Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles"

Transcription

1 Le système nerveux : fonctions motrices et sensorielles La fonction de relation de l organisme avec l extérieur est assurée par le système nerveux et l appareil locomoteur. I L organisation du système nerveux. I 1 Organisation générale. Le système nerveux comprend le système nerveux cérébro-spinal et le système nerveux végétatif. Ces deux systèmes fonctionnent en liaison, l un avec l autre. I 2 Les éléments du système nerveux Les neurones. Les cellules nerveuses sont les neurones. Ils sont formé d un corps cellulaire (contient noyau et cytoplasme), d un axone (peut être long et est recouvert d une gaine de substance blanche, la myéline.) et de dendrites (ramifications par lesquelles les neurones s articulent entre eux). 1

2 Les neurones sont des cellules excitables et qui sont conductibles (transmettent les influx nerveux). Caractéristiques Rôles Les neurones sont des cellules très spécialisées qui ont perdu le pouvoir de se diviser. Un neurone détruit n est pas remplacer par un autre neurone. A sa naissance, l homme en possède environ 150 milliards. Cependant, à partir de 20 ans, une partie des neurones est progressivement détruite (vieillissement). Ils transmettent l influx nerveux. Ce flux d information circule sous forme de signaux électriques. Il circule toujours du corps cellulaire vers l axone. Il circule de neurone à neurone par l intermédiaire de synapses. A ce niveau des substances chimiques (neurotransmetteurs) permettent le passage de l influx. 2

3 1 2 2 Le système nerveux cérébro-spinal. - L encéphale : L encéphale présente une masse de 1300g environ. Il se trouve dans la boite crânienne. Les os du crane le protège des chocs et les méninges (3 membranes qui l entourent) le protègent tout en ayant un rôle nourricier. L encéphale comprend : - Le cerveau : Il est constitué de deux hémisphères cérébraux (gauche et droit) séparé par un sillon. Ils présentent de nombreux plis, les circonvolutions. La zone externe est le cortex constitué de substance grise (corps cellulaires des neurones). La zone interne est constituée de substance blanche (axones des neurones). - Le cervelet présente des plis plus fins. Il joue un rôle essentiel dans le contrôle de l équilibre et la coordination des mouvements. - Le bulbe rachidien assure le contrôle des appareils respiratoire, circulatoire et digestif. 3

4 - La moelle épinière : Elle prolonge le cerveau dans le canal rachidien (cavité centrale de la colonne vertébrale). Sa longueur est d environ 50cm et un diamètre de 1 cm. Elle est protégée par les vertèbres et les méninges. Cette moelle épinière comporte deux zones. Une zone externe constituée de substance blanche, et une zone interne formée de substance grise. Sa fonction est de transmettre l influx nerveux entre le cerveau et le reste du corps, mais aussi d assurer le contrôle des reflexes (réactions involontaires). - Les nerfs : Ils sont constitués de fibres nerveuses. Une gaine de myéline les entoure. L ensemble est protégé par une gaine de tissu conjonctif. Les nerfs relient les centres nerveux aux muscles et aux organes des sens. Fig. 7bis : coupe transversale d un nerf 4

5 Les nerfs peuvent être : - Nerf sensitif : conduit l influx nerveux d un organe vers un centre nerveux. - Nerf moteur : conduit l influx nerveux d un centre nerveux vers un muscle. - Nerf mixte : est à la fois moteur et sensitif. De l encéphale partent 12 paires de nerfs crâniens et de la moelle épinière partent 31 paires de nerfs rachidiens Le système nerveux végétatif. Il correspond à des chaines de ganglions reliées à la moelle épinière et situées de part et d autre de la colonne vertébrale. Ce système nerveux végétatif n est pas sous le contrôle de la volonté. C est un système de contrôle de l activité nerveuse inconsciente des fonctions végétatives affectées à l entretien de la vie. Il comprend le système nerveux orthosympathique (augmente les dépenses de l organisme pour répondre aux stimulations de l environnement) et le système nerveux parasympathatique (diminue les dépenses de l organisme). II Activité reflexes et activité volontaire. II 1 Acte volontaire et acte reflexe. 5

6 II 2 Les réflexes. Un reflexe est une action motrice ou sécrétrice indépendante de notre volonté. C est une réponse invariable et automatique de l organisme. - Vous fermez les yeux lorsque quelque chose s approche vivement du visage. - Vous retirez votre main entrée en contact avec un objet chaud. - Vous sécrétez de la salive si vous restez la bouche ouverte. Exemple : un chat vous griffe la main droite, vous la retirez rapidement. 6

7 II 3 L activité volontaire. C est la possibilité d effectuer volontairement des mouvements. Pour comprendre le principe de l activité volontaire, prenons un exemple. Ex : Vous voyez un chat et voulez le caresser avec votre main droite. - Vous voyez le chat (sensibilité consciente). - De l aire visuelle du cerveau partent des influx nerveux qui stimulent la zone motrice du cortex constituée de substance grise. - De cette zone naît l ordre d avancer la main droite. - Des influx moteurs partent de la zone motrice (de l hémisphère gauche pour un droitier), passent par la moelle épinière, suivent les nerfs moteurs puis arrivent jusqu aux muscles de l épaule, du bras et de la main droite qui, alors, caresse le chat. Notons que le cervelet assure la coordination des mouvements. III L activité sensorielle. Les sensations peuvent être visuelles, olfactives, gustatives, auditives, tactiles. Prenons encore l exemple du chat pour expliquer le principe de la sensibilité consciente. Dans cet exemple, vos mains reposent sur le chat endormi. Vous êtes conscient de la chaleur et de la douceur de son poil. - Des terminaisons nerveuses de la peau sont excitées par les poils de l animal. - Ces flux d informations est conduit sous forme d influx nerveux à l axe cérébro-spinal (passage par la moelle épinière et le bulbe). - Des surfaces spécialisées de la substance grise du cerveau transforment les informations en sensations. 7

C.A.P. Petite Enfance

C.A.P. Petite Enfance C.A.P. Petite Enfance Biologie Date :.. /.. /.... Cours n 6: LE SYSTEME NERVEUX ET L' ACTIVITE SENSORIELLE objectifs: définir le système nerveux- citer à partir d'un schéma le système nerveux cérébro-spinal-définir

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle La posture, ou position de notre corps dans l espace, est

Plus en détail

Module 2 L état clinique d une personne

Module 2 L état clinique d une personne Hospices Civils de Beaune Module 2 L état clinique d une personne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 30/10/15 Durée : 3h30 Anatomie-Physiologie Le système nerveux Les organes

Plus en détail

TISSU NERVEUX. Sommaire : CELLULES - Histologie. CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie. CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie

TISSU NERVEUX. Sommaire : CELLULES - Histologie. CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie. CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie TISSU NERVEUX Sommaire : CELLULES - Histologie CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie SUBSTANCE GRISE et BLANCHE - Anatomie - Physiologie NEURONES et NERFS

Plus en détail

CAP Petite enfance / Biologie / Le système nerveux

CAP Petite enfance / Biologie / Le système nerveux L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 15 décembre 2014 Modifié le 15 décembre 2014 Catégorie : CAP Petite enfance CAP Petite enfance / Biologie / Le

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

Organisation du système nerveux. porcher@inmed.univ-mrs.fr

Organisation du système nerveux. porcher@inmed.univ-mrs.fr Organisation du système nerveux porcher@inmed.univ-mrs.fr Plan du cours A. GENERALITES B. VOIES AFFERENTES OU DE LA SENSIBILITE VEGETATIVE C. CENTRES VEGETATIFS D. VOIES EFFERENTES E. PARTICULARITES DU

Plus en détail

LES NEURONES : APPROCHES

LES NEURONES : APPROCHES LES NEURONES : APPROCHES STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE I Généralités Un neurone est une cellule dite «excitable» qui est la brique élémentaire du systèm nerveux. Ces cellules possèdent deux propriétés

Plus en détail

Anatomie et physiologie du système endocrinien

Anatomie et physiologie du système endocrinien Anatomie et physiologie du système endocrinien Glandes endocrines = elles déversent directement dans le sang leur produit de sécrétion ; les hormones. Les sécrétions diffusent ensuite dans des vaisseaux

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1 HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL Première partie: HISTOLOGIE DU TISSU NERVEUX CENTRAL 1) Les cellules du système nerveux (rappel!) 2) Les tissus nerveux (Histologie

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE. Plan du cours. B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps

LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE. Plan du cours. B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE Plan du cours I LA SENSIBILITE TACTILE A/ Les mécanorécepteurs B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps C/ Les voies somesthésiques

Plus en détail

24 : PROLACTINE, THYROIDE

24 : PROLACTINE, THYROIDE Chapitre 24 : PROLACTINE, THYROIDE Item 246 : Hyperthyroïdie, argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient Item 248 : Hypothyroïdie, argumenter l'attitude thérapeutique et planifier

Plus en détail

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse.

On peut distinguer les chromatographies en phase liquide et celles en phase gazeuse. Page 1 sur 10 1. Définition. C est une méthode de séparation, non destructrice en son principe, basée sur le fait que le coefficient de partage d un soluté entre deux phases dépend de la nature du soluté,

Plus en détail

CABINES SECHES. Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée. Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09

CABINES SECHES. Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée. Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09 CABINES SECHES Cabines sèches ouvertes avec ou sans avancée Pour tous types d Industrie - By SIMA 2010-09 CONCEPTION La qualité de la finition de vos pièces est votre carte de visite. Toutes les cabines

Plus en détail

Partie 2/Chapitre 3 : le système nerveux : organisation, physiologie et pathologies

Partie 2/Chapitre 3 : le système nerveux : organisation, physiologie et pathologies Partie 2/Chapitre 3 : le système nerveux : organisation, physiologie et pathologies L activité de l ensemble des organes est en permanence régulée et ajustée par un contrôle nerveux et hormonal. Le système

Plus en détail

BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT. Sommaire. Psychologie Générale

BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT. Sommaire. Psychologie Générale Psychologie Générale Jean Paschoud BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT Sommaire Communication hormonale Communication neuronale Neurones Synapse Neurotransmetteurs Modificateurs de la transmission Organisation

Plus en détail

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE

CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION SPECIALE D ENTRAINEMENT N 1 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L Durée de l'épreuve : 1h30 - Usage de la calculatrice autorisé CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE PARTIE 1 : REPRÉSENTATION

Plus en détail

Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde

Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde Accommodation : déformation réflexe du cristallin grâce à la contraction des muscles ciliaires et permettant une vision nette pour les objets

Plus en détail

La transmission de l influx nerveux

La transmission de l influx nerveux La transmission de l influx nerveux 1 1. Découverte de l activité éléctrique des neurones 2 Luigi Galvani (1737 / 1798) Montre qu un courant électrique appliqué à un nerf provoque la contraction des muscles

Plus en détail

Cours formation théorique

Cours formation théorique Programme du cours de premier cycle Cours formation théorique Anatomie, physiologie, biologie, pathologie Bases de la biologie 1. Qu est-ce que la vie 2. Organisation d un être humain 3. Plans du corps

Plus en détail

gamme complète en modèles anatomiques humains, botaniques et zoologie

gamme complète en modèles anatomiques humains, botaniques et zoologie Votre Distributeur : 10 rue Lavoisier - Parc d activités de Ragon - 44119 TREILLLIERES Appelez le 02 51 12 70 01 dès maintenant! Fax : 02 51 12 72 27 contact@batailler-labo.fr www.batailler-labo.fr gamme

Plus en détail

Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision. Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité

Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision. Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité Le message nerveux généré au niveau de la rétine est conduit jusqu'au cerveau.

Plus en détail

On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau.

On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau. Vue, ouïe, odorat, toucher et goût sont les 5 sens qui renseignent le cerveau sur ce qui se passe à l extérieur du corps. Les organes sensoriels renferment une multitude de cellules nerveuses motrices.

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT THEME : La représentation visuelle du monde Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est

Plus en détail

LE VOYAGE VERS MARS 1- LES MOTEURS A IONS

LE VOYAGE VERS MARS 1- LES MOTEURS A IONS LE VOYAGE VERS MARS Pour des voyages aussi importants, l équipage devrait emmener avec lui une grande quantité de vivres, et faire totalement confiance à des systèmes de support de vie pour le recyclage

Plus en détail

LES ETAPES D UN SWING NATUREL

LES ETAPES D UN SWING NATUREL LES ETAPES D UN SWING NATUREL Avoir un swing consistant et fluide passe obligatoirement par l utilisation de nos forces naturelles innées. Plus l on s éloigne de sa vraie nature, plus l on dépense de l

Plus en détail

Chapitre VI : Génétique Bactérienne

Chapitre VI : Génétique Bactérienne Chapitre VI : Génétique Bactérienne La biologie moléculaire est née dans les laboratoires de microbiologistes étudiant des virus et des bactéries telles que E.coli. Ce sont des expériences avec des virus

Plus en détail

SYSTEME ENDOCRINIEN ET EXERCICE PHYSIQUE UE 4 A SVS MOUGIN GUILLAUME

SYSTEME ENDOCRINIEN ET EXERCICE PHYSIQUE UE 4 A SVS MOUGIN GUILLAUME SYSTEME ENDOCRINIEN ET EXERCICE PHYSIQUE UE 4 A SVS MOUGIN GUILLAUME 1. INTRODUCTION... 2 2. DEFINITION D UNE HORMONE... 5 3. MECANISME D ACTION DES HORMONES... 5 3.1. DEUX GRANDS TYPES D HORMONES... 5

Plus en détail

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes.

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes. Atomes Molécules Tissu : Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Cellules Tissus Organes Systèmes 1. Le tissu épithélial: Les épithéliums Membrane basale Formés de cellules

Plus en détail

S4 Famille vs maisonnée. ie kazoku. modèle traditionnel / moderne

S4 Famille vs maisonnée. ie kazoku. modèle traditionnel / moderne S4 Famille vs maisonnée ie kazoku modèle traditionnel / moderne Caractéristiques du Ie - «le ie est un groupe social fondé sur un lieu de résidence fixe et peut être aussi cellule de production» - les

Plus en détail

Les sens. L anatomie de l œil

Les sens. L anatomie de l œil Les sens Sens Récepteur Perceptions perçues Goût langue Saveurs (salée, sucrée, acide et amer) chaud et froid Odorat nez Odeurs et la douleur Vue yeux couleurs, relief, lignes, luminosité, mouvements et

Plus en détail

Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur

Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur Travailler avec des micro-organismes Les procaryotes comprennent

Plus en détail

CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL Malgré la mise en place d un plan d organisation du système nerveux commun à tous les vertébrés (2 nd ) et le contrôle génétique

Plus en détail

Les 7 conseils pour réussir son entrainement.

Les 7 conseils pour réussir son entrainement. Les 7 conseils pour réussir son entrainement. Ces conseils s'attachent plus à l'organisation de vos entraînements qu'à leur contenu et se limitent à l'aspect technique et biomécanique du tir. Si l'on voulait

Plus en détail

Neurosciences V- L audition

Neurosciences V- L audition Université Paris 8 - Master Technologie et Handicap Neurosciences V- L audition Jérôme Dupire dupire@cnam.fr Plan général 1 Anatomie du système nerveux 2 Concept de neurone 3 Bases cellulaires de la communication

Plus en détail

Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central. L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz

Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central. L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz Plan du cours MORPHOLOGIE ET PHYSIOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX I) Etude de l anatomie du cerveau I-1) Les

Plus en détail

La psychologie contemporaine la psychologie se développe et se mondialise

La psychologie contemporaine la psychologie se développe et se mondialise Introduction Gingerich : «notre cerveau est de loin l objet physique le plus complexe du cosmos que nous connaissons» Les psychologues analysent la personnalité, offrent un soutien psychologique et donnent

Plus en détail

Capteurs en fibres optiques

Capteurs en fibres optiques Heig-vd OTI Optique Classe MI 2009 El Maudni El Alami Samir Prof. resp. : M. Zago Le 6 février 2009 Capteurs en fibres optiques Table des matières Page 1 Introduction... 3 1.1 Une technologie récente...

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

Ronéo BRUN MI6 Groupe 5 (Elvira+Julie) Physiologie LA GLANDE THYROIDE. A- Présentation de la glande thyroïde

Ronéo BRUN MI6 Groupe 5 (Elvira+Julie) Physiologie LA GLANDE THYROIDE. A- Présentation de la glande thyroïde Ronéo BRUN MI6 Groupe 5 (Elvira+Julie) Physiologie LA GLANDE THYROIDE A- Présentation de la glande thyroïde Glande à forme générale de papillon, constituée de 2 lobes reliés par un isthme et d un prolongement

Plus en détail

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles

A-L'organisation de la circulation entre les poumons et les muscles Problème:Comment est organisé l'appareil circulatoire pour apporter davantage de dioxygène et nutriments aux muscles lors d'un effort? III- L organisation de la circulation permet d approvisionne efficacement

Plus en détail

LE DISJONCTEUR (Ref. STI GE : 2.2.3.3)

LE DISJONCTEUR (Ref. STI GE : 2.2.3.3) Sommaire 1/ Fonctions a/ Protection contre les surcharges et les courts-circuits...2 b/ Pouvoir de coupure..2 c/ temps de coupure..3 2/ Constitution..3 3/ Caractéristiques des disjoncteurs.4 4/ Etude des

Plus en détail

L olfaction et le patient cérébrolésé

L olfaction et le patient cérébrolésé MINISTÈRE DE LA SANTÉ RÉGION LORRAINE INSTITUT LORRAIN DE FORMATION EN MASSO-KINESITHÉRAPIE DE NANCY L olfaction et le patient cérébrolésé Mémoire présenté par Aurélie ARISSIAN étudiante en 3 ème année

Plus en détail

LE SYSTÈME NERVEUX : VUE D ENSEMBLE

LE SYSTÈME NERVEUX : VUE D ENSEMBLE LE SYSTÈME NERVEUX : VUE D ENSEMBLE Énumérer les structures du système nerveux et décrire ses principales fonctions. Décrire l organisation du système nerveux. LES STRUCTURES DU SYSTÈME NERVEUX Pesant

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Nom: Prénom: Groupe: Date: 2 Tête Elle comprend : le crâne composé d os plats, disposés en voûte et immobiles qui protègent

Plus en détail

Le maintien de l équilibre dynamique. Module 1

Le maintien de l équilibre dynamique. Module 1 Le maintien de l équilibre dynamique Module 1 Module 1 les types de neurones et leur fonction Les neurones, la transmission et la synapse Leçon 1 Introduction aux neurones Le corps humain est composé

Plus en détail

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES?

QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? QUI SONT CEUX QUI VEULENT DEVENIR EDUCATEURS SPECIALISES? Marie-Véronique LABASQUE FORMATRICE ET COORDINATRICE DU DEPARTEMENT D ETUDES ET DE RECHERCHES CREAI/IRFFE (AMIENS FRANCE). marie.labasque@irffe.fr

Plus en détail

Edito. Sommaire. contre le cancer. Les événements Vaincre le Cancer. Bulletin d information n 48 - Novembre 2013. Challenge Nathalie 2013

Edito. Sommaire. contre le cancer. Les événements Vaincre le Cancer. Bulletin d information n 48 - Novembre 2013. Challenge Nathalie 2013 nwl_mise en page // :5 Page Dossier : L expérimentation au service de la recherche Les événements Vaincre le Cancer contre le cancer Challenge Nathalie 0 Le challenge a été crée par Carla et Daniel VIGNERON,

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie.

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Public cible Ce cours fait partie du tronc commun obligatoire à toutes les thérapies Aperçu de la formation (Définition) L anatomie est la connaissance

Plus en détail

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Microbiologie Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Partie 2 : La transduction I. Les vecteurs de la transduction : les bactériophages La transduction est un phénomène

Plus en détail

Les Systèmes Sensoriels La somesthésie

Les Systèmes Sensoriels La somesthésie Les Systèmes Sensoriels La somesthésie PLAN 1. Généralités sur les systèmes sensoriels 2. La sensibilité tactile 3. La nociception 4. La proprioception 5. Les voies afférentes de la sensibilité 6. La représentation

Plus en détail

L appareil locomoteur :

L appareil locomoteur : L appareil locomoteur : Constitué du squelette (les os), des muscles squelettiques permettant la locomotion et tous les mouvements La fonction locomotrice : - Intervient dans le maintien de la posture

Plus en détail

CHIMIE ET SPORT. L énergie chimique du sportif La fatigue L alimentation Le dopage et le dépistage

CHIMIE ET SPORT. L énergie chimique du sportif La fatigue L alimentation Le dopage et le dépistage CHIMIE ET SPRT Le sportif L énergie chimique du sportif La fatigue L alimentation Le dopage et le dépistage L équipement du sportif Les instruments La protection L équipement lourd XXX es lympiades Nationales

Plus en détail

Insta Stik FICHE TECHNIQUE. Nom du produit. Description du produit. Insta-stik s utilise pour faire adhérer

Insta Stik FICHE TECHNIQUE. Nom du produit. Description du produit. Insta-stik s utilise pour faire adhérer FICHE TECHNIQUE Insta Stik version 11/2015 Nom du produit Adhésif professionnel pour toitures Insta-stik Description du produit Insta-stik est un adhésif professionnel pour toitures monocomposant en polyuréthane

Plus en détail

Indexation et recherche visuo-textuelle des bases de données images

Indexation et recherche visuo-textuelle des bases de données images Indexation et recherche visuo-textuelle des bases de données images Hadi Akram LRSD, Département d informatique, Faculté des Sciences, Université Ferhat Abbas-Sétif 1, Algérie. akram_ha9@yahoo.fr Hadi

Plus en détail

solution climatique optimale

solution climatique optimale PME, bureaux et non-résidentiel magasins de détail Nous trouvons toujours la solution climatique optimale secteur des soins, secteur public et écoles industrie et horticulture hôtellerie, loisirs et wellness

Plus en détail

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES I. Introduction La fibre optique est un guide de lumière, régi par la loi de Snell-Descartes, constituée d un cœur dans lequel se propage l onde lumineuse

Plus en détail

RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES.

RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES. RELATION A L ENVIRONNEMENT ET ACTIVITE NERVEUSE DUREE : 7 HEURES. Comment l organisme réagit-il aux stimulations de son environnement? Séquence 1 Activité 1 : Réinvestir ses connaissances pour compléter

Plus en détail

Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information

Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information Avec STEL, le conditionneur SPI industrialise son système d information SPI réalise les opérations de conditionnement industriel et de différenciation retardée (ou Co-packing) pour le compte d industriels

Plus en détail

Dr Mauger SAMU 27 CHI Eure seine

Dr Mauger SAMU 27 CHI Eure seine Dr Mauger SAMU 27 CHI Eure seine musculaires:classification Extrinsèque: contusion ( dilacération des fibres musculaires) Choc externe appliqué sur le muscle Entre joueurs, chute au sol, choc contre objet

Plus en détail

LES ORGANES DES SENS Chapitre 1 : SENS CHIMIQUE

LES ORGANES DES SENS Chapitre 1 : SENS CHIMIQUE LES ORGANES DES SENS Chapitre 1 : SENS CHIMIQUE Anne Briançon-Marjollet Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Plan Gustation Olfaction Audition Equilibre Toucher

Plus en détail

Sommaire de la séquence 11

Sommaire de la séquence 11 Sommaire de la séquence 11 «Tu as vu Pierre, depuis son accident? Oui, son casque lui a sauvé la vie, mais il risque d être bloqué sur un fauteuil roulant. Mais comment est-ce arrivé? Eh bien, en fait,

Plus en détail

Le cortex cérébral et la plasticité du SNC

Le cortex cérébral et la plasticité du SNC 1 CHAPITRE D Le cortex cérébral et la plasticité du SNC 2 Les précédents chapitres nous ont permis de constater que le SN est organisé comme un réseau très complexe de neurones, au sein duquel circulent

Plus en détail

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation.

flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. flydrn767 Introduction / Mise en garde. La formation des pilotes professionnels virtuels pour qui et comment. Le contenu de la formation. Les conditions de participation à la formation. Introduction Tout

Plus en détail

BUT DU JEU. Posséder le plus d entrepôts possibles, à des lieux stratégiques, pour pouvoir desservir le mieux possible l ensemble de ses clients.

BUT DU JEU. Posséder le plus d entrepôts possibles, à des lieux stratégiques, pour pouvoir desservir le mieux possible l ensemble de ses clients. Page 1 sur 5 MONOPOLOG Le «MONOPOLOG» créé par les élèves des classes BAC PRO Logistique 2004-2007, du L.P. Albert Bayet de Tours, subventionné par AFT-IFTIM, vous propose la règle du jeu suivante. BUT

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

Séquence 9. Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse

Séquence 9. Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Séquence 9 Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Sommaire Chapitre 1. Pré-requis Chapitre 2. Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Chapitre 3. Motricité et plasticité

Plus en détail

EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle?

EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle? EST-CE GRAVE DOCTEUR? Comment mesurer, suivre et évaluer une situation nutritionnelle? Quels indicateurs nous permettent-ils de juger de l état nutritionnel des individus? Les enfants indicateurs de la

Plus en détail

Cours de base en Médecine Cellulaire

Cours de base en Médecine Cellulaire Cours de base en Médecine Cellulaire Tout ce qu il faut savoir sur l importance des micronutriments en matière de santé et sur le travail de notre Alliance pour la Santé Alliance du Dr Rath pour la Santé

Plus en détail

TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE»

TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE» Mise à jour du 20 mai 2010 TUTORIEL «REDIMENSIONNER UNE IMAGE» Guide incluant la procédure de téléchargement d un logiciel gratuit Ce tutoriel est un pas-à-pas très détaillé. Cette prise de parti explique

Plus en détail

Exercice de rappel sur les virus

Exercice de rappel sur les virus Exercice de rappel sur les virus 1- Vrai ou Faux (justifier lorsque la proposition est fausse) - Toutes les particules virales possèdent obligatoirement une capside faites de protéines et du matériel génétique

Plus en détail

Lymphocytes T et TCR

Lymphocytes T et TCR UE : Immunopathologie et immunointervention Physiologie Date : 18/10/11 Promo : PCEM2 Plage horaire : 18h - 20h Enseignant : Pr JF Moreau Ronéistes : Moreau Charlotte carlota40@hotmail.fr Basset Guillaume

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques :

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Chapitre 10 REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Expliquer les réflexes régulateurs d une hypertension et d une hypotension Expliquer la régulation hormonale de la pression artérielle

Plus en détail

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur Page1 Dr CAILLOCE Prépa IADE 2009 Les voies de la douleur La douleur est une impression anormale et pénible reçue par une partie vivante et perçue par le cerveau. C'est une expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Éditions d Organisation Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris cedex 05 www.editions-organisation.com www.editions-eyrolles.com Le Code de la propriété intellectuelle

Plus en détail

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles

2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE. GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 2008-2009 LA ROUTE SOLAIRE GOUZIEN Elie, ADDI Cyril, DE BATZ Florian, FERFOURI Sabrina, Lycée Hoche, Versailles 0 Introduction Nous sommes quatre élèves de terminale S au lycée Hoche de Versailles : Cyril

Plus en détail

BIO 5068-2 Guide d apprentissage

BIO 5068-2 Guide d apprentissage BIO 5068-2 Guide d apprentissage Septembre 2006 Le cours Le système nerveux chez l humain fait partie du programme d études de Biologie 5 e secondaire de la formation générale des adultes (FGA). Le programme

Plus en détail

Vision. Plan du cours

Vision. Plan du cours Plan du cours La rétine...2 La rétine : un véritable tissu nerveux... 2 Les deux types de récepteurs et leurs rôles : rétines centrale et périphérique... 3 Rappel sur le mécanisme de phototransduction...

Plus en détail

L oreille. Module APP

L oreille. Module APP L oreille Module APP Introduction C est un organe pair et symétrique Occupe des cavités creusées dans le rocher (os du crâne) Assure 2 fonctions : Audition et équilibration Plan Pré requis Anatomie de

Plus en détail

EN CAS DE RECORD, NE TOUCHER A RIEN : FAIRE APPEL AU JUGE ARBITRE OFFICIEL DE LA REUNION.

EN CAS DE RECORD, NE TOUCHER A RIEN : FAIRE APPEL AU JUGE ARBITRE OFFICIEL DE LA REUNION. LES LANCERS GENERALITES : Avant la compétition, tout athlète devra se présenter à la chambre d appel afin de confirmer sa participation. L ordre dans lequel les concurrents feront leurs essais sera tiré

Plus en détail

Sport, Santé et Préparation Physique

Sport, Santé et Préparation Physique N 4 Octobre 2002 Revue trimestrielle Sport, Santé et Préparation Physique Connaissances et recherches en matière d entraînement et de protection du sportif Page4 Fatigue des structures de l appareil locomoteur

Plus en détail

5. L odorat A. Les pathologies de l organe de l odorat ; B. La Réflexologie

5. L odorat A. Les pathologies de l organe de l odorat ; B. La Réflexologie Juin 2004 La réflexologie Tome II, la pratique Table des matières Avant-propos Introduction : qu est-ce que la réflexologie : Définition. La reptation du doigt. Les autres manœuvres du doigt. Le traitement.

Plus en détail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail

Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Emploi 3 Le déclassement des jeunes sur le marché du travail Jean-François Giret, Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini * Les nouvelles générations d actifs sont beaucoup plus diplômées qu il y a trente

Plus en détail

Cinq ans, cinq millions d'emplois

Cinq ans, cinq millions d'emplois Charles-Édouard Ranchin Cinq ans, cinq millions d'emplois Par le made in France Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Des cadeaux beauté par milliers

Des cadeaux beauté par milliers Des cadeaux beauté par milliers Noël commence à marquer de son empreinte les vitrines des commerces ainsi que les avenues. Les sapins reprennent du service, les rennes affûtent leurs sabots. Toutelaculture.com

Plus en détail

place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr

place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr place des Droits de l Homme et du Citoyen 91011 Evry Cedex Tél : 01 60 91 63 98 I www.evry.fr ement tionn t de fonc n e m e l g è R Des éta cueil c a d s t n blisseme d Evry e l l i V a ts de l n a f n

Plus en détail

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision Perception Bases neurophysiologiques de la vision Anatomie de l œil Vaisseaux sanguins rétinaux Paupière Cornée Nerf optique Muscles extraocculaires Rétine Anatomie de l œil cornée Pupille Liquide aqueux

Plus en détail

Balance d analyse corporelle Mode d'emploi

Balance d analyse corporelle Mode d'emploi Balance d analyse corporelle Mode d'emploi 1 La balance a été spécialement conçue pour évaluer votre poids, votre pourcentage de gras, votre pourcentage d hydratation, votre pourcentage de muscle et votre

Plus en détail

ANALYSEUR DE COMPOSITION CORPORELLE DC-430MA. Mode d emploi

ANALYSEUR DE COMPOSITION CORPORELLE DC-430MA. Mode d emploi ANALYSEUR DE COMPOSITION CORPORELLE DC-430MA Mode d emploi III VERSION AVEC AFFICHEUR SÉPARÉ VERSION MONTÉE SUR COLONNE Température d utilisation : 5 C à 35 C Humidité relative

Plus en détail

www.aeralp.com Mail: contact@aeralp.com Tél : 04 76 06 07 71 - Fax : 04 76 93 41 71

www.aeralp.com Mail: contact@aeralp.com Tél : 04 76 06 07 71 - Fax : 04 76 93 41 71 www.aeralp.com Mail: contact@aeralp.com Tél : 04 76 06 07 71 - Fax : 04 76 93 41 71 Aéroport de GRENOBLE Isère 38590 SAINT ETIENNE DE SAINT GEOIRS France A 30min de Grenoble / 50 min de Lyon / 1H00 de

Plus en détail

I - Aspects morphologiques. A. Phases de formation du placenta...9

I - Aspects morphologiques. A. Phases de formation du placenta...9 LE PLACENTA Table des matières Table des matières 3 I - Aspects morphologiques 9 A. Phases de formation du placenta...9 1. 2. 3. 4. 5. 6. fixation à l'endomètre...9 Invasion de l'endomètre : Nidation...10

Plus en détail