Dans le cadre de la mise en

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dans le cadre de la mise en"

Transcription

1 Décembre 11 RESULTATS «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» Enquête conduite auprès des jeunes dans les Missions locales et dans les Centres d examens de santé de l Assurance Maladie Dans le cadre de la mise en application de la «Charte de la santé des jeunes en insertion sociale et professionnelle» (06), le CNML et les Missions locales d une part, le Cetaf et les Centres d examens de santé d autre part, ont mené deux enquêtes par questionnaires, visant à décrire les problématiques de santé mentale et de comportement à risque des jeunes. A cet effet, un groupe de travail a été créé par le Cetaf et le CNML. Ce groupe réunit le CNML, la DGS, la DGCS, la CNAMTS et des représentants des Missions locales et des Centres d examens de santé. La première enquête, conduite en 08, avait pour objectif principal de tester la faisabilité de faire passer à des jeunes, dans les missions locales, des auto- questionnaires sur la santé mentale. Elle a concerné un échantillon de 1342 jeunes dans 24 Missions locales et 14 Centres d examens de santé. Suite aux r ésultats des données recueillies, il a été décidé de conduire en une enquête de plus grande envergure sur l ensemble du territoire, focalisée sur les problèmes de mal-être, violences et tentatives de suicide, avec un échantillon diversifié de jeunes. Les jeunes ont été vus dans 115 Missions locales et 4 Centres d examens de santé. Le présent document a pour objectif de décrire les principaux résultats de cette seconde enquête. MÉTHODES Le questionnaire comporte 54 questions : échelles de mesures validées n = 360 n = 239 n = 16 n = n = 126 n = 148 sur la souffrance psychologique (scores ADRS et MH-5), la vulnérabilité sociale (score EPICES), le suicide, les évènements graves de l enfance, les comportements, les consommations à risque et la santé perçue. Il comporte des items similaires à ceux d enquêtes françaises sur les jeunes (ESCAPAD, Baromètre santé jeunes). Le questionnaire a été autoadministré, à raison de 15 jeunes Figure 1 : Répartition de la population selon la situation par rapport à l emploi (effectifs et %) n = 459 n = 32 n = n = 126 n = 144 n = 196 n = 251

2 Décembre 11 consécutifs par Mission locale et de 2 semaines consécutives par Centre d examens de santé, entre juin et juillet. L analyse statistique repose sur le calcul des taux de prévalence et sur la régression logistique multivariée (Odds ratio et Ic 95%), avec ajustements sur l âge et le sexe, pour comparer chacune des populations de jeunes à la population des jeunes actifs employés en contrats à durée indéterminée () prise pour référence (OR=1). DESCRIPTION DE LA POULATION D ETUDE Au total, 4282 jeunes ont répondu au questionnaire. Le taux de refus de remplissage est relativement faible (13% en Missions locales et 4% dans les Centres d examens de santé). Les taux de données manquantes varient de 1 % à 12 %. Les plus importants concernent le score Epices, les accidents et maladies graves, la rupture avec les parents et le score ADRS jeunes ont été vus dans les Missions locales, soit 51% et 90 jeunes ont été vus dans les Centres d examens de santé, soit 49%. Les Missions locales et les Centres d examens de santé sont répartis sur tout le territoire français. Le pourcentage de jeunes de sexe féminin est de 56% (238). L âge moyen est de,9 ans (écarttype = 2,6 ans). Concernant le lieu d habitat, les jeunes se répartissent en 80% vivant en milieu urbain, 11,5% en milieu rural et 8,5% en habitat semi rural/ urbain (classification INSEE des communes). Figure 2.1 : Répartition géographique des missions locales Figure 2.2 : Répartition géographique des Centres d examens de santé Saint-Nazaire Dunkerque Roubaix Lille Valenciennes Douai Cambrai Saint-Quentin Amiens Charleville Laon Creil Longwy Caen Mantes Cergy Reims Verdun Meaux Metz Nanterre Paris Alençon Strasbourg Nancy Rennes Laval Chartres Trappes Dammarie-lès-Lys Colmar Bordeaux Bayonne Cholet La Roche/Yon Angers Blois Le Mans Angoulème Cenon Pau Niort Tarbes Tours Poitiers Périgueux Agen Limoges Cahors Orléans Montauban Auch Albi Toulouse Gueret Tulle Castres Montargis Moulins Auxerre St-Denis St-Omer Saint-Pierre Tourcoing St-Pol Ronchin Roubaix sur-ternoise La réunion Loos Douai Abbeville Arras Peronne Revin Dieppe Elbeuf St-Quentin Charleville Le Havre Tergnier Les Grandes ventes Rouen Clermont Compiègne Sedan Honfleur Lillebonne Longwy Saint-Lo Creil Reims Val-de-Reuil Soissons Vouziers Sarreguemines Thionville Coutances Paris Vitry le Dreux Haguenau Nanterre François Verdun Sénart Saverne Chartres Molshein Mamers Montgeron Romilly-sur-Seine Blois Montargis Troyes Luxeuilles-Bains Le Mans Orléans Vésoul Belfort Dijon Nozay Angers Auxerre Héricourt Savenay Cholet Bourges Besançon Châlon-sur-Saone Les Herbiers Gueugnon La Roche/Yon Moulins Saint-Claude Poitiers Montluçon Vichy Villefranche Aix-sur Vienne Gueret Riom Clermont- Cournon Lyon Villeurbanne Limoges Ferrand Ribérac Ambert Vaulx-en-Velin Issoire St-Fons St-Etienne Blaye Tulle Brioude Livron Brive-la Le Puy-en-Velay Grenoble Gaillarde Aurillac Crest Cadillac Bergerac Cahors Rodez Marmande Montauban Nice Auch Istres Mourenx Sète Le Luc Toulouse Clermont- Ferrand Chalon-sur-Saone Bourg-en-Bresse Roanne Lyon Saint-Etienne Nîmes Vésoul Belfort Annecy Chambéry Grenoble Marseille Toulon Nice Mulhouse 2 I Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf

3 Décembre 11 SANTE MENTALE DES JEUNES RESULTATS 1. LES INDICATEURS DE SANTÉ MENTALE EN FONCTION DE LA SITUATION PAR RAPPORT À L EMPLOI DES JEUNES La souffrance psychologique, les violences subies (psychologiques, physiques et sexuelles), les tentatives de suicide, les consommations de tabac et de cannabis ont été étudiés. L analyse statistique montre que la plupart de ces indicateurs sont plus souvent perturbés chez les jeunes en insertion professionnelle, en recherche d emploi ou sans activité, que chez les jeunes actifs en emploi stable (). Figure 3 : Fumeur actuel (%) 58* 54* 58* 55* 55* 64* 34 2* 30* 56 * 59* Figure 4 : Consommation d alcool au cours des 30 derniers jours (%) 23* 31* 31* 42* 32* 39* 54* * LA CONSOMMATION DE TABAC La consommation de tabac varie fortement (de 2 à 64%) selon la catégorie de jeunes enquêtés. 54 à 58 % des jeunes inactifs (stagiaires de la formation professionnelle, jeunes en insertion, en recherche d emploi ou sans activité) sont fumeurs actuels (versus 42 % chez les jeunes en ). Les jeunes inactifs ont 1,3 fois plus de risque d être fumeurs que les jeunes actifs en emploi stable (). LA CONSOMMATION D ALCOOL La consommation d alcool, «3 fois et plus au cours des 30 derniers jours» concerne 23 à 54 % des jeunes enquêtés. Le risque de consommer de l alcool est plus faible dans les groupes des jeunes inactifs comparés aux jeunes actifs en : 31 % des jeunes sans activité ou en recherche d emploi, 32 % des jeunes stagiaires de la formation professionnelle et 42 % des jeunes en insertion ont bu de l alcool au moins 3 fois et plus au cours des 30 derniers jours versus 48 % chez les jeunes en. * % significativement différent de la catégorie de référence, Aide à la lecture (cf. fig. 3) : 58% des sans activité fument actuellement Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf I 3

4 Décembre 11 LA CONSOMMATION DE CANNABIS La consommation de cannabis au cours des 30 derniers jours concerne 11 à 32 % des jeunes enquêtés. Les jeunes en insertion professionnelle, en recherche d emploi ou sans activité ont plus de risque d avoir consommé du cannabis au cours des 30 derniers jours que les jeunes actifs en emploi stable () : 31 % des jeunes en insertion, 24 % des jeunes stagiaires de la formation professionnelle, 24 % des jeunes sans activité et 19 % des jeunes en recherche d emploi ont déjà consommé du cannabis au cours des 30 derniers jours versus 16 % chez les jeunes actifs en. LA SOUFFRANCE PSYCHOLOGIQUE D après les résultats des deux échelles mesurant la souffrance psychologique (score MH-5 et ADRS), les jeunes en insertion, en recherche d emploi ou sans activité ont environ 1,5 fois plus de risque d être en mal-être que les actifs en. Ils ont aussi 1,8 fois plus de risque de déclarer une perception négative de la santé. Figure 5 : Consommation de cannabis au cours des 30 derniers jours (%) 24* 19* 31* 24* Figure 6 : Score MH 5 52 (souffrance psychologique) (%) * 43* 45* 34 3* Figure : ADRS (souffrance psychologique) (%) LES VIOLENCES SUBIES Les jeunes inactifs déclarent plus souvent avoir subi des violences psychologiques, physiques ou sexuelles que les jeunes actuellement en. Les prévalences pour les violences psychologiques varient de 36% à 43% pour les inactifs (stagiaires de la formation professionnelle, en insertion, en recherche d emploi et sans activité) contre 2% chez les actifs en. Les prévalences pour les violences physiques varient de 32% à 3% pour les inactifs (stagiaires de la formation professionnelle, en insertion, en recherche 26* 28* * % significativement différent de la catégorie de référence, * 4 I Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf

5 Décembre 11 SANTE MENTALE DES JEUNES Figure 8 : Déclarer avoir été victime de violences psychologiques (%) * 36* 43* 38* 35* 39* 35* 33 2 d emploi et sans activité) contre 24% chez les actifs en. Les jeunes en insertion professionnelle et les jeunes sans activité déclarent deux fois plus avoir subi des violences sexuelles. LES COMPORTEMENTS VIOLENTS Les jeunes inactifs ont 6 fois à fois plus de risque de déclarer avoir eu un comportement violent que les jeunes en (cf. figure 11 p.6). Figure 9 : Déclarer avoir été victime de violences physiques (%) Figure : Déclarer avoir été victime de violences sexuelles (%) 30 32* * 13* * 32* 3* 32* 35* LE SUICIDE De 13 à 16 % des jeunes inactifs (stagiaires de la formation professionnelle, jeunes en insertion, en recherche d emploi ou sans activité) ont déjà envisagé sérieusement de se suicider versus % chez les jeunes en. De 16 à 22% des jeunes inactifs (stagiaires de la formation professionnelle, jeunes en insertion, en recherche d emploi ou sans activité) ont déjà fait une tentative de suicide versus 8 % chez les jeunes en. Les jeunes en insertion professionnelle, en recherche d emploi ou sans activité ont 2 fois plus de risque d avoir fait une tentative de suicide que les jeunes actifs en (cf. figures 12 et 13 p.6). * % significativement différent de la catégorie de référence, Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf I 5

6 Décembre 11 Figure 11 : Déclarer un comportement violent, souvent, très souvent, en permanence (%) * 6* * 8* 15* Figure 12 : Avoir envisagé sérieusement de se suicider (%) 5 15* 13* * 11 Figure 13 : Tentative de suicide (%) 22* 18* 1* * 8 * % significativement différent de la catégorie de référence, 6 I Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf

7 Décembre 11 SANTE MENTALE DES JEUNES 2. ÉVÈNEMENTS GRAVES DE L ENFANCE Globalement, la survenue d un évènement grave vécu pendant l enfance est liée à la perturbation des indicateurs de santé mentale étudiés. Il existe 1,5 fois plus de risque de souffrance psychologique et 2 fois plus de risque de tentatives de suicide parmi les jeunes ayant vécu la maladie des parents ou la rupture avec ces derniers. Les risques de souffrance et les risques de tentatives de suicide sont respectivement 2,5 fois et 3,5 fois plus élevés chez les jeunes qui déclarent avoir vécu une enfance/adolescence «malheureuse». Parmi les jeunes ayant vécu la «maladie, le handicap, la dépression, l alcoolisme ou accident grave du père ou de la mère», 48 % 21 % 24 % ont pensé au suicide de façon vague versus 24 % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu cet évènement, ont envisagé sérieusement de se suicider versus 8 % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu cet évènement, ont fait une tentative de suicide versus % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu cet évènement. Parmi les jeunes ayant vécu la rupture avec les deux parents, 49 % 25 % 31 % ont pensé au suicide de façon vague versus 28 % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu la rupture avec les parents, ont envisagé sérieusement de se suicider versus % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu cet évènement, ont fait une tentative de suicide versus 11 % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu cet évènement. Parmi les jeunes ayant vécu le divorce ou la séparation de leurs parents, 39 % 16 % % ont pensé au suicide de façon vague versus 26 % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu la rupture avec les parents, ont envisagé sérieusement de se suicider versus % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu cet évènement, ont fait une tentative de suicide versus 11 % dans la catégorie de référence des jeunes n ayant pas vécu cet évènement. Parmi les jeunes ayant déclaré avoir vécu une enfance, une adolescence plutôt malheureuse, 62 % 36 % 41 % ont pensé au suicide de façon vague versus 2 % dans la catégorie de référence des jeunes ayant vécu une enfance «ni heureuse, ni malheureuse», «plutôt heureuse» ou «tout à fait heureuse», ont envisagé sérieusement de se suicider versus 9 % dans la catégorie de référence des jeunes ayant vécu une enfance «ni heureuse, ni malheureuse», «plutôt heureuse» ou «tout à fait heureuse», ont fait une tentative de suicide versus 11 % dans la catégorie de référence des jeunes des jeunes ayant vécu une enfance «ni heureuse, ni malheureuse», «plutôt heureuse» ou «tout à fait heureuse». Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf I

8 Décembre LES JEUNES BÉNÉFICIANT D UN CIVIS Le Contrat d insertion dans la vie sociale (CIVIS) s adresse à des jeunes de 16 à 25 ans rencontrant des difficultés particulières d insertion professionnelle. Il a pour objectif d organiser les actions nécessaires à la réalisation de leur projet d insertion dans un emploi durable. Dans notre enquête, les jeunes CIVIS représentent 35% des jeunes interrogés. Ils ont été comparés à l ensemble des autres jeunes. 80% des jeunes CIVIS ont un niveau d études inférieur au bac, contre 62% pour les autres jeunes étudiés. Concernant les évènements de vie de l enfance, la souffrance psychologique, le suicide, les violences, la situation des jeunes CIVIS est plus défavorable que les autres jeunes. Ils déclarent un peu moins de consommation d alcool dans le mois que les autres jeunes et consomment autant de cannabis. 56% sont fumeurs contre 48%. Figure 14 : Comparaison des jeunes CIVIS aux autres jeunes (%) Violences Santé Suicide Souffrance psychologique Violences subies Comportements violents Violences sexuelles Violences physiques Violances psychologiques Obésité (IMC 30) Mauvaise santé perçue (note < ) Au moins 1 tentative de suivide Avoir pensé au suicide de façon sérieuse Avoir pensé au suicide de façon vague ADRS 4 MH * 9 12* 14 15* * 2 3* 33 26* 22 32* 33* 31 42* 36 Civis Non Civis Comportements à risques Consommation d alcool 3fois Prise de cannabis Fumeur actuel 22 31* * Evénement de vie de l enfance, étude Enfance malheureuse Mesure éducative / judiciaire Accident / Maladie grave Niveau d étude < BAC 11 19* 12 15* * * % significativement différent de la catégorie de référence «CIVIS», 8 I Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf

9 Décembre 11 SANTE MENTALE DES JEUNES 4. TYPE D HABITAT URBAIN RURAL A partir du code postal d habitation des jeunes les différences de santé ont été étudiées chez les jeunes vivant en milieu rural et les jeunes vivant en milieu urbain. Pour cette analyse, les populations de l enquête 08 et de l enquête ont été réunies, soit un total de 5624 jeunes. 9,4% des jeunes vivent en milieu urbain, 13,3 % en milieu rural et,3 en milieu semi rural/urbain. Seuls les résultats concernant les jeunes en milieu urbain et milieu rural sont présentés. Figure 15 : Indicateur de mal-être selon le milieu d habitation (rural/urbain) (%) ,9 18,1* Score ADRS 4 6, 5,8* Précaire Epices 30 6,2 3,5* Score ADRS 2, 23,2* Mauvaise santé 14,9 14,2 Tentative de suicide 52,5 50,4 Fumeur Les jeunes en milieu rural ont moins de risque d être en situation de précarité que les jeunes urbains (5,8% vs 6,%). Il apparaît que les jeunes en milieu rural consomment plus d alcool. 33,1 30,2 Violence psychologique Alcool 30 jours 3 fois 28,3 24,8 Violence physique Alcool ivre 3 fois * % significativement différent de la catégorie de référence «urbain», 31,6 42,5* 18, 21,8 Urbain Rural,5,8 Violence sexuelle Figure 16 : Indicateur de santé selon le milieu d habitation (rural/urbain) (%) Urbain Rural,5 21,8 Cannabis 42,5% des ruraux déclarent avoir consommé 3 fois et plus de l alcool dans le mois contre 31,6% des urbains. Concernant la consommation de tabac, il n y a pas de différence significative entre les deux groupes : environ un jeune sur deux déclare être fumeur. On ne constate pas de différence non plus pour la consommation de cannabis dans le mois (21% en moyenne) et les tentatives de suicide (14,5% en moyenne). 2,% des jeunes en milieu urbain se déclarent en mauvaise santé contre 23,2% des jeunes en milieu rural. Les ruraux ont aussi moins de risque d être en souffrance psychologique (18,1% vs 23,9%) ou en dépression (3,5% vs 6,2%) selon le score de l ADRS. Un peu plus de violences psychologiques (33,1% vs 30,2%), physiques (28,3% vs 24,8%) et sexuelles (,5% vs,8%) sont déclarés par les jeunes en milieu urbain. Cependant, les différences ne sont pas significatives. Bien que les écarts soient peu marqués, plusieurs indicateurs apparaissent moins souvent perturbés chez les jeunes vivant en milieu rural comparés aux jeunes vivant en milieu urbain. Un résultat opposé est observé pour la consommation d alcool au cours des 30 derniers jours, l écart étant faible et non significatif pour le nombre d ivresses. Les analyses n ont pas montré de différence entre les catégories de jeunes (actif, scolaire, sans activité ). Les résultats sont les mêmes que les jeunes aient répondu à l enquête dans une mission locale ou dans un Centre d examens de santé. Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf I 9

10 Décembre 11 SYNTHÈSE Cette enquête porte sur jeunes de 16 à 25 ans vus en juin dans 24 Missions locales et 14 Centres d examens de santé de l Assurance Maladie. Il apparaît que les jeunes en situation de vulnérabilité sociale (recherche d emploi, sans activité, insertion professionnelle) ont plus de risque de mal-être et de santé que les jeunes actifs en contrats à durée indéterminée. Les difficultés rencontrées dans l enfance (décès, séparations, ruptures) sont également associées aux indicateurs de mal-être et de souffrance psychologique. La santé des jeunes bénéficiant du CIVIS en terme de mal-être parait plus préoccupante que celle des autres jeunes de l enquête. Concernant le mode d habitat, les indicateurs semblent moins souvent perturbés chez les jeunes vivant en milieu rural comparés aux jeunes vivant en milieu urbain. Pour en savoir+ Le rapport d étude sera disponible en janvier 12 Contact Sigles ADRS Adolescent depression rating scale CES Centres d examens de santé de l Assurance maladie Cetaf Centre technique d appui et de formation des Centres d examens de santé Contrat à durée indéterminée CIVIS Contrat d insertion dans la vie sociale CNAMTS Caisse nationale d assurance maladie des travailleurs salariés CNML Conseil National des Missions Locales DGAS Direction générale de l Action sociale DGS Direction générale de la Santé EPICES Evaluation de la Précarité et des Inégalités de santé dans les Centres d Examens de Santé ESCAPAD Enquête sur la santé et les consommations lors de l Appel de préparation à la Défense Ic Intervalle de confiance MH-5 Mental health - 5 OR Odds ratios I Synthèse des résultats «Bien être - mal être? Mieux vous connaître» - Cetaf

MMES et MM les Directeurs des Unions Régionales des Caisses d'assurance Maladie

MMES et MM les Directeurs des Unions Régionales des Caisses d'assurance Maladie l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 15/12/2000 Origine : DDRE Réf. : DAR n 14/2000 n / n / n / MMES et MM les Directeurs des Caisses Primaires d'assurance

Plus en détail

Facturation de la délivrance du Kit Anti-Grippe A (H1 N1)

Facturation de la délivrance du Kit Anti-Grippe A (H1 N1) Pharmaciens CDC 1.31 / 1.40 Fiche n 05_FR74 septembre 2009 Contexte Dans le cadre de la pandémie de la grippe A, les pharmaciens sont rémunérés spécifiquement pour effectuer la délivrance des kits gratuits

Plus en détail

Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14.

Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14. Table des conventions du PS : Version: 1.40 exploitation 1.14. Organisme signataire Type TP Organisme AMC Libellé 01011 CPAM BOURG EN BRESSE RO T Néant 01021 CPAM LAON RO T Néant 01022 CPAM ST QT RO T

Plus en détail

Etude conduite par les Missions locales et les Centres d examens de santé de l Assurance Maladie

Etude conduite par les Missions locales et les Centres d examens de santé de l Assurance Maladie «Bien-être, mal-être? Mieux vous connaître» - décembre 2009 La souffrance psychique et la santé mentale des jeunes en insertion Etude conduite par les Missions locales et les Centres d examens de santé

Plus en détail

PRIME D INTERESSEMENT 2007 CPAM

PRIME D INTERESSEMENT 2007 CPAM Branche maladie PRIME D INTERESSEMENT 2007 CPAM Bourg en Bresse 65,19% 86,38% 75,79% 170,75 226,25 397,00 Laon 85,39% 86,38% 85,89% 223,66 226,25 449,91 St Quentin 91,73% 86,38% 89,06% 240,27 226,25 466,52

Plus en détail

La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau

La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau 17 juin 2013 La Banque de France à horizon 2020 : projet de modernisation du réseau La Banque de France s est fortement mobilisée au service de l économie et de la Nation dans le contexte de la crise financière.

Plus en détail

Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises)

Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises) 17octobre 2012 Le Médiateur des ministères économiques et financiers est au service des usagers (particuliers et entreprises) Il est compétent pour vous aider à résoudre vos litiges persistants avec les

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mmes et MM les Directeurs Date : des Caisses Primaires d'assurance Maladie 28/03/90 des Caisses Générales

Plus en détail

La santé mentale des jeunes en insertion

La santé mentale des jeunes en insertion Rapport d étude - décembre 9 La santé mentale des jeunes en insertion Etude conduite par les Missions locales pour l emploi et les Centres d examens de santé de l Assurance Maladie Rapport d étude - décembre

Plus en détail

La santé mentale des jeunes en insertion

La santé mentale des jeunes en insertion Rapport d étude - décembre 9 La santé mentale des jeunes en insertion Etude conduite par les Missions locales et les Centres d examens de santé de l Assurance Maladie Remerciements Les auteurs remercient

Plus en détail

PLASTIQUES. dossiers. Gestion des eaux pluviales et de ruissellement S.A.U.L. (Structures Alvéolaires Ultra-Légères) numéro 1. Le guide des solutions

PLASTIQUES. dossiers. Gestion des eaux pluviales et de ruissellement S.A.U.L. (Structures Alvéolaires Ultra-Légères) numéro 1. Le guide des solutions Le guide des solutions numéro 1 Gestion des eaux pluviales et de ruissellement S.A.U.L. (Structures Alvéolaires Ultra-Légères) Du lundi au vendredi Du lundi au vendredi Du lundi au vendredi Le bassin enterré

Plus en détail

Face à l insécurité urbaine, laissons parler les chiffres

Face à l insécurité urbaine, laissons parler les chiffres Cofely Ineo en bref filiale de GDF SUEZ 15 500 collaborateurs 300 implantations en France 2,3 Md de CA en 2012 génie électrique (45%) intégration de systèmes (30%) BEAUVAIS AMIENS ROUEN LE HAVRE CAEN CHERBOURG

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Aide juridictionnelle Plafond de ressources Unité de valeur Circulaire du SADJPV du 29 décembre 2006 relative au montant des plafonds de ressources, des correctifs pour charges familiales et des tranches

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : des Caisses Primaires d Assurance Maladie 12/07/96 des Caisses Régionales

Plus en détail

Cyril PARLANT Directeur Associé Avocat en Droit Social

Cyril PARLANT Directeur Associé Avocat en Droit Social Neuilly, le 2 février 2009 Objet : Aménagement régime Retraite - Prévoyance Madame, Monsieur, Votre entreprise va - si ce n'est pas déjà le cas - être confrontée à des aménagements de ses régimes de retraite

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Décret n o 2009-1384 du 11 novembre 2009 relatif à la spécialisation des juridictions en matière de contestations de

Plus en détail

LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS

LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS 0 LES TRANSPORTS ET LES DÉPLACEMENTS p.4 Les modes de déplacement p.44 Le taux de motorisation p.46 Les migrations inter-aires urbaines p.48 Les migrations intra-aires urbaines p.50 Synthèse La loi sur

Plus en détail

DOSSIERS. Dispositif de fermeture. Tampon en matériau composite pour espaces verts, trottoirs et zones de caniveaux. n 6 LE GUIDE DES SOLUTIONS

DOSSIERS. Dispositif de fermeture. Tampon en matériau composite pour espaces verts, trottoirs et zones de caniveaux. n 6 LE GUIDE DES SOLUTIONS DOSSIERS LE GUIDE DES SOLUTIONS n 6 Dispositif de fermeture Tampon en matériau composite pour espaces verts, trottoirs et zones de caniveaux LE PRINCIPE LES APPLICATIONS Toute réservation dans le sol (boîte

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : 29/07/97 des Caisses Primaires d'assurance Maladie des Caisses Régionales

Plus en détail

UNE PROFESSION JEUNE. Depuis 2005, l entrée des jeunes avocats dans la profession a changé et le statut d avocat stagiaire n existe plus.

UNE PROFESSION JEUNE. Depuis 2005, l entrée des jeunes avocats dans la profession a changé et le statut d avocat stagiaire n existe plus. LES AVOCATS EN 2005 UNE FRANCE DES BARREAUX FORTEMENT HÉTÉROGÈNE Au 1er janvier 2005, on dénombre 43 403 exerçant dans les 174 barreaux de la France métropolitaine. Plutôt jeune et relativement féminisée,

Plus en détail

URL analysées. www.accor.com www.alliance-hospitality.com www.elior.fr www.hiexpress.com www.holidayinn.com www.hyatt.com

URL analysées. www.accor.com www.alliance-hospitality.com www.elior.fr www.hiexpress.com www.holidayinn.com www.hyatt.com 1 sur 5 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal

Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Les réseaux locaux PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Dunkerque Calais Boulogne Tourcoing Lille Roubaix Béthune Lens Douai Valenciennes Amiens St-Quentin Charleville- Cherbourg

Plus en détail

Rejoignez notre réseau et développons ensemble votre réussite! Tout un monde d ouvertures.

Rejoignez notre réseau et développons ensemble votre réussite! Tout un monde d ouvertures. Rejoignez notre réseau et développons ensemble votre réussite! Tout un monde d ouvertures. Une identité affirmée et valorisante Une image magasin moderne LORENOVE a su développer un concept d Espace-Conseil

Plus en détail

Renouvellement des Conseils de la CNAMTS et des CPAM. Attention : Ne sont pas concernées par cette procédure de renouvellement :

Renouvellement des Conseils de la CNAMTS et des CPAM. Attention : Ne sont pas concernées par cette procédure de renouvellement : Circulaire n 09-58 Paris, le juillet 009 OBJET : CAISSES D ASSURANCE MALADIE Renouvellement des Conseils de la CNAMTS et des CPAM TRES URGENT Les mandats des Conseillers siégeant au sein de la branche

Plus en détail

COURSES URGENTES LIVRAISONS

COURSES URGENTES LIVRAISONS COURSES URGENTES LIVRAISONS PARIS FRANCE EUROPE 06.27.48.52.84 fredexpress93@gmail.com dimensions de nos différents véhicules volume palettes poids maxi dimensions véhicule en m3 «Euro» marchandise long.

Plus en détail

CSF AGENCE D'ARRAS CSF - MAIRIE DE MONTREUIL SUR MER CSF - MAIRIE D'ARQUES CSF AGENCE DE BEAUVAIS CSF - MAIRIE DE COMPIEGNE CSF VERNEUIL EN HALATTE

CSF AGENCE D'ARRAS CSF - MAIRIE DE MONTREUIL SUR MER CSF - MAIRIE D'ARQUES CSF AGENCE DE BEAUVAIS CSF - MAIRIE DE COMPIEGNE CSF VERNEUIL EN HALATTE Agence de rattachement BOBIGNY BOBIGNY BOBIGNY CERGY CERGY CERGY CERGY CRETEIL CRETEIL CRETEIL EVRY EVRY EVRY EVRY Agence et point rencontre CSF AGENCE D' CSF LENS CSF CALAIS CSF - MAIRIE DE MONTREUIL

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 23 décembre 2013 modifiant l arrêté du 18 avril 2011 portant liste et classification en deux catégories des emplois de greffier

Plus en détail

EVENEMENTIEL ARBITRAGE PARTENARIAT BUT/LA POSTE 2007 / 2008

EVENEMENTIEL ARBITRAGE PARTENARIAT BUT/LA POSTE 2007 / 2008 Commission Centrale d Arbitrage EVENEMENTIEL ARBITRAGE PARTENARIAT BUT/LA POSTE 2007 / 2008 PRESENTATION 8 - 1 - Contexte Evènementiel Arbitrage Partenariat But/La Poste 2007-2008 La Fédération Française

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : 15/03/99 des Caisses Primaires d'assurance Maladie des Caisses Régionales

Plus en détail

S8 Enquestes de mobilitat com a eina per a l anàlisi i la planificació.

S8 Enquestes de mobilitat com a eina per a l anàlisi i la planificació. S8 Enquestes de mobilitat com a eina per a l anàlisi i la planificació. Sabadell, del 5 al 6 de juliol de 2007 Observatori de la mobilitat. El cas de França. Marie-Odile Gascon, Observation de la mobilité,

Plus en détail

Annexe A7 CHARGES DE LA PRESTATION DE BASE PAR SEGMENT TARIFAIRE. Gares ou Segments de Gares DRG 2016. Prestation de base (en k )

Annexe A7 CHARGES DE LA PRESTATION DE BASE PAR SEGMENT TARIFAIRE. Gares ou Segments de Gares DRG 2016. Prestation de base (en k ) DRG 2016 Annexe A7 CHARGES DE LA PRESTATION DE BASE PAR SEGMENT TARIFAIRE Prestation de base (en k ) Gares ou Segments de Gares montant total dont rémunération de l'actif (WACC) dont rétrocession du résultat

Plus en détail

Le réseau des CEL : 1er formateur national en langues Présentation générale Bretagne Basse Normandie Haute Normandie Picardie Nord Pas Calais

Le réseau des CEL : 1er formateur national en langues Présentation générale Bretagne Basse Normandie Haute Normandie Picardie Nord Pas Calais Le réseau des CEL :: 1 eerr fformatteur nattiionall en llangues Présenttattiion généralle Les CEL des CCI sont des départements linguistiques des centres de formation continue des Chambres de Commerce

Plus en détail

Liste des adresses d'expédition des pièces justificatives de paiement Mise à jour le 27 septembre 2010

Liste des adresses d'expédition des pièces justificatives de paiement Mise à jour le 27 septembre 2010 Liste des adresses d'expédition des pièces justificatives de paiement Mise à jour le 27 septembre 2010 Caisses d'assurance Maladie Adresse d'expédition des pièces justificatives de paiement 011 - Bourg

Plus en détail

Ferrand www.admission-postbac.org

Ferrand www.admission-postbac.org Académie IUT Site Internet Dates inscription Modalités particilières Nantes Poitiers Lille Caen Rouen Strasbourg Clermont Ferrand www.admission-postbac.org Montpellier Du 20 janvier au 25 mars 2008 Corse

Plus en détail

General Directorate for Competition Policy, Consumer affairs and Fraud control

General Directorate for Competition Policy, Consumer affairs and Fraud control General Directorate for Competition Policy, Consumer affairs and Fraud control Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes 1 General Directorate for Competition

Plus en détail

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Les bénéficiaires de la CMU-C doivent normalement accéder aux soins sans participation financière, sauf exigence particulière.

Plus en détail

Liste des organisations sportives universitaires

Liste des organisations sportives universitaires LISTE DES ORGANISATIONS SPORTIVES UNIVERSITAIRES SIUAPS, SUAPS, DAPSE Classement des universités par académie ACADEMIE D AIX-MARSEILLE - Avignon : http://www.univ-avignon.fr/fr/presentation/organisation/servicescommuns/strservcom/structure/suaps.html

Plus en détail

Conseil Supérieur des Messageries de Presse SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DE NIVEAU 2

Conseil Supérieur des Messageries de Presse SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DE NIVEAU 2 Conseil Supérieur des Messageries de Presse SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DE NIVEAU 2 1. RAPPEL HISTORIQUE DE L EVOLUTION DU RESEAU DE NIVEAU 2 Le réseau des dépositaires de presse connaît une constante évolution

Plus en détail

Manuel d animation Eclipse partielle de Soleil 20 Mars 2015

Manuel d animation Eclipse partielle de Soleil 20 Mars 2015 Manuel d animation Eclipse partielle de Soleil 20 Mars 2015 Table des matières Qu est-ce qu une éclipse partielle de soleil?... 2 Dans la zone de pénombre, l éclipse est partielle pour l observateur 2,

Plus en détail

Forfaits à déplorer (10) Résultats des matchs joués

Forfaits à déplorer (10) Résultats des matchs joués La gazette est enrichie au fil des renseignements donnés (résultats - sous réserve de la vérification de la feuille de match, dates prévues ). L historique demeure (en petits caractères noirs, les nouveautés

Plus en détail

La flambée des années 2000 a laissé croire que les

La flambée des années 2000 a laissé croire que les 34 3 La flambée immobilière dans les villes françaises, une question d attractivité? Par Claire Juillard, co-directrice de la Chaire Ville & Immobilier (Université/Fondation Dauphine) et Hervé Alexandre,

Plus en détail

MINISTERE DE LA JUSTICE

MINISTERE DE LA JUSTICE MINISTERE DE LA JUSTICE DIRECTION DES AFFAIRES CIVILES ET DU SCEAU PÔLE D EVALUATION DE LA JUSTICE CIVILE STATIISTIIQUE SUR LA PROFESSIION D''AVOCAT Sittuatti ion au 1 eer r janvij ierr 2012 NOVEMBRE 22001122

Plus en détail

MAGASINS OUVERTS JOURS FERIES

MAGASINS OUVERTS JOURS FERIES MAGASINS OUVERTS JOURS FERIES LISTE DES MAGASINS 21 AVRIL 1er MAI 8 MAI 29 MAI ALSACE Colmar Haguenau Illzach (Mulhouse) AQUITAINE Agen Bergerac Biganos Bouliac Langon Lescar (Pau) Lormont Marmande Saint

Plus en détail

JORF n 0236 du 11 octobre 2009. Texte n 5

JORF n 0236 du 11 octobre 2009. Texte n 5 JORF n 0236 du 11 octobre 2009 Texte n 5 DECRET Décret n 2009-1205 du 9 octobre 2009 fixant le siè ge et le ressort des juridictions en matière de propriété intellectuelle NOR: JUSB0921871D Le Premier

Plus en détail

Cofely Ineo, partenaire d une maintenance performante. cofelyineo-gdfsuez.com

Cofely Ineo, partenaire d une maintenance performante. cofelyineo-gdfsuez.com Cofely Ineo, partenaire d une maintenance performante cofelyineo-gdfsuez.com Maîtrise des coûts, continuité de service, performance énergétique, respect de l environnement, suivi des évolutions règlementaires

Plus en détail

Les résultats régionaux des salles et des films, les pratiques cinématographiques des Français, le public régional du cinéma

Les résultats régionaux des salles et des films, les pratiques cinématographiques des Français, le public régional du cinéma La géographie du cinéma dossier #36 / septembre 00 Les résultats régionaux des salles et des films, les pratiques cinématographiques des Français, le public régional du cinéma La géographie du cinéma

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS D2F 2015

CATALOGUE FORMATIONS D2F 2015 CATALOGUE FORMATIONS D2F 2015 ADHÉRENT CHARTE QUALITÉ Centre de formation enregistré sous le n 53 35 04 28 83 35, adhérent à la charte Qualité des centres de formation de la FIEEC. Les formations Delta

Plus en détail

résidence creisker Pornichet L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes selon Soigner et prendre soin.

résidence creisker Pornichet L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes selon Soigner et prendre soin. résidence creisker Pornichet L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes selon Soigner et prendre soin. Vous êtes au cœur de nos attentions Soigner et prendre soin, au quotidien Au service

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MMES et MM les Directeurs 29/12/97 MMES et MM les Agents Comptables Origine : - des Caisses Primaires

Plus en détail

Les choix proposés s expliquent, suivant la nature des activités majeures exercées, par les principales considérations ci-après.

Les choix proposés s expliquent, suivant la nature des activités majeures exercées, par les principales considérations ci-après. PROJETS D ADAPTATION DE L IMPLANTATION TERRITORIALE DE LA BANQUE DE FRANCE, D ARRÊT DES OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE PARTICULIERE ET PLANS DE SAUVEGARDE DE L EMPLOI RESUME ADAPTATION DE L IMPLANTATION

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

Dunkerque. Boulogne. Arras. Amiens. Rouen. Beauvais PARIS. Evreux. Chartres. Orléans. Blois. Vierzon. Bourges. Poitiers. Montluçon. Limoges.

Dunkerque. Boulogne. Arras. Amiens. Rouen. Beauvais PARIS. Evreux. Chartres. Orléans. Blois. Vierzon. Bourges. Poitiers. Montluçon. Limoges. A0 A6 N A6 A Schéma national des infrastructures de transports Réponses aux enjeux de sécurité AVANT-PROJET du 09/07/200 N0 N2 A CERGY PONTOISE A3 A3 N4 N84 A4 N3 A2 A0 N86 VERSAILLES N84 NANTERRE A3 N8

Plus en détail

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage DEVENIR PARTENAIRE Courtage L EXPERTISE Depuis 2006, AG2R LA MONDIALE a signé la charte de déontologie du courtage avec la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances (C.S.C.A.) Selon l évolution de la

Plus en détail

Restaurant traditionnel

Restaurant traditionnel Restaurant traditionnel GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE Restaurant traditionnel GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE 4ème édition Editions MCBG 2009 ISBN 2-84759-017-X Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER

Plus en détail

Guide Mémento. 4 mois (ou 2 mois lorsque l enfant est âgé de moins de six mois) présence parentale a une durée inférieure à 1 mois)

Guide Mémento. 4 mois (ou 2 mois lorsque l enfant est âgé de moins de six mois) présence parentale a une durée inférieure à 1 mois) Guide Mémento Recueil - PTF Prestations familiales Tableau récapitulatif des différentes durées requises en matière d APP Nécessité de la présence parentale mentionnée sur la demande d APP Versement de

Plus en détail

lille 16/06 17/06 session 8 toulouse 11/06 12/06 session 63 pau 18/06 19/06 session 32

lille 16/06 17/06 session 8 toulouse 11/06 12/06 session 63 pau 18/06 19/06 session 32 Juin 2015 Atelier cas cliniques le patient diabétique, le patient sous anticoagulants ORLEANS 09/06 10/06 session 12 REIMS 09/06 10/06 session 13 PERPIGNAN 16/06 17/06 session 14 Soins infirmiers et différence

Plus en détail

Daniel Catzaras Président Général Fédération Sportive des ASPTT

Daniel Catzaras Président Général Fédération Sportive des ASPTT PARTENAIRES OFFICIELS PARTENAIRE VACANCES PARTENAIRE ASSOCIÉ L ASPTT, un club omnisports ouvert à tous Daniel Catzaras Président Général Fédération Sportive des ASPTT Photo : Fred Porcu / Icon sport En

Plus en détail

DM S. Enseignement supérieur et Développement local. 2 e trimestre 2011. Editorial

DM S. Enseignement supérieur et Développement local. 2 e trimestre 2011. Editorial 2 e trimestre 2011 La lettre de DMS Conseil Enseignement supérieur et Développement local Sommaire Editorial p. 1 Des stratégies régionales d aménagement du territoire contrastées p. 2 Territoires et plateformes

Plus en détail

F-Paris: Services de nettoyage de bâtiments 2011/S 173-284066 AVIS DE MARCHÉ. Services

F-Paris: Services de nettoyage de bâtiments 2011/S 173-284066 AVIS DE MARCHÉ. Services 1/15 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:284066-2011:text:fr:html F-Paris: Services de nettoyage de bâtiments 2011/S 173-284066 AVIS DE MARCHÉ Services SECTION I: POUVOIR

Plus en détail

Deux types de handicaps ont façonné le marché locatif privé au cours de ces dernières années :

Deux types de handicaps ont façonné le marché locatif privé au cours de ces dernières années : 1 Communiqué de presse janvier 2011 Jean-Michel CIUCH Directeur Général Evelyne COLOMBANI Directrice-adjointe CARTOGRAPHIE NATIONALE DES RISQUES LOCATIFS : COMMENT EN FINIR AVEC LES DERIVES DU DISPOSITIF

Plus en détail

atlas de la gestion des services publics locaux 2015 dans les villes de france de 40 000 habitants et plus

atlas de la gestion des services publics locaux 2015 dans les villes de france de 40 000 habitants et plus atlas de la gestion des services publics locaux 2015 dans les villes de france de 40 000 habitants et plus 02 04 06 08 10 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 Édito La note méthodologique / Guide de lecture

Plus en détail

Dynamique et développement durable du transport de marchandises en Limousin

Dynamique et développement durable du transport de marchandises en Limousin Développement Durable en Limousin LES SYNTHÈSES n 18 Mai 2012 DREAL Limousin Dynamique et développement durable du transport de marchandises en Limousin Le grenelle de l Environnement a initié une dynamique

Plus en détail

résidence les tamaris

résidence les tamaris résidence les tamaris Evere La maison de repos et de soins pour personnes âgées dépendantes selon Soigner et prendre soin. Vous êtes au cœur de nos attentions Soigner et prendre soin, au quotidien Au service

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

OPÉRATION TRANSPARENCE EAU : LE GRAND GASPILLAGE LE PALMARÈS DES FUITES DANS LES 101 PRÉFECTURES DE FRANCE

OPÉRATION TRANSPARENCE EAU : LE GRAND GASPILLAGE LE PALMARÈS DES FUITES DANS LES 101 PRÉFECTURES DE FRANCE OPÉRATION TRANSPARENCE EAU : LE GRAND GASPILLAGE LE PALMARÈS DES FUITES DANS LES 101 PRÉFECTURES DE FRANCE Dossier de presse 20 mars 2014 Communiqué de presse, 20 mars 2014 EAU : LE GRAND GASPILLAGE 850

Plus en détail

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Les dispenses d épreuves du DSCG Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Type Date limite d obtention CAPET D2 Techniques s CAPET Economie et gestion option A Economie et gestion administrative

Plus en détail

Protocole PREMTES PREvention,, Médecine du Travail, Examens de Santé

Protocole PREMTES PREvention,, Médecine du Travail, Examens de Santé Protocole PREMTES PREvention,, Médecine du Travail, Examens de Santé Partenariat Médecine du travail, Centres d examens de santé, Cetaf Cetaf PREMTES, février 2009 V11-1 Faciliter l accès à la prévention

Plus en détail

Nouvelle organisation de la filière Gestion administrative du personnel et paie (GAPP)

Nouvelle organisation de la filière Gestion administrative du personnel et paie (GAPP) Direction Juridique et de la Conformité du Groupe Droit social et Droit de la fonction publique `çåí~åí d~ääçáëm~ëå~ä q äwmnrrqqnsqs c~ñw bjã~áäw aéëíáå~í~áêéë qçìëëéêîáåéë a~íéçéî~äáçáí ^é~êíáêçìotlmnlomnn

Plus en détail

+ de proximité + de résultats

+ de proximité + de résultats TOUS LES PROJETS MÈNENT À AFTRAL Un grand choix de cursus pour votre Compte Personnel de Formation (CPF) + de services + de proximité + de résultats WWW.AFTRAL.COM/CPF ESPACE-CLIENT.AFTRAL.COM LA DÉMARCHE

Plus en détail

La maîtrise, cela s acquiert avec des professionnels!

La maîtrise, cela s acquiert avec des professionnels! La maîtrise, cela s acquiert avec des professionnels! T Au moins 1 stage, chaque semaine, dans chaque région N O T R E N E N G A G E M E La sécurité et l efficacité de vos équipes sont notre priorité!

Plus en détail

Champagne-Ardenne - agence Reims Vesle 18, rue de Vesle 51100 REIMS

Champagne-Ardenne - agence Reims Vesle 18, rue de Vesle 51100 REIMS agences labellisées solutions handicap Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne - agence Strasbourg Schiltigheim 54, rue de Bischwiller 67300 SCHILTIGHEIM - agence Mulhouse Europe 22, bd de l Europe

Plus en détail

Centre d'études et d'expertise pour les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement CODES MIN 2014

Centre d'études et d'expertise pour les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement CODES MIN 2014 CODES MIN 2014 Bulletins de paie éligibles sans code «MIN» : - Bulletins de paie des militaires, portant la mention «Bulletin de solde» ; - Bulletins de paie des agents de la DILA, portant la mention «Direction

Plus en détail

Irez-vous manifester le 10 décembre à Paris?

Irez-vous manifester le 10 décembre à Paris? SONDAGE NATIONAL DES AVOCATS : JOURNEE DE MOBILISATION DU 10 DECEMBRE Administré aux 31 406 avocats membres du réseau Hub Avocat 10 203 répondants Irez-vous manifester le 10 décembre à Paris? FRANCE ENTIERE

Plus en détail

observatoire des emplois d avenir

observatoire des emplois d avenir observatoire des emplois d avenir 4 ème vague Emplois d avenir et zones urbaines sensibles (ZUS) L Association des Maires de Grandes Villes de France a activement participé à la montée en puissance des

Plus en détail

* Terrains destinés à supporter la construction de logements collectifs. Immogroup Consulting une marque d'eyquem VALUE

* Terrains destinés à supporter la construction de logements collectifs. Immogroup Consulting une marque d'eyquem VALUE LE PRIX DU FONCIER* EN ZONE URBAINE ~~~ UNE CRISE RENFORCEE PAR LES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE ou lorsque la logique économique s oppose à la logique écologique * Terrains destinés à supporter

Plus en détail

ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE

ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE FÉVRIER 2014 Parité Diversité & Maires & adjoint.e.s ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE AVANT PROPOS À l occasion des élections municipales de mars, République & Diversité et le CRAN ont

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de. Les enseignements des. dernières EMD

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de. Les enseignements des. dernières EMD Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de Cliquez la pour mobilité modifier urbaine les styles du? texte du masque Les enseignements des Deuxième niveau dernières

Plus en détail

Restaurant. Restaurant

Restaurant. Restaurant Restaurant Restaurant traditionnel traditionnel GUIDE PRATIQUE DE GUIDE L ENTREPRISE PRATIQUE DE L ENTREPRISE 5ème édition Editions MCBG 2010 ISBN 2-84759-020-X Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER

Plus en détail

Le Directeur Général de la Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés,

Le Directeur Général de la Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés, PROJET DE PROTOCOLE D'ACCORD PREELECTORAL POUR LES ELECTIONS DES COMITES D ETABLISSEMENTS ET DES DELEGATIONS DU PERSONNEL DE LA CNAMTS Elections des 15 mai et 2 juin 2014 Entre d'une part, Le Directeur

Plus en détail

NORD 50/51 DE LA SANTÉ LES EMPLOIS

NORD 50/51 DE LA SANTÉ LES EMPLOIS LES PETITS DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ NORD - PAS-DE-LAIS 2006 Numéro 9 50/51 NORD LES EMPLOIS DE LA SANTÉ Faut-il considérer la santé comme une dépense ou comme une richesse? Pendant

Plus en détail

Quels indicateurs de suivi de l efficience des services de transports? (focus sur les agglomérations de plus de 100 000 habitants)

Quels indicateurs de suivi de l efficience des services de transports? (focus sur les agglomérations de plus de 100 000 habitants) Quels indicateurs de suivi de l efficience des services de transports? (focus sur les agglomérations de plus de 100 000 habitants) Florian Vanco - CERTU Situation 2011 «Au 1 er janvier 2014, les 8 Cete,

Plus en détail

Capital Investissement

Capital Investissement Capital Une marque d engagement Des ressources essentielles au service de votre entreprise Capital Premier cabinet d avocats en France Avec près de 1200 avocats en France et des partenaires dans 150 pays,

Plus en détail

RFI. Demande d Information

RFI. Demande d Information RFI Réf : SERES_EWAN_RFI_Operateur_1.5.doc SERES EWAN 1 / 28 RFI Demande d Information SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE L EXISTANT... 4 2.1. SCHÉMA DU RÉSEAU WAN ACTUEL... 4 2.2. TYPOLOGIE

Plus en détail

17E90 8E20 23E40 11E90 22E90 3E20

17E90 8E20 23E40 11E90 22E90 3E20 Key Rates 2011 sections class 1 class 2 class 3 class 4 class 5 AiX-en-PRoVence cannes 13.60 e 20.50 e 30.10 e 42.00 e 7.90 e AIX-EN-PROVENCE LA SAULCE 11.90 e 18.00 e 26.20 e 37.30 e 7.20 e AIX-EN-PROVENCE

Plus en détail

L activité d oncogénétique

L activité d oncogénétique TRAITEMENTS, SOINS ET INNOVATION L activité d oncogénétique DÉCEMBRE 2008 2003 2007 CONTEXTE L identification de gènes de prédisposition au cancer a permis l introduction de tests biologiques destinés

Plus en détail

Licences professionnelles ouvertes dans les départements GMP de France (version 2009)

Licences professionnelles ouvertes dans les départements GMP de France (version 2009) Licences professionnelles ouvertes dans les départements GMP de France (version 2009) Département GMP (ville) : Aix en Provence Spécialité (ou option) 1 : Ingénierie Intégrée Spécialité (ou option) 2 :

Plus en détail

Rapports statistiques

Rapports statistiques Rapports statistiques RéDartition alobale.. des candidats Nombre % Nombre % Inscrits 256 16,03% 1341 83,97% 1597 Renoncements 3 9,68% 28 90,32% 31 Rejet de candidature 6 37,50% 10 62,50% 16 Admis à concourir

Plus en détail

L enquête ménages déplacements, méthode standard CERTU

L enquête ménages déplacements, méthode standard CERTU L enquête ménages déplacements, méthode standard CERTU 1.Présentation générale L objet des enquêtes ménages déplacements (EMD) est de recueillir les pratiques de déplacements d une population urbaine.

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDPFE/N2006-2033 Date: 29 mars 2006

NOTE DE SERVICE DGER/SDPFE/N2006-2033 Date: 29 mars 2006 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DE LA RURALITÉ Direction générale de l enseignement et de la recherche Sous-direction des politiques de formation et d éducation Bureau des

Plus en détail

Après en avoir délibéré le 5 février 2013 ; 1. Analyse

Après en avoir délibéré le 5 février 2013 ; 1. Analyse Décision n 2013-0174 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 5 février 2013 modifiant l annexe 5 de la décision n 2012-1137 en date du 11 septembre 2012 portant

Plus en détail

VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA

VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA VITALI SANTÉ Au service des salariés PSA 1 INTERVENTIONS INDIVIDUELLES Aides personnalisées ponctuelles En cas de difficultés importantes dues à une situation de rupture (chômage, surendettement, divorce,

Plus en détail

Quelles activités de recherche dans les agglomérations moyennes?

Quelles activités de recherche dans les agglomérations moyennes? Quelles activités de recherche dans les agglomérations moyennes? Antennes de l Enseignement Supérieur-Recherche & Territoires: Quelles stratégies pour les «villes moyennes»? Rachel Lévy, LEREPS, IUT Auch

Plus en détail

Les Bases d Internet

Les Bases d Internet Les Bases d Internet PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Dunkerque Calais Boulogne Tourcoing Lille Roubaix Béthune Lens Douai Valenciennes Amiens St-Quentin Charleville- Cherbourg

Plus en détail

POURCENTAGE DES CENTIMES ADDITIONNELS AFFECTES PAR LES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE A LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

POURCENTAGE DES CENTIMES ADDITIONNELS AFFECTES PAR LES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE A LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE FORMATION FORMATION En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 15 mars 2006 ISSN 1769-3985 POURCENTAGE DES CENTIMES ADDITIONNELS AFFECTES PAR LES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE A LA FORMATION

Plus en détail

Quelle valeur attribuer à la qualité de l électricité? L AVIS DES CONSOMMATEURS

Quelle valeur attribuer à la qualité de l électricité? L AVIS DES CONSOMMATEURS Quelle valeur attribuer à la qualité de l électricité? L AVIS DES CONSOMMATEURS édito LE RÉSEAU DE TRANSPORT : UN VECTEUR DE QUALITÉ ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE zoom LE DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU D ÉLECTRICITÉ,

Plus en détail

Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF

Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF Relations territoriales CRA CREDIT COOPERATIF CREDIT COOPERATIF Délégation Générale du Nord-Est-Centre, à Paris Pascal LUX T/ 01.47.24.96.43 Pascal.lux@credit-cooperatif.coop DUNKERQUE Directeur : Laurent

Plus en détail

Les services publics locaux

Les services publics locaux Les services publics locaux mars 2004 AVANT-PROPOS Le présent fascicule est la synthèse de l enquête sur la gestion des services publics locaux lancée par l Association des Maires de Grandes Villes de

Plus en détail

Les établissements d enseignement supérieur artistique et culturel

Les établissements d enseignement supérieur artistique et culturel STATISTIQUES Les Notes Les établissements d enseignement supérieur artistique et culturel dépendant du Ministère de la culture et de la communication Effectifs et diplômes Année scolaire 2002-2003 Ministère

Plus en détail

CONTACTS. fatene.benhabyles-foeth@diplomatie.gouv.fr. marianne.zalc-muller@diplomatie.gouv.fr. Fatène Benhabyles-Foeth. Marianne Zalc-Müller

CONTACTS. fatene.benhabyles-foeth@diplomatie.gouv.fr. marianne.zalc-muller@diplomatie.gouv.fr. Fatène Benhabyles-Foeth. Marianne Zalc-Müller CONTACTS _ Marianne Zalc-Müller marianne.zalc-muller@diplomatie.gouv.fr 06 11 69 43 00 Fatène Benhabyles-Foeth fatene.benhabyles-foeth@diplomatie.gouv.fr 06 46 82 16 66 / 01 43 17 52 61 Marie Jaudet presse@cop21.gouv.fr

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 23/02/2000 Origine : DDRI ENSM Réf. : DDRI n 29/2000 ENSM n 8/2000 n / n / Mesdames et Messieurs les Directeurs

Plus en détail