Introduction à l informatique apprentissage individuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à l informatique apprentissage individuel"

Transcription

1 Introduction à l informatique apprentissage individuel 1. L entreprise informatisée Un SI (Système d Information) se définit comme un ensemble de composants interreliés qui recueillent (ou récupèrent) de l information, la traitent, la stockent et la diffusent afin d aider à la prise de décision, la coordination et le contrôle au sein d une organisation. Un SI peut être informatisé ou manuel ; on ne fera référence ici qu au SI informatisé. Un SI apporte son support à l ensemble des activités de l entreprise, ce qui entraîne une dépendance de l entreprise vis-à-vis des SI. Si un investissement dans les SI n apporte aucun supplément de valeur, c est par la qualité des utilisations qu une valeur se révélera. La finalité d un SI et donc bel et bien économique. Internet Internet est le «réseau» mondial le plus grand et le plus utilisé. C est une combinaison internationale d une multitude de réseaux publics et privés utilisé pour échanger des informations ou effectuer des transactions commerciales avec d autres organisations à travers le monde, au moyen de protocoles et technologies standard. Internet est un très modulaire, ce qui signifie qu une information peut emprunter plusieurs chemins, ce qui lui permet de continuer de fonctionner lorsqu on retire des réseaux ou lorsque des pannes surviennent dans certaines parties. Internet permet à un ordinateur de communiquer avec n importe quel autre ordinateur, au moyen de dispositifs de télécommunication variés (ligne téléphonique, réseaux à haut débit, ) Intranet Intranet relie différents systèmes et réseaux au sein de l entreprise, en utilisant les mêmes protocoles qu internet (TCP/IP, http, ). Dans les grandes entreprises, l'intranet fait l'objet d'une gouvernance particulière en raison de sa capacité de pénétration dans des rouages des organisations. Extranet Extranet est une extension du SI de l entreprise à des utilisateurs externes qui en reçoivent l autorisation (clients, fournisseurs, sous-traitants, etc.). L accès à l extranet se fait via l internet, par une connexion sécurisée utilisant un mot de passe. Un extranet n'est ni un intranet, ni un site internet, il s'agit d'un système supplémentaire offrant par exemple aux clients d'une entreprise, à ses partenaires ou à des filiales, un accès privilégié à certaines ressources informatiques de l'entreprise. 2. Impacts des SI sur le fonctionnement de l'entreprise Système ERP 1

2 Définition Le système ERP (Entreprise Resources Planning, ou progiciel de gestion intégré) est un progiciel (c'est à dire logiciel applicatif générique prévu pour répondre à des besoins ordinaires) intégré à l entreprise pour soutenir les processus de coordination et d intégration de l ensemble de l entreprise. Ainsi, l ERP coordonne la gestion des stocks, des achats, des ressources humaines, de la comptabilité, des ressources humaines Souvent, le système ERP tire parti des intranets de l entreprise et d internet, pour avoir un transfert efficace au sein de l entreprise, vers les partenaires et parfois même vers les clients. Par exemple, lorsqu un client passe commande, l ERP permet de vérifier sa limite de crédit, le meilleur itinéraire jusque chez lui et de réserver les articles nécessaires dans le stock. L ERP : un outil d interaction entre les SI En général, une grande entreprise comprend plusieurs SI dédiés à des tâches spécifiques, qui ne communiquent pas entre eux. Il est dès lors parfois difficile pour un manager d obtenir une vue d ensemble des opérations de l organisation. Les ERP résolvent ce problème en fournissant un système unique (émanant d un éditeur tel que SAP ou ORACLE) qui couvre l ensemble des SI de l entreprise, et contient toute l information dans une base de données unique. Ne pas confondre : Centralisation et Unification L ERP a pour but de rendre les informations cohérentes, en centralisant le système de structure des données dans toute l entreprise. Ce n est pas pour autant que toutes les décisions sont prises en un seul endroit : une entreprise peut laisser une grande autonomie à ses unités peut néanmoins y imposer le même ERP. Cohérence de conception, décentralisation d exploitation, que nous pouvons exprimer dans la formule : «penser global, agir local». ERP et applications transversales (apporté par le chapitre 9) 2

3 En vue d améliorer la qualité du service apporté au client, les entreprises se coordonnent le mieux possible entre elles pour aboutir à une organisation réactive. L ERP est un outil essentiel pour y parvenir, 3. Les systèmes d'information et la stratégie des organisations Ce chapitre n apporte aucune précision à propos des concepts qu il faut pouvoir expliquer. 4. Chapitre à supprimer 5. L infrastructure technologique du SI et ses plateformes Donnez et expliquez les 2 interprétations possibles du concept "infrastructure technologique". Expliquez également le lien entre les deux interprétations. L infrastructure technologique comprend des investissements en matériel, en logiciels et en services associés (conseil, formation) communs à l ensemble de l entreprise ou qui touchent toutes ses unités. On peut appréhender le concept d infrastructure technologique de 2 façons : En tant que technologie On considère l infrastructure technologique comme un ensemble de fils et de serveurs, au même titre qu un «bête» système de plomberie dans un bâtiment. En tant qu ensemble de potentiels de service On considère ici l infrastructure technologique comme un ensemble de services offerts à l ensemble de l entreprise, budgétisées par les managers et incluant les ressources humaines et techniques qui permettent le fonctionnement optimisé et sécurisé. On compte parmi ces services : - Les plateformes technologiques (c'est à dire les ordinateurs, les assistants numériques et des applications internes ou accessibles à distance via internet). - Les services de télécommunication (transmission des données audiovisuelles) - Les services de gestion des données Donnez une vue générale des 8 décennies d'évolution dans les plateformes technologiques, en 5 périodes principales. 1. Ère des tabulateurs ou «machines élétrocomptables» ( ) Ces machines, capables de classer des cartes dans des cases, calculer des sommes ou d imprimer des rapports, marquent la première période de l histoire de l informatique de gestion. Ce sont des machines automatiques à usage déterminé. 2. Ère des ordinateurs centraux et des mini-ordinateurs universels (1959 à nos jours) 3

4 Les ordinateurs centraux sont commercialisés à large échelle à partir de Ils deviennent progressivement assez puissants pour être reliés à des milliers de terminaux en ligne à l aide de protocoles techniques de communication et de lignes de transmission de données. Dans la majorité des cas, les constructeurs d ordinateurs développent des protocoles spécifiquement pour les entreprises (systèmes «propriétaires»), ce qui a comme inconvénient d être très coûteux et de rendre tout changement complexe. Ce n est qu à partir de 1965 qu IBM propose des ordinateurs centraux compatibles avec un large éventail d ordinateurs de différentes marques. On parle alors de systèmes «ouverts» (qu on oppose au système «propriétaire»). Les mini-ordinateurs arrivent sur le marché en 1965, et se distinguent des ordinateurs centraux par leur décentralisation (ce n est plus le même fournisseur qui produit matériel et logiciels), ce qui les rend mieux adaptés aux besoins spécifiques d une entreprise. 3. Ère de la micro-informatique et ordinateurs personnels (1981 à nos jours) Le PC d IMB apparait en 1981 et vise à l époque un public professionnel. Il est alors adopté massivement par les entreprises. Au début, ces ordinateurs reposent sur le Système d Exploitation DOS (langage de commande textuel). Puis, avec l apparition du système d exploitation Windows, l ordinateur Wintel (c'est à dire équipé d un micro-processeur Intel et d un système d exploitation Windows) est devenu le PC standard. Encore aujourd'hui, on estime que 95% des ordinateurs dans le monde utilisent la norme Wintel. La commercialisation massive des PC à partir des années 90 s accompagne d une disponibilité accrue de logiciels de productivité individuelle performants et conviviaux. De plus, la mise en réseau des ordinateurs a débuté dans les années Ère du client-serveur (1983 à nos jours) Ce modèle désigne le couplage de plusieurs ordinateurs (les «clients» point d entrée de l utilisateur) à de puissants serveurs ( point de stockage et traitement des données) qui offrent une grande variété de services et de possibilités, de telle façon que le traitement est fait par ces deux machines. L architecture n-tiers (ou «architecture client-serveur multiniveaux») suit le même schéma, mais désigne une architecture plus complexe, où le travail de l ensemble du réseau est réparti entre différents niveaux de serveurs en fonction du type de service requis. Elle est souvent utilisée dans les grandes sociétés. 5. Ère d internet et de l intégration Le modèle client-serveur ne suffisait pas aux entreprises qui avaient des difficultés à créer un seul réseau cohérent et efficace qui reliait tous les départements. L apparition d Internet a facilité cette cohérence puisqu il permettait de relier des réseaux hétérogènes via le protocole de communication TCP-IP. 4

5 Cette évolution majeure a résulté en une infrastructure technologique qui facilitait la circulation de l information, et interne comme en externe, tout en reliant des ordinateurs de marque différente. Les ERP, eux aussi, permettent d aboutir à une intégration au sein de l entreprise. Néanmoins, les objectifs d intégration totalement aboutie ne sont pas encore atteints, car la réalité est très complexe et coûteuse à transformer. Donnez et expliquez les 5 déterminants technologiques de l'évolution de l'infrastructure informatique L infrastructure informatique a évolué de façon exponentielle grâce, notamment, à la miniaturisation des composants électroniques. Cela a mené à une augmentation de la puissance de traitement et de stockage ainsi qu une réduction de coûts. - La loi de Moore et traitement micro-informatique : à partir de l introduction de la première puce-microprocesseur en 1959, le nombre de composants d une puce et la réduction de son coût de fabrication par composant ont été multipliés par 2 chaque année. Cette loi est parue en 1965, et Moore a réduit le taux à un doublement tous les 2 ans par la suite. - Loi de la mémoire de masse numérique : la capacité des disques durs a approximativement doublé tous les 15 mois entre 1950 et Par ailleurs, la quantité de données numériques produites dans le monde fait plus que doubler chaque année, le coût du stockage numérique chute de 100% par an. - Loi de Metcalfe et économie de réseaux : la valeur ou la puissance d un réseau augmente de façon exponentielle en fonction du nombre de participants, c'est à dire que les membres d un réseau bénéficient d un rendement d échelle croissant quand d autres participants s ajoutent. - Diminution des coûts de communication et d Internet - Normes réseaux et leurs effets : les normes technologiques sont les spécifications qui établissent la compatibilité des produits matériels et logiciels et la capacité de communiquer au sein du réseau. Elles permettent d importantes économies d échelle (exemple : Ethernet pour relier les ordinateur en réseau local, ou le protocole TCP/IP pour se connecter au réseau d entreprise puis à internet). Donnez les 3 variantes de la loi de Moore (dont Gordon Moore n'est pas l'auteur) - La puissance des microprocesseurs double tous les 18 mois. - La puissance de traitement des données double tous les 18 mois. - Le prix des ordinateurs diminue de moitié tous les 18 mois (à puissance constante). Donnez et expliquez les 7 principaux composants de l'infrastructure technologique (informatique) Une infrastructure informatique cohérente et fiable dans la durée est composée des 7 composants suivants : - Plateformes matérielles : ordinateurs de bureaux, puces. Les principaux fournisseurs sont Dell, IBM, Apple, 5

6 - Systèmes d exploitation : marché des PC (95% utilisateurs de Windows), marché des serveurs. Les principaux fournisseurs sont, Max OS X, Linux, logiciels libres - Application logicielle d entreprise (incluant ERP) : C est un marché compliqué, puisque les entreprise ont déjà leurs ERP, et que c est dur pour elles d en changer et d en acheter un nouveau De plus, lorsqu une entreprise en achète une autre, une seule entreprise peut se retrouver avec plusieurs ERP (elle utilisera donc des middlewares, voir ci-dessous). Les principaux fournisseurs sont Microsoft, Oracle, - Organisation et stockage des données : les logiciels de gestion de bases de données permettent un accès et une utilisation techniquement efficace par les logiciels applicatifs. Les principaux fournisseurs sont IBM, MySQL, Oracle, - Equipement de réseaux et de télécommunications : la quasi-totalité des réseaux locaux d entreprise et des réseaux locaux standards utilisent le standard TCP/IP. Les principaux fournisseurs (pour les services de télécommunication) : AT&T, France Telecom, - Plateformes internet : le service d hébergement Web comprend le(s) serveur(s) dans lesquels les clients vont entretenir leur site. Les principaux fournisseurs de serveurs Internet sont Dell, HP et IBM. Les principaux fournisseurs de logiciels web sont Apache, Java, UNIX, - Services de conseil et d intégration des systèmes : avec la grande complexification de l infrastructure technologique, le marché des services de conseil et d intégration des systèmes est devenu très lucratif. Un grand nombre de fournisseurs concluent des alliances pour apporter une réponse cohérente à leurs clients. Les principaux fournisseurs sont IBM Global services, Atos, Expliquez le concept "ordinateur Wintel" Un ordinateur Wintel est un ordinateur équipé d un micro-processeur Intel et d un système d exploitation Windows. Dans les années 1980, il remplace peu à peu les ordinateurs qui reposent sur le Système d Exploitation DOS (langage de commande textuel). Ce type d ordinateur est devenu le PC standard. Encore aujourd'hui, on estime que 95% des ordinateurs dans le monde utilisent la norme Wintel. Expliquez le concept "logiciels intermédiaires" (middleware) Le middleware est un logiciel qui crée une interface ou un pont entre des applications différentes (donc, quel que soit le langage ou les protocoles utilisés) via des échanges de données essentiellement restructurées selon un format type XML. Dès lors, ils permettent une intégration intermédiaire entre le «tout-erp» et la fragmentation totale issue d applications hétérogènes. Ces solutions sont appelées Entreprise Application Integration (voir concept suivant). Les middlewares peuvent également constituer une solution pour une entreprise qui a racheté une autre entreprise qui avait déjà un ERP, pour créer un «ciment» entre les deux. Expliquez le concept "intégration d'applications d'entreprise" (Enterprise Application Integration) L EAI constitue une solution pour obtenir une forme d intégration entre le «tout-erp» et la fragmentation totale issue d applications hétérogènes, en constituant une plateforme commune permettant à toutes les applications de communiquer plus facilement. 6

7 L EAI exige moins de programmation que l intégration point par point traditionnelle. En effet, alors que l EAI interagit directement avec chaque programme, en jouant le rôle de logiciel-pivot (structure en étoile), l intégration point par point exige la création d une interface reliant chaque système l un à l autre (structure en toile d araignée). Pour cela, les entreprises peuvent choisir d écrire leurs propres logiciels pour relier deux applications, mais elles préfèrent généralement l achat d un progiciel d EAI. Expliquez la différence entre les approches "logiciels intermédiaires" (middleware) et "intégration d'application d'entreprise" (entreprise application integration) Alors que le Middleware sert à mettre en réseau ou rassembler différents logiciels au sein d une entreprise, l intégration d application d entreprise assure la bonne transition d un logiciel de l ancienne infrastructure informatique vers la nouvelle. Expliquez le concept "service d'hébergement Web" Le service d hébergement Web désigne le ou les serveurs Web que le fournisseur (Dell, HP, IBM) loue pour héberger son site. La tendance actuelle est à une consolidation des serveurs, ce qui se traduit par une réduction du nombre de serveurs et une augmentation de la taille et la puissance de chacun. Expliquez les 4 concepts "grille informatique" (grid technology), "informatique en nuage" (cloud computing), "virtual computing" et "informatique _a la demande" (utility computing) De tout temps, de nouvelles possibilités de mieux stocker l information, dans et en dehors de l organisation ont fait l objet d intenses recherches. Le résultat de ces recherches est une optimisation des ressources via leur mutualisation flexible, qui a pris au fil des années des formes et des noms divers. Grid technology (page 180) La grille informatique permet de connecter des ordinateurs distants sur un seul réseau, afin de créer un «superordinateur» virtuel qui regroupe la puissance informatique de tous les ordinateurs de la grille. Cette technologie requiert la technologie internet à haut débit, pour pouvoir déplacer d énormes quantités de données à coûts modestes. Le principe est que puisque chaque ordinateur exécute ses propres tâches en n utilisant que 25% de sa puissance, le reste peut être alloué à une tache de fond, que l utilisateur ne remarquera même pas. Cloud computing (page 180) Avec le cloud computing, les données sont stockées de manière permanente sur des serveurs à distance, dans de gigantesques centres de traitement. Elles peuvent être récupérées et mises à jours sur Internet par l intermédiaire de simples ordinateurs. 7

8 Virtual computing (page 181) Le virtual computing est une forme particulière de mutualisation des ressources, qui permet à une entreprise d exécuter plus d un seul système d exploitation à la fois sur une machine. Cette procédure consiste à rassembler des ressources informatiques (puissance de calcul ou stockage des données) de manière à ce qu elles soient accessibles sans contraintes physiques ou géographique. On considère que si les serveurs n utilisent que 10% de leurs capacités, le virtual computing leur permet de monter de nombre à 70. De ce fait, il contribue à la réduction d achat de matériel et d énergie. Computing utility Computing utility est les services de stockage à la demande, qui permet d accéder à des logiciels ou des données à distance. Ce service permet de ne pas devoir investir dans du matériel couteux et de ne payer que la puissance informatique utilisée. Expliquez le concept "service web" page 185 Les services web forment un ensemble assez libre de composants logiciels qui échangent des informations à l aide de langages et de normes de communication Web universelles. De ce fait, ils permettent à 2 systèmes indépendants d échanger de l information, quelque soit le système d exploitation ou le langage de programmation sur lequel il est basé : les services web ne sont liés à aucun système d exploitation ou langage de programmation. La technologie de base des services web est XML (Extensible Markup Language), qui existe depuis 1996 et est plus souple et puissant que HTML (HyperText Markup Language) pour les pages web, car tandis que HTML se contente de décrire la page web, XML prend en charge la présentation, la communication et le stockage des données. Expliquez le concept "architecture orientée service" (Service-Oriented Architecture) dans un contexte informatique 186 L architecture orientée services désigne l ensemble des services web utilisés pour créer le système logiciel d une entreprise. Elle se compose de services intégrés qui communiquent entre eux pour créer une application logicielle du travail. Par exemple, toute une série de services effectuent les tâches commerciales, et les développeurs réutiliseront ensuite ces services pour assembler d autres applications en fonction des besoins. Expliquez le concept "Software as a Service" (SaaS) 189 SaaS désigne l utilisation payante (au forfait ou à l unité) de logiciels. En effet, au lieu d acheter et d installer des logiciels, les clients louent des services offrant des fonctionnalités identiques. Expliquez le concept "service de télécommunication" Le service de télécommunication désigne tout service comprenant un recours partiel ou complet aux télécommunications et qui est fourni par une personne, à un organisme, à une unité, à une entité juridique, et ce, à une autre personne, organisme, unité, entité juridique. Les services de 8

9 télécommunications comprennent à la fois des services réglementés et non réglementés, tel l'accès Internet. Expliquez le concept "système ouvert" 6. Chapitre à supprimer 7. Les télécommunications, les réseaux et Internet À étudier entièrement, afin de pouvoir répondre aux questions suivantes et d'autres questions portant sur ce chapitre et les approfondissements vus dans les cours magistraux. 8. La sécurité et le contrôle des SI Lire au moins une fois, afin de pouvoir répondre aux questions suivantes. Donnez une typologie de programmes malveillants et expliquez chaque type de programme malveillant. Le virus Le virus informatique est un programme pirate qui s'attache à d'autres programmes ou fichiers de données afin de s'exécuter sans l'autorisation de l'utilisateur en général. La plupart des virus contiennent une charge qui peut s'avérer bénigne (instructions pour afficher un message) ou très destructrices, paralysant la mémoire, provoquant un reformatage etc... Les virus se propagent généralement d'un ordinateur à l'autre lors de l envoi d un fichier infecté. Les vers Les vers sont des programmes indépendants se propageant d'un pc à un autre via le réseau. Ils opèrent de manière autonome et se propagent plus rapidement que les virus (sans nécessairement une intervention humaine pour que le vers passe d'un pc à l'autre). Les vers peuvent détruire des données et programmes et paralyser le fonctionnement d'un réseau informatique, voir parfois d un SI entier. Vers et virus se propagent souvent sur internet à partir de fichiers, spam et logiciels téléchargés, et occasionnent chaque jour des coûts énormes de dommages aux réseaux d'entreprise à travers le monde. Le cheval de Troie Le cheval de Troie est un programme inoffensif en soi, car il ne se multiplie pas. Cependant, il peut véhiculer des virus et d'autres codes malveillants pour s'introduire dans un système informatique. Par exemple, un cheval de Troie peut se présenter sous forme d une mise à jour qui, une fois ouverte, installe des logiciels malveillants. 9

10 Les logiciels espions Les logiciels espions sont des programmes utilisés par certains développeurs web pour surveiller les habitudes de consommation d'une personne afin de personnaliser la publicité qu'ils leur envoient. Plus dangereux, certains types de logiciels espions enregistrent la frappe pour voler des numéros de série de logiciel, numéro carte crédit etc. Expliquez le concept "Attaque par déni de service". L attaque par déni de service (denial of service attack, DoS) est une attaque qui inonde un serveur de réseau ou un serveur Web de fausses demandes et requêtes de services afin de provoquer une panne réseau. Une telle attaque est exécutée à partir plusieurs pc pour inonder un réseau, via un grand nombre de botnets (ordinateurs zombies). Cette attaque peut avoir pour conséquence l obstruction d accès à un site web, ce qui peut être très préjudiciable pour un site de vente en ligne par exemple. Expliquez l'acronyme "EDI". L'Échange de Données Informatisées (Electronic Data Interchange, EDI) désigne l échange de données entre deux ordinateurs de deux organisations différentes, via des protocoles standardisés (comme XML). L avantage d un tel échange est d automatiser le traitement de l information en réduisant les interventions humaines, rendant ainsi les échanges plus fiables et plus rapides. Aujourd'hui, lorsqu on fait nos courses au supermarché, plus de 90% des produits achetés ont été commandés par EDI, sans retaper les données (donc gain de temps et d'argent, et réduction des erreurs de saisie). 9. ERP et applications transversales : intégrations des données et des processus métier Lire aux moins une fois, afin de pouvoir répondre aux questions suivantes. Expliquez le concept "Système gestion de la relation client" (Consumer Relationship Management, CRM). Le système de gestion de la relation client fournit de l information et des outils pour améliorer le service à la clientèle et ainsi augmenter la valeur à vie du client. Ces systèmes intègrent toutes les données sur les clients, les consolident et les analysent avant de transmettre les résultats aux divers points de service à la clientèle de l entreprise. Le logiciel de CRM est un progiciel qui peut accomplir de diverses tâches : - Automatisation de la force de vente en facilitant l échange d information sur le client et les services de vente. - Service à la clientèle : assignation et gestion des demandes de service des clients. - Marketing : planification du marché, gestion des canaux de promotion, - 10

11 CRM opérationnel >< CRM analytique Alors que le CRM opérationnel comprend les applications orientées vers le client que nous avons vu jusqu ici, le CRM analytique comprend des applications qui analysent des données sur le client générées par les applications CRM opérationnelles, afin de fournir de l information qui aidera à améliorer la gestion de la performance de l entreprise. Par exemple, si le CRM opérationnel gère la vente en ligne, le CRM analytique identifie les tendances en longueur du cycle de vente, la taille moyenne des commandes, 11

Intro info définitions

Intro info définitions Intro info définitions Apprentissage individuel SI Internet Intranet Extranet Ethernet Web Progiciel Système ERP Infrastructure technologique 5 périodes d évolution de plateforme technologique Ensemble

Plus en détail

Systèmes d Information

Systèmes d Information Master 1 Management - filières MPS-IDL Management des Systèmes d Information Un cours de Mathias Szpirglas Maître de Conférences en Sciences de gestion IAE Gustave Eiffel - UPEM mathias.szpirglas@u-pem.fr

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

ARCHITECTURE CLIENT / SERVEUR

ARCHITECTURE CLIENT / SERVEUR ARCHITECTURE CLIENT / SERVEUR ARCHITECTURE CLIENT/SERVEUR Définition : L'architecture client serveur s'appuie sur un poste central, le serveur, qui envoit des données aux machines clientes. Des programmes

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Intervention en entreprise

Intervention en entreprise Intervention en entreprise ADM-170 Séance 6 - Informatique Semaine du 16 juin 2008 Ordre du jour Les données et l information Distinction entre données et information L évaluation de la valeur de l information

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Terminologie de l'enquête

Terminologie de l'enquête Terminologie de l'enquête 5 octobre 2015 Terme ou abréviation Accès à distance Accès sécurisé, de l'extérieur du parlement, au réseau parlementaire (ou Intranet) Accès ouvert Accès public, immédiat et

Plus en détail

Architecture des systèmes d information

Architecture des systèmes d information Architecture des systèmes d information Table des matières 1 La décennie 70 1 2 Le modèle relationnel (les années 80) 1 3 Enrichissement du relationnel (les années 80/90) 2 4 Système d informations (les

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification

Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification Rapidité, économies et sécurité accrues : comment améliorer la souplesse, le coût total de possession (TCO) et la sécurité grâce à une planification des tâches sans agent Livre blanc rédigé pour BMC Software

Plus en détail

Avantages. Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée

Avantages. Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée Protégez votre univers Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée Avantages Gestion centralisée de protection des postes de travail des serveurs de fichier Windows et des serveurs de messagerie

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Management des systèmes d'information. Contexte et définitions. Glenn Rolland

Management des systèmes d'information. Contexte et définitions. Glenn Rolland Management des systèmes d'information Contexte et définitions Glenn Rolland Définitions Outils informatique, Application... Logiciel, Brique logicielle... Cloud Computing, Virtualisation, SaaS... Définition

Plus en détail

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise

1. Une approche innovante, basée sur «l objet document» 2. Le respect des chaînes éditoriales de l entreprise Lucid e-globalizer, solution globale de gestion de contenu multilingue. Ce document a pour objectif de vous présenter Lucid e-globalizer, la solution de gestion de contenu multilingue de Lucid i.t., ses

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft Le Cloud Computing désigne ces giga-ressources matérielles et logicielles situées «dans les nuages» dans le sens où elles sont accessibles via Internet. Alors pourquoi recourir à ces centres serveurs en

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

IBM Tivoli Storage Manager

IBM Tivoli Storage Manager Maintenir la continuité des affaires grâce à une gestion efficace et performante du stockage IBM Tivoli Storage Manager POINTS FORTS Accroît la continuité des affaires en réduisant les temps de sauvegarde

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

L évolution des besoins et des solutions d intégration

L évolution des besoins et des solutions d intégration L évolution des besoins et des solutions d intégration Philippe COURTY, CFPIM 1970 1990 L informatisation par grandes fonctions Stocks Appro Achats Comptabilité Ressources humaines Production Etc Premier

Plus en détail

Concepts et définitions

Concepts et définitions Division des industries de service Enquête annuelle sur le développement de logiciels et les services informatiques, 2002 Concepts et définitions English on reverse Les définitions qui suivent portent

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows

Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows Archivage, sauvegarde et restauration pour une virtualisation réussie Gestion des informations unifiée pour les environnements d'entreprise Windows Croissance exponentielle des informations non structurées

Plus en détail

Messagerie sécurisée, fiable et économique

Messagerie sécurisée, fiable et économique rie Services de messagerie SWIFT rie sécurisée, fiable et économique Un ensemble complet de services de messagerie est la plateforme de messagerie de SWIFT basée sur un protocole Internet avancé. Elle

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP?

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? Lorraine A côté du réseau téléphonique traditionnel et des réseaux de téléphonie mobile (GSM, GPRS, UMTS, EDGE ), il existe, depuis quelques années, une troisième possibilité

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Technologie data distribution Cas d usage. www.gamma-soft.com

Technologie data distribution Cas d usage. www.gamma-soft.com Technologie data distribution Cas d usage www.gamma-soft.com Applications stratégiques (ETL, EAI, extranet) Il s agit d une entreprise industrielle, leader français dans son domaine. Cette entreprise est

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint STARXPERT AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 VERSION 1.0

Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint STARXPERT AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 VERSION 1.0 Etude Comparative entre Alfresco Share et MS SharePoint AUTEUR DATE 4 OCTOBRE 2011 STARXPERT VERSION 1.0 StarXpert 2011 STARXPERT Siège social : 100, rue des Fougères 69009 Lyon Tel 01 75 57 84 80 info@starxpert.fr

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI

FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI FAYCAL AYECH GL2. INSAT 2010/2011 1 INTRODUCTION AUX SYSTÈMES D INFORMATIONS DÉFINITION ET ORGANISATION DE LA FONCTION SI Chapitre 1 Trois questions se posent dès le départ : Qu'est-ce qu'un système? Qu'est-ce

Plus en détail

GLOSSAIRE. Conférence du FORUM TELECOM Intranet : outil pour PME? 13/03/2003

GLOSSAIRE. Conférence du FORUM TELECOM Intranet : outil pour PME? 13/03/2003 Conférence du FORUM TELECOM Intranet : outil pour PME? 13/03/2003 GLOSSAIRE Pour vous aider à vous familiariser avec le thème de cette conférence, nous vous proposons quelques définitions de termes liés

Plus en détail

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures Software propose une offre d intégration unique, qui apporte l équilibre parfait entre investissements et performances pour les entreprises qui doivent sans cesse améliorer leurs processus. Des caractéristiques

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Le concept FAH (ou ASP en anglais)

Le concept FAH (ou ASP en anglais) Le concept FAH (ou ASP en anglais) Présentation FAH signifie Fournisseur d Application Hébergé ASP signifie Application Service Provider L utilisation d un logiciel de gestion classique peut se révéler

Plus en détail

Types de réseaux permettant l accès au Registre national.

Types de réseaux permettant l accès au Registre national. Types de réseaux permettant l accès au Registre national. Dernière mise à jour : 21/05/2012 1) Introduction. Le Registre national permet aux utilisateurs autorisés l accès transactionnel à ses différentes

Plus en détail

informatisé de l'entreprise

informatisé de l'entreprise M542 - Fonctionnement informatisé de l'entreprise PLAN : Fonctionnement informatisé de l'entreprise 6h de cours 2h : progiciels, ERP & IAE 1h : Echange de données 1h : Intranet-Extranet 1h : Sécurité 1h

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

Les Architectures Orientées Services (SOA)

Les Architectures Orientées Services (SOA) Les Architectures Orientées Services (SOA) Ulrich Duvent Guillaume Ansel Université du Littoral Côte d Opale 50, Rue Ferdinand Buisson BP 699 62228 Calais Cedex Téléphone (33) 03.21.46.36.92 Télécopie

Plus en détail

Fiche de l'awt Intégration des applications

Fiche de l'awt Intégration des applications Fiche de l'awt Intégration des applications Aujourd'hui, plus de 40 % des budgets de développement en informatique sont liés à l'intégration de données dans les systèmes d'information. Il s'agit donc d'une

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

Claudie Maurin GSI 09/2013 1

Claudie Maurin GSI 09/2013 1 1 2 Internet : une architecture client/serveur Le serveur : fournisseur de données Les données sont fournies par un ensemble de postes serveurs interconnectés qui abritent la base de données répartie à

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Cloud Computing et SaaS

Cloud Computing et SaaS Cloud Computing et SaaS On a vu fleurir ces derniers temps un grands nombre de sigles. L un des premiers est SaaS, Software as a Service, sur lequel nous aurons l occasion de revenir. Mais il y en a beaucoup

Plus en détail

Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager

Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager Article technique Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager Une méthode plus efficace pour gérer vos licences logicielles Adobe Cet article technique traite des enjeux de la gestion

Plus en détail

Cloud Computing. Veille Technologique

Cloud Computing. Veille Technologique Cloud Computing Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui

Plus en détail

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET

Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET Politique et charte de l entreprise INTRANET/EXTRANET INTRANET/EXTRANET LES RESEAUX / 2 DEFINITION DE L INTRANET C est l internet interne à un réseau local (LAN) c'est-à-dire accessibles uniquement à partir

Plus en détail

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Présentation des principales catégories d'applications Internet et des composants standards d'une application Web interactive Créée

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

LoReNa : pour dynamiser votre Relation Client (CRM)

LoReNa : pour dynamiser votre Relation Client (CRM) LoReNa : pour dynamiser votre Relation Client (CRM) Valorisez votre Relation Client! http://www.lorena.pro/nossolutions/crm.aspx Introduction La connaissance du client est une des bases de la réussite

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires

Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires Stage académique Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires Nord Franche-Comté Lycée du Grand Chênois - 24 mars / 6 avril 2011 pascal.parisot@ac-besancon.fr Le PGI dans les enseignements tertiaires

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Constat ERP 20% ECM 80% ERP (Enterprise Resource Planning) = PGI (Progiciel de Gestion Intégré)

Constat ERP 20% ECM 80% ERP (Enterprise Resource Planning) = PGI (Progiciel de Gestion Intégré) Constat Les études actuelles montrent que la proportion d'informations non structurées représente aujourd'hui plus de 80% des informations qui circulent dans une organisation. Devis, Contrats, Factures,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Société anonyme au capital de 538 668 euros. Siege social: 5-9, rue Mousset Robert 75012 Paris. RCS Bobigny 440 014 678 Activité : Services de Télécommunication

Plus en détail

Introduction aux S.G.B.D.

Introduction aux S.G.B.D. NFE113 Administration et configuration des bases de données - 2010 Introduction aux S.G.B.D. Eric Boniface Sommaire L origine La gestion de fichiers Les S.G.B.D. : définition, principes et architecture

Plus en détail

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible FICHE PRODUIT : CA Server Automation CA Server Automation agility made possible La solution intégrée CA Server Automation permet d automatiser le provisioning, la correction et la configuration des composants

Plus en détail

GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS. Défis et Opportunités pour l Entreprise

GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS. Défis et Opportunités pour l Entreprise GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS Défis et Opportunités pour l Entreprise I. INTRODUCTION Le développement des réseaux ne se limite pas à leur taille et à leurs capacités, il concerne

Plus en détail

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers Communiqué de presse IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers IGEL considère que le cloud computing est l élément central d une nouvelle vague d externalisation dont les petites

Plus en détail

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

- A - B - La documentation en ligne > Glossaire internet. Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet.

- A - B - La documentation en ligne > Glossaire internet. Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet. La documentation en ligne > Glossaire internet Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet. @ FTP PAQUET ASCII HOTE PING BACKBONE HTML PPP BANDE PASSANTE HTTP PROVIDER

Plus en détail

La terminologie informatique: autoévaluation

La terminologie informatique: autoévaluation La terminologie informatique: autoévaluation Document: f0947test.fm 01/07/2015 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION Ce test est une auto-évaluation

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Qu est-ce que l infonuagique?

Qu est-ce que l infonuagique? Qu est-ce que l infonuagique? L informatique en nuage est la toute dernière méthode de travail et de stockage de données d affaires. C est la toute dernière tendance sur le marché. Sa popularité est entièrement

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Licence Pro Réseaux Télécom Systèmes Internet et Intranet pour l entreprise Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Département IEM / UB Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Bureau

Plus en détail

Cloud computing Votre informatique à la demande

Cloud computing Votre informatique à la demande Cloud computing Votre informatique à la demande Thomas RULMONT Définition du Cloud Computing L'informatique dans le nuage (en anglais, cloud computing) est un concept ( ) faisant référence à l'utilisation

Plus en détail

Infrastructure RDS 2012

Infrastructure RDS 2012 105 Chapitre 3 Infrastructure RDS 2012 1. Introduction Infrastructure RDS 2012 Une infrastructure RDS 2012 R2 est composée de plusieurs serveurs ayant chacun un rôle bien défini pour répondre aux demandes

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Architecture technique des PGI

Architecture technique des PGI Architecture technique des PGI Description du thème Propriétés Description Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Notions Transversalité Pré-requis Outils Mots-clés Durée Auteur(es) Version

Plus en détail

PRESENTATION DE OpenERP/Odoo. Progiciel de Gestion Intégré Open Source

PRESENTATION DE OpenERP/Odoo. Progiciel de Gestion Intégré Open Source PRESENTATION DE OpenERP/Odoo Progiciel de Gestion Intégré Open Source Qui-sommes nous? - Conseil en management - Conseil et intégration de technologies associées au Management (Business Apps & Décisionnel)

Plus en détail

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Séminaire INTERNET Nom de votre société Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Présentation du séminaire Introduction Historique Définitions Quelques chiffres Présentation d INTERNET Les composantes

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

Système d Information

Système d Information 1 sur 9 Brandicourt sylvain formateur Unix,apache,Algorithme,C,Html,Css,Php,Gestion de projet,méthode Agile... sylvainbrandicourt@gmail.com Système d Information Architecture Technique Architecture Logiciel

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

Faire le grand saut de la virtualisation

Faire le grand saut de la virtualisation LIVRE BLANC : FAIRE LE GRAND SAUT DE LA VIRTUALISATION........................................ Faire le grand saut de la virtualisation Public cible : Directeurs, responsables et administrateurs informatiques

Plus en détail

CA ARCserve Backup r12

CA ARCserve Backup r12 DOSSIER SOLUTION : CA ARCSERVE BACKUP r12 CA ARCserve Backup r12 CA ARCSERVE BACKUP R12 ASSURE UNE PROTECTION EXCEPTIONNELLE DES DONNÉES POUR LES SERVEURS, LES BASES DE DONNÉES, LES APPLICATIONS ET LES

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée

4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée 4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée Livre Blanc Les données présentes dans le datacenter peuvent contenir de nombreuses informations stratégiques sur l activité et

Plus en détail

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production

Francis Chapelier. Infogérance Sélective de Production Francis Chapelier Infogérance Sélective de Production 2 Programme Qu est ce que l infogérance sélective? Présentation de l Infogérance Sélective de Production (ISP) Quelques références Questions / réponses

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

IBM Tivoli Monitoring

IBM Tivoli Monitoring Surveiller et gérer les ressources vitales et les mesures sur diverses plates-formes à partir d une seule console IBM Tivoli Monitoring Points forts Surveille de manière proactive Aide à réduire les coûts

Plus en détail

Cloud Computing : forces et faiblesses

Cloud Computing : forces et faiblesses Chapitre 7 Cloud Computing : forces et faiblesses 1. Présentation Cloud Computing : forces et faiblesses Le monde informatique a connu une véritable révolution ces dernières années avec l'apparition d'un

Plus en détail

Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents

Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents Logiciel d analyse du monde des objets connectés intelligents Le défi : Transformer les données en intelligence décisionnelle Le logiciel SkySpark analyse automatiquement les données issues des équipements

Plus en détail