VERS L INVISIBLE. En regardant le spectre électromagnétique dans son ensemble, on peut remarquer que la lumière visible ne représente qu'une infime

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VERS L INVISIBLE. En regardant le spectre électromagnétique dans son ensemble, on peut remarquer que la lumière visible ne représente qu'une infime"

Transcription

1 L Astronomie

2 DU VISIBLE Quelques années plus tard, Isaac Newton a l'idée de construire un télescope non pas avec des lentilles, mais avec des miroirs. Ce télescope porte le nom de télescope à réflexion tandis que celui de Galileo est à réfraction. De nos jours, les 2 systèmes sont encore utilisés. Les lentilles sont principalement utilisées pour les petits instruments comme les paires de jumelles tandis que les miroirs sont utilisés pour les télescopes astronomiques. Depuis toujours, l'homme regarde le ciel et essaye de le comprendre. Jusqu'en 1609, il n'avait que ses yeux pour l'étudier. Cette méthode est efficace pour observer la Lune, les éclipses solaires et le mouvement des planètes, comètes et autres astéroïdes. Mais impossible de voir plus. En 1609, l'astronome Galileo Galilei a fabriqué une lunette astronomique composée d'un tube doté de lentilles. Grâce à son invention, il a découvert l'année suivante des petits points s'animant autour de Jupiter. Il venait de découvrir les principales lunes de la planète géante. Que ce soit à travers l'un ou l'autre, il n'est possible de voir que la lumière émise par les corps célestes observés. Dans le spectre électromagnétique, la lumière visible n'est qu'une infime partie de la gamme des ondes émises par les astres. Pour observer ces ondes invisibles, les télescopes doivent être munis d'accessoires adaptés. Le plus connu d'entre eux est le spectromètre. Il permet de diviser la lumière visible en 7 couleurs virant du rouge au violet. C'est ce qu'on appelle les raies d'émission car chacune des raies absorbe toutes les couleurs sauf celles qu'elles émettent. En 1802, en observant le spectre solaire, un astronome anglais découvre des rayures noires parallèles aux raies d'émission. Plus tard, on comprendra l'importance de ces rayures. Elles sont appelées raies d'absorption toutes les couleurs y compris la couleur de la raie d'émission dans laquelle elles se trouvent. C'est la signature chimique des éléments composants la lumière observée.

3 VERS L INVISIBLE En regardant le spectre électromagnétique dans son ensemble, on peut remarquer que la lumière visible ne représente qu'une infime partie des ondes. Plus on va vers la gauche, plus les ondes sont courtes et plus on va vers la droite et plus elles sont longues. Le soleil sous différentes longueurs d'onde - Montage Philippe VOLVERT L'astronomie en infrarouge Sur la droite de la lumière visible rouge, on retrouve l'infrarouge. L'observation dans l'infrarouge permet de détecter non pas un objet dans le noir mais la chaleur qu'il émet. Cette longueur d'onde est principalement utilisée pour l'observation des objets froids. L'astronomie infrarouge a permis de grandes découvertes. On notera celle faite par ISO (Infrared Space Observatory) de l'esa dans les années 90. En braquant son télescope, les astronomes ont découvert que l'univers contenait de larges quantités d'eau présentes sous forme de vapeur. Sans l'infrarouge, il n'aurait pas été possible de détecter cet élément essentiel. Dans l'infrarouge, on retrouve l'ir proche, l'ir moyen, l'ir lointain.

4 L'astronomie millimétrique et submillimétrique Tout comme l'infrarouge, l'astronomie millimétrique/submillimétrique s'attache à l'étude des objets froids dans l'univers et plus particulièrement les régions où se forment les étoiles. Les informations recueillies vont de la chimie atmosphérique à l'astrochimie en passant à la cosmologie. L'astronomie dans l'ultraviolet Comme pour l'infrarouge, il existe une gamme dans le rayonnement ultraviolet. L'astronomie dans l'ultraviolet n'est possible que depuis l'espace. En effet, la couche atmosphérique bloque la majeure partie de ce rayonnement. La majeure partie de l'énergie des étoiles chaudes est émise dans l'ultraviolet (c'est souvent le rayonnement UV qui ionise les nuages interstellaires, lesquels réémettent des radiations IR ou visibles). Dans cette longueur d'onde, il est possible de suivre les étapes de la vie d'une étoile dans le milieu interstellaire, depuis sa formation jusqu'à sa mort (supernovae, novae ou étoiles éruptives). L'astronomie dans le rayonnement gamma Tout comme le rayonnement ultraviolet, le rayonnement gamma ne peut être observé que depuis l'espace. Il se présente sous forme de rayonnement électromagnétique de haute énergie. Une particule de lumière dans le domaine gamma est environ fois plus énergétique que dans le domaine de la lumière visible. Il traverse facilement les gaz et poussières dans lesquels les étoiles de la galaxie baignent. Le centre de la galaxie, invisible en lumière visible, devient observable dans le rayonnement gamma. Dans l'univers, les trous noirs constituent l une des sources de ce rayonnement. Ceux-ci sont nichés dans le centre de la galaxie. Selon la définition, les trous noirs sont une masse très dense, tellement dense que même les photons qui composent la lumière ne peuvent échapper à sa force gravitationnelle. L'astronomie dans le rayonnement X L'astronomie X doit également se faire depuis l'espace. La radiation X est produite par des sources qui contiennent du gaz extrêmement chaud, à des températures d'un million à plusieurs centaines de millions de kelvins. Le gaz est alors composé d'atomes et d'électrons à très haute énergie. C'est cette énergie que les télescopes détectent. Les principales sources de ce rayonnment sont les étoiles à neutrons, les trous noirs ou encore les étoiles massives.

5 ASTROMETRIE Le télescope spatial Hipparcos Photo ESA Comme son nom l'indique, l'astrométrie est dédiée à la mesure de distance et de mouvement des astres. C'est l'agence spatiale européenne qui s'est lancée la première dans cet objectif avec la mission Hipparcos (HIgh Precision PARallax COllecting Satellite). Ce satellite a pu mesurer avec précision la distance qui nous sépare de quelques étoiles de notre galaxie permettant de créer une première carte 3D de la Voie Lactée. En 2011, Gaia prendra la relève d'hipparcos et fournira une carte dix fois plus riche. La méthode utilisée pour mesurer cette distance est la parallaxe. La parallaxe est l'angle sous lequel peut être vue depuis un astre une longueur de référence. La référence est le demigrand axe de l'orbite terrestre, soit une unité astronomique (150 millions de km). On parle de la parallaxe annuelle. Pour Hipparcos, le demi-grand axe est l'axe tracé entre la position du satellite à un moment donné sur son orbite et sa position une demi orbite plus tard.

L observation du ciel dans différentes longueurs d onde

L observation du ciel dans différentes longueurs d onde L observation du ciel dans différentes longueurs d onde Le spectre électromagnétique Visible En IR En X L astronomie γ Rayonnement qui transporte le plus d énergie < 1 Å Observé depuis l espace Sources

Plus en détail

Correction Activité 1 : Comment observer l univers?

Correction Activité 1 : Comment observer l univers? Observer : Ondes et Matière Ondes et particules Correction Activité 1 : Comment observer l univers? Document 1 : Atmosphère et observation astronomique La Terre reçoit de toutes les directions de l'espace

Plus en détail

HERSCHEL. Nébuleuse de l Aigle, prise dans le domaine. Herschel. Début 2009, en même temps que Planck Surveyor, par Ariane 5 depuis Kourou en Guyane

HERSCHEL. Nébuleuse de l Aigle, prise dans le domaine. Herschel. Début 2009, en même temps que Planck Surveyor, par Ariane 5 depuis Kourou en Guyane 12:25 Page 122 HERSCHEL Naissance d étoiles et de galaxies NFRAROUGE : LE MOT EST BIEN CONNU. Des télécommandes d appareils ménagers aux jumelles Ide visée nocturne utilisées par les militaires, la lumière

Plus en détail

Des télescopes terrestres aux satellites

Des télescopes terrestres aux satellites Des télescopes terrestres aux satellites L astronomie du visible Le télescope de 6 m russe Nacelle d observation de ce télescope derrière le miroir secondaire Le 3.9 m australien Le Mont Palomar : 5 m

Plus en détail

P1_Les ondes support d information. Chapitre P1 : Ondes et particules comme support d information

P1_Les ondes support d information. Chapitre P1 : Ondes et particules comme support d information Chapitre P1 : Ondes et particules comme support d information I. Les rayonnements dans l Univers Compétences exigibles : Extraire et exploiter des informations sur l absorption de rayonnements par l atmosphère

Plus en détail

Les objets astronomiques et leur observation

Les objets astronomiques et leur observation Les objets astronomiques et leur observation Option M1 Master Sciences, option Physique 20h cours + 8h TD S. Derrière B. Vollmer R. Ibata L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation

Plus en détail

Activité 3 : Observation de l univers sur Terre et dans l espace

Activité 3 : Observation de l univers sur Terre et dans l espace Ondes et matière Activité 3 : Observation de l univers sur Terre et dans l espace I Détections des ondes électromagnétiques Objectif : Extraire et exploiter des informations sur l absorption de rayonnements

Plus en détail

C EST PARTICULIER (CONSIGNES)

C EST PARTICULIER (CONSIGNES) Observer 1 C EST PARTICULIER (CONSIGNES) BUT : Comprendre qu'un rayonnement permet d'obtenir des informations de l Univers Connaitre des sources de rayonnement radio, infrarouge et ultraviolet. Découvrir

Plus en détail

A 3. I) Le ciel et l'univers (Hervé Cottin) 1h30. II) L'exploration du Système Solaire PLAN. II) Lumière et observations. V )Vie et mort des étoiles

A 3. I) Le ciel et l'univers (Hervé Cottin) 1h30. II) L'exploration du Système Solaire PLAN. II) Lumière et observations. V )Vie et mort des étoiles I) Le ciel et l'univers (Hervé Cottin) 1h30 II) L'exploration du Système Solaire (Hervé Cottin) 4h30 A 3 PLAN II) Lumière et observations (Antoine Jolly) 4h30 - Le ciel à différentes longueur d'onde -

Plus en détail

La lumière, seul matériau à la disposition des astronomes. École d été «l univers à la portée de tous» août 2017

La lumière, seul matériau à la disposition des astronomes. École d été «l univers à la portée de tous» août 2017 La lumière, seul matériau à la disposition des astronomes École d été «l univers à la portée de tous» 23-26 août 2017 La lumière Qu est-ce que la lumière? C est une onde électromagnétique que nous percevons

Plus en détail

Les galaxies. Niveau. Objectif. Compétences. Pré requis. Durée. Déroulement. 1 ère S

Les galaxies. Niveau. Objectif. Compétences. Pré requis. Durée. Déroulement. 1 ère S Les galaxies Niveau 1 ère S Objectif Utiliser le logiciel Aladin créé par l'observatoire de Strasbourg pour observer et étudier des galaxies, à différentes longueurs d'onde, pour mieux comprendre leur

Plus en détail

Introduction - Echelles de distances - La lumière

Introduction - Echelles de distances - La lumière Université Lille 1 Licence Sciences de la Vie, de la Terre et de l Environnement UE Sciences de l'univers Introduction à l astronomie et à l'astrophysique Introduction - Echelles de distances - La lumière

Plus en détail

EXPLORER L UNIVERS PARCOURS DE VISITE DES EXPOSITIONS MISSION DE L ÉLÈVE :

EXPLORER L UNIVERS PARCOURS DE VISITE DES EXPOSITIONS MISSION DE L ÉLÈVE : AU E V I N et ème ème 4 3 NOM : Prénom : Groupe : Classe : 208-209 Année : PARCOURS DE VISITE DES EXPOSITIONS EXPLORER L UNIVERS OPTION PHYSIQUE - CHIMIE MISSION DE L ÉLÈVE : Découvrir l'origine de la

Plus en détail

Notre Soleil. Centre de notre Système Solaire

Notre Soleil. Centre de notre Système Solaire Notre Soleil Centre de notre Système Solaire Notre Soleil Le Soleil représente 99,86% de la masse dans le système solaire. Il est trois quarts d'hydrogène et un quart hélium. Plus d'un million de terres

Plus en détail

Thème : Observer Activité expérimentale n 1 «Ondes et particules, des supports d'information»

Thème : Observer Activité expérimentale n 1 «Ondes et particules, des supports d'information» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre I Classe de Ter S Thème : Observer Activité expérimentale n 1 «Ondes et particules, des supports d'information» Objectifs : Extraire et exploiter des informations

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers

Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers Les ondes électromagnétiques L architecture de l Univers L astronomie L astronomie est essentiellement une science d observation Toute l information sur l univers provient de la lumière qui arrive jusqu

Plus en détail

NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire

NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire Cahier d activités niveau collège PARCOURS "L UNIVERS" NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire 1. Complète le tableau ci-dessous, afin d associer chaque planète à une température. Les planètes sont classées de

Plus en détail

Distance au Soleil. (en millions de km)

Distance au Soleil. (en millions de km) Cahier d activités niveau collège PARCOURS "L UNIVERS" Réponses NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire 1. Complète le tableau ci-dessous, afin d associer chaque planète à une température. Les planètes sont classées

Plus en détail

Le système solaire. Notre système solaire* est composé d un. ensemble de planètes et d autres astres* qui. tournent autour d une même étoile*.

Le système solaire. Notre système solaire* est composé d un. ensemble de planètes et d autres astres* qui. tournent autour d une même étoile*. Le système solaire Notre système solaire* est composé d un ensemble de planètes et d autres astres* qui tournent autour d une même étoile*. Le Soleil est l étoile de notre système solaire. LEXIQUE système

Plus en détail

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers

Une première présentation de l Univers. Thème : Univers Une première présentation de l Univers Thème : Univers Objectifs Savoir que le remplissage de l espace par la matière est essentiellement lacunaire, aussi bien au niveau de l atome qu à l échelle cosmique

Plus en détail

Chapitre 1 DESCRIPTION DE L UNIVERS

Chapitre 1 DESCRIPTION DE L UNIVERS Chapitre 1 DESCRIPTION DE L UNIVERS «Espace, frontière de l'infini, vers laquelle voyage notre vaisseau spatial. Sa mission de cinq ans : explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles vies,

Plus en détail

Professeur : Mmes Lefevre, Majorel, Phalippou & Mrs Barrandon, Honnorat, Mondot Le 26/09/2016 Durée : 2H. DEVOIR SURVEILLE DE SCIENCES PHYSIQUES

Professeur : Mmes Lefevre, Majorel, Phalippou & Mrs Barrandon, Honnorat, Mondot Le 26/09/2016 Durée : 2H. DEVOIR SURVEILLE DE SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLE DE SCIENCES PHYSIQUES TLE S La solution des exercices sera rédigée en faisant attention à l orthographe et à l expression écrite. Chaque partie est indépendante! EXERCICE 1 : MESURE DE

Plus en détail

Vanina MELCHIOR. Célia VERHOFDSTADT

Vanina MELCHIOR. Célia VERHOFDSTADT Vanina MELCHIOR Célia VERHOFDSTADT Mai 2009 Les étoiles 1. Quelle est la plus proche étoile hors du système solaire? 2. Y a-t-il des planètes autour d'autres étoiles? 3. Comment naissent les étoiles? 4.

Plus en détail

HISTOIRE D UNIVERS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE ANS (6 e -5 e )

HISTOIRE D UNIVERS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE ANS (6 e -5 e ) HISTOIRE D UNIVERS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire Réponses 11-12 ANS (6 e -5 e ) 1. Que peut-on trouver dans le Système solaire? Entoure les bonnes réponses : une étoile

Plus en détail

L astronomie au-delà du visible

L astronomie au-delà du visible L astronomie au-delà du visible Beatriz García, Ricardo Moreno, Rosa M. Ros Union Astronomique Internationale, Université Technologique Nationale, Argentine Colegio Retamar de Madrid, Espagne nuniversité

Plus en détail

Réponses. Nom de la planète. Distance au Soleil. Température (en C) 1. Mercure. 2.Vénus. 3. Terre. 4. Mars Jupiter. 6.

Réponses. Nom de la planète. Distance au Soleil. Température (en C) 1. Mercure. 2.Vénus. 3. Terre. 4. Mars Jupiter. 6. NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire Réponses 1. Complète le tableau ci-dessous, afin d associer chaque planète à une température. Les planètes sont classées de la plus proche à la plus éloignée du Soleil.

Plus en détail

La Voie Lactée et le Monde des Galaxies

La Voie Lactée et le Monde des Galaxies La Voie Lactée et le Monde des Galaxies Daniel Pfenniger Observatoire de Genève Galaxies et Univers profond Que sont les galaxies? Que font les galaxies? Évolution morphologique et chimique A quoi servent

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 (TS) Calculatrice autorisée

Devoir surveillé n 1 (TS) Calculatrice autorisée Devoir surveillé n 1 (TS) Calculatrice autorisée Exercice 1 : Lumières d'étoiles (8 points) La galaxie d'andromède (figure 1), située à 2 millions d'années de lumière, ressemble beaucoup à la nôtre. De

Plus en détail

PARTIE I : OBSERVER. Chapitre 1

PARTIE I : OBSERVER. Chapitre 1 PARTIE I : OBSERVER Extraire et exploiter des informations sur l absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre et ses conséquences sur l observation des sources de rayonnements dans l Univers.

Plus en détail

I. Les sources de rayonnement

I. Les sources de rayonnement CHAPITRE N 1 PARTIE A RAYONNEMENTS DANS L UNIVERS TS I. Les sources de rayonnement 1. Qu est ce qu un rayonnement? En physique un rayonnement désigne la propagation d énergie émise par une source Dans

Plus en détail

Les galaxies et les grandes structures

Les galaxies et les grandes structures Les galaxies et les grandes structures La masse dans l univers Étoiles Matière interstellaire: gaz ionisé, atomique ou moléculaire Poussière Masse sombre Que voit-on à quelle longueur d onde Radio: continu:

Plus en détail

NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire

NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire 1. Complète le tableau ci-dessous, afin d associer chaque planète à une température. Les planètes sont classées de la plus proche à la plus éloignée du Soleil. Nom de la

Plus en détail

Travaux Pratiques Naissance, vie et mort des étoiles

Travaux Pratiques Naissance, vie et mort des étoiles Travaux Pratiques Naissance, vie et mort des étoiles Introduction Depuis que l'homme est apparu sur Terre, il n'a cessé d'observer le ciel et d'y remarquer ces points brillants qui pour la grande majorité

Plus en détail

PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE

PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE PROGRESSION sur L ANNEE SCOLAIRE ONDES 1. Ondes et particules 2. Caractéristiques des ondes 3. Propriétés des ondes ANALYSE CHIMIQUE 4. Analyse spectrale 5. Réaction chimique par échange de proton 6. Contrôle

Plus en détail

Thème 1 : Onde et matière

Thème 1 : Onde et matière Thème 1 : Onde et matière Chapitre 1 : Ondes et particules, support d information Activité 1 : Atmosphère et rayonnement dans l univers p16 1) a) La grandeur portée en ordonnée représente la proportion

Plus en détail

LA PARALLAXE D'UNE ETOILE

LA PARALLAXE D'UNE ETOILE LA PARALLAXE D'UNE ETOILE La méthode des parallaxes est excellente, mais elle est très délicate à mettre en œuvre. Il a fallu attendre des moyens d observation évolués pour pouvoir l utiliser, mais alors

Plus en détail

HISTOIRE D UNIVERS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE ANS. 1. Que peut-on trouver dans le Système solaire? Entoure les bonnes réponses :

HISTOIRE D UNIVERS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE ANS. 1. Que peut-on trouver dans le Système solaire? Entoure les bonnes réponses : HISTOIRE D UNIVERS 11-12 ANS QUIZ DU BIG BANG AU GRAIN DE SABLE NIVEAU 1 - SALLE SYStème solaire 1. Que peut-on trouver dans le Système solaire? Entoure les bonnes réponses : une étoile la Terre des galaxies

Plus en détail

L Univers dans ma poche. L univers invisible. Grażyna Stasińska. N o 2. Observatoire de Paris ES- 001

L Univers dans ma poche. L univers invisible. Grażyna Stasińska. N o 2. Observatoire de Paris ES- 001 L Univers dans ma poche L univers invisible N o 2 ES- 001 Grażyna Stasińska Observatoire de Paris Galilée montre au doge de Venise comment se servir de son télescope (fresque de Giuseppe Bertini). La première

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE. A. l Univers. 1. Unités spécifiques de longueurs

SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE. A. l Univers. 1. Unités spécifiques de longueurs SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre L'UNIVERS ET LE SYSTEME SOLAIRE A. l Univers 1. Unités spécifiques de longueurs - Unité astronomique : 150 millions de km (distance moyenne Terre/Soleil) - Année

Plus en détail

L'astronomie de l'invisible...

L'astronomie de l'invisible... L'astronomie de l'invisible... Cité Scolaire du Maréchal Lannes Place Brossolette 32 700 LECTOURE S. DELBES 1. Comment émettre de la lumière? 1.a. Emission lumineuse d'origine thermique Température > -273

Plus en détail

La lumière 1)Nature de la lumière

La lumière 1)Nature de la lumière La lumière Introduction Propriété : La lumière se déplace en ligne droite dans un milieu homogène. Vitesse : La vitesse de propagation de la lumière est de 3*10 8 m/s dans le vide. 1)Nature de la lumière

Plus en détail

Activité 1 : Instruments d astronomie

Activité 1 : Instruments d astronomie Chapitre II : Rayonnement dans l univers Activité 1 : Instruments d astronomie Tous les objets célestes émettent des rayonnements dans divers domaines. Qu est-ce qu un rayonnement?.... Quels types de rayonnement

Plus en détail

Le Soleil : principales caractéristiques

Le Soleil : principales caractéristiques Le Soleil : principales caractéristiques Le Soleil est une étoile ordinaire de type spectral G (de séquence principale) parmi les 200 milliards que compte notre Galaxie. Etant proche de nous (8 mn lumière,

Plus en détail

PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS

PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS PHOTOMETRIE COLORIMETRIE Polycopié n 1 Licence Pro IOVIS 2009-2010 Jean-Marc Frigerio UPMC Introduction - L optique instrumentale intervient dans des applications ou l observateur humain n est plus directement

Plus en détail

Rayonnements et recherche spatiale

Rayonnements et recherche spatiale Rayonnements et recherche spatiale Niveau : 2 nde, 1 L/ES, 1 STL, T STL, 1 STI2D, T STI2D, 1 S, T S. Compétences mises en œuvre : S approprier : Extraire l information utile. Analyser : Organiser et exploiter

Plus en détail

Voyage au Centre de la Galaxie

Voyage au Centre de la Galaxie Voyage au Centre de la Galaxie La Direction de la Communication du Commissariat à l'energie Atomique (CEA) a réalisé une exposition itinérante à partir de l exposition présentée au Palais de la Découverte

Plus en détail

Cette échelle de température est définie à partir du zéro absolu.

Cette échelle de température est définie à partir du zéro absolu. Coup de pouce : «Je ne sais pas lire le diagramme des phases» Pour une température et une pression donnée, il faut placer le point correspondant sur le graphique. En fonction de la zone où se trouve le

Plus en détail

Ciel du mois Décembre 2016 Configuration: 21h00 DSO Magnitude Limite de 9 (Objets Messier seulement) Étoiles Magnitude Limite de 4,5 Au dessus de 40

Ciel du mois Décembre 2016 Configuration: 21h00 DSO Magnitude Limite de 9 (Objets Messier seulement) Étoiles Magnitude Limite de 4,5 Au dessus de 40 Ciel du mois Décembre 2016 Configuration: 21h00 DSO Magnitude Limite de 9 (Objets Messier seulement) Étoiles Magnitude Limite de 4,5 Au dessus de 40 Télescope avec Focale de 1200mm Oculaire avec 26mm de

Plus en détail

L. BENSLAMA CHAPITRE 1: LA TERRE AU SEIN DE L UNIVERS

L. BENSLAMA CHAPITRE 1: LA TERRE AU SEIN DE L UNIVERS L. BENSLAMA CHAPITRE 1: LA TERRE AU SEIN DE L UNIVERS INTRODUCTION & DEFINITIONS L'Univers ou Cosmos est l'ensemble de tout ce qui existe, régi par un certain nombre de lois. La cosmologie cherche à appréhender

Plus en détail

Traitement du signal en astronomie

Traitement du signal en astronomie Traitement du signal en astronomie François Orieux Laboratoire des Signaux et Systèmes CNRS CentraleSupélec Université Paris-Sud Groupe Problèmes Inverses orieux@l2s.centralesupelec.fr Présentation Enseignant-Chercheur

Plus en détail

La détection des ondes et des particules

La détection des ondes et des particules Chapitre 1 La détection des ondes et des particules La majorité des rayonnements, ondes et particules, qui nous parviennent sont invisibles. Ceci explique le temps qu il a fallu pour les capter, les utiliser

Plus en détail

L'observation en astrophysique: de la lunette de Galilée au télescope spatial Hubble

L'observation en astrophysique: de la lunette de Galilée au télescope spatial Hubble L'observation en astrophysique: de la lunette de Galilée au télescope spatial Hubble Patrick Boissé Université Pierre et Marie Curie Institut d Astrophysique de Paris Plan de la présentation: Quelques

Plus en détail

LA SPECTROSCOPIE. Un prisme ~huldra/i/0006/.

LA SPECTROSCOPIE. Un prisme   ~huldra/i/0006/. LA SPECTROSCOPIE La couleur d un objet dépend de la lumière qu il renvoie. 1) La décomposition de la lumière blanche : Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.jpg

Plus en détail

SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY. Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre

SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY. Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre SDO SOLAR DYNAMICS OBSERVATORY Pour comprendre les variations solaires Et leurs impacts sur la Terre Le Soleil notre étoile Photo prise par Jean Guimond le 8 août 2015 À elle seule, la masse du Soleil

Plus en détail

Séance 1 :Les poussières interstellaires

Séance 1 :Les poussières interstellaires Séance 1 :Les poussières interstellaires Les énormes étendues qui séparent les étoiles ne sont pas vides comme les astronomes l'ont longtemps pensé. Elles sont en fait remplies de ce que l'on appelle le

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 01-COURS Ondes et particules

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 01-COURS Ondes et particules Page 1 sur 5 Partie Observer : Ondes et matière CHAP 01-COURS Ondes et particules Objectifs : Connaître des sources de rayonnement, savoir que ces rayonnements peuvent être absorbés par l atmosphère et

Plus en détail

ATTENTION Ne JAMAIS regarder le Soleil directement même avec des lunettes de soleil et encore moins avec des jumelles sinon on peut devenir aveugle!!!

ATTENTION Ne JAMAIS regarder le Soleil directement même avec des lunettes de soleil et encore moins avec des jumelles sinon on peut devenir aveugle!!! Le Soleil ATTENTION Ne JAMAIS regarder le Soleil directement même avec des lunettes de soleil et encore moins avec des jumelles sinon on peut devenir aveugle!!! Les astronomes qui observent régulièrement

Plus en détail

1CHAPITRE 1 TABLE DES MATIÈRES. Les premiers pas de l astronomie

1CHAPITRE 1 TABLE DES MATIÈRES. Les premiers pas de l astronomie TABLE DES MATIÈRES 1CHAPITRE 1 Les premiers pas de l astronomie 1.1 Les mégalithes préhistoriques.................... 3 1.2 Les Mésopotamiens............................... 3 1.3 Les Égyptiens....................................

Plus en détail

Science 9 Astronomie Système solaire et galaxie Questions 1. Qu est-ce que ça prend pour générer de la gravité? 2. Pourquoi l atmosphère reste-t-elle

Science 9 Astronomie Système solaire et galaxie Questions 1. Qu est-ce que ça prend pour générer de la gravité? 2. Pourquoi l atmosphère reste-t-elle Science 9 Astronomie Système solaire et galaxie Questions 1. Qu est-ce que ça prend pour générer de la gravité? 2. Pourquoi l atmosphère reste-t-elle sur la Terre et ne s envole pas dans l espace? 3. Pourquoi

Plus en détail

Comment fait-on des Sciences?

Comment fait-on des Sciences? S1 Comment fait-on des Sciences? Il existe en Sciences plusieurs domaines comme la biologie (étude de la vie), l'astronomie (étude de l'univers), ou la technologie (étude des objets). Pour faire des Sciences,

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT ① LUMIÈRE ET LONGUEUR D ONDE ② LES DIFFERENTS SPECTRES ③ SPECTRE D UNE ÉTOILE OBJECTIFS DES ACTIVITÉS Connaître les couleurs du spectre

Plus en détail

Comment les galaxies et les grandes structures de l Univers se forment-elles?

Comment les galaxies et les grandes structures de l Univers se forment-elles? Festival de Fleurance 05/08/2013 Fleurance Comment les galaxies et les grandes structures de l Univers se forment-elles? Matthieu Béthermin Postdoc au CEA Saclay AU PROGRAMME CET APRÈS-MIDI Echelles des

Plus en détail

CHAPITRE 2. Les messages de la lumière. Analyse de la lumière blanche. I.1 Le phénomène de dispersion chromatique. I.2 Notion de radiation

CHAPITRE 2. Les messages de la lumière. Analyse de la lumière blanche. I.1 Le phénomène de dispersion chromatique. I.2 Notion de radiation CHAPITRE 2 Les messages de la lumière L observation de la lumière des étoiles nous permis (C.f. TP1) d obtenir des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse nécessite l utilisation

Plus en détail

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE 1. Qu'est- ce que la lumière? La lumière est l ensemble des ondes électromagnétiques visibles (entre 400 et 800 nm). Décomposition de la lumière blanche La lumière solaire,

Plus en détail

Thème : UNIVERS Chapitre 6 : La lumière des étoiles et des atomes Cours livre p 126 à 129 et 142 à 145

Thème : UNIVERS Chapitre 6 : La lumière des étoiles et des atomes Cours livre p 126 à 129 et 142 à 145 Thème : UNIVERS Chapitre 6 : La lumière des étoiles et des atomes Cours livre p 126 à 129 et 142 à 145 Trame du chapitre I. Lumière monochromatique et lumière polychromatique. Activité documentaire n 12:

Plus en détail

CORRIGE du Contrôle n 4 Chapitre 10 : Les messages de la lumière dans l'univers

CORRIGE du Contrôle n 4 Chapitre 10 : Les messages de la lumière dans l'univers CORRIGE du Contrôle n 4 Chapitre 10 : Les messages de la lumière dans l'univers Données : On rappelle l'échelle de température en Kelvins : T(K) = T( C) + 273,15 On rappelle la loi de Wien : T(K) = k /

Plus en détail

Partie 1 Observer _ indb 7 15/01/ :20:15

Partie 1 Observer _ indb 7 15/01/ :20:15 Partie 1 Observer Chapitre 1 Niveau basique 1 Qu est-ce qu une onde électromagnétique? Aide : Le visible ou les rayons X en sont des exemples 2 Comment reconnaît-on un signal périodique? Aide : Un journal

Plus en détail

Les sursauts gamma. Frédéric Piron (Laboratoire Univers et Particules de Montpellier)

Les sursauts gamma. Frédéric Piron (Laboratoire Univers et Particules de Montpellier) Les sursauts gamma Frédéric Piron (Laboratoire Univers et Particules de Montpellier) OCEVU L2 Summer Camp, CPPM, 25 juin 2015 1967 : une découverte fortuite 1963 : démarrage du projet militaire américain

Plus en détail

Partie 2, chapitre 4. Lorsque les ondes électromatgnétiques rencontrent la matière

Partie 2, chapitre 4. Lorsque les ondes électromatgnétiques rencontrent la matière Partie 2, chapitre 4 Lorsque les ondes électromatgnétiques rencontrent la matière 1 http://houle.free.fr/page.php?page=def http://www.cite-acoustique.fr/m1r2_metier_acoust_ondes.php http://uneondesonorepeutellebriserunverre.e-monsite.com/pages/i-partie-theorique/partie-theorique.html

Plus en détail

A la recherche de nouveaux mondes

A la recherche de nouveaux mondes A la recherche de nouveaux mondes Définition et petite histoire Une exoplanète, ou planète extrasolaire, est une planète gravitant autour d une autre étoile que le Soleil. La première découverte a eu lieu

Plus en détail

Quelles sont les limites d'une galaxie?

Quelles sont les limites d'une galaxie? Diapo 1 Quelles sont les limites d'une galaxie? Cédric Mulet-Marquis, ENS Lyon UP Lyon 09-10 Diapo 2 Quelques exemples de galaxies Dans la suite, on s'intéressera surtout à la voie lactéee Galaxie spirale

Plus en détail

Les Poussières du Cosmos De la Terre aux galaxies lointaines

Les Poussières du Cosmos De la Terre aux galaxies lointaines Les Poussières du Cosmos De la Terre aux galaxies lointaines Patrick Boissé IAP et Université P. et M. Curie Plan de la présentation: introduction: de l importance des poussières un peu d histoire quelques

Plus en détail

Le Soleil. Les Pulsars gamma avec GLAST

Le Soleil. Les Pulsars gamma avec GLAST Le Soleil Les Pulsars gamma avec GLAST David A. Smith, PhD smith@cenbg.in2p3.fr Centre d Études Nucléaires de Bordeaux-Gradignan (CNRS et Université de Bordeaux) 1 13 avril 2015 Lycée Havel, Bègles 2 3

Plus en détail

Spectroscopies optiques. Introduction

Spectroscopies optiques. Introduction Spectroscopies optiques Introduction Jean-Christophe SOETENS Département de Chimie Université de Bordeaux jean-christophe.soetens@u-bordeaux.fr 2018 / 2019 1 Notions de base de la spectroscopie La spectroscopie

Plus en détail

Le ciel en rayons gamma de hautes et très hautes énergies

Le ciel en rayons gamma de hautes et très hautes énergies Le ciel en rayons gamma de hautes et très hautes énergies Lyon, 15 janvier 2011 Guillaume Dubus Institut de Planétologie et d Astrophysique de Grenoble 1 Le ciel en lumière visible 2 Newton le spectre

Plus en détail

1-La Terre est une planète du système solaire.

1-La Terre est une planète du système solaire. Référentiel de notions La planète Terre et son environnement La Terre est l'un des corps du système solaire. L'énergie solaire reçue par la Terre conditionne les températures qui règnent à sa surface et

Plus en détail

ARPENTER LE COSMOS? A. MAZURE 26/04/2010

ARPENTER LE COSMOS? A. MAZURE 26/04/2010 ARPENTER LE COSMOS? A. MAZURE 26/04/2010 POURQUOI MESURER DES DISTANCES? REPONDRE A UNE CURIOSITE PRESENTE DEPUIS L AUBE DES TEMPS : A QUELLES DISTANCES SONT LA LUNE, LES PLANETES, LE SOLEIL... 2 DETERMINER

Plus en détail

A la recherche de nouveaux mondes

A la recherche de nouveaux mondes A la recherche de nouveaux mondes Définition et petite histoire Une exoplanète, ou planète extrasolaire, est une planète gravitant autour d une autre étoile que le Soleil. La première découverte a eu lieu

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

Sc9.4.2 carnet 2013 complété.notebook. October 15, 2013

Sc9.4.2 carnet 2013 complété.notebook. October 15, 2013 1 2 3 4 La couronne (3 000 000 o C) la chromosphère (de 6000 à 20 000 o C) La photosphère (environ 6 000 o C) Le coeur (15 000 000 o C) une tache solaire (3 500 o C.) une protubérance une éruption La couronne

Plus en détail

Mécanique Quantique Approndie et Spectroscopies

Mécanique Quantique Approndie et Spectroscopies UE 4TPC603U Mécanique Quantique Approndie et Spectroscopies Mécanique Quantique Approfondie Pr. Jerôme Caissol jerome.cayssol@u-bordeaux.fr Spectroscopies Pr. Jean-Christophe SOETENS jean-christophe.soetens@u-bordeaux.fr

Plus en détail

Qui peut les citer le nom des planètes? Qui peut les mettre dans le bon ordre, de la plus proche du Soleil à la plus lointaine?

Qui peut les citer le nom des planètes? Qui peut les mettre dans le bon ordre, de la plus proche du Soleil à la plus lointaine? Les planètes Au tableau Qui peut les citer le nom des planètes?. Qui peut les mettre dans le bon ordre, de la plus proche du Soleil à la plus lointaine?. Comment se souvenir de l ordre exact? Me Voici

Plus en détail

Les objets étranges de l Univers

Les objets étranges de l Univers Quelques ordres de grandeur Les objets étranges de l Univers Par David Trudelle B. Sc. Le rayon de la Terre: 6300 km La masse du Soleil: 1,99 x 10 30 kg ou 1 990 000 000 000 000 000 000 000 000 000 kg

Plus en détail

On utilise quatre types d'informations pour décrire une étoile :

On utilise quatre types d'informations pour décrire une étoile : Les Étoiles On utilise quatre types d'informations pour décrire une étoile : sa luminosité ou sa brillance sa couleur, sa température ou son type spectral son degré d'évolution ou classe de luminosité

Plus en détail

Description du système solaire. 2ème Partie

Description du système solaire. 2ème Partie Université Lille 1 Licence Sciences de la Vie, de la Terre et de l Environnement UE Sciences de l'univers Introduction à l'astronomie et à l'astrophysique Description du système solaire 2ème Partie 1/18

Plus en détail

QCM Astroclub Orion Sanary

QCM Astroclub Orion Sanary QCM 2016-2017 Astroclub Orion Sanary La Voie lactée 1. c'est la galaxie dans laquelle se situe notre système solaire, vue par la tranche 2. elle compte environ 120 milliards d'étoiles 3. elle mesure 100.000

Plus en détail

Astronomie, Astrophysique Observer et comprendre l Univers

Astronomie, Astrophysique Observer et comprendre l Univers Astronomie, Astrophysique Observer et comprendre l Univers Université inter-âges Paris-Sorbonne 1 Patrick Boissé, Institut d Astrophysique de Paris Université Pierre et Marie Curie Lundi 23 janvier 2012

Plus en détail

A quoi sert le télescope?

A quoi sert le télescope? Le Télescope Sommaire A quoi sert le télescope? Son origine Présentation et fonctionnement d'un télescope simple Pourquoi un rayon rebondit-il sur un miroir? Expérience A quoi sert le télescope? Le télescope

Plus en détail

La lumière en astronomie

La lumière en astronomie La lumière en astronomie SAPP - Séance de juin 2005 Stéphane THIERS I - C'est quoi? Des ondes? Des particules? Ça dépend! À l'échelle microscopique : Comportement comme celui d'une particule : on peut

Plus en détail

LUMIERE ET SPECTROGRAPHIE

LUMIERE ET SPECTROGRAPHIE LUMIERE ET SPECTROGRAPHIE Le soleil et plus généralement tous les corps lumineux ou non de l'univers, émettent de façon continue ou accidentelle la totalité des rayonnements électromagnétiques depuis les

Plus en détail

Le grand tour. Structure de l Univers depuis l infiniment petit jusqu aux confins de l Univers observable.

Le grand tour. Structure de l Univers depuis l infiniment petit jusqu aux confins de l Univers observable. Le grand tour Structure de l Univers depuis l infiniment petit jusqu aux confins de l Univers observable. Le noyau atomique : 10-14 m Proton : particule de charge électrique positive m p+ = 1.67 10-27

Plus en détail

Les signaux lumineux

Les signaux lumineux Les signaux lumineux I) Les sources lumineuses : a) Définition : Une source lumineuse est un corps qui émet de la lumière. Exemples : Une étoile ( le soleil par exemple ), une lampe,. b) Sources lumineuses

Plus en détail

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie TSTI2D 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie 1. Ondes électromagnétiques Définitions 1-1 Structure d une onde électromagnétique Une onde électromagnétique est un signal périodique

Plus en détail

Anniversaire de Hubble : 25 ans de découvertes et plus d'un million d'images

Anniversaire de Hubble : 25 ans de découvertes et plus d'un million d'images Le 21/04/2015 à 15:38 - Par Laurent Sacco, Anniversaire de Hubble : 25 ans de découvertes et plus d'un million Le 24 avril 2015, cela fera 25 ans que le télescope Hubble a rejoint l'espace à bord d'une

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Les phénomènes astronomiques

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Les phénomènes astronomiques Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Les phénomènes astronomiques Nom: Prénom: Groupe: Date: Les unités de mesure Parce que l'univers est très vaste, il nous faut des unité de mesure

Plus en détail

1 L observation du ciel Pages 274 à 282

1 L observation du ciel Pages 274 à 282 Nom : Groupe : Date : Chapitre ST seulement Verdict Chapitre 9 1 L observation du ciel Pages 274 à 282 1. Certains phénomènes astronomiques sont visibles à l œil nu tandis que d autres nécessitent l utilisation

Plus en détail