COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 19 FEVRIER 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 19 FEVRIER 2015"

Transcription

1 République Française Commune de CHAUMONTEL COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 19 FEVRIER L an deux mille quinze, le dix-neuf février, à vingt heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la Mairie, en séance publique, sous la présidence de Monsieur Sylvain SARAGOSA, Maire. PRESENTS : Monsieur Sylvain SARAGOSA, Monsieur Georges SCHMITT, Madame Florence GABRY, Monsieur Patrice BRONSART, Madame Isabelle PARENT, Madame Evelyne POIGNON, Monsieur Christophe VIGIER, Monsieur Jacques GAUBOUR, Monsieur Nuno CARNEIRO DIAS, Monsieur Olivier POIGNON, Monsieur Karim KENTACHE, Monsieur Fabrice HUYLEBROECK, M adame Betty HUILEBROECK, Madame Katya SCHMITT, Madame Aude POIRÉE, Madame Corinne TANGE, Madame Véronique PETIT PROCURATION : Madame Jeanne FROIDUROT pouvoir à Madame Corinne TANGE, Monsieur Eric CASSERON pouvoir à Monsieur Sylvain SARAGOSA ABSENT(S) EXCUSE(S) : Madame Martine GHENASSIA, Monsieur André LEFEVRE, Madame Betty HANAUER-BEASLAY départ à 20H12, Monsieur Jacques LABARRE départ à 20H12 SECRETAIRE DE SEANCE : Monsieur Patrice BRONSART La séance est ouverte à 20 H 0 0. Monsieur le Maire constate que le quorum est atteint, procède à l appel nominal des membres et informe l assemblée qu il a 3 pouvoirs en sa possession. Exercice : 23 Présents : 19 Votants : 22 Excusée : 1 1. APPROBATION DU PROCES-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 DECEMBRE Monsieur le Maire soumet au vote du Conseil Municipal, le Procès -Verbal de la séance du 9 décembre 2014 qui est approuvé à la majorité (1 abstention, 21 pour). Madame Betty HANAUER-BEASLAY demande à prendre la parole pour faire part de sa désapprobati on quant à la non-communication aux élus de l opposition des documents concernant les dossiers mis à l ordre du jour des conseils municipaux. Monsieur Jacques LABARRE donne lecture de la lettre reçu du Préfet expliquant les modalités d envoi des convocations et des notes de synthèse se référant aux conseils municipaux. Monsieur le Maire prend note de leurs co mmentaires et rappelle qu il n est pas obligé de fournir les documents. En effet, pour une co mmune de moins de habitants, les documents peuvent être fournis à la demande du conseiller 48 heures avant la date du conseil municipal. Il les informe qu un règlement du conseil municipal a été rédigé et figure à l ordre du jour du présent conseil. Madame Betty HANAUER -BEASLAY et Monsieur Jacques LABARR E indiquant n avoir pas eu connaissance des dossiers mis à l ordre du jour de ce conseil refusent d assister à la séance du conseil municipal et quittent la salle à 20 H 12. Le quorum étant toujours atteint (Exercice 23 Présents 17 Votants : 19), Monsieur le Maire propose à l assemblée délibérante de passer aux dossiers mis à l ordre du jour. 2. AFFECTATION DU RESULTAT PROVISOIRE DE L EXERCICE COMPTABLE 2014 Vu le Code Général des Collectivités Générales ; 1

2 Après avis favorable de la Commission des Fin ances réunie en date du 12 février 2015 ; Le Conseil Municipal ; Après avoir entendu le Compte Administratif de l exercice 2014 ; Statuant sur l affectation de résultat de la section de fonctionnement de l exercice 2014 ; Constatant que le Compte Adminis tratif présente un excédent de fonctionnement de ,09 DECIDE d affecter le résultat provisoire de fonctionnement comme suit : ,09 au compte ADOPTION DU BUDGET PRIMITIF 2015 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales ; Après avis favorable de la Commission des Finances réunie en date du 12 février 2015 ; Le Conseil Municipal ; VOTE le Budget Primitif de la Co mmune pour l exercice 2015 q ui s équilibre en dépenses et en recettes : Section de fonctionnement : ,00 Section d investissement : ,00 4. APPROBATION DE LA MODIFICATION DES STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE FRANCE Monsieur le Maire expose à l assemblée délibérante : Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L et L qui disposent notamment : d une part qu une modification des statuts de la communauté de communes est ratifiée à la majorité qualifiée par un accord qui doit être exprimé par deux tiers au moins des conseils municipaux des communes intéressées représentant plus de la moitié de la population totale de celles-ci, ou par la moitié au moins des conseils municipaux des communes représentant les deux tiers de la population, d autre part et s agissant spécifique ment du syndicat mixte «Val d Oise numérique», pour la création d'un syndicat, les conseils municipaux des communes dont la population est supérieure au quart de la population totale concernée, Vu le Code de l Urbanisme, notamment les articles L à ; Vu la délibération du 22 juin 2012 du Conseil général du Val d'oise relative à l'adoption du Schéma Départemental d'aménagement Numérique du Val d'oise (SDAN VO) ; Vu la délibération du 11 juillet 2014 du Conseil général du Val d'oise relative à l'adhésion du Département au Syndicat Mixte Ouvert Val d'oise Numérique et à l'adoption de ses statuts ; Vu les délibérations du conseil communautaire pays de France en date des 15 décembre 2014 relatives à la modification des statuts de la Communauté d e communes du pays de France et à l approbation du Schéma Directeur d Aménagement Numérique du Département du Val puis en date du 2 février 2015 relative à l adhésion au syndicat mixte ouvert «Val d Oise numérique» ; Vu le contenu du SDAN du Val d'oise inscrivant l'objectif à l'horizon 2020 d'un accès au très haut débit pour tous les valdoisiens par la technologie FTTH ; 2

3 Vu l'avis favorable de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale, réunie le 12 décembre 2013, relatif au principe de la création du syndicat mixte ouvert Val d' Oise Numérique visant à assurer le portage des initiatives publiques de déploiement de la fibre optique sur le territoire valdoisien ; Considérant les réunions de la Commission Départementale d'aménagement Numéri que du 7 juin et 3 juillet 2014 sur les modalités de fonctionnement du syndicat mixte ouvert Val d'oise Numérique et le plan de financement prévisionnel du projet THD du Val d'oise ; Considérant que la totalité du territoire de la Communauté de communes P ays de France se situe dans le périmètre de l'initiative publique inscrite dans le SDAN VO, en l'absence d'intentions de déploiements des opérateurs privés ; Considérant l'intérêt général pour les habitants de la co mmunauté de communes du déploiement du T rès Haut Débit sur l'ensemble du territoire intercommunal ; Considérant qu il apparaît opportun de prévoir un volet relatif au déploiement d infrastructures et de réseaux de télécommunications électroniques de très haut débit et qu à cet effet le conseil communautaire s est doté de la compétence «Etablissement, exploitation, acquisition et mise à disposition d infrastructures et réseaux de communications électroniques» figurant à l article L du C.G.C.T ; Considérant par ailleurs la nécessité de trouver une solution opérationnelle pour aider les Maires dans l instruction des demandes d autorisation d urbanisme depuis la fin du concours apporté par l Etat aux communes via la Direction Départementale des Territoires ; Considérant l intérêt de mutualiser le service instructeur des autorisations d urbanisme au niveau communautaire dans un double souci de bonne gestion et de solidarité notamment en direction des petites co mmunes ; Il est donc proposé d autoriser la modification des compétences ex istantes de la Communauté de communes Pays de France comme suit : Aménagement de l espace : Urbanisme/aide à l instruction des autorisations d occupation des droits du sol sur mandat des maires Accompagnement des communes et des pétitionnaires Relations avec les personnes publiques, les organismes institutionnels et les concessionnaires de réseaux Contrôle de conformité/récolements Assistance technique à la police de l urbanisme sur mandat du Maire de la commune considérée Assistance technique des commu nes face aux contentieux Développement économique : Etablissement, exploitation, acquisition et mise à disposition d infrastructures et réseaux de communications électroniques, conformément à l article L du CGCT, en particulier pour exercer la compé tence relative au 3 et du 15 des articles L.32 et L. 33 du Code des Postes et Télécommunications Electroniques. Sur proposition de Monsieur le Maire ; Le conseil municipal ; APPROUVE la modification des statuts de la communauté de communes Pays de France tels qu annexés et relativement aux co mpétences aménagement de l espace et développement économique ; APPROUVE l adhésion de la communauté de communes au syndicat mixte ouvert «Val d Oise numérique» dont les statuts sont ici annexés. 5. CLASSEMENT DANS LE DOMAINE PUBLIC DES ESPACES COMMUNS DU LOTISSEMENT DU CHEMIN DE BELLOY A SENLIS Vu le Code de la voirie routière et notamment l article L ; Considérant le fait que le classement du chemin de Belloy à Se nlis dans le domaine public n affecte nullement la fonction exclusivement dédiée à la desserte du lotissement ; 3

4 Monsieur le Maire informe le conseil municipal de la demande des propriétaires du lotissement Clos Nord et Sud du Chemin de Belloy à Senlis de rétrocéder dans le domaine public communal une partie de la voirie et les espaces communs tels que repris ci -après : o Les trottoirs du chemin de Belloy à Senlis o Une partie de la voirie située devant le 14 chemin de Belloy à Senlis (retournement du fond de l impasse) o Les divers espaces verts comprenant : Trois parterres fleuris et arbustifs au niveau des 6, 8 et 10 chemin de Belloy à Senlis D une pelouse au niveau du 12 et 14 chemin de Belloy à Senlis D une allée d arbustes après le 19 chemin de Belloy à Se nlis D un parterre d herbe et d arbustes au niveau du 14 chemin de Belloy à Senlis Monsieur le Maire précise que cette demande de rétrocession a été votée à la majorité par les propriétaires de ce lotissement lors de leur assemblée générale en date du 7 j uillet Monsieur le Maire précise également qu un acte authentique sera établi par -devant notaire qui fera l objet d une publication à la conservation des hypothèques ou d un acte administratif qui transfèrera les parcelles concernées dans le domaine public communal. Monsieur le Maire propose à l assemblée délibérante : De classer dans le domaine public communal une partie de la voirie et les espaces co mmuns du lotissement Nord et Sud du Chemin de Belloy à Senlis ; De préciser que les divers frais d e notaire et/ou de réalisation d éventuels documents d arpentage seront mis en totalité à la charge des propriétaires cédants. A la majorité (1 abstention) : AUTORISE Monsieur le Maire à procéder au classe ment d une partie de la voirie et des espaces communs du lotissement Nord et Sud du Chemin de Belloy à Senlis dans le domaine public co mmunal et à signer tous documents découlant de cette rétrocession ; PRECISE que les divers frais de notaire et/ou de réa lisation d éventuels documents d arpentage seront mis en totalité à la charge des propriétaires cédants. 6. APPROBATION DU PROTOCOLE TRANSACTIONNEL AVEC OISE HABITAT Monsieur le Maire rappelle à l assemblée délibérante : Vu la promesse de bail emphytéotiq ue conclue le 13 mars 2013 entre la Co mmune de Chaumontel et l OPH Oise Habitat en vue de la construction de deux logements collectifs et la reconstruction de 12 logements individuels ; Vu le permis de construire tacite dont se prévaut Oise Habitat à compter du 7 mars 2014; Vu l arrêté municipal en date du 10 mars 2014 portant autorisation expresse de construire sur la base de ce même projet du pétitionnaire Oise Habitat ; Vu l arrêté municipal en date du 10 juin 2014, relatif au retrait de l arrêté muni cipal du 10 mars 2014 au motif de la commission de plusieurs irrégularités par le pétitionnaire Oise Habitat; Considérant la requête enregistrée le 06 août 2014 au greffe du Tribunal Administratif de Cergy - Pontoise par laquelle l OPH Oise Habitat a saisi la juridiction administrative d une demande en annulation de l arrêté municipal du 10 juin 2014 portant retrait de l arrêté municipal d autorisation de construire du 10 mars 2014; Considérant les prétentions indemnitaires de l OPH Oise Habitat découlant d e la non réalisation de son projet ; 4

5 Considérant le projet de protocole transactionnel entre la Commune de Chaumontel et l OPH Oise Habitat ayant pour finalité de trancher définitivement tout litige entre les deux parties prenantes sur ce dossier ; Considérant l avis favorable de la commission des finances en date du 12 février 2015 ; Sur proposition de Monsieur le Maire : Le Conseil Municipal ; APPROUVE les termes du protocole transactionnel entre la Commune d e Chaumontel et l OPH Oise Habitat ayant pour finalité de trancher définitivement tout litige entre les deux parties prenantes sur ce dossier ; AUTORISE Monsieur le Maire à signer le protocole transactionnel. 7. ANNULATION DE LA SERVITUDE DE PASSAGE PIETON POUR ACCES AU CENTRE MEDICAL Monsieur le Maire expose qu il avait été prévu un accès piéton du centre - ville au futur pôle médical par une servitude de passage piéton consentie par la commune de CHAUMONTEL sur un terrain lui appartenant et que l accès pi éton se fait finalement par un chemin piéton aménagé en bordure de la route départementale 316, qu en conséquence il a été convenu entre Monsieur MAGNIER, représentant la SCI DU CHATEAU GAILLARD, et Monsieur MOSAT, représentant la SCI MOSAT, propriétaire s des fonds dominants, d annuler purement et simplement la servitude de passage piéton consentie aux termes de l acte du 28 février Ceci exposé, il est décidé de procéder à l ANNULATION de la servitude de passage piéton ci-après rapportée consentie par la commune de CHAUMONTEL aux termes d un acte reçu par Maître ETIENNE - SOGNY notaire à LUZARCHES le 28 février 2014 contenant vente par la commune de CHAUMONTEL au profit de La Société dénommée SCI CHATEAU GAILLARD et au profit de la SCI MOSAT d un terrain à bâtir situé à CHAUMONTEL, Route Départementale 316, cadastré section AH n 209 et 211, supportant aujourd hui une construction à usage de pharmacie et pôle médical : «Servitude de passage PIETON» Il est créé par les présentes au profit des lots A et B de la division sur la parcelle AH n 210 (partie du lot C) une servitude réelle et perpétuelle de passage pour piétons sur le chemin communal qui sera aménagé par la commune de CHAUMONTEL sur une longueur d environ 126,80 mètres sur une largeur de 5 mètres. Fonds servant : AH n 210 Fonds dominant : AH n 208 et AH 209 et 211» Cette annulation de servitude sera constatée à titre purement gratuit sans indemnité de part ni d autre. Les autres servitudes créées aux termes de cet acte demeureront inchangées. Il est donc demandé au conseil municipal de donner tout pouvoir à Monsieur le Maire à l effet de signer l acte constatant l annulation de cette servitude et tous actes, plans et documents s y rapportant. DONNE tout pouvoir à Monsieur le Maire à l effet de signer l acte constatant l annulation de cette servitude et tous actes, plans et documents s y rapportant. 8. ADOPTION DU REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL MUNICIPAL Monsieur le Maire expose : Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et son article L ; 5

6 Considérant le renouvellement du conseil municipal en date du 30 mars 2014 et la désignation des adjoints au Maire modifiée par délibération du 9 décembre 2014 ; Monsieur le Maire propose d adopter un règlement intérieur du conseil municipal. Après avoir pris connaissance dudit règlement ; ADOPTE le règlement intérieur du conseil municipal de Chau montel tel qu annexé à la présente délibération. 9. APPROBATION DE L ORGANIGRAMME DES SERVICES MUNICIPAUX Monsieur le Maire rappelle à l assemblée délibérante que le personnel municipal a fait l objet d un audit réalisé par le CIG de Versailles afin de mie ux déterminer les missions de chaque agent au sein des services. Monsieur le Maire communique au conseil municipal l organigramme instauré définissant le poste de chaque agent et joint à la présente délibération. Le conseil municipal ; Après en avoir dél ibéré ; VALIDE l organigramme du personnel communal tel que présenté. 10. MODIFICATION DU TABLEAU DES EFFECTIFS PERMANENTS Le Maire, rappelle à l assemblée : Conformément à l article 34 de la loi du 26 janvier 1984, les emplois de chaque c ollectivité sont créés par l organe délibérant de la Collectivité. Il appartient donc au Conseil Municipal de fixer l effectif des emplois nécessaires au fonctionnement des services, même lorsqu il s agit de modifier le tableau des emplois pour permettre des avancements de grade. En cas de suppression d emploi, la décision est soumise à l avis préalable du Comité Technique Paritaire. Vu l avis favorable du Comité Technique Paritaire en date du 27 janvier 2015 ; CONSIDERANT le tableau des effectifs adopté par le Conseil Municipal le 17 octobre 2014 ; CONSIDERANT la nécessité de supprimer l emploi d Attaché Territorial suite à la création de l emploi et au recrutement d un Attaché territorial principal sur emploi permanent au 1 er /11/2014 ; CONSIDERANT la nécessité de supprimer l emploi d Attaché Territorial Principal et l emploi fonctionnel de Directeur Général des Services suite à la mutation du titulaire du poste actuel, programmée au 1 er avril 2015 ; CONSIDERANT la nécessité de créer deux postes en con trat emploi d avenir, à compter du 1 er 2015, pour l entretien des espaces verts ; avril Le Maire propose à l assemblée, - La suppression de l emploi d Attaché Territorial à temps complet ; - La suppression de l emploi d Attaché Territorial Principal à temps complet ; - La suppression de l emploi fonctionnel de Directeur Général des Services des communes de à habitants ; - la création de deux postes d adjoint technique de 2 è m e classe non titulaire de droit privé pour l entretien des espaces verts. selon le tableau des effectifs ainsi modifié et joint à la présente délibération. 6

7 Le Conseil Municipal ; DECIDE d adopter les modifications du tableau des effectifs ainsi proposées. 11. MISE EN PLACE DE L ANNU ALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL D UNE PARTIE DU PERSONNEL Le Maire, rappelle à l assemblée : Le Conseil Municipal, par délibération en date du 24 juin 2014 a acté le principe de la mise en place des rythmes scolaires à la rentrée Ces modifications de l organisation de la semaine de travail sur 4 jours et demi, ainsi que le fonctionnement des écoles maternelle et primaire ont entrainé une modification importante du temps de travail de certains services et conduit à envisager l annualisation de leur temps de travail afin de mieux programmer leur charge de travail et d en maîtriser le coût. Cette organisation consiste à mettre en œuvre un cycle annuel de travail, par opposition à l organisation traditionnelle du travail sur des cycles hebdomadaires. L annualisation du temps de travail effectif permet ainsi de gérer tous les temps de travail de non travail et justifie la possibilité d organiser le travail en cycles de durées diversifiées. L article 7-1 de la loi n du 26 janvier 1984 dispose que les collectivités territoriales et les établissements publics ont compétence pour fixer les règles relatives à la définition, à la durée et à l organisation du temps de travail de leurs agents en tenant compte de leurs missions spécifiques. Ce pouvoir s exerce dans les limites applicables aux agents de l Etat. Les collectivités peuvent ainsi définir librement les modalités concrètes d accomplissement du temps de travail dès lors que la durée annuelle du travail et les prescriptions minimales prévues par la règlementation sont respectées : Repos hebdomadaire au moins égal à 35 heures, comprenant «en principe» le dimanche, Repos entre deux jours travaillés d au moins 11 heures, Nombre d heure de travail journalier maximal de 10 heures, Amplitude journalière maximale de 12 heures (calculée entre l heure de la prise de poste et l heure de fin de poste), Nombre d heures de travail hebdomadaire maximal de 48 heures pour une semaine de 44 heures en moyenne sur une période de 12 semaines consécutives, En journée continue, temps de repos de 20 minutes compris dans le temps de travail à partir de 6 heures travaillées en continu. Après avis favorable du Comité Technique Paritaire du Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne réuni le 27 janvier 2015, Le Conseil Municipal ; ACCEPTE d annualiser le temps de travail des agents suivants : Agents d animation des services enfance/jeunesse, ALSH, NAP. Agents techniques en restauration scolaire Agents techniques à l entretien des bâtiments ATSEM Agents techniques chargés de l organisation des manifestations Compte tenu des jours non travaillés (jours de repos, jours fériés, congés annuels à et de la durée légale du temps de travail (1607 heures), l annualisation de leur temps de travail permettra à ces agents de bénéficier de la période des vacances scolaires pour poser prioritairement leurs congés et leurs temps de repos. AUTORISE Monsieur le Maire à signer toutes les pièces nécessaires à la mise en œuvre de la présente délibération. 12. MISE EN PLACE DU COMPTE EPARGNE TEMPS Monsieur le Maire rappelle à l assemblée délibérante : Vu la loi n du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires ; Vu la loi n du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ; 7

8 Vu le décret n du 26 août 2004 relatif au compte épargne -temps dans la fonction publique territoriale, modifié par le décret n du 20 mai 2010 ; Vu l arrêté du 28 août 2009 pris pour l application du décret n du 29 avril 2002 modifié portant création du compte épargne -temps dans la fonction publique d Etat et dans la magistrature ; Vu la circulaire ministérielle n D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne - temps dans la fonction publique territoriale ; Vu l avis favorable du Comité Technique du CIG de la Grande Couronne en date du 27 janvier 2015 ; Il est demandé à l assemblée délibérante de fixer les modalités d applica tion du co mpte épargne -temps dans la collectivité comme suit : I/ L ALIMENTATION DU COMPTE EPARGNE -TEMPS : Le CET est alimenté par (article 3 du décret du 26 août 2004) : Le report de congés annuels, sans que le nombre de jours de congés annuels pris dans l'année puisse être inférieur à vingt (proratisés pour les agents à temps partiel et à temps non complet) ainsi que les jours de fractionnement. Le report de jours de récupération au titre de l ARTT Tout ou partie des jours de repos compensateurs (récupération des heures supplémentaires ou complémentaires notamment) à raison de 7 jours par an. Le CET peut être alimenté dans la limite d un plafond de 60 jours. II/ PROCEDURE D ALIMENTATION DU COMPTE EPARGNE TEMPS : Le conseil municipal fixe la date au plus tard au 15 décembre d une année N au titre de laquelle sont servis les jours de congés, d ARTT ou de repos compensateur le délai donné pour faire parvenir la demande de l agent d alimentation du CET auprès du service gestionnaire du CET. Cette demande ne sera effectuée qu une seule fois par année civile. Elle doit indiquer la nature et le nombre de jours que l agent souhaite verser sur son compte. III/ L UTILISATION DU CET : Le CET peut être utilisé sans limitation de durée. Le service gestionnaire du CET informera l agent chaque année des jours épargnés et des jours utilisés (article 1 du décret du 26 août 2004) avant le 1 er décembre. L agent peut utiliser tout ou partie de ses jours épargnés dans le CET. Qu il soit titulaire ou non titulaire, il peut utiliser les jours épargnés sous la forme de congés, sous réserve des nécessités de service. Au-delà de 20 jours épargnés sur le CET au terme de l année civile : L agent peut utiliser les jours excédant 20 jours épargnés, en combinant notamment plusie urs options dans les proportions qu il souhaite, parmi les options suivantes : leur prise en compte au sein du régime de retraite additionnelle de la fonction publique ou RAFP (agent titulaire affilié à la CNRACL); leur indemnisation (fixée par la législ ation en vigueur) ; leur maintien sur le CET. L agent doit faire part de son choix au service gestionnaire du CET avant le 15 décembre. A défaut de décision, pour les agents titulaires CNRACL, les jours excédant 20 jours épargnés sont automatiquement pris en compte au sein du RAFP ; pour les autres agents (agents non titulaires et agents titulaires IRCANTEC), ils sont automatiquement indemnisés. L autorité territoriale est autorisée à fixer, par convention signée entre 2 employeurs, les modalités financières de transfert des droits accumulés par un agent dans la limite de 10 jours DÉCIDE d'adopter les modalités d application du compte épargne-temps ainsi proposées. 13. CHARTE FONDATRICE DU CONSEIL CONSULTATIF DES AINES Monsieur le Maire informe l assemblée délibérante de la mise en place d une charte fondatrice du conseil consultatif des aînés afin d impliquer pleinement nos aînés dans la vie de la commune de Chaumontel. 8

9 Cette instance est destinée à permettre à nos aînés d apporter leurs compétences, leur expérience, leur disponibilité, leur mémoire et leur savoir -faire au service des Chaumontellois dans le but de vieillir le mieux possible ensemble et avec les autres générations. Monsieur le Maire précise que Madame Isabelle PARENT, Adjointe aux Affaires familiales et sociales, pilotera les réunions de ce conseil. Monsieur le Maire propose au conseil municipal d approuver la mise en place de la charte fondatrice du conseil consultat if des aînés. Le conseil municipal ; Après avoir pris connaissance du document ; ADOPTE la charte fondatrice du conseil consultatif des aînés annexée à la présente délibération. 14. APPROBATION DE LA CHARTE «BIEN VIEILLIR EN VAL D OISE Monsieur le Maire informe : Le Conseil Général du Val d Oise dans ses missions relatives au vieillissement de la population soutient le CODERPA (Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées) du Val d Oise qui a rédigé une charte pour le «Bien Vieillir en Val d Oise». Cette charte propose aux collectivités territoriales de manifester, au -delà de leurs obligations réglementaires, leur engagement à donner à la personne âgée sa place dans la cité par la mise en œuvre de différents moyens appropriés. Le Conseil Général du Val d Oise propose à toutes les communes se reconnaissant dans les fondements de cette charte de l approuver. Après avoir pris connaissance de la charte ; APPROUVE la charte «Bien vieillir en Val d Oise» ; AUTORISE Monsieur le Maire à signer la Charte «Bien vieillir en Val d Oise». INFORMATION : Monsieur Jacques GAUBOUR informe l assemblée délibérante des travaux qui vont avoir lieu à partir du 23 février 2015 sur la RD 316. Ils sero nt réalisés par la Société OTP et le SICTEUB et concernent le changement des tampons sur la nationale. Il précise qu ils auront lieu la nuit afin de ne pas gêner la circulation. L ordre du jour étant épuisé, Monsieur le Maire lève la séance à 2 1 H 05. Fait à Chaumontel, le 26 février 2015 Le Maire, Sylvain SARAGOSA 9

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS WWW.SAFPT.ORG COMPTE EPARGNE TEMPS EFFET : 1ER JANVIER 2010 Texte de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires applicables à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014 SMIRTOM du SAINT-AMANDOIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014 L an deux mil quatorze, le 20 juin à neuf heures trente, le bureau syndical du SMIRTOM du Saint-Amandois

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ;

CIRCULAIRE CDG90. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ; 13/1013/10 CIRCULAIRE CDG90 15/10 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ; Décret n 2004-878 relatif

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.)

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA LOIRE LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) Références - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 modifié relatif au compte épargne temps dans la fonction

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Approbation du Conseil Communautaire du 27 septembre 2012

NOTE D INFORMATION. Approbation du Conseil Communautaire du 27 septembre 2012 NOTE D INFORMATION Approbation du Conseil Communautaire du 27 septembre 2012 Instauration du Compte Epargne Temps (C.E.T.) en faveur des agents de la C. C. du Pays Glazik, à compter du 1 er janvier 2013

Plus en détail

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H L'an deux mil onze et le vingt huit mars à vingt heures, le Conseil Municipal de cette Commune,

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson CS 82161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site Internet : www.cdg56.fr Circulaire n 13-23

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT La réglementation relative au temps de travail s applique à tous les agents des collectivités territoriales et de leurs établissements

Plus en détail

Centre de Gestion FPT 49

Centre de Gestion FPT 49 Centre de Gestion FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Références : L annualisation du temps de travail CREE EN : août 2014 Messagerie : documentation@cdg49.fr

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS Circulaire n 25/2010 Cl. C 4212 Colmar, le 03 août 2010 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Le Président du Centre de gestion

Le Président du Centre de gestion Circulaire du 1 er juin 2010 Dernière mise à jour en janvier 2011 MODALITES D UTILISATION DU COMPTE EPARGNE-TEMPS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Réf. - Décret 2004-878 du 26 août 2004 relatif au

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS L E S S E N T I E L Cette fiche présente le dispositif du compte épargne-temps (CET) tel qu il a été réformé par le décret n 2010-531 du 20 mai

Plus en détail

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie)

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) CONSEIL MUNICIPAL DU 03 SEPTEMBRE 2015 NOTE DE SYNTHESE PERSONNEL 1- Personnel du service Animation : Augmentation du temps de travail 2- Suppression et création d un

Plus en détail

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale.

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale. COMPTE EPARGNE TEMPS Note d'information N 2010-15 du 6 septembre 2010 COMPTE EPARGNE TEMPS REFERENCE : Décret n 2010-531 du 20 mai 2010 modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne temps

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

CIRCULAIRE CDG90 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE CIRCULAIRE CDG90 07-13 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

Ville de Comines -59560- CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 26 JANVIER 2011

Ville de Comines -59560- CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 26 JANVIER 2011 Ville de Comines -59560- CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 26 JANVIER 2011 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JANVIER 2011 L'An Deux Mil Onze, le Vingt-six Janvier 2011, à Dix Neuf Heures,

Plus en détail

Le Conseil Municipal des Jeunes Qu est-ce qu un Conseil Municipal des Jeunes? Le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) est une assemblée qui réunit des jeunes Volvicois de la 6 ème à la 4 ème. Il est composé

Plus en détail

No 2487 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 21 juin 2000. PROJET DE LOI MODIFIE PAR LE SENAT EN NOUVELLE LECTURE

Plus en détail

Article 1 Objet du compte épargne-temps Article 2 Principe du compte épargne-temps demande de l agent

Article 1 Objet du compte épargne-temps Article 2 Principe du compte épargne-temps demande de l agent D é p a r t e m e n t d u P u y d e D ô m e A r r o n d i s s e m e n t d e R i o m C a n t o n d e M a n z a t MANZAT COMMUNAUTE D2012-40 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 9 septembre 2010

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 9 septembre 2010 Département de Loire-Atlantique PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 9 septembre 2010 Approbation du procès verbal de la séance du 6 mai 2010 Approbation à l unanimité Ordre du jour : 1- Réhabilitation d

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014 COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014 L an deux mille quatorze, le treize du mois de janvier, le Conseil Municipal de la Commune de la Mothe-Achard, dûment convoqué par Monsieur

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation, etc )

L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation, etc ) Page 1 sur 5 Centre De Gestion FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA NIEVRE NOTE INFORMATION N 12/2014 Service Documentation : F. MORVAN L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ATSEM, Adjoint d animation,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011 Tél : 05 49 59 40 44 Fax : 05 49 58 13 68 COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011 Le maire certifie avoir convoqué en session extraordinaire le 5 juillet 2011 les membres du conseil

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Le 4 février 2012, à l Isle-Adam (95290), Maison de l Amitié, 44, avenue de Paris, les membres de l association «Initiatives et Actions

Plus en détail

RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS

RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS VILLE DE ROYAN RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Article 1 er : Présentation Il est institué à la Ville de ROYAN (Ville, Centre Communal d Action Sociale) un Compte Epargne-Temps conformément aux décrets

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 MAI 2011

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 MAI 2011 DEPARTEMENT DE SEINE MARITIME MAIRIE DE SAINT PIERRE DE MANNEVILLE ARRONDISSEMENT DE ROUEN CANTON DE GRAND COURONNE CONVOCATION DU 9 MAI 2011 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17 MAI 2011 Le 17 mai 2011,

Plus en détail

Rendu exécutoire par télétransmission en Préfecture le 23 février 2011 N identifiant : 039-200010650-20110217-1411-DE

Rendu exécutoire par télétransmission en Préfecture le 23 février 2011 N identifiant : 039-200010650-20110217-1411-DE REGLEMENT COMPTE EPARGNE-TEMPS (CET) SOMMAIRE DISPOSITIONS LEGALES... 3 LES AGENTS CONCERNES... 3 OUVERTURE DU CET... 3 NATURE DES JOURS POUVANT ETRE EPARGNES... 3 ALIMENTATION DU CET... 4 UTILISATION

Plus en détail

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010)

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Le 16 octobre 2013 Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Référence :. Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale modifié par le décret

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 MARS 2013

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 MARS 2013 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 MARS 2013 L an deux mille treize, le vingt cinq à 19h30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni en séance publique, à l Hôtel de Ville, sous la présidence

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal de Lipsheim du 11 avril 2011

Réunion du Conseil Municipal de Lipsheim du 11 avril 2011 Réunion du Conseil Municipal de Lipsheim du 11 avril 2011 Nombre de Membres dont le conseil doit être composé : 19 Nombre de Conseillers en exercice : 19 Nombre de Conseillers présents : 11 + 4 procurations

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR Consultation du Comité Technique Paritaire : 7 décembre 2010 Délibération du Conseil municipal : 17 décembre 2010 2 I. Bénéficiaires du compte épargne temps Les

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MEURTHE-ET-MOSELLE COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D HÉRIMÉNIL Séance du 10 novembre 2014

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MEURTHE-ET-MOSELLE COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D HÉRIMÉNIL Séance du 10 novembre 2014 REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MEURTHE-ET-MOSELLE COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D HÉRIMÉNIL Séance du 10 novembre 2014 L an deux mille quatorze et le 10 novembre à 20 heures 30,

Plus en détail

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps

Section 1. Modalités d ouverture et d alimentation du compte épargnetemps section temps de travail LES CONGES ET TITRE I : LES TITULAIRES DEUXIEME PARTIE : LES CONGES ET CHAPITRE 2 : LE COMPTE EPARGNE-TEMPS (CET) Dernière mise à jour : Avril 2012 TEXTES APPLICABLES - Décret

Plus en détail

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 L an deux mille Douze, le douze du mois de juillet à 19 heures 30 minutes, le Conseil Municipal

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!!

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!! CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 45, Boulevard des Etats-Unis B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX -! : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 " : 3614

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Mairie de Trèves (Rhône) 450 route des Deux Vallées 69420 TREVES COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Le Conseil Municipal, dûment convoqué le 13 décembre 2013 s est réuni

Plus en détail

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS C.C.A.S PROTOCOLE SUR LE COMPTE-EPARGNE TEMPS Vu : - le décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au c ompte-épargne temps dans la Fonction Publique Territoriale, modifié par le décret n 2010-531 du 20

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 65, Rue Kepler B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX - : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 : www.cdg85.fr : maison.des.communes@cdg85.fr

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE. Le décret n 2004-878 du 26 août 2004 instaure le Compte Epargne Temps dans les collectivités territoriales.

NOTE DE SYNTHESE. Le décret n 2004-878 du 26 août 2004 instaure le Compte Epargne Temps dans les collectivités territoriales. Ville de SAINT-BRIEUC -------------- Conseil Municipal ----- Séance du 8 février 2005 Rapporteur : Mme MARIE-GICQUEL N 3 COMPTE EPARGNE TEMPS NOTE DE SYNTHESE Mesdames, Messieurs, Le décret n 2004-878

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

2014-160. CONVENTION DE MISE A DISPOSITION GRATUITE DE LOCAUX MUNICIPAUX.

2014-160. CONVENTION DE MISE A DISPOSITION GRATUITE DE LOCAUX MUNICIPAUX. CONVOCATIONS DU 11 DECEMBRE 2014. SEANCE DU 16 DECEMBRE 2014. L an deux mille quatorze, le seize décembre à vingt heures trente, le conseil municipal dûment convoqué s est réuni à la Mairie, en session

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Instruction relative au compte épargne-temps des agents de droit public de Pôle emploi

Instruction relative au compte épargne-temps des agents de droit public de Pôle emploi Date : 19 avril 2011 Note de la direction générale : Directeur général Médiateur Direction du cabinet Direction de la communication et relations institutionnelles Direction de l audit interne DGA clients,

Plus en détail

APPROUVE l acte constitutif du groupement de commandes pour l achat d électricité coordonné par le Syndicat d Energie des Yvelines.

APPROUVE l acte constitutif du groupement de commandes pour l achat d électricité coordonné par le Syndicat d Energie des Yvelines. PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DU 12 FÉVRIER 2015 - Approbation du procès-verbal de la séance du 20 janvier 2015 - Adhésion au groupement de commande d électricité - Adhésion au groupement de commande pour

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS LE COMPTE EPARGNE TEMPS SOMMAIRE : Article 1 : objet... Page 2 Article 2 : bénéficiaires et modalités d ouverture Article 3 : alimentation du compte épargne temps Article 4 : utilisation... Page 3 Article

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

Commune de Kœnigsmacker

Commune de Kœnigsmacker Commune de Kœnigsmacker PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 29 JANVIER 2015 L an deux mille quinze, le 29 janvier, à dix-neuf heures et trente minutes, les membres du Conseil

Plus en détail

COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 25 mars 2015 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 17 mars 2015 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient présents

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE D'ALET LES BAINS (AUDE) COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 6 NOVEMBRE 2013 Date de convocation : 31 octobre 2013 Le six novembre deux mille treize à vingt et une

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

Les autorisations d'absence

Les autorisations d'absence Les autorisations d'absence 1/18/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» Pôle "Valorisation de l'information juridique" 05 59 84 59 44 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr LES AUTORISATIONS

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 Commune de CHENAS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 Nombre de conseillers : En exercice : 9 Présents : 7 Votants : 7 L an deux mil treize, le jeudi 21 novembre, à 20 H

Plus en détail

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi :

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi : SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 27 AVRIL 2010 COMPTE-RENDU Sous la présidence de Monsieur Pierre JÉGU, Maire Présents : P. JÉGU, Y. MARTIN, Y. LE GALL, M-P DESPRES, E. MALOEUVRE, O. MONHAROUL, P. HENRY,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014 NOMBRE DE CONSEILLERS En exercice : 15 Présents : 11 Votants : 15 Le 25 septembre 2014, à 20h00, le Conseil Municipal de la commune de ST JOSEPH

Plus en détail

Budget primitif 2011 eau :

Budget primitif 2011 eau : CONSEIL MUNICIPAL DU 26 Mars 2012. ÉTAIENT PRÉSENTS : G.BERNARD - P. LUMMAUX - J.P MARTIN - J.P MAURA - D. BERLAND - Mmes C. LAGARDE - L. DUPUCH - M. B. CRAPON - Mme L. BARIBAUD - F. FERRAND - M. F. FAUX.

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Date de la convocation : 24 mars 2015 SEANCE DU : 30 MARS 2015 Membres présents

Plus en détail

Demande de dissolution des organismes de coopération intercommunale SICAMAS et CIAS

Demande de dissolution des organismes de coopération intercommunale SICAMAS et CIAS Conseillers élus : 15 Sous la présidence de : Monsieur le Maire,, N : 23/2011 BURCKHARDT, Jean-Jacques EHRHARDT, Thierry HUSENAU, Gérard MICHEL, Thomas REMOND, Mmes Sonia ADAM, Christiane BARBOT-SCHAUB

Plus en détail

STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE

STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE CHAPITRE I - CREATION ET DISSOLUTION DE L'AGENCE - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : CREATION DE L AGENCE En application de l'article 32 de la loi n 82-213

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE CIRCULAIRE CDG90 11/12 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations

Plus en détail

Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal

Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal Département de Vaucluse Commune de Venasque Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal SEANCE DU VENDREDI 4 FEVRIER 2011 Nombre de membres : Afférents au Conseil Municipal 15 En exercice : 14 Qui

Plus en détail

Approbation à l unanimité du procès-verbal de la séance du 17 octobre 2014

Approbation à l unanimité du procès-verbal de la séance du 17 octobre 2014 CONSEIL MUNICIPAL DE MARNAY SUR SEINE PROCES-VERBAL REUNION DU 14 NOVEMBRE 2014 L an deux mil quatorze, le 14 novembre à 19 heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au nombre prescrit

Plus en détail

Séance du 15 juillet 2015

Séance du 15 juillet 2015 Séance du 15 juillet 2015 L an deux mil quinze, le quinze juillet à 20h15, le conseil municipal, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 DECEMBRE 2014

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 DECEMBRE 2014 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 DECEMBRE 2014 L an deux mil quatorze, le seize du mois de Décembre, à dix-huit heures, le conseil Municipal, dûment convoqué, s est réuni en séance

Plus en détail

Le Compte Epargne -Temps (C.E.T.)

Le Compte Epargne -Temps (C.E.T.) FEDERATION FORCE OUVRIERE DES SERVICES PUBLICS ET DES SERVICES DE SANTE Le Compte Epargne -Temps (C.E.T.) LE COMPTE EPARGNE -TEMPS VERSION 2013 C.E.T. «historique», C.E.T. nouvellement créé, mesures transitoires,

Plus en détail

REUNION du 23 JUILLET 2012

REUNION du 23 JUILLET 2012 REUNION du 23 JUILLET 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 23 juillet 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus. Le procès-verbal de la précédente réunion est

Plus en détail

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil,

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil, H a u t e - G a r o n n e République Française Liberté - Égalité - Fraternité EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL N 2013-29 du Jeudi 27 juin 2013 à 20h30 2013-29-01a Correction des

Plus en détail

Les comptes-rendus précédents ont tous été transmis et signés préalablement à la séance.

Les comptes-rendus précédents ont tous été transmis et signés préalablement à la séance. Département du Tarn Nombre de membres en exercice: 15 Présents : 14 Votants: 15 République Française Commune de Parisot Séance du lundi 01 décembre 2014 L'an deux mille quatorze et le premier décembre

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

Commune de CHATEAUDUN

Commune de CHATEAUDUN Commune de CHATEAUDUN CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 mars 2011 20 H 30 COMPTE-RENDU Etaient présents M. Didier HUGUET, maire M. CAPLAIN, Mme CIMIANO, M. LECOIN, Mme FEZARD, M. HUMEAU, M. PRIOU, maires

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE Chris L an deux mille quatorze, le quatorze février, à dix-neuf heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Méréville s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation légale, sous la présidence

Plus en détail

LE REGIME INDEMNITAIRE

LE REGIME INDEMNITAIRE LE REGIME INDEMNITAIRE Janvier 2013 INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES Décrets : 2002-60 du 01-01-2004 / 2007-1630 du 19-11-2007 / 2008-199 du 27/02/2008 PRINCIPE Il appartient aux collectivités

Plus en détail

LES HIPPOCAMPES DE PARIS STATUTS

LES HIPPOCAMPES DE PARIS STATUTS LES HIPPOCAMPES DE PARIS STATUTS Article préliminaire Il est rappelé que l association «Les Hippocampes de Paris» a été créée le 25 mai 1934 sous la dénomination «Les Hippocampes». Elle a été déclarée

Plus en détail

Statuts. «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard. Statuts

Statuts. «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard. Statuts «Centre d Enseignement Sur les Arts et la Musique» CESAM : l ouverture culturelle en Avant Pays Savoyard Statuts 1 Article 1 er : Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Compte épargne temps 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 9 mars 2010 Mise à jour du 1 er juin 2010 Références

Plus en détail

Statuts : Etoile Saint Amandoise.

Statuts : Etoile Saint Amandoise. Statuts : Etoile Saint Amandoise. Sommaire : Présentation But et composition Affiliation Ressources Administration et fonctionnement o Comité de direction o Le bureau o Assemblée générale Ordinaire o Assemblée

Plus en détail

TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS Circulaire C.G n 04.18 D.M du 3 novembre 2004 Mise à jour Juillet 2008 TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS Réf. : - Décret 2004.878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES. COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre 2012

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES. COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre 2012 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre

Plus en détail

Compte-rendu de séance comité syndical du lundi 08 février 2010

Compte-rendu de séance comité syndical du lundi 08 février 2010 Compte-rendu de séance comité syndical du lundi 08 février 2010 L an deux mille dix, le 08 février, le comité syndical de l Agence landaise pour l informatique, dûment convoqué, s est réuni au siège du

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2008

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2008 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DU BAS-RHIN C O M M U N E DE D A C H S T E I N 21, rue Principale - 67 120 DACHSTEIN Tél. 03 88 47 90 60 Fax 03 88 47 90 61 E-mail : mairie@dachstein.fr SEANCE DU CONSEIL

Plus en détail

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Préambule : La mise en œuvre du compte épargne-temps correspond à l application de l article 1 er du décret 2004-878

Plus en détail

Chambre Professionnelle du Conseil de Midi-Pyrénées. N SIRET : 411 910 649 000 10 Code APE : 911 C Organisations Professionnelles

Chambre Professionnelle du Conseil de Midi-Pyrénées. N SIRET : 411 910 649 000 10 Code APE : 911 C Organisations Professionnelles Chambre Professionnelle du Conseil de Midi-Pyrénées N SIRET : 411 910 649 000 10 Code APE : 911 C Organisations Professionnelles N du Répertoire Départemental : 2291 Les statuts initiaux de l association

Plus en détail

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE L E S S E N T I E L La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 29 décembre 2008

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 29 décembre 2008 Date de convocation :12/12/2008 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 décembre 2008 L an deux mil huit, le vingt neuf décembre à 18 heures, le Conseil Municipal de la commune de SAINT LAMBERT

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir,

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, CIRCULAIRE CDG90 16/2013 LES EMPLOIS D AVENIR Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, Décret n 2012-1207 du 31 octobre 2012 relatif à l entrée en vigueur de décrets et

Plus en détail

Projet Annexe ENTRE :

Projet Annexe ENTRE : Projet Annexe CONVENTION D ADHESION AUX SECRETARIATS DU COMITE MEDICAL ET DE LA COMMISSION DE REFORME PLACES AUPRES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES DEUX-SEVRES ENTRE : Monsieur

Plus en détail

MODIFICATIONS DU COMPTE EPARGNE TEMPS

MODIFICATIONS DU COMPTE EPARGNE TEMPS CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 5 ème RÉUNION DE 2010 Séance du 18 novembre 2010 CG 10/5 è me /I-11 PERSONNEL DEPARTEMENTAL MODIFICATIONS DU COMPTE

Plus en détail

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC

Association SYNADEC. Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Association SYNADEC Association Loi 1901 Siège social : Association SYNADEC Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, le décret du 16

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi

Plus en détail

COMMUNE DE POURNOY LA CHETIVE

COMMUNE DE POURNOY LA CHETIVE 2014/99 Convocation du 13 novembre 2014 L an deux mil quatorze, le vingt novembre à vingt heures trente, le conseil municipal, légalement convoqué par Madame le Maire, se rassemble en séance ordinaire

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le deux avril à 20H30, le conseil municipal de la commune d URY, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la

Plus en détail

Compte Epargne Temps (CET), les textes sont publiés au Journal officiel, l administration doit nous fournir le mode d emploi!

Compte Epargne Temps (CET), les textes sont publiés au Journal officiel, l administration doit nous fournir le mode d emploi! T@mT@m/CFTC.FAE ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fédération CFTC des Fonctionnaires et agents

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail