Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation"

Transcription

1 Outils et moyens pour implanter la continuité des opérations dans votre organisation Colloque sur la sécurité civile, 15 février 2012 Mariette Trottier Ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation Denis Brousseau Réseau d échange en continuité des opérations du Québec

2 Déroulement Définition de la continuité des opérations et références Sondage du MDEIE sur la continuité des opérations Avantages de la continuité des opérations Mettre en place un Plan de continuité des opérations Éléments potentiels Documents précisant les responsables et les procédures Étapes à franchir (6) Guide en gestion de la continuité des opérations pour les entreprises Période de questions/échanges

3 Définition et références Capacité stratégique et tactique d une organisation à planifier et à faire face à des incidents ou des perturbations (aléas), dans le but de poursuivre ses opérations à un niveau acceptable préétabli. Source : BCI Références utiles en continuité des opérations : Principales normes : BS25999, ISO 22301, NFPA / CSA Z1600 Instituts professionnels : Business Continuity Institute (BCI) Disaster Recovery Institute (DRI) Association de professionnels au Québec : RÉCO-Québec

4 Sondage du MDEIE sur la continuité des opérations Contexte Pourquoi un sondage? Méthodologie

5 Sondage du MDEIE sur la continuité des opérations (suite) Définition d une entreprise déterminante : elle possède un nombre d employés relativement important et significatif; elle a un impact sur sa communauté. D autres facteurs peuvent aussi être considérés pour qualifier une entreprise de déterminante : elle œuvre dans un créneau d excellence de la région; elle est établie dans une ville mono industrielle; elle est un grand donneur d ordres; elle est considérée comme un intégrateur; elle est un sous-traitant stratégique; ou selon d'autres facteurs pertinents propres à la région.

6 Sondage du MDEIE sur la continuité des opérations (suite) 38 % des entreprises déterminantes ont prévu des mesures d urgence regroupées dans un document qu on pourrait qualifier de «plan de continuité des opérations»

7 Avantages de la continuité des opérations Selon le sondage réalisé par le MDEIE Avantages Nombre % Réponses plus efficaces au moment d'un incident ,7 Gestion de la crise/prise en charge des opérations plus faciles ,9 Poursuite des opérations critiques/continuité de l'entreprise mieux assurées ,4 Meilleure préparation/prévision de l'imprévisible ,9 Sécurité des employés/protection de la vie des employés améliorée ,6 Démonstration de l'image d'une entreprise responsable ,3 Confiance des clients et des partenaires financiers renforcée ,3 Reprise plus rapide des activités ,5

8 Mettre en place un Plan de continuité des opérations (PCO) Les éléments potentiels d un PCO déjà en place : plan de sécurité incendie procédure d alerte et de mobilisation en cas d urgence plan de pandémie sauvegarde des données à l externe capacité d effectuer une activité sur plusieurs sites capacité de travailler à distance descriptions de tâches

9 Mettre en place un PCO (suite) Les documents précisant les responsables et les procédures en cas de sinistre, selon le sondage du MDEIE Type de document Nombre % Plan d'urgence 95 31,4 Liste des personnes à contacter en cas de sinistre 31 10,2 Procédure d'alerte et de mobilisation 25 08,3 Le rôle de chaque employé en cas de sinistre 25 08,3 Plan de remplacement (ressources humaines, matérielles, informatiques) 22 07,3 Plan de sécurité incendie 21 06,9 Plan de communication 20 06,6 Plan de contingence 19 06,3 Plan d'évacuation 14 04,6 Plan en cas de pandémie 09 03,0

10 Mettre en place un PCO (suite) Les 6 étapes du processus de développement d un PCO

11 ÉTAPE 1 Avoir l aval et l engagement de la direction de votre organisation. Nommer un responsable de la mise en place et de la continuité du plan. Avoir les ressources requises : humaines, matérielles, financières Prendre en considération : les objectifs de l organisation les partenaires et les fournisseurs

12 ÉTAPE 2 Intégrer la continuité des opérations dans la culture de l entreprise. prendre en compte le contexte : la tolérance aux risques de l entreprise les réflexes naturels du personnel les solutions efficaces déjà existantes en lien avec la CO établir les besoins de formation tenir des activités de sensibilisation et de formation établir les plans de communication appropriés s assurer de l intégration de la CO dans l évolution de l entreprise

13 ÉTAPE 3 Connaître votre environnement de travail. risques naturels : inondations, grandes marées tremblements de terre affaissements des sols zone de vents forts

14 Étape 3 (suite) Connaître votre environnement de travail. risques technologiques : accidents de transport à cause de chemins de fer ou d autoroutes à proximité manipulation de substances dangereuses équipement ou machinerie à risque

15 Étape 3 (suite) Connaître votre environnement de travail. risques humains ou anthropiques : gangs de rues zone à forte criminalité (vols, recels) entreprises non désirées problèmes internes avec le personnel

16 Types de sinistres qu une entreprise a subis ou pourrait subir Selon le sondage du MDEIE Ayant déjà subi Estimant être exposée Nombre % Nombre % Incendie ou feu de forêt , ,4 Inondation , ,4 Tremblement de terre ,6 Tempête de verglas , ,3 Vandalisme/vol/terrorisme , ,7 Défaillance technologique/ bris informatique/bris de machinerie , ,3 Panne électrique prolongée , ,4

17 Conséquences des sinistres subis ou anticipés par les entreprises Selon le sondage du MDEIE Conséquences Nombre % Perte de production ,6 Perte de revenus ,9 Pertes matérielles (bâtiments, équipements, etc.) ,1 Fermeture de l'entreprise ,8 Pertes financières dues à la reconstruction ou à l achat d'équipement ,7 Pertes humaines ,5

18 Étape 3 (suite) Inventorier les risques qui pourraient nuire aux opérations essentielles et critiques de votre organisation. Déterminer leurs impacts sur vos opérations. Identifier les gestes qui pourraient être posés pour éliminer ou atténuer ces risques.

19 Selon le sondage du MDEIE Mesures prises ou prévues par les entreprises pour continuer leurs activités Mesures prises Nombre % Alternative de relocalisation ou mise sur pied d opérations temporaires ,1 Suppléance par une succursale ,3 Reconstruction d'installations ou réparation d'équipements ,1 Location d'équipements pour minimiser l'impact du sinistre ,6 Entente avec un concurrent pour sous-traiter temporairement la production ,8 Télétravail ,6 Mise en application d'un plan d'action prédéterminé ,3

20 ÉTAPE 4 Compiler les informations recueillies à l étape précédente. Définir les stratégies appropriées pour éliminer ou atténuer les risques identifiés. Procéder à leur mise en place dans votre organisation.

21 Étape 4 (suite) Exemples de stratégies : continuité de la main-d'œuvre (avoir le nombre suffisant de ressources) sites alternatifs : relocalisation de vos espaces de travail vers d autres sites ou vers des tiers entente d entraide mutuelle avec un autre organisme continuité de l approvisionnement assurances de dommages et perte de profits redirection des lignes téléphoniques

22 ÉTAPE 5 Établir la structure de réponse : stratégique : gestion de l incident, priorités, alignement tactique : coordination des processus opérationnelle : application des procédures Établir la procédure d alerte et de mobilisation : qui appelle qui, où, quand, pourquoi et comment établir un schéma d escalade établir les critères selon l ampleur de la crise Mettre en place un centre de coordination : physique ou virtuel prévoir un espace suffisant, du matériel adéquat et des moyens de communication appropriés

23 Étape 5 (suite) Processus de communications : quoi? information de qualité (partielle au début), message cohérent (attention à la responsabilité légale!) à qui? aux employés, aux citoyens, aux fournisseurs, aux médias, aux gouvernements et autres quand? en temps opportun / être proactif / fréquence comment? téléphone, ligne info / site Internet, médias sociaux, médias traditionnels, lettres qui? qui communiquera à qui / désigner le porte-parole médias Compiler ce qui est dit sur l organisme pendant l incident. Noter tous les échanges avec les partenaires et les intervenants (log book).

24 Étape 5 (suite) Déterminer si un plan ou plusieurs plans. Établir le format de la documentation : pratique et facile d accès (électronique et papier) au moins deux copies (dont une hors-site) Développer le contenu : responsabilités et procédures coordonnées outils Impliquer les utilisateurs du ou des plans dans le développement pour les familiariser et les responsabiliser. La planification est aussi importante que le plan!

25 ÉTAPE 6 Exercer la réponse de CO afin de : valider les connaissances des rôles et des responsabilités des intervenants (existants, nouveaux, substituts) valider la connaissance des processus et des procédures comprendre les interactions entre les intervenants assurer le fonctionnement du matériel nécessaire à la CO assurer la pérennité du PCO Noter les améliorations à apporter au PCO et effectuer le suivi des modifications au plan (applicable également lors d un incident).

26 Étape 6 (suite) Sélectionner le type d exercice approprié selon les objectifs à accomplir et la fréquence : manœuvre formatif de table fonctionnel complet

27 Étape 6 (suite) Maintenir à jour l information contenue dans le PCO (faire participer les intervenants dans la mise à jour) : suite à des changements auprès des ressources coordonnées des intervenants (à ne pas négliger!) nombre de ressources disponibles suite à des changements de ressources départs / arrivées mise en service de nouvelles technologies changements physiques des lieux

28 EN RÉSUMÉ La Continuité des opérations est un ensemble d activités dont les objectifs sont : identifier les activités et les ressources critiques d une organisation en fonction des impacts de la crise identifier les risques pouvant affecter les activités critiques et les conséquences potentielles de la manifestation des aléas définir le niveau d activité minimal acceptable permettant la poursuite des opérations de l organisation mettre en place des mesures de prévention, des stratégies, des structures de réponses et des plans appropriés répondre de façon sécuritaire et efficace à des incidents (mineurs comme majeurs) maintenir à jour les stratégies et les plans et les vérifier régulièrement pour en assurer la pertinence

29 À titre de comparaison : Vous avez un PCO Vous appuierez sur le bouton «Alarme» Vous n en avez pas Vous appuierez sur le bouton «Panique» Chacun connaîtra son rôle Personne ne saura quoi faire Vous interviendrez plus rapidement Vous reviendrez plus facilement à la normale Vous perdrez du temps à vous en remettre Vous risquerez de générer une crise (interne comme externe)

30 Guide en gestion de la continuité des opérations pour les entreprises Selon le sondage du MDEIE Une faible proportion des entreprises ayant répondu au sondage connaissent le guide, soit 7,8 % (47 sur 602 entreprises). Pour les entreprises connaissant le guide, on constate que 31,8 % l utilisent (le tiers). Pour les entreprises qui ne connaissent pas le guide, on constate que la très grande majorité est intéressée à le connaître, soit 81,7 % (445 entreprises).

31 Pour accéder au Guide : Allez sur le site du MDEIE à Cliquez sur Guide en gestion de la continuité des opérations

32 Questions / échanges Pour toute question spécifique au MDEIE, Pour toute question spécifique à RECO-Québec,

Guide en gestion de la continuité des opérations Mission «Activités économiques»

Guide en gestion de la continuité des opérations Mission «Activités économiques» de la continuité des opérations Mission «Activités économiques» Remerciements Le ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation (MDEIE) désire remercier les personnes et les

Plus en détail

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE Définition Il s'agit d'une série intégrée de mesures qui permettent de vous préparer à répondre aux situations d'urgence et à reprendre

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel Durée de 4 h

Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel Durée de 4 h Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel de 4 h Cette formation s adresse à toute personne travaillant en entreprise voulant acquérir les connaissances de base sur le gaz naturel, ses propriétés,

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai.

Aucun plan ne peut être considéré comme achevé avant d avoir été mis à l essai. Lignes directrices sur les mises à l essai 1 Les lignes directrices sur la mise à l essai des plans de continuité d activité (PCA) présentées ci-après ont été établies par le sous-comité des plans d'urgence

Plus en détail

Se rétablir rapidement grâce à la gestion de la continuité des opérations. Une question de survie pour l entreprise!

Se rétablir rapidement grâce à la gestion de la continuité des opérations. Une question de survie pour l entreprise! Se rétablir rapidement grâce à la gestion de la continuité des opérations Une question de survie pour l entreprise! Plan de la présentation La gestion de la continuité des opérations (GCO) : un projet

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences?

Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences? Pourquoi établir un plan d'intervention et de gestion des urgences? Dans le cadre de l organisation d un événement sportif, il est important de définir un plan d intervention et de gestion des urgences.

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident.

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. FUITE DE GAZ 1. OBJECTIFS L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. C est donc dans cette perspective que le présent

Plus en détail

BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE.

BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE. BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE. DANS UN PREMIER TEMPS, J AIMERAIS REMERCIER LE BUSINESS CONTINUITY INSTITUTE ET PLUS PARTICULIÈREMENT MONSIEUR

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés.

Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés. INSPECTION PRÉVENTIVE DES LIEUX DE TRAVAIL 1. OBJECTIF Mettre en place des mesures correctives efficaces afin d éliminer ou contrôler les dangers et les risques identifiés. 2. ASPECT ET IMPACT Examiner

Plus en détail

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité

curité des TI : Comment accroître votre niveau de curité La sécurits curité des TI : Comment accroître votre niveau de maturité en sécurits curité Atelier 315 Par : Sylvain Viau Luc Boudrias Plan de la présentation Qui sommes-nous? Pourquoi la sécurité de vos

Plus en détail

Questionnaire sur l état de préparation d un établissement

Questionnaire sur l état de préparation d un établissement Questionnaire sur l état de préparation d un établissement Nous avons créé ce questionnaire pour vous aider dans votre préparation à l atelier et pour vous faire réfléchir sur divers aspects portée, priorités

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 1 La définition de la qualité Aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (ISO 9000:2000, article 3.1.1) 2 La gestion de la qualité

Plus en détail

L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ

L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ L ORGANISATION DE LA CONTINUITÉ DES FONCTIONS CLÉ DE LA SOCIÉTÉ SNCF SNCF DOCUMENT CONFIDENTIEL PÔLE DÉFENSE CINETIQUE RAPIDE ACCIDENT INDUSTRIEL, ACCIDENT FERROVIAIRE, ATTENTAT, TEMPÊTE 1 SNCF DOCUMENT

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance

Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance TÉLÉSURVEILLANCE CONTRÔLE D ACCÈS SURVEILLANCE VIDÉO DÉTECTION D INTRUSION PROTECTION DES PERSONNES ET CONTRE L INCENDIE SOLUTIONS COMMERCIALES Tyco Feu et Sécurité Intégrés Services de télésurveillance

Plus en détail

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Une fois que vous avez défini les besoins de votre clientèle, il faut que vous sachiez répondre aux solutions convaincantes en adéquation

Plus en détail

Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance

Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance TÉLÉSURVEILLANCE CONTRÔLE D ACCÈS SURVEILLANCE VIDÉO DÉTECTION D INTRUSION PROTECTION DES PERSONNES ET CONTRE L INCENDIE SOLUTIONS COMMERCIALES Tyco Sécurité Intégrée Services de télésurveillance Vous

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

Un nouvel acteur dans l entreprise

Un nouvel acteur dans l entreprise Mai 2014 Un nouvel acteur dans l entreprise Le salarié compétent en santé-sécurité au travail A quoi sert-il? Quels liens avec les autres acteurs de l entreprise? Quelles compétences? Quels moyens? Chargé

Plus en détail

Formations dédiées aux acteurs du logement social

Formations dédiées aux acteurs du logement social Gestion et communication de crise Formations dédiées aux acteurs du logement social Arjuna est un cabinet conseil dédié, depuis 1993, à la gestion et la communication de crise. Lors des formations qu ils

Plus en détail

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE SECTION 5.3: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL POLITIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À LA SANTÉ ET LA PAGE: 1 CHAPITRE: V Adoptée : CAD-7600 (26 08 03) ÉNONCÉ Assurer à la

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Centre canadien des mesures d urgence

Centre canadien des mesures d urgence Centre canadien des mesures d urgence Plan de continuité des opérations de nom du service ou de l'unité opérationnelle DM Crée le jour, mois, année Revu le jour, mois, année Page 1 Table des matières Équipe

Plus en détail

Benchmark des Meilleures Pratiques : de la Communauté des utilisateurs de solutions CRM, XRM 1

Benchmark des Meilleures Pratiques : de la Communauté des utilisateurs de solutions CRM, XRM 1 L' imaginer, le réaliser ensemble Benchmark des Meilleures Pratiques : de la Communauté des utilisateurs de solutions CRM, XRM 1 Réalisé par 1 extended Relation Management : une extension du CRM (Customer

Plus en détail

Atelier de travail sur la résilience d une organisation. Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation?

Atelier de travail sur la résilience d une organisation. Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation? Atelier de travail sur la résilience d une organisation Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation? 1 RÉSILIENCE Aptitude d un système à maintenir ou à rétablir un

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

Prévention des risques: des experts vous conseillent

Prévention des risques: des experts vous conseillent Prévention des risques: des experts vous conseillent Bienvenue Est-il important pour vous de prévenir les risques et assurer par là-même la durabilité de votre entreprise? Est-il important pour vous de

Plus en détail

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Un temps de réflexion Vous avez constaté la progression de l épidémie Vous savez que la prévention atteindra rapidement ses limites Beaucoup

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS Observation n o Observations Recommandations Chef de projet Plan d action Date d achèvement prévue 1. Gouvernance 1.1 1.2 1.3 1.4 Le Comité spécial des sous-

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Manuel d Approche systémique Outils de communication : Préparer un plan de communication

Manuel d Approche systémique Outils de communication : Préparer un plan de communication Manuel d Approche systémique Outils de communication : Préparer un plan de communication Pourquoi un plan de communication? Si vous voulez améliorer la qualité, l accessibilité et la gamme des services

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Mise en œuvre de PSMT

Mise en œuvre de PSMT Mise en œuvre de PSMT Il y a cinq étapes à franchir avant de pouvoir commencer la mise en œuvre de PSMT dans votre milieu de travail. Il est important de suivre ces étapes dans l ordre car elles vous permettront

Plus en détail

a) Gestion de la force de vente

a) Gestion de la force de vente MGP 702c Section 10c PLAN Gestion de la force de vente Service à la clientèle Aspects techniques de la communication Mise en marché (3) Protocole (Porte parole officiel, Drapeaux, Plan de table, ) Plan

Plus en détail

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14 Page 6013-1 Inondation bris de tuyau d eau bris de tuyau de chauffage refoulement d égout 1. CONTEXTE Les établissements sont dotés d importants systèmes de distribution d eau, de lignes de chauffage et

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

Qu est-ce que le risque?

Qu est-ce que le risque? FAIRTRADE INTERNATIONAL Qu est-ce que le risque? Le risque est l effet potentiel de l incertitude sur les objectifs d un projet. La gestion des risque compte quatre parties essentielles : l évaluation

Plus en détail

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC

Assurance qualité appliquée aux OMCLs, Rabat, 27&28 Novembre 2007. L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Rabat, 27&28 Novembre 2007 L. Lempereur, Coordinateur Qualité DLC Exigences ISO 17025 relatives au personnel résumées dans 2 chapitres : 4.1 Organisation Points généraux liés au management 5.2 Personnel

Plus en détail

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT

Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Document de référence des activités et compétences des membres du CHSCT Au niveau national comme au niveau régional, les partenaires sociaux ont la capacité de fixer les orientations qui seront mises en

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014

Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014 Gestion de crise à l intérieur d une organisation Colloque de la sécurité civile et incendie 2014 Québec 17 février 2014 La crise - la préparation Qu est-ce qui peut «clocher»? Leadership Rôles et responsabilités

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD -

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - - Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - 1 . Comment à son niveau et avec ses moyens peut-on initier et contribuer à une gestion de l

Plus en détail

Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013

Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013 Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013 Présenté par Pascal Gagnon Rencontres régionales de

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence

FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence FORMATION SAVIE inc. La gestion des mesures d urgence Objectif Cette présentation a pour objectif de vous familiariser avec les outils, l organisation, les étapes et les ressources externes mis à votre

Plus en détail

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015).

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). PRINCIPAUX POINTS D EVOLUTION DE LA NORME ISO9001-version 2015 LE TUTOUR Mathieu LAVRAT Elodie VANLERBERGHE Cléa CASTAGNERA Adrian MASTER

Plus en détail

Multirisque Professionnelle

Multirisque Professionnelle Multirisque Professionnelle La démarche Aréas est fondée sur le savoir-faire et l expérience Nous étudions la spécificité de votre activité Parce que bien vous protéger, c est avant tout bien vous connaître,

Plus en détail

Le système de sécurité civile au Québec. Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie

Le système de sécurité civile au Québec. Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie Le système de sécurité civile au Québec Direction générale de la sécurité civile et de la sécurité incendie 13 septembre 2011 Directions régionales Ministère de la Sécurité publique MISSION Assurer, de

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

d un plan de continuité des opérations

d un plan de continuité des opérations PME Guide pour l établissement d un plan de continuité des opérations Assurez la continuité des activités de votre entreprise en cas de perturbation. Vous ne vous attendez pas à ce que votre maison soit

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

UNIGE G ST S T M AI A NTE T N E AN A CE C 1

UNIGE G ST S T M AI A NTE T N E AN A CE C 1 UNIGEST MAINTENANCE 1 Installer UNIGEST...3 Généralités...4 A l ouverture d UNIGEST...5 Premiers pas...6 Pré requis...6 Module des équipements...7 Documents associés...9 Articles associés...10 Historique

Plus en détail

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE GÉRANT

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE GÉRANT PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE GÉRANT PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

Continuité des opérations

Continuité des opérations Continuité des opérations Cycle de gestion Groupe Conseil GSR 2 Prévention Groupe Conseil GSR 3 Préparation Groupe Conseil GSR 4 Rétablissement Groupe Conseil GSR 5 Intervention Groupe Conseil GSR 6 Leadership

Plus en détail

EDU 1030. présentation du cours

EDU 1030. présentation du cours Design pédagogique en formation d adultes présentation du cours PRÉSENTATION DU COURS Introduction Le cours est une introduction au design pédagogique en formation d adultes. C est par la mise en pratique

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise M e Jean Chartier Président Carrefour de l industrie de la sécurité 21 octobre 2013 - La Malbaie (Québec) Présentation générale La Commission

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée;

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée; Rapport d étape HYDRO-QUÉBEC MISE EN ŒUVRE DU PLAN D EFFICIENCE DE TRANSÉNERGIE Raymond Chabot Grant Thornton & Cie Conseillers en administration Société en nom collectif Le 29 juin 2007 Monsieur Pierre

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

Le management environnemental

Le management environnemental Le management environnemental L application de la norme Iso14001 USTV Cambrai, année 2008-09 Management environnemental Iso 14001 n 1 Le management environnemental La norme Iso 14001 Ce qu elle est / n

Plus en détail

PLAN DE CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS DES OFFICES PROVINCIAUX DE MISE EN MARCHÉ

PLAN DE CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS DES OFFICES PROVINCIAUX DE MISE EN MARCHÉ PLAN DE CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS DES OFFICES PROVINCIAUX DE MISE EN MARCHÉ Mars 2008 DM127189 Plan de continuité des opérations de nom de l office provincial de mise en marché 1 Coordonnées Organisation

Plus en détail

L ASSURANCE AUTOMOBILE DE TOUS LES QUÉBÉCOIS. Adapter son véhicule, c est possible

L ASSURANCE AUTOMOBILE DE TOUS LES QUÉBÉCOIS. Adapter son véhicule, c est possible L ASSURANCE AUTOMOBILE DE TOUS LES QUÉBÉCOIS Adapter son véhicule, c est possible Vous avez été victime d un accident de la route et vous êtes resté avec une incapacité physique qui vous empêche d accéde

Plus en détail

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One Brochure BX MRO Solutions pour SAP Business One La Maintenance, Réparation & Révision pour SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) transforme

Plus en détail

La sécurité civile, une responsabilité partagée

La sécurité civile, une responsabilité partagée La sécurité civile, une responsabilité partagée Mme Christine Savard, directrice régionale Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie de la Montérégie et de l Estrie 26 septembre

Plus en détail

principes fondamentaux en matière de sécurité

principes fondamentaux en matière de sécurité 10 principes fondamentaux en matière de sécurité Principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité Nous estimons que ces principes permettront de diminuer les risques et ainsi

Plus en détail

Gestion des interventions d Urgence-Environnement Québec

Gestion des interventions d Urgence-Environnement Québec Gestion des interventions d Urgence-Environnement Québec Introduction Les municipalités sont les principaux et premiers responsables de l intervention d urgence sur leur territoire. Les autorités municipales

Plus en détail

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec CONDENSÉ DÉCISIONNEL Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec Le 11 avril 2014 d habitation de moins de 100 logements Condensé

Plus en détail