BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3"

Transcription

1 Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Durée 3h Le but de ce document est de vous montrer quel est le travail nécessaire à faire après une interrogation afin de tirer profit d un bonne ou d une mauvaise note et de mettre toutes les chances de votre coté pour la prochaine interrogation. Ce document est plein de fautes d orthographe je m en excuse. J espère qu il vous servira tout de même de support de travail pour rattraper votre note lors de l interrogation de la prochaine séance. Sylvie Delaët 1 LECTURE DE L ENONCE La première étape d une interrogation est la lecture de l énoncé. Vous devez savoir rapidement le type de chose qu on vous demande et ce que vous saurez faire ou ne pas faire avec facilité. Faites la lecture et vérifiez que vous tirez de cette lecture au moins les information suivantes : Ici, le texte introductif parle de glaces. Le schéma relationnel est nouveau, je vais devoir l étudier. On fait une différence entre les cornets (respectivement parfums) disponibles (requête 1 : Disponibilité) et les cornets (respectivement parfums) utilisés (requête 2 : Réalité) dans la base de données. On ne me demande que des requêtes. On va me demander des prix minimum et maximum d attributs (requête 1 et 2), le prix de revient d une glace, ce qui est un calcul complexe à étudier lors de mon étude du schéma relationnel (requête 3 : Bénéfice), une énumération de tarifs (requête 4 : liste de tarifs) enfin un nombre de parfums et un nombre de boules (requête 5 : Etude de glace), il faudra compter. 2 COMMENTAIRE SUR LE SCHEMA RELATIONNEL : Un producteur de glace répertorie les glaces qu il produit dans une base de données. Pour lui une glace est toujours constituée d un cornet et de boules Les boules étant éventuellement de différents parfums. Voici un extrait du schéma relationnel de sa base de données. CORNET GLACE COMPOGLACE PARFUM NumCornet NomCornet PrixRevient NumGlace NomGlace NumCornet PrixVente NumParfum NumGlace NbBoule NumParfum NomParfum PrixRevientParBoule La seconde étape de lecture d un texte d interrogation est de comprendre le schéma relationnel pour le connecter à la réalité modélisée de manière visuelle par exemple. Ceci doit être fait en début d interrogation et très vite, il semble que cela n est pas été fait pour la majorité d entre vous. Page 1/5 commentaire interrogation écrite numéro 3 version du 03/12/02

2 En effet le sujet parle de glace mais des schémas qui modélisent des glaces il y en a beaucoup. Une glace peut avoir un seul parfum, une boule par parfums ou n boules par parfums. Le nom d une glace peut dépendre ou ne pas dépendre de son cornet etc C est le schéma relationnel (TD1, TP1) vous indique qu elle est la réalité du modèle étudié. Ici le schéma relationnel est constitué de 4 tables. La table CORNET représente un cornet et son prix de revient. Visuellement le contenu de la table CORNET est par exemple une affiche où sont inscrits des prix de revient : Cône 1 MégaCube 2 Pot 2 Le contenu ci dessus se modélise par exemple : NumCornet NomCornet PrixRevient Pot Cône MégaCube La table PARFUM représente par exemple des bacs à glace avec dessus une inscription qui indique le prix de revient de chaque boule Vanille 1 Fraise 1 Pistache 2 Mangue 3 A ce stade (de même c est fait ci avant que pour la table CORNET) un exemple de contenu de la table PARFUM peut être intéressant à écrire sur un brouillon. (à vous de faire) La table GLACE possède une clef primaire simple NUmGLACE. Une glace est donc entièrement déterminée par son numéro. C est NUmGLACE qui indique quels sont son nom, son prix de vente et le numéro de son cornet. La table COMPOGLACE associe de manière unique (clef primaire double) un numéro de parfum et un numéro de glace. Cette association est renforcée par l information du nombre de boules. Comme pour la table COMPOBOITE où chaque ligne indique le nombre d exemplaires d un chocolat dans une boite, chaque ligne de la table COMPOGLACE indique le nombre de boules d un des parfums contenu dans une glace. Une glace peut alors contenir plusieurs boules d un même parfum. Une glace peut contenir plusieurs parfums. Un parfum peut être contenu dans plusieurs glaces. Exemples possibles de glaces : Page 2/5 commentaire interrogation écrite numéro 3 version du 03/12/02

3 Le prix de revient d une glace est tout naturellement le prix de revient de son cornet plus le prix de revient de chacun de ses parfums. Le prix de revient d un parfum pour une glace étant le nombre de boules de parfum dans cette glace multiplié par le prix de revient de la boule. Pour la glace ci contre le prix de revient est alors de (2+ 3*1+1*2+2*1)= 9 car elle contient un cornet Megacube à 2, trois boules vanilles à 1 une boule pistache à 2 et deux boules fraises à 1. Pour chacune des phrases ci-dessus vous avez du faire pendant la lecture une référence au schéma relationnel. Si ce n est pas le cas refaites la lecture en étudiant le schéma relationnel. De même vous avez du écrire pour ce travail post-interrogation le contenu de la table COMPOGLACE pour l exemple des glaces au dessus. Ceci vous permet de trouver rapidement des exemples pertinents lors des interrogations futures. 3 DISPONIBILITE Indiquer le nombre de cornets disponibles dans la base de donnée, ainsi que le prix minimum et le prix maximum de revient d un cornet. Qu est ce qu un cornet disponible dans la base de données? La lecture du texte révèle qu il y a des cornets disponibles et des cornets utilisés dans la base de données. Les cornets disponibles sont donc ceux de la table CORNET, les utilisés sont ceux qui figurent dans la table GLACE. Si la compréhension n est pas directe, vous pouvez étudier votre jeu d essai personnel et vous rendre compte que le cornet «pot» (respectivement le parfum «mangue») est disponible mais n est pas utilisé dans ce jeu d essai de la base de données. On veut donc compter le nombre de cornets de la table CORNET (une ligne par cornet) connaître le minimum et le maximum des prix de revient de ses cornets. La requête est : SELECT COUNT(*) As «Nb de cornets dans la base de données», MIN(PrixRevient) «Prix de revient minimal par cornet», MAX(PrixRevient) As «Prix de revient maximal par cornet» FROM CORNET ; 4 REALITE Indiquer le nombre de cornets utilisés pour une glace de la base de données, ainsi que le prix minimum et le prix maximum de revient des cornets utilisés. Ici on s intéresse aux cornets utilisés c'est-à-dire aux cornets qui figurent dans la table GLACE. Certains apparaîtront sur plusieurs lignes car ils sont utilisés par plusieurs glaces. Il ne suffit pas de compter les lignes de GLACE mais de compter les lignes différentes de la table Glace pour l attribut NumCornet( c'est-à-dire Count(DISTINCT NumCornet)). Par ailleurs, On veut le prix de revient minimum et maximum d un de ces cornets. Une jointure avec la table cornet est alors nécessaire. La jointure vue en cours ne conserve que les cornets de la table GLACE. Ce qui donne la requête suivante : SELECT Count(Distinct NumCornet) As «Nb de cornets utilisés pour une glace», MIN(PrixRevient) «Prix de revient minimal par cornet utilisé», MAx(PrixRevient) As «Prix de revient maximal par cornet utilisé» FROM CORNET C, Glace G Where G.NumCornet=C.NumCornet; Page 3/5 commentaire interrogation écrite numéro 3 version du 03/12/02

4 5 BENEFICE Pour la glace numéro 5, quelle est la différence entre son prix de vente et le prix de revient de ces ingrédients (on indiquera également le nom de la glace)? Le nom de la glace 5 comme son prix de vente figure dans la table GLACE. Il faut faire une sélection sur le numéro 5. Pour le prix de revient d une glace, l étude préalable du problème a révélé qu il faut disposer à la fois du prix de revient de son cornet, du nombre de boules de chacun de ses parfums et du prix de revient par boule de chacun de ses parfums. Le prix de revient du cornet figure dans la table CORNET. Le nombre de boules figure dans la table COMPOGLACE, Le prix de revient par boule figure dans la table PARFUM. Il faut donc une jointure sur les quatre tables et une sélection des lignes de cette table résultante où NumGlace = 5. Voici la table résultante, il faut ensuite étudié si on peut calculer le prix de revient sur cette table. SELECT * FROM CORNET C, GLACE G, COMPOGLACE CG, PARFUM P WHERE G.NumCornet=C.NumCornet AND C.NumGlace=CG.NumGlace AND CG.NumParfum=P.NumParfum AND NumGlace =5 Supposons que la glace 5 est celle dessinée çi dessus. Le résultat de cette jointure est alors : 27 MegaCube 2 5 Cube Sénégalais Vanille 1 27 MegaCube 2 5 Cube Sénégalais Pistache 2 27 MegaCube 2 5 Cube Sénégalais Fraise 1 Le numéro de la glace (5), le nom de la glace (Cube Sénégalais), Le prix de vente (19 ) et le prix de revient de son cornet sont disponibles sur chaque ligne. Mais pour calculer le prix de revient de la glace, il faut faire : prix de revient du cornet plus (somme des prix de revient par boule de parfum multiplier par le nombre de boules du parfum dans la glace). Ce qui se traduit littéralement par PrixRevient+SUM(PrixRevientParBoule*NbBoule) sur cette table. Il y a donc des attributs et des agrégats au même niveau dans cette expression. Or la seule façon de faire apparaître des attributs et un agrégat au même niveau est que les attributs soient des attributs d un GROUP By. Ce qui donne la requête suivante : SELECT NomGlace, PrixVente-(PrixRevient+SUM(PrixRevientParBoule*NbBoule)As «différence entre prix de vente et prix de revient des ingrédients» FROM CORNET C, Glace G,Compoglace CG, Parfum P WHERE G.NumCornet=C.NumCornet AND C.NumGlace=CG.NumGlace AND CG.NumParfum=P.NumParfum AND NumGlace =5 GROUP BY NomGlace, PrixVente, PrixRevient; (le GROUP BY ne sert pas à grouper mais à afficher les attributs utiles au calcul de la différence et à l affichage su nom de la glace). 6 LISTE DE TARIFS Pour chaque glace, énumérer les prix de revient des parfums qui la composent. Page 4/5 commentaire interrogation écrite numéro 3 version du 03/12/02

5 C est une requête très simple, la seule difficulté réside dans le fait d afficher les bons attributs et la bonne expression : SELECT NumGlace, NomGlace, NumParfum, NomParfum, PrixRevientParBoule*NbBoule As «prix de revient du parfum» FROM Compoglace CG, Parfum P, Glace Where CG.NumParfum=P.NumParfum And C.NumGlace=CG.NumGlace; 7 ETUDES DE GLACE Pour chaque glace, référencée uniquement par son numéro, indiquer le nombre de parfums qui la composent ainsi que le nombre de boules qu elle contient. SELECT NumGlace, Count(*) As NbParfums, Sum(NbBoule)As NbBoules FROM Compoglace CG Group By NumGlace ; 8 TRAVAIL SUPPLEMENTAIRE NECEAASIRE POUR LES PERSONNES N AYANT PAS LA MOYENNE À L INTERROGATION CONSEILLE AUX AUTRES. Après la correction d une interrogation comme celle ci la première étape est de s assurer que vous avez compris la correction çi dessus et que vous sauriez refaire sans le corrigé. La seule manière de s en assurer est de refaire l interrogation dans les mêmes conditions. Ensuite il serait bon de refaire l autre version de l interrogation (une version parle beaucoup de parfums l autre parle beaucoup de cornets. Consultez vos collègues). Enfin vous pouvez vous posez des questions du type : Ai-je fini de passer sur machine toutes les requêtes des TP 4 et 5? Ai-je fini de passer sur machine toutes les requêtes des TD sans avoir le corrigé sous les yeux? Ai-je repris toutes les requêtes du cours? Enfin vous pouvez essayer de nouvelles requêtes de votre cru sur cette base, attention toutefois, vous ne pouvez pas faire en SQL pour le moment tout ce qui est humainement possible comme interrogation sur cette base. Exemple de requêtes possibles pour aller plus loin. 1. Lister les glaces à la vanille. 2. Combien il y a-t-il de glace à la vanille? 3. Quelles sont les glaces qui contiennent de la vanille et du chocolat? 4. Quelles sont les glaces qui contiennent de la vanille ou du chocolat? 5. Quelles sont les glaces qui contiennent au moins 3 parfums? 6. Quelles sont les glaces qui contiennent au moins 3 boules? 7. Lister toutes les recettes de glace à quatre boules qu on pourrait créer avec 1 cornet disponible et au plus deux parfums existants dans la base de données. 8. Lister les prix de revient de chaque glace de la base de donnée. 9. Quel est le plus petit prix de revient pour une glace. (difficile) 10. Quelles sont les glaces qui sont vendus les moins cher? 11. Quelles sont les glaces qui reviennent le plus cher à fabriquer? (tres difficile) 12. Combien de boules au maximum sont supportées à la fois par un cornet «MegaCube»? A vous d en imaginer d autres et de voir si elle sont simples ou pas! Je peux répondre à vos questions si vous avez fait un travail écrit et lisible préalable. Page 5/5 commentaire interrogation écrite numéro 3 version du 03/12/02

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE

CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE CRÉER UNE BASE DE DONNÉES AVEC OPEN OFFICE BASE 2 ème partie : REQUÊTES Sommaire 1. Les REQUÊTES...2 1.1 Créer une requête simple...2 1.1.1 Requête de création de listage ouvrages...2 1.1.2 Procédure de

Plus en détail

INTRODUCTION AU DATA MINING

INTRODUCTION AU DATA MINING INTRODUCTION AU DATA MINING 6 séances de 3 heures mai-juin 2006 EPF - 4 ème année - Option Ingénierie d Affaires et de Projets Bertrand LIAUDET TP DE DATA MINING Le TP et le projet consisteront à mettre

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

TP Bases de données réparties

TP Bases de données réparties page 1 TP Bases de données réparties requêtes réparties Version corrigée Auteur : Hubert Naacke, révision 5 mars 2003 Mots-clés: bases de données réparties, fragmentation, schéma de placement, lien, jointure

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS Utilisation du SGBD ACCESS Polycopié réalisé par Chihab Hanachi et Jean-Marc Thévenin Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS GENERALITES SUR ACCESS... 1 A PROPOS DE L UTILISATION D ACCESS...

Plus en détail

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Agrégat Fonction qui effectue un calcul sur l ensemble des valeurs d un attribut pour un groupe de lignes Utilisation dans une clause SELECT ou dans une clause HAVING 3 types

Plus en détail

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL Catalin Dima Requêtes SQL et langage naturel Énoncés en langage naturel. Traduction en SQL? Correspondance entre syntagmes/phrases et opérations

Plus en détail

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Ce livret de l évaluateur se divise en deux sections. La première section comprend : des instructions à l intention de l évaluateur sur la façon d administrer le

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques E 821 : Problèmes du premier degré 1/27

CUEEP Département Mathématiques E 821 : Problèmes du premier degré 1/27 Problèmes du premier degré à une ou deux inconnues Rappel Méthodologique Problèmes qui se ramènent à une équation à une inconnue Soit l énoncé suivant : Monsieur Duval a 4 fois l âge de son garçon et sa

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

Le modèle de données

Le modèle de données Le modèle de données Introduction : Une fois que l étude des besoins est complétée, deux points importants sont à retenir : Les données du système étudié Les traitements effectués par le système documentaire.

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF. Février 2012

GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF. Février 2012 GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF Février 2012 Ce document est disponible sur le site WEB de l Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, à l adresse suivante : http://extranet.santemonteregie.qc.ca/userfiles/file/espace-collabo/2012-02-04guide-membre-espace-collaboratif.pdf

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE

clef primaire ; clef étrangère ; projection ; restriction ; jointure ; SQL ; SELECT ; FROM ; WHERE Cas Neptune hôtel Base de données et langage SQL Propriété Intitulé long Formation concernée Matière Notions Transversalité Présentation Description Neptune Hôtel. L interrogation d une base de données

Plus en détail

La recherche d'information sur Internet

La recherche d'information sur Internet La recherche d'information sur Internet Compétence du socle : Je sais utiliser les fonctions principales d'un outil de recherche sur le Web (moteur de recherche, annuaire...) CDI du collège Léon Cazeneuve

Plus en détail

Partie I : Créer la base de données. Année universitaire 2008/2009 Master 1 SIIO Projet Introduction au Décisionnel, Oracle

Partie I : Créer la base de données. Année universitaire 2008/2009 Master 1 SIIO Projet Introduction au Décisionnel, Oracle Année universitaire 2008/2009 Master 1 SIIO Projet Introduction au Décisionnel, Oracle Ce projet comporte trois parties sur les thèmes suivants : création de base de donnée, requêtes SQL, mise en œuvre

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA

COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA COMPRENDRE LES DIFFERENTS TYPES DE CONNEXION LORS DE LA DEFINITION D UNE BIBLIOTHEQUE D ACCES A UNE BASE DE DONNEES Cet article s adresse aux administrateurs SAS en charge de la mise à disposition des

Plus en détail

Méthodologie de conceptualisation BI

Méthodologie de conceptualisation BI Méthodologie de conceptualisation BI Business Intelligence (BI) La Business intelligence est un outil décisionnel incontournable à la gestion stratégique et quotidienne des entités. Il fournit de l information

Plus en détail

Soutien technique en informatique

Soutien technique en informatique Service de formation aux adultes Soutien technique en informatique PLAN DE COURS Utilisation et création de bases de données 420-B64-GR 2-2-2 75 heures Session automne 2010 NOM DE L ENSEIGNANT : JIE YANG

Plus en détail

BTS/CGO P10 SYSTEME INFORMATION Année 2012-2013

BTS/CGO P10 SYSTEME INFORMATION Année 2012-2013 BTS/CGO P10 SYSTEME INFORMATION Année 2012-2013 TS2 CGO 7 mars 2013 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Nota : Il vous est demandé d apporter un soin particulier à la présentation de

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3 Access Les requêtes SOMMAIRE Travailler avec les requêtes... 3 A) Créer une requête sélection en mode QBE... 3 B) Exécuter une requête à partir du mode Modifier (QBE)... 3 C) Passer du mode Feuille de

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

Base de données relationnelle et requêtes SQL

Base de données relationnelle et requêtes SQL Base de données relationnelle et requêtes SQL 1e partie Anne-Marie Cubat Une question pour commencer : que voyez-vous? Cela reste flou Les plans de «Prison Break»? Non, cherchons ailleurs! Et de plus près,

Plus en détail

1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse

1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse IN306 : Corrigé SID Christophe Garion 18 octobre 2010 Ce document est un corrigé succinct de l examen du module IN306. 1 Modélisation d une base de données pour une société de bourse Une

Plus en détail

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP)

Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Magasins et entrepôts de données (Datamart, data warehouse) Approche relationnelle pour l'analyse des données en ligne (ROLAP) Définition (G. Gardarin) Entrepôt : ensemble de données historisées variant

Plus en détail

Première étape : créer le fichier de données - extraire les données de PMB et les transférer dans Excel

Première étape : créer le fichier de données - extraire les données de PMB et les transférer dans Excel A.-M. Cubat Démo (Apli) : imprimer des cartes de lecteurs ou une «planche-contact» - avec les codes-barres Page 1 Première étape : créer le fichier de données - extraire les données de PMB et les transférer

Plus en détail

TP2 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3

TP2 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3 TP2 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3 30/11/2011 Plan du TP 2 Rappel sur la chaine de BI Présentation de la suite Microsoft BI Ateliers sur SSIS (2H) Ateliers sur RS (2H) 3 Rappel sur la chaine de

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

GUIDE DE PRISE EN MAIN

GUIDE DE PRISE EN MAIN 27/04/2011 Firstmag version 7 Ce document va vous expliquer en quelques pages comment maitriser les principales fonctions du logiciel. Ce guide n est pas exhaustif, pour une utilisation avancée du logiciel

Plus en détail

UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE

UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 1 FACULTE DES SIENCES DE LA TECHNOLOGIE DEPARTEMENT D ELECTRONIQUE 3 ème année LMD ELECTRONIQUE MEDICALE TP N 1 : Initiation à L Access I. Introduction Microsoft Access fait partie

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Création de Sous-Formulaires

Création de Sous-Formulaires Création de Sous-Formulaires Révision 1.01 du 02/01/04 Réalisé avec : OOo 1.1.0 Plate-forme / Os : Toutes Distribué par le projet Fr.OpenOffice.org Table des Matières 1 But de ce how-to...3 2 Pré-requis...3

Plus en détail

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Version 1.0 VALENTIN Pauline 2 Introduction à la B.I. avec SQL Server 2008 Sommaire 1 Présentation de la B.I. et SQL Server 2008... 3 1.1 Présentation rapide

Plus en détail

Explications des items d'obii pour la validation du B2I

Explications des items d'obii pour la validation du B2I Explications des items d'obii pour la validation du B2I Rappel le socle commun compte sept compétences dont l'une d'entre elles porte sur : la maîtrise des techniques usuelles de l information et de la

Plus en détail

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre

Bases de Données. Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Bases de Données Le cas des BD relationnelles ouverture sur les BD relationnelles spatiales Séance 2 : Mise en oeuvre Synthèse : conception de BD langage de modélisation famille de SGBD SGBD Analyse du

Plus en détail

CORRIGE LES NOMBRES DECIMAUX RELATIFS. «Réfléchir avant d agir!»

CORRIGE LES NOMBRES DECIMAUX RELATIFS. «Réfléchir avant d agir!» Corrigé Cours de Mr JULES v3.3 Classe de Quatrième Contrat 1 Page 1 sur 13 CORRIGE LES NOMBRES DECIMAUX RELATIFS. «Réfléchir avant d agir!» «Correction en rouge et italique.» I. Les nombres décimaux relatifs.

Plus en détail

Devenez un véritable développeur web en 3 mois!

Devenez un véritable développeur web en 3 mois! Devenez un véritable développeur web en 3 mois! L objectif de la 3W Academy est de former des petits groupes d élèves au développement de sites web dynamiques ainsi qu à la création d applications web

Plus en détail

Objectifs du TP : Initiation à Access

Objectifs du TP : Initiation à Access Objectifs du TP : Initiation à Access I. Introduction Microsoft Access fait partie de l ensemble Microsoft Office. C est un SGBDR (système de gestion de bases de données relationnelles) présentant une

Plus en détail

Plus petit, plus grand, ranger et comparer

Plus petit, plus grand, ranger et comparer Unité 11 Plus petit, plus grand, ranger et comparer Combien y a-t-il de boules sur la tige A? Sur la tige B? A B Le nombre de boules sur la tige A est plus grand que sur la tige B. On écrit : > 2 On lit

Plus en détail

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE Openoffice Base est un SGBDR : Système de Gestion de Base de Données Relationnelle. L un des principaux atouts de ce logiciel est de pouvoir gérer de façon efficace et rapide

Plus en détail

Comment Utiliser les Versions, les Modification, les Comparaisons, Dans les Documents

Comment Utiliser les Versions, les Modification, les Comparaisons, Dans les Documents Comment Utiliser les Versions, les Modification, les Comparaisons, Dans les Documents Diffusé par Le Projet Documentation OpenOffice.org Table des Matières 1. Les Versions...3 2. Les Modifications...5

Plus en détail

demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs de recherche?

demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs de recherche? 50 questions essentielles à vous poser avant la mise en ligne de votre site pour ne plus vous demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs

Plus en détail

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0

Katja Ingman. Être pro en anglais. Sous la direction de Marie Berchoud. Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Katja Ingman Être pro en anglais Sous la direction de Marie Berchoud, 2009 ISBN : 978-2-212-54352-0 Fiche 1 Grow Your English : autoévaluation et plan d action Passez à l action : définissez votre objectif,

Plus en détail

Entrepôt de données 1. Introduction

Entrepôt de données 1. Introduction Entrepôt de données 1 (data warehouse) Introduction 1 Présentation Le concept d entrepôt de données a été formalisé pour la première fois en 1990 par Bill Inmon. Il s agissait de constituer une base de

Plus en détail

10 Chevaux au Multi 7?

10 Chevaux au Multi 7? La Gazette du Turf Comment Jouer 10 Chevaux au Multi 7? Sans Base Sans Condition!! E L I FAC ULTRA ÉCONOMIQUE! Les astuces pour Gagner plus et plus souvent au Multi! Découvrez comment bien jouer au multi!

Plus en détail

< Atelier 1 /> Démarrer une application web

< Atelier 1 /> Démarrer une application web MES ANNOTATIONS SONT EN ROUGE : Axel < Atelier 1 /> Démarrer une application web Microsoft France Tutorial Découverte de ASP.NET 2.0 Sommaire 1 INTRODUCTION... 3 1.1 CONTEXTE FONCTIONNEL... 3 1.2 CONTEXTE

Plus en détail

Schéma relationnel et contraintes d intégrité : le cas ConduiteAuto

Schéma relationnel et contraintes d intégrité : le cas ConduiteAuto Schéma relationnel et contraintes d intégrité : le cas ConduiteAuto Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Notions Pré-requis Mots-clés Durée Auteur(es)

Plus en détail

Document d accompagnement pour l utilisation du Cartable en ligne Lycée des Métiers Fernand LÉGER 2013/2014

Document d accompagnement pour l utilisation du Cartable en ligne Lycée des Métiers Fernand LÉGER 2013/2014 Document d accompagnement pour l utilisation du Cartable en ligne Lycée des Métiers Fernand LÉGER 2013/2014 Le Cartable en ligne est un Environnement numérique de travail (ENT) dont la vocation est de

Plus en détail

AdWords Guide de survie

AdWords Guide de survie AdWords Guide de survie Avril 2011 Guide de survie AdWords. Ce guide liste dix des astuces les plus utiles pour gérer une campagne AdWords efficacement, et sans gaspiller d argent. Plan de référencement

Plus en détail

COURS WINDEV NUMERO 3

COURS WINDEV NUMERO 3 COURS WINDEV NUMERO 3 01/02/2015 Travailler avec un fichier de données Etude du gestionnaire d analyse, Manipulation des tables mémoires, Manipulation de données, Création d états, Pré requis : Cours WinDev

Plus en détail

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL Jean-Marie Pécatte jean-marie.pecatte@iut-tlse3.fr 16 novembre 2006 ISIS - Jean-Marie PECATTE 1 Valeur de clé

Plus en détail

INFO 364 : Bases de Données Projet Professeur : Esteban Zimányi Assistants : Pierre Stadnik et Mohammed Minout Année Académique : 2004-2005

INFO 364 : Bases de Données Projet Professeur : Esteban Zimányi Assistants : Pierre Stadnik et Mohammed Minout Année Académique : 2004-2005 Université Libre de Bruxelles Faculté des Sciences Appliquées & Faculté des Sciences INFO 364 : Bases de Données Projet Professeur : Esteban Zimányi Assistants : Pierre Stadnik et Mohammed Minout Année

Plus en détail

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Primaire l ESCALIER Une activité sur les multiples et diviseurs en fin de primaire Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Dans le but d observer les stratégies usitées dans la résolution d un problème

Plus en détail

Tutoriel - flux de facturation

Tutoriel - flux de facturation 1 of 12 17.01.2007 01:41 Tutoriel - flux de facturation Le schéma ci-dessous illustre le flux de facturation classique : Lors de la création d'une facture, elle possède l'état de brouillon, ce qui veut

Plus en détail

Comment utiliser WordPress»

Comment utiliser WordPress» Comment utiliser WordPress» Comment utiliser WordPress» Table des matières» Table des matières Guide de démarrage rapide»... 2 Tableau de bord de WordPress»... 3 Rédiger un article»... 3 Modifier l article»...

Plus en détail

Utiliser le service de messagerie électronique de Google : gmail (1)

Utiliser le service de messagerie électronique de Google : gmail (1) Utiliser le service de messagerie électronique de Google : gmail (1) 1. Créer un compte 2 2. Ouvrir sa boîte de messagerie électronique 3 3. Comprendre la boîte de réception (1) 4 3.1. Lire un message

Plus en détail

SQL Server et Active Directory

SQL Server et Active Directory SQL Server et Active Directory Comment requêter AD depuis SQL Server Comment exécuter des requêtes de sélection sur un Active Directory depuis SQL Server? L'utilisation du principe des serveurs liés adapté

Plus en détail

Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr

Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr Académie de Dijon Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC Créer un forum d écriture avec

Plus en détail

TP2_1 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3

TP2_1 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3 TP2_1 DE BUSINESS INTELLIGENCE ISIMA ZZ3 F3 03/11/2014 Plan du TP 2 Présentation de la suite Microsoft BI Ateliers sur SSIS (2H) Ateliers sur RS (2H) 3 Présentation de la suite Microsoft BI Présentation

Plus en détail

Simulation EIS. Changement et Innovation. Les Défis du Management

Simulation EIS. Changement et Innovation. Les Défis du Management Simulation EIS Changement et Innovation. Les Défis du Management Manuel d Utilisation 1. Présentation 2. Votre Mission pendant la Simulation EIS 3. Structure de l Equipe de Management de Teleswitches 4.

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

PHP 5. La base de données MySql. A. Belaïd 1

PHP 5. La base de données MySql. A. Belaïd 1 PHP 5 La base de données MySql A. Belaïd 1 Base de données C est quoi une base de données? Une base de données contient une ou plusieurs tables, chaque table ayant un ou plusieurs enregistrements Exemple

Plus en détail

BI2 : Un profil UML pour les Indicateurs Décisionnels

BI2 : Un profil UML pour les Indicateurs Décisionnels BI2 : Un profil UML pour les Indicateurs Décisionnels Sandro Bimonte Irstea, TSCF, 9 Av. Blaise Pascal, 63178, Aubière, France sandro.bimonte@irstea.fr Thème de Recherche MOTIVE www.irstea.fr 2 Plan Motivations

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

LES TOUT PREMIERS PAS

LES TOUT PREMIERS PAS DESMODO, un logiciel de gestion d idées http://www.desmodo.net/ LES TOUT PREMIERS PAS Desmodo est un logiciel (libre) qui permet, entre autre, de visualiser et de synthétiser, de manière organisée, sous

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

Module Communication - Messagerie V6. Infostance. Messagerie

Module Communication - Messagerie V6. Infostance. Messagerie 1 Infostance Messagerie 2 Table des matières Les droits... 3 La boîte de réception... 4 Fonctionnalités disponibles via le clic droit sur un message... 6 Ecrire un nouveau message... 7 Présentation...

Plus en détail

Gestion de projet- Indicateurs de performance

Gestion de projet- Indicateurs de performance GESTION DE PROJET Pour réaliser ce Tp, vous devez disposer du contexte Itaste et d'un accès à la base de données Itaste, hébergée sur notre serveur de bases de données de production. Vous utiliserez Microsoft

Plus en détail

1. Base de données SQLite

1. Base de données SQLite Dans ce TP, nous allons voir comment créer et utiliser une base de données SQL locale pour stocker les informations. La semaine prochaine, ça sera avec un WebService. On repart de l application AvosAvis

Plus en détail

25/01/05 TD Entrepôt de données IHS / Master ICA

25/01/05 TD Entrepôt de données IHS / Master ICA Une compagnie d assurance de biens (automobile, immobilier, responsabilité civile) possède une application transactionnelle de production permet de gérer les polices (contrats) de ses clients ainsi que

Plus en détail

FORMATION ACCESS 2007

FORMATION ACCESS 2007 FORMATION ACCESS 2007 Livret 1 Généralité sur les bases de données Niveau 1 Thierry TILLIER Retrouvez tous nos cours bureautiques sur http://www.e-presse.ca/ au Canada Sommaire Chapitre 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

LECON 2 : PROPRIETES DE L'AFFICHAGE Version aout 2011

LECON 2 : PROPRIETES DE L'AFFICHAGE Version aout 2011 LECON 2 : PROPRIETES DE L'AFFICHAGE Version aout 2011 COPIER LE FICHIER LECON 1_02 DU DISQUE D : VERS LA CLE USB Cliquez gauche deux fois sur l'icône POSTE DE TRAVAIL Cliquez gauche deux fois sur DONNEES

Plus en détail

S initier aux probabilités simples «Question de chance!»

S initier aux probabilités simples «Question de chance!» «Question de chance!» 29-11 Niveau 1 Entraînement 1 Objectifs - S entraîner à activer la rapidité du balayage visuel. - Réactiver le comptage par addition jusqu à 20. - Développer le raisonnement relatif

Plus en détail

Bases de données cours 1

Bases de données cours 1 Bases de données cours 1 Introduction Catalin Dima Objectifs du cours Modèle relationnel et logique des bases de données. Langage SQL. Conception de bases de données. SQL et PHP. Cours essentiel pour votre

Plus en détail

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste SQL pour Oracle 4 e édition Groupe eyrolles, 2004, 2005, 2008, 2010, is BN : 978-2-212-12794-2 Partie III SQL avancé La table suivante organisée en

Plus en détail

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions

Exemple accessible via une interface Web. Bases de données et systèmes de gestion de bases de données. Généralités. Définitions Exemple accessible via une interface Web Une base de données consultable en ligne : Bases de données et systèmes de gestion de bases de données The Trans-atlantic slave trade database: http://www.slavevoyages.org/tast/index.faces

Plus en détail

Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Antilles Guyane 12 septembre 2014 Corrigé EXERCICE 1 5 points Commun à tous les candidats 1. Réponse c : ln(10)+2 ln ( 10e 2) = ln(10)+ln ( e 2) = ln(10)+2 2. Réponse b : n 13 0,7 n 0,01

Plus en détail

Table des matières. Réclamation Guide d apprentissage I. I. Configuration d un dossier de réclamation... 2 A. Assignation d un plan...

Table des matières. Réclamation Guide d apprentissage I. I. Configuration d un dossier de réclamation... 2 A. Assignation d un plan... Réclamation Guide d apprentissage I Table des matières I. Configuration d un dossier de réclamation... 2 A. Assignation d un plan... 2 1. Activer la gestion des réclamations... 2 B. Configuration des plans

Plus en détail

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation de l entreprise...

Plus en détail

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES Auteur: Raymonde RICHARD PRCE UBO PARTIE III. - LA DESCRIPTION LOGIQUE ET PHYSIQUE DES DONNEES... 2 A. Les concepts du modèle relationnel de données...

Plus en détail

1 - Se connecter au Cartable en ligne

1 - Se connecter au Cartable en ligne Le Cartable en ligne est un Environnement numérique de travail (ENT) dont la vocation est de proposer un ensemble de services en ligne, personnalisés et sécurisés, accessibles aux élèves et aux professeurs,

Plus en détail

Whitepaper. Méthodologie de création de rapports personnalisés SQL Server Reporting Services

Whitepaper. Méthodologie de création de rapports personnalisés SQL Server Reporting Services Ce Whitepaper décrit la méthodologie de développement d un rapport personnalisé au format SQL Server Reporting Service (SSRS) appliqué à System Center Operations Manager (SCOM) Whitepaper Méthodologie

Plus en détail

DE CENTRALISE FACTURE CRE ATION

DE CENTRALISE FACTURE CRE ATION DE CENTRALISE FACTURE CRE ATION Cliquer sur «facturation décentralisée» Double cliquer sur «facture» Page 1 sur 24 Cliquer sur «nouveau» Page 2 sur 24 À noter : Les champs qui sont en jaune doivent obligatoirement

Plus en détail

I4 : Bases de Données

I4 : Bases de Données I4 : Bases de Données Passage de UML au modèle relationnel Georges LOUIS Département Réseaux et Télécommunications Université de La Rochelle Module I4 2008-2009 1 G.Louis Sommaire 1 Des classes aux tables

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

La base de données dans ArtemiS SUITE

La base de données dans ArtemiS SUITE 08/14 Vous préférez passer votre temps à analyser vos données plutôt qu à chercher un fichier? La base de données d ArtemiS SUITE vous permet d administrer et d organiser confortablement vos données et

Plus en détail

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr

www.breizhconsulting.fr Centre de formation digital et communication : www. Komelya.fr «Optimiser une campagne google adwords» Merci de mettre votre portable en mode silencieux Mais vous pouvez twitter C est au programme Comment ça fonctionne? À quoi devez-vous faire attention? Comment trouver

Plus en détail