Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification familiale en Afrique de l Ouest : le Togo

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification familiale en Afrique de l Ouest : le Togo"

Transcription

1 Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification en Afrique de l Ouest : le Togo Conférence sur le Repositionnement de la Planification Familiale en Afrique de l Ouest le 15 au 18 février 25 Accra, Ghana La conférence est organisée par l Agence des Etats-Unis pour le Développement International, Advance Africa, Le Projet Action for West Africa Region Reproductive Health and Child Survival (AWARE- RH), l Organisation Mondiale de la Santé et le Projet POLICY en collaboration avec le Gouvernement du Ghana comme pays hôte. Introduction Les pays d Afrique de l Ouest sont parmi ceux ayant les taux les plus élevés au monde de besoin non satisfait en planification. Durant la période de six ans (1994 à 2) qui a suivi la Conférence Internationale sur la Population et le Développement de 1994, on estime qu il y a eu 12 millions de grossesses non prévues dans les 18 pays du Programme d Afrique de l Ouest. 1 Pourtant, les programmes de planification figurent actuellement parmi les moindres priorités dans la majorité des agendas nationaux sans effort concerté pour faire face aux besoins exprimés de planification. Pour réduire les conséquences sanitaires et de développement de la fécondité non prévue et non désirée en Afrique de l Ouest, les décideurs et responsables de planification doivent étudier les caractéristiques des femmes ayant un besoin non satisfait en planification et utiliser ces informations pour améliorer les politiques et les programmes. Cette série de documents d information est conçue pour contribuer à cet effort en offrant des perspectives concernant la nature et les dimensions des besoins non satisfaits sur la base de résultats des Enquêtes de Démographie et de Santé (EDS) menées dans 11 pays d Afrique de l Ouest : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Togo. Ce document se concentre sur le Togo. Qu est-ce que le besoin non satisfait en planification? Selon la définition des EDS utilisée dans cette série de documents, une femme a un besoin non satisfait en contraception si elle est capable d avoir des enfants, sexuellement active et n utilise aucune méthode contraceptive, et ne veut pas d enfant pendant au moins deux ans (femmes qui veulent espacer) ou ne veut plus d enfants (femmes qui veulent limiter). Cette approche produit une estimation conservatrice car la définition de l EDS exclut les groupes qui peuvent être considérés comme ayant «un besoin». Par exemple, de nombreuses utilisatrices de méthodes traditionnelles qui sont motivées mais risquent d avoir des grossesses non désirées, utilisent la contraception traditionnelle par manque d accès à des méthodes plus efficaces. Les femmes en aménorrhée qui disent qu elles ont désiré leur dernier enfant sont omises même si elles veulent attendre deux ans ou plus avant leur prochaine grossesse. Une étude montre que, si l'on utilise une définition élargie de besoin non satisfait, la pourcentage de femmes mariées en Afrique sub-saharienne ayant un besoin non satisfait serait passé de 26 pour cent à 43 pour cent. 1 WARP est le programme régional en Afrique de l Ouest de l USAID. Les 18 pays de la région desservie par l USAID sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, le Tchad, la Côte d Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée- Bissau, le Liberia, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

2 2 Pourquoi est-ce que les décideurs devraient s intéresser au besoin non satisfait? Les décideurs de tous les secteurs devraient être très concernés par les conséquences lorsque le besoin non satisfait ne l est pas. Le statut de la santé de la reproduction des femmes et filles en Afrique de l Ouest est extrêmement faible comparé à d autres régions et il est encore plus affaibli par les grossesses non prévues et non désirées qui résultent parfois en morts et blessures suites à des avortements pratiqués dans des conditions peu sures. Des grossesses et des naissances très rapprochées et mal programmées contribuent aux taux de mortalité infantile parmi les plus hauts du monde, et les enfants de mères décédées ont un plus haut risque de mortalité et de faible statut sanitaire. La fécondité non désirée au niveau individuel alimente collectivement un taux de croissance démographique qui progresse plus vite que les efforts de la région pour faire face aux besoins sociaux de ses citoyens et parvenir aux objectifs nationaux de développement. Au milieu des années 9, l accroissement de la population avait dépassé les gains économiques et la production accrue de nourriture, ce qui résultait en un appauvrissement d environ 22 pour cent de l Africain moyen par rapport à Aider les personnes à éviter les grossesses et naissances non désirées réduit aussi la charge de dépenses des foyers et du gouvernement pour des services tels que le traitement des complications résultant d avortements et les soins aux orphelins de mère tout en contribuant à des familles plus saines qui peuvent gagner plus et épargner plus un but primaire des plans d eradication de la pauvreté et essentiel pour le développement économique. Les pays d Afrique de l Ouest sont des signataires d accords internationaux qui les engagent à améliorer le statut des filles et des femmes et à garantir le droit des couples de déterminer librement la taille et l espacement de leurs familles tout en leur fournissant les moyens de le faire. La fécondité non désirée peut enfermer les filles et les femmes dans un cycle de grossesse précoce et de pauvreté, et l échec des gouvernements à faire face aux besoins en planification ignore les droits des individus. Le besoin non satisfait en planification fournit une opportunité unique pour les décideurs de tous secteurs de répondre aux préférences de fécondité de leurs populations tout en améliorant la santé, ralentissant le taux de croissance démographique et contribuant à la réalisation des buts nationaux et du millénaire. La révolution de la reproduction et le Besoin non satisfait en planification Dans les années 196, les femmes des pays en voie de développement avaient en moyenne entre six et sept enfants chacune. Aujourd hui, à peine 4 ans plus tard, elles ont en moyenne trois enfants chacune. Au début des années soixante, seuls 6 pour cent des femmes dans les pays en voie de développement utilisaient une contraception moderne ; de nos jours, plus de 5 pour cent utilisent une forme moderne de contraception. Ce changement exceptionnel de conduite en un laps de temps relativement court est parfois appelé la révolution de la reproduction. Malgré ces changements, certains pays sont en retard dans cette révolution de la reproduction. Dans ces pays, la fécondité reste élevée et l utilisation des contraceptifs est encore faible. C est dans ces pays que nous trouvons les plus forts taux de besoin non satisfait en planification et la plus grande urgence d augmenter rapidement les informations et les services de planification pour répondre aux conditions particulières qui engendrent ce besoin. Une leçon importante tirée de la révolution de la reproduction est que des programmes de planification réussis peuvent être développés et élargis même dans des environnements sociaux et économiques difficiles. Quand les conséquences de forts taux de besoin non satisfait en planification sur la santé et le développement seront bien comprises dans tous les secteurs du gouvernement et dans le secteur privé, il y aura plus de soutien pour la mobilisation des ressources. Quelle est la situation en Afrique de l Ouest? L Afrique de l Ouest est nettement en retard dans la révolution de la reproduction. La prévalence contraceptive moderne est faible dans la majorité des pays de la région, sauf au Cap Vert (46%). Après cela, le taux de prévalence contraceptive moderne le plus haut est au Ghana avec 19 pour cent. Ceci est relativement élevé comparé au reste de l Afrique de l Ouest mais faible comparé à d autres régions. Le besoin non satisfait en planification pour espacer et limiter les naissances est élevé en Afrique de l Ouest. Des opportunités considérables existent pour répondre à ce besoin en renforçant les programmes de planification, en particulier si les facteurs qui empêchent l utilisation des services peuvent être mieux compris. Sur la base des EDS les plus récentes, plus de 3 pour cent des femmes mariées en âge de

3 7 Les injectables, les pilules et Norplant sont les méthodes préférées pour l utilisation future Pourcentage Femmes mariées ayant besoins non satisfaits avec l intention d utilisation par 5 méthode préfèrée % 16% 1% Injectables Pilules Norplant Stérilisation Stérilet Condom pour hommes avaient un lien plus important. Environ 36 pour cent des femmes ayant un besoin attesté en planification qui ont l intention d utiliser la planification à l avenir avaient entendu parler de planification dans un dispensaire ou reçu la visite d un prestataire de planification dans les 12 mois précédant l enquête. Par comparaison, près de 25 pour cent des femmes ayant un besoin non satisfait qui n ont pas l intention d utiliser la planification à l avenir avaient eu un contact comparable avec un prestataire de services de planification. Futures méthodes de contraception préférées parmi les femmes ayant un besoin non satisfait en planification qui ont l intention d utiliser la planification à l avenir Les responsables de programmes doivent connaître les méthodes préférées des femmes ayant un besoin non satisfait en services et l intention d utiliser la contraception à l avenir. Les futures méthodes préférées sont 1% 3% Méthode de contraception 2% Autre 18% Ne sais pas les mêmes pour les femmes qui veulent espacer que pour celles qui veulent limiter. Globalement, parmi les femmes ayant un besoin non satisfait qui ont l intention d utiliser la contraception à l avenir, 43 pour cent préfèrent des injectables, 16 pour cent ont l intention d utiliser des pilules, et 1 pour cent veulent un implant. Quelque 18 pour cent n ont pas spécifié de future méthode préférée et les femmes restantes ont indiqué diverses autres méthodes. Manque de connaissances 15% Ne sait pas 18% Liées à la fécondité 24% Peur de problèmes de santé/des effets secondaires 22% Opposition Raisons de non-utilisation parmi les femmes ayant un besoin non satisfait qui n ont pas l intention d utiliser la planification à l avenir Environ une femme sur trois ayant un besoin non satisfait en planification n a pas l intention d y avoir recours à l avenir, et les responsables de programmes ont aussi besoin de connaître les raisons qui découragent les femmes d y avoir recours. Au Togo, les raisons sont variées. Parmi les en planification à dessein d espacement et qui n ont pas l intention d utiliser la planification à l avenir, 21 pour cent citent une opposition religieuse, culturelle, ou personnelle. Environ 24 pour cent citent des raisons liées à la fécondité tandis que 22 pour cent citent des raisons liées à la méthode, surtout des soucis de santé ou la peur d effets secondaires. Un autre 15 pour cent ne connaissent pas de méthode ou de source de planification, alors qu environ 18 pour cent n ont pas indiqué de raison pour lesquelles elles n ont pas l intention d utiliser la planification à l avenir. Les raisons de la non-utilisation parmi les femmes qui ont un besoin non satisfait mais qui n ont pas l intention d utiliser la planification à l avenir Espacement Manque de connaissances Liées à la fécondité 4% Ne sait pas 16% Limitation Peur de problèmes de santé/des effets secondaires Opposition 16%

4 6 Utilisation précédente de la planification, Connaissances, Communications et Intention d utilisation Quelles sont certaines des associations qui pourraient servir à dépister les éventuelles utilisatrices? Utilisation précédente de planification. L utilisation précédente de planification était un bon indicateur, surtout parmi les femmes qui veulent espacer. Environ 27 pour cent de celles ayant un besoin non satisfait en espacement et l intention d utiliser la planification à l avenir avaient déjà utilisé une méthode moderne de planification, mais seulement 9 pour cent de celles ayant indiqué qu elles n avaient pas l intention d utiliser la planification à l avenir y avaient déjà eu recours. Parmi celles qui veulent limiter, 32 pour cent des femmes ayant l intention d utiliser la planification à l avenir avaient déjà utilisé une méthode de planification alors que 21 pour cent des qui n ont pas l intention d utiliser la planification à l avenir avaient déjà utilisé une méthode moderne. Connaissances des méthodes modernes. En général, les connaissances des méthodes modernes de planification sont élevées au Togo. Par exemple, environ 92 pour cent des femmes ayant un besoin non satisfait qui ont l intention d utiliser la planification à l avenir connaissent au moins trois méthodes modernes de planification. En même temps, 78 pour cent des femmes qui n ont pas l intention d y avoir recours connaissent au moins trois méthodes modernes. La discussion de la planification avec le partenaire est associée à une future intention d utilisation Discussion de la planification avec partenaire parmi les femmes ayant un besoin non satisfait Pourcentage % 62% A l intention d utiliser la contraception 68% 32% N a pas discuté de la planification avec son partenaire A discuté de la planification avec son partenaire N a pas l intention d utiliser la contraception Discussion de la planification avec le conjoint. Le fait qu une femme ait discuté de la planification avec son conjoint est associée à ses futures intentions. Plus de 62 pour cent des qui ont l intention d utiliser la planification à l avenir en avaient discuté avec leur conjoint. Par comparaison, seules 32 pour cent des femmes qui n ont pas l intention d y voir recours avaient discuté du sujet avec leur conjoint. Exposition aux messages radio. Fait intéressant, le pourcentage de femmes qui avaient entendu ou vu des messages de planification à la radio ou à la télé ou dans les journaux n était pas associé à l intention des d utiliser la planification à l avenir. Les Le contact avec des prestataires de services de planification est associé à l intention d utilisation à l avenir Contact avec des prestataires de services de planification parmi les femmes ayant un besoin non satisfait 1 64% 75% Pourcentage % A l intention d utiliser la planification 25% N a pas l intention d utiliser la planification N a pas eu un contact avec un prestataire de services de planification A eu un contact avec un prestataire de services de planification messages radiodiffusés entendus par les femmes qui veulent espacer sont peut-être la seule exception. Il faut donc souligner que des opportunités importantes existent d élargir les communications en planification au Togo. Par exemple, seules 13 pour cent des femmes dans l échantillon de l ESDT avaient entendu un message de planification à la radio au cours du mois précédant l enquête. Précédente utilisation de services de soins maternels et contact avec des prestataires de services de planification. Au Togo, la précédente utilisation de services de soins maternels n était pas associée à l intention d utiliser la planification à l avenir. Toutefois, les contacts avec un prestataire de services de planification

5 3 Besoin non satisfait en services de planification dans les pays de l Afrique de l Ouest Besoin non satisfait en services de planification par pays Bénin Burkina Faso Cameroun Côte d Ivoire Ghana Guinée Mali Niger Nigeria Sénégal Togo procréer dans trois pays, le Ghana, le Sénégal et le Togo, indiquent avoir un besoin non satisfait. Dans six autres pays, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d Ivoire, la Guinée et le Mali, 2 à 3 pour cent des femmes mariées indiquent un besoin non satisfait en planification. Le besoin non satisfait est de 17 pour cent au Nigeria et au Niger. Fécondité, Utilisation de contraceptifs et Besoin non satisfait au Togo Le Togo a mené des Enquêtes Démographiques et de Santé (EDST) en 1988 et Ceci signifie que les informations les plus récentes sont maintenant un peu dépassées. Toutefois, dans les pays voisins qui ont mené des enquêtes plus récentes, il est clair que la situation de la contraception et du besoin non satisfait n a guère changée depuis la fin des années 199. Entre les enquêtes de 1988 et 1998, le taux de en âge reproductive 2% 24% 2 29% 28% 29% 32% 34% 35% fécondité, soit le nombre moyen d enfants par femme, a baissé de 6,6 à 5,4. En même temps, l utilisation des contraceptifs modernes parmi les femmes mariées est restée très faible, ne passant que de 3 à 7 pour cent durant la période allant de 1988 à Le Togo a un très fort taux de besoin non satisfait en planification. L EDST de 1998 indique que plus de 32 La prévalence contraceptive est encore très faible Le taux de prévalence contraceptive moderne % Togo a un niveau très élevé de besoin non satisfait en planification Autres femmes mariées 61% Espacement Limitation 11% Besoin non satisfait en planification 32% Utilisant une contraception moderne pour cent des femmes mariées en âge de procréer entrent dans cette catégorie de besoin non satisfait. Les femmes qui veulent espacer sont plus nombreuses que celles qui veulent limiter, bien qu il y ait une grande portion de femmes mariées qui aimeraient ne plus avoir d enfants mais qui n utilisent pas la planification. Environ 21 pour cent des femmes ayant un besoin non satisfait aimeraient espacer la prochaine naissance d au moins deux ans, alors que 11 pour cent préfèreraient ne plus avoir d enfants. Si le Togo était capable d identifier exactement les caractéristiques, préférences et intentions de ces femmes, il pourrait faire de net progrès dans l expansion et l amélioration des services de planification pour répondre à leurs besoins. Quelles sont certaines caractéristiques des femmes ayant un besoin non satisfait au Togo? Résidence. Quand le besoin non satisfait est si élevé, il existe une demande de services dans toute la société. Par exemple, il y a un net besoin d élargir et d améliorer les services en planification tant en zone urbaine qu en zone

6 4 Le besoin non satisfait est très élevé tant en zone urbaine qu en zone rurale Besoin non satisfait en services de planification par résidence % Urbaine 34% Rurale rurale. Le besoin non satisfait est légèrement plus élevé en zone rurale (34%) qu en zone urbaine (28%) mais il reste élevé dans les deux cas. Âge. La relation entre le besoin non satisfait et l âge dépend du type de besoin en planification : espacement ou limitation des naissances. Le besoin non satisfait en espacement est le plus élevé parmi les femmes âgées de 15 à 34 ans et plus bas parmi les femmes en fin de trentaine et dans leur quarantaine. Inversement, le besoin non satisfait en limitation est faible parmi les femmes plus jeunes et plus élevé parmi les femmes âgées de 35 ans et plus. Ceci suggère qu il existe d importantes opportunités de répondre aux besoins de planification en promouvant les méthodes pour espacer les naissances parmi les femmes plus jeunes et en promouvant les méthodes pour limiter les naissances parmi les femmes plus âgées. Région. Il est clair que le besoin non satisfait est élevé dans tout le pays. Le plus haut niveau de besoin non satisfait est dans la région Maritime (38 pour cent). Dans cette région, le besoin non satisfait est de 28 pour cent parmi les femmes mariées en âge de procréer à Lomé (qui a le plus fort taux d utilisation de contraception dans la pays) et 46 pour cent dans le reste de la région. Le besoin non satisfait est le plus bas dans les régions nord de Kara (21 pour cent) et Savanes (2 pour cent). Éducation. Le besoin non satisfait semble élevé parmi les femmes de tous niveaux d éducation. Les femmes qui ont fini 4 ans d éducation secondaire % 29% ou plus ont un besoin non satisfait plus faible que les autres femmes mais seule une petite proportion des femmes ont atteint ce niveau d éducation au Togo. Niveau de revenu du foyer. Les données de l EDST peuvent être utilisées pour diviser les foyers en cinq groupes selon les revenus : le plus faible, le second, le moyen, le quatrième, et le plus élevé. Ceci ne signifie par que les foyers dans le groupe «le plus élevé» sont riches mais plutôt qu ils ont accès à Le besoin non satisfait en espacement des naissances est le plus élevé parmi les femmes plus jeunes Besoin non satisfait en espacement des naissances selon l'âge de la femme 14% Âge de la femme (années) Le besoin non satisfait en limitation des naissances est le plus élévé parmi les femmes plus âgées Besoin non satisfait en limitation des naissances selon l'âge de la femme 2% 1% 4% 13% 19% 24% 2% 2% Âge de la femme (années)

7 5 Le besoin non satisfait est élevé dans tout le pays Ensemble Maritime Maritime hors Lomé Besoin non satisfait en services de planification par région 38% 46% Environ deux femmes sur trois ayant un besoin non satisfait ont l'intention d'utiliser la contraception dans l'avenir Intention d'utilisation parmi les Lomé Plateaux Centrale Kara 28% 3% 36% N ont pas l intention d utiliser la contraception 34% Ont l intention d utiliser la contraception 66% Savanes 2% relativement plus de ressources que les autres foyers dans l échantillonnage. Au Togo, toutefois, le niveau de revenus des foyers n est pas particulièrement associé au besoin non satisfait en services de planification. Les femmes dans les foyers ayant accès à plus de ressources ont presque autant de besoin non satisfait que les femmes dans les foyers plus pauvres. Le besoin non satisfait en espacement des naissances est le plus élevé parmi les femmes ayant d 1 à 5 enfants Besoin non satisfait en espacement des naissances selon le nombre d'enfants % Sans enfants 28% 23% 14% enfants enfants 6 ou enfants plus Nombre d enfants Nombre d enfants précédent. Pour les femmes ayant un besoin non satisfait en espacement, le besoin non satisfait est le plus élevé parmi les femmes qui ont déjà un à cinq enfants. Environ 28 pour cent des femmes mariées ayant un ou deux enfants et 23 pour cent des femmes ayant trois à cinq enfants ont un besoin non satisfait attesté de services. Pour celles qui ont un besoin Le besoin non satisfait en limitation des naissances est le plus élevé parmi les femmes ayant plus d enfants Besoin non satisfait en limitation des naissances selon le nombre d'enfants % 1% Sans enfants 1% 25% enfants enfants 6 ou enfants plus Nombre d enfants non satisfait en limitation, le besoin le plus important, comme on pouvait s y attendre, est parmi les femmes qui ont déjà un plus grand nombre d enfants. Environ 25 pour cent des femmes ayant six enfants ou plus ont un besoin non satisfait en limitation. Besoin non satisfait et l Intention d utilisation à l avenir L EDST a demandé aux participantes, y compris les femmes ayant un besoin non satisfait, si elles avaient l intention d utiliser la contraception à l avenir ou pas. Il semblerait logique qu une forte proportion de femmes ayant un besoin non satisfait en services de planification aient l intention d utiliser la contraception à l avenir. En fait, environ deux femmes sur trois ayant un besoin non satisfait en planification indiquent qu elles ont l intention d utiliser une certaine forme de contraception à l avenir. Environ 7 pour cent des en espacement et 58 pour cent des en limitation indiquent leur intention d utiliser la planification.

8 8 Parmi les femmes qui aimeraient limiter les naissances mais qui n ont pas l intention d utiliser la planification à l avenir, plus de 4 pour cent citent des raisons liées à la fécondité, principalement la faible fréquence des rapports sexuels. Un autre 21 pour cent des femmes dans cette catégorie n ont pas l intention d utiliser la planification à cause de soucis liés à la santé et aux effets secondaires. Ce fort taux de préoccupation concernant les questions liées à la santé et les effets secondaires suggère que les prestataires de services de planification doivent fournir plus d informations sur la sûreté et les risques des diverses méthodes et offrir aux utilisatrices potentielles une gamme d alternatives. Résumé Quelques points clefs émergent de ce bref passage en revue. Tout d abord, il existe de solides preuves qu il y a un fort niveau de besoin non satisfait en services de planification au Togo. L expansion et l amélioration des services de planification assisteraient à répondre aux besoins manifestés des femmes togolaises et seraient aussi une bonne politique publique. Deuxièmement, ne pas répondre à ce besoin non satisfait a de sérieuses conséquences. En répondant à ce besoin non satisfait, les pays peuvent améliorer la santé des mères et de leurs enfants et familles, fournir aux couples des manières et des moyens de décider de la taille et de l espacement de leurs familles et contribuer à l effort de développement global, social et économique. Inversement, ne pas répondre à ce besoin non satisfait engendrerait la perte de ces avantages. Troisièmement, il existe d importantes informations sur les caractéristiques, intentions et préférences des femmes Un couple Togolais reçoit de l'information sur les méthodes contraceptives dans un centre de planification «Cercle d'or». 23 Germain Passamang Tabati, grâce à Photoshare ayant un besoin non satisfait en services de planification. Ces caractéristiques diffèreront d un pays à l autre et il est important que les personnes chargées de l application des programmes tiennent compte de leur propre situation. Les décideurs et responsables de programmes togolais ont besoin d utiliser les informations disponibles pour mettre au point des politiques appropriées qui amélioreront les services et élimineront les obstacles à l utilisation de la planification par les attesté. Il est important pour le pays de le faire. Bibliographie Analyse secondaire de l Enquête Démographique et de Santé au Togo 1998 ; base de données d ORC Macro disponible à l adresse suivante: Anipah, Kodjo, Gora Mboup,Afi Mawuena Ouro-Gnao, Bassante Boukpessi, Pierre Adade Messan et Rissy Salami-Odjo. Enquête Démographique et de Santé, Togo Calverton, Maryland USA: Direction de la Statistique et Macro International Inc., Agounke, Akoua, Mensan Assogba et Kodjo Anipah. Enquête Démographique et de Santé au Togo, Columbia, Maryland USA: Direction de la Statistique, Direction Générale de la Santé et Institute for Resource Development/Macro Systems, Inc., Ashford, Lori. Unmet Need for Family Planning: Recent Trends and Their Implications for Programs. Washington: Population Reference Bureau, 23. Global Health Council. Promises to Keep: The Toll of Unintended Pregnancies on Women s Lives in the Developing World. Washington, DC: Global Health Council, 22. Population Reference Bureau. The Unfinished Agenda: Meeting the Need for Family Planning in Less Developed Countries. Washington, DC: Population Reference Bureau, 24. Population Reference Bureau. 24 World Population Data Sheet. Washington, DC: Population Reference Bureau, 24. Rosen, James E. et Shanti R. Conly. Africa s Population Challenge: Accelerating Progress in Reproductive Health. Washington, DC: Population Action International, Ross, John A. et William L. Winfrey. «Unmet Need for Contraception in the Developing World and the Former Soviet Union: An Updated Estimate», dans International Family Planning Perspectives (3):

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN Publié en novembre 2014 Afin de bien former des interventions, évaluer les progrès, et selon le cas, raffiner leurs stratégies, les décideurs ont

Plus en détail

41% LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE. Note de recherche

41% LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE. Note de recherche Note de recherche NOVEMBRE 2013 PAR KATE BELOHLAV ET MAHESH KARRA LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE Les besoins non satisfaits en planification familiale correspondent

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

Plus de 100 millions de femmes dans les pays en

Plus de 100 millions de femmes dans les pays en R a p p o r t d e p o l i t i q u e g é n é r a l e BESOIN INSATISFAIT EN PLANNING FAMILIAL : les tendances récentes et leurs répercussions sur les programmes par Lori Ashford Plus de 100 millions de femmes

Plus en détail

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Pourquoi faut-il changer la définition des besoins non satisfaits en matière de planification familiale? Le concept de besoins

Plus en détail

PLANIFICATION FAMILIALE 5

PLANIFICATION FAMILIALE 5 PLANIFICATION FAMILIALE 5 El-Arbi Housni Le Programme National de Planification Familiale a été établi au Maroc sous l'entière responsabilité du ministère de la Santé en 1966. Ce programme a gagné beaucoup

Plus en détail

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Pérou

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Pérou Pérou - Besoin de planification familiale non satisfait, 2011 Au Pérou, six pour cent des femmes mariées ont un besoin non satisfait de planification familiale. A l intérieur du pays ces taux varient suivant

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA PLANIFICATION FAMILIALE Kampala Uganda du 15-18 Novembre 2009 DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE ALE Franck, Assistant

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN

DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN Analyse secondaire des données des enquêtes démographiques et de santé réalisées au Bénin et à Madagascar Avril

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

C est quoi le District Health Information Software 2?

C est quoi le District Health Information Software 2? Introduction Actions entreprises C est quoi le Health Information Software 2? Avantages Inconvénients Conclusion Le système d information sanitaire est l un des piliers du Système de Santé Il contribue

Plus en détail

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest

Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Réseau pour l Emploi des Jeunes Afrique de l ouest (YEN-WA) Initiatives pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest Novembre 2008 Aperçu des résultats d enquête Authors: Thais Lopes et Tendai Pasipanodya

Plus en détail

La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services

La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services COMMISSION EUROPÉENNE Aide humanitaire et Protection civile La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services

Plus en détail

Planification familiale et soins post-avortement en Guinée. Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011

Planification familiale et soins post-avortement en Guinée. Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011 Planification familiale et soins post-avortement en Guinée Yolande HYJAZI, Jhpiego (Guinée) Ouagadougou 8-10 février 2011 OBJECTIFS Rappeler brièvement le contexte dans lequel les Soins Après Avortements

Plus en détail

Bénin. Enquête Démographique et de Santé 2006. Rapport de synthèse

Bénin. Enquête Démographique et de Santé 2006. Rapport de synthèse Bénin Enquête Démographique et de Santé 2006 Rapport de synthèse Ce rapport résume les principaux résultats de l Enquête Démographique et de Santé (EDSB-III), réalisée au Bénin du 3 août au 18 novembre

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE RAPPORT SUR LE STATUT DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Possibilités et Enjeux RAPPORT SUR LE STATUT DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Possibilités et Enjeux

Plus en détail

UN APPEL À L ACTION LA PLANIFICATION FAMILIALE : L AFRIQUE DE L OUEST FRANCOPHONE EN MOUVEMENT

UN APPEL À L ACTION LA PLANIFICATION FAMILIALE : L AFRIQUE DE L OUEST FRANCOPHONE EN MOUVEMENT in Côte d Ivoire uinée Bénin Mali iger Mauritanie urkina Faso Guiée Bénin Mali iger Mauritanie ogo Sénégal Nier Mauritanie urkina Faso Guiée Bénin Mali uinée Bénin Mali énégal Niger auritanie Burkia Faso

Plus en détail

La Politique de Tarification des Contraceptifs

La Politique de Tarification des Contraceptifs OCTOBRE 2014 REPOSITIONNEMENT DE LA PLANIFICATION FAMILIALE AU TOGO La Politique de Tarification des Contraceptifs Cette publication a été préparée par Timothée Gandaho, Cathryn Striefel, Modibo Maiga,

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD À l approche de l échéance 2015 pour la réalisation des OMD, il est essentiel de faire le point sur les progrès accomplis par l Afrique.

Plus en détail

Santé maternelle et infantile: les dividendes de la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Santé maternelle et infantile: les dividendes de la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

UN GUIDE SUR LA SANTÉ SEXUELLE et REPRODUCTIVE en AFRIQUE DE L OUEST FRANCOPHONE À L ATTENTION DES JOURNALISTES

UN GUIDE SUR LA SANTÉ SEXUELLE et REPRODUCTIVE en AFRIQUE DE L OUEST FRANCOPHONE À L ATTENTION DES JOURNALISTES UN GUIDE SUR LA SANTÉ SEXUELLE et REPRODUCTIVE en AFRIQUE DE L OUEST FRANCOPHONE À L ATTENTION DES JOURNALISTES 2011 Population Reference Bureau www.prb.org table des matieres Pourquoi les questions relatives

Plus en détail

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Extrait de Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable et de l'assainissement en Afrique Une perspective régionale s'appuyant sur des données récentes

Plus en détail

Technology Options in West Africa s Electricity Generation Expansion Planning for 2003 to 2013

Technology Options in West Africa s Electricity Generation Expansion Planning for 2003 to 2013 1 Electricity Trade and Capacity Expansion Options in West Africa A Project sponsored and managed by the Economic Community of West Africa States, ECOWAS Funding provided by the United States Agency for

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

La version 3.0 de Corman S

La version 3.0 de Corman S La version 3.0 de Corman S 0. Généralités Versions précédentes : Version 1.0, développée sur plate-forme MS-DOS, et exploitée de 1996 à 1999 sur un réseau local Novell NetWare Version 2.0, développée sur

Plus en détail

Plans d Expansion des Capacités de Génération Hydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP

Plans d Expansion des Capacités de Génération Hydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP 1 Plans d Expansion des Capacités de Génération ydroélectrique & de Transmission en Zone B du Pool d Energie de l Afrique de l Ouest, WAPP Un Projet de la Communauté Economique des Etats de l Afrique de

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique

Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique Ce bref portrait statistique porte sur l Afrique de l Ouest, région qui regroupe ici les quinze pays membres de la CEDEAO (Communauté Economique

Plus en détail

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage, structures d accueil et sujets de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Pays Structure

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne

Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne N 2014-A-03 - Juillet Panorama du Analyse Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne Après deux décennies de croissance économique trop faible pour permettre une progression des

Plus en détail

RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE

RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE Renforcement de la sûreté maritime en Afrique de l Ouest et du Centre: Réseau intégré de garde-côtes L OMI a mis au point, avec l aide

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport

La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport Document n 16 La problématique des grossesses non-désirées et situation des filles mères en Afrique et dans le monde Projet de rapport Présenté par Mme Mariam Marie Gisèle Guigma/Diasso, députée (Burkina

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

PLAN D ACTION NATIONAL BUDGETISE POUR LE REPOSITIONNEMENT DE LA PLANIFICATION FAMILIALE 2014-2018 AU BENIN REPUBLIQUE DU BENIN. Ministère de la Santé

PLAN D ACTION NATIONAL BUDGETISE POUR LE REPOSITIONNEMENT DE LA PLANIFICATION FAMILIALE 2014-2018 AU BENIN REPUBLIQUE DU BENIN. Ministère de la Santé REPUBLIQUE DU BENIN Ministère de la Santé Direction de la Santé de la Mère et l Enfant (DSME) PLAN D ACTION NATIONAL BUDGETISE POUR LE REPOSITIONNEMENT DE LA PLANIFICATION FAMILIALE 2014-2018 AU BENIN

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest

Economic Community Of West African States. Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest Economic Community Of West African States Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest rotocole additionnel A/SP.2/12/01 portant amendement du Protocole portant création d une Carte Brune CEDEAO

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014

CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE. Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues. 27 28 mars 2014 CONFERENCE INTERNATIONALE AU CIEP, Paris / FRANCE Thème : Réussir l Education en Afrique : l enjeu des langues 27 28 mars 2014 Communication de Jacques KI Secrétaire général de la CONFEMEN Thématique :

Plus en détail

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale,

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, ATELIER MISE EN ŒUVRE PROJETS / PROGRAMMES FIDA ----- BAMAKO Avril 2005 1 / 5 FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, Objectif principal

Plus en détail

Burkina Faso Profil pays EPT 2014

Burkina Faso Profil pays EPT 2014 Burkina Faso Profil pays EPT 14 Contexte général Situé au cœur de l Afrique occidentale, dans la boucle du Niger, le Burkina Faso est l un pays des pays les plus peuplés de la sous-région Ouest-africaine

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014.

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014. UNITED NATIONS EP UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4 United Nations Environment Programme Distr.: Restricted 17 March 2014 Original: French 11è Réunion de la Conférence des Parties de la Convention pour la

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

Estimations de l incidence de l avortement provoqué et conséquences de l avortement non médicalisé au Sénégal

Estimations de l incidence de l avortement provoqué et conséquences de l avortement non médicalisé au Sénégal Estimations de l incidence de l avortement provoqué et conséquences de l avortement non médicalisé au Sénégal *CONTEXTE: L avortement provoqué est soumis à une législation fort restrictive au Sénégal.

Plus en détail

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE L INVESTISSEMENT DANS LA SANTE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIOECONOMIQUE DE L AFRIQUE ARRIERE-PLAN La Commission macroéconomie et santé (CMS), qui réunit des économistes de premier plan et des experts de la

Plus en détail

Réduire le besoin non satisfait en soutenant les femmes dont le besoin est satisfait

Réduire le besoin non satisfait en soutenant les femmes dont le besoin est satisfait Réduire le besoin non satisfait en soutenant les femmes dont le besoin est satisfait Par Anrudh K. Jain, Francis Obare, Saumya RamaRao et Ian Askew Anrudh K. Jain est «Distinguished Scholar» et Saumya

Plus en détail

DES SUPERVISEURS DES SERVICES A BASE COMMUNAUTAIRE (AC/SBC) EN GESTION DES INFORMATIONS DE LA PLANIFICATION FAMILIALE ET DE LA SANTE MATERNELLE

DES SUPERVISEURS DES SERVICES A BASE COMMUNAUTAIRE (AC/SBC) EN GESTION DES INFORMATIONS DE LA PLANIFICATION FAMILIALE ET DE LA SANTE MATERNELLE MSHP MODULE D ORIENTATION DES SUPERVISEURS DES SERVICES A BASE COMMUNAUTAIRE (AC/SBC) EN GESTION DES INFORMATIONS DE LA PLANIFICATION FAMILIALE ET DE LA SANTE MATERNELLE Réalisé en mai 2012 avec l appui

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Welcome to AGRHYMET. Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger a.ali@grhymet.ne

Welcome to AGRHYMET. Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger a.ali@grhymet.ne L information hydroclimatique en Afrique de l Ouest, base de la maîtrise de l eau pour la Sécurité alimentaire Welcome to AGRHYMET Dr Abdou ALI, Expert hydrologue, Centre Régional AGRHYMET, Niamey, Niger

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN AFRIQUE: BILAN, PERSPECTIVES ET CHOIX DES POLITIQUES ÉCONOMIQUES

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN AFRIQUE: BILAN, PERSPECTIVES ET CHOIX DES POLITIQUES ÉCONOMIQUES UNCTAD/GDS/AFRICA/1 TD/B/48/12 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN AFRIQUE: BILAN, PERSPECTIVES ET CHOIX DES POLITIQUES ÉCONOMIQUES NATIONS UNIES

Plus en détail

Programme d achat groupé haut débit

Programme d achat groupé haut débit Programme d achat groupé haut débit Hutchison Global Communications est fier d annoncer que 9 nouveaux pays d Afrique de l Ouest ont rejoint son programme d achat groupé haut débit. Ces nouvelles recrues

Plus en détail

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT Le présent guide a pour vocation, de fournir aux entreprises, aux PME/PMI, aux Etats, aux collectivités locales et aux entreprises publiques (dans

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Vingt-neuvième réunion Le 12 avril 2014 Déclaration de M. Akagha-Mba, Ministre de l Économie et de la Prospective, Gabon Représentant les pays suivants : Bénin,

Plus en détail

NOUVELLES DU SECAAR. pour l amélioration des conditions de vie des familles et pour le développement des communautés Chrétiennes

NOUVELLES DU SECAAR. pour l amélioration des conditions de vie des familles et pour le développement des communautés Chrétiennes NOUVELLES DU SECAAR Le salut de Dieu en Jésus-Christ veut rétablir tout l homme et toute la création dans son intégrité 4 ème trimestre 2006 N 136 Editorial: Les petits crédits aux femmes des communautés,

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004 Contraception, espacement des naissances 1 Définition Eviter la conception d`un embryon Espacement des naissances =programmation des naissances = régulation des naissances Eviter une grossesse (G) non

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION 1 LES OMD EN CHIFFRES Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION Faisant suite à la Déclaration du Millénaire, le bureau du PNUD en Haïti s est attelé à faire la promotion des Objectifs du Millénaire pour

Plus en détail

SENEGAL Visas touristique et affaires

SENEGAL Visas touristique et affaires Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 PERSPECTIVES DES MARCHES D ASSURANCES AFRICAINS Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème qui nous a été confié porte sur les

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

«Réduire la fécondité précoce à Madagascar : quel impact sur la santé maternelle et infantile?»

«Réduire la fécondité précoce à Madagascar : quel impact sur la santé maternelle et infantile?» «Réduire la fécondité précoce à Madagascar : quel impact sur la santé maternelle et infantile?» Bénédicte Gastineau (IRD) France benedicte.gastineau@ird.fr Clotilde Binet (Université Paris X) France Lina

Plus en détail

Plate-forme AUX MUTUELLES DE SANTÉ EN AFRIQUE

Plate-forme AUX MUTUELLES DE SANTÉ EN AFRIQUE Plate-forme d Abidjan STRATÉGIES D APPUI AUX MUTUELLES DE SANTÉ EN AFRIQUE Plate-forme d Abidjan STRATÉGIES D APPUI AUX MUTUELLES DE SANTÉ EN AFRIQUE Imprimé par le Centre international de formation de

Plus en détail

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes IPRES_SENEGAL Responsabilité d un administrateur Les évaluations

Plus en détail

DEMANDE DE BOURSE PRIERE NOTER QUE SEULS LES CANDIDATS RETENUS SERONT CONTACTES

DEMANDE DE BOURSE PRIERE NOTER QUE SEULS LES CANDIDATS RETENUS SERONT CONTACTES BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT PROGRAMME DES BOURSES DE MASTER ès-science DEMANDE DE BOURSE Nom Nationalité Domaine proposé d études INSEREZ VOTRE PHOTO ICI Veuillez bien noter que les dossiers de candidatures

Plus en détail

Comment Ibénéficier du dividende démographique?

Comment Ibénéficier du dividende démographique? Comment Ibénéficier du dividende démographique? La démographie au centre des trajectoires de développement dans les pays de l UEMOA ainsi qu en Guinée, au Ghana, en Mauritanie et au Nigeria SYNTHESE REGIONALE

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Forum régional pour les END de l'afrique francophone.

Forum régional pour les END de l'afrique francophone. Forum régional pour les END de l'afrique francophone. 24-26 Juin 2015- Saly, Sénégal Siré A. Diallo Program Coordinator West African Clean Cooking Alliance (WACCA), WWW.ECRE ECREEE EE.ORG WWW.ECREEE.ORG

Plus en détail

BAISSE DE LA FÉCONDITÉ EN AFRIQUE FRANCOPHONE: TENDANCES RÉCENTES ET FUTURES* Soukeynatou Fall** and Pierre Ngom***

BAISSE DE LA FÉCONDITÉ EN AFRIQUE FRANCOPHONE: TENDANCES RÉCENTES ET FUTURES* Soukeynatou Fall** and Pierre Ngom*** UN/POP/PFD/2001/7 10 June 2001 ENGLISH: ONLY WORKSHOP ON PROSPECTS FOR FERTILITY DECLINE IN HIGH FERTILITY COUNTRIES Population Division Department of Economic and Social Affairs United Nations Secretariat

Plus en détail

Résultats définitifs détaillés, RGPH4-novembre 2010 32

Résultats définitifs détaillés, RGPH4-novembre 2010 32 Tableau 1.5 : Répartition de la population résidente âgée de 12 ans ou plus selon la situation matrimoniale, le groupe d'âges et le milieu de résidence Résultats définitifs détaillés, RGPH4-novembre 2010

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010

BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010 BILAN DES ACTIVITES DE FORMATION MSG ET A DISTANCE A L EAMAC DE 2008 A 2010 Présentation : Sadamba TCHAGBELE, Directeur EAMAC, Niamey - NIGER Slide 1 Sommaire Introduction ti Bilan de la formation à l

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail