Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1"

Transcription

1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1

2 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces documents permettent l évaluation de la réalisation de la recherche la qualité des données produites. Ils servent à démontrer le respect des bonnes pratiques cliniques et des textes législatifs et réglementaires en vigueur. URC Paris Nord - Formation DU 2

3 INTRODUCTION Le classement de l ensemble de ces documents sur le lieu de recherche permet à l investigateur d assurer une gestion efficace de l essai. Le dossier permanent de la recherche sert également de base pour tout audit réalisé et en cas d inspection effectuée par l autorité compétente en vue de confirmer la validité de la conduite de la recherche et l intégrité des données recueillies. URC Paris Nord - Formation DU 3

4 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Chez l investigateur les documents qui doivent être présents en plus des CRFs et dossiers sources sont en général classés dans un classeur investigateur. Référence : Art. 8 de l arrêté du 24/11/2006 fixant les bonnes pratiques cliniques pour les RBM portant sur les médicaments à usage humain. URC Paris Nord - Formation DU 4

5 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Quels sont les documents que vous connaissez et qui doivent apparaître chez l investigateur? URC Paris Nord - Formation DU 5

6 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Avant le début de la recherche : La brochure investigateur (BI) : Ce document décrit l'ensemble des données cliniques et non cliniques concernant le médicament expérimental, qui sont pertinentes pour l'étude de ce médicament chez l'être humain. Si le médicament dispose d'une AMM (Autorisation de mise sur le marché), le RCP (Résumé des Caractéristiques du produits) suffit. URC Paris Nord - Formation DU 6

7 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Remarque : Selon le volume de la BI celle ci peut se trouver en annexe du classeur. Dans le cas où la recherche porte sur des dispositifs médicaux (DM), il n'y a pas de BI mais il faut mettre les attestations de marquage CE. URC Paris Nord - Formation DU 7

8 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Le protocole : Dernière version du protocole Avis et autorisations des autorités compétentes : Avis du CPP et Autorisation des autorités compétentes (AFSSAPS) Copie du courrier envoyée au directeur de l hôpital Attestation délivrée de l assureur (différent du contrat uniquement chez le promoteur) URC Paris Nord - Formation DU 8

9 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Notice d'information et consentement Lors d une recherche, le consentement des personnes participant à cette recherche est demandé. Lorsque le consentement doit être écrit le formulaire vierge du ou des consentements doit être présents dans les classeurs investigateurs. La notice d information est toujours écrite et doit être présente dans le dossier permanent investigateur. Les notices d information et consentements sont fait en 3 exemplaires originaux. Le 1 er original doit être gardé par l investigateur, le 2 ème original est pour le promoteur et le 3 ème pour le patient. URC Paris Nord - Formation DU 9

10 NOTE D INFORMATION En respect des articles L et L du code de la santé publique. Obligation d information de la personne qui se prête à une recherche biomédicale à un essai entrant dans le cadre des soins courants à une étude non interventionnelle Cette information doit être donnée préalablement à la réalisation de la recherche par l investigateur ou un médecin qui le représente URC Paris Nord - Formation DU 10

11 NOTE D INFORMATION Informations données par l investigateur : les objectifs, la méthodologie et la durée de la recherche durée de participation de la personne qui se prête à la recherche calendrier des consultations et /ou des examens spécifiques à la recherche les bénéfices attendus, les contraintes et les risques prévisibles, y compris en cas d arrêt de la recherche avant son terme les éventuelles alternatives médicales URC Paris Nord - Formation DU 11

12 NOTE D INFORMATION les modalités de prise en charge médicale prévues en fin de recherche (si nécessaire), en cas d arrêt prématuré et en cas d exclusion de la recherche l avis du CPP et de l autorisation de l autorité compétente, assurance spécifique à l étude pas de coût supplémentaire pour la participation à la recherche Affiliation à un régime de sécurité sociale ou CMU URC Paris Nord - Formation DU 12

13 NOTE D INFORMATION le cas échéant, l interdiction de participer simultanément à une autre recherche ou la période d exclusion prévues par le protocole l inscription dans le fichier national prévu par l article L (Volontaires sains ou les personnes malades lorsque l'objet de la recherche est sans rapport avec leur état pathologique ou lorsque le CPP décide compte tenu des risques et des contraintes que comporte la RBM, que les personnes qui y participent doivent être également inscrites dans ce fichier. URC Paris Nord - Formation DU 13

14 NOTE D INFORMATION Informations données par l investigateur sur les droits de la personne qui se prête à la recherche : de refuser de participer à la recherche de retirer son consentement à tout moment sans encourir aucune responsabilité ni aucun préjudice de ce fait droit d accès et de rectification prévue par la loi CNIL du traitement informatisé des données d avoir communication, au cours ou à l issue de la recherche, des informations concernant sa santé d être informée des résultats globaux à l issue de la recherche, selon les modalités précisées dans la note d information URC Paris Nord - Formation DU 14

15 NOTE D INFORMATION L ensemble des informations communiquées est résumé dans un document écrit remis à la personne dont le consentement est sollicité. Particularité : À titre exceptionnel, lorsque dans l intérêt d une personne malade, le diagnostic de sa maladie n a pu lui être révélé, l investigateur peut, dans le respect de sa confiance, réserver certaines informations liées à ce diagnostic. Dans ce cas, le protocole doit mentionner cette éventualité. URC Paris Nord - Formation DU 15

16 NOTE D INFORMATION Personnes Protégées : les mineurs non émancipés, les majeurs protégés, les majeurs hors d état d exprimer leur consentement et qui ne font pas l objet d une mesure de protection juridique) L information doit être adaptée à leur capacité de compréhension, tant de la part de l investigateur que des personnes, organes ou autorités chargés de les assister, de les représenter ou d autoriser la recherche, eux mêmes informés par l investigateur URC Paris Nord - Formation DU 16

17 CONSENTEMENT Aucune recherche ne peut être pratiquée sur une personne sans son consentement libre et éclairé, recueilli après que lui ait été délivrée l information. Recherche Biomédicale Le consentement est donné par écrit, ou en cas d impossibilité, attesté par un tiers. Ce dernier doit être totalement indépendant de l investigateur et du promoteur. Dans le cas d une recherche avec examens génétiques, un consentement spécifique doit être réalisé pour cette recherche. URC Paris Nord - Formation DU 17

18 CONSENTEMENT Essai Soins Courants Étude non interventionnelle L accord de participation est recherché par oral auprès de la personne. Une attestation de non opposition de participation à la recherche est signée par le médecin ayant donné l information. URC Paris Nord - Formation DU 18

19 CONSENTEMENT Cas Particuliers Certaines situations d urgence ne permettent pas de recueillir le consentement préalable de la personne qui y sera soumise. le protocole présenté à l avis du CPP peut prévoir que le consentement de cette personne n est pas recherché. seul est sollicité le consentement des membres de sa famille ou celui de la personne de confiance, s ils sont présents. URC Paris Nord - Formation DU 19

20 CONSENTEMENT Cas Particuliers Situations d urgence (suite) l intéressé est informé dès que possible et son consentement lui est demandé pour la poursuite éventuelle de cette recherche. l intéressé peut s opposer à l utilisation des données le concernant dans le cadre de cette recherche. URC Paris Nord - Formation DU 20

21 CONSENTEMENT Cas Particuliers Personnes Protégées : les mineurs non émancipés les majeurs protégés les majeurs hors d état d exprimer leur consentement et qui ne font pas l objet d une mesure de protection juridique Ils sont consultés dans la mesure où leur état le permet. Leur adhésion personnelle est recherchée. En toute hypothèse, il ne peut être passé outre à leur refus ou à la révocation de leur acceptation URC Paris Nord - Formation DU 21

22 CONSENTEMENT Cas Particuliers Mineur non émancipé : L autorisation est donné par les titulaires de l exercice de l autorité parentale. Cette autorisation peut être donnée par le seul titulaire de l exercice de l autorité parentale présent, sous réserve du respect des conditions suivantes : la recherche ne comporte que des risques et des contraintes négligeables et n a aucune influence sur la prise en charge médicale du mineur qui s y prête URC Paris Nord - Formation DU 22

23 CONSENTEMENT Cas Particuliers Mineur non émancipé (suite): la recherche est réalisée à l occasion d actes de soins l autre titulaire de l exercice de l autorité parentale ne peut donner son autorisation dans des délais compatibles avec les exigences méthodologiques propres à la réalisation de la recherche au regard de ses finalités URC Paris Nord - Formation DU 23

24 CONSENTEMENT Cas Particuliers Personne mineure ou majeure sous tutelle : L autorisation est donnée par son représentant légal. Si le CPP considère que la recherche comporte un risque sérieux d atteinte à la vie privée ou à l intégrité du corps humain, l autorisation est donnée par le conseil de famille ou par le juge des tutelles URC Paris Nord - Formation DU 24

25 CONSENTEMENT Cas Particuliers Majeur sous curatelle : Le consentement est donné par l intéressé assisté par son curateur. Si le CPP considère que la recherche comporte un risque sérieux d atteinte à la vie privée ou à l intégrité du corps humain : - le juge des tutelles est saisi aux fins de s assurer de l aptitude à consentir du majeur - en cas d inaptitude, le juge prend la décision d autoriser ou non la recherche URC Paris Nord - Formation DU 25

26 CONSENTEMENT Cas Particuliers Personne majeure hors d état d exprimer son consentement et ne faisant pas l objet d une mesure de protection juridique, l autorisation est donnée par la personne de confiance, ou, à défaut, par la famille, ou à défaut par une personne entretenant avec l intéressé des liens étroits et stables. si le CPP considère que la recherche comporte un risque sérieux d atteinte à la vie privée ou à l intégrité du corps humain, l autorisation est donnée par le juge des tutelles URC Paris Nord - Formation DU 26

27 CONSENTEMENT Cas Particuliers Personne faisant l objet d une mesure de sauvegarde de justice ne peut être sollicitée aux fins de participer à une recherche biomédicale. Personne décédée, en état de mort cérébrale : la recherche n est possible que si le consentement a été exprimé de son vivant ou par le témoignage de la famille. (art. L ) Mineur décédé : le consentement doit être exprimé par les titulaires de l exercice de l autorité parentale. En cas d impossibilité de consulter l un des parents, la recherche peut être effectuée si l autre parent présent y consent. (art. L ) URC Paris Nord - Formation DU 27

28 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Engagement des responsabilités de l investigateur principal ( ou contrat) Formulaire de délégation de tâche (liste des co investigateur et collaborateurs) + curriculum vitae de tous les collaborateurs Convention financière quand l investigateur est rémunéré, sur la partie concernant le centre Autre convention s il y a lieu Autorisation de lieu lorsque la recherche est différente de la pratique habituelle. URC Paris Nord - Formation DU 28

29 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Liste d identification des patients : liste où apparaissent les codes d identification des personnes qui se prêtent à la recherche et correspondance entre le nom de ces personnes et le code de la recherche. Circuit pharmaceutique avec les documents de traçabilité du conditionnement, de la dispensation des UT, et les documents concernant le marquage CE pour les DM. Document de gestion et comptabilité des médicaments expérimentaux (observance) Procédures de levée d'insu et modèle de carte de levée d'insu si besoin URC Paris Nord - Formation DU 29

30 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Normes biologiques (ou bornes de référence) pour tous les examens pratiqués Document concernant la méthode analytique, le contrôle de la qualité, l expression et la transmission des résultats biologiques. (annexe du circuit..) Le cas échéant, certificat d accréditation, de contrôle qualité pour mener a bien les examens spécifiques de la recherche Document de gestion des échantillons biologiques prélevés (identification et localisation de ces échantillons) Correspondance pertinente entre le promoteur et l investigateur principal et CR de réunion URC Paris Nord - Formation DU 30

31 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Registre des patients non inclus, obligation éditoriale. Dans ce registre doivent apparaître les patients qui d un point de vue médical répondent aux critères d inclusion non inclusion mais qui refuse de participer à cette étude ou dont le suivi est impossible sur la durée de l étude.ce registre donne une indication de la population concernée par la recherche. URC Paris Nord - Formation DU 31

32 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Au cours de la recherche : Il faut mettre à jour les documents réglementaires: Avis favorables du CPP, Autorisation des autorités compétentes ainsi que les amendements et les faits nouveaux avec les nouvelles versions du protocole, de la BI, des notices d information et consentements si besoin, du circuit pharmaceutique, des documents concernés par ces amendements et fait nouveaux URC Paris Nord - Formation DU 32

33 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Mise à jour des documents évolutifs : Formulaire de délégation de tâche avec les CV correspondant Normes Biologiques Liste d inclusion des patients Registre des patients éligibles et non inclus Mettre le CR de la mise en place dans le classeur Correspondance URC Paris Nord - Formation DU 33

34 DOSSIER PERMANENT INVESTIGATEUR Documentation de la notification par le promoteur aux investigateurs concernés de toute information susceptible d affecter la sécurité des personnes Documentation de la notification par le promoteur au CPP et à l AFSSAPS des suspicions d EIG inattendus et des faits nouveaux URC Paris Nord - Formation DU 34

35 DOSSIER PERMANENT A la fin de la recherche : INVESTIGATEUR Mettre à jour tous les documents vu dans la partie mise à jour au cours du suivi : Document attestant que l investigateur a été informé de la fin de la recherche (Lettre de clôture) Information des investigateurs des résultats de la recherche par l investigateur coordonnateur ou par le promoteur (résumé du rapport final par exemple) Rapport final de la recherche (investigateur coordonnateur le cas échéant) Rapport d audit si le centre a été audité fiche d information des résultats globaux de la recherche à l attention des participants. URC Paris Nord - Formation DU 35

36 RECUEIL DES DONNÉES Le dossier permanent de la recherche doit comprendre, avant le démarrage de l essai, les exemplaires du cahier d observation et de tout document ou support servant au recueil des données (carnet d autoévaluation, fiche coordonnées patient, fax d inclusion ) Les originaux de ces documents sont conservés par le promoteur ; les copies par le centre investigateur (CRFs, queries ) URC Paris Nord - Formation DU 36

37 RECUEIL DES DONNÉES Documents ajoutés au dossier pendant le déroulement de l essai, au fur et à mesure de leur disponibilité : Cahiers d observation (et tout document servant au recueil des données) complétés, datés et signés attester que l investigateur confirme les données recueillies et transmises au promoteur URC Paris Nord - Formation DU 37

38 RECUEIL DES DONNÉES Documentation des corrections et ajouts apportées aux cahiers d observation ou à tout autre document servant au recueil des données Documentation de la notification au promoteur par l investigateur des évènements indésirables conformément à la réglementation et au protocole URC Paris Nord - Formation DU 38

39 DOCUMENTS SOURCES Ils se définissent comme les documents originaux, données et enregistrements présentant un intérêt pour la recherche (dossier médicaux, fichiers administratifs, comptes rendus de laboratoire, radiographies, carnet d auto-évaluation, registre de dispensation de la pharmacie et toute partie du CRF dans laquelle les données sont recueillies directement conformément aux dispositions du protocole, document relatifs à la recherche conservés à la pharmacie ou dans les laboratoires.) URC Paris Nord - Formation DU 39

40 DOCUMENTS SOURCES Ils permettent de : prouver l existence de la personne qui se prête à la recherche prouver l intégrité des données rapportées vérifier l authenticité, la cohérence des informations recueillies Dans chaque dossier médical du patient doit apparaître l indication que le patient participe à la recherche (modalités de recueil de consentement) URC Paris Nord - Formation DU 40

41 DOSSIERS SOURCES Ensemble des informations figurant dans des documents originaux, ou dans des copies authentifiées de ces documents, relatifs aux examens cliniques, aux observations ou à d autres activités menées dans le cadre d une recherche et nécessaires à la reconstitution et à l évaluation de cette recherche. Les documents dans lesquels les données sources sont enregistrées sont appelés les documents sources. URC Paris Nord - Formation DU 41

42 DOSSIER PERMANENT PHARMACIE Lorsqu une recherche portant sur un médicament à usage humain est conduite dans un établissement disposant d une pharmacie à usage intérieur, le pharmacien assure notamment la gestion, l approvisionnement, la détention et la dispensation des médicaments expérimentaux. La documentation comporte notamment les dates, les quantités, les numéros de lot, les dates de péremption et les numéros de code uniques attribués aux médicaments expérimentaux et aux personnes se prêtant à la recherche. URC Paris Nord - Formation DU 42

43 DOSSIER PERMANENT PHARMACIE Ce système fournit une preuve suffisante de l administration, aux personnes se prêtant à la recherche, des doses spécifiées dans le protocole et permet de vérifier la cohérence des quantités de médicaments reçues, dispensées, utilisées, retournées et, le cas échéant, détruites. Tout écart constaté entre ces quantités est documenté et un bilan comparatif est établi. URC Paris Nord - Formation DU 43

44 DOSSIER PERMANENT PHARMACIE Le dossier permanent Pharmacie, établi dès le début de la recherche, comprend : les modèles d étiquettes des médicaments expérimentaux permet de vérifier la conformité de l étiquetage et l adéquation par rapport à l utilisation prévue Instructions concernant la détention, le conditionnement, la dispensation et l utilisation des médicaments expérimentaux et des matériels nécessaires à la recherche URC Paris Nord - Formation DU 44

45 DOSSIER PERMANENT PHARMACIE La documentation concernant l expédition et la réception des médicaments expérimentaux et des matériels nécessaire à la recherche. permet de suivre les lots de médicaments, le contrôle des conditions d expédition, la réception et la comptabilité (dates d expédition, N de lots.) Certificat de libération des lots (et le cas échéant les certificats d analyse des médicaments expérimentaux expédiés) documenter la libération, l identité la pureté et le dosage des médicaments expérimentaux URC Paris Nord - Formation DU 45

46 DOSSIER PERMANENT PHARMACIE La BI ou RCP Le protocole et les amendements Les documents réglementaires : avis favorables CPP, autorisation, assurance Copie de la lettre d information au pharmacien L ordonnance Les procédures de levée d insu URC Paris Nord - Formation DU 46

47 DOSSIER PERMANENT PHARMACIE Documents ajoutés au dossier pendant le déroulement de l essai, au fur et à mesure de leur disponibilité : Documents de gestion et de comptabilité des médicaments expérimentaux sur le lieu de recherche permet de contrôler que les médicaments ont été utilisés conformément au protocole URC Paris Nord - Formation DU 47

48 DOSSIER PERMANENT PHARMACIE Documents établis après la fin ou l arrêt anticipé de la recherche et personnes responsables de leur conservation Documentation finale de la gestion et de la comptabilité des médicaments doit comprendre la comptabilité finale et le bilan comparatif des médicaments expérimentaux (reçus sur les lieux de recherche, dispensés aux personnes, retournés par les personnes, retournés au promoteur ) URC Paris Nord - Formation DU 48

49 DOSSIER PERMANENT PHARMACIE Documentation de la destruction des médicaments expérimentaux non utilisés (si destruction sous la responsabilité de la pharmacie) documenter les modalités de cette destruction, identification de la traçabilité des lots et des N des traitements concernés, les quantités détruites URC Paris Nord - Formation DU 49

50 MERCI DE VOTRE PRESENCE ET DE VOTRE ATTENTION URC Paris Nord - Formation DU 50

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1

Estelle Marcault. 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Estelle Marcault 20/01/2012 URC Paris Nord 1 Définition du Monitoring Surveillance de l avancement d un essai clinique Garantie que la conduite de l essai, les enregistrements et les rapports sont réalisés

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Pôle Qualité / Gestion des Risques 05 Janvier 2012 Plan La qualité d une recherche c est quoi? Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) Responsabilités des

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

Essais cliniques de médicaments : ce qui va changer. Dr Philippe VELLA Chef de l Unité Essais Cliniques

Essais cliniques de médicaments : ce qui va changer. Dr Philippe VELLA Chef de l Unité Essais Cliniques Essais cliniques de médicaments : ce qui va changer Dr Philippe VELLA Chef de l Unité Essais Cliniques Besançon 25 novembre 2004 Essais cliniques de médicaments : ce qui va changer Début de l essai Procédure

Plus en détail

Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1

Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1 Estelle Marcault 06/02/2015 URC PARIS NORD 1 Définition du Monitoring Garantie que la conduite de l essai clinique, les enregistrements et les rapports sont réalisés conformément : Au protocole Aux Procédures

Plus en détail

Evolution de la législation sur la recherche

Evolution de la législation sur la recherche Evolution de la législation sur la recherche Pr Francois Lemaire SRLF 07-10-11 DRCD de l AP-HP, Saint-Louis La PPL Jardé Loi HPST : novembre 07 - septembre 08 (rapporteur pressenti: O Jardé) PPl Jardé

Plus en détail

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale Dispositions législatives relatives au chapitre : La protection des droits de la personne Code de la santé publique Dispositions introduites

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions Rôle de l ARCl 1 Définitions ARC : Assistant de Recherche Clinique TEC : Technicien d Étude Clinique Promoteur : Personne physique ou morale qui prend l initiative de la recherche Investigateur principal

Plus en détail

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010 Risques et dispositifs médicaux «Responsabilités encourues» 1 Le circuit du dispositif médical Responsabilité D.M. approche systématique approche du produit implique analyse des missions et responsabilités

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection

Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants. cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Responsabilité du promoteur et obligations des soustraitants dans les essais cliniques : conformité aux Bonnes Pratiques Cliniques et point de vue de l inspection Anne RAISON Chef de l Unité Inspection

Plus en détail

PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR

PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR SOMMAIRE COMMENT SE FAIT LA RECHERCHE SUR UN NOUVEAU MÉDICAMENT?...p. 3 À QUOI SERT LA RECHERCHE?...p. 4 QUELLES SONT LES GARANTIES?...p.

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer PO 3.2.2 version n 1 page1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique Procédure de recueil de consentements du donneur Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer Date d application : 1/12/2007

Plus en détail

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION i) Contexte :... - 2 - ii) But de l outil :... - 2 - iii) Fonctionnement

Plus en détail

Conduite des Essais Cliniques en Pharmacie Hospitalière Organisation du circuit du médicament

Conduite des Essais Cliniques en Pharmacie Hospitalière Organisation du circuit du médicament Conduite des Essais Cliniques en Pharmacie Hospitalière Organisation du circuit du médicament Anne Daguenel-Nguyen Pharmacien Hôpital Saint-Antoine FARC 1 PREMIERE PARTIE: Quel est le rôle du pharmacien

Plus en détail

Pharmacovigilance des Essais cliniques

Pharmacovigilance des Essais cliniques Pharmacovigilance des Essais cliniques Edouard LECHAPTOIS DIU FIEC 22 janvier 2013 1 Introduction S o m m a i r e Eléments de réglementation Définitions Responsabilité des investigateurs / promoteurs Organisation

Plus en détail

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé

Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Délivrance de l information à la personne sur son état de santé Mai 2012 Préambule Le contenu et les qualités de l information Les modalités de la délivrance de l information L information du mineur, du

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE

NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE NOTE DE SYNTHESE RELATIVE AUX COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE DECRET N 2-14-841 RELATIF A L AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE DES MEDICAMENTS A USAGE HUMAIN AVEC LEURS REPONSES CORRESPONDANTES 1 Mme S.

Plus en détail

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS N.B. : la règlementation relative à la vente de médicaments par internet est susceptible de

Plus en détail

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques DIRECTION DE L EVALUATION DE LA PUBLICITE, DES PRODUITS COSMETIQUES ET DES BIOCIDES Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques Préambule Mise à jour 2010 Au plan mondial,

Plus en détail

Formation CTOM «Printemps 2013»

Formation CTOM «Printemps 2013» Formation CTOM «Printemps 2013» Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 105 heures de formation en centre Formation professionnelle qualifiante au métier de Clinical Trials Operations Manager

Plus en détail

NOTICE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À l'intention DES LOGOPÉDISTES

NOTICE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À l'intention DES LOGOPÉDISTES NOTICE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À l'intention DES LOGOPÉDISTES 1. Les bases juridiques applicables et autres informations La protection des données en logopédie est régie par la loi fédérale sur la

Plus en détail

Foire Aux Questions. Sur les recherches biomédicales

Foire Aux Questions. Sur les recherches biomédicales Foire Aux Questions Sur les recherches biomédicales Version 5.0 (Octobre 2011) Historique du document Date de publication 19 octobre 2011 07 mai 2012 (suite à la création de l ANSM en remplacement de l

Plus en détail

Instructions dans la recherche clinique

Instructions dans la recherche clinique Instructions dans la recherche clinique I. CNIL 1. Histoire de sa création 2. Organisation et composition 3. Missions 4. Définition des données à caractère personnel et de l anonymisation II. III. IV.

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS Références juridiques : Articles L.5125-33 à L.5125-41, article L.5122-6-1 et article

Plus en détail

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents Tâche : Rédaction de messages et de courriers professionnels simples liés à l activité

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com

Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com Conditions Générales de Vente du site www.sahamassurance.com Informations légales... 2 Généralités... 2 La déclaration du Souscripteur... 2 La procédure de conclusion du Contrat et prix... 2 Paiement...

Plus en détail

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE

ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Référence HCL : Titre de l étude : ELABORATION DU PLAN DE MONITORING ADAPTE POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE A PROMOTION INSTITUTIONNELLE Investigateur Coordonnateur : Méthode. Définition du niveau de risque

Plus en détail

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

Répondre à un appel à projet - Vie d un projet

Répondre à un appel à projet - Vie d un projet Répondre à un appel à projet - Vie d un projet Carine Coffre 1, Nathalie Juteau 1, Ken Haguenoer 2,3 16 décembre 2011 1. Centre d Investigation Clinique - Inserm 202 CHRU de Tours 2. Laboratoire de Santé

Plus en détail

Encadrement réglementaire

Encadrement réglementaire Méthodologie de la Recherche Clinique philippe.aegerter@apr.aphp.fr Encadrement réglementaire Rappel des méthodologies d'études Parcours chercheur en réponse aux appels d'offres Recherche documentaire

Plus en détail

Spécificité des essais cliniques dans le cadre de l enregistrement d un médicament. Florence BOUDEVIN 20 Novembre 2009

Spécificité des essais cliniques dans le cadre de l enregistrement d un médicament. Florence BOUDEVIN 20 Novembre 2009 Spécificité des essais cliniques dans le cadre de l enregistrement d un médicament Florence BOUDEVIN 20 Novembre 2009 Introduction Une étude clinique c est : Une molécule Un objectif principal Un cycle

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2013

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne

Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne guide pratique Les aides légales à la gestion du patrimoine et à la protection de la personne MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DES AÎNÉS eslégalesà

Plus en détail

PROCEDURE ENREGISTREMENT

PROCEDURE ENREGISTREMENT Page 1 sur 7 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 04/PR/001/02/V01 04/PR/001/02/V02 04/PR/001/02/V03 04/PR/001/02/V04 04/PR/001/02/V05 04/PR/001/02/V06 04/PR/001/02/V07 04/PR/001/02/V08

Plus en détail

Les prérogatives du mineur sur sa santé

Les prérogatives du mineur sur sa santé 5e Rencontres médico-juridico-sociales autour de l enfant Protection de l enfance et santé Les prérogatives du mineur sur sa santé Claire Quennesson - Doctorante CERFAP Introduction Mineur Personne âgée

Plus en détail

CHARTE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVEE Au 1 er janvier 2015

CHARTE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVEE Au 1 er janvier 2015 CHARTE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVEE Au 1 er janvier 2015 1. Préambule Notre Charte de protection de la vie privée (la «Charte») fixe la manière dont nous traitons l'information que nous recueillons à

Plus en détail

LES ETUDES CLINIQUES EN 20 QUESTIONS

LES ETUDES CLINIQUES EN 20 QUESTIONS LES ETUDES CLINIQUES EN 20 QUESTIONS La mise au point d un nouveau médicament est longue. Sur environ 10 000 médicaments potentiels subissant tous les tests nécessaires, un seul sera disponible au final

Plus en détail

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE DECLARATION D HELSINKI Principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE DECLARATION D HELSINKI Principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE DECLARATION D HELSINKI Principes éthiques applicables à la recherche médicale impliquant des êtres humains Adoptée par la 18e Assemblée générale de l AMM, Helsinki, Finlande,

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

A. Protocole de recherche (ainsi que l abrégé en langue française)

A. Protocole de recherche (ainsi que l abrégé en langue française) Commission d'éthique cantonale (VD) de la recherche sur l'être humain Av. de Chailly, 23, 1012 Lausanne Courriel : secretariat.cer@vd.ch 5.12.2013/mz Recommandations pour la soumission d un dossier Tous

Plus en détail

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon

Charte de la Banque ADN et de Cellules de Généthon Sommaire 1. PREAMBULE... 2 2. DEFINITIONS... 2 3. CADRE LEGAL... 3 4. ORGANISATION DE LA BACG... 4 5. PRESTATIONS DE LA BACG... 5 6. MODALITES DE CONTRIBUTION ET D UTILISATION DES SERVICES... 5 7. REGLES

Plus en détail

DROITS ET DEVOIRS DES USAGERS. Accès au dossier patient. www.psycom.org

DROITS ET DEVOIRS DES USAGERS. Accès au dossier patient. www.psycom.org DROITS ET DEVOIRS DES USAGERS Accès au dossier patient www.psycom.org Accès au dossier patient SOMMAIRE Composition du dossier patient p. 02 Accéder au dossier patient p. 03 Modalités particulières p.

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Dossiers personnels de l élève

Dossiers personnels de l élève Dossiers personnels de l élève Pauline Ladouceur Octobre 2008 - 2 - Principes de base à respecter: La protection des renseignements personnels repose sur trois principes de base : le nombre de renseignements

Plus en détail

Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy

Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy Création de procédures inter-services pour la gestion des essais de phase I à l Institut Gustave Roussy A.A. MOUSSA D. SCHWOB Institut de cancérologie Gustave-Roussy 94805 Villejuif cedex - FRANCE Plan

Plus en détail

Gestion des bases de données

Gestion des bases de données Gestion des bases de données DU Chef de Projet en Recherche Clinique 23/11/2012 Fabrice GOURMELON URC/CIC Necker - Cochin 2 A. Qu est-ce qu une donnée? B. Qu est-ce qu une base de données? C. Définition

Plus en détail

Le 18/09/2015 à 12h00 à Pessac en Gironde (voir article 6 du présent règlement)

Le 18/09/2015 à 12h00 à Pessac en Gironde (voir article 6 du présent règlement) LA MONNAIE DE PARIS 11, quai de Conti - 75 270 Paris cedex 06 Voie Romaine - 33 600 Pessac www.monnaiedeparis.fr Direction des Finances et de la Performance MAPA 75-15 RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION Version

Plus en détail

Campagne annuelle de recrutement des résidents Année scolaire 2014-2015 Note d information pour les candidats

Campagne annuelle de recrutement des résidents Année scolaire 2014-2015 Note d information pour les candidats Nantes, le 16 décembre 2013 Direction des Ressources Humaines 1 allée Baco - BP 21509 44015 NANTES CEDEX 1 Tel : 02 51 77 29 09 recrutresident.aefe@diplomatie.gouv.fr Campagne annuelle de recrutement des

Plus en détail

Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s

Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s Un Pass santé contraception pour les jeunes francilien-ne-s Mardi 26 avril 2011 Lycée Elisa Lemonnier Contacts Presse Emmanuel Georges-Picot 01.53.85.57.33 emmanuel.georges-picot@iledefrance.fr Véronique

Plus en détail

Conditions Générales du RME

Conditions Générales du RME 1. Champ d application 1 2. Règlement RME 1 3. Prestations du RME 1 3.1 Généralités 1 3.2 Enregistrement 1 3.3 Liste des Méthodes 2 3.4 Conditions d Enregistrement 2 3.5 Demandes d enregistrement 2 3.6

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

Procédures d enregistrement des médicaments

Procédures d enregistrement des médicaments Vie du Médicament Procédures d enregistrement des médicaments Avis scientifiques Essais cliniques ATU Inspections AMM Vigilances Contrôle Veille Sanitaire Procédures d enregistrement Soumission du dossier

Plus en détail

Juridique info. Sommaire. Médicaments. 1 Procédure pour la mise sur le marché des médicaments traditionnels à base de plantes. Actualités Législatives

Juridique info. Sommaire. Médicaments. 1 Procédure pour la mise sur le marché des médicaments traditionnels à base de plantes. Actualités Législatives Avril 2009 > numéro 22 Juridique info Le bulletin juridique de l Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé Sommaire 1 Actualités Législatives 1 Produits biologiques à effet thérapeutique

Plus en détail

LES BASES JURIDIQUES DE LA RESPONSABILITE & DE L ASSURANCE EN MATIERE DE RECHERCHE BIOMEDICALE DIU-FARC-TEC 04/11/2009 1

LES BASES JURIDIQUES DE LA RESPONSABILITE & DE L ASSURANCE EN MATIERE DE RECHERCHE BIOMEDICALE DIU-FARC-TEC 04/11/2009 1 LES BASES JURIDIQUES DE LA RESPONSABILITE & DE L ASSURANCE EN MATIERE DE RECHERCHE BIOMEDICALE DIU-FARC-TEC 04/11/2009 1 1ère Partie : La recherche biomédicale en France Historique Responsabilité et Assurance

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

VOTRE. protection santé

VOTRE. protection santé VOTRE protection santé CETIM À VOTRE SERVICE Pour vous protéger et vous assurer le meilleur confort de vie possible, le SNEPS propose une complémentaire santé aux salariés portés. Elle vous permet d être,

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation PREFECTURE DE VAUCLUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE VAUCLUSE SERVICE LOGEMENT SOCIAL 84905 AVIGNON CEDEX 9 PROCEDURE ADAPTEE en application de l article 28 du code des marchés publics

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ADMINISTRATION. Commission nationale de l informatique et des libertés

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ADMINISTRATION. Commission nationale de l informatique et des libertés ADMINISTRATION Autorités administratives indépendantes et établissements sous tutelle CNIL Commission nationale de l informatique et des libertés _ Délibération n o 2013-255 du 19 septembre 2013 portant

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution #

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # PROCÉDURE GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE # 40-02 Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # Autorisation Susan Tremblay Directrice générale Page 1 de 10 1. Préambule Le

Plus en détail

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED République du Mali Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED Mars 2006 Elaboration d un guide concernant les grossistes sur

Plus en détail

des banques pour la recherche

des banques pour la recherche ADN, cellules, tissus... des banques pour la recherche FÉVRIER 2009 Les banques d échantillons de matériel biologique (tissus, cellules, ADN ), appelées biobanques, mettent à disposition des chercheurs

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction des Services Techniques Service des marchés publics 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 ASSISTANCE JURIDIQUE EN URBANISME, FONCIER, DROIT DE LA

Plus en détail

ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA

ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ANNEXES AU REGLEMENT N 06/2010/CM/UEMOA LES ANNEXES AU REGLEMENT RELATIF AUX PROCEDURES D HOMOLOGATION DES PRODUITS

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

Livret Matmut CONDITIONS D OUVERTURE ET DE FONCTIONNEMENT SOMMAIRE DISPOSITIONS PROPRES AU LIVRET MATMUT... 2

Livret Matmut CONDITIONS D OUVERTURE ET DE FONCTIONNEMENT SOMMAIRE DISPOSITIONS PROPRES AU LIVRET MATMUT... 2 CONDITIONS D OUVERTURE ET DE FONCTIONNEMENT SOMMAIRE DISPOSITIONS PROPRES AU LIVRET MATMUT... 2 1. Déclarations, justifications et changements de situation du Titulaire du Livret... 2 2. Unicité du, défaut

Plus en détail

Règlement de la Bibliothèque municipale

Règlement de la Bibliothèque municipale VILLE DE LA CELLE SAINT-CLOUD DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE CW/GC/règlement intérieur.doc Règlement de la Bibliothèque municipale Article 1 La Bibliothèque municipale est constituée

Plus en détail

Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie

Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie 5 mars 2015 Laurent Lamard Sales Manager Care Pharmacien Tom Claes BU Manager Corilus Pharma Pharmacien Hugues Florquin Agenda Le cadre de la TUH Comment démarrer?

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE

CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE souscrit par la Mutuelle Familiale auprès de Matmut Protection Juridique Notice d information ASSISTANCE JURIDIQUE «VIE PRIVEE» PROTECTION JURIDIQUE

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

Dossier de Consultation

Dossier de Consultation Dossier de Consultation Marché n 06_05 Appel d offres ouvert passé en application de l article 28 du code des marchés publics Cahier des charges et modalités de la consultation ACQUISITION D UN LOGICIEL

Plus en détail

Outil de suivi du monitoring

Outil de suivi du monitoring Outil de suivi du monitoring SETHI Suivi des Études Thérapeutiques Internationales EC1 Trial Manager d ORIAM Sandrine BARRAUD Attaché de Recherche Clinique Valérie FAUBEAU Attaché de Recherche Clinique

Plus en détail

Demande d aide juridictionnelle

Demande d aide juridictionnelle 1 Cerfa n 12467*02 Demande d aide juridictionnelle (Loi n 91-647 du 10 juillet 1991 et décret n 91-1266 du 19 décembre 1991) Vous-même : Avez-vous un contrat d assurance de protection juridique ou un autre

Plus en détail

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56)

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) Pack de conformité - Assurance 14 FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) LES TRAITEMENTS DE DONNÉES PERSONNELLES AU REGARD DE LA LOI I&L Finalités

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU MEDICAMENT 4 ème, 5 ème et 6 ème année de pharmacie

DEVELOPPEMENT DU MEDICAMENT 4 ème, 5 ème et 6 ème année de pharmacie DEVELOPPEMENT DU MEDICAMENT 4 ème, 5 ème et 6 ème année de pharmacie Nous proposons de nombreux stages dans différents domaines: Développement Cliniques, Affaires Réglementaires, Assurance Qualité, Gestion

Plus en détail

Les dispositions à prendre en cours de fonction

Les dispositions à prendre en cours de fonction TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction de Curateur dans le cadre d une curatelle dite renforcée (article 472 du code civil) Ces dispositions ne concernent

Plus en détail

Agrément des hébergeurs de données de santé. 1 Questions fréquentes

Agrément des hébergeurs de données de santé. 1 Questions fréquentes Agrément des hébergeurs de données de santé 1 Questions fréquentes QUELS DROITS POUR LES PERSONNES CONCERNEES PAR LES DONNEES DE SANTE HEBERGEES? La loi précise que l'hébergement de données de santé à

Plus en détail

Réglementation. Import/Export CHAPITRE 6

Réglementation. Import/Export CHAPITRE 6 CHAPITRE 6 Réglementation Import/Export Dans ce chapitre: Rubriques / pages Prescriptions du Traité/ 187 Mesures Législatives et Administratives / 191 Conformité / 194 Diffusion / 196 Programme d Assistance

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES L objet Le présent appel à candidatures a pour objet le développement de formations à destination des salariés des professions libérales de santé, dans les domaines suivants : Accueil,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION

DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION EHPAD SAINT-FRANÇOIS Tél : 0262 90 87 69 Fax : 0262 90 87 52 E mail : : secdirection.mdr@asfa.re B. P. 840 97476 Saint-Denis Cedex DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION Etablissement d Hébergement pour Personnes

Plus en détail

GUIDE D ENTRÉE, D ADMISSION ET D INSCRIPTION AUX ÉTUDES SUPÉRIEURES DE PREMIER CYCLE

GUIDE D ENTRÉE, D ADMISSION ET D INSCRIPTION AUX ÉTUDES SUPÉRIEURES DE PREMIER CYCLE GUIDE D ENTRÉE, D ADMISSION ET D INSCRIPTION AUX ÉTUDES SUPÉRIEURES 21 Étapes pour mener à bien l auto inscription 1. Introduction En suivant les étapes détaillées ci dessous, l étudiant pourra découvrir

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPD Mars 01 Le Dossier Médical Personnel : pour améliorer la prise en charge des résidents Depuis 008, les établissements d hébergement

Plus en détail

Pharmaciens de l industrie. Art. L. 4221-1 et suivants du code de la santé publique. Votre état civil. Remplir en majuscules accentuées

Pharmaciens de l industrie. Art. L. 4221-1 et suivants du code de la santé publique. Votre état civil. Remplir en majuscules accentuées Demande d inscription ou de modification d inscription au tableau de la Section B de l Ordre des pharmaciens Pharmaciens de l industrie Art. L. 4221-1 et suivants du code de la santé publique Votre état

Plus en détail

Ateliers Santé Ville de Marseille

Ateliers Santé Ville de Marseille Ateliers Santé Ville de Marseille QUESTIONS-REPONSES SUR LES DROITS A LA COUVERTURE MALADIE Dernière mise à jour : 30 janvier 2008 Ce document est destiné aux professionnels concernés par les questions

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Procédure d appel d offres ouvert

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Procédure d appel d offres ouvert REGLEMENT DE LA CONSULTATION Référence accord-cadre n 03-2015 Procédure d appel d offres ouvert Régie par l article 29 du décret n 2005-1742 pris en application de l ordonnance n 2005-649 du 6 juin 2005

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail