Vade-mecum statistique du secteur bancaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vade-mecum statistique du secteur bancaire"

Transcription

1 Vade-mecum statistique du secteur bancaire 2010 Fédération belge du secteur financier

2

3 Préambule Le présent vade-mecum statistique s adresse à tous ceux qui souhaitent pouvoir disposer de statistiques relatives aux banques établies en Belgique. La plupart des données utilisées ont été empruntées à des publications de la Banque Nationale de Belgique (BNB) et de la Financial Services & Markets Authority (FSMA) ainsi qu à des rapports publiés par les banques individuelles. Certains autres chiffres proviennent de Febelfin, la Fédération belge du secteur financier, notamment via des enquêtes organisées auprès des banques membres. Un grand nombre de données ont été remaniées par la Fédération. Le vade-mecum est exclusivement disponible sous forme électronique sur le site internet de Febelfin. Une fois par an paraît une version annuelle qui regroupe les treize chapitres en une seule publication. Les chapitres individuels sont en outre mis à jour en permanence et également placés sur le site interne (format Excel). Cette vingt septième édition contient surtout des mises à jour pour Dans les tableaux reprenant des données concernant l Union européenne (UE) et la zone euro (UEM), il faut entendre par "UE" et "UEM" : ii UE 15 pays pour les données jusqu en 2003 inclus (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède) 25 pays pour les données de 2004 à 2007 inclus (15 pays + Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovénie, Slovaquie et Tchéquie) 27 pays pour les données à partir de 2007 (25 pays + Bulgarie et Roumanie) UEM 11 pays pour les données jusqu en 2000 inclus (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas et Portugal) 12 pays pour les données de 2001 à 2006 inclus (11 pays + grèce) 13 pays pour les données relatives à 2007 (12 pays + Slovénie) 15 pays pour les données relatives à 2008 (13 pays + Chypre et Malte) 16 pays 2 pour les données relatives à 2009 et 2010 (15 pays + Slovaquie) 2 L Estonie a rejoint l UEM aussi le 1 er janvier 2011.

4 CHAPITRE 1 : CHIFFRES-CLES DU SECTEUR BANCAIRE BELGE Tableau 1.1. Tableau 1.2. Tableau 1.3. Structure du secteur bancaire L'activité bancaire (en milliards d'eur) Résultats des banques (en milliards d'eur) CHAPITRE 2 : LES BANQUES AU SEIN DE L'ECONOMIE Le secteur tertiaire et les banques au sein de l'économie Tableau 2.1. Part du secteur tertiaire et financier dans l'économie belge Tableau 2.2. Les institutions financières monétaires (IFM) en Europe - nombre et nature Tableau 2.3. Importance du secteur bancaire dans l'économie belge Tableau 2.4. Comparaison internationale de l'importance du secteur bancaire dans l'économie Tableau 2.5. Evolution de l'emploi global dans le secteur financier belge L'épargne au sein de l'économie Tableau 2.6. Comparaison internationale du taux d'épargne des ménages Tableau 2.7. Actifs financiers des secteurs non-financiers de la zone euro Tableau 2.8. Actifs financiers constitués par les sociétés et les particuliers belges, et taux d'épargne financière Tableau 2.9. Composition de l'épargne financière formée par les sociétés et les particuliers belges Tableau Actifs financiers constitués par les sociétés belges, selon la forme Tableau Actifs financiers constitués par les particuliers belges, selon la forme L'octroi de crédit au sein de l'économie Tableau Engagements financiers des secteurs non-financiers de la zone euro Tableau Recours des sociétés non-financières belges au financement externe Tableau Recours des ménages belges au crédit bancaire Tableau Importance des banques dans le financement de la dette publique belge Le patrimoine financier des secteurs économiques Tableau Compte de patrimoine financier pour la Belgique

5 CHAPITRE 3 : STRUCTURE DU SECTEUR BANCAIRE Tableau 3.1. Evolution du nombre de banques Tableau 3.2. Importance des groupes de banques Tableau Nombre de points de contact avec la clientèle Tableau Répartition géographique des points de contact avec la clientèle Tableau Variations du nombre d'agences bancaires Tableau Nombre d'agences des banques selon le statut de leurs collaborateurs Tableau Répartition des banques selon l'importance de leur réseau d'agences Tableau Comparaison internationale du nombre d'agences bancaires Tableau Nombre d'agents délégués et leur place dans le réseau de distribution des banques Tableau Répartition des banques selon l'importance de leur réseau d'agents Tableau 3.6. Diversification dans le réseau de points de contact avec la clientèle : unités de banque en self-service Tableau Principales banques établies en Belgique d'après le total du bilan Tableau Principales banques de droit belge d'après le total des fonds propres Tableau 3.8. Importance des principaux établissements au sein du secteur bancaire CHAPITRE 4 : RESSOURCES HUMAINES Tableau Tableau Tableau 4.2. Tableau Tableau Tableau Tableau Nombre de personnes employées dans le secteur bancaire, par catégorie Répartition du personnel d'exécution employé dans le secteur bancaire, par catégorie Répartition des banques d'après le nombre de personnes employées Structure de l'emploi bancaire selon l'âge, l'ancienneté et le sexe Structure de l'emploi bancaire selon la région, la nationalité et la durée de travail individuelle Répartition du personnel bancaire, selon le diplôme Répartition des collaborateurs nouvellement engagés dans le secteur bancaire, selon le diplôme CHAPITRE 5 : INVESTISSEMENTS Tableau 5.1. Formation brute de capital fixe des sociétés en Belgique : évolution auprès des institutions financières et des sociétés non financières. Tableau 5.2. Formation brute de capital fixe : répartition au sein du secteur financier Belge.

6 CHAPITRE 6 : MOYENS D'ACTION Tableau 6.1. Tableau 6.2. Tableau 6.3. Tableau 6.4. Tableau 6.5. Tableau 6.6. Tableau 6.7. Ensemble des moyens d'action des banques Evolution structurelle des moyens d'action et des dépôts de la clientèle des banques Composition des dépôts de la clientèle des banques selon la forme Composition des dépôts de la clientèle des banques selon la monnaie et l'origine géographique Répartition des dépôts de la clientèle récoltés en Belgique selon les déposants Evolution et importance des opérations interbancaires Composition cambiaire et géographique des opérations interbancaires CHAPITRE 7 : CREDITS Evolution générale des crédits Tableau 7.1. Aperçu global de l'octroi de crédit par les banques Tableau 7.2. Répartition cambiaire et géographique des crédits totaux des banques Tableau 7.3. Répartition des crédits totaux des banques selon leur forme Tableau 7.4. Répartition des crédits totaux des banques selon leurs bénéficiaires Crédits au secteur privé belge et à l'étranger Tableau 7.5. Formes des crédits bancaires au secteur privé belge et à l'étranger Tableau 7.6. Répartition des crédits bancaires au secteur privé belge et à l'étranger selon les bénéficiaires Tableau 7.7. Evolution des crédits bancaires aux sociétés belges Tableau 7.8. Crédits bancaires aux sociétés belges selon la taille de l'entreprise Tableau Evolution du crédit à la consommation auprès de l'ensemble des prêteurs Tableau Crédit à la consommation selon les prêteurs Tableau Le crédit au logement selon les prêteurs Tableau Evolution de la production de leasing Crédits aux pouvoirs publics belges Tableau Répartition des crédits bancaires aux pouvoirs publics belges selon la forme et la monnaie Tableau Importance des crédits bancaires au secteur public dans quelques pays Crédits à la Belgique Tableau Répartition des crédits bancaires à la Belgique entre secteur privé et public

7 Crédits d'engagement Tableau Evolution des crédits d'engagement utilisés Portefeuille-titres Tableau Composition du portefeuille-titres des banques CHAPITRE 8 : ACTIVITES HORS BILAN Tableau 8.1. Tableau 8.2. Tableau 8.3. Evolution des principaux postes du hors bilan des banques Evolution des principaux instruments financiers sur taux d'intérêt et sur devises auprès des banques Marchés des principaux instruments financiers dérivés dans le monde CHAPITRE 9 : INTERNATIONALISATION Caractère ouvert de l'activité bancaire Tableau 9.1. Structure géographique et par monnaie du bilan global des banques établies en Belgique Tableau 9.2. Solde de capital net par rapport à l'étranger des banques établies en Belgique Tableau 9.3. Importance des opérations internationales dans les activités des banques établies en Belgique Tableau 9.4. Degré d'ouverture sur l'étranger du secteur bancaire dans quelques pays de l'uem Tableau 9.5. Part des principaux pays dans le volume global des créances bancaires sur l'étranger Présence internationale Tableau Présence de la Belgique et d'autres pays européens dans le classement des principales banques d'après les fonds propres Tableau Classement des plus grandes banques européennes d'après les fonds propres Tableau Position des banques belges dans le classement mondial Tableau 9.7. Répartition géographique des implantations à l'étranger des banques belges Tableau 9.8. Banques étrangères établies en Belgique, selon la nationalité de la maison mère ou des actionnaires étrangers Tableau 9.9. Part des banques étrangères dans l'activité bancaire en Belgique Tableau Notifications des banques dans le cadre du système européen de libre prestation de services Tableau Nombre de banques étrangères établies dans quelques pays européens Activités sur les marchés financiers en euro Tableau Emissions brutes de titres émis par des résidents de la zone euro Tableau Titres de créances internationales : encours et émissions nettes

8 CHAPITRE 10 : LES PAIEMENTS Instruments de paiement Tableau Virements nationaux par voie automatique, ventilation selon la nature Tableau Nombre de cartes de paiement en circulation, distinction selon la fonction Tableau Terminaux points de vente et paiements réseau Banksys/Atos Worldline Tableau Opérations Proton - nombre de cartes Tableau Opérations Proton - nombre de terminaux de paiement Tableau Opérations Proton - nombre de chargements Tableau Retraits aux guichets automatiques Tableau Sites Internet transactionnels (banque par internet) Tableau Opérations de paiement classiques Tableau Estimation de l'utilisation des instruments de paiement en Belgique Tableau Transactions effectuées par des Belges à l'étranger Tableau Paiements transfrontaliers en EUR et en devises Tableau Utilisation des instruments de paiement - Comparaison internationale Compensation interbancaire Tableau Nombre d'opérations Tableau Débit électronique Tableau Crédit électronique Tableau Recouvrements par le biais du système DOM'80 Tableau Système CEMUC Tableau ELLIPS : transferts clientèle et interbancaires Tableau ELLIPS : évolutions des opérations nationales et internationales Tableau TARGET : moyennes journalières des paiements de la Belgique Tableau Paiements via TARGET : part relative des pays européens Tableau TARGET : ventilations des paiements entre la Belgique et d'autres pays européens S.W.I.F.T. Tableau Evolution du nombre de messages échangés et part des différents types de messages

9 CHAPITRE 11 : BANCARISATION Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Evolution du nombre de comptes auprès des banques Nombre de comptes auprès des banques - Ventilation selon le type de compte en banque Montant moyen par compte en banque Importance des grandes banques dans le nombre total de comptes Ventilation des comptes bancaires selon la monnaie et l'origine géographique Ventilation des comptes bancaires des résidents selon les secteurs économiques Composition du stock monétaire total dans la zone euro Développement de la monnaie scripturale dans les principaux pays industrialisés et dans la zone euro CHAPITRE 12 : RENTABILITE, SOLVABILITE, PRODUCTIVITE Rentabilité Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Tableau Résultats des banques Origine des recettes des banques Affectation des recettes des banques Charges fiscales et parafiscales des banques Ratios de rentabilité des banques Dispersion de la rentabilité dans le secteur bancaire Rentabilité comparée des banques et d'autres secteurs de l'économie belge Comparaison internationale de l'origine des recettes bancaires Comparaison internationale de l'affectation des recettes bancaires Comparaison internationale du résultat des banques Solvabilité Tableau Tableau Solvabilité des banques de droit belge Comparaison internationale de la solvabilité des banques Productivité Tableau Tableau Ratios de productivité des banques de droit belge Comparaison internationale de la productivité des banques

10 CHAPITRE 13 : AUTRES ACTIVITES ET ENTREPRISES FINANCIERES Organismes de placement collectif (OPC) Tableau Nombres d organismes de placement collectif diffusés publiquement en Belgique Tableau Apport net des OPC de droit belge diffusés publiquement en Belgique Tableau Actif net des OPC de droit belge et étranger distribués en Belgique Tableau Sociétés de gestion d organismes de placement collectif Entreprises d investissement Tableau Nombres d entreprises d investissement établies en Belgique Tableau Activité et résultats des entreprises d investissement de droit belge : quelques caractéristiques Epargne-pension Tableau Evolution de l épargne-pension et de l assurance-pension TERMINOLOGIE SOURCES

11 CHAPITRE 1 : CHIFFRES-CLES DU SECTEUR BANCAIRE BELGE Tableau 1.1. Tableau 1.2. Tableau 1.3. Structure du secteur bancaire L'activité bancaire Résultats des banques

12 1.1. Structure du secteur bancaire Nombre de banques de droit belge (1) de Belgique d'autres pays de l'ue de pays non membres de l'ue de droit étranger de pays membres de l'ue de pays non membres de l'ue Nombre total de banques établies en Belgique Bureaux de représentation Banques notifiées sous le régime européen de la libre prestation de services Nombre de personnes employées (2) Agences (3) dont agences bancaires dont agences d'agents délégués Points de contact équipés d'une unité de banque en self-service (4) Distributeurs de billets (5) Terminaux points de vente (6) Comptes (7) (en milliers) Comptes à vue Comptes à terme Comptes d'épargne réglementés Total Paiements (nombres) Opérations POS (en milliers) (8) n.d Paiements Proton (en milliers) n.d Retraits d'argent (9) (en millions) 113,6 201,2 252,6 282,7 287,4 Virements exécutés (en millions) 383,3 619,4 688,5 799,0 846,3 Cartes de crédit (en milliers) (10) Cartes de débit (en milliers) (10) Source : Febelfin et calculs Febelfin sur données BNB. Dernière mise à jour décembre (1) Les banques de droit belge sont en outre subdivisées selon la nationalité de la majorité ou la participation la plus forte au sein de l'actionnariat (voir également le tableau 9.8.). (2) Estimation pour toutes les banques, sur base d'une enquête Febelfin et des comptes annuels publiés. (3) Les chiffres concernant les agences et les agents délégués proviennent d'une enquête Febelfin auprès des membres. (4) Unités de banque en self-service dans les agences de banques et chez les agents déléqués. Nombre d'unité autonome en selfservice (2010 : 91) n'est pas compris dans ce chriffre. (5) ATM de Banksys/Atos Worldline, ainsi que des ATM privatifs. (6) Atos Worldline (Bancontact/Mister Cash). (7) Estimations. (8) Depuis 2000, y compris le chargement de cartes SIM via Automated Teller machines (ATM) et GSM. (9) Retraits d'argent aux distributeurs de billets/atm. (10) A partir de 2007, les chiffres proviennent d'une enquête Febelfin auprès des membres.

13 1.2. L'activité bancaire (1) (en milliards d'eur) Fin de période PRINCIPALES RUBRIQUES DU BILAN Total du bilan 562,9 778, , , ,1 Crédits : Crédits à la clientèle (2) 193,0 301,3 411,2 450,6 405,4 (3) - en Belgique 162,9 216,2 245,3 271,2 272,2 - à l'étranger 30,1 85,1 165,9 179,4 133,1 Crédits aux pouvoirs publics belges (4) 108,2 95,0 65,2 52,5 57,3 Créances interbancaires 183,0 178,1 310,3 284,3 299,7 Portefeuille-titres 52,3 151,2 235,5 270,5 243,3 Dépôts : Dépôts de la clientèle 283,8 375,1 473,7 597,9 596,9 - dépôts à vue 33,7 74,8 116,2 158,4 161,7 - dépôts à terme 95,8 108,2 131,6 143,0 135,0 - dépôts d'épargne réglementés 48,5 94,1 158,8 188,7 214,8 - certificats de dépôt 3,3 28,3 26,2 33,9 24,6 - bons de caisse et obligations 96,3 64,2 33,2 58,7 46,5 - autres 6,2 5,5 7,8 15,1 14,3 Dettes interbancaires 223,7 261,5 412,1 295,8 258,8 Fonds propres au sens large (5) 22,3 55,1 57,7 83,4 85,9 - fonds propres (5) 15,4 32,1 34,5 51,9 54,6 - dettes subordonnées 6,9 23,0 23,3 31,5 31,3 PRINCIPAUX POSTES HORS BILAN Valeurs et créances confiées 2.741, , , , ,3 dont : dépôts à découvert 1.458, , , , ,1 Opérations à terme 902, , , , ,2 Garanties 416, , , , ,9 Lignes de crédits confirmées 172,6 304,4 348,0 443,1 327,8 Opérations au comptant en voie de liquidation 73,3 65,6 96,6 92,7 79,4 Crédits d'engagement utilisés 29,5 82,4 97,6 129,2 119,8 Autres droits et engagements 21,4 46,8 67,2 68,0 69,5 Produits et charges couverts anticipativement 4,3 3,1 6,8 0,5 0,5 Source : Calculs Febelfin sur données BNB. Dernière mise à jour décembre (1) Données sur base sociale. (2) Y compris les créances sur les pouvoirs publics belges sous forme d'octroi de crédit direct. (3) Crédits au secteur privé belge, à l'étranger et aux pouvoirs publics belges. Les chiffres relatifs aux encoures de crédit ont subi durant les dernières années l'effet négatif d'un certain nombre d'opérations de titrisation, e..a. sur le plan des prêts hypothécaires et des crédits aux entreprises. Certaines de ses opérations avaient trait à des montants importants. D'un point de vue économique, le crédit-financement reste intact en entier, en dépit de l'effet négatif d'une titrisation sur les chiffres de crédit comptables. (4) Crédits aux pouvoirs publics belges sous forme d'obligations et de certificats du Trésor, et effets publics admissibles au refinancement auprès de la banque centrale. (5) Y compris le fonds pour risques bancaires généraux.

14 1.3. Résultats des banques (1) Structure des revenus (en milliards d'eur) Résultat d'intérêt 6,9 8,1 8,6 10,7 10,1 Revenus divers 4,0 8,9 7,1 9,0 10,7 Total (produit bancaire) 10,9 17,0 15,7 19,7 20,8 Affectation du produit bancaire et résultat exceptionnel (2) (en milliards d'eur) Charges d'exploitation 7,7 11,9 11,4 15,0 14,3 Corrections de valeur relatives à l'activité bancaire ordinaire (3) 1,4 1,0-0,3 5,5-0,6 Impôts sur le résultat 0,6 1,3 0,7 0,5 0,5 Résultat de l'exercice 1,4 4,4 4,9-3,0 4,8 Ratios de rentabilité et de solvabilité Marge d'intérêt (4) 1,29% 1,05% 0,84% 0,87% 0,87% Marge bénéficiaire (5) 0,26% 0,54% 0,46% -0,23% 0,39% Rentabilité des fonds propres (6) 8,70% 12,94% 13,71% -5,95% 9,05% Coefficient de solvabilité (7) 11,00% 11,90% 11,50% 17,30% 19,30% Source : Calculs Febelfin sur données BNB. Dernière mise à jour décembre (1) L'analyse des résultats des banques repose sur les globalisations des états comptables détaillés sur base sociale et porte sur les années civiles. (2) Résultat exceptionnel : 203 mio en 1993; en 2000; mio en 2005; -1,746 mio en 2009 et -1,780 mio en (3) Réductions de valeur sur créances, sur valeurs mobilières et titres de placement, provisions pour autres risques et charges, et dotation aux fonds de prévoyance pour risques. (4) Résultat d'intérêt par rapport aux moyens de tiers. (5) Résultat de l'exercice par rapport aux moyens d'action mis en oeuvre. (6) Uniquement les banques de droit belge. (7) Coefficient de risques pondérés; banques de droit belge uniquement, sur base consolidée (source : BNB).

15 CHAPITRE 2 : LES BANQUES AU SEIN DE L'ECONOMIE Le secteur tertiaire et les banques au sein de l'économie Tabel 2.1. Tabel 2.2. Tabel 2.3. Tabel 2.4. Part du secteur tertiaire et financier dans l'économie belge Les institutions financières monétaires (IFM) en Europe - nombre et nature Importance du secteur bancaire dans l'économie belge n.u. Comparaison internationale de l'importance du secteur bancaire dans l'économie L'épargne au sein de l'économie Tabel 2.6. Tabel 2.7. Tabel 2.8. Tabel 2.9. Tabel Tabel Comparaison internationale du taux d'épargne des ménages Actifs financiers des secteurs non-financiers de la zone euro Actifs financiers constitués par les sociétés et les particuliers belges, et taux d'épargne financière Composition de l'épargne financière formée par les sociétés et les particuliers belges Actifs financiers constitués par les sociétés belges, selon la forme Actifs financiers constitués par les particuliers belges, selon la forme L'octroi de crédit au sein de l'économie Tabel Tabel Tabel Tabel Engagements financiers des secteurs non-financiers de la zone euro Recours des sociétés non-financières belges au financement externe Recours des ménages belges au crédit bancaire Importance des banques dans le financement de la dette publique belge Le patrimoine financier des secteurs économiques Tabel Compte de patrimoine financier pour la Belgique n.u. not updated

16 2.1. Part du secteur tertiaire et financier (1) dans l'économie belge (en %) Année Valeur ajoutée brute (3) Emploi (4) Rémunération des salariés (5) Formation brute de capital fixe (6) A. Part du secteur tertiaire (1) dans l'économie belge ,1 71,8 69,2 75, ,7 74,0 71,5 75, ,7 76,2 74,3 80, ,9 77,4 76,2 77, ,6 78,0 76,4 78,0 B. Part des services négociables (1) dans l'économie belge ,5 40,8 37,5 64, ,3 42,7 39,8 64, ,4 43,2 40,2 70, ,3 44,1 41,1 67, ,1 44,4 40,9 67,5 C. Part du secteur financier (2) dans l'économie belge ,9 3,7 6,7 4, ,5 3,5 6,5 4, ,3 3,3 5,9 4, ,5 3,1 5,5 3, ,8 3,0 5,3 3,5 D. Part du secteur financier (2) dans les services négociables ,5 9,1 18,0 6, ,4 8,3 16,2 7, ,5 7,6 14,6 6, ,6 6,9 13,4 5, ,3 6,8 13,0 5,2 Source : Calculs Febelfin sur la base de données de l'icn (comptes nationaux détaillés). Dernière mise à jour mars (1) Secteur tertiaire : comprend l'ensemble des services négociables et non-négociables. Branches d'activité comptant parmi les services négociables : commerce en gros et en détail; réparation d'automobiles et de motocycles; transports et entreposage; hébergement et restauration; édition, audiovisuel et diffusion; télécommunications; activités informatiques et services d'information; activités financières et d'assurance; activités immobilières; activités juridiques, comptables, de gestion, d'architecture, d'ingénierie, de contrôle et d'analyses techniques; recherche-développement scientifique, publicité et marketing; autres activités spécialisées, scientifiques et techniques; activités de services administratifs et de soutien. Branches d'activité comptant parmi les services non-négociables : administration publique et défense; assurance sociale obligatoire; enseignement; activités pour la santé humaine; hébergement médico-social et social et action sociale sans hébergement; arts, spectacles et activités récréatives; autres activités de services; activités des ménages en tant qu'employeurs; activités indifférenciées des ménages en tant que producteurs de biens et services pour usage personnel. (2) (3) (4) (5) Il s'agit de la catégorie des activités financières et des assurances. Sur la base des données relatives à la valeur ajoutée brute par secteur institutionnel et branche d'activité, estimations à prix courants. Sur la base des données relatives au nombre de "personnes actives" par secteur institutionnel et branche d'activité. Par "personnes actives", il faut entendre l'ensemble des travailleurs salariés et des indépendants; Activités de services administratifs et de soutien. Sur la base des données relatives à la rémunération des travailleurs salariés par secteur institutionnel et par branche d'activité, estimations à prix courants. (6) Sur la base des données relatives à la formation brute de capital fixe par secteur institutionnel et par branche d'activité, estimations à prix courants.

17 2.2 Les institutions financières monétaires (IFM) en Europe - nombre et nature Fin 2010 Nombre total d'ifm Banque centrale Ventilation selon la nature Etablissements de crédit OPCVM monétaires Autres Belgique Allemagne Autriche Chypre Espagne Finlande France Grèce Irlande Italie Luxembourg Malte Pays-Bas Portugal Slovaquie Slovénie UE (1) Total pays zone euro Bulgarie Danemark Estonie Hongrie Lettonie Lituanie Pologne République tchèque Roumanie Royaume-Uni Suède Total autres pays UE (2) Total Source : BCE. Dernière mise à jour novembre (1) la BCE et l'european Investment Bank. (2) Union européenne (UE) de 27 pays.

18 2.3. Importance du secteur bancaire dans l'économie belge Année PIB (1) (en millliards d'eur) Bilan total du secteur bancaire belge en milliards d'eur en %, p.r. au PIB Bilan belge du secteur bancaire (2) en milliards d'eur en %, p.r. au PIB ,9 616,1 296,3 362,7 174, ,5 778,4 308,3 401,2 158, , ,4 370,3 476,4 157, , ,8 357,8 633,4 186, , ,1 328,2 616,3 173,9 Source : Calculs Febelfin sur données BNB. Dernière mise à jour novembre (1) Aux prix du marché. (2) Moyenne de l'actif et du passif sur la Belgique, en EUR et en devises. Jusqu'en 1995, en BEF et devises.

19 2.4. Comparaison internationale de l'importance du secteur bancaire dans l'économie (1) (total des actifs en % du PIB, fin 2009) Luxembourg Chypre 823 Irlande 810 Malte 720 Royaume-Uni 603 Suisse 498 Danemark 496 Pays-Bas 389 Autriche 378 France 375 Belgique 343 UEM-16 (1) 334 Espagne 327 Suède 319 Portugal 310 Allemagne 308 Italie 243 Finlande 226 Grèce 206 Slovénie 153 Slovaquie 86 Source : Calculs Febelfin sur données BCE, Banque Nationale Suisse (pour la Suisse) et BNB (cours du change CHF). Dernière mise à jour décembre (1) Moyenne pondérée des 16 Etats membres de l'uem.

20 2.6. Comparaison internationale du taux d'épargne des ménages (1) (en %) Allemagne 16,3 15,1 16,3 17,1 17,1 Belgique 18,5 16,7 15,2 18,4 16,2 Slovénie n.d. 14,0 17,4 15,0 15,7 France 14,9 14,9 14,7 16,2 15,6 Autriche 13,9 13,9 14,4 15,7 13,5 Suède 9,5 6,9 8,3 15,6 13,4 Irlande n.d. n.d. 9,5 14,7 13,4 Norvège --- 9,2 14,5 12,4 12,4 Italie 22,7 14,2 15,8 13,4 12,1 Finlande 7,8 8,1 8,5 11,9 11,3 Pays-Bas 17,1 12,0 12,3 13,0 10,9 Espagne n.d. 11,1 11,3 18,1 n.d. Danemark 7,3 4,3 3,7 7,7 n.d. Royaume-Uni 9,4 4,7 4,0 6,0 n.d. Suisse 16,2 16,9 15,4 17,1 n.d. Source : Eurostat. Dernière mise à jour novembre (1) Epargne brute des ménages en pourcentage de leur revenu disponible. Pas de données disponibles pour le Grèce et le Luxembourg.

21 2.7. Actifs financiers des secteurs non-financiers de la zone euro (encours, en milliards d'eur) Fin de période Total des actifs financiers des autorités publiques 3.415, ,0 Monnaie fiduciaire et dépôts 655,7 700,0 Titres de créance 382,8 544,0 dont à court terme 31,8 51,0 à long terme 351,0 493,0 Prêts 453,4 521,0 dont à court terme 85,5 81,0 à long terme 367,9 440,0 Actions 1.281, ,0 dont actions cotées 287,8 262,0 actions non-cotées 846,5 879,0 actions d'organismes de placement 147,1 209,0 Réserves techniques d'assurance 3,2 4,0 Autres avoirs et produits dérivés financiers 638,8 657,0 Total des actifs financiers des sociétés non-financières , ,0 Monnaie fiduciaire et dépôts 1.784, ,0 Titres de créance 344,9 401,0 dont à court terme 137,9 79,0 à long terme 207,0 322,0 Prêts 2.941, ,0 dont à court terme 1.323, ,0 à long terme 1.618, ,0 Actions 7.381, ,0 dont actions cotées 1.310, ,0 actions non-cotées 5.700, ,0 actions d'organismes de placement 370,5 357,0 Réserves techniques d'assurance 144,7 175,0 Autres avoirs et produits dérivés financiers 3.413, ,0 Total des actifs financiers des ménages , ,0 Monnaie fiduciaire et dépôts 6.417, ,0 Titres de créance 1.441, ,0 dont à court terme 11,5 33,0 à long terme 1.430, ,0 Prêts 75,0 71,0 dont à court terme 17,6 19,0 à long terme 57,4 52,0 Actions 4.174, ,0 dont actions cotées 731,3 811,0 actions non-cotées 2.054, ,0 actions d'organismes de placement 1.388, ,0 Réserves techniques d'assurance 5.478, ,0 Autres avoirs et produits dérivés financiers 486,3 523,0 Source : Calculs Febelfin et présentation sur base de données BCE. Dernière mise à jour novembre 2011.

Vade-mecum statistique du secteur bancaire 2004

Vade-mecum statistique du secteur bancaire 2004 ASSOCIATION BELGE DES BANQUES ET DES SOCIETES DE BOURSE Vade-mecum statistique du secteur bancaire 2004 ASPECTS ET DOCUMENTS 224 L ABB est membre de la Fédération Financière Belge aspects et documents

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

liste des tarifs AXA Banque

liste des tarifs AXA Banque liste des tarifs AXA Banque partie 1 de 6 : opérations de paiement tarifs et taux d'intérêt en vigueur au 1.8.2012 compte à vue 1 / 6 1. frais de gestion (payables anticipativement chaque année au 01/01)

Plus en détail

liste des tarifs AXA Banque partie 1 de 6 : opérations de paiement tarifs et taux d'intérêt en vigueur au 1.5.2011

liste des tarifs AXA Banque partie 1 de 6 : opérations de paiement tarifs et taux d'intérêt en vigueur au 1.5.2011 liste des tarifs AXA Banque partie 1 de 6 : opérations de paiement tarifs et taux d'intérêt en vigueur au 1.5.2011 compte à vue 1 / 6 1. frais de gestion (payables anticipativement chaque année au 01/01)

Plus en détail

Liste des tarifs. Liste des tarifs. Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications)

Liste des tarifs. Liste des tarifs. Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications) Liste des tarifs Liste des tarifs Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications) Applicables aux comptes Hello bank! à usage privé (Pour les consommateurs) Liste des tarifs 2 Sommaire

Plus en détail

CARTE DE BANQUE: information précontractuelle

CARTE DE BANQUE: information précontractuelle CARTE DE BANQUE: information précontractuelle 1. Information relative à BNP Paribas Fortis SA La carte de banque est un produit de BNP Paribas Fortis SA, dont le siège social est établi à 1000 Bruxelles,

Plus en détail

Convention passée avec une banque à un prix déterminé et périodique pour la mise à disposition régulière ou pour l usage habituel de services.

Convention passée avec une banque à un prix déterminé et périodique pour la mise à disposition régulière ou pour l usage habituel de services. LEXIQUE LEXIQUE DES OPERATIONS BANCAIRES COURANTES Ce lexique a été élaboré par la CRCO à partir d une concertation entre les banques, les pouvoirs publics et les associations de consommateurs sous l égide

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

CHIFFRES-CLÉS 2012-2013

CHIFFRES-CLÉS 2012-2013 CHIFFRES-CLÉS -2013 Febelfin asbl, la Fédération belge du secteur financier, qui a vu le jour en, rassemble en son sein cinq associations professionnelles financières : l Association belge des Banques

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

INTÉGRATION DE TABLEAUX STATISTIQUES QUI ÉTAIENT PUBLIÉS ANTÉRIEUREMENT PAR LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIÈRE ET DES ASSURANCES

INTÉGRATION DE TABLEAUX STATISTIQUES QUI ÉTAIENT PUBLIÉS ANTÉRIEUREMENT PAR LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIÈRE ET DES ASSURANCES Version intégrale INTÉGRATION DE TABLEAUX STATISTIQUES QUI ÉTAIENT PUBLIÉS ANTÉRIEUREMENT PAR LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIÈRE ET DES ASSURANCES INTRODUCTION A partir de la présente édition du Bulletin

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 Introduction En application de l ordonnance n 2009-866 du 15 juillet 2009 relative

Plus en détail

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES Pour la clientèle des Entreprises Conditions applicables au 1er Janvier 2015 Il fait de vous notre priorité. Il nous relie. Il contient,

Plus en détail

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015)

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015) Conditions Générales Entreprises (en vigueur au 1 er mai 2015) Sommaire Paragraphe Page 1. Définitions...2 2. Conditions...2 3. Gestion du compte courant...4 4. Paiements domestiques & SEPA...6 5. Paiements

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir Nos tarifs en un clin d'œil Vous souhaitez bénéficier de conditions bancaires avantageuses?

Plus en détail

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Opérations bancaires avec l'étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014 OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Virements émis vers l'étranger Frais d émission de virements en euros (3)

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Belgique Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Conditions tarifaires applicables à la clientèle 1 er février 2013 CREDIT SUISSE (FRANCE)

Conditions tarifaires applicables à la clientèle 1 er février 2013 CREDIT SUISSE (FRANCE) Conditions tarifaires applicables à la clientèle 1 er février 2013 CREDIT SUISSE (FRANCE) Sommaire Extrait standard des tarifs... 3 Ouverture, fonctionnement et suivi de votre compte... 4 Ouverture, transformation,

Plus en détail

Les comptes nationaux et le SEC 2010

Les comptes nationaux et le SEC 2010 Les comptes nationaux et le SEC 2010 7 ème séminaire de la Banque nationale de Belgique pour enseignants en économie du secondaire Bruxelles, le 22 octobre 2014 Catherine RIGO Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques à usage professionnel et aux personnes morales En vigueur au 31/03/2015

LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques à usage professionnel et aux personnes morales En vigueur au 31/03/2015 1. Frais de tenue de compte LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques à usage professionnel et aux personnes morales En vigueur au 31/03/2015 I. COMPTE A VUE : Compte Postcheque

Plus en détail

Centrale des crédits aux entreprises

Centrale des crédits aux entreprises Centrale des crédits aux entreprises Bruxelles, mercredi 23 octobre 2013 Patrick BISSOT Introduction Le crédit est important et même nécessaire pour l'économie... 2 / 25 Crédits enregistrés à la CCE Comparaison

Plus en détail

La directive européenne sur l épargne. Quelles sont les implications pour vous?

La directive européenne sur l épargne. Quelles sont les implications pour vous? La directive européenne sur l épargne Quelles sont les implications pour vous? La directive européenne sur l épargne 1. Que prévoit la directive européenne sur l épargne? Généralités Les capitaux circulent

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION Juillet 2013 LA VOLONTÉ DU CRÉDIT MUTUEL : AMÉLIORER SANS CESSE L INFORMATION TRANSMISE. et nous vous en

Plus en détail

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Italie Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance Demande de pension d invalidité Nature des pensions PENSION POUR INCAPACITE AU METIER (seulement les professions artisanales) Il s agit d une pension

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

La Directive Européenne Sur l Epargne. Quelles sont les implications pour vous?

La Directive Européenne Sur l Epargne. Quelles sont les implications pour vous? La Directive Européenne Sur l Epargne Quelles sont les implications pour vous? V.: 20-01-2012 1. Que prévoit la directive européenne sur l épargne? Généralités Les capitaux circulent librement en Europe,

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 50 BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG 2 Le secteur financier 1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 Le secteur financier 1.1 Le secteur bancaire 52 1.1.1 L évolution de l effectif dans le secteur bancaire

Plus en détail

Royaume-Uni. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Royaume-Uni. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Royaume-Uni Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 OBJECTIFS - Soutenir la mobilité internationale des étudiants lorrains au sein des cursus universitaires

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

COFFRES-FORTS 158,15 240 EUR 237,23 320 EUR. Coût additionnel pour coffre à code 15 EUR

COFFRES-FORTS 158,15 240 EUR 237,23 320 EUR. Coût additionnel pour coffre à code 15 EUR Tenue de compte, coffres, attestations et recherches FORFAIT ANNUEL TENUE DE COMPTE 1 COFFRES-FORTS Avec accès e-banking sécurisé 2 25 EUR Volume (dm 3 ) loyer annuel HT + TVA 17% Avec envoi hebdomadaire

Plus en détail

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux Mes COMPTEs AU QUOTIDIEN CONVENTION Janvier 2015 Extrait des conditions tarifaires applicables aux ENTREPRISES / ARTISANS / COMMERÇANTS / PROFESSIONS LIBéRALES / AGRICULTEURS / ASSOCIATIONS Une relation

Plus en détail

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGESTEL ET SOGESTEL TS La télétransmission sous protocole EBICS SOMMAIRE Les offres 4 Des services complets de remises 5 Des services de relevés à la carte 6 Un fonctionnement

Plus en détail

CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003

CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003 CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003 Primes Produit Provisions Provisions Autres Autres produits Frais COMPAGNIE IARD émises net des pour primes pour sinistres provisions techniques d'acquisition

Plus en détail

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros)

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous La fiscalité européenne de l épargne Ce qui va changer pour vous SOMMAIRE LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE 3 De quoi s agit-il? 1 Quand entre-t-elle en vigueur? 3 LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Start2Save CBC. Quelques arguments de poids. Une solution pour vous? Score produit : Profil de risque du client : Compte d épargne réglementé

Start2Save CBC. Quelques arguments de poids. Une solution pour vous? Score produit : Profil de risque du client : Compte d épargne réglementé Compte d épargne réglementé Donnez un stimulant supplémentaire à votre argent avec Start2Save CBC Mettez chaque mois un montant de côté et votre fidélité sera récompensée! Un investissement sûr en ces

Plus en détail

SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE

SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE CONTENU INTRODUCTION 3 LE DOMICILIATION EUROPÉENNE ( SEPA DIRECT DEBIT ) 4 LE MANDAT DE LA DOMICILIATION EUROPÉENNE 6 «CORE» ET «B2B» : DEUX SCHÉMAS DISTINCTS

Plus en détail

LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques pour usage privé (pour les consommateurs)

LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques pour usage privé (pour les consommateurs) LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques pour usage privé (pour les consommateurs) 1. Frais de tenue de compte I. COMPTE A VUE En vigueur au 27/05/2015 ouverture fermeture redevance

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE Sommaire Banques Introduction 4 1. Le secteur bancaire en 2012 5 1.1. La population des établissements de crédit, des entreprises d investissement

Plus en détail

Associations. Guide des. Conditions Tarifaires. au 1 er avril 2011 - 1 -

Associations. Guide des. Conditions Tarifaires. au 1 er avril 2011 - 1 - Associations M é t r o p o l e Guide des Conditions Tarifaires au 1 er avril 2011-1 - Le fonctionnement de votre compte n Ouverture de compte n Frais de renouvellement automatique de chéquiers Avec envoi

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

Private Banking. Lorem ipsum est Enim Corpus Apolonius ipsum est Doloris CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Tableau des frais et commissions

Private Banking. Lorem ipsum est Enim Corpus Apolonius ipsum est Doloris CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Tableau des frais et commissions Private Banking Lorem ipsum est Enim Corpus Apolonius ipsum est Doloris CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Tableau des frais et commissions Sommaire A. Information générale sur CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG)

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir Table des matières Comptes 4 Compte courant 4 Taux d'intérêt débiteurs et créditeurs pour

Plus en détail

Malgré l'absence actuelle de appuyé assurance-dépôts du gouvernement, MAS envisage d'établir un tel système dans un proche avenir.

Malgré l'absence actuelle de appuyé assurance-dépôts du gouvernement, MAS envisage d'établir un tel système dans un proche avenir. Singapour est l'un des centres financiers de premier plan dans le monde entier et important centre de distribution de la finance en Asie du Sud. Il n'est pas surprenant, le pays a un des systèmes bancaires

Plus en détail

ELANTIS S.A. Siège social : Rue des Clarisses 38 4000 Liège Tel : 04 232 45 45 Fax : 04 232 45 01 www.elantis.be Belfius Banque S.A.

ELANTIS S.A. Siège social : Rue des Clarisses 38 4000 Liège Tel : 04 232 45 45 Fax : 04 232 45 01 www.elantis.be Belfius Banque S.A. 1 Règlement Clientèle 2015 2 SECTION 1 - LE REGLEMENT ET SES ADAPTATIONS 1. But de ce Règlement Le Règlement énonce certains droits et obligations d Elantis et des Clients dans le cadre de leurs relations

Plus en détail

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise?

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise? Vous êtes chef d entreprise, profession libérale, professionnel, expert comptable, Directeur Administratif et Financier. L harmonisation de Moyens de Paiement vous concerne Le prélèvement SEPA Quels impacts

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge)

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge) Ce document est la traduction du Supplément N 1 au Prospectus de Base rédigé en anglais qui a été approuvé par la FSMA. En cas de contradictions entre la version anglaise et la version française du Supplément

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 68/54 DÉCISION (UE) 2015/425 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 15 décembre 2014 modifiant la décision BCE/2010/21 concernant les comptes annuels de la Banque centrale européenne (BCE/2014/55) LE CONSEIL

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Japon Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS Fabrice LENGLART INSEE Comptes nationaux Bruno LONGET - Banque de France - SESOF CNIS 22 juin 2009 Plan I Place des activités

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

CEC Centre d'echange et de Compensation ASBL Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011. boulevard de Berlaimont 14 1000 Bruxelles

CEC Centre d'echange et de Compensation ASBL Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011. boulevard de Berlaimont 14 1000 Bruxelles CEC Centre d'echange et de Compensation ASBL Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011 boulevard de Berlaimont 14 1000 Bruxelles Rapport annuel 2004 TABLE DES MATIERES EVOLUTION GENERALE

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120 Tableau 41.70 - COMPOSITION DES FONDS PROPRES SUR BASE SOCIALE (Art. 14 et 15 du règlement) 1. Fonds propres sensu stricto (art. 14, 1er, 1 ) Valeur comptable Code 05 11. Capital libéré et primes d'émission

Plus en détail

Banques 1. Le secteur bancaire en 2011

Banques 1. Le secteur bancaire en 2011 Banques 1. Le secteur bancaire en 2011 1.1. La population des établissements de crédit, des entreprises d investissement et des établissements de paiement Suivant une tendance observée depuis plusieurs

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 Fortis AG - Vos assurances chez votre courtier Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 1 Cette fiche d information financière décrit les modalités du produit qui sont d application

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015

Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015 Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015 A) Règles d attribution Mobilité des ETUDIANTS 1 Les bourses de mobilités octroyées à l UMONS proviennent

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE AVERTISSEMENT : La souscription réalisée par une personne domiciliée hors de France ou par un ressortissant d un Etat autre que la France sur le territoire national

Plus en détail

Tarif des principales opérations sur titres

Tarif des principales opérations sur titres Tarif des principales opérations sur titres 01 janvier 2015 Ordres Euronext... 2 Bourse étrangère... 3 Euro-obligations... 4 Fonds de placement KBC (1)... 4 Produits d investissement KBC émis par KBC AM...

Plus en détail

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux particuliers Pour savoir à quoi vous en tenir

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux particuliers Pour savoir à quoi vous en tenir Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux particuliers Pour savoir à quoi vous en tenir Nos tarifs en un clin d'œil Vous souhaitez bénéficier de conditions bancaires avantageuses?

Plus en détail

BNP PARIBAS B FUND I Equity Belgium

BNP PARIBAS B FUND I Equity Belgium BNP PARIBAS B FUND I Equity Belgium Prospectus simplifié Informations concernant la sicav Dénomination BNP PARIBAS B FUND I Date de constitution 15 mai 1991 Durée d existence Illimitée Etat membre où la

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

Votre banque au quotidien

Votre banque au quotidien Votre banque au quotidien Conditions Tarifaires Janvier 2009 C O N D I T I O N S T A R I F A I R E S Les présentes Conditions Tarifaires sont applicables aux particuliers exclusivement. Elles annulent

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir -

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous allez être hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous êtes hospitalisé(e) suite à un accident ou une maladie? > Voici le récapitulatif de la marche à suivre, des frais et remboursements possibles

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent 027 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le virement SEPA LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Novembre 2007 Ce mini-guide

Plus en détail