37-41 rue du Rocher Paris VIIIème

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "37-41 rue du Rocher Paris VIIIème"

Transcription

1 ARCOBA INGENIERIE GENERALE Pôle Conseil et Environnement rue du Rocher Paris VIIIème Démarche de certification environnementale 14/10/2011

2 Label BBC Effinergie rénovation Délivré par Certivéa Correspond à une réduction de la consommation énergétique du bâtiment (en énergie primaire) de 40 % par rapport à la consommation de référence Un label qui garantit la performance énergétique du bâtiment Chiffres: Un immeuble existant de ce type consomme entre 180 et 250 kwhef / m² Oïkos: des économies d énergie de l ordre de 30 à 40%, soit entre 110 et 160 kwhef / m² 2

3 Certification HQE Une démarche volontaire de management de la qualité environnementale des opérations de construction et de rénovation des bâtiments Cette démarche vise à : maîtriser les impacts du bâtiments sur l environnement extérieur: amélioration de la performance énergétique, limitation des émissions de polluants, réduction de la production de déchets Créer un environnement intérieur sain et confortable La démarche HQE propose une méthode de travail et des objectifs pour intégrer l environnement à toutes les étapes de la vie du bâtiment 2 composantes de la démarche: 1. Un objectif de Qualité environnementale du Bâtiment (QEB) 2. Un système de management de l Opération (SMO) 3

4 Le SMO : un système qualité au service de la démarche HQE LE SMO est un outil spécifique qui permet de maintenir la Qualité Environnementale (QE) à chaque étape du projet. Il s agit d un processus de management qui repose sur les normes de qualité ISO. Comme dans toute démarche ISO (9000, 14000, 18000, ), la réussite d'un projet est fortement conditionnée à l'engagement initial et total de tous les intervenants pour la garantie du maintien de la Qualité environnementale à chaque étape du projet. 4

5 Le SMO : un système qualité au service de la démarche HQE LE SMO impose un contrôle continu des actions menées par tous les intervenants, et plus particulièrement en phase de réalisation où le contrôle de la mise en œuvre est permanent. La certification HQE: une démarche globale de qualité 5

6 Certification HQE: Les 14 cibles de la démarche HQE définissant la QEB 3 niveaux de performance associées aux cibles de QEB: base (B), performant (P), très performant (TP) Pour obtenir la certification HQE: 6

7 Cible 1 - Relation du bâtiment avec son environnement immédiat Cible 2 - Choix intégré des produits, systèmes et procédés de construction Cible 3 - Chantier à faible impact environnemental Cible 4 - Gestion de l énergie Cible 5 - Gestion de l'eau Cible 6 - Gestion des déchets d'activités Cible 7 - Maintenance - Pérennité des performances environnementales Cible 8 - Confort hygrothermique Cible 9 - Confort acoustique Cible 10 - Confort visuel Cible 11 - Confort olfactif Cible 12 - Qualité sanitaire des espaces Cible 13 - Qualité sanitaire de l'air Cible 14 - Qualité sanitaire de l'eau Niveau visé... L'alliance de l'ingénierie technique et de l'économie pour réussir vos projets immobiliers Oikos: un profil environnemental ambitieux: 5 cibles en TP, 5 cibles en P TP P B Cibles 7

8 Energie OBJECTIF: Une réduction des consommations d énergie primaire de 40% par rapport à la référence règlementaire (Cepprojet<Cepref 40%) (niveau BBC Effinergie rénovation) MOYENS: une enveloppe performante et des solutions techniques efficaces 1. Une enveloppe performante (peu de déperditions) Isolation renforcée des murs extérieurs, de la toiture et du plancher bas Fénêtres: double vitrage efficace sur le plan thermique 8

9 Energie... L'alliance de l'ingénierie technique et de l'économie pour réussir vos projets immobiliers Oïkos: LA 1CONCEPTION er immeuble haussmannien HQE DU PROJET visant la certification HQE 2. Des solutions techniques efficaces Des équipements performants (groupes froids à haut rendement, remplacement des chaudières existantes par des chaudières à condensation) Traitement d ambiance des bureaux assuré par des poutres froides. Ventilation double flux avec récupération d énergie sur l air extrait permettant de faire des économies d énergie. Economies réalisées sur l éclairage qui est un des postes les plus consommateurs. Eclairage des bureaux par détection de présence et en fonction de la luminosité extérieure. Faible puissance d éclairage dans les bureaux Eclairage du jardin par LED 9

10 Energie... L'alliance de l'ingénierie technique et de l'économie pour réussir vos projets immobiliers Oïkos: LA 1CONCEPTION er immeuble haussmannien HQE DU PROJET visant la certification HQE GTB : Gestion Technique du Bâtiment Elle permet d assurer: La surveillance des installations Réduire les dépenses énergétiques Maintenir la température et le confort Fiabiliser les installations - fonctionnement sans discontinuité Surveiller 24h/24 7j/7 Réduire des déplacements et intervenir très rapidement à distance Assurer une gestion énergétique optimum du bâtiment 10

11 Eau:... L'alliance de l'ingénierie technique et de l'économie pour réussir vos projets immobiliers Oïkos: LA 1CONCEPTION er immeuble haussmannien HQE DU PROJET visant la certification HQE Le bâtiment est équipé de plusieurs dispositifs hydroéconomes : chasses d eau 3/6L, robinet à détection de présence, limitation des débits des robinets à 8L/min. Une économie d eau de plus de 30% dans les sanitaires. Les eaux de pluie sont récupérées et réutilisées pour l arrosage des espaces verts. Un bassin de rétention permet de limiter la saturation des réseaux. 11

12 Oïkos: LA 1CONCEPTION er immeuble haussmannien HQE DU PROJET visant la certification HQE Accessibilité Valorisation des nouveaux modes de déplacement par la création d un local vélos et la mise en œuvre de bornes de rechargement pour véhicules électriques. Un bâtiment rendu accessible aux PMR mais également aux sourds et malentendants par la mise en œuvre d une boucle auditive 12

13 Oïkos: LA 1CONCEPTION er immeuble haussmannien HQE DU PROJET visant la certification HQE Confort et santé des occupants Acoustique: isolement vis-à-vis des bruits extérieurs et amélioration de l acoustique intérieure Ambiance thermique: stores extérieurs pour lutter contre les apports solaires, maîtrise de la température intérieure à partir des télécommandes, vitesse d air limitée. Confort visuel : une lumière naturelle abondante associée à un éclairage artificiel performant. Plateaux de bureaux à double exposition bien éclairés Accès à des vues sur des espaces agréables (Paris, jardin intérieur). Bon niveau d éclairement au poste de travail Dispositif de détection de présence fonction de la luminosité extérieure 13

14 Oïkos: LA 1CONCEPTION er immeuble haussmannien HQE DU PROJET visant la certification HQE Confort et santé des occupants La qualité de l air est garantie par les choix réalisés sur: le système de ventilation Double flux dans les bureaux Filtration fine de l air entrant dans le bâtiment Optimisation des débits d air les matériaux peu émissifs en COV et formaldéhydes, produits certifiés: NF Environnement, label GUT, écolabels... Les espèces végétales plantées dans le jardin intérieur non allergènes garantissant des espaces extérieurs sains. Prés de 20 % des français sont touchés par des réactions allergiques dues aux pollens 14

15 Le bénéfices de la démarche HQE: Des acteurs plus attentifs au travail réalisé Des projets optimisés à toutes les phases Des économies d eau et d énergie, Une maintenance facilitée et un renouvellement moins fréquent des équipements grâce à un entretien régulier Un bâtiment plus sain et plus confortable Des conditions de vie et de travail améliorées: lumière, bruit, Un réel bénéfice environnemental 15

16 Perspectives: certification en exploitation Au delà de la certification HQE en rénovation, LA MONDIALE souhaite évoluer vers une certification en phase exploitation. La certification exploitation est obtenue par la combinaison: De la qualité environnementale Intrinsèque du bâtiment De la qualité environnementale de l exploitation: maintenance des équipements, entretien des espaces, suivi et analyse des consommations, maintien du confort des occupants, De la qualité environnementale des pratiques du propriétaire: bonne s pratiques et bons gestes en faveur de l environnement et du confort des occupants 16

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE SA DIMENSION ECOLOGIQUE Les bénéfices de la construction d une UCPA HQE pour la restauration Intervenant : Pierre LEFEBVRE Ingénieur

Plus en détail

REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE. ADEME Direction régionale des Pays de la Loire

REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE. ADEME Direction régionale des Pays de la Loire REHABILITATION ENERGETIQUE DE DIX MAISONS INDIVIDUELLES APPEL A CANDIDATURE ADEME Direction régionale des Pays de la Loire 1. Description de l appel à candidature Avec 44 % du bilan énergétique, le secteur

Plus en détail

Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement. Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008

Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement. Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008 Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008 Présentation La règlementation environnementale Exemple des boues

Plus en détail

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel»

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» 26 octobre 2012 L association Énergies et Avenir Énergies

Plus en détail

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest Au

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg 17 janvier 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La Française REM en quelques mots 3. Une démarche pionnière entreprise par La Française REM 4. Les principaux résultats de

Plus en détail

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants L utilisation du bois répond parfaitement au respect de l environnement et aux attentes

Plus en détail

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51

RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 RAPRE (Réalisation d une Activité Professionnel en relation avec une Entreprise) U51 SCANNAVINI CHRISTIAN BATI 2 1 SOMMAIRE : Présentation de l entreprise 3 QQOQCPC 4 Problème et Solutions 5 Liste des

Plus en détail

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre Un contexte en pleine évolution Crise économique internationale majeure - des acteurs économiques endettés - diminution des aides - avenir incertain Développement

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES

REFERENTIEL DU CQPM CONCEPTEUR MODELISATEUR NUMERIQUE DE PRODUITS OU DE SYSTEMES MECANIQUES COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : MQ 89 12 92 0056 (Ce référentiel annule et remplace, à compter du 05/12/2013, la précédente fiche d identité) REFERENTIEL DU

Plus en détail

021 601 83 23 www.biff.fr. Bureau d Ingénieurs Fenêtres & Façades SA 07-05-2009 / LF / BIFF SA THERMOGRAPHIE

021 601 83 23 www.biff.fr. Bureau d Ingénieurs Fenêtres & Façades SA 07-05-2009 / LF / BIFF SA THERMOGRAPHIE THERMOGRAPHIE THERMOGRAPHIE POURQUOI UNE THERMOGRAPHIE? COMMENT CELA FONCTIONNE? COMMENT INTERPRETER LES PHOTOS THERMOGRAPHIQUES? ISOLATION DES BÂTIMENTS AI-JE BESOIN DE M EN OCCUPER? COMMENT CALCULER

Plus en détail

Le Baccalauréat STI2D

Le Baccalauréat STI2D Le Baccalauréat STI2D (Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable) Baccalauréat STI2D La structure L approche technologique Matériaux et structures L approche MEI caractérise la

Plus en détail

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant

HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant HOPITECH 2014 Stratégies pour un hôpital durable et performant De la maintenance à la rénovation du patrimoine Prise en compte de l état du bâti et des exigences réglementaires Patrimoine existant et réglementation

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 2 CAF de LYON: BILAN DE 1998 à 2009 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT Pourquoi faire des suivis -Tester des nouveaux matériels se faire une opinion -Accompagner nos

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Les certifications et labels appliqués au bâtiment et à l immobilier

Plus en détail

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu

LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION. 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu LES NORMES ÉNERGÉTIQUES RENFORCÉES, LA SOLUTION 061 53 12 16 I www.thomas-piron.eu 2 BÂTISSEZ L ESPRIT TRANQUILLE Chers candidats bâtisseurs, Au travers de cette brochure, nous souhaitons parfaire votre

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans une maison classique 1. Pertes par les murs et les

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

auditelec Le confort pour moins d énergie Un service

auditelec Le confort pour moins d énergie Un service auditelec Le confort pour moins d énergie Un service qu Qu est-ce auditelec? Auditelec se présente comme une analyse de la consommation d énergie de votre logement et fournit les mesures à prendre afin

Plus en détail

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Total Productive Maintenance - - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Tous Pour la Machine, résume l idée principale de la Total Productive Maintenance TOTAL Transverse à tous les services centrés

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction

Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction Les A.T.B.E. Ateliers Technique du Bois et de l écoconstruction Préambule Efficacité énergétique du bâtiment, éco-construction et construction durable font l objet aujourd hui de batailles commerciales

Plus en détail

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE

EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE ET AU DEVELOPPEMENT DURABLE Agence locale de l energie et du climat 6 r u e H a r o u n T a z i e f f 78114 Magny les Hameaux Tél. 01 34 52 26 34 pedagogie@energie-sqy.com www.energie-sqy.com EXPOSITIONS DE SENSIBILISATION A L ENERGIE

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_11.1.rtf

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_11.1.rtf PAGE 1 / 9 N 11.1 Compresseur à air INFORMATIONS GENERALES REVISION : 0 DU Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des établissements classés; Annexe Nomenclature

Plus en détail

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 02/02/2016 Gilles LAURENT 06 21 83 16 58 Le management selon le système ISO 50001 Présentation de la norme Date

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 15/02/07 10:58 Page 3 le prêt à livrer

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 15/02/07 10:58 Page 3 le prêt à livrer mep schneider materlignes RVT couv autre placement 15/02/07 10:58 Page 3 le prêt à livrer mep schneider materlignes RVT couv autre placement 15/02/07 10:58 Page 4 Des modules béton pour l Energie, les

Plus en détail

Isolation des ouvertures

Isolation des ouvertures Isolation des ouvertures Mise à jour le 15/09/2010 Dans une maison aux murs et au toit bien isolés, les déperditions thermiques au niveau des fenêtres peuvent atteindre 40%! Cette fiche a pour but de vous

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

Qu est-ce que l analyse des mégadonnées (Big Data Analysis)? Appliquée à l opération des bâtiments

Qu est-ce que l analyse des mégadonnées (Big Data Analysis)? Appliquée à l opération des bâtiments 1 Qu est-ce que l analyse des mégadonnées (Big Data Analysis)? Appliquée à l opération des bâtiments Congrès AQME 2016 Laval, 11 mai 2016 Daniel Choinière, ing. En 2010, IBM avait comme publicité : Sur

Plus en détail

Au cœur de la ville et de tous les transports

Au cœur de la ville et de tous les transports À proximité immédiate des écoles, universités, lieux de santé et commerces. Métro et lignes de bus au pied de la résidence. À 200 m du jardin des plantes. Proche du projet de la future gare TGV de Saint-Sever

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : 595 / 1 19/11/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : < 1948 Surface habitable : 51,82 m² Adresse : 24 RUE LEPELLETIER - APT 3 ETAGE 59000 LILLE Date de visite: 16/11/2011 Date

Plus en détail

Bâtiment intelligent Retours d expériences

Bâtiment intelligent Retours d expériences Bâtiment intelligent Retours d expériences Alexandre PAUL Enquêteur REX bâtiments performants Lorraine Qualité Environnement pour la construction contact@lqe.fr 09/10/2015 Les Journées de l'ecoconstruction

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

Diagnostic du bâtiment et remédiation

Diagnostic du bâtiment et remédiation Diagnostic du bâtiment et remédiation Gestion du radon 2 Le diagnostic technique du bâtiment Buts : Identifier les causes de présence de radon points d entrée, voies de transfert, accumulation proposition

Plus en détail

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t

T h i m o n v i l l e. P l a n L o c a l d U r b a n i s m e. A n n e x e s a u r è g l e m e n t T h i m o n v i l l e P l a n L o c a l d U r b a n i s m e A n n e x e s a u r è g l e m e n t Vu pour être annexé à la délibération du 20 décembre 2013 P L U Cachet de la Mairie et signature du Maire

Plus en détail

Note : selon l importance et la nature de l opération ce cahier des charges pourra être adapté. PRESENTATION GENERALE DE LA MISSION

Note : selon l importance et la nature de l opération ce cahier des charges pourra être adapté. PRESENTATION GENERALE DE LA MISSION MEMENTO POUR LES MAITRES D OUVRAGE DEMARCHE HQE (HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE) ROLE ET MISSIONS DE L ASSISTANT A MAITRE D OUVRAGE (AMO) CAHIER DES CHARGES POUR UNE MISSION COMPLETE Note : selon l importance

Plus en détail

AUTUN Saint Pantaleon

AUTUN Saint Pantaleon AUTUN Saint Pantaleon Réhabilitation de 102 logements Bâtiments 53-54 1. Le programme et les objectifs 2. La nature des travaux 3. L'approche financière 4. L'eau chaude sanitaire solaire 5. Les performances

Plus en détail

application sur un projet

application sur un projet Outil d'analyse de cycle de vie d'un quartier : application sur un projet Maxime Trocmé VINCI Construction France (Cellule Ecoconception) Olivier Lépinoy VINCI Immobilier (Aménagement et Grands Projets

Plus en détail

Contribution de la Régulation et GTB à l Efficacité Energétique des bâtiments

Contribution de la Régulation et GTB à l Efficacité Energétique des bâtiments Contribution de la Régulation et GTB à l Efficacité Energétique des bâtiments NAPAR JEAN DANIEL Président Syndicat ACR Page ) Produits de régulation Conforme aux Cahier des Charges Dolce Vita et Bleu Ciel

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

Dossier de presse. L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping

Dossier de presse. L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping 1- Les 4 avantages effectifs pour les professionnels du tourisme 2- Les atouts de l Ecolabel 3- Les critères de certification

Plus en détail

Réhabilitation du parc immobilier existant : les agences de la Caisse Nationale des Caisses d Epargne.

Réhabilitation du parc immobilier existant : les agences de la Caisse Nationale des Caisses d Epargne. Réhabilitation du parc immobilier existant : les agences de la Caisse Nationale des Caisses d Epargne. -Hélène MISCOPEIN, Directeur du développement Région Sud CAISSE D EPARGNE -Eric MAGAND, Directeur

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Menuiseries extérieures : comment choisir? Bruxelles Environnement EN RÉNOVATION, CONSERVATION, RÉNOVATION ET AMÉLIORATION DES CHÂSSIS Introduction à la thématique Frederic

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

Construction durable au Vorarlberg : Services de conseil aux communes RC Meeting, Montmelian

Construction durable au Vorarlberg : Services de conseil aux communes RC Meeting, Montmelian Construction durable au Vorarlberg : Services de conseil aux communes RC Meeting, Montmelian DI Dietmar Lenz 1 Sujets 1. Services d accompagnement construction durable pour les communes - Module 1: - Module

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Pierre Holoffe N : 21 Boîte : - CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : CP : 1342 Localité : Limelette Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Non disponible (+/- 1900) Année de construction :

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES FACTURES» CADRE A Données relatives

Plus en détail

7 Introduction 9 Conception 9 21 Construction 22 Principales jonctions Mise en œuvre Entretien et maintenance

7 Introduction 9 Conception 9 21 Construction 22 Principales jonctions Mise en œuvre Entretien et maintenance SOMMAIRE 7 Introduction 9 Conception 9 1. Liaison véranda bâti existant 11 2. Typologie 13 3. Orientation 17 4. Fonctionnement de la maison avec la véranda 17 5. Dimensions et proportions 18 6. Autorisations

Plus en détail

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis

Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Ilot E à Saint Denis O. FASSIO, N. Barthes 1 Une collaboration Architecte / Ingénieur pour la construction d un immeuble de bureau d envergure de 30 000 m 2 (7 niveaux) Ilot E à Saint Denis Olivier Fassio

Plus en détail

Les économies d énergie dans la Plasturgie

Les économies d énergie dans la Plasturgie Les économies d énergie dans la Plasturgie Bonnes pratiques et retour d expériences 10 décembre 2010 Sommaire Contexte : pourquoi réaliser des économies d énergies Historique des actions fédérales Ratios

Plus en détail

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE Dans un premier temps, nous rappelons comment la performance d un réseau peut se dégrader en terme d

Plus en détail

t E R R E NEUVE R I V E D R O I t E C R A N - G E V R I E R - L E S P A S S E R E L L E S

t E R R E NEUVE R I V E D R O I t E C R A N - G E V R I E R - L E S P A S S E R E L L E S Le mot de l architecte Pour ce qui est de l avenir, il ne s agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. Antoine de St Exupéry Les créations urbaines d aujourd hui sont le patrimoine de demain.

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Producteur d économies d énergie. 02/02/2016 ENER'BAT - bureau d'étude en performance énergétique 1

Producteur d économies d énergie. 02/02/2016 ENER'BAT - bureau d'étude en performance énergétique 1 Producteur d économies d énergie 02/02/2016 ENER'BAT - bureau d'étude en performance énergétique 1 Indispensable à notre quotidien, l énergie est un poste de dépenses de plus en plus important. Si nous

Plus en détail

2 de Édition 2015. Le dossier des candidats. 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3

2 de Édition 2015. Le dossier des candidats. 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3 2 de Édition 2015 Le dossier des candidats 01 - La fiche d'inscription Page 2 02 - Le projet en compétition Page 3 À remettre avant le 14 septembre 2015 par mail > cfp.redaction@edipa.fr par courrier :

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

PRESENTATION GENERALE Feurs, le 14 septembre 2010 Rémi PERNATON (Responsable Technique) INEED / ROVALTAIN / TGV ; 1 rue Marc Seguin BP 11168 Alixan ; 26958 Valence cedex 9 Tél : 04 75 58 59 50 contact@ceribois.com PRESENTATION

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ;

MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; Subventions pour l isolation performante - Communauté de Communes de Feurs-en en-forez - Communauté de Communes des Collines du Matin - MODALITES D ATTRIBUTION DE L AIDE - Isolez futé! - ; I.1. Descriptif

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) DIAGSOLOGIS 81 route du Rhin Napoléon 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 43 37 59 / 06 15 54 38 29 - Fax : 03 88 39 67 80 RCS : 513247189 Compagnie d assurance : HISCOX n HARCP 0083339 Diagnostic de performance

Plus en détail

De la conception à l exploitation d un Bâtiment Basse Consommation Des outils de suivi de l efficacité énergétique et HQE

De la conception à l exploitation d un Bâtiment Basse Consommation Des outils de suivi de l efficacité énergétique et HQE De la conception à l exploitation d un Bâtiment Basse Consommation Des outils de suivi de l efficacité énergétique et HQE AV- COFUHAT 2011 1 Des besoins d une construction à l utilisation: l ensemble des

Plus en détail

Commissionnement en Génie Climatique

Commissionnement en Génie Climatique Commissionnement en Génie Climatique Marchand Jean- Luc POINT DE VUE TERRAIN DE DALKIA SUR LA MAINTENANCE BATIMENTS A USAGE DE BUREAUX L'exploitation et la maintenance doivent être pris en compte dès la

Plus en détail

En toute transparence,

En toute transparence, En toute transparence, Vivre à La Trinité, c est choisir d habiter aux portes de Nice dans une petite commune limitrophe où tout est proche pour faciliter la vie au quotidien. Le cœur de ville de la Trinité

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

L UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE UNE ETAPE ESSENTIELLE COMPLEMENTAIRE AU PHOTOVOLTAÏQUE

L UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE UNE ETAPE ESSENTIELLE COMPLEMENTAIRE AU PHOTOVOLTAÏQUE L UTILISATION RATIONNELLE DE L ENERGIE UNE ETAPE ESSENTIELLE COMPLEMENTAIRE AU PHOTOVOLTAÏQUE 1. DEFINITION L Utilisation Rationnelle de l Energie (URE) fait le choix des solutions qui s accompagnent de

Plus en détail

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION Intervenant : Gilles Guillemard ADEME Ville et Aménagement Durable 25 octobre 2012 SOMMAIRE Comment choisir les différents systèmes de ventilation

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 Diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la région Centre de 40 % Depuis la fin du XVIII e siècle, notre modèle de civilisation est fondé sur une exploitation intensive

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

Les métiers en évolution positive

Les métiers en évolution positive Annexe 1 Fiches Métiers Les métiers en évolution positive - 33 - Technicien études en télécommunication Technicien études en télécommunication De niveau Bac+2 à Ingénieur (double compétence voix et réseau).

Plus en détail

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet

Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement AIDE-MÉMOIRE 1. PHASE DE PLANIFICATION. 1.1 Avant-projet Concilier ergonomie et design dans un processus d aménagement Ce document se veut un guide, pour les gestionnaires de milieux documentaires responsables d un projet de construction ou d aménagement, permettant

Plus en détail

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE FAITES CONNAISSANCE AVEC... SOLERIO OPTIMUM 2 Qu est-ce que Solerio Optimum 2? C est

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère 1 Fiche Qualité de l'air Axe 1 Lutter contre le changement climatique, Protéger l atmosphère et faciliter les déplacements Enjeux du développement durable Limiter les émissions de polluants et de gaz à

Plus en détail

Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique)

Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique) Immeuble : 2118a - Coudraie 7 Responsable gérance : DeRham Agence immobilière Octobre 2015 Synthèses ImmoLabel Résumé des étiquettes Valeurs de référence Surface énergétique(sre) 587 Année de construction

Plus en détail

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE

COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE COMMENT ENTRETENIR LA NORME ISO 50001, LES ENJEUX DE LA CERTIFICATION : CADRE REGLEMENTAIRE ET RETOUR D EXPERIENCE Jeudi 21 mars, de 9h30 à 11h30 DÉBUT DE LA CONFÉRENCE PROGRAMME Publiée en juin 2011,

Plus en détail

avoir L'utile pour trouver

avoir L'utile pour trouver PRODUCtioN D'eau CHAUFFAGE AUX ENerGieS CONCEPTS DE CHauFFAGE CHAUDE SANITAIRE RENOUVELABLES electrique avoir L'utile pour trouver L'AGRéABLE >> pompes À chaleur gamme utile rotographics.fotolia Pompe

Plus en détail

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC?

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC? Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010 C est quoi la HQE et le BBC? VILLE DE CHOLET Eco construction 1- Relation du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

La Commission des titres d Ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des titres d Ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2015/01-01 relatif à l accréditation de l'université de Chambéry - École polytechnique universitaire de Savoie (Polytech Annecy-Chambéry) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet Dossier

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ Mardi technique De L Arc RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ Enjeux, perspectives et retours d'expérience 1 Copropriété Paris XII Place d'aligre 107 logements 800 K de travaux dont 500 K de menuiseries

Plus en détail

POMPE A CHALEUR YLPA. De l air à l eau. Naturellement.

POMPE A CHALEUR YLPA. De l air à l eau. Naturellement. POMPE A CHALEUR YLPA De l air à l eau. Naturellement. Confort acoustique Pollution sonore de seulement 54 dba* Simplicité d installation Solution «prête à l emploi» Développement durable ODP nul Efficacité

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Conserver les fenêtres anciennes et améliorer leurs performances thermiques et acoustiques. Jérôme Bertrand Centre Urbain

Conserver les fenêtres anciennes et améliorer leurs performances thermiques et acoustiques. Jérôme Bertrand Centre Urbain Conserver les fenêtres anciennes et améliorer leurs performances thermiques et acoustiques Jérôme Bertrand Centre Urbain Commune d Etterbeek 25 avril 2012 Pour rénover votre logement aujourd hui: Cycle

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

Développement durable et espaces protégés

Développement durable et espaces protégés Développement durable et espaces protégés 50 Anniversaire Loi Malraux Rencontres régionales Languedoc Roussillon Session des 11, 12 et 13 février 2013 NARBONNE La notion de développement durable Rapport

Plus en détail

Kendall PALAISEAU. À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies!

Kendall PALAISEAU. À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies! Kendall PALAISEAU À ce prix, sculptez votre avenir au gré de vos envies! Le centre-ville Palaiseau, une ville dynamique tournée vers l avenir et la nature! Palaiseau offre tous les avantages de la région

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) bureaux, services administratifs, enseignement N : 6142513 / 1 / 2 / 1 Réf. Ademe : 1434V4000104F

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION

PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION PRISE EN COMPTE DE L IMPACT SANITAIRE DES PRODUITS DE CONSTRUCTION PAR LES ORGANISMES DE CERTIFICATION Défis «Bâtiment & Santé» 2012 L association QUALITEL Association pour la promotion et la valorisation

Plus en détail

L habitat économe, pour quoi faire?

L habitat économe, pour quoi faire? Exposition L habitat économe, pour quoi faire? Afin de sensibiliser et informer les habitants et consommateurs aux enjeux relatifs aux économies d énergie, la Confédération Nationale du Logement a créé

Plus en détail

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation

pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation pompe à chaleur à absorption gaz Chauffage, ECS, rafraîchissement - neuf & rénovation BBC < xinoé < bepos Plus de 5 000 logements avec chauffage et production d ECS par PAC. De nombreuses et prestigieuses

Plus en détail

Améliorer la Qualité de l Air dans les Logements

Améliorer la Qualité de l Air dans les Logements En la Qualité de l Air Le rôle essentiel du Plombier-Chauffagiste Mars 2010 Avec le soutien de : AD Consultant En la Qualité de l Air Le rôle essentiel du Plombier-Chauffagiste Pour garantir la qualité

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique - Logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique - Logement (6.A) 1/7 Diagnostic de performance énergétique - Logement (6.A) N : FG-0908-054 Valable jusqu au : 05/08/2019 Type de bâtiment :T2 - Etage 1 Droit - Lot n 6 Année de construction :

Plus en détail