L abondance des populations d oiseaux communs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L abondance des populations d oiseaux communs"

Transcription

1 Thème : Conservation et gestion des ressources naturelles Orientation : Préserver la biodiversité L abondance des populations d oiseaux communs par région Le suivi des espèces communes est aussi important que celui des espèces patrimoniales pour la compréhension des évolutions de la biodiversité. Les effectifs des différents groupes d oiseaux communs étudiés ont baissé au cours des années Sur la dernière décennie, ils semblent se stabiliser à un niveau bas pour les espèces spécialistes des milieux forestiers, agricoles ou bâtis, alors qu ils augmentent pour les espèces généralistes. Les oiseaux spécialistes des milieux agricoles sont en déclin dans 15 régions sur 21, les spécialistes des milieux forestiers dans 14, et ceux des milieux bâtis dans 13. Ces évolutions pourraient menacer la diversité de la faune aviaire par l homogénéisation des populations, composées de plus en plus d espèces généralistes. Évolution de l indice d abondance des populations d oiseaux communs entre 2001 et 2009 Définition Le programme de suivi des populations d oiseaux nicheurs communs en France a été mis en place en 1989 par le Centre de recherches sur la biologie des populations d oiseaux (CRBPO) du Muséum national d histoire naturelle (MNHN). Ce programme est appelé STOC pour «suivi temporel des oiseaux communs». Il repose sur le suivi annuel assuré par des centaines de volontaires sur des points d écoute. Pour chaque espèce, l indice d abondance est calculé à partir du nombre d individus entendus sur l ensemble des sites suivis. Les espèces sont regroupées selon leur spécialisation par rapport à 3

2 grands types d habitats : les milieux forestiers, agricoles ou bâtis. Les autres espèces, qui ne présentent pas de biais de répartition entre les types d habitats, sont classées parmi les espèces généralistes. À partir des indices d abondance des espèces sont élaborés 4 indicateurs pluri-spécifiques pour fournir l indice du type d habitat considéré, en combinant par moyenne géométrique les indices des espèces de chaque groupe. L indice global par région regroupe toutes les espèces d oiseaux communs suivies dans la région. L indicateur est la tendance d évolution de cette série d indices dans le temps. Pertinence Le suivi des espèces communes est autant nécessaire à la compréhension des évolutions en cours de la nature que celui des espèces rares ou emblématiques. Les oiseaux apparaissent comme de bons indicateurs de l état de la biodiversité en raison de leur position élevée dans les réseaux trophiques et de leur grande variété d exigences écologiques (habitats divers pour les différentes espèces, leurs stades de vie, leurs migrations ). Ainsi les données recueillies par le programme STOC sont importantes pour connaître l état des écosystèmes et comprendre les modifications qu ils subissent. Les oiseaux communs constituent un indicateur de l état de la biodiversité ordinaire. Limites et précautions Au niveau national, le suivi concerne 65 espèces d oiseaux. Suivant les régions, toutes les espèces ne sont pas représentées, et les groupes de spécialisation peuvent différer. Par exemple, les espèces spécialistes des milieux agricoles ne sont pas les mêmes en zone méditerranéenne, atlantique ou continentale. Analyse Résultats au regard de l enjeu de développement durable Globalement, sur la période , les espèces spécialistes sont en déclin, de - 12 % pour les milieux forestiers, - 25% pour les milieux agricoles et - 21 % pour les milieux bâtis, tandis que les populations d espèces généralistes augmentent de + 20%. Ces espèces généralistes remplacent dans de nombreux cas les espèces spécialistes qui souffrent de la dégradation de leurs habitats. Les indices d abondance des espèces spécialistes, notamment de celles des milieux forestiers ou bâtis, semblent présenter un palier sur les 10 dernières années, mais les niveaux atteints restent bas par rapport à ceux de 1990, et probablement très inférieurs à ceux des années 1970, si on se réfère aux tendances observées au niveau européen. La situation actuelle semble ainsi stabilisée mais à un niveau préoccupant. Parallèlement, les effectifs des espèces généralistes sont en nette augmentation ces 10 dernières années. Ces tendances semblent illustrer un phénomène d homogénéisation de la faune aviaire, les communautés d oiseaux s uniformisant vers des compositions d espèces peu spécialisées, à large répartition. Les mêmes tendances sont observées en Europe. D après le MNHN, ces résultats sont en concordance avec le constat global de déclin des espèces spécialistes chez les animaux (oiseaux, mammifères, araignées, poissons) et les plantes. La dégradation ou la perte des habitats reste la principale menace, malgré la mise en œuvre des directives «oiseaux» et «habitats, faune, flore» (réseau Natura 2000). Disparités territoriales Le calcul des quatre indicateurs par grand type d habitats au niveau régional pour la période permet d observer une progression globale des espèces généralistes, sauf dans 6 régions ; en Provence- Alpes-Côte d Azur et Aquitaine, le déclin est de plus de 10 %. Les espèces spécialistes des milieux forestiers sont en déclin dans 14 régions sur 21. La situation est plus contrastée pour les espèces de milieux agricoles, avec de forts écarts entre régions : une majorité d entre elles présentent une dynamique négative et seulement 6 régions affichent une tendance positive. Ceci peut s'expliquer par le caractère local des principaux facteurs qui influent sur l évolution des effectifs des espèces agricoles (modifications du paysage agricole, fragmentation et destruction d'habitats). A l opposé, les facteurs qui affectent les espèces forestières et généralistes sont de nature plus globale (changement climatique notamment). Les espèces des milieux bâtis présentent elles-aussi des situations contrastées, avec seulement 8 régions ayant une tendance positive de 2001 à /6

3 Évolution de l indice d abondance des populations d oiseaux communs spécialistes des milieux forestiers entre 2001 et 2009 Évolution de l indice d abondance des populations d oiseaux communs spécialistes des milieux agricoles entre 2001 et /6

4 Évolution de l indice d abondance des populations d oiseaux communs spécialistes des milieux bâtis entre 2001 et 2009 Évolution de l indice d abondance des populations d oiseaux communs généralistes entre 2001 et /6

5 Données complémentaires La liste rouge des oiseaux nicheurs menacés de France métropolitaine est parue fin Elle est élaborée par le MNHN et le comité français de l Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), en partenariat avec la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), la société d études ornithologiques de France et l Office national de la chasse et de la faune sauvage. Sur 277 espèces d oiseaux nicheurs évaluées, 5 sont éteintes en métropole, comme la sarcelle marbrée, (Marmaronetta angustirostris) ou la grande outarde (Otis tarda). 73 espèces, soit 26 %, sont menacées de disparition sur le territoire métropolitain (dont 11 en danger critique d extinction et 20 en danger, les autres étant vulnérables), alors que ce taux est de 12 % au niveau mondial. Le râle des genêts (Crex crex), classé en danger, a perdu 50 % de ses effectifs en 10 ans, en lien sans doute avec l intensification des pratiques agricoles et la régression des prairies naturelles. Une espèce autrefois commune comme le bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) a perdu 60 % de ses effectifs en moins de 20 ans et est considérée comme vulnérable, souffrant de la dégradation des habitats et des changements climatiques. D autres causes de déclin peuvent être, selon les espèces, la raréfaction des proies et des ressources alimentaires, la pollution, l électrocution sur des lignes haute tension, ou encore des tirs ou empoisonnements à l encontre de certaines espèces malgré la protection réglementaire dont elles bénéficient. Pour en savoir plus Source Organisme producteur de l indicateur : MNHN (CRBPO). Principales sources de données mobilisées pour établir l indicateur : observation par des professionnels et amateurs bénévoles dans le cadre du programme STOC. Date de diffusion ou mise à jour des données mobilisées : Couverture, échelon territorial France métropolitaine hors Corse (en raison de la spécificité de sa faune aviaire). Échelle temporelle Référence temporelle : Année ou période de la série chronologique : 1989 à 2009 au niveau national, 2001 à 2009 au niveau régional. Mise à jour annuelle. Méthodologie de l indicateur Le programme STOC (Suivi Temporel d Oiseaux Communs) a été initié en 1989 par le Centre de recherches sur la biologie des populations d oiseaux (CRBPO) du Muséum National d Histoire Naturelle. Il étudie les variations dans le temps et dans l espace des effectifs des populations d oiseaux communs à l échelle de la France à l aide de nombreux observateurs professionnels et amateurs. Il permet, par exemple, de mettre en évidence les espèces en déclin, stables et en augmentation, notamment en fonction des grands types d habitats. Le CRBPO calcule au niveau national un indice de l évolution des populations de l avifaune à partir de 65 espèces d oiseaux communs. Parmi elles, citons par exemple l alouette des champs (Alauda arvensis, caractéristique des milieux agricoles), le pic épeiche (Dendrocopos major, typique des milieux forestiers), le moineau domestique (Passer domesticus, en milieu urbanisé) ou le merle noir (Turdus merula, espèce généraliste). Les évolutions des populations sont calculées à partir d une régression linéaire sur la période pour le niveau national, et au niveau régional. Les quatre indicateurs nationaux, regroupant les espèces selon leur spécialisation par rapport à trois grands types d habitat, ont été repris à l échelon régional (spécialistes des milieux agricoles, spécialistes des milieux forestiers, spécialistes des milieux bâtis, généralistes). Pour chaque groupe, l'indicateur renseigne sur l'évolution de la moyenne de l'indice d'abondance des espèces du groupe, depuis 2001 (ou 2002 pour certaines régions). Pour le calcul de ces indicateurs régionaux, de nouveaux groupes 5/6

6 d'espèces ont été sélectionnés, en considérant trois grandes zones biogéographiques (atlantique, continentale, méditerranéenne), afin de prendre en compte les spécificités régionales, car par exemple les spécialistes des milieux agricoles ne sont pas les mêmes en zone méditerranéenne et en zone continentale. Par ailleurs des corrections peuvent être effectuées, par exemple pour prendre en compte le cas des espèces grégaires (souvent présentes en larges groupes). Principaux objectifs nationaux La loi Grenelle I et la SNDD , dans le défi-clé «conservation et gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles», ont parmi leurs objectifs de stopper la perte de la biodiversité sauvage et domestique. La stratégie nationale pour la biodiversité, avec ses plans d action sectoriels (patrimoine naturel, agriculture, forêt, mer, urbanisme, infrastructures de transport terrestres, tourisme, outre-mer, international, recherche), a été renouvelée en La SNB a vocation à mettre en place des plans locaux de protection de la biodiversité. Autres indicateurs liés Les IDD territoriaux relatifs à la conservation de la nature et la préservation de la biodiversité, c'est-àdire principalement celui portant sur les surfaces classées sites Natura 2000 mais aussi l état des populations piscicoles des rivières. L IDD national portant sur l indice d abondance des populations d oiseaux communs : & indices > Développement durable > indicateurs de développement durable nationaux rubrique publications et services, dossiers, développement durable Liens et bibliographie le site du centre de recherches sur la biologie des populations d oiseaux. présentation et résultats du programme STOC. Vigie Nature, dispositif coordonné au niveau national et déployé au niveau régional de suivi de l état de santé de la nature ordinaire à travers des groupes indicateurs de biodiversité (oiseaux, papillons, chauve-souris, et bientôt plantes et amphibiens), s appuyant sur les réseaux naturalistes volontaires. Vigie nature propose des protocoles simples et rigoureux, adaptés à un grand nombre d observateurs, adossés à des plans d échantillonnage permettant d extrapoler les observations à l ensemble d une région. La coordination au niveau national repose sur une équipe scientifique composée d experts en France et en Europe pour l étude des impacts des changements globaux sur la biodiversité et la conception d indicateurs. (Ligue pour la protection des oiseaux) Connaissance et protection des oiseaux, par espèce, action, site et région. (Birdlife International) Conservation et connaissance des oiseaux par espèce, site et pays. Date de rédaction : Juin 2010 Auteur : SOeS, Dorothée Pageaud Cartographie : SOeS Observatoire des territoires

Présentation et interprétation de l'indicateur

Présentation et interprétation de l'indicateur Publié sur Indicateurs ONB (http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/) URL source: http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/indicateurs/evolution-des-populationsdoiseaux-communs-specialistes

Plus en détail

Les notions fondamentales sur la biodiversité

Les notions fondamentales sur la biodiversité Les notions fondamentales sur la biodiversité Elise Dulac ALR CETE-Med Le réseau vivant Centre d'etudes Techniques de l'equipement Méditerranée 2 La Biodiversité «La totalité de toutes les variations de

Plus en détail

Nombre d'espèces endémiques en France Nombre d espèces métropolitaines et ultramarines endémiques et sub-endémiques Fiche mise à jour le 20/05/2015

Nombre d'espèces endémiques en France Nombre d espèces métropolitaines et ultramarines endémiques et sub-endémiques Fiche mise à jour le 20/05/2015 Publié sur Indicateurs ONB (http://indicateursbiodiversite.naturefrance.fr/) URL source: http://indicateursbiodiversite.naturefrance.fr/indicateurs/nombredespecesendemiquesenfrance Nombre d'espèces endémiques

Plus en détail

3.17 ESPÈCES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement. INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement

3.17 ESPÈCES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement. INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement ESPÈCES INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de l aménagement du territoire Service de l économie rurale

Plus en détail

LES CONSERVATOIRES BOTANIQUES NATIONAUX EN FRANCE : NOUVEAUX MODÈLES POUR LA MÉDITERRANÉE?

LES CONSERVATOIRES BOTANIQUES NATIONAUX EN FRANCE : NOUVEAUX MODÈLES POUR LA MÉDITERRANÉE? Brest Porquerolles Bailleul NEWS MODELS FOR MEDITERRANEAN : THE EXEMPLE OF THE CONSERVATOIRES BOTANIQUES NATIONAUX IN FRANCE Alpin Mascarin Massif-Central Bassin Parisien Franche-Comté Pyrénées Midi-Pyrénées

Plus en détail

Biodiversité et réserves naturelles

Biodiversité et réserves naturelles Biodiversité et réserves naturelles Michel CHANTEREAU Conservateur de la réserve naturelle nationale de Saint-Mesmin (Loiret) Membre de la commission scientifique de Réserves Naturelles de France Membre

Plus en détail

Le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Crédit photo : Philippe FRUTIER

Le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Crédit photo : Philippe FRUTIER Le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Crédit photo : Philippe FRUTIER 1 La biodiversité en Picardie : états des lieux 3 Une faune et une flore diversifiée mais menacée Flore : Liparis de Loesel

Plus en détail

Les prélèvements en eau par usage par département

Les prélèvements en eau par usage par département Thème : Orientation : Consommation et production durables Privilégier des procédés de production et des comportements de consommation responsables Les prélèvements en eau par usage par département Des

Plus en détail

- Près de la moitié de tous les types de milieux de Suisse sont menacés.

- Près de la moitié de tous les types de milieux de Suisse sont menacés. Biodiversité à Genève, en Suisse et dans le monde Les chiffres de la crise 1. Les milieux - Près de la moitié de tous les types de milieux de Suisse sont menacés. Forêts - 31% du territoire suisse est

Plus en détail

Natura 2000 Outil de gestion et de préservation de la biodiversité

Natura 2000 Outil de gestion et de préservation de la biodiversité Natura 2000 Outil de gestion et de préservation de la biodiversité Alexandre DUMAITRE DREAL ALPC 23.09.2016 Thierry Degen / DREAL ALPC Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement

Plus en détail

Gorges de la Loire. Dossier pédagogique collège et lycée : Module 4 : La biodiversité Diaporama «La biodiversité qu est-ce que c est?

Gorges de la Loire. Dossier pédagogique collège et lycée : Module 4 : La biodiversité Diaporama «La biodiversité qu est-ce que c est? asar ine cou ché e, h ê trai e- Mic kaë lv illem agn e/f RAP NA Loir e:a zuré du s erpo let Gorges de la Loire Yv es T hon néri eux : Yves Thonnérieux Dossier pédagogique collège et lycée : Module 4 :

Plus en détail

BIODIVERSITE BIODIVERSITE. La protection environnementale dans le Trièves III.1

BIODIVERSITE BIODIVERSITE. La protection environnementale dans le Trièves III.1 III. La préservation des habitats naturels permet la diversité des espèces animales et végétales, c est donc l un des grands enjeux environnementaux du territoire Triévois. Ainsi, les dégradations dues

Plus en détail

Animation par la Région Grand Est du site Natura 2000 Rhin Ried Bruch en Alsace

Animation par la Région Grand Est du site Natura 2000 Rhin Ried Bruch en Alsace Animation par la Région Grand Est du site Natura 2000 Rhin Ried Bruch en Alsace L enjeu de ce site Natura 2000 est la préservation des habitats naturels et des espèces des directives européennes «Habitats»

Plus en détail

Critères scientifiques

Critères scientifiques Les listes rouges ou les livres rouges : Premier livre rouge en 1966 sous l impulsion de UICN http://www.iucnredlist.org/info/programme#introduction Etablit un catalogue des espèces menacées Au niveau

Plus en détail

Réseau écologique et Natura Principes. Elise Poskin Département Politique Générale Natagora

Réseau écologique et Natura Principes. Elise Poskin Département Politique Générale Natagora Réseau écologique et Natura 2000 - Principes Elise Poskin Département Politique Générale Natagora Contexte global: Erosion de la biodiversité Contexte global: Erosion de la biodiversité Erosion (crise)

Plus en détail

Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique?

Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique? Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique? Vendredi 16 octobre 2015 Philippe Gourdain SPN-MNHN : gourdain@mnhn.fr 1 Le Service du Patrimoine Naturel (SPN) du Muséum

Plus en détail

Le Réseau Natura 2000

Le Réseau Natura 2000 Le Réseau Natura 2000 la directive du 2 avril 1979 relative à la conservation des oiseaux sauvages, dite directive «Oiseaux» ; la directive du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels

Plus en détail

DREAL / VERPN. Espèces protégées Contexte général et enjeux en Limousin, les procédures pour intégrer ces données dans les projets

DREAL / VERPN. Espèces protégées Contexte général et enjeux en Limousin, les procédures pour intégrer ces données dans les projets Espèces protégées Contexte général et enjeux en Limousin, les procédures pour intégrer ces données dans les projets Formation des commissaires enquêteurs Véronique BARTHELEMY DREAL / VERPN 5 novembre 2013

Plus en détail

Gestion différenciée et Biodiversité. Evaluation de la biodiversité en milieu urbain

Gestion différenciée et Biodiversité. Evaluation de la biodiversité en milieu urbain Gestion différenciée et Biodiversité Evaluation de la biodiversité en milieu urbain LE PROGRAMME 1. Vous avez dit «biodiversité»? 2. La biodiversité en milieu urbain? 3. Comment la favoriser? 4. Comment

Plus en détail

CHARTE SENTIER SOUS-MARIN

CHARTE SENTIER SOUS-MARIN CHARTE SENTIER SOUS-MARIN PREAMBULE Considérant, que le littoral méditerranéen dispose d un patrimoine naturel et paysager exceptionnel, riche d une faune et d une flore sous marine caractéristiques, et

Plus en détail

PROJET DE CREATION de la Réserve naturelle régionale des LANDES, PRAIRIES ET ÉTANGS DE PLOUNÉRIN (CÔTES-D'ARMOR)

PROJET DE CREATION de la Réserve naturelle régionale des LANDES, PRAIRIES ET ÉTANGS DE PLOUNÉRIN (CÔTES-D'ARMOR) PROJET DE CREATION de la Réserve naturelle régionale des LANDES, PRAIRIES ET ÉTANGS DE PLOUNÉRIN (CÔTES-D'ARMOR) Bilan de la consultation du public et des avis recueillis Photo Françoise Turban Février

Plus en détail

Biodiversité en forêt

Biodiversité en forêt Biodiversité en forêt 1 Plan La biodiversité: cadre global La biodiversité: cadre national et cantonal La biodiversité: cadre régional Plan d'action biodiversité en forêt: cadre régional Biotopes régionaux

Plus en détail

LA BIODIVERSITÉ SUR LES CHANTIERS DE TRAVAUX PUBLICS

LA BIODIVERSITÉ SUR LES CHANTIERS DE TRAVAUX PUBLICS LA BIODIVERSITÉ SUR LES CHANTIERS DE TRAVAUX PUBLICS Guide d animation et de sensibilisation La Fédération Nationale des Travaux Publics propose une affiche de sensibilisation à la biodiversité. Elle représente

Plus en détail

Continentale. Alpine. Méditerranéenne sites 12,52 % du territoire terrestre. français

Continentale. Alpine. Méditerranéenne sites 12,52 % du territoire terrestre. français Le réseau Natura 2000 Atlantique La forêt privée couvre plus de 50% de la surface forestière du réseau Natura 2000. Continentale Alpine Méditerranéenne Régions biogéographiques Natura 2000 75% de la surface

Plus en détail

Niveau de connaissance disponible pour des diagnostics du patrimoine naturel en Bretagne

Niveau de connaissance disponible pour des diagnostics du patrimoine naturel en Bretagne INDICATEUR Niveau de connaissance disponible pour des diagnostics du patrimoine naturel en Bretagne Contexte Les acteurs régionaux concernés par le patrimoine naturel, en particulier les institutionnels,

Plus en détail

Dispositif Natura 2000 et démarche de modélisation prospective: une association pertinente?

Dispositif Natura 2000 et démarche de modélisation prospective: une association pertinente? Dispositif Natura 2000 et démarche de modélisation prospective: une association pertinente? Dupont Hélène 1,2 C. Kerbiriou 2, F. Gourmelon 1, M. Rouan 1, I. Leviol 2 1 IUEM, UMR 6554 CNRS LETG 2 CESCO,

Plus en détail

Séquence. «La TVB en milieux agricoles et forestiers»

Séquence. «La TVB en milieux agricoles et forestiers» Séquence «La TVB en milieux agricoles et forestiers» Prendre en compte la biodiversité forestière pour la définition des continuités écologiques : Retour d expérience à l échelle de la CA du Grand Evreux

Plus en détail

Les formations pour tous ceux qui veulent aller de l avant :

Les formations pour tous ceux qui veulent aller de l avant : Les formations pour tous ceux qui veulent aller de l avant : Pour tous ceux qui n ont pas pour vocation première d éduquer à l environnement ni de gérer des espaces verts ou naturels. Pour tous ceux qui

Plus en détail

Densité d établissements industriels à risque

Densité d établissements industriels à risque Thème : Santé publique, prévention et gestion des risques Orientation : Prévenir et gérer les risques majeurs et chroniques, technologiques et naturels Densité d établissements industriels à risque par

Plus en détail

LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL. Dunkerque-port

LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL. Dunkerque-port LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL Christine DOBRONIAK, Dép. Management de l environnement Dunkerque-port 17 Km 7500 HA - 3000 HA DE TERRE DISPONIBLE CIRCONSCRIPTION MARITIME : 38 000 HA. 170 industries

Plus en détail

Groupe d échanges et de partage : Partie Amont Site Natura 2000 «Vallées de la Saye et du Meudon»

Groupe d échanges et de partage : Partie Amont Site Natura 2000 «Vallées de la Saye et du Meudon» Groupe d échanges et de partage : Partie Amont Site Natura 2000 Ordre du jour Qu est-ce que Natura 2000? : Le périmètre d étude Les raisons du classement : Les milieux naturels La gestion de l eau Les

Plus en détail

Légende des tableaux de données Faune Vertébrée (hors poissons et chiroptères)

Légende des tableaux de données Faune Vertébrée (hors poissons et chiroptères) Légende des tableaux de données Faune Vertébrée (hors poissons et chiroptères) Protection : statut de protection au niveau national. Les codes utilisés sont déterminés en fonction des derniers arrêtés

Plus en détail

Du trottoir au territoire : quelle biodiversité, quelle gestion?

Du trottoir au territoire : quelle biodiversité, quelle gestion? Du trottoir au territoire : quelle biodiversité, quelle gestion? Veille nationale sur les recherches de Plante & Cité et de ses partenaires, mutualisation des ressources Damien Provendier, Chargé de mission

Plus en détail

L espérance de vie à la naissance

L espérance de vie à la naissance Thème : Santé publique et prévention des risques Orientation : Garantir l accès aux soins et promouvoir une attitude favorable à la santé L espérance de vie à la naissance par département L espérance de

Plus en détail

Suivi temporel des oiseaux communs par échantillonnage ponctuel simple en Auvergne. Analyse, bilan et perspectives après 10 ans de suivi ( )

Suivi temporel des oiseaux communs par échantillonnage ponctuel simple en Auvergne. Analyse, bilan et perspectives après 10 ans de suivi ( ) Suivi temporel des oiseaux communs par échantillonnage ponctuel simple en Auvergne Analyse, bilan et perspectives après 10 ans de suivi (2002-2011) - carrés STOC : 2x2 km, tirage au sort dans un rayon

Plus en détail

Découverte d une zone humide : la Camargue

Découverte d une zone humide : la Camargue Sensibiliser DÉCOUVRIR ANALYSER COMPRENDRE RESPECTER Pour les classes de seconde «Biodiversité en Camargue et enjeux planétaires» Découverte d une zone humide : la Camargue Sensibilisation aux milieux

Plus en détail

Indicateur : répartition des habitats naturels côtiers d intérêt communautaire

Indicateur : répartition des habitats naturels côtiers d intérêt communautaire Indicateur : répartition des habitats naturels côtiers d intérêt communautaire Contexte Comme toutes les frontières, franges et interfaces entre deux types de milieux (écotone), le littoral est un territoire

Plus en détail

La sur-occupation des résidences principales

La sur-occupation des résidences principales Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La sur-occupation des résidences principales par aire urbaine Dans l ensemble

Plus en détail

PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS NICHEUSES DES OISEAUX DE PASSAGE EN FRANCE (A.C.T.)

PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS NICHEUSES DES OISEAUX DE PASSAGE EN FRANCE (A.C.T.) PROTOCOLE DE SUIVI DES POPULATIONS NICHEUSES DES OISEAUX DE PASSAGE EN FRANCE (A.C.T.) Objectifs visés Préciser les tendances démographiques des populations nicheuses françaises des 2 espèces suivantes

Plus en détail

Objectifs. Comprendre la dynamique agricole du site B6

Objectifs. Comprendre la dynamique agricole du site B6 Objectifs Comprendre la dynamique agricole du site B6 Faire le lien entre agriculture et biodiversité (perception sociale, culturelle, économique, enjeux, etc.) et analyser leurs convergences et divergences

Plus en détail

Réponse d un tiers des régions (cf carte).

Réponse d un tiers des régions (cf carte). Les effectifs bien connus pour 179 espèces : suivis ENRM (Espèces nicheuses rares et menacées), enquêtes récentes sur les rapaces, laridés, limicoles, anatidés, enquêtes régionales Restait les 128 espèces

Plus en détail

Le taux d emploi par zone d'emploi

Le taux d emploi par zone d'emploi Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Favoriser le développement du capital humain et valoriser le potentiel d emploi Le taux d emploi par zone d'emploi

Plus en détail

Préservation des écosystèmes et de la biodiversité

Préservation des écosystèmes et de la biodiversité Octobre 2012 Fiche action nº 22 - les bonnes pratiques Préservation des écosystèmes et de la biodiversité Médicaments, alimentation, filtration naturelle pour la qualité de l eau, de l air et des sols,

Plus en détail

L observatoire régional de la biodiversité

L observatoire régional de la biodiversité L observatoire régional de la biodiversité - Missions d Alterre et productions de l observatoire - Comité régional de la biodiversité du 16 novembre 2015 1 Intervention de David MICHELIN (Alterre Bourgogne)

Plus en détail

Espace naturel régional du Moulin des Marais (77) Septembre 2016 Synthèse. Damien THIEBAULT Consultant

Espace naturel régional du Moulin des Marais (77) Septembre 2016 Synthèse. Damien THIEBAULT Consultant Espace naturel régional du Moulin des Marais (77) Septembre 2016 Synthèse Damien THIEBAULT Consultant INVENTAIRES NATURALISTES PREALABLES AUX REVISIONS D AMENAGEMENTS FORESTIERS SUR 3 PROPRIETES REGIONALES

Plus en détail

Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées. «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées»

Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées. «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées» Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées» Contexte Le Desman des Pyrénées est une espèce : reprise à l'annexe II de la convention

Plus en détail

L espérance de vie à la naissance

L espérance de vie à la naissance Thème : Santé publique et prévention des risques Orientation : Garantir l accès aux soins et promouvoir une attitude favorable à la santé L espérance de vie à la naissance par département L espérance de

Plus en détail

Recommandations sur la vision stratégique de Saint-Bruno-de-Montarville. Présenté à. La ville de Saint-Bruno-de-Montarville. par

Recommandations sur la vision stratégique de Saint-Bruno-de-Montarville. Présenté à. La ville de Saint-Bruno-de-Montarville. par Recommandations sur la vision stratégique de Saint-Bruno-de-Montarville Présenté à La ville de Saint-Bruno-de-Montarville par Le Mouvement Ceinture Verte Rédaction : Sylvain Perron Fondation David Suzuki

Plus en détail

Biodiversité : Appropriation des concepts et transfert dans l aménagement du territoire. Hervé Cortot & Thierry Tatoni

Biodiversité : Appropriation des concepts et transfert dans l aménagement du territoire. Hervé Cortot & Thierry Tatoni Biodiversité : Appropriation des concepts et transfert dans l aménagement du territoire Hervé Cortot & Thierry Tatoni BIODIVERSITE? de la diversité biologique des années 80 à la biodiversité de 1992 (conférence

Plus en détail

Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière

Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière Gestion forestière, changement climatique et préservation de la biodiversité: les besoins et priorités. Vision de l Administration forestière Donatien N ZALA Directeur Général de l économie forestière

Plus en détail

Le GON a le plaisir de présenter sa nouvelle marque éditoriale «Faune du Nord Pas de Calais» et les deux premiers tomes de la série :

Le GON a le plaisir de présenter sa nouvelle marque éditoriale «Faune du Nord Pas de Calais» et les deux premiers tomes de la série : Le GON a le plaisir de présenter sa nouvelle marque éditoriale «Faune du Nord Pas de Calais» et les deux premiers tomes de la série : Tome 1 : Evolution des populations d oiseaux communs nicheurs dans

Plus en détail

EVALUATION GLOBALE DES IMPACTS DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES : APPROCHE PARTICULIERE DE L'ATTEINTE A LA BIODIVERSITE ET AUX FONCTIONS ECOLOGIQUES

EVALUATION GLOBALE DES IMPACTS DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES : APPROCHE PARTICULIERE DE L'ATTEINTE A LA BIODIVERSITE ET AUX FONCTIONS ECOLOGIQUES APPROCHE GLOBALE DE L'ENVIRONNEMENT DANS LE DOMAINE ROUTIER Opération 11M042 EVALUATION GLOBALE DES IMPACTS DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES : APPROCHE PARTICULIERE DE L'ATTEINTE A LA BIODIVERSITE ET AUX

Plus en détail

Enquête nationale sur les espèces communes

Enquête nationale sur les espèces communes Enquête nationale sur les espèces communes LPO Vigie-plume (MNHN) Contact : jeremy.dupuy@lpo.fr Bruant jaune Jérémy Dupuy I. Contexte et Objectif de l enquête Les connaissances sur l avifaune française

Plus en détail

Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer

Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer Stratégie d intervention du Conservatoire du littoral pour le maintien de la biodiversité littorale en Outre mer Coordination Magali Cerles Juin 2007 Avec le concours du Ministère de l outre mer et de

Plus en détail

Gérer l écosystème forestier dans son intégrité

Gérer l écosystème forestier dans son intégrité Gérer l écosystème forestier dans son intégrité Marion Gosselin Cemagref Nogent-sur-Vernisson Assemblée Générale Association des Amis de la Forêt de St-Germain et de Marly 7 février 2009 Points abordés

Plus en détail

La sur-occupation des résidences principales en 2006

La sur-occupation des résidences principales en 2006 Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La sur-occupation des résidences principales en 2006 par aire urbaine Dans

Plus en détail

Orléans 21 octobre Atelier Régional «nature en ville et changement climatique»

Orléans 21 octobre Atelier Régional «nature en ville et changement climatique» Orléans 21 octobre 2015 Atelier Régional «nature en ville et changement climatique» 2 Etat des lieux de la nature en ville en région Centre-Val de Loire Etude DREAL Centre-Val de Loire 3 Plan Contexte

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue. PAU le 03 décembre Juillet 2011 Comité technique

Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue. PAU le 03 décembre Juillet 2011 Comité technique Plan Local d Urbanisme Intercommunal et trame verte et bleue PAU le 03 décembre 2014 1 1 2 Calendrier procédure d élaboration du PLUi Eté 2010 Printemps 2011 Fin 2011 Mars 2014 Novembre 2014 Janvier 2015

Plus en détail

LA BIODIVERSITÉ EN AUVERGNE

LA BIODIVERSITÉ EN AUVERGNE La diversité biologique, ou biodiversité, ne se résume pas à une simple liste constituée d espèces emblématiques, patrimoniales ou menacées. Il s agit de l ensemble des interactions à différents niveaux,

Plus en détail

Un outil d'aménagement du territoire pour la préservation de la biodiversité.

Un outil d'aménagement du territoire pour la préservation de la biodiversité. Un outil d'aménagement du territoire pour la préservation de la biodiversité Pourquoi la Trame verte et bleue? La Trame verte et bleue répond à des enjeux écologiques Disparition des habitats (dégradation,

Plus en détail

OBSERVATOIRE. De sa création à sa mise en œuvre. Karine Moreno Coordonnatrice de l Observatoire de la Biodiversité de Haute- Normandie

OBSERVATOIRE. De sa création à sa mise en œuvre. Karine Moreno Coordonnatrice de l Observatoire de la Biodiversité de Haute- Normandie OBSERVATOIRE de labiodiversite dehaute-normandie De sa création à sa mise en œuvre Karine Moreno Coordonnatrice de l Observatoire de la Biodiversité de Haute- Normandie Arnaud Saltré Chef de projet SINP

Plus en détail

Le Projet éducatif de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Sarthe

Le Projet éducatif de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Sarthe Le Projet éducatif de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Sarthe PRESENTATION La LPO, c est quoi? La Ligue pour la Protection des Oiseaux est une association nationale reconnue d utilité publique.

Plus en détail

Listes rouges des espèces menacées Application de la démarche UICN au niveau national et déclinaison à l échelle régionale

Listes rouges des espèces menacées Application de la démarche UICN au niveau national et déclinaison à l échelle régionale DES LISTES ROUGES POUR PROTÉGER... Listes rouges des espèces menacées Application de la démarche UICN au niveau national et déclinaison à l échelle régionale Philippe PAGNIEZ* Article rédigé par le secrétariat

Plus en détail

«Aires volcaniques et forestières de la Martinique» au Patrimoine Mondial de l UNESCO

«Aires volcaniques et forestières de la Martinique» au Patrimoine Mondial de l UNESCO «Aires volcaniques et forestières de la Martinique» au Patrimoine Mondial de l UNESCO Vendredi 9 octobre 2015, 9h00 Conseil de la Culture de l Education et de l Environnement de la Martinique, CCEE Hôtel

Plus en détail

L évolution de la quantité de déchets ménagers collectés par habitant

L évolution de la quantité de déchets ménagers collectés par habitant Thème : Consommation et production durable Orientation : Limiter et valoriser les déchets L évolution de la quantité de déchets ménagers collectés par habitant par département Pour une économie plus sobre

Plus en détail

COMMUNE DE COLLONGES-SOUS-SALÈVE (Haute-Savoie) ANNEXE RECUEIL DU PATRIMOINE NATUREL COMMUNAL

COMMUNE DE COLLONGES-SOUS-SALÈVE (Haute-Savoie) ANNEXE RECUEIL DU PATRIMOINE NATUREL COMMUNAL Révision PLU pour la mise en conformité avec le SCOT du Genevois et le Grenelle de l environnement Recueil du patrimoine naturel communal - Annexe 1 - page 1 COMMUNE DE COLLONGES-SOUS-SALÈVE () INSEE :

Plus en détail

Portrait de la biodiversité en Seine-Saint-Denis

Portrait de la biodiversité en Seine-Saint-Denis Portrait de la biodiversité en Seine-Saint-Denis Novembre 2014 Etude réalisée par : Direction de la Nature des Paysages et de la Biodiversité Conseil général de la Seine-Saint-Denis Audrey Muratet Observatoire

Plus en détail

Evreux La biodiversité en ville. Astrance Département Développement Durable d. Le 28 novembre 2013

Evreux La biodiversité en ville. Astrance Département Développement Durable d. Le 28 novembre 2013 Département Développement Durable d Gestion écologique des espaces verts Evreux 2013 La biodiversité en ville 27 rue Duret 75116 Paris Tél : 01 58 44 99 20 Fax : 01 58 44 90 00 Plan de l intervention 1.

Plus en détail

Note du 27 avril 2017 relative au signalement des mammifères marins échoués ou à la dérive, morts ou en détresse, pour leur exploitation scientifique

Note du 27 avril 2017 relative au signalement des mammifères marins échoués ou à la dérive, morts ou en détresse, pour leur exploitation scientifique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'environnement, de l énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Direction

Plus en détail

Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT.

Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT. Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT Projet ERIDAN 24 novembre 2008 Sommaire Plan général d une étude d impact

Plus en détail

Mobilisation en 2011 : 38 réseaux, environ 380 sites

Mobilisation en 2011 : 38 réseaux, environ 380 sites Contexte, objectifs et démarche Mobilisation en 2011 : 38 réseaux, environ 380 sites 21 Chambres d agriculture 4 CIVAM 3 Fédérations des chasseurs L enseignement agricole (18 lycées) 2 bureaux d études

Plus en détail

Les dérogations espèces protégées

Les dérogations espèces protégées Les dérogations espèces protégées Petit Rhinolophe, C. Parisot - 2014 Atelier du SPI Vallée de la Seine 09 avril 2015 Irène OUBRIER Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie

Plus en détail

LA BIODIVERSITE ANIMALE EN PICARDIE. Rémi FRANCOIS, Responsable Scientifique du Conservatoire des Sites Naturels de Picardie

LA BIODIVERSITE ANIMALE EN PICARDIE. Rémi FRANCOIS, Responsable Scientifique du Conservatoire des Sites Naturels de Picardie LA BIODIVERSITE ANIMALE EN PICARDIE Rémi FRANCOIS, Responsable Scientifique du Conservatoire des Sites Naturels de Picardie Constat : la Picardie abrite une faune riche mais menacée. 1- Les groupes faunistiques

Plus en détail

Recenser les cas de mortalité en région PACA

Recenser les cas de mortalité en région PACA et Infrastructures linéaires de Impact routier sur la faune sauvage Recenser les cas de mortalité en région PACA Mardi 5 février 2013 - CETE Méditerranée Impact routier sur la faune sauvage Recenser les

Plus en détail

Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre

Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre présentation méthodologique - A. Guéguen 12 mars 2009 CETE SO atelier géomatique «environnement» document

Plus en détail

Politiques en direction des Parcs Naturels Régionaux du Limousin

Politiques en direction des Parcs Naturels Régionaux du Limousin Politiques 2014 2020 en direction des Parcs Naturels Régionaux du Limousin Introduction Dans le cadre de la réflexion sur l avenir des politiques territoriales de la Région Limousin pour la période 2014-2020,

Plus en détail

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES CMS CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES Distribution: Générale UNEP/CMS/COP12/Doc.21.1.10 18 mai 2017 Français Original: Anglais 12 ème SESSION DE LA CONFÉRENCE DES PARTIES Manille, Philippines, 23-28

Plus en détail

La Charte d engagement : «Agir pour la Biodiversité en Provence-Alpes-Côte d Azur»

La Charte d engagement : «Agir pour la Biodiversité en Provence-Alpes-Côte d Azur» 2 La Charte d engagement : «Agir pour la Biodiversité en Provence-Alpes-Côte d Azur» La Région Provence-Alpes-Côte d Azur propose, à l ensemble des acteurs, une charte d engagement pour faire vivre la

Plus en détail

Programme pédagogique d'éducation des scolaires. au territoire des Basses Vallées Angevines

Programme pédagogique d'éducation des scolaires. au territoire des Basses Vallées Angevines Programme pédagogique d'éducation des scolaires au territoire des Basses Vallées Angevines Les Basses Vallées Angevines sont constituées d un ensemble de prairies inondables situé au nord de l agglomération

Plus en détail

Mise en œuvre du PRAC David Soulet-CEN Aquitaine / Denis Vincent-LPO Aquitaine Rencontres Faune-Aquitaine Le Teich 8 décembre 2013

Mise en œuvre du PRAC David Soulet-CEN Aquitaine / Denis Vincent-LPO Aquitaine Rencontres Faune-Aquitaine Le Teich 8 décembre 2013 Mise en œuvre du PRAC 2013-2014 David Soulet-CEN Aquitaine / Denis Vincent-LPO Aquitaine Rencontres Faune-Aquitaine Le Teich 8 décembre 2013 Contexte Global Les Plans Nationaux d Actions Niveau national

Plus en détail

UNION DES COMORES

UNION DES COMORES UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement --------------- Ministère de l Agriculture, l de la Pêche, et de l Environnementl Direction Nationale de l Environnement l et des Forêts ----------------------

Plus en détail

Région Bretagne. RAYMOND Claire FERNANDES Camille LEDOUX Nicolas GENDRE Cédric. Mars 2016

Région Bretagne. RAYMOND Claire FERNANDES Camille LEDOUX Nicolas GENDRE Cédric. Mars 2016 Région Bretagne RAYMOND Claire FERNANDES Camille LEDOUX Nicolas GENDRE Cédric Mars 2016 L ensemble de cette fiche est à mettre en corrélation avec la fiche méthodologique construite par l Observatoire

Plus en détail

Etude et conservation de la population de Grands Dauphins dans le secteur des îles de Marseille Novembre 2016 Novembre 2018

Etude et conservation de la population de Grands Dauphins dans le secteur des îles de Marseille Novembre 2016 Novembre 2018 Etude et conservation de la population de Grands Dauphins dans le secteur des îles de Marseille Novembre 2016 Novembre 2018 Frank Dhermain Partenaires financiers Partenaires scien,fiques Contexte Le Grand

Plus en détail

Le temps de déplacement domiciletravail

Le temps de déplacement domiciletravail Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Organiser des pôles de vie accessibles à tous Le temps de déplacement domiciletravail par aire urbaine et département hors aires En 2009, en France

Plus en détail

Le taux de mortalité prématurée par département

Le taux de mortalité prématurée par département Thème : Santé publique et prévention des risques Orientation : Garantir l accès aux soins et promouvoir une attitude favorable à la santé Le taux de mortalité prématurée par département En moyenne annuelle

Plus en détail

«Gestion des milieux forestiers et biodiversité en Pays Midi-Quercy»

«Gestion des milieux forestiers et biodiversité en Pays Midi-Quercy» «Gestion des milieux forestiers et biodiversité en Pays Midi-Quercy» 13 juin 2014 Vaïssac SNB Pour une gestion forestière adaptée au maintien d espèces déterminantes en Midi-Quercy Déroulement Contexte

Plus en détail

Les prélèvements de colombidés par la chasse en France

Les prélèvements de colombidés par la chasse en France N 93 e trimestre 11 > Les colombidés et leur chasse Les prélèvements de colombidés par la chasse en France La FNC propose depuis 5 un carnet de prélèvement universel () à tous les chasseurs de France.

Plus en détail

Prise en compte des espèces dans la trame verte et bleue

Prise en compte des espèces dans la trame verte et bleue Fédération Parcs Naturels Régionaux de France Muséum National d Histoire Naturel Groupe d échange Trame verte et bleue Journée d échange du 8 décembre 2010 Prise en compte espèces dans la trame verte et

Plus en détail

SPORTS DE PLEINE NATURE et ACTIVITÉS S INDUSTRIELLES

SPORTS DE PLEINE NATURE et ACTIVITÉS S INDUSTRIELLES DOCOB de la ZPS «Corbières Orientales» Groupe de travail SPORTS DE PLEINE NATURE et ACTIVITÉS S INDUSTRIELLES Vendredi 10 décembre d 2010 - Fontjoncouse Agnès BOYE Mathieu BOURGEOIS LPO Aude Natura 2000

Plus en détail

Biodiversité et entreprises, des actions en images

Biodiversité et entreprises, des actions en images CONCILIER PRÉSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ, GESTION ET DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES Biodiversité et entreprises, des actions en images Club Infrastructures Linéaires et Biodiversité Le CIL & B (Club

Plus en détail

Biodiversité COMPRENDRE. Ressource DÉVELOPPEMENT DURABLE. 1. Qu est-ce que la biodiversité?

Biodiversité COMPRENDRE. Ressource DÉVELOPPEMENT DURABLE. 1. Qu est-ce que la biodiversité? Biodiversité COMPRENDRE 1. Qu est-ce que la biodiversité? Le terme «biodiversité» est la contraction de l expression «diversité biologique». La biodiversité reflète le nombre, la diversité et la variabilité

Plus en détail

Patrimoine naturel. Conseil de développement du Pays Basque. 17 septembre 2013

Patrimoine naturel. Conseil de développement du Pays Basque. 17 septembre 2013 Conseil de développement du Pays Basque Patrimoine naturel 17 septembre 2013 Direction Départementale des Territoires et de la Mer, Des Pyrénées-Atlantiques 1 Sommaire 1 Les fondements de Natura 2000 2

Plus en détail

Une police au service de la préservation des ressources naturelles

Une police au service de la préservation des ressources naturelles Une police au service de la préservation des ressources naturelles Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr Une police au service

Plus en détail

Actualités du développement durable en Poitou-Charentes

Actualités du développement durable en Poitou-Charentes Rencontre Associations / DREAL Poitou-Charentes Vendredi 20 novembre 2015 CREPS de Boivre Actualités du développement durable en Poitou-Charentes en bref Direction Régionale de l'environnement, de l Aménagement

Plus en détail

Partie V/ H : Analyse des méthodes d évaluation utilisées

Partie V/ H : Analyse des méthodes d évaluation utilisées Partie V/ H : Analyse des méthodes d évaluation utilisées Sommaire I. CADRE METHODOLOGIQUE GENERAL...2 II. METHODES D ANALYSE DES CONTRAINTES D ENVIRONNEMENT ET D APPRECIATION DES IMPACTS DU PROJET...4

Plus en détail

Site Natura 2000 Complexe des cinq lacs de Narlay, Ilay, Grand Maclu, Petit Maclu et Vernois. Etude ornithologique Résultats

Site Natura 2000 Complexe des cinq lacs de Narlay, Ilay, Grand Maclu, Petit Maclu et Vernois. Etude ornithologique Résultats Site Natura 2000 Complexe des cinq lacs de Narlay, Ilay, Grand Maclu, Petit Maclu et Vernois Etude ornithologique Résultats EPA Mars 2013 1 Objectifs 2 Méthodes d inventaire 3 Principaux résultats 4 Enjeux

Plus en détail

Lancement de l opération «Un Dragon! dans mon jardin?» Un Dragon dans mon Jardin. Dossier de Presse

Lancement de l opération «Un Dragon! dans mon jardin?» Un Dragon dans mon Jardin. Dossier de Presse Lancement de l opération «Un Dragon! dans mon jardin?» Dossier de Presse Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement Nancy Champenoux Février 2014 Sommaire 1. Sommaire 2. Communiqué de Presse 3.

Plus en détail

Le volet 2 du rapport du GIEC : Impacts, adaptation, vulnérabilité. zoom sur l Europe

Le volet 2 du rapport du GIEC : Impacts, adaptation, vulnérabilité. zoom sur l Europe Le volet 2 du rapport du GIEC : Impacts, adaptation, vulnérabilité zoom sur l Europe Eric Martin, Météo-France, Centre national de recherches météorologiques Auteur (LA) du chapitre 23 «Europe» Les principes

Plus en détail

Tableau de bord du développement durable en Provence-Alpes-Côte d'azur

Tableau de bord du développement durable en Provence-Alpes-Côte d'azur Tableau de bord du développement durable en Provence-Alpes-Côte d'azur 2. Préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources Sommaire PART DE L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA SAU...

Plus en détail

Plan Régional d Actions pour l étude et la conservation de la Pie-grièche à tête rousse en Bourgogne

Plan Régional d Actions pour l étude et la conservation de la Pie-grièche à tête rousse en Bourgogne Plan Régional d Actions pour l étude et la conservation de la Pie-grièche à tête rousse en Bourgogne Réseau bocage 4 décembre 2015 les pies-grièches en France le plan national pies-grièches le plan régional

Plus en détail