La qualité de vie des tout-petits comme mission du réseau municipal de loisir. Février 2017 André Thibault, Ph.D.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La qualité de vie des tout-petits comme mission du réseau municipal de loisir. Février 2017 André Thibault, Ph.D."

Transcription

1 La qualité de vie des tout-petits comme mission du réseau municipal de loisir Février 2017 André Thibault, Ph.D. S

2 Plan de présentation

3 Au cours des dernières années, le mandat des services de loisir public et de leurs professionnels s est complexifié et diversifié. Trop de chapeaux, trop de silos et confusion dans les relations de la municipalité avec le milieu. Peut-être aussi trop de politiques! S

4 Loisir Etc. Sport d excellence Mesures d urgence Bonnes habitudes de vie Développement social Culture Intégration Ainés Famille et enfants

5 Il fallait trouver une sens commun à tous ces mandats et éviter les silos la qualité de vie est apparue comme ce lien entre loisir, vie communautaire et développement social S

6 Cette orientation est induite du fait que les villes ont pris deux virages

7 Interdépendances loisir, vie communautaire et développement social S Pour livrer ses bénéfices potentiels, le loisir public a besoin que la communauté s implique et prenne en charge une grande partie de l offre de services. S La vie communautaire se manifeste largement autour d expériences de loisir, d entraide ou d implication visant la qualité des environnements naturel et bâti. S Le développement social, du point de vue de la municipalité, vise l accessibilité et l équité en participation sociale et publique.

8 Les aspects concrets de la qualité de vie du point de vue de la municipalité Qualité de vie et communauté. Qualité de vie et individu.

9 La qualité de vie des communautés fortement liée au capital social, culturel, économique et bâti ou naturel S Le capital social est essentiellement composé de confiance réciproque, de liens sociaux, de ponts avec les autres et d expériences accumulées. S Dès lors, plus une communauté est riche en groupes et réalisations sociales, plus les individus se sentiront appartenir à leur milieu et plus ce milieu suscitera l engagement bénévole. S Le développement du capital social est une condition essentielle à la mise en œuvre des deux principes directeurs du développement social et communautaire : S le principe de participation citoyenne, S le principe d appropriation du pouvoir d agir («empowerment»).

10 Quelques gestes en développement social, en loisir qui dessine le modèle de gouvernance S Soutenir et faciliter la vie associative de la société civile: Les initiatives des familles, des lieux de garde des enfants et des voisins qui socialisent les tout-petits.. S Assurer la participation sociale des personnes comme participantes ou bénévoles: Des camps de jour et autres programmes qui laissent des initiatives aux enfants et les éveillent à leur milieu. S Consulter la population constitue un levier important. Faire-avec les résidents des ruelles et autres milieux de vie des enfants. S Un urbanisme qui aménage des lieux publics sécuritaires, accessibles et beaux

11 Individu et qualité de vie: les cibles S Pour un individu, la qualité de vie est liée à sa santé physique et mentale, à son capital social et aux conditions matérielles dans lesquelles il vit. S La capacité physique, psychique et sociale d une personne d agir dans son milieu et d accomplir les rôles qu elle entend assumer, d une manière acceptable pour elle-même et pour les groupes dont elle fait partie S Dès lors, selon le point de vue de la municipalité, développer la qualité de vie des personnes, c est S Assurer leur participation sociale et publique: intégrer et valoriser les personnes, toutes petites soient-elles. S Rendre accessibles des programmes, des lieux et des aménagements de qualité et conviviaux: créer des liens avec les autres S Accueillir les initiatives: donner du pouvoir

12 La concertation comme outil principal. q Pourquoi? Déjà présent q Conditions de succès S

13 Dans les faits, les citoyens reçoivent des services d un réseau municipal. Institutions Ville Citoyens Services de garde OSBL S

14 Les faits Loisir et vie communautaire : un partenariat Pourcentage estimé de la valeur financière de la contribution des divers acteurs en loisir public au Québec S La valeur du temps bénévole a atteint quelque 1,5 milliard de dollars. bénévolat municipalité OSBL tarification 11% 27% 24% 38% S L engagement citoyen est reconnu comme un indicateur majeur de la qualité de vie S Il accroît le sentiment d appartenance, autre indicateur essentiel de la capacité de développement des communautés

15 loisir public, Développement social, qualité de vie La nature de nos champs d action implique et oblige le partenariat et la participation S

16 Ingredients d un réseau gagnant 1. Un fort sentiment du besoin d agir; 2. Une vision et une cible commune claire, des indicateurs de résultats partagés; 3. Une transparence dans l expression des intérêts spécifiques de chacune des parties prenantes; 4. Des tâches et des compétences convenues entre les parties; 5. Un lieu connu de résolution de conflits, le cas échéant. 16

17 Plan de match: Règles fonctionnelles de succès en interaction avec les OSBL Règles du jeu claires: engagements, imputabilité et indicateurs Respect de l autonomie décisionnelle de chacun Les règles de l art Vision commune partagée par les parties. Rôles et responsabilités clairs contenu dans une entente formalisée André Thibault, Ph.D.

18 Les tout-petits et qualité de vie Vision et mandat S

19 La municipalité un déterminant de la santé Les facteurs endogènes ou biologiques ; Les habitudes de vie et les comportements ; L environnement physique ; L environnement social : milieux de vie (famille, école, travail) et conditions de vie (revenu, scolarité, logement, emploi, événements stressants) ; L organisation du système de soins et de services. 19 SLO-6061 aut.2001 A. Thibault

20 Des principes à retenir du point de vie de la Ville La municipalité ne fonde pas d abord ses actions sur des carences sociales ou psychologiques, mais sur le désir et l aspiration naturelles de la population à la qualité de son milieu de vie. Son action doit atteindre l ensemble de la population et assurer l accessibilité sous toutes ses dimensions. Le loisir est d abord une expérience avant d être une discipline ou une activité.

21 Comment assurer la qualité de vie des tout-petits Santé sociale: Jouer ensemble Santé culturelle S exprimer et être «impressionner» Participation publique Découvrir sa ville et ses «bénévoles» Sécurité et protection (familles de garde) Santé physique: Jouer activement Champs ciblés Environnement physique logement, salubrité, etc.

22 Jouer un droit fondamental

23 Le jeu principal vecteur de la qualité de vie des enfants. Éducatif : Le jeu aide les enfants à développer des habiletés à la base de l apprentissage de la lecture, de l écriture et des mathématiques. Social Le jeu offre des opportunités de socialiser avec des pairs du même âge, d apprendre à comprendre les autres, de communiquer et de négocier. Cognitif : Le jeu encourage les enfants à apprendre, à imaginer, à catégoriser et à résoudre des problèmes. Thérapeutique : Le jeu permet aux enfants de s exprimer sur des aspects troublants de leur quotidien comme des facteurs de stress, des traumatismes, des conflits familiaux et autres dilemmes.

24 Jouer pour de vrai Ferland, F. (2003). Le modèle ludique, 3e édition. Montréal: Les Presses de l Université de Montréal

25 Lieux d intervention municipale Dans la rue et la ruelle Au parc, au musée, chez les pompiers. Dans les activités organisées

26 En famille TABLEAU 4. TABLEAU COMPARATIF DES TAUX D UTILISATION SELON LE REVENU ET LE LIEU DE RESIDENCE Familles Équipements Total moins de $ Rurale Arénas, piscines, centres sportifs ou gymnases. 54% 43% 51% Centres de loisirs culturels, centres communautaires, bibliothèques. 53% 51% 41% Sentiers récréatifs, pistes cyclables, sentiers pédestres. 50% 39% 41% Aires de jeux, terrains sportifs dans des parcs, espaces verts ou plans d'eau publics. 80% 73% 74%

27 Quelques exemples

28 Merci! S

Professionnel en loisir ou en qualité de vie?

Professionnel en loisir ou en qualité de vie? Pour vous abonner gratuitement : www.uqtr.ca/oql Professionnel en loisir ou en qualité de vie? BULLETIN* Par André Thibault, professeur émérite * VOLUME 14, NUMÉRO 2 2016 Au cours des dernières années,

Plus en détail

Enquête statistique Canada

Enquête statistique Canada André Thibault, Ph.D. Octobre 2009 Une vision écologique du bénévolat des jeunes pour les recruter et les retenir plan Les jeunes bénévoles: les faits Le bénévolat des jeunes: le comprendre Développer

Plus en détail

Plan d action. de la politique familiale

Plan d action. de la politique familiale Plan d action 2005 2007 de la politique familiale La Politique familiale de la Ville de Québec tend à faire de Québec un milieu de vie qui soutient activement les familles, facilite leur organisation

Plus en détail

PRIORITÉS ANNUELLES D INTERVENTION

PRIORITÉS ANNUELLES D INTERVENTION PRIORITÉS ANNUELLES D INTERVENTION 2017-2018 Pour la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 Adopté le 14 février 2017 Mise en contexte Dans le cadre de l entente relative au Fonds de développement des

Plus en détail

Lutter contre l exclusion sociale : la mobilisation par le logement communautaire

Lutter contre l exclusion sociale : la mobilisation par le logement communautaire Lutter contre l exclusion sociale : la mobilisation par le logement communautaire Une organisation en mouvement Parole d'exclues Parole d exclues: premier coup d œil - Trois champs d action Transformation

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE. Municipalité de L Isle-Verte. Sous la coordination de la Commission municipale de la famille MAI 2007

POLITIQUE FAMILIALE. Municipalité de L Isle-Verte. Sous la coordination de la Commission municipale de la famille MAI 2007 POLITIQUE FAMILIALE Municipalité de L Isle-Verte Sous la coordination de la Commission municipale de la famille MAI 2007 Table des matières Un objectif, une démarche, une définition Principes directeurs

Plus en détail

Les municipalités engagées pour le bien être de leurs citoyens PRENDRE SOIN DE NOTRE MONDE

Les municipalités engagées pour le bien être de leurs citoyens PRENDRE SOIN DE NOTRE MONDE Les municipalités engagées pour le bien être de leurs citoyens PRENDRE SOIN DE NOTRE MONDE SOMMAIRE Mise en contexte 3 Le pouvoir d agir sur le bien-être des citoyens 4 Les compétences municipales 5 Un

Plus en détail

La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire

La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire Présentation au Symposium «Contextes et violences à l él école: quand la recherche côtoie l intervention»

Plus en détail

Un projet d avenir une volonté d agir!

Un projet d avenir une volonté d agir! Un projet d avenir une volonté d agir! En 2000, le Centre d Orientation et de Formation pour Femmes en Recherche d Emploi est l initiateur d un projet s adressant particulièrement aux jeunes mères de la

Plus en détail

DOCUMENT TRAVAIL. Pistes d actions Politique familiale municipale (PFM) et démarche Municipalité amie des aînés (MADA) de la

DOCUMENT TRAVAIL. Pistes d actions Politique familiale municipale (PFM) et démarche Municipalité amie des aînés (MADA) de la DOCUMENT TRAVAIL Pistes d actions Politique familiale municipale (PFM) et démarche Municipalité amie des aînés (MADA) de la Municipalité régionale de comté du Haut-Saint-Laurent Définition du concept de

Plus en détail

ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD. 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est

ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD. 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD 2 février 2017 Salle du conseil d arrondissement, 800 de Maisonneuve Est BILAN DE LA JOURNÉE Le 27 novembres 2016, environ 280 personnes ont

Plus en détail

Projet de Politique de prévention mémoire présenté dans le cadre de la consultation du gouvernement du Québec

Projet de Politique de prévention mémoire présenté dans le cadre de la consultation du gouvernement du Québec Projet de Politique de prévention mémoire présenté dans le cadre de la consultation du gouvernement du Québec Produit par Québec en Forme Novembre 2015 À PROPOS DE QUÉBEC EN FORME Fondé en 2002, Québec

Plus en détail

LE PROGRAMME MUNICIPALITÉ AMIE DES AÎNÉS (MADA)

LE PROGRAMME MUNICIPALITÉ AMIE DES AÎNÉS (MADA) MINISTÈRE DE LA FAMILLE Secrétariat aux aînés LE PROGRAMME MUNICIPALITÉ AMIE DES AÎNÉS (MADA) Présentation par : Jean- Philippe Lessard- Beaupré, conseiller Le 8 mai 2015 2 Les municipalités et le vieillissement

Plus en détail

Guide Mise à jour :

Guide Mise à jour : Guide 2012-2016 Mise à jour : 2016-2017 Programme d assistance financière aux centres communautaires de loisir Date limite d inscription : 15 septembre 2012 Le cachet de la poste faisant foi L aide financière

Plus en détail

Questionnaire à l intention des 18 ans et plus

Questionnaire à l intention des 18 ans et plus Questionnaire à l intention des 18 ans et plus Le Comité de la famille et des aînés aimerait connaître vos idées pour améliorer la qualité de vie des familles et des aînés à Cap-Santé. Les réponses recueillies

Plus en détail

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture

Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Le loisir culturel : outil de développement régional en culture Mémoire présenté au : Ministère de la Culture et des Communications Dans le cadre de la : Consultation pour le renouvellement de la Politique

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans LE PROJET EDUCATIF LOCAL 3-18 ans PROJET EDUCATIF DE LA VILLE Une priorité La réduction des inégalités L étude diagnostique réalisée en 1999/2000 sur les actions éducatives proposées dans les temps péri

Plus en détail

VILLE DE SAINT-CONSTANT

VILLE DE SAINT-CONSTANT VILLE DE SAINT-CONSTANT Politique Municipalité amie des aînés Plan d action 2014 2017 Adopté par le conseil municipal le 9 septembre 2014 Sécurité et santé Améliorer la santé et la sécurité des aînés par

Plus en détail

Projet éducatif

Projet éducatif Projet éducatif 2014-2017 Le portrait de l école L école institutionnelle de St-Marc-La Corne compte deux bâtiments. L école de St-Marc est une école primaire rurale qui est située à 14 km au sud d Amos.

Plus en détail

Des politiques familiales pour aider les parents à être plus actifs

Des politiques familiales pour aider les parents à être plus actifs Des politiques familiales pour aider les parents à être plus actifs et donner aux enfants le bon exemple à suivre! par Élizabeth Coutu Conseil de développement de la recherche sur la famille du Québec

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

MUNICIPALITÉS ET FAMILLES, ENSEMBLE POUR DES ENFANTS EN SANTÉ

MUNICIPALITÉS ET FAMILLES, ENSEMBLE POUR DES ENFANTS EN SANTÉ MUNICIPALITÉS ET FAMILLES, ENSEMBLE POUR DES ENFANTS EN SANTÉ en association avec le Défi Santé 5/30 Équilibre Martine Beaugrand, BAA, M.Sc. Consultante, ACTI-MENU Le projet Municipalités et familles,

Plus en détail

Yverdon-les-Bains Une politique de société pour une ville en santé

Yverdon-les-Bains Une politique de société pour une ville en santé Mercredi 6 mai 2015 Qualité de vie et santé: quel rôle pour les communes? Yverdon-les-Bains Une politique de société pour une ville en santé 1 Yverdon-les-Bains Population : 28 972 hab. (31 décembre 2014)

Plus en détail

POLITIQUE DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Ville d Edmundston

POLITIQUE DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Ville d Edmundston POLITIQUE DU SPORT ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Ville d Edmundston Mars 2007 460, rue McGill Montréal (Québec) H2Y 2H2 Téléphone :(514)278-3273 Télécopieur :(514)278-7224 Courriel : dbsf@dbsf.qc.ca page i

Plus en détail

Plan d action pour la mise en œuvre de la Politique -Loisirs, culture et vie communautaire (LCV) La Pêche

Plan d action pour la mise en œuvre de la Politique -Loisirs, culture et vie communautaire (LCV) La Pêche = Ressource humaine à temps partiel = Ressource humaine à temps plein = Plus d une ressource humaine $ = 0 $ à 10 000 $ $$ = 10 000 $ à 50 000 $ $$$ = 50 000 $ et plus Plan d action pour la mise en œuvre

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES POLITIQUE N o 13-06-06-05 CAHIER DE GESTION POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES Responsabilité Entrée en vigueur Direction générale 2006-07-01 Service du secrétariat

Plus en détail

Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire. Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège

Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire. Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire Chantal Vandoorne APES-ULg Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège Plan L APES-Ulg, entre promotion de

Plus en détail

Guide sur les environnements favorables aux saines habitudes de vie dans les municipalités

Guide sur les environnements favorables aux saines habitudes de vie dans les municipalités Guide sur les environnements favorables aux saines habitudes de vie dans les municipalités Sophie Paquin, Ph.D et urbaniste Denis Marion, maire de Massueville ??? Avez-vous implanté des projets pour les

Plus en détail

Projet éducatif Révision du projet éducatif et plan de réussite ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS

Projet éducatif Révision du projet éducatif et plan de réussite ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS Révision du projet éducatif et plan de réussite 2011-2016 ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS 1. L école Larocque choisit des moyens d enseignement afin que chaque élève puisse apprendre et se dépasser tout

Plus en détail

1. Préambule. 2. Le milieu. Politique de la famille et des aînés

1. Préambule. 2. Le milieu. Politique de la famille et des aînés 1. Préambule La municipalité de Cowansville se dotait d une politique familiale en 2005 et, du même coup, honorait la bannière de «Ville amie des familles». Au fil des ans, avec la collaboration du comité

Plus en détail

LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV)

LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV) LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV) UN AXE STRATÉGIQUE DE LA POLITIQUE FAMILIALE MUNICIPALE (PFM) PRÉSENTATION SUR L INTÉGRATION DE L AXE DES SHV DANS LES PFM 2011 CAMF. Tous droits réservés - PPT- PFM-SHV.

Plus en détail

Projet Educatif Accueil de loisirs

Projet Educatif Accueil de loisirs www.csf-ud35.org Projet Educatif Accueil de loisirs Un Projet Éducatif pour quoi faire? Se définir un projet éducatif, c'est porter un regard sur ce que nous sommes et sur ce qui nous distingue. C'est

Plus en détail

Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment?

Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment? Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment? Les compétences psychosociales Définition de l OMS division de la santé mentale et de la prévention des toxicomanies

Plus en détail

L intervention éducative Le style démocratique

L intervention éducative Le style démocratique L intervention éducative Le style démocratique Les interventions éducatives utilisées dans votre quotidien sont en fait un processus par lequel vous agissez avec les enfants pour répondre à leurs besoins.

Plus en détail

Denise Aubé, Médecin conseil, Institut national de santé publique. CAHSPR mai, Montréal

Denise Aubé, Médecin conseil, Institut national de santé publique. CAHSPR mai, Montréal Denise Aubé, Médecin conseil, Institut national de santé publique CAHSPR 2015 28 mai, Montréal Évaluation réalisée (2012-2014) auprès de 3 CSSS et de leur RLS, en territoire rural Projet conjoint d accompagnement

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS. Période du 1 er janvier 2015 au 31 mars 2016

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS. Période du 1 er janvier 2015 au 31 mars 2016 FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉS Période du 1 er janvier 2015 au 31 mars 2016 Adopté par le conseil de la MRC de Rivière-du-Loup le 20 octobre 2016 Mise en contexte En

Plus en détail

Déclaration d engagement pour les saines habitudes de vie

Déclaration d engagement pour les saines habitudes de vie Déclaration d engagement pour les saines habitudes de vie Préambule Cette déclaration d engagement s inscrit dans la volonté ferme de (nom dc la inimicipalité,) d améliorer la qualité de vie des citoyennes

Plus en détail

INSTITUTIONS LOCALES, TERRITOIRES ET CAPITAL HUMAIN :

INSTITUTIONS LOCALES, TERRITOIRES ET CAPITAL HUMAIN : INSTITUTIONS LOCALES, TERRITOIRES ET CAPITAL HUMAIN : POUR UNE INTÉGRATION GAGNANTE! Serge Belley, professeur École nationale d administration publique Septembre 2015 Deux questions préalables Quels sont

Plus en détail

L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés

L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés L empowerment comme approche stratégique de la mobilisation des communautés William A. «Bill» Ninacs COSMOSS Assemblée des partenaires Rimouski, novembre 2010 L empowerment, c est : un processus par lequel

Plus en détail

6 enjeux 20 orientations 52 objectifs 128 actions

6 enjeux 20 orientations 52 objectifs 128 actions Vision Maskinongé est une coalition d organisations et d individus impliqués pour favoriser un développement socioéconomique cohérent et intégré des municipalités de la MRC de Maskinongé. De leur travail

Plus en détail

CONSULTATION AUPRÈS DE PARTIES PRENANTES DE L ARRONDISSEMENT DE MONTRÉAL-NORD PLANIFICATION STRATÉGIQUE février 2016

CONSULTATION AUPRÈS DE PARTIES PRENANTES DE L ARRONDISSEMENT DE MONTRÉAL-NORD PLANIFICATION STRATÉGIQUE février 2016 CONSULTATION AUPRÈS DE PARTIES PRENANTES DE L ARRONDISSEMENT DE MONTRÉAL-NORD 10 février 2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2016-2025 DÉROULEMENT DE LA RENCONTRE Mot de bienvenue et contexte 30 minutes Travail

Plus en détail

institutionnelle de développement durable

institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-xx) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

Région de la Montérégie : réalisations et retombées des EIS après cinq ans de pratique (partie 1) De la théorie à la pratique

Région de la Montérégie : réalisations et retombées des EIS après cinq ans de pratique (partie 1) De la théorie à la pratique Cette présentation a été effectuée le 22 novembre 2016, au cours de la journée «L évaluation d impact sur la santé, un vecteur de collaboration entre le milieu municipal et la santé publique» dans le cadre

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-188) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Approuvée : Conseil d administration (Résolution CA-2008-188) Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2013-130) Entrée en vigueur : 26 novembre

Plus en détail

Priorités annuelles du FDT MRC de Kamouraska

Priorités annuelles du FDT MRC de Kamouraska Priorités annuelles du FDT 2016-2017 MRC de Kamouraska Document adopté lors de la session régulière du conseil de la MRC de Kamouraska tenue le 23 novembre 2016 Résolution n o 415 CM 2016 Dans le cadre

Plus en détail

Une démarche collective pour installer la cordialité, l entraide et le sens de la communauté dans les voisinages

Une démarche collective pour installer la cordialité, l entraide et le sens de la communauté dans les voisinages Une démarche collective pour installer la cordialité, l entraide et le sens de la communauté dans les voisinages Topo rapide Historique Succès de la Fête des voisins Six projets-pilotes concluants Contexte

Plus en détail

De concert avec les pères en CPE et services de garde éducatifs

De concert avec les pères en CPE et services de garde éducatifs Atelier conférence présenté dans le cadre de la 10 e édition de la Su-père conférence Conférenciers : Francine Tellier, chargée de projets à l Association Québécoise des CPE et Luc Ferland, personne ressource

Plus en détail

Plan stratégique du Cégep de Jonquière

Plan stratégique du Cégep de Jonquière Plan stratégique du Cégep de Jonquière 2010-2015 document synthèse Un cégep engagé dans son milieu LE CÉGEP EN BREF... Le Cégep de Jonquière, établissement d enseignement supérieur, offre 20 programmes

Plus en détail

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE LA VILLE DE BEACONSFIELD

PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE LA VILLE DE BEACONSFIELD BEACONSFIELD PLAN D ACTION ANNUEL À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES DE LA VILLE DE BEACONSFIELD Période de référence : 1 er janvier au 31 décembre 2015 Approuvé par le Conseil Municipal de Beaconsfield

Plus en détail

Déterminants socio environnementaux de la santé des aînés

Déterminants socio environnementaux de la santé des aînés Déterminants socio environnementaux de la santé des aînés Septembre 2011 Lucette Barthélémy DATER, Département formation et ressources Sommaire Le champ de la promotion de la santé Les déterminants individuels

Plus en détail

Table des matières. Notre plan d action. Loisir, sport et culture Habitation, urbanisme et aménagement du territoire... 3

Table des matières. Notre plan d action. Loisir, sport et culture Habitation, urbanisme et aménagement du territoire... 3 Notre plan d action Mars 0 Table des matières Notre plan d action Loisir, sport et culture... Habitation, urbanisme et aménagement du territoire... Administration et communications municipales... 4 Santé

Plus en détail

l Outaouais Projet de partenariat dans le projet Geneviève D Amours 26 Novembre 2012 JASP 16es Journées annuelles de santé publique 1

l Outaouais Projet de partenariat dans le projet Geneviève D Amours 26 Novembre 2012 JASP 16es Journées annuelles de santé publique 1 Portrait des de l Outaouais Geneviève D Amours Comité des partenaires duportrait des 26 Novembre 2012 JASP Projet de partenariat Les partenaires impliqués dans le projet 16es Journées annuelles de santé

Plus en détail

Mémoire dans le cadre de la consultation publique du ministère de la Culture et des Communications sur le renouvellement de la Politique culturelle

Mémoire dans le cadre de la consultation publique du ministère de la Culture et des Communications sur le renouvellement de la Politique culturelle Mémoire dans le cadre de la consultation publique du ministère de la Culture et des Communications sur le renouvellement de la Politique culturelle Présenté par : Loisir Sport Baie-James Août 2016 Table

Plus en détail

École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif

École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif 2010-2015 Table des matières Historique... 3 Analyse de la situation de l école Sacré-Coeur... 3 Connaissance du milieu... 4 Organisation de l école... 4 La

Plus en détail

LA QUALITÉ DE VIE DE VOS CITOYENS EST UNE PRIORITÉ?

LA QUALITÉ DE VIE DE VOS CITOYENS EST UNE PRIORITÉ? LA QUALITÉ DE VIE DE VOS CITOYENS EST UNE PRIORITÉ? Misez sur l embellissement horticole de votre municipalité! En adhérant au programme des Fleurons du Québec, vous adoptez une démarche mobilisatrice

Plus en détail

Plan d action 2015-2019

Plan d action 2015-2019 Plan d action 2015-2019 La réalisation du plan d action de la Politique familiale de Nicolet a été rendue possible par le comité de travail : Geneviève Dubois, responsable des questions familiales et conseillère

Plus en détail

plan d action mai 2016

plan d action mai 2016 plan d action mai 2016 Publié par la Ville de Longueuil Mai 2016 Ae #1 : Des aménagements favorables à un mode de vie physiquement actif Orientation #1 : Des infrastructures permettant la pratique encadrée

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Préambule Le 21 mars 2009, la Ville de Saint-Étienne a organisé son premier Printemps des associations. A cette occasion, elle a réaffirmé l'importance qu elle accorde à la

Plus en détail

Cette démarche favorise le développement des valeurs suivantes :

Cette démarche favorise le développement des valeurs suivantes : POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS LA VILLE DE MATANE MAI 2012 PRÉAMBULE : L égalité des femmes et des hommes est un droit fondamental et constitue une valeur essentielle de la démocratie.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE Contexte de l intervention

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE Contexte de l intervention RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1.1. Contexte de l intervention Les techniciens de l intervention sociale et familiale effectuent une intervention sociale préventive,

Plus en détail

«Ajouter des années à la vie ajouter de la vie aux années»

«Ajouter des années à la vie ajouter de la vie aux années» Un objectif Un concept Une approche Une démarche «Ajouter des années à la vie ajouter de la vie aux années» Serge Moisan, M.D. Direction de santé publique, Montérégie Février 2011 PLAN 1. Définir le Bien-vieillir

Plus en détail

Colloque RQVVS. Sainte-Cécile-de-Milton

Colloque RQVVS. Sainte-Cécile-de-Milton Colloque RQVVS 11 septembre 2009 Sainte-Cécile-de-Milton La démarche Génèse Naissance : forum des 16 et 17 novembre 2005; 130 participants; Initiative du CLD Haute-Yamaska Yamaska. Depuis son démarrage

Plus en détail

Plan d action Municipalité amie des aînés Habitation

Plan d action Municipalité amie des aînés Habitation Plan d action Municipalité amie des aînés 2016-2018 Habitation Permettre aux aînés de vivre au sein de leur communauté, dans une habitation appropriée à leurs besoins. S assurer que le zonage et les règlements

Plus en détail

La pauvreté et l exclusion sociale au Québec

La pauvreté et l exclusion sociale au Québec Mémoire de l ATUQ dans le cadre de la consultation sur La pauvreté et l exclusion sociale au Québec Table des matières Présenté à la Direction des politiques de lutte contre la pauvreté et de l action

Plus en détail

Grille synthèse du plan d action. Champs d intervention : 1- Emploi et Économie

Grille synthèse du plan d action. Champs d intervention : 1- Emploi et Économie Champs d intervention : - Emploi Économie Orientation : La municipalité de Weedon dispose d une panoplie de commerces qui répondent aux besoins des familles. Il est toutefois important de conserver d encourager

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE. Dans le cadre de l Entente relative au

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE. Dans le cadre de l Entente relative au POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE Dans le cadre de l Entente relative au Fonds de développement des territoires (FDT) 2016-2017 Présentée au Ministère des

Plus en détail

Portrait des pratiques en loisir des personnes de 50 ans et plus au Québec

Portrait des pratiques en loisir des personnes de 50 ans et plus au Québec Portrait des pratiques en loisir des personnes de 50 ans et plus au Québec Hélène Carbonneau, Ph. D. Professeure régulière Université du Québec à Trois-Rivières EmilieBelley-Ranger, Doctorante en psychologie

Plus en détail

La démarche stratégique

La démarche stratégique PLAN STRATÉGIQUE - PROJET INTRODUCTION CHANGEMENT DE CAP Verdun a connu de nombreux changements au cours des dernières années. Milieu de vie exceptionnel, à proximité des berges et du fleuve, l arrondissement

Plus en détail

Art-Quartier-Communauté

Art-Quartier-Communauté Art-Quartier-Communauté La peinture comme levier de rétablissement Jérôme Chailler, intervenant de quartier CSSS-IUGS Huguette Robidas, animatrice bénévole Objectifs de la présentation Découvrir une approche

Plus en détail

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS)

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) La Société des musées québécois en collaboration avec le Conseil québécois des ressources humaines en culture Société

Plus en détail

Politique de développement durable MUNICIPALITÉ DE RAWDON

Politique de développement durable MUNICIPALITÉ DE RAWDON Politique de développement durable MUNICIPALITÉ DE RAWDON Introduction La politique de développement durable de la Municipalité de Rawdon témoigne de son engagement pour la prise en compte de la Loi sur

Plus en détail

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE DE DONS ET COMMANDITES ADOPTÉE LE 21 DÉCEMBRE 2006 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE :... 3 MISSION :... 3 1. DÉFINITION DE LA POLITIQUE... 3 2. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 4 3.

Plus en détail

Projet éducatif

Projet éducatif 1 Projet éducatif 2015-2018 NOTRE VISION Une école ouverte sur le monde où chaque élève a la possibilité de développer son plein potentiel dans un environnement sain et sécuritaire. 2 LE PORTRAIT DE NOTRE

Plus en détail

Favoriser l intégration des élèves réfugiés en développant leur sentiment d appartenance à l école et leur bien-être psychologique

Favoriser l intégration des élèves réfugiés en développant leur sentiment d appartenance à l école et leur bien-être psychologique Institut universitaire Favoriser l intégration des élèves réfugiés en développant leur sentiment d appartenance à l école et leur bien-être psychologique Garine Papazian-Zohrabian Membre de l ordre des

Plus en détail

MOBILISATION CONTRE L EXCLUSION SOCIALE PAR LE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE.

MOBILISATION CONTRE L EXCLUSION SOCIALE PAR LE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE. MOBILISATION CONTRE L EXCLUSION SOCIALE PAR LE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE www.parole-dexclus.qc.ca Printemps 2007, sur l avenue Pelletier à Montréal-Nord, commence une histoire peu banale. À partir de la rénovation

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE

PLAN DE RÉUSSITE PLAN DE RÉUSSITE 2015-2020 VALEURS Le Collège a profité du contexte d élaboration de sa planification stratégique pour actualiser ses valeurs institutionnelles23. Au terme d un large processus consultatif,

Plus en détail

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015 2013-2015 Mandat : Avec la concertation des acteurs du territoire et des actions novatrices, répondre aux

Plus en détail

GRPS, 5 novembre 2013 Palais des congrès de Montréal, 4 au 6 novembre 2013

GRPS, 5 novembre 2013 Palais des congrès de Montréal, 4 au 6 novembre 2013 Quelle approche et quelles ressources doivent être prises en compte pour faciliter un rapprochement entre l école, la famille et la communauté? Quels sont les facteurs de réussite indéniables à cette collaboration?

Plus en détail

Aménagement et mode de vie physiquement actif: Qualité de vie et développement des communautés

Aménagement et mode de vie physiquement actif: Qualité de vie et développement des communautés Aménagement et mode de vie physiquement actif: Qualité de vie et développement des communautés Forum régional Rouyn-Noranda 25 septembre Diane Boudreault coordination du programme Kino-Québec ministère

Plus en détail

Programme de reconnaissance de l engagement étudiant

Programme de reconnaissance de l engagement étudiant Programme de reconnaissance de l engagement étudiant Mention au bulletin C est à la demande de la fédération étudiante du Québec qu un comité de travail formé de la Fédération étudiante collégiale (F.E.C.Q.),

Plus en détail

Actualiser et clarifier les règles du membership.

Actualiser et clarifier les règles du membership. PLAN D ACTION 2009-2012 Vie démocratique et associative 1. Réviser la définition des catégories de membres ainsi que les droits, devoirs, obligations et conditions d adhésions rattachés à chacune des catégories.

Plus en détail

SYMPOSIUM NATIONAL. Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité

SYMPOSIUM NATIONAL. Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité SYMPOSIUM NATIONAL Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité Montréal Le 24 octobre 2007 Rappel historique Soucieuse de mieux desservir les citoyens et de favoriser

Plus en détail

Photo : Jean-Pierre Auclair. Politique. de reconnaissance et de soutien relative aux organismes

Photo : Jean-Pierre Auclair. Politique. de reconnaissance et de soutien relative aux organismes Photo : Jean-Pierre Auclair Politique de reconnaissance et de soutien relative aux organismes [ 2 Adopté par le conseil d arrondissement le 1 er décembre 2015. table des matières 4 Mot du maire 6 Mot du

Plus en détail

Présentation. Table de développement social Centre-Sud. 3 octobre 2013

Présentation. Table de développement social Centre-Sud. 3 octobre 2013 Présentation Table de développement social Centre-Sud 3 octobre 2013 1 2 Les assises du mandat d Avenir d enfants Issues d une entente entre le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon

Plus en détail

VISION D AVENIR POUR MON QUARTIER. Mémoire présenté par Au Coup de pouce Centre-Sud inc.

VISION D AVENIR POUR MON QUARTIER. Mémoire présenté par Au Coup de pouce Centre-Sud inc. VISION D AVENIR POUR MON QUARTIER Mémoire présenté par Au Coup de pouce Centre-Sud inc. Présentation de l organisme & intérêt au projet 37 ans dans CS Aide les gens & brise leur l isolement Suscite l entraide

Plus en détail

Tiré du Guide pour l'élaboration du programme d'activités du service de garde en milieu scolaire du MELS

Tiré du Guide pour l'élaboration du programme d'activités du service de garde en milieu scolaire du MELS Le programme d activités d un service de garde en milieu scolaire doit mettre l accent sur le plaisir, la détente et les loisirs tout en favorisant des activités stimulant le développement global des enfants.

Plus en détail

Référence rapide. Référentiel national de compétences en matière d interprofessionnalisme

Référence rapide. Référentiel national de compétences en matière d interprofessionnalisme Référentiel NATIONAL DE COMPÉ TENCES EN MATIÈRE D INTERPROFESSIONNALISME Référence rapide Le référentiel national de compétences en matière d interprofessionnalisme décrit les compétences requises pour

Plus en détail

Pour le développement global des enfants

Pour le développement global des enfants Pour le développement global des enfants 27e Colloque du CAMF Atelier #9 Marc-André Plante, directeur général du Carrefour action municipale et famille 8 mai 2015 Montmagny Plan de présentation 1. Introduction

Plus en détail

Politique Municipalité amie des aînés Plan d'action Propositions d'action

Politique Municipalité amie des aînés Plan d'action Propositions d'action Champ d'intervention : 1) Organisation municipale Objectifs s proposées Responsable Partenaires 2014 2015 2016 2017 1.1 Faciliter l'accessibilité de l'information destinée aux aînés et à la communauté

Plus en détail

Les principes du développement loisir public

Les principes du développement loisir public CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LES RÔLES ET LES TÂCHES DE LA MUNICIPALITÉ EN MATIÈRE DE LOISIR PUBLIC ET DE LEURS ÉLUS RESPONSABLES Les principes du développement loisir public 1. Le citoyen est et doit être l

Plus en détail

INTRODUCTION ÉTAT DE LA SITUATION

INTRODUCTION ÉTAT DE LA SITUATION Mémoire de Loisir et Sport Lanaudière dans le cadre de la consultation du ministère de la Culture et des Communications sur le renouvellement de la politique culturelle Préparé par : Nathalie Wagner, présidente

Plus en détail

Politique d attribution des aides financières provenant du Conseil municipal

Politique d attribution des aides financières provenant du Conseil municipal Politique d attribution des aides financières provenant du Conseil municipal (En matière de sport et plein air, art et culture, loisirs, communautaire et récréotouristique) Le 2 MAI 2011 Table des matières

Plus en détail

Franchir les étapes pour construire mon avenir

Franchir les étapes pour construire mon avenir Franchir les étapes pour construire mon avenir Francine Julien-Gauthier, Ph.D., Université Laval Sarah Martin-Roy, étudiante au doctorat en psychopédagogie Plan de la présentation La résilience des jeunes

Plus en détail

Philosophie de programme

Philosophie de programme Philosophie de programme Programme de football du Laser de l école secondaire des Sentiers (Version abrégée pour les étudiants-athlètes) Mission Utiliser le football et la structure d une équipe sportive

Plus en détail

Photo : Réjean Savard POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES. de l Arrondissement de Sainte-Foy Sillery Cap-Rouge

Photo : Réjean Savard POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES. de l Arrondissement de Sainte-Foy Sillery Cap-Rouge Photo : Réjean Savard Photo : Réjean Savard POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES de l Arrondissement de Sainte-Foy Sillery Cap-Rouge Table des matières 1 Introduction...4 2 Mission

Plus en détail

PLAN D URBANISME DURABLE DE LA CITÉ DE DORVAL

PLAN D URBANISME DURABLE DE LA CITÉ DE DORVAL DIAGNOSTIC ET ENJEUX CRITÈRE 1 MIXITÉ INTERGÉNÉRATIONNELLE, CULTURELLE ET SOCIOÉCONOMIQUE La mixité sociale peut être définie comme la coexistence sur un même espace de groupes sociaux aux caractéristiques

Plus en détail

RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM

RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM Document produit par le Comité sur l action communautaire et le développement social (CACDS) Mandat

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR LE JEU

CONFÉRENCE SUR LE JEU CONFÉRENCE SUR LE JEU GINETTE HÉBERT Formatrice en petite enfance 6 novembre 2013 Regroupement des CPE des régions Québec et Chaudière-Appalaches ginettehebert7@gmail.com CONNAISSEZ-VOUS DES PROVERBES

Plus en détail

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir!

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! PROJET ÉDUCATIF 20 15 20 20 - Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! Table des matières Présentation du projet éducatif et de la mission de l école...2 Description sommaire de l école et de

Plus en détail