EMPLOI. Rapprocher les demandeurs des porteurs d offres. n P 6 à 10 - Dossier. n P 2 - Mise en place d une démarche PLATO. n P 11 - La vie économique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EMPLOI. Rapprocher les demandeurs des porteurs d offres. n P 6 à 10 - Dossier. n P 2 - Mise en place d une démarche PLATO. n P 11 - La vie économique"

Transcription

1 N 55 Mars 2010 Ville de Vitry-sur-Seine EMPLOI Rapprocher les demandeurs des porteurs d offres n P 2 - Mise en place d une démarche PLATO n P 3 - Éditorial n P 4/5 - Études et réalisations - L OIN et son comité consultatif - Ardoines : le projet de pépinière-hôtel d entreprises en bonne voie n P 6 à 10 - Dossier Emploi, rapprocher les demandeurs des porteurs d'offres n P 11 - La vie économiue - L imprévu : dive bouteille et bonne cuisine - ERIS, la stratégie de l humain n P 12 Petit déjeuner d entreprises

2 Événement Opération d intérêt national La CCIP initie une démarche PLATO Dans le cadre du projet territorial partagé de l OIN Orly- Rungis - Seine-Amont et du pacte pour l emploi, la formation et le développement économiue de la Région, la CCIP Val-de-Marne va initier, d ici le printemps 2010, une démarche PLATO ui constituera pour les entreprises du territoire de l OIN un lieu d échange de formation mais aussi d ancrage au territoire. La démarche PLATO Le principe de la démarche PLATO, déjà expérimenté avec succès en France, mais aussi dans différents pays d Europe et d Amériue du Nord, est le rapprochement d une uinzaine de grandes entreprises avec une soixantaine de PME-PMI d un même territoire, sur des problématiues de l entreprise. PLATO permet : - la mise en place d un véritable réseau local, par le rapprochement des entreprises et la constitution de courants d affaires, - l apport de réponses concrètes à des problèmes rencontrés par les entreprises, - un soutien mutuel des entreprises, entre PME, mais aussi entre PME et grands groupes, - la constitution d une image positive et dynamiue sur le territoire. Le réseau PLATO, tout en valorisant les entreprises, aussi bien les PME-PMI ue les grands groupes, contribuera à la mise en valeur de l activité économiue du territoire de l OIN Orly-Rungis - Seine- Amont. SERVICE AUX ENTREPRISES ET AUX SALARIÉS La conciergerie d entreprise La conciergerie d entreprise consiste à apporter toute une gamme de services sur le lieu de travail des salariés, pour leur permettre de mieux concilier leur vie privée et leur vie professionnelle. La conciergerie d entreprise est un concept innovant ui vient de faire son entrée à Vitry, grâce à Hervé Le Louarn ui a créé son entreprise en décembre dernier, SAVEX avec le réseau de franchise Service Personnel. «Il s agit du premier réseau de conciergerie d entreprise créé en France», expliue le chef d entreprise. L idée est de faciliter la vie des salariés au bureau, u ils puissent se décharger des tracasseries du uotidien ui viennent parfois polluer les journées de travail. Les demandes peuvent être parfois très originales mais aussi tout à fait classiues : «Notre métier, c est surtout les services pratiues, basiues du uotidien : pressing, repassage, livraisons, réservation du billet de train, ou rendez-vous avec le plombier», précise Hervé Le Louarn. Plus de disponibilité et de motivation, moins de stress dans l entreprise tout le monde y gagne. Qu elles soient petites ou grandes, publiues ou privées, toutes les entreprises peuvent décider de souscrire à ce nouveau concept. «L entreprise paye un abonnement en fonction du nombre de salariés u elle abonne et bénéficiera d un crédit d impôt de 25 %. Chaue salarié a accès à tous les services et peut les utiliser à tout moment, en toute confidentialité, à des tarifs privilégiés». L abonnement comprend aussi des offres de réduction, une assistance juridiue, un service de covoiturage et des services pour l entreprise : organisation d événements, cadeaux d entreprise notamment. SAVEX 15 rue Sainte-Geneviève Vitry-sur-Seine Tél

3 Éditorial La crise financière ui a traversé l année 2009 n aura pas été sans conséuence sur le tissu économiue de la Ville. Vitry comptait en 2009, établissements privés pour environ emplois salariés. Si 189 établissements ont été créés en 2009, 254 avaient disparu, soit un solde négatif de 65 entreprises et une perte de centaines d emplois. Présentation du projet des Ardoines par M. Touchefeu, directeur de l EPA ORSA, Alain Audoubert, maire de Vitry-sur-Seine et Laurent Garnier, vice-président du Conseil général du Val-de-Marne. SIMI - DÉCEMBRE 2009 Participation de la ville sur le stand de l EPA ORSA (Établissement public Orly-Rungis Seine Amont), ui faisait une large place au projet d aménagement des Ardoines. Bien ue les lois de décentralisation n accordent aucune compétence économiue aux villes, nous mettons néanmoins tout en œuvre pour répondre aux attentes des entreprises en matière d immobilier ou d aide à l emploi sans se substituer aux compétences du pôle emploi. La Ville porte financièrement avec Ivry et le Conseil général du 94 de nombreux projets d innovation comme le SPL Mécatronic, le Matériaupole, le pôle de compétitivité Elastopole, la bourse de recherche et le réseau Charles-Foix ou l aide aux créateurs d entreprises. Vitry Entreprises Publication municipale éditée par la ville de Vitry-sur-Seine, 2, avenue Youri-Gagarine, Vitry-sur-Seine cedex. Directeur de la publication : Michel Leprêtre Réalisation : Service du Développement Économiue et Direction de la Communication Conception, rédaction : Escalier D Communication Impression : Imprimerie municipale Tirage : ex PRATIQUE Le Service du Développement Économiue, votre interlocuteur privilégié! Hôtel de Ville - 2 avenue Youri-Gagarine Vitry-sur-Seine cedex Tél Fax Courriel : Responsable : Bernard Fontaine Le site Internet de la ville : Cet effort financier consenti par la Ville a pour but de développer à terme la création d emplois et d entreprises innovantes. La réforme des finances locales avec la suppression de la taxe professionnelle transformée en contribution économiue territoriale aura des conséuences négatives sur les investissements de la ville et donc sur l activité des entreprises dans le cadre des marchés publics. Elle pourrait avoir aussi des incidences sur le soutien à l économie locale dans le même temps où la réforme territoriale envisage de supprimer les départements, sources de soutien au développement économiue des territoires. Toutes ces réformes ne vont pas dans le sens du progrès et du développement économiue indispensables au développement de l emploi. Michel LEPRÊTRE Maire-adjoint chargé du développement économiue 3

4 Études et réalisations OIN Orly-Rungis - Seine-Amont La participation des économiues et socia Les États généraux du Conseil consultatif des acteurs économiues et sociaux, le 5 mars 2009 Lors de la création de l Opération d intérêt national par l État, les collectivités territoriales du territoire Orly-Rungis - Seine-Amont se sont inscrites dans la démarche de développement à condition u il s agisse d un vrai projet de territoire, élaboré en concertation avec les villes mais aussi avec les acteurs économiues et sociaux. Ainsi, un conseil consultatif des acteurs économiues et sociaux a été mis en place en janvier 2008, lors de la signature du protocole entre l État, la Région, le Conseil général et les villes. Animé par le CODEV*, il est composé d entreprises, de représentants de syndicats, d associations, de structures de l enseignement supérieur et de la recherche, d établissements culturels «Ce comité se réunit deux à trois fois par an en assemblées plénières et travaille en ateliers», expliue Dominiue Giry, président du CODEV. «La première année, les thèmes de ces ateliers portaient sur une réflexion globale sur différents aspects du développement : la valorisation des activités économiues implantées, la mixité urbaine, la politiue de l habitat, par exemple.» L ensemble de ce travail a été présenté aux premiers états généraux du comité, le 5 mars 2009, auxuels ont participé plus de 200 personnes. «Le projet stratégiue directeur de l OIN, adopté en avril 2009, reprend nombre d orientations et de propositions émanant du comité consultatif», souligne Dominiue Giry. «Par exemple la uestion classiue mixité habitat/activités économiues, mais aussi mixité activités tertiaires / activités industrielles, s appuyant sur l histoire et les atouts du territoire. Cet aspect, largement repris dans le projet stratégiue donne une spécificité particulière au futur développement d Orly-Rungis-Seine- Amont.» Depuis la définition de grands pôles de développement ue sont notamment les sites d Orly-Rungis, des Ardoines à Vitry ou Confluence à Ivry, les ateliers du comité consultatif portent plus précisément sur la transformation de ces secteurs, en lien avec les cabinets d urbanisme et les bureaux d études concernés. Ainsi, le 18 janvier dernier, un atelier s est tenu sur le projet des Ardoines, avec la participation de David Mangin, architecte urbaniste (agence Seura), chargé du schéma d aménagement de ce secteur. «L objectif est de favoriser l information de tous les acteurs et d encourager leur implication, par la prise en compte de leurs attentes afin de parvenir à un projet de développement urbain, économiue et social partagé, respectueux des éuilibres économiues et sociaux actuels». Au cours de la réunion, de nombreuses interventions ont évoué plusieurs problématiues : la conciliation entre activités 4

5 Ardoines acteurs ux LE PROJET D IPHE* EN BONNE VOIE Le 19 janvier dernier, des élus de Vitry, de la ville de Paris, du Conseil général du Val-de-Marne et des représentants de L EPA ORSA (Établissement public Orly-Rungis - Seine- Amont) ont visité le uartier des Ardoines et plus particulièrement le terrain sur leuel est prévu l IPHE. industrielles et l intensification urbaine, le déplacement des marchandises ou l intégration des enjeux environnementaux. «Je tiens à souligner ue ces ateliers et, plus largement le comité, sont ouverts à tous», conclut Dominiue Giry. «Toutes les entreprises ui le souhaitent peuvent être informées et sont invitées à exprimer leurs préoccupations, suggestions et propositions». (*) Le CODEV (Conseil de développement du Val-de-Marne) est une association créée en 1994 en lien avec l université Paris Est Créteil, pour créer un espace de dialogue et de réflexion territoriale et sociétale et créer des passerelles entre les différentes institutions, les entreprises, les collectivités territoriales, les organismes de recherche, l enseignement supérieur, les services de l État. Il est financé par le Conseil général du Valde-Marne, la Région, des communes et des entreprises. CODEV 58 avenue Pierre-Brossolette Créteil Tel La réalisation de cet IPHE est conçue comme le germe d un pôle dédié aux technologies innovantes au sein des Ardoines. Après plusieurs études de faisabilité et de marché, le projet prend forme et correspond aux attentes des différentes collectivités territoriales : la ville de Vitry bien sûr, le Conseil général ui veille à un développement économiue cohérent et dynamiue du département, la Région, et la ville de Paris ui souhaite développer l offre immobilière dédiée à la recherche et à l innovation, mais ui par manue de disponibilités foncières intra-muros, développe des coopérations avec les villes de la première couronne. L objet de l IPHE, d environ m², est d accueillir de jeunes entreprises de biotechnologie et de technologies innovantes : biotechnologie en lien avec Sanofi Aventis, le Génopôle d Evry et différents hôpitaux afin de créer des synergies locales, avec notamment Mécatronic, le Matériaupôle ou Élastopôle Le principe d un IPHE est d offrir aux nouvelles entreprises un parcours résidentiel : tout d abord, l incubateur lors de la création, avec des aides au démarrage importantes, puis une évolution vers la pépinière et enfin, lorsue l entreprise a acuis une maturité suffisante, l hôtel d entreprises. Ce dispositif permet de conserver les entreprises sur le site, de les insérer durablement dans les réseaux professionnels et, ainsi, de lui donner une plus grande lisibilité. Le projet pourrait accueillir une centaine d entreprises. Un environnement favorable Situé à 150 mètres de la gare des Ardoines (futur pôle multimodal d échelle métropolitaine avec l arrivée d Orbival et la future traversée de Seine) à proximité également de Paris, de la A86, de l aéroport d Orly, le site de l IPHE (prévu sur un terrain libre appartenant à la ville de Vitry), bénéficie des meilleurs atouts. Il est également situé sur l arc de haute technologie et de recherche est-ouest ui comprend le Plateau de Saclay, la Vallée scientifiue de la Bièvre, Cancer campus à Villejuif et le CHU Henri-Mondor à Créteil. L avancée du projet Aujourd hui le projet, porté par l EPA ORSA, en coopération avec la ville de Paris, la ville de Vitry, la Région et le Conseil général, fait l objet d études complémentaires (études de marché, de montage immobilier et financier, de mode de gouvernance) devant aboutir à un dépôt de permis de construire en et une livraison en Porté par la volonté des collectivités territoriales et de l EPA ORSA dans le cadre de l Opération d intérêt national, l IPHE sera la première concrétisation d un pôle dédié aux nouvelles technologies de m² au cœur des Ardoines. (*) IPHE : Incubateur-pépinière-hôtel d entreprises 5

6 Dossier 6 EMPLOI rapprocher les demandeurs des porteurs d offres pal outil de cette politiue de l emploi : L emploi reste un problème grave dans notre pays : «N ayant pas de prise directe sur l emploi, début mars, selon l INSEE, le chômage dépassait les n étant pas des acteurs de l emploi comme 10 % de la population active, chiffre jamais atteint Pôle Emploi ou la Mission locale ui eux reçoivent directement du public, notre rôle depuis 11 ans. Les jeunes sont très durement touchés : pour la première fois, depuis la création des buent au rapprochement des demandeurs et est d organiser des initiatives ui contri- statistiues il y a 40 ans, 25 % des hommes de des porteurs d offres,» expliue Éric Mulot, responsable du service. «Nous avons pour moins de 25 ans sont sans emploi. cela deux initiatives phares, ui fonctionnent bien : le Forum emploi, initiative ui Si notre région, notre ville sont globalement moins touchées ue certains bassins d emplois, grâce au nombre et à la diversité des entreprises présentes sur le territoire, la situation s est aggravée en 2009 : ainsi, à Vitry, on constate une augmentation de plus de 20 % des demandeurs d emploi et un solde négatif entre les créations et les disparitions d entreprises (- 65 contre + 77 en 2008 et + 38 en 2007). Malgré cette situation, des entreprises embauchent, mais celles-ci, très souvent, se plaignent de ne pas trouver les personnes correspondant au profil de postes proposés. La ville s est dotée d un dispositif d aide à l emploi, domaine ui n est pas de sa compétence directe, avec l objectif de coordonner les actions des différents acteurs de l emploi présents sur son territoire pour rapprocher les offres des demandes. Le service Emploi Formation Le service Emploi Formation est le princi- aura 10 ans cette année, et les offres d emploi en ligne sur le site Internet de la ville. A cela s ajoute la mise en place des clauses d insertion dans le cadre des marchés publics, avec la Cellule emploi.» Le Forum emploi Il est organisé en étroite collaboration avec les différents acteurs de l emploi, Pôle Emploi, la mission locale Ivry-Vitry, le Plan pour l insertion et l emploi (PLIE) et différents organismes de formation et d inser-

7 tion comme l ALEF. Ses objectifs : la rencontre des demandeurs avec les entreprises ui recrutent. Il permet également aux visiteurs de s informer sur les formations et les différents dispositifs existants. Chaue année, au mois d octobre, ce sont en moyenne personnes ui visitent le forum, avec la participation de plusieurs dizaines d entreprises porteuses d emplois, d organismes de conseil, de formation et d aide à la création d entreprises. «Cette initiative a un double intérêt,» souligne Éric Mulot, «elle permet un contact direct avec les entreprises, elle offre la possibilité à de nombreuses personnes de trouver un emploi. Elle est aussi un lieu de rencontre, de remotivation, de réflexion sur son propre avenir professionnel. Pour nous, service Emploi, elle est l occasion de contacts et de rencontres avec de nombreuses entreprises et ainsi de nous créer un réseau de connaissances et de partenariat». La Bourse de l emploi Les offres confiées au service Emploi par les entreprises sont mises en ligne sur le site Internet de la ville. Les annonces sont publiées au fur et à mesure de leur arrivée et mises à jour régulièrement. «Nous souhaitons renforcer ce service,» souligne Éric Mulot, «car ce site est très visité. Toutes les entreprises ui le souhaitent peuvent nous envoyer leurs annonces». La cellule emploi La cellule emploi est chargée de la mise en œuvre de la clause d insertion liée aux marchés publics dans le cadre de l Opération de rénovation urbaine (ORU). Dans ce cadre, et depuis 2008, les entreprises attributaires de marchés publics doivent accueillir des personnes en situation professionnelle difficile, selon un nombre d heures calculé en fonction du montant du marché. Sensibilisation des entreprises, présélection des personnes, suivi des personnes embauchées, c est le rôle de la cellule emploi, afin de donner une réelle efficacité à ce dispositif. «En 2009, la clause d insertion a représenté heures pour trente bénéficiaires,» précise Éric Mulot. «Cette année, en fonction de l augmentation du nombre de marchés passés dans le cadre de l ORU, le nombre de bénéficiaires peut doubler. Aujourd hui, grâce au travail de la cellule emploi, ce dispositif est efficace, tant pour l intégration des personnes ue pour les entreprises». Vers de nouvelles actions Le service Emploi Formation a la volonté de développer de nouvelles initiatives, plus spécialisées, en complément du Forum emploi, afin de répondre de façon spécifiue aux besoins d une ou d un groupe d entreprises. Fin 2010, une rencontre entre entreprises et demandeurs d emploi porteurs de handicap est prévue avec la collaboration de Cap emploi, organisme conventionné par l AGEFIPH pour l emploi des personnes handicapées. «Cette initiative préfigure ce ue nous voulons mettre en place, dès les prochains mois : développer des relations partenariales avec les entreprises, pour recenser leurs besoins et leur répondre de façon efficace. Nous voulons également, dans le cadre de l apprentissage, sensibiliser les entreprises pour u elles accueillent des stagiaires. Notre rôle consiste aussi à rapprocher les centres d apprentissage, comme le CFA Rabelais par exemple, des entreprises locales. Notre démarche sera la même avec l École de la 2 e chance du Val-de-Marne, à Orly. Enfin,» conclut Éric Mulot, «ce ue nous souhaitons c est ue les entreprises nous considèrent comme un partenaire de l emploi à part entière, sur les champs d intervention ue la ville s est fixés». 7

8 QUELQUES CHIFFRES En décembre 2009, la ville comptait plus de établissements. Les secteurs d activités les plus représentés sont le commerce-réparation automobile (909 établissements), la construction (691), la santé et l action sociale (437), le transport-logistiue (348), les activités de service (315), les activités spécialisées scientifiues et techniues (304). On note également une présence encore importante de l activité industrielle avec 204 établissements. Entre 2008 et 2009 le nombre de demandeurs d emploi, inscrits à Pôle Emploi est passé de 3904 à soit près de 20 % d augmentation. Les employés (ualifiés ou non) sont les plus nombreux (3 705), viennent ensuite les ouvriers (509). On compte également 207 cadres. (Source Pôle Emploi) Dossier L ÉCOLE DE LA 2 e CHANCE VAL-DE-MARNE Cette école a ouvert ses portes le 4 janvier dernier. Elle rejoint le réseau des Écoles de la 2è chance francilien, déjà implanté dans les autres départements. Elle accueille ses premiers stagiaires depuis le mois de mars : des jeunes, âgés de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire sans diplôme ni ualification, désireux de construire un projet professionnel favorisant leur insertion dans le monde du travail. Ils sont encadrés par une éuipe de formateurs référents dans le cadre d un parcours individualisé. 120 jeunes sont accueillis chaue année, en deux sessions de 6 à 7 mois. Les missions locales du Val-de- Marne figurent parmi les acteurs relais majeur pour l orientation des jeunes vers ce dispositif. Les entreprises jouent, elles aussi, un rôle essentiel en proposant stages et emplois à la sortie de la formation. La ville de Vitry est partie prenante de ce projet. E2C VAL DE MARNE 87 avenue de la Victoire Orly Tél «En 2008, le nombre de demandeurs d emploi n a pas évolué de façon significative. C est à partir de septembre, octobre 2009 ue la situation s est nettement aggravée, avec de nombreux licenciements. Néanmoins, en ce début d année 2010, nous recevons d un certain nombre d entreprises des offres spontanées Pour mieux faire correspondre offre et demande d emploi, nous montons des opérations d adaptation des candidats à l emploi visé. Ce type d intervention, pris sur les crédits de formation, s adresse aux entreprises importantes mais aussi aux PME. Nous sommes à leur disposition pour étudier avec elles toutes les possibilités d intervention». CHRISTIAN JBEILY Directeur pôle emploi de Vitry-sur-Seine LA MISSION LOCALE IVRY-VITRY La Mission locale prend en charge les jeunes de 16 à 26 ans, sortis du système éducatif. Elle peut apporter un service complet aux besoins en recrutement des entreprises, par la connaissance des jeunes u elle accompagne : présélection des candidats en fonction du profil recherché, mise en place d actions emploi formation, information et conseil sur les dispositifs d aides à l embauche. Chaue action de recrutement est assurée par un interlocuteur uniue, durant toute sa durée. Un suivi des jeunes recrutés est assuré durant les premiers mois de l embauche. MISSION LOCALE IVRY-VITRY 5 avenue du Général-Leclerc Vitry-sur-Seine Tél

9 LES AIDES À L EMPLOI Les entreprises et commerçants ui souhaitent embaucher peuvent bénéficier d aides à l emploi, sous forme d exonération de charges ou de primes, suivant les dispositifs. En voici les principales : Le Contrat uniue d insertion (CUI) Pour l embauche de personnes sans emploi ui rencontrent des difficultés sociales et professionnelles d accès à l emploi. Aide financière de 47 % maximum du taux brut horaire du SMIC. Le contrat de professionnalisation Il concerne les demandeurs d emploi de plus de 26 ans. Possibilité d exonération des charges patronales. Le contrat d apprentissage Pour les jeunes de 16 à 26 ans : toute entreprise organisant de l apprentissage en son sein peut bénéficier d exonération de charges et de primes d aide à l embauche. La réduction Fillon Les entreprises ui embauchent un salarié pour une rémunération de 1,6 fois le SMIC peuvent bénéficier de réductions de charges. L aide aux TPE Pour toute embauche (CDI et CDD de plus d un mois), les entreprises de moins de 10 salariés peuvent bénéficier d une aide financière, versée à l employeur, pendant 12 mois. L aide à l insertion d un travailleur handicapé Toute entreprise ui embauche une personne porteuse de handicap peut bénéficier de différentes primes : tutorat, adaptation de poste, etc. SERVICE EMPLOI FORMATION Hôtel de ville 2 avenue Youri Gagarine Vitry-sur-Seine Tél CAP EMPLOI 10 rue Pierre-Brossolette Kremlin-Bicêtre Tél

10 Vie économiue L IMPRÉVU Dive bouteille et bonne cuisine Ce restaurant-hôtel de uartier porte bien son nom, car rien ne laisse prévoir, de l extérieur, ue nous irons de surprises en surprises, pour, à la fin trouver des trésors : une cuisine du terroir, de très bons vins de producteurs indépendants, une ambiance bistrot, où l on se parle facilement, et si l on cherche bien, une belle terrasse avec une vigne! «Ce n est pas la seule vigne de la ville,» souligne Laurent Roucous, ui dirige l Imprévu avec son cousin Alain (du même nom). «Il en existe une dans le parc du Coteau, derrière la mairie. Ici nous avons soixante pieds de gamay. Il s agit d un coup de cœur, d un clin d œil, car pour faire du bon vin et nous avons essayé c est trop humide» Mais cette vigne est l occasion, pour les deux cousins, d organiser une fête de la taille, et puis l été une belle terrasse fleurie permet de déjeuner avec vue sur le vignoble. Quel luxe! C est le père de Laurent Roucous ui a ouvert l Imprévu en 1968, depuis il a été repris par Alain et Laurent : cela fera 42 ans au mois de mai ue l établissement existe. «Ce ue nous voulons, c est perpétuer la tradition du bistrot à vin. Tout le monde se mélange chez nous : on se parle, on s engueule et on trinue ensemble! Nos clients, ce sont des habitants de Vitry, d Ivry (nous sommes à la limite des deux villes), des ouvriers, des chefs d entreprises, des fonctionnaires, mais beaucoup viennent aussi de plus loin, de Rungis, de Paris Depuis l ouverture du Mac Val, ui est une locomotive pour la promotion de la ville, nous avons également une nouvelle clientèle. Il faut dire ue nous sommes depuis 12 ans dans le Guide du Routard» poursuit Laurent Roucous avec une certaine fierté. L imprévu est un bistrot, certes, convivial aussi, mais avec une recherche de la ualité tant au niveau des vins, tous provenant de vignerons indépendants (Bouteille d Or en 2004!) ue de la cuisine proposée : viande de bœuf race d Aubrac, confit de canard, tête de veau, aligot pâtisseries maison. Chaue année, le beaujolais est l occasion d une grande fête : «on enterre le beaujolais nouveau, et l on déterre celui de l année précédente : c est un moment de dégustation, de convivialité, les gens en ont besoin, ils aiment ce type de rencontres». L Imprévu organise également, une fois par mois, le vendredi midi, une dégustationvente en présence de vignerons. L IMPRÉVU 94 avenue Anatole-France Vitry-sur-Seine Tél

11 ERIS Une entreprise est avant tout une aventure humaine Le groupe ERIS (Étude et réalisation d installations de sécurité), installateur et mainteneur de systèmes de sécurité incendie, a été primé, le 14 septembre 2009, pour sa «meilleure politiue de gestion des ressources humaines», lors des trophées de la Sécurité privée organisés par la profession. Une récompense ui salue le travail réalisé par cette PME de 160 salariés, située au 10 rue Marat, en direction de son personnel. «Le problème ue nous rencontrions, avant de renforcer nos actions en matière de politiue de ressources humaines résolument novatrice, portait sur des difficultés de recrutement et de fidélisation de notre personnel,» expliue Claude Caverivière, responsable ualité. «En effet, il existe une formation ualifiante à nos métiers, mais largement sous dimensionnée en France et les publics issus de ces filières sont généralement attirés par les grands groupes, plus prestigieux et ui offrent, a priori plus de possibilités d évolution de carrière. Dans le cadre d une croissance soutenue d activité, il est de ce fait difficile de pouvoir adapter nos éuipes en conséuence». Pour relever ce défi, ERIS décide de créer sa propre école de formation : FIRST (Formation intégration recrutement et suivi techniciens) afin d apporter la formation techniue réglementaire à ses salariés mais aussi une formation plus générale permettant une évolution des compétences. Cette école permet de former les nouveaux arrivants, mais aussi de professionnaliser le management. «Ce ue nous recherchons, c est aussi l innovation en matière de recrutement, en nous appuyant sur le bassin d emploi local et en travaillant avec les organismes comme le service emploi de la ville de Vitry ou le Conseil général, la CCIP délégation Val-de- Marne, l AFPA... Ainsi, en collaboration avec l AFPA, nous venons de recruter 12 techniciens en contrat de professionnalisation. Chaue nouvel arrivant se voit attribuer un tuteur référent. Un rendez-vous personnalisé, l accueil RH, est planifié au bout d un mois de présence, afin de détecter les difficultés à une bonne intégration. En même temps, nous souhaitons fidéliser nos personnels, par la formation, mais aussi le développement de la mobilité interne. Nous avons également pris des mesures pour adapter chaue fois ue cela était possible certains postes en fonction de la pénibilité et de certains handicaps, afin de préserver des emplois sensibles et stratégiues, en conservant la connaissance et la mémoire du métier, si nécessaire à une entreprise comme la nôtre». En trois ans, depuis ue cette politiue a été redéfinie (avec notamment un budget de formation de 120 K sur la période ), les résultats sont là : le turnover est passé de 24 % à 8 %, 10 % du personnel a bénéficié du dispositif de mobilité interne et cin personnes ont été maintenues dans leur poste suite à un handicap. Par cette politiue RH innovante, l entreprise a ainsi sécurisé son développement et accompagné sa croissance en valorisant son potentiel humain. «ERIS est avant tout une aventure humaine,» Alain Goeta, son co-fondateur, en est convaincu et c est sur cette stratégie de «l humain» ue ERIS a résolument choisi d axer son développement. ERIS 10 rue Marat Vitry-sur-Seine Tél

12 Vie économiue Projet Ardoines LA RENCONTRE AVEC LES ENTREPRISES Le maire, Alain Audoubert, a rencontré les entreprises de la ville autour d un petit-déjeuner, le 26 janvier 2010, ui a réuni prés d une centaine d entreprises et d acteurs économiues sur le projet des Ardoines. En introduction, le maire a rappelé les enjeux et les ambitions de la Ville de Vitry en matière de développement économiue et d emplois. La mutation du uartier des Ardoines pose un vrai défi environnemental avec les dépôts pétroliers, la centrale thermiue à charbon, la production Sanofi Aventis, ou la STEF dont les améliorations techniues environnementales doivent progresser. C est un vrai défi en terme de développement économiue pour répondre aux nombreuses demandes d implantation et au développement d emplois, puisse u il est prévu de multiplier par trois le nombre d emplois sur cette zone. Situé au cœur de l Opération d intérêt national, le pôle d activités des Ardoines reualifié et redynamisé a été conçu pour être rapidement opérationnel : telle est la mission de l Epa orsa. Son plan guide a été validé par l État et les collectivités locales et ses grandes étapes de réalisation sont arrêtées. Compte tenu de l ampleur du projet ui porte sur près de 300 hectares, celui ci va mettre plusieurs années. L Epa orsa envisage de construire près de 3 millions de m² d activités, de bureaux et de logements à l horizon 2040 tout en conservant la majeur partie des activités existantes sur les Ardoines. Les deux premières phases de cette opération auront lieu autour des gares de Vitry Gare et des Ardoines. Un périmètre de ZAC est à l étude pour fin 2010 pour être opérationnel en 2012/2013. Le maire a rappelé ue ce projet ne se ferrait pas sans discussion et négociation avec les propriétaires et les entreprises. Ainsi à la uestion posée par certaines entreprises sur la vente des terrains aux Ardoines, M. Audoubert a répondu ue l Epa orsa utiliserait son droit de préemption à chaue fois ue cela sera nécessaire, ce ui ne signifie pas ue l entreprise devra être évincée. La ville rencontrera les entreprises concernées par une préemption pour envisager une relocalisation sur Vitry ou sur le territoire d Orsa en fonction des demandes et des projets des entreprises. Cet aménagement devrait permettre de répondre à des entreprises à l étroit dans leurs locaux ou de déménager dans des lieux plus adaptés à leur activités. Elles seront prioritairement relogées. Le premier projet, délibéré par le Conseil d administration en décembre 2009 ui devrait voir le jour en 2013/2014, sera la création d un IPHE, Incubateur pépinière hôtel d entreprises d environ m². Ce projet d IPHE, en collaboration avec la Ville de Paris, le Conseil général et la Région affirme le rôle du Val-de-Marne comme un véritable territoire de l innovation entre Paris et l Essonne. Cela devrait permettre de développer des projets dans le domaine des biotechnologies et des technologies innovantes. L IPHE devra s appuyer sur l outil industriel et de recherche privé Sanofi Aventis.

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Formations Diplômantes. 94, rue des Blancs Mouchons 59500 Douai 03.27.98.47.43 03.27.92.99.97 arep.dg@orange.fr www.arep-douai.fr

Formations Diplômantes. 94, rue des Blancs Mouchons 59500 Douai 03.27.98.47.43 03.27.92.99.97 arep.dg@orange.fr www.arep-douai.fr Formations Diplômantes 94, rue des Blancs Mouchons 59500 Douai 03.27.98.47.43 03.27.92.99.97 arep.dg@orange.fr www.arep-douai.fr Les Formations Diplômantes Le BTS Assistant de Gestion PME-PMI... 1 Le BTS

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

The future is a place : Paris-Val de Marne

The future is a place : Paris-Val de Marne The future is a place : Paris-Val de Marne 2011 Agence de Développement du Val de Marne Val de Marne : faits et chiffres Département : Val de Marne Région : Ile de France Préfecture : Créteil 47 communes

Plus en détail

ENTREPRISES LE SUCCÈS D UN. qui en appelle d autres RÉSEAU D ENTREPRISES. V itry. www.mairie-vitry94.fr

ENTREPRISES LE SUCCÈS D UN. qui en appelle d autres RÉSEAU D ENTREPRISES. V itry. www.mairie-vitry94.fr N 35 Avril 2005 Ville de Vitry-sur-Seine V itry ENTREPRISES www.mairie-vitry94.fr LE MUR D ESCALADE PRIMÉ AU SALON MONDIAL DES COMPOSITES, CONÇU ET RÉALISÉ PAR MÉCATRONIC - DJP LE SUCCÈS D UN RÉSEAU D

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION PRÉSENTATION DU PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI Mardi 5 mars 2013, à 9 heures 30 Préfecture de l Ardèche - Salle Jean Moulin CONTACTS PRESSE : Cabinet

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE Bureaux 11-13 avenue de la Division Leclerc 94234 Cachan Cedex 01 49 84 85 85 contact@lafabrique-valdebievre.fr www.lafabrique-valdebievre.fr

Plus en détail

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE

22M 151M. L action de l Union européenne. 3 fonds. européens. 3 objectifs pour 2007-2013. Et l Ile-de-France? FSE : FEADER FEDER FSE ça change notre quotidien! L Union européenne consacre plus d un tiers de son budget à l accompagnement des politiques nationales et régionales. L objectif est d harmoniser les niveaux de vie dans l ensemble

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI MÉTROPOLE JANVIER 2015 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi,

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE CCE DU 18/02/2014

Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE CCE DU 18/02/2014 L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi CCE DU 18/02/2014 Dossier du CCE du 10/12/2013 amendé (compléments en bleu dans

Plus en détail

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Dossier de presse SIMI du 4 au 6 décembre 2013 Contact presse : Charlotte Limare Tél. : 01 69 72 17

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE atouts et perspectives

IMMOBILIER D ENTREPRISE atouts et perspectives N 50 Novembre 2008 Ville de Vitry-sur-Seine IMMOBILIER D ENTREPRISE atouts et perspectives P2-Événements Charles Foix : la bourse de la recherche et de l innovation P3-Éditorial P 4-5 - Études et réalisations

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Le portage salarial Isabelle DEJEAN, AGC Groupe PROMAN - Besançon Qui est

Plus en détail

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique du 27 novembre 2012 Vitry-sur-Seine!" Le programme de la réunion 2 Le programme de la réunion Le dispositif de concertation Les acteurs et les objectifs

Plus en détail

Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports

Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports Comité Ile de France ATELIER du 9 avril 2013 INFORMATIONS STATUTAIRES ET EMPLOIS S.MILED Soyons plus performants

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

Les Exonérations. A.C.C.R.E. (Aide aux Chômeurs Créateurs / Repreneurs d Entreprise)

Les Exonérations. A.C.C.R.E. (Aide aux Chômeurs Créateurs / Repreneurs d Entreprise) Vos contacts : - ADIE : 81 bis, rue Julien Lacroix - 75020 Paris 0 800 800 566 ou 33, av du Général Billotte - 94000 Créteil Alexandra VIDELOUP 0 800 800 566 - AGEFIPH - Délégation Régionale 192, avenue

Plus en détail

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir Contrat de Professionnalisation ou Stage??? Tout savoir pour bien choisir L objectif de ce livret est de répondre à vos questions en matière de contrat de professionnalisation et de stage. En effet, cette

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes

Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes Plus de 43 000 recrutements et deux concours externes 2013 marque le début de la refondation de la formation initiale des enseignants > Pour remplacer les départs des enseignants en 2013, 22 100 postes

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Alternance et Handicap L APPRENTISSAGE

Alternance et Handicap L APPRENTISSAGE Alternance et Handicap L APPRENTISSAGE Voie professionnelle : Lycée versus Cfa Le Lycée Pro Le CFA (Centre Formation Apprentis) UN diplôme IDENTIQUE : CAP, Bac Pro, BTS, Licence pro, etc.. En cours ou

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

des entreprises magazine de Vitry-sur-Seine novembre 2012 I N 66 P. 6 DOSSIER 2013-2020 une offre de transports renforcée

des entreprises magazine de Vitry-sur-Seine novembre 2012 I N 66 P. 6 DOSSIER 2013-2020 une offre de transports renforcée Le magazine des entreprises de Vitry-sur-Seine novembre 2012 I N 66 P. 6 DOSSIER 2013-2020 une offre de transports renforcée P. 4 actualité / forum emploi P.5 actualité / sol iage P. 10 activités / SD

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre

Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre Dossier de présentation Année 2006 Janvier 2006 Nanterre Terre d Entreprisesd d Emplois Nanterre 80 000 emplois publics ou privés à proximité de la Défense

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d'affaires en contrôle des bâtiments de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Recruter et intégrer des seniors Recruter des seniors, c est d

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Entreprises La réforme de l apprentissage L ACCUEIL DES STAGIAIRES Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

É dito E. Investir V illejuif

É dito E. Investir V illejuif Investir V illejuif É dito E n 2014, la ville de Villejuif prend un nouveau cap. Aujourd hui, elle révèle tout son potentiel, sa richesse et sa vitalité, et nous sommes très heureux d accueillir chaque

Plus en détail

Les autres obligations :

Les autres obligations : COMITE D ENTREPRISE OBLIGATIONS liées à la CONSULTATION du COMITE D ENTREPRISE 2012 Les autres obligations : E g a l i t é p r o f e s s i o n n e l l e H a n d i c a p S é n i o r P é n i b i l i t é

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Réunion d informations du 12 novembre 2014 La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Rappel Les différents taux de cotisation : - Taux légal

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Au cœur de l emploi public local

Au cœur de l emploi public local Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l Isère Au cœur de l emploi public local www.cdg38.fr Nous connaître Nos missions Le Centre de Gestion est un établissement public administratif

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité

Pacte de responsabilité et de solidarité Pacte de responsabilité et de solidarité Et mesures pour l accélération de l investissement Le premier ministre vient d annoncer des mesures pour soutenir l investissement public et privé qui complètent

Plus en détail

Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés

Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés Quelles perspectives, quelles réponses à l Epreuve de la Crise Economique et Sociale Recrutez le bon profil, au bon moment! Quelles solutions pour que

Plus en détail

LANDOT & ASSOCIÉS Partenaire juridique des collectivités publiques

LANDOT & ASSOCIÉS Partenaire juridique des collectivités publiques Créé en 1998, fort de plus de vingt collaborateurs, notre cabinet intervient en droit public et privé. Pour nos clients, tous publics ou parapublics, cette spécialisation est un gage de qualité et d indépendance.

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SOCIÉTÉS D ASSURANCES ACCORD DU 13 MAI 2013 RELATIF À LA MIXITÉ ET

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. DEFENSE MOBILITE L opérateur de la reconversion du ministère de la Défense

DOSSIER DE PRESSE. DEFENSE MOBILITE L opérateur de la reconversion du ministère de la Défense DOSSIER DE PRESSE DEFENSE MOBILITE L opérateur de la reconversion du ministère de la Défense Forum Emploi Pôle Défense Mobilité Bordeaux Signature de convention avec le Pôle de compétitivité Aerospace

Plus en détail

Envolez-vous vers votre réussite pro!

Envolez-vous vers votre réussite pro! Envolez-vous vers votre réussite pro! FORMATIONS DE CAP À BAC+5 2015/2016 http://www.erudis-formation.fr contact@erudis-formation.fr Bienvenue à ÉRUDIS Formation. Nous espérons que ce document vous apportera

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

I. Les points essentiels abordés en introduction par P. VINARD (IGEN)

I. Les points essentiels abordés en introduction par P. VINARD (IGEN) Compte-rendu du Séminaire sur la mise en oeuvre du BTS Technico-commercial - le 14 mars 2012 à Paris - Programme : 9 heures : accueil 9 h 30 : présentation de la journée par Pierre VINARD, IGEN Economie

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

La formation professionnelle continue en 2013

La formation professionnelle continue en 2013 La formation professionnelle continue en 2013 UNIFORMATION : OPCA de l économie sociale La contribution «Formation» Les dispositifs de la formation professionnelle continue : Financement du plan de formation

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Les Journées de l Achat Responsable LYON 5 novembre 2013 Florent SOLIER Directeur de la Commande Publique

Plus en détail

DPEA Architecture post-carbone

DPEA Architecture post-carbone 12 avenue Blaise Pascal 77447 Marne la vallée Cedex 2 Contact : Nathalie Guerrois nathalie.guerrois@marnelavallee.archi.fr 01 60 95 84 31 GUIDE PRATIQUE DE MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE DPEA Architecture

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3170 Convention collective nationale IDCC : 538. MANUTENTION FERROVIAIRE ET TRAVAUX CONNEXES (6 e édition.

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES Les spécialités : MASTER PROFESSIONNEL 00 Management des activités tertiaires () Management public : métiers de l administration territoriale ()

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle en assurance de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI. Action collective au profit des demandeurs d'emploi

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI. Action collective au profit des demandeurs d'emploi Cahier des charges à l'attention des Organismes de Formation PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI Action collective au profit des demandeurs d'emploi Formations organisées avec le concours financier du

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

ANIMATION / Prévoyance

ANIMATION / Prévoyance ANIMATION / Prévoyance C5-012 Remplace C5-010 et C5-011 La mise en place de la complémentaire santé dans la branche Animation La loi du 14 juin 2013 de Sécurisation de l emploi a généralisé la couverture

Plus en détail

Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail

Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail Un nouvel espace de travail atypique aux portes de Paris - Un lieu de création de la ville durable et des arts médiatiques - Un cadre de travail convivial adapté aux besoins des petites entreprises Un

Plus en détail

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs PAck 2015 formation spécial entreprises de moins de 50 salariés plus simple plus rapide Participation unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) (1) Formations financées sur les fonds mutualisés d

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013

Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013 Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013 1 Présentation de l Apur 2 1.1 Création, missions 2 1.2 Statuts et membres 2 1.3 Fonctionnement 2 2 Contexte général de la mission 3 3 Prestation

Plus en détail

Arithmétique appliquée aux finances

Arithmétique appliquée aux finances Arithmétiue appliuée aux finances MAT-1101-3 Activité notée 2 Note : Date de correction : Signature du correcteur : Identification de l'élève Nom : Adresse : Courriel : Téléphone : Date d envoi : MAT-1101-3

Plus en détail