Enquête sur les données structurelles de la psychothérapie psychologique en Suisse en 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête sur les données structurelles de la psychothérapie psychologique en Suisse en 2012"

Transcription

1 BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0) FAX +41 (0) Enquête sur les données structurelles de la psychothérapie psychologique en Suisse en 2012 Peter Stettler, Désirée Stocker, Lucien Gardiol, Severin Bischof, Kilian Künzi Étude commandée par la Fédération suisse des psychologues Méthodologie, résultats en bref Peter Stettler, Désirée Stocker, bureau BASS Conférence de presse du

2 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: méthodologie Méthodologie But de l enquête Générer des données actuelles qui permettent de décrire la situation qui prévaut en Suisse dans le domaine de la psychothérapie psychologique: o Offre o Utilisation o Coûts

3 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: méthodologie Méthodologie Définition de la psychotherapie: le modèle des trois cercles Travail psychothérapeutique direct avec patient-e-s affectés de troubles psychiques («à valeur de maladie») Prestations psychothérapeutiques en l absence de patient-e-s Activités annexes: administration, comptabilité, supervision personnelle, formation continue, gestion Activité professionnelle NON psychothérapeutique 3

4 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: méthodologie Méthodologie Types d activités En cabinet indépendante déléguée Modalités de financement principales Prise en charge personnelle, assurance complémentaire, AI, etc AOS TARMED En institution ambulatoire non médical Prise en charge personnelle, assurance complémentaire, AI, etc médical, psychiat rique AOS TARMED, AI, justice, etc. stationnaire médical, psychiat rique Forfaits par cas AOS, etc. 4

5 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: méthodologie Méthodologie Types d activités En cabinet En institution indépendante déléguée ambulatoire non médical Modalités de financement principales Prise en charge personnelle, assurance complémentaire, AI, etc AOS TARMED SECTEUR AMBULATOIRE stationnaire médical, psychiat rique médical, psychiat rique Prise en charge personnelle, assurance complémentaire, AI, etc AOS TARMED, AI, justice, etc. Forfaits par cas AOS, etc. 5

6 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: méthodologie Méthodologie Accès au groupe cible Envoi direct du questionnaire: adresses associations professionnelles FSP, SBAP et ASP + liste assurances complémentaires santésuisse Envoi indirect du questionnaire: via les institutions qui proposent des formations postgrades pour obtenir le titre de spécialisation en psychotherapie Étudiant-e-s titre de spécialisation en psychothérapie via institutions de formation postgrade FSP SBAP. ASP Membre de plusieurs associations Liste assurances complémentaires 6

7 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: méthodologie Méthodologie 1ère 1. Schritt: étape: l enquête exhaustive Membres sans activité psychothérapeutique FSP SBAP. ASP Questionnements: Activité psychothérapeutique? Titre de spécialisation / formation postgrade en cours pour l obtention du titre? En cas d activité psychothérapeutique: type d activité? Taux d occupation? Membres qui ont une activité psychothérapeutique Tauxde retour: 67% Étudiant-e-s titre de spécialisation «Psychothérapie», via institutions formation postgrade Membres de plusieurs associations Liste assuranes complémentaires 7

8 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: méthodologie Méthodologie 2e 2. Schritt: étape: Enquête représentative «Données structurelles» Échantillon représentatif: psychologues psychothérapeutes (avec titre de spécialisation ou en cours de formation postgrade Taux de retour: 53% Informations détaillées de psychologues psychothérapeutes Pondération et extrapolation Membres qui ont une activité Taux psychothérapeutique de Taux représent. retour: de 53% Échantillon retour: 67% Étudiant-e-s titre de spécialisation «Psychothérapie», via institutions formation postgrade 8

9 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: méthodologie Méthodologie Utilisation de données complémentaires Coûts pris en charge par l assurance de base: données fournies par santésuisse / SASIS SA TARMED 2012 Chapitre 02, Psychiatrie Coûts par points tarifaires Coûts pris en charge par le secteur privé: données des assurances complémentaires 9

10 Offre Nombre de psychothérapeutes et taux d occupation ~ psychologues à activité psychothérapeutique en Suisse Taux d occupation: 70 90% Prestations PT facturées par l intermédiaire des caisses maladie: ~ équivalents plein temps (EPT) (sans administration, supervision et formation continue personnelles, gestion) 10

11 Offre Les activités de psychothérapie psychologique, par type d activité 100% = EPT Prestations de PT imputables 11

12 Offre Psychologues psychothérapeutes par classe d âge et type d activité Total = psychologues psychothérapeutes 12

13 Offre Qualifications des ~ psychologues psychothérapeutes > 90% : formation de base selon la loi fédérale sur les professions relevant du domaine de la psychologie > 75%: titre de spécialisation en psychotherapie 55%: formation(s) postgrade(s) supplémentaires dans le domaine de la psychothérapie 90-98%: pratique de la langue nationale locale au niveau langue maternelle 13

14 Offre Scénario avec la nouvelle réglementation Aujourd hui: 100% = EPT Prévision: 100% = EPT (+4%) 14

15 Utilisation Nombre de séances de thérapie et de patient-e-s 3,1 millions de consultations, patient-e-s ~ 60% des patient-e-s: 2-20 consultations par année > 40 séances par année: 4% des patient-e-s Durée moyenne d une psychothérapie: 29 séances sur 15 mois 15

16 Utilisation Motifs de traitement > 25% des patient-e-s: troubles affectifs (p. ex. dépression, manie) > 25% des patient-e-s: troubles névrotiques, stress, troubles somatoformes (p. ex. angoisses, compulsions, troubles physiques d origine psychique, traumatismes) > 40% des patient-e-s présentent des comorbidités de type psychique/psychosomatique 16

17 Utilisation Accès aux prestations psychothérapeutiques 59% des psychologues psychothérapeutes: délai d attente 43% des psychologues psychothérapeutes : refus de patient-e-s par manque de capacités Patient-e-s qui renoncent à une PT pour des raisons financières: - PT indépendant-e-s: 16% des patient-e-s - PT délégué-e-s: 2% des patient-e-s Psychothérapeutes indépendant-e-s: 22% des patient-e-s interrompent la thérapie pour des raisons financières 17

18 Coût Volume des coûts par source de financement Prestationsde PT imputables, secteurambulatoire; AOS: sans prestations en l absence de patient-e-s 18

19 Coûts Sourcesde financement Assurances sociales Collectivités publiques (Confédération, cantons, communes) Millionsde CHF en% OKP Tarmed* % AA/AM 3.3 1% AI % Justice 3.3 1% Aide sociale 0.7 0% Aide aux victimes d infractions 4.7 1% Autres collectivités publiques 8.5 2% Secteur privé Institutions d utilité publique 0.7 0% Total * Prestations en présence des patient-e-s uniqument Prise en charge perso. + ass. compl % Intervalle de confiance: 95% % 19

20 Coûts Comparaison AOS TARMED: 245 millions(santésuisse) contre 246 millions (enquête) qualitéélevée des données de l enquête 100% Comparaison avec les coûts 2012 livrés par AOS TARMED, en CHF (source: SASIS SA, santésuisse) 11% 7.5% 2.9% 9.9 milliards: total 2012 TARMED 1.1 milliards: chap. 2, Psychiatrie 735 millions: diagnostic et thérapie psychiatriques/médicaux 282 millions: psychothérapie psychologique 2.5% 245 millions: psychothérapie psychologique en présence de patient-e-s 20

21 Coûts Secteur privé: Comparaison avec source de données externe Extrapolations existantes: coûts psychothérapies ménages privés: 212 millions de francs (Coût et financement du système de santé, OFS 2013) Enquête structurelle: prise en charge personnelle et assurance complémentaire: 116 millions de francs 21

22 Coûts Comparaison avec source de données externe: Assurance complémentaire: prestations brutes pour un montant total de 19 millions de francs (Données 2012 fournies par une assurance complémentaire; extrapolation: BASS) En comparaison avec 116 millions de francs: ~ 16% financés par l assurance complémentaire 22

23 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: conclusion L enquête structurelle: vue d ensemble Base de données valable taux de retour élevé bonne correspondance avec les données secondaires fournis par les assureurs maladie La psychothérapie psychologiques en Suisse en 2012 Offre: PT, EPT, 1/3 indép., 1/3 délégué,1/3 institutionnel Utilisation: 3,1 millions de consultations, patient-e-s Coûts: 400 millions de francs (resp. de 366 à 447 millions); couverture: 67% assurances sociales, 29% secteur privé 23

24 Enquête structurelles sur la psychothérapie en 2012: conclusion Merci de votreattention! 24

Enquête sur les données structurelles de la psychothérapie effectuée par des psychologues en Suisse en 2012

Enquête sur les données structurelles de la psychothérapie effectuée par des psychologues en Suisse en 2012 BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN BASS AG KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUEROBASS.CH. WWW.BUEROBASS.CH Enquête sur les données structurelles

Plus en détail

Questionnaire pour le titre de «Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP» (respectivement pour une attestation de cours à validité fédérale)

Questionnaire pour le titre de «Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP» (respectivement pour une attestation de cours à validité fédérale) Questionnaire pour le titre de «Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP» (respectivement pour une attestation de cours à validité fédérale) Version du 1.10.2013 Obligation de présenter une demande

Plus en détail

DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE»

DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE» DOSSIER «PRATIQUE PRIVEE» Autorisation de pratiquer Prestations Remboursement Non Bilans, suivis, examens psychologiques, expertises, supervisions Par les assurances complémentaires ; le patient doit vérifier

Plus en détail

Réforme de la santé - pour des primes supportables

Réforme de la santé - pour des primes supportables BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUEROBASS.CH. WWW.BUEROBASS.CH Présentation des résultats Réforme de

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 1 er janvier 2009) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux, les maisons de naissance et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie 1 (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat

Plus en détail

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB)

Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) Tarifs de l hôpital universitaire pédiatrique de Bâle (UKBB) valable à partir du 1 er janvier 2014 1 Introduction... 2 2 Traitements ambulatoires... 3 2.1 Interventions chirurgicales... 3 2.2 Diagnostics

Plus en détail

Questionnaire pour le titre de psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Questionnaire pour le titre de psychologue spécialiste en psychothérapie FSP Schweizerische Société Suisse Società Svizzera Gesellschaft für pour l approche et la per l approccio e la Personzentrierte psychothérapie centrées psicoterapia centrata Psychotherapie und sur la personne

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Celle-ci se fonde sur l ancienne publication de la VESKA/H+ «Statistique

Plus en détail

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande?

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande? NOTICE RELATIVE À L ADHÉSION À LA FSP Notice explicative concernant la demande d adhésion à la FSP Valable à partir du 1 er juillet 2015 Cette notice vous aide à formuler votre demande d adhésion à la

Plus en détail

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Soins infirmiers indépendants Berne, en avril 2013 Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Vue d ensemble Sur la base des conventions signées par l ASI, les infirmières

Plus en détail

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal)

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal) Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Assurance-maladie et accidents Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal) et Ordonnance

Plus en détail

La FMH en faveur du tiers garant papier de position

La FMH en faveur du tiers garant papier de position 1 En bref La FMH soutient la règle en vigueur conformément à l art. 42 al. 1 LAMal, selon laquelle c est le système du tiers garant qui prédomine dans le secteur ambulatoire, pour autant qu aucune autre

Plus en détail

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie

par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) Modification du 22 octobre 2008 Le Conseil fédéral

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10 (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA Edition 01. 10 Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1. Bases juridiques 3 Art. 2. But 3 Art. 3. Offre d assurance 3 Art. 4. Conclusion d assurance

Plus en détail

Inscription au cursus de formation postgrade modulaire (individuel) en psychothérapie de la FSP

Inscription au cursus de formation postgrade modulaire (individuel) en psychothérapie de la FSP Inscription au cursus de formation postgrade modulaire (individuel) en psychothérapie de la FSP Remarques préliminaires La formation postgrade individuelle en psychothérapie de la FSP a été provisoirement

Plus en détail

PRELIMINAIRES EN VUE DE L ETABLISSEMENT DU DOSSIER POUR L OBTENTION DE L AUTORISATION CANTONALE DE PRATIQUE EN TANT QUE PSYCHOTHERAPEUTE NON MEDECIN

PRELIMINAIRES EN VUE DE L ETABLISSEMENT DU DOSSIER POUR L OBTENTION DE L AUTORISATION CANTONALE DE PRATIQUE EN TANT QUE PSYCHOTHERAPEUTE NON MEDECIN PRELIMINAIRES EN VUE DE L ETABLISSEMENT DU DOSSIER POUR L OBTENTION DE L AUTORISATION CANTONALE DE PRATIQUE EN TANT QUE PSYCHOTHERAPEUTE NON MEDECIN Introduction : Les exigences de la formation pour les

Plus en détail

TARMED forces et faiblesses

TARMED forces et faiblesses TARMED forces et faiblesses SEMINAIRE MAS 2010 «Financement de la santé, médicoéconomie et flux du médicament» 27 septembre 2010. Charles A. Vogel, PhD Chef de projet d introduction du TARMED au CHUV 2

Plus en détail

concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Ordonnance du 9 mars 00 concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 6 novembre 999 sur la santé ; Sur la proposition de la Direction de la santé et des

Plus en détail

Formation Postgraduée en Psychothérapie Psychanalytique de l Arc Jurassien (FPPP-AJ)*

Formation Postgraduée en Psychothérapie Psychanalytique de l Arc Jurassien (FPPP-AJ)* Séminaire Psychanalytique de l Arc Jurassien Formation Postgraduée en Psychothérapie Psychanalytique de l Arc Jurassien (FPPP-AJ)* Direction : SPJBB Dr Laslo Pataki Psychiatre et psychothérapeute FMH 2713

Plus en détail

La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli

La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli La comptabilité analytique aux Hôpitaux Universitaires de Genève Ph. Garnerin, E. Schaffter, S. Partridge-Oberson, M. Vieli Plan de l exposé le système de santé suisse les Hôpitaux universitaires de Genève

Plus en détail

Prestations de soins et d assistance dispensées par les proches : temps investi et évaluation monétaire

Prestations de soins et d assistance dispensées par les proches : temps investi et évaluation monétaire BUREAU D ETUDES DE POLITIQUE DU TRAVAIL ET DE POLITIQUE SOCIALE BASS SA KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERNE. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUEROBASS.CH. WWW.BUEROBASS.CH Prestations

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Les établissements sont répertoriés dans l ordre alphabétique par canton,

Plus en détail

Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015)

Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015) Finances Liste tarifaire 2015 (version du 1 er août 2015) Annexe à la nomenclature tarifaire du 1. Tarifs des hospitalisations et prestations hospitalières en soins aigus (assurance de base obligatoire)

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Le

Plus en détail

Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse

Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse Le développement de la comptabilité analytique en domaine hospitalier: le cas de la Suisse Domenico Ferrari Atelier ALASS Le développement de la comptabilité analytique dans les hôpitaux et des indicateurs

Plus en détail

Prestations ambulatoires dans les hôpitaux et les cliniques

Prestations ambulatoires dans les hôpitaux et les cliniques Fiche d information Prestations ambulatoires dans les hôpitaux et les cliniques Berne, 20.05.2014. La croissance des prestations des hôpitaux et des cliniques dans le secteur ambulatoire est due aux raisons

Plus en détail

Une entreprise du Groupe Helsana. Les prestations d avanex. www.avanex.ch

Une entreprise du Groupe Helsana. Les prestations d avanex. www.avanex.ch Une entreprise du Groupe Helsana Les prestations d www..ch Assurance obligatoire des soins (AOS) BASIS Assurance de base Traitements ambulatoires Étranger Médecins avec dipl. fédéral, chiropraticiens et

Plus en détail

Psychothérapie. Quoi? Quand? Pour qui? Par qui? www.psychologie.ch. Föderation der Schweizer Psychologinnen und Psychologen FSP

Psychothérapie. Quoi? Quand? Pour qui? Par qui? www.psychologie.ch. Föderation der Schweizer Psychologinnen und Psychologen FSP Psychothérapie Quoi? Quand? Pour qui? Par qui? www.psychologie.ch Föderation der Schweizer Psychologinnen und Psychologen FSP Fédération Suisse des Psychologues FSP Federazione Svizzera delle Psicologhe

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2016 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2013 2014 Prévisions 2015 0,7 0,6-0,6-3,2-2,7-1,6-4,6-6

Plus en détail

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires :

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires : Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Dienststelle Berufsbildung Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Service de la formation

Plus en détail

Deuxième Monitoring de l état de santé de la population migrante en Suisse (GMM II)

Deuxième Monitoring de l état de santé de la population migrante en Suisse (GMM II) Büro für arbeits- und sozialpolitische Studien BASS AG Konsumstrasse 20. CH-3007 Bern Tel. +41 (0)31 380 60 80. Fax +41 (0)31 398 33 63 info@buerobass.ch. www.buerobass.ch Departement Gesundheit Technikumstrasse

Plus en détail

Formulaire de demande

Formulaire de demande Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 3.1 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses. Informations de base pour les professionnels de la santé

Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses. Informations de base pour les professionnels de la santé Les forfaits par cas dans les hôpitaux suisses Informations de base pour les professionnels de la santé Qu est-ce que SwissDRG? SwissDRG (Swiss Diagnosis Related Groups) est le nouveau système tarifaire

Plus en détail

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés

Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse. Notre offre pour les expatriés Une protection d assurance de premier choix et de qualité suisse Notre offre pour les expatriés Bienvenue chez le leader de l assurance-maladie en Suisse. Vous pouvez compter sur notre longue expérience

Plus en détail

Fédération Suisse des Psychologues PsyKo, Schüpfheim 31 mars 2012 Peter Sonderegger, Comité FSP

Fédération Suisse des Psychologues PsyKo, Schüpfheim 31 mars 2012 Peter Sonderegger, Comité FSP Fédération Suisse des Psychologues PsyKo, Schüpfheim 31 mars 2012 Peter Sonderegger, Comité FSP Fédération Suisse des Psychologues 1. FSP 2. La Lpsy (PsyG) 3. Aprés la LPsy 4. Marché de travail 5. Informations

Plus en détail

Centre Hospitalier de Rouffach - 68250. mch Broggini - Analyse de Gestion

Centre Hospitalier de Rouffach - 68250. mch Broggini - Analyse de Gestion Centre Hospitalier de Rouffach - 68250 Présentation du CH de Rouffach Le service AG & DIM L analyse de Gestion au CH Les outils d aide à la décision Le dialogue de gestion Présentation du CH de Rouffach

Plus en détail

Directives CIIS sur la compensation des coûts et la comptabilité analytique 1

Directives CIIS sur la compensation des coûts et la comptabilité analytique 1 Directives CIIS sur la compensation des coûts et la comptabilité analytique 1 Validité et domaines d'application Les directives suivantes sur la compensation des coûts et la comptabilité analytique sont

Plus en détail

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses. www.invescomm.com

Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses. www.invescomm.com Enquête annuelle de satisfaction des agences de voyage suisses Promotions Site B to B Qualité Workshops Attaché commercial Rémunération Publicités Incentives Brochures Affichettes Technologie Produits

Plus en détail

Cursus de formation postgrade modulaire (individuel) en psychothérapie selon les directives de la FSP 1

Cursus de formation postgrade modulaire (individuel) en psychothérapie selon les directives de la FSP 1 Cursus de formation postgrade modulaire (individuel) en psychothérapie selon les directives de la FSP 1 Les adaptations consécutives à l'entrée en vigueur du nouveau règlement sur la formation postgrade

Plus en détail

Formation du personnel de la santé: les défis pour la Confédération

Formation du personnel de la santé: les défis pour la Confédération Formation du personnel de la santé: les défis pour la Confédération forumsante.ch Stefan Spycher, vice-directeur de l OFSP Berne, le Sommaire Le rôle de la Confédération et les défis dans la formation

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

mondial assurance de base selon la LCA (pays de résidence à l étranger)

mondial assurance de base selon la LCA (pays de résidence à l étranger) Vos primes pour 2015 Cette année, les primes pour 2015 ont été soumises à une observation particulièrement attentive en prévision de la votation sur l instauration d une caisse publique d assurance-maladie.

Plus en détail

Wincare. Des assurances complémentaires performantes

Wincare. Des assurances complémentaires performantes Des assurances complémentaires performantes Wincare La ligne de produits Wincare vous propose des assurances complémentaires performantes. Par exemple, Diversa Confort et Natura Confort assurent les prestations

Plus en détail

Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse

Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse Mise à jour des données SILC pour l année 2010 (Traduction du rapport allemand 2012) Sur mandat d Employés Suisse : Hansjörg Schmid, communication

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

L Enquête suisse sur la structure des salaires (ESS) comme base de données pour le calcul des taux horaires dans le cadre du préjudice ménager

L Enquête suisse sur la structure des salaires (ESS) comme base de données pour le calcul des taux horaires dans le cadre du préjudice ménager L Enquête suisse sur la structure des salaires (ESS) comme base de données pour le calcul des taux horaires dans le cadre du préjudice ménager OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE (OFS) David Koch Section

Plus en détail

Analyse de données Medisuisse 2008 et recensement des médecins hospitaliers en 2010 Revenus des médecins en exercice

Analyse de données Medisuisse 2008 et recensement des médecins hospitaliers en 2010 Revenus des médecins en exercice Analyse de données Medisuisse 2008 et recensement des médecins hospitaliers en 2010 Revenus des médecins en exercice Kilian Künzi, Silvia Strub, Désirée Stocker 1 Kraft. E. 30 273 Médecins au service de

Plus en détail

Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT HIRSLANDEN Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des

Plus en détail

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires

Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Assurance ACCIDENT Assurance complémentaire pour les traitements stationnaires Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2007 (version 2013) Table des matières But

Plus en détail

Emploi dans le domaine de la santé Faits et tendances à la lumière des chiffres des recensements des entreprises 1995, 1998 et 2001

Emploi dans le domaine de la santé Faits et tendances à la lumière des chiffres des recensements des entreprises 1995, 1998 et 2001 Statistique de la Suisse Emploi dans le domaine de la santé Faits et tendances à la lumière des chiffres des recensements des entreprises 1995, 1998 et 2001 Auteurs Editeur Neuchâtel, 2004 IMPRESSUM Editeur:

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance complémentaire des soins PRIMA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance complémentaire des soins PRIMA selon la LCA. Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance complémentaire des soins PRIMA selon la LCA Edition 01. 10 Conditions supplémentaires d assurance Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1. Bases

Plus en détail

Pourquoi devenir membre actif de l ASS?

Pourquoi devenir membre actif de l ASS? Pourquoi devenir membre actif de l ASS? L adhésion à l Association Suisse de Shiatsu est une garantie de qualité pour ses membres. L Association Suisse de Shiatsu fait connaître le shiatsu en tant que

Plus en détail

Assurances et prestations Les solutions en bref

Assurances et prestations Les solutions en bref Digne de confiance Assurances et prestations Les solutions en bref L aperçu suivant présente les assurances de CONCORDIA et récapitule les prestations. Si vous avez des questions, nous sommes à proximité,

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

Demande de prestations

Demande de prestations FORTUNA Lebens-Versicherungs-Aktiengesellschaft Vaduz Städtle 35 / LP-NBC-C Demande de prestations Le certificat médical concernant l incapacité de travail est à remettre à votre médecin tra i- tant en

Plus en détail

Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite

Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite Dr Pierre-François Cuénoud Médecin-chef, département de chirurgie Centre Hospitalier du Centre du Valais, Sion Financement hospitalier

Plus en détail

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé

Comparaison intercantonale des coûts et du recours au système de santé Comparaison intercantonale des coûts et du recours Alberto Holly Professeur honoraire Institut d économie et management de la santé (IEMS) Université de Lausanne 11 ème Journée de travail de la Politique

Plus en détail

Entre de bonnes mains/

Entre de bonnes mains/ Assurance de protection juridique pour les médecins et le personnel médical Entre de bonnes mains/ Les risques juridiques dans le domaine de la santé ne sont pas comparables à ceux encourus dans d autres

Plus en détail

Hausse des coûts = hausse des primes

Hausse des coûts = hausse des primes o Fait N 1 Les caisses-maladie payent pour 23 milliards de francs de factures par an. Lorsqu on est malade, on veut pouvoir bénéficier de la meilleure médecine possible et on est content que ce soit l

Plus en détail

Document de référence pour les soins palliatifs spécialisés stationnaires

Document de référence pour les soins palliatifs spécialisés stationnaires Document de référence pour les soins palliatifs spécialisés stationnaires Version 1 1 Sommaire 1 Document de référence pour les soins palliatifs spécialisés stationnaires en Suisse (version 1.0 du 27.10.2014)...

Plus en détail

Directives pour les contributions à des. événements sportifs internationaux en Suisse

Directives pour les contributions à des. événements sportifs internationaux en Suisse Swiss Olympic Case postale 606 CH-3000 Berne 22 Tél +41 31 359 71 11 Fax +41 31 359 71 71 info@swissolympic.ch www.swissolympic.ch Siège Maison du Sport Talgutzentrum 27 CH-3063 Ittigen près de Berne 1.

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

Assurance complémentaire santé OMS

Assurance complémentaire santé OMS Notice d information Edition 2014 Assurance complémentaire santé OMS BÉNÉFICIAIRES Le Groupement de Prévoyance et d Assurance des Fonctionnaires Internationaux (GPAFI) est une association à but non lucratif

Plus en détail

Demande de prestations en cas d incapacité de gain

Demande de prestations en cas d incapacité de gain GENERALI Assurances de personnes SA Soodmattenstrasse 10 Case postale 1040 Demande de prestations Le certificat médical concernant l incapacité de travail est à remettre à votre médecin traitant en le

Plus en détail

Annonce d un cas d incapacité de travail Formulaire employeur

Annonce d un cas d incapacité de travail Formulaire employeur Annonce d un cas d incapacité de travail Formulaire employeur Pages 1 et 2: à remplir par l employeur de la personne incapable de travailler Affilié Employeur N d affilié Téléphone Rue NPA/Lieu Personne

Plus en détail

AIDE AUX VICTIMES D INFRACTIONS

AIDE AUX VICTIMES D INFRACTIONS Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Sozialamt Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des affaires sociales Rathausgasse 1 3011 Berne Tél. 031

Plus en détail

15.020 n LAMal. Pilotage du domaine ambulatoire

15.020 n LAMal. Pilotage du domaine ambulatoire Conseil national Session d'automne 05 e-parl 08.09.05 09:5 - - 5.00 n LAMal. Pilotage du domaine ambulatoire Droit en vigueur Projet du Conseil fédéral du 8 février 05 Décision du Conseil national du 7

Plus en détail

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens

FEAS. Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens FEAS Fédération suisse des employés en assurances sociales Commission romande des examens Examen professionnel pour l obtention du brevet en assurances sociales Session d automne 2007 à Lausanne Examen

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Édition 2015 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2012 2013 Prévisions 2014 0,6 0,2-0,2-2,5-3,2-2,9-5,9-6,8-6

Plus en détail

Chapitre 2 La formation des formateurs et formatrices

Chapitre 2 La formation des formateurs et formatrices La qualité de la formation Chapitre 2 La formation des formateurs et s Formateurs et s d adultes : quatre niveaux de formation officiellement reconnus 60 Certificat de formateur/ d adulte FSEA (niveau

Plus en détail

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN AG KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUERO.CH. WWW.BUERO.CH Statistique de la prévoyance vieillesse L

Plus en détail

Convention sur la reconnaissance unités fonctionnelles TARMED

Convention sur la reconnaissance unités fonctionnelles TARMED Concept sur la Reconnaissance des unités fonctionnelles TARMED Version 2.6 (remplace la version 2.5 du 01.04.2013) approuvé par le comité directeur TARMED Suisse le 18.12.2013 en vigueur depuis le 18.12.2013

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-maladie

Loi fédérale sur l assurance-maladie Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) (Financement hospitalier) Modification du 21 décembre 2007 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

No. AVS. Tout changement de coordonnées doit être immédiatement communiqué par écrit au secrétariat précité

No. AVS. Tout changement de coordonnées doit être immédiatement communiqué par écrit au secrétariat précité Inscription à l'examen professionnel de Examen écrit: 7 et 8 mars 2016 à Zurich planificateur(trice) en communication 2016 Examen oral: 15 avril 2016 à Bienne Le présent bulletin d'inscription, dûment

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence)

FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence) FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence) Dans le présent document, les mots de genre masculin appliqués

Plus en détail

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007)

Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Nomenclature des structures des tarifs hospitaliers de tous les cantons (état 2007) Canton AG AI AR Part de l assurance obligatoire des soins (LAMal) - forfaits mipp 1 pour l'hôpital cantonal AG - forfaits

Plus en détail

CAISSE-MALADIE. Assurance de base

CAISSE-MALADIE. Assurance de base CAISSE-MALADIE Assurance de base Toute personne domiciliée en Suisse a l obligation de s assurer contre la maladie et les accidents, quels que soient son âge, son origine ou le statut de son séjour. L

Plus en détail

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale A. Atramont, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, M-N. Vercambre Fondation MGEN pour la Santé Publique, Paris MUTUELLE SANTÉ.

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil P 1396-A

Secrétariat du Grand Conseil P 1396-A Secrétariat du Grand Conseil P 1396-A Date de dépôt: 15 janvier 2007 Messagerie Rapport de la Commission de la santé chargée d'étudier la pétition concernant la reconnaissance des diplômes post-gradués

Plus en détail

Entrée et séjour en Europe

Entrée et séjour en Europe Entrée et séjour en Europe CH-4501 Soleure Dornacherstrasse 28A Case Postale 246 Téléphone 032 346 18 18 Téléfax 032 346 18 02 info@ch-go.ch www.ch-go.ch Table des matières Introduction... 3 1. Entrée...

Plus en détail

Durée du contrat Durée de validité et résiliation du contrat 6

Durée du contrat Durée de validité et résiliation du contrat 6 Digne de confiance Édition 2007 Assurance-hospitalisation LIBERO Conditions complémentaires d assurance (CCA) Art. I. Généralités Objet de l assurance 1 Dispositions applicables 2 Possibilités d assurance

Plus en détail

Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus

Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus Comparatif Complementa Extra - Complementa Maxi - Complementa Plus Prestations Hospitalisation Traitement et séjour hospitalier Couverture intégrale des frais en division générale de l ensemble des hôpitaux

Plus en détail

TARIF. relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève

TARIF. relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève TARIF relatif à la prise en charge et à la facturation des patients hospitalisés en division privée des Hôpitaux universitaires de Genève - 2 - CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article premier But Le

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

Stratégie de l OAQ plan d action 2013 2016

Stratégie de l OAQ plan d action 2013 2016 Stratégie de l OAQ plan d action 2013 2016 L Organe d accréditation et d assurance qualité des hautes écoles suisses (OAQ) réalise pour les hautes écoles des évaluations au niveau institutionnel et au

Plus en détail

Mise en concurrence : mise sous plis, diffusion, routage et stockage des publications OFDT 2011-2013

Mise en concurrence : mise sous plis, diffusion, routage et stockage des publications OFDT 2011-2013 Mise en concurrence : mise sous plis, diffusion, routage et stockage des publications 2011-2013 Diffusion et routage des publications périodiques ou non de l Observatoire français des drogues et des toxicomanies

Plus en détail

Promotion Santé Suisse

Promotion Santé Suisse Promotion Santé Suisse Qu est-ce que promouvoir la santé? «La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Coûts sociaux du jeu dans les casinos

Coûts sociaux du jeu dans les casinos BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN BASS AG KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUEROBASS.CH. WWW.BUEROBASS.CH Coûts sociaux du jeu dans les

Plus en détail

des cursus de formation postgraduée

des cursus de formation postgraduée Remplacé par le règlement sur la formation postgrade (RFP-FSP) avec effet au 1er mars 2015. Principes directeurs de la FSP pour la reconnaissance valables dès le 01.01.2001 1. Buts des principes directeurs

Plus en détail

l assurance-hospitalisation PE

l assurance-hospitalisation PE Digne de confiance Édition 2010 Assurance-hospitalisation PE Conditions complémentaires d assurance (CCA) Article I. Généralités Objet de l assurance 1 Possibilités d assurance 2 Conclusion de l assurance

Plus en détail

CAP Assurance de Protection juridique

CAP Assurance de Protection juridique Clients privés/clients entreprises CAP Assurance de Protection juridique Protection juridique globale pour tous: privalex, firmalex et contrat spécial w.cap.ch A company of Il est important d avoir des

Plus en détail

POLITIQUE BUDGÉTAIRE & POLITIQUE FISCALE DANS UN CONTEXTE FÉDÉRALISTE. Sous la direction du Professeur Nils Soguel

POLITIQUE BUDGÉTAIRE & POLITIQUE FISCALE DANS UN CONTEXTE FÉDÉRALISTE. Sous la direction du Professeur Nils Soguel MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION POLITIQUE BUDGÉTAIRE & POLITIQUE FISCALE 12 mercredis du 8 janvier au 2 avril 2014 THÉMATIQUE Concurrence, coordination, harmonisation...

Plus en détail

2014 Rapport. Office de l assurance invalidité. Partie V. annuel

2014 Rapport. Office de l assurance invalidité. Partie V. annuel 2014 Rapport annuel Office de l assurance invalidité Partie V Caisse de compensation du Jura 1. Activité de l office L'Office de l'assurance invalidité du Jura assume les tâches suivantes : met en œuvre

Plus en détail

Aperçu de la session Printemps 2015

Aperçu de la session Printemps 2015 Aperçu de la session Printemps 2015 Recommandations de santésuisse Conseil des Etats Date Projet Recommandation de santésuisse Observations de santésuisse 2.3.15 13.080 LAMal. Compensation des risques;

Plus en détail

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 22 Novembre 2013 - Valérie Rousvoal Direction Etudes Commerciales Sommaire de la rencontre Présentation de la Caisse d épargne Rhône Alpes Présentation

Plus en détail

Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains. Carlo Diederich Directeur Santé

Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains. Carlo Diederich Directeur Santé Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains Carlo Diederich Directeur Santé Cures thermales Cures thermales pour rhumatismes avec rééducation (94% des cures) des voies respiratoires inférieures des voies

Plus en détail

Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur)

Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur) Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur) Pages 1 et 2: à remplir par l employeur de la personne assurée Employeur Entreprise Case postale N o d'affiliation Rue, n o Personne de contact

Plus en détail