SECTEUR DE L ENERGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECTEUR DE L ENERGIE"

Transcription

1 SECTEUR DE L ENERGIE Dans le secteur de l Énergie, les émissions de gaz à effet de serre résultent de la prospection et l exploitation des sources d énergie primaire, de la conversion des sources d énergie primaire sous forme d énergie secondaire dans les raffineries et les centrales électriques, de la transmission et la distribution des combustibles et de la consommation finale des combustibles dans les applications stationnaires et mobiles. Ce secteur couvre les émissions liées à la combustion de combustibles dans les sources fixes et mobiles ainsi qu aux émissions diffuses des filières énergétiques : - Industrie de l énergie, - Industrie manufacturière, - Transport, - Autres secteurs : agriculture/pêche/foresterie, résidentiel et tertiaire, - Sources fugitives : extraction, transport, stockage et distribution des produits solides, pétroliers et gaziers [dans cette version de l inventaire, la mine de Jerada ayant été abandonnée en 1999, les émissions résiduelles sont très faibles. Elles sont négligées dans un premier temps]. Les émissions liées à l utilisation d énergie incluent les émissions de CO 2, de CH 4, de N 2 O, d oxydes d azote (NOx), de monoxyde de carbone (CO) et de Composés Organiques Volatils Non-Méthaniques (COVNM). Elles comprennent également les émissions de dioxyde de soufre (SO 2 ). L utilisation de l énergie est, de loin, la première source d émissions de GES au Maroc. Secteur Energie (Gg ou kt) CO CH N 2 O 2 2 Gaz fluorés NA NA Total en CO 2 e NOx CO COVNM SO Tableau1: Emissions de GES du secteur de l énergie au Maroc (2010 et 2014) ANALYSE PAR TYPE DE GAZ Le secteur de l énergie a émis ,5 Gg CO 2 e en 2010 et ,6 Gg CO 2 e en 2014, soit une augmentation de 15% entre les deux années. Les émissions totales du secteur de l énergie restent dominées par le CO 2 (> 97%) suivi par le CH 4 et le N 2 O (environ 1% chacun).

2 1,4% 1,2% 97,4% CO2 CH4 N2O Figure 1 : Répartition des GES direct du secteur énergie par type de gaz (ex. 2010) Les émissions dues aux utilisations énergétiques incluent les émissions liées à la combustion et les émissions dites fugitives. La combustion est la principale source d émissions avec ,7 Gg CO 2 e en 2010 et ,6 Gg CO 2 e en 2014, soit 99,6% des émissions totales pour les deux années. 0,4% 99,6% Emissions dues à la combustion Emissions fugitives Figure 2 : Répartition des GES direct du secteur énergie par catégorie d émission (2010 et 2014) ANALYSE PAR SOURCE D EMISSION En tenant compte de toutes les sources émettrices du secteur de l énergie, y compris fugitives, ce sont les industries énergétiques qui dominent très largement le bilan des émissions avec 35 à 38% des émissions exprimées en CO 2 e. Le secteur du transport routier vient en deuxième position, mais loin derrière avec environ 29%. La combustion dans l industrie représente de 13 à 15% Avec 20,8% des émissions du secteur de l énergie, suivi par le secteur résidentiel (11%), agriculture/sylviculture/pêche avec près de 5%. L ensemble des secteurs restant représente environ 5% des émissions totales liées à l énergie.

3 11,0% 2,8% 1,2% 0,8% 0,4% 4,7% 35,3% 1.A.1.a - Production d'électricité et de chaleur 1.A.3.b - Transport routier 1.A.2 - Industrie manufacturière et de construction 1.A.4.b - Résidentiel 1.A.4.c - Agriculture /Sylviculture / Pêche 14,9% 29,0% 1.A.1.b - Raffinage de pétrole 1.A.4.a - Commercial / Institutionnel Autres secteurs (autres transports, prod. de combustibles solides et d'autres comb.) 1.B.2 - Pétrole et gaz naturel Figure 3 : Répartition des GES direct imputables à l énergie par secteur émetteur (2010) 2,3% 1,1% 0,7% 0,4% 4,8% 11,4% 13,1% 38,1% 1.A.1.a - Production d'électricité et de chaleur 1.A.3.b - Transport routier 1.A.2 - Industrie manufacturière et de construction 1.A.4.b - Résidentiel 1.A.4.c - Agriculture /Sylviculture / Pêche 1.A.1.b - Raffinage de pétrole 1.A.4.a - Commercial / Institutionnel 28,2% Autres secteurs (autres transports, prod. de combustibles solides et d'autres comb.) 1.B.2 - Pétrole et gaz naturel Figure 4 : Répartition des GES direct imputables à l énergie par secteur émetteur (2014) Les émissions par secteur (en Gg CO 2 e), pour les années 2010 et 2014 sont représentées sur la figure ci-dessous : , , ,0 1.B - Emissions fugitives liées aux combustibles 1.A.4 - Autres secteurs ,0 1.A.3 - Transport , , A.2 - Industrie manufacturière et de construction 1.A.1 - Industries de l'énergie Figure 5 : Emissions de GES direct imputables à l énergie par secteur (2010 et 2014)

4 APPROCHE DE REFERENCE VS. APPROCHE SECTORIELLE L approche de référence (AR) et l approche sectorielle (AS) donnent souvent des résultats différents du fait de l utilisation top-down des données d activité pour l approche de référence, sans prise en compte d informations détaillées sur l'utilisation des combustibles individuels dans chaque secteur. Les bonnes pratiques du GIEC recommandent de comparer les estimations d émissions de CO 2 imputables à la combustion de combustibles obtenues à l aide de l approche sectorielle (bottom-up) avec celles obtenues à partir de l approche de référence. Les différences supérieures ou égales à 5 % doivent être expliquées. Pour cette analyse comparative, les émissions imputables aux combustibles utilisés à des fins autres que la combustion, et prises en compte dans d autres sections de l inventaire de GES, devront être soustraites de l approche de référence (ex. usages non énergétique de gaz naturel en chimie). Cette étape fait partie intégrante du système qualité (assurance qualité) mis en place dans le cadre de l inventaire national Approche sectorielle (Gg CO 2 ) , ,6 Approche de référence (Gg CO 2 ) , ,3 Différence (%) 3,5 3,1 Tableau 2 : Emissions de CO 2 dues à la combustion d énergie au Maroc (2010 et 2014) selon les deux approches de calcul des émissions (descendante et ascendante) Les différences obtenues indiquent que les deux approches sont cohérentes. EMISSIONS RAPPORTEES POUR MEMOIRE Les émissions de GES des soutes internationales ainsi que les émissions de CO 2 liées à la combustion de la biomasse sont comptabilisées séparément, pour mémoire. Pour le transport maritime, faute d information, l ensemble des ventes de gasoil et fioul lourd est considéré pour les soutes internationales. Les soutes domestiques sont considérées comme négligeables en première approche. Pour le transport aérien, la répartition nationale est basée sur la répartition des consommations transmises par la RAM soit environ 95% pour les soutes internationales. Les émissions liées à la consommation de biomasse sont calculées directement à partir du bilan de l énergie. Emissions en 2010 (Gg) CO 2 CH 4 N 2 O NOx CO NMVOCs SO 2 Soutes internationales 2 120,0 0,1 0,1 16,4 2,1 0,4 3,3 1.A.3.a.i Aviation internationale 1 689,1 0,0 0,0 5,5 1,1 0,1 0,5 1.A.3.d.i Maritime internationale 430,9 0,0 0,0 10,9 1,0 0,4 2,8 Pour information CO 2 biomasse 6 789,5 Tableau 3 : Emissions de GES rapportées pour mémoire (2010)

5 Emissions en 2014 (Gg) CO 2 CH 4 N 2 O NOx CO NMVOCs SO 2 Soutes internationales 2 336,7 0,1 0,1 17,1 2,2 0,4 3,4 1.A.3.a.i Aviation internationale 1 905,8 0,0 0,0 6,2 1,2 0,1 0,6 1.A.3.d.i Maritime internationale 430,9 0,0 0,0 10,9 1,0 0,4 2,8 Pour information CO 2 biomasse 6 105,7 Tableau 4 : Emissions de GES rapportées pour mémoire (2014) DIFFERENCES AVEC L INVENTAIRE PRECEDENT Les méthodes mises en œuvre sont cohérentes avec les lignes directrices du GIEC 2006 : les approches mises en œuvre sont des méthodes de niveau 1 basées pour l essentiel sur les bilans énergétiques nationaux établis par la DOCC et des facteurs d émission (FE) par défaut du GIEC. Les lignes directrices du GIEC 2006 ont notamment permis de préciser les méthodes à mettre en œuvre afin d estimer les émissions fugitives. Pour la combustion, les résultats sont très proches de ce qui serait obtenu avec la mise en œuvre des lignes directrices du GIEC1996 comme c était le cas pour les inventaires présentés dans la troisième communication nationale (TCN) marocaine et le 1 er rapport biennal (1 er BUR). Les éventuels écarts observés peuvent également s expliquer par les mises à jour des statistiques énergétiques utilisées. AMELIORATIONS PREVUES Plusieurs améliorations sont prévues avec notamment : Production d électricité (CRF 1A1a) La production centralisée d électricité concerne un nombre restreint de sites qui sont tous identifiés précisément. Il est donc possible d améliorer la justesse des estimations en associant les consommations des différents combustibles à des types spécifiques de centrales (i.e. chaudières, turbines, moteurs). Les améliorations possibles portent sur : La distinction des consommations et émissions entre la production centralisée et décentralisée d électricité. La mise en œuvre d une approche site par site plutôt que top-down permettrait d affiner les FE N 2 O et CH 4 par type d installation de combustion (chaudière, turbine, cycle combiné) : méthode de niveau 2 du GIEC La connaissance de la teneur en Soufre des combustibles consommés permettrait de mettre en œuvre un FE national pour calculer les émissions de SO 2 de ce secteur. Le rapprochement avec le bureau de la qualité de l air afin de comparer voire affiner les émissions des GES indirect. Raffinage (CRF 1A1b) Une approche en lien avec le site, lors de son redémarrage, permettra d affiner les FE N 2 O et CH 4 voir CO 2 notamment en connaissant les caractéristiques du gaz de raffinerie autoconsommé.

6 Autres combustibles (CRF 1A1c) Le FE de CH 4 notamment pourrait être amélioré en fonction des pratiques observées de production de charbon de bois. Se rapprocher des producteurs de gaz naturel et de pétrole afin de distinguer les consommations d énergie sur les champs, dans le bilan de l énergie, ainsi que dans l inventaire. Pour le moment, ces émissions ne sont pas calculées spécifiquement, faute de donnée (les consommations du secteur minier sont comptabilisées au niveau de la branche industrie du bilan énergétique national pour le moment). Combustion dans l industrie manufacturière (CRF 1A2) Il est possible d obtenir des consommations sectorielles via les fédérations. Ces données permettraient dans un premier temps de répartir les déchets industriels selon leur origine, biomasse et fossile. Cette distinction est indispensable, les émissions de CO 2 étant rapportées séparément. Cette approche permet également de prendre en compte les actions de réduction des émissions mises en œuvre par les industriels. La répartition des consommations entre installations fixes et mobiles permettrait d affiner les FE pour les GES non-co 2. Se rapprocher du bureau de la qualité de l air pour voir si ces valeurs sont cohérentes avec les données relevées. Transports (CRF 1A3) La répartition des ventes soutes domestiques vs. soutes internationales pourra être affinée dans le futur. Ces répartitions sont également à prendre en compte dans le bilan énergétique national afin que les deux exercices soient cohérents. Les consommations des stations de compression pourront également être ajoutées au bilan énergétique national. A terme, les émissions du transport routier pourront être calculées à partir d un modèle du type COPERT prenant en compte les émissions spécifiques au trafic marocain (âge du parc roulant, nombre de km parcourus par type de véhicules, normes des véhicules, etc.). Autres secteurs - combustion (CRF 1A4) L affinement du secteur agriculture se fera avec la mise à jour du bilan basée sur l enquête correspondante qui devrait faire la distinction entre engins mobiles et fixes notamment. Emission fugitives (CRF 1B) Les périmètres des filières à l origine d émissions diffuses sont complexes à définir précisément, tout en évitant les omissions ou double-comptes. Ainsi, il est recommandé de se rapprocher des acteurs de ces filières afin de préciser avec eux les différentes étapes de production, les sources d émissions et les taux d émissions à chaque étape du processus.

7

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Version du

Plus en détail

Année de référence 2005 - Edition 2011

Année de référence 2005 - Edition 2011 Etat des lieux Climat-Air-Energie de la Haute-Normandie Inventaire énergétique et des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques secteur tertiaire Année de référence 2005 - Edition

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée PRÉSENTATION POWERPOINT Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée Mamadou Lamarana DIALLO et Zoumana BAMBA, Centre de Recherche Scientifique

Plus en détail

N 2. Missions : Mars 2013

N 2. Missions : Mars 2013 N 2 La problématique air-énergie énergie-climat liée au transport routier en Aquitaine Mars 2013 Les résultats présentés dans ce document sont le fruit d une collaboration entre le CETE Sud-Ouest, la DREAL

Plus en détail

Consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre de la base ENERGIF : sources et méthodologie de calculs

Consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre de la base ENERGIF : sources et méthodologie de calculs Consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre de la base ENERGIF : sources et méthodologie de calculs Date de mise à jour : 24/11/2015 1 Généralités de précautions d usage L inventaire

Plus en détail

Atelier Bruxelles. Mise en œuvre d un système d inventaire des émissions de GES pérenne : Collecte des données et mise en œuvre des méthodes

Atelier Bruxelles. Mise en œuvre d un système d inventaire des émissions de GES pérenne : Collecte des données et mise en œuvre des méthodes Cluster Francophone partie prenante du Partenariat International sur l Atténuation et le MRV Atelier Bruxelles Jeudi 30 octobre 2014 Mise en œuvre d un système d inventaire des émissions de GES pérenne

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie CREA Alsace du 16 avril 2014 Association pour la Surveillance et l étude

Plus en détail

IMA GIE Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Partie réglementaire

IMA GIE Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Partie réglementaire IMA GIE Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Partie réglementaire Année de référence : 2011 2 Sommaire 1 CONTEXTE... 3 2 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE... 3 3 BILAN DES EMISSIONS DE GAZ

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail

Décomposition par aéroport

Décomposition par aéroport Direction du Transport aérien Sous-direction des études, des statistiques et de la prospective Les émissions gazeuses liées au trafic aérien en France en 212 Chiffres-clés Décomposition par aéroport Ministère

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

Diagnostic Energie-Climat

Diagnostic Energie-Climat Diagnostic Energie-Climat Syndicat d Agglomération Nouvelle de Sénart Cabinet EXPLICIT 1 Les émissions de l'agglomération de Sénart s'élèvent à 478 000 tonnes équivalent CO2 Emissions de gaz à effet de

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Bilan Carbone Informatique CDC

Bilan Carbone Informatique CDC Bilan Carbone Informatique CDC Abdelfattah Bekkali Département Logistique Générale - Développement Durable Sommaire : I. BILAN CARBONE LES OBJECTIFS... 3 Pourquoi un bilan carbone à Informatique CDC...

Plus en détail

Inventaire régional des émissions en Ile-de-France Année de référence 2012 - éléments synthétiques Edition décembre 2014

Inventaire régional des émissions en Ile-de-France Année de référence 2012 - éléments synthétiques Edition décembre 2014 Inventaire régional des émissions en Ile-de-France Année de référence 212 - éléments synthétiques Edition décembre 214 AIRPARIF met en garde contre les mauvaises interprétations qui pourraient être faites

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Les émissions atmosphériques de la combustion de biomasse

Les émissions atmosphériques de la combustion de biomasse Départements Bioressources et Surveillance de la Qualité de l Air Direction des Energies Renouvelables, des Réseaux et des Marchés Energétiques 19.7.27 Direction de l Air, du Bruit et de l Efficacité Energétique

Plus en détail

Energies, motorisations et effet de serre

Energies, motorisations et effet de serre Energies, motorisations et effet de serre Historique de l' Effet de Serre Les gaz concernés (Gaz à Effet de Serre) Effets des émissions de GES sur le climat Pouvoir de réchauffement des gaz Emissions de

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Année de référence 2005 - Edition 2011

Année de référence 2005 - Edition 2011 Etat des lieux Climat-Air-Energie de la Haute-Normandie Inventaire énergétique et des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques secteur résidentiel Année de référence 2005 - Edition

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005.

BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005. BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE À PARIS POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005 Juillet 2013 BILAN DES EMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHERIQUES ET DE GAZ A EFFET

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre Bois énergie : évaluation environnementale 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre A la différence des combustibles fossiles (gaz, fioul, charbon, tourbe), le

Plus en détail

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques Secrétariat d État auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l'eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement الدولة آتابة لدى وزارة الطاقة والمعادن والبيي ة المكلفة بالماء والبيي

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE EN ÎLE-DE-FRANCE POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005

BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE EN ÎLE-DE-FRANCE POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005 BILAN DES ÉMISSIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES ET DE GAZ À EFFET DE SERRE EN ÎLE-DE-FRANCE POUR L ANNÉE 2010 ET HISTORIQUE 2000/2005 Méthodologies et résultats Mai 2013 AIRPARIF Surveillance de la Qualité

Plus en détail

DIRECTIVES SUR L ÉTABLISSEMENT DES RAPPORTS ET TABLEAUX

DIRECTIVES SUR L ÉTABLISSEMENT DES RAPPORTS ET TABLEAUX Chapitre 8 : Directives sur l établissement des rapports et tableaux CHAPITRE 8 DIRECTIVES SUR L ÉTABLISSEMENT DES RAPPORTS ET TABLEAUX Lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires nationaux de

Plus en détail

Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique

Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique En surveillant et étudiant les principaux indicateurs de pollution industrielle,

Plus en détail

Bilan des Emissions des Gaz à Effet de Serre Réglementaire de l Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs

Bilan des Emissions des Gaz à Effet de Serre Réglementaire de l Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs Bilan des des Gaz à Effet de Serre Réglementaire de l Agence Nationale pour la Garantie des Droits des Mineurs Votre interlocuteur : Clément BANSARD 03 21 71 53 14 c.bansard@enviro-conseil.fr N Rapport

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics I/ Pollutions atmosphériques 1) La qualité de l'air : «toxicité de l'air» 2) L'ozone stratosphérique : «trou d'ozone» 3) Effets radiatifs et changement climatique : «Gaz à effet

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DONNÉES DE CADRAGE. La pollution azotée dans l agglomération lyonnaise

ENVIRONNEMENT DONNÉES DE CADRAGE. La pollution azotée dans l agglomération lyonnaise La pollution azotée dans l agglomération lyonnaise Évolution de la pollution moyenne (P50) en dioxyde d azote, pour trois types de regroupements de capteurs (proximité industrielle, proximité automobile

Plus en détail

PROGRAMME II CONTRIBUTION DE LA REGION RHÔNE-ALPES A LA REDUCTION DE L EMPREINTE CARBONE DES ACTEURS DU TERRITOIRE

PROGRAMME II CONTRIBUTION DE LA REGION RHÔNE-ALPES A LA REDUCTION DE L EMPREINTE CARBONE DES ACTEURS DU TERRITOIRE 2013-2017 PROGRAMME II CONTRIBUTION DE LA REGION RHÔNE-ALPES A LA REDUCTION DE L EMPREINTE CARBONE DES ACTEURS DU TERRITOIRE Mars 2013 Document 4/6 INTRODUCTION SOMMAIRE 1 BILANS DES EMISSIONS DE GAZ A

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

CENTRALES THERMIQUES A FLAMME

CENTRALES THERMIQUES A FLAMME CENTRALES THERMIQUES A FLAMME FONCTIONNEMENT Les centrales thermiques à flamme transforment en électricité une énergie mécanique obtenue à partir d une énergie thermique. L énergie thermique provient de

Plus en détail

Inventaire des émissions de GES région Poitou-Charentes 2008. Comité de pilotage OREGES 29 nov 2011

Inventaire des émissions de GES région Poitou-Charentes 2008. Comité de pilotage OREGES 29 nov 2011 Inventaire des émissions de GES région Poitou-Charentes 2008 Comité de pilotage OREGES 29 nov 2011 Approche territoire régional (CITEPA) EMISSIONS DIRECTES Synthèse des émissions du territoire régional

Plus en détail

Les chiffres clés. de l énergie et des gaz à effet de serre. en Midi-Pyrénées. www.oremip.fr. édition 2008

Les chiffres clés. de l énergie et des gaz à effet de serre. en Midi-Pyrénées. www.oremip.fr. édition 2008 ( Les chiffres clés de l énergie et des gaz à effet de serre données 26 édition 28 en Midi-Pyrénées ( Observatoire Régional de l'energie de Midi-Pyrénées Observatoire Régional de l Energie de Midi-Pyrénées

Plus en détail

RECUEIL DE STATISTIQUES ENERGETIQUES DE LA REGION WALLONNE 1990-2004

RECUEIL DE STATISTIQUES ENERGETIQUES DE LA REGION WALLONNE 1990-2004 RECUEIL DE STATISTIQUES ENERGETIQUES DE LA REGION WALLONNE 1990-2004 Octobre 2006 Visa 05/48090/NOLL/DONT pour le compte du Ministère de la Région Wallonne DGTRE 1990-2004 Octobre 2006 pour le compte

Plus en détail

INTRODUCTION. Recommendations du GIEC en matière de bonnes pratiques et de gestion des incertitudes pour les inventaires nationaux 1.

INTRODUCTION. Recommendations du GIEC en matière de bonnes pratiques et de gestion des incertitudes pour les inventaires nationaux 1. 1 INTRODUCTION Recommendations du GIEC en matière de bonnes pratiques et de gestion des incertitudes pour les inventaires nationaux 1.1 Table des matières 1 INTRODUCTION 1.1 DEVELOPPEMENT DU PROGRAMME...

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Emissions Fugitives

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Emissions Fugitives Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Emissions Fugitives Version du 2 avril 2012 Auditoire Cible et Objectifs des Matériels de Formation Ces

Plus en détail

Inventaire des gaz à effet de. d atténuation. Lea Kai SNC Project Assistant UNDP-MoE

Inventaire des gaz à effet de. d atténuation. Lea Kai SNC Project Assistant UNDP-MoE Inventaire des gaz à effet de serres au Liban et les mesures d atténuation Lea Kai SNC Project Assistant UNDP-MoE AUF -18 April, 2011 Contexte du Projet CCNUCC Loi 359 Kyoto Loi 738 Le Liban a ratifie

Plus en détail

entreprises de la zone industriel Jemmel-Zeramdine, soient BAMI, PROSAMI, BLC, Céramique du centre, Briqueterie Jemmel et la Céramique.

entreprises de la zone industriel Jemmel-Zeramdine, soient BAMI, PROSAMI, BLC, Céramique du centre, Briqueterie Jemmel et la Céramique. Projet de substitution de produits pétroliers par le gaz naturel dans la zone industrielle de Jemmel-Zeramdine [Nom de l'institution/opérateur soumettant le projet]: STEG mandatée par six (6) entreprises

Plus en détail

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE

Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE Chapitre 11: L ATMOSPHÈRE 1) a) Qu est-ce que l atmosphère? L atmosphère c est l enveloppe gazeuse qui entoure la Terre. b) Quelles sont les 4 couches de l atmosphère? 1 ) La troposphère qui se situe de

Plus en détail

Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique. Pièce J : Annexes de l étude d impact

Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique. Pièce J : Annexes de l étude d impact Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique Pièce J : Annexes de l étude d impact Annexe 1 : Analyse Faune - Flore Annexe 2 : Etude Air et Santé Annexe 3 : Campagne et mesures acoustiques

Plus en détail

RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3

RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3 UNE NÉCESSITÉ D AGIR : UN CADRE POUR GUIDER L ACTION RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3 Le respect de l environnement est devenu une valeur fondamentale de notre société. Dans tous les secteurs d activité,

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE «scope 1 et 2» ANNEE 2011 1. CONTEXTE Ce bilan des émissions de gaz à effet de serre fournit

Plus en détail

Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air»

Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air» SVT Physique Technologie Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air» Collège Niveau indicatif : 4 ème ou 3 ème La qualité de l air Mise en situation réelle

Plus en détail

Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier

Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier 23/05/2013 Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier L université Joseph Fourier s est engagée dans la réalisation de son propre Bilan des Emissions de Gaz à Effet

Plus en détail

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Résumé : Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Secteur des procédés industriels Version 2, avril 2012 Public cible et objectif des supports de formation Ces supports de formation

Plus en détail

Reporting Environnemental 2010 Chiffres clés

Reporting Environnemental 2010 Chiffres clés Reporting Environnemental Chiffres clés 11/03/2011 Direction Technique Métier Corporate, Veolia Transport 1 / 7 Rappel : périmètre couvert par le reporting environnemental Le périmètre du reporting environnemental

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre CCNUCC Logiciel d Inventaire de GES pour les Parties NAI Secteur des Déchets Aspects pratiques et Exercices Version 2, avril

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

Document de restitution du bilan d émissions de GES

Document de restitution du bilan d émissions de GES du bilan d émissions de GES Selon le format défini en Annexe 3 de la Méthode pour la réalisation des bilans d émissions de Gaz à effet de serre version 2 du Ministère de l Ecologie du Développement Durable,

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Emissions de GES par le trafic routier

Emissions de GES par le trafic routier Emissions de GES par le trafic routier Point sur les outils de calculs des émissions Vincent DEMEULES, CETE Normandie-Centre Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

l Atelier sous régional : «pour une meilleure qualité de l air en Afrique du Nord» Tunis du 23 au 25 Novembre 2009

l Atelier sous régional : «pour une meilleure qualité de l air en Afrique du Nord» Tunis du 23 au 25 Novembre 2009 l Atelier sous régional : «pour une meilleure qualité de l air en Afrique du Nord» Tunis du 23 au 25 Novembre 2009 Les émissions, Politiques et les acquis : le cas Mauritanie Présenté par Cheikh Tourad

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique POWEO TOUL PRODUCTION Partie 1 Demande d autorisation d exploiter Résumé non technique DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE NOUVELLE INSTALLATION DE PRODUCTION D ELECTRICITE 48-AO0102-APS/G.06/0001

Plus en détail

Monsieur le Préfet de la Région Ile de France. Paris, le 17 décembre 2012 CNES/IGQ 2012.22428

Monsieur le Préfet de la Région Ile de France. Paris, le 17 décembre 2012 CNES/IGQ 2012.22428 Monsieur le Préfet de la Région Ile de France Paris, le 17 décembre 2012 CNES/IGQ 2012.22428 Objet : Communication du bilan d émissions de gaz à effet de serre et de la synthèse des actions de réductions

Plus en détail

Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75)

Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75) Opération : PNE Réhabilitation des entrepôts Macdonald Activités / Pépinière d entreprises PARIS (75) Phase PRO-DCE : Mise à jour du calcul phase APD des émissions de CO 2 SO 2 déchets BET HQE : SEQUOIA

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi

BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi BILAN GES 2012 Centre Hospitalier Louis Giorgi Réalisé le 25 Mars 2013 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 1.1 SYNTHESE DU BILAN GES DU CENTRE HOSPITALIER 3 1.2 ORGANISATION DU DOCUMENT 3 1.3 GLOSSAIRE 3 2 CONTEXTE

Plus en détail

Etude d opportunité de la mise en place d une ZAPA sur la Communauté Urbaine de Bordeaux. Calcul des émissions et simulations de la qualité de l air

Etude d opportunité de la mise en place d une ZAPA sur la Communauté Urbaine de Bordeaux. Calcul des émissions et simulations de la qualité de l air Rapport n ET/MO/13/01 Etude d opportunité de la mise en place d une ZAPA sur la Communauté Urbaine de Bordeaux Calcul des émissions et simulations de la qualité de l air Etude d opportunité de la mise

Plus en détail

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE Septembre 2007 Etude réalisée par : AIRPARIF Surveillance

Plus en détail

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire PETR Midi-Quercy Synthèse Consommation d énergie finale Unité Résidentiel/tertiaire Industrie Transport routier Agriculture Total Territoire Ktep 36 4 40 nr 80 Territoire GWh 420 44 468 nr 933 Part de

Plus en détail

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE Bernard LAPONCHE 18 mai 2011 www.global-chance.org LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE UNE COMPARAISON

Plus en détail

Les enjeux atmosphériques État des lieux France-Région ÎLE-DE-FRANCE. pour l élaboration des schémas régionaux climat, air, énergie (SRCAE)

Les enjeux atmosphériques État des lieux France-Région ÎLE-DE-FRANCE. pour l élaboration des schémas régionaux climat, air, énergie (SRCAE) Juillet 211 Les enjeux atmosphériques État des lieux France-Région pour l élaboration des schémas régionaux climat, air, énergie (SRCAE) ÎLE-DE-FRANCE Airparif Ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

Étude d'impact : Air - Évaluation des risques sanitaires Projet

Étude d'impact : Air - Évaluation des risques sanitaires Projet Dossier réalisé par KIETUDES 139 Rue des Arts 59100 ROUBAIX tél : 03.20.70.08.39 fax : 03.20.28.48.69 Étude d'impact : Air Évaluation des risques sanitaires Projet ZAC de l Ange Gardien QUESNOY SUR DEULE

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Collecte des données et mise en œuvre des méthodes

Collecte des données et mise en œuvre des méthodes Cluster Francophone partie prenante du Partenariat International sur l Atténuation et le MRV Collecte des données et mise en œuvre des méthodes Retour d expérience de l Allemagne Oscar Zarzo, GIZ projet

Plus en détail

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES Laurie Delahaye / Mélissa Cadenas 3 C RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES La pollution de l'air a un impact négatif sur la santé, les végétaux, les écosystèmes et les bâtiments : les effets

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

JOURNAL LA MONTAGNE 45, RUE DU CLOS-FOUR 63056 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2. A l'attention de M.LONJON CODE PRESTATION : D2000. Rapport n : 6565461

JOURNAL LA MONTAGNE 45, RUE DU CLOS-FOUR 63056 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2. A l'attention de M.LONJON CODE PRESTATION : D2000. Rapport n : 6565461 45, RUE DU CLOS-FOUR 63056 CLERMONT-FERRAND CEDEX 2 A l'attention de M.LONJON CODE PRESTATION : D2000 Rapport n : 6565461 Lieu Intervention : CLERMONT-FERRAND Date d'intervention : OCTOBRE 2012 APAVE SUDEUROPE

Plus en détail

TROISIEME COMMUNICATION NATIONALE

TROISIEME COMMUNICATION NATIONALE TROISIEME COMMUNICATION NATIONALE DE LA PRINCIPAUTE DE MONACO CONVENTION CADRE DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Novembre 2001 INTRODUCTION La Principauté de Monaco a adhéré à la Convention-cadre

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Paris, le 30 septembre 2009 COMMUNIQUÉ Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Au 1 er octobre 2009, la norme Euro V entre en vigueur pour tous les véhicules utilitaires lourds

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010 1 Clean Tuesday 03-2010 Un jeune homme israélien de 16 ans, découvre, presque par hasard, les effets de différents alliages sur l air utilisée dans les moteurs à combustion. Deux années de recherche et

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INTRODUCTION DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Note au sous groupe gouvernance du groupe d experts. * L URANIUM DANS LE BILAN ENERGETIQUE FRANÇAIS Bernard LAPONCHE 3 avril 2013 * Dans les échanges

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier

Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier Version 5 Décembre 2004 SOMMAIRE 1. - OBJET DU GUIDE METHODOLOGIQUE...1 2.

Plus en détail

Développement Durable et ventes de gaz naturel

Développement Durable et ventes de gaz naturel Développement Durable et ventes de gaz naturel Hervé CASTERMAN 24 juin 1958 Maison de la Chimie ( 75e Congrès du Gaz) -2- Prévision de l évolution des consommations primaires en France -3- Le contexte

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1)

LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) Incorporées aux produits (2) LA SOCIÉTÉ CANADIAN TIRE VIABILITÉ DE L ENTREPRISE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE DE L ENTREPRISE ET DE LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT 2007 (1) TABLEAU 1 TOTAUX Émissions de gaz à effet

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique Une énergie en évolution Fiche technique Edition mars 2011 sommaire Un fioul domestique p.2-3 plus respectueux de l environnement L élaboration p.4 La combustion p.5 Les caractéristiques p.6 La qualité

Plus en détail

Fiche-guide de TD sur le calcul des émissions de CO2 dans les cycles à combustion

Fiche-guide de TD sur le calcul des émissions de CO2 dans les cycles à combustion Fiche-guide de TD sur le calcul des émissions de CO2 dans les cycles à combustion 1) Objectifs du TD L'objectif de cette fiche-guide est d'expliquer comment calculer les émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

1 Description de la personne morale concernée

1 Description de la personne morale concernée BILAN D EMISSIONS DE GES ARTICLE 75 GDF SUEZ ÉNERGIE SERVICES 1 1 Description de la personne morale concernée Raison sociale : GDF SUEZ Energie Services S.A. Code NAF : 3530 Z Code SIREN : 552 046 955

Plus en détail

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic A la demande du Conseil Général de la Seine-et-Marne, AIRPARIF a établi un bilan de la qualité de l air

Plus en détail

Visions ADEME 2030-2050

Visions ADEME 2030-2050 Visions ADEME 2030-2050 Méthodologie générale 2 approches différentes: 2030 : exploratoire - volontariste 2050: normatif - facteur 4 Tous secteurs (énergie mais aussi agriculture) Transversalité Cohérence

Plus en détail

LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET LES TRANSPORTS FRANCILIENS

LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET LES TRANSPORTS FRANCILIENS 5.04.011 LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET LES TRANSPORTS FRANCILIENS Institut d Aménagement et d Urbanisme de la Région Ile-de-France 15 rue Falguière 75740 Paris cedex 15 tél. : 01.53.85.77.40 Télécopie

Plus en détail

LA FILIERE BOIS-ENERGIE ET LE CHAUFFAGE AU BOIS

LA FILIERE BOIS-ENERGIE ET LE CHAUFFAGE AU BOIS LA FILIERE BOIS-ENERGIE ET LE CHAUFFAGE AU BOIS pour les particuliers Dossier de presse Février 2009 Relations presse ADEME - TBWA\Corporate Daiana Hirte 01 49 09 27 47 daiana.hirte@tbwa-corporate.com

Plus en détail

RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA

RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA Avec la collaboration de RLC Lyon Par la méthode Bilan Carbone Année de référence : 1/1/211 31/12/211 Année de reporting : 1/1/211 31/12/211 Claude

Plus en détail

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES»

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES» MINISTERE DE L ENERGIE AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION ET LA RATIONALISATION DE L UTILISATION DE L ENERGIE Séminaire sur l'efficacité énergétique dans le transport «Promotion des Carburants Propres»

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE Décembre 2012 Bilan GES BRENNTAG SA Page 1 sur 14 BRENNTAG BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE ANNEE 2011 Décembre 2012 Bilan GES BRENNTAG SA Page 2 sur 14 TABLE DES MATIERES Table des matières...

Plus en détail

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) HABITAT TOULOUSE ANNEE 2012 Le 25/2/2014 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : HABITAT TOULOUSE

Plus en détail

PREMIER RAPPORT BIENNAL DE LA TUNISIE

PREMIER RAPPORT BIENNAL DE LA TUNISIE République Tunisienne Ministère de l'equipement, de l'aménagement du Territoire et du Développement Durable Secrétariat d Etat au Développement Durable CONVENTION CADRE DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS

Plus en détail