Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés. Dr Olivier PALMIERI

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés. Dr Olivier PALMIERI"

Transcription

1 Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés Dr Olivier PALMIERI

2 Introduction La prévention des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs est l un des deux axes retenus dans le cadre de la mise en place du projet de service. Objectifs : Donner de la méthode d alerte et de maîtrise générale des TMS-MS aux entreprises de moins de 50 salariés

3 Origine du projet Un état des lieux Répartition des entreprises 4% Moins de 50 salariés Plus de 50 salariés Répartition des salariés 96% 45% 55% Moins de 50 salariés Plus de 50 salariés

4 Origine du projet 3 secteurs d'activité représentatifs... Un état des lieux 32% 29% Santé humaine et action sociale Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles...où l'on retrouve majoritairement Codage du risque AT/MP 18% 21% Industrie manufacturière Autres secteurs 29% 22% 21% 15% 19% 25% Santé humaine et action sociale Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles Industrie manufacturière et un axe prioritaire du PRST

5 Chef de projet Médecins Acteurs métiers sur le projet Infirmières IPRP Méthodologie Assistantes Groupe «employeurs» Groupe «salariés» Comité de pilotage C.M.T.

6 Outils retenus Groupe salarié Sensibilisation : 1 ordonnance de prévention 1 plaquette d exercice d échauffement étirements Repérage : Utilisation du questionnaire EVREST avec 7 questions supplémentaires

7 Outils retenus Groupe employeurs Sensibilisation : ordonnance de prévention Repérage : Mise à jour/réalisation de la fiche d entreprise Utilisation d un questionnaire de repérage TMS-MS (adaptation française de l ART Tool de la HSE britannique)

8 Actions et résultats Sensibiliser et dépister l ensemble des entreprises et des salariés concernés par le risque TMS-MS -> participation de l ensemble du service Organisation en 4 équipes pluridisciplinaires : 3 médecins 1 IPRP 1 infirmière 3 assistantes

9 Actions et résultats Chaque équipe dispose d un tableau de bord prévisionnel afin de planifier : Les visites médicales ou entretiens infirmiers avec questionnaire EVREST Les visites en entreprise (FE et questionnaire TMS) Les équipes se réunissent une fois par mois Évolution du projet Évaluation de la charge de travail Synthèse des résultats se fait après le recueil des données EVREST et des questionnaire TMS-MS faits en entreprise Remontée d informations vers le comité de pilotage

10 Actions et résultats Les modalités de recueil et d analyse ont été formalisées sous la forme de «fiches actions» Fiches actions par démarches : recueil des données individuelles ; recueil des données collectives ; synthèse des résultats et du choix de l action. Fiches actions par acteurs métier Médecin/infirmière IPRP Assistante

11 6 temps d interventions (synthèse des actions) Planification Recueil des données Synthèse Analyse et choix du type d intervention Action Évaluation Actions Programmation des VM/EI et visites en entreprise VM/EI (EVREST) Visites d entreprise (FE et grille d analyse TMS-MS) Saisie du tableau de synthèse Estimation du risque TMS-MS Intervention en entreprise Contact à 6 mois Acteurs Equipe pluridisciplinaire Equipe pluridisciplinaire Assistante médicale / Intervenant Equipe pluridisciplinaire IPRP Assistante du service prévention

12

13

14 Discussion Principales difficultés rencontrées : La gestion du temps! La volonté d être exhaustif après des employeurs et salariés : 1000 entreprises et 4000 salariés inclus sur une période de 4 ans Pas toujours conciliable avec la charge de travail habituelle Important travail de planification Difficulté en partie solutionnée par l organisation en équipe pluridisciplinaire

15 Discussion La mise en place d outils communs à l ensemble des acteurs métiers Plus longue que prévue afin de trouver des outils consensuels : Ni trop longs, ni trop techniques Devant posséder un degré d expertise suffisant pour apporter des informations pertinentes aux employeurs et salariés Temps d apprentissage

16 Discussion Outils communs + recherche d exhaustivité : analyse globale des résultats Mise en place d actions communes : Auprès des employeurs et salariés d un même secteur d activité ou branche professionnelle. Utilisation du questionnaire EVREST : Possibilité de comparaison avec les données régionales ou nationales

17 Conclusion Un projet ambitieux. Par sa recherche d exhaustivité Par son approche collective, pluridisciplinaire qui devrait permettre : D améliorer les conseils après des salariés et employeurs D améliorer le niveau d expertise des acteurs métiers

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES Groupe TMS (G - 3.1)------------------------------------------------------------- 2 «Créer un kit de sensibilisation aux TMS à destination des acteurs de prévention

Plus en détail

Sensibilisation à la prévention de la pénibilité dans les entreprises de moins de 20 salariés

Sensibilisation à la prévention de la pénibilité dans les entreprises de moins de 20 salariés Sensibilisation à la prévention de la pénibilité dans les entreprises de moins de 20 salariés Taymi CASTELLANOS, Médecin du Travail Valérie MESCATULLO, Secrétaire médicale AST Louise SOULIE, Psychosociologue

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 Région Franche-Comté Département Doubs La maison des adolescents: Date d ouverture : 13 Mars 2006 Nom : Maison de l Adolescent de Besançon Nom du responsable

Plus en détail

51 èmes Journées Santé-Travail du CISME 21-22 Octobre 2014

51 èmes Journées Santé-Travail du CISME 21-22 Octobre 2014 51 èmes Journées Santé-Travail du CISME 21-22 Octobre 2014 Collaborateurs : 17 médecins du travail 13 ETC 14 secrétaires médicales (dont 4 sont ASST) 4 IPRP (1 ergonome,1 ingénieure HSE, 1 THSE, 1 psychologue

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

Mise en œuvre opérationnelle du projet de service. Dispositif d intervention en cas de situations traumatogènes en entreprise - AMIEM Victimologie -

Mise en œuvre opérationnelle du projet de service. Dispositif d intervention en cas de situations traumatogènes en entreprise - AMIEM Victimologie - Mise en œuvre opérationnelle du projet de service Dispositif d intervention en cas de situations traumatogènes en entreprise - AMIEM Victimologie - AMIEM: Association Médicale Inter Entreprises du Morbihan

Plus en détail

Améliorer la par prévention les SSTI : primaire

Améliorer la par prévention les SSTI : primaire Session 1 : Philosophie du travail en réseau Session 1 : Pluridisciplinarité et préservation Action de la de Santé prévention dans les entreprises coordonnées Améliorer la par prévention les SSTI : primaire

Plus en détail

Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle

Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle 33 ème congrès national de santé au travail Lille 2014 Dr Véronique BUEWAERT,

Plus en détail

19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville

19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville Matin de la prévention Programme TMS Pros Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques 19 mai Reims 27 mai Nancy 28 mai Epinal / Troyes 4 juin Chaumont 11 juin Charleville Programme de la réunion 1 -

Plus en détail

www.bossons-fute.fr PREVENTION MEDICALE DE LA SANTE AU TRAVAIL JUSQ OU ALLER?

www.bossons-fute.fr PREVENTION MEDICALE DE LA SANTE AU TRAVAIL JUSQ OU ALLER? www.bossons-fute.fr PREVENTION MEDICALE DE LA SANTE AU TRAVAIL JUSQ OU ALLER? ROLES DU MEDECIN DU TRAVAIL Assurer les visites médicales: Visites d embauche, Visites périodiques, Visites de reprise, Visites

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG 1 Calendrier de réalisation de l étude Phases de travail Axes de travail Dates limites Travail à effectuer Collecter des informations sur Phase 1 : les organisations

Plus en détail

Contexte La prévention des risques professionnels au CHM. Les acteurs de prévention Exemples d actions menées

Contexte La prévention des risques professionnels au CHM. Les acteurs de prévention Exemples d actions menées Prévention des risques professionnels au CH MARCHANT Préventica 2015, Toulouse DRH-Santé au travail Sommaire Contexte La prévention des risques professionnels au CHM Historique Evolution Les acteurs de

Plus en détail

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON Bruxelles, le 08 septembre 2004 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU PLAN D'ACTION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT UE AFRIQUE SUR LE COTON I- Introduction 1. Le Forum

Plus en détail

Action de prévention coordonnées

Action de prévention coordonnées Actes Journées Santé Travail du CISME Tome III 2013 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Session 2 : Actions de communication pour impliquer l entreprise Action de prévention coordonnées Aide à

Plus en détail

Un partenariat innovant à destination des jeunes en formation dans la filière Bois en Région Nord-Pas de Calais

Un partenariat innovant à destination des jeunes en formation dans la filière Bois en Région Nord-Pas de Calais Dr Céline ABRAHAM Médecin du Travail Pôle Santé Travail Emmanuelle DUPUIS (toxicologue), Christophe LEVIEL (ergonome), Aline MAILLARD (chargée de projets), Virginie VERSCHELLE (Assistante Santé Travail)

Plus en détail

ENTREPRISES AYANT DES SALARIES EXPOSES AU BRUIT

ENTREPRISES AYANT DES SALARIES EXPOSES AU BRUIT ANALYSE DES BESOINS DANS LES ANALYSE DES BESOINS DANS LES ENTREPRISES AYANT DES SALARIES EXPOSES AU BRUIT Dr I.BADINIER, Dr M. FAVOT, Dr M.KRIVOCHIEV, Dr M. C. BERGEY, Dr D.COVIAUX, Dr M. LE MAGOAROU,

Plus en détail

Diagnostic entreprise

Diagnostic entreprise PREDURA PREvention DURAble des Troubles Musculo-Squelettiques Programme de suivi des entreprises exposées au risque de TMS Diagnostic entreprise Modalités à lire avant de remplir ce questionnaire : Ce

Plus en détail

La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences. L expérience du CHRU de Lille

La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences. L expérience du CHRU de Lille ATELIER DE RETOUR D EXPÉRIENCES La mobilisation des professionnels, clé de la réussite d une démarche métiers-compétences L expérience du CHRU de Lille La définition de la GPMC Prévisionnelle : Prévoir,

Plus en détail

Pascal LACHAISE Paul TORNER. Matthieu PICARD

Pascal LACHAISE Paul TORNER. Matthieu PICARD La communication médecins/ pharmaciens/patients Enquête sur les attentes des différents acteurs. Quelles solutions pour améliorer la concertation médecin/pharmacien pour le bénéfice du patient? Pascal

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Programmes d alphabétisation. et de l éducation non formelle. Contribution à la scolarisation des enfants de 8 à 16 ans au Maroc

Programmes d alphabétisation. et de l éducation non formelle. Contribution à la scolarisation des enfants de 8 à 16 ans au Maroc ROYAUMEDU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET LA FORMATION PROFESSIONNELE ACADEMIE REGIONALE D EDUCATION ET DE FORMATION RABAT SALE ZEMMOUR ZAIR Projet (DENF/AREF/GREF) Programmes d alphabétisation

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES

PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES CISME 21 octobre 2014 PREVENTION DU RISQUE CMR : MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE SERVICE PAR L EQUIPE SANTE TRAVAIL EN FAVEUR DES PLOMBIERS/CHAUFFAGISTES Pierre LOTTHE Médecin du travail Mathieu MARTIN Toxicologue

Plus en détail

«Pratique de la GPEC dans les entreprises»

«Pratique de la GPEC dans les entreprises» «Pratique de la GPEC dans les entreprises» Etat des lieux Etude réalisée par En partenariat avec Avril 2009 www.cerclerh.com Sommaire 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Signalétique 4- Pratiques de la

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

Le système documentaire

Le système documentaire Le système documentaire Sommaire : 3. PRESTATION DE SERVICE A DOMICILE... 4 3.1 : Principes et cadre d intervention... 6 Exemple 1 : Projet de service type d une entité adhérent à ADESSA.... 7 Exemple

Plus en détail

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS)

Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) Guide de prévention des risques professionnels dans les métiers de la Propreté D. BEAUMONT (CRAMIF), C.CAIL (CMIE), M TRIMBACH (ACMS) CISME 23 et 24 octobre 2012 Pourquoi ce guide? Des métiers en plein

Plus en détail

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon

Evaluateur du projet : Observatoire régional de la santé en Languedoc-Roussillon Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

Objectifs de la Seconde Professionnelle

Objectifs de la Seconde Professionnelle Objectifs de la Seconde Professionnelle Aider les élèves à conforter leur choix d orientation et les amener à être acteur de leur formation Apporter aux élèves les pré-requis communs aux trois Baccalauréats

Plus en détail

Formation et temps de travail (Publicité) Public ciblé par l accord («jeunes») Contrat de

Formation et temps de travail (Publicité) Public ciblé par l accord («jeunes») Contrat de Professionnelle Continue Les modalités d accès à la formation «Accord de Branche Syntec et ité» Qualifications inadaptés Priorités de Droit Individuel à la Plan de de Entretien Annuel Hors Plan & Hors

Plus en détail

La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne

La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne Prévention des risques professionnels secteur de l aide à domicile La prévention des risques professionnels dans le secteur de l aide et du soin à la personne CARSAT Nord-Picardie Emmanuel DELECOURT Ingénieur

Plus en détail

Certificat en Système de Management de la Qualité- Hygiène-Sécurité-Environnement (SM-QHSE)

Certificat en Système de Management de la Qualité- Hygiène-Sécurité-Environnement (SM-QHSE) Certificat en Système de Management de la Qualité- Hygiène-Sécurité-Environnement (SM-QHSE) Le management de la qualité, de la sécurité et de l environnement (QSE) se développe de plus au sein des organisations.

Plus en détail

UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE

UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE UNE ACTION PARTENARIALE DANS LA REPARATION AUTOMOBILE Services de Santé au Travail de la Région Centre CNPA Centre Direccte Centre Carsat Centre Absence de conflits d intérêts déclarés par l intervenant

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et accompagnement des parcours professionnels et personnels dans les organisations de l Université de Lille1

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER SUD GIRONDE

CENTRE HOSPITALIER SUD GIRONDE CENTRE HOSPITALIER SUD GIRONDE Démarche de prévention des risques professionnels Diagnostic sur l organisation du circuit linge Formation-action à l analyse ergonomique ENGAGEMENT DU CHSG Engagement du

Plus en détail

ETUDE SANTE AU TRAVAIL DANS LES SALONS DE COIFFURE (GESTES, POSTURES, ORGANISATION) CST PO UPA 66

ETUDE SANTE AU TRAVAIL DANS LES SALONS DE COIFFURE (GESTES, POSTURES, ORGANISATION) CST PO UPA 66 ETUDE SANTE AU TRAVAIL DANS LES SALONS DE COIFFURE (GESTES, POSTURES, ORGANISATION) CST PO UPA 66 Constatation par les médecins du travail d une augmentation de TMS, et de l émergence de vécu au travail

Plus en détail

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/ Abrégé du rapport Evaluation des activités et de la qualité des prestations EHPAD Louise de la Vallière 7 rue de la Citadelle 37330 Château la Vallière 1/9 SOMMAIRE Abrégé du Rapport d évaluation... 3

Plus en détail

ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS

ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS Améliorer Mobiliser Maîtriser ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS OUTILS et METHODES Lesquels? A quel moment? Diapo N 1 Améliorer Mobiliser Profusion des OUTILS ET METHODES Maîtriser Sensibilisation

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on

Phase 4 : Amélioration. Revue de direction. Actions correctives. Retour expérience. Valorisation. R Collomp - D Qualité A Améliora2on Phase 4 : Amélioration Revue de direction Actions correctives Retour expérience Valorisation Actions d amélioration Réexamen des risques significatifs non totalement éliminés ou les besoins non totalement

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Société de Médecine de Santé au Travail Dauphiné-Savoie

Société de Médecine de Santé au Travail Dauphiné-Savoie Société de Médecine de Santé au Travail Dauphiné-Savoie Journée du 23 mars 2012 «Pénibilité» www.aravis.aract.fr 23 mars 2012 N 1 Une étude sur les accords et plans d actions «séniors» Une étude commanditée

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entreprises et cabinets d affaires : assistance juridique de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d

Plus en détail

Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation

Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation OBJECTIFS - Connaître les phases d élaboration d un cahier des charges de formation - Etre capable de définir les objectifs

Plus en détail

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 DEROULE DE LA JOURNEE - Accueil et présentation - Appropriation des documents du formateur SST : présentation et explicitation des nouveautés

Plus en détail

PROTOCOLE D ETUDE ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE CONGRES BTP LIMOGES 2015 1

PROTOCOLE D ETUDE ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE CONGRES BTP LIMOGES 2015 1 ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE 1 Décembre 2014 www.limogesbtp2015.fr 1 Limoges, le 3 Juin 2014 Madame, Monsieur, Chère consœur,

Plus en détail

AIDE AU DOCUMENT UNIQUE Etude de satisfaction et d impact de sessions d information réalisées en service interentreprises

AIDE AU DOCUMENT UNIQUE Etude de satisfaction et d impact de sessions d information réalisées en service interentreprises Congrès CISME 21 octobre 2010 AIDE AU DOCUMENT UNIQUE Etude de satisfaction et d impact de sessions d information réalisées en service interentreprises Magali DIDOT Bertrand LIBERT Serge MESONIER AMETIF

Plus en détail

PRIORISATION DE L ACTION DANS L ENTREPRISE : UN PROJET PLURIDISCIPLINAIRE. Journées Santé Travail CISME 2014

PRIORISATION DE L ACTION DANS L ENTREPRISE : UN PROJET PLURIDISCIPLINAIRE. Journées Santé Travail CISME 2014 PRIORISATION DE L ACTION DANS L ENTREPRISE : UN PROJET PLURIDISCIPLINAIRE Journées Santé Travail CISME 2014 Carpentras L Isle sur la Sorgue Monteux Vaison la Romaine 3800 entreprises, 32000 salariés 7

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES

LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES LES PRINCIPES DE L ÉVALUATION DES RISQUES Le législateur exige de l employeur qu il évalue les risques auxquels sont soumis les salariés, alors même qu aucun accident du travail ne s est produit et qu

Plus en détail

Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux

Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux 1 - Vous êtes? président un ou plusieurs membres de CHSCT président et membres de CHSCT 2 - Quel est le secteur d'activité de l'établissement? Agriculture BTP

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL VAE - LIVRET 1

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL VAE - LIVRET 1 ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL VAE - LIVRET 1 2014 Lot 5 La Burlière Quartier Pragues Nord 13530 TRETS. Tél. 06 87 41 24 75 RCS Marseille 390 818 573. N Organisme de Formation 93 13 13542 13 CONTEXTE : Face

Plus en détail

Page 1 13 mars 2015. Innover 1

Page 1 13 mars 2015. Innover 1 Page 1 13 mars 2015 Innover 1 en mécanique Institut technologique de mécanique Piloté par les industriels mécaniciens sous la tutelle de l État Un acteur régional, national, international Le Centre d expertise

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

MAINTENANCE INDUSTRIELLE

MAINTENANCE INDUSTRIELLE Fiche Pratique MAINTENANCE INDUSTRIELLE Comment évaluer la performance d une prestation sur site? UNE METHODE D ANALYSE Juin 2006 MAINTENANCE INDUSTRIELLE ET DEMARCHES DE PROGRES CONTEXTE L optimisation

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels

Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels Dossier de presse : Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels jeudi 28 avril 2011 à 14h00 bureau du Proviseur

Plus en détail

Formation des entrepreneur(e)s Création d entreprise Option économie sociale et solidaire et développement durable CREOPSS 2015-2016

Formation des entrepreneur(e)s Création d entreprise Option économie sociale et solidaire et développement durable CREOPSS 2015-2016 SCIC sarl KEJAL 14 rue de la bise 22100 TADEN Tél : 0296860594 Mail : info@kejal.fr Site : www.kejal.fr Siret : 47917849300041 APE : 8559A N déclaration centre de formation : 532208613 22 Formation des

Plus en détail

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL SERVICE MEDICAL INTERENTREPRISES DE CHATEAUBRIANT ET SA REGION Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 8, rue des Tanneurs - 44110 CHATEAUBRIANT Règlement Intérieur

Plus en détail

Guide méthodologique pour la conduite d entretien professionnel

Guide méthodologique pour la conduite d entretien professionnel Guide méthodologique pour la conduite d entretien professionnel Remarque importante : Ce guide vise à vous aider dans la conduite de l entretien professionnel, tel qu il est prévu dans l Accord National

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

Médecin Inspecteur Régional Direccte : Marie Christine Riol Directeur Adjoint SSTi03 : Patrice Viard Responsable Communication/Attaché de Direction

Médecin Inspecteur Régional Direccte : Marie Christine Riol Directeur Adjoint SSTi03 : Patrice Viard Responsable Communication/Attaché de Direction Médecin Inspecteur Régional Direccte : Marie Christine Riol Directeur Adjoint SSTi03 : Patrice Viard Responsable Communication/Attaché de Direction AIST-La prévention active : Sylvie Seguin Introduction

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

Synami. Préambule. Qui a répondu? 68 salariés sur les 150 de la MLP, 60% de femmes.

Synami. Préambule. Qui a répondu? 68 salariés sur les 150 de la MLP, 60% de femmes. Préambule La fusion est effective depuis plus d un an et ses conséquences continuent à entrainer un certain nombre d attentes voir de frustrations de la part des salariés de la MLP. De principe, il est

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 SOMMAIRE Le Comité de Pilotage de la Démarche d amélioration continue de la Qualité Page 2 II-1 Améliorer la qualité de la prise en charge des patients

Plus en détail

Département de Seine-Maritime

Département de Seine-Maritime Département de Seine-Maritime Cahier des charges «Déménagement social» Juin 2009 1 - Préambule Avec un taux de chômage de 9% (4 ème trimestre 2008), le Département de Seine-Maritime se situe 1.2 points

Plus en détail

FICHES D'AIDE A L'ELABORATION DU PROJET DE RESEAU

FICHES D'AIDE A L'ELABORATION DU PROJET DE RESEAU CIRCONSCRIPTION : DENOMINATION DU RASED : FICHES D'AIDE A L'ELABORATION DU PROJET DE RESEAU Chaque équipe pédagogique doit détenir un exemplaire du projet de même que l'équipe de circonscription PREMIERE

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un changement culturel à l ordre du jour dans les pratiques d intervention Frances

Plus en détail

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE Contenu des modules de formation Association I.E.F. 54 Rue de Rome 13001 Marseille tél 04 96 10 11 96 tél 04 96 10 11 98 Association I.E.F. Loi 1901 N 0133102851 DU 12

Plus en détail

Les pratiques en intervention dans la prévention des TMS : ce qu en dit la littérature

Les pratiques en intervention dans la prévention des TMS : ce qu en dit la littérature Les pratiques en intervention dans la prévention des TMS : ce qu en dit la littérature Présentation de Marie St-Vincent, ergonome Ph.D. En collaboration avec Denys Denis Caroline Jetté Daniel Imbeau Pourquoi

Plus en détail

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières

PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières PACMA006-2014 consultant GPEC Cahier des clauses techniques particulières Nombre de pages : 4 y compris l annexe Annexe 1 informations à faire figurer dans le rapport de synthèse PACMA006-2014 consultant

Plus en détail

Salon Préventica Lille 2013

Salon Préventica Lille 2013 Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Risques psychosociaux : méthodologie d intervention pluridisciplinaire du pôle prévention du CDG 59 Salon Préventica Lille 2013

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Les fonctions critiques en RW en 2003 Les fonctions communes avec la Région de Bruxelles-Capitale

Les fonctions critiques en RW en 2003 Les fonctions communes avec la Région de Bruxelles-Capitale 1 Les fonctions critiques en RW en 2003 Les fonctions communes avec la Région de Bruxelles-Capitale FOREM Conseil Présentation au CSEF - 14 décembre 2004 2 Méthodologie retenue Source : postes vacants

Plus en détail

Décrire les plaintes autour du sommeil présentées par un échantillon de la population accueillie

Décrire les plaintes autour du sommeil présentées par un échantillon de la population accueillie METHODOLOGIE Justificatif : - bonnes pratiques préconisées en ehpad - choix de l amcoorhb dans les thèmes à traiter en 2008 - données personnelles à l ehpad : GMP ; % démences ;. Population : EHPAD volontaires

Plus en détail

LES RENCONTRES DES PREVENTEURS DE CDG 21 juin 2006

LES RENCONTRES DES PREVENTEURS DE CDG 21 juin 2006 21 juin 2006 INTRODUCTION L Agent Chargé de la Fonction d Inspection, ACFI, selon le décret n 85-603 du 10/06/1985 modifié (art. 5, 5-2, 14-1, 28, 38, 40-1, 43 et 46) Qui est-il? La fonction peut être

Plus en détail

Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? Réforme Santé Travail / Intérim 18/12/12

Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? Réforme Santé Travail / Intérim 18/12/12 LYON VILLEURBANNE 18 Décembre 2012 Réforme de la Santé au Travail : Quelle Prévention pour les Intérimaires? 1 Programme Sinistralité AT/MP dans l intérim Claude ROBIN - Ingénieur prévention CARSAT Actions

Plus en détail

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES :

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES : 1 Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 19/06/2015 11:39 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence STS Mention Sciences Sanitaires et Sociales AUTORITÉ

Plus en détail

Services aux assureurs publics et privés pour les 40 ans et plus. Guide pour les Chefs d équipes et agents(es)

Services aux assureurs publics et privés pour les 40 ans et plus. Guide pour les Chefs d équipes et agents(es) Services aux assureurs publics et privés pour les 40 ans et plus Guide pour les Chefs d équipes et agents(es) Offert par Le Centre Eurêka inc. Services-conseils d employabilité en stratégies de réintégration

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité

La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude. Couverture territoriale. Nos adhérents. par secteur d activité La santé au travail, ce n est pas qu une question d aptitude Nous, chefs d entreprise, sommes responsables de la santé et de la sécurité de nos salariés dans nos entreprises. Depuis plusieurs années, une

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le «Lycée des Métiers» du.. Et L entreprise. Page 1/6 CONVENTION DE PARTENARIAT VU le code de l éducation, et notamment ses articles D. 335-1

Plus en détail

Organisation administrative des services de santé au travail

Organisation administrative des services de santé au travail Plan Organisation administrative des services de santé au JDV Nancy juillet 2006 Complément de cours Contexte réglementaire évolutif Les différents types de services de santé au conditionnés par leurs

Plus en détail

Programme Régional de formation des Acteurs de la Formation. La Validation des Acquis de l Expérience. La mise en dynamique par l approche collective

Programme Régional de formation des Acteurs de la Formation. La Validation des Acquis de l Expérience. La mise en dynamique par l approche collective Programme Régional de formation des Acteurs de la Formation La Validation des Acquis de l Expérience La mise en dynamique par l approche collective Mise en dynamique : L approche collective Trois expériences

Plus en détail

PRST2 2 ème plan régional santé travail 2010-2014 BILAN DES ACTIONS RPS. Michelle ROCHE - 2012

PRST2 2 ème plan régional santé travail 2010-2014 BILAN DES ACTIONS RPS. Michelle ROCHE - 2012 PRST2 2 ème plan régional santé travail 2010-2014 BILAN DES ACTIONS RPS Michelle ROCHE - 2012 Sommaire Les Fiches action RPS Présentation de 2 actions multipartenariales Les enseignements de la coopération

Plus en détail

Formation sous Habilitation CARSAT N 0002/2014/PMI S&ST/04 pour une durée de 5 ans

Formation sous Habilitation CARSAT N 0002/2014/PMI S&ST/04 pour une durée de 5 ans PREVRISQUE-v050314 PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DES INTERIMAIRES Formation sous Habilitation CARSAT N 0002/2014/PMI S&ST/04 pour une durée de 5 ans OBJECTIF FINAL Développer la prévention des

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE

BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE Projet d éducation pour la santé auprès des jeunes enfants dans les établissements scolaires BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE Contacts : Service Prévention/Education pour la santé CPAM de la

Plus en détail

Le projet Un bon départ

Le projet Un bon départ Le projet Un bon départ Une expérience pratique de dépistage dans les milieux préscolaires Caroline Girard, intervenante responsable du projet Communication présentée dans le cadre du 36e congrès annuel

Plus en détail

L offre de formation. vous accompagner. w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers

L offre de formation. vous accompagner. w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers vous accompagner L offre de formation w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers n Prévention des Risques Professionnels www.msasudaquitaine.fr La Prévention

Plus en détail