QCM5 - P H Y S I Q U E

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QCM5 - P H Y S I Q U E"

Transcription

1 QCM5 - P H Y S I Q U E 1. Une pression de 3 bars équivaut à : (Pa : Pascal) a. 300 Pa b Pa c Pa d Pa 2. La pression atmosphérique vaut : a. 25 bars b. 1 bar c. 10 bars d. 100 bars 3. En altitude, la pression atmosphérique : a. Est plus faible qu au bord de mer. b. Elle ne varie pas. c. Est plus élevée qu au bord de mer. d. A la même valeur qu au bord de mer. 4. Quel appareil sert à mesurer la pression : a) Le thermomètre b) Le manomètre c) Le dynamomètre d) Le baromètre

2 5. Quelle est la cause de la déformation du bidon en fer blanc? (plusieurs réponses possibles) a. Trop forte pression intérieure. b. Dépression intérieure. c. Trop forte pression intérieure. d. Vide d air à l intérieur 6. Pour quelles raisons est-il si difficile de séparer les deux hémisphères? a. Trop forte pression extérieure. b. Vide d air partiel à l intérieur. c. Trop forte pression intérieure. d. La pression est trop basse à l extérieur. 7. La hauteur h du liquide est la même dans les trois récipients. a. La pression est plus grande en P1. b. La pression est plus petite en P3. c. La pression est plus grande en P2. d. La pression est même en P1, P2 et P3. 8. Quels liquides flottent sur l eau? a) Mercure. b) Pétrole c) Acétone d) Glycérine

3 9. La fonte de 1 kilo de neige donne : a) 0,97 litre d eau. b) 1 litre d eau. c) 1 kilo d eau. d) 1,2 litres d eau. 10. Pour flotter, un corps de masse m doit déplacer : a) Une masse d eau inférieure à la masse m du corps. b) Une masse d eau supérieure à la masse m du corps. c) Une masse d eau égale à la masse m du corps. 11. Quelle quantité d énergie faut-il pour fondre 1 kilo de glace? 12. Le zéro absolu c est : a) Température de solidification de l eau. b) La température la plus basse mesurée sur terre. c) Agitation minimale des particules. d) Référence 0 de l échelle Fahrenheit. 13. La température de 38 C équivaut à : a) 238 K. b) 179 K. c) 311 K. 14. A quelle température, en degré Celsius, correspondent les points A et B

4 15. Si le volume à disposition d un gaz et réduit de moitié : a) La pression diminue de moitié. b) La pression quadruple. c) La pression ne varie pas. d) La pression double. 16. Un ballon gonflé à l hélium prend de l altitude. La variation de la pression atmosphérique influence le volume du ballon. a) Le volume du ballon diminue. b) Le volume du ballon augmente. c) Le volume reste constant. d) Le ballon explose. 17. Quelle matière se dilate le plus : a) Zinc. b) Acier. c) Cuivre. d) Aluminium. 18. Si la température d un liquide augmente : a) Son volume augmente. b) Sa masse augmente. c) Sa masse diminue. d) Son volume reste constant. 19. Lorsque la température d un corps augmente, de quelle manière se dilate-t-il? a) Il s allonge uniquement. b) Son volume augmente dans tous les sens. c) Son volume ne varie pas. d) Seulement son épaisseur varie.

5 20. Un bilame c est : a) Une lame trouée. b) Une lame en invar. c) Une lame composée de deux fines lames de matières différentes. d) Une lame fendue. 21. Lequel des matériaux a la conductivité thermique la plus élevée? a) Le bois. b) L eau. c) L air. d) L or. 22. La masse volumique de l eau est maximum à une température de : a) 0 C. b) 32 F. c) 273 K. d) 4 C. 23. Le rôle de couvercle d une casserole est : a) De diminuer la convection. b) D augmenter la convection. c) De diminuer la conduction. d) D augmenter le rayonnement thermique. 24. Dans un récipient à volume variable, on chauffe le gaz : a. La pression augmente. b. Le volume augmente et la pression reste constante. c. Le volume diminue et la pression augmente. d. La pression diminue.

6 25. Pour augmenter la pression dans un gaz, il faut : a. Diminuer le volume à disposition du gaz. b. Augmenter le volume à disposition du gaz. c. Diminuer la température. d. Changer de récipient. 26. Dans un récipient, nous chauffons de l eau. L eau chaude s élève. Comment nomme-t-on ce genre de propagation : a. Convection. b. Passage de la chaleur. c. Rayonnement thermique. d. Traversée de la chaleur. 27. La chaleur massique c est la quantité de chaleur nécessaire pour : a. Chauffer de 1 degré, 1 gramme d une substance. b. Chauffer de 1 degré, 1 Kg d eau. c. Chauffer de 1 degré, 1 dm 3 d une substance. d. Chauffer de 1 degré 1 Kg d une substance. 28. Lorsqu on se trouve devant un feu de bois, la chaleur nous parvient par : a. Convection. b. Conduction. c. Passage de la chaleur. d. Rayonnement thermique. 29. Lequel de ces combustibles a le pouvoir calorifique H le plus élevé : a. Le bois. b. Le mazout. c. Le gaz naturel. d. Le charbon.

7 30. Les solides se dilatent : a. Tous de la même manière. b. D une manière qui est propre à chaque matière. 31. Le diagramme ci-dessous représente les processus de fusion et vaporisation. Lors de quelles phases y a-t-il des changements d état : 32. Quel est le point de fusion de l argent : 33. Quelle matière consomme le plus d énergie pour fondre une masse de 1 kg : a. L aluminium. b. La glace. c. L or. d. Le cuivre. 34. Dans un lac, pour chaque 10 mètres de profondeur, la pression augmente de : a. De 10 bar. b. De 1 bar. c. De 20 bar. d. De 100 bar.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie. Leçon N 1 : Température et chaleur Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. Connaître l'existence des échelles de Etalonnage d'un thermomètre. Vérifier expérimentalement que lors d

Plus en détail

Sci7.2.3 : Les transferts de chaleur

Sci7.2.3 : Les transferts de chaleur Sciences 7 e année Nom : Sci7.2.3 : Les transferts de chaleur Vocabulaire 1. Les trois modes de transfert de chaleur a) La conduction, convection, radiation (p.176) b) Laboratoire 6-1D L absorption d énergie

Plus en détail

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau a- Les trois états de l eau. Quels sont les différents

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE ECHANGES THERMIQUES 1. GENERALITES : 1.1. Notion de température : Cette notion est liée à la sensation de chaud et de froid (sensation subjective). Par contre elle est directement liée à l état thermique

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma,

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, 1 1. Savoir-faire du module 3 S informer Modéliser Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, Utiliser un modèle Élaborer un modèle Sélectionner des données Choisir,

Plus en détail

Thermique des bâtiments Généralités

Thermique des bâtiments Généralités Thermique des bâtiments Généralités Si initialement, l étude du bilan thermique des bâtiments est effectuée afin d économiser les combustibles de chauffage (fuel, gaz, charbon ou électricité), elle est

Plus en détail

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température.

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température. COURS DE THERMODYNAMIQUE de Mme F. Lemmini, Professeur STU-SVI CHAPITRE I : TEMPERATURE ET CHALEUR I.1 Température I.1.1 Notion de température La température est liée à la sensation physiologique du chaud

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/8 Semestre 1 Physique 120 périodes selon OrFo AAF4.1 Mécanique 20 AAF4.1.1 Cinématique Calculer des mouvements uniformes, rectilignes et circulaires Expliquer l'accélération gravitationnelle

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières

Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières D1 Mécanique D1.1 Caractéristiques communes des corps D1.3 Mouvements linéaires D1.1.1 D1.1.1.1 D1.1.1.2 D1.1.1.3 D1.1.1.4 D1.1.1.5

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 :

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : ACTIVITE 1 : relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : Mousse Mousse 1. Placez la masse sur le morceau de mousse. Que se passe t-il à l équilibre? La mousse

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

Qu est-ce que la température?

Qu est-ce que la température? Qu est-ce que la température? Hélène Perrin, Laboratoire de physique des lasers, Paris 13 et CNRS Résumé : Nous avons tous l expérience du chaud et du froid. Mais qu est-ce qui fait la différence entre

Plus en détail

Chapitre 4 Statique des fluides

Chapitre 4 Statique des fluides Chapitre 4 Statique des fluides Un fluide est corps liquide (état compact et désordonné) ou gazeux (état dispersé et désordonné). On ne s intéresse ici qu à une partie de la statique des fluides : la notion

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure Chapitre C 02. L'air qui nous entoure I. L'air est-il un corps pur? Un corps est dit ''corps pur'' s'il est constitué d'un seul type de molécules. S'il y a plusieurs types de molécules, il s'agît d'un

Plus en détail

Test d auto-évaluation 2010

Test d auto-évaluation 2010 SwissPhO Olympiade Suisse de Physique 2010 Test d auto-évaluation 2010 Ce test permet aux intéressés d évaluer leurs capacités à résoudre des problèmes et de reconnaître des lacunes dans certaines notions.

Plus en détail

F p. Par définition : S. F p = P x S avec F p en Newton (N) P en Pascal (P) et S en m 2

F p. Par définition : S. F p = P x S avec F p en Newton (N) P en Pascal (P) et S en m 2 Physique : 2 nde Exercices d application : Les gaz CORRECTION I. Force pressante et pression : Exercice 1 : 1. a) Calculer la valeur F p de la force pressante exercée par l air atmosphérique sur une vitre

Plus en détail

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état PLAN 1ère partie Chapitre 2 Changements d état 1 Généralités 1.1 Notion de phase 1.2 Passages d un état à l autre 1.3 Equilibre entre les phases 1.4 Chaleur latente de changement d état 2 Fusion-solidification

Plus en détail

4. LA PRESSION ATMOSPHÉRIQUE II. Mécanique des liquides et des gaz

4. LA PRESSION ATMOSPHÉRIQUE II. Mécanique des liquides et des gaz 4 La pression atmosphérique 4.1 L atmosphère La Terre est entourée d une couche d air qui nous permet de respirer et de vivre. Cette couche d air s élève à une grande altitude en devenant de moins en moins

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

LES PROPRIETES THERMIQUES DE LA MATIERE

LES PROPRIETES THERMIQUES DE LA MATIERE LES PROPRIETES THERMIQUES DE LA MATIERE On va maintenant aborder un nouveau sujet, la thermodynamique, qui traite de l énergie interne emmagasinée par le mouvement et l interaction des atomes d un système.

Plus en détail

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit :

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit : Mesure de température Définitions : L élévation de la température dans une matière est l agitation des électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit

Plus en détail

TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION

TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION TRANSMISSION THERMIQUE PAR CONDUCTION 1) définition de la conduction La conduction est le mode de propagation de l'énergie thermique à travers la matière. Elle se produit par contact entre les particules

Plus en détail

Daniel Bernoulli 1700 1782

Daniel Bernoulli 1700 1782 Capacités C1 mesurer la pression à l aide d un manomètre ; C2 calculer une pression et la convertir en bar ou en pascal ; C3 vérifier expérimentalement la loi de Boyle-Mariotte (pv = n RT ); C4 calculer

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

CHALEUR ET ENERGIE THERMIQUE

CHALEUR ET ENERGIE THERMIQUE CHALEUR ET ENERGIE THERMIQUE Les atomes d un solide se heurtent constamment les uns aux autres et vibrent toujours au voisinage de leur position d équilibre. Dans un liquide, ces positions d équilibre

Plus en détail

L ' E N E R G I E T H E R M I Q U E

L ' E N E R G I E T H E R M I Q U E L ' E N E R G I E T H E R M I Q U E Introduction : utilisation de l énergie thermique dans l hôtellerie et la restauration : Appareils producteurs de chaleur : Grill, Fours, Brûleurs, Radiateur, Chauffe-eau

Plus en détail

Activités L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 -

Activités L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 - L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 - DOCUMENTATIONS CHAUFFE-EAU Chauffe eau électrique à résistance blindée La résistance blindée : Standard - thermoplongeur Plongée directement au cœur de l'eau, elle est

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

Thermodynamique et gaz parfaits

Thermodynamique et gaz parfaits Université Paris 7 PCEM 1 Cours de Physique Thermodynamique et gaz parfaits Étienne Parizot (APC Université Paris 7) É. Parizot Physique PCEM 1 ère année page 1 Résumé du cours précédent : travail énergie

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz. 4. Les calculs mettant en application la loi générale des gaz

1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz. 4. Les calculs mettant en application la loi générale des gaz Chapitre 11 Le comportement des gaz 1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz 2. La pression et le volume des gaz 3. Les gaz et les variations de température 4. Les calculs mettant en

Plus en détail

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Plan du cours. 1. Les termes savants utilisés! 1.1 La Force. 1.2 La Température. 1.3 La Pression. 1.4 Le Volume. 2. Variations de volumes et de pression. 2.1

Plus en détail

TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations

TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations Applications de cours Thermodynamique Application 1 : échelles de température Le physicien allemand D.G. Fahrenheit établit en 1724 son échelle de

Plus en détail

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau Chapitre Chimie 5.2 : L eau 1. Quels sont les états physiques de la matière? 2. Sous quel état est l eau des nuages? 3. A quoi ressemble la vapeur d eau? 4. Avec quoi mesure-t-on la température? 5. Quelle

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Thermodynamique : les fondamentaux

Thermodynamique : les fondamentaux Thermodynamique : les fondamentaux Extrait du programme Thermodynamique : fondamentaux Notions et contenus Capacités exigibles Énergie interne U d un système Vocabulaire et définitions : système, état

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Manipulation 1 Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Consignes de sécurité Soyez prudent en utilisant le gaz naturel. Dans le cas d une odeur de gaz, fermez la

Plus en détail

Tous ces exemples sont des applications contrôlables par l'homme. Ils sont, de ce fait, utiles.

Tous ces exemples sont des applications contrôlables par l'homme. Ils sont, de ce fait, utiles. Chapitre 8b EFFET CALORIFIUE ENERGIE CALORIFIUE Sommaire Effets calorifiques Energie calorifique Exercices 8.7 EFFETS CALORIFIUES La transformation d'énergie électrique W él en une énergie calorifique

Plus en détail

Chapitre 2 : PHÉNOMÈNES THERMIQUES

Chapitre 2 : PHÉNOMÈNES THERMIQUES Cours de physique DF «Chaleur» v 3.2 Chapitre 2 : PHÉNOMÈNES THERMIQUES 2.1 Température et dilatation 2.2 Calorimétrie 2.3 Changements d'états Sébastien Monard 2011 titre Gymnase de la Cité Physique DF

Plus en détail

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES GENERALITES : C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES Alors que les procédés de moulage sable imposent, chaque fois, la destruction du moule pour récupérer la pièce coulée. Les moules permanents (métalliques),

Plus en détail

CALCUL DU BILAN D'UNE PISCINE OU D'UN BASSIN

CALCUL DU BILAN D'UNE PISCINE OU D'UN BASSIN CALCUL DU BILAN D'UNE PISCINE OU D'UN BASSIN 1 Objet Calcul du bilan thermique et du dégagement d'eau à la surface d'un bassin ou d'une piscine intérieur ou extérieur. 2 Principe Méthode 2.1 Données 2.1.1

Plus en détail

k_bodet_lycée_heinrich_haguenau 1

k_bodet_lycée_heinrich_haguenau 1 k_bodet_lycée_heinrich_haguenau 1 STI2D-STL CH. N..MECANIQUE DES FLUIDES 1. INTRODUCTION : Un fluide peut être considéré comme étant formé d'un grand nombre de particules matérielles, très petites et libres

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles)

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles) INTRODUCTION 1 Éléments de physique & rappels 2 Compressibilité des gaz : principe et applications à la plongée 3 Influence de la température : principe et application à la plongée 4 Exercices complémentaires

Plus en détail

ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue

ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue 1 ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue Objectif général Sensibiliser l élève à la consommation d énergie au quotidien et aux économies d énergie possibles. Objectif

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Chapitre 1 : L air qui nous entoure

Chapitre 1 : L air qui nous entoure Version élèves Chapitre 1 : L air qui nous entoure. L atmosphère terrestre Document A p14 Réponses aux questions en cours, sauf la numéro 5 : 1/ Qu est ce que l atmosphère terrestre? Où se situe t-elle?

Plus en détail

Economie d énergie et respect de l environnement de série. Chaudières bois. Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG

Economie d énergie et respect de l environnement de série. Chaudières bois. Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG Economie d énergie et respect de l environnement de série Chaudières bois Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG Chaudière bois à combustion inversée BVG-Lambda Chaudière à combustion inversée

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T6.2 : Analyser l installation, diagnostiquer Compétence C1.2 : Interpréter, analyser, décoder Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques 1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques Pour l'air : r = R / M = 0,871 kj / (kg.k), avec M masse molaire c p =1,005 kj/kg K, c v = 0,718 kj/kg K = 1.93 kg / m 3 à 0 C et à 1013 mbars Pour un

Plus en détail

312 GJ (312 000 000 000 J) Chapitre 3. La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS. par habitant par an.

312 GJ (312 000 000 000 J) Chapitre 3. La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS. par habitant par an. Chapitre 3 L ÉNERGIE ET SES MANIFESTATIONS La principale source d énergie de la Terre est le Soleil. Toutefois, la principale source d énergie exploitée par l humain est le pétrole. SOURCES D ÉNERGIE UTILISÉES

Plus en détail

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DESCRIPTION D UN CIRCUIT DE CHAUFFAGE A EAU CHAUDE LE SENS DE LA PENTE LE RADIATEUR EN FONTE

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

Ballon tampon. Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973

Ballon tampon. Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Ballon tampon Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Ballon Tampon BT Ballon tampon avec isolation, pour couplage avec chaudière bois, 4 départs, 4 retours, 4 raccordement sonde/thermomètre,

Plus en détail

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale 1 Table des matières Page 1 : Binaire liquide-vapeur isotherme et isobare Page 2 : Page 3 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : intéressant facile facile sauf

Plus en détail

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR 1) Introduction : DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR Respect de l environnement : Les réserves de combustibles fossiles comme le gaz naturel et le pétrole sont limitées. La conscience

Plus en détail

Hoval EnerVal G (1000-6000) Accumulateurs tampon d énergie

Hoval EnerVal G (1000-6000) Accumulateurs tampon d énergie Accumulateurs tampon d énergie Description (1000) en acier pour l intégration hydraulique avec pompes à chaleur et installations solaires. 8 manchons de raccordement Rp 3 3 manchons de raccordement Rp

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ISOLATION : INTRODUCTION THEORIQUE Marny DI PIETRANTONIO Plate-forme Maison Passive asbl Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut,

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut, Pour mettre en mouvement un objet, déformer un objet, modifier le mouvement d'un objet ; il est nécessaire de faire subir à celui-ci une action mécanique (avec ou sans contact). Pour décrire cette action

Plus en détail

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ Aujourd hui, c est décidé : tu deviens apprenti météorologue grâce à Meteoz! Il fait beau : c est l occasion idéale pour construire ta propre station météo et faire

Plus en détail

TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau

TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau Objectifs : - Mesurer la résistance thermique de certains matériaux. - Comparer ces matériaux pour l appliquer à l isolation des bâtiments. Compétences

Plus en détail

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur Un isolant 2 en 1 Isolation par réflexion et très faible émissivité En hiver : SKYTECH Pro réfléchit la chaleur émise par le chauffage vers l'intérieur grâce à son fort pouvoir de réflexion. Sa très faible

Plus en détail

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Exercice 1 - Influence du chemin de transformation. Une mole de

Plus en détail

Travaux dirigés de thermodynamique

Travaux dirigés de thermodynamique Travaux dirigés de thermodynamique IUT - GTE - Marseille 2012-13 1 Chapitre 2 : le gaz parfait Exercice 1 Combien y a t-il de molécules dans un volume de 1 cm 3 d un gaz parfait pris dans les conditions

Plus en détail

3. CALORIMÉTRIE II. Thermodynamique

3. CALORIMÉTRIE II. Thermodynamique 3 Calorimétrie La calorimétrie est la partie de la thermodynamique qui a pour objetlamesuredesquantités de chaleur. Ce sont p.ex. les quantités de chaleur nécessaires pour augmenter la température d un

Plus en détail

C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie?

C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie? C.M.E.5.1 Comment économiser l énergie? I) Énergie et puissance : rappels : L énergie E est la capacité d un système à produire du, de la ou de la. L unité légale d énergie est le joule (J), on mesure

Plus en détail

L atmosphère. Température, pression, composition de l airl. Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE)

L atmosphère. Température, pression, composition de l airl. Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE) L atmosphère Température, pression, composition de l airl Laurent Borrel (ENM/RP), Yann Esnault (SaE) Où s arrête l atmosphère? Qu est-ce qui change avec l altitude? Plus on s élève, plus il fait froid

Plus en détail

RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz

RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz 1S Thème : AGIR RDP : Bilan carbone d une centrale électrique thermique au gaz DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche

Plus en détail

I) Chauffage par résistance

I) Chauffage par résistance Le chauffage électrique électrique est de plus en plus répandu. Les avantages sont : * Facilité d utilisation * Confort d utilisation * Aucune pollution * Fiabilité et précision de réglage. Dans ce cours

Plus en détail

Viega Profipress G. Raccords à sertir pour le Gaz. Documentation technique.

Viega Profipress G. Raccords à sertir pour le Gaz. Documentation technique. Viega Profipress G Raccords à sertir pour le Gaz. Documentation technique. Viega Profipress G Nos Certifications. Un système de raccords à sertir en cuivre indémontable et résistant à la traction pour

Plus en détail

Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44

Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44 Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44 LC 2/06/2008 Fiche technique AD628144 page 1/6 540 575 1044.5 Fiche technique AD 6281 44 Foyer 800 CHAUDIERE Référence : 6281 44 Notice particulière d utilisation

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB..

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Les ballons d eau chaude électriques à circuit fermé HAJDU sont créés pour fournir de l eau chaude

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

HYDROGÈNE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

HYDROGÈNE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke HYDROGÈNE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke HYDROGÈNE 1. Découvert par Henry Cavendish en 1766. 2. Élément le plus simple et le plus abondant dans l univers: 93% de la matière. M. Lacroix Hydrogène

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Chapitre A4 Changement d état de l eau.

Chapitre A4 Changement d état de l eau. Chapitre A4 Changement d état de l eau. A4-1 Mesure de température. Utilisation d un thermomètre 10 min On mesure la température avec un thermomètre. L unité de la température est le degrés Celsius C Il

Plus en détail

Enseignement secondaire. 3e classique F - Musique

Enseignement secondaire. 3e classique F - Musique Enseignement secondaire Classe de IIIe Physique 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 2.5 Nombre minimal de devoirs: 1 de voir par trimestre Langue véhiculaire: Français I. Objectifs et compétences:

Plus en détail

Dilatation BTS EEC 1 DÉFINITION 2 DILATATION DES SOLIDES

Dilatation BTS EEC 1 DÉFINITION 2 DILATATION DES SOLIDES Dilatation 1 DÉFINITION C'est l'augmentation de volume d'un corps quand sa température augmente. Cette dilatation s'explique par l'augmentation de l'agitation thermique des particules qui constituent le

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

GENERALITE CONVECTION

GENERALITE CONVECTION http://www.ff-sachsenhagen.de/images/webdesign/flamme.jpg GENERALITE CONVECTION n peu de physique de la transmission de la chaleur Hypothèse de travail : on est en régime stationnaire : la production de

Plus en détail

Utilisation des courbes Pvt THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT

Utilisation des courbes Pvt THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT page:1 Les changements d état que subissent les polymères lors de leur transformation sont régis par les lois de la thermodynamique Exemple : Action ou procédé thermodynamique

Plus en détail

Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air?

Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air? Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air? Plan : 1. Peut-on comprimer l air? 2. Qu est ce qu une pression? 3. Comment mesure t on une pression? 4. Comment exprime t on une pression? 5. L air possède

Plus en détail

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Série 01 Connaissances professionnelles écrites Pos. Bases technologiques Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Nom, prénom N de candidat Date......... Temps:

Plus en détail

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs Objectif : Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs On donne : Un dossier ressource définissant : o Le rôle des radiateurs o Les différents types de radiateurs o Les règles de pose

Plus en détail

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques Les panneaux solaires thermiques Le principe de fonctionnement d un capteur solaire est de récupérer l énergie thermique que procure le soleil. Ce sont des grands panneaux que l on pose généralement sur

Plus en détail

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT 1. Le moteur vulcain C. Expliquer le principe d action réaction aussi appelé le principe des actions réciproques qui s applique dans le moteur Vulcain. Vous pouvez-vous aider du schéma ci-dessous. A. Quels

Plus en détail