GENETIQUE MEDICALE- Cytogénétique Moléculaire. Cytogénétique Moléculaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GENETIQUE MEDICALE- Cytogénétique Moléculaire. Cytogénétique Moléculaire"

Transcription

1 10/12/2013 GUIMERA Jordan L2 Génétique Médicale Pr. LEVY Relecteur n 3 10 pages Plan A. Introduction B. Hybridation in situ en fluorescence I. Principe II. Les Sondes III. Les Cibles IV. Les étapes V. Utilisation de la FISH VI. Les limites VII. Multi-fish Cytogénétique Moléculaire C. Hybridation génomique comparative métaphasique (CGH) D. CGH sur microréseau d'adn : ACPA I. Principe II. Les sondes III. Analyse IV. Interprétation V. Intérêts VI. Limites Génétique et société : Levy nous remercie pour le téléthon!!! A. Introduction Ce cours fait suite au cours de génétique chromosomique du 06/11. Dans celui-ci on avait parlé des anomalies chromosomiques et des différents caryotypes qui avaient une résolution de 5 Mb maxi, ici nous allons voir les autres techniques qui permettent d'augmenter la résolution pour détecter de plus petites anomalies. La cytogénétique conventionnelle étudie le caryotype standard et le caryotype à haute résolution et on est à 5 Mb au maximum. En cytogénétique moléculaire, on sera à des résolutions de l'ordre de la centaine de kb, et c'est tout ce qu'on ne voit pas au niveau chromosomique dans un caryotype standard. B. Hybridation in situ en fluorescence FISH. I. Principe Elle est basée sur l'hybridation moléculaire. L'hybridation moléculaire est le principe le plus extraordinaire jamais découvert en biologie, et on ne sait toujours pas comment il fonctionne. Elle possède 2 propriétés : Dénaturation = séparation des 2 brins d'une molécule d'adn, c'est pour que la sonde simple brin reconnaisse sa séquence cible. Renaturation : ré-association spécifique d'une molécule d'adn simple brin avec sa séquence complémentaire. 1/11

2 Cela se fait dans certaines conditions de température, de ph et de salinité. Dans l'hybridation moléculaire, les molécules sont dénaturées, dé-associées, et à ce moment là, on obtient un support où toutes les molécules sont simples brins, et notre fragment d'adn va pouvoir ainsi s'hybrider. Si la sonde que l'on veut voir s'hybrider est reconnue par une sonde fluorescente, on aura une hybridation in situ en fluorescence car cette sonde marquée sera visible en microscopie à l'aide de filtres spéciaux. II. Les Sondes Ce sont des séquences d'acides nucléiques marquées par un ou plusieurs fluorochromes : Différents types : Séquences spécifiques d'adn répétées (ex : centromère ou les télomères (TTAGGG) ou les séquences des chromosomes acrocentriques correspondant aux séquences ribosomales) Séquences uniques : locus spécifique (analyse d'une petite partie du chromosome, un point) ou peintures chromosomiques (permettant de marquer et d'analyser la totalité d'un chromosome). Marquage : introduction des fluorochromes dans un fragment d'adn. Random priming Nick translation Les deux derniers noms n'ont pas été traités mais étaient sur la diapo. Les sondes centromériques sont de type ADN satellite. Il existe aussi des sondes télomériques et acrocentriques. III.Les Cibles Les cibles peuvent être plusieurs choses : Les chromosomes métaphasiques (les mêmes que ceux des caryotypes) Les noyaux (donc chromosomes interphasiques) Les fibres d'adn étirées (peignage moléculaire) Selon la cible que l'on choisit d'analyser, on ne recherche pas les mêmes choses : - Sur les chromosomes métaphasiques, on va rechercher des anomalies de structure et des anomalies locus spécifiques. - Sur les chromosomes interphasiques, on va pouvoir repérer des anomalies de nombre car l'on peut quantifier la quantité de fluorescence mais aussi des anomalies de structure comme des translocations mais également les translocations réciproques. De plus, il faut avoir en tête qu'une sonde peut s'hybrider de façon non spécifique avec une cible non voulue : pour remédier à ça, on fait des lavages afin d'éliminer tout ce qui n'est pas spécifique. (Je suppose qu'au moins c'est spécifique, au moins l'accrochage est solide) IV. Les étapes 4 étapes : Dénaturation ADN simple brin Hybridation appariement si séquences complémentaires Lavage et révélation avec des conditions et paramètres de stringence particuliers pour éviter justement ces problèmes d'hybridation non spécifique. Analyse avec un microscope équipé de filtres à fluorescence. On peut avoir par exemple des sondes rdna qui vont marquer alors la totalité des chromosomes acrocentriques 2/11

3 ou alors une sonde télomérique. V. Utilisation de la FISH La FISH permet de faire des analyses ciblées : GENETIQUE MEDICALE- Cytogénétique Moléculaire Selon une orientation clinique, c'est à dire basée sur une anomalie clinique, un syndrome observé lors de la consultation, et en fonction du diagnostic recherché, on va chercher telle ou telle anomalie. Cela peut être : Recherche d'une aneuploïdie en prénatal ou en postnatal (ex trisomie 21) Syndrome microdélétionnel/microduplication (il a dit tout plein de noms de maladie compliqués, mais on s'en fou, car ils sont fous ces généticiens) Recherche de remaniement subtélomérique (avec des sondes spécifiques) Selon une orientation cytogénétique : on fait suivre un caryotype standard/à haute résolution par une FISH pour faire des analyses plus fines : Caractérisation d'une anomalie chromosomique Identification d'un chromosome surnuméraire Identification et évaluation d'une mosaïque cellulaire (si l'anomalie chromosomique clonale est faiblement représentée) Contrôle des données issues de l'acpa (Analyse Chromosomique sur Puce à ADN): mécanique chromosomique à l'origine du CNV (Copy Number Variation) observé. VI. Les limites Expertise clinique, on ne connait pas la totalité des syndromes, et lorsqu'on est pas en mesure de porter un diagnostic, dans ce cas là, on ne peut pas cibler l'analyse. Cette situation est très fréquente (presque tous les jours) car il y a beaucoup de maladies rares. Connaissance des régions minimales critiques des syndromes suspectés. Etudes des régions subtélomériques : délicat car la composition chimique des séquences subtélomériques ne permet pas de faire une analyse aisée, en plus, c'est coûteux technique abandonnée au profit de l'acpa Microduplication ( pb) : identification délicate, nécessite l'utilisation de techniques ayant une résolution encore plus fine (on passe dans la génétique moléculaire ) VII. Multi-fish (note du prof : je l'ai mis parce que c'est joli) Même si vous n'aurez pas les couleurs sur le ronéos hihi Hybridation simultanée et spécifique de 24 peintures chromosomiques. Combinaison de 5 fluorochromes. Numérisation successive des différents signaux émis par les sondes et superposition de l'ensemble des signaux. On obtient une couleur spécifique pour chacun des chromosomes. Si on remarque que sur un même chromosome il y a plusieurs couleurs, c'est qu'il y a une anomalie (type translocation). 3/11

4 Avantages : Analyse globale du génome avec une meilleure résolution que le caryotype standard Remaniements chromosomiques complexes Insertions chromosomiques Marqueurs chromosomiques Limites : Niveau de résolution : 1,5-2 Mb au mieux Coût (les consommables sont chers : «En GM, on génère du déficit, et on le sait!» ) On s'en fou de cette diapo. Le caryotype haute résolution peut trouver des anomalies de 4 à 5 Mb donc des microdélétion sou des microduplications. FISH : Résolution : 40 à 100 kb. Inconvénient : analyse ciblée Orientation clinique Orientation cytogénétique => Nécessité de développer d'autres techniques d'identification d'anomalies chromosomiques de petite taille. Sur cette image, on peut voir une trisomie 18 (3 chromosomes 18 sont marqués). Le marquage simultané des chromosomes X a une valeur de CONTRÔLE (on marque un autre chromosome dont on sait qu'il a de très faibles risques d'être anormal) : il fait office de témoin, de contrôle interne. 4/11

5 C. Hybridation génomique comparative métaphasique (CGH) Il ne nous en a pas trop parlé, car c'est plus trop utilisé. Elle est basée sur de l'hybridation moléculaire. Le principe est qu'on mesure le rapport de fluorescence entre l'adn du patient et l'adn témoin, et ceci en chaque point du chromosome. Le tout est sur un support solide, c'est-à-dire une lame où sont étalés les chromosomes (avant on le faisait aussi sur des chromosomes métaphasiques). D'un coté, on a l'adn d'un témoin qui va être utilisé comme sonde que l'on va marquer en rouge. On prend l'adn du malade que l'on marque d'une autre couleur. On va les combiner, et on va comparer le nombre de copies des segments chromosomiques entre le patient et la référence. On procède ainsi à la détection d'une perte ou d'un gain de matériel chromosomique. - Lorsque le rapport de fluorescence est égal à 1, il y a la même quantité d'adn, il n'y a ni perte ni gain, il y a autant d'adn chez le témoin que chez le patient. - Lorsque le rapport P/T est égal à 0,5, il y a une perte de matériel génétique chez le patient, on a affaire à une délétion. - Lorsque le rapport P/T est égal à 1,5, il y a un gain de matériel génétique chez le patient, on a affaire à une duplication. Les délétions/duplications peuvent être visibles ou alors on peut s'aider de logiciels pour les repérer. 5/11

6 Avantages : Analyse globale du génome : visualisation + analyse ADN génomique, chromosomes du cas index inutile Limites : Faible niveau de résolution : 5-10 Mb jusqu'à 3 Mb. Seuil de détection des mosaïques cellulaires (il doit y avoir au moins 50% de cellules anormales) Remaniements chromosomiques équilibrés (ni gain ni perte) Technique délicate D. CGH sur microréseau d'adn : ACPA I. Principe Même technique de départ, c'est à dire le rapport de fluorescence. Le support devient une lame de verre où est positionné le génome entier mais de façon fragmenté analyse complète. Ces lames contiennent des dizaines de millions de spots correspondant chacun à une séquence du génome. Ces séquences font de 16 pb à quelques dizaines de kb. Elles ont donc beaucoup plus courtes que pour le CGH classique. Les sondes utilisées sont de l'adn témoin plus l'adn du malade. Les rapports de fluorescence sont toujours de 1, 1,5 ou 0,5. On est obligé d'utiliser un logiciel qui fait toutes les analyses car les délétions/duplications sont invisibles à l'oeil nu : celui-ci va nous donner le rapport P/T de chaque région et va faire un pointage où il y a une anomalie. 6/11

7 7/11

8 Chaque carré rassemble plusieurs milliers de séquences, et sur toutes ces lames, on a la totalité du génome. 8/11

9 L'exemple ci-dessus, c'est une ACPA avec des cellules tumorales : c'est très couramment pratiqué. Il peut y avoir des délétions et des duplications, y compris en même temps. Même lorsqu'on fait des analyses sur l'adn constitutionnel de l'individu, on va avoir des pertes et des gains de matériel génétique. C'est très important car ceci montre que toutes les pertes et les gains de matériel chromosomique ne sont pas pathogènes. II. Les sondes On utilise des lames où sont fixés des séquences génomiques, les sondes BACs/PACs (Chromosome Artificiel Bactérien, ce sont des chromosomes bactériens, des vecteurs dans lesquels on met de l'adn humain qui peut faire jusqu'à 200 kb) kb Il y a des puces ciblées qui contiennent entre 3200 et 3500 clones (résolution 1 Mb), clones (tiling path array) Oligonucléotides pb Densités élevées : 44K 2,1M, résolution jusqu'à 1 kb, donc repère mieux les petites anomalies. Puces ciblées ou pangénomiques On peut aussi demander des puces qui nous intéresse, les faire préparer sur-mesure. La résolution est fonction de : la sonde : type (taille), nombre, distance la spécificité et la sensibilité de la réaction d'hybridation sur chaque sonde (rapport signal/bruit) 9/11

10 III. Analyse Utilisation d'un support bioinformatique : Calcul du ratio de fluorescence (différents algorithmes) On enlève tout ce qui n'est pas spécifique, comme par exemple les centromères. Visualisation graphique des résultats 1 point = valeur du ratio de fluorescence au niveau d'une sonde Observation de variations du nombre de copies (CNV) entre P et T. CNV : segment d'adn >1kb dont le nombre de copies varie par rapport à un ADN de référence, sans préjuger du caractère pathogène ou pas. On se réfère à notre expérience et aux bases de données pour déterminer ce caractère pathogène. IV. Interprétation Critères d'interprétation : Taille (pathogène si > 400kb) Caractère de novo ou hérité, c'est très important, lorsqu'on a un CNV, et que l'on fait l'analyse et qu'aucun des 2 parents sains ne l'ont, c'est un critère supplémentaire de pathogénicité. Type Contenu génique Phénotype clinique associé : sain/pathologique Description dans la population générale (d'où l'utilisation de base de données) Description de patients présentant le même phénotype clinique Puis validation et interprétation. Vérification des résultats obtenus grâce à différentes techniques de biologie moléculaire ou de FISH. Signification du CNV observé : Ne pas préjuger de sa pathogénicité mais il peut être pathogène avec une possibilité de pénétrance incomplète et d'expressivité variable, il peut être bénin, ou alors de signification complètement inconnue. V. Intérêts (retenir que les indications sont multiples) Pour les patients présentant un retard mental avec plus ou moins des malformation congénitales à caryotype normal : identification d'un CNV pathogène dans environ 17-19% (versus 3-4% pour le caryotype) CNV répartis sur l'ensemble du génome, il y a plus de délétions que de duplications. Localisation interstitielle 2 à 3 fois plus élevée qu'au niveau subtélomérique Récurrence faible des CNV (sauf architecture «particulière» du génome) Taux de détection d'anomalie 5 fois plus élevé que les techniques cytogénétiques conventionnelles. Les mosaïques cellulaires : taux de détection de 20%, mais il n'y a pas de biais lié à la culture cellulaire. Description de nouveaux phénotypes cliniques. Caractérisation d'anomalies chromosomiques fines (taille inférieure à 5 Mb) Etude des remaniements chromosomiques apparemment équilibrés mais avec phénotype anormal : représente 20% des déséquilibres identifiés. Identification de gènes. Il n'a fait que passer rapidement ces diapos, sans trop les détailler mais il en aurait parlé pendant le cours... 10/11

11 VI. Limites de l'acpa Polyploïdie Remaniements chromosomiques équilibrés car il n'y a ni gain, ni perte Mécanisme à l'origine du déséquilibre observé, pour le conseil génétique (intérêt du contrôle par FISH si possible) Il faut toujours faire un contrôle, c'est capital. Ca se fait par la FISH ou par génétique moléculaire. 11/11

LA TECHNIQUE DE CGH-ARRAY OU ACPA

LA TECHNIQUE DE CGH-ARRAY OU ACPA LA TECHNIQUE DE CGH-ARRAY OU ACPA Les syndromes avec Anomalies du Développement (AD), associés ou non à une Déficience Intellectuelle (DI), englobent des pathologies extrêmement hétérogènes mais majoritairement

Plus en détail

Biopuces en pathologie Cardio-vasculaire

Biopuces en pathologie Cardio-vasculaire Biopuces en pathologie Cardio-vasculaire Pr M.Doco-Fenzy Service de Génétique 2009 - UE10 1 Définition des outils 2 Applications Waka Lin 2004 Support membrane de nylon Lame de verre, revêtement chimique

Plus en détail

Techniques d'études en cytogénétique

Techniques d'études en cytogénétique 04/11/15 GONCALVES Salomé L2 CR : Nyl CHEMLI Génétique médicale H ZATTARA 12 pages GENETIQUE MEDICALE Techniques d'études en cytogénétique Techniques d'études en cytogénétique Plan: A. Introduction B.

Plus en détail

-anomalies chromosomiques: nombre, structure -recombinaison de chromosomes

-anomalies chromosomiques: nombre, structure -recombinaison de chromosomes La cytogénétique est l'étude des phénomènes génétiques au niveau de la cellule, plus précisément au niveau des chromosome sans la nécessité d'extraire l'adn : -anomalies chromosomiques: nombre, structure

Plus en détail

Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal

Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal Véronique Satre, Charles Coutton, Gaëlle Vieville, Françoise Devillard et Florence Amblard Maladies génétiques Anomalies chromosomiques Cytogénétique

Plus en détail

La CGH-array : une nouvelle technique de diagnostic en cytogénétique

La CGH-array : une nouvelle technique de diagnostic en cytogénétique La CGH-array : une nouvelle technique de diagnostic en cytogénétique Olivier Pichon (Ingénieur) Laboratoire de cytogénétique de Nantes, Service de Génétique Médicale Les techniques classiques de cytogénétique

Plus en détail

L'hybridation fluorescente (FISH)

L'hybridation fluorescente (FISH) L'hybridation fluorescente (FISH) fluorescent in situ hybridization DR Thierry PALUKU THEY-THEY LABO GENETIQUE ET PATHO MOLECULAIRE JUIN 2007 Définition repérer la présence d'anomalies chromosomiques par

Plus en détail

INDICATIONS de la CGH ARRAY en DIAGNOSTIC PRENATAL (ACPA) Réseau Naître et Grandir en LR 5 ème Journée Régionale d Echographie Jean CHIESA

INDICATIONS de la CGH ARRAY en DIAGNOSTIC PRENATAL (ACPA) Réseau Naître et Grandir en LR 5 ème Journée Régionale d Echographie Jean CHIESA INDICATIONS de la CGH ARRAY en DIAGNOSTIC PRENATAL (ACPA) Réseau Naître et Grandir en LR 5 ème Journée Régionale d Echographie Jean CHIESA 09 Octobre 2015 5 Mb Principe de la CGH array Nanotechnologie

Plus en détail

Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES

Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES CLASSIFICATION DES SITUATIONS CLINIQUES UTILISEES DANS TOUS LES ARBRES DECISIONNELS... 2 QUAND REALISER UNE ENQUETE FAMILIALE?... 3 CONDUITE A TENIR

Plus en détail

Anomalies du caryotype numériques et structurales. Pr. MA. Belaud-Rotureau

Anomalies du caryotype numériques et structurales. Pr. MA. Belaud-Rotureau Anomalies du caryotype numériques et structurales Pr. MA. Belaud-Rotureau Anomalies du caryotype numériques et structurales I Interpréter un caryotype II Anomalies du nombre des chromosomes III Anomalies

Plus en détail

Différents types de chromosomes en Giemsa

Différents types de chromosomes en Giemsa Différents types de chromosomes en Giemsa Marquage Giemsa simple - Comptage d une mitose: 45, 46 ou 47 - Reconnaissance des groupes et certains chromosomes dans les groupes, mais pas dans leur structure,

Plus en détail

Techniques d'étude en cytogénétique

Techniques d'étude en cytogénétique 22/10 ROUBIN Alexandre L2 CR : Victor CHABBERT Génétique médicale H ZATTARA 16 pages Techniques d'étude en cytogénétique Plan : A. Introduction B. Cytogénétique conventionnelle C. Cytogénétique moléculaire

Plus en détail

CARYOTYPE. La cellule humain a 46 chromosomes (23 paires : 22paires d autosomes et une paire de gonosomes : XX pour la femme et XY pour l homme).

CARYOTYPE. La cellule humain a 46 chromosomes (23 paires : 22paires d autosomes et une paire de gonosomes : XX pour la femme et XY pour l homme). Module de génétique Dr Boudiaf Benaferi R. CARYOTYPE 1-INTRODUCTION : Le matériel génétique des eucaryotes est réparti en plusieurs chromosomes dont le nombre est caractéristique de l espèce. La majorité

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE Définitions généralités Quelques chiffres 46 chromosomes 22 paires d autosomes (n=44) 1 paire de gonosomes (n=2) : XX/F et XY/H 300 bandes cytogénétiques =

Plus en détail

Pratique prénatale en cytogénétique

Pratique prénatale en cytogénétique Pratique prénatale en cytogénétique ACLF Charles Coutton & Martine Docco Fenzy CPDPN Alexandra Benachi Brigitte Simon- Bouy & Brigitte Benzacken Questionnaire Jordan Benzacken Objectifs de l enquête Connaitre

Plus en détail

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS II. Outils CONTEXTE CLINIQUE Jonction entre chromosomique et moléculaire Dr G. Lefort II. TECHNIQUE 1) Le caryotype conventionnel en bandes Nécessite

Plus en détail

TECHNIQUES DE CYTOGÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE

TECHNIQUES DE CYTOGÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE 29.11.12 B. Quilichini Ronéo : Alizée TECHNIQUES DE CYTOGÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE PRINCIPE APPLICATIONS CLINIQUES en pathologie acquise I. HISTORIQUE : PLAN : HISTORIQUE INTRODUCTION TECHNIQUE FISH INTER INTERPHASIQUE

Plus en détail

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies. Dr. Martina Carlotti

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies. Dr. Martina Carlotti Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Dr. Martina Carlotti I. Introduction II. La structure du chromosome métaphasique 1. Le centromère 2. Les télomères III. Le caryotype : Comment établir un

Plus en détail

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies I. Introduction II. La structure du chromosome métaphasique 1. Le centromère 2. Les télomères III. Le caryotype 1. Le rangement des chromosomes dans le caryotype

Plus en détail

Principales ANOMALIES CHROMOSOMIQUES. PACES UE8 2 ème cours B Benzacken

Principales ANOMALIES CHROMOSOMIQUES. PACES UE8 2 ème cours B Benzacken Principales ANOMALIES CHROMOSOMIQUES PACES UE8 2 ème cours B Benzacken PLAN Rappels spermatogenèse, ovogenèse Les anomalies de nombre : Non disjonction méiotique ND I ND II Non disjonction mitotique Cas

Plus en détail

DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES

DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES DEPISTAGE PRENATAL DES ANOMALIES CHROMOSOMIQUES Caryotype : Etude morphologique du matériel héréditaire Rapport de 1/1000 entre ADN et le chromosome 1) Matériel A partir de cellules nucléées en division

Plus en détail

I. technique pour établir le caryotype

I. technique pour établir le caryotype 2 LE CARYOTYPE Le caryotype est une photographie de l'ensemble des chromosomes d'une cellule. Les chromosomes sont rangés par paires en fonction de leur forme, leur taille et de la position des bandes

Plus en détail

Cours cytogénétique :

Cours cytogénétique : Cours cytogénétique : Introduction : La cytogénétique permet d étudier le nombre et la structure des chromosomes (génétique chromosomique). Un chromosome= une molécule d ADN bicaténaine + des protéines

Plus en détail

Du microscope. aux microarrays. le "saut de puce" de la cytogénétique

Du microscope. aux microarrays. le saut de puce de la cytogénétique Du microscope le "saut de puce" aux microarrays de la cytogénétique ARL 13 mars 2008 Dr Danielle Martinet Spéc. FAMH en analyses de génétique médicale Laboratoire de cytogénétique constitutionnelle Service

Plus en détail

UE 7.3S1 Génétique humaine fonctionnelle et désordres

UE 7.3S1 Génétique humaine fonctionnelle et désordres UE 7.3S1 Génétique humaine fonctionnelle et désordres Master 1 ISSM 2010/11 Dr C. NEMOS, Département HEC Faculté de Médecine 1 I. Génétique humaine fonctionnelle A. Introduction à la génétique humaine

Plus en détail

Définitions. Génétiques 101. Étiologies congénitales : (1 ère partie) Terry Broda

Définitions. Génétiques 101. Étiologies congénitales : (1 ère partie) Terry Broda Étiologies congénitales : (1 ère partie) Génétiques 101 Terry Broda Infirmière praticienne, CDDN 1 ère octobre 2014 Définitions Maladie congénitale : présente à la naissance Condition génétique : résulte

Plus en détail

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies

Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Dr. Martina Carlotti Ingénieur en techniques biologiques, U1053 BaRITOn, Université de Bordeaux I. Introduction II. La structure du chromosome métaphasique

Plus en détail

TD de Biologie Moléculaire (hybridation 1)

TD de Biologie Moléculaire (hybridation 1) UE BIO12 TD (hybridation 1) Année 2007-2008 Corinne MAUREL-ZAFFRAN L2 SV TD de Biologie Moléculaire (hybridation 1) RAPPEL DE QUELQUES NOTIONS SUR L HYBRIDATION Beaucoup de méthodes de biologie moléculaire

Plus en détail

Le Caryotype. - Connaitre la technique de réalisation d un caryotype et les différentes techniques de dénaturation.

Le Caryotype. - Connaitre la technique de réalisation d un caryotype et les différentes techniques de dénaturation. OBJECTIFS - Définir un caryotype - Connaitre la technique de réalisation d un caryotype et les différentes techniques de dénaturation. - Établir une formule chromosomique. - Déduire le sexe d un individu

Plus en détail

Cours 4 : Cytogénétique (1)

Cours 4 : Cytogénétique (1) 27/11/12, 8h30 10h30 UE5 Génétique Professeur A. Verloes Ronéotypeuse : Ben Tkhayat Raja Ronéolectrice : Bouzlafa Leïla Cours 4 : Cytogénétique (1) Page 1 sur 17 Sommaire I. INTRODUCTION 1. Généralités

Plus en détail

UE1 Chromosomes Caryotypes anomalies 2009/2010. Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies

UE1 Chromosomes Caryotypes anomalies 2009/2010. Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies 1 I. Intérêt de l établissement du caryotype II. Structure t du chromosome métaphasique 1. Le centromère 2. Les télomères III. Le caryotype 1. Le rangement

Plus en détail

leucémie lymphoïde chronique

leucémie lymphoïde chronique la leucémie lymphoïde chronique S.Taoussi, M.T. Abad Service hématologie, EHS ELCC Blida Ce travail a été réalisé au laboratoire hématologie du CAC Blida avec le soutien du CMNG et du laboratoire de recherche

Plus en détail

Génétique chromosomique : Structure des chromosomes/caryotype, Principes des études en cytogénétique et Anomalies de nombres et de structures.

Génétique chromosomique : Structure des chromosomes/caryotype, Principes des études en cytogénétique et Anomalies de nombres et de structures. 06/11/13 BENARD Mathilde L2 Génétique Médicale Pr.LEVY 14 pages Génétique chromosomique : Structure des chromosomes/caryotype, Principes des études en cytogénétique et Anomalies de nombres et de structures.

Plus en détail

Nouveaux outils de cytogénétique moléculaire (MLPA et CGH) utilisés en constitutionnel COUTTON Charles

Nouveaux outils de cytogénétique moléculaire (MLPA et CGH) utilisés en constitutionnel COUTTON Charles Nouveaux outils de cytogénétique moléculaire (MLPA et CGH) utilisés en constitutionnel COUTTON Charles EC Génétique Jeudi 12 Janvier 2012 Remaniements génomiques Regroupent les duplications, les délétions,

Plus en détail

Le conseil génétique : quand, pourquoi, comment?

Le conseil génétique : quand, pourquoi, comment? Le conseil génétique : quand, pourquoi, comment? Journée d info du 26 novembre Namur Maladies rares 5000 à 7000 pathologies Seuils de prévalence En France : 1/2000 Aux USA : 1/1000 En Suède : 1/10,000

Plus en détail

Les thérapies personnalisées en oncologie : Trouver la cible

Les thérapies personnalisées en oncologie : Trouver la cible Les thérapies personnalisées en oncologie : Trouver la cible Préparé par DR Sylvain Mailhot Présenté par Dre Ahlem Aouachri LABORATOIRE DE PATHOLOGIE/CISSS RIMOUSKI-NEIGETTE Plan de la présentation De

Plus en détail

TP 5 : Organisation de l'information génétique sur les chromosomes.

TP 5 : Organisation de l'information génétique sur les chromosomes. TP 5 : Organisation de l'information génétique sur les chromosomes. Ce que nous savons déjà : - Les êtres vivants sont caractérisés par un ensemble de caractères définis par un programme génétique contenu,

Plus en détail

ZytoLight SPEC DDIT3 Dual Color Break Apart Probe

ZytoLight SPEC DDIT3 Dual Color Break Apart Probe ZytoLight SPEC DDIT3 Dual Color Break Apart Probe Z-2100-200 Z-2100-50 5 (0,2 ml) 5 (0,05 ml) Pour la détection des translocations impliquant le gène DDIT3 dans la région 12q13.3 par hybridation in situ

Plus en détail

«AFFECTIVITE, SEXUALITE, HANDICAP» Présentation de

«AFFECTIVITE, SEXUALITE, HANDICAP» Présentation de 10 e colloque francophone de Noirlac 19 et 20 novembre 2008 «AFFECTIVITE, SEXUALITE, HANDICAP» Présentation de Mme M-C. de BLOIS (Maître de Conférence des Universités Praticien Hospitalier Généticienne

Plus en détail

Des statistiques pour détecter les altérations chromosomiques

Des statistiques pour détecter les altérations chromosomiques Des statistiques pour détecter les altérations chromosomiques Emilie Lebarbier, maître de conférences Stéphane Robin, directeur de recherche INRA, à AgroParisTech Les altérations chromosomiques sont responsables

Plus en détail

CYTOGENETIQUE HUMAINE

CYTOGENETIQUE HUMAINE Cours Génétique CYTOGENETIQUE CYTOGENETIQUE HUMAINE 1 Définition La cytogénétique est la science qui étudie les chromosomes et leurs anomalies. Elle est basée sur l observation et l analyse des chromosomes

Plus en détail

METHODES D ISOLEMENT DES CELLULES

METHODES D ISOLEMENT DES CELLULES METHODES D ISOLEMENT DES CELLULES Isolement à partir des tissus Cultures cellulaires Clonage cellulaire 1) Isolement à partir d un tissu Etapes communes à toutes les méthodes: - dissociation mécanique

Plus en détail

Eucaryotes. Procaryotes (bactéries) Hybridation d'acides nucléiques (AN) ou de protéines. Dénaturation-renaturation ADN

Eucaryotes. Procaryotes (bactéries) Hybridation d'acides nucléiques (AN) ou de protéines. Dénaturation-renaturation ADN Eucaryotes Procaryotes (bactéries) ADN ARN exon transcription ADN ARNm protéine transcription traduction ARNm protéine traduction ADN: double brin (A, T, G, C) ARN: simple brin (A, U, G, C) Protéines:

Plus en détail

CYTOGENETIQUE MOLECULAIRE

CYTOGENETIQUE MOLECULAIRE CYTOGENETIQUE MOLECULAIRE I)Introduction Le caryotype est l'examen génétique le plus prescrit, car il permet une analyse globale du génome. Il permet de détecter 15% des anomalies. Mais il possède un faible

Plus en détail

Le syndrome de Klinefelter: données épidémiologiques et diagnostic génétique

Le syndrome de Klinefelter: données épidémiologiques et diagnostic génétique Le syndrome de Klinefelter: données épidémiologiques et diagnostic génétique Pr Jean Pierre SIFFROI Service de Génétique et d Embryologie médicales Hôpital d enfants Armand Trousseau, Paris Syndrome Characterized

Plus en détail

Anomalies chromosomiques de nombre (numériques)

Anomalies chromosomiques de nombre (numériques) III - ANOMALIES CHROMOSOMIQUES 3.1- Généralités - Définitions Une anomalie chromosomique peut être : - Constitutionnelle, toutes les cellules de l'individu ont le même caryotype, (même anomalie). Dans

Plus en détail

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides.

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides. GFMOM 20/01/2012 Cours 2 partie 2 T. Bourgeron II. LA CYTOGENETIQUE Nous allons étudier les anomalies chromosomiques des plus grossières aux plus fines. Ces anomalies peuvent être retrouvées dans la population

Plus en détail

Chromosome et caryotype

Chromosome et caryotype Chromosome et caryotype Définition et généralités L étude du caryotype «classique» humain est l étude des chromosomes à un stade maximum de condensation (chromosomes mitotiques en métaphase). Caryotype

Plus en détail

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Diversité et unité des êtres humains

QCM. Niveau : Troisième. Thème : Diversité et unité des êtres humains QCM Niveau : Troisième Thème : Diversité et unité des êtres humains Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Plusieurs propositions peuvent être exactes. Répondez en entourant

Plus en détail

Brochure d information

Brochure d information INFORMATION CONCERNANT LES ANALYSES GENOMIQUES Array Comparative Genomic Hybridization (array CGH) Single Nucleotide Polymorphism array (SNP array) Massive Parallel Sequencing (MPS) Version 120150504 Design

Plus en détail

Introduction générale sur la cytogénétique humaine

Introduction générale sur la cytogénétique humaine Introduction générale sur la cytogénétique humaine Branche qui étudie le matériel génétique au plan morphologique (étude des chromosomes) La cytogénétique moléculaire utilise des sondes ad hoc. Les chromosomes

Plus en détail

Compte rendu réunion qualité du GFCH du

Compte rendu réunion qualité du GFCH du Compte rendu réunion qualité du GFCH du 03-02-2015 Présents : C Perrot, I Radford, E Chapiro, B Gaillard, M-J Mozziconacci, W Cuccuini, S Struski, C Terre, M Lafage-Pochitaloff, C Lefebvre, H Mossafa,

Plus en détail

Combinaison variable avec potentiel de croissance vraisemblablement génétiquement préétabli

Combinaison variable avec potentiel de croissance vraisemblablement génétiquement préétabli Facteurs Maternels Facteurs fœtaux Facteurs placentaires Facteurs externes Combinaison variable avec potentiel de croissance vraisemblablement génétiquement préétabli Combien et lesquels? Quand? Comment?

Plus en détail

Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Premièe Contrôle Commun

Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Premièe Contrôle Commun Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Premièe Contrôle Commun Points: Durée: 180 min. Exercice I: condition de fécondation. (5 pts.) A- La fécondation in vitro est une technique appliquée sur

Plus en détail

INSUFFISANCE OVARIENNE PRÉMATURÉE CHEZ UNE JEUNE FEMME DE 15 ANS PRÉSENTANT UN ISODICENTRIQUE DU CHROMOSOME X EN MOSAÏQUE. Dr A.ABOURA Robert Debré

INSUFFISANCE OVARIENNE PRÉMATURÉE CHEZ UNE JEUNE FEMME DE 15 ANS PRÉSENTANT UN ISODICENTRIQUE DU CHROMOSOME X EN MOSAÏQUE. Dr A.ABOURA Robert Debré INSUFFISANCE OVARIENNE PRÉMATURÉE CHEZ UNE JEUNE FEMME DE 15 ANS PRÉSENTANT UN ISODICENTRIQUE DU CHROMOSOME X EN MOSAÏQUE Dr A.ABOURA Robert Debré Cas clinique Âgée de 15 ans. Elle est la première d une

Plus en détail

Cas cliniques. Génétique médicale

Cas cliniques. Génétique médicale Cas cliniques Génétique médicale Pathologie autosomique dominante Pathologie autosomique dominante Arguments filles et garçons atteints transmission verticale toutes les générations sont atteintes Risque

Plus en détail

Anomalies chromosomiques. 4. Anomalies exotiques

Anomalies chromosomiques. 4. Anomalies exotiques Anomalies chromosomiques 4. Anomalies exotiques 4. Anomalies exotiques 4.1. Chromosome en anneau Apparition Evolution s s-1 A. Auto-recombinaison Cassure aux 2 extrémités Fusion (avec ou sans homologie)

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables

V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables V-2-2- Les éléments mobiles ou éléments transposables Ce sont des séquences d ADN qui peuvent se déplacer d un endroit à un autre du génome. Ce déplacement est dit transposition. L ADN qui contient l élément

Plus en détail

LES ANOMALIES CHROSOMIQUES

LES ANOMALIES CHROSOMIQUES LES ANOMALIES CHROSOMIQUES I. GENERALITES : Anomalies constitutionnelles et acquises «constitutionnelles» présentes à la naissance; accident avant la fécondation ( gamètes) ou dans les premières divisions

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL CYTOGENETIQUE ANNEE : 2017

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL CYTOGENETIQUE ANNEE : 2017 RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL ANNEE : 2017 Note relative au remplissage de ce rapport : Si vous rencontrez des difficultés à remplir ce rapport ou si des questions vous paraissent

Plus en détail

OneSeq : détection simultanée de CNV et de SNV en attendant le séquençage génome entier

OneSeq : détection simultanée de CNV et de SNV en attendant le séquençage génome entier OneSeq : SNV CNV détection simultanée de CNV et de SNV en attendant le séquençage génome entier Nicolas Chatron 1,2, Marc Le Lorc h 3, Eudeline Alix 1, Matthieu Egloff 3, Didier Goidin 4, Jean-Philippe

Plus en détail

Polytech UEF1. BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb. Outils moléculaires pour l analyse des génomes

Polytech UEF1. BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb. Outils moléculaires pour l analyse des génomes Polytech UEF1 BONCOMPAGNI Éric MCU - Univ. Nice Sophia Antipolis Site WEB : sites.unice.fr/eb Outils moléculaires pour l analyse des génomes Cloner des séquences d intérêt Le clonage d une séquence But

Plus en détail

L HYBRIDATION MOLECULAIRE

L HYBRIDATION MOLECULAIRE L HYBRIDATION MOLECULAIRE 2-1/ La température de fusion de l ADN : C est une température, appelée également températurede demi dénaturation (Tm) qui correspond à l ouverture ou au déroulement de 50% de

Plus en détail

Stabilité de l'espèce et brassage génétique

Stabilité de l'espèce et brassage génétique (4 semaines) Stabilité de l'espèce et brassage génétique Introduction : Lors de la reproduction sexuée, le génotype est transmis d'une génération à l'autre. Les individus de la génération suivante héritent

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

A.R En vigueur M.B

A.R En vigueur M.B A.R. 10.11.2012 En vigueur 1.1.2013 M.B. 28.11.2012 Modifier Insérer Enlever Article 33 EXAMENS GENETIQUES L article 33 est remplacé par l article 33 repris en annexe de l A.R. 10.11.2012 (en vigueur 1.1.2013)

Plus en détail

Etude par SNP-array 6.0 des altérations génomiques acquises dans les hémopathies myéloïdes

Etude par SNP-array 6.0 des altérations génomiques acquises dans les hémopathies myéloïdes Etude par SNP-array 6.0 des altérations génomiques acquises dans les hémopathies myéloïdes Ben Abdelali Raouf Unité INSERM U837 et Laboratoire d Hématologie ( Pr Preudhomme) CHRU Lille Applications des

Plus en détail

MODULE DE GENETIQUE. FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR CHARGE DE MODULE: N. Bentahar Afia

MODULE DE GENETIQUE. FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR CHARGE DE MODULE: N. Bentahar Afia MODULE DE GENETIQUE FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR CHARGE DE MODULE: N. Bentahar Afia 1.PROGRAMME INTRODUCTION A L ETUDE DE LA GENETIQUE Partie I GENETIQUE FORMELLE 1.1. TRANSMISSION D UN

Plus en détail

Utilisation de l'adn dans une investigation S.de Reguardati et A. Lemonnier, enseignantes. L. Préau doctorante

Utilisation de l'adn dans une investigation S.de Reguardati et A. Lemonnier, enseignantes. L. Préau doctorante Ce questionnaire, avec comme support des images et des animations, permet à l'élève de découvrir les techniques d'analyse de l'adn, mais aussi il est amené à s'interroger sur l'utilisation de l'adn au

Plus en détail

ORGANISATION DU GÉNOME 4ème séance 2016

ORGANISATION DU GÉNOME 4ème séance 2016 ORGANISATION DU GÉNOME 4ème séance 2016 Un Génome est l ensemble de l information héréditaire d un organisme, présente en totalité dans chaque cellule. Caractéristiques des génomes procaryotes: Chromosome

Plus en détail

Notice CHROMOSOMES DIDAC. Présentation. 1. Introduction. Réf

Notice CHROMOSOMES DIDAC. Présentation. 1. Introduction. Réf Notice CHROMOSOMES DIDAC Présentation 1. Introduction Pour la première fois, les chromosomes humains sont modélisés pour une utilisation pédagogique. Les 23 paires de chromosomes humains sont ainsi disponibles

Plus en détail

BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE Biochimie des acides nucléiques et de l information génétique (Professeur Joël Lunardi - PCEM )

BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE Biochimie des acides nucléiques et de l information génétique (Professeur Joël Lunardi - PCEM ) BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLECULAIRE Biochimie des acides nucléiques et de l information génétique (Professeur Joël Lunardi - PCEM1 2006-2007) CHAPITRE 1. INTRODUCTION CHAPITRE 2. LES ACIDES NUCLEIQUES I.

Plus en détail

MÉMOIRE DU DIPLÔME D ÉTUDES SPÉCIALISÉES DE BIOLOGIE MÉDICALE THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE

MÉMOIRE DU DIPLÔME D ÉTUDES SPÉCIALISÉES DE BIOLOGIE MÉDICALE THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2011 N MÉMOIRE DU DIPLÔME D ÉTUDES SPÉCIALISÉES DE BIOLOGIE MÉDICALE Soutenu devant le jury interrégional le 13 mai 2011 par Caroline Devaux Conformément

Plus en détail

Thème IA1 Méiose, brassage génétique

Thème IA1 Méiose, brassage génétique Thème IA1 Méiose, brassage génétique et diversité des génomes PROBLÉMATIQUE : Comment la reproduction sexuée assure-t-elle à la fois la stabilité d une espèce et la diversité des individus qui la composent?

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL GENETIQUE MOLECULAIRE ANNEE :2015

RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL GENETIQUE MOLECULAIRE ANNEE :2015 RAPPORT ANNUEL DES ACTIVITES DE DIAGNOSTIC PRENATAL ANNEE :2015 Note relative au remplissage de ce rapport : Si vous rencontrez des difficultés à remplir ce rapport ou si des questions vous paraissent

Plus en détail

Translocations réciproques. Translocations réciproques. Ségrégation méïotique. Ségrégation alterne : équilibrée (2 types de gamètes)

Translocations réciproques. Translocations réciproques. Ségrégation méïotique. Ségrégation alterne : équilibrée (2 types de gamètes) Anomalies de structure Réarrangements du matériel chromosomique Un seul ou plusieurs Anomalies Translocations robertsoniennes et réciproques équilibrées Mécanismes de déséquilibre Héritées ou de novo Equilibrées

Plus en détail

CM: LES MALADIES HEREDITAIRES MONOGENIQUES HUMAINES: APPARITION, DIAGNOSTIC ET APPROCHES THERAPEUTIQUES

CM: LES MALADIES HEREDITAIRES MONOGENIQUES HUMAINES: APPARITION, DIAGNOSTIC ET APPROCHES THERAPEUTIQUES DFGSP2 Module SB2 UE11 : Biologie Moléculaire et Cellulaire Année 2016/2017 CM: LES MALADIES HEREDITAIRES MONOGENIQUES HUMAINES: APPARITION, DIAGNOSTIC ET APPROCHES THERAPEUTIQUES -CHAPITRE III METHODES

Plus en détail

REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. (3 ème Leçon)

REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS. (3 ème Leçon) REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE DES ETRES HUMAINS (3 ème Leçon) Pré-re qu is L accès aux notions essentielles de génétique a été préparé à l école primaire et dans les classes précédentes (espèces, fécondation

Plus en détail

II-2- La duplication a- Différents types b- Origine c- Conséquences d- Appariements des chromosomes à la méiose e- Exemples chez l homme

II-2- La duplication a- Différents types b- Origine c- Conséquences d- Appariements des chromosomes à la méiose e- Exemples chez l homme II-2- La duplication a- Différents types b- Origine c- Conséquences d- Appariements des chromosomes à la méiose e- Exemples chez l homme La duplication est le dédoublement d un segment chromosomique a-

Plus en détail

Université de Bordeaux CONCOURS PACES - PARAMEDICAUX. UE9s. Méthodes d études et d analyse du génome. Mardi 28 avril 2015

Université de Bordeaux CONCOURS PACES - PARAMEDICAUX. UE9s. Méthodes d études et d analyse du génome. Mardi 28 avril 2015 Université de ordeaux ONOURS PS - PRMIUX U9s Méthodes d études et d analyse du génome Mardi 28 avril 2015 urée de l épreuve : 30 minutes Recommandations Le sujet comporte 5 pages (page de garde non comprise)

Plus en détail

Plate-forme de Cytogénétique Moléculaire Végétale (Axe Bio-imagerie) Resp. Olivier CORITON UMR 1349 IGEPP INRA LE RHEU olivier.coriton@rennes.inra.

Plate-forme de Cytogénétique Moléculaire Végétale (Axe Bio-imagerie) Resp. Olivier CORITON UMR 1349 IGEPP INRA LE RHEU olivier.coriton@rennes.inra. Plate-forme de Cytogénétique Moléculaire Végétale (Axe Bio-imagerie) Resp. Olivier CORITON UMR 1349 IGEPP INRA LE RHEU olivier.coriton@rennes.inra.fr Offre actuelle, Contour Cytogénétique Moléculaire?

Plus en détail

Techniques de cytogénétique. G. Quenum, O. Raoul, C. Turleau Laboratoire de cytogénétique Pr. M. Vekemans Necker Enfants malades Novembre 2007

Techniques de cytogénétique. G. Quenum, O. Raoul, C. Turleau Laboratoire de cytogénétique Pr. M. Vekemans Necker Enfants malades Novembre 2007 Techniques de cytogénétique Nomenclature G. Quenum, O. Raoul, C. Turleau Laboratoire de cytogénétique Pr. M. Vekemans Necker Enfants malades Novembre 2007 Cytogénétique La cytogénétique est l étude du

Plus en détail

LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction

LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire "chercher une aiguille dans une meule de foin"? LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction Chercher à repérer un gène particulier

Plus en détail

"Section II. Examens génétiques.

Section II. Examens génétiques. "A.R. 10.11.2012 (M.B. 28.11.2012) E.V. 01.01.2013 "Section II. Examens génétiques.. 1 er. Sont considérés comme prestations qui requièrent la qualification de médecin visé au 2 : Nomenclature d application

Plus en détail

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée

ANNATUT. [Année ] Qcm issus des Tutorats. Correction détaillée ANNATUT [Année 2012-2013] Qcm issus des Tutorats Correction détaillée SOMMAIRE 1. QCM Mixtes... 3 Correction :... 6 Le tutorat est gratuit. Toute reproduction ou vente sont interdites. Page 2 sur 7 2011

Plus en détail

Génétique classique Génétique inverse. Le clonage positionnel De la pathologie au gène. Applications du clonage positionnel. I- Cartographie génomique

Génétique classique Génétique inverse. Le clonage positionnel De la pathologie au gène. Applications du clonage positionnel. I- Cartographie génomique Le clonage positionnel De la pathologie au gène Définition Cartographie génomique Etapes du clonage positionnel Génétique classique Génétique inverse traitement diagnostic phénotypique ( AC ) fonction

Plus en détail

ORGANISMES DE DPC Fédération Française de Génétique Humaine FFGH Catégorie(s) professionnelle(s)

ORGANISMES DE DPC Fédération Française de Génétique Humaine FFGH Catégorie(s) professionnelle(s) ORGANISMES DE DPC Fédération Française de Génétique Humaine FFGH 5096 Fiche programme Réf. Prog. 50961600002 Titre du programme CNV d interprétation difficile Référence organisme 5096 Lien sur votre site

Plus en détail

4. la cytogénétique moléculaire permet de

4. la cytogénétique moléculaire permet de les LAL sont les cancers de l'enfant les plus fréquents (30 % du total). Il s'agit de proliférations clonales de cellules lymphoïdes immatures. Si les enfants atteints sont majoritairement guéris (75%

Plus en détail

Dépistage prénatal des aneuploïdies fœtales par analyse de l ADN plasmatique maternel. Notice d information à l attention des parents

Dépistage prénatal des aneuploïdies fœtales par analyse de l ADN plasmatique maternel. Notice d information à l attention des parents Dépistage prénatal des aneuploïdies fœtales par analyse de l ADN plasmatique maternel Notice d information à l attention des parents Madame, Monsieur, Le diagnostic prénatal de la trisomie 21 est organisé

Plus en détail

F. Pedeutour 22 novembre 2012, suite du cours d introduction du 15 novembre 2012

F. Pedeutour 22 novembre 2012, suite du cours d introduction du 15 novembre 2012 F. Pedeutour 22 novembre 2012, suite du cours d introduction du 15 novembre 2012 AMELIORATION DE L ANALYSE CYTOGENETIQUE DES TUMEURS SOLIDES I. Adaptation des techniques de culture cellulaire aux tumeurs

Plus en détail

STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION STABILITE DES ESPECES, VARIABILITE DES INDIVIDUS ET REPRODUCTION SEXUEE

STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION STABILITE DES ESPECES, VARIABILITE DES INDIVIDUS ET REPRODUCTION SEXUEE Thème 2 : STABILITE ET VARIABILITE DES GENOMES ET EVOLUTION INTRO : Continuité de la vie par la reproduction sexuée : - conserve toutes les caractéristiques de l'espèce stabilité de l'espèce - pas la copie

Plus en détail

TP10/COURS. -III- Le double brassage génétique de la méiose. -1- Brassage intrachromosomique en Prophase I de méiose. #droso. Livre page 22 et 23

TP10/COURS. -III- Le double brassage génétique de la méiose. -1- Brassage intrachromosomique en Prophase I de méiose. #droso. Livre page 22 et 23 TP10/COURS -III- Le double brassage génétique de la méiose -1- Brassage intrachromosomique en Prophase I de méiose Livre page 22 et 23 #droso Il résulte de l existence d échanges d un ou de plusieurs segments

Plus en détail

Glossaire de génétique

Glossaire de génétique 12 Glossaire de génétique Modifié du glossaire original élaboré par London IDEAS Genetic Knowledge Park, United Kingdom. Traduction française : Orphanet Janvier 2007. Ce travail a été produit par EuroGentest,

Plus en détail

«Biotechnologies et nouvelles stratégies diagnostiques du retard mental.» Colloque médical du Jeudi 26 Avril 2012

«Biotechnologies et nouvelles stratégies diagnostiques du retard mental.» Colloque médical du Jeudi 26 Avril 2012 «Biotechnologies et nouvelles stratégies diagnostiques du retard mental.» Colloque médical du Jeudi 26 Avril 2012 COUTTON Charles Etude du Génome Cytogénétique Cytogénétique moléculaire Biologie moléculaire

Plus en détail

CHAPITRE III SERIE QCM N 1

CHAPITRE III SERIE QCM N 1 CHAPITRE III SERIE QCM N 1 Question n 1: Voici une liste d un certain nombre de mécanismes biologiques : 1. réplication des molécules d ADN durant l interphase qui précède la division, 2. appariement des

Plus en détail

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Son importance 3% des grossesses : problème génétique g Individus de moins de 25 ans: 1/20 des pathologies est d origine d génétique g Différents types de maladies

Plus en détail