Il faudra choisir entre les techniques permettant

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il faudra choisir entre les techniques permettant"

Transcription

1 implantation immédiate Extraction implantation temporisation immédiate unitaire Franck Bonnet DU d implantologie, CES de parodontologie, CES de prothèse, DU d expertise buccodentaire, membre de l Académie Européenne de Dentisterie Esthétique Le succès esthétique d une restauration implanto-portée est lié à la qualité de la restauration prothétique et à son intégration aux tissus environnants. La difficulté d obtenir un bon résultat est due à la modification de l architecture des tissus soit avant extraction : perte de tissus vestibulaire (récession de la gencive marginale) et/ou perte de tissu proximal (papilles mésiales et distales), soit après extraction : résorption osseuse. Il faudra choisir entre les techniques permettant de préserver une architecture présente plus ou moins idéale, et celles qui peuvent l améliorer. L analyse de la situation avant traitement permet au praticien d arbitrer parmi les différentes procédures cliniques à sa disposition : orthodontie, aménagements osseux, aménagements muqueux, procédés de temporisation. De multiples paramètres ont une influence sur le résultat. Il est nécessaire de les analyser et de pondérer leur impact afin d optimiser le traitement. L INFORMATION DENTAIRE n mars

2 Liste des paramètres à analyser avant traitement Généraux Médicaux Parodontaux Occlusaux - Techniques d hygiène - Personnalité, aspect intellectuel - Tabac - Ligne du sourire - Courbure de l arcade - Demande esthétique - Aptitude de l opérateur et de son équipe - Pathologie osseuse - Déficit immunitaire - Traitements corticoïdes - Diabète non équilibré - Irradiation - Autres - Parodontite agressive - Antécédents de parodontite réfractaire - Prédisposition génétique - Perte osseuse proximale - Hauteur de la papille - Position vestibulo-palatine de la papille - Perte osseuse vestibulaire (fenestration, déhiscence, combinée) - volume de la perte osseuse - volume osseux apical à la racine - Perte de muqueuse vestibulaire (récession) - Épaisseur de la muqueuse vestibulaire (biotype) - Forme +/- festonnée - Bruxisme - Supraclusion (classe 2 div2) - Pulsion linguale - Habitude de succion Avantages et inconvénients Avantages Inconvénients De nombreux auteurs ont recensé les avantages et les inconvénients de l implantation immédiate, et de l extraction implantation temporisation immédiate. (Schulte et al, 1978 ; Lazzara, 1989 ; Bengazi, 1996 ; Wohrle, 1998 ; Mayfield, 1999 ; Grunder et al, 1999 ; Kan, 2000 ; Groisman et al, 2003 ; Kan et Kois, 2003 ; Kan et Rungcharassaeng, 2003 ; Testori et al., 2003 ; Chen et al, 2004 ; Kan, 2005 ; Kan et coll, 2007 ; Chen et al, 2007 ; Evans et Chen, 2008 ; Cordaro et al, 2009). - Confort du patient - Délai de traitement - Nombre d interventions - Mode de temporisation - Préservation de l architecture gingivale et osseuse - Amélioration de la cicatrisation - Taux de succès - Préservation des papilles - Stabilité au niveau de l os marginal - récession vestibulaire de 0 à 2 mm Les avantages pour les patients sont nombreux. Le seul inconvénient à cette technique est la possibilité d obtenir une récession. Il est donc intéressant de proposer un protocole qui va fiabiliser le traitement. Les récessions ont des valeurs et des fréquences variables selon les auteurs. Analyse critique d articles antiextraction implantation immédiate Les publications de Chen et al (2007) et de Evans et Chen (2008) sont des références incontournables. Les critères de sélection des patients et de leurs protocoles de traitement ont une influence négative directe sur le comportement des tissus osseux et muqueux et vont entraîner l apparition de récessions. Chen et al 2007 : sélection des patients (critères d exclusion) : infection aiguë, perte d attache de 5 mm ou plus, parodontite non traitée ; dents concernées de 15 à 25. Fumeurs non exclus, réalisations de lambeaux, utilisation d implants «soft tissue level» au niveau osseux, antibiothérapie uniquement post-opératoire cinq jours, pas de temporisation fixe dans la séance, pas de greffe conjonctive lors de la première chirurgie, un positionnement des implants trop vestibulaire (voir figures). Evans et Chen 2008 : critères de sélection des patients : «Laissé à l appréciation des 7 chirurgiens» ; dents concernées de 15 à 25 et de 35 à 45. Diamètre de la plateforme : 4,1 à 4,8 mm (large). 10 implants sur 42 sont signalés en position vestibulaire, 8 sur 10 ont une récession supérieure à 1 mm. Aucune information sur le type de chirurgie : réalisation et type de lambeau, aménagement osseux et muqueux. Il est mentionné qu un biotype fin entraînera plus de récessions. La comparaison des niveaux de gencive marginale n est pas effectuée entre la situation initiale et la situation après maturation tissulaire (avant les aménagements du prosthodontist). Il y a là une composante très importante inconnue. Le mode de temporisation en prothèse provisoire amovible puis par une prothèse provisoire pour développer le site peut aussi créer des récessions. Dans ces deux études qui font référence, les auteurs obtiennent dans 30 à 40 % des cas des récessions supérieures à 1 mm. C est trois à quatre fois plus que Peter Whorle en 1998, qui utilisera simplement un protocole de chirurgie «flapless» avec mise en place d une prothèse provisoire immédiate (sans aménagement tissulaire). Plutôt que d améliorer leur technique d implantation immédiate, de nombreux auteurs et conférenciers préconisent un protocole d implantation précoce avec cicatrisation des tissus mous (ITI, 4 e consensus, 2008). 56 L INFORMATION DENTAIRE n mars 2011

3 implantation immédiate Il est intéressant d analyser les préconisations chirurgicales et prothétiques de Chen et Buser, 2008 : «Early implant placement». - Phase chirurgicale 1. Chirurgie d extraction sans lambeau avec pose d une éponge de collagène et réalisation d une prothèse amovible temporaire - 4 à 8 semaines de cicatrisation 2. Chirurgie de pose d implant avec ROG (os, bio-oss et membrane avec lambeau, incisions de décharges et sutures) - 8 semaines de cicatrisation 3. Chirurgie de mise en fonction - Phase prothétique 1. Prise d empreinte pour préparer la couronne temporaire - 1 semaine de réalisation. 2. Pose du provisoire (délai préconisé avant la prothèse définitive : 6 mois) - 2 à 8 semaines de conditionnement tissulaire - 4 à 12 semaines de réalisation du contour final 3. Prise d empreinte définitive Le protocole proposé requiert pour la phase chirurgicale trois interventions donc au minimum six à neuf rendez-vous et trois à cinq mois de traitement. Faut-il un ou deux examens tridimensionnels (scanner ou cone beam) ou aucun (ce qui pourrait expliquer les chirurgies avec lambeaux)? La phase prothétique permettant d obtenir le bon profil d émergence comporte une prise d empreinte et trois à cinq séances. Cette stratégie amène donc le patient à subir trois interventions chirurgicales et à supporter au minimum une douzaine de rendez-vous avec une durée de traitement comprise entre dix et quatorze mois. De plus, cette technique n est pas totalement fiable puisqu il est rapporté dans 5 % des cas des récessions supérieures à 1 mm. Analyse de la cicatrisation des tissus osseux et muqueux après extraction et du matériel implantaire Au niveau osseux Après l extraction, la résorption de l os fasciculé est un phénomène physiologique inévitable (Schropp et al, 2003 ; Araujo et al, 2005 ; Cardaropoli et al, 2005). Cette résorption est d autant plus importante que l épaisseur de la paroi osseuse vestibulaire est fine (Bragger et al, 1988). La paroi osseuse vestibulaire se résorbe après extraction avec ou sans implant (Araujo et al, 2005, 2008). L espace laissé entre l implant et la table osseuse vestibulaire, même s il est comblé avec de l os autogène, se résorbe comme si il n y avait pas eu de comblement (Araujo et Lindhe 2011). Dans le cas où le gap est greffé avec du bêta-tcp, il y a une néoformation osseuse partielle (Araujo et al 2010). La mise en place d une hydroxyapatite bovine dans l espace existant entre l implant et l os résiduel vestibulaire permet de préserver presque totalement le volume osseux en vestibulaire de l implant (Chen et al, 2007 ; Araujo et al 2011). Horizontalement, 86 % du volume osseux va rester en vestibulaire de l implant (Chen et al, 2007), malgré des conditions défavorables (chirurgie avec lambeau). En considérant que l épaisseur d os minimale idéale au col de l implant est de 2 mm (Grunder et al, 2005) et que cliniquement on cherchera à positionner l implant entre 2 et 3 mm en palatin par rapport à l os vestibulaire, la perte osseuse horizontale sera au maximum de 0,4 mm. Verticalement, l ensemble des études mentionne une perte osseuse vestibulaire. La résorption mesurée après EITI est de 0,3 à 1,3 mm avec élévation de lambeau et sans comblement (Chen et al, 2007). Elle sera moindre sans lambeau (0,6 à 0,93 mm avec comblement [Kan et al. 2003]). Le comblement de l espace entre l implant et la paroi osseuse vestibulaire par une hydroxyapatite bovine, biomatériau non résorbable, permettra un maintien supérieur du niveau osseux vestibulaire. L espace biologique implantaire moyen (3,5 à 4 mm) étant supérieur de 0,5 à 1 mm en moyenne à celui existant au niveau des dents (3 mm), une perte osseuse verticale de 1 mm est compatible avec un niveau muqueux stable. Au niveau muqueux L épaisseur de la gencive vestibulaire dans la zone esthétique est de 0,7 à 1,5 mm (Hwang et Wang, 2006, revue de littérature). La limite entre biotype fin et épais se situe à 1 mm (Anderegg, 1995). Le meilleur moyen de matérialiser la différence entre les deux biotypes est de vérifier si la sonde parodontale est visible au niveau du sulcus (méthode proposée par Olsson et Lindhe, 1991 ; Kan et al, 2010). L implant étant positionné au minimum à 2 mm en palatin de l os vestibulaire résiduel, il y aura, quel que soit le biotype, un défaut d épaisseur des tissus mous. L espace vide sera partiellement comblé par le provisoire. L absence de greffe conjonctive à ce niveau va entraîner une invagination de la muqueuse qui aura pour résultat l apparition d une récession. La mise en place d un greffon conjonctif va améliorer le biotype et favoriser la stabilité des tissus. La position du greffon conjonctif est supra osseuse. La réalisation d un gref- L INFORMATION DENTAIRE n mars

4 fon le long de la table vestibulaire est indiquée dans le cas d une arcade très convexe avec des procès alvéolaires proéminents. Forme de l implant et technique chirurgicale Le choix du protocole de forage et de la forme de l implant va dépendre de la qualité et de la quantité de l os apical à la racine à extraire. Connections implant/pilier et micro-spires Le «platform switching» ou «shifting», la présence d une connexion conique, la présence de micro-spires et la mise en place du pilier définitif immédiatement influencent favorablement le maintien du niveau osseux (Serano-Sanchez et al, 2011 ; Pieri et al, 2011). Cependant, aucune de ces caractéristiques ne donne de résultats totalement fiables et prédictibles à court ou long terme. Au niveau du secteur antérieur, il est impossible de se contenter d un pronostic incertain tant les enjeux esthétiques sont importants. La qualité des résultats obtenus étant multifactorielle, on peut raisonnablement considérer qu il est préférable d utiliser le matériel le plus performant, mais que le plus important reste la technique chirurgicale et prothétique. Les avantages et difficultés liés à la chirurgie minimalement invasive sont connus (Bonnet, 2008). Dans les cas de classe 1 d Elian et al (2007), un protocole raisonné (Bonnet, 2006 et 2009) est décrit afin d améliorer le résultat esthétique et le confort du patient. Les traitements d extraction implantation temporisation immédiate unitaire (EITIU) des classes 2 et 3 nécessitent une approche modifiée. Cas clinique Il est important de demander au patient de faire un sourire forcé dans différentes situations afin d objectiver son type de sourire. 2. Analyse de la denture du patient et de son biotype gingival. Il présente une gencive festonnée, un biotype plutôt fin et la présence de colorations liées essentiellement au tabac. Il est important d obtenir la coopération du patient afin qu il arrête, au moins temporairement, sa consommation de cigarettes, avant de prendre la décision de l opérer. 3. La 21 est légèrement descendue consécutivement au traumatisme ayant entraîné la fracture. L examen cone-beam objective clairement la séparation des éléments fracturés. Il permet d analyser l anatomie de l alvéole : épaisseur d os en vestibulaire, quantité d os apical, hauteur totale, permettant ainsi le choix de l implant. Classe 1 (Elian et al, 2007). 3a b 58 L INFORMATION DENTAIRE n mars 2011

5 4a b c d e f g h 4. Étapes chirurgicales. a et b : extraction atraumatique de la racine. c et d : préparation du site implantaire par forages successifs étagés au contact de la paroi palatine dans le respect de l analyse et de la programmation sur radiographie 3D. e et f : curetage mécanique et manuel sous irrigation antiseptique. g et h : positionnement optimal de l implant NobelActiv (Nobelbiocare). Progressivement, l implant est vissé avec une orientation vestibulaire puis palatine. Il faut obtenir un couple de fixation primaire supérieur à 30 Ncm. 5a b c d e f g h 5. Étapes chirurgicales. a et b : contrôle de la distance entre la plateforme de l implant et le rebord de la gencive marginale. Objectivation de la composante horizontale du gap vestibulaire. c et d : mise en place d un pilier de cicatrisation étroit et long pour combler l espace vestibulaire avec une hydoxyapatite d origine bovine très peu résorbable (Bio-Oss, Geistlich) afin de maintenir le volume vestibulaire. e, f, g : Prélèvement conjonctif, positionnement supra osseux afin de combler le gap au niveau muqueux et suture en trois points pour le stabiliser. h : pose de la couronne provisoire transvissée Pose d un cylindre provisoire transvissé et solidarisation intra-orale de la couronne du patient. 60 L INFORMATION DENTAIRE n mars 2011

6 7 7. Réalisation d un profil d émergence idéal. Polissage et mise en place d un vernis. La couronne temporaire permet de maintenir le niveau des papilles. La réalisation d un profil d émergence progressif et le positionnement 1 mm plus coronaire du profil en aile de mouette (matérialisé sur les dents par la jonction amélo-cémentaire associée à un greffon conjonctif) va permettre une stabilité ou un positionnement plus coronaire de la gencive marginale Comparaison entre la situation d origine, la situation à la fin de l intervention et à 8 jours post-opératoires Situation à 4 mois avant de réaliser la couronne définitive monobloc en zircone transvissée. 10. L architecture des tissus mous a été préservée. 11. Analyse radiographique pré et post-chirurgie montrant le positionnement idéal de l implant et le comblement du gap vestibulaire L INFORMATION DENTAIRE n mars 2011

7 Profil d émergence obtenu grâce à la cicatrisation autour d une couronne provisoire avec un profil d émergence idéal. Le biotype (l épaisseur des tissus mous en vestibulaire) a été amélioré. Il va falloir transférer très précisément la forme des tissus mous obtenue afin de faire réaliser au laboratoire de prothèse la réplique du profil d émergence au niveau de la prothèse définitive. 13. réalisation d un transfert d empreinte individualisé reproduisant le profil d émergence du provisoire. 14. Mise en place du transfert individualisé et prise d empreinte a b c 15. Transmission précise du profil d émergence au laboratoire : pose de la réplique et réalisation du modèle de travail avec une fausse gencive amovible en silicone Réalisation prothétique, couronne transvissée zircone. Stratification de la porcelaine cosmétique E-Max (Ivoclar) directement sur pilier zircone Procera (Nobelbiocare). Réalisation Jean-Pierre Casu. Ce type de réalisation présente de nombreux avantages : la zircone est un matériau biocompatible solide qui a un comportement meilleur que le titane au niveau des tissus mous. L absence de ciment de scellement favorise les manipulations et évite l inflammation des tissus périphériques. 64 L INFORMATION DENTAIRE n mars 2011

8 17. Couronne transvissée monobloc zircone en place et contrôle radiographique. 18. Analyse esthétique PES WES. 19. Intégration esthétique Conclusion Le respect des protocoles chirurgicaux et prothétiques permet d obtenir une architecture des tissus mous harmonieuse. La quantité importante de paramètres à maîtriser dans les secteurs esthétiques en une seule séance demande une approche prudente et méthodique. L extraction implantation temporisation immédiate unitaire, lorsqu elle est appliquée dans les règles, donne des résultats esthétiques pérennes et reproductibles avec un nombre limité d interventions et un confort important pour nos patients. L utilisation de critères objectifs esthétiques servant à analyser les situations avant et après traitement devrait être mise en œuvre systématiquement afin de comparer les résultats obtenus avec différentes techniques. Remerciements au Dr Pascale Montagné, à M. Jean-Pierre Casu, au Dr Romain Charlot-Valdieu, au Dr Christelle Gremet. Correspondance 28 boulevard Gambetta, Cannes-Le Cannet - 66 L INFORMATION DENTAIRE n mars 2011

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet 2016 PROGRAMME d implantologie du FIDE fide.fr Cannes - Le Cannet PROGRAMME 2016 d implantologie du FIDE Pr Paul MARIANI Professeur des Universités Emérite, ancien Chef du service d implantologie de la

Plus en détail

Nos patients appartiennent à l ère d Internet. Ils

Nos patients appartiennent à l ère d Internet. Ils Stratégie esthétique : comprendre pour simplifier Mithridade Davarpanah, Serge Szmukler-Moncler, Philippe Rajzbaum, Thierry Degorce Le but de cet article est de montrer deux cas a priori similaires qui

Plus en détail

Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans

Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans Bruno Fissore* L extraction, implantation immédiate avec couronne provisoire immédiate présente de nombreux

Plus en détail

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Dr Thierry ROUACH D.U d Implantologie Chirurgicale et Prothétique Paris 7 Attaché, service de Prothèse, Université Paris 5

Plus en détail

L objectif de tout traitement implantaire

L objectif de tout traitement implantaire IMP0313_P000_000_DOS:IMPLANT-01-2009-Q7 28/01/13 16:59 Page 1 Quelle photo devons-vous mettre ici? DOSSIER CLINIQUE pratique C. GAILLARD J. BELLAMY Apport d un pilier implantaire en céramique pressée Le

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA 12 - DENTOSCOPE N 106-27/11/2012 Cette technique permettrait de remplacer immédiatement la ou les dents condamnées. Elle tente aujourd hui de

Plus en détail

Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé

Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé PAS À PAS Coordonné par Gérard Zuck pratique Reconstitution tridimensionnelle d un site antérieur fortement résorbé Présentation du cas La mise en place d un implant unitaire dans le secteur antérieur

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique Édentement de 11. Mise en place non invasive (incision

Plus en détail

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL LE RÔLE D UNE PARTIE SECONDAIRE DE CICATRISATION PERSONNALISÉE POUR LA GESTION DES TISSUS MOUS DANS LA ZONE ESTHÉTIQUE IMPLANTATION

Plus en détail

quotidienne : chirurgie implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Implantologie et réalité Introduction Long NGUYEN

quotidienne : chirurgie implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Implantologie et réalité Introduction Long NGUYEN Implantologie et réalité quotidienne : implantologie sans greffe, ni membrane, ni biomatériaux Long NGUYEN Introduction La demande en Implantologie est croissante, mais beaucoup de nos patients, souvent

Plus en détail

Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit

Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit XX cas complexes en implantologie 11 Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit Philippe Russe, Patrick Missika 84 1. Vue initiale Présentation La patiente est une jeune fille

Plus en détail

Agénésie et prothèse implanto-portée

Agénésie et prothèse implanto-portée Agénésie et prothèse implanto-portée Dr Thierry ROUACH Lʼagénésie dentaire est une pathologie plus ou moins handicapante en fonction du nombre et de la position des dents absentes. Certaines agénésie sont

Plus en détail

A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE

A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE H.Guibert. Docteur en chirurgie dentaire (1) L.Bertaud. Docteur en chirurgie dentaire. Ancien Interne.(2) (1),(2) 28 rue Baudot.

Plus en détail

d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1

d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1 Gestion simplifiée d un déficit transversal osseux mandibulaire avec les implants TBR Z1 Zircone-Titane Régis NEGRE* Introduction La pose d implant nécessite parfois, pour répondre aux critères de pérennité

Plus en détail

Un concept prothétique implanto-porté d avant-garde pour une réussite et une stabilité tissulaire à long terme Auteur_Dr Fred Bergmann, Allemagne

Un concept prothétique implanto-porté d avant-garde pour une réussite et une stabilité tissulaire à long terme Auteur_Dr Fred Bergmann, Allemagne Un concept prothétique implanto-porté d avant-garde pour une réussite et une stabilité tissulaire à long terme Auteur_Dr Fred Bergmann, Allemagne Fig. 1 Fig. 2a Fig. 1_Radiographie (OPG) de la situation

Plus en détail

mandibule atrophique :

mandibule atrophique : chirurgie/prothèse Réhabilitation d une mandibule atrophique : les nouvelles perspectives de l implantologie basale Antoine MONIN* Jean Claude MONIN** Henri COMBALUZIER*** La réhabilitation implanto-prothétique

Plus en détail

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

Enfin, il est important d apprendre à classer

Enfin, il est important d apprendre à classer Position idéale de l implant dans l alvéole d extraction : Faut-il changer de paradigme dans les secteurs esthétiques maxillaires? L implant antérieur constitue un défi permanent pour le praticien qui

Plus en détail

Restauration d incisives mandibulaire manquantes avec des implants : qu est-ce qui vous fait hésiter?

Restauration d incisives mandibulaire manquantes avec des implants : qu est-ce qui vous fait hésiter? Restauration d incisives mandibulaire manquantes avec des implants : qu est-ce qui vous fait hésiter? Auteurs_ Dr Chonghwa Kim & Sangwoo Lee, Korea La préparation des piliers sur incisives mandi - bulaires

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE www.uemc.es Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Connaitre les disciplines théoriques et maîtriser

Plus en détail

Protocoles d Extractions en Implantologie

Protocoles d Extractions en Implantologie Protocoles d Extractions en Implantologie Conférence : Fiabiliser l implantologie - Generation Implant Nice Antoine Diss Revue de la littérature Nice, le 25 Février 2010 L extraction d une dent entrainee

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents».

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les implants Problèmes liés aux dents manquantes : Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les dents qui sont manquantes

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE ATTEINT D AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES À UNE MALADIE RARE ÉVALUATION DES ACTES ASSOCIÉS À LA CHIRURGIE PRÉIMPLANTAIRE, À LA POSE D IMPLANTS ET À LA POSE

Plus en détail

Implants dentaires et esthétique

Implants dentaires et esthétique Implants dentaires et esthétique Charles J. Goodacre, DDS, MSD; Chad J. Anderson, MS, DMD Unités de formation continue en dentisterie : 1 heure Cours en ligne : www.dentalcare.ca/fr-ca/dental-education/continuing-education/ce203/ce203.aspx

Plus en détail

LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES

LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES LA GARANTIE 1. ÉTENDUE DE LA GARANTIE COMMERCIALE Elle s applique à l ensemble des implants et pièces prothétiques euroteknika (hors ancillaires et trousses).

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

Atlas PEEK. Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans

Atlas PEEK. Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans Atlas PEEK Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans IsoSS -Société Savante Internationale pour la Promotion des Connaissances des Matériaux Implantables Isoélastiques en Chirurgie Endo-OSSeuse CAS

Plus en détail

Laurent Dorey. Introduction à l implantologie. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009. 09h00-09h55.

Laurent Dorey. Introduction à l implantologie. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009. 09h00-09h55. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009 09h00-09h55 10h00-10h55 11h00-11h55 13h00-13h55 14h00-14h55 15h00-16h00 A) B) Le marché, les acteurs, les tendances produits C) Stratégie

Plus en détail

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide!

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! Industrie Innovation EXTRAIT DE TITANE VOL.5 - N 3- SEPTEMBRE 2008 - P. 74-77 EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! PAR Sylvain Cazalbou 11 bis, rue d Aguesseau, 75008 Paris Tél. 01 43 12 88 11

Plus en détail

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE Immediate removable partial denture: Preparation, rectification and installation Auteurs : E-M. Rahmani*, B. El Mohtarim**,

Plus en détail

Réhabilitation globale esthétique par implants dentaires et prothèse fixée

Réhabilitation globale esthétique par implants dentaires et prothèse fixée Réhabilitation globale esthétique par implants dentaires et prothèse fixée Présentation du cas clinque : Un homme de 60 ans se présente pour des douleurs à la mandibule et une instabilité de sa prothèse

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet 2 Solutions pour l édentement complet «Je voulais simplement retrouver mon sourire et j ai vraiment l impression de l avoir

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

Drs Jean-Louis ZADIKIAN et André CHAINE- 1 ère Partie

Drs Jean-Louis ZADIKIAN et André CHAINE- 1 ère Partie FOTOLIA 14 - DENTOSCOPE N 92-06/02/2012 Fig.1a Fig.1b Une dent provisoire esthétique est ainsi immédiatement connectée à un implant posé dans une alvéole venant d être dénudée, sans attendre sa cicatrisation

Plus en détail

Traitement implantaire de sites édentés

Traitement implantaire de sites édentés I implants _ sites édentés Traitement implantaire de sites édentés Auteurs_Dr Peter Windisch, Dr Balint Török, Dr Pr Istvan Gera & Dr Agnes Meszaros, Hongrie Fig. 1a_Aspect clinique de la dent 12 avant

Plus en détail

Le conditionnement des tissus mous avec le système d implants Straumann Bone Level. Concept Consistent Emergence Profiles

Le conditionnement des tissus mous avec le système d implants Straumann Bone Level. Concept Consistent Emergence Profiles Le conditionnement des tissus mous avec le système d implants Straumann Bone Level Concept Consistent Emergence Profiles L ITI (International Team for Implantology) est partenaire universitaire de l Institut

Plus en détail

NARROW DIAMETER implant

NARROW DIAMETER implant ND NARROW DIAMETER implant TABLE DES MATIÈRES Implant ND - NARROW DIAMETER (diamètre réduit). Caractéristiques de l implant page 04 Implant dentaire page 05 Transfert d empreinte perforé page 06 Piliers

Plus en détail

implantologie Alvéoles après avulsion Implantation immédiate : Identifier les situations à risque

implantologie Alvéoles après avulsion Implantation immédiate : Identifier les situations à risque Alvéoles après avulsion Implantation immédiate : Identifier les situations à risque Concept thérapeutique du Docteur Jean-Louis Zadikian AFOPI CAMPUS, Sarcelles-Village, France Dr. Jean-Louis Zadikian

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Une fois l implant correctement placé (18), c est

Une fois l implant correctement placé (18), c est Esthétique péri-implantaire : quelles stratégies muco-gingivales? T. DEGORCE, chirurgien-dentiste Quels sont les objectifs des aménagements péri-implantaires? Quelles sont les interventions qui peuvent

Plus en détail

7 AS ODONTOLOGIA. 7 AS Odontologia. Les crêtes hypertrophiques en prothèse complète amovible. Réunion du 2103/07

7 AS ODONTOLOGIA. 7 AS Odontologia. Les crêtes hypertrophiques en prothèse complète amovible. Réunion du 2103/07 7 AS ODONTOLOGIA La 5e réunion du 7AS s est déroulée le 21 Mars 2007 au club de Golf. Nouvelles conférences, nouveau thème. Cette fois-ci, c est la gestion des tissus mous. C est aussi un nouveau lieu,

Plus en détail

Performance clinique et radiologique des implants courts (L 6,5 mm)

Performance clinique et radiologique des implants courts (L 6,5 mm) Performance clinique et radiologique des implants courts (L 6,5 mm) Résultats d une étude clinique incluant un suivi de 2 ans Auteurs _ Dr. Jean-Nicolas Hasson, Dr Jacques Hassid, Dr Dominique Aubazac

Plus en détail

Esthétique et déficits osseux multiples

Esthétique et déficits osseux multiples XX cas complexes en implantologie 16 Esthétique et déficits osseux multiples Philippe Russe 1. Radiographie panoramique initiale du patient 184 Présentation Monsieur H., âgé de 65 ans lors de sa consultation

Plus en détail

Comment gérer. le tissu péri-implantaire?

Comment gérer. le tissu péri-implantaire? 10 Comment gérer ( INTÉGRATION BIOLOGIQUE ) le tissu péri-implantaire? La pérennité de la prothèse implantaire est dépendante de la stabilité du tissu osseux (absence de cratérisation) et de la gencive

Plus en détail

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR IMPORTANT : Ce document contient les instructions d utilisation du produit. Merci de bien vouloir lire les instructions avant de l employer. Les diverses parties à commander

Plus en détail

RESTAURATION EN CERAMIQUE STRATIFIEE SUR ARMATURE EN ZIRCONE.

RESTAURATION EN CERAMIQUE STRATIFIEE SUR ARMATURE EN ZIRCONE. L utilisation de la zircone comme infrastructure pour des réhabilitations prothétiques est récente et peu étudiée par rapport au «gold standard» représenté par le métal. Poussée par l émergence d une philosophie

Plus en détail

d incisive latérale ma

d incisive latérale ma Clinique Drs T. ROUACH et D. ISSEMBERT IMPLANTOLOGIE Traitement pluridisciplinaire d une d incisive latérale ma istock / Getty Images 14 - Dentoscope n 154 agénésie xillaire CV FLASH Dr Thierry ROUACH

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Cas clinique. Auteur. Dossier clinique

Cas clinique. Auteur. Dossier clinique 1 Auteur Cas clinique Docteur Florian NADAL 2 chemin de la plaine de Cadirac 09000 FOIX Docteur en chirurgie dentaire DU de chirurgie pré et péri implantaire - DU d Occlusodontie et Prothèse DIU Européen

Plus en détail

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Que se passe-t-il si vous n avez pas assez de tissu kératinisé? Un manque de tissu kératinisé peut entraîner plusieurs

Plus en détail

divergence IL objectif principal de toute réhabilitation est le Du bon usage de la

divergence IL objectif principal de toute réhabilitation est le Du bon usage de la Du bon usage de la divergence de la dent unitaire à la prothèse implanto-portée à l aide d implant à connectique cône morse sans vissage Jean-Claude MONIN* Antoine MONIN** Introduction IL objectif principal

Plus en détail

T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire.

T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire. Introduction T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire. T.A.G dental est née de la volonté de la société T.A.G Medical Product, leader mondial, détenant plusieurs

Plus en détail

Prise en charge pluridisciplinaire d une parodontite juvénile : Traitement paro-orthoprothétique. France LAMBERT. Eric ROMPEN

Prise en charge pluridisciplinaire d une parodontite juvénile : Traitement paro-orthoprothétique. France LAMBERT. Eric ROMPEN Prise en charge pluridisciplinaire d une parodontite juvénile : Traitement paro-orthoprothétique Introduction : Les parodontites juvéniles ont une certaine prévalence dans la population française et belge.

Plus en détail

la conception «Richmond» en esthétique implantaire

la conception «Richmond» en esthétique implantaire Plaquette 38_Mise en page 1 15/03/13 11:01 Page1 Le pilier ATOLL Implant : la conception «Richmond» en esthétique implantaire *GAROBY S. **VALETTE J. ***RAMOUL F. ****JALBERT F. Avant-propos L esthétique

Plus en détail

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016)

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) 1 er Séminaire : UE 1 : Les maladies parodontales : étiopathogénie, diagnostic et plan de traitement. UE 2 : La phase étiologique de la thérapeutique

Plus en détail

CHAMPIONS. Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne. Cas clinique Implant pour la dent 14. Situation initiale

CHAMPIONS. Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne. Cas clinique Implant pour la dent 14. Situation initiale CHAMPIONS Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne L implant Champions (R)Evolutions innovant présente les avantages suivants pour le cabinet dentaire, pour la clinique dentaire et pour vos patients:

Plus en détail

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire Faculté de Chirurgie Dentaire de Garancière L EsThéTiquE En implantologie sous la direction de anne BenHaMou Objectifs

Plus en détail

L implantologie au quotidien

L implantologie au quotidien CYCLE DE FORMATION L IMPLANTOLOGIE DENTAIRE AVEC LE SYSTEME IMPLANTAIRE STRAUMANN 19 23 Mai 2014 Bâle - Suisse L implantologie au quotidien Conférenciers Dr Jacques Penaud Docteur en Chirurgie Dentaire,

Plus en détail

Omniprésente, la demande

Omniprésente, la demande Cabinet Laboratoire Restaurations implanto-portées utilisant la technique CFAO Nobel Procera Considérations cliniques C. GAILLARD Chirurgien-dentiste J. BELLAMY, JM. ETIENNE Prothésistes dentaires Quelles

Plus en détail

Apport de la CFAO dans la mise en charge immédiate chez l édenté complet

Apport de la CFAO dans la mise en charge immédiate chez l édenté complet Apport de la CFAO dans la mise en charge immédiate chez l édenté complet Antoine Popelut Guillaume Anduze Ancien interne Jonathan Coyssi Thomas Clément Prothésiste iclinique Lab Sylvain Le van (implantologie

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique MALO CLINIC Lisbon LA CLINIQUE MALO a été fondée en 1995 par le Docteur Paulo Malo. En seulement 15 ans d existence, elle a connu un extraordinaire développement. LA CLINIQUE MALO est devenue aujourd hui

Plus en détail

Protocole de chirurgie

Protocole de chirurgie Protocole de chirurgie ...Votre Sourire, Notre Passion La société Global D est née en juillet 2012 de la fusion de deux marques importantes sur le marché de l implantologie dentaire en France : - Société

Plus en détail

Sports de haut niveau

Sports de haut niveau sports à risque Sports de haut niveau gestion des risques Mélanie Bana Chirurgien-dentiste de l INSEP et des Equipes de France de handball Présidente adjointe de l Association Française de Médecine Bucco-dentaire

Plus en détail

Présentation GAMME IMPLANTAIRE ROBOTIQUE IMPLANTAIRE DOSSIERS MEDICO LEGAL FFORMATION CONTINUE PUBLICATIONS CONTACT

Présentation GAMME IMPLANTAIRE ROBOTIQUE IMPLANTAIRE DOSSIERS MEDICO LEGAL FFORMATION CONTINUE PUBLICATIONS CONTACT DOSSIERS MEDICO LEGAL F One System Implant Ferrari Technology Bioconcept Intégration L avis de professionels Pour quelles raisons choisir ONE SYSTEM IMPLANT Pour le praticien le choix d un système implantaire

Plus en détail

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION FORMATION 5 JOURS La formation a pour objectif la transmission des bases fondamentales de l implantologie ainsi que la maîtrise des protocoles innovants qui autorisent le remplacement immédiat des dents

Plus en détail

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T lexiquedentaire Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T A Adjointe Prothèse adjointe : Prothèse amovible, totale ou partielle, caractérisée par la présence d une plaquebase ; Amovible Prothèse

Plus en détail

Bloc corticospongieux. Puros. Guide de méthodologie chirurgicale

Bloc corticospongieux. Puros. Guide de méthodologie chirurgicale Un nouveau regard sur Bloc corticospongieux Puros les allogreffes. Guide de méthodologie chirurgicale Méthodologie chirurgicale des blocs allogreffes Puros 1 Étude de cas du patient: Le patient doit être

Plus en détail

Les empreintes : maillon capital pour la réussite des prothèses sur implants

Les empreintes : maillon capital pour la réussite des prothèses sur implants 26 TECHNIQUE D EMPREINTES par les Drs Anne BENHAMOU et Isabelle KLEINFINGER Les empreintes : maillon capital pour la réussite des prothèses sur implants Les empreintes en prothèse implantaire représentent

Plus en détail

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire Faculté de Chirurgie Dentaire de Garancière PAROdOnTOLOgiE de 2 jours Modules 1 et 2 [Paris], Modules 3 et 4 [Marselle]

Plus en détail

LIFE Profitez De La Vie!

LIFE Profitez De La Vie! LIFE Profitez De La Vie! implants dentaires Sourire Vous évitez de rire? Vous avez du mal à mastiquer? Les implants dentaires sont la solution médicale et esthétique qu'il vous faut pour retrouver vos

Plus en détail

Dr Sylvain CAZALBOU. implanto-logique. Soyons Implanto...logiques. Formation. Autant de pratique que de théorie

Dr Sylvain CAZALBOU. implanto-logique. Soyons Implanto...logiques. Formation. Autant de pratique que de théorie implanto-logique Institut de formation professionnelle en implantologie dentaire Soyons Implanto...logiques Formation Dr Sylvain CAZALBOU Autant de pratique que de théorie Un petit mot... La problématique

Plus en détail

L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO

L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO étude de cas _ L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO Auteur_ Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3 Fig. 1_État initial. Fig. 2_Bridge Maryland prêt à la pose. Fig. 3_Extraction. Fig.

Plus en détail

PROCÉDURES PROTHÉTIQUES SIMPLIFIÉES

PROCÉDURES PROTHÉTIQUES SIMPLIFIÉES PROCÉDURES PROTHÉTIQUES SIMPLIFIÉES Straumann Dental Implant System Ce document résume les principales étapes de la procédure prothétique du Straumman Dental Implant System. Le document «Information de

Plus en détail

Cinq techniques pour la restauration dʼune dent unitaire par prothèse implanto-portée avec le système ANKYLOS

Cinq techniques pour la restauration dʼune dent unitaire par prothèse implanto-portée avec le système ANKYLOS Cinq techniques pour la restauration dʼune dent unitaire par prothèse implanto-portée avec le système ANKYLOS Dr Thierry ROUACH Le remplaçement dʼune dent absente sans mutiler les dents voisines à longtemps

Plus en détail

2014 4 sessions CANNES

2014 4 sessions CANNES I M P L A N T O R A L C L U B I N T E R N A T I O N A L Techniques avancées en implantologie IMPLANTS PTÉRYGOÏDIENS ACTIVATION OSTÉOGÉNIQUE IMPLANTOLOGIE BASALE 2014 4 sessions CANNES de formation avec

Plus en détail

A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire

A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire Dr Amar Hubert - Paris Photo 1 Florence P se présente en consultation fin Novembre 2012 pour un kyste au niveau du menton complètement asymptomatique, découvert

Plus en détail

Intégration de la CFAO globale au quotidien :

Intégration de la CFAO globale au quotidien : Intégration de la CFAO globale au quotidien : implantologie guidée par CEREC Guide et couronne usinée sur TiBase Auteur_Dr Amandine Para, France Fig. 1a Fig. 1b Figs. 1a & b_situation initiale de l édentement

Plus en détail

Congrès lundi 24 octobre 2016 Matin

Congrès lundi 24 octobre 2016 Matin Congrès lundi 24 octobre 2016 Matin Séance inaugurale de 8h00 à 9h00 Visite de l exposition de 9h00 à 9h30 Prothèse Fixée Grand Amphi ODF Conférences et séances de 9h30 à 12h00 Thème : Esthétique et prothèse

Plus en détail

La chirurgie guidée simulée par ordinateur et sans lambeau

La chirurgie guidée simulée par ordinateur et sans lambeau IMPLANTOLOGIE La chirurgie guidée simulée par ordinateur et sans lambeau Hadi ANTOUN Exercice privé exclusif en implantologie et parodontologie hadi@antoun.fr http://www.antoun.fr Pierre CHERFANE Exercice

Plus en détail

Jeudi 3 avril 2014. Cours avancé en. esthétique dentaire. Institut Pasteur - Paris

Jeudi 3 avril 2014. Cours avancé en. esthétique dentaire. Institut Pasteur - Paris Jeudi 3 avril 2014 Cours avancé en esthétique dentaire Institut Pasteur - Paris Adresse : Institut Pasteur 28 rue du Docteur Roux Immeuble du C.I.S 75015 PARIS Horaires : De 8h00 à 17h30 EDITORIAL Pour

Plus en détail

La biocompatibilité du Pekkton Ivory apporte des avantages déterminants

La biocompatibilité du Pekkton Ivory apporte des avantages déterminants La biocompatibilité du Pekkton Ivory apporte des avantages déterminants 12 Tech. Dent. N 324-12/13 Par Benoit GOBERT «Prothésiste Dentaire Mise en oeuvre du Pekk dans un cas pratique : Faux moignon anatomique

Plus en détail

Prothèses dentaires Implants. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge!

Prothèses dentaires Implants. Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Prothèses dentaires Implants Avoir de belles dents ce n est pas qu une question de chance ou d âge! Mai 2010 - Par le docteur Dominique Mané-Valette, chirurgien-dentiste Les prothèses dentaires Les prothèses

Plus en détail

Extraction-implantation-mise en fonction immédiate

Extraction-implantation-mise en fonction immédiate Extraction-implantation-mise en fonction immédiate Le Concept RPG : Régénération Prothétique Guidée Introduction L implantologie moderne ne peut dissocier le geste chirurgical de la réflexion prothétique.

Plus en détail

PROTHESE. (cf implants, cf fracture dentaire)

PROTHESE. (cf implants, cf fracture dentaire) PROTHESE (cf implants, cf fracture dentaire) La prothèse est la partie de la chirurgie qui se propose de remplacer un organe en totalité ou en partie, par un appareil reproduisant leurs formes et, si possible,

Plus en détail

harmonie Forme et l incisive centrale autour de l esthétique forme et harmonie de l incisive

harmonie Forme et l incisive centrale autour de l esthétique forme et harmonie de l incisive forme et harmonie de l incisive Forme et de harmonie l incisive centrale 1 Jean-François Lasserre, Groupe Symbiose Rubrique MIMESIS coordonnée par J.C. Paris Les critères fondamentaux de l esthétique du

Plus en détail

GESTION DES COMPLICATIONS

GESTION DES COMPLICATIONS GESTION DES COMPLICATIONS PREMIER TEMPS OPÉRATOIRE PROBLÈMES CAUSES POSSIBLES SOLUTIONS Saignement lors du forage. Lésion d une artériole. Le placement de I implant arrête Ie saignement. Implant instable

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail

La prothèse implanto-portée, telle. Traitement d un édentement complet mandibulaire avec des piliers personnalisés Atlantis DOSSIER CLINIQUE.

La prothèse implanto-portée, telle. Traitement d un édentement complet mandibulaire avec des piliers personnalisés Atlantis DOSSIER CLINIQUE. IMP0114_P000_000_DOS:IMPLANT 20/01/14 16:08 Page 1 PHOTO DOSSIER CLINIQUE pratique THIERRY ROUACH Traitement d un édentement complet mandibulaire avec des piliers personnalisés Atlantis Les solutions digitales

Plus en détail

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Le flux numérique en implantologie

Le flux numérique en implantologie T. ROUACH D. LAMAISON Le flux numérique en implantologie Au cabinet dentaire comme au laboratoire, le flux numérique est aujourd hui présent à chaque étape de nos traitements implantaires (scanner, logiciel

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32 Méthode ET PRATIQUE Echos techniques 32 La CFAO au service de la chirurgie prothétiquement guidée Cas réalisé par le laboratoire Dental Concept Méditerranée, M. Bernard Zarb et le Dr Sébastien Melloul

Plus en détail