Vers des Bâtiments à Energie Positive

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vers des Bâtiments à Energie Positive"

Transcription

1 Vers des Bâtiments à Energie Positive Economie d Energie Efficacité Energétique Energies Renouvelables et Locales Daniel QUENARD CSTB-Grenoble Dpt Enveloppes et Revêtements / Physique des Matériaux /10/2005 DEPARTEMENT Enveloppe & Revêtements PAGE 1

2 Réglementation et Labels Haute Performance 1 - REGLEMENTATION THERMIQUE 2005 Label HPE THPE - Effinergie 2 - Basse Consommation Energétique MINERGIE S & P - PASSIVHAUS 3 - Energie Zéro ZEH : Zero Energy Home - NZEH : Net Zero Energy Home ZLEH : Zero Low Energy Home - ZUCH : Zero Utility Cost House 4 - Energie Positive

3 Compte Energétique Débit (Consommation Pertes) Chauffage Crédit (Production Gains) Apports Internes BILAN Ventilation Climatisation Eau Chaude Sanitaire ECLairage Artificiel Electroménager (prod. "blancs") MultiMédia (prod. "bruns") Autres Equipements Electriques D (kwh/m_.an) Solaire Thermique Passif & Actif Eclairage Naturel Récupération (air, eau) Equipements Hautes Performances Pompe A Chaleur Préchauffage Pré-rafraichissement Solaire Photovoltaïque Biomasse Eolien / Micro-hydraulique C (kwh/m_.an)

4 Répartition des Consommations % Source ADEME 0 Chauffage ECS Cuisson Eclairage et Equipements électriques

5 Source ADEME Pourquoi le chauffage?

6 De la RT2005 au BEPos Actions sur D Actions sur C Réglementation RT 2005 Neuf Basse Conso. En. Minergie Neuf Rénovation Passif PassivHaus Neuf Rénovation Energie Zéro ZEH, ZEB, ZUCH Energie Positive Plus EnergieHaus Consommation Maximale 80 / 130 kwh/m_.an Energies Fossiles 130 / 250 kwh/m_.an Electricité / PAC Energie primaire Réduction Labels HPE importante (- 10 %) et des THPE besoins (-20%) CV + ECS + ECL Individuel neuf Energie Finale < 42 kwh/m_.an Individuel rénové Energie Finale < 80 kwh/m_.an Forte réduction Besoins de chauffage < 15 kwh/m_.an En. Finale Totale < 42 kwh/m_.an Réduction En. Primaire ± importante Totale < 120 kwh/m_.k du type Minergie Forte réduction des besoins du type PassivHaus Apports Passifs (vitrages + inertie) ECS solaire Apports Internes et Passifs Récupération sur la ventilation ECS solaire PAC - Bois Apports Internes et Passifs Récupération sur la ventilation ECS solaire PAC Bois Systèmes Compactes CV-ECS C = D sur l'année ECS solaire Photovoltaïque PAC - Bois C > D sur l'année ECS solaire Photovoltaïque PAC - Bois

7 Vers des BEPos 50 Consommation / Production kwh/m?.an Ancien 70/ Chauffage ECS Equip. Dom. Ventilation ENR 2050 Energie Positive -300

8 PassivHaus - Minergie PassivHaus Passiv Haus Institute PHI (1996) Prof. W. Feist Darmstadt (DE) Certification Volontaire Produits et Services Neuf - Rénovation Habitat Individuel et Collectif Bâtiments Tertiaires Près de labels en Allemagne Environ 1000 labels en Autriche Extension au Benelux Minergie Association (1997) Suisse Energie + Cantons + Industrie Marque - Label de Qualité - Volontaire Produits et Services Neuf - Rénovation Habitat Individuel et Collectif Bâtiments Tertiaires Plus de 5000 labels (plus des 3/4 dans le neuf)

9 Source : Building America ZERO ENERGY HOME

10 MINERGIE / PassivHaus : des principes simples Source : DIAE Service Cantonal Energie Genève

11 Indice Dépense Energétique - IDE Calcul des besoins d énergie finale : Chauffage + ECS : E hww = + Pertes par l enveloppe + Renouvellement d air - récupération de chaleur - Apports solaires passifs et internes utilisables + ECS - apports solaires actifs Facteur h/g (production de chaleur) IDE = E hww + C éclairage

12 Pondération Technico-Politique : h/g Fraction utile Pondération g h/g Mazout Gaz (cond.) Bois Electrique direct PAC Air-Eau PAC Sondes

13 Exigences MINERGIE S IDE Etanchéité à l'air Isolation Thermique Vitrages Aération/Ventilation/Récup. Production/distribution chaleur Appareils Electriques Architecture 42 kwh/m_.an Elevée 15 à 20 cm Double Basse Emissivité - Gaz Rare Exigée Conventionnelle - Haut Rendement Classe A Compacité - Orientation

14 Maison Passive : «effet tunnel» Euro Maison "Passive" Maison Basse Consommation Energétique Minergie S Coût Total Frais "Energie" Investissement supplémentaire Besoin en Energie Chauffage (kwh/m_.an) Source : La Maison Passive "Effet tunnel" sur les coûts

15 Perméabilité à l air contrôlée < 0,6 h -1 Enveloppe Performante Isolation U < 0,15 W/m_.K cm Besoin Chauffage < 15 kwh/m_.an Ventilation Automatique avec Récupération ( h = 80 %) Source : PHI & PassivHaus Luxembourg

16 Systèmes Compacts : CV-ECS

17 Coûts Bénéfices Investissement Economie d Energie Economie d'energie Limitation des pertes de chaleur par convection et conduction à travers l'enveloppe - Isolation Renforcée - Etanchéité à l'air réduite et contrôlée 1 2 Apports Passifs 3 MINERGIE S : Inv. < 10 % PassivHaus : 0 20 % Equipements à Haute Performance Energétique - Ventilation + Récupération - Chaudière Condensation - PAC, Bois 4 Energie Renouvelables et Locales Source : La Maison Passive Investissement

18 Enveloppe bien isolée : murs et toitures 30 cm de PSE «opacifié» Source : BASF -3lh U < 0.15 W/m_K cm d isolant. Source : Passive-On 20/10/2005 DEPARTEMENT Enveloppe & Revêtements PAGE 18

19 Enveloppe bien isolée : Fenêtres Triple Vitrage basse émissivité U < 0.75 W/m_K facteur solaire g > 50% PRODUITS CERTIFIES disponibles sur le marché Module MINERGIE Fenêtres Certificats PassivHaus Menuiseries Isolation Renforcée U < 0.8 W/m_K Source : Passive-On 20/10/2005 DEPARTEMENT Enveloppe & Revêtements PAGE 19

20 VMC + Double Flux + Récupération Energie Ventilation Mécanique Contrôlée + Double Flux Air vicié Séjour + Récupération Energie Cuisine Chambre Bain Repas WC Air rejeté Air neuf Air pulsé RC 20/10/2005 DEPARTEMENT Enveloppe & Revêtements PAGE 20

21 Chauffage + ECS - MINERGIE - S 5000 bâtiments Minergie

22 Goteborg : Lindas Maisons sans Chauffage

23 Source : Misawa Home Zero Energy House - MISAWA

24 Maison Energie Positive Thening - Autriche

25 PlusEnergieHaus Freiburg

26 Passif Energie Zéro Energie positive Projet 20 Maisons jumelées Ville Göteborg Pays Suède Mur U W/m_.K 0,10 Toiture U W/m_.K 0,08 Fenêtre U W/m_.K 0,80 PV kw 0 Sol. Th m_ 5 ECS Hybrid-Z Plus Energy House Kanagawa Thening Japon Autriche 0,38 0,11 0,48 0,11 2,55 0,79 11,3 PAC 10, façade

27 Source Rockwool Energie «Grise»

28 Rénovation Source : BASF -3lh

29 Conclusion Les Bâtiments à Energie Positive c est possible aujourd hui pour le neuf! Les Bâtiments à Basse Consommation Energétique C est possible aujourd hui pour le neuf et la rénovation!

Vers des Bâtiments à Energie Positive. Alain Maugard, Jean-Robert Millet, Daniel Quenard

Vers des Bâtiments à Energie Positive. Alain Maugard, Jean-Robert Millet, Daniel Quenard Vers des Bâtiments à Energie Positive Alain Maugard, Jean-Robert Millet, Daniel Quenard 1 La place des bâtiments dans les consommations d'énergie Demande Energétique Finale Europe 2002 Bâtiments Industrie

Plus en détail

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive PAGE 1 Vers des bâtiment à énergie positive Un objectif clair et mobilisateur: Des bâtiments qui ne consomment pas plus qu ils ne produisent

Plus en détail

Vers des Bâtiments à Energie Positive

Vers des Bâtiments à Energie Positive Vers des Bâtiments à Energie Positive Jean Christophe Visier Directeur Energie Santé Environnement Centre scientifique et technique du bâtiment France PAGE 1 Des bâtiments à énergie positive Est-ce possible

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus Le fonctionnement thermique d un bâtiment Le coût d un bâtiment RT 2012 / Passivhaus Le concept du Passivhaus La conception L outil de calculs Les contrôles Les mesures (garantir les consommations) La

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser

Fiches pratiques. Labels Européens dans la construction neuve. Le label Passivhaus. Le label Minergie. Gérer - Informer - Préserver - Économiser Fiches pratiques Gérer - Informer - Préserver - Économiser 26 Labels Européens dans la construction neuve Poussée par son adhésion aux protocoles de Montréal et de Kyoto et par la prise de conscience de

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments en climat méditerranéen. Marseille - 29 avril 2008

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments en climat méditerranéen. Marseille - 29 avril 2008 FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments en climat méditerranéen Marseille - 29 avril 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS Consommations

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE AJENA, qui sommes nous? L AJENA, Energie et Environnement en Franche-Comté association loi de 1901 à but non lucratif plus de 400 adhérents

Plus en détail

Bâtiments et société à 2000 watts

Bâtiments et société à 2000 watts Bâtiments et société à 2000 watts Francine Wegmüller 7 novembre 2012 Table des matières 1. 2. 3. 2 Bâtiments et société à 2000 watts Les énergies renouvelables dans le bâtiment Conclusions 1. Bâtiments

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive

Le bâtiment à énergie positive Alain Garnier Le bâtiment à énergie positive Comment maîtriser l énergie dans l habitat? Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13243-4 Sommaire Avant-propos Partie 1 BBC neuf et rénovation, BEPAS, BEPOS

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois 2 décembre 2010 - Riom

COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois 2 décembre 2010 - Riom COTITA Viser la performance énergétique par la construction bois - Riom Une réglementation vers des bâtiments basse consommation puis des bâtiments 27 septembre à énergie 2010 positive Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? 06-11-2013. Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum

Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? 06-11-2013. Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum Pacot Pierre-Emmanuel, M&R Engineering Agenda Exigences passives en rénovation

Plus en détail

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance 1 Contexte et objectif Maitre d ouvrage : Résidences de l Orléanais Architecte : GA Architecture AMO passif : FIABITAT Concept > 5 maisons passives mitoyennes, 3 T4 + 2 T5 508 m² shab > Réalisation Orléans

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

Rénovations: de Minergie

Rénovations: de Minergie Rénovations: de Minergie à zéro énergie Conrad Lutz architecte Source: OFEN, Satistique globale suisse de l énergie 2012 Les bâtiments en Suisse sont les plus gros consommateurs d énergie Transports 35%

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Capitalisation 2013 Plan

Capitalisation 2013 Plan Capitalisation 2013 Plan 2 L échantillon 1. Les consommations mesurées 2. L impact des conventions (climat et occupation) 3. Les performances du bâti et des systèmes 4. Le confort thermique L échantillon

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Rencontres énergivie Colmar 4.3.05. Standard et pénétration du marché du bâtiment

Rencontres énergivie Colmar 4.3.05. Standard et pénétration du marché du bâtiment Rencontres énergivie Colmar 4.3.05 Standard et pénétration du marché du bâtiment Charly Cornu Ingénieur mécanicien EPFL SIA BatSynergie société coopérative CH 36 Bussy-Chardonney Minergie Stratégie Marché

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase ENERGIE SOLAIRE SA, Bernard Thissen www.energie- solaire.com JPPAC 15, Lausanne 10.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Visuels de références

Visuels de références Visuels de références ENERCOBAT SARL Siège: 640 route du Martelet 74300 Châtillon sur Cluses 04 50 96 02 14 Centre Technique : 3 rue du pré Bénévix 74300 Cluses 04 50 34 79 48 / 06 33 33 44 49 www.enercobat.com

Plus en détail

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Présentation du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Journée Construction Acier 2011 Luxembourg,

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne!

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne! Investissement : 12 300 Capital 12 300 Placement WTC 15-A : Chaudière gaz à condensation et accessoires CESI avec 2 capteurs WTS-F1 et 1 préparateur ECS solaire WASol 310 3 850 4 900 8 560 Gaz : 600 /

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Les principes du bâtiment passif

Les principes du bâtiment passif Les principes du bâtiment passif Etienne Vekemans, président La Maison Passive Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr 1 Sommaire LES NOUVEAUTÉS LES ENJEUX, LES RÉPONSES RT,BEPOS,BEPAS ET NZEB A SUIVRE

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Vers l autonomie énergétique pour Se Loger et Se Déplacer?

Vers l autonomie énergétique pour Se Loger et Se Déplacer? Vers l autonomie énergétique pour Se Loger et Se Déplacer? Assises Développement Durable Chambéry 10 Novembre 2007 Daniel QUENARD CSTB / Enveloppes et Revêtements / Physique des Matériaux daniel.quenard@cstb.fr

Plus en détail

Cette maison avait pour but d être la moins énergivore possible et aller au-delà en devenant une maison à énergie positive.

Cette maison avait pour but d être la moins énergivore possible et aller au-delà en devenant une maison à énergie positive. Mardi 20 Novembre 2012 Démarche du projet Cette maison est un projet personnel, pour accueillir 4 personnes. Le choix du lieu d implantation a été important par rapport au lieu de travail afin de diminuer

Plus en détail

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE en rénovation Le recours a un professionnel RGE est obligatoire crédit d impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro. pas obligatoire Catégories

Plus en détail

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts Réductions d'impôts http://mineco.fgov.be/energy/rational_energy_use/tax_reductions/home_fr.htm Les aides publiques pour améliorer la performance énergétique des logements Pascal Ons, Consultant pascal.ons@skynet.be

Plus en détail

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4»

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Conférence Internationale DERBI 2007 31 mai - 2 juin 2007 Perpignan Efficience énergétique : bonnes pratiques et innovations R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Pierre

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

La maison basse consommation. Dossier. Guide d information à destination du particulier BBC. Hiver 2009 LEXIQUE

La maison basse consommation. Dossier. Guide d information à destination du particulier BBC. Hiver 2009 LEXIQUE Dossier BBC La maison basse consommation Guide d information à destination du particulier Hiver 2009 LEXIQUE BBC : Bâtiment Basse Consommation PAC : Pompe A Chaleur CV : Compacité Volumétrique PassivHaus

Plus en détail

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ]

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ] Aérogénérateur : Un aérogénérateur, ou une éolienne convertit l énergie du vent en énergie mécanique, elle-même transformée en électricité grâce à un générateur Plus d informations sur l aérogénérateur

Plus en détail

21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1

21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1 De Minergie à «énergie-plus» conrad lutz architecte foire maison et énergie berne 21 novembre 2013 Yann Arthus-Bertrand / La terre Vue du ciel 21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1 Sommaire énergie:

Plus en détail

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble?

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? 1 AUJOURD HUI Tout concourt à des solutions efficientes de confort, à faible impact environnemental et au développement durable. 2 La

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

BBC. Dossier. La maison basse consommation. Guide d information à destination du particulier. Hiver 2009

BBC. Dossier. La maison basse consommation. Guide d information à destination du particulier. Hiver 2009 Dossier BBC La maison basse consommation Guide d information à destination du particulier Hiver 2009 BBC : Bâtiment Basse Consommation CV : Compacité Volumétrique ECS : Eau Chaude Sanitaire Ef : énergie

Plus en détail

Les bâtiments basse consommation

Les bâtiments basse consommation Les bâtiments basse consommation Par Jean-Claude Tremsal - Objectif Zéro Energie A propos de Jean-Claude TREMSAL Jean-Claude TREMSAL ancien dirigeant de la Vieille Montagne, est l un des pionniers de la

Plus en détail

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale Des créations architecturales sans oublier les performances Contexte Un produit verrier impacte de différentes façons le bilan environnemental

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu Aides financières étatiques 2013 2016 www.myenergy.lu myenergy infopoint Hotline 8002 11 90 Le ministère du Développement Durable et des Infrastructures soutient les particuliers, les a.s.b.l., les sociétés

Plus en détail

Tendances et scénarios

Tendances et scénarios Ateliers de Prospective IAURIF, 8 d é c e m b r e 2 6 Tendances et scénarios Habitat et Tertiaire face aux Enjeux Énergétiques Jean-Pierre Traisnel, CNRS UMR AUS - Institut français d urbanisme Questions

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global Questure Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global 1. État des lieux : consommations totales en 2013 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272

Plus en détail

1. Bureau d études thermiques et aérauliques

1. Bureau d études thermiques et aérauliques Créé en 1999 14 collaborateurs CA 2008 : 1,2 M HT Qualité environnementale du bâtiment 1. Bureau d études thermiques et aérauliques TRNSYS : consommations d énergie et confort thermique, par simulations

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

Commission technique du CRH des Pays de la Loire

Commission technique du CRH des Pays de la Loire Commission technique du CRH des Pays de la Loire Le Mans, le 21 septembre 2010 Evaluation scientifique de la Résidence Salvatierra à Rennes Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique Equipe Matériaux

Plus en détail

Les bâtiments basse consommation

Les bâtiments basse consommation Les bâtiments basse consommation Par Jean-Claude Tremsal - Objectif Zéro Energie A propos de Jean-Claude TREMSAL Jean-Claude TREMSAL ancien dirigeant de la Vieille Montagne, est l un des pionniers de la

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina 1 I. Objet de l étude L étude consiste en la réalisation

Plus en détail

Réunion d information RGE Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle - CNIDEP. Démarche pour l obtention de la mention RGE

Réunion d information RGE Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle - CNIDEP. Démarche pour l obtention de la mention RGE Démarche pour l obtention de la mention RGE juin 2014 L Eco-conditionnalité Pour plus de lisibilité pour les particuliers Accumulation de labels, qualifications,.. Les aides éco-conditionnées : Pour une

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Pour INtégrer de l Enr. les murs. Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles

Pour INtégrer de l Enr. les murs. Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles Pour INtégrer de l Enr dans un projet, il ne suffit pas de peindre les murs en vert! Les solutions en récupération d énergie pour cuisines professionnelles Lago Récupérer l énergie de la cuisine pour chauffer

Plus en détail

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat.

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Aides financières pour la rénovation sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Les aides financières accordés aux mesures individuelles réalisées sur l enveloppe du bâtiment dépendent du standard

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Plan de l exposé État initial Démarche Calculs et variantes Résultat final Conclusion Etat initial Etat initial Villa construite

Plus en détail

Quel chauffage pour quel immeuble?

Quel chauffage pour quel immeuble? Quel chauffage pour quel immeuble? Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch 18 décembre 2008 Montana 1 Préambule : CO 2 18 décembre 2008 Montana 2 Préambule : CO 2 18 décembre 2008 Montana 3 Préambule : La

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

MAISON POSITIVE DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59. Deux exemples détaillés DE RÉNOVATION Page 38

MAISON POSITIVE DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59. Deux exemples détaillés DE RÉNOVATION Page 38 MAISON POSITIVE VERS LE ZÉRO ÉNERGIE! N 2 MAI-JUIN 4,50 MAISON POSITIVE Le guide pratique du confort énergétique DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59 P 22 CHALET : PETITE RÉNOVATION TRÈS PERFORMANTE

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail