La santé de la mère et de l enfant dans les Côtes d Armor. Chiffres clés et repères Direction enfance et famille

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La santé de la mère et de l enfant dans les Côtes d Armor. Chiffres clés et repères Direction enfance et famille"

Transcription

1 La santé de la mère et de l enfant dans les Côtes d Armor Chiffres clés et repères 2015 Direction enfance et famille

2 édito Sommaire Dans le cadre des politiques départementales de promotion de la santé, le Conseil départemental élabore chaque année la plaquette des chiffres clés de la santé des mères et des jeunes enfants. Les données sont issues des informations des trois certificats de santé (du huitième jour, neuvième et vingt-quatrième mois de l enfant), remplis par les professionnels de santé, et des données des bilans de santé en école maternelle réalisés par les équipes de PMI. Ce document permet de valoriser l engagement des professionnels contributeurs et de soutenir les échanges entre acteurs. Outil de dynamique partenariale et de travail en réseau, cette plaquette permet d évaluer les indicateurs de santé et d étayer les orientations proposées pour répondre aux besoins des enfants et des familles. Ces actions coordonnées permettent d accompagner, avec pertinence et bienveillance, le développement et l épanouissement des jeunes enfants avec leurs parents et de repérer en amont les situations de vulnérabilité, de troubles des apprentissages voire de handicap Données démographiques page 5 Les premiers certificats de santé (CS8) page 6 La grossesse page 7 L accouchement page 9 La santé de l enfant à la naissance page 12 L allaitement à la sortie de la maternité page 13 Les certificats de santé du 9 e mois (CS9) page 14 Les certificats de santé du 24 e mois (CS24) page 16 Alain Cadec Président du Département des Côtes d Armor Député européen 5 Les bilans de santé des enfants de 3-4 ans réalisés en école maternelle : année (BSEM) page 19

3 1 Données démographiques introduction Les certificats permettent, sous la responsabilité du médecin responsable du service de Protection Maternelle et Infantile (P.M.I.) du département de l enfant et dans le respect du secret médical, de s assurer que toutes les familles sont en mesure de dispenser à leurs enfants les soins nécessaires et, le cas échéant, de leur proposer une aide (visite à domicile de puéricultrice de la PMI, information sur le suivi, soutien ). Conformément aux dispositions de l article L du code de la santé publique, les renseignements rendus anonymes figurant sur les certificats de santé de l enfant sont susceptibles de faire l objet d un traitement à des fins de suivi statistique et épidémiologique de la santé des enfants, aux services statistiques du ministère chargé de la santé et des Agences Régionales de Santé (ARS) et à Santé publique France et à l Institut national de la santé et de la recherche médicale. Quels sont les droits d accès à ces informations? Les parents peuvent exercer leurs droits d accès aux informations nominatives issues des certificats, auprès du médecin responsable du service de PMI du département, conformément aux lois n du 06/01/1978 (informatique, fichiers et libertés) et n du 17/07/1978 (liberté d accès aux documents administratifs). Les données reprennent les items des 3 certificats de santé. Les règles de diffusion des données épidémiologiques ne permettent pas de diffuser les chiffres inférieurs à 5. - évolution des naissances Évolution des naissances dans les départements bretons (Source insee) de naissances en 2015 : ,3 % des naissances ont eu lieu dans l une des 5 maternités du département et 12,7 % hors département. Année Solde naturel en nombre par département (Source insee). CÔTES D'ARMOR ILLE-ET-VILAINE FINISTÈRE MORBIHAN Année CÔTES D'ARMOR ILLE-ET-VILAINE MORBIHAN FINISTÈRE BRETAGNE - Taux de réception (TR) des certificats de santé en Taux de réception CS8 96,1 % Taux de réception CS9 67,4 % 4 Taux de réception CS24 56,5 % 5

4 - Naissances par commune en La grossesse CS8 - Gestité - 7,7% 410 7,2% grossesse Date de première consultation (Items Renseignés IR= 67,3 %) 98,8 % des futures mères déclarent leur grossesse au 1 er trimestre, 1,2 % ont fait une déclaration tardive. 15% % ,1% grossesses 3 grossesses 4 grossesses 5 grossesses 3,3% ,1% 685 2,2% Parité - Primipares 2e enfant 31,1% ,3% e enfant 4e enfant 5e enfant et plus 2 Les premiers certificats de santé (CS8) Sur CS8 reçus, 1,3 % sont remplis par des omnipraticiens et 90,2 % par des pédiatres. Sur 7 certificats, il est fait mention du souhait d être contacté par le médecin de PMI. - Sexe de l enfant - 49,8% 2683 Masculin 0,2% 10 Non renseigné 50,0% 2690 Féminin Participation aux préparations à la naissance (IR= 76,6 %) 60,6 % des femmes ont suivi une préparation à la naissance en Consommation déclarée d alcool et de tabac pendant la grossesse (IR alcool= 60,4 % et IR tabac= 68,7 % ) Les futures mères déclarent ne pas avoir consommé d alcool dans 98,9 % des certificats renseignés. 68,4 % des femmes déclarent ne pas avoir fumé au cours de leur grossesse ; parmi les consommatrices, 5,2 % ont fumé entre 1 à 7 cigarettes par jour et 26,4 % plus de 7 cigarettes par jour. - total d échographies réalisées (IR= 96,7 %) - 31,2% ,3% 325 3,8% ,8% et plus 6 7

5 CS8 1,8% 35 1,2% 23 - Pathologie en cours de grossesse - L accouchement - Parité - Âge de la mère à l accouchement et nombre d enfants - 72,5% ,5% 470 Prééclampsie HTA Diabète gestationnel Autre pathologie d enfants Non renseigné 4 e enfant et + 3 e enfant 2 e enfant 1 er enfant ,7 % des femmes présentent une pathologie liée à la grossesse en 2015 : La prééclampsie est survenue chez 0,7 % des mères, L hypertension artérielle (HTA) chez 0,4 %, Le diabète gestationnel chez 8,7 %. - Hospitalisation pendant la grossesse femmes, soit 5,9 % du nombre de certificats reçus, ont été hospitalisées avant leur accouchement dont : 72,3 % pour une menace d accouchement prématuré, 9,8 % pour une hypertension artérielle, 16,2 % pour un retard de croissance intra-utérine. - Âge des mères à l accouchement par tranche d âge - L âge médian de la mère : 30,0 ans et 28,0 ans pour un premier enfant. L âge moyen de la mère : 29,8 ans et 28,4 ans pour un premier enfant. 3,8% ,7% ,2% ,9% ,2% ,1% 1835 <20 ans ans ans ans ans >= 40 ans - Naissance multiples - de fœtus de certificats de santé (CS) Pourcentage par rapport au nombre de CS renseignés (5383) ,0 % ,3 % Non renseigné 36 0,7 % 8 9

6 - Terme d enfants - évolution de la prématurité dans les Côtes d Armor Pourcentage du nombre d enfants par rapport au nombre de CS8 5,0% 5,0% 4,7% 4,8% 4,4% ENTRE 33 ET 36 SA MOINS DE 33 SA CS Présentation du bébé à l accouchement (IR=98,6%) - 3,8% 200 1,1% ,8% 40 1,1% 1,2% 1,5% 1,0% Année - Prématurité - Pourcentage Moins de 33 SA 52 1 % Entre 33 et 36 SA 233 4,4 % Total des moins de 37 SA Âge gestationnel en semaines L âge gestationnel moyen est de 39,2 semaines d aménorrhée (SA) ,4 % à terme ,6 % Total % - Voie de naissance - Naissance par Césarienne en urgence Césarienne programmée Voie basse instrumentale Voie basse non instrumentale 95,5% 5068 de certificats de santé Sommet Siège Autre 1,4% 74 12,6% 667 0,2% 8 13,7% ,1% Analgésie - Aucune analgésie Analgésie péridurale Analgésie générale Rachi-anesthésie Autre analgésie Non renseigné

7 CS8 La santé de l enfant à la naissance - Mensurations - à la naissance, le poids moyen est de 3319 g, la taille moyenne de 49,6 cm et le périmètre crânien moyen de 34,4 cm d enfants - Poids à la naissance - Pathologies de la 1 ère semaine (IR= 93,5 %) 286 enfants (5,7 %) ont présenté une pathologie au cours de la 1 ère semaine. Anomalies congénitales (IR= 92,7 %) 117 enfants (2,3 %) ont une anomalie congénitale. Test de l audition (IR= 99,98 %) NB : L obligation de dépistage date de janvier Test de l'audition pratiqué Résultat du test de l'audition : normal Résultat du test de l'audition : à surveiller de certificats de santé (sur 5377) enfants (6,2 %) ont un poids de naissance inférieur à 2500 g, et 38 enfants (0,9 %) un poids inférieur à 1500 g. 0 de 400g à 699g de 700g à 999g de 1000g à 1499g de 1500g à 1999g de 2000g à 2499g de 2500g à 2999g de 3000g à 3499g de 3500g à 3999g de 4000g à 4499g de 4500g à 4899g de 4900g à 5499g Poids L allaitement à la sortie de maternité Dans le département des Côtes d Armor, il existe une permanence téléphonique, Allo Allaitement, dont l objectif est de permettre à chaque femme qui en éprouve le besoin d échanger sur des difficultés ou sur tout problème lié à l allaitement, de trouver une écoute attentive et des réponses à ses questions. Son fonctionnement est expliqué à chaque femme qui allaite à la sortie de maternité. 60 % 53% - évolution du taux d allaitement au sein - 56% 56% 58% 55% 55% 54% 54% 57% - Taille à la naissance d enfants 50 42% Année à 34 cm 35 à 39 cm 40 à 44 cm 45 à 49 cm 50 à 54 cm 55 à 57 cm 58 à 70 cm Taille 12 13

8 3 Les certificats de santé du 9 e mois (CS9) CS9 Depuis la naissance 52 enfants (1,3 %) ont été concernés par un accident de la vie courante. Hospitalisations (IR= 37,1 %), après la période néonatale, dans les 9 premiers mois de l enfant : > 185 enfants (4,8 %) ont été hospitalisés une fois, > 39 enfants (1,0 %) deux fois ou plus. - Couverture vaccinale - Sur 3890 CS9 reçus, 44,8 % sont remplis par des omnipraticiens et 42,7 % par des pédiatres. Sur 13 certificats, il est fait mention du souhait d être contacté par le médecin de PMI. Mesures à 9 mois, le poids moyen est de 8,8 kg, la taille moyenne de 71,4 cm, le périmètre crânien moyen de 45,3 cm et l indice de masse corporelle moyen de 17,3. Vaccinations de certificats de santé (CS9) Pourcentage par rapport au nombre total de certificats de santé (3 890) 1 seule dose DTPolio 41 1,06 % Coqueluche 42 1,08 % Haemophilus 38 0,98 % Hépatite B 34 0,87 % Pneumocoque 38 0,98 % 2 doses DTPolio ,78 % Coqueluche ,65 % Haemophilus ,45 % Hépatite B ,41 % Pneumocoque ,29 % 3 doses DTPolio 332 8,54 % Coqueluche 325 8,36 % Haemophilus 318 8,18 % Hépatite B 264 6,79 % Pneumocoque 279 7,18 % BCG Fait 268 6,90 % Recommandation vaccination antituberculeuse 134 3,45 % - Développement psychomoteur - 3 % des enfants n ont pas acquis 3 items ou plus. Développement non acquis de certificats de santé (CS9) Pourcentage par rapport au nombre de CS renseignés Tient assis sans appui (IR 3814) 135 3,5 % Réagit à son prénom (IR 3802) 35 0,9 % Répète une syllabe (IR 3804) 137 3,6 % Se déplace (IR 3799) ,9 % Saisit un objet avec participation du pouce (IR 3794) 49 1,3 % Pointe du doigt (IR 3575) ,0 % Joue à coucou le voilà (IR 3649) 190 5,2 % Motricité symétrique des 4 membres (IR 3794) 26 0,7 % Affections actuelles (IR= 96,2 %) 327 enfants (8,7 %) ont présenté des affections au cours du 9 e mois. Appareil visuel (IR= 89,6 %) 97,5 % des enfants ont un résultat normal. Appareil auditif (IR = 85,5 %) 97,4 % des enfants ont un résultat normal. 14 Autres vaccinations 132 3,40 % 15

9 4 Les certificats de santé du 24 e mois (CS24) Depuis le CS9 108 enfants (3,2 %) ont été concernés par un accident de la vie courante. Hospitalisations (IR = 36,6 %) : > 188 enfants (15,4 %) ont été hospitalisés une fois, > 52 enfants (4,2 %) deux fois ou plus. Sur 3342 CS24 reçus, 45,2 % sont remplis par des omnipraticiens et 41,1 % par des pédiatres. Sur 9 certificats, il est fait mention du souhait d être contacté par le médecin de PMI. Mesures à 24 mois, le poids moyen est de 12,3 kg, la taille moyenne de 87,5 cm, le périmètre crânien moyen de 48,7 cm et l IMC moyen de 16, d enfants - Dentition - - Couverture vaccinale - Vaccinations ROR : 13,2 % des enfants ont reçu 1 seule dose, 76,4 % ont reçu 2 doses. Pourcentage d enfants à jour de leur vaccination* (selon CS renseignés) DT Polio (2 ou 3 doses + rappel) 95,9 % Coqueluche (2 ou 3 doses + rappel) 95,8 % Haemophilus (2 ou 3 doses + rappel) 94,9 % Hépatite B (3 doses) 86,9 % Pneumocoque (2 ou 3 doses + rappel) 90,9 % * conformément au calendrier vaccinal en vigueur sur l année de référence BCG : 7,5 % fait, avec déclaré 3,4 % de recommandation de vaccination antituberculeuse Développement psychomoteur - 0,8 % des enfants n ont pas acquis 3 items ou plus à 8 9 à de dents Développement non acquis de certificats de santé (CS24) Pourcentage par rapport au nombre de CS renseignés (3342) Comprend une consigne simple (IR 3264) 12 0,4 % Nomme au moins une image (IR 3247) 274 8,4 % Superpose des objets (IR 3247) 34 1,0 % Associe deux mots (IR 3229) ,9 % Motricité symétrique des 4 membres (IR 3246) 14 0,4 % Marche acquise (IR 3266) 14 0,4 % L âge moyen d acquisition de la marche est de 14 mois. 16 CS24 17

10 Affections actuelles (IR= 95,7 %) 241 enfants (7,5 %) ont présenté des affections au cours du 24 e mois. Appareil visuel (IR= 88,4 %) 97,5 % des enfants ont un résultat normal. - Durée de l allaitement au sein - 48,6 % des enfants ont été allaités. La durée moyenne d allaitement est de 20,7 semaines, dont 14,1 semaines d allaitement exclusif. La durée médiane d allaitement est de 16 semaines. 2,2% 3,3% ,5% ,1% 346 Appareil auditif (IR= 82,9%) 97,5 % des enfants ont un résultat normal. 1 à 6 semaines 7 à 12 semaines 13 à 23 semaines 5 Les bilans de santé des enfants de 3-4 ans réalisés en école maternelle : année (BSEM) 6437 enfants inscrits de la tranche d âge (TA) TA = enfants nés entre le 1 er juillet 2010 et le 30 juin ,5% ,8% ,6% à 36 semaines 37 à 52 semaines 53 à 70 semaines D après les données renseignées, l âge moyen de première scolarisation est de 2 ans ½. Enfants examinés en bilan de dépistage Tranche d âge (TA) % Hors Tranche d âge (TA) TA + hors TA ,6 % à 276 semaines En % par rapport au nombre de CS renseignés (1563) Enfants examinés en bilan avec examen médical Tranche d âge (TA) % Hors Tranche d âge (TA) TA + hors TA ,5 % Mensurations - à 4 ans, d après les mesures prises lors des bilans de santé en école maternelle, le poids moyen est de 17,5 kg, la taille moyenne est de 104 cm et l Indice de Masse Corporelle moyen est de 16,1. Mensurations d enfants Pourcentage sur bilans renseignés (5539) Rebond adiposité précoce 152 2,7 % Insuffisance pondérale 18 0,3 % Obésité degré 1 constatée 80 1,4 % Obésité degré 2 constatée 47 0,8 % Orientation vers médecin concernant mensurations 366 6,6 % 18 CS24 19

11 - Couverture vaccinale - Vaccinations Pourcentage d enfants à jour de leur vaccination* (selon bilans renseignés) DT Polio (3 doses + rappel) 95,6% Coqueluche (3 doses + rappel) 94,8% Haemophilus (3 doses + rappel) 94,1% Hépatite B (3 doses) 76,3% Pneumocoque (2 doses + rappel) 88,1% ROR (2 doses) 82,7% Aucun vaccin 5 * conformément au calendrier vaccinal en vigueur sur l année de référence - Appareil visuel - - Langage enfants (7,3 %) portent des lunettes au moment du bilan et 65 (1,0 %) présentent un strabisme. - Orientations - Problèmes repérés lors du bilan ou déjà connus et suivis Enfants orientés lors du bilan ou déjà suivis 130 enfants (2,0%) sont bilingues et 12 (0,2%) ne parlent ni ne comprennent le français. d enfants % sur bilans renseignés (5539) Enfants orientés par la PMI vers un médecin spécialiste Buccal 81 1,5 % 48 - Développement psychomoteur - Développement psychomoteur 147 2,7 % 129 Développement non acquis de bilans Pourcentage par rapport au nombre de bilans renseignés Enlève un vêtement 16 0,3 % Joue en groupe 18 0,3 % Saute en avant 19 0,3 % Saute à cloche pied 57 1,0 % Tient sur un pied 3 secondes 32 0,6 % Connaît son sexe 30 0,5 % Connaît au moins 3 couleurs 118 2,1 % Dit son prénom 29 0,5 % Dit son nom 76 1,4 % Utilise le JE 97 1,8 % Dessine un cercle fermé 52 0,9 % Dessine un carré 206 3,7 % Dessine un triangle 241 4,4 % 99,7 % des enfants dont l item a été renseigné sont propres de jour, et 97,2 % sont propres de nuit. Ophtalmologique ,0 % 590 Auditif 487 8,8 % 199 Langage ,5 % 350 Orientation vers équipe multidisciplinaire

12 Notes Notes 22 23

13 Les 5 Maisons du Département Retrouvez nos services près de chez vous Espace autonomie Prestation de compensation du handicap : PCH Action sociale Revenu de solidarité active : RSA Enfance / Parentalité Protection / Prévention Protection de l enfance Protection des familles Allocation personnalisée d autonomie APA : Fonds de solidarité FSL Insertion Protection maternelle et infantile : PMI Accueil et accompagnement pour faciliter vos démarches OUVERTURE Du lundi au vendredi 8 h h h h 30 SAINT-BRIEUC 76 A et 76 B rue de Quintin St BRIEUC Couronne 2 rue Camille Guérin LAMBALLE 13 et 17 rue du Jeu de Paume DINAN 2 place René Pleven LANNION 13 bd Louis Guilloux GUINGAMP 9 place Saint-Sauveur ROSTRENEN 6 B rue Joseph Pennec PAIMPOL 11 bis rue Nicolas Armez LOUDÉAC Rue de la Chesnaie Département des Côtes d Armor Direction de l Enfance et de la Famille DEF 9 place du Général de Gaulle CS Saint-Brieuc cedex 1

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

CONVENTION. «Etude épidémiologique sur la santé des mineurs et jeunes majeurs confiés à l Aide Sociale à l Enfance en Languedoc-Roussillon»

CONVENTION. «Etude épidémiologique sur la santé des mineurs et jeunes majeurs confiés à l Aide Sociale à l Enfance en Languedoc-Roussillon» Centre Régional d'etudes d'actions et d'informations Centre Régional d'etudes d'actions et d'informations Observatoire Régional de la Santé du Languedoc Roussillon 135 Allée Sacha Guitry - ZAC Tournezy

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS

LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS LE DÉVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DU NOURRISSON ET JEUNE ENFANT 0-6 ANS DE QUELS MOYENS DISPOSE-T-ON? EXAMEN CLINIQUE + QUESTIONS des grandes étapes du développement de l'enfant dans les domaines de : Acquisition

Plus en détail

Prévenir... par la vaccination

Prévenir... par la vaccination Prévenir... par la vaccination 6 La vaccination...... Soit c est OBLIGATOIRE (2)... Les vaccinations obligatoires pour l ensemble de la population et dont les lois sont inscrites dans le Code de la Santé

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2013 L assurance maternité Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES 2011

RAPPORT D ACTIVITES 2011 RAPPORT D ACTIVITES SERVICE D AIDE AUX TUTEURS FAMILIAUX RAPPORT D ACIVITES Depuis 1997, les associations UDAF22 et ACAP (anciennement ADT) se sont dotées d un dispositif d aide aux tuteurs familiaux.

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004

Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Protection Maternelle et Infantile Santé scolaire (33b) Professeur Dominique PLANTAZ Septembre 2004 Objectifs : indiquer les objectifs de prévention du Service départemental de Protection Maternelle et

Plus en détail

GARANTIE D ASSISTANCE 2015

GARANTIE D ASSISTANCE 2015 GARANTIE D ASSISTANCE 2015 DOMAINE D APPLICATION 1. BENEFICIAIRES 2. PRISE D EFFET ET DUREE DES GARANTIES 3. COUVERTURE GEOGRAPHIQUE 4. FAITS GENERATEURS 5. MODALITES DE MISE EN OEUVRE POUR CONTACTER L

Plus en détail

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité Hôpital Bichat Claude Bernard Journée des pédiatres de maternité GENIF 04 Juin 2009 Introduction Constitution d un réseau

Plus en détail

Programme DPC des infirmiers

Programme DPC des infirmiers Catalogue de formations de la FNFCEPPCS pour l année 2015 Programme DPC des infirmiers Le catalogue peut évoluer en cours d année ; nous vous en tiendrons informés. 1 L INFIRMIER DE CENTRE DE SANTÉ FACE

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION AUX ACCUEILS PERISCOLAIRES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES AGLY-FENOUILLEDES NAP ALSH DES MERCREDIS APRES-MIDI ALAE RESTAURATION SCOLAIRE Nom de l enfant :... Prénom :... Date de naissance

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

FORMULAIRE D INSCRIPTION

FORMULAIRE D INSCRIPTION Ecole Privée bilingue Garderie Educative, Classes Enfantines et Primaires, Activités de Vacances ACTIVITES DURANT LES CONGES SCOLAIRES FORMULAIRE D INSCRIPTION Année Scolaire 2014-2015 1/6 Note : Si l

Plus en détail

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM)

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM) 2013 (MAM) Édito Le Conseil général et la Caisse d allocations familiales du Finistère favorisent le développement des modes d accueil de la petite enfance Le Conseil général du Finistère et la Caisse

Plus en détail

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) -

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) - Biométrie foetale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/071011 Table des matières I Techniques de biométrie...3 I.1 Mesure de la longueur cranio-caudale...3 I.2 Mesure

Plus en détail

GARANTIE Optimale. garantie santé

GARANTIE Optimale. garantie santé GARANTIE Mutuelle Référencée Ministère De la Défense Pour vous et votre famille, vous voulez ce qui se fait de mieux : une protection santé optimale et des prestations vous garantissant les meilleurs soins.

Plus en détail

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2014 Régime Général

Offre Efficience Santé Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2014 Régime Général Frais médicaux courants Offre Extrait des prestations et services proposés applicables au 01/01/2014 Régime Général Consultations/visites médecin spécialiste dans le parcours de soins 115 % BR 130 % BR

Plus en détail

L'assurance santé en toute simplicité

L'assurance santé en toute simplicité L'assurance santé en toute simplicité C'est en accompagnant chaque jour des millions d'assurés que Generali a compris qu'il était important d'offrir une gamme de produits santé pour chaque moment de la

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Ce modèle a une fonction d information La Convention Collective Nationale des assistants maternels du particulier

Plus en détail

Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI

Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI La formation continue du Centre d Ouverture Psychologique Et Sociale (Copes) s adresse à tous les acteurs du champ médical, psychologique,

Plus en détail

PRÉVENTION EN FAVEUR DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

PRÉVENTION EN FAVEUR DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT Guide Pratique Protection de l enfance PRÉVENTION EN FAVEUR DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT grandir parents respecter prévenir devoirs écouter mieux-être protéger PRÉVENTION EN FAVEUR DE L ENFANT ET DE

Plus en détail

Mutuelle santé. Vous pourrez. toujours compter. sur votre mutuelle! Activance TNS

Mutuelle santé. Vous pourrez. toujours compter. sur votre mutuelle! Activance TNS Mutuelle santé Activance TNS Vous pourrez toujours compter sur votre mutuelle! Activance TNS Le haut de gamme pour les professionnels! Les Produit Prise en charge maximale pour l hospitalisation dès la

Plus en détail

Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne

Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne O B S E R V A T O I R E R E G I O N A L D E L A S A N T E D E M I D I - P Y R E N E E S Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne Novembre 2007 SYSTEME

Plus en détail

«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI»

«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI» Présentation : Réunion de présentation aux élus de Guyane - 11 juin 2011 «PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D NOUVEL HÔPITAL A SAINT LAURENT DU M. F-L BERTHOU, Directeur MARONI»

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

DEMANDE DE BOURSE Note : Ce formulaire ne peut pas être utilisé pour une demande de stage ou de voyage d étude.

DEMANDE DE BOURSE Note : Ce formulaire ne peut pas être utilisé pour une demande de stage ou de voyage d étude. AGENCE INTERNATIONALE DE L ÉNERGIE ATOMIQUE (AIEA) WAGRAMER STRASSE 5, P.O. Box 100, A-1400 VIENNA (AUSTRIA) TELEPHONE (+43 1) 2600, FACSIMILE: (+43 1) 26007 E-MAIL: Official.Mail@iaea.org, TC WEB SITE:

Plus en détail

rapport d activité 2010

rapport d activité 2010 rapport d activité 2010 Formation Orientation Santé Emploi Logement Mobilité 42/43 La Santé Dans le contexte d accompagnement global en Mission Locale, une prise en compte de tous les aspects de la vie

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

L offre qui protège ceux qui protègent. Complémentaire frais de santé Contrat collectif

L offre qui protège ceux qui protègent. Complémentaire frais de santé Contrat collectif L offre qui protège ceux qui protègent Complémentaire frais de santé Contrat collectif Notre priorité Protéger ceux qui nous protègent Pour votre entreprise, MGP Sécurité, c est : Un moyen simple et facile

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL DE L ENSEIGNEMENT PRIVE

SYNDICAT NATIONAL DE L ENSEIGNEMENT PRIVE SYNEP Le «+ santé» Le «+ santé» est une mutuelle santé réservée aux adhérents de la CFECGC, à des conditions préférentielles négociées par la CFECGC en décembre 2007. Le «+ santé», mis à disposition des

Plus en détail

Pour JANVIER 2010 : EPREUVE ECRITE du DF1 :

Pour JANVIER 2010 : EPREUVE ECRITE du DF1 : Pour JANVIER 2010 : EPREUVE ECRITE du DF1 : DUREE 1H30 - Notation sur 20 (18 pts pour les questions et 2 pts pour la forme) ATTENTION : 4 questions sont proposées, vous ne devez traiter que 3 questions

Plus en détail

Ne cherchez plus... A partir de. par mois. Découvrez. Kife S@nté, la mutuelle d'assurance santé pensée pour les jeunes et leur budget!

Ne cherchez plus... A partir de. par mois. Découvrez. Kife S@nté, la mutuelle d'assurance santé pensée pour les jeunes et leur budget! Ne cherchez plus... Découvrez A partir de 18 par mois, la mutuelle d'assurance santé pensée pour les jeunes et leur budget! * Enfin une mutuelle d'assurance santé pour les jeunes et leur budget! Pour qui?

Plus en détail

vaccinale en France Mesure de la couverture Bilan des outils et des méthodes en l an 2000

vaccinale en France Mesure de la couverture Bilan des outils et des méthodes en l an 2000 Mesure de la couverture vaccinale en France Bilan des outils et des méthodes en l an 2000 Document préparé par le Comité de pilotage sur la couverture vaccinale en France sous la coordination de l InVS

Plus en détail

Les formules Santé. Choisissez une complémentaire santé qui prend en compte vos exigences!

Les formules Santé. Choisissez une complémentaire santé qui prend en compte vos exigences! Les formules Santé Choisissez une complémentaire santé qui prend en compte vos exigences! La gratuité à partir du 3ème enfant mineur La prise en charge des médecines douces Une option Renforts optique

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS

ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS ARS et Conseils généraux de Bretagne Prestations d études et d analyses de l organisation de la prise en charge des personnes avec TED dans les ESSMS Synthèse des questionnaires destinés aux établissements

Plus en détail

Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche

Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche Comment protéger vos enfants? La seule protection efficace : la vaccination R.O.R COQUELUCHE ANNUAIRE Livret élaboré en partenariat avec : Conseil Général du Loir-et-Cher

Plus en détail

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou Fausses couches spontanées J Lansac CHU Tours Définition Avortement : expulsion produit de conception avant 22SA ou enfant

Plus en détail

Dossier de pré inscription À retourner à l adresse indiquée en dernière page

Dossier de pré inscription À retourner à l adresse indiquée en dernière page Syndicat Intercommunal pour le Développement Social des CAntons de Villeneuve les Avignon et de Roquemaure Dossier de pré inscription À retourner à l adresse indiquée en dernière page TOUT DOSSIER INCOMPLET

Plus en détail

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013

313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 313-40013-B MIS À JOUR EN MARS 2013 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Formation d Auxiliaire ambulancier

Formation d Auxiliaire ambulancier Formation d Dossier d inscription Site de Lyon L Ambulancier assure les transports sanitaires et la surveillance de patients stables à bord des Véhicules Sanitaires Légers. Il est le second membre de l

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP

MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP CONTEXTE Selon la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées «Art. L. 114. - Constitue un

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE?

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? La CPAM (sécurité sociale) permet d être remboursé entre 15 et 100% en fonction des soins donnés. Une mutuelle peut prendre en charge le

Plus en détail

Les formules Santé. Choisissez une complémentaires santé qui prend en compte vos exigences! OFFERT. La prise en charge des médecines douces

Les formules Santé. Choisissez une complémentaires santé qui prend en compte vos exigences! OFFERT. La prise en charge des médecines douces Les formules Santé Choisissez une complémentaires santé qui prend en compte vos exigences! OFFERT *Offre valable jusqu au 31 décembre 2013 sur la 1ère année de cotisation dès le 1er contrat souscrit. Voir

Plus en détail

Représentant légal 1. Représentant légal 2. Situation de la famille

Représentant légal 1. Représentant légal 2. Situation de la famille DOSSIER FAMILLE PERISCOLAIRE 2014-2015 Ce dossier est à rendre en mairie avec les pièces justificatives et ce, quelque soit votre situation avant le Tout dossier non complet ne sera pas traité. Date de

Plus en détail

NOTRE PRIORITE : VOTRE SATISFACTION

NOTRE PRIORITE : VOTRE SATISFACTION Garanties Agir Santé 2013 Garanties Agir Santé 1/4 Garanties Agir Santé 2013 PRESTATIONS HOSPITALISATION SECTEUR CONVENTIONNE Frais de séjour Honoraires (ADC, ADA, ATM, ACO, ADI et ADE) (par année d adhésion

Plus en détail

GARANTIE Naturelle Pour aborder vos missions l esprit tranquille, vous devez vous sentir bien protégé. Naturelle a été pensée pour vous apporter

GARANTIE Naturelle Pour aborder vos missions l esprit tranquille, vous devez vous sentir bien protégé. Naturelle a été pensée pour vous apporter GARANTIE Pour aborder vos missions l esprit tranquille, vous devez vous sentir bien protégé. a été pensée pour vous apporter les garanties adaptées à vos attentes. La protection de votre famille est assurée

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

Les droits et obligations du salarié Adresses utiles en Bretagne

Les droits et obligations du salarié Adresses utiles en Bretagne Les droits et obligations du salarié Adresses utiles en Bretagne SOMMAIRE 1 L inspection du travail 2 Les syndicats de salariés 3 Les conseils de prud hommes 4 La santé et la sécurité au travail A CONSULTER

Plus en détail

Structure des revenus des médecins (hors système forfait)

Structure des revenus des médecins (hors système forfait) Structure des revenus des médecins (hors système forfait) Paiement à l acte: consultations, visites, actes techniques Paiement à la capitation (par patient): DMG, DMG+, Passeport diabète, Trajets de soins

Plus en détail

Convention de Participation SANTE

Convention de Participation SANTE Convention de Participation SANTE Communauté de Communes Bretagne Romantique Version 03.10.2013 Sommaire 1. La MNT en chiffres 2. La participation employeur 3. Les garanties du contrat collectif santé

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Enfants/Jeunes (0-20 ans)

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Enfants/Jeunes (0-20 ans) Tampon dateur de la Formulaire de demande(s) auprès de la Enfants/Jeunes (0-20 ans) Vous formulez une demande auprès de la pour votre enfant Nom de naissance : I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I

Plus en détail

Pour des parents bien dans leur job. Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino

Pour des parents bien dans leur job. Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino Pour des parents bien dans leur job Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino innovation édito Chère collaboratrice, cher collaborateur, Nous avons le plaisir de vous adresser le

Plus en détail

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Rencontre francophone internationale sur les inégalités sociales de santé

Plus en détail

MARS 2012. rapport d analyse. étude de la situation nutritionnelle des enfants vus par Médecins du Monde à Mayotte

MARS 2012. rapport d analyse. étude de la situation nutritionnelle des enfants vus par Médecins du Monde à Mayotte rapport d analyse MARS 2012 rapport d analyse étude de la situation nutritionnelle des enfants vus par Médecins du Monde à Mayotte introduction w La malnutrition se définit par des apports inférieurs ou

Plus en détail

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin!

OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! OFFRE DUO Avec nous, en santé comme en prévoyance, votre protection va vraiment plus loin! 45% des agents des départements et régions ont déjà choisi nos trois mutuelles professionnelles. 7 bonnes raisons

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE

VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE Version octobre 2012 VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE ASSISTANTES MATERNELLES & SALARIES DE PARTICULIERS EMPLOYEURS Une équipe de conseillers est à votre service du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30

Plus en détail

Vaccinations et milieu professionnel

Vaccinations et milieu professionnel La place de la vaccination dans la prévention des risques infectieux La prévention des risques infectieux au travail ne se réduit pas à la protection vaccinale. La vaccination s inscrit comme une des mesures

Plus en détail

STAGE DE NATATION. Perfectionnement A GRAND-COURONNE. Comité Ile de France de Natation. (Bassin de 50m couvert) Du 6 au 10 juillet 2015

STAGE DE NATATION. Perfectionnement A GRAND-COURONNE. Comité Ile de France de Natation. (Bassin de 50m couvert) Du 6 au 10 juillet 2015 Comité Ile de France de Natation STAGE DE NATATION Perfectionnement A GRAND-COURONNE (Bassin de 50m couvert) Du 6 au 10 juillet 2015 Ouvert aux 11 / 13 ans - Licencié(e)s FFN 340 Transport compris - Départ

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Vie affective et parentale des personnes déficientes intellectuelles

Vie affective et parentale des personnes déficientes intellectuelles Répertoire des lieux ressources Vie affective et parentale des personnes déficientes intellectuelles Délégation de la Solidarité du Bassin de Saint-Nazaire Édition 2013 1 UN REPERTOIRE 1, POUR QUOI? Le

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM)

RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES. Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES Pour les Maisons d assistants maternels (MAM) Edition 2008 2013 CDAJE 38 Commission départementale de l accueil des jeunes enfants CDAJE 38 1 Par dérogation à l article

Plus en détail

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence)

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence) OBESITE ET EPS DEFINITION L obésité se définit comme un excès de poids pouvant retentir sur la santé. La mesure générale acceptée de l obésité est l Indice de Masse Corporelle (IMC : poids en kg / taille

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

Bulletin d inscription Circuit de tournois 2015

Bulletin d inscription Circuit de tournois 2015 Bulletin d inscription Circuit de tournois 2015 Renseignements sur le ou la stagiaire Documents à fournir Nom : Prénom :... Date de naissance : / / Tél portable :... E-Mail :... Classement FFT :... N de

Plus en détail

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Le présent règlement définit les relations entre les enfants, les accompagnateurs et le personnel du restaurant scolaire. Il a pour finalité de

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

Vaccination et tuberculose en Gériatrie. Unité de Prévention et de Dépistage: Centre de vaccination et centre de lutte anti tuberculeuse CH Montauban

Vaccination et tuberculose en Gériatrie. Unité de Prévention et de Dépistage: Centre de vaccination et centre de lutte anti tuberculeuse CH Montauban Vaccination et tuberculose en Gériatrie Unité de Prévention et de Dépistage: Centre de vaccination et centre de lutte anti tuberculeuse CH Montauban VACCINATIONS 2 Personnes âgées et vaccinations Avec

Plus en détail

pour les citoyens non communautaires

pour les citoyens non communautaires Progetto cofinanziato da UNIONE EUROPEA Fondo Europeo per l Integrazione dei Cittadini dei Paesi Terzi pour les citoyens non communautaires www.inmp.it TABLE DES MATIÈRES Glossaire 2 Informations générales

Plus en détail

étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com

étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com étud Expat LMDE/CFE Vous avez décidé de poursuivre vos études à l étranger et vous vous inscrivez

Plus en détail

NOM DE L ELEVE :.. Dossier à rendre complété avant le 16 Mars 2015 (afin de vous éviter le temps des formalités lors de la pré-rentrée).

NOM DE L ELEVE :.. Dossier à rendre complété avant le 16 Mars 2015 (afin de vous éviter le temps des formalités lors de la pré-rentrée). Dossier à rendre complété avant le 16 Mars 2015 (afin de vous éviter le temps des formalités lors de la pré-rentrée). NOM DE L ELEVE :.. Prénom : I. DOCUMENTS A RETOURNER A L ETABLISSEMENT Réservé à l

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE AIDEA 2008. Sommaire

RAPPORT D ACTIVITE AIDEA 2008. Sommaire Sommaire 1. Introduction 2. Attentes exprimées 3. Les questions fréquentes 4. Les statistiques 5. Les enquêtes 6. Retours et témoignages 7. Evaluations et indicateurs Notre MISSION : Informer, Conseiller

Plus en détail

Parcours médical des nouveau-nés dans leur premier mois de vie :

Parcours médical des nouveau-nés dans leur premier mois de vie : Année : 2010 N : UNIVERSITE PARIS XI FACULTE DE MEDECINE PARIS SUD Thèse pour le Doctorat en Médecine Présentée par Sandra PARETS épouse QUILLARD Née le 12-06-1981 à Chatenay-Malabry (92) Parcours médical

Plus en détail

Premier degré (public et privé) : géré par le service d action sociale des directions des services départementaux

Premier degré (public et privé) : géré par le service d action sociale des directions des services départementaux CORRESPONDANTS ET LISTE DES AIDES DE L ACTION SOCIALE ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 Premier degré (public et privé) : géré par le service d action sociale des directions des services départementaux Second degré

Plus en détail

Évolution du tissu artisanal en Bretagne

Évolution du tissu artisanal en Bretagne du tissu artisanal en Bretagne Alors que le nombre d entreprises artisanales bretonnes a baissé depuis 1990, 28 000 emplois salariés supplémentaires ont été créés dans le secteur en 14 ans. La taille des

Plus en détail

NOTRE PRIORITE : VOTRE SATISFACTION. Garanties Agir Santé France - Maroc 2015 Résidents au Maroc. Crédit photos Shutterstock LLC

NOTRE PRIORITE : VOTRE SATISFACTION. Garanties Agir Santé France - Maroc 2015 Résidents au Maroc. Crédit photos Shutterstock LLC Garanties Agir Santé France Maroc 2015 Résidents au Maroc Crédit photos Shutterstock LLC Gamme France Maroc 2015 Garanties Agir Santé Gamme France Maroc 2015 Résidents au Maroc PRESTATIONS AGE LIMITE A

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3283 Convention collective nationale IDCC : 2021. GOLF AVENANT N 58 DU 12 FÉVRIER

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

La solution santé et prévoyance modulable de Generali.

La solution santé et prévoyance modulable de Generali. La solution santé et prévoyance modulable de Generali. 2 Pour faire face aux aléas de la vie La Prévoyance Entreprise 6-20 de Generali est un contrat de prévoyance/santé qui vous permet d apporter à vos

Plus en détail

REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES

REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES Première Journée du Centre Intégré Nord Francilien de prise en charge de l obésité de l adulte et de l enfant REPOUSSER LES LIMITES DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE DANS LES OBESITES MASSIVES AVEC COMORBIDITES

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes

Institut Régional du Travail Social Poitou-Charentes Maître/Maîtresse de Maison Modalités d inscription en situation d emploi ou demandeur d emploi Protocole d allègements ou de dispense Modalités de validation Recherche de stage pour les demandeurs d emploi

Plus en détail

Connectiques et Utilisation d un disque dur multimédia MMEMUP

Connectiques et Utilisation d un disque dur multimédia MMEMUP Date : TP : Disque dur multimédia MMEMUP Nom : Prénom : Classe : Groupe : Bac Pro SEN Hazebrouck Enseignement PROFESSIONNEL. Lycée Saint Joseph Connectiques et Utilisation d un disque dur multimédia MMEMUP

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail