EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE"

Transcription

1 EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE 1 1. Serrure de coffre Quatre responsables d'une société (A, B, C et D) peuvent avoir accès à un coffre. Ils possèdent chacun une clé différente (a, b, c et d) et il a été convenu que : A ne peut ouvrir le coffre que si au moins un des responsables B ou C est présent ; B, C et D ne peuvent l'ouvrir que si au moins deux des autres responsables sont présents. Donner l équation logique de la serrure de coffre S en fonction de a, b, c et d ; on pourra par exemple remplir la table de vérité de la fonction mais une méthode plus directe peut convenir. a b c d S

2 EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE 2 2. Amplification sonore Les trois hauts-parleurs d'une salle de cinéma (a, b et c) peuvent être branchés sur un amplificateur qui possède deux sorties : la première d'impédance 4 Ω (S 4 ) et la deuxième d'impédance 8 Ω (S 8 ). Lorsqu'un seul haut-parleur est utilisé, il doit être relié à la sortie de 8 Ω. Lorsque deux hauts-parleurs sont utilisés, il doivent être reliés tous les deux à la sortie de 4 Ω (ils sont alors montés en parallèle). Le fonctionnement simultané des trois hauts-parleurs est interdit. Déterminer les équations logiques des sorties S 4 et S 8 en fonction de a, b et c. a b c S 4 S 8

3 EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE 3 3. Circuit de vote Quatre délégués syndicaux représentent respectivement le nombre de voix suivants : a = 100 voix, b = 150 voix, c = 250 voix, d = 175 voix. Pour être acceptée lors des réunions, une proposition doit recueillir au moins 50 % des voix représentées. Donner l'équation logique d'un circuit S à 4 entrées a, b, c et d dont la valeur logique soit «1» lorsqu'une proposition est acceptée et «0» lorsqu'elle est refusée. a b c d S

4 4. Simplification de fonctions logiques EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE 4 Donner les équations logiques des fonctions dont les tables de vérité sont données ci-dessous. a b c S a b c d S' Simplifier cette équation logique par la méthode algébrique Simplifier les deux équations par la méthode du tableau de Karnaugh. 5. Afficheur 7 segments Pour cet exercice, se référer au document «Afficheur 7 segments et code BCD». Compléter la table de vérité de l'afficheur 7 segments. Grâce à la méthode du tableau de Karnaugh, donner l'équation la plus simple du segment b. Même question pour le segment f.

5 EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE 5 6. Eclairage d une cage d escalier Les trois paliers d une cage d escalier à trois étages doivent pouvoir être allumés ou éteints simultanément à partir de trois interrupteurs a 1, a 2 et a 3, situés respectivement à chaque palier. La manœuvre de l un quelconque de ces interrupteurs doit entraîner le changement de l état des trois lampes (montées en parallèle). Déterminer l équation logique de commande des lampes L en fonction de a 1, a 2 et a 3. Pour cela, dresser la table de vérité de la fonction L de la façon suivante (une seule entrée à la fois change d état) : a 3 a 2 a 1 L

6 EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE 6 7. Commande d une porte de garage Une porte de garage privé est actionnée par un moteur électrique à deux sens de marche (Ouverture O, Fermeture F), et elle peut être commandée à partir de trois interrupteurs c 1, c 2 et c 3, situés en trois endroits différents (intérieur de la maison, intérieur du garage et extérieur). De plus deux contacts de fin de course, a et b, permettent d arrêter le moteur lorsque la porte est complément ouverte ou complètement fermée. Déterminer les équations logiques des commandes O et F en fonction de a, b, c 1, c 2 et c 3.

7 EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE 7 8. Sécurité incendie Une soute à copeaux est protégée contre l incendie par une bouteille de dioxyde de carbone dont l ouverture est obtenue au moyen d un vérin à simple effet V : lorsque V est alimenté, sa tige poinçonne la capsule de sécurité. L ouverture de la bouteille peut être commandée par un détecteur de fumée délivrant un signal d ou par un bouton d urgence u placé à l extérieur du local ; la commande n est possible que si la porte est fermée (détecteur f) Commande V (air comprimé) vérin à commande monostable Déterminer l équation logique de la commande V en fonction de d, u et f.

8 EXERCICES DE LOGIQUE BINAIRE 8 9. Détecteur de coïncidence On veut comparer un ensemble de trois valeurs binaires a, b, c (considérées dans cet ordre) à un autre ensemble de trois valeurs binaires x, y, z (également considérées dans cet ordre) pour en détecter la coïncidence. Déterminer la fonction logique F satisfaisant la condition suivante : F = 1 si (a = x, b = y et c = z)

OUVRE PORTAIL DOMOTICC. CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné.

OUVRE PORTAIL DOMOTICC. CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné. OUVRE PORTAIL DOMOTICC CI6 : Proposer et valider une solution de l organisation d une partie commande répondant à un cahier des charges donné. À l issue des TP ce Centre d Intérêt, les compétences acquises

Plus en détail

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques.

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques. Logique binaire I. L'algèbre de Boole L'algèbre de Boole est la partie des mathématiques, de la logique et de l'électronique qui s'intéresse aux opérations et aux fonctions sur les variables logiques.

Plus en détail

La logique est une science qui a permis le développement de l informatique et des systèmes automatisés.

La logique est une science qui a permis le développement de l informatique et des systèmes automatisés. - Généralités : a logique est une science qui a permis le développement de l informatique et des systèmes automatisés. Elle intervient principalement dans la partie commande des systèmes automatisés. 2-

Plus en détail

Exercice A : Le radiateur électrique soufflant Un radiateur électrique est constitué d une résistance R et d un ventilateur V.

Exercice A : Le radiateur électrique soufflant Un radiateur électrique est constitué d une résistance R et d un ventilateur V. ère S-Sciences de l ingénieur. Exercice A : Le radiateur électrique soufflant Un radiateur électrique est constitué d une résistance R et d un ventilateur V. - Une action sur l interrupteur A met en marche

Plus en détail

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh 2 Fonctions binaires 45 2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh On peut définir complètement une fonction binaire en dressant son tableau de Karnaugh, table de vérité à 2 n cases pour n variables

Plus en détail

ROTOLINE NOTICE DE POSE

ROTOLINE NOTICE DE POSE ROTOLINE NOTICE DE POSE Nous vous remercions d avoir choisi le Système ROTOLINE pour ouvrir votre portail. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner ce système correctement.

Plus en détail

Logique combinatoire. Tous droits réservés www.depannezvous.com

Logique combinatoire. Tous droits réservés www.depannezvous.com Logique combinatoire Tous droits réservés www.depannezvous.com Combinatoire Lorsque l état de la sortie dépend exclusivement de l état des entrées. On appel cette logique la logique combinatoire. Exemple

Plus en détail

LOGIQUE COMBINATOIRE

LOGIQUE COMBINATOIRE MPI/PCI LOGIQUE COMBINATOIRE I. VARIABLE LOGIQUE. Rappel : structure d une chaine fonctionnelle d un système automatisé. Les ordres et les informations peuvent être : Analogique (par exemple une tension

Plus en détail

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE

AIR CONDITIONNÉ AUTOMATIQUE 1 10 2 3 4 A. TABLEAU DE COMMANDE CONDUCTEUR 1 - Régulation de confort automatique Un appui sur cette commande, confirmé par l affichage du voyant A/C et de AUTO sur l afficheur, permet de gérer automatiquement

Plus en détail

Type de document : Cours

Type de document : Cours Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les opérations arithmétiques sur les nombres binaires Domaine d application : Traitement programmé de l information Type de document

Plus en détail

Pneumatique Schémas de principe

Pneumatique Schémas de principe Pneumatique Schémas de principe 1 Schéma de principe Commande d un vérin à simple effet Problème posé : Le piston d un vérin à simple effet doit amorcer son mouvement de sortie dès qu on actionne un bouton

Plus en détail

Parties opératives pneumatiques

Parties opératives pneumatiques Parties opératives pneumatiques Chaîne d énergie Les vérins pneumatiques Les distributeurs Circuits pneumatiques ALIMENTER Ordres Chaîned DISTRIBUER CONVERTIR 'énergie Chaîne d énergie Sructure d un système

Plus en détail

Algèbre de BOOLE. Système binaire:

Algèbre de BOOLE. Système binaire: Algèbre de BOOLE 5V Sstème binaire: Un sstème binaire (signal, circuit, etc ) est un sstème qui ne peut eister que dans deu états autorisés. fermé : v 0 = 0v ouvert: v 0 = 5v R Notations: numérique : et

Plus en détail

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits 1 VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits Nous savons que l ordinateur traite uniquement des instructions écrites en binaire avec des 0 et des 1. Nous savons aussi qu il est formé

Plus en détail

Manuel d instructions du verrouillage électronique DFS SB

Manuel d instructions du verrouillage électronique DFS SB 3 (interface) Compartiment de piles Couvercle du Clavier compartiment de piles CONSEILS GÉNÉRAUX La serrure peut être ouverte à l aide d un code comprenant 7 chiffres ou 7 lettres. Chaque fois que vous

Plus en détail

Principe de la variation de portée d une grue portuaire

Principe de la variation de portée d une grue portuaire 30t La variation de l angle -α- formé par la flèche et l horizontale engendre la variation de portée du crochet de levage. L angle -α- varie de 20 à 80 soit environ 60. La flèche de 30tonnes est mue au

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

1 ère S.E.N. : AVM TRAVAIL A FAIRE

1 ère S.E.N. : AVM TRAVAIL A FAIRE type de la séance : T.D. série : alimentation en énergie électrique 1 ère S.E.N. : AVM L installation électrique Date : Durée : 0 h 55 Objectif : ce travail doit vous permettre de mettre en œuvre, partiellement,

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Exutoire de fumée pour toit plat. Options. Certificat et paramètres. Toit plat

Exutoire de fumée pour toit plat. Options. Certificat et paramètres. Toit plat Exutoire de fumée pour toit plat Options 2 Certificat et paramètres Toit plat SMOKE VENTILATION SMOKE VENTILATION Indispensables KFC 210 Système de contrôle pour un exutoire de fumée. KFA 100 (option)

Plus en détail

Dossier Logique câblée pneumatique

Dossier Logique câblée pneumatique Dossier Logique câblée pneumatique Chaque schéma de commande est élaboré selon une logique déterminée. Cette logique détermine le fonctionnement de la commande. Dans ce dossier nous traiterons les différents

Plus en détail

Dossier Logique câblée pneumatique

Dossier Logique câblée pneumatique Dossier Logique câblée pneumatique Festo Belgium SA Rue Colonel Bourg 11 BE-13 Bruxelles www.festo.com Logique câblée pneumatique Chaque schéma de commande est élaboré selon une logique déterminée. Cette

Plus en détail

Chap2 : Les lois des circuits.

Chap2 : Les lois des circuits. Chap2 : Les lois des circuits. Items Connaissances Acquis Loi d additivité de l intensité dans un circuit comportant une dérivation. Loi d unicité des tensions aux bornes de deux dipôles en dérivation.

Plus en détail

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10 1/12 SOMMAIRE Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8 Désignation des éléments 9 Je retiens l essentiel 10 Glossaire 12 2/12 UN SYSTEME AUTOMATISE Nous

Plus en détail

Les constituants des chaînes fonctionnelles

Les constituants des chaînes fonctionnelles Les constituants des chaînes fonctionnelles On travaille sur des systèmes complexes, dans les champ de l automatique et de la mécanique Seule l approche fonctionnelle permet de les aborder Matière d œuvre

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

SESAF UAT MODE D EMPLOI DU LOGICIEL. Système de réservation des unités d accueil temporaire www.ciad.ch/uat/ Module PARENTS

SESAF UAT MODE D EMPLOI DU LOGICIEL. Système de réservation des unités d accueil temporaire www.ciad.ch/uat/ Module PARENTS MODE D EMPLOI DU LOGICIEL SESAF UAT www.ciad.ch/uat/ Module PARENTS Service de l Enseignement Spécialisé et de l Appui à la Formation (SESAF) Rue Cité-Devant 11 1014 Lausanne Réalisé par la société AdmGest

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 328 RÈGLEMENT RELATIF AUX AVERTISSEURS DE FUMÉE =====================================================================

RÈGLEMENT NUMÉRO 328 RÈGLEMENT RELATIF AUX AVERTISSEURS DE FUMÉE ===================================================================== PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-JUSTINE-DE-NEWTON RÈGLEMENT NUMÉRO 328 ===================================================================== RÈGLEMENT RELATIF AUX AVERTISSEURS DE FUMÉE =====================================================================

Plus en détail

COMMENT CHOISIR MON VOLET ROULANT

COMMENT CHOISIR MON VOLET ROULANT JE CHOISI MON VOLET ROULANT Vous avez décidé de changer vos fermetures, nous allons vous aider à déterminer votre besoin. Choisir ses volets roulants et surtout lié à un confort d utilisation, qu il soit

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES VII PREACTIONNEURS PNEUMATIQUES ET ELECTRO-PNEUMATIQUES : 7 Généralités : Un préactionneur électro-pneumatique ou pneumatique, appelé encore distributeur, commande l établissement et l interruption de

Plus en détail

AUTOMATISME COMBINATOIRE

AUTOMATISME COMBINATOIRE AUTOMATISME COMBINATOIRE - 1 - AUTOMATISME COMBINATOIRE 1 INTRODUCTION... 2 2 VARIABLES LOGIQUES :... 2 3 OPERATIONS LOGIQUES :... 3 4 FONCTIONS OU OPERATEURS LOGIQUES :... 4 5 REGLES DE SIMPLIFICATION...

Plus en détail

Tutoriel Classe Mobile

Tutoriel Classe Mobile Tutoriel Classe Mobile I Matériel/Installation : Câble 1 Câble 2 Câble 4 Câble 3 1) Matériel : La classe mobile est un chariot comportant 16 ordinateurs portables (dont 1 professeur et 15 élèves) rangés

Plus en détail

Atelier C - FluidSIM CFL02 : Introduction à l automatisme sous FluidSIM Pilotage des stations Festo MPS

Atelier C - FluidSIM CFL02 : Introduction à l automatisme sous FluidSIM Pilotage des stations Festo MPS Atelier C - FluidSIM CFL02 : Introduction à l automatisme sous FluidSIM Pilotage des stations Festo MPS CFL02 Page 1 Le logiciel FluidSIM va nous permettre de réaliser et simuler des automatismes. De plus,

Plus en détail

Avidsen annonce le lancement de la gamme domotique Thomson

Avidsen annonce le lancement de la gamme domotique Thomson Avidsen annonce le lancement de la gamme domotique Thomson Connecter la maison et lui donner de l intelligence, telle est la vision des équipes Avidsen. Sécurité, confort, accès, chauffage et énergie,

Plus en détail

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Fonction Un compteur binaire est utilisé : -pour compter un certain nombre d'évènements binaires -pour diviser la fréquence d'un signal logique par 2 m Page 1 FONCTION COMPTAGE BINAIRE

Plus en détail

SYSTEME DE CONTRÔLE D ACCÈS

SYSTEME DE CONTRÔLE D ACCÈS SYSTEME DE CONTRÔLE D ACCÈS Durée : 4heures Propreté : /1 Autonomie : Binôme : Bilan : Note /40 : 1 1: MISE EN SITUATION La société ECCTA ingénierie est un bureau d études en bâtiment. 10 personnes y travaillent

Plus en détail

Pour trier, vous sélectionner tout votre tableau, puis vous allez à «Données» et «Trier». Vous choisissez la clé du tri et vous faites «OK».

Pour trier, vous sélectionner tout votre tableau, puis vous allez à «Données» et «Trier». Vous choisissez la clé du tri et vous faites «OK». Leçon N 6E Utilisation d un traitement de texte (6 ème partie) Cette leçon vous permet de réaliser ce qui est appelé un «Publipostage» Vous devez envoyer la même lettre à plusieurs destinataires différents?

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE Session 2006 Brevet de Technicien Supérieur CONTRÔLE INDUSTRIEL ET RÉGULATION AUTOMATIQUE U42 - Automatismes et logique Durée : 2 heures Coefficient : 2 Aucun document autorisé. Calculatrices interdites.

Plus en détail

Alarme incendie. Réaliser par Jérôme EBEN. Lycée Louis COUFFIGNAL STRASBOURG

Alarme incendie. Réaliser par Jérôme EBEN. Lycée Louis COUFFIGNAL STRASBOURG Alarme incendie Réaliser par Jérôme EBEN Nota de l'enseignant Bernard Schnoering : Le présent travail est une réponse possible à l'étude proposée. D'autres étudiants ont fourni un travail de qualité analogue,

Plus en détail

Support de Formation

Support de Formation Support de Formation Les Commandes ASTRE GF Support de Formation : Les Commandes Page 1/13 Table des matières TABLE DES MATIERES... 2 1.1 SCHEMA DES ELEMENTS CONSTITUTIFS D UN BON DE COMMANDE (CAS GENERAL)...

Plus en détail

ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1

ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1 ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1 Le schéma de principe d'un multimètre numérique est donné ci-dessous Il met en œuvre un montage comparateur (dont le rôle sera défini

Plus en détail

2.2 Détection d intrusion. Détecteur infrarouge passif

2.2 Détection d intrusion. Détecteur infrarouge passif alarmes_sf.fm Page 21 Jeudi, 8. avril 2004 9:09 09 Alarme sans fil, la sécurité tranquille - M. Thiebaut-Brodier 2.2 Détection d intrusion Détecteur infrarouge passif Le plus souvent, le détecteur volumétrique

Plus en détail

Cours 420-KH6-LG, Développement de systèmes industriels Devoir No1 Pondération 10% Date de remise : mercredi 29 février 2012

Cours 420-KH6-LG, Développement de systèmes industriels Devoir No1 Pondération 10% Date de remise : mercredi 29 février 2012 Collège Lionel Groulx, Hiver 2012 Département d'informatique Cours 420-KH6-LG, Développement de systèmes industriels Devoir No1 Pondération 10% Date de remise : mercredi 29 février 2012 Objectifs : 1.

Plus en détail

ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 0001 + 0101 = 1.01 + 0110.1 = - 00110 = 0111 + 0011 = - 11001 = 1000 + 0010 = 01.01-1101.

ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 0001 + 0101 = 1.01 + 0110.1 = - 00110 = 0111 + 0011 = - 11001 = 1000 + 0010 = 01.01-1101. ELE1300 Automne 2012 - Examen final 1/12 Question 1 Arithmétique binaire (6 pts - 15 min) a) Calculez les opérations suivantes (tous les nombres sont signés et représentés au format complément à deux).

Plus en détail

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs

DISPOSITIONS SPECIFIQUES. Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.1 Prescriptions

Plus en détail

Fiche technique : Les touches spéciales du clavier. Novembre/2012

Fiche technique : Les touches spéciales du clavier. Novembre/2012 Fiche technique : Les touches spéciales du clavier Novembre/2012 1 Sommaire 1) A connaitre......page 2 2) Réglage du contraste de l affichage du clavier.....page 3 3) Réglage du volume du HP de la centrale.....page

Plus en détail

Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales.

Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales. REGLEMENT INTERIEUR SUD CHIMIE Règlement INTERIEUR Le présent règlement intérieur complète et éclaire les statuts de Sud Chimie. Il s impose aux sections syndicales. Il a été adopté par le 5ème congrès

Plus en détail

CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant

CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant N O T I C E CMSI 8 Réf. : 320 100 Notice exploitant Fonction Type Zone de sécurité 1 2 3 4 5 6 7 8 Signification des voyants et commandes en face avant Voyant SOUS TENSION Voyant vert. S'allume quand le

Plus en détail

Examens de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse-électricienne. N du Candidat: Recommandation: Dessinez au crayon à papier.

Examens de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse-électricienne. N du Candidat: Recommandation: Dessinez au crayon à papier. Série 2005 Connaissances professionnelles écrites Dessin de schémas d'installations à courant fort et faible Examens de fin d apprentissage Monteur-électricien / Monteuse-électricienne om: du Candidat:...

Plus en détail

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle Tous les objets techniques, même les plus compliqués, sont étudiés à l aide d une méthode appelée : étude fonctionnelle ou systémique. 1/ Présentation du

Plus en détail

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc RM1 Notice Technique DESCRIPTION MODULE DIN RELAIS Le module RM1 de la famille DIN permet de contrôler des charges diverses en les plaçant sous/hors tension. Il peut être contrôlé localement par un interrupteur

Plus en détail

Communiquer les informations

Communiquer les informations Série S option : Science de l Ingénieur Communiquer les informations Adresse : irai.gotdns.com Port : 5003 Mot de passe : à demander au professeur Problème technique : Analyser le fonctionnement de l affichage

Plus en détail

DOMOTIQUE Les fonctions d'un système d'alarme

DOMOTIQUE Les fonctions d'un système d'alarme Page 1/4 1. Les principaux éléments d'un système d'alarme 1.1 La centrale d'alarme Elle reçoit les signaux en provenances des détecteurs qu'elle analyse. Elle déclenche l'alarme en mettant en fonctionnement

Plus en détail

LPC 100 LECTEUR DES BADGES AVEC CLAVIER CODE 100 BADGES ET/OU 100 CODES

LPC 100 LECTEUR DES BADGES AVEC CLAVIER CODE 100 BADGES ET/OU 100 CODES LPC 100 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION Branchements (exemple) LECTEUR DES BADGES AVEC CLAVIER CODE 100 BADGES ET/OU 100 CODES R contact repos du relais P1 bouton poussoir relais 1 C contact commun

Plus en détail

LA DOMOTIQUE. -Résumé. Item 1. -Définition. Chapitre 1. Chapitre 2. Conclusion et sources. Questions. Définition. Résumé.

LA DOMOTIQUE. -Résumé. Item 1. -Définition. Chapitre 1. Chapitre 2. Conclusion et sources. Questions. Définition. Résumé. MARC.T ARTHUR.S TANGUY.M 3 B LA DOMOTIQUE EXPOSÉ EN TECHNOLOGIE Chapitre 1 -Définition -Résumé Chapitre 2 - Synthèse - Item 1: Animation des ouvertures de la maison - Item 2: Alarme anti intrusion - Item

Plus en détail

LES JOINT VENTURES EN ANGLETERRE

LES JOINT VENTURES EN ANGLETERRE LES JOINT VENTURES EN ANGLETERRE 1. Financement Le financement d une joint venture peut, par exemple, prendre l une des formes cidessous, ou même une combinaison de formes différentes: rachat d actions

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

Procédure d utilisation de l application web mobile de Code Bleu placement en santé.

Procédure d utilisation de l application web mobile de Code Bleu placement en santé. Procédure d utilisation de l application web mobile de Code Bleu placement en santé. Page de connexion Ce message s affiche si l utilisateur a entré un nom d utilisateur valide et le mot de passe correspondant,

Plus en détail

Projet d infrastructure logicielle pour le bâtiment intelligent

Projet d infrastructure logicielle pour le bâtiment intelligent Projet d infrastructure logicielle pour le bâtiment intelligent Jardin intelligent Cahier des charges Rokhaya Cisse Julien Coutinho Julien Croési Thomas Escalon Maxime Pia Table des matières Table des

Plus en détail

CHAPITRE VI ALEAS. 6.1.Généralités.

CHAPITRE VI ALEAS. 6.1.Généralités. CHAPITRE VI ALEAS 6.1.Généralités. Lors de la synthèse des systèmes logique (combinatoires ou séquentiels), nous avons supposé, implicitement, qu une même variable secondaire avait toujours la même valeur

Plus en détail

3, rue de la Louvière - 78120 RAMBOUILLET Tél. : 01 34 57 11 55 - Fax : 01 30 41 15 38 S.A.V. 0811 69 67 60 - www.coffres-forts.com.

3, rue de la Louvière - 78120 RAMBOUILLET Tél. : 01 34 57 11 55 - Fax : 01 30 41 15 38 S.A.V. 0811 69 67 60 - www.coffres-forts.com. 3, rue de la Louvière - 7820 RAMBOUILLET Tél. : 0 34 57 55 - Fax : 0 30 4 5 38 S.A.V. 08 69 67 60 - www.coffres-forts.com SOLAR Basic Mode d emploi de la serrure électronique de haute sécurité Sommaire

Plus en détail

Les compteurs : (modulo 8,10 et 16) Les décompteurs :(modulo 8,10 et 16)

Les compteurs : (modulo 8,10 et 16) Les décompteurs :(modulo 8,10 et 16) Les compteurs : (modulo 8,10 et 16) Les décompteurs :(modulo 8,10 et 16) 1 1- Définitions Logique séquentielle : en logique combinatoire l état de sortie est une fonction déterminée par l état des entrées.

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Bâtiments administratifs GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. ITM-SST 1504.2 Prescriptions

Plus en détail

Nous vous remercions d'avoir choisi la Commande de prise sans fil d'ideal Security (SK635).

Nous vous remercions d'avoir choisi la Commande de prise sans fil d'ideal Security (SK635). SK635 COMMANDE DE PRISE SANS FIL Nous vous remercions d'avoir choisi la Commande de prise sans fil d'ideal Security (SK635). Si vous avez des questions, des problèmes ou des commentaires pendant l installation,

Plus en détail

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS 08

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS 08 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Informations 2. Isonivelage 3. Portes 4. Marquage d étage 5. Caractéristiques de la cabine 6. Boutons au palier 7. Sécurité fonctionnelle 8. Appareils élévateurs 9. Types

Plus en détail

La puissance électrique

La puissance électrique Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie La puissance électrique Fiche élève 1/5 Objectifs : o Comparer le produit de la tension d utilisation U appliquée aux bornes d une lampe par l'intensité I

Plus en détail

CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION. ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF

CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION. ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF CONFORT & DOMOTIQUE D.S. PREMIER TRIMESTRE CORRECTION ETUDE DU FONCTIONNEMENT D'UNE CENTRALE d'alarme INCENDIE INSTALLEE DANS UN BÂTIMENT COLLECTIF Présentation du système : Centrale Alarme Incendie Alarme

Plus en détail

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places.

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places. Handicap : Les normes d'accessibilité La loi du 11 février 2005 est l'une des principales lois sur les droits des personnes handicapées, depuis la loi de 1975. Elle réaffirme que les locaux d habitation,

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM4 Page 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 24-25 Devoir à la maison n 4 À rendre le vendredi 2 juin 25 Numéro d étudiant à 8 chiffres :

Plus en détail

PAGE ACCUEIL DE L APPLICATION WEB DES AVENANTS SADA HABITATION RESIDENCE PRINCIPALE

PAGE ACCUEIL DE L APPLICATION WEB DES AVENANTS SADA HABITATION RESIDENCE PRINCIPALE PAGE ACCUEIL DE L APPLICATION WEB DES AVENANTS SADA HABITATION RESIDENCE PRINCIPALE Vous êtes sur la page d accueil du produit SADA Habitation Résidence Principale. Vous avez la possibilité, dès la page

Plus en détail

Guide d installation Windows XP

Guide d installation Windows XP Guide d installation Windows XP Connexion Haute vitesse La connexion Haute vitesse (ADSL) demande le support du protocole PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet) disponible avec Windows XP. Aucun

Plus en détail

Les différents codes utilisés en électronique

Les différents codes utilisés en électronique Section : Technicien Supérieur Electronique Discipline : Génie Electronique Les différents codes utilisés en électronique Domaine d application : Traitement des signaux numériques Type de document : Cours

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

GESTION DE L INVENTAIRE PR

GESTION DE L INVENTAIRE PR GESTION DE L INVENTAIRE PR Ce document décrit la mise en œuvre d un inventaire dans WINmotor. Deux méthodes d inventaires sont possibles, suivant si le garage est fermé ou non durant la période de comptage

Plus en détail

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant

ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant N O T I C E ECS 2/4/8/16 Réf. : 310 100 / 310 110 / 310 120 / 310 130 Notice exploitant ATTENTION : CONTRAT D ENTRETIEN Toute installation de détection doit faire l objet d un contrat d entretien par un

Plus en détail

Clés et télécommandes

Clés et télécommandes Clés et télécommandes PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT MISES EN GARDE Retirez toutes les clés intelligentes d un véhicule laissé sans surveillance. Vous vous assurerez ainsi que le véhicule reste dans les conditions

Plus en détail

Documentation utilisateur de la plate-forme administrateur

Documentation utilisateur de la plate-forme administrateur Documentation utilisateur de la plate-forme administrateur Introduction... 2 1. Accès à la plate-forme... 2 2. Création d une barre de navigation... 3 3. Créer un nouveau menu... 4 Créer le nom d un nouveau

Plus en détail

CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ-1 MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES

CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ-1 MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES CLASSE DE PROBLÈMES LOG-SEQ- MODÉLISER, PRÉVOIR ET VÉRIFIER LES PERFORMANCES DES SYSTÈMES SÉQUENTIELS DÉCRIRE PUIS RÉALISER UN SYSTÈME À PARTIR D UN BESOIN DE MÉMORISATION PROBLÉMATIQUE : Afin de déterminer

Plus en détail

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Cahier des charges Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Maître d Ourvage : xxxx Consultation pour

Plus en détail

Conditions générales (Avril 2010)

Conditions générales (Avril 2010) Maison Noble Conditions générales (Avril 2010) Limitations de responsabilité - A propos du site o Les photos sont la propriété de Maison Noble. Ceux qui visitent le site peuvent les copier pour les utiliser

Plus en détail

Les préactionneurs et les actionneurs pneumatiques

Les préactionneurs et les actionneurs pneumatiques Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les préactionneurs et les actionneurs pneumatiques Domaine d application : Contrôle de l énergie Type de document : Cours Classe

Plus en détail

Protection E.M. Inc. vous présente un. Systèmed arrêtautomatique pour cuisinièreélectrique

Protection E.M. Inc. vous présente un. Systèmed arrêtautomatique pour cuisinièreélectrique Protection E.M. Inc. vous présente un Systèmed arrêtautomatique pour cuisinièreélectrique Ordre du jour Présentation des différents appareils Contrôle Minuterie Les options Les ensembles Installation 2

Plus en détail

Notice CE20. 3 sorties (2 relais contact sec NO/NF + 1 sortie S3 connectable sur une 9406) Fonctionnement sorties

Notice CE20. 3 sorties (2 relais contact sec NO/NF + 1 sortie S3 connectable sur une 9406) Fonctionnement sorties Page 1 / 5 I Généralités Ce clavier codé possède deux relais plus une commande S3 (mise à la masse). Chacune des sorties peut fonctionner sur le mode monostable (impulsion) ou bistable (un code valide

Plus en détail

CORRECTION SCHEMA D ECLAIRAGE CAP PROELEC (CJ)

CORRECTION SCHEMA D ECLAIRAGE CAP PROELEC (CJ) Il est possible de faire dessiner par 3 élèves différents un circuit simple: une lampe, un interrupteur, des fils, une pile. Au vue des différences entre les schémas, il est nécessaire d avoir un langage

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE. Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU

REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE. Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU CHAPITRE 4 DISPOSITIONS DIVERSES PREAMBULE Article 1 Le présent règlement intérieur

Plus en détail

LES SOLUTIONS MAJORCOM, EN MATIÈRE DE SYSTÈME DE SONO

LES SOLUTIONS MAJORCOM, EN MATIÈRE DE SYSTÈME DE SONO LES SOLUTIONS MAJORCOM, EN MATIÈRE DE SYSTÈME DE SONO Systèmes électro-acoustiques MAJORCOM, pour service de secours destiné à l évacuation incendie. Majorcom, constructeur de matériel de sonorisation

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

Filtrer assécher graisser réguler (pression stable et réglable)

Filtrer assécher graisser réguler (pression stable et réglable) Objectifs : S2-4 Descripteurs : système de distribution pneumatique. 1. Réseau Pneumatique L énergie pneumatique utilise l air comprimé comme fluide pour le transport de l énergie et sa transformation

Plus en détail

4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS

4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS 4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS 4.1. CHIFFRES CLES Les vols sur les s constituent toujours un fléau. La SNIE sensibilise l ensemble de ses clients depuis plusieurs années déjà et nous vous communiquons

Plus en détail

Créer un simple allumage

Créer un simple allumage 1 réer un simple allumage > a solution RIO Programmation directe >>> ouveau point de commande RIO 1 - Sur l émetteur choisi faire 5 impulsions rapides. a led se met alors à clignoter rapidement pendant

Plus en détail

ECA Nouvelles prescriptions de protection incendie

ECA Nouvelles prescriptions de protection incendie Conférence de presse, 7 janvier 2015, Lausanne Jacqueline de Quattro, conseillère d Etat en charge du Département du territoire et de l environnement Jérôme Frachebourg, directeur général de l Jean-Marc

Plus en détail

2.1 Le point mémoire statique Le point mémoire statique est fondé sur le bistable, dessiné de manière différente en Figure 1.

2.1 Le point mémoire statique Le point mémoire statique est fondé sur le bistable, dessiné de manière différente en Figure 1. Mémoires RAM 1. LOGIUE STATIUE ET LOGIUE DYNAMIUE Le point mémoire est l élément de base, capable de mémoriser un bit. Il y a deux approches possibles. L approche statique est fondée sur la l'utilisation

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

LES TRAVAUX ELECTRIQUES Page 1

LES TRAVAUX ELECTRIQUES Page 1 LES TRAVAUX ELECTRIQUES 1 / DEFINITIONS 1-1 / TRAVAUX Les travaux ont pour but: de réaliser, de modifier, d'entretenir, de réparer un ouvrage électrique. Ils font l'objet d'une étude préalable générale,

Plus en détail

DEVOIR AUTOMATIQUE- ELECTROTECHNIQUE. METIERS DE L EAU (1ère année) L'usage de la calculatrice est autorisé conformément

DEVOIR AUTOMATIQUE- ELECTROTECHNIQUE. METIERS DE L EAU (1ère année) L'usage de la calculatrice est autorisé conformément DEVOIR AUTOMATIQUE- ELECTROTECHNIQUE METIERS DE L EAU (1ère année) L'usage de la calculatrice est autorisé conformément aux dispositions de la circulaire n' 86.228 du 28 juillet 1996 L'usage des documents

Plus en détail

TP DOMOTIQUE. 01 avril 2012. Objectifs : Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques.

TP DOMOTIQUE. 01 avril 2012. Objectifs : Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques. Objectifs : 1 Etre capable : Découvrir quelques possibilités domotiques. Appréhender les technologies utilisées dans ce domaine. Comparer ces technologies en fonction des contraintes d installation. Simuler

Plus en détail

LES DISTRIBUTEURS PNEUMATIQUES Schématisation

LES DISTRIBUTEURS PNEUMATIQUES Schématisation 1. Règles de schématisation Chaque position du tiroir du distributeur est représentée par une case carrée : Puisque le tiroir peut occuper deux positions, on dessinera deux cases : Les canalisations sont

Plus en détail

A - PREPARATION. Fonctions logiques. TP2_Annexe FONCTION MAJORITE 2001-2002 ETUDE D'UN CIRCUIT DECODEUR. A.1. Identification de la fonction

A - PREPARATION. Fonctions logiques. TP2_Annexe FONCTION MAJORITE 2001-2002 ETUDE D'UN CIRCUIT DECODEUR. A.1. Identification de la fonction Page /5 2-22 ETUDE D'UN CIRCUIT DECODEUR STI2 A.. Identification de la fonction A - PREPARATION A... Présentation de la fonction La fonction permet d allumer une LED (Diode électroluminescente) si deux

Plus en détail

Book Volet Roulant. Radio Technology Somfy. - Système de radiocommande exclusif Somfy.

Book Volet Roulant. Radio Technology Somfy. - Système de radiocommande exclusif Somfy. Page 1 Technologie filaire -Généralement utilisé dans des construction neuves, la technologie filaire Wired Technology, relie les points de commande muraux aux moteurs par des fils électriques encastrés

Plus en détail

Chap1 : Intensité et tension.

Chap1 : Intensité et tension. Chap1 : Intensité et tension. Items Connaissances cquis ppareil de mesure de l intensité. Branchement de l appareil de mesure de l intensité. Symbole normalisé de l appareil de mesure de l intensité. Unité

Plus en détail