaire précis des invertébrés sur 8 types de murs et de toitures en région parisienne au printemps 2012 Pièges jaunes

14 Capture d invertébrés Prélèvements de la faune du sol àl aide d un aspirateur thermique

15 Observations ornithologiques Verdier d Europe sur un mur végétalisé Canard colvert sur une toiture

16 Invertébrés des toits végétalisés

17 Biodiversité et entreprises La prise en compte de la biodiversité par les entreprises est une préoccupation émergente Mise en évidence d une interdépendance entre la biodiversité et l entreprise (MAE, 2005) Les entreprises doivent limiter leurs impacts sur la biodiversité Dans leur propre intérêt (financier, image) Responsabilité vis à vis des sociétés (nouvelle hygiénisme)

18 Pourquoi étudier les invertébrés? Rôles écologiques majeurs : Décomposeurs Phytophages Pollinisateurs Prédateurs De nombreux services rendus : Estimés à57 milliards de dollars par an aux Etats Unis (Losey & Vaughan, 2006)

19 Pourquoi étudier les invertébrés? La majeure partie de la biodiversité

20 Pourquoi étudier les invertébrés? Composante fondamentale de la biodiversité des toitures Nécessitent des surfaces de petite taille Organismes menacés par l urbanisation

21 Invertébrés des toits végétalisés Différents types de toits végétalisés Muscinale (mousses et sedums) Herbacée (Muscinale+herbes) Arbustive (Herbacée+buissons) Gradient de complexification structurelle de la végétation

22 Invertébrés des toits végétalisés Méthodes 115 sites échantillonnés au printemps 2011 Type A (32) Type H (38) Type M (45) + Echantillonnage par chasse àvue standardisée sur transect de 20 m Approche multi taxon sur les invertébrés appartenant à différents groupes Araignées Hyménoptères («pollinisateur»+fourmi) Punaises Coléoptères 22

23 Invertébrés des toits végétalisés Résultats Effet important du type de toiture Richesse spécifique et abondance plus importante dans type A que type M (Kadas 2006) Type H intermédiaire Effet positif de la surface (suggéré par Brenneisen 2006) Pas d effet significatif de l habitat autour des sites Effet négatif de la hauteur sur les araignées problème d accessibilité (sugéré par Brenneisen 2006)?

24 Invertébrés des toits végétalisés Composition Espèces communes très abondantes : Lasius niger (Hyméno.) Coccinella septempunctata (Coléo.) Bombus lapidarius (Hyméno.) Pyrrhocoris apterus (punaises) Espèces thermophiles plus rares en ville (Jones 2002, Kadas 2006) : Formica cunicularia, Bombus sylvarum (Hyméno.) Emblethis griseus, Trapezonotus spps (punaises) Espèces associées aux dunes, prairies côtières, grèves de galets

25 Invertébrés des toits végétalisés Résultats Effet positif de la complexification de la structure de la végétation sur les communautés d invertébrés intérêt réel pour la biodiversité à l échelle d une ville Intérêt à l échelle d une région puisque habitats analogues de milieux «secs» menacés Colonisation? Biodiversité et fonctionnement du «sol substrat»?

26 Les oiseaux 19 espèces au total Les plus fréquentes sont: le pigeon bizet le moineau domestique l hirondelle rustique le pigeon ramier le merle noir l étourneau sansonnet la pie bavarde la corneille noire Ce sont des espèces urbaines très communes et très mobiles Ils utilisent les toitures comme ressources de nourriture et de matériaux de construction des nids Des nids n ont été observés que sur les toitures arbustives

27 Biodiversité et Fonctions de l Ecosystème OISEAUX MAMMIFERES Contrôle trophique Lézards Création d habitats INVERTEBRES Décomposeurs Phytophages Pollinisateurs Prédateurs Recyclage des nutriments Production de biomasse PLANTES SUBSTRAT Micro organismes

28 Biodiversité et Services Ecosystémiques Services d approvisionnement (nourriture, médicaments, fibres, bois, énergie verte, ) Services de régulation (thermique àl échelle du bâtiment, hydrique et thermique à l échelle de la ville, filtration des polluants et séquestration du carbone àl échelle du globe) Services culturels (récréation, éducation, ) Ces services sont généralement plus importants avec des écosystèmes plus complexes à haut degré de diversité

29 Sites expérimentaux Objectif: comparer 3 types de végétalisation sur le même site 3 sites dans 3 différent paysages (rural/banlieue/centre ville) Tester des innovations: hôtel à insectes, ruches, variations du substrat, potager expérimental,

30 Prairie herbacée et ruche Strate arbustive aromatique en croissance

31 Un potager sur le toit de l AgroParisTech avec des substrats légers composés de déchets organiques urbains inséminés ou non en vers de terre et champignons Des salades et des tomates cerises en 2 successions dans 5 compositions de substrats suivies par l INRA, le Muséum et Bioemco. Le substrat le plus complexe et diversifié semble le plus approprié Les métaux lourds sont présents en faible quantités (inférieures aux normes sanitaires)

32 Conclusion La nouvelle typologie proposée semble très utile pour explorer les enjeux de biodiversité urbaine sur les toitures végétalisées. Les murs végétalisés, malgré leurs impacts environnementaux, semblent être de bons outils de réintroduction de la nature en ville et surtout de sensibilisation des citadins. L impact social des bâtiments végétalisé est très important, particulièrement dans le cas des toits potagers.

33 L effet boule de neige Evolution de la ville végétale selon Luc Schuiten

34 Même Barbie!

35 Merci de votre attention Orchidée àfleurs lâches Orchis laxiflora

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les défis de l éco conception urbaine Les défis de la biodiversité et de la nature en ville Les défis de la construction d une filière économique

Plus en détail

Les enjeux des trames vertes et bleues. Philippe Clergeau Professeur Muséum National d Histoire Naturelle, Paris

Les enjeux des trames vertes et bleues. Philippe Clergeau Professeur Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Les enjeux des trames vertes et bleues Philippe Clergeau Professeur Muséum National d Histoire Naturelle, Paris 1 Pourquoi prendre en compte la nature? pour conserver un patrimoine pour une éthique par

Plus en détail

Villes et Biodiversités. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris

Villes et Biodiversités. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Villes et Biodiversités Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Définitions Un urbanisme écologique c est un aménagement du territoire qui se fait

Plus en détail

Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit

Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit Les toitures végétalisées : un apport de biodiversité en ville? Anne-Laure Benoit Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine Département de la Seine-Saint-Denis 1. Eléments de contexte 2. Rappel

Plus en détail

Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines

Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines Perspective des sciences de l écologie sur la problématique des trames vertes urbaines Philippe CLERGEAU Muséum National d Histoire Naturelle Journée Adaptation aux Changements Climatiques et Trames Vertes

Plus en détail

Ecologie du paysage urbain et rôle des jardins publics et privés. Philippe Clergeau Muséum National d Histoire Naturelle

Ecologie du paysage urbain et rôle des jardins publics et privés. Philippe Clergeau Muséum National d Histoire Naturelle Ecologie du paysage urbain et rôle des jardins publics et privés Philippe Clergeau Muséum National d Histoire Naturelle Constats : L urbanisation atteint 8,7 % du territoire en France! Nouveaux rapports

Plus en détail

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité Séminaire TEDDIF 18 décembre 2008 Biodiversité: comprendre pour agir. L approche territoriale de la biodiversité Sommaire

Plus en détail

Aménagement, biodiversité & santé. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle

Aménagement, biodiversité & santé. Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle Aménagement, biodiversité & santé Philippe Clergeau Professeur et expert-consultant Muséum National d Histoire Naturelle Le rapport Homme Nature a changé : reconnaissance que le bien-être des sociétés

Plus en détail

Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat?

Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat? Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat? Comment structurer la biodiversité dans le bâti? Végétaliser le bâti Inclure des aménagements Minimiser les dangers Comment structurer la biodiversité

Plus en détail

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES ÉCOSYSTÈMES INSULAIRES TROPICAUX : APPLICATIONS POUR LA RÉHABILITATION DES ÎLES TROPICALES FRANÇAISES DE L OUEST DE L OCÉAN INDIEN Pr. Matthieu Le Corre

Plus en détail

Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes»

Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes» Conférence de clôture Chaire Blaise Pascal de C. J. Jones «Une odyssée de l ingénierie des écosystèmes» La pollinisation: un service écosystémique basé sur des réseaux d interactions complexes Isabelle

Plus en détail

LA BIODIVERSITE Conseil général de la Seine-Saint

LA BIODIVERSITE Conseil général de la Seine-Saint SAVOIR-FAIRE LES TOITURES VEGETALISEES : UN ATOUT POUR LA BIODIVERSITE URBAINE Synthèse et premier bilan du programme de végétalisation des toitures du parc départemental Georges-Valbon La Courneuve Mars

Plus en détail

PHYT AIR Règles d usages des produits

PHYT AIR Règles d usages des produits PHYT AIR Règles d usages des produits phytosanitaires en milieux ruraux et urbains, transfert aérien et impact sur les services écosystémiques fournis par les insectes pollinisateurs Centre Etudes Techniques

Plus en détail

CAMPUS VERT L AVENIR LE BATI : SA RENOVATION ET SES CONSTRUCTIONS SUR LE CAMPUS DE VILLEJEAN

CAMPUS VERT L AVENIR LE BATI : SA RENOVATION ET SES CONSTRUCTIONS SUR LE CAMPUS DE VILLEJEAN WORKSHOP IAUR 2015 RENNES 2022 CAMPUS VERT L AVENIR LE BATI : SA RENOVATION ET SES CONSTRUCTIONS SUR LE CAMPUS DE VILLEJEAN La création d un Eco-campus dans l Eco-cité de Rennes ETATS DES LIEUX & ENJEUX

Plus en détail

COLLEGE SAINT DOMINQUE, NANCY EIST 2010 : DEROULEMENT CLASSE DE SIXIEME

COLLEGE SAINT DOMINQUE, NANCY EIST 2010 : DEROULEMENT CLASSE DE SIXIEME Ecrit sur l action n 2 Enseignement intégré de sciences et technologie (EIST) Académie de Nancy-Metz Etablissement : collège privé Saint Dominique 11, rue du Manège 54000 Nancy COLLEGE SAINT DOMINQUE,

Plus en détail

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit Toiture-jardin potager Optigreen Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Avec les

Plus en détail

Potager sur les toits. Le projet T4P. Toit Parisien Productif Projet Pilote. Baptiste GRARD 24 novembre 2014 Equipe Agricultures Urbaines, SAD-APT

Potager sur les toits. Le projet T4P. Toit Parisien Productif Projet Pilote. Baptiste GRARD 24 novembre 2014 Equipe Agricultures Urbaines, SAD-APT Potager sur les toits Le projet T4P Toit Parisien Productif Projet Pilote Baptiste GRARD 24 novembre 2014 Equipe Agricultures Urbaines, SAD-APT AgricultureS UrbaineS CONTENANTS: Bacs, sacs, containers,

Plus en détail

Projet EDD: création de mur et de toit végétalisé

Projet EDD: création de mur et de toit végétalisé Projet EDD: création de mur et de toit végétalisé Collège Adrien Cerneau, Sainte-Marie. Réalisé par les professeurs de SVT: Mme MALBOS, Mme TURPIN-ALIBHAYE, Mme MAK-SO-FAT I Profil de l action Public ciblé:

Plus en détail

Quand la biodiversité envahit nos toits... quelle belle énergie!

Quand la biodiversité envahit nos toits... quelle belle énergie! Quand la biodiversité envahit nos toits... quelle belle énergie! Convoités ces dernières années pour la production d énergie solaire, les toits sont de plus en plus utilisés pour accueillir la biodiversité

Plus en détail

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris)

Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Marie DEHAENE Symposium du 24 octobre 2012 Toitures végétalisées : état de la recherche, des expérimentations et des réalisations (Paris) Yann DUSZA Soutenu par le programme «Ignis mutat res» Un outil

Plus en détail

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il?

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Terrasse-jardin Gamme végétale riche Épaisseurs fortes Charges fortes Irrigation indispensable Coûts d installation élevés Entretien important

Plus en détail

La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines?

La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines? Colloque Restauration des bandes riveraines et protection de la qualité de l eau en milieu agricole La plantation d arbres assure-t-elle la restauration de la diversité végétale en bandes riveraines? Bérenger

Plus en détail

L OHM «Littoral méditerranéen»

L OHM «Littoral méditerranéen» Séminaire de lancement du Labex DRIIHM Paris, 12 avril 2013 L OHM «Littoral méditerranéen» Un outil de la recherche pour éclairer les défis écologiques et les enjeux sociaux de la maîtrise de l urbanisation

Plus en détail

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel Pratiques agricoles et propriétés agro-écologiques des prairies dans un processus d intensification écologique : le cas de l élevage bovin dans le Vercors Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez,

Plus en détail

LES TOITURES ET LA BIODIVERSITÉ, UNE IDÉE D ECOLO? JOURNÉE PLANTES ET CITÉ 2.10.2014. Ewa Renaud, ewa.renaud@hesge.ch

LES TOITURES ET LA BIODIVERSITÉ, UNE IDÉE D ECOLO? JOURNÉE PLANTES ET CITÉ 2.10.2014. Ewa Renaud, ewa.renaud@hesge.ch LES TOITURES ET LA BIODIVERSITÉ, UNE IDÉE D ECOLO? JOURNÉE PLANTES ET CITÉ 2.10.2014 Ewa Renaud, ewa.renaud@hesge.ch La biodiversité qu est ce que c est et pourquoi? SIA 312: une nouvelle norme pour la

Plus en détail

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny Programme Biodiversité Paysage en Saumur- Champigny 10 ans de Biodiversité 2004 : Problématiques viticole et scientifique autour de la gestion des bioagresseurs par la biodiversité et le paysage. Le projet

Plus en détail

Cultiver sur les toits : de l utopie à la conduite technique

Cultiver sur les toits : de l utopie à la conduite technique Cultiver sur les toits : de l utopie à la conduite technique Christine AUBRY INRA AgroParisTech Nicolas BEL «Toit Potager» Et l équipe du Projet T4P «Toit Potager à AgroParisTech : projet Pilote» Nicolas

Plus en détail

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH 4 e Rencontres de l eau 20 mars 2015, UNIL Nathalie Menétrey Hydrobiologiste Bureau d étude aquatique et

Plus en détail

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2 Aménagement et gestion des espaces verts pour produire, sous contraintes réglementaires, des bouquets de services écosystémiques : Témoignage de la ville de Rennes MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline

Plus en détail

Toitures vertes : bien commun ou bien privé?

Toitures vertes : bien commun ou bien privé? Toitures vertes : bien commun ou bien privé? Owen A. Rose LEED, M.Arch, B.Comm www.ecologieurbaine.net www.montroyal-avenueverte.org www.ecosensuel.net Toitures vertes à la montréalaise Un vieux concept

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

Les continuités écologiques en milieu urbanisé : Spécificités et mesures de la connectivité

Les continuités écologiques en milieu urbanisé : Spécificités et mesures de la connectivité Les continuités écologiques en milieu urbanisé : Spécificités et mesures de la connectivité Philippe CLERGEAU & Audrey MURATET Muséum National d Histoire Naturelle Quelques constats : - L évolution d une

Plus en détail

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau 1 Direction générale opérationnelle de l'agriculture, des Ressources naturelles et de l'environnement Département de l'agriculture Département de la Nature et des Forêts Département de la Ruralité et des

Plus en détail

Présenté à Atelier national sur les sites contaminés fédéraux de. 1 e mai 2012, Toronto. Jean Pineault Pêches et Océans Canada région du Québec.

Présenté à Atelier national sur les sites contaminés fédéraux de. 1 e mai 2012, Toronto. Jean Pineault Pêches et Océans Canada région du Québec. Décontamination des propriétés isolées par la gestion du risque l usage des données biologiques et de l analyse de risques pour établir la portée des travaux pour le projet de l ancien phare de Grande-Île

Plus en détail

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Rochat Guy* *Laboratoires Biologie du sol et Sol & végétation, Institut de Biologie, Université de Neuchâtel

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE

VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE Vieux trognes en milieu urbain, ville d Angers. Un patrimoine en voie de disparition préservé. GENERALITES Motifs de la formation L arbre n est pas

Plus en détail

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans!

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! L air intérieur est plus pollué que l air extérieur! Nouveaux matériaux (bricolage, décoration, )

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

En avril dernier, la foncière

En avril dernier, la foncière Page 1/5 ENVIRONNEMENT TIV et biodiv plus que des Les études en cours terrasses végétalisé de biodiversité. En compte cette demi 01, 02 t 03 Frédéric Madre analyse le comportement de trois typologies dettvsurle

Plus en détail

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Protection de la faune et de la flore au Maroc :Encadré par DR. Mr EL AKLAA plan Introduction I- La biodiversité au Maroc III-La

Plus en détail

Enquête et retour d expériences de gestionnaires de murs végétalisés

Enquête et retour d expériences de gestionnaires de murs végétalisés Enquête et retour d expériences de gestionnaires de murs végétalisés Extrait de l étude Avertissement Ce document est un extrait d une étude approfondie réalisée en 2012. Pour connaître les modalités d

Plus en détail

Contribution au renforcement des capacités et à la recherche scientifique au Burkina Faso

Contribution au renforcement des capacités et à la recherche scientifique au Burkina Faso LE PROGRAMME BIOTA EN AFRIQUE DE L OUEST Contribution au renforcement des capacités et à la recherche scientifique au Burkina Faso BIOdiversity monitoring Transect Analysis in Africa Transect d Analyse

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Typologies des Agricultures Urbaines

Typologies des Agricultures Urbaines Typologies des Agricultures Urbaines Vers de nouvelles perspectives pour la filière et la recherche? Mercredi 30 septembre 2015 Présenté par: Guillaume Morel Chevillet SOMMAIRE TYPOLOGIES DES AGRICULTURES

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013 Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990

Plus en détail

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Fabienne Giboudeaux Adjointe au Maire de Paris Une biodiversité remarquable souvent méconnue Plus de 2000 espèces sauvages de plantes

Plus en détail

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Systèmes de toitures vertes CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Les toits verts offrent un environnement plus sain et plus agréable! Général Les toitures vertes sont des toitures dont la pente ou la plateforme

Plus en détail

L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire

L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire L Indice de Biodiversité Potentielle (IBP) : un outil pour évaluer la biodiversité ordinaire Atelier de reflexion «La biodiversité, un plus au service des éleveurs et des forestiers» Le Caylar - 09 Juin

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Bruxelles Environnement RÔLES ET PLUS-VALUES D UN POTAGER URBAIN INTÉGRÉ À UN PROJET IMMOBILIER Haissam JIJAKLI Laboratoire de Phytopathologie

Plus en détail

OMD 7 - Assurer un environnement durable

OMD 7 - Assurer un environnement durable OMD 7 - Assurer un environnement durable Garantir à la population un environnement durable et sain constitue le socle du septième Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet objectif cible

Plus en détail

Les Toitures Végétales

Les Toitures Végétales Projet Personnel Encadré Fdgfg Les Toitures Végétales Morgan BENIGAUD Projet Personnel Encadré Année 2013-2014 2013 Conception Préliminaire Introduction sur les toitures végétales La France est un pays

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Inauguré en juin 2013, le centre régional pour la biodiversité Beautour redonne vie à l héritage

Plus en détail

Réunion PPA - Elaboration du PLU de la Cadière d Azur

Réunion PPA - Elaboration du PLU de la Cadière d Azur Réunion PPA - Elaboration du PLU de la Cadière d Azur «Evaluation Appropriée des Incidences Natura 2000» 03 juillet 2014 1 Evaluation appropriée des incidences Natura 2000 Notre bureau d étude est intervenu

Plus en détail

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires!

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! COUVERT Atelier 10 Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! Thème La chauve-souris Cycle visé : 1 er cycle du secondaire Résumé de l atelier Permettre aux élèves d approfondir leurs connaissances

Plus en détail

Réinventer la ville autour de la biodiversité. Philippe Clergeau Professeur et consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris

Réinventer la ville autour de la biodiversité. Philippe Clergeau Professeur et consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris Réinventer la ville autour de la biodiversité Philippe Clergeau Professeur et consultant Muséum National d Histoire Naturelle, Paris 1 La biodiversité c est la diversité naturelle des organismes vivants.

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat quartier de la Gare à Clermont-Ferrand Compléments de diagnostic Les volumes bâtis

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat quartier de la Gare à Clermont-Ferrand Compléments de diagnostic Les volumes bâtis Compléments de diagnostic Les volumes bâtis OPAH du Quartier de la Gare à Clermont Ferrand Diagnostic ique Confort thermique et végétation urbaine Compléments de diagnostic Les volumes bâtis Méthode l

Plus en détail

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Jeudi 14 avril 2011 Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Contacts : M. Raphaël LAME Directeur Général M. Pierre Grenier

Plus en détail

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly CREPAN Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly Présenté par Annick Noël Vice Présidente du CREPAN 1 La biodiversité

Plus en détail

PREAMBULE CPIE Pays gersois propose Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie.

PREAMBULE CPIE Pays gersois propose Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie. PREAMBULE Le CPIE Pays gersois propose aux classes de primaire un projet pédagogique en 3 phases. L objectif général est : Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie. A l intérieur de chaque phase,

Plus en détail

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Service Espaces Publics et Cadre de Vie Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Les principes de la Gestion différenciée Cette démarche est basée Développement Durable. sur les enjeux du Environnementaux,

Plus en détail

Chiroptères et routes: Cas concrets, études et perspectives. Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques,

Chiroptères et routes: Cas concrets, études et perspectives. Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, LOGO DE L'ORGANISME Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, Journée technique interrégionale sous l'égide de la CoTITA du 23 novembre 2010 Chiroptères et routes:

Plus en détail

Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures

Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures Chaire ParisTech "Éco-Conception des ensembles bâtis et des infrastructures" En partenariat avec Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures Fabien LEURENT, Bruno PEUPORTIER, Jean ROGER-ESTRADE

Plus en détail

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Festival du développement durable juin 2009 Le parc Navazza et ses richesses naturelles Localisation de la visite Le parc Navazza peut grossièrement

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville Forum citoyen 28 septembre La nature en Ville Forêt d Orléans Loire Loiret Sologne Orléans: Une ville inscrite dans un environnement remarquable Les espaces verts gérés par la Ville 9,4 % du territoire

Plus en détail

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins

Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Une nouvelle écologie des parcs et des jardins Patrimoine vert bordelais et politique de développement et de gestion Ecologie : grands principes et applications

Plus en détail

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE Urbanbees PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE LIFE+08 NAT-F-000478 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIFS RESULTATS ATTENDUS PARTENAIRES ET FINANCEURS 3 4 5 6 INFORMATION ET SENSIBILISATION 7 1/ EXPOSITION ITINERANTE 7

Plus en détail

Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance

Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance Les corridors écologiques: Bases scientifiques et limites de la connaissance Françoise Burel, CNRS Jacques Baudry, INRA CAREN, Rennes www.caren.univ-rennes1.fr/pleine-fougeres Les paysages sont hétérogènes

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Groupe de travail «Bâtiment et Biodiversité» FICHE DE CONTRIBUTION

Groupe de travail «Bâtiment et Biodiversité» FICHE DE CONTRIBUTION Groupe de travail «Bâtiment et Biodiversité» FICHE DE CONTRIBUTION Identification : Structure : Muséum National d Histoire Naturelle, 57 rue Cuvier, 75005 Paris Nom, prénom : Grenon, Thomas, Directeur

Plus en détail

Ecoquartier Les Vergers. Réflexion sur la place de la nature en ville et la biodiversité au sein de l écoquartier les Vergers

Ecoquartier Les Vergers. Réflexion sur la place de la nature en ville et la biodiversité au sein de l écoquartier les Vergers Ecoquartier Les Vergers Réflexion sur la place de la nature en ville et la biodiversité au sein de l écoquartier les Vergers Qu est ce que la biodiversité en ville? Beaucoup de projet verdoyants mais avec

Plus en détail

Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines

Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines .. Objectifs du protocole Florilèges-prairies urbaines Détail des objectifs de Florilèges-prairies urbaines Fournir un outil d évaluation

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Enjeux face à l'érosion de la biodiversité : des entreprises participatives

Enjeux face à l'érosion de la biodiversité : des entreprises participatives Enjeux face à l'érosion de la biodiversité : des entreprises participatives Jeudi 19 mai 2011, de 9h30 à 10h30 Intervenantes : BIO Intelligence Service : Anne TURBE, Chef d'unité Biodiversité Muséum National

Plus en détail

Qu est-ce qu un milieu humide?

Qu est-ce qu un milieu humide? Qu est-ce qu un milieu humide? Sur notre planète, il existe deux grands milieux : le milieu terrestre et le milieu aquatique. Les milieux humides s avèrent être un compromis entre les deux. C est ce qui

Plus en détail

DES RESSOURCES TERRITORIALES (URBAINES) EN MUTATION ENTRE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET CHANGEMENT CLIMATIQUE

DES RESSOURCES TERRITORIALES (URBAINES) EN MUTATION ENTRE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET CHANGEMENT CLIMATIQUE DES RESSOURCES TERRITORIALES (URBAINES) EN MUTATION ENTRE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET CHANGEMENT CLIMATIQUE Véronique Peyrache-Gadeau EDYTEM Université de Savoie Bernard Pecqueur PACTE Université J. Fourier

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Les fourmis : des bio-indicateurs de choix?!

Les fourmis : des bio-indicateurs de choix?! Les fourmis : des bio-indicateurs de choix?! Les bio-indicateurs habituels Les libellules Les papillons Les orthoptères Les coccinelles Ou encore Les orchidées Les oiseaux Les batraciens et reptiles Les

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Un constat La biodiversité liée au bâti régresse alors que l urbanisme augmente.

Un constat La biodiversité liée au bâti régresse alors que l urbanisme augmente. Un constat La biodiversité liée au bâti régresse alors que l urbanisme augmente. Rougequeue noir, martinet noir, chardonneret élégant, moineau domestique, rougequeue à front blanc, hirondelle de fenêtre

Plus en détail

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel

Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel Septembre 2008 Les parcs, jardins et espaces naturels de Gestel TYPES D ESPACES NOM QUARTIER NUMERO Parc urbain Domaine du Lain Centre ville 20 Espace sportif Parc des sports Centre ville 21 Espace sportif

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine 1 LES ENJEUX L homme aggrave les phénomènes naturels et aléatoires Pourquoi les conditions climatiques urbaines changent-elles?

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

Module P1 Code Descriptif Type d activités Niveaux. La diversité des insectes aquatiques

Module P1 Code Descriptif Type d activités Niveaux. La diversité des insectes aquatiques Module P1 Co Descriptif Type d activités Niveaux P1 Le Module P1 est composé 2 ateliers: La diversité s insectes aquatiques Par la Société Entomologique France Association s Coléoptéristes Français A l'ai

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

Programme d éducation à l Environnement et au Développement durable 2015 / 2016

Programme d éducation à l Environnement et au Développement durable 2015 / 2016 Programme d éducation à l Environnement et au Développement durable 2015 / 2016 1 2 Le contexte Veuillez trouver le programme d animations environnement pour cette nouvelle année scolaire. Les sujets traités

Plus en détail

Les références techniques de la société HYDROSEED

Les références techniques de la société HYDROSEED Les références techniques de la société HYDROSEED La société HYDROSEED en nom propre existe depuis le 1 er Janvier 2008. Nous nous intéressons aux études et travaux de protection de l environnement. Les

Plus en détail

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Franck ROTURIER Directeur de l Environnement, du Développement Durable et des Risques Majeurs de la Ville de Narbonne à Narbonne, vers

Plus en détail

BIODIVERSITÉ ET PROJET

BIODIVERSITÉ ET PROJET BIODIVERSITÉ ET PROJET FERROVIAIRE, COMMENT INTÉGRER LES GRANDS ENJEUX ÉCOLOGIQUES? FNE Pays de la Loire Xavier METAY 18 novembre 2014 Redon FNE et LNOBPL, quels liens? Le mouvement associatif lié à France

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Eléments du choix durable Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs de la présentation Donner les

Plus en détail

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe MAEC Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe Conditions générales Pas de condition d âge, mais obligation de poursuivre le contrat sur 5 ans Mesures «Biodiversité» attention

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres

LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres ACTION 2 : Plantations d arbres bocagers LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres A vous de jouer! 1. Espèces et types de plantations Fiche technique Simulation de coût Cas spécifique des s associées

Plus en détail