Le ministre Faugoo: Nous n'avons pas d'autre choix que de nous adapter à l'évolution globale de l environnement sucre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le ministre Faugoo: Nous n'avons pas d'autre choix que de nous adapter à l'évolution globale de l environnement sucre"

Transcription

1 Press release SUCRE ACP Retombées de la Conférence de Fidji Le ministre Faugoo: Nous n'avons pas d'autre choix que de nous adapter à l'évolution globale de l environnement sucre Nous n'avons pas d' autre choix que de changer et de nous adapter à l' évolution globale de l environnement Sucre. Nous devons explorer toutes les options possibles et scénarios pour transformer ces enjeux en opportunités : propos du ministre de l Agro-Industrie et de la Sécurité Alimentaire et Attorney General, Satish Faugoo, en tant que président de la Commission ministérielle des ACP sur le Sucre lors de son intervention à la 13e Conférence ministérielle des ACP sur le Sucre qui s est tenue aux Iles de Fidji du 14 au 18 octobre dernier, cela avec en toile de fond la décision de Commision de l Union Européenne d abolir les quotas de sucre sur le marché européen à partir de fin septembre Un plan d action a été élaboré à l issue de cette conférence ( voir hors-texte). Ces développements récents sont une sonnette d'alarme pour nous tous. Nous ne pouvons continuer le business as usual. Le statu quo ne peut tout simplement être le choix pour les pays ACP, a argué M. Faugoo. Soulignant que l'ue demeure les principaux partenaires commerciaux des ACP, il a maintenu que ces derniers devraient chercher des possibilités de créer des liens avec les marchés émergents et de tirer profit de la Coopération Sud et de l'intégration régionale. Dans un environnement difficile caractérisé par une concurrence féroce, nous devrions mener le processus de diversification en déplaçant l'accent de sucre à l industrie cannière. Cette diversification devrait être orientée vers la production de biocarburants, de bioplastiques, de bio- cosmétiques et d'autres utilisations viables de sucre. Cela aidera à augmenter notre résilience, a soutenu le ministre Faugoo. Le ministre Faugoo qui a procédé à l ouverture officielle de cette conférence a été accueilli dans la pure tradition des îles Fidji. Dans son discours, le président de la commision ministérielle des ACP a soutenu qu il est évident que le secteur du sucre dans le monde a été fortement influencé par la libéralisation du commerce mondial en particulier avec deux plus grands

2 producteurs de sucre mondiaux, à savoir le Brésil et l'inde qui sont en compétition aujourd'hui et se retrouvant sur le pied d'égalité. Cela a résulté à la hausse dans la production mondiale de sucre, ainsi que d'exercer une pression sur les prix mondiaux du sucre. Cela peut pousser des pays ACP producteurs à grande échelle hors de compétition. La pression de la concurrence est exacerbée par d'autres enjeux, dont la réforme du sucre de l'ue, les prix volatiles mondiaux, l augmentation des coûts de la production, la concurrence des autres édulcorants, les effets du changement climatique et de la sécurité alimentaire et la pauvreté dans les communautés cultivant la canne à sucre, a declaré M. Faugoo. Il a fait remaqué qu en ce qu il sagit du marché du sucre de l'ue, lequel concerne le plus les pays ACP, Satish Faugoo a souligné que tous sont conscients que les institutions de l'ue sont parvenues à un accord sur le Common Agricultural Policy (CAP) reform package, vu que les quotas sucre seront abolis à partir du 1er octobre Satish Faugoo a rappelé qu en sa capacité de président du Groupe sucre ACP, ainsi que d'autres collègues ministres, ils avaient mené une campagne de lobbying intensive en vue de sensibiliser l UE de la vulnérabilité des producteurs de sucre des pays ACP et la nécessité de maintenir les quotas de l'ue jusqu'en Nous avons soutenu fermement que l abolition des quotas conduirait à l'instabilité des marchés et la volatilité des prix, resultant à des risques aigus aux producteurs de sucre des pays ACP. Ceux-ci favoriserait l affaiblissement des garanties apportées aux préférences commerciales de sucre pour les pays ACP, a maintenu le ministre Faugoo. Selon lui, en vue d être soutenable dans un tel contexte concurrentiel, il est impératif de mettre en place un cadre suffisant par les gouvernements à créer l environnement favorable nécessaire pour l industrie sucrière nationale de prospérer. Le président de la Commission ministérielle des ACP sur le Sucre a insisté que les Business facilitation measures telles que des réglementations flexibles du travail qui sont justes et équitables, des réglementations de l'environnement et des mesures pour réduire les coût des affaires. Il est un fait qu une réduction du coût de transport contribuerait efficacement à l'amélioration de la compétitivité de nos partenaires, a affirmé M. Faugoo. A cet regard, notre attention devrait également être orientée vers l ACP Sugar Research and Innovation Programme pour renforcer la compétitivité de nos industries de sucre, de consolider la capacité du centre de recherches capacités, d assurer la diffusion d'informations et de préparer les pays producteurs sucre des ACP pour l'avenir, a-t-il renchérit.

3 Hors-texte Un plan d action en 37 points élaboré Un Plan d action en trente-sept points a été élaboré dans le cadre de la 13e Conférence ministérielle des ACP Sucre a été élaboré. Ces trente-sept points, regroupés en sept chapitres, ainsi que des actions à prendre portent sur la Sugar and Common Agricultural Policy (CAP) reform, les Accords de partenariats économiques (APE), les zones de libres échanges, la Policy Coherence for Development, les Mesures d'accompagnement au Programme de soutien, l ACP Sugar Research and Innovation Programme et les Technical barriers to trade the COOL (Country of Origin Labelling) requirement. S agissant du CAP reform, Les ministres ont été informés qu après des négociations institutionnelles longues et prolongées, l'ue a conclu un accord final au début septembre dernier sur l' après 2013 du CAP reform. La dernière version de la réglementation (comprenant le sucre) de la Single Common Market Organisation (CMO) a été approuvé par le Comité du Parlement européen sur l'agriculture, le 7 octobre Maintenant, le texte sera adopté par la session plénière du Parlement à la fin d octobre ou au début novembre avant d être soumis pour approbation par le Conseil de l'ue. Les ministres ont noté que dans le secteur sucre des faits pertinents dans le contexte du nouveau régime sucrier : les quotas sucre de l'ue et ceux de la de production d'isoglucose prendront fin en septembre 2017; le prix minimum de la betterave arrivera à son terme ; l accès exclusif aux permis d'importation pour le sucre brut destiné au raffinage qui sont octroyés aux raffineries à plein temps au cours des trois premiers mois de la campagne de commercialisation jusqu'à un maximum de 2,5 M tonnes s'achèvera en septembre 2017, entre autres.. Les ministres ont noté que les principaux partenaires, y compris les pays ACP et LDC ensemble avec les CEFS et CIBE ont appelé au maintien des quotas de l'ue jusqu'en Pour ce qui est des APE, Les ministres ont pris note que l'article 13.3 du Règlement du Conseil 1528/2007 prévoit une clause de sauvegarde spécifique dans le secteur du sucre après le 30 septembre Les ministres étaient préoccupés par le manque de souplesse de la part de l'ue dans les négociations des APE en cours. Ils ont exhorté l'ue à mettre en place les mesures appropriées pour éviter l'interruption de l'accès au marché de l'ue pour les fournisseurs ACP qui n'ont pas terminé les négociations à temps en marge des législations nécessaires avant le 30 septembre En ce qui concerne les zones de libres échanges, les ministres ont été informés sur l'état des échanges qui avaient été convenus récemment ou qui sont en cours de négociation par l'ue. À cet égard, il a été noté que les zones de libres échanges qui fournissent des concessions sur le sucre mineraient davantage les préférences que bénéficient les ACP sur le marché européen. La résultante des négociations sur les échanges des zones libres qui sont en cours

4 avec l'inde, le Mercosur et la Thaïlande seraient susceptibles d avoir un impact sur l'équilibre sucre de l'ue. Les ministres ont noté que les négociations Inde et Mercosur progressent très lentement. S agissant de la Cohérence des Politiques pour le Développement, les ministres ont noté que la position officielle de l' UE consistait à prendre compte les objectifs de coopération dans les politiques de non - développement. Dans cette déclaration, l'ue a reconnu que certaines de ses politiques pourraient avoir un impact significatif en dehors de l'ue, soit pour contribuer, soit pour porter atteinte à sa politique de développement. Les ministres ont souligné que la réforme du sucre récemment convenu, ce qui entraînerait l'instabilité des prix a remis en question la cohérence des politiques de l'ue par rapport à ses objectifs de développement et du commerce. Outre l absence de consultations avec les pays ACP, l'attention insuffisante semblait avoir été accordée aux besoins spécifiques des petites nations dans lesquelles la culture de la canne en monoculture avec un long cycle de croissance a fourni le cadre socio-économique contraignant pour les grandes populations rurales et la clé de recettes en devises et les contributions du PIB. Pour ce qui est des Mesures d accompagnement au Programme de Soutien, la réunion a rappelé que le programme appelé les Mesures d'accompagnement Programme de Soutien en vertu duquel l'aide au développement a été défini sur la base des trois principaux axes comme suit: (a) l'amélioration de la compétitivité du secteur du sucre, lorsque cela est durable; (b) la promotion de la diversification des régions tributaires du sucre et (c) répondre aux besoins d' adaptation au sens large du terme. En termes de financement total pour le groupe ACP sucre, 40 millions d'euros ont été alloués comme un one-off package pour Pour la période , un montant de 1,24 milliard d'euros a été prévu dans le budget de l'ue pour les pays ACP, signataires du Protocole Sucre selon la répartition suivante : 670 millions pour et 574 millions pour la période Pour ce qui est de l ACP Sugar Research and Innovation Programme, les ministres ont été informés sur l'état du programme et ont reconnu les premiers résultats issus de ces centres qui comprenaient les composantes suivantes: (i) le développement des installations de quarantaine et l'état des équipements des laboratoires; (ii) logiciel de gestion de l'irrigation; (iii) optimiser le rendement énergétique et la réduction des pertes d'énergie dans les opérations de l'usine; (iv) premières étapes d'hybridation entre la canne et l Erianthus. Le Programme de recherche sur le sucre a fait des progrès vers l'élaboration d'une stratégie de communication consacrée à la diffusion des résultats et la sensibilisation. Les ministres ont été informés des mesures prises par Kenana Sugar Company (Soudan) pour contrer les menaces posées par le nouvel environnement et à assurer un avenir durable pour l' industrie sucrière. Les ministres ont estimé que ces flux de revenus basés sur la pleine transformation et l'utilisation de la canne à sucre (alcool, électricité par cogénération, l'éthanol, produits chimiques à base de sucre ) sont ouverts. Ces perspectives devraient être vigoureusement explores. Il s'agissait d'une question cruciale pour l'avenir et

5 attraction financière de la production de canne à sucre pour les petits agriculteurs des pays ACP et les producteurs indépendants. Service de presse du ministère de l Agro-Industrie et de la Sécurité Alimentaire Ce 24 octobre 2013

INDUSTRIE CANNIERE fermeture de Deep River Beau Champ. Des Cash Compensation de Rs 202M versées à 154 employés

INDUSTRIE CANNIERE fermeture de Deep River Beau Champ. Des Cash Compensation de Rs 202M versées à 154 employés Press release INDUSTRIE CANNIERE fermeture de Deep River Beau Champ Des Cash Compensation de Rs 202M versées à 154 employés Le ministre Faugoo : L industrie sucrière survivra Dans le cadre de la fermeture

Plus en détail

Press release AGRO-INDUSTRIE ET SECURITE ALIMENTAIRE AGM du Mauritius Sugar Syndicate

Press release AGRO-INDUSTRIE ET SECURITE ALIMENTAIRE AGM du Mauritius Sugar Syndicate Press release AGRO-INDUSTRIE ET SECURITE ALIMENTAIRE AGM du Mauritius Sugar Syndicate Le ministre Faugoo : Une étude sur les impacts économiques, sociaux et environnementaux à Maurice commanditée Une étude

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

NEGOCIATIONS SUR LE PAQUET POLITIQUE DE COHESION :

NEGOCIATIONS SUR LE PAQUET POLITIQUE DE COHESION : CRPMNTP13 0010 A0 CONFERENCE DES REGIONS PERIPHERIQUES MARITIMES D EUROPE CONFERENCE OF PERIPHERAL MARITIME REGIONS OF EUROPE 6, rue Saint-Martin 35700 RENNES - F Tel. : + 33 (0)2 99 35 40 50 - Fax : +

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS

CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS 1 SÉANCE 4: CHAMP D APPLICATION DES EXIGENCES QUALITÉ Présentateur: Emile K. AIFA Date: 4 Mai 2015 Lieu: Ouagadougou I RÔLE, STRUCTURE

Plus en détail

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine

Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine CAS D'EXPÉRIENCE Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine Présentation du cas d expérience de la Commission de l UEMOA relatif au Projet de renforcement des capacités en matière de

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Mémorandum de la Société Civile à la 3 ème Session Ordinaire des Ministres du Commerce de l Union Africaine 5-9 juin 2005 Caire, Egypte,

Mémorandum de la Société Civile à la 3 ème Session Ordinaire des Ministres du Commerce de l Union Africaine 5-9 juin 2005 Caire, Egypte, Mémorandum de la Société Civile à la 3 ème Session Ordinaire des Ministres du Commerce de l Union Africaine 5-9 juin 2005 Caire, Egypte, Nous, membres d ATN (Africa Trade Network) et d autres organisations

Plus en détail

PROJET D'AVIS. FR Unie dans la diversité FR 2010/0119(NLE) 16.11.2010. de la commission du commerce international

PROJET D'AVIS. FR Unie dans la diversité FR 2010/0119(NLE) 16.11.2010. de la commission du commerce international PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission du commerce international 16.11.2010 2010/0119(NLE) PROJET D'AVIS de la commission du commerce international à l'intention de la commission du développement sur

Plus en détail

Lancement d un projet-pilote sur l évaluation des soins vétérinaires de base

Lancement d un projet-pilote sur l évaluation des soins vétérinaires de base Press release- Agro-Industrie et Sécurité Alimentaire AU-IBAR Lancement d un projet-pilote sur l évaluation des soins vétérinaires de base Signature d un protocole d accord de Rs 3,2M dans ce sens au Domaine

Plus en détail

PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION Parlement européen 2014-2019 Document de séance 8.7.2015 B8-0000/2015 PROJET DE PROPOSITION DE RÉSOLUTION déposée à la suite d'une déclaration de la Commission conformément à l'article 123, paragraphe

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

1ère réunion de la troika ministerielle CAPE VERT / UE Bruxelles, le 27 mai 2008 Comuniqué final

1ère réunion de la troika ministerielle CAPE VERT / UE Bruxelles, le 27 mai 2008 Comuniqué final CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 29 mai 2008 10088/08 (Presse 156) 1ère réunion de la troika ministerielle CAPE VERT / UE Bruxelles, le 27 mai 2008 Comuniqué final 1. Dans le cadre du partenariat

Plus en détail

30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164. DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004

30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164. DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004 30.4.2004 FR Journal officiel de l Union européenne L 164/ 164 DIRECTIVE 2004/51/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 29 avril 2004 modifiant la directive 91/440/CEE du Conseil relative au développement

Plus en détail

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. STRATÉGIE EVOLUTION VERS UN MODÈLE 100% BIOMASSE LE BRÉSIL, PRIORITÉ D' À L'INTERNATIONAL PERSPECTIVES

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Secteur de la croissance verte à Madagascar

Secteur de la croissance verte à Madagascar Influence- Communication-Publicité Pour l Afrique et Madagascar Secteur de la croissance verte à Madagascar Revue de presse destinée aux investisseurs potentiels 23 août 2014 Croissance verte: une stratégie

Plus en détail

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires A propos de ce document Ce document résume les résultats d une discussion en ligne organisé sur le Forum Global sur la Sécurité alimentaire

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

La question de la «Calédonisation» des administrations de l Etat En ce qui concerne la question du rééquilibrage économique et social :

La question de la «Calédonisation» des administrations de l Etat En ce qui concerne la question du rééquilibrage économique et social : Monsieur le Président du Comité spécial de décolonisation, Monsieur le Représentant du gouvernement du Nicaragua, Mesdames et Messieurs les représentants des Etats membres des Nations Unies, Mesdames et

Plus en détail

GTBAC DE LA COP 9 DE BONN

GTBAC DE LA COP 9 DE BONN DE LA COP 9 DE BONN 2008 À LA COP 10 DE NAGOYA 2010 DE LA COP 9 DE BONN 2008 A LA COP10 DE NAGOYA 2010 INTRODUCTION Du 2 au 8 Avril 2009 tenue au Siège de l Organisation de Nations Unies pour la Science

Plus en détail

Sommaire des recommandations... 2 INTRODUCTION... 3

Sommaire des recommandations... 2 INTRODUCTION... 3 La Banque de développement économique du Québec un outil de planification économique et de soutien aux entrepreneurs de la Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire présenté dans le cadre des consultations

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE

Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE 21-22 mars 2012 Kinshasa Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE Gestion des ressources naturelles en Afrique subsaharienne Conférence de Kinshasa Défis

Plus en détail

COMMERCE et ENVIRONNEMENT. Ouvrir la voie au développement durable

COMMERCE et ENVIRONNEMENT. Ouvrir la voie au développement durable COMMERCE et ENVIRONNEMENT Ouvrir la voie au développement durable Le saviez vous? La création de l OMC en 1995 a marqué une étape cruciale dans l histoire du commerce multilatéral, offrant de nouvelles

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM.

POSITION DE LA FIEEC (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE CONFIEE A MM. Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LA FISCALITE DE L ECONOMIE NUMERIQUE (SUITES DU RAPPORT DE LA MISSION D EXPERTISE CONFIEE A MM. COLLIN ET COLIN) Février 2013 2 FISCALITE DU NUMERIQUE

Plus en détail

«Paquet climat / énergie»

«Paquet climat / énergie» «Paquet climat / énergie» Atelier de travail du Ministère de l Environnement 28 février 2008 Contexte Conclusions du Conseil européen de mars 2007 Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% d

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE La fracture agricole mondiale : «Ouvrir des perspectives pour les espaces en développement» 4 et 5 février 2005 Rapport - ATELIER 2A Thème : Les modèles économiques

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA)

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Éric Gilbert Pêches et Océans Canada Atelier OCDE, Avril

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances Présentation à l Association des économistes québécois Par Jean-François Perrault Direction des finances et des échanges

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS

LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens LES FONDS EUROPÉENS STRUCTURELS ET D INVESTISSEMENT AU SERVICE DE LA STRATÉGIE EUROPE 2020 Stratégie

Plus en détail

République de Maurice

République de Maurice Cote du document: EB 2009/96/R.18 Point de l ordre du jour: 10 b) iii) Date: 25 mars 2009 Distribution: Publique Original: Anglais F République de Maurice Mémorandum du Président Programme de diversification

Plus en détail

DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96

DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96 CONFERENCE DES REPRESENTANTS DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96 Bruxelles, l (OR.dk) LIMITE NOTE DE TRANSMISSION Objet : Protection des consommateurs Les délégations trouveront

Plus en détail

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q )

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) Programme d Appui et de Soutien aux Accords de Partenariat Economique (PASAPE) 1- RAPPELS La suppression

Plus en détail

Tenue dans le centre de conference de la CUA le Mercredi 30 Avril 2014, Addis-Abeba, Ethiopie.

Tenue dans le centre de conference de la CUA le Mercredi 30 Avril 2014, Addis-Abeba, Ethiopie. Communiqué de la conference continentale conjointes des Acteurs Non-Etatiques et de la Commission de l Union Africaine sur la sécurité alimentaire et l agriculture, faisant partie des discussions de la

Plus en détail

COM(2014) 81 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 3 mars 2014 Le 3 mars 2014

COM(2014) 81 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 3 mars 2014 Le 3 mars 2014 COM(2014) 81 final ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 3 mars 2014

Plus en détail

ESS et politiques européennes

ESS et politiques européennes Denis Stokkink ESS et politiques européennes RTES 16 janvier 2015 Introduction - Présentation Pour la Solidarité Think & do tank européen / laboratoire d'idées et d'actions Devise : «Comprendre pour agir»

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE

LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE La recherche européenne en action LE SEPTIÈME PROGRAMME-CADRE (7 e PC) Placer la recherche européenne au premier plan Définir un nouveau standard pour la recherche européenne Le septième programme-cadre

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages Convention sur la diversité biologique : ABS Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages RESSOURCES GÉNÉTIQUES CONNAISSANCES TRADITIONNELLES FOURNISSEURS UTILISATIONS CONSENTEMENT PRÉALABLE

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC)

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Considérations stratégiques et objectifs 1. L objet du Fonds international pour la diversité

Plus en détail

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX L Europe pour le bien-être des animaux AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX DEMANDE DE LA FRANCE Si nous voulons clairement intégrer

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs LA POLITIQUE AGRICOLE DE l UEMOA: un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs Plan de l exposé 1. Un rappel sur l espace UEMOA et sur le Traité 2. L importance

Plus en détail

Les enjeux de la coopération dans le prochain POE 2014-2020

Les enjeux de la coopération dans le prochain POE 2014-2020 Les enjeux de la coopération économique régionale dans le prochain POE 2014-2020 2020 Quels enjeux de la coopération pour la France de l Oc Océan Indien? Une carte à jouer pour La Réunion! Quels enjeux

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE

COMMISSION EUROPEENNE COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 12.10.2011 C(2011)7309 final Sujet: Aide d'etat SA.32206 (2011/N) France Prolongation du Régime temporaire de prêts bonifiés pour les entreprises fabriquant des produits

Plus en détail

Contribution de JEUNES AGRICULTEURS. Organisation Professionnelle Agricole à vocation syndicale

Contribution de JEUNES AGRICULTEURS. Organisation Professionnelle Agricole à vocation syndicale A Paris, le vendredi 07 septembre, REEXAMEN DU REGIME DE L UE APPLICABLE AU SECTEUR DES FRUITS ET LEGUMES - CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES OPTIONS PROPOSEES ET L'EVALUATION DE LEURS INCIDENCES Contribution

Plus en détail

Système Qualité de l Afrique de l Ouest

Système Qualité de l Afrique de l Ouest Système de l Afrique de l Ouest VISER L EXCELLENCE PAR LA QUALITÉ Appui à la mise en œuvre politique qualité CEDEAO Contexte Après une première phase réussie de 2001 à 2005, la deuxième phase du Programme

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations rurales pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société de l Information (SMSI)

Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société de l Information (SMSI) SMSI Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le SMSI Accra 2005 Union Africaine Commission économique pour l Afrique Conférence Régionale Préparatoire Africaine pour le Sommet mondial sur la Société

Plus en détail

Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA

Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA Conseil National du Commerce Extérieur Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA Anticiper Partager Agir 2006 www.cnce.org.ma SOMMAIRE A. Vers une importante ouverture du marché marocain des produits

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France Gilles Bazin, Professeur AgroParisTech UFR Agriculture comparée et Développement agricole Académie d Agriculture de France 6 novembre

Plus en détail

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003 CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR L'OMC Genève, 17-18 février 2003 Organisée conjointement par l'union interparlementaire et le Parlement européen Point 2b) de l'ordre du jour provisoire LE VOLET DEVELOPPEMENT

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance

POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance 1. Les lignes directrices de la politique scientifique La Stratégie nationale de développement pour les années 2007-2015 fait voir la Pologne en 2015

Plus en détail

Couloir Africain de l Énergie Propre

Couloir Africain de l Énergie Propre Couloir Africain de l Énergie Propre LE COULOIR AFRICAIN DE L ÉNERGIE PROPRE L Afrique change rapidement. En 2050, elle comptera 2 milliards d habitants, dont trois sur cinq vivront dans des villes. Plus

Plus en détail

La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale. Document officieux

La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale. Document officieux La possibilité d adopter un accord-cadre dans les négociations concernant la zone de libre-échange continentale Document officieux David Luke et Simon Mevel Centre africain pour les politiques commerciales

Plus en détail

AGENDA DES CONSOMMATEURS 2010 DES TROIS ORGANISATIONS DE CONSOMMATEURS ACSI FRC - SKS

AGENDA DES CONSOMMATEURS 2010 DES TROIS ORGANISATIONS DE CONSOMMATEURS ACSI FRC - SKS AGENDA DES CONSOMMATEURS 2010 DES TROIS ORGANISATIONS DE CONSOMMATEURS ACSI FRC - SKS AXE POLITIQUE 1. SANTE Une santé moins chère, mais plus transparente 2. CONCURRENCE Plus de concurrence et une action

Plus en détail

P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R

P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, AddisAbaba, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 STIMULER LE COMMERCE INTRA-AFRICAIN Q & R 1. Pourquoi stimuler le commerce

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

le secteur du livre Continuité Innovation Bruxelles 5 février 2014

le secteur du livre Continuité Innovation Bruxelles 5 février 2014 & le secteur du livre Bruxelles 5 février 2014 Continuité Diversité culturelle Valeur ajoutée européenne Mobilité des œuvres et personnes Impact durable Innovation Penser Public! L ouverture géographique

Plus en détail

Responsable en Passation de Marchés Page 1

Responsable en Passation de Marchés Page 1 Le Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles pour l Efficacité Gouvernementale (PRCIEG) Titre : Termes de référence pour le recrutement d un Responsable de Passation de Marchés (RPM) 1. Contexte

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Loi de mise en oeuvre de l'accord sur l'organisation mondiale du commerce

Loi de mise en oeuvre de l'accord sur l'organisation mondiale du commerce Loi de mise en oeuvre de l'accord sur l'organisation mondiale du commerce Dernière mise à jour : avril 2007 W-11.8 [Sanctionnée le 15 décembre 1994] Loi portant mise en oeuvre de l Accord instituant l

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1 Plan d action ITIEBF en conformité avec la Norme ITIE 1 Chaîne des valeurs Contrats et licences Objectifs Contexte Contraintes de capacité 1. Faire connaître les conventions minières et les licences aux

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020

Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020 Brief: Les perspectives de la politique agricole N 5 / Décembre 2013 Présentation de la réforme de la PAC 2014-2020 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. DÉFIS ET OBJECTIFS 3. BUDGET DE LA PAC 4. ÉVOLUTION DE LA

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Bilan 2007-2008 et perspectives 2009

Bilan 2007-2008 et perspectives 2009 Communiqué de presse E t u d e I D C : L a d é p e n s e i n f o r m a t i q u e d e s a d m i n i s t r a t i o n s p u b l i q u e s e n F r a n c e IDC France, 13 Rue Paul Valéry 75116 Paris Téléphone

Plus en détail

Vue d ensemble des programmes d'aide financière

Vue d ensemble des programmes d'aide financière Vue d ensemble des programmes d'aide financière (état au 31 août 2015) Vue d ensemble des aides financières européennes fournies par le Fonds européen de stabilité financière (FESF), le Mécanisme européen

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

POSITION COMMUNE DES ASSOCIATIONS MEMBRES DE LA MAISON EUROPEENNE DES POUVOIRS LOCAUX FRANÇAIS RELATIVE A LA PROPOSITION

POSITION COMMUNE DES ASSOCIATIONS MEMBRES DE LA MAISON EUROPEENNE DES POUVOIRS LOCAUX FRANÇAIS RELATIVE A LA PROPOSITION POSITION COMMUNE DES ASSOCIATIONS MEMBRES DE LA MAISON EUROPEENNE DES POUVOIRS LOCAUX FRANÇAIS RELATIVE A LA PROPOSITION DE DIRECTIVE SUR LA PASSATION DES MARCHES PUBLICS Mars 2012 Maison européenne des

Plus en détail

FORUM UNION EUROPEENNE AFRIQUE SUR LE COTON Centre de Conférences Internationales, Paris, les 5 et 6 juillet 2004

FORUM UNION EUROPEENNE AFRIQUE SUR LE COTON Centre de Conférences Internationales, Paris, les 5 et 6 juillet 2004 FORUM UNION EUROPEENNE AFRIQUE SUR LE COTON Centre de Conférences Internationales, Paris, les 5 et 6 juillet 2004 Déclaration de Monsieur Fatiou AKPLOGAN Ministre de l Industrie, du Commerce et de la Promotion

Plus en détail