Opération de rénovation immobilière. Loi Malraux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Opération de rénovation immobilière. Loi Malraux"

Transcription

1 Opération de rénovation immobilière Loi Malraux 34 & 36 Rue d Espagne - BAYONNE

2 SOMMAIRE Page 3... Environnement du bien Page 4... Descriptif de l immeuble Page 5... Plan cadastral Page 6... Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) Page 8... Photographies des immeubles 34 & 36 rue d Espagne Page La loi Malraux Page Plans projets des appartements Page Principe général de l AFUL Page Les intervenants Page Annexe 1 Page Annexe 2 Page Annexe 3 Document non contractuel Page 2

3 Environnement du bien Cathédrale et rue d'espagne à Bayonne La cathédrale de Bayonne et la rue d' Espagne - anciennement rue Mayour ou major, c est-à-dire la rue principale du Bayonne médiéval qui se prolongeait jusqu'au fleuve par l'actuelle rue Victor Hugo - ont de toujours constitué le cœur en même temps que le poumon économique de la cité bayonnaise. La rue d'espagne Au Moyen Age, la rue d Espagne allait du pont levis de la porte d'espagne, où aboutissait la route venant d'espagne, jusqu'au fleuve, comprenant donc l'actuelle rue Victor Hugo. En son milieu au niveau de la cathédrale - à l'endroit de l'actuelle place Pasteur - elle se trouvait coupée en deux par la place principale de Bayonne, où se tenaient notamment les marchés. En dehors des jours de marché, les bayonnais faisaient leur courses dans cette rue "Mayour" - la rue principale, actuelle rue d'espagne - dans laquelle se regroupaient tous les commerces de Bayonne qui n'avaient pas une rue spécialement vouée à leur activité, comme la rue de la Boucherie, pour les bouchers, ou encore la rue Poissonnerie des poissonniers. Sur la place, des saltimbanques distrayaient les passants. L'activité, souvent, se faisait sur le pas de la porte : les tavernes grillaient leur viande sur le pavé, les marchands de vins remisaient leurs tonneaux sur le passage et d'une façon générale tous les commerçants avaient tendance à plus que déborder sur la voie publique, provoquant de véritables engorgements. A pied, il fallait pas mal de temps pour parcourir les quelques centaines de mètres séparant la porte d'espagne du pont Mayou. Les autorités eurent beau multiplier les règlements, une joyeuse pagaille caractérisa cette rue pratiquement pendant tout le Moyen Age. Très haute en couleurs et bruits, voire odeurs, la rue Mayour - aujourd'hui d'espagne - présenta ainsi durant longtemps une image plutôt fidèle du comportement gascon. Page 3

4 IMMEUBLE SIS AU 34-36, rue d Espagne à BAYONNE DG France, agissant en qualité de mandataire, propose au de la rue d Espagne à Bayonne un ensemble immobilier considéré comme l un des plus anciens et des plus caractéristiques de l architecture bayonnaise. Cathédrale Sainte Marie Les 34 & 36 de la rue d Espagne Cet ensemble est situé en plein centre ville, aux pieds de la Cathédrale, dans le cœur historique de cette cité au riche passé. La rue d Espagne, qui relie la porte d Espagne (remparts) en longeant la cathédrale Sainte- Marie au quai de la Nive, est l une des plus anciennes et des plus typiques voies d accès de la ville. Cette petite entité sera divisée en 6 appartements dont la distribution naturelle et la qualité des éléments en place seront évidemment conservés. L acquisition du foncier est proposé au prix de /m². Concernant la partie travaux, le budget prévisionnel sera soumis à l approbation des membres de l AFUL. Selon les surfaces, l enveloppe travaux, entièrement déductible du revenu global de l acquéreur, permet au propriétaire de déduire de son revenu imposable, entre et (selon le lot choisi), sur un ou deux exercices fiscaux. Page 4

5 Plan cadastral Page 5

6 Après avoir été approuvées par la Commission Nationale des Secteurs Sauvegardés en 1992, les orientations du PSMV ont guidé la mise en œuvre des travaux de restauration du centre ancien avant même la finalisation du document. La longue période d élaboration du PSMV a été mise à profit pour nourrir le plan d expériences du terrain. Cette application «anticipée» du PSMV s est en outre accompagnée de la mise en œuvre d Opérations Programmées d Amélioration de l Habitat depuis Depuis cette date, on recense environ logements restaurés ou réhabilités avec une aide publique et plus de 400 logements bénéficient directement des «curetages» (démolitions partielles) réalisés. Le rythme et la qualité des restaurations se sont considérablement accrus depuis 1990, date à partir de laquelle les subventions publiques ont été majorées. L effort financier se répartit entre les propriétaires (pour environ 60% de la dépense), les aides publiques (ANAH et Ville de Bayonne pour 25 %) et des aides fiscales (pour 15% environ). La ville de Bayonne accompagne financièrement les opérations de restauration des façades, des cages d escaliers, des toitures ainsi que la production de logements à loyers maîtrisés. Source : BAYONNE PSMV Enquête publique Oct-Nov Page 6

7 Page 7

8 Page 8

9 Page 9

10 Vue de la Rue d Espagne depuis la Porte d Espagne Page 10

11 Présentation générale de la façade après restauration Page 11

12 LA LOI MALRAUX «Opérations de restauration immobilière» I Introduction La loi du 4 août 1962 instaure la loi Malraux qui vise à la conservation du patrimoine architectural et historique en facilitant la restauration immobilière. Les propriétaires d immeubles bâtis situés dans certaines zones protégées qui effectuent des travaux en vue de la restauration complète de ces immeubles sont autorisés à déduire certaines dépenses spécifiques et peuvent imputer leur déficit foncier sur le revenu global sans limitation de montant. II Conditions d application Pour bénéficier du régime de faveur, les conditions suivantes doivent être remplies : a) L immeuble doit être affecté à l habitation. b) L opération de restauration doit être réalisée à l initiative du (ou des) propriétaire(s) de l immeuble. L opération doit avoir lieu dans un secteur sauvegardé, tel que défini par le Code de l urbanisme, ou, sous réserve que les travaux soient déclarés d utilité publique, dans une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager. c) Le propriétaire doit prendre l engagement de louer le logement nu à usage de résidence principale du locataire pendant une durée de six ans ou neuf ans, s il obtient des subventions de l ANAH. d) La location doit prendre effet dans les douze mois qui suivent la date d achèvement des travaux de restauration. e) Lorsque l immeuble concerné par l opération de restauration appartient à une société non soumise à l impôt sur les sociétés, les associés doivent prendre l engagement de conserver leurs titres pendant six ans (l engagement de location pendant six ans incombe à la société). Page 12

13 III Dépenses déductibles Parmi les dépenses exposées dans le cadre des opérations de restauration immobilière «loi Malraux», ouvrent droit à déduction : a) D une part, l ensemble des dépenses déductibles en application des règles de droit commun ; b) D autre part, certaines dépenses, dont l énumération est limitative : - frais d adhésion aux associations foncières urbaines de restauration (AFU), qu il s agisse d associations libres, autorisées ou constituées d office, - travaux de démolition imposés par l autorité qui délivre le permis de construire, - travaux de reconstitution de toiture ou de murs extérieurs d immeubles existants rendus nécessaires par les démolitions imposées, - travaux de transformation en logement de tout ou partie d un immeuble d habitation sous réserve que ces travaux soient réalisés dans le volume bâti existant (travaux qui augmentent la surface habitable mais n augmentent pas le volume bâti et n en modifient pas les contours) ; - travaux de réaffectation à l habitation de tout ou partie d un immeuble originellement destiné à l habitation et ayant perdu cet usage. Les travaux concernés doivent être prévus par le plan de sauvegarde et de mise en valeur ou la déclaration d utilité publique selon le cas. IV Imputation des déficits Sont imputables sur le revenu global (sans limitation de montant) les déficits résultant de l ensemble des charges déductibles en application de l article 31 du CGI supportées par le propriétaire à l occasion de l opération de restauration complète de l immeuble bâti, à l exclusion des intérêts d emprunt. Bénéficient de ce dispositif les personnes qui sont personnellement propriétaires des locaux qui font l objet de l opération de restauration ainsi que les associés de sociétés non soumises à l impôt sur les sociétés (SCI, SCPI ) propriétaires des locaux concernés par l opération. En cas de non respect des engagements ou des conditions de la location, le revenu global de l année au cours de laquelle se produit cet évènement est majoré du montant des déficits indûment imputés Page 13

14 La demande et l obtention du permis de construire ayant été conclu avant le 31 décembre 2008, les nouveaux acquéreurs bénéficient de l ancien régime fiscal de la loi Malraux. Page 14

15 Plans projets des appartements Page 15

16 Page 16

17 Page 17

18 Page 18

19 PRINCIPE GENERAL Une opération de restauration immobilière en secteur protégé (Secteur Sauvegardé ou soumis à Déclaration d Utilité Publique) représente une opportunité d investissement particulièrement attractive. Elle conjugue en effet les avantages d un régime fiscal favorable et la sécurité d un investissement immobilier de grande qualité. PARTICIPER A LA RESTAURATION D UN PROGRAMME IMMOBILIER PERMET : D intégrer dans son patrimoine immobilier, un bien dont la conservation de la valeur est garantie du fait de son emplacement dans le centre historique d une grande ville ; De bénéficier d un effet fiscal important lié à la déductibilité des travaux de restauration ; De sécuriser l aspect locatif du fait de la qualité du bien (apparenté à du neuf) et de son emplacement ; D associer qualité architecturale et confort moderne, éléments importants pour la valorisation à la vente. L OPERATION S EFFECTUE CHRONOLOGIQUEMENT DE LA FAÇON SUIVANTE : Acquisition du foncier ; Constitution de l association des copropriétaires (AFUL : Association Foncière Urbaine Libre) ; Vote des travaux à réaliser par l AFUL ; Demande de permis de construire ; Réalisation des travaux par le Maître d Ouvrage : l AFUL ; Après achèvement des travaux, mise en location du bien, procurant ainsi à l acquéreur des revenus fonciers. Page 19

20 IMPACT FISCAL ET FINANCIER : En tant que copropriétaire et membre de l AFUL, l acquéreur du bien pourra déduire l intégralité des travaux réalisés dans la catégorie des revenus fonciers et imputer intégralement le déficit en résultant sur son revenu global. Les loyers inhérents à la mise en location permettent par ailleurs de générer des revenus fonciers. Le cumul de l économie d impôt liée à la restauration du bien et des revenus locatifs y afférents permet de réaliser l acquisition du bien immobilier dans les meilleures conditions financières. Aspects fiscaux Il convient de distinguer le traitement des charges déductibles de droit commun (sans lien avec l opération de restauration) et le traitement des charges engagées à l occasion de l opération de restauration : LES CHARGES ENGAGEES A L OCCASION DE L OPERATION DE RESTAURATION IMMOBILIERE : Ces charges subissent quant à elles un régime spécifique : elles sont également déductibles des revenus fonciers mais surtout le déficit éventuellement généré par cette déduction est intégralement imputable sur le revenu global sans limitation. Il s agit de : - toutes les dépenses de réparation, d entretien et d amélioration déductibles de droit commun et engagées avant la date d achèvement des travaux, - les dépenses de démolition, - les dépenses de reconstitution de toiture ou de murs extérieurs d immeubles existants, - les travaux de transformation en logement des combles, des greniers ou des parties communes, - les frais d adhésion aux associations foncières urbaines. Le montant de la déduction fiscale est admis pour le montant des travaux bénéficiant d une Autorisation Spéciale de Travaux (AST), délivrée préalablement par le Préfet après consultation de l administration fiscale ainsi que des Bâtiments de France et de la ville. Le dossier comporte les statuts de l AFUL, dont tous les membres doivent être connus, ainsi que les plans du foncier avant et après travaux. Page 20

21 La déduction intervient l année de paiement des travaux à l AFUL. Pour toute sécurité, les paiements sont déposés sur un compte séquestre à la BRED au nom de chaque propriétaire. Le propriétaire s engage à conserver le bien et à le mettre en location non meublée. Ce bien doit être la résidence principale du locataire pendant 6 ans. La location doit prendre effet dans les 12 mois qui suivent la date d achèvement des travaux. FINANCEMENT PRET BANCAIRE : Le financement est effectué par emprunt bancaire, contracté sur une période variable en fonction du souhait de l acquéreur. En pratique, des durées de financement de 10 à 15 ans sont courantes. L emprunt peut être soit amortissable, soit in-fine en fonction de la capacité de remboursement de l acquéreur, ainsi que des garanties apportées ; SUBVENTIONS : Sur certains programmes, des subventions peuvent être obtenues auprès de l ANAH et de la ville, moyennant l obligation de mettre le bien en location pendant une durée de 9 ans. Dans la pratique, le délai d obtention de ces subventions pouvant ralentir le rythme des travaux, elles ne sont pas forcément prises en compte. Elles sont considérées comme des recettes dans le calcul des revenus fonciers. Par mesure de prudence, il n est pas fait état de ces subventions dans les budgets effectués ; LES TEXTES Le régime fiscal des opérations de restauration immobilière en secteur protégé, qu il s agisse de restauration en Secteur Sauvegardé ou de restauration faisant l objet d une Déclaration d Utilité Publique, est précisé dans l article 156-I-3 du Code général des Impôts. Les textes initiaux (loi n du 04 août 1962) ont été modifiés dans le cadre de l article 40 de la loi de finances restrictive pour 1994 (loi n du 29 décembre 1994), afin de définir un nouvel environnement fiscal, mieux adapté à la réalité. Page 21

22 Des précisions ont été apportées dans le cadre de l instruction ministérielle du 17 mai 1995 et ont permis de lever définitivement un certain nombre d incertitudes concernant la mise en œuvre de ce type d opération. Aujourd hui, grâce aux expériences passées et à l évolution de l environnement fiscal, les opérations de restauration immobilière offrent des atouts certains quant à la sécurité qu elles présentent (AST délivré préalablement par le préfet, textes fiscaux précisant la nature des travaux déductibles, jurisprudence étoffée concernant la date de déductibilité, etc ). LES INTERVENANTS Chaque étape d un programme de restauration immobilière nécessite des traitements spécifiques au secteur, pour lesquels seront sollicités des intervenants extérieurs. Ces intervenants ont tous été sélectionnés pour leurs compétences dans leurs domaines respectifs. Page 22

23 MANDATAIRE DG France 6, avenue Daniel Lesueur PARIS Tel : Mail : Page 23

24 ANNEXES Annexe 1 Annexe 2 Annexe 3 Permis de construire Consultation fiscaliste (Loi Malraux - ancien régime applicable) Etude du Crédit Foncier Page 24

25 ANNEXE 1 1/2 Page 25

26 2/2 Page 26

27 ANNEXE 2 1/2 Page 27

28 2/2 Page 28

29 ANNEXE 3 1/2 Page 29

30 2/2 Page 30

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE ESSEC Business School Mastère Techniques Financières - 2011 COURS : GESTION DE PATRIMOINE LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE Samuel DRUGEON Charles MOATI Karim SOYAH Introduction La crise a incité la plupart

Plus en détail

Investissements immobiliers défiscalisants

Investissements immobiliers défiscalisants Investissements immobiliers défiscalisants Fiche 2 La Loi Malraux et le régime des Monuments Historiques : EN RESUME : L'investisseur fait l'acquisition d'un appartement dans un immeuble destiné à être

Plus en détail

LE MARCHE DE LA RENOVATION

LE MARCHE DE LA RENOVATION 21èmes Journées d Etudes Professionnelles de la Fédération des Promoteurs Immobiliers LE MARCHE DE LA RENOVATION 9 février 2011 Hôtel Méridien Etoile Paris 17 ème 21èmes Journées d Etudes Professionnelles

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

n OBJECTIF ET FONCTIONNEMENT

n OBJECTIF ET FONCTIONNEMENT SCPI Renovalys 3 AVERTISSEMENT FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI de type fiscal Malraux, qui permet au souscripteur de bénéficier d une réduction d impôt sur le revenu, conformément à

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Mail : infos@urban-premium.com www.urban-premium.com. 124 bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 82 28 99 99 Fax : 01 44 70 91 49.

Mail : infos@urban-premium.com www.urban-premium.com. 124 bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 82 28 99 99 Fax : 01 44 70 91 49. La note d information de la SCPI URBAN PIERRE a reçu le visa de l AMF n 11-23 en date du 09/08/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la société de gestion par demande adressée à : URBAN

Plus en détail

d investir ancien www.ffbatiment.fr

d investir ancien www.ffbatiment.fr Mémo 2005 19 raisons d investir dans l immobilier ancien www.ffbatiment.fr Crédit d impôt Développement durable Jusqu au 31 décembre 2009 Vous achetez des votre habitation équipements pour principale Crédit

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville L immobilier en centre ville Photos non contractuelles FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI fiscale «Déficits fonciers», permettant au porteur de parts de bénéficier du régime fiscal dit

Plus en détail

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts

INVESTIR EN LOI DUFLOT. Optimisons ensemble votre patrimoine. Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts INVESTIR EN LOI DUFLOT Le 1 er uro à investir est celui que l on peut légalement distraire de ses impôts Optimisons ensemble votre patrimoine LA LOI DUFLOT La loi de finances de 2013 définit un nouveau

Plus en détail

Le taux de la réduction d'impôt diffère selon la zone de protection concernée. Il est égal à :

Le taux de la réduction d'impôt diffère selon la zone de protection concernée. Il est égal à : Cabinet Fiscal Urios André, docteur en droit, Conseil fiscal et patrimonial, conseil en investissement et transactions immobilières Le dispositif Malraux Le dispositif «Malraux» est un outil de défiscalisation

Plus en détail

Dossier page 2 à 5. Brèves en page 6. Investir en Girardin pour réduire son impôt sur les sociétés

Dossier page 2 à 5. Brèves en page 6. Investir en Girardin pour réduire son impôt sur les sociétés VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs

Dispositif Scellier : logements anciens réhabilités et logements neufs Source : Ministère du logement Dispositif "Scellier" : logements anciens réhabilités et logements neufs A compter du 1er janvier 2009 et jusqu au 31 décembre 2012, les investissements réalisés pour l acquisition

Plus en détail

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de Reximmo patrimoine 3 scpi de type malraux Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation

Plus en détail

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier*

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* www.defiscalisation-diagnostic.com Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* * Sous réserve des décrets d application et d instruction fiscales à paraître pour la loi de finance rectificative

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 12-25 en date du 20/11/2012. Elle peut être obtenue gratuitement auprès de la

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 14-12 en date du 22/07/2014. La note d information relative à la seconde

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

LOI PINEL / RÉHABILITATION

LOI PINEL / RÉHABILITATION Voir aussi : Fiscalités, Scellier, Borloo neuf, De Robien recentré, De Robien neuf, Borloo Ancien, Besson ancien, Prêt Locatif Social, Plafonds et indices, Zonage, Duflot imprimer LOI PINEL / RÉHABILITATION

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans!

LOI SCELLIER. Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! LOI SCELLIER Une mesure exceptionnelle en faveur de l Investissement Locatif Réduction d impôt jusqu à 37% sur 15 ans! I) PRINCIPES DE LA LOI SCELLIER La Loi Scellier, c est une réduction d impôt pouvant

Plus en détail

Duflot.org Tout sur la loi Duflot

Duflot.org Tout sur la loi Duflot Duflot.org Tout sur la loi Duflot Article 57 I. Après l article 199 octovicies du code général des impôts, il est inséré un article 199 novovicies ainsi rédigé : «Art. 199 novovicies. I. A. Les contribuables

Plus en détail

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI

INFORMATION PROFESSIONELLE UCI INFORMATION PROFESSIONELLE UCI N 50 2012 Rubrique Fiscalité Objet Le nouveau dispositif en faveur de l investissement locatif Entrée en vigueur le 1 er janvier 2013 : 31 décembre 2012 : 1/5 Le dispositif

Plus en détail

Personnes concernées par la loi Malraux. Le dispositif. Les règles et évolutions. Les conditions. Qu'est-ce qu'un secteur sauvegardé?

Personnes concernées par la loi Malraux. Le dispositif. Les règles et évolutions. Les conditions. Qu'est-ce qu'un secteur sauvegardé? Loi Malraux 2015 Personnes concernées par la loi Malraux Le dispositif Les règles et évolutions Les conditions Qu'est-ce qu'un secteur sauvegardé? Qu'est qu'une ZPPAUP? Exemple en loi Malraux 2015 Personnes

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Document non contractuel. SCPI Renovalys 4

Document non contractuel. SCPI Renovalys 4 Document non contractuel SCPI Renovalys 4 A V E R T I S S E M E N T F ACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI de type fiscal «déficit foncier», qui permet au porteur de parts de bénéficier du

Plus en détail

SCI. Outil de gestion patrimoniale

SCI. Outil de gestion patrimoniale SCI Outil de gestion patrimoniale Sommaire I. Définition II. Pourquoi opter pour la création d une SCI? III. Obligations IV. Fiscalité I- Définition La Société Civile Immobilière de location est une société

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006 2044 spéciale N 10335 11 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

Gérer vos excédents de trésorerie

Gérer vos excédents de trésorerie de Jean-Paul BARBET, Directeur du Marché des Entreprises Focus sur Gérer vos excédents de trésorerie L immobilier locatif Quelques dispositifs d optimisation patrimoniale Nous attirons l attention du

Plus en détail

INVESTISSEMENT AVEC LEVIER FISCAL POUR LES SOCIÉTÉS À L IS : LE MÉCANISME GIRARDIN IS

INVESTISSEMENT AVEC LEVIER FISCAL POUR LES SOCIÉTÉS À L IS : LE MÉCANISME GIRARDIN IS Diane Patrimoine INVESTISSEMENT AVEC LEVIER FISCAL POUR LES SOCIÉTÉS À L IS : LE MÉCANISME GIRARDIN IS Pourquoi une Girardin à l IS Un avantage fiscal non soumis au plafonnement des niches fiscales Une

Plus en détail

Notre politique d investissement. La fiscalité de votre investissement. Le centre-ville au cœur de votre patrimoine

Notre politique d investissement. La fiscalité de votre investissement. Le centre-ville au cœur de votre patrimoine FACTEURS DE RISQUES Lorsque vous investissez dans une SCPI «MALRAUX», vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : PRÉAMBULE À LA NOTE D INFORMATION : L article L.214-84-3 du Code Monétaire

Plus en détail

Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros

Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros INFORMATIONS année 2010 PROPRIÉTAIRES DE LOGEMENTS LOUÉS ou DESTINÉS À LA LOCATION Pour financer des travaux de réhabilitation dans vos immeubles

Plus en détail

Immobilier Loi 48. Plus values immobilières & Déduction d impôt. Risque : Liquidité :

Immobilier Loi 48. Plus values immobilières & Déduction d impôt. Risque : Liquidité : Immobilier Loi 48 Plus values immobilières & Déduction d impôt Rendement : Risque : Liquidité : - + - + - + 1) Les biens immobiliers soumis à la loi de 48 sur la limitation loyers présentent de fortes

Plus en détail

Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers

Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers DEFICIT FONCIER : DEFINITION Le propriétaire d un bien immobilier mis en location se retrouve en situation de déficit foncier lorsque ses charges annuelles de

Plus en détail

dossier Les changements Loi de finances pour 2009 Loi de finances rectificative pour 2008 (2 e partie)

dossier Les changements Loi de finances pour 2009 Loi de finances rectificative pour 2008 (2 e partie) dossier Publiées dans les derniers jours de décembre 2008, la loi de finances et la loi de finances rectificative comportent, de nombreuses mesures qui modifient la fiscalité du particulier et des entreprises.

Plus en détail

Le dispositif «Scellier»

Le dispositif «Scellier» Le dispositif «Scellier» Les bénéficiaires Personnes physiques Associés, personnes physiques de sociétés civiles il non soumises à l IS autre qu une SCPI Domiciliation Fiscale en France Investissements

Plus en détail

PREMIUM. En plein coeur du centre historique de Nantes. NANTES Carré Vert. Photos non-contractuelles

PREMIUM. En plein coeur du centre historique de Nantes. NANTES Carré Vert. Photos non-contractuelles G A M M E PREMIUM En plein coeur du centre historique de Nantes NANTES Carré Vert Photos non-contractuelles DÉFICIT FONCIER Déduire le montant des travaux réalisés sur l ensemble des revenus fonciers positifs,

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE. Paramètres de l étude. Evolution des flux fiscaux. Evolution de la fiscalité. Evolution de la trésorerie

DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE. Paramètres de l étude. Evolution des flux fiscaux. Evolution de la fiscalité. Evolution de la trésorerie DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE Paramètres de l étude Evolution des flux fiscaux Evolution de la fiscalité Evolution de la trésorerie Bilan de l étude Effort d épargne Paramètres de l étude

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

Quote-part des travaux (sur le prix de revient de l immeuble)

Quote-part des travaux (sur le prix de revient de l immeuble) SCPI Renovalys 2 AVERTISSEMENT FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI de type fiscal déficit foncier, qui permet au porteur de parts de bénéficier du régime fiscal dit déficits fonciers. Le

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa

SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa SCP Jacqueline Calvet-Lèques Dominique Baudet Olivier Desoutter Notaires associés à Nouméa NOTE DE PRESENTATION DU DISPOSITIF FISCAL EN FAVEUR DES INVESTISSEMENTS DANS LE SECTEUR DU LOGEMENT INTERMEDIAIRE

Plus en détail

Les caractéristiques de votre projet

Les caractéristiques de votre projet Les caractéristiques de votre projet Cette simulation tient compte des dispositions légales (loi de finances 2011) et contractuelles en vigueur. Votre situation initiale REVENU, compte tenu de votre situation

Plus en détail

Les jeudis du patrimoine

Les jeudis du patrimoine Les jeudis du patrimoine Quelles solutions pouvez-vous envisager pour réduire votre impôt sur le revenu? Le 29 novembre 2012 19h30 07/12/2012 1 Présentation des héros du jour Couple : Sophie et Marc, 2

Plus en détail

OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE

OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE INTRODUCTION Dans le cadre d une convention publique d aménagement d une durée de 8 ans prorogée de deux ans, la SEMABL a été missionnée pour réaliser les projets

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012 2044 spéciale N 10335 17 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

Guide 2013. de la nue-propriété

Guide 2013. de la nue-propriété Guide 2013 de la nue-propriété 2 Sommaire Le principe - La notion de nue-propriété - Le nu-propriétaire / L usufruitier Les bénéfices - Une acquisition à moindre coût - Exonération des charges - Zéro impôt

Plus en détail

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 CODE GENERAL DES IMPOTS, CGI Article 31 Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 I. Les charges de la propriété déductibles pour la détermination

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail

Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance.

Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance. Bâtiment Le Loubérance - 121 rue Jean Dausset BP 11530 84916 Avignon cedex 9 Tél : 04 90 31 02 59 / Fax : 04 90 88 26 31 contact@synthese-finance.com I. Impôts, crédits d impôt et taxes II. Immobilier

Plus en détail

Reximmo Patrimoine 3

Reximmo Patrimoine 3 G E S T I O N D E P A T R I M O I N E Reximmo Patrimoine 3 SCPI DE TYPE MALRAUX Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville L immobilier en centre ville Les atouts d URBAN PREMIUM : Une équipe de professionnels reconnus dans leurs métiers, Une expérience significative dans la structuration de produits immobiliers, Un solide

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 H- 3-03 N 112 du 26 JUIN 2003 SOCIETES CIVILES DE PLACEMENT IMMOBILIER OBJET SOCIAL ASSOUPLISSEMENTS. ARTICLE 1 ER DU DECRET N 2003-74 DU 28

Plus en détail

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES?

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES? PRÊT COPROPRIÉTÉS QUELS SONT LES TRAVAUX FINANÇABLES? L éco-prêt à taux zéro copropriétés permet de financer l une des 3 catégories de travaux non cumulables figurant ci-dessous : > BOUQUET DE TRAVAUX

Plus en détail

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel SCPI Renovalys 5 Communication à caractère promotionnel avertissement facteurs de risques Vous investissez dans une SCPI de type fiscal «déficit foncier», qui permet au porteur de parts de bénéficier du

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires

Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2002-17 du 22 octobre 2002 Avis afférent au projet de décret relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires Le Conseil national de la comptabilité a été

Plus en détail

Les SCPI Société Civile de Placement Immobilier. Jean François THOUVENIN - ingénieur patrimonial

Les SCPI Société Civile de Placement Immobilier. Jean François THOUVENIN - ingénieur patrimonial Les SCPI Société Civile de Placement Immobilier Jean François THOUVENIN - ingénieur patrimonial Le programme Introduction Généralités Historique Fonctionnement / Objectif Gestion / Fiscalité Les différents

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Avant-propos... 1 Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Connaître les cycles... 7 Un marché sous influence... 9 Évolution des prix sur 2008/2009...

Plus en détail

Le Dispositif Duflot 2013

Le Dispositif Duflot 2013 TRANSACTION & CONSEIL Le Dispositif Duflot 2013 Investir pour construire son patrimoine IMMOBILIER RÉSIDENTIEL NEUF LE DISPOSITIF DUFLOT LA REDUCTION D IMPOT EST LIMITEE ChAQUE ANNEE A L AChAT DE DEUx

Plus en détail

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C 26 août 2010 Sommaire Un constat : des plafonds de loyers parfois supérieurs aux loyers du marché Révision des

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction... 11

Chapitre 1 Introduction... 11 Sommaire Chapitre 1 Introduction................. 11 Préambule....................................... 11 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir....... 12 2. Se constituer des revenus avec

Plus en détail

Les aides pour les sociétés civiles immobilières

Les aides pour les sociétés civiles immobilières Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Les aides pour les sociétés civiles immobilières Des conditions d attribution spécifiques Des aides financières existent pour soutenir les particuliers qui

Plus en détail

Présentation Du Déficit Foncier et Loi Pinel dans l'ancien

Présentation Du Déficit Foncier et Loi Pinel dans l'ancien Présentation Du Déficit Foncier et Loi Pinel dans l'ancien I - Le cadre fiscal de base Rappel sur le déficit foncier Le déficit foncier résultant de l ensemble des charges, y compris les intérêts d emprunts

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT VERSES AU TITRE DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION

Plus en détail

MAISON. Rousseau. Nantes - Quartier Mellinet. 35 & 37 Boulevard St Aignan. 29 Appartements - Studio/T2 Terrasses, balcons & parkings privatifs

MAISON. Rousseau. Nantes - Quartier Mellinet. 35 & 37 Boulevard St Aignan. 29 Appartements - Studio/T2 Terrasses, balcons & parkings privatifs PINEL ANCIEN / DÉFICIT FONCIER / LMNP Nantes - Quartier Mellinet 35 & 37 Boulevard St Aignan 29 Appartements - Studio/T2 Terrasses, balcons & parkings privatifs La MAISON Rousseau DEFISCALISATION IMMOBILIÈ

Plus en détail

Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus

Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus Mode d emploi des formulaires de déclaration 2044 et 2044 Spéciale Mise à jour 2014 Chaque année, les propriétaires privés

Plus en détail

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel

SCPI Renovalys 5. Communication à caractère promotionnel SCPI Renovalys 5 Communication à caractère promotionnel A V E R T I S S E M E N T F ACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI de type fiscal «déficit foncier», qui permet au porteur de parts de

Plus en détail

Urban Prestigimmo - Malraux

Urban Prestigimmo - Malraux PIERRE PAPIER : 1 ER PRIX GESTIONNAIRE SCPI LOGEMENT 2013 Urban Prestigimmo - Malraux Portefeuille des acquisitions et opportunités d investissement Urban Premium «L investissement immobilier en centre-ville»

Plus en détail

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 1115 du Code général des impôts Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement Juin

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Les dispositifs fiscaux François Longin 1 www.longin.fr Les mesures de défiscalisation Raisons économiques sous jacentes aux

Plus en détail

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI

Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Présentation du dispositif fiscal : Article 217 undecies du CGI Pour les entreprises soumises à l Impôt sur les Sociétés, le dispositif Girardin Société 100 % permet de déduire du résultat imposable la

Plus en détail

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS

L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS L ENJEU URBAIN DU RENOUVELEMENT DES PLANS DE SAUVEGARDE ET DE MISE EN VALEUR A PARIS DROIT PUBLIC IMMOBILIER Construire le futur en préservant le passé est, depuis le 19 ème siècle, un enjeu majeur des

Plus en détail

Reximmo Patrimoine 3

Reximmo Patrimoine 3 Reximmo Patrimoine 3 SCPI DE TYPE MALRAUX Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques. Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La deuxième période de commercialisation

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 15 AVRIL 2010 6 C-2-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 15 AVRIL 2010 6 C-2-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 15 AVRIL 2010 6 C-2-10 TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES. BASE D IMPOSITION. IMMEUBLES LOCATIFS SITUES EN ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS).

Plus en détail

Investir dans l immobilier

Investir dans l immobilier Investir dans l immobilier avec la loi Duflot Pour vous constituer un patrimoine immobilier en toute sérénité Investissement locatif Constituez-vous un patrimoine immobilier Préparer l avenir w Acheter

Plus en détail

PLAN DE RAVALEMENT DES FACADES - Règlement -

PLAN DE RAVALEMENT DES FACADES - Règlement - PLAN DE RAVALEMENT DES FACADES - Règlement - Préambule Dans le cadre du plan d actions «Cœur de ville 2020», qui doit permettre la redynamisation et le renforcement de l attractivité du centre-ville de

Plus en détail

La lettre de votre Expert-comptable Août 2014

La lettre de votre Expert-comptable Août 2014 CABINET Marc Emmanuel PAQUET MARTINIQUE COMPTA FINANCE SARL La lettre de votre Expert-comptable Août 2014 FISCALITE Au sommaire : - La location en meublé / un avantage : l amortissement de l immeuble -

Plus en détail

GUIDE LOI GIRARDIN I.S

GUIDE LOI GIRARDIN I.S GUIDE LOI GIRARDIN I.S PRINCIPES ET EXPLICATIONS DU MECANISME EXEMPLES D INVESTISSEMENTS CONSEILS PRATIQUES GROUPE FIGA 21, Grande Rue - 92310 SÈVRES Tél. : 01 45 34 89 66 email : assistante@groupe-figa.fr

Plus en détail

Reximmo Patrimoine 3. SCPI de type «Malraux» Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques

Reximmo Patrimoine 3. SCPI de type «Malraux» Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Reximmo Patrimoine 3 SCPI de type «Malraux» Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013 La deuxième période de commercialisation

Plus en détail

IMMOBILIER Formation aux professions de l Immobilier Gestion, Location, Transaction en Immobilier ENCADREMENT MOYENS PEDAGOGIQUES VALIDATION

IMMOBILIER Formation aux professions de l Immobilier Gestion, Location, Transaction en Immobilier ENCADREMENT MOYENS PEDAGOGIQUES VALIDATION FORMATION A DISTANCE IMMOBILIER OBJECTIFS Introduire sur le marché de l emploi des personnes aptes à remplir efficacement leur mission dans les professions immobilières, grâce à leurs connaissances juridiques,

Plus en détail

OPTIM-IS LA BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2014

OPTIM-IS LA BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2014 OPTIM-IS LA BONNE NOUVELLE FISCALE POUR VOTRE IS 2014 La pression fiscale ne cesse de croître et les entreprises sont désormais touchées au même titre que les particuliers. Il y a peu de chance de voir

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-17-08 N 73 du 11 JUILLET 2008 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTIONS D IMPOT AU TITRE DES INVESTISSEMENTS LOCATIFS REALISES DANS LE SECTEUR

Plus en détail

SCPI Renovalys 2. Editorial. SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 13 Décembre 2013

SCPI Renovalys 2. Editorial. SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 13 Décembre 2013 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 13 Décembre 2013 Editorial Toute l équipe d Avenir Finance Investment Managers adresse ses meilleurs vœux aux associés de la SCPI

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2011

LOI DE FINANCES 2011 LOI DE FINANCES 2011 LOI SCELLIER : RÉDUCTION D IMPÔT POUR INVESTISSEMENT LOCATIF NEUF Dossier de référence 2011 Téléchargement http://www.dkformation.fr/telechargement www.dkformation.fr Formation Compétence

Plus en détail

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012.

Notice prévue à l article 422-8 du règlement général de l Autorité des marchés financiers publiée au BALO n 101 le 22 août 2012. SCPI Fructirégions Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIREGIONS est une SCPI régionale détenant des actifs immobiliers représentant une

Plus en détail

Reximmo Patrimoine Un investissement dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques

Reximmo Patrimoine Un investissement dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Reximmo Patrimoine Un investissement dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques SCPI de type Malraux - Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2010 Sommaire Avertissement page 3 Investir,

Plus en détail