Focus sur le Tax shift et les réductions de cotisations patronales de sécurité sociale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Focus sur le Tax shift et les réductions de cotisations patronales de sécurité sociale"

Transcription

1 boulevard du Souverain Bruxelles - Belgique T F Avocats Date : Mai 2016 Sujet : Focus sur le Tax shift et les réductions de cotisations patronales de sécurité sociale Jusqu au 1 er avril 2016, les cotisations patronales de base s élevaient à 32,40% de la rémunération brute pour un employé. La réglementation du Tax shift prévoit une diminution progressive de ce taux de base. Dans ce cadre, le taux de base est passé à 30% depuis le 1 er avril 2016 et sera de 25% à partir du 1 er janvier Par ailleurs, les employeurs peuvent bénéficier de réductions supplémentaires sur ces cotisations patronales de base, en particulier via la réduction structurelle et les réductions dites «groupe-cible» (dont celle applicable aux «premiers s») 1. Ces systèmes de réductions ont également été modifiés dans le cadre du Tax shift. Nous répondons ci-après, en bref, à 10 questions clés au sujet de ces réductions de cotisations. 1 Qu est-ce que la «réduction structurelle» de cotisations patronales de sécurité sociale? Comment se calcule la «réduction structurelle» de cotisations patronales de sécurité sociale? Que sont les réductions «groupe-cible» de cotisations patronales de sécurité sociale? En quoi consiste la réduction groupe-cible «premiers s»? Les travailleurs visés par les réductions «premiers s» doivent-ils répondre à des conditions particulières? Les réductions «premiers s» sont-elles «nominatives»? A quels critères l «employeur» doit-il répondre pour bénéficier des réductions «premiers s»? Peut-on créer une nouvelle société et/ou transférer du personnel pour bénéficier des réductions «premiers s»? Doit-on engager tout de suite pour bénéficier de l exonération de cotisations à vie pour le premier travailleur engagé? D autres mesures qui incitent à l embauche ont-elles été prévues par le Gouvernement Michel Ier? Attention : les réductions de cotisations peuvent être retenues totalement ou partiellement aux employeurs qui, sans motif légitime, ne respectent pas leurs obligations en matière de paiement des cotisations de sécurité sociale.

2 1 Qu est-ce que la «réduction structurelle» de cotisations patronales de sécurité sociale? La réduction structurelle est une aide fédérale à l emploi, qui s applique de manière générale. En principe, tous les employeurs peuvent en bénéficier à condition que les travailleurs qu ils occupent soient soumis à l ensemble des régimes de sécurité sociale. Toutefois, puisque la plupart des membres du personnel statutaire ou contractuel du secteur public ne sont pas visés par l'ensemble des régimes de sécurité sociale, les employeurs du secteur public sont (en principe) de fait exclus de la réduction structurelle, qui concerne donc essentiellement les employeurs du secteur privé. La réduction structurelle est appliquée sur les cotisations ordinaires patronales de base ; elle ne concerne pas les cotisations patronales «spéciales» (telles que les cotisations au Fonds de fermeture d entreprises) ni les cotisations personnelles (les 13,07%) retenues sur la rémunération des travailleurs. 2 Comment se calcule la «réduction structurelle» de cotisations patronales de sécurité sociale? La réduction structurelle se compose d un montant forfaitaire de base trimestriel et d un éventuel supplément pour les bas et les hauts salaires. Le montant de réduction varie, entre autres, en fonction de la catégorie de base à laquelle l employeur appartient (catégorie 1 (catégorie générale, par défaut), catégorie 2 (Maribel social), catégorie 3 (entreprises de travail adapté)). L illustration (simplifiée) de calcul ci-après tient compte des chiffres applicables au 1 er avril 2016, pour la catégorie 1 (générale). Le forfait de base La réduction s élève à 438,00 EUR par trimestre par travailleur ayant fourni des prestations complètes à temps plein pendant tout le trimestre. Supplément pour les salaires inférieurs à 6.900,00 EUR brut par trimestre La réduction de 438,00 EUR est majorée si le salaire brut à temps plein (S) ne dépasse pas, sur une base trimestrielle, 6.900,00 EUR 2. La réduction de cotisation s'élève pour ces travailleurs à: 438,00 + 0,1369 x (6.900,00 - salaire trimestriel à temps plein du travailleur). Exemple : Un employé travaille tout le trimestre à temps plein et perçoit pour ce trimestre un salaire brut de 4.800,00 EUR. La réduction à laquelle l'employeur a droit pour ce trimestre et pour ce travailleur est de 725,49 EUR ( ,1369 x (6.900, )). 2 Pour déterminer ce salaire, on tient compte de la masse salariale complète de ce trimestre, exception faite des indemnités de rupture, de la prime de fin d'année si elle est payée par un tiers (par exemple, le Fonds de sécurité d'existence), des indemnités pour des heures qui ne sont pas des heures de travail et du pécule simple de sortie payé par un employeur à son ex-travailleur. 2 de 7

3 Supplément pour les salaires supérieurs à ,07 EUR brut par trimestre La réduction de 438,00 EUR est majorée si le salaire brut à temps plein (W) dépasse, sur une base trimestrielle, ,07 EUR 3. La réduction des cotisations s'élève pour ces travailleurs à: 438,00 + 0,06 x (salaire trimestriel brut à temps plein du travailleur ,07) Exemple : Un employé travaille à temps plein tout le trimestre et perçoit pour ce trimestre un salaire brut de ,00 EUR. La réduction à laquelle l'employeur a droit pour ce travailleur s'élève à 713,94 EUR ( ,06 x ( ,07)).c Le Tax shift prévoit des changements destinés à favoriser les employeurs occupant des travailleurs à bas et moyens salaires, comme suit (pour la catégorie 1) 4 : Forfait de base Supplément bas salaires Supplément hauts salaires Avant le 01/04/ ,60 EUR 0,162 x (5.560,49 EUR - salaire de référence du trimestre) 0,06 x (masse salariale du trimestre ,07 EUR) 01/04/ ,00 EUR 0,1369 x (6.900 EUR - salaire de référence du trimestre) 0,06 x (masse salariale du trimestre ,07 EUR) 01/01/ EUR 0,128 x (8.850 EUR - salaire de référence du trimestre) 0 EUR 01/01/2019 0,14 x (9.035 EUR - salaire de référence du trimestre) 0 EUR 3 Que sont les réductions «groupe-cible» de cotisations patronales de sécurité sociale? Outre la réduction structurelle, le législateur a également prévu des réductions dites «groupe-cible». Ces réductions ne s appliquent pas de manière générale. Elles visent à favoriser des employeurs qui engagent des travailleurs répondant aux conditions déterminées d un groupe-cible. Certaines de ces réductions sont de nature fédérale (par exemple : la réduction «premiers s»), tandis que d autres sont de nature régionale (par exemple : les réductions pour les travailleurs âgés ou encore pour les demandeurs d emploi de longue durée). Contrairement à la réduction structurelle, le travailleur compris dans un groupecible ne doit en principe pas être soumis à l ensemble des régimes de sécurité sociale (sauf exception spécifique au groupe-cible concerné). Les réductions «groupe-cible» sont appliquées sur les cotisations ordinaires patronales de base ; elles ne concernent pas les cotisations patronales «spéciales» (telles que les cotisations au Fonds de fermeture d entreprises) ni les cotisations personnelles (les 13,07%) retenues sur la rémunération des travailleurs. 3 Idem que dans la note de bas de page n 2. 4 Chiffres annoncés. Tous les textes légaux au sujet des réductions structurelles ne sont pas encore publiés. 3 de 7

4 En fonction du groupe-cible visé, un montant de réduction forfaitaire (G) est fixé et est octroyé pendant un certain nombre de trimestres. En principe, la réduction structurelle peut être combinée au maximum avec un type de réduction «groupecible». 4 En quoi consiste la réduction groupe-cible «premiers s»? La réduction groupe-cible «premiers s» est une réduction de cotisations patronales destinée à un (nouvel) employeur pour les premiers travailleurs qu ils engagent et pour un certain nombre de trimestres. Ce système a été modifié par le Tax shift. L exonération de cotisations patronales «à vie» pour l du premier travailleur (G7) est présentée comme la mesure phare du Tax shift, mais le Gouvernement Michel 1 er a également prévu 5 de majorer les réductions de cotisations existantes applicables lors de l du deuxième au cinquième travailleur et les a étendues au sixième travailleur, ce qui donne les réductions maximales suivantes pour des prestations à temps plein 6 : Ancien système 2015 Système au 1 er janvier e 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e 1550 EUR 8 trim. x 1000 EUR 400 EUR 1000 EUR 400 EUR 1000 EUR 1000 EUR Aucune cotisation 8 trim. x 400 EUR 400 EUR Exemple : Pour le troisième travailleur qu il engage, l employeur bénéficie d une réduction forfaitaire de (G₁₅) pendant maximum 5 trimestres et de (G₁₆) pendant au maximum 8 trimestres, à prendre dans les 20 trimestres à calculer à partir du 1 er trimestre où l employeur a droit à cette réduction groupe-cible. L employeur stipule lui-même les trimestres pour lesquels il souhaite bénéficier de la réduction pour autant que toutes les conditions soient remplies pour tous les trimestres choisis. Cette réduction est uniquement applicable lorsque trois travailleurs au moins ont été occupés au cours du trimestre, simultanément ou non. 5 Moyennant des mesures transitoires. 6 Cf. les «Instructions» de l ONSS. 4 de 7

5 5 Les travailleurs visés par les réductions «premiers s» doivent-ils répondre à des conditions particulières? Non. Aucune condition particulière ne doit être remplie par le travailleur pour ouvrir le droit à la réduction groupe-cible «premiers s». Le travailleur engagé par un «nouvel employeur» ne doit donc, par exemple, ni être demandeur d'emploi ni être bénéficiaire d'une allocation sociale. Sa qualification n importe pas non plus (il peut s agir d un jeune manœuvre ou d un ingénieur expérimenté). De même, la nature ou la durée du contrat (déterminée ou indéterminée) importe peu. Le travailleur doit cependant prester au minimum 27,5% d'un travailleur occupé à temps plein. 6 Les réductions «premiers s» sont-elles «nominatives»? Non. Les réductions «premiers s» ne sont pas liées à un travailleur particulier. L'employeur peut, chaque trimestre, désigner le travailleur auquel la réduction s'applique (quelle que soit sa fonction, sa rémunération, etc.). Il n'est pas nécessaire que le travailleur qui a ouvert le droit soit encore occupé. Ainsi, si le premier travailleur engagé, pour lequel l exonération de cotisations sociales à vie s applique, démissionne ou est licencié, l employeur peut reporter le bénéfice de la réduction sur n importe quel autre travailleur de l entreprise. 7 A quels critères l «employeur» doit-il répondre pour ouvrir le droit aux réductions «premiers s»? Tout d abord, notons que la mesure n est pas réservée aux sociétés. Elle est accessible également aux indépendants «personne physique». Pour le premier travailleur engagé, l employeur ne peut jamais avoir été soumis à la sécurité sociale des travailleurs salariés ou il doit avoir cessé de l être pendant quatre trimestres consécutifs précédant le trimestre de l 7. Il doit s agir d un nouvel employeur. Pour les travailleurs engagés ensuite (du deuxième au sixième), au moment de l', l'employeur ne peut pas avoir occupé plus d un (respectivement deux, trois, quatre ou cinq) travailleur(s) simultanément au cours des quatre trimestres qui précèdent le trimestre de l'. L'employeur peut par ailleurs bénéficier de la réduction liée à l' d'un deuxième (respectivement un troisième, un quatrième, un cinquième ou un sixième) travailleur si deux (respectivement trois, quatre, cinq ou six) travailleurs au moins sont occupés au cours du trimestre (de manière simultanée ou non). Une période de vingt trimestres est par ailleurs fixée au cours de laquelle la réduction pourra être demandée. 7 Par exception, les apprentis, les travailleurs domestiques, les jeunes jusqu'au 31 décembre de l'année au cours de laquelle ils atteignent l'âge de 18 ans et/ou les travailleurs occasionnels ne sont jamais pris en considération ni pour la détermination de la qualité de «nouvel employeur», ni pour l octroi de la réduction. 5 de 7

6 8 Peut-on créer une nouvelle société et/ou transférer du personnel pour bénéficier des réductions «premiers s»? Les autorités de sécurité sociale seront attentives à ce type de situations (dites «abusives»), en tenant compte notamment de la notion d «unité technique d exploitation». Cela vaut aussi pour la situation où l employeur licencierait un ou des travailleurs qu un autre employeur réengagerait pour bénéficier des réductions. En effet, conformément à la réglementation, le nouveau travailleur engagé (du premier au sixième) ne peut pas remplacer un travailleur qui a été occupé dans la même unité technique d exploitation au cours des quatre trimestres qui précèdent le trimestre de l. Dans ses «Instructions», l ONSS précise qu il est question selon lui de la même unité technique d'exploitation lorsque deux (ou plusieurs) entités juridiques (entreprises, associations, etc.) sont liées par au moins une personne commune (qui peut être un travailleur mais aussi le chef d'entreprise) et ont une base socio-économique commune (bâtiments proches ; activités apparentées ou similaires ; matériel totalement ou partiellement commun ; clientèle). Exemple 8 : L'employeur A engage son premier et son deuxième travailleur en février 2015, ceux-ci ouvrent le droit à la réduction groupe-cible «premiers s» pour le premier et le deuxième travailleur. Le 15 janvier 2016, l'employeur B, qui relève de la même unité technique d'exploitation que l'employeur A, démarre avec un des deux travailleurs de l'employeur A. L'employeur A n'occupe donc plus qu'un seul travailleur pour lequel il continue à bénéficier de la réduction groupe-cible «premiers s» pour le premier travailleur (solde des trimestres qui n'ont pas encore été utilisés, mais alors avec le forfait G7). Par contre, l'employeur B ne peut pas bénéficier de la réduction groupe-cible «premiers s» pour le premier travailleur, parce que son travailleur remplace un travailleur de l'employeur A qui était occupé par ce dernier au cours des quatre trimestres qui précèdent son. L'employeur B ne peut pas bénéficier de la réduction groupecible «premiers s» pour un deuxième travailleur car il occupe seulement un travailleur au cours du premier trimestre Doit-on engager tout de suite pour bénéficier de l exonération de cotisations à vie pour le premier travailleur engagé? Non, mais il faut se décider avant la fin L exonération est en effet valable (uniquement) pour le premier travailleur engagé entre le 1 er janvier 2016 et le 31 décembre D autres mesures qui incitent à l embauche ont-elles été prévues par le Gouvernement Michel Ier? Oui. Le gouvernement Michel 1 er a prévu d autres mesures destinées à réduire les charges sur le travail et à favoriser la création d emplois dans certains secteurs déterminés. Le secteur de l Horeca est ainsi visé, via notamment un traitement (para)fiscal avantageux réservé (à certaines conditions) aux «flexi-jobs» et aux 8 Donné par l ONSS dans ses «Instructions». 6 de 7

7 heures supplémentaires. La dispense de versement de précompte professionnel majorée en cas de travail d équipe ou de nuit constitue un autre exemple de mesure favorable aux employeurs. Nadège Toussaint Claeys & Engels Ce document est destiné à donner une information générale sur les aspects fiscaux et de sécurité sociale du sujet traité. Cependant, ce document ne contient aucune analyse juridique ou avis et ne peut en aucun cas engager la responsabilité de Claeys & Engels. 7 de 7

Suppression des cotisations patronales pour le 1er emploi

Suppression des cotisations patronales pour le 1er emploi Zéro cotisation patronale sur le premier employé LA LIBRE - ANTOINE CLEVERS Publié le dimanche 11 octobre 2015 à 20h23 - Mis à jour le lundi 12 octobre 2015 à 09h02 Une décision "historique", à en croire

Plus en détail

[ ] LA LOI-PROGRAMME PUBLIÉE AU MONITEUR BELGE

[ ] LA LOI-PROGRAMME PUBLIÉE AU MONITEUR BELGE [2015-01-24] LA LOI-PROGRAMME PUBLIÉE AU MONITEUR BELGE La loi-programme du 19 décembre 2014 a été publiée au Moniteur belge du 29 décembre 2014. Dans les paragraphes suivantes, nous vous exposerons certaines

Plus en détail

La norme salariale

La norme salariale 04/04/2017 Journée d étude 23 mars 2017 La Marlagne La norme salariale 2017-2018 Sous-titre In-Sook Rochette Conseiller juridique CESSoC QUIZZ 1 04/04/2017 Quizz A quoi sert la norme salariale? Obliger

Plus en détail

Commission paritaire de l agriculture

Commission paritaire de l agriculture 1440000 Commission paritaire de l agriculture Supplément d ancienneté... 2 Convention collective de travail du 29 juillet 2005 (76.404)... 2 Prime de fin d année... 3 Convention collective de travail du

Plus en détail

Commission paritaire pour les entreprises de valorisation de matières premières de récupération Récupération de chiffons

Commission paritaire pour les entreprises de valorisation de matières premières de récupération Récupération de chiffons Commission paritaire pour les entreprises de valorisation de matières premières de récupération 1420200 Récupération de chiffons Salaires horaires (travail à la pièce/ supplément pour le travail en équipe

Plus en détail

2. Un nouveau droit à des vacances supplémentaires en cas de début ou de reprise d activité

2. Un nouveau droit à des vacances supplémentaires en cas de début ou de reprise d activité VACANCES SUPPLÉMENTAIRES EN CAS DE DÉBUT OU DE REPRISE D ACTIVITÉ (VACANCES EUROPÉENNES ) 1. Mise en demeure européenne Le 24 novembre 2011, la Commission européenne a notifié à la Belgique une mise en

Plus en détail

Les aides à l emploi Check List

Les aides à l emploi Check List Les aides à l emploi Check List Décembre 2015 Depuis le 01/07/2014 certaines aides, auparavant fédérales, ont été régionalisées (ex. RGC travailleurs âgés, RGC activa ). Il est possible, qu à l avenir,

Plus en détail

Les éco-chèques sont soumis à une règlementation spécifique tant sur le plan fiscal que sur le plan de la sécurité sociale.

Les éco-chèques sont soumis à une règlementation spécifique tant sur le plan fiscal que sur le plan de la sécurité sociale. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Janvier 2016 Sujet : Les éco-chèques Les employeurs ont, depuis 2009, la possibilité

Plus en détail

Les nouvelles mesures sociales dans le secteur HORECA

Les nouvelles mesures sociales dans le secteur HORECA Les nouvelles mesures sociales dans le secteur HORECA Projet de loi «portant des dispositions sociales diverses» du 14 août 2015 : Mise en place d un régime de réduction des charges complémentaires pour

Plus en détail

Nouveautés s au

Nouveautés s au Les réductions r ONSS Nouveautés s au 01.01.2004 02.02.2009 Marianne Cranshoff Responsable études juridiques UCM Secrétariat social 1 Combien vous coûte un travailleur salarié? 2 Parler en «salaire brut»

Plus en détail

Commerce du bois

Commerce du bois Commission paritaire pour l industrie du bois 1250300 Commerce du bois Prime d'ancienneté... 2 Convention collective de travail du 22 juin 2009 (94.291)... 2 Eco-chèques... 3 Convention collective de travail

Plus en détail

Dr. Koen Vleminckx. FPS Sécurité Sociale. DG Appui Stratégique. l Expérience belge en matière de financement du système de retraite

Dr. Koen Vleminckx. FPS Sécurité Sociale. DG Appui Stratégique. l Expérience belge en matière de financement du système de retraite Dr. Koen Vleminckx FPS Sécurité Sociale DG Appui Stratégique l Expérience belge en matière de financement du système de retraite Alger, 8-9 Novembre 2008 Financement par cotisations 1 Employés et ouvriers

Plus en détail

Introduction au Maribel social

Introduction au Maribel social Introduction au Maribel social Le Maribel Kesako? Mesure pour l emploi OBJECTIF: intervention financière pour la création d emplois supplémentaires 2 Base légale A.R. du 18 juillet 2002 portant des mesures

Plus en détail

La prépension conventionnelle. Note au Comité permanent du 20 mai 2010

La prépension conventionnelle. Note au Comité permanent du 20 mai 2010 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl La prépension conventionnelle Note au Comité permanent du 20 mai 2010 I. Notion La prépension conventionnelle est un régime qui permet à un travailleur âgé

Plus en détail

La réduction Fillon. Services prestataires et personnel permanent des services mandataires

La réduction Fillon. Services prestataires et personnel permanent des services mandataires La Fillon Services prestataires et personnel permanent des services mandataires Objectifs : - Rappeler les règles de calcul. - Donner des exemples de calculs mensuels et de régularisation annuelle. - Donner

Plus en détail

MONTANTS SOCIAUX AU 1 ER JANVIER 2014

MONTANTS SOCIAUX AU 1 ER JANVIER 2014 LOI SUR LES CONTRATS DE TRAVAIL Pour l'ouvrier Clause de non-concurrence 32.886,00 39.422,00 Clause d'écolage 32.886,00 Pour l'employé Clause de non-concurrence 32.886,00 65.771,00 Clause d'arbitrage 65.771,00

Plus en détail

Un plan d embauche massif pour les jeunes et les demandeurs d emploi âgés dès le 1 er janvier

Un plan d embauche massif pour les jeunes et les demandeurs d emploi âgés dès le 1 er janvier Le 23 décembre 2009 Un plan d embauche massif pour les jeunes et les demandeurs d emploi âgés dès le 1 er janvier 1. Introduction Sur la base du nombre de demandeurs d emploi indemnisés publié par l Onem

Plus en détail

Chiffres usuels Les modifications pour 2012

Chiffres usuels Les modifications pour 2012 Chiffres usuels Les modifications pour 2012 SMIC et minimum garanti Le SMIC passe de 9,19 /heure au 1 er décembre 2011, à 9,22 au 1 er janvier 2012, soit un montant mensuel brut base 151,67 de 1398,40

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN

Plus en détail

MONTANTS SOCIAUX AU 1 ER JANVIER 2013

MONTANTS SOCIAUX AU 1 ER JANVIER 2013 LOI SUR LES CONTRATS DE TRAVAIL Pour l'ouvrier Clause de non-concurrence 32.254,00 38.665,00 Clause d'écolage 32.254,00 Pour l'employé Clause d'essai 38.665,00 Préavis et contre-préavis 32.254,00 64.508,00

Plus en détail

Les aides à l emploi Check List

Les aides à l emploi Check List Les aides à l emploi Check List Mai 215 Depuis le 1/7/214 certaines aides, auparavant fédérales, ont été régionalisées (ex. RGC travailleurs âgés, RGC activa ). Il est possible qu à l avenir ces aides

Plus en détail

IHK-Infos 09/2013 Seite 59

IHK-Infos 09/2013 Seite 59 11.6. Exonération des indemnités de licenciement Exonération partielle des indemnités de dédit et des rémunérations obtenues pour une activité exercée pendant la période de préavis. I. Introduction 1.

Plus en détail

CIRCULAIRE. Cotisations sociales : premier trimestre 2016

CIRCULAIRE. Cotisations sociales : premier trimestre 2016 Anneleen Bettens Conseiller Emploi & sécurité sociale T +32 2 515 09 27 F +32 2 515 09 13 ab@vbo-feb.be CIRCULAIRE Cotisations sociales : premier trimestre 2016 12 janvier 2016 FEB ASBL - Rue Ravenstein

Plus en détail

Barèmes de précompte professionnel à partir du 1 er janvier 2015

Barèmes de précompte professionnel à partir du 1 er janvier 2015 Barèmes de précompte professionnel à partir du 1 er janvier 2015 Les barèmes ci-dessous sont d application pour les salaires payés par mois. Imposable : Salaire brut - cotisations personnelles O.N.S.S.

Plus en détail

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon'

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon' ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/2009.5 Réduction dite 'Fillon' Tout salarié relevant à titre obligatoire du régime d'assurance chômage peut ouvrir droit à cet allégement, quelles que soient la forme ou la

Plus en détail

Commission paritaire pour employés de l industrie chimique

Commission paritaire pour employés de l industrie chimique 2070000 Commission paritaire pour employés de l industrie chimique Contrats de travail à durée déterminée successifs... 2 Convention collective de travail du 12 juillet 2007 (84.936)... 2 Traitement minimum

Plus en détail

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle?

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? ACTIVITE PARTIELLE 2016_DJEF_05 Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? L entreprise doit être contrainte de suspendre temporairement son activité ou de réduire les heures de travail

Plus en détail

A V I S N Séance du mardi 19 juillet

A V I S N Séance du mardi 19 juillet A V I S N 1.989 ----------------------- Séance du mardi 19 juillet 2016 ------------------------------------------ Projet d arrêté royal portant exécution de la loi du 16 novembre 2015 portant des dispositions

Plus en détail

VRP : un statut particulier

VRP : un statut particulier VRP : un statut particulier Article juridique publié le 16/12/2012, vu 1944 fois, Auteur : Xavier Berjot OCEAN Avocats 1. Définition du VRP Selon l article L. 7311-3 du Code du travail, est VRP toute personne

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL «PREPENSION» (CADRES)

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL «PREPENSION» (CADRES) CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL «PREPENSION» (CADRES) Entre AMP SA, enregistrée sous le numéro d'entreprise BE 0403.482.188, sise Route de Lennik, 451 à 1070 Anderlecht et représentée par : - Dirk Van

Plus en détail

1. Les dépassements fiscalement attractifs

1. Les dépassements fiscalement attractifs AVANTAGE FISCAL POUR LES HEURES SUPPLEMENTAIRES ET LES HEURES COMPLEMENTAIRES SECTORIELLES (AR 213) Les heures supplémentaires et les heures complémentaires sectorielles (AR 213) bénéficient d'un traitement

Plus en détail

1.1. La condition d emploi de salariés ouvrant droit à l allégement «35 heures»

1.1. La condition d emploi de salariés ouvrant droit à l allégement «35 heures» Fiche n 4 Phase de transition : Calcul de la réduction du er juillet 2003 au 30 juin 2005 La réduction est calculée selon des modalités particulières pour les rémunérations versées du er juillet 2003 au

Plus en détail

Commission paritaire pour les entreprises de travaux techniques agricoles et horticoles. Prime d'ancienneté... 2

Commission paritaire pour les entreprises de travaux techniques agricoles et horticoles. Prime d'ancienneté... 2 1320000 Commission paritaire pour les entreprises de travaux techniques agricoles et horticoles Prime d'ancienneté... 2 Convention collective de travail du 7 décembre 2007 (86.643)... 2 Indemnités aux

Plus en détail

Réduction de 400 par trimestre durant 13 trimestres

Réduction de 400 par trimestre durant 13 trimestres Pour le 1 er travailleur Pour le 2 ème travailleur Pour le 3 ème travailleur Réduction de 1000 par trimestre durant 5 trimestres Réduction de 400 par trimestre durant 13 trimestres Réduction de 400 par

Plus en détail

- un jour = un jour, peu importe le nombre d heures de prestations ;

- un jour = un jour, peu importe le nombre d heures de prestations ; Ouvriers et employés de l industrie hôtelière (HORECA) Commission paritaire 302 Mise à jour: septembre 2013 - doc. n 204 Travailleurs extras Attention! A partir du 1 er octobre 2013, d importantes nouveautés

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/005 DÉLIBÉRATION N 09/004 DU 13 JANVIER 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CONTENUES

Plus en détail

Précompte professionnel. à partir du 1 janvier 2017

Précompte professionnel. à partir du 1 janvier 2017 Précompte professionnel à partir du 1 janvier 2017 E.R. : Mario Coppens, Boulevard Baudouin 8, 1000 Bruxelles. 2017/01 Précompte professionnel à partir du 1er janvier 2017 Les barèmes du précompte professionnel

Plus en détail

Recherche, innovation et droit du travail : quels sont les grands points d attention?

Recherche, innovation et droit du travail : quels sont les grands points d attention? Les points sur les i Recherche, innovation et droit du travail : quels sont les grands points d attention? Noël LAMBERT et Olivier RIJCKAERT Avocats, cabinet Field Fisher Waterhouse Avec le soutien de

Plus en détail

Tableau comparatif contrat d apprentissage contrat de professionnalisation

Tableau comparatif contrat d apprentissage contrat de professionnalisation Tableau comparatif contrat d apprentissage contrat de professionnalisation Objectif du contrat Dispositif de formation initiale CONTRAT D APPRENTISSAGE Objet : acquisition d une formation théorique et

Plus en détail

Accord National pour employés (CP 207)

Accord National pour employés (CP 207) Accord National 2015-2016 pour employés (CP 207) CCT conclue le 16 juin 2015 au sein de la Commission Paritaire pour employés de l industrie chimique relative à l Accord National 2015-2016 Préambule Considérant

Plus en détail

CIRCULAIRE. Cotisations sociales : premier trimestre 2017

CIRCULAIRE. Cotisations sociales : premier trimestre 2017 Anneleen Bettens Conseiller Emploi & sécurité sociale T +32 2 515 09 27 F +32 2 515 09 13 ab@vbo-feb.be CIRCULAIRE Cotisations sociales : premier trimestre 2017 17 janvier 2017 FEB ASBL - Rue Ravenstein

Plus en détail

UN REGIME D'INDEMNITE COMPLEMENTAIRE POUR CERTAINS TRAVAIL- LEURS AGES, EN CAS DE REDUCTION DES PRESTATIONS DE TRA-

UN REGIME D'INDEMNITE COMPLEMENTAIRE POUR CERTAINS TRAVAIL- LEURS AGES, EN CAS DE REDUCTION DES PRESTATIONS DE TRA- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 55 DU 13 JUILLET 1993 INSTITUANT UN REGIME D'INDEMNITE COMPLEMENTAIRE POUR CERTAINS TRAVAIL- LEURS AGES, EN CAS DE REDUCTION DES PRESTATIONS DE TRA- VAIL A MI-TEMPS,

Plus en détail

1 Contrat de Professionnalisation : Caractéristiques

1 Contrat de Professionnalisation : Caractéristiques 1 Contrat de Professionnalisation : Caractéristiques Son objectif est de permettre à des employés ou à des jeunes d acquérir une qualification professionnelle et de favoriser leur insertion ou réinsertion

Plus en détail

Les aides à l embauche

Les aides à l embauche Les aides à l embauche Définition. L'État a mis en place plusieurs dispositifs d'aide à l'emploi afin de favoriser l'embauche des publics rencontrant des difficultés d'insertion (demandeurs d'emploi, bénéficiaires

Plus en détail

La réduction de l'horaire de travail

La réduction de l'horaire de travail Département Office La réduction de l'horaire de travail Jean-Olivier Maeder responsable bureau emplois-entreprises 27 mars 2009 petit-déjeuner des PME et des start-up Département Office 27.03.2009 - Page

Plus en détail

Protocole d'accord du 8 mai traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Protocole d'accord du 8 mai traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Protocole d'accord 2017-2018 du 8 mai 2017 traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Plus en détail

Newsletter : Tax shift : conséquences fiscales. employeurs. et parafiscales pour les employeurs. Contenu. Février 2016.

Newsletter : Tax shift : conséquences fiscales. employeurs. et parafiscales pour les employeurs. Contenu. Février 2016. Newsletter : Tax shift : conséquences fiscales et parafiscales pour les employeurs employeurs Février 2016 Contenu 1 Dispositions sociales... 2 1.1 Réduction des s sociales des travailleurs indépendants...

Plus en détail

Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2016

Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2016 Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2016 Cet inventaire des principales mesures en faveur de l emploi est une photographie à un moment bien précis et est en perpétuel mouvement. Il est

Plus en détail

COMMUNICATION 2014/5bis

COMMUNICATION 2014/5bis COMMUNICATION 2014/5bis Madame Monsieur le Gouverneur Bourgmestre Président de CPAS Président de l'intercommunale Président du Collège de police service Sécurité Sociale date 04/06/2014 votre correspondant

Plus en détail

Pensions Situation au 20 janvier

Pensions Situation au 20 janvier Pensions Situation au 20 janvier 2012 Certains éléments de la législation sur les pensions ont été adaptés récemment. Vous trouverez un aperçu de la nouvelle réglementation telle qu'elle a été publiée

Plus en détail

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTITUTION PUBLIQUE DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS O N S S Trimestre : 2014-01 Les réductions de cotisations Table des matières

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES

Plus en détail

CONCERNANT L'INFORMATION ET LA CONCERTATION SUR LES CONSEQUENCES SOCIALES DE L'INTRODUCTION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

CONCERNANT L'INFORMATION ET LA CONCERTATION SUR LES CONSEQUENCES SOCIALES DE L'INTRODUCTION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 39 DU 13 DECEMBRE 1983 CONCERNANT L'INFORMATION ET LA CONCERTATION SUR LES CONSEQUENCES SOCIALES DE L'INTRODUCTION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ---------------------------

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES CE DOCUMENT N A PAS VALEUR DE CONSULTATION JURIDIQUE ET CHAQUE CLUB EST INVITE A CONSULTER SON CONSEIL JURIDIQUE POUR SON CAS PARTICULIER. QU

Plus en détail

Chômage partiel. Résumé du projet. Projet No 106/ novembre 2016

Chômage partiel. Résumé du projet. Projet No 106/ novembre 2016 Projet No 106/2016-2 30 novembre 2016 Chômage partiel Résumé du projet Projet de loi portant modification des articles L.511-5, L.511-7, L.511-12 et L.631-2 du Code du travail 2/5 1. Domaine d intervention

Plus en détail

2. Allocations d orphelins (article 50bis): par enfant 320, Supplément pour les familles monoparentales (article 41) par enfant 21,22

2. Allocations d orphelins (article 50bis): par enfant 320, Supplément pour les familles monoparentales (article 41) par enfant 21,22 Prestations familiales (barèmes en vigueur au 1 er septembre 2008 - montants mensuels exprimés en EUR) I. Lois coordonnées relatives aux allocations familiales pour travailleurs salariés 1. Allocations

Plus en détail

Table des matières. Contrat a durée indéterminée. 3. Contrat a durée déterminé 3. Contrat intermittent. 3. Contrat saisonnier-cdd-successif.

Table des matières. Contrat a durée indéterminée. 3. Contrat a durée déterminé 3. Contrat intermittent. 3. Contrat saisonnier-cdd-successif. Table des matières Les revenus, contrat individuel de travail. 3 Définition 3 La forme 3 Condition de validité 3 Principales obligations de l employeur 3 Principales obligation du salarié 3 Durée du contrat.

Plus en détail

Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017

Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017 Indexation Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017 On trouvera ci-dessous les plafonds indexés applicables aux impôts sur les revenus pour l exercice

Plus en détail

Primes d'équipes Convention collective de travail du 1er juillet 2013 ( ) Prime de "Sainte-Barbe"... 4

Primes d'équipes Convention collective de travail du 1er juillet 2013 ( ) Prime de Sainte-Barbe... 4 1020500 Commission paritaire de kaolin et de sable exploitées à ciel ouvert dans les provinces du Brabant wallon, de Hainaut, de Liège, de Luxembourg et de Namur Primes d'équipes... 2 Convention collective

Plus en détail

1 sur :45

1 sur :45 1 sur 8 16.03.2013 15:45 Accueil Textes codifiés Textes non codifiés Recherche Accueil > Textes non codifiés > Loi Loi n. 619 du 26/07/1956 fixant le régime des congés payés annuels Article 1er.- ( Loi

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE

JOURNEE DE SOLIDARITE JOURNEE DE SOLIDARITE Depuis la loi du 30 juin 2004, la journée de solidarité sert à financer les actions en faveur de l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle se traduit par

Plus en détail

Journée du Payroll Octobre 2015

Journée du Payroll Octobre 2015 Journée du Payroll Octobre 2015 RCC Alexandra Vancaeneghem Qu est-ce qu un RCC? PREPENSION = REGIME DE CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE Vous dépendez de la CP 200, Liliane remplit-elle les conditions?

Plus en détail

Papiers peints. Primes d'équipes Convention collective de travail du 25 mai 2007 (83.174)... 6

Papiers peints. Primes d'équipes Convention collective de travail du 25 mai 2007 (83.174)... 6 Commission paritaire de la transformation du papier et du carton 1360003 Papiers peints Primes d'équipes... 2 Convention collective de travail du 25 mai 2007 (83.174)... 2 Surcharges pour heures supplémentaires...

Plus en détail

Le départ en retraite

Le départ en retraite Le départ en retraite Lois de financement de la Sécurité Sociale pour 2010, 2011 et 2012 Articles L1237-4 à L1237-10 du Code du travail Cette fiche traite du départ en retraite à l initiative du salarié

Plus en détail

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 22 JANVIER Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012.

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 22 JANVIER Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012. Point de vue d experts LETTRE SOCIALE N 22 JANVIER 2012 Ce numéro spécial est dédié à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) pour 2012. Nous vous commentons ses principales mesures : - La

Plus en détail

Contrat unique d insertion

Contrat unique d insertion Fiche Pratique DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le Contrat initiative emploi (CIE) Qu'est-ce qu'un contrat initiative emploi? Quels employeurs? Quel type de contrat? Quel financement du

Plus en détail

Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME?

Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME? Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME? Source : UNIZO et FEB Le gouvernement a conclu un accord relatif au Tax shift. Quelles en sont les conséquences concrètes pour vous en

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 63 DU 5 MARS 1997 RELATIVE A L'OCTROI EN 1997 ET 1998 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 63 DU 5 MARS 1997 RELATIVE A L'OCTROI EN 1997 ET 1998 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 63 DU 5 MARS 1997 RELATIVE A L'OCTROI EN 1997 ET 1998 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE EGALE AU DOUBLE PECULE DU TROISIEME JOUR DE LA QUATRIEME SEMAINE DE VACANCES ------------

Plus en détail

FICHES FISCALES. Mise à jour du SPF FINANCES - TRESORERIE SERVICE PAIEMENTS TRAITEMENTS & PENSIONS AVENUE DES ARTS, BRUXELLES

FICHES FISCALES. Mise à jour du SPF FINANCES - TRESORERIE SERVICE PAIEMENTS TRAITEMENTS & PENSIONS AVENUE DES ARTS, BRUXELLES FICHES FISCALES 2008 Mise à jour du 08-05-2008 SPF FINANCES - TRESORERIE SERVICE PAIEMENTS TRAITEMENTS & PENSIONS AVENUE DES ARTS, 30 1040 BRUXELLES www.traitements.fgov.be TABLE DES MATIERES 1. Fiche

Plus en détail

Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les CG

Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les CG Réponses aux questions les plus fréquemment posées par les CG Exonération des charges Dans certains cas, les employeurs peuvent bénéficier de l exonération des cotisations patronales de Sécurité sociale

Plus en détail

Convention collective de travail relative. à la prépension à temps plein

Convention collective de travail relative. à la prépension à temps plein 1 0-11- 2005 nteisfm.-énreqistr. 1 0-11- 2005 %-tô i Sous-Con mission Paritaire du Transport Urbain et Régional NR N de la Région Wallonne Convention collective de travail relative à la prépension à temps

Plus en détail

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER légal PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER Contribution patronale destinée au financement des organisations syndicales Assujettis : employeurs de droit privé

Plus en détail

Sommaire : La législation du contrat de travail... 2 La rémunération de l apprenti... 4 Aides à l embauche d un apprenti... 5.

Sommaire : La législation du contrat de travail... 2 La rémunération de l apprenti... 4 Aides à l embauche d un apprenti... 5. Sommaire : La législation du contrat de travail... 2 La rémunération de l apprenti... 4 Aides à l embauche d un apprenti... 5 Page 1 La législation du contrat de travail Les objectifs Le contrat d apprentissage

Plus en détail

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires > La déduction forfaitaire patronale est applicable au titre des seules heures supplémentaires, elle ne s applique pas aux heures complémentaires. Les heures supplémentaires sont : les heures effectuées

Plus en détail

Commission paritaire pour employés de l industrie chimique

Commission paritaire pour employés de l industrie chimique 2070000 Commission paritaire pour employés de l industrie chimique Contrats de travail à durée déterminée successifs... 2 Convention collective de travail du 12 juillet 2007 (84.936)... 2 Système de rémunération

Plus en détail

P A I E M E N T DU P E C U L E DE V A C A N C E S C O N S T R U C T I O N 2008

P A I E M E N T DU P E C U L E DE V A C A N C E S C O N S T R U C T I O N 2008 P A I E M E N T DU P E C U L E DE V A C A N C E S C O N S T R U C T I O N 2008 A. MODE DE PAIEMENT DU PECULE DE VACANCES Le pécule de vacances se paie par virement. B. CALCUL GENERAL DU PECULE DE VACANCES

Plus en détail

Convention collective nationale des cadres et agents de maîtrise de la distribution des films de l'industrie cinématographique du 30 juin 1976

Convention collective nationale des cadres et agents de maîtrise de la distribution des films de l'industrie cinématographique du 30 juin 1976 Convention collective nationale des cadres et agents de maîtrise de la distribution des films de l'industrie cinématographique du 30 juin 1976 IDCC : - N de brochure : Sommaire Durée Droit syndical. -

Plus en détail

Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2017

Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2017 Inventaire des principales mesures d aide à l emploi 2017 Cet inventaire des principales mesures en faveur de l emploi est une photographie à un moment bien précis et est en perpétuel mouvement. Il est

Plus en détail

ANNEXE 3. Les différents systèmes de formation en alternance en Belgique - Extrait du rapport du Conseil National du Travail -12 février 1998.

ANNEXE 3. Les différents systèmes de formation en alternance en Belgique - Extrait du rapport du Conseil National du Travail -12 février 1998. ANNEXE 3 Les différents systèmes de en alternance en - Extrait du rapport du Conseil National du Travail -12 février 1998. 48 TABLEAU RÉCAPITULATIF DES SYSTEMES DE FORMATION EN ALTERNANCE DES JEUNES EN

Plus en détail

Version du PARTIE V Titre III Chapitre I Pécule de vacances Table des matières

Version du PARTIE V Titre III Chapitre I Pécule de vacances Table des matières Version du 03-09-2014 PARTIE V Titre III Chapitre I Pécule de vacances Table des matières 1. Tableau récapitulatif 2. Bases légales et réglementaires 3. Bénéficiaires 4. Définition 4.1 Généralités 4.2

Plus en détail

Accord National pour ouvriers (CP 116)

Accord National pour ouvriers (CP 116) Accord National 2009-2010 pour ouvriers (CP 116) CCT conclue le 1 er avril2009 au sein de la Commission Paritaire de l'industrie chimique relative à l'accord National 2009-2010 Champ d'application Article

Plus en détail

RELATIVE A L'OCTROI EN 1995 ET 1996 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE EGALE AU DOUBLE PECULE DU TROISIEME JOUR DE LA QUATRIEME SEMAINE DE VACANCES

RELATIVE A L'OCTROI EN 1995 ET 1996 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE EGALE AU DOUBLE PECULE DU TROISIEME JOUR DE LA QUATRIEME SEMAINE DE VACANCES CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 59 DU 20 DECEMBRE 1994 RELATIVE A L'OCTROI EN 1995 ET 1996 D'UNE INDEMNITE COMPLEMENTAIRE EGALE AU DOUBLE PECULE DU TROISIEME JOUR DE LA QUATRIEME SEMAINE DE VACANCES

Plus en détail

B. CALCUL GENERAL DU PECULE DE VACANCES POUR LES OUVRIERS ET APPRENTIS

B. CALCUL GENERAL DU PECULE DE VACANCES POUR LES OUVRIERS ET APPRENTIS P A I E M E N T D U P E C U L E D E V A C A N C E S C O N S T R U C T I O N 2 0 1 2 A. MODE DE PAIEMENT DU PECULE DE VACANCES Le pécule de vacances se paie par virement. Le paiement par chèque n est possible

Plus en détail

Les aides à l embauche en alternance

Les aides à l embauche en alternance Les aides à l embauche en alternance En résumé Aides supprimées : Les contrats de professionnalisation conclus avec les jeunes de moins de 26 ans n ouvrent plus droit depuis le 1er janvier 2008 à l exonération

Plus en détail

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTITUTION PUBLIQUE DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS O N S S Trimestre : 2011-02 Les réductions de cotisations Table des matières

Plus en détail

Lesalariéadroitàuncongédedeuxjoursetdemiouvrablesparmoisdetravaileffectifchezle même employeur.

Lesalariéadroitàuncongédedeuxjoursetdemiouvrablesparmoisdetravaileffectifchezle même employeur. Le juge judiciaire peut notamment ordonner la fermeture le dimanche du ou des établissements concernés. Il peut assortir sa décision d'une astreinte liquidée au profit du Trésor. Chapitre V: Dispositions

Plus en détail

CALCUL DE LA REMUNERATION D UN APPRENTI ET SIMULATION AIDE CNDS EX AQUITAINE

CALCUL DE LA REMUNERATION D UN APPRENTI ET SIMULATION AIDE CNDS EX AQUITAINE CALCUL DE LA REMUNERATION D UN APPRENTI ET SIMULATION AIDE CNDS EX AQUITAINE Quel est le salaire de l apprenti? Sous réserve de dispositions contractuelles ou conventionnelles plus favorables, l apprenti

Plus en détail

CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE. L essentiel

CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE. L essentiel L essentiel N 82 - SOCIAL n 40 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 20 mai 2009 ISSN 1769-4000 CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE Comme le gouvernement

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES AIDES À L'EMBAUCHE ET À L'EMPLOI?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES AIDES À L'EMBAUCHE ET À L'EMPLOI? QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES AIDES À L'EMBAUCHE ET À L'EMPLOI? Les dispositifs d'aide à l'embauche et à l'emploi Introduction Si certains dispositifs préexistaient, les grandes réformes en 2009, occasionnées

Plus en détail

Version du Partie V Titre I Chapitre VI Allocation de formateur Table des matières

Version du Partie V Titre I Chapitre VI Allocation de formateur Table des matières Version du 19-05-2017 Partie V Titre I Chapitre VI Allocation de formateur Table des matières 1. Tableau récapitulatif 2. Base légale et réglementaire 3. Bénéficiaires 4. Conditions 5. Montant 6. Caractéristiques

Plus en détail

Conséquences du franchissement du seuil des 20 salariés

Conséquences du franchissement du seuil des 20 salariés Mise à jour du 22 novembre 2010 Conséquences du franchissement du seuil des 20 salariés Mise en garde : ce mémo présente les règles légales applicables à la date de mise à jour inscrite ci-dessus, cependant,

Plus en détail

Flash Information Protection Sociale

Flash Information Protection Sociale Flash Information Protection Sociale 10 décembre 2009 Les modalités de la mise à la retraite et du départ volontaire à la retraite Au regard de la législation actuelle applicable, à partir du 1 er janvier

Plus en détail

Connaissez-vous le régime social 2017 des indemnités de licenciement exonérées d impôt sur le revenu?

Connaissez-vous le régime social 2017 des indemnités de licenciement exonérées d impôt sur le revenu? Connaissez-vous le régime social 2017 des indemnités de licenciement exonérées d impôt sur le revenu? Publié le 06 mars 2017 - Dernière mise à jour le 29 septembre 2017 FICHE PRATIQUE Il est fréquent que

Plus en détail

Effets de seuils d effectifs

Effets de seuils d effectifs 2016 : les nouvelles mesures sociales pour les entreprises Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 04/01/2016 Dernière mise à jour de la fiche : 04/01/2016

Plus en détail

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hôtellerie de Plein Air

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hôtellerie de Plein Air Formations en Alternance BACHELOR TOURISME Spécialisation Hôtellerie de Plein Air Guide pratique sur les Contrats de Professionnalisation GROUPE SUP DE CO LA ROCHELLE Le Contrat de Professionnalisation

Plus en détail

AIDE A L EMBAUCHE POUR LES MOINS DE 26 ANS DANS LES TPE

AIDE A L EMBAUCHE POUR LES MOINS DE 26 ANS DANS LES TPE N 48 - SOCIAL n 17 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 06 mars 2012. ISSN 1769-4000 AIDE A L EMBAUCHE POUR LES MOINS DE 26 ANS DANS LES TPE L essentiel Conformément aux annonces du Président

Plus en détail

Les Aides à l emploi en Région bruxelloise : 255 millions recentrés sur les Bruxellois

Les Aides à l emploi en Région bruxelloise : 255 millions recentrés sur les Bruxellois Dossier de Presse 7 juin 2017 Les Aides à l emploi en Région bruxelloise : 255 millions recentrés sur les Bruxellois Didier Gosuin Ministre bruxellois de l Economie, de l Emploi et de la Formation professionnelle

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV Les principales mesures de la loi du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat La loi n 2008-11 du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat prévoit trois mesures principales : - le rachat

Plus en détail