Témoignage P. 7. Solidarité P. 18. L île Seguin à Boulogne-Billancourt : une «ville parc» Répondre à la précarité énergétique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Témoignage P. 7. Solidarité P. 18. L île Seguin à Boulogne-Billancourt : une «ville parc» Répondre à la précarité énergétique"

Transcription

1 NOVEMBRE N 1 Grand P Ville durable? Mais encore Depuis 2008, plus de 50 % des habitants de la planète vivent en ville et tous les experts s accordent à dire qu en 2050, les villes accueilleront les trois quarts de la population mondiale. Pour les exécutifs locaux, tout l enjeu consiste à proposer des villes durables, c est-à-dire énergétiquement sobres, socialement mixtes et agréables à vivre. Témoignage P. 7 L île Seguin à Boulogne-Billancourt : une «ville parc» Les 8 leviers de la ville durable Solidarité P. 18 P. 14 Répondre à la précarité énergétique

2 Sommaire Kiosque Agenda À la une VILLE DURABLE? MAIS ENCORE GRAND ANGLE P Depuis 2008, plus de 50 % des habitants de la planète vivent en ville et tous les experts s accordent à dire qu en 2050, les villes accueilleront les trois quarts de la population mondiale. Pour les exécutifs locaux, tout l enjeu consiste à proposer des villes durables, c est-à-dire énergétiquement sobres, socialement mixtes et agréables à vivre. TÉMOIGNAGE P. 7 L île Seguin à Boulogne-Billancourt : une «ville parc» LES 8 LEVIERS DE LA VILLE DURABLE NOVEMBRE N 1 SOLIDARITÉ P. 18 Répondre à la précarité énergétique À la une... page 3 Henri Proglio,PDG d EDF Focus territoires... page 4 André Moine, directeur général de la SAEM Val-de-Seine Aménagement Témoignage... page 7 Horizons... page 7 En vue... page 8 Grand... page 9 L énergie au cœur de la ville durable Repères... page 17 Parlons-en... page 18 Présence... page 20 Une publication d EDF Collectivités Directeur de la publication : Jean-Pierre Frémont Direction de la rédaction : Corinne Chouraqui, Pierre Guelman et Olivier Molinero Agence conseil euro2c Photo de couverture : EDF - Philippe Eranian Imprimé sur papier PEFC P. 14 Les villes moyennes, le climat et l énergie Comme toutes les collectivités, les villes moyennes doivent élaborer la stratégie énergétique qu elles devront mettre en œuvre dans les années à venir. Une réflexion à mener dans le cadre d une démarche d intelligence territoriale. Pour aider les municipalités dans cet exercice, la Fédération des villes moyennes, en partenariat avec EDF Collectivités, a élaboré un guide destiné à les aider à mieux cerner la nature des enjeux énergétiques auxquels elles sont confrontées. S inscrivant dans une approche prospective, le document apporte une somme d informations pratiques (plan climat énergie territorial, performance énergétique du bâti, précarité énergétique ) illustrées par de nombreux exemples de réalisations. Fort utile, un glossaire permet de s y retrouver dans le maquis des sigles et expressions spécifiques au sujet. Ce guide, rendu public à l occasion du Salon des maires 2013, est disponible sur Réussir la planification et l aménagement durables Faisant suite à l ouvrage «Réussir un projet d urbanisme durable» paru en 2006, ce guide méthodologique de l AEU2 comprend une variété de retours d expérience illustrant la diversité des questions soulevées et les réponses adaptables au contexte local. Il s adresse aux collectivités territoriales qui s engagent dans des démarches de planification (SCOT, PLU) ou d aménagement (ZAC, lotissements, ORU) ainsi qu à leurs délégataires et prestataires. Éditions du Moniteur, juin pages Concours 27 au 27 novembre 6 e concours d architecture bas carbone d EDF Closes le 15 novembre, les candidatures au 6ème concours d architecture bas carbone d EDF sont en cours d examen. En phase avec la loi sur le logement (ALUR), qui donne de nouvelles possibilités de requalifier/transformer des bureaux et commerces en logements, le concours s adresse aux bailleurs sociaux, promoteurs privés et architectes. Ils devaient présenter un projet, en cours d étude ou au stade du concours, pour un bâtiment existant à transformer (surélévation d immeubles de logements, rénovation lourde, etc.) ou pour du neuf, situé en zone de requalification urbaine ou «dent creuse» (parcelle de terrain non construite dans un tissu déjà urbanisé). Manifestation Du 27 au 29 novembre Bordeaux 24 es rencontres nationales du transport public Organisées par la communauté urbaine de Bordeaux (CUB), le conseil général de la Gironde, la Région Aquitaine, le Groupement des autorités responsables du transport (GART), ainsi que l Union des transports publics et ferroviaires (UTP), ces rencontres ont pour thème : «Quel équilibre économique face aux défis du report modal?». Objectif : partager les meilleures expériences avec les participants (élus, responsables de collectivités, exploitants des réseaux, industriels et sous-traitants, chercheurs), et débattre en tables rondes des avancées et enjeux de la mobilité. Salon Angoulême 9 e salon de la croissance verte L économie circulaire, l électro-mobilité, l écoconstruction : voici les thèmes des conférences programmées dans le cadre de ce salon, organisé par la Région Poitou-Charentes et le Pôle éco-industries. Les Trophées croissance verte-innovation seront décernés aux entreprises régionales les plus innovantes en termes de stratégies et actions en faveur de la réduction des impacts environnementaux. À noter : EDF est partenaire de l événement, en tant qu exposant, pour répondre aux préoccupations de ses clients en matière d économies d énergie, de conseils sur les usages vertueux en CO 2, etc. EDF- Sperber Aldo DR EDF - Sittler Pascal Une nouvelle page de l histoire du système électrique français est en train de s ouvrir. Elle sera marquée par l interaction accrue entre les acteurs nationaux et locaux, ces derniers étant appelés à jouer un rôle de plus en plus important en matière de production et de pilotage de la demande. De profondes mutations vont en résulter mais un bien précieux devra être préservé. Ce bien, c est la solidarité du service public français qui permet à chaque citoyen, où qu il se trouve sur le sol national, de bénéficier des bienfaits de l électricité. Pareilles perspectives placent la question de l énergie au cœur de la stratégie des territoires. Les enjeux sont clairs : garantir l accès à l électricité dans les villes comme en milieu rural, favoriser le développement de nouveaux modes de transport et de nouveaux équipements, concevoir et mettre en place des schémas d aménagement du territoire qui concilieront qualité de vie et espaces économique et industriel performants. Pour relever ce défi de taille, les collectivités doivent compter sur un partenaire capable de leur apporter les compétences requises pour mener à bien des projets toujours plus complexes et innovants. Chez EDF, nous considérons que nos liens historiques avec les collectivités locales «Nous savons que la qualité du service se démontre au quotidien.» Mériter la confiance des collectivités sont un actif précieux. Nous savons aussi que cette relation doit évoluer pour nous faire reconnaî tre comme partenaire de référence dans le nouveau contexte énergétique. Cette ambition nous a conduit à faire évoluer notre organisation régionale pour la rendre plus claire, plus performante. Pour offrir à nos clients l ensemble des solutions répondant à leurs besoins présents et futurs, nous la mettons en mesure de capitaliser davantage sur l ensemble des ressources du groupe, notamment dans le domaine de l innovation. Mobilisées sur cet objectif, nos équipes de terrain vont ainsi apporter aux territoires la sécurité d approvisionnement en énergie à un prix compé titif qu ils demandent, leur offrir toute la gamme des solutions énergétiques adaptées à leurs spécificités locales, les aider à lutter contre la précarité énergétique. C est sur ces bases d excellence professionnelle, d attachement au service public, d écoute et de respect mutuel qu EDF entend maintenir et renforcer ses liens avec les territoires. Henri Proglio Président-directeur général EDF S.A. au capital de euros, R.C.S. Paris 3

3 Focus territoires Focus territoires EDF - Bruno Conty Montdidier / Saint-Michel-sur-Meurthe Voiture électrique : les polices municipales aussi Si un certain nombre de villes ont acquis des véhicules électriques utilitaires, rares sont celles à en avoir équipé leurs forces de l ordre. Montdidier (80) a franchi le pas, en dotant sa police municipale d une Renault Zoé. Les économies de carburant et la protection de l environnement ne sont pas les seuls avantages mis en avant. Le silence de fonctionnement l est aussi, comme l a confié le responsable de la police municipale au «Courrier picard» : «Dans notre mission de surveillance c est parfait! Personne ne nous entend arriver. Lors des maraudes, c est vraiment pratique.»dans le village de Saint-Michel-sur-Meurthe (88), la police rurale vient elle aussi de recevoir une voiture électrique. Pour la commune entourée de forêts de pins, cela participe de son action en faveur du développement durable et de la protection de l environnement. Lorient Une navette maritime sans bruit ni odeur Nancy L auto-partage, électrique et social Bruno Conty Juste le clapotis de l eau C est ce que perçoivent désormais les passagers du transrade lorientais qui relie en 15 minutes le centre-ville de Lorient à la commune de Locmiquélic, depuis l entrée en service de l Arg vag Tredan *, premier bateau-bus 100 % électrique. Fini le gazole bruyant et malodorant, la navette maritime est désormais propulsée par deux moteurs électriques de 100 CV, contre deux fois 250 CV pour les embarcations habituelles. Une démarche écologique représentant un investissement de 3,2 M par unité, largement justifié par les économies de carburant et des frais d entretien moindres. Un modèle de transport vertueux qui pourrait intéresser quelques-unes des 300 traversées fluviales et maritimes en service actuellement en Europe. * «Bateau électrique», en breton. Guigueno P. Guiguno Patrick À Nancy (Meurthe-et-Moselle), le bailleur social Batigère mène une expérience unique en France d auto-partage de véhicules électriques en résidence HLM, en partenariat avec EDF. «Batigère propose des logements et différents ser vices, pourquoi ne pas permettre en plus la loca tion de véhicules électriques en auto-partage? Cela fait aussi partie de notre métier de bailleur so cial», déclare, en substance, le représentant lorrain de Batigère. EDF s est chargée de l installation de la borne de recharge, et la société Autopi gère la location du véhicule destiné exclusivement aux résidents. La réservation se fait par téléphone ou via internet, pour 20 d abonnement annuel (frais d inscription et d assurance), plus 2,50 de l heure. Sur les 70 logements que compte la résidence Padou, cinq locataires louent aujourd hui à tour de rôle cette voiture 100 % électrique : s ils sont dix demain, l opération sera considérée comme réussie, et poursuivie. Île-de-France Osica améliore l efficacité énergétique de logements Des factures en baisse de 23 %, soit une économie de par an. C est le gain que peut attendre le groupe Osica, gestionnaire de plus de logements familiaux dans 150 communes d Île-de-France et de l Oise, après avoir fait appel à EDF pour l aider à optimiser ses coûts contractuels. Au départ, les services généraux d Osica ont procédé au recensement exhaustif des contrats de fourniture d électricité souscrits par le groupe, pour en identifier 220 à tarifs élevés (plus de 24 kva). Pour savoir s ils correspondent aux besoins, EDF a installé un dispositif électronique sur chaque compteur et formé un technicien d Osica à l interprétation des données. Après trois semaines, les enseignements étaient assez probants pour permettre à Osica de réaliser les économies recherchées. Bellême Des collégiens sensibilisés aux économies d énergie L opération de sensibilisation aux économies d énergie menée au collège Roger-Martin-du- Gard de Bellême (61) a de quoi réjouir son principal, Jean-Marc Schmitt. L intervenant d EDF collectivités a tellement su captiver son auditoire que les résultats ne se sont pas fait attendre. Après son passage, l établissement a vu sa facture énergétique baisser de 6 % en trois semaines, ce qui représente quelque 800 euros à l année. Très impliqué dans l éco-citoyenneté, le collège a déjà créé un club recyclage qui ré cupère les bouchons pour l association Bouchons d amour. Pour l année scolaire 2014, un club économies d énergie devrait permettre de pé renniser les bénéfices initiaux et de réfléchir à d autres pistes. Si les efforts entrepris sont maintenus, le collège pourra investir les sommes économisées dans le matériel pédagogique dont les professeurs sont très demandeurs. Besançon Logements : un kit pour réduire les consommations Quitte à agir pour la planète, autant commencer par son propre environnement : depuis le 30 septembre 2013, la mairie de Besançon met gratuitement à disposition des habitants une mallette contenant différents matériels de mesure. Objectif : repérer les fuites d énergie, mesurer ses consommations d électricité, d eau, connaître le taux d hygrométrie intérieure, etc. Caméra thermique, wattmètre, débitmètre, mousseur, thermo-hygromètre autant de matériels habituellement réservés aux professionnels, mis ici à disposition de tout un chacun pour contrôler son logement, son commerce, son bureau. Une démarche engagée dans le cadre de la politique énergétique municipale : Besançon a notamment signé la Convention européenne des maires et décroché le label européen pour une politique énergétique locale durable (Cit ergie European Energy Award Gold). 4 5 EDF - Sargos Alexandre Caméra thermique pour mesurer les fuites EDF - Tétu Stéphanie / La Company

4 Focus territoires Témoignage Horizons EDF - De Chavanes Fabien Mulhouse Promenade au fil des ondes Le Musée EDF Electropolis à Mulhouse accueille l exposition «Promenade spatiale au fil des ondes» réalisée par l Observatoire de l espace du CNES (Centre national d études spatiales). Jusqu au 30 mars 2014, le visiteur est invité à pénétrer dans l univers des ondes électromagnétiques et leurs diverses applications dans le domaine des sciences des techniques spatiales et terrestres. Ondes radio, micro-ondes, infrarouges, ultraviolets, rayons X, rayons gamma Généralement invisibles à l œil nu, leurs multiples applications font partie de notre quotidien comme en témoignent les nombreux objets de la collection du musée. À découvrir également, l œuvre originale de l artiste Jonathan Naas créée pour l exposition. «Familles à énergie positive» C est parti pour l hiver Le coup d envoi de la quatrième saison de l opération «Familles à énergie positive» a été donné en octobre. Organisé par l ONG Prioriterre, ce concours fait la démonstration de l efficacité de gestes simples que peuvent effectuer les parti culiers pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Le défi met en compétition des équipes de 5 à 10 foyers représentant un village, un quartier, une entreprise. Pendant un hiver, elles doivent suivre leur consommation hebdomadaire de gaz, d électricité et de toute autre forme d énergie et la reporter sur le site internet du défi. La comparaison effectuée par rapport aux factures de l année précédente permet d évaluer les économies réalisées au cours des cinq mois du concours. Est déclarée gagnante l équipe qui a réduit le plus sa consommation. Il n y a pas de récompense formelle, mais la compétition permet aux participants d effectuer par eux-mêmes l audit énergie de leur logement et d apprendre des moyens simples pour réduire sensiblement leur facture. À la clé, une économie, constatée lors des 3 premières éditions, de 200 en moyenne d un hiver sur l autre. Alors que l objectif est de réduire d au moins 8 % la facture énergétique, les gagnants Poitou-Charentes de l édition sont parvenus à une baisse de 21,5 % de leur EDF - Tétu Stéphanie / La Company consommation. Selon Enviscope, un site spécialisé dans l environnement, l innovation et l éco-entreprise, l économie moyenne des familles ayant participé au défi en France a été de 12 %. Paris Hep Taxi! Le courant passe Depuis le 1 er octobre dernier, la mairie de Paris accorde une nouvelle subvention aux artisans taxis pour les inciter à investir dans un véhicule électrique ou hybride rechargeable émettant moins de 61 g/km de CO 2. L aide revient à doubler le bonus de à euros accordé par l État pour l achat de ce type de véhicule. Le montant de la subvention municipale est plafonné à 20 % du prix du véhicule hors options. Incitation supplémentaire : les professionnels pourront recharger leur véhicule sur les 250 bornes électriques Autolib dont le nombre sera prochainement porté à 700 bornes, auxquelles s ajouteront celles en place dans les stations-service situées le long du boulevard périphérique. Carhaix «Charrues» propres Carhaix (Finistère) dispose désormais d une première borne de recharge pour véhicule électrique (VE), en libre accès, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Compatible avec la plupart des technologies de VE (scooters, hybrides, etc.), l installation offre différents types de recharge. Un «plein» rapide de 25 kw effectué en une heure permet une autonomie moyenne de 150 km à une citadine classique. + EN savoir Inscription sur Trois questions à André Moine Directeur général de la SAEM Val-de-Seine Aménagement Quelle est la genèse du projet Île Seguin-Rives de Seine et quels sont les objectifs poursuivis? AM Dès le lancement de l opération, la ville de Boulogne- Billancourt et la SAEM Val-de-Seine ont voulu que l aménagement des anciens terrains Renault ait des objectifs ambitieux en termes de développement durable et de cadre de vie. La transformation du site en un véritable quartier de ville attractif incarne une volonté de renouveau urbain marqué, dès l origine, par une vision de développement équilibré entre le projet et son environnement : conception urbaine pensée comme une «ville parc» privilégiant des espaces publics de taille significative, la biodiversité, la mixité programmatique, le recours aux énergies renouvelables (présence d un réseau de chaud et de froid atteignant 65 % d EnR), les circulations douces et une gestion des eaux de pluie innovante à ciel ouvert. Côté constructions, en anticipation des réglementations, nous avons imposé de manière systématique le recours aux certifications HQE permettant d abaisser la consommation énergétique des bâtiments. Grâce à cette démarche, renforcée ces dernières années, le maire, Pierre Christophe Baguet, a reçu le label national ÉcoQuartier le 9 septembre dernier des mains de Cécile Duflot, ministre de l Égalité des territoires et du Logement. La réalisation du quartier du Trapèze est maintenant bien avancée, et s inscrit dans un projet global intégrant l aménagement de l île Seguin et de son pôle culturel. SAEM Val-de-Seine Aménagement Le projet est organisé en «macrolots». De quoi s agit-il? AM Le macrolot permet, sous l égide d un groupement de promoteurs et d un urbaniste coordonnateur, d associer logements libres et aidés, bureaux, commerces et équipements. Sans limite parcellaire préalablement établie entre les programmes, l urbaniste a la liberté d organiser le macrolot selon le meilleur équilibre entre les masses bâties et les espaces paysagers en cohérence avec les usages attendus. Le développement de ces macrolots est soumis à un cahier des charges précis défini par l aménageur qui en garantit le respect jusqu à la livraison des programmes. Quelles sont les prochaines étapes de votre plan d action? AM Aujourd hui, le Trapèze Ouest est achevé, à l exception d un lot en bord de Seine (D3B), qui sera livré mi Le Trapèze Est est, quant à lui, bien avancé, et les premiers programmes seront livrés fin Il se développe selon les mêmes ambitions urbaines et principes de mixité programmatique. L ensemble du Trapèze totalise m 2 et représente à terme : logements, dont 1/3 de logements sociaux et logements en résidence ; de à salariés ; plus de 70 commerces de proximité ; 15 équipements publics. Pour l île Seguin, dont les travaux démarrent cet hiver, il y aura emplois créés pendant la durée des travaux et emplois créés à terme, une cité musicale à la pointe de l innovation et un pôle international des arts plastiques et visuels «R4» d ici à fin 2016, un jardin de m 2, un complexe de cinéma de 16 salles, un cirque numérique. EDF - Brandstorm Sophie EDF - Petit Jean-Luc Maroc / Symposium Développement des énergies durables : quel rôle pour les collectivités? L Agence nationale marocaine pour le développement des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique (ADEREE) a organisé, en octobre à Rabat, un symposium sur le thème «Quel rôle pour les collectivités territoriales dans le développement énergétique durable?». La stratégie territoriale de l ADEREE pour les énergies renouvelables et l efficacité énergétique, baptisée «jiha tinou» («ma région» en arabe), lancée en 2012 pour une durée de huit ans, a été largement évoquée. Elle vise à encourager les initiatives locales et à favoriser la déclinaison de la stratégie énergétique nationale au niveau des territoires et des collectivités du Royaume. Agadir, Chefchaouen et Oujda ont été retenues pour un cycle pilote. Canada EDF inaugure un parc éolien La filiale canadienne d EDF Énergies Nouvelles et le groupe énergétique canadien Enbridge ont inauguré le 19 septembre dernier le parc éolien Lac-Alfred, qui comprend 150 éoliennes d une puissance totale de 300 mégawatts permettant d alimenter environ foyers québécois en électricité. Il s agit du troisième projet mis en service dans le cadre du partenariat entre EDF EN Canada et Enbridge, portant la capacité totale installée au Québec à 530 MW. Au total, EDF EN Canada va développer et construire environ MW répartis en sept projets éoliens attribués par Hydro-Québec à la suite d appels d offres. Lac-Alfred est l un des quatre projets détenus conjointement par EDF EN Canada et Enbridge. 6 7

5 Grand Grand L énergie au cœur de la ville durable «Ville durable» : deux mots souvent entendus, lus. Que recouvrent-ils réellement? Qu est ce qu une ville durable? Le concept mérite d être précisé quand on sait que plus de la moitié de la population mondiale vit en milieu urbain, et qu en 2050 ce seront les trois quarts. En France, la proportion atteint déjà 80 %. Face à une telle évolution, les collectivités territoriales doivent relever un défi d envergure pour que la ville de demain soit agréable à vivre et économiquement viable. Alors que les villes représentent plus de 70 % des consommations d énergie comme des ressources et produisent plus de 75 % des émissions de gaz à effet de serre, la maîtrise des questions énergétiques apparaît comme une donnée essentielle dans la résolution de cette complexe équation. Élaborer la ville de demain, c est ouvrir de multiples chantiers : maîtrise de l espace foncier et de l urbanisation, protection de l environnement, garantie d accès à l électricité, qualité des transports et des services Autant de facteurs déterminants pour développer l attractivité d un territoire, enjeu que les conséquences de la décentralisation et la constitution de «plaques» économiques européennes transnationales rendent crucial. EDF accompagne les collectivités locales dans l aménagement de leur territoire, exemple à Nice avec le tramway. Si les objectifs poursuivis sont communs, les façons de les atteindre ne le sont pas. Chaque territoire est un cas particulier par son histoire, sa géographie, sa situation socioéconomique, ses atouts, ses contraintes. Il n existe donc pas de solution universelle, de «copier-coller» pour actionner les huit leviers fondés sur l énergie énergétique permettant l élaboration d une ville durable (voir infographie pages 14-15). Des solutions sur mesure Les acteurs locaux doivent pouvoir s appuyer sur un expert proche de leurs préoccupations, apte à les aider à gérer la croissance urbaine, à développer l attractivité de leur territoire, tout en soutenant une économie verte largement fondée sur EDF - Eranian Philippe Shigeru Ban Architects Europe - Jean de Gastines Architectes À la pointe aval de l île Seguin (Boulogne-Billancourt) : la future cité musicale. Panneaux photovoltaïques à Ajaccio, Corse du Sud. des solutions énergétiques décarbonées et financièrement supportables. Avec ses savoir-faire, ses capacités en R&D et son fort ancrage historique dans les territoires, EDF offre aux collectivités locales des solutions énergétiques sur mesure. «Nous nous sommes organisés pour mettre à la disposition des collectivités l ensemble des capacités de notre groupe pour les accompagner dans l élaboration de leur futur énergétique», souligne Jean- Pierre Frémont, directeur collectivités et pilote opérationnel de l action régionale d EDF. Du diagnostic, en amont, au suivi et à la mesure des performances énergétique des installations, en aval, EDF maîtrise l ensemble des composantes nécessaires à la mise en œuvre de solutions énergétiques durables. L Importance de l existant Traditionnellement, l organisation de l espace urbain s est faite par la juxtaposition de quartiers où l on trouve, pêlemêle, les immeubles d habitation et de bureaux, les magasins EDF - Bruno Conty et les usines, les infrastructures diverses (routes, gares ), les jardins publics érigés au fil du temps sans souci de mise en cohérence les uns avec les autres. Dans la ville durable, le tissu urbain est conçu en système global. L ensemble de ses composantes concourt à réduire l impact de l immobilier et des activités sur l environnement tout en améliorant la qualité de vie des habitants. La réduction des consommations énergétiques, en particulier dans les bâtiments et l utilisation d énergies renouvelables, tient une place de choix dans la conception des nouveaux quartiers également caractérisés par l attention portée à la gestion des déplacements (transports en commun, Dans la ville durable, le tissu urbain est conçu en système global. pistes cyclables, voies piétonnes), la réduction des consommations d eau, la limitation de la production de déchets, la mixité sociale. En septembre dernier, treize opérations se sont vu attribuer les premiers labels nationaux ÉcoQuartier par le ministère de l Égalité des territoires et du logement. Pour prometteurs que soient ces nouveaux espaces urbains, il convient de ne pas oublier que les logements neufs ne représentent guère qu environ 1 % du parc existant. Dans ces conditions, il serait illusoire de concevoir une ville durable sans se préoccuper de la rénovation thermique des bâtiments anciens et des économies d énergie à réaliser dans la ville d aujourd hui. Avec ses filiales spécialisées, H4 dans le domaine de l assistance à maîtrise d ouvrage (AMO) développement durable pour éco-quartier, EOS dans celui des travaux d efficacité énergétique et EDF Optimal Solutions dans l éco-efficacité énergétique, le groupe EDF offre aux collectivités des solutions répondant à leurs besoins pour les bâtiments neufs et existants comme pour des projets urbains globaux

6 En vue Atlantis Chaque trimestre, une sélection de distinctions, certifications, labels décernés à des territoires engagés dans la gestion responsable de l énergie. Grand Depuis 2008, plus de 50 % des habitants de la planète vivent en ville (70 % en Europe et 80 % en France) et tous les experts s accordent à dire qu en 2050, les villes accueilleront les trois quarts de la population mondiale. Pour les décideurs locaux, tout l enjeu consiste à proposer à leurs concitoyens des villes durables, c est-à-dire énergétiquement sobres, socialement mixtes et agréables à vivre. Dunkerque À quoi ressemble la ville idéale? La 3 e édition du Concours national des villes pôle d excellence a été l occasion, pour les communes de plus de habitants ayant entrepris des projets innovants, de soumettre leurs réalisations à l appréciation du jury. Sur la base d une enquête nationale exclusive réalisée par l Ifop *, les principaux critères de choix des Français pour 2014 ont été identifiés. Et ont permis d orienter le choix du jury du concours pour le palmarès Cogénération et biomasse ont la cote Parmi les communes distinguées pour maîtrise d énergie, Saint-Louis ( habitants, Haut-Rhin) : la ville a mis en service un chauffage urbain combinant cogénération, systèmes innovants de manutention biomasse et de condensation sur les fumées. En période de chauffe, l efficacité énergétique de l installation sera de 88 %. La centrale produira annuellement 93 % des besoins thermiques de la ville et, en simultané MWh d énergie électrique, soit l équivalent de la consommation électrique de ménages. Des villes saluées pour leur gestion énergétique Saint-Raphaël (Var), Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et Dunkerque (Nord) ont également reçu chacune un prix d excellence récompensant de bonnes pratiques et des performances énergétiques. Ainsi, Saint-Raphaël est la première ville française certifiée ISO , pour la qualité de son système de management de l énergie, tandis que Boulogne-sur-Mer a été distinguée pour son réseau de chauffage urbain et Dunkerque pour son réseau de chaleur. * «Le regard des Français sur la ville idéale» ; Marc Cecchetti Le port de Saint-Raphaël Perpignan Méditerranée Championne d Europe romantsubin Perpignan La RES Champions League a sacré l agglomération de Perpignan Méditerranée championne d Europe 2013 des énergies renouvelables dans la catégorie des collectivités de plus de habitants. Très «relevé», ce concours européen met en compétition plus de territoires de 12 pays. L agglomération voit saluer ses efforts pour devenir, en 2015, un territoire à «énergie positive», produisant plus d électricité issue d énergie renouvelable que n en consomment ses habitants. Avec une capacité annuelle de 232 gigawattheures, 42 % de l objectif est déjà atteint. L agglomération avait déjà été couronnée du titre de championne de France de la ligue EnR (énergies renouvelables) en 2010 et Pessac reçoit le label Cit ergie Lors de sa dernière réunion, la commission nationale du label Cit ergie a distingué la ville de Pessac (33), saluant notamment «le travail partenarial réalisé sur les questions d énergie, une organisation interne solidement installée et une communication grand public bien ancrée». Décerné pour une durée de quatre ans, le label est attribué aux communes et intercommunalités cherchant à améliorer leur politique énergie durable en cohérence avec des objectifs climatiques et dont le pourcentage d actions mises en œuvre dépasse 50 % du potentiel. Par ailleurs, la ville de Malaunay (76), la communauté d agglomération d Agen (47) et celle du Centre de la Martinique ont été reconnues CAP Cit ergie, distinction s adressant aux collectivités dont le pourcentage d actions réalisées est inférieur à 50 % mais qui affichent une volonté patente de s en approcher à court terme. label-citergie_dispositif-europeen Arnaud Olszak Quel développement durable pour votre ville? 8 9

7 Grand Grand Quel développement durable pour votre ville? EDF - Mathieu Cécil la Région Aquitaine se situe en deuxième position nationale pour les bâtiments HQE dans le tertiaire, et l ensemble du parc immobilier conçu depuis 2008, aux normes BBC (bâtiments basse consommation), est à «énergie positive». Particulièrement ambitieux, le programme d aménagement des bassins à flots témoigne de l importance accordée par le territoire aux questions énergétiques dans sa politique de développement durable. Sur les 160 hectares du projet, un quartier «intelligent» est en cours d édification. Une de ses caractéristiques sera l autosuffisance énergétique obtenue par EDF - Philippe Eranian l équilibre entre production et consommation. De nombreuses innovations seront mises en œuvre pour atteindre ce résultat. Par exemple, les logements, à la pointe de la technologie pour leurs performances énergétiques, comporteront des toits dont la pente et l orientation vont permettre l installation de panneaux photovoltaïques et d optimiser leur rendement. Sans être toujours aussi avancées, la plupart des collectivités françaises conduisent des actions qui, pour être plus sectorielles, n en témoignent pas moins d une réelle volonté de traduire en actes concrets l objectif de donner aux habitants un cadre de vie où qualité environnementale, développement économique et harmonie sociale se conjuguent au quotidien. Une telle vision prospective doit être soulignée et saluée, à l heure où les élus se voient parfois reprocher de se plier à la dictature du court terme. Les actions de la ville de Nantes ont été couronnées par le prix Capitale verte de l Europe 2013, décerné par la Commission européenne. Bordeaux : rénovation de l éclairage public dans le cadre d une opération de maîtrise de l énergie. En savoir + Éco quartiers Capitale verte de l europe Nice (language)/fre-fr Projet des bassins à flots à Bordeaux En France, des villes comme Angers, avec ses nombreux projets de bâtiments tertiaires HQE (haute qualité environnementale) dont Atoll, premier éco-parc commercial français inauguré en 2012, Besançon (lire page 5) et bien d autres multiplient les projets de construction durable comportant, pour les activités tertiaires, des bâtiments HQE dont la climatisation chauffage et rafraîchissement consomme beaucoup moins d énergie que les constructions existantes. Elles mettent également en place de nouvelles solutions de transport : mise à disposition de vélos, construction de tramways et flottes de véhicules peu polluants La démarche éco-quartier n est pas l apanage de quelques grandes collectivités. L ouvrage Le Maire et son éco-quartier (Victoires Éditions), préfacé par Jacques Pélissard, président de l Association des maires de France, rassemble ainsi les initiatives de 21 commu nes allant de 500 à plus de habitants. Les technologies disponibles permettent d ores et déjà de construire des édifices dont les besoins en énergie et en eau sont considérablement réduits. Les bâtiments du futur, dits à «énergie positive», iront encore plus loin en produisant plus d énergie qu ils n en consommeront. L excédent pourra être mis sur le réseau pour alimenter d autres bâtiments et installations. Si la ville 100 % durable reste à réaliser, des avancées majeures se font jour. C est le cas à Nantes, dont les actions ont été couronnées par le prix Capitale verte de l Europe 2013, décerné par la Commission européenne, ou à Nice, qui s est dotée d un plan local d urbanisme (PLU) et d un projet d aménagement et de développement durable (PADD) ambitieux. En matière énergétique, la métropole Nice Côte-d Azur a ainsi conclu avec EDF un partenariat stratégique visant à optimiser la production et la gestion énergétique. Objectif affiché : faire passer l autonomie énergétique du territoire de 27 à 33 % par l amélioration des équipements existants et l utilisation Les bâtiments du futur, dits à «énergie positive», produiront plus d énergie qu ils n en consommeront et en alimenteront d autres. du potentiel d énergies renouvelables. En particulier grâce à l installation de nouveaux aménagements hydrauliques. C est encore à Nice qu EDF va tester, pour la première fois en Europe, un outil de planification urbaine permettant d optimiser le développement d un quartier en fonction des performances énergétiques. Et dans le projet Ecocité de la Plaine du Var, EDF participe à divers programmes dans le cadre de la construction d immeubles à hautes performances énergétiques et environnementales. Dans le domaine des transports, autre facteur clé d une ville durable, la métropole méditerranéenne poursuit, entre autres initiatives, le développement du tramway et d Auto bleue, voitures électriques en libre-service. Pour en faciliter l usage, Il est prévu de porter le nombre de bornes de recharge à 700. L engagement de la ville lui a valu d être la seule cité française, parmi les 24 lauréates dans le monde, à remporter le challenge Smarter Cities d IBM, dont l objectif est de contribuer, par l innovation technologique, à résoudre des enjeux majeurs de développement des villes : transports, énergie, gestion de l eau, éducation, services sociaux, sécurité. Bordeaux mise sur la mobilité De l autre côté de la France, dans le Sud-Ouest, Bordeaux conduit une politique tout aussi volontariste. Déterminée à tenir les objectifs du «paquet climat-énergie» (diminution de 20 % de la consommation d énergie, réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre, 20 % d énergies renouvelables), la ville développe des projets visant à porter la production d énergie à partir de sources renouvelables (principalement solaire, géothermie, biomasse) à 10 % en 2016 et 23 % en En ce qui concerne la mobilité, là encore, le tramway tient une place de choix avec un réseau en constante extension. En parallèle, l utilisation des voitures propres en centreville se trouve encouragée par le biais de diverses initiatives (disques verts, bornes de recharge pour véhicules électriques). La construction n est pas en reste. Au-delà même de Bordeaux, Réseaux de chaleur innovants Dans l éco-quartier Cap Azur à Roquebrune-Cap-Martin (06), 280 logements, des bureaux, et une crèche répartis sur m 2 sont chauffés, rafraîchis et alimentés en eau chaude par un réseau de chaleur utilisant 70 % d énergies renouvelables. Le réseau récupère une partie EDF - Philippe Eranian des calories des eaux traitées par la station de dépollution des eaux usées pour assurer la production d eau chaude sanitaire, le chauffage collectif, le rafraîchissement des logements et le préchauffage d une piscine. Le système permet en outre de profiter de la chaleur excédentaire dans les zones tertiaires L éco-quartier Cap Azur en construction à Roquebrune-Cap-Martin : le projet prévoit le chauffage des logements et la production d eau chaude, via des pompes à chaleur, grâce à la récupération des calories des effluents sortant de la station d épuration. pour l alimentation des logements en eau chaude. Par ailleurs, des dispositifs de délestage thermique évitent le recours à l électricité lors des pics de consommation. En termes d économies pour les usagers, une diminution de 15 à 20 % des charges des logements est attendue. La ville de Roquebrune-Cap-Martin, Bouygues Immobilier, l Ademe, EDF Optimal Solution et Veolia participent à ce projet. Dans le futur éco-quartier Camille-Claudel de Palaiseau (91), logements basse consommation d une superficie totale de m 2 seront chauffés et alimentés en eau chaude par un réseau haute température utilisant le bois comme combustible. L installation de deux chaudières biomasse de moyenne puissance (1 MW et 2 MW) est assurée par EDF Optimal Solution. Comme à Roquebrune-Cap-Martin, le système couvrira 70 % des besoins énergétiques. Le complément sera apporté par des appoints en gaz. Par rapport à un système de chauffage au gaz intégral, l émission annuelle de tonnes de CO 2 sera évitée. EDF Optimal Solutions, Scientipôle Aménagement, la communauté d agglomération du Plateau de Saclay (CAPS), la ville de Palaiseau et l Ademe sont partenaires dans cette réalisation

8 1 RÉDUIRE Grand LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DU PATRIMOINE DE LA COLLECTIVITÉ Quel développement durable pour votre ville? 3 ÉNERGÉTIQUE DÉFINIR UNE STRATÉGIE LOCALE Grand Le label national éco-quartier Les clés pour l obtenir Le label national éco-quartier a été lancé par le ministère de l Égalité des territoires et du Logement pour encourager, accompagner et valoriser les projets d aménagement et d urbanisme durables. 2 OPTIMISER L ÉNERGIE DANSLES NOUVEAUX QUARTIERS LES 8 LEVIERS DE LA VILLE DURABLE Élaborer une ville durable c'est d'abord travailler sur huit fondamentaux liés à l'énergie. 4 INNOVER DANS LA PRODUCTION D ÉNERGIE LOCALE BUS Pour obtenir le label, un projet doit : - respecter les principes du développement durable : assurant une gestion responsable des ressources, il s intègre dans la ville existante et le territoire qui l entoure, tout en participant au dynamisme économique. Il propose des logements pour tous et de tout type, respectueux du vivre ensemble et de la mixité sociale. Il offre les outils de concertation pour une vision partagée par les acteurs de l aménagement et les habitants, dès la conception du quartier ; - s adapter aux caractéristiques du territoire en s appuyant sur les ressources locales (paysagères, urbaines, humaines ou environnementales) ; - faire l objet d un suivi et d une évaluation sur des critères et des indicateurs transparents justifiant la conformité de la démarche à une charte de 20 engagements. Treize opérations ont été labellisées en septembre Boulogne-Billancourt, Le Trapèze (92) (page 7) Forcalquier, éco-quartier historique (04) Grenoble, Zac de Bonne et Bouchayet Viallet (38) Hédé-Bazouges, Les Courtils (35) La Rivière, Projet de cœur de bourg de la Rivière (38) Mulhouse, Wolf Wagner (68) Paris, Fréquel-Fontarabie (75020) Paris, Claude-Bernard (75019) La Chapelle-sur-Erdre, ZAC des Perrières Lille, Les Rives de la Haute Deule (59) Lyon, La Duchère (69) Saint-Pierre, Ravine Blanche (La Réunion) 8 RÉNOVER L HABITAT RÉSIDENTIEL 7OPTIMISER L ÉCLAIRAGE PUBLIC 6 LUTTER CONTRE LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE DÉVELOPPER LES MOBILITÉS 5 DURABLES Avec ces 13 projets, logements ont été créés, dont plus de la moitié sont des logements sociaux. Par ailleurs, 32 projets ont reçu la mention «Engagé dans la labellisation». Ils représentent logements programmés, dont 28 % de logements sociaux. Au total, 186 projets portant sur la création de quelque logements (dont 31 % de logements sociaux) sont en cours. Le label s inscrit dans la ligne de la démarche nationale Éco-quartier initiée en 200, qui a suscité un grand intérêt de la part des collectivités, comme en témoigne le nombre de réponses aux deux appels à projets lancés en 2009 et EN savoir Illustration : Mariette Guigal

9 Grand Quel développement durable pour votre ville? ÉLECTRICITÉ EN EUROPE PRIX, PRODUCTION, ÉMISSIONS DE CO 2 Repères Meudon Une piscine bien tempérée COMBIEN COÛTE L ÉLECTRICITÉ EN EUROPE Prix TTC en /kwh de la clientèle résidentielle 1 er semestre Consommation entre 2,5 MWh et 5 MWh - Source : Eurostat (16/11/2012) UNION EUROPÉENNE FRANCE ALLEMAGNE ROYAUME-UNI SUÈDE DANEMARK Soucieuse de réduire les consommations énergétiques de sa piscine municipale, la ville de Meudon (92) a mis en place un projet global appelé Négawatt, comprenant la réfection de l étanchéité de la toiture, des travaux en chaufferie et l installation de panneaux solaires thermiques. Au niveau de la toiture, l ancien isolant (laine de verre), trop abîmé, a été déposé. L étanchéité a été refaite et la toiture isolée avec du verre cellulaire d une épaisseur de 10 cm, permettant d atteindre une résistance thermique de 2,38 W/m 2.K. Côté efficacité énergétique, des travaux d amélioration thermique optimisent l installation. Ainsi, les 3 brûleurs gaz ont été remplacés par des brûleurs à faible émission de NOx et des pompes de chauffage à débit constant par des pompes doubles en triphasé à régulation électronique. Innovation : la mise en place d une gestion technique centralisée, offrant une programmation et une supervision à distance, ainsi qu un relevé automatique des consommations. Enfin, 110 m 2 de panneaux solaires thermiques ont été installés afin de préchauffer l eau chaude sanitaire utilisée dans les douches, ainsi que l eau du bassin. À l entrée de la piscine, un panneau d affichage pédagogique informe le public sur la production solaire et les émissions de gaz à effet de serre évitées. 0,1864 /kwh 0,1412 /kwh 0,2595 /kwh 0,1682 /kwh 0,2027 /kwh 0,2997 /kwh Concrètement, 1 kwh, c est 1 demi-heure d utilisation de sèche-cheveux, 1 journée de réfrigérateur ou environ 4 mois de smartphone! kwh = kilowatt-heure { C est l unité de mesure de l énergie. Elle est souvent confondue avec le watt (W). Le watt est une unité de mesure de puissance mécanique ou électrique. Le kilowatt-heure est une unité de mesure d énergie correspondant à l énergie consommée en une heure par un appareil de watts. COMMENT EST PRODUITE L ÉLECTRICITÉ EN EUROPE? Source : Observatoire de l électricité UNION EUROPÉENNE FRANCE ALLEMAGNE ROYAUME-UNI SUÈDE DANEMARK Fiche technique Maîtrise d ouvrage : ville de Meudon Maîtrise d œuvre : Tecsol 10 % 3 % 14 % 6 % 4 % 34 % 12 % 12 % 4 % 2 % 44 % Étanchéité : Chapelec Améliorations thermiques en chaufferie : Celsio Production d énergie solaire thermique : Forêt Entreprise 27 % 75 % 22 % 16 % 39 % Début du chantier : juillet 2010 Réception : 31 octobre % 10 % 60 % 76 % 13 % 66 % Coût de l opération : HT (dont HT pour le solaire) Aides : Ademe ( HT), Région Île-de-France ( HT), département des Hauts-de-Seine ( HT) Surface des capteurs : 110 m 2 Inclinaison : 30 Orientation : sud-ouest (25 vers l ouest) Taux de couverture solaire pour les douches et le préchauffage du bassin : 32,5 % EDF - William Beaucardet QUI ÉMET LE MOINS DE CO 2? Source : AIE, CO 2 emissions from fuel combustion Émissions de CO 2 issues de la production d électricité 2010 (en grammes de CO 2 /kwh) UNION EUROPÉENNE FRANCE ALLEMAGNE ROYAUME-UNI SUÈDE DANEMARK

10 Parlons-en Parlons-en Conjuguons nos efforts contre la précarité Patrick Kanner, président de l UNCCAS, et Michel Gonord, responsable des Partenariats Solidarité d EDF, dialoguent sur la lutte contre la précarité énergétique. Tout en saluant les actions entreprises en commun, ils conviennent que des marges de progrès existent. Michel Gonord Il a été chercheur sur les domaines de l efficacité énergétique des bâtiments et sur la physiologie et la psychologie du confort thermique. En 1997, il a rejoint la direction commerce d EDF pour mettre en place le partenariat avec les bailleurs sociaux sur la rénovation thermique des logements HLM. Depuis début 2011, il est responsable des Partenariats Solidarité, dont la mission est de venir en aide aux personnes en situation de précarité énergétique. Il est également président délégué de l Union nationale des Pimms *. * Points d information et de médiation multiservices. PK La précarité gagne du terrain. La majeure partie des CCAS pourrait en témoigner. Dans le 5 e baromètre de l action sociale locale que nous avons publié en septembre, le logement et l énergie sont les premiers motifs de demandes d aides financières. Elles émanent de familles monoparentales, de personnes isolées de plus en plus nombreuses à se tourner vers le service public de proximité. Ces usagers font partie des 8 millions de personnes en situation de précarité énergétique recensées au plan national. Nous les retrouvons au niveau du CCAS, lieu de premier et de dernier recours de ceux qui, souvent, ont déjà renoncé à se soigner voire se nourrir correctement. La hausse des coûts de l énergie affecte donc les plus fragiles tandis qu elle réinterroge le rôle et les marges de manœuvre des acteurs locaux. Entre 2009 et 2013, les trois quarts des CCAS ont augmenté le budget d aides facultatives, parfois au détriment d autres dépenses de structure ou de personnel. Dans ce contexte de progression globale de la demande sociale et de faibles perspectives de croissance, les CCAS jouent la carte de l analyse des besoins en amont, de l accès aux droits, de la prévention. Encore faut-il qu ils en aient les moyens et ne soient pas happés par l urgence. De là l intérêt de mutualiser, de travailler en partenariat, d anticiper pour enrayer la spirale des difficultés, l isolement des ménages précaires mais aussi pour lutter contre la peur du déclassement des classes moyennes. MG Croyez que nous en sommes conscients. C est dans ce but que nous avons formé nos conseillers clients à la prise en charge des personnes en difficulté. Dès le premier contact, nos équipes vérifient que l abonnement souscrit et le mode de paiement sont adaptés et que des délais de paiement sont accordés si nécessaire. Dans tous les cas des conseils sont donnés pour économiser l énergie. Encore faut-il que nos clients nous fassent part de leur situation. Dans le cas contraire, quand nous nous apercevons que l ampleur des dettes témoigne de difficultés allant bien au-delà de la facture d énergie, nous contactons les services sociaux. Des tiers de confiance, sur lesquels nos 380 conseillers solidarité s appuient pour traiter les dossiers des clients fragiles. Comme vous, nous considérons que le partenariat est essentiel. Nous en avons noué avec les associations humanitaires (Secours catholique, Croix-Rouge, Secours populaire, SOS Familles), avec les structures de médiation sociale (dont les Pimms) et, bien sûr, les CCAS et CIAS. Tous ont la capacité d apporter un soutien aux personnes pour payer leurs factures d énergie, les conseiller pour en réduire les montants. PK Localement, les CCAS se montrent assez satisfaits des échanges avec les correspondants solidarité d EDF, ce qui n est pas le cas avec tous les fournisseurs! Néanmoins, des marges de progrès existent sur la pertinence des réponses apportées en matière d économies d énergie, d habitat ou de prévention des impayés, malheureusement en progression. Au plan national, l UNCCAS a fait des préconisations en matière de lutte précarité énergétique, telles que l élargissement de l accès aux tarifs sociaux ou la formalisation de conventions cadres locales entre CCAS et fournisseurs. Une réflexion sur les fonds de solidarité logement (FSL) départementaux nous paraît également nécessaire. Celle-ci pourrait déboucher sur une harmonisation des différents fonds ou une meilleure implication des CCAS dans le dispositif via notamment leurs unions départementales. Pour mémoire, la majorité des CCAS fournissent des aides à l énergie à des personnes non prises en charge par le FSL pour diverses raisons : personnes hors critères, délais d obtention trop longs, fonds épuisés Près de la moitié des CCAS sous convention dans le cadre du FSL abondent le fonds à hauteur de /an en moyenne, voire pour les CCAS les plus importants. Précisons qu à l inverse des fournisseurs d énergie, les CCAS ne sont pas compensés par l État de ce qu ils versent aux FSL J ajoute que les CCAS sont mobilisés sur bien d autres champs que l énergie, dans une logique d accompagnement global des personnes. MG Parmi les marges de progrès, il nous faut en effet mettre l innovation au cœur de notre partenariat, pour nous adapter, en continu, aux difficultés croissantes d une partie de la population. Mieux travailler avec les unions départementales des CCAS par exemple, pour fédérer les CCAS des communes rurales, mettre en œuvre, sur notre site internet et dès 2014, un portail travailleurs sociaux. Un outil dédié par lequel vos équipes pourront se renseigner, échanger avec nous, en complé ment bien sûr de leurs échanges lors de réunions d information ou au téléphone. Et puis regarder aussi comment nous pouvons, les uns et les autres, identifier les ménages qui pourraient bénéficier des aides à la rénovation spécifiquement dédiées à la précarité énergétique. Nous attendons également beaucoup du challenge «énergie solidaire» que vous venez de lancer auprès de vos CCAS, CIAS et unions départementales pour faire émerger de bonnes pratiques issues du terrain dont certaines pourront être reproduites. PK Améliorer l information est primordial, en direction des usagers mais aussi entre professionnels, afin de renforcer l accès aux droits et améliorer les complémentarités entre acteurs. L UNCCAS a toujours encouragé les démarches innovantes et l échange de bonnes pratiques au sein de son réseau. Je ne doute pas que les CCAS sauront relever le défi une fois encore et répondre positivement au challenge que nous leur proposons. Ce besoin d innovation vaut également au plan européen. Pour avoir participé à de nombreux travaux sur le sujet, nous soutenons par exemple ardemment l idée d un bouclier social énergétique défendu par le Comité économique et social européen. Encore faut-il que l ensemble des États membres disposent d une définition commune de la précarité énergétique! Si j en crois l intérêt que porte la Commission européenne à ce sujet dans le cadre de sa stratégie Europe 2020, sans doute y parviendrons-nous. Les acteurs locaux et leurs partenaires ont en tout cas toute leur place dans cette démarche qui doit profiter à l ensemble des Européens. En un mot, c est en conjuguant nos efforts dans une logique de développement social durable que nous parviendrons collectivement à faire reculer la précarité énergétique. Patrick Kanner Président de l Union nationale des centres communaux d action sociale (UNCCAS) depuis Président du conseil général du Nord depuis 2011, il est également adjoint au maire de Lille, chargé du projet éducatif global. Maître de conférences en droit public à Lille 3, Patrick Kanner est membre du Conseil national de lutte contre les exclusions. Jean-Marie Ramès DR

11 Présence Présence EDF - Commerce Grand Centre d ici à fin 2015, EDF va recruter salariés La division production nucléaire (DPN) d EDF a signé en août un accord sur le contrat de génération et la qualité de vie au travail. Conclu avec les syndicats CFDT, CFE-CGC et FO, il prévoit le recrute ment de salariés d ici à fin 2015, portant les effectifs de la division à salariés. Parmi les nouveaux emplois, 740 seront dévolus aux opérations de grand carénage, dans le cadre de la prolongation de durée de vie des centrales, 375 à la mise en conformité aux règles post-fukushima, 500 à la réin ternalisation d activités liées à la protection et à la surveillance des sites. L accord porte également sur l embauche de 40 personnes handicapées chaque année. Par ailleurs, la DPN va accueillir au moins 4 % d alternants de tous niveaux de formation cette année, 4,5 % en 2014 et 5 % en Au total, plus de alternants seront présents en permanence dans la division. En outre, la DPN recrutera au minimum 5 % de ses cadres et de 20 à 25 % de ses salariés d exécution et de maîtrise parmi des jeunes diplômés issus de l alternance. EDF - Ralph Louzon Poitiers Une boutique EDF en centre-ville Un nouvel espace de proximité vous accueille pour répondre à vos questions sur les économies d énergie, la rénovation, la construction «Nous sommes une entreprise citoyenne qui accompagne ses clients dans la démarche de développement durable.» Comme toutes les boutiques EDF, celle de Poitiers (Vienne), inaugurée fin août en plein centreville, se présente comme un espace de proximité agréable et serein où les clients trouvent une écoute attentive à l ensemble de leurs demandes et interrogations. Par exemple sur les sujets d économie d énergie, de projets de rénovation ou encore de construction. Dans ces lieux de dialogue et de conseil, la haute technologie est mise au service de l humain et de l environnement. Une expression de la nouvelle relation à l énergie qu EDF propose à ses clients pour faire en sorte qu ils deviennent acteurs de leurs choix énergétiques, en tant que consommateurs, voire producteurs d énergie. «Nous sommes une entreprise citoyenne qui accompagne ses clients dans la démarche de développement durable» a ainsi rappelé André Kiener, le directeur d EDF commerce Grand Centre, lors de l ouverture de la boutique, en présence de l adjoint chargé des finances à la mairie de Poitiers, Francis Chalard. Au début de 2014, un deuxième lieu d accueil EDF sera ouvert au sein du Point d information et de médiation multiservices (PIMMS) de la Maison des services publics du quartier Saint-Éloi. EDF entreprise préférée des étudiants ingénieurs Carton plein pour EDF dans le baromètre TNS Sofres 2013 des entreprises préférées des grandes écoles d ingénieur. Dans le palmarès spontané (les élèves citent spontanément les entreprises dans lesquelles ils aimeraient travailler), EDF reste sur la première marche du podium devant EADS et Thales. Dans le palmarès d attractivité assisté (les élèves sont invités à se prononcer sur une liste d entreprises et à donner à chacune d elles une note de 1 à 10 pour leur degré d attirance en tant qu employeur), EDF gagne deux places par rapport à 2012 pour prendre la tête du classement à égalité avec EADS. EN savoir Données techniques et résultats complets du sondage + etudes-et-points-de-vue/ barometre-des-grandes-ecoles-2013 EDF - Valéry Wallace Sur l Ariège, technologie rime avec environnement et développement territorial EDF a lancé un vaste programme d investissement de 40 millions d euros sur les années 2012 et 2013 pour la rénovation de son patrimoine hydroélectrique de l Ariège afin d en faire un outil industriel de pointe. Outre l aspect technologique, les travaux comportent un aspect environnemental et d accompagnement du développement territorial, notamment dans le domaine du tourisme. Cet ainsi que l ancienne passe à poissons située au niveau de la centrale électrique de Foix a été remplacée par un nouvel aménagement facilitant le passage des truites et des kayakistes. D autres projets sont planifiés sur le cours d eau, classée «rivière à poissons migrateurs» (saumons, truites). Fin 2012, EDF Hydraulique Aude-Ariège s était associée au projet de construction de la Maison de la pêche et de l eau où s établira le nouveau siège de la Fédération départementale des associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique de l Ariège. Accuwatt boostée par EDF «Une rivière un territoire», le fonds d investissement d EDF, a pris 15 % du capital de la jeune PME Accuwatt aux côtés du FSI et d autres investisseurs. Cet apport de fonds a permis à l entreprise, spécialisée dans les systèmes de batteries de haute technologie, de reprendre l ancienne usine Arcelor-Mittal de production d armoires à Aiton (Savoie), pour y intégrer l ensemble de sa production, dont une partie était réalisée à l étranger. Dès l année prochaine, l entreprise emménagera dans une nouvelle usine, en cours de construction sur un site voisin, dans la perspective du quadruplement attendu de son activité dans les deux ans à venir. À l heure actuelle, Accuwatt réalise 1 million d euros de chiffre d affaires dans les secteurs de la défense et de la sécurité

12 Présence Présence Précarité énergétique des acteurs s engagent EDF - Magali Delporte AGIR pour l emploi Le FAPE d EDF met la main à la pâte à Montpellier ÀMontpellier (34), le Fonds agir pour l emploi d EDF (FAPE) a apporté une aide financière à l achat de matériels professionnels pour Drôle de pain, une boulangerie d insertion où des personnes en difficulté sociale et professionnelle suivent un parcours d insertion vers les métiers de la vente ou de la boulangerie. L entreprise emploie sept salariés dont trois en insertion. Ils assurent de façon artisanale et respectueuse de l environnement (circuit court d approvisionnement, utilisation de farine bio ) l ensemble des activités de la boulangerie-pâtisserie. et manie le béton à Toulouse Dans la région de Toulouse (31), c est dans le domaine du bâtiment que le FAPE d EDF a aidé l entreprise d insertion Hepoc à investir dans de nouveaux équipements pour développer ses activités d ouvrages en béton de chanvre. Créée en 2011, Hepoc offre des débouchés aux jeunes issus des quartiers sensibles, aux bénéficiaires du RSA ou aux travailleurs handicapés qu elle emploie dans la construction et la rénovation écologiques de bâtiments. L entreprise compte dix salariés dont trois en insertion et prévoit 29 embauches dans les trois ans à venir. Son projet est à la fois environnemental (utilisation de matériaux durables) et social (vecteur d insertion). L entreprise d insertion Hepoc prévoit 29 embauches dans les trois ans à venir. illustrez-vous Décryptage Que fait-on avec un kilowattheure? L accès à l électricité pour tous, une obligation de solidarité pour EDF et ses partenaires. EDF s associe à la Croix-Rouge française Pour plus d un dixième de la population française, la dépense énergétique dépasse 10 % des revenus. Face à cette situation, EDF et la Croix-Rouge française ont signé, pour une période de trois ans, un premier partenariat national pour développer en commun des actions de lutte contre la précarité énergétique. L association des compétences d EDF dans la prévention de la précarité énergétique et de l expertise de la Croix-Rouge française dans l aide aux personnes démunies se traduit par la mise en œuvre de plusieurs initiatives. Dans chaque département, EDF formera les membres de la Croix-Rouge aux économies d énergie et aux aides existantes en la matière. Ils pourront, en outre, entrer rapidement en contact avec les conseillers solidarité d EDF grâce à un numéro de téléphone dédié. Au-delà de l aide matérielle, le dispositif va permettre à la Croix-Rouge française d informer les personnes en difficulté sur les aides dont elles peuvent bénéficier pour réduire leur facture, des conseils dans leurs démarches et pour régler les factures. Les personnes accompagnées par la Croix-Rouge française se verront proposer par EDF une analyse personnalisée de leur situation énergétique (vérification de l adéquation entre le contrat d abonnement et la consommation du client, conseils pour réduire les dépenses énergétiques ). et au Crédit Agricole Régulièrement confrontés à des situations de détresse sociale, le Crédit agricole et EDF unissent leurs efforts en faveur des Français les plus défavorisés. Côté EDF, le partenariat repose sur des aides pour faire face aux dettes énergétiques ; des formations aux usages de l énergie comportant la sensibilisation aux économies d énergie ; un dispositif d information sur les tarifs sociaux et les aides à l amélioration thermique des logements. Les caisses régionales de Crédit agricole, quant à elles, mobilisent leur dispositif dénommé «Point passerelle» qui permet la détection et l accompagnement personnalisé des personnes en difficulté. Un kit pour réduire sa consommation Le centre communal d action sociale de Villeneuve-d Ascq (59) et la direction régionale Nord-Ouest d EDF commerce ont signé en septembre le renouvellement de la convention KIT élec. Elle a pour objectif d aider les personnes en précarité énergétique à réduire leur consommation à l aide d un kit apportant des conseils personnalisés et comprenant de petits équipements autonomes comme des lampes basse consommation. EDF - Laurent Vautrin Le Kit Énergie Solidarité comprend une multiprise, une lampe basse consommation, un thermomètre, un stop-douche, un livret et des aimants de conseils. Lorsque l on dit qu une automobile consomme 10 litres aux 100 km, il est facile de réaliser ce que cela représente tant en termes d usage que de coût. Il n en va pas de même pour la consommation d électricité dont l unité de référence, le kilowattheure, exprime la quantité d électricité consommée pendant une heure. La connaissance de ces chiffres réserve des surprises et s avère fort utile pour maîtriser sa consommation d énergie, avec à la clé la réalisation de substantielles économies. Quelques points de repère pour savoir ce que l on peut faire avec 1 kwh dans la vie quotidienne. Éclairage Allumer une lampe halogène pendant 2 heures ou 7 lampes basse consommation pendant 7 heures. Électronique Regarder la télévision pendant 3 à 5 heures (selon la taille et la technologie du téléviseur), utiliser un ordinateur fixe une demijournée, un ordinateur portable pendant une journée et demie, faire fonctionner un modem ADSL 3 jours (en marche comme en veille). Pour un foyer, la consommation annuelle des appareils en mode veille (500 kwh) représente l équivalent de 15 mois d éclairage. Électroménager Lancer un cycle de lave-linge (à 40 C) ou de lave-vaisselle, faire fonctionner un réfrigérateur combiné (de classe énergétique A) pendant 1 journée, un congélateur de 200 litres (de classe énergétique A+) pendant 2 jours, utiliser une plaque vitrocéramique, un four à micro-ondes pendant une heure, une plaque à induction pendant 2 heures. Les étiquettes des appareils ménagers doivent mentionner leur puissance en watts ou en kilowatts. En multipliant cette puissance par le nombre d heures d utilisation, on obtient la consommation électrique de ces équipements. Climatisation Rafraîchir un logement 30 minutes par jour en moyenne pendant l été. Transport Rouler en véhicule électrique pendant 5 km en moyenne. Cette rubrique est la vôtre + N hésitez pas à nous envoyer vos suggestions de décryptage sur notre site

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr DOSSIER DE PRESSE Deuxième saison : Service de prêt de matériels de mesures pour les pertes d énergie (chauffage, électricité, eau) à destination des Bisontins : résidents et activités tertiaires Contacts

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Une méthodologie innovante et élaborée au cas par cas pour créer votre quartier mixte, intelligent et durable. Concevoir votre projet sur-mesure Fédérer

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Maîtriser l énergie est un enjeu majeur pour nos territoires. Face à des réglementations encore plus strictes, à une augmentation sans cesse

Plus en détail

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE

MAÎTRISE DE LA DEMANDE EN ÉNERGIE DÉFINITION POURQUOI RÉDUIRE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ CONTENU CO2 DE L ÉLECTRICITÉ MÉTHODES DE CALCUL CO2 QU EST-CE QUE LES CEE? PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE DÉFINITION Définition de l Ademe : «Pour réduire

Plus en détail

INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013

INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013 INNOVATIVE CITY CONVENTION 2013 18 et 19 juin 2013, Nice Directeur adjoint de l environnement et de l énergie Nice cote d azur Métropole Déploiement d une seconde géneration de smartgrid Nice cote d'azur

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél. 02 51 66

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

Du Green Office Meudon à l écoquartier, du BEPOS au TEPOS 2.0

Du Green Office Meudon à l écoquartier, du BEPOS au TEPOS 2.0 Du Green Office Meudon à l écoquartier, du BEPOS au TEPOS 2.0 Olivier Sellès, Responsable Innovation Energie et Smart Grids Le 13 novembre 2016 au CSTB Paris Green Office Meudon : une démonstration de

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

en actions au Pays des Herbiers

en actions au Pays des Herbiers Le Développement durable en actions au Pays des Herbiers Le territoire du Pays des Herbiers 8 communes 27 500 habitants dont 16 000 aux Herbiers 25 000 ha de superficie 2 Le Développement Durable au Pays

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités?

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? E dans l AU 21 janvier 2013 Le poids de l énergie Que se passe t il quand l énergie n est pas produite localement?

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Genève Cité de l énergie

Genève Cité de l énergie COMMUNIQUE DE PRESSE Genève Cité de l énergie Le 29 septembre, la Ville de Genève se verra décerner officiellement le label suisse Cité de l énergie. Attribué par l Office fédéral de l énergie et l Association

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

1 er prix de sensibilisation pour la rénovation énergétique

1 er prix de sensibilisation pour la rénovation énergétique D O S S I E R D E P R E S S E INITIATIVES LOCALES 1 er prix de sensibilisation pour la rénovation énergétique Le 17 décembre 2013 1 CC du Pays des Herbiers 43 rue du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél.

Plus en détail

territoire d innovation en énergétique 13 juin 2013

territoire d innovation en énergétique 13 juin 2013 Angers Loire Métropole : territoire d innovation en matière de transition énergétique Présentation générale Présentation générale 13 juin 2013 Sommaire 1 Historique de l engagement gg d Angers en faveur

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique

Fonds Innovation. Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Fonds Innovation Un dispositif de soutien à l innovation en matière énergétique Présentation Face aux enjeux du changement climatique, à la sensibilité croissante des habitants à leur cadre de vie et grâce

Plus en détail

Lorient à l heure de la COP21

Lorient à l heure de la COP21 Lorient à l heure de la COP21 Dossier de presse 1 Alors que la France s apprête à accueillir du 30 novembre au 11 décembre le sommet mondial sur le changement climatique (COP21), Lorient n a pas attendu

Plus en détail

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe

Avant-propos. Avec la participation de l'ademe Avant-propos Le Grenelle de l Environnement et la loi sur la Transition Energétique pour la croissance verte ont confirmé le caractère incontournable des réseaux de chaleur. Un objectif de quintuplement

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

Accompagner les collectivités vers la ville durable

Accompagner les collectivités vers la ville durable Accompagner les collectivités vers la ville durable Les Ser vices d Ef f icacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire 1 Qu est-ce qu un PDE? Etat des lieux et enjeux Environnement 26% des émissions de GES en France sont dus aux transports Réduire de 20% les émissions de CO2 d ici

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée!

Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée! Février 2014 UNE LONGUEUR D AVANCE POUR LA CORSE Panneaux photovoltaïques + Stockage : La sélection des 100 participants est lancée! N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF Corse 2 avenue

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013 APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013 L appel à projets pluriannuel s inscrit dans le cadre du PRELUDDE 2 (Programme REgional de

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY Paris Saclay, un territoire du Grand Paris Paris Saclay, état initial de la frange sud du Plateau de Saclay N 1 km SACLAY CEA SAINT- AUBIN Soleil Supélec Danone Thales IOGS

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL Energie Espace Saint-Germain 30 avenue du général Leclerc 38200 Vienne Bureau d études techniques Efficacité énergétique et Energies Renouvelables DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL ENERGIE

Plus en détail

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012 Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin La plus importante chaufferie bois de l est la région PACA INAUGURATION le 30 mars 2012 1 1 réseau de chaleur pour 900 équivalents logements Au sein du quartier

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté

Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté CAHIER PRATIQUE Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté CAHIER PRATIQUE Réhabilitation basse consommation à destination des ménages en difficulté prix : 15 TTC ISBN :

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie

Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie Compte rendu Plateforme Climat n 7 Certificats d Economie d Energie Compte rendu Capucine LECLERCQ 05/07/2013 Depuis le 1er Juillet 2006, un dispositif national permet aux collectivités territoriales de

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Mise en oeuvre 2010 / 2012 2 ème édition Mise à jour du calendrier Définition du développement durable : La terminologie officielle le définit

Plus en détail

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 Les aides financières 2015 Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Dans le neuf 2 PTZ + : Neuf Primo-accédant. Acquisition d une résidence principale.

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Wingo Chaudière fioul À CONDENSATION EASYLIFE La condensation fioul à prix gagnant! >> Un maximum d économies >> Le confort accessible >> Idéale pour

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE»

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE» EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE «GAZ MOINS CHER ENSEMBLE» Pourquoi l UFC-QUE CHOISIR lance de nouveau la campagne «Gaz moins cher ensemble»?... 2 En quoi la transmission à l ensemble des fournisseurs de

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre Exemple d application d d un d plan climat territorial PCT de la ville de Nanterre Sommaire le PCT: pourquoi et comment Présentation du PCT Axe 1 : La ville dans ses domaines de compétences Axe 2 : La

Plus en détail

France GBC. Green Building Week

France GBC. Green Building Week Green Building Week 21 au 27 septembre 2015 Dossier de participation Contact : Sabine de Pellegars-Malhortie sdepellegars@francegbc.fr SOMMAIRE 1- La Green Building Week du 21 au 27 septembre 2015 2- Quelles

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail