Indemniser équitablement les autrices et auteurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Indemniser équitablement les autrices et auteurs"

Transcription

1 Indemniser équitablement les autrices et auteurs

2 Une lacune à combler au niveau du prêt Cette brochure explique que les au trices et auteurs ne sont pas indemnisés pour le prêt de leurs œuvres une situation qu'il convient de corriger. En préambule : les lectrices et lecteurs ne devront pas payer plus. Et cela ne grèvera pas non plus les budgets des bibliothèques. Il convient au contraire d augmenter ces derniers, afin que les autrices et auteurs ne restent pas plus longtemps les mains vides. Une responsabilité qui incombe aux responsables des bibliothèques et aux pouvoirs publics.

3 Nous utilisons largement la littérature «Nous, les autrices et les auteurs suisses sommes aujourd hui clairement eurocompatibles. Il serait normal de savoir que nos dédommagements le soient aussi.» Noëlle Revaz, autrice «Je sais que l encouragement de la culture implique également le soutien de nos autrices et auteurs qui bénéficient souvent d un maigre revenu. A mes yeux, une indemnité pour l utilisation de leurs œuvres est un genre d encouragement de la culture qui s avère plus que naturel.» Irène Schweizer, pianiste de jazz De nos jours, quiconque écrit pour être lu est accessible sur de nombreux canaux. Qui publie ne le fait plus uniquement sous forme de livre. Cela fait belle lurette que le livre traditionnel n est plus l'unique source d utilisation, mais bien une parmi tant d autres. Qu il s agisse d œuvres scientifiques ou littéraires, nous utilisons le travail créateur des autrices et auteurs en ligne, nous lisons à l écran de notre ordinateur, de notre tablette, de notre smartphone. Nous lisons des flux RSS, des blogs, des notes laissées au sein des Social Media et des œuvres accessibles en ligne. Alors que la majorité des utilisations d œuvres littéraires sont soumises à redevance, les autrices et auteurs ne touchent toujours aucune indemnité pour le prêt de leurs œuvres ni pour le prêt numérique ni pour le prêt traditionnel en bibliothèque.

4 Indemnité équitable au niveau du prêt également Sans autrices et auteurs, les bibliothèques n existeraient pas. Lorsque des livres, des articles de journaux et de revues, des e-books, etc. sont «empruntés» en Suisse, que ce soit sous forme numé rique ou au sein de bibliothèques traditionnelles, les autrices et auteurs restent les mains vides. En 1992, l UE a introduit une directive relative au droit de location et au droit de prêt, sur la base de laquelle les autrices et auteurs titulaires de la citoyenneté européenne touchent des indemnités découlant du prêt et de la location de leurs œuvres. Il n'en est rien en Suisse. Ici, les autrices et auteurs ne touchent rien lorsque quelqu'un emprunte leurs oeuvres. L UE constate : «L émergence de nouveaux produits et l utilisation de nouvelles techno- «J ignorais jusqu à présent à quel point l indemnité que touchent les autrices et auteurs s avère lacunaire. Le fait de pouvoir jouir de mon loisir de prédilection, la lecture, doit être dûment indemnisé.» Silvia Affolter, femme entrepreneure et propriétaire de CityGuideTV «En tant que musicien, je ne sais que trop bien à quel point il est difficile d être indemnisé de manière appropriée pour son propre travail. Chez nous, il est donné à tout le monde d écouter, chez les autrices et auteurs, à l ère numérique, tout le monde a accès à leurs écrits.» Greis, musicien

5 logies (par exemple le prêt en ligne) sont susceptibles d affecter le fonctionnement du marché interne et les activités de prêt». Aux dires de la Commission UE, il convient «de tenir compte du recours croissant aux nouvelles technologies au sein de bibliothèques et aux évolutions possibles du prêt en ligne». Actuellement, les bibliothèques élargissent fortement leur offre de prêt de livres, journaux et revues en numérisant leurs fonds. Cela répond visiblement à un besoin des lectrices et lecteurs et conduira à une augmentation du prêt. L Office fédéral de la culture (OFC), responsable de l encouragement de la culture en Suisse, soutient à bon escient les projets de numérisation des bibliothèques et devrait donc également s engager en faveur d une indemnisation des autrices et auteurs. Le système de redevances imaginé par l AdS et censé contribuer à la mise en place d indemnités équitables en faveur des autrices et auteurs ne sollicitera ni les consommatrices et consommateurs, ni les bibliothèques. Les redevances modérées doivent être prises en charge par les pouvoirs publics, qui supportent déjà l ensemble des frais des bibliothèques (personnel, loyer, électricité, chauffage, etc.).

6 Le prêt «Pour moi, il est presque honteux que les acteurs culturels suisses soient contraints de revendiquer leurs droits d auteur de cette manière. J y mets volontiers du mien pour que cette évidence s impose enfin.» Bettina Oberli, réalisatrice de film «Notre travail culturel et littéraire a obtenu de haute lutte une reconnaissance internationale. Celles et ceux qui ont contribué à ce succès et qui sont lus de plus en plus sur tous les ca naux méritent de plus que des louanges il leur faut aussi un salaire équitable.» Patrick Rohr, entrepreneur en communication, présentateur d'oeuvres doit être assorti d'une redevance.

7 Pour plus d informations : Serv.do?uri=OJ:L:2006:376:0028:0035:FR:PDF «En Suisse, on est parvenu à trouver une péréquation pour que les auteurs touchent des droits sur les photocopies. Pourquoi, dès lors, ne pas envisager de s aligner sur le droit européen et d introduire des redevances sur les emprunts en bibliothèques? Il n est ni normal ni juste que les personnes qui sont à la base du livre ne bénéficient pas de ce genre de considération.» Janine Massard, auteure «Quand je vais au cinéma, une partie du prix de mon billet va à l auteur, alors pourquoi pas quand j emprunte un livre en bibliothèque?» Daniel de Roulet, auteur

8 «Pouvoir lire et approfondir mes connaissances reste pour moi une joie permanente et de tous les instants, et me permet d élargir sans cesse mon horizon. Il devrait être tout naturel que les autrices et auteurs grâce auxquels il m est donné de vivre cela soient indemnisés équitablement pour leur travail.» Prof. Dr. méd. Thierry Carrel, Directeur du centre de chirurgie cardio-vasculaire de l Hôpital universitaire de Berne «On le sait, il n y a pas d amour il n y a que des preuves d amour. Puisse le politique prouver clairement son attachement aux auteurs en leur permettant de toucher un sou quand leurs livres sont empruntés dans une bibliothèque!» Michel Layaz, auteur AdS, novembre 2013 Impressum AdS Autrices et auteurs de Suisse Konradstrasse Zurich Traduction : Anne Schmidt-Peiry Mise en page : Viola Zimmermann, Corinne Dörig Druck : Inka Druck

9 La présente brochure explique que les au trices et auteurs ne sont pas indemnisés pour le prêt de leurs œuvres ce prêt doit être dédommagé.

Nutzung von Vorsorgegeldern zur Finanzierung von selbstgenutztem Wohneigentum

Nutzung von Vorsorgegeldern zur Finanzierung von selbstgenutztem Wohneigentum Nutzung von Vorsorgegeldern zur Finanzierung von selbstgenutztem Wohneigentum Eine deskriptive Analyse Prof. Dr. Yvonne Seiler Zimmermann printed in switzerland Gedruckt in der Schweiz stampato in Svizzera

Plus en détail

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine ANNEXE V Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine Définitions Article premier I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Aux fins du présent règlement, on

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2100 DU 09/11/2007

CIRCULAIRE N 2100 DU 09/11/2007 CIRCULAIRE N 2100 DU 09/11/2007 Objet : Circulaire d information concernant l Appel à projets- Littérature de Jeunesse. Réseaux : Communauté française/officiel subventionné/ Libre subventionné (conf. /

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE Claire-Françoise Durand INTRODUCTION C est pour moi un grand plaisir et un grand honneur d ouvrir

Plus en détail

Règlement interne de la Commission suisse pour le développement

Règlement interne de la Commission suisse pour le développement Règlement interne de la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation d assistante socioéducative/assistant socio-éducatif CFC I Base Art. 1 Le présent règlement de

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Formation. Position. Les défis

Formation. Position. Les défis Position Formation Outre le partenariat social, la formation est l un des plus importants facteurs du succès de l économie suisse. Elle a aussi un rôle clé lorsqu il s agit de combattre la pénurie de main-d

Plus en détail

Fiche d information sur la politique de la santé

Fiche d information sur la politique de la santé Fiche d information sur la politique de la santé V. Questions et réponses concernant la compensation des risques dans l assurance-maladie Etat: juillet 2012 Chères lectrices, chers lecteurs, Dans l assurance

Plus en détail

Contrat de prêt FONDATION POUR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Contrat de prêt FONDATION POUR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE Contrat de prêt entre FONDATION POUR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE appelée par la suite STI c/o BFH Spin off Park Faubourg du Lac 103b 2501 Bienne et investit

Plus en détail

LÉGITIMITÉ DE LA PRESCRIPTION

LÉGITIMITÉ DE LA PRESCRIPTION Biennale du numérique, «Le numérique et ses usages» Enssib Lyon Villeurbanne 5 octobre2013 LÉGITIMITÉ DE LA PRESCRIPTION Louis Wiart Université Paris 13 LabSic Introduction «Donner son avis et consulter

Plus en détail

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition.

Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Rapport Reda, tableau comparatif Le tableau comparatif suivant reprend les principaux articles concernant le monde de l édition. Alors que Julia Reda appelait à une harmonisation hâtive et à un élargissement

Plus en détail

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV)

Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Hadopi Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) Livre numérique et terminaux de lecture, quels usages? note d analyse Dans le cadre de la mission légale d observation des utilisations licites et

Plus en détail

Les Français et le livre numérique

Les Français et le livre numérique Les Français et le livre numérique Février 2014 Contact : OpinionWay 15 Place de la République, 75003 Paris Tel : 01 78 94 90 00 Méthodologie Etude réalisée auprès d un échantillon de personnes, représentatif

Plus en détail

Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015

Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015 Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Mise au concours du Prix du cinéma suisse 2015 L Office fédéral de la culture (OFC), vu l art. 7 de la loi sur le cinéma (LCin, RS

Plus en détail

IDEP. Présentation du Wiki en français par Antonin Benoît DIOUF (IDEP)

IDEP. Présentation du Wiki en français par Antonin Benoît DIOUF (IDEP) Présentation du Wiki en français par Antonin Benoît DIOUF (IDEP) Initiative conjointe de : Berkman Center for Internet & Society (Harvard University) & EIFL : Electronic Information for Libraries (consortium)

Plus en détail

4 219 829 / mois 1 936 809 / mois. 652 000 / mois 4 minutes 43 secondes / mois. Taille en pixels. différents formats. différents formats

4 219 829 / mois 1 936 809 / mois. 652 000 / mois 4 minutes 43 secondes / mois. Taille en pixels. différents formats. différents formats TARIFS PUBLICITAIRES DE RINGIER 0 le temps.ch La crédibilité et la qualité de l information sont les engagements premiers de la marque Le Temps. C est donc une Rédaction unique qui produit les contenus

Plus en détail

Regard(s) sur Le Corbusier

Regard(s) sur Le Corbusier Concours de photographies Regard(s) sur Le Corbusier Du 15 septembre au 15 décembre 2015 Nombreux lots à gagner Photographiez votre site préféré construit par Le Corbusier et retournez vos clichés à l

Plus en détail

JAMES. Jeunes activités médias enquête Suisse. Constatations 2014. Direction du projet Prof. Dr. Daniel Süss MSc Gregor Waller

JAMES. Jeunes activités médias enquête Suisse. Constatations 2014. Direction du projet Prof. Dr. Daniel Süss MSc Gregor Waller Partenaire de coopération JAMES Jeunes activités médias enquête Suisse Constatations 24 Direction du projet Prof. Dr. Daniel Süss MSc Gregor Waller Auteurs lic. phil. Isabel Willemse MSc Gregor Waller

Plus en détail

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques

Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Préambule Les pratiques culturelles des Français connaissent depuis plusieurs années déjà de profondes mutations 1.

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E D E Le Salaire-Jeunesse pour les enfants K I N R - C A S H A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche Apprendre à gérer l argent doit être intégré dans l apprentissage

Plus en détail

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse des médecins spécialistes en prévention et santé publique FMH (SSSP)

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse des médecins spécialistes en prévention et santé publique FMH (SSSP) Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse des médecins spécialistes en prévention et santé publique FMH (SSSP) 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement se base sur la Réglementation

Plus en détail

Les bibliothèques: une tâche publique

Les bibliothèques: une tâche publique Les bibliothèques: une tâche publique Argumentaire pour les autorités, les parlements et les politiques A l ère d Internet, où peut-on encore créer du lien social? Aujourd hui, qu est-ce qui fait l identité

Plus en détail

Titres compréhensibles à l échelle internationale pour. la formation professionnelle supérieure

Titres compréhensibles à l échelle internationale pour. la formation professionnelle supérieure Titres compréhensibles à l échelle internationale pour la formation professionnelle supérieure Diplômes de la formation professionnelle supérieure La formation professionnelle supérieure contribue de manière

Plus en détail

REK Commission d experts Comptabilité & Contrôle de gestion

REK Commission d experts Comptabilité & Contrôle de gestion REK Commission d experts Comptabilité & Contrôle de gestion Décision sur la proposition n 14_003 Traçabilité de la proposition Date Statut Remise le: 9.4.2014 1 er traitement 24.4.2014 2 ème traitement

Plus en détail

Qu est-ce qu un livre numérique?

Qu est-ce qu un livre numérique? Le livre numérique Ce tutoriel peut être utilisé comme une introduction au concours «Bookin avec nous». Il présente en quelques slides les différents concepts associés au livre numérique et permet de mieux

Plus en détail

Programme MED Séminaire Chefs de file. Aspects financiers. Marseille, 3 mars 2009

Programme MED Séminaire Chefs de file. Aspects financiers. Marseille, 3 mars 2009 Programme MED Séminaire Chefs de file Aspects financiers Marseille, 3 mars 2009 Plan de présentation Période d éligibilité des dépenses Eligibilité des dépenses Lignes budgétaires Justificatifs Dépenses

Plus en détail

Cours de français en formation de base commune

Cours de français en formation de base commune Cours de français en formation de base commune Cours de français au présecondaire FRAB121-4 Découverte du monde de l écrit Ce cours initie l adulte à la lecture et à l écriture dans la vie quotidienne.

Plus en détail

Archives et droit d auteur Ivan Cherpillod, avocat, prof. UniL

Archives et droit d auteur Ivan Cherpillod, avocat, prof. UniL Droit d auteur Archives et droit d auteur Ivan Cherpillod, avocat, prof. UniL Protège les œuvres littéraires et artistiques, y.c. les œuvres scientifiques et les recueils, traductions, adaptations sans

Plus en détail

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET LES NORMES ET INTERNET Comment profiter de la disponibilité des normes frança ises, européennes, internationales et étrangères sur Internet, sans tomber dans les pièges de la violation du droit d auteur

Plus en détail

Pilote cantons Notice d utilisation pour le calcul des forfaits par champ d intervention dans le domaine des thérapies résidentielles des dépendances

Pilote cantons Notice d utilisation pour le calcul des forfaits par champ d intervention dans le domaine des thérapies résidentielles des dépendances FiSu / FiDé 2001 Willy Oggier, Dr.oec.HSG Tel. 01/ 273 52 34 Fax 01/ 273 52 35 Gesundheitsökonomische Beratungen AG Konradstrasse 61 CH-8005 Zürich Pilote cantons Notice d utilisation pour le calcul des

Plus en détail

Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA

Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA Zurich, le 7 septembre 2015 Monsieur le Conseiller fédéral Schneider-Ammann Nous vous vous

Plus en détail

Coaching Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres

Coaching Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats

Plus en détail

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs»

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» Conseil National de la Consommation 12 mai 2015 Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» N NOR : EINC1511480V Trouver un produit, comparer

Plus en détail

Transcription de la vidéo WCAG 2.0

Transcription de la vidéo WCAG 2.0 Transcription de la vidéo WCAG 2.0 Bonjour tout le monde. Je m appelle David MacDonald. Ma présentation d aujourd hui porte sur comment les règles pour l accessibilité des contenus Web, communément appelées

Plus en détail

FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE. sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler

FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE. sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler LA FONDATION HASLER Créée en 1948 par Gustav Hasler, la Fondation Hasler encourage les technologies de l information

Plus en détail

Santé. Média social Mise en réseau. La santé à l ère des médias sociaux. Confiance. Community. Durabilité. Health 2.0

Santé. Média social Mise en réseau. La santé à l ère des médias sociaux. Confiance. Community. Durabilité. Health 2.0 La santé à l ère des médias sociaux Extrait des résultats de l étude de Swisscom du mois d octobre 2011 Prévention Sécurité Durabilité Alimentation Patient informé Health 2.0 Forum de santé Intégré Santé

Plus en détail

Rapport de la commission d examen de la gestion

Rapport de la commission d examen de la gestion 6, 8-15 Assemblée des délégués du 15 au 18 juin 2014 à Scuol Rapport de la commission d examen de la gestion Berne, le 23 mai 2014 La Commission d examen de la gestion de la FEPS Le président Daniel Hehl

Plus en détail

PARCOURS CULTUREL * REALISATION D UN PORTFOLIO NUMERIQUE EN MODE DIAPORAMA AVEC MICROSOFT POWERPOINT (ici Office 2003)

PARCOURS CULTUREL * REALISATION D UN PORTFOLIO NUMERIQUE EN MODE DIAPORAMA AVEC MICROSOFT POWERPOINT (ici Office 2003) PARCOURS CULTUREL * REALISATION D UN PORTFOLIO NUMERIQUE EN MODE DIAPORAMA AVEC MICROSOFT POWERPOINT (ici Office 2003) NB : Ceci est un tutoriel simplifié. Pour aller plus loin, consulter le tutoriel suivant

Plus en détail

ASSISTANTE SOCIO-EDUCATIVE / ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF

ASSISTANTE SOCIO-EDUCATIVE / ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF ASSISTANTE SOCIO-EDUCATIVE / ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF COURS INTERENTREPRISES REGLEMENT INTERNE CONCERNANT LES COMMISSIONS DES COURS SAVOIRSOCIAL, l'organisation faîtière suisse du monde du travail du domaine

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DOCUMENTAIRE

POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DOCUMENTAIRE ADOPTÉE AU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 28 JANVIER 2014 RÉSOLUTION N O 68-CC-2013-2014 AD-02-04 POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DOCUMENTAIRE 1. OBJET Conformément à la Loi sur les archives (L.R.Q., c. A

Plus en détail

Audiodescription d un court métrage chez (pour?) look&roll

Audiodescription d un court métrage chez (pour?) look&roll Chères et chers collègues, Mesdames et Messieurs, Vous tous ici présents savez certainement déjà ce qu est une audiodescription : c est un procédé qui consiste à décrire ce qui se passe dans un film pendant

Plus en détail

Comment est-ce que je vais vivre avec ma maman et mon papa après le divorce?

Comment est-ce que je vais vivre avec ma maman et mon papa après le divorce? Pour les enfants dès 9 ans Tes parents divorcent. Quelques informations pour t aider. Impressum Edition Résultat du projet «Enfants et divorce» réalisé dans le cadre du PNR 52 sous la direction de Andrea

Plus en détail

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet.

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet. Pourquoi un stage sur la relation à l argent? Nous sommes confrontés à l argent au quotidien et tellement peu de personnes se posent la question de son rapport l argent. Nous utilisons donc cette porte

Plus en détail

Help2Help soutient l engagement des collaborateurs dans le monde associatif

Help2Help soutient l engagement des collaborateurs dans le monde associatif Help2Help soutient l engagement des collaborateurs dans le monde associatif Appel à Projets elp elp http://foundation.bnpparibasfortis.be Merci de lire attentivement la brochure avant l'introduction de

Plus en détail

Formule 72J FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J)

Formule 72J FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J) FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER (Cour; N o du dossier; Intitulé de l instance) ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J) État financier de : Je déclare sous serment (ou affirme solennellement) ce qui suit : 1.

Plus en détail

Changement en matière de TVA logement Mesures transitoires avant le 31 décembre 2014

Changement en matière de TVA logement Mesures transitoires avant le 31 décembre 2014 Réf OAI : K/note prof/note57-2 Mesures Transitoires TVA Logement 20141211 11/12/2014 Note professionnelle urgente n 57 2 aux membres de l OAI Changement en matière de TVA logement Mesures transitoires

Plus en détail

Pourquoi 300 000 personnes ne sont-elles pas protégées par le système des trois piliers?

Pourquoi 300 000 personnes ne sont-elles pas protégées par le système des trois piliers? Pourquoi 300 000 personnes ne sont-elles pas protégées par le système des trois piliers? Congrès «Réforme des prestations complémentaires à l AVS/AI», Berne, 28.10.2015 1 La pauvreté des personnes âgées

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Groupe de Travail. Différents statuts des participants d un groupe - Créateur/administrateur - Simple membre

Groupe de Travail. Différents statuts des participants d un groupe - Créateur/administrateur - Simple membre Groupe de Travail Icône d accès Accès à tous les groupes publics Accès pour la création d un groupe Liste de tous mes groupes Exemples d usages pédagogiques:!reportage en direct lors d une classe découverte!diaporama

Plus en détail

1) Habitudes et comportements de lecture des belges. Complémentarité papier digital

1) Habitudes et comportements de lecture des belges. Complémentarité papier digital 1) Habitudes et comportements de lecture des belges Complémentarité papier digital Méthodologie appliquée pour l'étude Enquête représentative menée sur Internet par le bureau d'études indépendant i vox

Plus en détail

Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante

Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante Berne, août 2007 Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante Document de fond sur l initiative parlementaire

Plus en détail

Rapport annuel 2013. Suisseculture Kasernenstrasse 23 CH-8004 Zurich T +41 43 322 07 30 E info@suisseculture.ch w suisseculture.ch

Rapport annuel 2013. Suisseculture Kasernenstrasse 23 CH-8004 Zurich T +41 43 322 07 30 E info@suisseculture.ch w suisseculture.ch Rapport annuel 2013 Suisseculture Kasernenstrasse 23 CH-8004 Zurich T +41 43 322 07 30 E info@suisseculture.ch w suisseculture.ch Sommaire 1 Assemblées générales... 3 2 Comité / Présidence... 3 3 Direction...

Plus en détail

LA CHARTE DU LIVRE POUR QUE CHACUN PUISSE LIRE CE QU IL VEUT, QUAND IL VEUT, DANS LE FORMAT DE SON CHOIX. #MYNEXTREAD

LA CHARTE DU LIVRE POUR QUE CHACUN PUISSE LIRE CE QU IL VEUT, QUAND IL VEUT, DANS LE FORMAT DE SON CHOIX. #MYNEXTREAD LA CHARTE DU LIVRE POUR QUE CHACUN PUISSE LIRE CE QU IL VEUT, QUAND IL VEUT, DANS LE FORMAT DE SON CHOIX. #MYNEXTREAD 2 I Charte du livre EIBF La fédération européenne et internationale des libraires représente

Plus en détail

Protection Juridique. pour Particuliers. Nouveau. droit fiscal et droit d Internet bonus spécial pour consultation juridique

Protection Juridique. pour Particuliers. Nouveau. droit fiscal et droit d Internet bonus spécial pour consultation juridique Protection Juridique pour Particuliers Nouveau droit fiscal et droit d Internet bonus spécial pour consultation juridique DÉFEND VOS DROITS Vos droits sont bien défendus grâce à la DAS Que ce soit comme

Plus en détail

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178 Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178 en tant qu utilisateur ecode178 entre l Association pour la gestion d une centrale d information de crédit (ci-après:

Plus en détail

Papier de position du PBD Suisse Société de l information

Papier de position du PBD Suisse Société de l information Papier de position du PBD Suisse Société de l information Etat au 29.04.2013 Le papier de position du PBD Suisse sur la société d information en bref L accès aux réseaux et services de communication doit

Plus en détail

Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure

Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure Instruments de sécurité de l'infrastructure Six mesures destinées à garantir la sécurité de l'infrastructure Repérer, éviter et éliminer les risques d'accidents Chers responsables des routes, Chaque année,

Plus en détail

Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures?

Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures? Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures? Webinaire 13 août 2015 JEMECASSE.FR En 2013, je me suis cassée Ressources au compteur : Un mois d économies Un mini contrat en freelance Un chéri

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

CONTRAT D ACQUISITION PAR DONATION

CONTRAT D ACQUISITION PAR DONATION CONTRAT D ACQUISITION PAR DONATION NOM LÉGAL INTERVENU ENTRE COORDONNÉES ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL TÉLÉPHONE COURRIEL Représenté au présent contrat par, dûment autorisé, ci-appelé INSTITUTION

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Vague 3. Février 2013

Vague 3. Février 2013 Vague 3 Février 2013 Ce baromètre semestriel, réalisé pour les auteurs et éditeurs associés au sein de la SOFIA, a pour objectif d'observer les évolutions des usages du livre numérique Méthodologie La

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse. «La presse à l ère numérique : comment ajouter de la valeur à l information?»

Présentation de la Note d analyse. «La presse à l ère numérique : comment ajouter de la valeur à l information?» Paris, le 30 novembre 2011 Présentation de la Note d analyse «La presse à l ère numérique : comment ajouter de la valeur à l information?» Mercredi 30 novembre 2011 par Vincent Chriqui, Directeur général

Plus en détail

En principe c est une enseignante ou un enseignant de la discipline qui fait passer l épreuve et qui la corrige. Déroulement de l épreuve.

En principe c est une enseignante ou un enseignant de la discipline qui fait passer l épreuve et qui la corrige. Déroulement de l épreuve. Examen d admission en cours de scolarité dans l école publique 2013-2014 ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE CYT OPTION SPÉCIFIQUE ÉCONOMIE ET DROIT 11 e VSB ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE CYT Consignes générales

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES

DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES DÉPARTEMENT DE TARN-ET-GARONNE ARCHIVES DEPARTEMENTALES Réutilisation des informations publiques produites et reçues par les Archives départementales de Tarn-et- Garonne PRÉAMBULE RÈGLEMENT approuvé par

Plus en détail

Gestion de projet. WEKA Business Dossier. Planifier, réaliser et clôturer un projet avec succès. Avantages immédiats. Thèmes du dossier.

Gestion de projet. WEKA Business Dossier. Planifier, réaliser et clôturer un projet avec succès. Avantages immédiats. Thèmes du dossier. Planifier, réaliser et clôturer un projet avec succès Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats Vous savez:

Plus en détail

Compte rendu. Mardi 4 novembre 2014 Séance de 9 heures 30. Commission des affaires économiques. Présidence de M. François Brottes Président

Compte rendu. Mardi 4 novembre 2014 Séance de 9 heures 30. Commission des affaires économiques. Présidence de M. François Brottes Président Compte rendu Commission des affaires économiques Projet de loi de finances pour 2015 (n 2234). Commission élargie : Agriculture, forêt et affaires rurales ; Avis sur les crédits de la mission «Forêt» (M.

Plus en détail

Compétences informationnelles des étudiants du Québec face au Web : quel bilan?

Compétences informationnelles des étudiants du Québec face au Web : quel bilan? Compétences informationnelles des étudiants du Québec face au Web : quel bilan? Gabriel Dumouchel, doctorant, Université de Montréal Thierry Karsenti, professeur titulaire, Université de Montréal Plan

Plus en détail

Informations aux médias

Informations aux médias Merci de tenir compte du délai d attente: 22 mai 2007 Informations aux médias Berne, le 22 mai 2007 L union fait la force Maintenant en ligne! La plate-forme Internet trilingue www.schau-hin.ch Alliance

Plus en détail

La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish

La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish Natalia Krynicka Pourquoi est-ce si important de créer une bibliothèque virtuelle en yiddish d une envergure mondiale? Prenons un chercheur italien qui

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 27/03/12 Contact presse: Alexandre Billaud 06.72.87.32.15 - abillaud@bookly.fr

DOSSIER DE PRESSE 27/03/12 Contact presse: Alexandre Billaud 06.72.87.32.15 - abillaud@bookly.fr DOSSIER DE PRESSE 27/03/12 Contact presse: Alexandre Billaud 06.72.87.32.15 - abillaud@bookly.fr 2,5 millions de Français rêvent de se faire publier*! Un constat sans appel : Difficile d être édité, même

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 3. Pierre Magnan, auteur à succès Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault,

Plus en détail

Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre la pauvreté des familles monoparentales

Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre la pauvreté des familles monoparentales Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Confederation of Family Organisations in the European Union Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre

Plus en détail

Ordonnance sur les aménagements visant à assurer l accès des personnes handicapées aux transports publics

Ordonnance sur les aménagements visant à assurer l accès des personnes handicapées aux transports publics Ordonnance sur les aménagements visant à assurer l accès des personnes handicapées aux transports publics (OTHand) 151.34 du 12 novembre 2003 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu les

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE

REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE REGLES GENERALES D AUTORISATION ET DE TARIFICATION ETABLISSEMENTS DE SANTE ETABLISSEMENTS CONCERNES Établissements de santé assurant, avec ou sans hébergement, des soins de courte durée, des soins de suite

Plus en détail

Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France

Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France Le remboursement des titres de transport par les employeurs en Ile-de-France Jusqu en 2009, le code du travail stipulait qu en Ile de France, les employeurs publics et privés ont obligation de rembourser

Plus en détail

E-book Mode d Emploi. Septembre 2013. Télécharger un E-Book E BOOK MODE D EMPLOI

E-book Mode d Emploi. Septembre 2013. Télécharger un E-Book E BOOK MODE D EMPLOI E BOOK MODE D EMPLOI E-book Mode d Emploi Septembre 2013 Télécharger un E-Book Le centre de documentation a une bibliothèque d Ebook. Pour y accéder, aller sur le catalogue Meditagri (www.iamm.fr/ressources/opac_css/)

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SONDAGE SUR LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE Date: 27 juin 2011 Etude menée par Opinion Way pour les industriels du GITEP TICS Méthodologie Méthodologie Sondage quantitatif mené sur un échantillon de

Plus en détail

Regards croisés sur les outils. et la place du manuel scolaire en France

Regards croisés sur les outils. et la place du manuel scolaire en France ! Regards croisés sur les outils pédagogiques Regards et croisés la place du sur manuel les outils scolaire pédagogiques en France et la place du manuel scolaire en France Février 2012 Février 2012 1 Méthodologie!

Plus en détail

Charte d utilisation des réseaux/médias sociaux numériques IUT de Rennes

Charte d utilisation des réseaux/médias sociaux numériques IUT de Rennes Charte d utilisation des réseaux/médias sociaux numériques IUT de Rennes 1/8 Les réseaux sociaux font aujourd hui partie intégrante de notre quotidien. Les lieux d échanges sur internet sont de plus en

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Une offre de lecture numérique sur liseuses et Smartphones pour les patients de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Une offre de lecture numérique sur liseuses et Smartphones pour les patients de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris Une offre de lecture numérique sur liseuses et Smartphones pour les patients de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris IFLA 2014 23 août 2014 Claudie GUERIN L Assistance Publique-Hôpitaux de Paris c est

Plus en détail

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009.

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009. JJ Mois Année 1er site d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Appart-Maison.fr en quelques mots Appart-Maison.fr est le 1er site Internet d annonces

Plus en détail

impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces

impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces impacts de la réglementation d internet sur les investessement précoces résumé en 2014, nous avons mené une étude auprès de 0 investisseurs dans huit pays à travers le monde (australie, france, allemagne,

Plus en détail

Mode d emploi. Envoyez des candidats ou intérimaires à des clients/prospects par mail! Auteur : Patrick Machecourt Septembre 2011

Mode d emploi. Envoyez des candidats ou intérimaires à des clients/prospects par mail! Auteur : Patrick Machecourt Septembre 2011 Mode d emploi Envoyez des candidats ou intérimaires à des clients/prospects par mail! Auteur : Patrick Machecourt Septembre 2011 Principe de fonctionnement Le service informatique transmet à ACTUAL online

Plus en détail

CHRETIEN FACE A L ARGENT

CHRETIEN FACE A L ARGENT Vendredi 17 janvier 2003 Saint-Philippe du Roule CHRETIEN FACE A L ARGENT François VILLEROY de GALHAU Administrateur des Semaines Sociale de France François Villeroy de Galhau 1 a introduit sa conférence

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015)

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) Sommaire I - Soutien à la production 2 Œuvres cinématographiques de longue durée Œuvres

Plus en détail

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois Sommaire: 1. Introduction page 1 2. Constitution de la SPF page 1 3. Surveillance et contrôle de la SPF page 3 4. Activité et

Plus en détail

Le case management «formation professionnelle»

Le case management «formation professionnelle» Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Le case management «formation professionnelle» Principes et mise

Plus en détail

Responsabilité des sous-traitants

Responsabilité des sous-traitants Responsabilité des sous-traitants Jean-Pierre Grossmann SSE Zurich GV 2013 2. Politische Geschäfte 2 Responsabilité des sous-traitants (art. 5 Ldét) Sous-traitants 3 Situation actuelle La SSE s est opposée

Plus en détail

Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt?

Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt? Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt? juin 1 Comme ailleurs au pays, les dettes des Québécois ont augmenté beaucoup plus rapidement

Plus en détail

Quality Software Engineering. Wemlin Information aux voyageurs illimitée

Quality Software Engineering. Wemlin Information aux voyageurs illimitée Quality Software Engineering Wemlin Information aux voyageurs illimitée Le défi Des passagers informés partout et à tout moment Les passagers d aujourd hui ont des exigences différentes de celles d il

Plus en détail

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE

LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE LA COMMUNICATION WEB & PAPIER : UNE COMBINAISON OPTIMISÉE À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS Le papier, c est fini. Maintenant, il faut passer sur Internet. Il y a trop de monde sur Internet, C est impossible de

Plus en détail

Position d EuroFinUse sur la proposition de directive du Parlement europe en et du Conseil sur l interme diation en assurance

Position d EuroFinUse sur la proposition de directive du Parlement europe en et du Conseil sur l interme diation en assurance Position d EuroFinUse sur la proposition de directive du Parlement europe en et du Conseil sur l interme diation en assurance La Fe de ration europe enne des usagers des services financiers (EuroFinUse)

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

Rhône-Alpes Tourisme. Organisme en charge de la promotion touristique de la région. Association loi 1901

Rhône-Alpes Tourisme. Organisme en charge de la promotion touristique de la région. Association loi 1901 Rhône-Alpes Tourisme Organisme en charge de la promotion touristique de la région Association loi 1901 Président : Jean Besson / Directeur : Marc Béchet Aurélie DEVIF Responsable projet Rhône-Alpes IMAGES

Plus en détail