Institutional News 2 e trimestre 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Institutional News 2 e trimestre 2015"

Transcription

1 Institutional News 2 e trimestre 2015 Editorial A la recherche d une majorité pour la réforme des rentes 2 Absolute Return Un outil approprié face à la problématique des taux bas 3 Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest Un fonds de développement durable comme Investissement Core 6 Paquet de réformes «Prévoyance vieillesse 2020» Grand écart entre garantie des prestations et consolidation du financement 9 Caisses de pension suisses Une situation financière stable malgré l abandon du cours plancher du franc face à l euro 14

2 Réforme des rentes : à la recherche d une solution capable d obtenir la majorité Thomas Breitenmoser Responsable Distribution Clientèle institutionnelle Tél L ensemble des réformes concernant la prévoyance vieillesse est ficelé et prêt pour les délibérations parlementaires. Toute la difficulté sera de limiter autant que possible les points d attaque de la globalité. Il sera toujours aussi difficile de dégager des rendements obligataires positifs dans l environnement actuel. Pour les grandes réformes, y compris dans le domaine des rentes de vieillesse, les majorités politiques restent nécessaires. Mais elles ne sont pas simples à obtenir, comme l a montré la votation du 7 mars 2010 qui a abouti au rejet massif de l abaissement du taux de conversion minimum légal. Cette décision populaire a encore des répercussions aujourd hui et continue de peser sur le processus de réforme «Prévoyance vieillesse 2020». Ainsi, le taux trop élevé sur un plan purement actuariel n est qu un des nombreux éléments qui nécessitent des corrections. Le fait que les marchés financiers aient permis aux caisses de pension d obtenir des rendements convenables ces dernières années ne doit pas faire perdre de vue les problèmes structurels de la prévoyance professionnelle. Le projet du Conseil fédéral pour consolider le financement des 1 er et 2 e piliers est un ensemble global censé endiguer la résistance des différents groupes d intérêt. Ce projet contient des modifications importantes pour la prévoyance professionnelle. Vous trouverez les principaux éléments de la réforme à partir de la page 9. Quels rendements peut-on encore précisément escompter dans le domaine des placements à revenu fixe? Cette question, les caisses de pension doivent sans cesse se la poser compte tenu de la situation actuelle sur les marchés avec des taux d intérêt historiquement bas. Certes, la mission d un asset manager, qui consiste à générer de bons rendements à partir d obligations, a déjà été plus simple. Mais cela n a rien d impossible : de par sa flexibilité, notre stratégie Absolute Return est un bon remède contre le blues des taux bas. Si le faible prix actuel du pétrole pénalise le secteur pétrolier et les pays exportateurs de pétrole, il profite aux pays et secteurs qui ont besoin de pétrole dans leur processus de production. Il bénéficie aussi aux consommateurs, qui en profitent sous la forme d une réduction des prix du mazout, de l essence et du kérosène. Partant de la situation de ce qui reste la reine des matières premières, nous vous proposons dans la publication «Inform» ci-jointe une analyse des principales matières premières ainsi que des ébauches de scénarios. Je vous souhaite une lecture passionnante. 2

3 Absolute Return : la juste combinaison des meilleurs segments obligataires Stefan Weber Senior Client Portfolio Manager Fixed Income Tél Pour obtenir de bons résultats avec des obligations d entreprises quel que soit le contexte de marché, il est essentiel de jouir d une grande flexibilité dans la sélection de titres. L approche Absolute Return de Swisscanto permet d exploiter avec succès cette marge de manœuvre. De manière générale, les investisseurs obligataires ont pu enregistrer des performances très positives ces derniers mois. En 2014, on pouvait réaliser des rendements de plus de 6 % sur le marché obligataire suisse, et même de 8 % avec les obligations d entreprises mondiales. Mais en observant plus en détail ces résultats, on constate que la majeure partie de ces performances s explique avant tout par la baisse générale du niveau des taux d intérêt. Le revers de la médaille En suivant de très près les marchés obligataires, on se rend compte d une part que la sensibilité aux taux d intérêt augmente et d autre part que les obligations n offrent plus systématiquement des rendements positifs. Le graphique 1 illustre cette situation en indiquant la variation mensuelle cumulée de la duration en %. Sur la période présentée, la duration a augmenté de près de 30 % et varie entre 6,5 et 7,5 ans pour les segments obligataires étudiés. Certains marchés affichent en outre une duration nettement plus longue, notamment celui des obligations en GBP où la duration s établit désormais à près de 10 ans. Les émetteurs profitent du faible niveau des taux d intérêt ainsi que de l appétence au risque des investisseurs pour prolonger leurs dettes. Pour certains groupes d investisseurs, cette duration accrue n est pas immédiatement problématique. Elle doit toutefois être prise en compte dans les décisions de placement, surtout lorsqu il s agit de choisir le style de placement adéquat. Graphique 2 : Des rendements majoritairement inférieurs à 1 % pour les obligations d entreprises 100% 90% 80% 70% Graphique 1 : Nette augmentation de la duration 30% 25% 20% 15 % 10 % 5% 0% 5% 10% Variation cumulée de la duration Emprunts d Etat mondiaux Variation cumulée de la duration Obligations d entreprises mondiales Source : Barclays Point et propres calculs 60% 50% 40% 30% 20% 10 % 0% Part avec un rendement supérieur à 2,5% Part avec un rendement compris entre 2,0 und 2,5% Part avec un rendement compris entre 1,5 und 2,0% Part avec un rendement compris entre 1,0 und 1,5% Part avec un rendement compris entre 0,5 und 1,0% Part avec un rendement inférieur à 0,5% Source : Barclays Point 3

4 On sait depuis suffisamment longtemps que les rendements obligataires restent bas. Les banques centrales ont initié cette tendance et la BCE a été à l origine du dernier grand coup d éclat avec l annonce de son programme d achat d obligations le 22 janvier Le graphique 2 à la page 3 illustre la faiblesse des rendements au cours des derniers mois. Fin mars, l univers des obligations d entreprises libellées en EUR (hors titres de rang subordonné) se composait ainsi à 76 % d obligations affichant un rendement inférieur à 1 %. Si l on se penche sur l univers des obligations en CHF, la situation est encore moins réjouissante. La part d obligations avec un rendement négatif s y établit à 40 % (elle a déjà dépassé 50 %), le rendement moyen de ces 40 % d obligations s élevant à 0,24 %. La difficulté pour les investisseurs obligataires à continuer d obtenir un rendement positif est donc d autant plus grande. On peut dès lors se demander s il ne faudrait pas remettre en question au moins l adéquation de ces approches qui ont été parfaitement adaptées et couronnées de succès par le passé, telles que la stratégie «buy and hold» ou encore l investissement passif. Solutions alternatives pour les investisseurs Dans une étude publiée récemment, on a demandé à des investisseurs européens et internationaux quelles mesures alternatives ils envisageaient dans l environnement de taux actuel. La plupart ont indiqué évaluer une combinaison de maturités plus longues et de notations Investment Grade plus basses. Bon nombre d investisseurs internationaux songent à changer de zone monétaire, ou à s orienter vers les obligations à rendement élevé ou l exploitation accrue de la structure de capital des entreprises. On dénombre tout de même 18 % d investisseurs qui indiquent ne rien vouloir changer. Quelles solutions dans le domaine obligataire Swisscanto peut-il offrir compte tenu de ces objectifs et défis? Nous avons tout d abord différents produits qui permettent de mettre en œuvre purement et simplement les mesures alternatives décrites précédemment. On peut par exemple citer les fonds Swisscanto (CH) Bond Fund Corporate H CHF et Swisscanto (LU) Bond Invest Global Corporate H CHF (obligations d entreprises gérées activement avec la possibilité d utiliser la structure de capital ou d élargir le spectre de notation), le fonds Swisscanto (LU) Bond Invest CoCo (obligations d entreprises financières de rang subordonné gérées activement, notamment des Contingent Convertible Bonds) ou encore le fonds Swisscanto (LU) Bond Invest Graphique 3 : Le fonds Swisscanto (LU) Bond Invest Global Absolute Return comparé à la concurrence Performance du au % +2% Nov. Nov. Nov. Nov. Nov. Nov. Nov. Nov. Nov. Avr Swisscanto (LU) Bond Invest Global Absolute Return H CHF B Groupe de pairs: Lipper Global Absolute Return CHF La performance passée ne constitue ni un indicateur ni une garantie de la performance future. Les données de performance ont été calculées sur la base du réinvestissement d éventuelles distributions sans tenir compte des commissions et frais perçus lors de l émission et du rachat des parts. Les commissions, frais et autres rémunérations se répercutent négativement sur la performance. 4

5 Secured High Yield (obligations garanties à rendement élevé gérées activement, hors titres notés CCC). Ces simples alternatives ont l avantage de permettre à l investisseur de définir individuellement son allocation. L inconvénient est qu il faut en permanence adapter l allocation à l évolution de l environnement. Swisscanto (LU) Bond Invest Global Absolute Return un paquet de solutions Le fonds Swisscanto (LU) Bond Invest Global Absolute Return poursuit deux objectifs : il vise un rendement supérieur de 2 % au taux du marché monétaire de référence (nous proposons des tranches en CHF, EUR et USD) ainsi que la conservation du capital. Certes, nous ne pouvons garantir la réalisation de ces deux objectifs, mais notre historique de performance montre que nous avons été capables de les atteindre sur un cycle d investissement raisonnable. La comparaison avec nos concurrents permet de le constater (graphique 3, page 4). Le fonds Absolute Return se distingue par une politique de placement flexible permettant de se positionner efficacement dans les différents scénarios de marché. L équipe de placement placée sous la direction de Blaise Roduit, Head Absolute Return, s appuie sur notre expertise interne en matière d obligations d entreprises. Notre approche dans ce domaine, combinant les rôles des analystes de crédit et des gestionnaires de portefeuille, suit un processus précis et vise des idées de placement pragmatiques et directement applicables. Nous menons également une allocation sectorielle flexible, ce qui nous permet d exploiter efficacement toute la gamme des opportunités. Outre ces principaux facteurs de rendement, nous misons sur une gestion active de la sensibilité aux taux. Dans le portefeuille Absolute Return mentionné, la duration neutre des taux d intérêt est de deux ans. Cependant, si nous tablons sur une hausse des taux, nous pourrons quand même profiter de ces mouvements sur le marché en adoptant une duration négative. En outre, nous sommes autorisés à profiter de façon limitée des fluctuations des devises. Cependant, nous portons une attention toute particulière à la gestion du risque et les écarts par rapport à la monnaie de référence sont limités à +/ 20 %. Le recours possible aux obligations convertibles ouvre d autres possibilités dont nous n avons toutefois pas encore fait usage par le passé. Des thèmes macroéconomiques et d autres idées de placement complètent l univers. Cet ensemble de solutions diversifié et géré activement semble répondre aux besoins de nos clients, si l on en juge par la collecte sans cesse plus importante que nous avons eue à gérer ces dernières années (graphique 4). Nous vous remercions de nous avoir confié vos actifs pour un montant total s élevant aujourd hui à 2,2 milliards de CHF et vous assurons que nous mettons tout en œuvre pour rester dignes de votre confiance. Graphique 4 : Evolution réjouissante du volume des fonds Swisscanto Absolute Return Volume du fonds (en millions de CHF) Total: CHF 2202 Mio au Déc. Déc. Déc. Déc. Déc. Déc. Déc. Déc. Déc Swisscanto (LU) Bond Invest Emerging Markets Absolute Return (CHF 42.4 Mio) Swisscanto (LU) Bond Invest Global Absolute Return (CHF Mio) 5

6 Le fonds Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest mondial et durable Dr. Gerhard Wagner Directeur des placements durables Tél Le découplage entre croissance économique et exploitation des ressources est un thème central sur lequel misent les fonds de développement durable de Swisscanto. Les très faibles taux d intérêt favorisent en outre une croissance encore plus forte des énergies renouvelables. Même si l investissement durable sur la base de critères écologiques, sociaux et de gouvernance ne semble plus perçu comme un thème prioritaire par bon nombre d investisseurs, les chiffres réels disent toute autre chose. Comme le montre la forte croissance de ces placements au cours des dernières années (graphique 1), l important volume de flux entrants ne Graphique 1 : Volume des placements durables en Suisse En milliards de CHF en fin d année Fonds de placement Mandats Produits structurés Source : FNG Forum Nachhaltige Geldanlagen (forum sur les placements financiers durables) 0 peut guère s expliquer uniquement par de l idéalisme de quelques fondamentalistes de la durabilité. Les placements durables permettent d une part aux investisseurs de concilier leurs objectifs financiers et leurs valeurs. D autre part, ils peuvent également être un important vecteur de développement durable dans l économie. La plupart des fonds durables Swisscanto appliquent des critères d exclusion. Ainsi, ils n investissent pas dans certains secteurs et activités sensibles tels que l industrie de l armement et du tabac, l extraction d énergies fossiles, la production de semences génétiquement modifiées ou encore l énergie nucléaire. Sont également exclus les pays qui, de par leur politique et leur comportement, ne respectent pas les principes du développement durable. Dans plusieurs fonds, Swisscanto applique des critères d exclusion stricts et faciles à comprendre de la part des investisseurs. Cependant, le fait de décider d emblée de ne pas investir du tout dans certains secteurs n est pas sans conséquence sur le résultat des placements. Ces conséquences peuvent être positives comme négatives. Par exemple, quand on n investit pas dans les entreprises du secteur pétrolier, on ne peut participer aux éventuelles plus-values de ce secteur, mais on est également à l abri des pertes qui peuvent survenir quand les cours de ces entreprises se retrouvent sous pression, comme ce fut le cas lors du net repli des prix pétroliers. Dans nos fonds, nous remplaçons le domaine des énergies fossiles par les entreprises des secteurs des énergies renouvelables et de l efficience énergétique. Ces deux secteurs devrait également bénéficier indirectement de la hausse des prix des sources d énergie fossiles. Nous recherchons : les gagnants d une économie plus durable Dans le cadre de la gestion de nos portefeuilles durables, nous sommes à la recherche d entreprises susceptibles de contribuer au découplage crucial de l exploitation des ressources et de la croissance économique ainsi qu à la paix sociale. En effet, nous avons des sérieuses raisons de penser que ces entreprises seront très demandées et donc attractives pour les investisseurs suite à la transition vers une économie plus durable. Tout au long du processus de sélection, en partant de l univers des sociétés à analyser jusqu au portefeuille d un fonds durable, nous impliquons des spécialistes internes et externes en développement durable ainsi que des experts du conseil en développement durable de Swisscanto (graphique 2, page 7). 6

7 Graphique 2 : Processus de placement des fonds Swisscanto Green Invest env titres Univers actions (y compris ajouts par Swisscanto) et obligations d entreprises Environnement Critères positifs Société Critères positifs Analyse de durabilité Conditions de travail Critères positifs Gouvernance Critères positifs Analyse de produit Critères positifs Analyse et source des données Controverses Controverses Controverses Controverses Controverses Données relatives aux critères d exclusion/au screening continu (médias, ONG) env titres titres Exigences en termes de sélection : 1. Approche «best in class» et 2. Aucune infraction des critères d exclusion Impact découplage, paix sociale Univers de placement durable Analyse financière Sélection de titres Produits de placement durables Constitution de portefeuille Recherche en durabilité de Swisscanto Conseil en développement durable de Swisscanto Source : Swisscanto, Inrate Lancé il y a déjà 17 ans, le fonds en actions Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest investit également selon ces principes. Les actions d entreprises du secteur des énergies renouvelables font ainsi partie intégrante de ce fonds depuis des années. Bien que l importance des énergies solaire et éolienne continue de croître et que la quantité de courant produite à partir de ces sources augmente en conséquence, les investisseurs doivent également avoir conscience de certains risques spécifiques. La Chine a par exemple énormément renforcé sa capacité de production d installations à énergie solaire (p. ex. panneaux photovoltaïques) ces dernières années et a ainsi fait pression sur les prix à l échelle du marché mondial. Durant la crise financière, bon nombre de sociétés du secteur des énergies renouvelables, qui sont en général largement financées par des fonds étrangers, ont en outre pâti de nouvelles conditions d octroi de crédit beaucoup plus restrictives. Taux bas une bonne chose pour les «renouvelables» Le contexte économique actuel est beaucoup plus avantageux pour les entreprises du secteur des énergies renouvelables. La raison? Les intérêts peuvent être considérés comme les «frais de combustible» des énergies renouvelables, car le coût de développement des capacités correspondantes réside en grande partie dans les frais d intérêts versés pour les crédits, alors que l exploitation des installations ne coûte quasiment rien comparativement aux centrales fossiles, car le soleil et le vent sont gratuits. Les taux d intérêt actuellement très bas rendent très attractive la construction d installations de production d énergies renouvelables. Parallèlement à la forte expansion des capacités, le coût des énergies renouvelables diminue en raison des effets d échelle. Les prix des installations solaires ont ainsi diminué de près de 80 % depuis 2008, ce qui a naturellement rendu l électricité solaire beaucoup plus compétitive en termes de prix. En revanche, les faibles prix actuels du pétrole, du gaz naturel et du charbon sont une ombre au tableau, car ils n incitent pas à passer aux énergies propres. Placement Core avec critères d exclusion Compte tenu des critères d exclusion stricts, près d un quart des entreprises de l indice MSCI World sont exclues d emblée du fonds Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest. Le fonds investit dans des entreprises qui contribuent au développement durable. Cette approche a engendré un rendement annuel moyen de sept pour cent et est ainsi comparable à l indice mondial des actions (graphique 3, page 8). Les principaux facteurs de rendement sont: l expertise en développement durable l analyse financière approfondie la constitution rigoureuse du portefeuille 7

8 Graphique 3 : pas de renonciation à la performance Performance indexée en CHF Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest MSCI World en CHF Source : Lipper La performance passée ne constitue ni un indicateur ni une garantie de la performance future. L évolution de la valeur ne tient pas compte des commissions et frais perçus lors de l émission et du rachat des parts. Exemple de société dissociant croissance économique et exploitation des ressources L entreprise américaine A.O. Smith produit des chauffe-eaux écoénergétiques pour l industrie et les ménages, mais dispose aussi de technologies permettant un traitement final décentralisé de l eau directement chez les ménages. Sur le marché chinois, où la demande en eau propre est forte, A.O. Smith est très bien positionnée et fournit une contribution importante dans les domaines de l efficacité énergétique et de l approvisionnement en eau. Exemple de société œuvrant pour la paix sociale L approvisionnement en médicaments sûrs et abordables contribue à terme à la paix sociale d un pays. L entreprise pharmaceutique Novo Nordisk met l accent sur la lutte contre le diabète et dispose d une gamme de produits conséquente. Les maladies civilisationnelles telles que le diabète étant en pleine progression dans les pays émergents, la demande de traitements efficaces est énorme. L entreprise est également présente dans les domaines des anticoagulants, des traitements par hormone de croissance et des thérapies hormonales de substitution. Dans le cadre de l analyse de durabilité, la gouvernance de l entreprise est également passée en revue. Les contrôles portent notamment sur les rémunérations du conseil d administration et de la haute direction. Les analystes cherchent ainsi à répondre à des questions telles que «Comment les salaires et les bonifications ont-ils évolué par rapport aux bénéfices?» ou «L entreprise établit-elle clairement qui décide de quelles rémunérations?». Les événements de politique internationale peuvent eux aussi avoir une influence directe sur les placements durables. La prochaine grande conférence climatique, qui se tiendra à Paris en décembre de cette année, sera l occasion de discuter des suites à donner au protocole de Kyoto. Concrètement, il s agira de formuler les objectifs de protection du climat pour la période après 2020, lesquels se répercuteront sur le prix du CO 2. Les marchés financiers, qui sont aussi un indicateur de tendance dans ce domaine, partent du principe qu aucune avancée majeure ne sera réalisée en termes de mesures de protection du climat et qu il n y aura donc pas de hausse significative du prix du CO 2. Mais si les négociations aboutissaient à de bonnes surprises, l effet serait très positif pour le fonds Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest. Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest offre de produits Indice de référence MSCI World Net Return Tranches A : Retail R : Retail avec contrat I : Investisseurs institutionnels Monnaie CHF CHF CHF CHF CFM (Commission forfaitaire de management) 1.80 % 0.90 % 1.13 % 0.83 % N o de valeur P : Investisseurs institutionnels avec contrat ISIN CH CH CH CH Lancement Autorisations CHF, FL CHF, FL CHF, FL CHF, FL 8

9 Prévoyance vieillesse 2020 : un numéro d équilibriste sur la scène politique Niklaus Jung Conseil en prévoyance professionnelle, Zurich Tél La réforme des rentes proposée par le Conseil fédéral doit garantir le niveau des prestations ainsi qu un financement solide. Le projet contient des éléments importants. Mais il faudra encore travailler sur les détails pour que ce projet puisse obtenir la majorité. Le 19 novembre 2014, le Conseil fédéral a transmis au Parlement le message relatif à la réforme de la prévoyance vieillesse. Cette réforme vise notamment : à maintenir le niveau des prestations des 1 er et 2 e piliers à garantir l équilibre financier des 1 er et 2 e piliers à accroître la flexibilité pour le passage à la retraite Le Conseil fédéral table pour le moment sur une entrée en vigueur des nouvelles dispositions législatives au 1 er janvier 2019, ce qui semble plutôt optimiste compte tenu de l exhaustivité du projet. Si le référendum est demandé, les électeurs auront le dernier mot. En ce qui concerne le 1 er pilier, le relèvement de l âge de référence de 64 à 65 ans pour les femmes ainsi que l augmentation de 1,5 % maximum de la taxe sur la valeur ajoutée figurent au premier plan. Ces mesures sont nécessaires pour stabiliser l équilibre financier de l AVS. Concernant l AVS, la réforme prévoit en outre un aménagement souple et individuel du passage à la retraite entre 62 et 70 ans. Une réduction des prestations est également envisagée pour les survivants. Suivant le principe de la «perte de soutien», les rentes de veuve seront versées uniquement aux femmes qui ont encore des enfants donnant droit à une rente d orphelin ou nécessitant des soins. D importantes modifications dans la LPP Dans la LPP, la déduction de coordination (aujourd hui CHF ) sera supprimée et l ensemble du salaire AVS (dans la limite de CHF ) devra dès lors être assuré dans le cadre de la prévoyance professionnelle (graphique 1). Parallèlement, les bonifications de vieillesse en pourcentage du salaire assuré seront abaissées. 1 Au bout du compte, il en Graphique 1 : Salaire assuré sans et avec la réforme Suite à la suppression de la déduction de coordination et à l abaissement du seuil d entrée Salaire assuré en CHF +41% % % % % Salaire AVS en CHF Salaire assuré LPP jusqu à présent Salaire assuré LPP désormais selon la réforme Source : Journées d information BVS

10 résultera une augmentation des bonifications de vieillesse. Le seuil d accès à la prévoyance professionnelle obligatoire aujourd hui fixé à CHF sera abaissé à CHF , ce qui permettra à près de personnes supplémentaires d accéder à la prévoyance professionnelle. D après le message du Conseil fédéral, ces mesures feront augmenter les coûts totaux de la prévoyance professionnelle de 2,3 milliards de CHF par an. Prestations améliorées cotisations plus élevées Grâce à la suppression de la déduction de coordination et à l abaissement du seuil d entrée, ce seraient avant tout les assurés à faibles revenus qui bénéficieraient de prestations nettement meilleures dans le cadre du 2 e pilier, ce qui serait un progrès social à saluer. En supposant que ces prestations de vieillesse supplémentaires sous forme de rente soient touchées, cela réduirait la charge des prestations complémentaires. Le taux de rente indique le niveau de la rente de vieillesse LPP prévue en pourcentage du dernier salaire annuel AVS (à condition qu il n y ait pas de lacunes de cotisation). Avec la réforme, le taux de rente serait relevé uniformément à 24 % pour tous les revenus compris entre CHF et CHF (graphique 2). Cette amélioration des prestations qui concerne particulièrement les faibles revenus a néanmoins une contrepartie : l augmentation des cotisations aux caisses de pension. On peut se demander si ces coûts supplémentaires élevés sont supportables dans le contexte économique actuel et si les personnes concernées souhaitent vraiment cette évolution. L Office fédéral des assurances sociales (OFAS) estime que les coûts salariaux vont augmenter de 2,6 % du salaire AVS. D après un rapport d étude de l OFAS, ces coûts supplémentaires vont entraîner une réduction du nombre d actifs d environ 3000 emplois à plein temps. Un tiers de cette réduction serait dû à l abaissement du seuil d entrée et les deux autres tiers à l augmentation des bonifications de vieillesse. Les pertes d emplois concerneraient surtout des travailleurs à temps partiel et des femmes. Une réglementation transitoire complète Actuellement, la loi prescrit un taux de conversion LPP de 6,8 % à l âge de la retraite AVS, ce qui est trop élevé d un point de vue actuariel. Les institutions de prévoyance enveloppantes peuvent appliquer un taux de conversion plus faible, dès lors qu elles peuvent prouver le respect des prescriptions de la LPP à l aide de comptes témoins (principe d imputation). La plupart des caisses enveloppantes ont d ores et déjà re- Graphique 2 : Rente de vieillesse LPP actuelle et future (Hypothèse : pas de lacunes de cotisation) Rente de vieillesse LPP en % du salaire AVS Pour les salaires de CHF à CHF taux de rente constant de 24 % Amélioration des prestations Maximum LPP CHF Salaire AVS Nouvelle rente de vieillesse LPP Rente de vieillesse LPP actuellement en vigueur Pas de changement dans le domaine de la LPP pour les salaires supérieurs à CHF Source : Journées d information BVS

11 cours à cette possibilité, comme en témoigne le fait que le taux de conversion moyen s élevait à 6,25 % dès le 31 décembre 2014 (pour les hommes avec un âge de départ à la retraite de 65 ans, caisse en primauté des cotisations) et qu il va certainement encore baisser. 2 La réforme prévoit un abaissement du taux de conversion LPP de 6,8 à 6,0 % en quatre étapes annuelles. Pour les assurés qui se trouvent au début de leur carrière, la réduction du taux de conversion sera compensée par l augmentation des bonifications de vieillesse. Pour les personnes déjà plus proches de l âge de départ à la retraite, ce n est pas toujours le cas. C est pourquoi le projet de loi prévoit une vaste clause de garantie des droits acquis. Les personnes de plus de 40 ans bénéficieront d une garantie des droits acquis sur les prestations de vieillesse actuelles. Par conséquent, les institutions de prévoyance devront tenir durant 25 ans une deuxième (double) comptabilité témoin en plus de la comptabilité témoin LPP existante. Elles devront y tenir à jour les prestations actuelles afin de pouvoir les comparer avec les nouvelles prestations au moment du départ à la retraite. Si les prestations de vieillesse réglementaires sont inférieures aux prestations minimales LPP actuelles, alors le fonds de garantie LPP procédera à un versement dans la caisse de pension afin de combler la lacune correspondante. Aucun versement n a cependant lieu en cas de versement du capital vieillesse ou en cas de retraite anticipée. Cette redistribution engendre un coût annuel pouvant atteindre 390 millions de CHF qui doit être financé par le versement de cotisations supplémentaires au fonds de garantie de la part des institutions de prévoyance. Ce coût doit être supporté solidairement par tous les assurés, même si leur caisse de pension est fortement enveloppante, si bien que ses assurés ne bénéficieront d aucun versement unique. Ce financement selon le principe de répartition n entre pas dans la logique du 2 e pilier qui est basé sur le principe de capitalisation. De plus, cela peut inciter les caisses très légèrement enveloppantes à abaisser leurs prestations au niveau du minimum LPP afin de pouvoir bénéficier des versements du fonds de garantie. Les autres modifications proposées sont résumées dans l encadré à la fin de cet article. Un taux de conversion de 6,0 % déjà dépassé d un point de vue actuariel Un des effets collatéraux de la réglementation transitoire proposée est que le taux de conversion LPP de 6,0 % est de fait gelé pour les 25 prochaines années. Sa modification nécessiterait une énorme charge de travail (c.-à-d. l introduction d une troisième comptabilité témoin) et semble donc exclue. Actuellement, le taux de conversion actuariel correct calculé avec des tables de générations et un taux d intérêt technique de 3,0 % s établit à 5,60 %. Un taux de conversion de 6,0 % est donc dépassé d un point de vue actuariel. Si l on considère en outre le fait que l espérance de vie a augmenté de près d un an tous les dix ans par le passé et qu un taux d intérêt technique de 3,0 % ne semble plus prudent désormais (la tendance s oriente vers les 2,0 %), alors, pour être réaliste, le taux de conversion des 25 prochaines années devrait être encore plus faible. Que se passerait-il s il s avérait que le taux de conversion actuariel correct pour les décennies à venir était de 5,0 % et non plus de 6,0 %? Toute intervention dans le régime transitoire étant pratiquement impossible, le taux de conversion trop élevé de 6,0 % resterait pour ainsi dire figé jusqu en Les versements du fonds de garantie profiteront en premier lieu aux gros salaires des caisses proches de la LPP. Pour les assurés à faibles revenus, les prestations augmenteront tellement du fait de la suppression de la déduction de coordination qu aucun versement ne sera nécessaire malgré la baisse du taux de conversion, excepté pour les personnes très proches de la retraite. 1 Nouvelles bonifications de vieillesse : 5 % (25 34), 9 % (35 44), 13 % (45 65) sur le salaire complet ; jusqu à présent : 7 % (25 34), 10 % (35 44), 15 % (45 54), 18 % (55 65) sur le salaire coordonné. 2 Swisscanto : Caisses de pension suisses

12 D importants efforts d adaptation pour les caisses de pension La mise en œuvre de la réforme des rentes nécessite d importants ajustements chez les institutions de prévoyance. Les plus gros besoins d adaptation devraient concerner les plans minimaux LPP. Les institutions de prévoyance enveloppantes pourront compenser en partie la hausse des bonifications de vieillesse par des prestations surobligatoires déjà existantes (selon le principe d imputation). Les institutions de prévoyance dont les prestations ne seront pas clairement supérieures à l obligation LPP seront contraintes de supprimer la déduction de coordination. Les employeurs dans les branches à bas salaires peuvent à peine augmenter les frais de prévoyance, mais sont particulièrement concernés par la réforme, car leurs institutions de prévoyance fournissent en règle générale des prestations proches de la LPP. L introduction de la double comptabilité témoin constitue pour toutes les caisses de pension une charge de travail supplémentaire considérable en termes de paramétrage des systèmes informatiques. De nombreux assurés devraient ainsi avoir beaucoup de mal à comprendre le calcul compliqué de leurs prestations de vieillesse. Compte tenu de la très lourde charge administrative supplémentaire, le processus de concentration déjà en cours parmi les caisses de pension devrait se poursuivre. Un ensemble de réformes avec des angles d attaque politiques Personne ne conteste la nécessité d une grande réforme en ce qui concerne le financement. Cependant, le projet proposé par le Conseil fédéral comprend de nombreux points qui ne devraient pas manquer de faire réagir tel ou tel camp politique, par exemple : le relèvement à 65 ans de l âge de départ à la retraite pour les femmes (des organisations féminines y voient l occasion de revendiquer l égalité salariale) la suppression de la rente pour les veufs/veuves sans enfants les coûts supplémentaires considérables pour les employeurs et salariés (évent. suppressions d emplois) le relèvement de l âge minimal de départ à la retraite anti cipée, qui passe de 58 à 62 ans la subvention croisée des caisses enveloppantes vers les caisses proches de la LPP l inscription dans la loi d un taux de conversion déjà dépassé Si de tels intérêts particuliers prennent trop d importance, cela risque de faire échouer politiquement l ensemble du paquet. Bilan La réforme des rentes de vieillesse vise à maintenir le niveau des prestations, mais conduit à un développement considérable de celles-ci dans la LPP (surtout pour les faibles revenus). On ne sait pas vraiment comment l économie va réagir à la hausse des coûts salariaux. La majorité des institutions de prévoyance devront probablement effectuer des adaptations relativement importantes dans leur plan. La charge administrative (et donc le processus de consolidation dans le 2 e pilier) va encore s accroître. La redistribution via le fonds de garantie est étrangère à la logique du système. Même après la réforme, le taux de conversion LPP qui passera à 6,0 % dans le futur devrait rester une variable politique détachée de la réalité économique. 12

13 Eléments clés de la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 Même âge de référence de 65 ans pour les femmes et les hommes Taux de conversion minimum : réduction du taux de conversion minimum de 6,8 à 6,0 % en quatre ans (0,2 point chaque année) Suppression de la déduction de coordination LPP Ajustement des bonifications de vieillesse : désormais 5 % (25 34), 9 % (35 44), 13 % (45 65) sur le salaire complet ; jusqu à présent 7 % (25 34), 10 % (35 44), 15 % (45 54), 18 % (55 65) sur le salaire coordonné Garantie des droits acquis sur les prestations de vieillesse actuelles pour les personnes de plus de 40 ans ; redis tribution de ces pertes sur les retraites via un fonds de garantie Ajustement des prestations de survivants : rentes de veuve de l AVS versées uniquement aux veuves ayant des enfants donnant droit à une rente d orphelin ou nécessitant des soins La rente de veuf ou de veuve de l AVS sera ramenée de 80 à 60 % de la rente de vieillesse correspondante, tandis que la rente d orphelin passera de 40 à 50 %. Egalité de traitement entre indépendants et salariés dans l AVS Abaissement du seuil d accès à la prévoyance professionnelle d environ CHF aujourd hui à CHF Financement additionnel en faveur de l AVS : relèvement proportionnel de la TVA de 1,5 point au maximum Garantie de liquidités suffisantes pour l AVS : mécanisme d intervention permettant de prendre à temps des mesures garantissant l équilibre financier de l AVS Simplification des flux financiers entre la Confédération et l AVS Relèvement de l âge minimal de départ à la retraite anticipée, qui passera de 58 à 62 ans (le Conseil fédéral définit des exceptions) Possibilité de choisir librement le moment du départ à la retraite entre 62 et 70 ans Les institutions de prévoyance doivent proposer une solution de retraite partielle en au moins trois étapes. Lors de dépôts, les avoirs de vieillesse LPP sont d abord approvisionnés. L article 17 de la LFLP contribue désormais «au financement de la compensation des pertes lors de la conversion des rentes». Retraite d avoirs de libre passage par l institution supplétive «Legal Quote» (quote-part minimum) : au moins 92 % (jusqu à présent 90 %) du rendement pour les assurés L Office fédéral de la statistique établit les bases actuarielles. Le message du Conseil fédéral table pour le moment sur une entrée en vigueur au 1 er janvier

14 Situation financière stable des caisses de pension Marcel Baumann Responsable de projet Marketing Tél Durant les quatre premiers mois, malgré le coup de tonnerre provoqué par la Banque nationale, les caisses de pension suisses ont dans l ensemble également bénéficié du vent favorable qui souffle sur les marchés financiers. Entre janvier et avril 2015, les institutions de prévoyance de droit privé évaluées ont réalisé un rendement pondéré en fonction de la fortune estimé à 0,98 %. Pour les caisses de droit public, ce rendement était de 0,89 %. Dans les quatre premiers mois, les institutions de prévoyance suisses ont su rebondir après le revers dû à l abandon à la mi-janvier du cours plancher du franc suisse face à l euro. Grâce à une évolution malgré tout favorable des marchés financiers, dans les caisses de pension de droit privé évaluées, le taux de couverture pondéré en fonction de la fortune a augmenté fin janvier de 3,1 points de pourcentage par rapport au moniteur des caisses de pension, s établissant à 113,6 % à la fin avril En ce qui concerne les caisses de droit public avec capitalisation totale, le taux de couverture a pu être augmenté de 2,7 points de pourcentage pendant cette période, atteignant ainsi 103,2 %. La situation financière s est également améliorée pour les caisses de droit public avec garantie d Etat (capitalisation partielle de 80 % autorisée), le taux de couverture ayant en effet augmenté de 2,4 points de pourcentage pour se hisser à 83,8 %. Le moniteur des caisses de pension Swisscanto se base sur les données de l enquête «Les caisses de pension suisses» de Swisscanto. Les récentes estimations au 30 avril 2015 sont basées sur les indications réelles de 437 institutions de prévoyance au 31 décembre Celles-ci gèrent collectivement des avoirs de prévoyance d un total de 560 milliards de CHF. Les estimations se basent sur l évolution des indices courants du marché pour chaque catégorie de placement ainsi que sur la stratégie de placement choisie par les participants à l enquête au début de l année De plus amples informations sont disponibles sur 14

15 Interlocuteurs Conseil en prévoyance professionnelle Othmar Simeon Directeur Swisscanto Prévoyance SA Téléphone : Patrick Spuhler Responsable Conseil en prévoyance professionnelle Bâle Téléphone : Michèle Mottu Stella Responsable Conseil en prévoyance professionnelle Romandie Téléphone : Swisscanto Fondations de placement Thomas Keller Directeur Fondations de placement Swisscanto Téléphone : Daniel Gerber Directeur adjoint Fondations de placement Swisscanto Téléphone : Conseil Clientèle institutionnelle Jean-Michel Hegnauer Relationship Manager Clientèle institutionnelle Téléphone : Hans-Jörg von Euw Relationship Manager Clientèle institutionnelle Téléphone : Bernhard Zosso Relationship Manager Clientèle institutionnelle Téléphone : Reinhard Steiner Relationship Manager Clientèle institutionnelle Romandie Téléphone : Graphiques/tableaux Les informations et les graphiques sans références proviennent de Datastream et Bloomberg ou bien sont des calculs/représentations de Swisscanto Asset Management SA Disclaimer Toutes les informations contenues dans le présent document émanent de sources fiables. Malgré tout, Swisscanto ne peut pas garantir que ces indications soient exactes, exhaustives et actuelles. Toutes les indications publiées ici servent exclusivement à des fins d infor mation et ne constituent pas un conseil en placement ni une autre recommandation. Les fonds désignés par (LU) sont des fonds de droit luxembourgeois pour lesquels le service de paiement est en Suisse, à la Banque Cantonale de Bâle, Spiegelgasse 2, 4002 Bâle. Pour tous les fonds, les publications (prospectus de vente, prospectus de vente simplifiés, informations importantes pour les investisseurs, conditions contractuelles dans leur version actuelle et derniers rapports annuels et semestriels) sont disponibles gratuitement sur ; également au format papier à Swisscanto Asset Management SA, Nordring 4, boîte postale 730, 3000 Berne 25, qui est la société représentante des fonds luxembourgeois, ainsi qu à tous les services de paiement des Banques Cantonales en Suisse et à la Banque Coop SA, Bâle. 15

16 Swisscanto (LU) Bond Invest Secured High Yield Laisser le miel aux autres? Pas avec nous. L argent fait le bonheur quand on a la possibilité d avoir une nouvelle source de revenus. Les réglementations bancaires étant devenues plus strictes, les entreprises se financent de plus en plus sous la forme d emprunts garantis à taux d intérêts élevés, émis sur le marché des capitaux. Profitez dès maintenant de cette nouvelle tendance en investissant dans le Swisscanto (LU) Bond Invest Secured High Yield. Informez-vous sur le site ou auprès d un conseiller à la clientèle de votre banque. Ces indications sont purement informatives et ne constituent pas une offre. Ce fonds est régi par le droit luxembourgeois. Le prospectus de vente, les informations clés pour l investisseur, le règlement ainsi que les rapports annuels et semestriels peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant Swisscanto Asset Management SA, Nordring 4, case postale 730, 3000 Berne 25, ou sous Domicile de paiement du fonds : Banque Cantonale de Bâle, Spiegelgasse 2, 4002 Bâle.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie

Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie Annexe 4 Enquête auprès des sociétés suisses d assurance sur la vie concernant l assurance collective dans la prévoyance

Plus en détail

À besoins particuliers, solutions particulières. Prévoyance complémentaire

À besoins particuliers, solutions particulières. Prévoyance complémentaire À besoins particuliers, solutions particulières Prévoyance complémentaire Table des matières À besoins particuliers, solutions particulières 3 Identifier et combler les lacunes de prévoyance 4 Prévoyance

Plus en détail

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier La retraite en Suisse : le 2 ème pilier Conférence du Vendredi 27 mars 2015 présentée par le Service Juridique du GTE Suzanne Ruiz-Berthet LA PLACE DU 2EME PILIER DANS LE SYSTÈME DE RETRAITE SUISSE 1 er

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Un futur radieux grâce à Perspectiva Exploiter les opportunités, limiter les risques Perspectiva

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014 Expertise Crédit Euro La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion Décembre 2014 destiné à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF Performance cumulée

Plus en détail

Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle

Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle 01.400 Initiative parlementaire Loi fédérale sur la continuation de l assurance des travailleuses dans la prévoyance professionnelle Rapport de la Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil

Plus en détail

Aperçu de la prévoyance professionnelle.

Aperçu de la prévoyance professionnelle. Aperçu de la prévoyance professionnelle. Tour d horizon de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Sous le signe de la modernisation. 20 ans après

Plus en détail

Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z.

Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z. Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z. 1 Mesdames et messieurs, Une gestion de fortune clairvoyante, réaliste et compétente

Plus en détail

Nous assurons tous vos revenus, dès le premier franc!

Nous assurons tous vos revenus, dès le premier franc! Nous assurons tous vos revenus, dès le premier franc! Plan de prévoyance MV Prévoyance professionnelle compétence éprouvée conditions attrayantes stratégie de placement avisée administration efficace www.musikundbildung.ch

Plus en détail

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure ÉPARGNE 3 PORTFOLIO 3 Prévoir sur mesure et profiter outre mesure Avec des solutions de prévoyance 3 e pilier. Des réponses concrètes à vos interrogations Un 3 e pilier à votre mesure Pour un présent serein

Plus en détail

UBS Optio 1e Fondation collective. Comment les entreprises et leurs collaborateurs peuvent-ils profiter des «plans 1e»?

UBS Optio 1e Fondation collective. Comment les entreprises et leurs collaborateurs peuvent-ils profiter des «plans 1e»? UBS Optio 1e Fondation collective Comment les entreprises et leurs collaborateurs peuvent-ils profiter des «plans 1e»? 2 L essentiel en bref L affiliation à l UBS Optio 1e Fondation collective permet la

Plus en détail

INFORM GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION

INFORM GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION 1 2002 INFORM INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION GESTION DE FORTUNE ACTIVE OU PASSIVE? On prône souvent en faveur de la gestion de fortune passive en arguant que la plupart

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier

Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier 1 er secteur: informations tirée de votre certificat d assurance Vous recevez chaque année, entre février et mars, un certificat

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

Renforçons la classe moyenne!

Renforçons la classe moyenne! Renforçons la classe moyenne! Précisions sur la résolution du PDC suisse pour une classe moyenne forte. Introduction La classe moyenne est le cœur de notre société : elle inclut les familles, les retraités

Plus en détail

Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation

Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation TR NS P R E NT SAMMELS T I F T U NG FÜR B E RUFLIC H E V O R S O RGE Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation Montants limites et valeurs actuarielles, valables à partir du 1 er janvier 2015

Plus en détail

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas Informations générales 1 er trimestre 2015 Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas A propos de Swisscanto Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds de placement et prestataires

Plus en détail

Du standard au sur-mesure

Du standard au sur-mesure Du standard au sur-mesure L expertise ISR de la banque cantonale de Zürich Eve Morelli, 4 juin 2015 1 L ISR sur-mesure : Quesaquo? «Mon tailleur est le seul homme à faire preuve d intelligence. Il reprend

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

Argumentaires Contre

Argumentaires Contre Parlamentsdienste Services du Parlement Servizi 13.095 del Parlamento Servetschs dal parlament Argumentaires Contre Remplacer la taxe sur la valeur ajoutée par une taxe sur l énergie. Initiative populaire

Plus en détail

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Fonds de placement en Suisse Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Table des matières Page Avant-propos 3 Définitions 4 Fonctionnement d un fonds de placement 6 Caractéristiques des fonds

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

Compte de prévoyance pilier 3a

Compte de prévoyance pilier 3a Compte de prévoyance pilier 3a Prevoir tôt avec PRIVOR Prévoyance Assurances sociales de l Etat AVS/AI Garantie du minimum vital Prestations complémentaires Prévoyance prof. obligatoire LPP/LAA Garantie

Plus en détail

Zurich Invest Target Investment Fund

Zurich Invest Target Investment Fund Pour une constitution de patrimoine structurée et flexible Zurich Invest Target Investment Fund Le Target Investment Fund de Zurich Invest SA est une solution de placement flexible et intelligente vous

Plus en détail

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres.

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres. Edition 2010 Financementhypothecaire.ch Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis peu à devenir propriétaire? Cette brochure vous aidera

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse. Pour votre sécurité sociale

Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse. Pour votre sécurité sociale Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse Pour votre sécurité sociale Retraite ordinaire Dans son règlement, la SVE fixe, d une manière générale, l âge de la retraite à 65 ans. L obligation d

Plus en détail

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE sozialversicherungen der Schweiz ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) Prestations Assurance-vieillesse et

Plus en détail

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements La gestion de fortune par des professionnels, pour tous les investisseurs Edition pour la Suisse Fonds de diversification des actifs BFI Dynamic (CHF)

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

À CHAQUE BESOIN LE BON OUTIL

À CHAQUE BESOIN LE BON OUTIL PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE À CHAQUE BESOIN LE BON OUTIL BUSINESSCOMPOSIT VOUS ÊTES AU CENTRE DE NOS PRÉOCCUPATIONS Nous voulons être la meilleure assurance de prévoyance de Suisse. Telle est la vision

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

Les assurances sociales et le travail à temps partiel

Les assurances sociales et le travail à temps partiel Les assurances sociales et le travail à temps partiel Informations utiles à toutes les personnes qui travaillent à temps partiel et assument la garde d enfants ou l assistance de parents. Informations

Plus en détail

INFORM OBLIGATIONS DE PREMIÈRE QUALITÉ ET OBLIGATIONS À HAUT RENDEMENT: AUGMENTER LE RENDEMENT ET DIMINUER LE RISQUE GRÂCE À UNE JUSTE COMBINAISON

INFORM OBLIGATIONS DE PREMIÈRE QUALITÉ ET OBLIGATIONS À HAUT RENDEMENT: AUGMENTER LE RENDEMENT ET DIMINUER LE RISQUE GRÂCE À UNE JUSTE COMBINAISON 2 2002 INFORM INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION OBLIGATIONS DE PREMIÈRE QUALITÉ ET OBLIGATIONS À HAUT RENDEMENT: AUGMENTER LE RENDEMENT ET DIMINUER LE RISQUE GRÂCE À UNE

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie 3 e pilier, prévoyance privée Assurance vie La prévoyance privée est facultative. Elle complète les prestations des 1 er et 2 e piliers et comble les lacunes en matière de prévoyance individuelle. Table

Plus en détail

Vous avez le sens des valeurs? Préférez des investissements socialement responsables.

Vous avez le sens des valeurs? Préférez des investissements socialement responsables. Parvest I Juin 2014 I 1 Publication réservée aux professionnels de l investissement au sens de la MIF - JUIN 2014 Vous avez le sens des valeurs? Préférez des investissements socialement responsables. Parvest

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Prestations Assurés/Ayants droit Base de calcul pour le montant des prestations pour guérison, soins, réadaptation AVS/AI Sont obligatoirement assurées

Plus en détail

Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA

Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA Fisca Finance SA Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA Patrick Féral et Benoit Steiner 8 novembre 2011 page 1 LA PREVOYANCE EN SUISSE page

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine

Prévoyance professionnelle. Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine Fonds de prévoyance de la Société Vaudoise de Médecine 2 Trois piliers pour votre prévoyance En Suisse, le système de prévoyance repose sur le principe des «3 piliers». Le but de ce système est de vous

Plus en détail

Retraite Objectif prévoyance. Édition 2015

Retraite Objectif prévoyance. Édition 2015 Retraite Objectif prévoyance Édition 2015 2 Retraite Objectif prévoyance Les trois piliers du système de prévoyance suisse...3 1 er pilier: la prévoyance étatique...3 2 e pilier: la prévoyance professionnelle...4

Plus en détail

Règlement de placement de l EPER

Règlement de placement de l EPER Règlement de placement de l EPER Entraide Protestante Suisse Le texte allemand fait foi. 1. Principes généraux Les moyens financiers mis à disposition par les donatrices et donateurs ainsi que par les

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH

LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH Newsletter Rétrospective et perspectives Informations à nos assurés Compréhension du certificat d assurance Organisation de la Fondation Genève, janvier 2013 Rétrospective

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir La sélection des valeurs les plus étoilées Investir Quelles valeurs choisir dans la nébuleuse des placements financiers? Comment composer un portefeuille d actifs en préservant le capital et en visant

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Constituez je connais mon banquier je connais votre mon banquier épargne Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Vous disposez d un capital à placer? Vous avez régulièrement

Plus en détail

Investir avec succès grâce au budget de risque et au contrôle de la volatilité

Investir avec succès grâce au budget de risque et au contrôle de la volatilité ab Focus pour la clientèle institutionnelle Juin 2012 Investir avec succès grâce au budget de risque et au contrôle de la volatilité Dans notre pays, il n est pas une institution de prévoyance qui n établisse

Plus en détail

Payer, épargner, prévenir

Payer, épargner, prévenir Payer, épargner, prévenir 1 sommaire Compte courant et internet-banking page 2 Compte d'épargne page 3 TerZo (pilier 3a) page 7 Compte de libre passage page 10 Part ordinaire page 12 1 Compte courant et

Plus en détail

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité Offre Isf 2013 2013 fonds d investissement de proximité du fip 123ISF 2013 Fiscalité La souscription au FIP 123ISF 2013 offre : Une réduction d ISF immédiate de 50% des versements effectués (déduction

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Jasmin Blumer Finances Suisse Prévoyance du personnel en bref. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre

Plus en détail

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration).

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration). Glossaire Âge LPP L année civile moins l année de naissance donne l âge LPP. Autorité de surveillance L autorité de surveillance est prévue par la LPP. Il doit s agir d une instance cantonale centrale

Plus en détail

Consulting Service sàrl. Future. Conseil et formation en assurances sociales. Assurances Sociales. 22 mai 2015

Consulting Service sàrl. Future. Conseil et formation en assurances sociales. Assurances Sociales. 22 mai 2015 Le contenu q Modifications depuis 2012 q Les projets de révision q Un cas pratique pour le congé maternité q Sites Internet utiles Version 2015 / François Wagner 2 Assurances sociales Assurances sociales

Plus en détail

REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE

REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES PERSONNES AGEES ADRESSE AUX GOUVERNEMENTS PAR L'EXPERTE INDEPENDANTE SUR LA QUESTION DES DROITS DE L'HOMME ET L'EXTREME PAUVRETE (i)

Plus en détail

Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs. Gestion de patrimoine de Baloise Group

Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs. Gestion de patrimoine de Baloise Group Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs Gestion de patrimoine de Baloise Group Baloise Asset Management Solidité et succès Depuis plus de 150 ans la Bâloise Assurance gère ses actifs pour

Plus en détail

Credit Suisse Bond Fund (Lux) Fonds commun de placement de droit luxembourgeois

Credit Suisse Bond Fund (Lux) Fonds commun de placement de droit luxembourgeois Prospectus Septembre 2006 ADDENDUM AU PROSPECTUS POUR LA FRANCE La Directive européenne n 85/611/CEE du 20 décembre 1985 sur les OPCVM telle que modifiée instaure des règles communes en vue de permettre

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2015 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Caisse de pension et propriété du logement/

Caisse de pension et propriété du logement/ Encouragement à la propriété du logement (EPL) Caisse de pension et propriété du logement/ Versement anticipé et mise en gage des avoirs issus du 2 e pilier Table des matières Mobilisation des capitaux

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0000983348 Dénomination : CAAM MONE ETAT Forme juridique : F.C.P. de droit français. Compartiments / nourricier : l OPCVM est

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097549 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun

Plus en détail

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS COMPLET OPCVM conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ

FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ FIP 123ISF2012 FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ 123 ISF 2012 Fonds d Investissement de Proximité 50 % de réduction d ISF immédiate (en contrepartie d une durée de blocage des parts jusqu au 31 décembre

Plus en détail

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif Annexe 1 Stratégie de gestion de la dette 2014 2015 Objectif La Stratégie de gestion de la dette énonce les objectifs, la stratégie et les plans du gouvernement du Canada au chapitre de la gestion de ses

Plus en détail

Résumé abrégé. des applications de. Tribut TAX et TAXEasy

Résumé abrégé. des applications de. Tribut TAX et TAXEasy Résumé abrégé des applications de Tribut TAX et TAXEasy TRIBUT SA, 3172 Niederwangen Tel 031 980 16 16 / FAX 031 980 16 19 Hotline: 08:00 12:00 031 980 16 17 Homepage: http://www.tribut.ch E-Mail: mailto:tribut@tribut.ch

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Exercice 23 2 Message des dirigeants du groupe Madame, Monsieur, Rolf Dörig et Bruno Pfister 23 a été un bon exercice pour Swiss Life. Toutes nos unités opérationnelles ont contribué

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

Ma banque. Les prêts hypothécaires BCJ

Ma banque. Les prêts hypothécaires BCJ Les prêts hypothécaires BCJ Ma banque Simple et avantageux, les prêts hypothécaires BCJ. Vous pensez qu il est plus avantageux d acheter son logement que de continuer à payer un loyer à fonds perdus?

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer

Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in») vise à transférer Solutions PD Parez au risque Rente sans rachat des engagements (Assurente MC ) Transfert des risques pour régimes sous-provisionnés Une rente sans rachat des engagements (aussi connue sous le nom «buy-in»)

Plus en détail

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations

Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations Optimiser la Gestion des réserves ou des excédents de trésorerie des Entreprises et des Associations L opportunité pour l Expert- Comptable de proposer un audit financier aux clients concernés Au sommaire

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

G&R Europe Distribution 5

G&R Europe Distribution 5 G&R Europe Distribution 5 Instrument financier émis par Natixis, véhicule d émission de droit français, détenu et garanti par Natixis (Moody s : A2 ; Standard & Poor s : A au 6 mai 2014) dont l investisseur

Plus en détail

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE Page 3 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE 60+ Page 4 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE DE PLACEMENT À TERME Page 5 LA PRÉVOYANCE AVEC

Plus en détail

Bref portrait. LGT Bank (Suisse) SA

Bref portrait. LGT Bank (Suisse) SA Bref portrait LGT Bank (Suisse) SA S.A.S. le Prince Max von und zu Liechtenstein (à gauche) et Heinrich Henckel (à droite) Votre partenaire pour des générations Chère cliente, cher client, Au cours de

Plus en détail

Efficience énergétique et électricité solaire

Efficience énergétique et électricité solaire Efficience énergétique et électricité solaire Pictet-Clean Energy investit dans des entreprises innovantes Juin 2015 Désormais compétitive, la production d énergie solaire croît fortement. Face au réchauffement

Plus en détail

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 13 JANVIER 2015 UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM UFF Oblicontext 2021 est un

Plus en détail

Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille

Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille P R O D U I T S Gestion quantitative La gestion à cliquets et l assurance de portefeuille MEMBRE DE L'ASSOCIATION SUISSE DES BANQUIERS Spécialisée dans l assurance de portefeuille, Dynagest est considérée

Plus en détail

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente Insight + Process = Results Des fondamentaux solides Un potentiel de diversification Dans un environnement

Plus en détail

Petit aperçu de l ASIP: les services aux actionnaires existant en Suisse

Petit aperçu de l ASIP: les services aux actionnaires existant en Suisse Corporate Governance Agence Suisse (CGAS) En bref: la CGAS, qui est opérationnelle depuis janvier 2006, propose des prestations dans le domaine des recommandations de vote, l exercice des droits de vote

Plus en détail

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement

PRIVOR Plus prévoyance optimisée. Sécurité élevée et chances attractives de rendement PRIVOR Plus prévoyance optimisée Sécurité élevée et chances attractives de rendement Qu est-ce que PRIVOR Plus? Vous accordez la priorité à la sécurité financière et vous souhaitez dans un même temps profiter

Plus en détail

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise.

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Guide de la prévoyance professionnelle (2 e pilier): Assurance accidents obligatoire selon la LAA Complément à l assurance accidents

Plus en détail

Fiscalité de l épargne et financement des entreprises. Eléments de constat et propositions

Fiscalité de l épargne et financement des entreprises. Eléments de constat et propositions Le 11 février 2013 Fiscalité de l épargne et financement des entreprises Eléments de constat et propositions Les lois de finances adoptées au cours de ces deux dernières années ont appréhendé les revenus

Plus en détail

Formulaire d inscription dépôt commun

Formulaire d inscription dépôt commun Formulaire d inscription dépôt commun Données générales titulaire du dépôt 1 (veuillez compléter tous les champs) Tél. professionnel Activité professionnelle Tél. privé Employeur Données générales titulaire

Plus en détail

Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste

Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste valable dès le er août 0 Caisse de pensions Poste Viktoriastrasse 7 Case postale 58 000 Berne 5 téléphone 058 8 56 66 courriel pkpost@pkpost.ch www.pkpost.ch

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ

FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ FIP 123CAPITALISATION 2012 FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ Document non contractuel édité en avril 2012. Ce document ne se substitue pas au document d informations clés pour l investisseur («DICI»)

Plus en détail

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Service actions et options

Service actions et options Rob Wilson/schutterstock.com Service actions et options Réussir ses investissements en actions exige du temps, des recherches et de la discipline. Le service actions et options de KBC Private Banking vous

Plus en détail