Restructuration du siège et du bâtiment annexe Gaston Lenôtre de la CMA 27. Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure P R O G R A M M E

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Restructuration du siège et du bâtiment annexe Gaston Lenôtre de la CMA 27. Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure P R O G R A M M E"

Transcription

1 Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure 8 Boulevard Allende BP EVREUX CEDEX 9 Restructuration du siège et du bâtiment annexe Gaston Lenôtre de la CMA 27 P R O G R A M M E Jérémie Franzon - Programmiste 8 rue pavée DUCLAIR Tél : date juillet 2015

2

3 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DE L'OPERATION Le contenu des travaux Pilotage de l'opération Contraintes de coût Contraintes de calendrier Qualité environnementale Qualité de l'air - utilisation de matériaux sains Confort visuel Présentation du site Respect des réglementations Servitudes particulières Contraintes particulières - cavités Bruit Accessibilité Travaux en site occupé - concertation PROGRAMME POUR LE BATIMENT GASTON LENOTRE 8 3. PROGRAMME POUR LE SIEGE Historique du bâtiment accueillant le siège de la CMA Présentation générale de l'opération de restructuration Programme quantitatif de l'opération Principes généraux de fonctionnement Centralisation des accès et de la distribution Zone publique / sureté des locaux Position stratégique de l'accueil Proximité entre la direction "emploi formation" et l"espace formation" Position stratégique de la cafétéria La meilleure accessibilité pour les bureaux d'accueil du pole "formalités" et de la direction "emploi formation" Principes détaillés de fonctionnement et d'équipement Equipement de base des locaux Accueil Pôle "formalités" Direction "emploi et formation" Divers EXIGENCES TECHNIQUES Exigences techniques générales Préambule Facilités d'exploitation - entretien - maintenance Evolutivité Réglementations Exigences techniques particulières...35

4

5 1. PRESENTATION DE L'OPERATION 1.1 LE CONTENU DES TRAVAUX La Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure souhaite réaliser deux opérations concomitantes : - concernant son siège: la réalisation d une opération de réaménagement intérieur accompagnée d'une extension mesurée et d'une rénovation du système de traitement d'air : - réaménagement : 650 m2 au RdC intégrant la remise aux norme ou remplacement de l'ascenseur. - extension : 50 m2 env. - traitement d'air : - démontage et remplacement du système de VMC - démontage et remplacement du système de chauffage et de rafraîchissement intégrant : - le remplacement des réseaux 'un réseau chaud et un réseau froid) - le raccordement du réseau chaud sur la sous station de chauffage urbain. - le remplacement du groupe froid. - le raccordement du réseau froid sur le nouveau groupe froid. - le remplacement des ventiloconvecteur. - la mise en place d'un nouveau système de commande et de programmation des installations. - options pour l'éclairage : - éclairage des bureaux commandé par une détection de présence et de luminosité - éclairage led - concernant le bâtiment annexe Gaston Lenôtre : des travaux de mise en sécurité. Le présent programme synthétise les informations nécessaires à la conception du projet et à la réalisation d'une estimation fiable de l'investissement. Le programme comporte divers documents : - le présent programme qui précise les objectifs, les surfaces, les principes d'organisation, le niveau de prestation attendu. - un programme de réhabilitation thermique - un dossier de présentation du site - une annexe regroupant le règlement de PLU et des diagnostics et une étude relative à la présence de cavités sur le site Jérémie Franzon - Programmiste 3 -

6 1.2 PILOTAGE DE L'OPERATION Pour réaliser cette opération, le maître d'ouvrage sera assisté par la SCET, conducteur d'opération. 1.3 CONTRAINTES DE COUT Le projet devra strictement respecter l'enveloppe financière précisée par l'assistant du maître d'ouvrage. 1.4 CONTRAINTES DE CALENDRIER Les dates de livraison des travaux sont les suivantes : - siège de la CMA27 : fin juillet Bâtiment Gaston Lenôtre : fin 08/ QUALITE ENVIRONNEMENTALE Deux cibles prioritaires seront à traiter : qualité de l'air et confort visuel QUALITE DE L'AIR - UTILISATION DE MATERIAUX SAINS Tout d abord, précisons que les Composés Organiques Volatils (COV) sont des substances chimiques naturelles ou de synthèse qui s évaporent dans l atmosphère et participent à l effet de serre. En Europe, les peintures et dérivés représentent 3 % des émissions de COV d origine humaine. La réglementation évolue dans le sens de la réduction des émissions de COV qui se révèlent nocives pour la santé, les industries chimiques étant partie prenante de ces évolutions avec d'importantes et régulières réductions des émissions globales depuis les années Cette limitation de l'émission touche également les matériaux de construction qui impactent fortement la qualité de l'air intérieur. Il convient donc de privilégier les produits ne rejetant pas ou peu de COV. Si cette exigence doit être prise en compte pour la plupart des matériaux, une attention particulière sera portée au choix des revêtements de parois (sols, murs et plafonds et leurs additifs de mise en œuvre tels que colles ) qui, de par l'importance des surfaces mises en œuvre, apportent la plus grande contribution à l'émission de COV. Il est demandé le respect des exigences de la sous-cible "2.4 Connaître l'impact sanitaire des produits de construction vis-à-vis de la qualité d'air intérieur" du Référentiel pour la Qualité Environnementale des Bâtiments Bâtiments Tertiaires (Version du 20/01/2012), au niveau TRÈS PERFORMANT qui impose de connaître les émissions de COVT et formaldéhyde pour l'ensemble des produits en contact direct avec l'air intérieur. La maîtrise d'œuvre devra donc justifier la qualité des revêtements de parois retenus au titre de cette contrainte. Jérémie Franzon - Programmiste 4 -

7 1.5.2 CONFORT VISUEL Les activités sont caractérisées par l'importance du travail sur écran, qui est un travail générateur de fatigue visuelle. Le confort visuel devra en conséquence être particulièrement étudié. Un éclairage de type "basse luminance" sera prévu (confort de travail pour les activités tertiaires et le travail sur écran, meilleur contrôle des éblouissements, meilleure uniformité du flux lumineux). Une variante précisera l'impact financier pour la mise en place d'un éclairage led. 1.6 PRESENTATION DU SITE Cf. dossier de site constitué par une annexe au programme 1.7 RESPECT DES REGLEMENTATIONS L'établissement devra, au terme des travaux, satisfaire à l'ensemble des réglementations le concernant, et notamment : - règlement d'urbanisme - accessibilité aux personnes en situation de handicap. - sécurité contre l'incendie - réglementation thermique 1.8 SERVITUDES PARTICULIERES CONTRAINTES PARTICULIERES - CAVITES Le projet devra ternir compte des contraintes d'urbanisme et servitudes du PLU. Nous attirons l'attention de l'équipe de maîtrise d'œuvre sur le fait que le site est impacté par deux périmètres de cavités. Une campagne de reconnaissance est en cours et ses résultats seront communiqués à la maîtrise d'œuvre (les éventuels travaux de comblement de cavité ne sont pas inclus dans l'enveloppe financière prévisionnelle) BRUIT Le projet devra être étudié pour que la réglementation acoustique soit respectée en tenant compte des nuisances sonores du boulevard du Président Allende, classée au 3 ème catégorie Jérémie Franzon - Programmiste 5 -

8 1.9 ACCESSIBILITE L'annexe comporte un diagnostic accessibilité qui n'était pas réalisé au moment de l'élaboration du programme. L'objectif du maître d'ouvrage est une accessibilité complète du site, y compris les surfaces occupées par les locataires et le bâtiment Gaston Lenôtre. Les prestations d'accessibilité de la zone travaux font partie intégrante du programme, y compris l'accessibilité de la nouvelle entrée. Le maître d'ouvrage pourra intégrer à la mission de maîtrise d'œuvre d'autres prestations de mise en conformité figurant au diagnostic, les modalités de réalisation de ces travaux supplémentaires restant à préciser TRAVAUX EN SITE OCCUPE - CONCERTATION Les travaux devront être réalisés en préservant la continuité du fonctionnement. Si les travaux "lourds" de restructuration concernent le RdC, la réfection du système de traitement d'air concerne tout le bâtiment. Le siège de la CMA27 héberge par ailleurs deux locataires qui seront également impactés par les travaux. - RSI au RdC du siège, imbriqué dans la zone de travaux. - GESTELIA au 1 er étage, au-dessus de l"espace formation" CONTRAINTES POUR LA REALISATION DES TRAVAUX EN SITE OCCUPE Le maître d'ouvrage n'envisage pas de recourir à des bâtiments provisoires afin de mobiliser l'investissement sur la valorisation du patrimoine immobilier. Plusieurs espaces seront disponibles au sein du siège de la CMA pour un accueil provisoire des services moyennant quelques aménagements succincts pour la distribution du réseau informatique, afin d'accueillir temporairement les services, pendant la durée de réalisation des nouveaux locaux - l'espace formation pourra héberger l'accueil et l'un des deux services concernés par les travaux (formalités ou direction "emploi et formation"" - l'étage, au-dessus de la zone travaux, pourra accueillir la direction emploi et formation La réhabilitation thermique (réseaux chaud et froid et ventilation) pouvant être réalisée par tronçons (par façades ), les zones d'intervention seront définies de manière à garantir la continuité du fonctionnement et à limiter les gênes (bruit, poussière ) pour les personnels. Par ailleurs, certaines périodes de fermeture pourront être mises à profit pour la réalisation de travaux : - bureau CMA27 de l'étage : fermeture de la mi-juillet à fin août - locaux de formation du RdC : à préciser - RSI : fermeture de mi-août à la 1 ère semaine de septembre + vacances scolaires - GESTELIA : pas d'interruption mais 50% des effectifs en juillet et août - Bâtiment Gaston Lenôtre : fermeture en août Jérémie Franzon - Programmiste 6 -

9 La continuité des fluides devra donc être garantie pour les locaux maintenus en fonctionnement, notamment : - courant électriques + réseaux informatique et téléphonique - SSI (la centrale incendie est située près de l'accueil actuel) - détection intrusion L'interruption du fonctionnement de la ventilation pendant la phase de travaux est acceptée mais cette interruption devra être la plus courte qui soit pour les surfaces en fonctionnement. CONCERTATION Les contraintes de travaux en site occupé posent à la fois des problématiques de nuisances et de sécurité. Les principes généraux énoncés ci-dessus devront être affinés en concertation avec les utilisateurs pour garantir la continuité de fonctionnement des services : - maintien des accès - continuité de l'alimentation des réseaux (eau, électricité, informatique ) - dissociation stricte des zones de chantier et des zones occupées - minimisation des nuisances (sonores, poussières) La zone extérieure d'entreposage de matériaux et de matériels devra également être définie avec l maître d'ouvrage et son assistant pour les mêmes raisons. Jérémie Franzon - Programmiste 7 -

10 2. PROGRAMME POUR LE BATIMENT GASTON LENOTRE Le bâtiment Gaston Lenôtre est un bâtiment de formation. Les salles de l'étage ont une capacité d'accueil supérieure à 19 personnes et de ce fait possèdent deux issues pour chaque salle. Cependant, la répartition des issues ne répond pas aux exigences réglementaires. L'étage n'est par ailleurs desservi que par un unique escalier. L'objet de la mission est donc une mise en sécurité minimale de l'étage au regard des problématiques d'évacuation en cas d'incendie. Le maître d'ouvrage pourra éventuellement intégrer à la mission certains travaux de mise en accessibilité. 3. PROGRAMME POUR LE SIEGE 3.1 HISTORIQUE DU BATIMENT ACCUEILLANT LE SIEGE DE LA CMA27 Le bâtiment a été construit dans les années 80. Il s'agissait du Centre Informatique du Crédit Lyonnais. Il a été racheté et restructuré en 1998 par la Chambre de Métiers. Il présente une particularité : une hauteur libre du RdC bien supérieure à ce que nécessite des bureaux (aujourd'hui un important plenum existe au-dessus des faux-plafonds. 3.2 PRESENTATION GENERALE DE L'OPERATION DE RESTRUCTURATION Pour le siège, ces réaménagements font suite à une restructuration interne (fusion et regroupement de services) qui implique une réorganisation spatiale. L objectif recherché est un meilleur accueil du public, des bonnes conditions de travail pour les salariés (insonorisation, ergonomie, etc...) et un accroissement de la productivité par optimisation des flux de déplacement (accueil public, archivage, reprographie, etc...), tout en respectant certaines contraintes. Les principaux objectifs de l'opération sont les suivants : OBJECTIFS PRIORITAIRES - strict respect de l'enveloppe financière prévisionnelle - strict respect des réglementations et notamment celles concernant la sécurité générale et l'accessibilité des personnes en situation de handicap. - phasage garantissant la continuité du fonctionnement Jérémie Franzon - Programmiste 8 -

11 ZONE D'INTERVENTION Le schéma qui suit précise les principes de travaux : - la redistribution concerne une partie du RdC (dont une partie des locaux peuvent être conservés (salle F1, 2 bureaux, sanitaires après mise aux normes d'accessibilité). - le système de traitement d'air doit être rénové dans l'ensemble des autres parties du bâtiment. - l'ascenseur doit être remis aux normes - possibilité d'extension "mesurée" pour répondre aux objectifs du programme. Autres objectifs pour lesquels aucune hiérarchie n'est établie : IMAGE ET ACCES (Cf. annexe) : - offrir une image valorisante de l'établissement, - identification immédiate de la nouvelle entrée et de l'entrée GESTELIA. - de créer une entrée unique en réunissant l entrée principale et l entrée de l espace formation - accessible aux personnes en situation de handicap Jérémie Franzon - Programmiste 9 -

12 ASPECTS FONCTIONNELS (respect du programme) - revoir l accueil général afin de le rendre plus accueillant et plus qualitatif pour les visiteurs. De plus, le visiteur devra avoir une vision globale de l offre de services de la CMA27. Enfin, le système de distribution devra être simple et lisible. - rassembler le personnel des nouveaux services et des nouvelles directions afin de pouvoir développer la polyvalence et l entraide. - qualité des espaces de travail : confort visuel et thermique PHASAGE : maintien de l'autonomie des accès pour les locataires de la CMA 27 (RSI et GESTELIA) pendant toute la durée des travaux REGLEMENTATIONS : respect de l'ensemble des contraintes réglementaires, et notamment : - urbanisme + servitudes - sécurité des personnes - accessibilité Jérémie Franzon - Programmiste 10 -

13 3.3 PROGRAMME QUANTITATIF DE L'OPERATION PROGRAMME Programme Nbre SURFACES OBSERVATIONS NATURE DES LOCAUX loc. unit totale PROGRAMME RdC 431 Accueil 78 sas d'accès 6 hall 42 zone de circulations pm banque d'accueil 15 2 postes de travail - casiers vestiaires - 6 casiers services - standard - 2 PC à 2 écrans zone expos 12 espace attente places assises - écran infos - documentation libre service cafétéria 20 au carrefour des circulations entre accueil et formation continue sanitaires du public sanitaires de la salle F1 Pôle FORMALITES 144 Bureaux ressources communes et archives 24 4 ml en Kardex - 2 copieurs/scanner/ imprimante - plan de travail pour consultation et montages - gestion courrier - mise ss pli 54 ml d'archives (7 armoires) Direction EMPLOI & FORMATION 183 Pôle de management direction emploi formation 1 15 intègre capacité réunions pour 4 à 5 rangts : 2 x 1,10m responsable Formation 1 12 rangts : 2 x 1,10m responsable Emploi 1 12 rangts : 2 x 1,10m Service emploi proximité managt emploi conseil CAD accueil et conseil CAD 1 12 promotion auprès de l'en 1 12 rangts : 2 x 1,00m Service format - conseil format courtes dont 1/2 TP - rangts 2 x 1,10 dans 1 bur. Ressources communes et archives bureau stagiaire acces CAD et accueil - 2 copieur/scanner/ imprimante - plan de travail pour consultation et montages - gestion courrier mise ss pli - 5 armoires (1 fournitures - 2 archives + 2 archives vivantes CAD) Espaces mutualisés salle réunions sanitaires des personnels local ménage et déchets local déchets salle F1 utilisation du local près ascenseur utilisation du local près ascenseur Jérémie Franzon - Programmiste 11 -

14 3.4 PRINCIPES GENERAUX DE FONCTIONNEMENT CENTRALISATION DES ACCES Entrée unique pour l'ensemble des services de la CMA27 1 Entrées indépendantes pour les locataires de la CMA : RSI & GESTELIA ZONE PUBLIQUE (pouvant fonctionner en dehors des périodes d'ouverture habituelles en garantissant la sûreté des autres locaux) Hall + une salle de formation (possibilité maintien F1) + un bloc de sanitaires + cafétéria. L'accès vers les autres fonctions doit pouvoir être contrôlé de manière simple (y compris accueil) CENTRALISATION DE LA DISTRIBUTION Desserte directe des espaces d'attente, des bureaux d'accueil des pôles Emploi et Formalités - cafétéria et sanitaires - une salle de formation. Desserte des bureaux situés à l'étage et de l'espace Formations courtes POSITION STRATEGIQUE DE L'ACCUEIL Vision en priorité de l'entrée, du hall et des zones d'attente Si possible de l'accès aux services LA MILLEURE ACCESSIBILITE DEPUIS LES ESPACES D'ATTENTE POUR LES BUREAUX D'ACCUEIL DU POLE "FORMALITES" ET DE LA DIRECTION "EMPLOI FORMATION" CONVIVIALITE - POSITION STRATEGIQUE DE LA CAFETERIA Simple d'accès depuis le hall et l'espace formation PROXIMITE ENTRE LA DIRECTION EMPLOI FORMATION ET L'ESPACE FORMATIONS COURTES 1 Possibilité de maintien de 2 accès existants sans les identifier : accès à l'espace formations courtes - accès à la salle F1. Jérémie Franzon - Programmiste 12 -

15 3.4.1 CENTRALISATION DES ACCES ET DE LA DISTRIBUTION Rappel de données déjà évoquées concernant les accès : - entrée unique - accessibilité aux personnes en situation de handicap - maintien des entrées indépendantes pour les locataires de la CMA : RSI et GESTELIA - possibilité de maintien (sans les identifier), de 2 accès existants : - l'accès à l'espace des formations courtes - l'accès à la salle de formation F1 Le hall d'accueil centralisera donc les accès de la CMA et conservera un rôle fédérateur dans la distribution : - accueil, situé en premier plan par rapport à l'accueil des visiteurs - zones d'attente pour les visiteurs - bureau d'accueil du pôle "formalités" et de la direction "emploi et formation", et bureaux de back office des mêmes services - accès vers les locaux de la "zone publique" : salle de formation, sanitaires, cafétéria - accès vers le pôle "formations courtes" - accès vers les autres locaux de la CMA situés en étage, par l'escalier existant à priori conservé ou l'ascenseur ZONE PUBLIQUE / SURETE DES LOCAUX Pour mémoire, les créneaux de fonctionnement actuels sont les suivants : - public :... 8h30/12h15 et 13h30/17h et - stagiaires de la formation continue :...8h45/12h30 et 13h30/17h30 - personnels :...8h30/12h30 et 13h30/17h48 - exceptionnels : - personnel : peuvent partir après 17h48. Allers et venues gérées par entrée personnel (digicode). - élus : doivent pouvoir accéder hors des heures ouvrables pour les commissions (espace formation du siège) et les Bureaux (1er étage du siège). - divers : la CMA ou des partenaires peut être amenée à organiser des réunions en dehors des heures ouvrables. On appelle "zone publique" un secteur de l'établissement qui doit être en mesure de pouvoir fonctionner en dehors des périodes d'ouverture de l'établissement, qui intègre notamment une salle de formation (possibilité de conserver la salle F1). Ce principe doit permettre à la CMA de pouvoir prêter / louer cet espace tout en garantissant la sûreté des autres locaux, ce qui implique plusieurs choses : - que des systèmes de contrôle d'accès doivent être prévus sur toutes les possibilités d'accès à des locaux situés en dehors de cette zone : - locaux situés aux étages (escalier et ascenseur) - autres locaux situés au RdC - que la sécurité des personnes doit être étudiée en tenant compte de cette particularité du fonctionnement Jérémie Franzon - Programmiste 13 -

16 - que le traitement d'air et les systèmes de sûreté doivent être "zonés" en conséquence : - possibilité de chauffer et de ventiler cette zone en mode confort alors que le reste de l'établissement fonctionne en mode réduit - le système de détection intrusion doit tenir compte de cette particularité de fonctionnement. La zone publique intègre : le hall d'accueil - la cafétéria - une salle de formation et au moins deux sanitaires accessibles distincts pour chaque sexe. Si des bureaux sont distribués depuis le hall (accueil, bureaux de services ), ces derniers devront pouvoir être fermés à clef POSITION STRATEGIQUE DE L'ACCUEIL Le programme prévoit d'implanter dans la zone à restructurer les deux services de la CMA qui supportent la plus forte fréquentation du public : - le pôle "formalités des entreprises" - la direction "Emploi et formation" Ces services comportent des bureaux d'accueil, et des bureaux de back office, ainsi que des ressources communes. L'accueil de la Chambre de Métiers fonctionne quant à lui de la manière suivante: - aucun visiteur n'est admis en libre accès au sein des services 2 de la CMA - les visiteurs sont accueillis au niveau de la banque d'accueil qui recueille leur nom et le motif de leur visite, puis sont: - soit pris en charge directement lorsque la requête peut être traitée au niveau de l'accueil - soit orienté vers un espace d'attente après que leur hôte ait été averti de leur présence, nom et motif de visite. L'hôte, dès qu'il est disponible, vient chercher son visiteur à l'espace d'attente, l'accueille de manière personnalisée et l'accompagne jusqu'au lieu de la prise en charge Ce fonctionnement implique une situation particulièrement stratégique de l'accueil : - accueil situé en premier plan par rapport à l'accueil des visiteurs - vision de l'espace d'attente afin de vérifier qu'un visiteur ne soit pas "oublié - dans une moindre mesure, vision de l'ensemble du hall, accès et locaux structurants afin de faciliter l'orientation des visiteurs : - accès vers les services situés au RdC ou à l'étage (escalier, ascenseur, couloir vers autres services) - accès vers cafétéria et sanitaires un espace d'attente convivial doit être aménagé, proche des principaux lieux fréquentés par les visiteurs : 1) bureaux d'accueil du pôle formalités et de la direction "emploi formation" 2) escalier et ascenseur d'accès à l'étage 2 Hormis stagiaires de la formation et personnes convoquées à des réunions d'information "création d'entreprise" ou "apprentissage" Jérémie Franzon - Programmiste 14 -

17 Une exception cependant au principe d'accompagnement des visiteurs pour les stagiaires de la Formation Continue. Ces stagiaires fréquentent régulièrement la Chambre de Métiers pour la durée de leurs formations. Ils constituent un public numériquement important qui, s'il a effectivement besoin d'un encadrement les premiers jours, prend vite ses habitudes : - vérification de l'emploi du temps de la journée au moment de l'accès sur l'écran situé au niveau de la banque d'accueil - l'accès se fait ensuite en autonomie vers les salles de formation L'écran fixe précisant les thématiques des formations et la salle où elles se déroulent est ainsi destiné à soulager l'accueil. L organisation des locaux et la gestion des flux doit donc favoriser l autonomie du public de la formation en évitant de solliciter l accueil. Même si l entrée est unique, on doit conserver la possibilité de sas entre l espace formation et l espace administratif du siège PROXIMITE ENTRE LA DIRECTION "EMPLOI FORMATION" ET L"ESPACE FORMATION" Ce sont des personnels de la direction "emploi formation" qui assurent l'accueil des stagiaires, intervenant, et la gestion des locaux (ouverture / fermeture, gestion des clefs, mise en place de matériels particuliers ) Des deux services localisés au RdC, la direction "emploi formation" est celle qui nécessite la meilleure proximité avec l"espace formations courtes" POSITION STRATEGIQUE DE LA CAFETERIA La cafétéria est un lieu important pour la CMA : d'accueil et de convivialité pour les personnels et visiteurs - de cohésion et de communication pour les personnels Elle doit être facilement accessible par tous : les visiteurs occasionnels - les personnels des services - les stagiaires en formation. Cette facilité d'accès doit être rapprochée de la nécessité de ne pas occasionner de gêne dans le fonctionnement de l'accueil, pour justifier sa localisation : - à l'interface des services et de l'espace "formations courtes" afin de faciliter l'accès des personnels et des stagiaires en formation - non loin des escaliers et ascenseur afin de faciliter l'accès des services situés aux étages - facile à trouver depuis le hall et les espaces d'attente pour faciliter l'utilisation des visiteurs occasionnels, en évitant une trop forte imbrication avec le hall pour ne pas risquer de gêner le fonctionnement de l'accueil par l'animation qu'elle génère. Jérémie Franzon - Programmiste 15 -

18 3.4.6 LA MEILLEURE ACCESSIBILITE POUR LES BUREAUX D'ACCUEIL DU POLE "FORMALITES" ET DE LA DIRECTION "EMPLOI FORMATION" En 2013, 6420 visites physiques ont été enregistrées mais la fréquentation réelle est supérieure. Ces 6420 visites se répartissent de la manière suivante : pour le Pôle formalités pour le service Emploi/CAD (+ 700 jeunes accueillis en réunion) de la direction "emploi formation" pour l'accueil général (personnes qui viennent se renseigner et qui repartent) : accueil le 1er jour pour les formations courtes pour les formations de la DDET pour la DDET (hors pôle formalités) - 75 pour la Formation supérieure qui se déroule dans le bâtiment Gaston Lenôtre. On note que le pôle formalités accueille environ la moitié des visiteurs, et un peu moins d'1/3 pour la direction "emploi formation", les bureaux d'accueil de ces 2 services nécessitant en conséquence la meilleure accessibilité depuis les espaces d'attente de l'accueil. Jérémie Franzon - Programmiste 16 -

19 3.5 PRINCIPES DETAILLES DE FONCTIONNEMENT ET D'EQUIPEMENT EQUIPEMENT DE BASE DES LOCAUX Sauf indication contraire, tous les locaux bénéficient du niveau de prestation suivant : HAUTEUR LIBRE MINIMALE : 2,50 ml sous poutres / éclairages / faux plafonds CHARGE D'EXPLOITATION DES XETENSIONS : conforme à la norme NFP ECLAIRAGE - Eclairage naturel obligatoirement - Eclairage artificiel général : - sanitaires : 120 lux - dépôts : 150 lux - autres locaux : 300 lux basse luminance Sanitaires et circulations : commande de l'éclairage sur détection de présence A étudier en option : commande de l'éclairage des bureaux sur détection de présence REVETEMENTS DES PAROIS - Sol : U4P3E0C0 (le maître d'ouvrage proscrit la moquette) - Murs : revêtement décoratif, non salissant facilement nettoyable - Plafonds : - décoratif, non salissant - démontable lorsque des fluides sont conduits dans des plenums PROTECTIONS - protection solaire extérieure de toutes les baies exposées - protection contre l'effraction pour toutes les baies accessibles - protections contre les vues externes dans les locaux d'hygiène TRAITEMENT D'AIR - température d'hiver : - locaux médicaux et vestiaires : C - archives / dépôts C - locaux techniques :... 5 C - autres locaux y compris circulations et sanitaires C - température d'été : - 6 C par rapport à la température ambiante - ventilation - respect des débits réglementaires - mécanique pour les locaux à pollution spécifique Zonage différencié pour la zone publique : hall + salle de formation + sanitaires + cafétéria devant pouvoir fonctionner en mode "confort" alors que le reste de l'établissement fonctionne en mode "réduit" ACOUSTIQUE - réverbération : - 0,4 à 0,8 sec - aucune exigence pour les dépôts, locaux techniques et sanitaires - étude acoustique obligatoire pour le hall - isolement > cf rubrique acoustique Il est rappelé que les grandes hauteurs d'étage ménagent un important plenum au dessus des faux-plafonds. A prendre en compte en terme de conception pour ce qui concerne le respect des isolements. COURANTS FAIBLES : détection intrusion dans les hall et circulations Zonage différencié pour la zone publique : hall + salle de formation + sanitaires + cafétéria devant pouvoir fonctionner alors que le reste de l'établissement est sous alarme. Jérémie Franzon - Programmiste 17 -

20 EQUIPEMENT TYPE DU POSTE DE TRAVAIL : - connectique - cet ensemble est repris sous la terminologie "bloc type" dans la suite du document : - 4 prises 220V (écrans - casques sans fil - périphériques) - 2 prises 220V de couleur différenciée (réseau séparé pour matériels sensibles) - 2 RJ45 VDI (internet - téléphonie) - équipements mobiliers : - bureau avec retour informatique et caisson - siège - 2 sièges visiteurs - armoire de rangement (8 ml d'étagères env.) fermant à clef + colonne vestiaire. - meuble à tiroir ou armoire basse de rangement COURANTS - l'établissement dispose d'un double réseau 220V dont le principe sera conservé : - 220V tous usages - 220V "matériels sensibles " différencié par des prises de couleur spécifiques. - 1 prise de courant 220V sera prévue tous les 5 m dans les circulations pour l'entretien. Aucune prise n'est à prévoir en conséquence à l'entrée des locaux. - les réseaux courants forts et courants faibles devront rester accessibles tout au long de leurs parcours INFOS DIVERSES OPTIONS - centrale incendie située près de l'accueil actuel - les digicodes actuels sont secourus par batterie - groupe de production de froid vétuste utilisant un fluide désormais interdit. - le siège intègre un transformateur privé qui alimente également certains bâtiments voisins (hôtel & centre des impôts) - système de détection intrusion : il dispose de 8 zones, est commandé depuis le logement de fonction et depuis l'entrée, est secouru par batterie. - système de vidéosurveillance avec 3 caméras surveillant les accès. La centrale est située dans le logement de fonction. Les études devront envisager les options suivantes : - éclairage artificiel des bureaux commandé par détection de présence et de luminosité - éclairage basse luminance ou éclairage led Jérémie Franzon - Programmiste 18 -

PRINCIPALES DISPOSITIONS TECHNIQUES CONCERNANT LE PRESENT PROJET

PRINCIPALES DISPOSITIONS TECHNIQUES CONCERNANT LE PRESENT PROJET Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) prévue par les articles D111-19-18 et R.111-19-19 du Code de la construction

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITÉ

NOTICE D ACCESSIBILITÉ NOTICE D ACCESSIBILITÉ POUR LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC à joindre à la demande de permis de construire ou d'autorisation de travaux Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005, Décret

Plus en détail

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE Direction Départementale des Territoires de la Haute-Savoie service habitat/pôle bâtiment durable Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITE

NOTICE D ACCESSIBILITE PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE Direction Départementale des Territoires et de la Mer Le Morgat 12, rue Maurice Fabre 35031 RENNES CEDEX ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité

Plus en détail

MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle

MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE DEMANDEUR ET L'ETABLISSEMENT 1 DEMANDEUR (bénéficiaire de l autorisation) NOM, prénoms...

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR

COMMUNAUTE DE COMMUNES BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR COMMUNAUTE DE COMMUNES BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR REAMENAGEMENT DE L'ANCIENNE MAIRIE DE SORNAC EN ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT PROGRAMME DE L'OPERATION OPERATION La Communauté de Communes

Plus en détail

Sanitaires Lavabo accessible

Sanitaires Lavabo accessible Fiche H.11 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux sanitaires, des articles R.111-19 à R.111-19- 3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Points examinés R = 1. Généralités L opération de construction entre dans la définition des bâtiments d habitation collectifs ("oui" aux 2 critères

Plus en détail

3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE

3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE Notice de prise en compte de l accessibilité aux personnes Handicapées dans les établissements recevant du public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Notice à compléter et à joindre en trois exemplaires

Plus en détail

B) Notice d accessibilité des personnes à mobilité réduite

B) Notice d accessibilité des personnes à mobilité réduite VILLE DE NICE RENOVATION ET REAMENAGEMENT DE LA PISCINE JEAN MEDECIN Maîtrise d'ouvrage : Ville de Nice 5 rue de l Hôtel de Ville 06364 NICE CEDEX 4 Maîtrise d'oeuvre : Atelier SEQUANA Architectures R.

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

1/11 1- RAPPELS 3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE

1/11 1- RAPPELS 3- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE direction départementale de l Equipement et de l agriculture Cher Notice de prise en compte de l'accessibilité aux personnes handicapées dans les établissements recevant du public (E.R.P. et I.O.P.) -----------------

Plus en détail

L'aménagement des bureaux - Principales données ergonomiques

L'aménagement des bureaux - Principales données ergonomiques *Dossiers Pour nous contacter : info@inrs.fr Mise à jour : 24 oct. 2001 L'aménagement des bureaux Principales données ergonomiques Les principales données ergonomiques concernant l'aménagement des bureaux

Plus en détail

Accessibilité du cadre bâti neuf. Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques

Accessibilité du cadre bâti neuf. Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques Accessibilité du cadre bâti neuf Valéry LAURENT Fédération Française du Bâtiment Direction des Affaires Techniques Accessibilité du cadre bâti Lorient & Vannes 11 et 12 mars 2010 Ce qu il faut retenir

Plus en détail

Pièces de l unité de vie

Pièces de l unité de vie H.47 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux cheminements accessibles, des articles R.111-18-4 à R.111-18-7 du code de la construction et de l habitation. Ce document

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie Guide pratique Règlementation, recommandations et préconisations Préambule 2 Définition d un ERP: Sont considérés comme des Établissements

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL Le pour les I - Les cheminements extérieurs Article 2 «[ ] Lorsqu une dénivellation ne peut être évitée, un plan incliné de pente inférieure ou égale à 5 % doit être aménagé afin de la franchir. Les valeurs

Plus en détail

Commune de Saint Antonin de Lacalm

Commune de Saint Antonin de Lacalm AMENAGEMENT D'UNE MAIRIE PROGRAMME Commune de Saint Antonin de Lacalm - Le Bourg - 81120 SAINT ANTONIN DE LACALM Tél : 05 63 55 55 78 - Fax : 05 63 55 69 47 - Courriel : mairie.stantonindelacalm@e-kiwi.fr

Plus en détail

Les différents espaces à prévoir pour l aménagement d une bibliothèque publique

Les différents espaces à prévoir pour l aménagement d une bibliothèque publique Les différents espaces à prévoir pour l aménagement d une bibliothèque publique 1) Espaces destinés aux publics Espace d accueil Caractéristique(s) Indispensable A l entrée de la bibliothèque Peut occuper

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES d un Établissement Recevant du Public (E.R.P.) ou d'une Installation Ouverte au Public (I.O.P.) lors de sa construction ou de sa création À joindre au dossier

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays de Livarot

Communauté de Communes du Pays de Livarot Rue des Frères Lumière 14120 MONDEVILLE 02 31 35 64 35 02 31 35 64 36 Email : contact@inea-be.com Communauté de Communes du Pays de Livarot Aménagement de l ancienne usine Leroy en un Pôle de Santé Libéral

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

Outil d autodiagnostic du niveau d accessibilité - Les cabinets médicaux -

Outil d autodiagnostic du niveau d accessibilité - Les cabinets médicaux - Outil d autodiagnostic du niveau d accessibilité - Les cabinets médicaux - 17 septembre 2014 (mis à jour le 31 octobre 2014) Afin d avoir une idée du niveau d accessibilité de son cabinet et des principales

Plus en détail

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous CCI NANTES ST-NAZAIRE vers une accessibilité généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent

Plus en détail

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou AMENAGEMENT D UN GITE RURAL Rue des Tilleuls 28480 Saint-Denis-d Authou DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE MAÎTRISE

Plus en détail

PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite aux

PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE ----------------- Accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite aux PREFECTURE DE L ILLE ET VILAINE Direction Départementale des Territoires et de la Mer Le Morgat 12, rue Maurice Fabre 35031 RENNES CEDEX 1 OBJET DU DOCUMENT ----------------- Accessibilité des personnes

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

NOTICE D'ACCESSIBILITE

NOTICE D'ACCESSIBILITE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service Expertive Technique Bureau Aménagement Durable, Ecoquartiers et Accessibilité affaire suivie par : Hervé Parrain Tél. : 04 73 42 14 82 Fax : 73 42 16 70

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée PRÉFET DE LA SARTHE Direction Départementale des Territoires de la Sarthe Sous-Commission Départementale d Accessibilité VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

2- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE

2- OBLIGATIONS DU MAITRE D'OUVRAGE Modèle de notice explicative accessibilité aux personnes handicapées des établissements et installations ouverts au public (E.R.P. et I.O.P.) à inclure dans le dossier «accessibilité» prévue par les articles

Plus en détail

L'accessibilité des commerces

L'accessibilité des commerces L'accessibilité des commerces Application de la Loi du 11 Février 2005 ADELPHEA Conseils en Collectivités 3, Chemin du Vieux-Tessy 74370 - METZ-TESSY Réunion d'information du 7 Février 2011 adelphea@dbmail.com

Plus en détail

1- RAPPELS. Réglementation - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 - Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1 er août 2006 Arrêté du 21 mars 2007

1- RAPPELS. Réglementation - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 - Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1 er août 2006 Arrêté du 21 mars 2007 Accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Document obligatoirement joint au dossier de permis de construire

Plus en détail

Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007

Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007 Annexe 2 à l'arrêté du 22 mars 2007 ATTESTATION DE VÉRIFICATION DE L ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Construction d un bâtiment d habitation collectif soumise à Permis de Construire À transmettre

Plus en détail

PREFECTURE DE LOIR ET CHER

PREFECTURE DE LOIR ET CHER SOUS-COMMISSION DEPARTEMENTALE D ACCESSIBILITE Secrétariat : Direction Départementale des Territoires de Loir et Cher 17 quai de l Abbé Grégoire 41012 BLOIS CEDEX Tél : 02.54.55.75.22 Fax : 02.54.55.75.73

Plus en détail

Ajustement normatif : de nouvelles règles pour le cadre bâti existant

Ajustement normatif : de nouvelles règles pour le cadre bâti existant Ajustement normatif : de nouvelles règles pour le cadre bâti existant Commerces, professions libérales, artisanat, collectivités, administrations, établissements de santé, de loisirs, associations : Quelle

Plus en détail

1- RAPPELS. Réglementation

1- RAPPELS. Réglementation Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) prévue par les articles R.111-19-18 et R.111-19-19 du Code de la construction

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Cahier des charges Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Maître d Ourvage : xxxx Consultation pour

Plus en détail

Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP

Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP Accessibilité des personnes handicapées dans les ERP 09-2011 http://www.ville-libourne.fr La loi du 11 février 2005 dite "Loi Handicap" vise à susciter un nouvel élan dans la prise en compte de l'insertion

Plus en détail

Inauguration de la DDT après travaux de rénovation

Inauguration de la DDT après travaux de rénovation PRÉFET DES ARDENNES Inauguration de la DDT après travaux de rénovation le 2 juillet 2010 à 11heures Contact presse : Bruno Singery Chargé de communication Courriel : bruno.singery@ardennes.gouv.fr Tel

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

NOTICE EXPLIQUANT COMMENT LE PROJET PREND EN COMPTE L ACCESSIBILITE

NOTICE EXPLIQUANT COMMENT LE PROJET PREND EN COMPTE L ACCESSIBILITE Direction Départementale des Territoires ARIEGE S.C.A.T. Accessibilité Accessibilité des personnes à mobilité réduite aux établissements recevant du public NOTICE EXPLIQUANT COMMENT LE PROJET PREND EN

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public et aux installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.

Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public et aux installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P. Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public et aux installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Accessibilité Avril 2009 (d'autres types

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs FORMATION DRJSCS BASSE-NORMANDIE 26 OCTOBRE 2012 L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs Objectif: acquérir des connaissances sur l accessibilité des équipements sportifs. Les principales

Plus en détail

1- RAPPELS 1/11. direction départementale des Territoires Creuse

1- RAPPELS 1/11. direction départementale des Territoires Creuse direction départementale des Territoires Creuse Accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Document obligatoirement

Plus en détail

Invitation à soumissionner n PTD/10/056. Annexe I Cahier des charges

Invitation à soumissionner n PTD/10/056. Annexe I Cahier des charges Invitation à soumissionner n PTD/10/056 Annexe I Cahier des charges Sommaire : I II III IV Introduction générale Descriptif des bâtiments à libérer (P&G et CAM) Descriptif du bâtiment à occuper (Nouveau

Plus en détail

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial

3 avril 2015 Préfecture49/Secrétariat de la Commission départementale d'aménagement Commercial Composition du dossier de demande d'autorisation d'exploitation commerciale dans le cadre du permis de construire valant autorisation d'exploitation commerciale (Article R752-6 du Code de Commerce) 1 -

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET POSE D'UN DISPOSITIF D'INFORMATION TOURISTIQUE 24H/24

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET POSE D'UN DISPOSITIF D'INFORMATION TOURISTIQUE 24H/24 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET POSE D'UN DISPOSITIF D'INFORMATION TOURISTIQUE 24H/24 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ARTICLE 1 - OBJET DU MARCHE Le présent marché

Plus en détail

Descriptif Technique. 7 672 m 2. Une réalisation. 32, avenue Pierre Grenier Boulogne-Billancourt. de bureaux

Descriptif Technique. 7 672 m 2. Une réalisation. 32, avenue Pierre Grenier Boulogne-Billancourt. de bureaux Descriptif Technique STRUCTURE Structure existante : béton armé, hourdis briques, métal. CHARGES D EXPLOITATIO Bureaux / circulations : 50 kg/m² et 00 kg/m² cloisonnement. FACADES Trames :,45 m sur l aile

Plus en détail

ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P )

ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P ) ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ( E.R.P ) 1 1 1 I. DEFINITION D UN E R P Article R123-2 du C.C.H (décret 2007-1327 du11.09.2007) Constitue un établissement recevant du public tout bâtiment,

Plus en détail

Contexte professionnel n 3 : Éco Clean

Contexte professionnel n 3 : Éco Clean Contexte professionnel n 3 : Éco Clean Table des matières I - Conditions de travail 3 II - Éco Clean : entretien d'immeubles et communs 5 III - Appartement meublé - résidence Calypso 7 IV - Classement

Plus en détail

Séminaire sur les Ad Ap Sommes-nous prêt? Mercredi 17 juin 2015 CWTC Didier BERGEN Président de l Ordre des Architectes de la Guadeloupe

Séminaire sur les Ad Ap Sommes-nous prêt? Mercredi 17 juin 2015 CWTC Didier BERGEN Président de l Ordre des Architectes de la Guadeloupe 1 Qu est ce qu un ERP Selon l article R123-2 du Code de la Construction et de l Habitation, les ERP Établissements recevant du public, sont tous les «bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes

Plus en détail

VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION

VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION Préambule CHAPITRE 1 : CONTEXTE ET ENJEUX 1.1 - LES PROJETS D AMENAGEMENT DE LA COLLECTIVITE 1.2 - LES ENJEUX

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

II. - Les établissements, installations, parties de bâtiment ou d installations que sont :

II. - Les établissements, installations, parties de bâtiment ou d installations que sont : ARRETE Arrêté du 21 mars 2007 fixant les dispositions prises pour l application des articles R. 111-19-8 et R. 111-19-11 du code de la construction et de l habitation, relatives à l accessibilité pour

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

Palais de la Méditerranée

Palais de la Méditerranée 2 Palais de la Méditerranée 5 6 7 3 8 2 Palais de la Méditerranée 1 Palais des Congrès Palais des Arts A. Présentation du 2 Dans le cadre du programme d investissement, le Palais de la Méditerranée 2 a

Plus en détail

La loi Handicap et ses obligations. l'offre delabie. Réglementation /

La loi Handicap et ses obligations. l'offre delabie. Réglementation / Réglementation / La loi Handicap et ses obligations Depuis le 1 er janvier 2007, dans le cadre de la Loi Handicap, des dispositions réglementaires sont entrées en vigueur et s imposent en particulier aux

Plus en détail

L'ACCESSIBILITE. un enjeu pour tous. Présentation octobre 2010. Direction Départementale des Territoires

L'ACCESSIBILITE. un enjeu pour tous. Présentation octobre 2010. Direction Départementale des Territoires L'ACCESSIBILITE R un enjeu pour tous Présentation octobre 2010 Direction Départementale des Territoires Le plan de l'intervention 1. La loi et ses objectifs 2. Les règles applicables aux ERP 3. Les éléments

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

Parking. Les places accessibles devront être les plus proches de l entrée.

Parking. Les places accessibles devront être les plus proches de l entrée. Parking Si vous avez un parking privé, 2% des places devront être accessibles : largeur minimum 3,30 m, place et devers de pente maxi 2%, signalétique horizontale et verticale. Les places accessibles devront

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Accessibilité : L évolution réglementaire depuis un an. Les dérogations : théorie et pratique

Accessibilité : L évolution réglementaire depuis un an. Les dérogations : théorie et pratique Accessibilité : L évolution réglementaire depuis un an. Les dérogations : théorie et pratique Plénière présidée par : Michèle LEPOUTRE, présidente de la commission Juridique, Fiscale et Réglementation

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

L éclairage de sécurité et l alarme incendie

L éclairage de sécurité et l alarme incendie L éclairage de sécurité et l alarme incendie 1. Les établissements recevant du public (ERP) L éclairage de sécurité 1. Définition et réglementation Dans tout type d établissement un éclairage électrique

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior

Le SQUARE DES AGES, un nouveau concept d habitat sénior Un habitat adapté, évolutif et intégrant les technologies de l information et de la communication pour l autonomie tout au long de la vie. Espace d accueil, d information et de conseils en aides techniques

Plus en détail

PC39. NOTICE ACCESSIBILITE PMR

PC39. NOTICE ACCESSIBILITE PMR 89 SAINT SAUVEUR EN PUISAYE MAISON NATALE DE COLETTE RESTAURATION & REUTILISATION PC39. NOTICE ACCESSIBILITE PMR Maître d ouvrage Association «LA MAISON DE COLETTE» Maître d œuvre ARCHITECTE MANDATAIRE

Plus en détail

L ACCUEIL DU PUBLIC 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ CE QUE DIT LA LOI RECOMMANDATIONS

L ACCUEIL DU PUBLIC 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ CE QUE DIT LA LOI RECOMMANDATIONS 3 3.1 REPÉRAGE DE LA BANQUE D ACCUEIL PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L accueil doit pouvoir être identifié et atteint dès le franchissement de la porte d accès du bâtiment. Pour les personnes déficientes

Plus en détail

Stationnement automobile

Stationnement automobile H.02 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux parcs de stationnement automobile, des articles R.111-19 à R.111-19-3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11du code

Plus en détail

Normes handicapés : Sanitaires et WC

Normes handicapés : Sanitaires et WC Normes handicapés : Sanitaires et WC Caractéristiques générales des équipements suivant l'arrêté du 1er AOÛT 2006, ART 11 : - Un espace de manoeuvre correspondant à un diamètre de 1 500 mm avec possibilité

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

Programme Prévisionnel des travaux Réhabilitation d un bâtiment existant, pour l aménagement de bureaux destinés aux services techniques communaux.

Programme Prévisionnel des travaux Réhabilitation d un bâtiment existant, pour l aménagement de bureaux destinés aux services techniques communaux. Programme Prévisionnel des travaux Réhabilitation d un bâtiment existant, pour l aménagement de bureaux destinés aux services techniques communaux. Les services techniques communaux Administratifs sont

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES HANDICAPEES

ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES HANDICAPEES ACCESSIBILITE POUR LES PERSONNES HANDICAPEES Situation : Au 1 er janvier 2015, l ensemble des ERP (Etablissements Recevant du Public) existants devront Etre accessibles aux personnes en situation de handicap

Plus en détail

A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente

A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente A-22 : Règles de sécurité et accessibilité dans un magasin de vente Mise à jour : Septembre 201 2 I Etablissements recevant du public (ERP) Références réglementaires : Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

AUTODIAGNOSTIC CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME

AUTODIAGNOSTIC CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME AUTODIAGNOSTIC CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME Ce document peut être joint au bon de commande et renvoyé à l Agence de Développement Touristique de Tarn-et-Garonne dite ADT 82. L autodiagnostic fait référence

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

> Opérations de construction ou d acquisition, suivies ou non de travaux d amélioration, ou d amélioration de logements locatifs ;

> Opérations de construction ou d acquisition, suivies ou non de travaux d amélioration, ou d amélioration de logements locatifs ; Mise à jour au 1 er avril 2011 Aides aux personnes morales - Bailleur Personnes morales Bénéficiaires > Toute personne morale. Opérations finançables > Opérations de construction ou d acquisition, suivies

Plus en détail

1 Table des matières générale

1 Table des matières générale OUTILS PRATIQUES chap. 1 page 1 1 0 - Outils pratiques Chap. 1 - Chap. 2 - Index Chap. 3 - Abréviations et sigles 1 - Sécurité incendie Chap. 1 - Généralités concernant les ERP Chap. 2 - Principes de sécurité

Plus en détail

RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH

RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH Cahier des charges pour la réalisation d une étude de maîtrise d œuvre SOMMAIRE I. INTRODUCTION

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Textes de référence : Champ d application : Code de la Construction et de

Plus en détail

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE

DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC BASE REGLEMENTAIRE DOSSIER D'ETUDE D'UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Une notice de sécurité est à joindre obligatoirement à tout dossier concernant la construction d'un établissement recevant du public. BASE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie Ingénierie Conseils en Maintenance, Etudes de Productivité et Benchmarking Energies Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie IMPACT DU DEVELOPPENT DURABLE SUR LA CONCEPTION

Plus en détail

PROGRAMME : RENOVATION, RESTRUCTURATION ET CONSTRUCTION D UNE EXTENSION DANS LES LOCAUX DE POITIERS

PROGRAMME : RENOVATION, RESTRUCTURATION ET CONSTRUCTION D UNE EXTENSION DANS LES LOCAUX DE POITIERS PROGRAMME : RENOVATION, RESTRUCTURATION ET CONSTRUCTION D UNE EXTENSION DANS LES LOCAUX DE POITIERS L ONEMA, établissement public, projette la rénovation et la restructuration des locaux de sa Délégation

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie :

N de l autorisation : AT. N de permis de construire ou d aménager : Date de dépôt en mairie : MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Dossier spécifique permettant de vérifier la conformité des établissements recevant du public aux règles d accessibilité et de sécurité contre l incendie et la panique

Plus en détail

Accessibilité : ajustement de l'environnement normatif

Accessibilité : ajustement de l'environnement normatif Accessibilité : ajustement de l'environnement normatif Journée territoriale de l'accessibilité 24 juin 2014 Direction Direction départementale Départementale des des Territoires Territoires SOMMAIRE Pages

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public (E.R.P.)

Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public (E.R.P.) Notice d accessibilité des personnes handicapées aux établissements recevant du public (E.R.P.) et aux installations ouvertes au public (I.O.P.) en référence aux articles R.111-19-18 et R.111-19-19 du

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DIVERS

RENSEIGNEMENTS DIVERS NOTICE DE SECURITE Références: A joindre obligatoirement à tout dossier de permis de construire ou déclaration de travaux exemptés de permis de construire relatifs à un établissement recevant du public

Plus en détail