Labor Force Participation: Consequences for Family Structure

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Labor Force Participation: Consequences for Family Structure"

Transcription

1 Labor Force Participation: Consequences for Family Structure Gender Economics Danièle Meulders María Catalán Herreros 22/11/2011 Introduction: tendances o o Taux d activité Les structures familiales La famille au coeur des évolutions sociales o o o Taux de nuptialité Taux de divorce Taux de naissance Changement des structures familiales et des ménages 1

2 US Labor Force Participation Rate by Gender Total Men Women Source: bureau of labor statistics within the United States Department EU12 Labor Force Participation Rate by Gender Source: Eurostat 2

3 Changes in Labor Force Participation rates by age and gender in the Euro Area (EU12) Source: Eurostat 7,00 6,00 5,00 EU Marriage and Divorce Rates ,00 3,00 Marriage rate Divorce rate 200 2,00 1,00 0, Proportion de mariages rompus par divorce par promotion Source: Eurostat 3

4 Distribution (%) of households by household type, EU15 Three or more adults with dependent children Three or more adults Two adults with three or more dependent children Two adults with two dependent children Two adults with one dependent child Two adults Single person with dependent children Single person 0,0 5,0 10,0 15,0 20,0 25,0 30,0 35,0 Source: Eurostat Percentage distribution of families by family type, US Married couple families Families maintained by women Families maintained by men Marriedcouple families Families maintained by women Families maintained by men Source: main paper 4

5 La famille au coeur des évolutions sociales Droit Législation sur: divorce,avortement, contraconception Biologie Pilule l et moyens de contraception divers Évolution familiale Divorce Conclubinage Natalité Démocratie familiale l Économie Activités des femmes Mœurs Recherche du bonheur individuel Labor Force Participation: consequences for Family Structure Changements des taux d activité des femmes Changements sociaux Naissance Mariage Divorce Relation de Causalité Structure familiale Bien être 5

6 Tendances Taux de Nuptialité Taux de Divorce Taux de Naissance Tendances Taux de Nuptialité Taux de Divorce Taux de Naissance 6

7 Mariage Augmentation de la Productivité du travail des femmes Avantage comparatif de se marier + Coût de mariage = Diminution taux de nuptialité Couple de travailleurs + mêmes préférences de consommation Revenu total = Augmentation taux de nuptialité P Mariage Diminution de Revenus des hommes Hommes: Ilfaut s assurer un niveau de richesse avant de se marier (superiorité envers la femme) Attendre le mariage = Diminution taux de nuptialité Couple de travailleurs avec un revenu total plus élevé L homme ne doit pas maintenir la femme Coûts fixes: se marier jeune (rentabilité) = Augmentation taux de nuptialité P 7

8 Mariage Diminution Taux Hommes/Femmes Plus de femmes espour chaque homme the more, the better = Diminution taux de nuptialité Mariage = profit Femmes: trouver un époux le plus vite posible = Augmentation taux de nuptialité P Mariage Diminution de Bénefices par rapport à la famille Famille comme institution social: changement Nouvelles priorités pour les couples Pertedevaleur = Diminution taux de nuptialité P Femmes: conciliation vie familiale et travail Hommes: ne pas besoin de chercher une bonne femme de ménage Amour > marriage market = Augmentation taux de nuptialité 8

9 Mariage Diminution de coût de substitution Acceptabilité sociale d autres dautres types de couples (couples homosexuels, bi sexueles, ) et ménages (cohabitation) = Diminution taux de nuptialité Substitution??? P Tendances Taux de Nuptialité Taux de Divorce Taux de Naissance 9

10 Divorce Changement des règles Depuis 1970 (EEUU, UE): projet de loi sur le divorce Deux possibilitées: Couples qui en ont besoin Comme le divorce existe Mariage interrompu = Augmentation taux de divorce mauvais mariages Réflexion sur le mariage = Diminution taux de divorce Divorce Facilités de restructuration familiale Taux d activité dact tédes femmes es Femmes indépendantes (revenus) Des enfants??? Capacité de restructuration familiale = Augmentation taux de divorce Familles avec un niveux de vie élevé Plus de revenu total: Facilité de maintenir la structure familiale Cas de divorce: répartition des biens? = Diminution taux de divorce 10

11 Divorce Nouvelles normes sociales Famille traditionelle versus famille contemporaine Travail domestique, homme au chômage/femme travailleuse, = Augmentation taux de divorce Business cycle = Diminution taux dedivorce Divorce Contraconception Famille avec enfants: continuer ensemble Plus de familles sans ou avec moins enfants = Augmentation Taux de divorce Familles avec le nombre d enfants qu elles veulent Moins de mariages à cause des enfants = Diminution Taux de divorce 11

12 Divorce Données observées: EEUU ÉTUDE DE CAS: Changement Taux de Divorce ( ) Divorce rate = f (Y, AGE, MD, U, GI, DF, PA) (+) Y = Personal disposable income per capita (+) AGE = population ages 20 24/population ages (+) MD = marriages currently less than 3 years in duration / marriages currently less than 15 years in duration (+) U = unemployment rate (+) GI = percentage of population in military (+) DF = a contraceptive technology diffusion index (+) PA = monthly public assistance (AFDC) payment per capita Résultat: Explication du 89 95% Tendances Taux de Nuptialité Taux de Divorce Taux de Naissance 12

13 Naissance Changements des activités économiques: Secteur primaire versus secteurs secondaire et tertiaire Rôle des enfants: De producteurs à consommaterus Éducation universelle Individualisme au sein des familles Status social de la femme Développement de la contraception Avoir des enfants = consommation de non marché Effet Revenu Effet Substitution (coût d opportunité) Un bien de consommation comme les autres? NON Le prix rélatif d avoir un enfant augmente avec les revenus Naissance Rendements d échelle Planification familiale: nombre d enfants Taux de mortalité des enfants??? Taux de naissance par rapport au niveau des salaires Elasticité EUROPE EEUU Femmes: 1,73 Femmes: 1,34 Hommes: 131 1,31 Hommes: 126 1,26 Diminution Taux de naissance 13

14 Naissance Données observées: EEUU Naissance Données observées: UE Total fertility rate, EU15 3 EU (16) 2,5 2 1,5 EU (16) 1 0, Source: Women, work and the family in Europe, Eileen Drew, Ruth Emerek and Evelyn Mahon 14

15 REMARQUE!!!!! La Famille, Qu est-ce que c est? Nature Biologique Nature Économique Notion de Parenté Notion de Groupe Domestique MÉNAGE FAMILLE Individualisme Fragilisation Démocratisation du lien des relations conjugal familiales Homogamie, socialisation Échanges de services, dons et contre dons monétaires Divorces/Unions libres/familles monoparentales/recomposition familiale Reproduction sociale Solidarités familiales Affaiblissement Renforcement Transformations de l institution familiale 15

16 16

17 Changement des structures familiales et des ménages Bien être Trade offs pour les femmes travailleuses Effets sur les enfants? Comment améliorer le bien être? 17

18 Bien-être Comment mesurer le changement du bien être au sein des ménages? Plusieurs membres: couple, enfants, M1 M* M0 U1 U0 N1 N0 Trade-offs pour les femmes travailleuses Évidence empirique Famille Bien être Balance: Vie Professionnelle Revenu, = Salaire Famille 18

19 Effets sur les enfants? Plusieurs facteurs: nombre des enfants à la maison, revenu total, caractéristiques des parents..taux d activité des femmes Il n existe pas un effet négatif sur l éducation des enfants (sauf quand ils sont très jeunes) Comment améliorer le bien-être? 19

20 QUESTIONS? Merci de votre attention 20

21 TEXTO 21

Démographie Chapitre 3

Démographie Chapitre 3 Université Nancy 2 Démographie L2 économie 2010-2011 Mme Chaupain-Guillot 1 : nuptialité les mariages et les divorces * événement renouvelable * effet de la nuptialité sur la fécondité? de la nuptialité

Plus en détail

Rates of Additional Pension, spouse and children (only) / Taux de la pension supplémentaire, conjoint(e) et enfants (seulement)

Rates of Additional Pension, spouse and children (only) / Taux de la pension supplémentaire, conjoint(e) et enfants (seulement) VETERANS AFFAIRS CANADA / ANCIENS COMBATTANTS CANADA MONTHLY RATES OF PENSIONS FOR DISABILITIES BASED ON SCHEDULE "I" AND SECTION 75 OF THE PENSION ACT TAUX MENSUELS DES PENSIONS D'INVALIDITÉ EN VERTU

Plus en détail

Demographic Yearbook Annuaire démographique

Demographic Yearbook Annuaire démographique ST/ESA/STAT/SER.R/42 Department of Economic and Social Affairs Département des affaires économiques et sociales 2012 Demographic Yearbook Annuaire démographique Sixty-third issue/soixante-troisième édition

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Sélection de données statistiques

Sélection de données statistiques Sélection de données statistiques Ce travail de représentation de données concernant l éducation en Asie a été réalisé à l occasion du colloque «L éducation en Asie en 2014 : quels enjeux mondiaux?» organisé

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE a. L âge au début de la carrière b. Le type de carrière (temps complet/temps partiel c. Le taux d activité sur

Plus en détail

Welcome to. Switcherland. Les RH de demain : 2 modèles de PME

Welcome to. Switcherland. Les RH de demain : 2 modèles de PME Welcome to Switcherland Les RH de demain : 2 modèles de PME A propos de Switcher? Qui sommes-nous? Switcher SA est une entreprise de distribution textile suisse créée en 1981 par son CEO et propriétaire

Plus en détail

LE DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE : PLAN D ELABORATION DES OUTILS DE PLAIDOYER EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

LE DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE : PLAN D ELABORATION DES OUTILS DE PLAIDOYER EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Département des Sciences de la Population et du Développement Population Reference Bureau 1875 Connecticut Ave., NW, Suite 520 Université de Kinshasa République Démocratique du Congo Washington D.C. United

Plus en détail

Population 2001 (en millions): 31.0. Densité au mile carré: 34. Taux brut de natalité, naissances pour 1000 habitants: 25

Population 2001 (en millions): 31.0. Densité au mile carré: 34. Taux brut de natalité, naissances pour 1000 habitants: 25 A lgérie PROFIL DÉMOGRAPHIQUE Capitale: Alger Superficie, en miles carrés: 919,591 Revenu national brut par habitant, 1999 (US$): 4,840 Population 2001 (en millions): 31.0 Densité au mile carré: 34 Taux

Plus en détail

WT21 Impact des évolutions démographiques

WT21 Impact des évolutions démographiques Session 1 La vision chinoise La taille de la population, un problème toujours aussi important : - dans l hypothèse de 2 enfants par femme, la population augmente, - objectif de la politique démographique

Plus en détail

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France 08/06/2013 1 Nouveau contexte de la sexualité Depuis les années 1960 : nombreux changements dans

Plus en détail

L avantage comparatif

L avantage comparatif L avantage comparatif Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année The theory of comparative advantage is the only result in social science that is

Plus en détail

LA FAMILLE ET LA PLACE DES GRANDS-PARENTS DANS CETTE FAMILLE

LA FAMILLE ET LA PLACE DES GRANDS-PARENTS DANS CETTE FAMILLE LES ANALYSES DE 2 0 1 1 / 1 3 DE L ACRF LA FAMILLE ET LA PLACE DES GRANDS-PARENTS DANS CETTE FAMILLE Que de questions se posent à nous aujourd hui au sujet de la famille. Quand notre fils se marie et fonde

Plus en détail

L impôt à taux unique : les effets sur l offre de travail des ménages canadiens et américains

L impôt à taux unique : les effets sur l offre de travail des ménages canadiens et américains CIQSS QICSS Séance 1 Participation au marché du travail : choix et contraintes L impôt à taux unique : les effets sur l offre de travail des ménages canadiens et américains Introduction Contexte de réalisation

Plus en détail

Un accord de séparation:

Un accord de séparation: Un accord de séparation: { Plus qu un simple morceau de papier 11 décembre 2014 Présenté par: Gabrielle Beaulieu, avocate en droit familial chez Droit familial à la carte Présentation préparée pour Action

Plus en détail

Déterminants sociaux de l utilisation des services d accueil des enfants de moins de 3 ans dans l UE

Déterminants sociaux de l utilisation des services d accueil des enfants de moins de 3 ans dans l UE Déterminants sociaux de l utilisation des services d accueil des enfants de moi de 3 a da l UE Perrine Humblet, Gaëlle Amerijckx Unité Politiques et Services à l Enfance, ULB COLLOQUE PARENTALITE ET EMPLOI

Plus en détail

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 statnews informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Les femmes dans la société

Plus en détail

Femme stérile. Enfants

Femme stérile. Enfants Dossier documentaire sur la famille SEQUENCE : LA DIVERSITE DES FORMES FAMILIALES 1) Quelle est l information principale apportée par le document 1? 2) Représentez la forme de mariage chez les Nuer en

Plus en détail

De la Protection à la Production:

De la Protection à la Production: De la Protection à la Production: Les transferts monétaires directs et leur rôle pour le développement économique rural Hafez Ghanem, Sous-directeur général, FAO Département du développement économique

Plus en détail

«Situation de bien-être» en Belgique

«Situation de bien-être» en Belgique «Situation de bien-être» en Belgique David Natali Observatoire social européen (OSE) Conférence de clôture de L Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations 27 novembre

Plus en détail

2. Croissance et emploi

2. Croissance et emploi 2. Croissance et emploi Concepts abordés Comment définir et mesurer la croissance économique PIB, PIB / hab, PIB / ppa, PIB mondial, Taux de croissance, Croissance potentielle et croissance effective Facteurs

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Groupe de travail sur la rénovation du questionnaire de recensement Pascale BREUIL Chef de l Unité des Etudes Démographiques et sociales 28/09/2011

Plus en détail

Calcul du dommage et du recours avec LEONARDO 2012

Calcul du dommage et du recours avec LEONARDO 2012 Calcul du dommage et du recours avec LEONARDO 2012 Le fichier Leonardo peut être demandé à Hans Schwarz (031 322 90 92), secteur Recours OFAS. A l OFAS, le fichier se trouve sur le serveur O, à l adresse

Plus en détail

1. Théorie classique de l échange international

1. Théorie classique de l échange international DEUXIEME PARTIE : 1. Théorie classique de l échange international LES FONDEMENTS THEORIQUES DE l INTEGRATION ECONOMIQUE La théorie (néo)-classique de l échange international trouve ses fondements dans

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Économie mondiale : Cycle bien synchronisé (croissance du PIB réel en %)

Économie mondiale : Cycle bien synchronisé (croissance du PIB réel en %) Novembre 2009 1 Économie mondiale : Cycle bien synchronisé (croissance du PIB réel en %) 200 2009 2010 2011 Monde 2.9-1.0 3. 4.3 É.-U 0.4-2.5 2.9 2. Japon -0.7-5.2 2. 2.5 Euro-16 0.6-3.9 1. 2.0 Asie x-japon

Plus en détail

À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030?

À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030? À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030? Nicholas-James Clavet (CIRPÉE) Jean-Yves Duclos (CIRPÉE, CIRANO) Bernard Fortin (CIRPÉE, CIRANO) Steeve Marchand (CIRPÉE) 1 / 23 De grandes questions En quoi

Plus en détail

Résultats techniques de la mortalité au Canada

Résultats techniques de la mortalité au Canada Résultats techniques de la mortalité au Canada Présentation à l assemblée annuelle de l ICA à Vancouver 29 juin 2010 1 Présentation Espérance de vie Amélioration de la longévité Comparaisons internationales

Plus en détail

Divorce. Introduction. Les entrées sont classées selon l ordre alphabétique strict des mots.

Divorce. Introduction. Les entrées sont classées selon l ordre alphabétique strict des mots. Lexique Introduction Les entrées sont classées selon l ordre alphabétique strict des mots. Les expressions ou termes en anglais sont présentés en italique. Il y a lieu de noter que la liste des équivalents

Plus en détail

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE CETMO-ASE Version 08.01 Année de référence 2008 Février 2013 BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

Plus en détail

Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)?

Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)? Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)? Colloque du Conseil du Patronat du Québec sur l état des régimes de retraite 12 juin 2012 Michel St-Germain Mercer Les grands

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie DE LA SOCIÉTÉ DE PLANTATION À LA SOCIÉTÉ DE TRANSFERTS : UNE SOCIOLOGIE DE LA RÉUNION

TABLE DES MATIÈRES. Première partie DE LA SOCIÉTÉ DE PLANTATION À LA SOCIÉTÉ DE TRANSFERTS : UNE SOCIOLOGIE DE LA RÉUNION Remerciements...7 Introduction...9 Politiques sociales et société créole : la construction d un objet...9 Condition salariale, désaffiliation, réaffiliations : l intégration par le travail en débat...

Plus en détail

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision.

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. SOURCES SOURCE Data Sources Population : Labour Force: Production: Social Indicators: United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. International Labour Organisation (ILO). LaborStat

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale ****

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** 1 «DONNER AUX FEMMES LES MOYENS DE VIVRE EN MEILLEURE SANTE» 2 Introduction 1. Etat des lieux de la santé des femmes au Bénin 2.Causes essentielles

Plus en détail

PROGRAMME DE PROTECTION SOCIALE POUR LE ZIMBABWE Avant-Projet d Article Paris (24 avril 2002)

PROGRAMME DE PROTECTION SOCIALE POUR LE ZIMBABWE Avant-Projet d Article Paris (24 avril 2002) PROGRAMME DE PROTECTION SOCIALE POUR LE ZIMBABWE Avant-Projet d Article Paris (24 avril 2002) INTRODUCTION Actuellement, le Zimbabwe met en place divers systèmes de protection sociale qui peuvent être

Plus en détail

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus Observation et Conjoncture Économique Économie Nationale approche par les revenus qu est ce que le Revenu? La rémunération des facteurs de production? Le capital Le travail La consommation intermédiaire

Plus en détail

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça?

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Jacques Perrat Emmanuelle Puissant Meeting CGT, 9 septembre 2013, Lyon 1 Quel est le problème : La rémunération du travail ou le coût du capital?

Plus en détail

Objets de la prochaine session

Objets de la prochaine session Objets de la prochaine session de printemps 2016 29 février 2016 au 18 mars 2016 Conseil des Etats Recommandations 15.060 OCF. Loi fédérale sur l impôt anticipé. Modification Acceptation 14.451 Iv. pa.

Plus en détail

Germain Belzile. Institut économique de Montréal

Germain Belzile. Institut économique de Montréal La situation économique Germain Belzile Directeur de la recherche Institut économique de Montréal L ÉTAT LÉTAT DE LA SITUATION 2 1.5 1 0.5 0 0.5 0 1 1.5 2 La croissance Canada USA Canada U.S. 2001 2001

Plus en détail

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé CSI- Afrique Renforcement des interventions dans le domaine de la politique économique et sociale Atelier de développement des compétences des chercheurs des syndicaux Session 6 Les méthodes et procédures

Plus en détail

4.04 Prestations de l AI Rentes d invalidité de l AI

4.04 Prestations de l AI Rentes d invalidité de l AI 4.04 Prestations de l AI Rentes d invalidité de l AI Etat au 1 er janvier 2016 En bref Ont droit à des prestations de l assurance-invalidité (AI) les assurés qui, en raison d une atteinte à leur santé,

Plus en détail

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique Sujet: «Santé et sécurité humaine en milieu rural: stratégie de prise en charge des problèmes d accessibilité aux soins de santé des populations dans la zone du Ferlo au Sénégal» Thématique: sécurité humaine

Plus en détail

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie

CHAPITRE 2. Genre, structure du ménage et conditions de vie CHAPITRE 2 Genre, structure du ménage et conditions de vie Le type de ménage dans lequel vit une personne peut avoir une influence sur son accès aux ressources, telles que la nourriture, les médicaments,

Plus en détail

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française Thème 1. Les ménages en question Note 1 : Toutes les informations nécessaires à ce TD sont disponibles gratuitement sur le site de l INED. Note 2 :

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme?

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? par Alain Jacquot CNAF-Bureau des Prévisions Les CAF versent une trentaine de prestations (prestations familiales stricto sensu, aides au logement, et

Plus en détail

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible.

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible. Thème 2 Les indicateurs macroéconomiques Questions Vrai ou Faux 1. Pour l économie globale, les revenus doivent être égaux aux dépenses puisque les revenus d un vendeur sont nécessairement égaux aux dépenses

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN Publié en novembre 2014 Afin de bien former des interventions, évaluer les progrès, et selon le cas, raffiner leurs stratégies, les décideurs ont

Plus en détail

TD : Equilibre Général. Emmanuel Duguet

TD : Equilibre Général. Emmanuel Duguet TD : Equilibre Général Emmanuel Duguet 2013-2014 Sommaire 1 Les ménages 2 1.1 Consommation et temps de travail................ 2 1.2 Prix et salaire d équilibre..................... 3 2 Equilibre avec

Plus en détail

La stérilisation contraceptive et la réalisation du désir d enfant

La stérilisation contraceptive et la réalisation du désir d enfant La stérilisation contraceptive et la réalisation du désir d enfant Laurence Charton Université Marc Bloch Strasbourg, France Evelyne Lapierre-Adamcyk Université de Montréal Colloque Le nouveau contrat

Plus en détail

«Fonder le droit de la famille sur une éthique de la responsabilité»

«Fonder le droit de la famille sur une éthique de la responsabilité» «Fonder le droit de la famille sur une éthique de la responsabilité» groupe : Nouvelles familles Décembre 2010 Les rapports établis par les groupes de réflexion du Lab sont des contributions libres aux

Plus en détail

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE 2. Inflation Concepts abordés Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE Effets de l inflation Sources de l inflation

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi?

Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi? Des fins de carrière progressives : une réponse au vieillissement en emploi? Prof. N. Burnay Université de Namur Université catholique de Louvain En guise d introduction Important changement démographique

Plus en détail

Investir en temps de crise! 10 key points

Investir en temps de crise! 10 key points Investir en temps de crise! 10 key points 10 key points 1. Les ventes se portent parfois mieux qu on ne le croit Les ménages continuent de consommer Dernières récessions Dépenses des ménages 1974-1,6%

Plus en détail

Economie du risque (2)

Economie du risque (2) Economie du risque (2) Assurance et Conditions de l assurance Partage de risque et risque non diversifiable. - ENASS - Arnold Chassagnon - novembre 2012 Plan 1 Introduction 2 Représentations du risque

Plus en détail

Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud)

Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud) Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud) Nadia Pasquier, Cheffe de service Véra Huber Simao, assistante sociale en périnatalité responsable PLAN

Plus en détail

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER SOCIETAL. Retraite une question de genre?

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER SOCIETAL. Retraite une question de genre? Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER SOCIETAL Retraite une question de genre? Françoise KLEINBAUER France Retraite Corinne ESPIARD - Codifinance Sommaire Plantons le décor Quels rôles pour les

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Déconstruction de la Famille : «Plongée dans un Bouleversement Sociétal»

Déconstruction de la Famille : «Plongée dans un Bouleversement Sociétal» Déconstruction de la Famille : «Plongée dans un Bouleversement Sociétal» Introduction Le terme de déconstruction provient du champ de la philosophie «post-moderne». En 1967, le philosophe français J. Derrida

Plus en détail

Evolution de la population

Evolution de la population Evolution de la population Le modèle démographique Évolutions 01. Contexte et problématique 02. Évolution des agents 03. Évolution des couples et des ménages 04. Résultats et perspectives Partie 1 Contexte

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS IRES INSTITUT DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES.1 - N 2.1 SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS Par de nombreuses caractéristiques, les salariés à «bas

Plus en détail

La contribution des pères au développement de leur enfant

La contribution des pères au développement de leur enfant Activité 1 La contribution des pères au développement de leur enfant Le père: Un rôle en évolution Théorie de l évolution Question de survie! Homme Animaux Christine Gervais, Ph. D., Professeur au département

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé.

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé. ROYAUME-UNI Les grandes caractéristiques du système des pensions Le premier pilier du régime de pensions britannique comprend une pension forfaitaire de base et une pension complémentaire liée aux salaires

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES ET MARCHÉ DU TRAVAIL JUIN 2015

NOUVELLES TECHNOLOGIES ET MARCHÉ DU TRAVAIL JUIN 2015 NOUVELLES TECHNOLOGIES ET MARCHÉ DU TRAVAIL JUIN 2015 INFORMATISATION/AUTOMATISATION ET TÂCHES (1/3) Une tâche est aujourd hui réalisable par un ordinateur/robot de façon autonome si elle est codifiable

Plus en détail

Barrières sociales à la santé reproductive au Mali

Barrières sociales à la santé reproductive au Mali REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple - Un But Une Foi ******** Barrières sociales à la santé reproductive au Mali Koman Sissoko, CARE International au Mali Marcie Rubardt, CARE USA Robert Stephenson, Université

Plus en détail

en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007

en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007 L expérience en Haiti: Integrer la Santé Reproduction au VIH/SIDA 1995-2007 Marie Marcelle Deschamps, MD Faculte de Medecine et Pharmacie de UEH 5-6 Mars 2008 Le contexte Haiti est. le pays le plus affecté

Plus en détail

La budgétisation sensible au genre et l expérience de la Banque Mondiale. Atelier sur la Budgétisation sensible au genre Rabat, 21 et 22 octobre 2008

La budgétisation sensible au genre et l expérience de la Banque Mondiale. Atelier sur la Budgétisation sensible au genre Rabat, 21 et 22 octobre 2008 La budgétisation sensible au genre et l expérience de la Banue Mondiale Atelier sur la Budgétisation sensible au genre Rabat, 21 et 22 octobre 2008 Présentation d aujourd hui Objectifs Présenter un bref

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 12 Pension alimentaire pour conjoint FR 012 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Pension alimentaire pour

Plus en détail

D. Glaymann Université Paris Est INTEFP, 2015 1. A) Les différents types de revenus. B) La répartition primaire. C) La redistribution

D. Glaymann Université Paris Est INTEFP, 2015 1. A) Les différents types de revenus. B) La répartition primaire. C) La redistribution A) Les différents types de revenus B) La répartition primaire C) La redistribution D) Le budget des ménages Salaires, traitements, bénéfices, honoraires, primes, dividendes, intérêts, loyers Mécanismes

Plus en détail

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 statnews informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Nuptialité et divortialité

Plus en détail

L apprentissage : une voie de formation toujours aussi avantageuse pour tous?

L apprentissage : une voie de formation toujours aussi avantageuse pour tous? L apprentissage : une voie de formation toujours aussi avantageuse pour tous? Alberto LOPEZ Directeur du CEREQ 1 Question des bénéfices de l apprentissage Bénéfices pour qui? Individus; tous? Entreprises

Plus en détail

Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques

Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques 1. Le circuit économique Circuit : Quelques définitions (1) Représentation de l économie basée sur des flux (ou circulation)

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU SENEGAL

ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU SENEGAL SINGLE YEAR EXPERT MEETING ON MAXIMIZING THE DEVELOPMENT IMPACT OF REMITTANCES Geneva, 14 15 February 2011 ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

histoire prochaine heure femmes? AU COURS DE LA savez-vous parler aux mais d abord un peu d STRATEGIES MARKETING RELATIONNEL

histoire prochaine heure femmes? AU COURS DE LA savez-vous parler aux mais d abord un peu d STRATEGIES MARKETING RELATIONNEL savez-vous parler aux femmes? Créer des relations fortes et durables auprès de la clientèle féminine STRATEGIES MARKETING RELATIONNEL 2011-14 Strategies Marketing Direct - tous droits réservés. Aucune

Plus en détail

Possible Food Assistance Indicators (at the level of Results)

Possible Food Assistance Indicators (at the level of Results) Possible Food Assistance Indicators (at the level of Results) Comments for IT : 1. Text of predefined indicators cannot be changed by partners. Thus no variables in the predefined text. The only variables

Plus en détail

«S.E.S» Sciences économiques et sociales

«S.E.S» Sciences économiques et sociales «S.E.S» Sciences économiques et sociales Qu est-ce qu une entreprise? Partie 1 : Entreprises et Production Qu est-ce qu une entreprise? Partie 1 : Entreprises et Production Qu est-ce qu une entreprise?

Plus en détail

UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL

UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL I P L A N... A Arbitrage entre consommation et travail B Effets de l'augmentation du salaire C Déterminants de l'offre du travail

Plus en détail

Portefeuille DaimlerChrysler

Portefeuille DaimlerChrysler Portefeuille DaimlerChrysler Un portefeuille d actifs bureaux en exploitation et de réserves foncières à développer à Munich, Hambourg, Francfort, Bad Homburg, Stuttgart, Berlin & Düsseldorf Montant total

Plus en détail

CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF?

CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF? 10 mars 2009 15.681 SIGNES CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF? Dalila Larabi & Michel Rosenfeldt Rétroacte La Conférence Nationale sur les Pensions, lancée cette année, a

Plus en détail

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités ECONOMIE : Marchés et comportements DES COMPORTEMENTS Marges & Elasticités Séance 10 08.04.2013 Des questions sur les séances précédentes? Questions «Marges» That are the questions Raisonnement à la marge

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Université Montesquieu Bordeaux IV 1 ère année Licence AES Année universitaire 2012-2013 INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Questions préliminaires

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Liste des auteurs... Sommaire... Liste des principales abréviations... Avant-propos... I. LES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE

TABLE DES MATIÈRES. Liste des auteurs... Sommaire... Liste des principales abréviations... Avant-propos... I. LES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE TABLE DES MATIÈRES Liste des auteurs................................................... Sommaire........................................................... Liste des principales abréviations...................................

Plus en détail

L égalité des sexes, un atout économique

L égalité des sexes, un atout économique L égalité des sexes, un atout économique Un plan d action du Groupe de la Banque mondiale Banque mondiale l accès aux marchés foncier, du travail, des produits et des capitaux est indispensable pour accroître

Plus en détail