Avant tout, voici quelques petits trucs pour faciliter et optimiser ton temps d étude :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avant tout, voici quelques petits trucs pour faciliter et optimiser ton temps d étude :"

Transcription

1 Bonjour à toi! Ce document se veut un outil COMPLÉMENTAIRE à ceux que tu possèdes déjà. Chaque réalité abordée dans le cadre du cours y est résumée et les pages du manuel, du cahier et les fiches synthèses y sont rappelées. Enfin, des images liées aux réalités abordées dans le cours y sont présentées. Avant tout, voici quelques petits trucs pour faciliter et optimiser ton temps d étude : 1. Étudie par tranches de 45 minutes, entrecoupées de pauses de 5 à 10 minutes. C est prouvé : notre capacité de concentration chute drastiquement après 45 minutes, d où la nécessité de prendre des pauses régulièrement durant l étude. 2. Oublie la télévision!!! C est totalement inefficace et improductif! Mieux vaut ne pas étudier du tout que d étudier devant la télé. 3. Si tu veux écouter de la musique durant ton étude, alors assure-toi de ne pas être distrait par les paroles. Vieille astuce : n écoute que des chansons sans paroles, ou alors des chansons que tu connais très bien et qui n attireront pas ton attention. 4. Évite d étudier en fin de soirée, avant d aller te coucher. Tu peux RÉVISER avant d aller au lit, mais l essentiel de l étude doit être fait lorsque tu es au meilleur de ta forme. 5. Planifie ton étude À L AVANCE, PAS LA VEILLE DE L EXAMEN!!! Le bourrage de crâne n est jamais très efficace! ÉTUDIER EN HISTOIRE En histoire, il est très important de pouvoir situer les événements de façon chronologique. Bien que des dates précises ne soient pas toujours exigées, il est crucial pour ta compréhension de te construire des lignes du temps, mentalement ou à l écrit, qui reprennent, dans l ordre chronologique, le cours des événements. Exemple : La Révolution Tranquille se situe, sur une ligne du temps, après la Seconde Guerre mondiale. Cette bonne habitude te permettra ensuite d établir des liens de causalité (causes-conséquences-causesconséquences, etc ) entre les différents événements. Exemple : La Révolution Tranquille ( ) a pour cause, entre autres, la domination économique des anglophones sur les francophones à l époque de Duplessis, lors de la croissance de la production industrielle ( ).

2 Pour chacune des réalités ÉCONOMIQUES suivantes, ton objectif d étude est de : Définir et comprendre les effets (conséquences) des activités économiques sur l organisation de la société et du territoire. Afin de faciliter ton étude, garde toujours en tête, pour chacune des périodes traitées, la méthode des 3QPOC : Quoi, Quand, Qui, Pourquoi, Où et Comment? EXEMPLE Les effets de la crise économique de 1929 sur l organisation de la société et du territoire. Quoi? Quand? Qui? Pourquoi? Où? Crise économique ou Grande Dépression 1930 à 1939 (Seconde Guerre mondiale) Les travailleurs et leurs familles La cause : le libéralisme économique des années folles (1920 à 1930): la spéculation boursière et la surproduction. Elle frappe surtout les villes, puisque celles-ci regroupent les industries. Au Québec, les régions agricoles (rurales) s en tirent mieux. Comment? Accumulation de stocks, baisse de la production et de sa valeur, faillites d entreprises, chômage 25% (30% dans les villes), pauvreté, misère. Les industries lourdes sont très affectées. Les secteurs du textile et de l alimentation s en tirent mieux. Tu peux aussi approfondir chacune des parties en reprenant les mêmes questions : Exemple 1 : pourquoi les régions rurales s en sortent-elles mieux? Réponse : elles produisent leur propre nourriture, et peuvent donc s auto-suffire malgré la crise. Exemple 2 : pourquoi les secteurs du textile et de l alimentation se tirent mieux d affaire que les industries lourdes? Réponse : les industries lourdes dépendent beaucoup des exportations vers les États-Unis, qui baissent considérablement durant la crise. Le textile et l alimentation, de leur côté, répondent à des besoins de base (se nourrir, se vêtir), qui doivent être comblés, malgré le contexte de crise. Maintenant que tu as défini l activité économique (la crise économique de 1930), il te reste à en déterminer les effets sur l organisation de la société et du territoire.

3 Effet sur l organisation de la société : L INTERVENTIONNISME DE L ÉTAT Quoi? L interventionnisme de l État Quand? Du milieu des années 1930 à la Seconde Guerre mondiale Qui? Le gouvernement du Québec et du Canada Pourquoi? La crise ne se règle pas d elle-même : le chômage est élevé, la consommation très basse et la misère frappe une grande partie de la population. Où? Partout au Canada et au Québec. Comment? Le New Deal, mis en place par le Premier ministre du Canada Richard Bennet : - Création de l assurance-chômage - Création du salaire minimum - Création de la Banque du Canada, qui réglemente les structures économiques et bancaires canadiennes. Ces mesures, et bien d autres, visent à relancer et à réglementer l économie canadienne et à soutenir les démunis Les TRAVAUX PUBLICS : les gouvernements municipaux, provinciaux et fédéraux donnent ainsi de l emploi à des chômeurs, qui (Ex : le jardin botanique, le parc du Mont- Royal). Les SECOURS DIRECTS : bons d échange permettant aux démunis d obtenir vêtements, nourriture ou chauffage. Le RETOUR À LA TERRE (colonisation des régions): fidèle à la tradition canadienne-française, cette mesure est particulière au Québec. Encouragée conjointement par le gouvernement provincial et le clergé, cette mesure pousse la population et émigrer des villes pour coloniser de nouveaux territoires (l Abitibi et la Gaspésie, principalement), afin de pratiquer l agriculture et d être auto-suffisants. L initiative est un ÉCHEC, dû à la pauvreté des sols, à la méconnaissance des techniques agricoles des nouveau colons et à l insuffisance des subventions gouvernementales. Effet sur l organisation du territoire : DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX TERRITOIRES (ABITIBI ET GASPÉSIE, PRINCIPALEMENT), SUITE À LA COLONISATION DES RÉGIONS (RETOUR À LA TERRE). Voilà le genre de démarches à prioriser lors de ton étude! Enfin Souviens-toi des 3QPOC et de ton objectif d étude (angle d entrée). Privilégie la compréhension plutôt que le «par cœur»! Et surtout, n étudie pas toute la matière à la dernière minute!

4 La Grande Dépression Manuel p Cahier p.89 Feuille synthèse Cette réalité ayant été traitée précédemment, je te réfère aux pages précédentes pour ton étude. Voici, en plus, une série d images qui sont liées à cette réalité. File d attente de chômeurs devant un organisme Soupe populaire La misère d une mère de famille américaine Chômeur allongé sur un banc de parc Refuge pour sans-abri Travaux publics Travaux publics Bons de secours directs

5 La Seconde Guerre mondiale et l effort de guerre du Canada ( ) Manuel p Cahier p.90 Feuille synthèse Travaux publics Cause : Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et l entrée en guerre de la Grande- Bretagne. Le Canada doit donc fournir un maximum de vivres et d armement à la Grande- Bretagne, son alliée de toujours, pour aider celle-ci à vaincre les Allemands. C est le début de l effort de guerre du Canada. Conséquences : HAUSSE DE L INTERVENTIONNISME ÉTATIQUE OBJECTIF Mobilisation de toutes les ressources du pays afin de produire le maximum pour aider la Grande-Bretagne Ainsi Les industries canadiennes produisent au maximum. Le taux de chômage baisse drastiquement. Il est pratiquement nul en L industrie lourde (aluminium, fer et aluminerie, aéronautique) est largement développée, surtout dans les provinces déjà industrialisées (Ontario et Québec). Les provinces de l Ouest, majoritairement agricoles, sont avantagées par le contexte de guerre (les céréales, le bacon et le fromage sont en demande). Le pouvoir des provinces, devant l interventionnisme accru du gouvernement fédéral, est diminué. De plus, la dette du gouvernement canadien (fédéral) augmente (18 milliards en 1945) De plus

6 L État instaure une politique de RATIONNEMENT : on restreint la consommation de certains produits (essence, bacon, fromage, viande, etc.) La RÉCUPÉRATION est mise de l avant : caoutchouc, tissus, gras et os (production d explosifs). De grandes campagnes de PROPAGANDE sont instaurées par le gouvernement. Le but : encourager la population à PARTICIPER À L EFFORT DE GUERRE! Afin de financer l effort de guerre, le gouvernement fédéral invite la population à acheter des Obligations (bons) de la Victoire. Il s agit d un investissement intéressant pour la population, compte-tenu du taux d intérêt d environ 3% qui s ajoute à son remboursement à la fin de la guerre. Les femmes bénéficient de la Seconde Guerre mondiale : elles travaillent dans les industries, alors que quelques-unes d entre elles se joignent même à l armée! Voici quelques images illustrant l effort de guerre du Canada durant la Seconde Guerre mondiale

7 La croissance de la production industrielle ( ) Manuel p Cahier p.91 Feuille synthèse Cause : l économie québécoise profite pleinement de l élan engendré par l effort de guerre durant le second conflit mondial. Les capitaux étrangers investis dans la province (principalement américains) augmentent considérablement. Conséquence : Le Québec entre dans une ère de prospérité, où la production industrielle et le secteur tertiaire sont en constante croissance. Le Québec devient peu à peu une société de consommation. L emprise des Américains sur l économie québécoise est toutefois en forte hausse suite à la politique économique libéraliste de Duplessis. Le Québec : une société de consommation Domination économique des Américains et anglophones Période de PROSPÉRITÉ ÉCONOMIQUE - Marché en plein essor - Création d emplois Mais Difficultés des ouvriers à faire reconnaître leurs Grève d Asbestos (1949) droits. - Hausse des salaires et de la consommation. C est l essor du secteur tertiaire (les services). On achète : des électroménagers, des télévisions, des automobiles. - Naissance de la classe moyenne et des banlieues. Ainsi, le taux d urbanisation atteint 74,3%, Modernisation de la campagne BAISSE DE L INTERVENTIONNISME ÉTATIQUE : lié à la politique économique de laisser-faire de Duplessis. Entraîne - Hausse des investissements (capitaux, $$$) étrangers (surtout étatsuniens) dans la province. - L industrie lourde est avantagée par ce contexte. - Le secteur des hautes technologies fait son apparition - La demande pour les matières premières québécoises (pâtes et papiers et minerais de fer) est très forte

8 - Électrification du secteur rural - Mécanisation de l agriculture Développement énergétique -Toutes ces réalités entraînent une hausse importante de la consommation d électricité au Québec. - Pour répondre à cette nouvelle demande, de nouvelles centrales hydroélectriques sont construites au Québec. Effets des activités économiques sur l organisation du territoire L exploitation minière entraîne le développement de nouvelles régions : La demande d électricité entraîne la construction de nouvelles centrales hydroélectriques Le Nouveau-Québec (près de la Baie d Ungava) La Côte-Nord L achat de maisons unifamiliales par la classe moyenne Naissance de la banlieue Étalement urbain Taux d urbanisation à 74,3%

9 Les Grands Travaux et la Révolution tranquille ( ) Manuel p Cahier p.92 Feuille synthèse Cause : L infériorité économique des Canadiens français et la domination des Américains et Canadiens anglais dans l économie québécoise. La mort de Maurice Duplessis en 1959 annonce un vent de changements au Québec. Conséquence : La prise du pouvoir par le Parti Libéral de Jean Lesage, en 1960, entraîne une HAUSSE IMPORTANTE DE L INTERVENTIONNISME DE L ÉTAT. C est l émergence d un ÉTAT PROVIDENCE québécois. La Révolution Tranquille, au plan économique, a deux objectifs principaux : - Favoriser le développement économique de la province - Permettre le développement d une classe d affaire québécoise. Le Stade Olympique Manic 5 La voie maritime du St-Laurent Le Métro de Montréal Expo 67

10 Les Grands Travaux o Développement du réseau de transport québécois : - Construction d autoroutes - Construction de la voie maritime du Saint-Laurent. - Aéroports construits (Mirabel) ou agrandis (Québec et Dorval) - Construction du Métro de Montréal Création de sociétés d État o Au niveau financier: - Caisse de Dépôt et placement du Qc. - Société générale de financement Elles servent à créer de la richesse et à financer les entreprises québécoises. o Constructions de centrales hydroélectriques afin d assurer l autonomie énergétique du Québec : - À la Côte-Nord, sur la rivière Manicouagan (Manic V) - En Jamésie (Baie-James) : sur la rivière La Grande (LG2) o Organisation d événements d envergure internationale permettant le développement économique de Montréal et la province. - Les Jeux Olympiques (1976) : construction du Stade Olympique et autres installations. - Expo 67 : Île Notre-Dame, et infrastructures d expositions (monorail, pavillons, ponts ) o Au niveau industriel: - Société québécoise d exploitation minière (SOQUEM) - SIDBEC (Sidérurgie du Québec) - REXFOR (exploitation forestière) Elles servent à développer certains secteurs industriels au Québec. o Au niveau énergétique : - Nationalisation d Hydro-Québec pour la totalité du territoire québécois. Les affrontements entre les syndicats et les employeurs se multiplient; les grèves continuent. Le Front Commun rassemble les principaux syndicats de la province dans la lutte pour de meilleures conditions.

11 Des soubresauts de l économie à la mondialisation Manuel p.138 à 141 Cahier p.93 à 95 Feuille synthèse Causes : La prospérité économique de l après-guerre (les Trente glorieuses) s essouffle. Une série de crises pétrolière, de même qu une nouvelle vague de surproduction dans certains secteurs entraîne une récession au début des années L économie entre dans une période de soubresauts (alternance de croissance économique et de récessions). Conséquences : L économie québécoise est affaiblie. Les revenus de l État baissent alors que ses dépenses augmentent sans cesse. Le gouvernement accumule des déficits et sa dette augmente rapidement. Sa réponse : le désengagement. L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE EN DIFFICULTÉ - Le PIB (produit intérieur brut) provincial chute drastiquement : baisse des revenus de l État. - Hausse de la dette gouvernementale - Hausse du chômage (13,9% en 1983) - Baisse de la production minière : Fermeture de villes minières (Gagnon) - L industrie légère est durement touchée (textiles et vêtements)

12 Partenaires DÉSENGAGEMENT Baisse de l interventionnisme Coupures et baisses de subventions POLITIQUES ÉCONOMIQUES DE L ÉTAT ( ) Fermeture, puis destruction de la ville minière ENTENTES de Gagnon, en 1984 DE LIBRE-ÉCHANGE But Relancer l économie par l ouverture de nouveaux marchés Privatisation de sociétés d état moins rentables 1994 : entrée en vigueur de l ALÉNA (Accord de libre-échange nord-américain) Entre le Canada, les États-Unis et le Mexique Qui favorise l intégration du Québec au phénomène de MONDIALISATION DES MARCHÉS La balance commerciale du Québec est négative (plus d importations que d exportations) Et où Les secteurs du savoir La pharmaceutique La recherche scientifique L aéronautique Technologies de l information et de la communication sont avantagés!!! L industrie lourde (fer et acier, automobile) L industrie du textile Les pâtes et papiers

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE :

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE : MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) 1ER - DE LA CRISE À LA GUERRE DE LA CRISE À LA GUERRE (1929-1945) L ÉCONOMIE EN CRISE DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE

Plus en détail

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980)

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980) *Changement de mentalité au Québec (1930-1980) 1932 Secours directs Pour aider les chômeurs à faire face à la crise, le gouvernement du Québec intervient pour contrer la misère et verse des montants d

Plus en détail

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes)

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) Conférence présentée à la 2 e Journée d études sur la qualité de l emploi ISQ/INRS-UCS Montréal, 23 avril

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

L'évolution du statut international du Canada durant l'entre-deux guerre

L'évolution du statut international du Canada durant l'entre-deux guerre Chapitre17 L'entre-deux guerre et crise économique L'évolution du statut international du Canada durant l'entre-deux guerre La grande participation du Canada à la grande Guerre(la l' ere ), à la préparation

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

TENS Corrigé Sciences économiques

TENS Corrigé Sciences économiques 1. Lequel des besoins suivants n est pas un besoin primaire? a) Se loger b) Se nourrir c) S instruire d) Se vêtir 2. Parmi les besoins suivants, lequel est un besoin tertiaire? a) Manger b) Se déplacer

Plus en détail

Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton

Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Préparée pour la 22 e conférence sur l économie de la poste et de la livraison, tenue du 4 au 7 juin 2014, à Frascati, en Italie 1 Débat sur la prestation de services

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable

à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable Le Plan Nord à l horizon 2035 un projet exemplaire de développement nordique durable définitif) 2 Territoire du Plan Nord Baie d Ungava Tracé de 19 27 du Conseil priv é (non Baie d Hudson Mer du Labrador

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Le Canada rural, ça compte

Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte 1 Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte Les régions rurales du Canada sont importantes pour la santé et la prospérité du pays. Malheureusement, les habitants

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Situation 2 : Le Brésil dans la Mondialisation. Page 1

Situation 2 : Le Brésil dans la Mondialisation. Page 1 Situation 2 : Le Brésil dans la Mondialisation Page 1 Documents de lancement Source : http://www.telleestmatele.com/article-36865965.html Page 2 Rio de Janeiro 2016 Page 3 Activité élèves : (analyses de

Plus en détail

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT SOMMAIRE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 1 SÉCURITÉ, FIABILITÉ ET EFFICACITÉ... 2 PRINCIPALES MARCHANDISES TRANSPORTÉES SUR LES GRANDS LACS ET LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 3 LE COEUR DE L

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA

LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer l économie canadienne

Plus en détail

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance 1 Introduction À la mi-2014, l économie canadienne demeure robuste. Le gouvernement du Canada est solidement

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive LA PORTE LA PORTE CONTINENTALE ET ET LE LE CORRIDOR DE DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC LA LA PORTE CONTINENTALE ONTARIO-QUÉBEC Une porte d entrée sûre, durable et compétitive Le 30 juillet 2007, les gouvernements

Plus en détail

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME

UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME UN SYSTÈME DE SÉCURITÉ DES DE PIPELINES CLASSE MONDIALE EMPLOIS, CROISSANCE ET PROSPÉRITÉ À LONG TERME INTRODUCTION À l échelle du pays, les pipelines acheminent tous les jours, de façon sûre et fiable,

Plus en détail

Canada-Mexique. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011

Canada-Mexique. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011 Canada-Mexique Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011 Alexandre Gauthier* Katie Meredith Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL LUNDI, 28 NOVEMBRE 2011 CERCLE_201111V02 E 1 UNE SOURCE COMPLÉMENTAIRE DE FINANCEMENT POUR LES PME ET L ÉPARGNE-RETRAITE Au 31 mai 2011 AUTRES INVESTISSEMENTS 3,0 MILLIARDS

Plus en détail

Highlights Points saillants Ministry of Finance Ministère des Finances

Highlights Points saillants Ministry of Finance Ministère des Finances LES BONS CHOIX : RÉDUIRE LES IMPÔTS POUR CRÉER DES EMPLOIS Pour diffusion immédiate Le 27 mars 2003 Le budget de 2003 reflète la grande priorité qu accorde le gouvernement de Ernie Eves aux réductions

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Introduction : Etats-Unis Royaume-Uni France Allemagne Japon 500 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 1820 1850 1870 1890 1910 Document 1 : Croissance

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

SYNDICAT DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS du CEGEP DE SOREL-TRACY

SYNDICAT DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS du CEGEP DE SOREL-TRACY L austérité, c est quoi? Les mesures d austérité sont des mesures visant à équilibrer les finances publiques d un État ou à réduire l endettement public par une réduction des dépenses de l État (compressions

Plus en détail

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance I) Les facteurs de la croissance A) Contribution des facteurs de production 1. Les facteurs de production Les sources de croissance La croissance économique ( = accroissement de la production d un pays)

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

La France et son économie

La France et son économie La France et son économie Le territoire - la population territoire français = France métropolitaine (543.965 km 2 ) + France d Outre-mer (DROM-COM 131.452 km 2 ). Population: France métropolitaine 65,7M

Plus en détail

Mesures pour aider les Canadiens et stimuler les dépenses Mesures pour stimuler la construction domiciliaire

Mesures pour aider les Canadiens et stimuler les dépenses Mesures pour stimuler la construction domiciliaire Mesures pour aider les Canadiens et stimuler les dépenses... 103 Faits saillants... 104 Stratégie canadienne de transition et d acquisition de compétences... 107 Poursuivre le développement d une main-d

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

PROGRESSION DES REVENUS MOYENS* DU 1 % LE PLUS RICHE ET DES 99 % RESTANTS, QUÉBEC, 1985-2008 (INDICE 100 = 1985)

PROGRESSION DES REVENUS MOYENS* DU 1 % LE PLUS RICHE ET DES 99 % RESTANTS, QUÉBEC, 1985-2008 (INDICE 100 = 1985) PROGRESSION DES REVENUS MOYENS* DU 1 % LE PLUS RICHE ET DES 99 % RESTANTS, QUÉBEC, 1985-2008 (INDICE 100 = 1985) 1 % 99 % 200 150 -INDICE 100-100 50 1985 1990 1995 2000 2005 2008 -ANNÉES- *avant impôts

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Outaouais. Portrait régional

Outaouais. Portrait régional Outaouais Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

MAT-1101-3 Arithmétique appliquée aux finances

MAT-1101-3 Arithmétique appliquée aux finances Page 1 sur 12 MAT-1101-3 Arithmétique appliquée aux finances Exemple d évaluation (formatif) Cahier de l adulte Nom de l élève Numéro de fiche Nom de l enseignant Date de naissance Centre Date de passation

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

l industrialisation?

l industrialisation? L AGE INDUSTRIEL Fiche d objectifs p105 à 115 Quels bouleversements l industrialisation du XIXe siècle a- t-elle entraîné? I- L INDUSTRIALISATION ET SES CONSEQUENCES ECONOMIQUES AU XIXè siècle.( p110/111)

Plus en détail

stratégie énergétique pour le Canada

stratégie énergétique pour le Canada L électricité : au cœur d une stratégie énergétique pour le Canada VERSION 2.0 www.electricite.ca Publié en juillet 2012. Association canadienne de l électricité, 2012. Tous droits réservés. Also available

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Des mots pour des maux

Des mots pour des maux Des mots pour des maux Le Plan Nord: Un plan pour qui? 1. Pourquoi s y intéresser? Qu est-ce que le Plan Nord? C est un projet économique qui a pour but d exploiter les mines, la forêt, l énergie et les

Plus en détail

Exportation et développement Canada

Exportation et développement Canada Exportation et développement Canada Session d information à la réunion de la cellule de crise de la Conférence régionale des Élus (CRÉ) du Saguenay-Lac-Saint-Jean Saguenay, le 8 juin 2009 1 1 Qui est EDC?

Plus en détail

Mon BTS en 7 JOURS! Réviser est plus simple que tu le penses! Teach and Style - Apprendre autrement. 1re édition

Mon BTS en 7 JOURS! Réviser est plus simple que tu le penses! Teach and Style - Apprendre autrement. 1re édition Mon BTS en 7 JOURS! Réviser est plus simple que tu le penses! Teach and Style - Apprendre autrement 1re édition Jour 1 Rappel des objectifs: - L accès à l emploi et le choix d un régime juridique - Le

Plus en détail

Solutions proposées pour réduire la pauvreté

Solutions proposées pour réduire la pauvreté Solutions proposées pour réduire la pauvreté POUR CONTRE Claude Snow 1er Sommet néo-brunswickois sur la pauvreté Moncton, les 27 et 28 octobre 2006. 1 TOUT LE MONDE EST D ACCORD POUR SECOURIR LES GENS

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

Qui sommes-nous? Vue d ensemble de Bombardier Aéronautique Les relations de travail Les Syndicats Les particularités géographiques

Qui sommes-nous? Vue d ensemble de Bombardier Aéronautique Les relations de travail Les Syndicats Les particularités géographiques Qui sommes-nous? Vue d ensemble de Bombardier Aéronautique Les relations de travail Les Syndicats Les particularités géographiques Les tendances du marché Identification Constats Défis chez Bombardier

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger

L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger André Leclerc Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives Université de Moncton Campus d Edmundston et Faculté d Administration

Plus en détail

EXAMEN DE LA LOI SUR LES TRANSPORTS AU CANADA (LTC) : Voir aux besoins du secteur forestier

EXAMEN DE LA LOI SUR LES TRANSPORTS AU CANADA (LTC) : Voir aux besoins du secteur forestier EXAMEN DE LA LOI SUR LES TRANSPORTS AU CANADA (LTC) : Voir aux besoins du secteur forestier Contexte Examen législatif de la Loi sur les transports au Canada en cours Processus dirigé par l honorable David

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

PLAQUEBIÈRE OU CHICOUTAI RUBUS CHAMAEMORUS

PLAQUEBIÈRE OU CHICOUTAI RUBUS CHAMAEMORUS L industrie des fruits sauvages de la Basse Côte-Nord LE FILET MIGNON DES PETITS FRUITS SAUVAGES LA CHICOUTAI PLAQUEBIÈRE OU CHICOUTAI RUBUS CHAMAEMORUS ETYMOLOGIE : pour l appellation latine chamaemorus

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015

Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015 Affronter la démographie et réformer l État Chambre de commerce et d industrie de Québec 13 janvier 2015 Pierre Fortin Sciences économiques, ESG-UQAM QUÉBEC EN TÊTE La région de Québec occupe le 2 nd rang

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Accord économique et commercial global entre le Canada et l Union européenne : chapitre sur les marchés publics

Accord économique et commercial global entre le Canada et l Union européenne : chapitre sur les marchés publics Accord économique et commercial global entre le Canada et l Union européenne : chapitre sur les marchés publics Webinaire FCM/MAECD 18 juin 2015 IB : 6713055 1 Aperçu Le 5 août 2014, le Canada et l Union

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Budget fédéral de 2015

Budget fédéral de 2015 Mémoire de l Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Budget fédéral de 2015 à l intention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Août 2014 1 RÉSUMÉ L Association

Plus en détail

MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE

MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE Le 30 novembre 2015 Alors que la demande alimentaire est en forte croissance à l échelle de la planète, propulsée par le développement social

Plus en détail

Nous pouvons nous permettre le Grand bond. par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee

Nous pouvons nous permettre le Grand bond. par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee Nous pouvons nous permettre le Grand bond par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee Les gens seront nombreux à lire le manifeste Un grand bond vers l avant et à trouver ses objectifs valables et motivants.

Plus en détail

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation

Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation Nom : foyer : Histoire 2 e secondaire Dossier 4 : L industrialisation École secondaire Jean-Grou 0 1- La révolution industrielle Avant la révolution industrielle, les produits étaient fabriqués dans de

Plus en détail

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES

DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LA RÉGLEMENTATION DU PRIX DE VENTE AU PUBLIC DES LIVRES NEUFS IMPRIMÉS ET NUMÉRIQUES COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA

Plus en détail

LES ÉLECTIONS AMÉRICAINES: SCÉNARIOS GÉOPOLITIQUES ET FINANCIERS

LES ÉLECTIONS AMÉRICAINES: SCÉNARIOS GÉOPOLITIQUES ET FINANCIERS LES ÉLECTIONS AMÉRICAINES: SCÉNARIOS GÉOPOLITIQUES ET FINANCIERS Présentation à l ASDEQ-Outaouais, le 25 octobre, 2012 Pierre Fournier Analyste Géopolitique Groupe Financier Banque Nationale 1 Les États-Unis

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque Le transport des personnes au cœur des priorités gouvernementales, par Jacques Gagnon, sous-ministre adjoint, ministère des Transports du Québec (MTQ) J aimerais d abord remercier les organisateurs de

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en LA FRANCE DES ANNEES 30 INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en France. Cette période est caractérisée

Plus en détail

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Table des matières De 1905 à 1960... 1 Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce

Plus en détail

COMPRENDRE LA CRISE FINANCIÈRE (les huit bras de la crise financière)

COMPRENDRE LA CRISE FINANCIÈRE (les huit bras de la crise financière) Colloque 2009 Comment tirer son épingle du jeu dans un marché en changement? CONFÉRENCE COMPRENDRE LA CRISE FINANCIÈRE (les huit bras de la crise financière) 25 février 2009 Conférencier : Pierre Langlois,

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures

Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures Mémoire sur La désinfection à la Station d épuration des eaux usées de Montréal Présenté par Comité

Plus en détail

Pourquoi est-il essentiel d investir?

Pourquoi est-il essentiel d investir? Pourquoi est-il essentiel d investir? L actualité économique de ces derniers mois renvoie sans cesse à l insuffisance voire l absence de croissance économique et d investissements dans les pays de la zone

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

Points saillants du budget 2014 du gouvernement du Québec

Points saillants du budget 2014 du gouvernement du Québec Expéditeur : Yvan Loubier, économiste et conseiller principal Le Cabinet de relations publiques NATIONAL Date: Le 4 juin 2014 Objet : Données économiques et financières du budget 2014 Points saillants

Plus en détail

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale

CADRE POUR FINANCIER D OPTION NATIONALE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC. Document préparé par l équipe économique d Option nationale CADRE FINANCIER D OPTION NATIONALE POUR L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC Autorisé et payé par Sylvain Gauthier, agent officiel du parti Document préparé par l équipe économique d Option nationale Vers un Québec

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2013

Consultations prébudgétaires 2013 Consultations prébudgétaires 2013 Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Comptables professionnels agréés du Canada Association des comptables généraux accrédités

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

Études économiques de l OCDE MÉXIQUE

Études économiques de l OCDE MÉXIQUE Études économiques de l OCDE MÉXIQUE Janvier 2015 SYNTHÈSE RÉSUMÉ Source : OECD@100. Réforme Législation secondaire approuvée Principales dispositions promulguées Amendement constitutionnel (si requis)

Plus en détail

Tendances et perspectives du marché de la viande ovine dans le monde et au Québec

Tendances et perspectives du marché de la viande ovine dans le monde et au Québec Tendances et perspectives du marché de la viande ovine dans le monde et au Québec Présentée par : Amina Baba-Khelil, M.Sc., agr, chargée de projet, FPAMQ 21 Février 2013 Production ovine En ouvelle-zélande

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Comment les entreprises devraient-elles entrevoir l avenir en matière de régime de retraite

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail