Rapport de veille technologique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de veille technologique"

Transcription

1 Centres de compétences TIC Région wallonne, BE Rapport de veille Enjeux, Perspectives et Impacts métiers Réalisé par Vivansa s.p.r.l. (www.vivansa.com) Simply because you need results.

2 [Page blanche pour impression recto-verso] Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 2 of 81

3 IDENTIFICATION PROJET REFERENCE CONTRAT CSC-2009 CLIENT Centres de compétences TIC PROGRAMME Veille CONTRACTUEL Oui NOM, FONCTION DATE SIGNATURE Ecrit par: Saïd Eloudrhiri, IT Consultant 28/09/09 Revu par: Pierre Halin, IT Consultant 28/09/09 Approuvé par: Vivien Monti, Manager 28/09/09 RESUME Le présent rapport se penche sur le prônant la décentralisation des centres informatiques et des applications vers le nuage informatique. Une démarche très ambitieuse qui consiste à permettre aux entreprises de réduire les coûts d'infrastructure au profit d'une facturation établie en fonction des ressources consommées. MOTS CLES:, SOA CARACTERISTIQUE DU DOCUMENT NOMBRE DE PAGES NOMBRE DE FIGURES LANGUE DESTINATAIRE FR N/A Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 3 of 81

4 Versions Ed. Rév. Date Description Action(*) Paragraphes /06/09 Préparation du document M Tous /08/09 Table des matières finalisée I Tous /09/09 Corps du document finalisé I/M Tous /09/09 Corrections mineures I/M Tous /09/09 Revue qualité et livraison I/M Tous /09/09 Mise à jour après revue I/M Tous Revue qualité et livraison pour publication (*) Action: I = Insertion, R = Remplacement, M = Mise à jour, S = Suppression, Q = Revue Qualité Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 4 of 81

5 Table des matières 1 RÉFÉRENCES 8 2 GLOSSAIRE 9 3 INTRODUCTION 10 4 CONVENTIONS MESSAGES D'INFORMATION SOURCES NOMS DE MARQUE 11 5 CONTEXTE PRÉAMBULE LA MÉTAPHORE DU CLOUD COMPUTING LES FACTEURS DE CHANGEMENTS MYTHE OU RÉALITÉ? RECOMMANDATIONS DE L'AWT 17 6 EMERGENCE DU CLOUD COMPUTING LES TYPOLOGIES INFORMATIQUES LE MODÈLE ASP LA VIRTUALISATION LE WEB LE SAAS LES PRÉMICES DU NUAGE 22 7 CONCEPTS ET ARCHITECTURES DÉFINITION ET STANDARDS NOTION DE SERVICES LES COUCHES DE SERVICE DU CLOUD COMPUTING INFRASTRUCTURE AS A SERVICE (IAAS) PLATFORM AS A SERVICE (PAAS) Force.com SOFTWARE AS A SERVICE (SAAS) Exemples d'usage du SaaS La version bêta perpétuelle SaaS et mode déconnecté Le concept S+S (Software + Services) HUMAN AS A SERVICE (HUAAS) Portail Salesforce.com Portail Amazon Mechanical Turk 41 Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 5 of 81

6 Portail elance TYPOLOGIES DE CLOUD PLATEFORME D'INTÉGRATION SOA SÉCURITÉ 47 8 OFFRES DU MARCHÉ TAXONOMIE OPEN SOURCE 50 9 TENDANCES DU MARCHÉ ÉVOLUTIONS DES PÉRIPHÉRIQUES LES SMARTPHONES LE MULTITOUCH LE CLOUD GAMING PÉRIPHÉRIQUES DE SÉCURITÉ LES DÉFIS ET LES OPPORTUNITÉS OPPORTUNITÉS DÉFIS LE SECTEUR PUBLIC ETATS-UNIS ÉTAT DE WASHINGTON LE PORTAIL APPS.GOV DANEMARK CLOUD COMPUTING ET ÉCONOMIE LE CLOUD COMPUTING COMME CRÉATEUR D'EMPLOI IMPACT SUR LES MÉTIERS FORMATIONS FORMATION DE BASE CONTEXTE EXEMPLE DE SUJETS FORMATION AVANCÉE CONTEXTE EXEMPLE DE SUJETS CONCLUSION 80 Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 6 of 81

7 Table de Figures Figure 5-1: Se connecter au nuage...14 Figure 5-2: Hype Cycle for Emerging Technologies, 2009 (source Gartner)...15 Figure 5-3: Tendances au niveau de la recherche (Source Google Trends)...16 Figure 6-1: Typologie ASP...19 Figure 6-2: Virtualisation...20 Figure 6-3: Hyperviseur...20 Figure 7-1: Les couches Services du...25 Figure 7-2: Everything as a Service (source: Peter Laird)...27 Figure 7-3: Fournisseur IaaS...28 Figure 7-4: Fournisseur PaaS...30 Figure 7-5: La plateforme Salesforce.com AppExchange...33 Figure 7-6: Portail developerforce...34 Figure 7-7: Fournisseur SaaS...35 Figure 7-8: Externalisation du Groupware...36 Figure 7-9: Composition de services par Mashup...37 Figure 7-10: Concept S+S (Software + Services)...38 Figure 7-11: Portail AppExchange...40 Figure 7-12: Portail Services de SalesForce.com...41 Figure 7-13: Portail elance...42 Figure 7-14: Cloud hybride...44 Figure 7-15: Amazon Virtual Private Cloud (source : Amazon)...45 Figure 7-16: Intégration SOA...46 Figure 8-1: Taxonomie des vendeurs Cloud - May 2009 (source: Peter Laird)...49 Figure 9-1: Cloud gaming vu par OnLive Game Service (source OnLive)...54 Figure 12-1: Impact à court terme du sur la création de PME (source Prof. Federico Etro - May 2009)...63 Figure 12-2: Impact à moyen terme (cinq ans) du sur la création de PME (source Prof. Federico Etro - May 2009)...64 Figure 12-3: Impact à court et moyen terme (5 ans) du sur la création d'emplois en Europe (source Prof. Federico Etro - May 2009)...65 Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 7 of 81

8 1 Références [REF1] Urbanisation et SOA. Vers une entreprise agile, Septembre 2008, Said Eloudrhiri - Pierre Halin. [REF2] Shane Robinson. The Next Wave: Everything as a Service, Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 8 of 81

9 2 Glossaire Amazon EC2... Amazon S3... AMI... API... ASP... AWS... AWT... BPEL... BPMN... CAPEX... CPU... CRM... DRP... eid... ERP... ESB... HR... IaaS... IT... LDAP... MTurk... OMG... OPEX... PaaS... PME... PoC... QA... RAM... RIA... ROI... S+S... SaaS... SLA... SOA... SSO... TIC... TCO... VPN... Amazon Elastic Compute Cloud Amazon Simple Storage Service Amazon Machine Image Application Programming Interface Application Service Provider Amazon Web Services Agence Wallonne des Télécommunications Business Process Execution Language Business Process Modeling Notation Capital Expenditures Central Processing Unit Customer Relationship Management Disaster Recovery Plan electronic ID Enterprise Resource Planning Enterprise Service Bus Human Resource Infrastructure as a Service Information Technology (technologie de l'information) Lightweight Directory Access Protocol Mechanical Turk Object Management Group Operating Expense Platform as a Service Petites et Moyennes Entreprises Proof of Concept Quality Assurance Random Access Memory Rich Internet Applications Return On Investment Software + Services Software as a Service Service Level Agreement Service Oriented Architecture Single Sign On Technologie de l'information et de la Communication Total Cost of Ownership Virtual Private Network Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 9 of 81

10 3 Introduction Membres du réseau des Centres de Compétences de la Région Wallonne, les centres Technifutur (Liège - TechnofuturTIC (Charleroi - Technocité (Mons - et Techno.bel (Ciney - sont chargés de la mise en œuvre d un projet de sensibilisation, d information et de formation de haut niveau dans le domaine des Technologies de l Information et des Télécommunications (TIC). Dans ce cadre, ils conduisent une activité de veille ciblée sur l évolution des métiers et des qualifications dans ce secteur. Ces centres fédèrent leurs moyens afin de mener cette démarche de veille de façon commune et en réseau. La société Vivansa (http://www.vivansa.com/), par l intermédiaire de son unité Recherche & Développement, a été sollicitée pour participer à l animation continue de cette veille et à la rédaction d un rapport biannuel. Afin d utiliser les ressources disponibles de façon optimale, cette veille se concentre sur un thème choisi conjointement. Le présent rapport se penche sur le prônant la décentralisation des centres informatiques et des applications vers le nuage informatique. Une démarche très ambitieuse qui consiste à permettre aux entreprises de réduire les coûts d'infrastructure au profit d'une facturation établie en fonction des ressources consommées. L'informatique devient donc, à l'instar de l'eau ou de l'électricité, une énergie à laquelle les collaborateurs de l'entreprise peuvent se connecter de pratiquement n'importe où. Comme toute technologie émergente, les potentialités du sont voilées par des voix discordantes qui l'annoncent comme un nouveau messie ou comme un faux prophète. Nous considérons que cette agitation et surtout la bataille acharnée que se livrent les acteurs du marché qui cherchent chacun à élever leur nuage plus haut que celui des autres, justifient à elle seules l'analyse de ce sujet. Le concrétise les principes d'urbanisation et d architectures orientées services pour permettre aux entreprises de gagner en agilité et en efficacité. Ce rapport est donc une suite logique d un rapport précédent consacré à l'urbanisation et au SOA [REF1] Le rapport est subdivisé comme suit : Section 4...Convention Section 5...Contexte Section 6...Emergence du Section 7...Concepts et architectures Section 8...Offres du marché Section 9...Tendances du marché Section 10...Les défis et les opportunités Section 11...Le secteur public Section et économie Section 13...Formations Section 14...Conclusion Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 10 of 81

11 4 Conventions 4.1 Messages d'information Lorsque nous souhaitons attirer le lecteur sur un sujet précis, nous utiliserons la mise en évidence suivante : Ceci est une information jugée intéressante. 4.2 Sources Certains liens mènent à des sources d'information rédigées en anglais ou en danois. Le lecteur qui souhaite traduire ces informations pourra utiliser le service de traduction en ligne Google Translate 1 disponible gratuitement sur le Cloud ;-) 4.3 Noms de marque L'ensemble des marques et logo mentionné dans ce document reste la propriété de leurs ayants droit. 1 Google Translate: Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 11 of 81

12 5 Contexte 5.1 Préambule L'économie mondiale est tourmentée par la crise financière qui touche durement l'économie réelle. Les nombreuses faillites et restrictions gonflent les statistiques du chômage. Dans ce contexte, les entreprises et les individus peu agiles au changement voient leur viabilité économique compromise ; C est la dure loi du darwinisme économique. Dans ce contexte sombre, le apporte des solutions concrètes aux entreprises. L'informatique doit être un outil efficace et évolutif pour aider les entreprises à opérer les transformations nécessaires pour retrouver agilité et compétitivité. Mais bien souvent, l'informatique est une véritable tour de Babel très éloignée des problématiques métier contraignant l'entreprise à adapter son métier aux outils et non l'inverse! L'investissement financier pour créer une infrastructure informatique empêche le tissu économique d'incuber de jeunes PME qui veulent montrer et prouver leur degré d'innovation. Un comble lorsque l'on sait que les PME sont l'un des principaux pourvoyeurs de main d'œuvre. De plus, les entreprises doivent souvent sacrifier près de 75% de leur budget IT rien que pour maintenir leur parc informatique. Ceci laisse peu de surface financière pour investir dans le développement de leur cœur de métier. 5.2 La métaphore du Pour Nicholas Carr 1, l'émergence du est un processus comparable à celui qui a conduit les industries, au début du siècle dernier, à abandonner la production onéreuse de leur électricité au profit d'une connexion au réseau de distribution électrique. Cela a permis aux entreprises de se concentrer sur leur cœur de métier et de payer en fonction de leur consommation électrique réelle au lieu d'immobiliser du capital pour maintenir d énormes générateurs électriques qui coûtaient cher en maintenance et occupaient l espace au sol. Pour être précis, c'est en 1961 que John McCarthy, informaticien brillant et inventeur entre autres du langage LISP, annonçait que sa vision du futur de l'informatique était comparable à la mutation qui avait mené les entreprises à ne plus produire leur propre électricité mais à l'acheter à des fournisseurs spécialisés. Aujourd'hui, on lui attribue le concept initial de. De la même façon, le ambitionne que les entreprises cessent de se ruiner à maintenir un système d information interne alimentant les rouages de leur métier. Au lieu de cela, chaque entreprise est invitée à trouver, dans le nuage informatique, les services distribués par les fournisseurs informatiques qui sont nécessaires à son métier et à payer en fonction de la consommation réelle de ces services. De cette façon, l'informatique devient une énergie à l'instar de l électricité. 1 Nicholas Carr, The Big Switch, Rewiring the World, from Edisson to Google, Norton, Voir également son interview sur YouTube: Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 12 of 81

13 Le réseau de distribution mondial de cette nouvelle énergie est l Internet : son omniprésence et ses facilités d'accès en font le choix naturel pour un raccordement dans n importe quel coin du monde. Une fois raccordées, les entreprises paient les ressources informatiques en fonction de la consommation qu'elles en font. Il n est plus nécessaire de dépenser beaucoup d argent dans des investissements et des frais de maintenance élevés : les budgets suivent simplement la courbe de croissance de la société. C'est dans cet esprit qu'est née la notion du, ou Nuage 1 Informatique. 1 Le nuage étant la représentation schématique du réseau et d'internet en général utilisé dans les schémas informatiques. Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 13 of 81

14 5.3 Les facteurs de changements Figure 5-1: Se connecter au nuage La promesse du est d apporter des réponses aux facteurs de changement qui défient les entreprises: Espace numérique: les entreprises tendent naturellement vers une numérisation de leurs biens pour les rendre facilement exploitables. Des projets "Zéro papier" sont d'ailleurs de plus en plus fréquents. Écologie: le respect de l'environnement ainsi que la réduction de la facture électrique amènent à envisager plus sérieusement le concept "Green IT". Socialisation: le Web 2.0 a fait émerger de nouvelles façons d'utiliser l'internet. Les réseaux sociaux en sont un parfait exemple. Les utilisateurs sont donc plus exigeants par rapport aux moyens s en relation avec les services proposés par les entreprises. Économie: les défis économiques sont quotidiens, poussant les entreprises à trouver un équilibre entre la rationalisation des coûts et le maintien de leur position sur le marché. Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 14 of 81

15 5.4 Mythe ou réalité? Le est aujourd'hui une réalité proposée par de nombreux acteurs influents du marché IT qui cherchent à positionner leur nuage dans un ciel encore relativement dégagé. Mais sous le vernis des nombreuses promesses de ces acteurs, l offre actuelle de services manque de maturité ou se révèle très contraignante à l usage. Quoi qu il en soit, au vu des prévisions annoncées par les cabinets de conseil (Gartner, Forrester ou IDC), le mérite d'être pris très au sérieux. Si l'on se penche sur la courbe des technologies émergentes du Gartner (voir Figure 5-2) publiée en juillet 2009, on s'aperçoit que le se trouve actuellement au sommet de la courbe des attentes (Peak of inflating exceptions) et qu il sera largement adopté d'ici deux à cinq ans. Cette prévision explique l agitation ambiante autour de ce sujet. Figure 5-2: Hype Cycle for Emerging Technologies, 2009 (source Gartner) Tout au long de ce rapport, nous verrons que le SOA et le Web 2.0 sont parmi les pièces maîtresses du socle sur lequel repose le. Il est donc utile de regarder leur positionnement sur la courbe du Gartner. Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 15 of 81

16 Le SOA est en forte progression et est aujourd'hui considéré comme un concept incontournable fédérant de plus en plus d'acteurs du marché IT. Le Web 2.0 quitte la courbe de désillusion et devrait être globalement adopté d'ici moins de deux ans. Hype Cycle et SOA À titre de comparaison, le SOA a lui aussi parcouru son chemin de croix. Beaucoup prévoyait que cette technologie émergente ferait l'effet d'un pétard mouillé et qu'il serait rapidement abandonné. Mais aujourd'hui, les acteurs importants du marché (Microsoft, IBM, Oracle/Bea/Sun, RedHat, etc.) ont tous réorienté leurs produits d'intégration sur base des concepts SOA. Les signaux actuels montrent que c'est déjà le cas pour le. Cette effervescence autour du est confirmée par les tendances au niveau de la recherche (Figure 5-3). L'intérêt suscité par le a débuté fin 2007 et s accroît. Figure 5-3: Tendances au niveau de la recherche (Source Google Trends 1 ) Nous pouvons donc conclure que le est un phénomène certes émergeant mais loin d'être un simple buzzword 2. 1 Google trends: 2 Défintion du buzzword sur Wikipedia: Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 16 of 81

17 5.5 Recommandations de l'awt Dans les conclusions de son enquête sur le secteur TIC, l'awt (Agence Wallonne des Télécommunications) recommande aux prestataires de services TIC et de développement logiciels d'intégrer dans leurs offres les paradigmes liés au SOA et au 1. Ces recommandations montrent l'impulsion que souhaitent donner les acteurs wallons par rapport à ces technologies dites émergentes. 1 Conclusions et recommandations de l'enquête sur le secteur TIC: Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 17 of 81

18 6 Emergence du Le est une évolution logique des technologies qui ont jalonné l'histoire de l'informatique. Avant de le décrire, il est donc important de se replonger dans le passé pour revoir les principales technologies informatiques. Cela nous permettra de mieux comprendre les motivations du Cloud Computing. 6.1 Les typologies informatiques Le rapport sur l'urbanisation et le SOA [REF1] rappelle les différentes typologies 1 qui ont augmenté l'entropie des systèmes d'information et ont mis à mal l'agilité des entreprises : Le mainframe; Le client/serveur; Le Web. Le lecteur moins familier avec ces typologies est invité à consulter ce rapport. Nous allons compléter ce chapitre avec d autres typologies qui sous-tendent l'émergence du Cloud Computing Le modèle ASP Vers la fin des années 1990, le succès grandissant du Web a permis l'émergence du modèle ASP (Application Service Provider). Le modèle ASP (Figure 6-1) avait pour ambition de déporter les applications métiers chez des hébergeurs spécialisés libérant ainsi les entreprises des contraintes de support et de maintenance des applications. Il promettait également aux éditeurs des logiciels hébergés des revenus récurrents obtenus sous forme d'abonnement. À l'époque, la bulle Internet (et au passage l'argent des investisseurs) a permis à bon nombre de startup de développer des stratégies business sur ce modèle et d'entraîner les fournisseurs de solution dans leur sillage. L'idée était certes intéressante, mais à l'aube du Web 1.0, le manque de maturité des applications Web n'a pas permis aux utilisateurs d'avoir accès à des interfaces clientes riches. Pour pallier à ces contraintes, les fournisseurs ASP ont revu leur copie et ont proposé un modèle hybride en complétant leur logiciel hébergé par une application lourde installée sur le poste client qu il fallait maintenir. Cette pratique était un aveu d'échec qui a entraîné le ralentissement des offres ASP. De plus, d'autres contraintes se sont révélées problématiques comme la difficulté côté serveur de pouvoir servir plusieurs clients différents (concept des architectures multi tenants). 1 Voir le chapitre 5 du rapport [REF1] Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 18 of 81

19 . Figure 6-1: Typologie ASP Enfin, ce modèle manque d'ouverture car le client est attaché au fournisseur applicatif et possède peu de latitude en matière d'intégration à ses propres systèmes La virtualisation Les progrès s ont amené une montée en puissance des ressources informatiques : processeurs : fréquence plus rapide, instructions optimisées, architectures multi-cœurs, etc. ; mémoires : bus de données plus large, fréquence accrue, capacité de stockage élevée, etc. ; disques : capacité plus importante, vitesse élevée de lecture/écriture, tolérance aux pannes, apparitions des disques électroniques, etc. ; réseau : protocoles optimisés, vitesse accrue, média physique à haut débit, etc. En rendant les serveurs plus performants, ces évolutions s ont conduit à un gaspillage de ressources, la majorité des serveurs étant sous-utilisés. Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 19 of 81

20 L'apparition des solutions de virtualisation a permis d'exploiter plus efficacement les ressources disponibles en créant plusieurs serveurs virtuels sur un seul serveur physique. Cela a conduit à une meilleure optimisation du parc informatique en réduisant le nombre de serveurs. Au départ, la plupart des solutions de virtualisation (Figure 6-2) entraînaient une dégradation importante des performances et ont conduit les entreprises à n utiliser la virtualisation que pour les environnements de développement et non pour la production. Figure 6-2: Virtualisation Pour pallier à ces limitations, des solutions à base d hyperviseurs (Figure 6-3) ont vu le jour (XEN, VMWare, HyperV, etc.). Figure 6-3: Hyperviseur Ces solutions sont beaucoup plus optimisées car plus proche du système d'exploitation et offrent à chaque machine virtuelle une abstraction des ressources matérielles. Les hyperviseurs ont permis d'adopter les solutions de virtualisation pour des systèmes de production. À titre d'exemple, le Cloud d'amazon utilise XEN, la solution d'hyperviseur Open Source. Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 20 of 81

21 6.1.3 Le Web 2.0 Le Web 2.0 a été une véritable révolution par rapport au Web 1.0 et a modifié nos habitudes en nous rendant plus participatifs. Cet engouement a été rendu possible grâce aux évolutions des outils Internet et à l'avènement des interfaces graphiques riches de types RIA (Rich Internet Applications). Le modèle économique a été bouleversé par des acteurs du Net, souvent issus de la "Génération Y" 1, qui ont développé et proposé (souvent gratuitement) des services pour la plupart tournés vers les réseaux sociaux, des blogs et des wikis : Wikipedia, Facebook, DailyMotion, YouTube, Filck, Zoho, etc. En particulier, cette génération a créé des sociétés très dynamiques sur le web telles que Google ou Amazon, qui ne cessent d'innover. S appuyant sur l optimisation du matériel et l'usage de solution de virtualisation, ces sociétés sont capables de montées en charge importantes pour faire face à une demande fortement croissante. Les grands acteurs du marché du logiciel, tels que Microsoft, ont eu énormément de mal à trouver leur place. Avec le Web 2.0, le a pris tout son sens Le SaaS Le modèle Software as a Service (détaillé 7.3.3) est apparu en réponse à l'échec du modèle ASP. Ce modèle a été impulsé par: l'accessibilité croissante d'internet dans les sociétés, les hôtels et les habitations ; la réduction des coûts des abonnements ; l'amélioration des connexions ; l'usage plus important des connexions sans fil ; l'avènement du Web 2.0 ; les interfaces RIA ; le concept orienté service. Les fournisseurs de solutions ont ainsi vu une opportunité d'offrir leurs solutions en mode SaaS et de changer le mode de facturation. Comme la licence n'est plus vendue, le service est facturé sur une base mensuelle ou à l'usage. 1 La "génération Y" ou "digitale natives" se dit des personnes qui ont grandi avec les nouvelles technologies et qui trouvent l'usage d'internet et de ses codes tout à fait naturel. A l'opposé, on retrouve les "analogists", l'ancienne génération généralement réfractaires au changement. Lire plus sur Wikipedia: Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 21 of 81

22 Ici aussi, les acteurs traditionnels de logiciels ont eu un effet retard, car ce modèle business mettait à mal leur stratégie de vente de licence par poste de travail. 6.2 Les prémices du nuage Pendant que les acteurs traditionnels du marché IT débattaient de l'ineptie de tel ou tel mouvement ou critiquaient les modèles business de ces apprentis entrepreneurs, des acteurs comme Google et Amazon n'ont cessé d'innover et de préparer leur nuage. Les techniques de virtualisation, la maturité grandissante du SOA et les technologies et standards issus du Web 2.0, on favorisé leur croissance. Pour ces acteurs visionnaires, le terrain était prêt pour apporter aux entreprises et aux particuliers des solutions souples, intégrables et financièrement accessibles. Les premiers nuages pouvaient apparaître, apportant une réponse aux attentes d'agilité et offrant un potentiel mondial aux acteurs performants. Acteurs télécom Les acteurs télécom auraient pu jouer un rôle plus innovant, mais force est de constater qu hormis quelques services très proches de leur cœur de métier, ils restent absents de cette frénésie créatrice. Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 22 of 81

23 7 Concepts et architectures 7.1 Définition et standards Tout comme le SOA, le est en mal d'une définition unique. La raison est à imputer au fait que le est avant tout un modèle englobant tant des principes métiers que s. Chaque acteur du marché définit donc le Cloud en fonction de sa compréhension du modèle et comment il s'adapte par rapport à son offre de marché. Mais on doit s'attendre à ce que les organismes de définition de standards 1 prennent le relais pour donner une base saine du modèle et acceptée par le plus grand nombre. C'est déjà le cas aux États-Unis où l'institut national des standards élabore sa propre définition du Cloud 2. De leurs côtés, l'object Management Group 3 (OMG) et The Open Group 4 mettent en place des groupes de travail pour définir des spécifications autour du. Comme pour d'autres modèles, par exemple le SOA, on peut s'attendre à une plus grande synergie entre ces groupes de travail composés notamment d'entreprises privées. Sans chercher à poser notre définition du Cloud, nous pouvons toutefois poser les principales idées: Le est un modèle : permettant d'offrir au travers du réseau un ensemble de ressources matérielles et logicielles configurables exposées sous forme de services ; garantissant une très grande disponibilité de ces services ; minimisant l effort de gestion du côté de l utilisateur pour accéder à ces services. 7.2 Notion de Services Avant d'explorer les couches de services qui caractérisent le, nous allons rappeler ce qui définit un service. 1 The Cloud Standards Coordination's wiki: 2 Définition du par le National Insititute of Standards and Technologies (NIST): 3 Lire à cet effet la présentation " Standards - Building a Multi-View Specification": 4 The Open Group Cloud: https://www.opengroup.org/cloudcomputing/ Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 23 of 81

24 Sur base de la définition de l'open Group SOA Work Group 1, nous pouvons définir un service comme étant : Une représentation logique d'une activité, commerciale ou non, reproductible qui: est formée d'un résultat spécifique (par exemple : vérifier le crédit d'un compte client; fournir des données météorologiques ; consolider les rapports de forage, etc.); est autonome ; peut se composer d'autres services; est une «boîte noire» cachant son implémentation interne aux consommateurs du service. La notion de services étant assez large, nous allons étendre ce concept pour catégoriser trois types de services tels que le décrit Guillaume Ploin dans son ouvrage 2 sur le : Service accessoire Un service accessoire définit les fonctionnalités non stratégiques qui peuvent venir enrichir une application telles que : l'affichage d'une carte pour localiser des sites ou pour fournir le parcours d'un itinéraire ; l'ajout d'un moteur de recherche sur son site Web ; l'affichage des prévisions météo ; la collecte de flux d'information ; etc. Service de commodité Un service est dit de commodité lorsqu'il offre à l'entreprise des fonctionnalités nécessaires pour son bon fonctionnement et la bonne communication entre collaborateurs: service de messagerie ; calendrier partagé ; partage de documents ; gestion des ressources humaines ; suivi clientèle ; etc. Un service de commodité peut être stratégique pour l'entreprise, mais la généricité de ces fonctions permet d'envisager le déport de son fonctionnement en dehors de l'entreprise. 1 Open Group SOA Work Group: 2 Guillaume Ploin, et SaaS, Dunod, 2009 Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 24 of 81

25 Service métier Un service métier constitue le cœur de fonctionnement de l'entreprise. Son fonctionnement est capital et les données traitées par de tels services peuvent requérir un niveau de sécurité et de confidentialité de sorte que l'externalisation de ce type de services métier peut s'avérer contraignant, voire impossible. Toutefois, l'externalisation de services métier est envisageable pour des entreprises qui ont pu rendre générique le comportement de leurs services ou pour lesquelles le niveau de sécurité du prestataire externe est considéré comme suffisant. Table 7-1: Catégories de service 7.3 Les couches de service du D'une manière générale, une plateforme est composée des couches de services suivantes (voir Figure 7-1) : Figure 7-1: Les couches Services du Nous avons pris le parti de nous limiter aux couches de services IaaS, PaaS et SaaS car celles-ci sont communément acceptées par la majorité des acteurs IT. La couche service HuaaS est facultative, mais nous avons estimé qu'il était important de la mentionner. Réalisé par : Vivansa (www.vivansa.com) 28-Sep-2009 Page: 25 of 81

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Cloud computing Votre informatique à la demande

Cloud computing Votre informatique à la demande Cloud computing Votre informatique à la demande Thomas RULMONT Définition du Cloud Computing L'informatique dans le nuage (en anglais, cloud computing) est un concept ( ) faisant référence à l'utilisation

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Le cloud computing c est pour moi?

Le cloud computing c est pour moi? Le cloud computing c est pour moi? Hackfest 2011 OPTIMIZED 4 novembre 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Votre conférencier Mario Lapointe ing. MBA CISA

Plus en détail

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 4: Introduction au Cloud computing L'évolution d'internet Virt. & Cloud 12/13 2 Définition Le cloud computing est une technologie permettant de délocaliser les

Plus en détail

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Les 24èmes journées de l UR-SETIT 22 Février 2015 Cette oeuvre, création, site ou texte est sous licence Creative Commons Attribution - Pas d Utilisation

Plus en détail

COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS. www.cegid.fr

COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS. www.cegid.fr COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS www.cegid.fr Sommaire API... p. 3 Cloud Computing... p. 4 Cloud Hybride... p. 5 Cloud Privé vs Cloud Public... p. 6 DRaaS... p. 7 IaaS... p. 8 PaaS... p. 9 PCA...

Plus en détail

Application Web Cloud computing

Application Web Cloud computing Application Web Cloud computing Hubert Segond Orange Labs ENSI 2015-16 Plan du cours Introduction Caractéristiques essentielles Modèles de service SaaS PaaS IaaS Le Cloud et l entreprise Le Cloud en résumé

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011 Les services d externalisation des données et des services Bruno PIQUERAS 24/02/2011 1 1 Introduction Différents types d externalisation de données : Les données sauvegardées Les données bureautiques Les

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Le «Cloud Computing» SGDSN/ANSSI/SR/RID - Elodie Playe -elodie.playe@ssi.gouv.fr - 01 71 75 82 70 1

Le «Cloud Computing» SGDSN/ANSSI/SR/RID - Elodie Playe -elodie.playe@ssi.gouv.fr - 01 71 75 82 70 1 Le «Cloud Computing» SGDSN/ANSSI/SR/RID - Elodie Playe -elodie.playe@ssi.gouv.fr - 01 71 75 82 70 1 Le cloud computing Historique Définition du NIST Eléments favorables au développement du cloud computing

Plus en détail

Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé!

Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé! Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé! Tout le monde connait maintenant les avantages d une solution de gestion d entrepôt (WMS) : productivité accrue, accès en temps réel à l'information, précision

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI?

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? Intervenants : Diarétou Madina DIENG Directrice Développement Orange business Services Sénégal Brutus Sadou DIAKITE Directeur Systèmes

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Le concept FAH (ou ASP en anglais)

Le concept FAH (ou ASP en anglais) Le concept FAH (ou ASP en anglais) Présentation FAH signifie Fournisseur d Application Hébergé ASP signifie Application Service Provider L utilisation d un logiciel de gestion classique peut se révéler

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

INFORMATIQUE ET SYSTEMES D INFORMATION

INFORMATIQUE ET SYSTEMES D INFORMATION INFORMATIQUE ET SYSTEMES D INFORMATION VOS CONTACTS : Sandrine LIEBART Christine JOLLY Conseillère Formation Génie Technique et Ecologique, Systèmes d'information Géographique sandrine.liebart@cnfpt.fr

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Cloud Computing. Veille Technologique

Cloud Computing. Veille Technologique Cloud Computing Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Défi Cloud Computing

Défi Cloud Computing EQUIPE RICM 2010 Défi Cloud Computing Dossier de remarques Ricom c est l @base 04/12/2009 Sommaire Introduction... 3 Les applications et la plateforme Cloud Computing... 4 Cloud Computing - RICM-2010 Page

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

Cloud Computing : forces et faiblesses

Cloud Computing : forces et faiblesses Chapitre 7 Cloud Computing : forces et faiblesses 1. Présentation Cloud Computing : forces et faiblesses Le monde informatique a connu une véritable révolution ces dernières années avec l'apparition d'un

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes?

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Henri PORNON 3 avril 2012 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92-

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin Cloud Computing La révolution industrielle informatique 0 2015 - Alexis Savin Qui je suis Alexis Savin (asavin@integra.fr) Formation : Diplômé Ingénieur de l EPITA Spécialités : Architecture Réseau / Sécurité

Plus en détail

Chapitre 10 Mettre en œuvre un cluster Hadoop

Chapitre 10 Mettre en œuvre un cluster Hadoop Chapitre 10 Mettre en œuvre un cluster Hadoop 1. Objectif du chapitre Mettre en œuvre un cluster Hadoop L'objectif de ce chapitre est de comparer différentes options possibles pour mettre en œuvre un cluster

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Study Tour Cloud Computing Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Extraits des études réalisées par MARKESS International Approches d Hébergement avec le Cloud Computing & la Virtualisation

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

Mettez les évolutions technologiques au service de vos objectifs métier

Mettez les évolutions technologiques au service de vos objectifs métier Mettez les évolutions technologiques au service de vos objectifs métier 2 OXIA a pour mission de concevoir et mettre en oeuvre les meilleures solutions technologiques visant à améliorer la productivité,

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri

Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri Séminaire Partenaires Esri France 7-8 juin 2011 - Paris Cloud Computing Stratégie Esri Gaëtan LAVENU Plan de la présentation Evolution des architectures SIG Qu'est ce que le Cloud Computing? ArcGIS et

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com INTRODUCTION Les entreprises cherchent de plus en plus des mécanismes aidant à l organisation, l exécution et l optimisation du

Plus en détail

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved.

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. Qui sommes-nous? Chiffres clé Expertises Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft Références 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. 1 Avanade en quelques chiffres Plus de 25 000 collaborateurs

Plus en détail

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques?

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? réduire vos coûts informatiques? STAND n 30 Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? 1 Fiche d Identité Network Telecom & Hosting

Plus en détail

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud SERVICES Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud L industrie du logiciel face aux défis du Cloud Les entreprises ont rapidement réalisé la

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services?

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services? Si vous en êtes arrivé à la conclusion que la gestion de la relation client est une priorité pour votre activité, vous avez sans aucun doute commencé à évaluer une solution de CRM et des prestataires de

Plus en détail

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante

Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Pôle 3 : Mon cabinet, une entreprise performante Rapporteur délégué : Denis BARBAROSSA Atelier 2 : «Cloud Computing : Mythe ou réalité?», Simple phénomène de mode ou réponse nécessaire à l évolution des

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Fiche méthodologique Qu'est-ce que l'e-business? Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Définition de l'e-business 3 : Les moteurs de l'e-business 4 : Choix stratégique et la proposition de

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL

COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL Objet : Renouvellement de l infrastructure serveurs et stockage de données informatiques. Municipalité de Payerne / Préavis n 18/2011

Plus en détail

Journée de l informatique de gestion 2010

Journée de l informatique de gestion 2010 Journée de l informatique de gestion 2010 Nouvelles technologies du SI «Le Cloud Computing et le SaaS au service quotidien de l informaticien de gestion» Prof. Ph. Daucourt Neuchâtel, 17 novembre 2010

Plus en détail

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL La solution simple et efficace aux 3 défis majeurs de la direction informatique. Des bénéfices concrets,

Plus en détail

Description de l offre de services

Description de l offre de services Description de l offre de services Prestations en Webconférence... 2 Les prestations :... 3 Etude d éligibilité Microsoft Office 365... 3 Forfait de Mise en service... 4 Migration 5 utilisateurs... 5 Formation

Plus en détail

La Gestion d'affaires

La Gestion d'affaires Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ La Gestion d'affaires Copyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reproduction or distribution of this document, in any form, is expressly prohibited without the advance

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

201O - 2020 : la décennie Cloud Révolutions technologiques Evolutions des usages Potentiels & impacts. Paris, octobre 2010 - Revevol -

201O - 2020 : la décennie Cloud Révolutions technologiques Evolutions des usages Potentiels & impacts. Paris, octobre 2010 - Revevol - 201O - 2020 : la décennie Cloud Révolutions technologiques Evolutions des usages Potentiels & impacts Paris, octobre 2010 - Revevol - Plan 1 - Cloud Computing - concepts 2 - La revanche des infrastructures

Plus en détail

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation Logiciels libres et Open Source Description Un logiciel libre* est en général gratuit. Il est utilisable et modifiable sans notification préalable à son auteur, qui a renoncé à ses droits

Plus en détail

A Les différentes générations VMware

A Les différentes générations VMware Architecture de VMware vsphere 4 A Les différentes générations VMware VMware est né en 1998 avec l'invention du premier hyperviseur en environnement x86 et il en est aujourd'hui à la 4ème génération. Voyons

Plus en détail

PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC

PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC PROPOSER UNE SOLUTION OPEN SOURCE AU GOUVERNEMENT DU QUEBEC PLAN DE MATCH LE WEB A QUÉBEC 23 au 25 février 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Au programme

Plus en détail

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model»

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model» DESPROGES Consulting Janvier 2009 LE CONSEIL EN TECHNOLOGIE AUJOURD HUI D une manière générale, les activités des entreprises de conseil en technologie recouvrent, en totalité ou en partie, le conseil

Plus en détail

Technical Overview. Présentation des possibilités de migrer du «On-premise» vers Exchange «On-line» ou Office 365 Juillet : 01, 15 Août : 01

Technical Overview. Présentation des possibilités de migrer du «On-premise» vers Exchange «On-line» ou Office 365 Juillet : 01, 15 Août : 01 Durée : 1 journée Lieu : Vision Consulting Group Prix : 350 la journée (Lunch restaurant inclus) excepté pour ITIL, Prince2 & Scrum Contact/inscription : j.schmid@visionconsulting.be 02/389.14.70 Microsoft

Plus en détail

Journée des CPA 2012

Journée des CPA 2012 Journée des CPA 2012 L INFORMATIQUE EN NUAGE EN PME Démystifier Évaluer Aligner Hugo Boutet, B.A.A., Adm.A. Contenu de la présentation Pourquoi? Démystifier Avantages Risques Comparaisons Votre rôle Évolution

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

Pla. Introduction n. Conclusion. I. Le logiciel Alfresco. 2. Installation. II. Exemples d utilisation d Alfresco. III. Alfresco vs TeamViewer

Pla. Introduction n. Conclusion. I. Le logiciel Alfresco. 2. Installation. II. Exemples d utilisation d Alfresco. III. Alfresco vs TeamViewer Houij Aida Achour Fahima Messadi Aida 1 Pla Introduction n I. Le logiciel Alfresco 1. Présentation 2. Installation 3.Fonctionnalités II. Exemples d utilisation d Alfresco III. Alfresco vs TeamViewer Avantages

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Exercices Active Directory (Correction)

Exercices Active Directory (Correction) Exercices Active Directory (Correction) Exercice : Scénarios pour l'implémentation de composants logiques AD DS Lire les scénarios suivants et déterminer les composants logiques AD DS à déployer dans chaque

Plus en détail

I D C E X E C U T I V E B R I E F

I D C E X E C U T I V E B R I E F Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 USA P.508,872.8200 F.508,935.4015 www.idc.com I D C E X E C U T I V E B R I E F L e S a a S : u n e f a ço n i n n o v a n t e d ' a v o i r a c c ès

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts

Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts TÉMOIGNAGE CLIENT Sibelco garantit la performance applicative de ses applications critiques tout en maîtrisant ses coûts Sibelco Europe a déployé le service Smart Application Assurance d Ipanema managée

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

Les principaux concepts des systèmes PLM. (Product Lifecycle Management)

Les principaux concepts des systèmes PLM. (Product Lifecycle Management) Les principaux concepts des systèmes PLM (Product Lifecycle Management) Sommaire Le PLM aujourd'hui présentation des principaux concepts du PLM intérêt à déployer un système PLM dans une entreprise? Les

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Cloud computing Architectures, services et risques

Cloud computing Architectures, services et risques Cloud computing Architectures, services et risques Giovanna Di Marzo Serugendo Institute of Information Service Science Giovanna.Dimarzo@unige.ch iss.unige.ch FACULTY OF ECONOMIC AND SOCIAL SCIENCES Department

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces Maryem Rhanoui 2013 Alfresco Liens utiles Le site Alfresco : http://www.alfresco.com/fr/ Le Portail Content Community http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation,

Plus en détail

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne La société Le groupe Allianz est un des principaux fournisseurs de services globaux dans les domaines de l assurance, de la banque et

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Le contrat SID-Hébergement

Le contrat SID-Hébergement Version : 2.4 Revu le : 09/10/2008 Auteur : Jérôme PREVOT Le contrat SID-Hébergement Objectif : Fournir au client une solution complètement hébergée de son système d information et des ses applications,

Plus en détail

Systèmes d Information

Systèmes d Information Master 1 Management - filières MPS-IDL Management des Systèmes d Information Un cours de Mathias Szpirglas Maître de Conférences en Sciences de gestion IAE Gustave Eiffel - UPEM mathias.szpirglas@u-pem.fr

Plus en détail

Accélérez votre réussite

Accélérez votre réussite Brochure Accélérez votre réussite Spécialisation Services d'impression et d'informatique HP Une nouvelle façon de collaborer et de gagner des parts de marché Élargissez votre champ d'action Renforcez vos

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

SOUTIEN AU PROCESSUS ELECTORAL EN TUNISIE (SPELTU)

SOUTIEN AU PROCESSUS ELECTORAL EN TUNISIE (SPELTU) SOUTIEN AU PROCESSUS ELECTORAL EN TUNISIE (SPELTU) Termes de Références Recrutement d un Agent de développement des bases de données Juillet 2014 Information sur le IC post Titre: Agent de développement

Plus en détail

La Stratégie d Intégration Advantage

La Stratégie d Intégration Advantage La Stratégie d Intégration Advantage Intégration pour l Entreprise Synthèse Ces dernières années, les entreprises comptent sur moins de systèmes pour gérer leurs activités au quotidien et ont souvent implémenté

Plus en détail