Guide de la qualité pour. les PME-PMI. Les Guides CGEM. Guides d information

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de la qualité pour. les PME-PMI. Les Guides CGEM. Guides d information"

Transcription

1 Guide de la qualité pour les PME-PMI Les Guides CGEM Guides d information Décembre 2009

2 Edito L entreprise marocaine évolue dans un environnement qui se caractérise par une offre concurrentielle de plus en plus f orte, une exigence de compétitivité de plus en plus aigue et des att entes des clients de plus en plus él evées. Pour devenir compétitive sur son mar ché et le rester, l entreprise marocaine est appelée à as seoir son image de marque et à renforcer la notoriété de ses produits et de ses services. Flexibilité, rapidité et adapt abilité, tels sont l es impératifs auxquels doit répondre l entreprise, en toute circonstance. Dans un marché en mutation constante, la normalisation est l'un des outils les mieux adaptés pour l'harmonisation des pratiques et l'instauration d'une dynamique d'amélioration continue couvrant la qualité des prestations de l ensemble des activités de toute organisation. Les normes deviennent de plus en plus indispensabl es et continuent de s'imposer en t ant qu'outil d'ac compagnement incontournable du développement, aussi bien dans des domaines clas siques que dans des secteurs émergents. En effet, quel que soit l e contexte économique, les critères de management par la qualité constituent une valeur ajoutée capitale. Il importe dès lors, pour toute entité économique de se positionner, rapidement, sur ces critères pour être au rendez-vous de la compétitivité. C est dans cet esprit que la CGEM espère, à travers ce guide, apporter aux entreprises, notamment les PME/PMI, une idée pr écise sur l importance de la mise en place d une démarche qualité, ses objectifs et ses retombées, afin de pérenniser le savoir et accroître la rentabilité. HASSAN JIOUAD Commission Label Pôle Qualité 2 Guide de la qualité pour les PME-PMI

3 Sommaire Introduction... 4 Qu est-ce que la qualité?... 6 Pourquoi la qualité? Cadre juridique de la normalisation et des normes Comment mettre en œuvre une démarche qualité? Processus de certification Coût et rentabilité Annexes Commission Label - Pôle Qualité 3

4 Introduction 4 Guide de la qualité pour les PME-PMI

5 Beaucoup de chefs de PME/TPE cr aignent de mettr e en plac e un sys tème qualité ou l abordent de f açon plus ou moins forcée, par cr ainte d un e xcès de formalisme et de c oûts élevés. Pour d autres, déjà c ertifiés, la qualité n es t pas prise en compte dans leur quotidien. Pourtant, tout le monde admet aujourd hui l importance de la qualité pour l entreprise. Elle est un enjeu majeur du management, car tout démontre qu elle constitue l un des meill eurs moyens pour à la f ois satisfaire, fidéliser et gagner des clients, r éduire les coûts de revient, consolider et améliorer le fonctionnement interne ainsi que l es conditions de travail dans l entreprise. Construire une démar che qualité n es t pas évident car, au-delà de la prise de conscience, la mise en œuvr e effective, est parfois compliquée. En effet, il faut à la fois motiver le personnel, améliorer les produits et l es services offerts aux clients. Chaque entreprise est en outr e un c as particulier, compte tenu de la nature de ses produits/services, des pr éoccupations de ses clients, du dynamisme de ses concurrents, de son his torique, de son ambiance sociale Considérée sous cet aspect, la démarche qualité a pour but d'aider l es organismes à fonctionner mieux, au servic e des clients, du per sonnel, de la r entabilité et du développement durable. Elle est destinée à aider l es "opérationnels" à mieux travailler et améliorer leur efficacité. Commission Label - Pôle Qualité 5

6 Qu est-ce que la qualité? 6 Guide de la qualité pour les PME-PMI

7 L ouverture à la mondialisation et l es nombreux chantiers engagés par l e Maroc durant la dernière décennie, ouvrent autant d opportunités pour la Qualité. Les entr eprises marocaines sont confrontées à une c ompétition d une intensité nouvelle. Une gr ande agressivité commerciale devra être déployée et des eff orts devront être consentis pour la maîtrise des c oûts de production et le suivi de l évolution technologique afin d é viter les gaspillages éventuels et des r entabilités parfois insuffisantes. Face à l eurs homologues étrangères, dont l objectif est la c onquête des marchés, les entreprises marocaines sont contraintes de se mettr e à niv eau en matière de qualité. Cell e-ci constitue la condition de réussite de toute entreprise intervenant dans un environnement très concurrentiel. Selon l Organisation Internationale de Normalisation (ISO), la qualité es t définie comme «l aptitude d un ensembl e de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences». Ainsi, la qualité se décline sous deux formes : La qualité externe correspond à la satisfaction des clients. Il s'agit de f ournir un produit ou un servic e conforme aux attentes des clients afin de les fidéliser et ainsi améliorer sa part de marché. Les bénéficiaires de la qualité e xterne sont les clients d'une entr eprise et ses partenaires extérieurs. Ce type de démarche passe ainsi par une éc oute active des clients mais doit permettre la prise en c ompte des besoins implicit es des bénéficiaires. La qualité interne correspond à l'amélioration du fonctionnement interne de l'entreprise. L'objet de la qualité interne est de mettr e en oeuvr e des mo yens permettant de décrir e au mieux l'or ganisation, de r epérer et de limit er les dysfonctionnements. Les bénéficiaires de la qualité interne sont la direction et le personnel de l'entreprise. La qualité int erne passe généralement par une étape d'identification et de formalisation des pr ocessus internes réalisés grâce à une démarche participative. Commission Label - Pôle Qualité 7

8 Quelques définitions Accréditation : Reconnaissance formelle, par un or ganisme d accréditation, de la compétence des organismes d évaluation de la c onformité (laboratoires d essais, d étalonnage ou de biol ogie médicale, organismes d inspection ou de certification de produits, de systèmes de management ou de personnes). L accréditation apporte une garantie sur la qualité des pr estations fournies par ces organismes. Audit *: Processus méthodique indépendant documenté permettant d'obtenir des preuves d'audit et de l es évaluer de manière objective pour déterminer dans quelle mesure les critères d'audit sont satisfaits. Certification : Se rapporte à la délivrance d une assurance écrite (le certificat) par un or ganisme extérieur indépendant, qui audite un sys tème de management et vérifie qu il est conforme aux exigences spécifiées dans la norme. (Source : ISO) Client * : Organisme ou per sonne qui reçoit un produit. Enregistrement * : Document faisant état des r ésultats obtenus ou apport ant la preuve de la réalisation d une activité. Politique Qualité * : Orientations et intentions générales d un or ganisme relatives à la qualité t elles qu officiellement formulées par la direction. «PDCA» ou «Roue de Deming» : Le PDCA est un outil qui permet de formaliser des plans d'actions à partir d'une analyse des causes. Il est bâti suivant la logique : Se fixer des objectifs et des moyens de les atteindre Planifier Faire Réaliser les actions prévues Agir Vérifier Réagir si les objectifs ne sont pas atteints Mesurer les résultats obtenus pour savoir si on a atteint les objectifs (*) Définitions selon la norme ISO Guide de la qualité pour les PME-PMI

9 Procédure* : Manière spécifiée d effectuer une activité ou un processus. Processus* : Ensemble d activités corrélées ou int eractives qui tr ansforme des éléments d'entrée en éléments de sortie. Système de Management de la Qualité* : Système de management permettant d orienter et de c ontrôler un organisme en matière de qualité. ISO 9001 : 2008, Systèmes de management de la qualité - Exigenc es. Cette version est la quatrième édition de la norme publiée pour la pr emière fois en Ell e est devenue la référence mondiale pour apport er l assurance de l aptitude à satisf aire aux exigences qualité et renforcer la satisfaction des clients dans l es relations clients-fournisseurs. Après une intr oduction qui pr écise le domaine d'application, la r éférence normative et l es termes & définitions, les exigences de cette norme sont ventilées en 5 chapitres : - Chapitre 4 : Sys tème de management de la qualité, - Chapitre 5 : Responsabilité de la direction, - Chapitre 6 : Management des r essources, - Chapitre 7 : Réalisation du produit, - Chapitre 8 : Mesur es, analyse et amélioration. Concepts clés de l ISO Orientation client : répondre aux e xigences des clients dans l e but de l es satisfaire ; - Amélioration continue : amélioration de l organisation basée sur l évaluation (indicateurs) ; - Approche processus : identification des processus de production de biens et de services et des pr ocessus supports (QUI fait QUOI et dans QUEL ordre?) ; - Responsabilité de la dir ection : engagement de la dir ection en tant que premier acteur et garant de la démarche. Autres documents associés à l ISO 9001 : 2008 : - ISO 9000 : 2005 : Systèmes de management de la qualité - Principes essentiels et vocabulaire. - ISO 9004 : 2000 : Systèmes de management de la qualité - Lignes dir ectrices pour l amélioration des performances. (*) Définitions selon la norme ISO Commission Label - Pôle Qualité 9

10 Pourquoi la qualité? 10 Guide de la qualité pour les PME-PMI

11 Les enjeux économiques Dans le contexte actuel de mondialisation de l économie et du commerce international, la Qualité devient l impératif essentiel pour le développement de l entreprise et pour sa survie. Pour cela, les coûts de la non-qualité constituent un handicap à la compétitivité de l entreprise (erreurs, rebuts, retours après vente, perte de clientèle, ). Ces coûts de la non-qualité peuvent représenter une gr ande perte de chiffre d affaires. Grâce aux méthodes rigour euses de la qualité, ces coûts peuvent être évités si le modèle de management de la qualité est un souci constant des dirigeants des PME. Les enjeux humains La qualité es t un pr ojet susceptible de mobiliser les capacités et l es initiatives des salariés à tous les niveaux et de les impliquer dans la vie de l entreprise. La mise en plac e d un sys tème qualité va apporter des amélior ations dans l organisation des entr eprises et l es pousser à s adapter aux principes des normes ISO. Le but ét ant l obtention des pr oduits / services correspondant le mieux aux besoins / attentes / exigences du client. Les enjeux financiers Le coût de la non-qualité es t d'autant plus important qu'elle est détectée tardivement (perte de matièr e première, retouche, rebus, retard, frais de transport, frais administratifs, perte de client, dégradation de l'image de mar que...). Des études ont montré que les coûts de la non-qualité représentent en moyenne 7% du chiffr e d'affaires et jusqu'à 20% dans certains cas. Les coûts résultant de la non-qualité se décomposent en : Coûts de détection : Dépenses engagées pour vérifier la conformité des produits/services aux exigences de qualité. Coûts de pr évention : Investissements humains et matériels engagés pour vérifier, prévenir et r éduire les anomalies. Coûts des anomalies int ernes : Frais encourus lorsque le produit ne satisf ait pas aux e xigences avant d avoir quitté l entreprise. Coûts des anomalies e xternes : Frais encourus lorsque le produit ne r épond pas aux exigences de qualité après avoir quitté l entreprise. «Il n est d industrie durable que celle qui vend de la bonne qualité» Detoeuf «La non-qualité met en danger nos entreprises et nos emplois» AFAK Commission Label - Pôle Qualité 11

12 Bases juridiques, organes de normalisation, stades d'élaboration des normes. 12 Guide de la qualité pour les PME-PMI

13 ISO : définition et organisation Le nom iso provient du grec isos signifiant «égale». Quel que soit l e pays, quell e que soit la langue, la f orme abrégée du nom de l'or ganisation est par c onséquent toujours ISO. L ISO est un réseau d instituts nationaux de normalisation de 161 pays dont l e secrétariat central est situé à Genève en Suisse. C est une organisation non gouvernementale positionnée entr e le secteur public et priv é, apportant des solutions liées au monde éc onomique et des sociétés. L ISO correspond à une normalisation internationale qui a pour but de réaliser des accords entre les fournisseurs, les utilisat eurs, les responsables gouvernementaux et groupes d intérêt. La normalisation t end donc à unif ormiser des classifications et des r éférences. Elle fournit un cadre de référence entre les fournisseurs et l es consommateurs afin de f aciliter les différents échanges. On parlera alors d'un sys tème de management de la qualité qui r eprésente, avant tout, un outil de management pour améliorer l'organisation et l e fonctionnement de l'entr eprise quelle qu elle soit. Contrairement à son origine (dans l e domaine électrotechnique), ISO n'est pas réservée aux entr eprises industrielles de production, mais bien à t outes les entreprises de biens et services. Cadre juridique de la normalisation au Maroc Les textes législatifs qui r égissent le système national de normalisation sont les suivants : - Dahir n du 26 Joumada I 1390 (30 juillet 1970) r elatif à la normalisation industrielle, en vue de la recherche de la qualité et de l amélioration de la productivité. - Décret n du 6 Chaâbane 1390 (8 octobre 1970) fixant la c omposition et les attributions des or ganismes de la normalisation indus trielle, en vue de la r echerche de la qualité et de l amélioration de la productivité. - Dahir portant loi n du 10 septembre 1993 modifiant l e dahir n du Joumada I 1390 (30 juillet 1970). - Décret n du 3 Rabiâ II 1414 (20 septembre 1993) pris pour l application du dahir n du 26 Joumada I 1390 (30 juill et 1970) relatif à la normalisation indus trielle en vue de la r echerche de la qualité et de l amélioration de la productivité. Organes nationaux de la normalisation Le Conseil Supérieur Interministériel de la Qualité et de la Pr oductivité C.S.I.Q.P a pour missions : - D établir les directives relatives à l'élaboration des programmes d'études techniques des normes marocaines ; - De donner un avis sur l es projets de normes marocaines soumis à homologation. Commission Label - Pôle Qualité 13

14 Le Service de Normalisation Industrielle Marocaine (SNIMA) joue le rôle du coordinateur des activités de la normalisation. Il diffuse les normes auprès des opérateurs économiques et représente le Maroc auprès des or ganismes étrangers et internationaux. Stades d'élaboration des Normes Marocaines Les Normes Marocaines sont élaborées par les Comités Techniques de Normalisation (CTN) selon un processus qui comporte huit étapes : Stade 1 : Stade proposition ; Stade 2 : Stade inscription au programme annuel de normalisation ; Stade 3 : Stade rédaction ; Stade 4 : Stade comité ; Stade 5 : Stade enquête ; Stade 6 : Stade approbation Stade 7 : Stade signature de l'arrêté d'homologation et publication au Bulletin Officiel ; Stade 8 : Stade édition. Pour plus d informations sur les missions du SNIMA et l es différentes étapes d élaboration des normes mar ocaines, se référer au site web : 14 Guide de la qualité pour les PME-PMI

15 Comment mettre en œuvre une démarche qualité? Commission Label - Pôle Qualité 15

16 Une démarche qualité est avant tout un projet d'entreprise orienté v ers l'amélioration de la qualité interne et/ou externe. C'est une sorte de v oyage, qui mérite, à c e titre, une pr éparation minutieuse. Elle se réalise en plusieurs étapes et permet d amélior er le fonctionnement de l entreprise tout en veillant à l adhésion de l ensemble du personnel à un projet commun. Préparation et communication de la Direction S informer et pr endre connaissance de l apport de la démar che qualité, ses avantages et ses inc onvénients est la première étape à mettr e en oeuvr e par le chef d entreprise afin de connaître les tenants et aboutissants d une telle démarche. Le dirigeant doit alors communiquer les enjeux et l es objectifs de la démar che qualité à l ensemble de son personnel. Il peut choisir le moyen adéquat pour communiquer sur cette démarche. Engagement effectif de la Direction La Direction intègre dans sa stratégie la mise en place du processus qualité et les moyens de mise en œuvre. Les premiers documents à f ormaliser sont not amment : La politique de l'entreprise en matière de Qualité (charte qualité) ; Des objectifs clair ement explicités et adaptés ; Un organigramme (ou sa mise à jour), les fiches de fonction et la nomination d un représentant de la Direction. Formation du personnel et des acteurs du processus «Pas de qualité sans compétences et pas de compétences sans formation». Des formations, en interne ou en externe, sont à réaliser afin que t out le personnel comprenne les objectifs et l es enjeux de la démarche. L entreprise doit dégager des ressources techniques, financières et humaines adaptées à ses possibilités. Création d une structure de pilotage et nomination d un Responsable Qualité (RQ) Le comité de pil otage doit êtr e mis en place. Dans une PME, c es t souvent l équipe de direction. Ses missions sont : Gérer la c ommunication interne et externe ; Planifier les phases du pr ojet et en suivre l avancement ; Attribuer les moyens nécessaires ; Statuer sur les questions soulevées. La nomination d un Responsabl e Qualité «RQ» permet d avoir un pilote opérationnel sur l ensemble des actions qualité mises en œuvre dans l'entreprise. Analyse de l environnement et du fonctionnement de l entreprise Cette étape permet d identifier : Les processus principaux de l entreprise ; Les typologies de clients, l eurs besoins et leurs attentes ; 16 Guide de la qualité pour les PME-PMI

17 Le niveau d exigence attendu de la part des fournisseurs et partenaires clés ; Les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces de l entreprise (Matrice SWOT). Mesure de la satisfaction des clients On dit que la satisf action du client se mesure par la différence entre ses attentes et sa perception de la prestation. Il est donc f ondamental que l es attentes du client soient définies le plus précisément possible et, bien ent endu, que la mise en œuvre soit conforme aux engagements pris quant à la satisf action de c es attentes pour pouv oir établir un plan d action avec des objectifs clairs. Management des processus Le progrès continu est lié à une or ganisation par processus. Pour être efficace, l amélioration continue des performances doit aussi être méthodique, c'es t-à-dire privilégier les processus qui apportent une valeur ajoutée perçue par le client. Cette nouvelle organisation permet de construire des avantages concurrentiels durables. Le principe es t de se f ocaliser sur la satisfaction des clients et d optimiser l ensemble des pr ocessus, y c ompris ceux des part enaires de l entreprise. Cela demande la coopération de tous les acteurs, de t outes les compétences et de tous les métiers de l entreprise, mais également un engagement dans la relation de c oopération construite entre clients et fournisseurs internes et externes ainsi que t ous les partenaires de l entreprise. Le document FD X : Management des processus détaille l'approche processus et définit l es 3 familles de processus (de réalisation, de support et de management). Conception du système documentaire L'une des premières décisions qui matérialise le lancement d'un sys tème qualité pour une entreprise est de mettre en place un système documentaire. Ce passage à l écrit et par conséquent à la gestion des documents permet de : Déléguer et responsabiliser les groupes de travail ; Démystifier et c oncrétiser les exigences normatives par des applications utiles à tous ; Maîtriser les documents nécessaires à un processus et à l amélioration de sa qualité ; Permettre aux collaborateurs de se référer, d avoir à disposition les éléments nécessaires pour accomplir leur travail. Dans cette optique, il s agit de définir l'organisation pyramidale pour s tructurer la manière de f onctionner. Cette configuration hiérarchique permet de décomposer les tâches à r éaliser, en partant de l eur représentation globale (stratégique), jusqu'à l eur exécution (opérationnel), tout en fixant entr e temps leurs modalités de r éalisation. Mais, les documents à maîtriser au sein de l'entreprise vont au-delà de la documentation du sys tème de management de la qualité. En eff et, il s'agit de t ous les documents qui ont une influenc e directe sur la qualité de tr avail des opérateurs de l'entreprise et, par conséquent, sur la qualité des pr oduits et services fournis aux clients. Commission Label - Pôle Qualité 17

18 Mise en place des plans d'actions La f ormalisation, inhérente au principe d'amélioration continue, doit êtr e comprise comme une aide et non pas une contrainte, car elle permet de : Communiquer (t ableaux de synthèse, affichage des résultats, ) ; Avoir un suivi effic ace au c ours du temps (Action / Responsabl e / Délai / Vérification) ; Prendre des décisions à partir des résultats des actions d une f açon claire et décider des bonnes pratiques à mettre en place ; Travailler en équipes polyvalentes ; Capitaliser et conserver le savoir-faire de l'entreprise dans tous les domaines. Suivi Des revues de dir ection, des audits internes, des actions d amélior ation, des outils qualité (tels que le Diagramme de Pareto, Diagramme de cause à effet, Relevé des données, Br ainstorming...), sont mis en plac e pour s assurer que l entreprise s inscrit bien dans une démarche d'amélioration continue. L'équipe de Dir ection doit êtr e f ortement impliquée dans c ette démarche qui demande d'anal yser les c auses de dysfonctionnement pour y remédier. Energie, per sévérance et rigueur sont nécessaires. Recherche de l amélioration continue L amélioration continue doit êtr e considérée comme le changement comportemental à ancr er de f açon pérenne dans l entreprise. Elle est basée sur des : Mesures f actuelles et chiffr ées des performances de l entreprise ; Résultats des audits internes et externes ; Décisions des revues de Direction ; Propositions d'améliorations. Excellence Optimisation Maîtrise Déploiement Émergence Ignorance 18 «La qualité n est jamais un accident ; C est toujours le résultat d un effort intelligent» John Ruskin Guide de la qualité pour les PME-PMI

19 Processus de certification Commission Label - Pôle Qualité 19

20 Le processus de c ertification est un atout supplémentaire pour l entreprise afin de démontr er son sav oir-faire et renforcer sa position f ace à la c oncurrence. L entreprise pourra faire appel à un organisme certificateur de son choix, qui évaluera la c onformité du sys tème mis en plac e. L organisme certificateur assure cette conformité par une évaluation favorable ou défavorable. Cette phase se dér oule en plusieur s étapes. Mais une étude c omparative des offres de ces organismes doit être réalisée afin de c omparer l expertise, les références, les prix, l es intervenants, etc. Ensuite une c onvention/contrat de la prestation de c ertification doit êtr e signée avec l organisme choisi. Ainsi, ces étapes sont : Pré-audit ou audit à blanc Cet audit a pour objectif de f aire un diagnostic par r apport à la situation dans laquelle se trouve le système Qualité du demandeur. Il es t mené par l organisme certificateur. Audit de certification Cet audit c omporte une inv estigation approfondie afin de v érifier que l es exigences formalisées sont c orrectement appliquées. Le champ d audit ne se limite pas à un bur eau administratif mais comprend également l opérationnel. La durée de l audit dépend bien é videmment de la taille de l entreprise. Décision d octroi du certificat et maintien Un rapport d audit es t établi par l organisme certificateur, puis es t remis à l entreprise. Une décision définitiv e est prise après délibération par le comité de certification. Elle peut être : Attribution de la certification ; Attribution conditionnelle sous réserve d actions correctives ; Obligation d un nouv el audit après actions correctives ; Refus de la certification s il est impossible au demandeur de satisf aire aux exigences telles que souhaitées dans la norme de référence et par l auditeur. L entreprise se voit soumise à des audits de suivi et de renouvellement par l organisme certificateur afin de maint enir le certificat. Extension / limitation / modification de la certification / sanctions À la demande de l entreprise, le domaine d application de la certification peut être étendu ou limité. Ceci peut avoir lieu suit e à l adoption d une autr e norme de r éférence. Dans c e cas, l entreprise demande une nouv elle offre de prix à l organisme certificateur. Cette extension est également soumise à un audit. Dans le cas d une approbation, un nouveau certificat est délivré. Dans l e cas d une limit ation de la c ertification, celle-ci ne donne pas néc essairement lieu à un nouvel audit mais à de nouveaux certificats sans pour aut ant modifier la durée totale de validité. L organisme de c ertification est habilité à prendre des mesur es disciplinaires lorsqu une entreprise ne r especte pas ses engagements et son r éférentiel qualité. 20 Guide de la qualité pour les PME-PMI

21 Types de certification A l échelle nationale, la section c ertification des sys tèmes de management (SCSM) du SNIMA est le seul organisme national de certification. Les types de certification sont multiples : - Certification des Systèmes de management (Qualité : NM ISO 9000, environnement : NM ISO 14000, Santé et Sécurité au Travail : NM ) ; - Certification des pr oduits industriels et agro-alimentaires selon les normes marocaines de spécific ation correspondantes ; - Labellisation des pr oduits industriels et agro-alimentaires selon les normes marocaines de spécific ation correspondantes ; - Certification des sys tèmes HACCP. Pour plus de détails, se référer à : gov.ma/snima Prix National de la Qualité Il a été mis en plac e par l e Ministère de l Industrie et de la Mise à niv eau (actuel Ministère de l Industrie, du Commer ce et des Nouv elles Technologies) et vise d une part à incit er les entreprises à entreprendre des démar ches qualité et à pratiquer l auto-évaluation pour pr o- gresser et d autr e part à r écompenser celles qui se sont distinguées par la mise en place d une démarche exemplaire. Ce prix est organisé par l Union Marocaine pour la Qualité (UMA Q) depuis Il est ouvert aux PMI / PME / Grandes Entreprises Industrielles / Grands Organismes de servic e quels que soient leurs domaines d activité. La procédure à suivre par les entreprises candidates comprend des étapes détaillées au niveau du site : Semaine Nationale de la Qualité (SNQ) La Semaine National e de la Qualité es t un événement national de c ommunication autour de la Qualité ay ant pour but de sensibiliser l e public à l importance de la Qualité, de valoriser les efforts des entreprises en matière de Qualité et de motiver les collaborateurs. Cette semaine, initiée depuis 1997, se déroule sur plusieurs villes du Royaume. Pour en savoir plus à ce propos, se référer au site : Commission Label - Pôle Qualité 21

22 Coût et Rentabilité 22 Guide de la qualité pour les PME-PMI

23 Qu en est-il du coût? Le coût d'obtention d'une c ertification est très variable d une entreprise à l autre en fonction des critères suivants : Le référentiel choisi ; L existence d un autr e certificat (si l'entreprise est déjà engagée dans une démarche qualité) ; La dimension : Plus l entreprise compte de filial es, sites, succursales, directions, départements, services, unités, plus son or ganisation est complexe et plus le coût de l obtention du certificat est élevé ; La ou les activités que l on désire faire certifier. L entreprise n est pas obligée de faire certifier l ensemble de ses activités ; elle peut se limiter à une ou plusieurs activités S ajoutent ensuite le coût de l intervention extérieure d un c onsultant (formations, conseil en qualité...), de l'audit de c ertification (qui peut êtr e démultiplié si la taille de l entreprise est importante) puis les audits de suivi 1 et 2 et l e coût interne du t emps de tr avail réalisé avant, pendant et après la certification. Même s il ne s agit pas r éellement de f acturation pour l entreprise, il s agit du t emps consacré à la c ertification par l es différents acteurs. Qu en est-il de la rentabilité? A court terme, la mise en plac e d une telle démarche n est pas rentable, mais à moyen ou l ong terme, la c ertification représente un at out commercial et un renforcement de la culture d entreprise. Conclusion La démarche qualité doit rester un outil facilitateur, support de la cr oissance de l'entreprise. On n entreprend pas une démar che qualité par phil osophie mais bien pour optimiser ses perf ormances et par ce que l'on attend des résultats concrets. La démarche qualité es t un enjeu de management et un mo yen de f aire progresser l entreprise et non une fin en soi. D une façon générale, le comportement du management es t déterminant si l on veut développer la qualité. Rien ne peut véritablement progresser en qualité sans un management à la hauteur. Afin de connaître le coût de votre projet de certification, le plus simpl e reste de consulter plusieurs organismes de certification ainsi que plusieurs organismes de c onseil et de f aire établir un comparatif des offr es de prix. P our ce genre de prestations comme pour beaucoup d autres, il es t possible «de faire jouer la concurrence» pour limit er les coûts. Commission Label - Pôle Qualité 23

24 Annexes 24 Guide de la qualité pour les PME-PMI

25 Institutions, organismes et associations AFAK / Association AFAK Civisme et Développement 201, rue Mustapha El Maani, n 11, Casablanca. Tél. : (+212) Fax : (+212) CMPP /Centre Marocain de Pr oduction Propre 23, boulevard Mohamed Abdou, Quartier Palmiers Casablanc a Tél. : (+212) Fax : (+212) Tél. :(+212) Fax : (+212) Agence Nationale pour la Promotion de la Petite et la Mo yenne Entreprise (ANPME) 10, rue Ghandi, BP 211 Rabat, CGEM /PAAP Programme d appui aux associations professionnelles 23, boulevard Mohamed Abdou, Quartier Palmiers Casablanca UMAQ Union Marocaine pour la Qualité Complexe Administratif du Département du Commerce et de l'industrie Km 9,5 Route de Nouaceur - Casablanca Tél. :(+212) AQM Association des Qualiticiens du Maroc 28, rue de Provins - Casablanca Tél. : (+212) Fax : (+212) SNIMA : Servic e de la Normalisation Industrielle Marocaine Angle avenue Kamal Zebdi et Rue Dadi Secteur 21, Hay Riad - Rabat Tél. : (+212) Fax : (+212) Pour en savoir plus Bibliographie «La qualité comment s y prendre au Maroc?» Entreprises privées, Entreprises publiques, Adminis tration - Edition 2000 par Moulay Abdellah AMADOUR «Changer le management de la qualité : sept nouveaux outils»- 2 ème tirage AFNOR gestion par Henri MITONNEAU «Traité de la Qualité» Edition ECONO- MICA 2000 par Jean-Marie GOGUE «Appliquer les normes ISO 9000 dans les PME-PMI» AFNOR 1996, pour l édition française - par Doct eur James L. Lamprecht «Guide opérationnel de la qualité» Maxima 2003 par Sylvie MAYEUR Fascicule de documentation : "Management de processus", référence FD , AFNOR Commission Label - Pôle Qualité 25

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE DOSSIER L ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité DOSSIER N D4-2-GW0301 Satisfaction.fr 164 ter rue d Aguesseau 92100 Boulogne Billancourt 01.48.25.76.76 http://www.satisfaction.fr/ Page 1 Définition Normalisée.

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM Dossier paru dans la tribune de l'industrie des Editions WEKA N 29 Mars 2006 Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM La mise en place d'une démarche TPM nécessite plusieurs

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Agadir-Maroc 15 décembre 2007 Thierry LONGEAU www.alcantis.fr Thierry LONGEAU Dirigeant du cabinet Alcantis Experts en systèmes d informations et de gestion

Plus en détail

Management de la Qualité et de la performance

Management de la Qualité et de la performance Rodez, le mardi 28 mai 2013 Management de la Qualité et de la performance Qualité : une nouvelle méthode pour améliorer et faire reconnaitre les performances des TPE/PME! Patrice GARCIA Délégué Régional

Plus en détail

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional

La Qualité Par Etapes. Méthodes et solutions pour PME & TPE. Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012. Claude GIRARD Délégué Régional Atelier Découverte Brest Le 26 avril 2012 Claude GIRARD Délégué Régional T 02 99 14 67 71 claude.girard@afnor.org www.afnor.org La Qualité Par Etapes Méthodes et solutions pour PME & TPE DDR-CGI-2012-04-26

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Fédérer, responsabiliser votre personnel autour d un projet commun. Un outil intelligent de management. Séminaire démarche qualité en hôtellerie, 23/01/07

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

Certification ISO 9001 v2000 afin :

Certification ISO 9001 v2000 afin : Objectif OBJECTIF d UNE CERTIFICATION ISO 9001 Certification ISO 9001 v2000 afin : de fiabiliser et d orienter l ensemble des processus de l entreprise vers la satisfaction de ses clients De mettre en

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

LA NORME ISO 9001:2008

LA NORME ISO 9001:2008 LA NORME ISO 9001:2008 Culture d entreprise (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg LA NORME ISO 9001:2008 Page 1 sur 11 Comprendre la norme ISO 9001 ne peut se faire

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 La marque NF au Service de la Relation Client Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 Le Groupe AFNOR Partenaire de l AFRC Faire émerger et valoriser des solutions de références Groupe international de

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Audit qualité Programme de formation Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Eric PIBOYEUX Président de la commission Jeunes FEDEREC Anne-Claire BEUCHER Responsable

Plus en détail

Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES. Osez la démarche QUALITÉ!

Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES. Osez la démarche QUALITÉ! Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES Osez la démarche QUALITÉ! Vous pensez : «Mettre en place une démarche qualité? Ça coûte cher, c est compliqué, ça prend du temps» La solution? AFNOR Certification a développé

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Finalité professionnelle Sous le contrôle du responsable qualité (et/ou sécurité-environnement), de l animateur qualité (et/ou sécurité-environnement)

Plus en détail

GUIDE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENT

GUIDE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENT REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier toutes les entreprises qui ont bien voulu nous faire part de leurs témoignages. Nous remercions le CERVIA pour nous avoir fourni des contacts indispensables à l établissement

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP Date d application 1 er Mars 2012 Angle Avenue Kamal Zebdi et rue Dadi Secteur 21, Hay Riad-Rabat Tél.: (+212) 537 57 24 49/53 Fax: (+212) 537 71 17 73 URL : www.imanor.ma

Plus en détail

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 03/09/2015. Fiche formation BTS Assistant de gestion de PME-PMI à référentiel commun européen - N : 16012 - Mise à jour : 24/07/2015

Plus en détail

LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001

LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001 LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001 I/ HISTORIQUE DE LA QUALITE La qualité est un souci permanent de l homme depuis longtemps. Jusqu au XIX ème siècle, c est l ère artisanale

Plus en détail

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international H AAUUTTEESS EETTUUDEESS COMMEERRCCIIAALLEESS RRUUEE LLOUUVVRREEXX 144 44000000 LL II EEGEE Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Geoffroy Colsenet 2 ème année passerelle HD Séminaire d échange des pratiques. Processus de certification ISO 9001 au sein d une PME

Geoffroy Colsenet 2 ème année passerelle HD Séminaire d échange des pratiques. Processus de certification ISO 9001 au sein d une PME Geoffroy Colsenet 2 ème année passerelle HD Séminaire d échange des pratiques Processus de certification ISO 9001 au sein d une PME Année : 2004-2005 Chargé de cours : Monsieur Alexandre Table des matières

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001)

AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001) OFFRE TECHNIQUE ET FINANCIERE Par le Bureau d Etudes Qualitas Côte d Ivoire SA AUDIT A BLANC OU PRE AUDIT (ISO 9001) Qualitas Côte d Ivoire SA est un cabinet créé en 2005. Nos métiers sont : l Audit, le

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005 LEXIQUE DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr NF EN ISO 9000 octobre 2005 DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) - GENERAL ISO

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE Finalité de la démarche Evaluer les coûts résultant de la non-qualité.. Prérequis Notions élémentaires sur la démarche qualité et ses outils. 1 Les définitions

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

Les démarches qualités

Les démarches qualités Les démarches qualités Sommaire : Introduction... 2 Un levier d'innovation organisationnelle et sociale... 3 Les enjeux... 5 1.1 Le marché... 5 1.2 L innovation incrémentale (amélioration continue) ou

Plus en détail

La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux

La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux C.E.R.A. Cellule Économique Rhône-Alpes Observatoire Régional du BTP La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux Edition décembre 2006 INTRODUCTION Les

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement n 47-09 relative à l efficacité énergétique énergie, eau et environnement PREAMBULE n 47-09 relative à l efficacité énergétique

Plus en détail

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE MANUEL MANAGEMENT QUALITE Révision janvier 2010 Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE Place d

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Système de management de l Énergie (SMÉ)

FICHE EXPLICATIVE Système de management de l Énergie (SMÉ) Certificats d économies d énergie Fiche explicative n FE 50 FICHE EXPLICATIVE Système de management de l Énergie (SMÉ) Fiches d opérations standardisées concernées : N BAT-SE-02 et IND-SE-01. Ce document

Plus en détail

l Enass Ecole nationale d assurances

l Enass Ecole nationale d assurances l Enass Ecole nationale d assurances Certification ISO 9001 : 2000 et Lean Six Sigma dans le secteur des entreprises d assurances : méthodes concurrentes ou complémentaires? Nicolas BOUCQUEY Remerciements

Plus en détail

APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE

APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE LA SOCIETE Les propositions de réponse à cet appel d'offres devront être adressées par voie postale ou électronique à l attention du chargé

Plus en détail

BTS - Assistant de gestion PME-PMI

BTS - Assistant de gestion PME-PMI Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/10/2015. Fiche formation BTS - Assistant de gestion PME-PMI - N : 15854 - Mise à jour : 24/07/2015 BTS - Assistant de gestion PME-PMI

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME)

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) Latifa ECHIHABI (Directeur Général, ANPME, 10, rue Ghandi, BP : 211, Rabat,

Plus en détail

La plateforme IRM. La maitrise des risques. L accès à la plateforme

La plateforme IRM. La maitrise des risques. L accès à la plateforme Plateforme IRM La plateforme IRM Une vue 360 sur l activité Le management proactif La maitrise des risques La valorisation de l impact social Les caractéristiques techniques Le processus intégral de traitement

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion creer un forum supprimer les publicites ToutelaQualite FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion ISO 9001 V2008 ToutelaQualite Index du

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

Rapport d'audit interne du processus SMQ & AMELIORATION

Rapport d'audit interne du processus SMQ & AMELIORATION Rapport d'audit interne du processus SMQ & AMELIORATION Date de l'audit : 20/10/09 Processus audité(s) : Système management qualité et Amélioration Site audité : Nancy Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Joumana Jabado-Michaloud IE Bioinformatique,

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Notre écoute et notre réactivité

Notre écoute et notre réactivité 2010 Manuel Qualité Politique qualité Notre écoute et notre réactivité sont la garantie de notre capacité à réaliser des prestations d un haut niveau de qualité. Il s agit de remplir les missions fixées

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

A. Secteur des services aux entreprises

A. Secteur des services aux entreprises A. Secteur des services aux entreprises 1 Services Aux Entreprises I. Diagnostic sectoriel Services Aux Entreprises 1. Contexte des entreprises Démographie des entreprises 382 417 499 286 1845 1838 1271

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse

Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse Jeudi 9 avril 2015 1 Sommaire Présentation de la Maison de santé Marie Galène La démarche de certification ISO 9001 à Marie Galène Pourquoi cette

Plus en détail

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT

CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT PREMIER MINISTRE CONVENTION CADRE NATIONALE DE PARTENARIAT SUR LA CONDUITE ACCOMPAGNÉE DES APPRENTIS DU BÂTIMENT conclue entre l'état, la Caisse Nationale d'assurance Maladie des Travailleurs Salariés

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMOBILIER

DIAGNOSTIC IMMOBILIER DIAGNOSTIC IMMOBILIER SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 5 L'ACTIVITÉ DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIAGNOSTIC IMMOBILIER...

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CONTROLE GENERAL ECONOMIQUE ET FINANCIER MISSION AUDIT 3, boulevard Diderot 75572 PARIS CEDEX 12 CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CHARTE DE L'AUDIT Validée par le comité des audits du 4 avril 2012

Plus en détail

Mise en place d une démarche qualité dans un système d information

Mise en place d une démarche qualité dans un système d information Mise en place d une démarche qualité dans un système d information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Laëtitia Regnier, IE Bioinformatique, Responsable Management de la Qualité (RMQ).

Plus en détail

Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus

Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus C A T A L O G U E F O R M A T I O N S 2014 Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus Méthodes prévention AMDEC (Analyse

Plus en détail

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement MANUEL Q S E Mise à jour : Mai 2014 Qualité - Sécurité - Environnement Editorial BÂTIMENTS - Privé - Public - Industriel La société RIVASI BTP est implantée dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône. Elle

Plus en détail

Sécurité de l Information Expérience de Maroc Telecom

Sécurité de l Information Expérience de Maroc Telecom Sécurité de l Information Expérience de Maroc Telecom Fouad Echaouni Responsable Adjoint Sécurité de l Information Lead Auditor ISO 27001 CLUSIF / Conférence du 23 octobre 2008 Propriété Maroc Telecom

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité?

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? Atelier A7 Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? 1 Intervenants Jean-Pierre Hottin Associé, PWC jean-pierre.hottin@fr.pwc.com Annie Bressac Directeur de l audit et du contrôle

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001

SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001 SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001 Retours d expériences d organismes certifiés par AFNOR Certification Étude Certification ISO 50001 Octobre 2014 Trois ans après la publication de la norme

Plus en détail

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte

Rentabilité économique. Pourquoi. 3 expertises à la carte Rentabilité économique Améliorer le résultat d exploitation Vous avez besoin de prendre du recul pour choisir les bons leviers d amélioration de votre rentabilité? Dans cette réflexion complexe, FTC vous

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

American University of Leadership EXECUTIVE CORPORATE TRAINING AND COACHING

American University of Leadership EXECUTIVE CORPORATE TRAINING AND COACHING American University of Leadership EXECUTIVE CORPORATE TRAINING AND COACHING American University of Leadership, Executive Corporate Training & Coaching, est au service de la formation continue depuis bientôt

Plus en détail

RAPPORT 2005 DU PRESIDENT SUR LE CONTRÔLE INTERNE

RAPPORT 2005 DU PRESIDENT SUR LE CONTRÔLE INTERNE RAPPORT 2005 DU PRESIDENT SUR LE CONTRÔLE INTERNE Bernard Jeanjean, en sa qualité de Président du Conseil d Administration, a confié au Comité d Audit la réalisation des travaux préparatoires et des diligences

Plus en détail

De l HACCP à l ISO 22000

De l HACCP à l ISO 22000 Préface La vulgarisation scientifique est une tâche noble et difficile qui nécessite une parfaite connaissance du sujet et des qualités pédagogiques indéniables. Olivier Boutou possède les deux et l exercice

Plus en détail

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE ~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Gestionnaire de Clientèle Patrimoniale Code emploi: Filière d'activité: Métier: Rôle: Ventes et Services -- Gestionnaire de Clientèle Spécialiste Clients

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

Le PNQ, Pour Promouvoir la Performance

Le PNQ, Pour Promouvoir la Performance Direction de la Qualité et de la Surveillance du Marché Ministère de l Industrie, du Commerce, de l Investissement et de l Economie Numérique Angle Avenue Kamal Zebdi et rue Dadi, Hay Riad - Rabat Téléphone

Plus en détail