Espace de travail privé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Espace de travail privé"

Transcription

1 THOMASSET Céline UTC GSU 01 Printemps 2002 UB 04 : Ingénierie des ambiances Espace de travail privé Enseignant : Claudia Enrech

2 1. Présentation a. Général Mon espace de travail privé est ma chambre. Elle est orientée Nord-Ouest. Elle se situe au premier étage d une propriété privée et donne directement sur la rue. Elle est en bout de maison, et reste voisine avec 3 autres pièces : une buanderie cagibi, un couloir et une autre chambre. À l étage au-dessus, il y a une salle de lecture, et au-dessous, une salle à manger. (voir plan du premier étage en annexe) b. La chambre Les dimensions de ma chambre sont de 3 m par 3,4 m, et la surface de 10,2 m 2. Pour plus de visualisation, la forme de ma chambre est approximativement un cube. Le sol est recouvert d une moquette bleu grisée pâle. Les murs sont tapissés d un papier peint blanc, écru et d une frise bleu ciel. Cependant cette tapisserie est pratiquement imperceptible, car elle est recouverte de haut en bas de posters, dessins, peintures et autres travaux plastiques personnels. Le plafond est blanc et non recouvert. L organisation de la pièce s articule autour d un point central, en suivant les murs. En ce qui concerne le mobilier, il y a : - une chaîne à même le sol, - un placard encastré dans le mur, dont la porte est vierge et de couleur beige, - un bureau, - une étagère pleine, - une table de nuit, - un lit, ces quatre derniers meubles sont de style Louis Philippe, de couleur merisier, - un fauteuil de bureau, - un fauteuil écru, de style années 70, sur lequel se trouve un tas d habits. Généralement, en plus de ce mobilier, sont présents sur le sol : des pochettes à dessin, des tas de revues et de journaux, des tas de cours, de sacs, de livres car le placard et l étagère sont déjà très remplis. (voir plan de la chambre en annexe) Vue sur le placard. Vue sur la porte. 1

3 Vue sur la fenêtre. Vue sur le bureau. c. Le bureau Mon lieu de travail est principalement mon bureau. Il m arrive de lire sur le fauteuil ou sur le lit, mais jamais d écrire, car c est trop instable, et la position m assoupit rapidement. Il m arrive également de travailler sur le sol, lorsque le support de travail dépasse les 60 cm 2, c est-à-dire pour dessiner et lire des plans, faire des posters Les dimensions de mon bureau sont : 136 cm par 60 cm. Du côté droit, se trouvent trois tiroirs, du côté gauche un trou pour y glisser le fauteuil de bureau et une poubelle. L organisation sur le bureau est assez chaotique. La partie gauche sert au travail immédiat. Si besoin est, se trouvent un ordinateur portable ou des feuilles, des stylos Cette partie est éclairée par une lampe de bureau située sur le coin gauche. La partie droite sert de stockage et à la documentation. Au niveau de l encastrement dans le bureau, se trouve une poubelle, directement accessible par l utilisateur et servant accessoirement de repose-pied. Elle est en fer noir. Le fauteuil de bureau est en plastique et en tissu noir, un minimum ergonomique dans le sens où il peut se régler à la hauteur désirée et le dossier n est pas statique, il possède un ressort pour suivre la courbe du dos. Personnellement, je le trouve très confortable et adaptable, car j ai peu l habitude de m asseoir normalement dessus, je suis habituellement à genoux ou accroupie. Bureau. Fauteuil et lit. Fauteuil de bureau. 2

4 2. Description et quantification des phénomènes physiques a. Éclairage naturel (voir plan de la chambre) Il s agit en premier lieu d une fenêtre, composée de deux carreaux de dimensions : 148 cm par 36 cm. Ce sont des doubles vitrages. Et l ossature de la fenêtre est en bois de couleur merisier. On a une vue sur l extérieur. Du bureau, en tournant la tête, on voit la rue et le trottoir, le mur, les pêchers et le garage du voisin d en face, et des grands arbres. Face à la fenêtre, on voit la rue entièrement, les maisons et les jardins de quatre voisins qui habitent de l autre côté de la rue. En temps normal, la fenêtre est obturée par deux rideaux en tissu blanc transparent. Cependant l obturation principale se fait par les volets en bois à battants (persiennes), que je ferme essentiellement la nuit. Ils ne permettent pas un noir total et laissent passer la lumière des réverbères et des phares des voitures, qui n ont pas grande influence sur mon lieu de travail. L autre source de lumière naturelle est la porte. Elle donne sur un couloir et sur la salle de bain, dont la porte est généralement ouverte, et laisse échapper la lumière de la fenêtre de cette pièce. Or lorsque je travaille, je préfère fermer la porte, pour éviter d être dérangée, donc cette source n est pas à prendre en compte. (voir plan de l étage en annexe) Mesures : Voici les mesures prises lorsque je travaille de jour. Celles-ci ont été faites entre 8h45 et 9h30. Il faut tout de même préciser que je travaille rarement dans mon espace privé à ces heures-là, généralement c est l après-midi et la nuit. Mais je n ai pas eu le choix quant à la location du matériel de mesures. De plus, le matin, le soleil donne sur ma chambre et sur mon plan de travail, ce qui risque des éblouissements. Ce jour-là, le ciel n était pas tout à fait uniforme comme le souhaite la norme AFE, j essayais de prendre mes mesures entre deux éclaircies. Éclairements obtenus sur les différents plans définis pour le calcul des critères de confort visuel : le bureau, le lit, le fauteuil et le sol près de la fenêtre (la porte étant fermée) : (voir le plan de la chambre en annexe) Point lux Point lux Point lux Point lux Point lux Point lux Point lux Point lux Point lux Point lux Point lux Point lux 3

5 Luminance de l ergorama : 554,2 cd/m 2 sur une feuille blanche au milieu du bureau. Luminance du panorama : 76,62 cd/m 2 sur les couleurs foncées (bleu et violet) du tableau, 174,2 cd/m 2 au milieu du tableau (couleurs plus claires), 133 cd/m 2 sur le texte du tableau, 251,9 cd/m 2 sur la tapisserie blanche, 64,57 cd/m 2 sur le bois du bureau, merisier. panorama ergorama (voir en annexe le questionnaire écrit utilisant les échelles sémantiques) b. Éclairage artificiel Ils sont au nombre de quatre dans la chambre. (voir plan de la chambre en annexe) Le plafonnier se trouve pratiquement au milieu de la pièce, à 1,60 m de la fenêtre et à 1,70 m du mur portant le bureau. Il se situe juste au-dessus du fauteuil. Cette lampe à incandescence est une source isotrope. L ampoule a une température de couleur faible. Elle a été peinte par un artiste en rouge avec des étoiles et une lune jaune. Voici un an qu elle est installée et la peinture rouge s estompe. Sa puissance est de 40 W. Ce plafonnier comporte également un abat-jour écru, qui diffuse la lumière d une manière directe extensive. L interrupteur se trouve à côté de la porte d entrée de la chambre, je n ai donc pas d action possible dessus depuis mon bureau. Les deux autres sources artificielles sont identiques, ce sont des lampes halogènes. L une est placée sur le coin gauche du bureau, l autre sur la table de nuit. Leur puissance est de 20 W chacune et leur température de couleur est assez élevée. Ce sont des sources isotropes et elles diffusent la lumière de manière directe intensive. Le feu des lampes est orientable. Je l oriente horizontalement pour éviter les éblouissements. L interrupteur se trouve sur le support de la lampe, j ai donc action dessus directement depuis mon lieu de travail, le lit ou le bureau. 4

6 Une quatrième source de lumière artificielle provient de l écran de mon ordinateur portable. Il mesure 24,7 cm par 18,5 cm. C est un écran plasma. Je ne connais pas la puissance de son éclairement. Quoi qu il en soit, la lumière émise n éclaire pas grand-chose, elle permet juste de lire ce qu il y a d afficher à l écran. Quand j utilise mon ordinateur la nuit, j allume généralement une autre source de lumière. Vue de ma chambre lorsque toutes les sources de lumières artificielles utiles à mon espace de travail privé sont allumées. Mesures : Voici les mesures prises lorsque je travaille de nuit. Celles-ci ont été faites vers minuit. Toutes les sources artificielles ne sont pas allumées, seules celles qui sont utiles à mon espace de travail privé : le plafonnier, la lampe de bureau et l ordinateur. La fenêtre est obturée par les volets, qui ne laissent pas passer la lumière des réverbères. Éclairements obtenus sur les différents plans définis pour le calcul des critères de confort visuel : le bureau, le lit, le fauteuil et le sol près de la fenêtre (la porte étant fermée) : (voir le plan de la chambre en annexe) Point 1 9,4 lux Point 2 13,4 lux Point 3 31,5 lux Point 4 19,2 lux Point 5 25 lux Point lux Point lux Point 8 37,8 lux Point 9 14,4 lux Point lux Point lux Point 12 15,3 lux 5

7 Luminance de l ergorama : 207,8 cd/m 2 sur une feuille blanche à gauche sur le bureau, 22,27 cd/m 2 sur une feuille blanche au milieu, 7,1 cd/m 2 sur une feuille blanche à droite. Luminance du panorama : 1,23 cd/m 2 sur les couleurs foncées (bleu et violet) du tableau, 63,67 cd/m 2 au milieu du tableau (couleurs plus claires), 25,68 cd/m 2 sur le texte du tableau, 12,34 cd/m 2 sur la tapisserie blanche, 3,11 cd/m 2 sur le bois du bureau, merisier. (voir en annexe le questionnaire écrit utilisant les échelles sémantiques) c. Température Selon l orientation, le soleil rentre dans la chambre seulement le matin, donc très rarement pendant mes heures de travail. Je mets le chauffage l hiver, fin automne et début printemps, car je suis assez frileuse. La température atteint régulièrement les 22, même si les autres pièces sont aussi chauffées et que la chaleur monte (rappel : la chambre est au premier étage de la maison). L été, sans chauffage, ma chambre devient rapidement un sauna lorsque porte et fenêtre sont fermées. Je dois donc les ouvrir. De plus l air ne passe pas, il faut que j ouvre la fenêtre de la salle de bain, de l autre côté du couloir pour créer un léger courant d air. d. Son Lorsque la fenêtre et la porte sont fermées, les bruits de dehors sont pratiquement inaudibles, sauf lorsqu un scooter ou une mobylette passe dans la rue. À partir de 19 heures, mes parents et mon frère font des bruits quotidiens dans la maison, comme chez toute personne qui ne vit pas seule chez elle (discussion, musique, bruit de cuisine, d assiettes, de pas ). Ces bruits ne sont pas dérangeants, sauf quand j ai besoin d une grande concentration. L été, lorsque la fenêtre est ouverte, on entend les voitures et les passants dans la rue, les oiseaux et les bruits des enfants qui sont dans la cour de l école, juste à côté de la maison. On entend également un de mes voisins qui joue de la batterie. Cela devient rapidement gênant. Pour éviter tous ces bruits parasites, j allume ma chaîne. Le volume reste relativement bas. Celui-ci est le principal son de ma chambre. (voir en annexe un relevé d ambiance sonore) 3. Analyse a. consultation des normes et recommandations correspondant aux activités décrites Niveaux d éclairement moyen sur la tâche visuelle à maintenir recommandés par l AFE Habitation : Lecture : 325 lux 6

8 Travail d écolier : 325 lux Chambre à coucher, éclairage localisé : 175 lux. Selon les mesures effectuées de jour, le niveau d éclairement moyen de ma chambre est de 423 lux. Ma chambre à coucher étant à la fois mon lieu de travail et de sommeil, il me semble préférable qu elle respecte les normes d un lieu de travail. Cependant le niveau d éclairement moyen de la chambre la nuit est de 78 lux et le niveau d éclairement moyen ramené aux quatre points du bureau est de 191 lux. Ces deux derniers niveaux ne respectent pas les normes recommandées par l AFE. Uniformité des éclairements L AFE recommande un facteur d uniformité (rapport de l éclairement relevé au point le moins éclairé à l éclairement moyen) de 0,8, aussi bien sur le plan de travail qu entre les différentes tables ou surfaces de travail. En éclairage naturel : Le niveau d éclairement moyen ramené aux quatre points du bureau est de 280 lux. Le point le moins éclairé étant de 235 lux, le facteur d uniformité sera de 0,84, ce qui est celui recommandé par l AFE. En éclairage artificiel, de nuit : Le niveau d éclairement moyen ramené aux quatre points du bureau est de 191 lux. Le point le moins éclairé étant de 14,4 lux, le facteur d uniformité sera de 0,07, ce qui est loin de celui qui est recommandé par l AFE. Par contre entre les surfaces de travail et les zones de circulations intérieures (sols), l AFE préconise que le rapport soit compris entre 1 et 5 et que l éclairement des zones de circulation ne soit jamais inférieur à 125 lux. En éclairage naturel : Le niveau d éclairement moyen ramené aux cinq points de la zone de circulation est de 540 lux. Le point le moins éclairé dans cette zone étant de 345 lux, le facteur d uniformité sera de 0,6, ce qui est loin de celui qui est recommandé par l AFE. Cependant l éclairement des zones de circulation n est jamais inférieur à 125 lux. En éclairage artificiel, de nuit : Le niveau d éclairement moyen ramené aux cinq points de la zone de circulation est de 24,1 lux. Le point le moins éclairé dans cette zone étant de 15,3 lux, le facteur d uniformité sera de 0,6, ce qui est loin de celui qui est recommandé par l AFE. Rendu de contraste Que ce soit en éclairage naturel ou artificiel, le rendu de contraste d une feuille ou d un écran est correct. De visu, on observe l absence de réflexions de voile gênantes. Rapport des luminances Les luminances à l intérieur de l ergorama ne doivent pas excéder un rapport de 1 à 3 pour prévenir les risques d inconfort visuel. En éclairage naturel : La luminance de l ergorama est de 554,2 cd/m 2. Je n ai qu un point de mesure, donc le rapport est de 1. En éclairage artificiel, de nuit : La luminance maximale de l ergorama est de 207,8 cd/m 2, la minimale étant de 7,1 cd/m 2. Le rapport qui en découle est donc de 0,03, ce qui n entre pas dans les normes. 7

9 Papillotement des sources artificielles Celui-ci est imperceptible. Température de couleur Celui-ci doit être en accord aves le niveau d éclairement (d après le diagramme de Kruitthoff), il est valable uniquement pour l éclairage artificiel. La température de couleur n est pas indiquée sur les ampoules, on ne peut donc pas voir si elle est en accord avec le niveau d éclairement. b. Détermination des facteurs potentiellement ou explicitement à l origine de phénomènes d éblouissement gênant ou d éblouissement inconfortable Éblouissement gênant : perte de lisibilité, baisse de la performance visuelle. Éblouissement inconfortable : gêne visuelle, fatigue visuelle, effets à long terme. Le soleil est le principal facteur à l origine de phénomènes d éblouissement. Or celuici n intervient dans ce cas-là que le matin, or je travaille rarement dans ma chambre à ces heures. Un autre facteur d éblouissement serait une mauvaise orientation de la lampe de bureau. Or le feu de celle-ci est horizontal pour éviter ce genre de gêne. Cependant lorsqu on dispose un écran de calculatrice sous la lampe, il se crée alors un éblouissement gênant et une perte de lisibilité. Un troisième facteur d éblouissement serait le mauvais positionnement d un miroir dans la pièce, qui réfléchirait les sources lumineuses. J ai un grand miroir de 36 cm par 126 cm. Or celui-ci est situé derrière la porte, lorsqu elle est ouverte, il ne réfléchit aucune lumière quand je suis assise devant mon bureau. Un éclairement trop important avec le cumul des sources peut aussi avoir des effets néfastes sur le confort de l usager. En général, je ne travaille qu avec deux sources, la lampe de chevet ne me servant à rien. Le plafonnier sert à maintenir un niveau d éclairement minimum, mais non suffisant. La lampe de bureau permet de remonter ce niveau insuffisant et d éviter les ombres occasionnées par ma position devant le bureau, car le plafonnier est situé derrière moi. c. Degré de gestion des éclairages naturel et artificiel En ce qui concerne l éclairage naturel, les actions que l on peut avoir sont de fermer le rideau de la fenêtre, de fermer les volets et de fermer la porte. Cela entraîne une perte de lumière importante. Sauf en été, lorsque je dois ouvrir entièrement la fenêtre pour laisser passer l air, je préfère fermer aussi les volets pour avoir de l air plus frais, mais cela ne concerne pas l éclairage. En ce qui concerne l éclairage artificiel, les actions possibles en fonction des besoins sont de cumuler ou non les sources, de déplacer les lampes halogènes, ou de les orienter différemment. En ce qui concerne l éclairage en général, le facteur de réflexion des murs doit être très faible. Ceci est dû aux nombreux posters qui recouvrent la tapisserie pourtant blanche. Les actions que l on pourrait avoir sur les éclairages seraient d enlever tout ce qui recouvre les murs, afin que la lumière soit mieux réfléchie. 8

10 4. Effets d ambiance repérés C est l identification d une sensation exprimable par les usagers d un environnement architectural ou urbain et dont il est possible de repérer, de caractériser et de reproduire l ensemble des signaux physiques, d éléments matériels et informationnels qui sont à l origine de cette sensation. Ma chambre donne la sensation d un espace privé, intime, tel un cocon calfeutré. D abord les murs entièrement recouverts montrent les endroits où je suis allée, les concerts, les expositions, les films et les photos que j apprécie, les dessins et les peintures que je réalise. Ma chambre reflète mon univers. Ensuite la lumière du plafonnier n est absolument pas faite pour le travail, mais pour inspirer une certaine intimité. Et le désordre qui règne à la fois par terre, sur le bureau, le fauteuil et l étagère accentue le côté étudiant et privé. 5. Prescriptions, améliorations a. Que faudrait-il modifier? Tout d abord l ampoule du plafonnier. Il faudrait une ampoule plus puissante et d une température de couleur plus élevée. Ensuite la position du bureau. Ceci n est pas si simple, car on peut le placer sur n importe quel mur, j aurais toujours le plafonnier dans le dos. On peut le mettre devant la fenêtre, mais celle-ci ne pourra plus s ouvrir. Il faut tout de même garder une lampe de bureau pour obtenir un niveau d éclairement suffisant au travail et à la lecture. Il faudrait alors placer le bureau au milieu de la pièce. Enfin, il faudrait enlever tout ce qu il y a au mur et avoir des meubles de couleur claire pour une meilleure réflexion de la lumière. b. La situation peut-elle être améliorée à faible coût? À coût nul, on peut enlever ce qu il y a sur les murs et réorganiser la chambre. À coût moins faible, on peut acheter une autre ampoule pour le plafonnier. c. Qu aurait-il fallu faire lors de la conception du local? Il aurait fallu le faire plus grand déjà pour éviter les entassements. Ne pas mettre la fenêtre au milieu d un mur, car de chaque côté, on ne peut pas positionner les meubles à sa convenance. Et faire la fenêtre plus petite et plus haute, car elle n est qu à 64 cm du sol, on ne peut mettre aucun meuble devant. En ce qui concerne l éclairage, il aurait fallu mettre des spots sur les murs pour éviter la lumière dans le dos. Ou situer la chambre sur l autre face de la maison, du côté jardin et non rue, pour profiter de la lumière naturelle jusqu au soir. 9

11 6. L espace de travail idéal Celui-ci commence par un environnement agréable, avant le côté matériel. L utilisateur organise son environnement comme bon lui semble, il est important avant tout qu il se sente bien et dans une ambiance appropriée et favorable au travail. Il peut décorer d une manière personnelle la pièce. Cependant je pense que le panorama devrait être restreint pour éviter que l esprit de l utilisateur ne se disperse à d autres pensées. L environnement doit être calme, pas trop stressant ni déprimant, pour que l utilisateur soit suffisamment productif. Une bonne insonorisation est donc nécessaire, ou alors il faut habiter au milieu d un endroit désert où le son est agréable, comme dans une forêt, le bruit des oiseaux n est pas dérangeant. De plus il conviendrait que la pièce soit suffisamment tempérée, aérée et grande. Sinon, je conseillerais à tout usager de disposer d une bouteille d eau à proximité, pour éviter les assèchements de la bouche et de la gorge. La surface de la pièce ne devrait pas être inférieure à 15 m 2, pour une organisation spatiale minimale suffisante et exploitable. Ensuite, en ce qui concerne l éclairage naturel, une grande baie vitrée orientée vers le sud conviendrait parfaitement ou un grand velux au-dessus de l espace de travail. Cette source serait obligatoirement la source principale. L éclairage artificiel en plafonnier est intéressant, cependant il doit être situé au-dessus ou devant l espace de travail. Il est préférable que sa puissance ne soit pas inférieure à 60 W. Il faut tout de même garder les lampes de bureau halogènes et orientables pour que l utilisateur ait une action dessus en fonction des besoins. On remarque alors que la clarté des tapisseries de la pièce est utile pour une meilleure réflexion des sources lumineuses. Enfin d un point de vue matériel, le plan de travail doit être suffisamment large et long. La longueur de mon bureau (136 cm) est satisfaisante, par contre la largeur devrait être de 80 cm minimum. Le bureau pourrait être plus fonctionnel, s il n était pas collé au mur. Il serait préférable que l utilisateur puisse tourner autour. De plus un plan perpendiculaire rajouté à droite du bureau permettrait une plus grande fonctionnalité dans les mouvements de l utilisateur et dans l organisation des documents sur le bureau. Je pense également que placer un tableau sur le mur le plus proche du plan de travail est utile. Il permettrait d accrocher ou de noter les choses urgentes à réaliser ou à penser. Le plan de travail serait en bois dans une teinte assez foncée pour éviter les réflexions de lumière violentes pour les yeux fragiles. Le reste du mobilier est aussi important. Il nécessite un fauteuil confortable et ergonomique, une grande étagère qui se remplit lentement, d autres fauteuils très confortables types canapé pour se reposer et reposer son dos lors des pauses. 10

Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse. Lumière romantique des chandelles

Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse. Lumière romantique des chandelles Doux éclairage de la pièce par spots à lumière diffuse Lumière romantique des chandelles Eclairage intégré dans la hotte Zone de travail exempte d ombres Eclairage ponctuel par spots Température des couleurs

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

MAISON dite LE RELAIS ENTREE

MAISON dite LE RELAIS ENTREE MAISON dite LE RELAIS Maison à usage d habitation actuellement vide. On y accède par une porte bois avec une boite aux lettres intégrée avec un marteau sur la porte. Sol : tomettes octogonales pour la

Plus en détail

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances http://elagone.fr Une déco réussie... Une décoration d intérieur réussie, c est une décoration avec un mixte de matériaux, de matières différentes et d associations de couleurs. Mais surtout n oublions

Plus en détail

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g

Le TRAVAIL sur ÉCRAN. Comment bien s installer à son poste de travail. w w w. s t c - q u i m p e r. o r g Le TRAVAIL sur ÉCRAN Comment bien s installer à son poste de travail w w w. s t c - q u i m p e r. o r g ERGONOMIE DU POSTE DE TRAVAIL Bien se positionner > Assis au fond du siège face à son écran, dos

Plus en détail

Patrimoine Architectural et Archéologique

Patrimoine Architectural et Archéologique Patrimoine Architectural et Archéologique Université de Strasbourg / Master 2 Couleur, Architecture - Espace Recherche et analyse de la coloration historique et architecturale Adresse du site: 3 rue du

Plus en détail

Ergonomie. Prévention des risques: Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents. page 1.

Ergonomie. Prévention des risques: Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents. page 1. Prévention des risques: Ergonomie Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents Page: 1 page 1 1 Les risques, c est quoi? Tout ce qui peut mener à des accidents ou

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Noriyoshi Hasegawa ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Maîtriser le croquis de présentation Cinquième tirage 2014, avec nouvelle présentation Sommaire Introduction... 4 Chapitre 1 Les styles de dessin... 13 Tout

Plus en détail

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE MILIEU PHYSIQUE (TEMPÉRATURE, ÉCLAIRAGE, BRUIT). LE BUREAU:

Plus en détail

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI PRÉSENTATION sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI Un bon éclairage est nécessaire pour créer des conditions visuelles optimums. En planifiant une installation d'éclairage un certain nombre de facteurs

Plus en détail

BOOK COACHING DÉCO VOS PRIORITÉS

BOOK COACHING DÉCO VOS PRIORITÉS Monsieur D. 73300 Hermillon BOOK COACHING DÉCO VOS PRIORITÉS Éclairage 01 État des lieux Pièce Cette pièce est un grand plateau de 75 m² environ. Le salon au fond de la pièce, la salle à manger au centre

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail

Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages

Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages Site de Stéphane Larroque Réussir ses paysages La photo de paysage est sans doute avec la photo de famille, la photo la plus pratiquée. En effet, en vacances ou en balade, dès que l on rencontre un beau

Plus en détail

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS LIVRET JEU POUR ENFANTS Exposition du 17 janvier au 24 mars 2013 «Au pays du jamais-jamais» Anne Brégeaut Bienvenue à toi jeune visiteur! Tu as pris place à bord du vol 2413

Plus en détail

L'aménagement des bureaux - Principales données ergonomiques

L'aménagement des bureaux - Principales données ergonomiques *Dossiers Pour nous contacter : info@inrs.fr Mise à jour : 24 oct. 2001 L'aménagement des bureaux Principales données ergonomiques Les principales données ergonomiques concernant l'aménagement des bureaux

Plus en détail

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN LARDEUX Solenn Créer un projet ayant pour intitulé «réalisation artistique personnelle» laisse une très grande liberté.

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN. Réflexions. URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler.

CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN. Réflexions. URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler. CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN Réflexions URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler.ch Courte note explicative à propos du hall et du

Plus en détail

CHAPITRE II : La représentation d un projet

CHAPITRE II : La représentation d un projet CHAPITRE II : La représentation d un projet I Les principaux types de représentation : La réalisation d une construction se fait à partir de représentations (plans) respectant un ensemble de symboles et

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Nom : Prénom : Classes : Sciences de la vie et de la Terre Livret de fiches méthodes Collège Louis Pasteur - Brunoy Ce livret m est distribué en début de sixième. Il contient les principales fiches méthodes

Plus en détail

Mieux vivre avec votre écran

Mieux vivre avec votre écran Mieux vivre avec votre écran Ajustez le poste de travail La position la plus confortable pour la lecture de l écran et la frappe sur clavier est celle qui permet le respect des principes suivants : A.

Plus en détail

analyse De La situation

analyse De La situation 66 n Photographier l urbain atelier 3 Faire ViBrer les COUleUrS analyse De La situation Nikon D800 35 mm ƒ/7.1 1/60 s 100 ISO Les couleurs sont présentes partout autour de nous, il suffit parfois de lever

Plus en détail

COURS DE TIRAGE. S'ils ne sont plus bons, remplacez-les en diluant les produits bruts : Le Bain d'arrêt. Bac jaune, 1L. 1L d'eau

COURS DE TIRAGE. S'ils ne sont plus bons, remplacez-les en diluant les produits bruts : Le Bain d'arrêt. Bac jaune, 1L. 1L d'eau 2008 / 2009 COURS DE TIRAGE AVANT DE COMMENCER A TIRER 1. Préparez les bains de gauche à droite : du révélateur (bouteille REV) dans un bac rouge, un bain d arrêt (de l eau) dans un bac jaune, du fixateur

Plus en détail

A VENDRE : Une maison 10 pièces Sur 3 niveaux de près de 400 m2 à Hagondange Cité. Idéal investisseurs

A VENDRE : Une maison 10 pièces Sur 3 niveaux de près de 400 m2 à Hagondange Cité. Idéal investisseurs A VENDRE : Une maison 10 pièces Sur 3 niveaux de près de 400 m2 à Hagondange Cité Idéal investisseurs 530.000 430.000 Maison sur 3 niveaux de 400m2 environ + Garage et caves Sur un terrain verdoyant avec

Plus en détail

TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT.

TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT. TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT. CHAPITRE I : LE REGLEMENT TECHNIQUE Ce règlement est celui de la F.F.B.S.Q., Comité National Quilles de Huit. Il édicte les règles de jeu,

Plus en détail

L ACCUEIL DU PUBLIC 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ CE QUE DIT LA LOI RECOMMANDATIONS

L ACCUEIL DU PUBLIC 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ CE QUE DIT LA LOI RECOMMANDATIONS 3 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L accueil doit pouvoir être identifié et atteint dès le franchissement de la porte d accès du bâtiment. Pour les personnes déficientes

Plus en détail

SOMMAIRE. page 3 pages 4 & 5 pages 6 & 7 pages 8 & 9 page 10 pages 11 à 13 page 14 page 15 page 16 page 17 page 18 page 19 page 20

SOMMAIRE. page 3 pages 4 & 5 pages 6 & 7 pages 8 & 9 page 10 pages 11 à 13 page 14 page 15 page 16 page 17 page 18 page 19 page 20 SOMMAIRE Avertissement... Consignes de sécurité... Volume pour pose en salle de bains... Fixation des consoles... Raccordement électrique... Configuration du thermostat... Fixation du thermostat... Utilisation

Plus en détail

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour.

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. valable à partir du 1.2.2014 La lumière sert bien plus qu au simple éclairage. Alors qu à l origine, la lumière artificielle était destinée avant tout à

Plus en détail

Projet d éclairage d une salle de classe

Projet d éclairage d une salle de classe www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Projet d éclairage d une salle de classe Note dossier : / 20 Page : 1 sur 6 1. Problématique L AFE (Association Française

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour l équipement mobilier

Modèle de cahier des charges pour l équipement mobilier Objectif : Faciliter la définition des besoins en mobilier et la consultation des fournisseurs. Ce document d orientation est à modifier suivant les besoins spécifiques de la médiathèque concernée et à

Plus en détail

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain

Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Paulmann PRO. Eclairage salle de bain Les bons luminaires pour votre salle de bain La lumière nous accompagne du matin au soir. L éclairage de nos pièces peut avoir une influence sur notre humeur et sur

Plus en détail

Découvrez ce que votre enfant peut voir

Découvrez ce que votre enfant peut voir 23 Chapitre 4 Découvrez ce que votre enfant peut voir De nombreux enfants qui ont des problèmes de vue ne sont pas totalement aveugles. Ils peuvent voir un peu. Certains enfants peuvent voir la différence

Plus en détail

COMMENT CHOISIR DES LUMINAIRES POUR VOTRE MAISON?

COMMENT CHOISIR DES LUMINAIRES POUR VOTRE MAISON? COMMENT CHOISIR DES LUMINAIRES POUR VOTRE MAISON? D après la brochure «Selecting Lighting For Your Home», traduit de l anglais et adapté par Liliane Gingras. 1 Ainsi donc, vous planifiez l achat de luminaires

Plus en détail

E R G O N O M I E D A N S

E R G O N O M I E D A N S E R G O N O M I E D A N S L A C U I S I N E H O R E C A CONSEILS PRATIQUES POUR MIEUX TRAVAILLER 130386 BrochureFR.indd 1 07-09-2007 10:29:56 CONTENU 1. Points importants Organisation de la cuisine Éléments

Plus en détail

.8..COULEUR/CONTRASTE.

.8..COULEUR/CONTRASTE. énovation.8..couleu/contaste. 8.1 Concept de base Utiliser un revêtement de fini mat pour toutes les surfaces (sol, mur, plafond, comptoir, panneau d affichage, etc.). Les finis lustrés causent de l éblouissement.

Plus en détail

Les photos surexposées

Les photos surexposées 2 Dans ce chapitre, nous allons retoucher une photo surexposée. Essayez de faire cela en dix étapes selon mon mode de travail et, par la suite, vous pourrez juste vous en inspirer pour vos propres créations

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

dossier dossier La pouponnière : un lieu à part Louise Morissette, asstsas

dossier dossier La pouponnière : un lieu à part Louise Morissette, asstsas La pouponnière : un lieu à part Louise Morissette, asstsas dossier dossier P lanifier l aménagement d une nouvelle pouponnière n est pas un jeu d enfant. Réflexion et discussion avec toute l équipe de

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

LES 7 SECRETS DE SORCIERS

LES 7 SECRETS DE SORCIERS Auteur : Michel MAGIE & SORCIERS LES 7 SECRETS DE SORCIERS www.magie-sorciers.com et www.devenir-sorciers.fr Michel Préface Lorsque l on pratique la magie, ou encore plus lorsque l on désire pratiquer

Plus en détail

Actualités & Informations

Actualités & Informations Actualités & Informations Taxe sur les logements vacants A compter du 1er janvier 2013, la taxe sur les logements vacants concerna les logements inoccupés depuis plus d'un an (contre deux ans auparavant).

Plus en détail

PSA PEUGEOT - CITROËN. Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN. Sans restriction d'utilisation

PSA PEUGEOT - CITROËN. Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN. Sans restriction d'utilisation Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN E0.0.0.G ICS : 9..0, 29..0 Sans restriction d'utilisation Page /9 AVANTPROPOS Le calcul des niveaux d éclairement se

Plus en détail

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP K1 ELEGANT ET COMPACT 2 K1 ETAP K1 possède une forme élégante et compacte qui s intègre aux environnements les plus variés. La gamme très complète utilise différentes sources lumineuses et des possibilités

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 1 : L organisation matérielle de l élève La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MOBILIER

CAHIER DES CHARGES MOBILIER CAHIER DES CHARGES MOBILIER Ce modèle de cahier des charges est à modifier suivant les besoins spécifiques de la médiathèque concernée et à adapter à la demande de la commune. A OBJET DE LA CONSULTATION

Plus en détail

Formation sur Photoshop. Photoshop

Formation sur Photoshop. Photoshop Photoshop Photoshop est un logiciel de retouche de photos et de dessins. Ce programme est le meilleur et le plus reconnu en ce qui a trait à la retouche de photos. Avec une connaissance de base du logiciel,

Plus en détail

Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum

Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum Acoustique et aménagement des locaux de répétition : contributions du forum Il ne va pas de soi que l ensemble des musiciens trouvent le son bon dans un local de répétition. Les répétitions ont souvent

Plus en détail

LE FOUR SOLAIRE D ODEILLO

LE FOUR SOLAIRE D ODEILLO SORTIE AU FOUR SOLAIRE D ODEILLO PICARD Romain LOUBET Floriant QUENNEHEN Sylvain LE FOUR SOLAIRE D ODEILLO Sommaire : 1. Bref historique 2. Géographie 3. Avantages 4. Les projets 5. Les installations 5.1

Plus en détail

Chauffage radiant électrique Heatstrip

Chauffage radiant électrique Heatstrip Chauffage radiant électrique Heatstrip Le Heatstrip Le Heatstrip est un chauffage radiant à forte intensité qui est la solution efficace et rentable pour un chauffage en extérieur tout comme en intérieur.

Plus en détail

Acquisition, amélioration, réhabilitation et création de logements locatifs sociaux communaux. identification du/des logement(s) concerné(s)

Acquisition, amélioration, réhabilitation et création de logements locatifs sociaux communaux. identification du/des logement(s) concerné(s) Acquisition, amélioration, réhabilitation et création de logements locatifs sociaux communaux page 1/5 identification du/des logement(s) concerné(s) Nom du bailleur Nom de l opération Logement individuel

Plus en détail

COMPTOIR ET SERVICES PUBLICS

COMPTOIR ET SERVICES PUBLICS OBJECTIFS a. Permettre et faciliter à tous les usagers l accès sécuritaire à tous les services publics nécessaires au bien-être et à l autonomie : téléphone, guichet automatique, comptoir, salle d essayage,

Plus en détail

COLORISER AUX FEUTRES

COLORISER AUX FEUTRES COLORISER AUX FEUTRES En terme de couleurs, l utilisation des feutres à alcool se rapproche de celle de l encre car on part de la couleur la plus claire pour aller vers les couleurs foncées. Pour obtenir

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

Dix conseils pour mettre en valeur une maison à vendre PIXELS IN THE HOUSE

Dix conseils pour mettre en valeur une maison à vendre PIXELS IN THE HOUSE Dix conseils pour mettre en valeur une maison à vendre PIXELS IN THE HOUSE #1 UTILISER UN APPAREIL DE QUALITÉ AVEC UN OBJECTIF GRAND-ANGLE Pour des photos faites dans un cadre professionnel, un appareil

Plus en détail

1. Pas de désordre dans mon Chutier. 1.1. Pas de désordre grâce à la reconnaissance par couleur

1. Pas de désordre dans mon Chutier. 1.1. Pas de désordre grâce à la reconnaissance par couleur Pas de désordre dans mon Chutier 1. Pas de désordre dans mon Chutier Présentons ce livre avec ordre et méthode. Un bon film commence par un chutier clair et précis. Vous vous souvenez, c est notre bibliothèque

Plus en détail

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage».

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». EPISODE 1- Le Piège. Internet : sûrement le plus fabuleux réseau qui relie les hommes. Des continents entiers peuvent être reliés entre eux. Mais

Plus en détail

Photo de portrait aux flashs

Photo de portrait aux flashs Photo de portrait aux flashs Souvent, on est déçu par les photos prises au flash. On ne comprend pas très bien comment ça marche, le flash produit une image peu flatteuse à cause de la lumière dure qu

Plus en détail

Fiche N 5-2B : La couleur : application aux filtres

Fiche N 5-2B : La couleur : application aux filtres Les filtres 3 questions (-exemples) auxquelles cette fiche va essayer de répondre : Question 1 Que va-t-il se passer si j utilise un filtre bleu dans une zone qui est d autre part éclairée par un autre

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Fiche pratique Handicap moteur Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Profiter de son logement - accéder - cheminer - voir - utiliser les équipements Faire sa toilette -

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUE DE LA COULEUR SAVOIR HARMONIER SON INTERIEUR

LE GUIDE PRATIQUE DE LA COULEUR SAVOIR HARMONIER SON INTERIEUR LE GUIDE PRATIQUE DE LA COULEUR SAVOIR HARMONIER SON INTERIEUR Quelle symbolique se cache derrière les couleurs? Toutes les couleurs ont une signification bien particulière et il est intéressant d en connaître

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite

Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite Le 17 Avril 2012 Problèmes rencontrés par une personne à mobilité réduite Hauteur de marche supérieure à 2 cm Largeur de la porte d entrée inférieure à 90cm Porte ouvrant vers l extérieur Cheminement inférieur

Plus en détail

CHECKPOINT 72 À NOTER POURQUOI COMMENT QUELQUES CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES. Favoriser le travail à la lumière naturelle.

CHECKPOINT 72 À NOTER POURQUOI COMMENT QUELQUES CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES. Favoriser le travail à la lumière naturelle. Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 72 Favoriser le travail à la lumière naturelle. POURQUOI La lumière naturelle est la meilleure forme d éclairage. Économique, elle permet de réduire les coûts

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

CLASSEMENT - NOTE DE CLARIFICATION -

CLASSEMENT - NOTE DE CLARIFICATION - CLASSEMENT DES VILLAGES DE VACANCES - NOTE DE CLARIFICATION - (REVISION 1) Objet Le présent document a pour objet d apporter des clarifications sur les exigences ou méthodologies d évaluation des critères

Plus en détail

Accessibilité locaux existants ERP 5ème catégorie

Accessibilité locaux existants ERP 5ème catégorie Auto-évaluation(1) Accessibilité locaux existants ERP 5 ème catégorie (Est considéré comme Etablissement Recevant du Public de 5 ème catégorie tout magasin de vente dans lequel l effectif du public admis

Plus en détail

par Santé Historique et croquis

par Santé Historique et croquis Historique et croquis Un système permettant le réglage en hauteur et le changement de fraise par le haut de la table était une de mes préoccupations depuis longtemps sans toutefois en trouver la solution.

Plus en détail

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail...

è Risques et prévention...1 è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... è Risques et prévention...1 AISMT-Avril 2013 TRAVAIL SUR ÉCRAN è Organisation du travail...2 è Aménagement et conception des locaux de travail...3 è L espace de travail... 4 è Choix du matériel...5 Document

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Noriyoshi Hasegawa ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Maîtriser le croquis de présentation Cinquième tirage 2014, avec nouvelle présentation Sommaire Introduction... 4 Chapitre 1 Les styles de dessin... 13 Tout

Plus en détail

Stores Luxaflex : Les économiseurs d énergie. Tout savoir sur leurs étonnantes performances

Stores Luxaflex : Les économiseurs d énergie. Tout savoir sur leurs étonnantes performances Stores Luxaflex : Les économiseurs d énergie Tout savoir sur leurs étonnantes performances Les fenêtres sont des gouffres énergétiques Avant l arrivée des doubles vitrages réputés pour leur efficacité

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

école maternelle porte clé serrure sonnette salle de jeux escalier ÉCOLE MATERNELLE PORTE CLÉ SERRURE SONNETTE SALLE DE JEUX ESCALIER

école maternelle porte clé serrure sonnette salle de jeux escalier ÉCOLE MATERNELLE PORTE CLÉ SERRURE SONNETTE SALLE DE JEUX ESCALIER école ÉCOLE maternelle MATERNELLE porte PORTE clé CLÉ serrure SERRURE sonnette SONNETTE salle de jeux SALLE DE JEUX escalier ESCALIER marche MARCHE rampe RAMPE couloir COULOIR portemanteau PORTEMANTEAU

Plus en détail

CALDERA GRAPHICS. Comment

CALDERA GRAPHICS. Comment CALDERA GRAPHICS Comment Effectuer une mise en lés avec Tiling+ Caldera Graphics 2009 Caldera Graphics et tous les produits Caldera Graphics mentionnés dans cette publication sont des marques déposées

Plus en détail

SCHOTT et l architecture

SCHOTT et l architecture SCHOTT et l architecture Verres antireflets SCHOTT Des solutions inédites en verre pour l architecture et le design Verres de décoration Eclairage par fibres optiques SCHOTT, groupe technologique international,

Plus en détail

Procédures d utilisation de votre ensemble de Germes lumineux.

Procédures d utilisation de votre ensemble de Germes lumineux. Procédures d utilisation de votre ensemble de Germes lumineux. Les germes sont invisibles à l œil nu. Nous avons donc un problème de taille lorsque vient le temps de vérifier l efficacité de notre technique

Plus en détail

Critères du Logement adaptable

Critères du Logement adaptable s du logement s adaptable du Logement adaptable Paul Wagelmans Architecte- chargé de recherche CIFFUL 1 Guide d aide à la conception d un logement adaptable Un guide à l attention des décideurs locaux

Plus en détail

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET Éclairage naturel L5C 2009/2010 Aurore BONNET Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : l ensoleillement et l éclairage diffus L ENSOLEILLEMENT

Plus en détail

NOUVEAUTÉ NOUVEAUTÉ 34T/35T 2009

NOUVEAUTÉ NOUVEAUTÉ 34T/35T 2009 NOUVEAUTÉ NOUVEAUTÉ 2009 34T/35T NOUVEAUTÉ NOUVEAUTÉ Des foyers de haut niveau Handöl 34T et 35T sont des poêles en pierre ollaire offrant une vue sur les flammes, une meilleure accumulation de la chaleur

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE CONFORT VISUEL

ANNEXE RUBRIQUE CONFORT VISUEL Sommaire ANNEXE RUBRIQUE CONFORT VISUEL 1. Eclairage naturel... 2 1.1 Indice d ouverture Io... 2 1.2 Facteur de lumière du jour Flj... 2 1.3 Dispositions réduisant les risques d éblouissement et permettant

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX

L application LED pour l éclairage des postes de travail. Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED pour l éclairage des postes de travail Séminaire IBE-BIV le 4 novembre 2010 Jan Van Riel TRILUX L application LED - postes de travail 1. Poste de travail 2. Eclairage idéal pour poste

Plus en détail

Portraits. Trouvez l objet

Portraits. Trouvez l objet unité Portraits 5 Trouvez l objet grammaire 1 Répondez comme dans l exemple. Qu est-ce que c est? Exemple : Ce sont des vases. 1 3 4 1 3 3 vocabulaire Barrez l intrus. 1 un vase des fleurs une chaise une

Plus en détail

Pavillon de Barcelone

Pavillon de Barcelone Partie 1 Première Etape Formation du socle du pavillon Tout d abord, on créé une boîte au format souhaitée, avec un nombre de segmentation correspondant à la trame du dallage du projet. Puis, on la transforme

Plus en détail

- THERMOGRAPHIE AERIENNE

- THERMOGRAPHIE AERIENNE - THERMOGRAPHIE AERIENNE FOIRE AUX QUESTIONS SOMMAIRE 1. Généralités 1.1 Quand la thermographie aérienne a-t-elle été effectuée? 1.2 Quelles conditions doivent être réunies pour réaliser une thermographie

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE SON TERRARIUM?

COMMENT CONSTRUIRE SON TERRARIUM? COMMENT CONSTRUIRE SON TERRARIUM? 1) Aperçu du terrarium : 2) Matériel nécessaire : - Planche de bois type mélaminé ou OSB de 15 mm d épaisseur Bois OSB Mélaminé Blanc - Vis fines (diamètre 3mm) et longue

Plus en détail

Partie 1. Camera raw. 2013 Pearson France Les Ateliers de retouche Photoshop CS6 et CC Serge Ramelli

Partie 1. Camera raw. 2013 Pearson France Les Ateliers de retouche Photoshop CS6 et CC Serge Ramelli Partie 1 Camera raw Camera Raw est une partie de Photoshop qui permet de développer vos photos à la manière des chambres noires de l époque argentique, mais avec beaucoup, mais alors beaucoup plus de facilité.

Plus en détail

Galerie de photos échantillons. Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900.

Galerie de photos échantillons. Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900. Galerie de photos échantillons SB-900 Ce guide présente les techniques, des exemples et les possibilités offertes par la prise de vue au flash SB-900. Fr Sélection de la zone d illumination adaptée Le

Plus en détail

Eco gestes au bureau

Eco gestes au bureau Eco gestes au bureau Un français passe environ 40 % de son temps quotidien au travail, trajets domicile travail compris Au travail réduire son impact sur l environnement, c est faire des gestes simples

Plus en détail

6 semaines de liberté Ou presque

6 semaines de liberté Ou presque 6 semaines de liberté Ou presque «Mes deux œuvres communiquent» : Pour accomplir ce travail nous avons été deux, j ai donc collaboré avec Adriana Debono. Notre œuvre se nomme «mes deux œuvres communiquent»

Plus en détail

Maison et jardins de. Claude Monet. carnet de jeux 5/8. ans. Ce carnet appartient à : ... J ai... ans Date de ma visite à Giverny : ...

Maison et jardins de. Claude Monet. carnet de jeux 5/8. ans. Ce carnet appartient à : ... J ai... ans Date de ma visite à Giverny : ... Maison et jardins de Claude Monet carnet de jeux 5/8 ans Ce carnet appartient à :.............................................................. J ai.................... ans Date de ma visite à Giverny

Plus en détail

La 3D au cinéma. Morpheus (The Matrix) «Bienvenue dans le monde réel.» 2011 Pearson Education France Concevoir des films en 3D relief Sébastien Périer

La 3D au cinéma. Morpheus (The Matrix) «Bienvenue dans le monde réel.» 2011 Pearson Education France Concevoir des films en 3D relief Sébastien Périer 3 La 3D au cinéma «Bienvenue dans le monde réel.» Morpheus (The Matrix) 44 Concevoir des films en 3D relief Maintenant que nous savons comment fonctionne notre cerveau pour recréer la 3D relief, nous allons

Plus en détail