MATIÈRE PÉDAGOGIQUE DU MODULE POLITIQUES ET MARCHÉS FINANCIERS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MATIÈRE PÉDAGOGIQUE DU MODULE POLITIQUES ET MARCHÉS FINANCIERS"

Transcription

1 Erasmus Multilateral Projects Virtual campuses Numéro de reference du projet: LLP HU-ERASMUS-EVC Titre of the projet: Virtual campus for SMEs in a multicultural milieu ( SMEdigcamp ) Cette publication (communication) n engage que son auteur et la Commission n est pas responsable de l usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues. MATIÈRE PÉDAGOGIQUE DU MODULE POLITIQUES ET MARCHÉS FINANCIERS Chef de quadrangle: Michael SCHLEICHER (DE) Membres de quadrangle: Jay MITRA (GB) Ivánné ILLÉS (HU) Safwan MCHAWRAB (FR-UPX) Flora DFEZ (FR-ESCEM) 1

2 TABLE DES MATIÈRES A) SPÉCIFICATION DU MODULE... 5 B) CONTENU INDICATIF CHAPITRE 1 : LES FONDAMENTAUX DES MARCHES FINANCIERS Introduction La monnaie au sein de l économie Le marché à l intérieur de l économie Marchés financiers : Qu ont-ils de si spécial? Le rôle des anticipations Idées fondamentales La formation des anticipations Les «bulles» et l irrationalité Exercices CHAPITRE 2 : LE CADRE INSTITUTIONNEL Introduction Le rôle des Banques Centrales La surveillance des marchés financiers Les organismes de supervision La supervision intégrée des marchés financiers Institutions financières internationales Le Fond Monétaire International La Banque Mondiale La Banque Européenne d Investissements Exercices CHAPITRE 3 : MARCHÉS DES ACTIONS ET DES OBLIGATIONS Introduction Différenciation entre le marché des obligations et le marché des actions Marché des obligations : vocabulaire Rôle, structure et fonctionnement du marché des actions et des obligations Causes déterminantes de l'offre et la demande Calcul de la valeur de marché Calcul des rendements des obligations Evaluation des actions Analyse technique de l action L analyse fondamentale Les transactions du marché Prévoir l évolution à court terme et à long terme du marché Exercices CHAPITRE 4 : LES MARCHES DES DEVISES Introduction Rôle, structure et fonctionnement Détermination de l offre et de la demande Transactions sur le marché Marché des options Opérations à terme

3 Autres transactions d échange Expliquer et prévoir le taux de négociation Théories classiques Nouvelles théories Exercices CHAPITRE 5 : CREDIT ET OPERATIONS BANCAIRES Introduction Le rôle, la structure et les opérations bancaires Types et caractéristiques du crédit Les principaux types de prêts bancaires Prêts à court terme Prêts simples La ligne de crédit Les prêts à long terme Les régulations et demandes de crédit La première source de remboursement Deuxième ressources de remboursement Accords de prêts Le prix des prêts des banques D autres sources de capital Le prêt des actifs de base L affacturage Location à bail Le risque de crédit des banques Exercices CHAPITRE 6 : L INTERDEPENDANCE DES MARCHÉS FINANCIERS Introduction L interdépendance entre les différents segments des marchés financiers L interdépendance entre les frontières Economie ouverte Le terme mondialisation Les marchés financiers internationaux Interdépendance sur les marchés financiers internationaux Etude de cas Exercices C) SPÉCIFICITÉS NATIONALES FRANCE L ALLEMAGNE Les centres boursiers en Allemagne La bourse de Frankfort La Deutsche Börse (informations) La place de l Allemagne sur le marché des changes étranger Les institutions importantes en Allemagne La BAFIN - Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht La Deutsche Bundesbank LA HONGRIE La structure du système financier hongrois

4 3.2. Le système bancaire La banque centrale La politique monétaire, et les régulations des monnaies de change étrangères Les banques commerciales Le système bancaire hongrois dans l UE Les marchés de la monnaie et de capitaux Le marché interbancaire Les marchés de capitaux et les bourses La Bourse de Budapest Les sections de la Bourse de Budapest La famille d indices de la Bourse de Budapest Les indices de titres locaux L indice des titres régionaux L indice de résistance Le marché des obligations Le marché des changes Le marché spot Le marché FX-swap Le marché des forwards Le marché option LE ROYAUME UNI La Banque d Angleterre et la réserve de changes étrangers Les opérations du marché des changes étrangers Comment le Royaume-Uni s insère dans l arène de la finance internationale Les déterminants des taux de changes

5 A) SPÉCIFICATION DU MODULE Le financement est un point essentiel pour les entreprises. Elles souffrent souvent d un manque de fonds propres pour couvrir leur besoin d exploitation ou pour faire des investissements, c est pourquoi elles doivent trouver de nouvelles formes de financement à côté des actionnaires historiques. Les crédits contractés par les entreprises auprès des banques ne sont pas les seuls modes de financement. Ce module traite des politiques financières et des marchés financiers. Il évoque les différentes options qui se présentent à une PME pour augmenter son capital. Les marchés des actions et des obligations constituent la première source de financement, en particulier pour les PME qui dépassent une certaine taille. Une entreprise ayant besoin de fonds pour investir dans de nouveaux équipements peut se faire prêter directement de l argent par les investisseurs privés. Cela est possible en contractant un emprunt obligataire. Les personnes en formation apprennent les bases concernant le fonctionnement de ce type de transactions. Tout d abord, des termes comme «obligation» ou «taux de rendement» ainsi que leurs caractéristiques doivent être expliqués. De même, les anticipations et les prévisions des développements à court et long terme du marché jouent un rôle important. Une autre option pour lever des fonds est de traiter sur le marché des actions. C est pourquoi les personnes en formation doivent apprendre dans ce module des termes comme «marché», «dividende», «valeur nominale» ou «valeur marchande» pour comprendre le fonctionnement de la Bourse. Ce module traite également du marché des devises étrangères qui est de loin un des plus importants marchés financiers au monde. Il joue un rôle immense dans le commerce et le financement des entreprises. Les importations et les exportations de marchandises sont des flux significatifs dans le système économique et déterminent l actualité économique quotidienne. La plupart des entreprises ne vendent pas uniquement leurs marchandises ou leurs services au niveau local mais également à l étranger. Réciproquement, les entreprises achètent du matériel ou des services à des entreprises situées à l étranger. Lors de ces échanges, les différentes devises comme par exemple l Euro et le Dollar ou encore le Yen et la Livre Sterling se rencontrent. Il existe une offre et une demande pour une devise donnée qui déterminent le taux de change. Il est très important de savoir expliquer et prévoir les variations des taux de change. Comment peut-on expliquer de tels mécanismes? Quels modèles existe-t-il afin de prévoir les évolutions des taux de change? On ne doit pas oublier qu en réalité, en raison des barrières pour accéder au marché des actions et des obligations, celui-ci n est pas l option utilisée pour la plus grande partie des entreprises. A la place, de nombreuses entreprises et en particulier les PME, comptent sur leur banque pour leur fournir des liquidités à court terme tout comme des financements pour leurs projets à long terme. C est pour cela que ce module traite également du rôle des banques et du fonctionnement du crédit. Les personnes en formation doivent maitriser les différents types d'opérations de crédit et les conditions d obtention des emprunts. La dernière partie de ce module analyse les interdépendances des marchés financiers. Les étudiants doivent comprendre les différents liens existants comme par exemple quand le dollar US se dévalue face à l Euro ou les raisons de la hausse des taux d intérêts à long terme en Europe? Comment ces phénomènes peuvent-ils être expliqués? Qu arrive-t-il quand une crise financière surgit? Quels sont les conséquences et les effets sur les autres pays à travers le monde? 5

6 Cependant le module Politiques financières et marchés financiers est préfacé avec les explications de base du fonctionnement des marchés financiers. Les termes importants sont expliqués aussi bien que les différents segments des marchés financiers en général. Les personnes en formation apprennent à comprendre le fonctionnement des différents marchés financiers et leur rôle pour le financement d entreprise. De plus ce module fournit des explications au sujet des institutions importantes. Quel est le rôle de la Banque Centrale? Qu appel t on institutions nationales et internationales? Qui est responsable de la surveillance du marché financier? En quoi consiste la Banque des règlements internationaux? Quelles fonctions détient-elle? Chaque partie de ce module se termine par des exercices ou des cas d étude. Les personnes en formation rassemblent et appliquent les connaissances nouvellement acquises au sujet des politiques financières et des marchés financiers. Objectifs du Module Les participants doivent acquérir les compétences de : Comprendre le fonctionnement des marchés financiers Maîtriser les différences et les similitudes des segments du marché financier Comprendreles rouages d une politique financière d une entreprise Connaître et maîtriser les bases des transactions sur les marchés financiers Etre capable d évaluer les risqué associés aux marchés financiers Etre familier avec les institutions en rapport avec les marchés financiers Devenir sensible aux instruments de contrôle, à la portée et aux limites des régulations des marchés Pouvoir évaluer les conséquences économiques d une politique de concurrence au regard de la régulation des marchés financiers Structure du module Le module POLITIQUES FINANCIERES ET MARCHÉS FINANCIERS représente un total de 6 crédits ECTS. Cela signifie pour les personnes en formation une charge de travail de 150 à 175 heures. Ce module est constitué de huit chapitres et la répartition des heures de travail pour les étudiants s effectue de la façon suivante : Vue d ensemble et attribution des charges de travail Chapitre 1 LES FONDEMENTS DES MARCHES Poids du chapitre : 15 % du module Charge de travail pour l étudiant : 22 à 26 heures env. Chapitre 2 LE CADRE INSTITUTIONNEL Poids du chapitre : 20 % du Charge de travail pour l étudiant : 30 à 36 env. Chapitre 3 MARCHES DES ACTIONS ET DES OBLIGATIONS Poids du chapitre : 20 % du module Charge de travail pour l étudiant : 30 à 35 heures env. Chapitre 4 LES MARCHES DES DEVISES ETRANGERES Poids du chapitre : 10 % du module Charge de travail pour l étudiant : 15 à 18 heures env. 6

7 Chapitre 5 ACTIVITES DE BANQUE ET DE CREDIT Poids du chapitre : 20 % du module Charge de travail pour l étudiant : 30 à 35 heures env. Chapitre 6 INTERDEPENDANCE DES MARCHES FINANCIERS Poids du chapitre : 15 % du module Charge de travail pour l étudiant : 20 à 26 heures env. Ces chapitres sont à leur tour divisés en paragraphes qui incluent les contenus importants qui doivent être couverts par l étudiant. Chapitre 1 : LES FONDEMENTS DES MARCHES FINANCIERS Ce module est basé sur une approche intégrée. Des chapitres séparés sont dédiés aux segments des marchés financiers les plus importants. Dans chacun de ces chapitres, le fonctionnement du marché, son importance pour les finances des entreprises (et tout particulièrement les PME) le cadre généré par les régulations et la portée de l influence politique seront analysés. Le premier chapitre traite des caractéristiques communes des marchés financiers en général et fournit une vue d'ensemble des développements récents. Structure: 1. Introduction 2. Marchés financiers : qu ont- t- ils de si spécial? 3. (capital et marchés monétaires, marchés primaires et secondaires, marchés des actions et des obligations, marchés de gré à gré, marchés de changes, efficacité du marché) 4. Le rôle des anticipations 5. Exercices Chapitre 2 : LE CADRE INSTITUTIONNEL Avant de commencer l analyse des différents segments des marchés financiers, il est important d être familier avec les institutions les plus importantes en rapport avec ces marchés, qu elles soient à une échelle internationale, nationale ou européenne. Pour cela, ce deuxième chapitre fournit une vue d'ensemble du cadre institutionnel composé par des établissements tels que les Banques Centrales, la Banque des Règlements Internationaux, les conseils de surveillance de marchés financiers, par l'ue et la législation nationale et ainsi de suite. Structure: 1. Introduction 2. Le rôle de la Banque Centrale 3. Contrôle des marchés financiers 4. Institutions nationales 5. Institutions internationales 6. Exercices Chapitre 3 : LES MARCHES DES ACTIONS ET DES OBLIGATIONS Les marchés des actions et des obligations représentent des sources importantes permettant aux entreprises d attirer des capitaux en particulier pour les PME dépassant une certaine taille les autorisant à accéder à ces marchés. Il est important d expliquer certains termes comme «marchés privilégié s», prix actuel ou valeur du marché afin de comprendre le fonctionnement des marchés boursiers. Un autre aspect crucial est la prévision de la fluctuation des prix. Concernant les marchés d obligations, certains termes et définitions doivent également être expliqués. Quelles sont les 7

8 caractéristiques des marchés d obligations et comment fonctionnent-elles? Quelles sont les forces déterminant l offre et la demande de capitaux? Quels sont les risques de marché pour une entreprise? Comment une entreprise peut elle bénéficier du développement de ce marché? Voici le type de questions qui seront abordées dans ce chapitre. Structure: 1. Introduction 2. (Actions préférentielles et ordinaires, dividendes, taux de rendement, valeur nominale, taux nominal, cours d émission, escompte, maturité, prix de marché, valeur du marché, notations...) 3. Rôle, structure et fonctionnement des marchés des actions et des obligations 4. Détermination de l offre et de la demande 5. Calcul de la valeur du marché 6. Calcul des rendements des obligations 7. Evaluation des actions 8. Transactions sur les marchés 9. Prévoir les développements des marchés à court et moyen termes 10. Exercices Chapitre 4 LE MARCHE DES DEVISES ETRANGERES Comme le chapitre précédent, ce chapitre propose de voir un segment spécifique des marchés financiers. On analysera ici les marchés des devises étrangères. C est de loin le plus important marché financier au monde. On y retrouve de nombreux acteurs comme les banques, les spéculateurs, les cambistes, les institutions. Les taux de change jouent un rôle prépondérant dans les affaires c est pour cela que ses caractéristiques seront analysées. Les étudiants apprendront à comprendre les évolutions et les conséquences pour les entreprises localisées dans différents du changement des taux de change. Structure : 1. Introduction 2. Rôle, structure et fonctionnement 3. Détermination de l offre et de la demande 4. Transactions sur le marché 5. Expliquer et prévoir les taux de change 6. Exercices Chapitre 5 CREDIT ET OPERATIONS BANCAIRES Bien que le chapitre 3 traite de l importance des marchés des actions et des obligations comme source de financement, la majeure partie des entreprises ne s appuient pas sur ces marchés pour obtenir des capitaux. En effet, les coûts à l entrée constituent des barrières qui rendent difficile l accès à ces marchés. De nombreuses entreprises et en particuliers les PME s appuient à la place sur leur banques commerciales afin d obtenir des liquidités ou pour obtenir des financements à long terme. C est pour cela que ce cinquième chapitre donne un aperçu de la structure, du rôle et du fonctionnement des opérations bancaires au sein de l Union Européenne. Son but est de permettre aux étudiants d avoir une vision globale de la banque. Les étudiants pourront alors comprendre les difficultés et les solutions possibles touchant les relations entre les banques, les entreprises et leurs clients. Structure : 1. Introduction 2. Rôle, structure et fonctionnement 3. Types et caractéristiques du crédit 4. Régulations et conditions au crédit 8

9 5. Autres sources du capital 6. Exercices Chapitre 6 INTERDEPENDANCE DES MARCHES FINANCIERS Le marché immobilier américain tremble, le dollar se dévalue face à l euro, la FED baisse ses taux d intérêt, les taux d intérêt à long terme augmentent aux US mais baissent en Europe... Comment expliquer cela? Le chapitre final de ce module concerne les interrelations entre les différents marchés financiers et sur les théories expliquant leur interdépendance. Son but est d aider les étudiants à évaluer les conséquences des politiques menées, les mouvements sur le marché ou encore les différents changements ou chocs sur l ensemble du système des marchés financiers. Structure : 1. Introduction 2. Interdépendance entre les différents segments des marchés financiers 3. Interdépendance frontalière 4. Etude de cas 5. Exercices Pédagogie et méthode d évaluation Les concepts, méthodes et instruments décrits dans ce module devraient faire appel à d autres concepts contenus dans d autres modules du programme. En fait la pédagogie doit être conçue de manière centrale et être adaptée aux autres modules et chapitres. Pour cette raison aucune autre précision n est proposée pour le moment. L évaluation du module doit se faire sous la forme d une étude de cas. Le cas doit comprendre plusieurs aspects du sujet et les étudiants doivent être évalués en petits groupes de trois ou quatre leur permettant de définir des sous taches, de partager la charge de travail et de se spécialiser individuellement dans certains aspects de l étude de cas. Le résultat doit être présenté par l ensemble du groupe et de préférence lors d une présentation orale. Si cela n est pas possible, les étudiants pourront présenter leur travail lors d une vidéo conférence. En dernier recours, les étudiants pourront soumettre un travail écrit. Lectures recommandées Sources allemandes: Fox, J. (2006) Unternehmerische Finanzierungsentscheidungen im Spannungsfeld zwischen Finanzintermediâren und Finanzmârkten, Lang 1. Auflage Frach, L. (2007) Finanzaufsicht in Deutschland und Großbritannien: Die BaFin und die FSA im Spannungsfeld der Politik, Vs Verlag 1. Auflage Franke, G./ Hax, H. (2004) Finanzwirtschaft des Unternehmens und Kapitalmarkt, Springer Gottwald, J.-C./ Heilmann, S./ Kremer, C. (2008) Finanzmarktpolitik, Vs Verlag 1. Auflage Jâger, M. (2006) Finanzmarktstrukturen im Wandel, Deutscher Instituts-Verlag Lyk, R. A. (2007) Anlageinstrumente und Finanzmârkte: Theorie, SKV 2. Auflage Olfert, K./ Reichel, C. (2008) Finanzierung, Kiehl 14. Auflage Zantow, R. (2007) Finanzwirtschaft der Unternehmung: Die Grundlagen des modernen Finanzmanagements, Pearson Studium 2. aktualisierte Auflage 9

10 B) CONTENU INDICATIF CHAPITRE 1 : LES FONDAMENTAUX DES MARCHES FINANCIERS 1.1. Introduction Pour inculquer aux personnes en formation les fondamentaux des marchés financiers il est conseillé d expliquer en premier lieu les termes économiques tels que l argent ou le marché afin de faciliter la compréhension. La fonction des marchés en général et celles de l argent doivent aussi être décrites La monnaie au sein de l économie La monnaie est le nerf de la guerre dans l économie. La monnaie permet les échanges entre les gens et représente la base de nos économies. La monnaie est un moyen d échange et d évaluation. Chaque pays a sa propre monnaie dans le monde, on peut noter des accords entre pays pour adopter une monnaie unique comme en Europe. La valeur et la quantité de monnaie ont des impacts forts sur plusieurs variables économiques. On peut constater l intense bataille entre la Chine, les USA ou encore le Japon sur leurs monnaies. La monnaie est une arme économique dont se servent les états pour favoriser leurs économies. Ceci a un impact sur les entreprises pusique les taux de change sont directement liés à la valeur et la quantité de monnaie sur les marchés financiers. La monnaie est créée par banques qui ont l autorisation d octroyer des crédits au niveau des montants des encours sur les comptes à vue des particuliers. Les ratios prudentiels de BALE 2 exigent cependant qu un certain pourcentage ne soit pas distribuer Le marché à l intérieur de l économie Le marché est l autre base de l économie. Le marché est le lieu de rencontre de l offre et la demande. Cette confrontation va permettre de fixer un prix d équilibre. Le marché doit être en concurrence pure et parfaite pour fixer le prix le plus juste sur le marché. Cette concurrence pure et parfaite s obtient par une atomicité des demandeurs et des offreurs, une transparence de l information, des produits semblables et de faibles barrières à l entrée. Ces critères sont rarement tous obtenus sur un même marché, ce qui permet des distorsions en termes de prix. Certains marchés peuvent être caractérisés de monopole ou encore d oligopole. Pour certains économistes, seule la concurrence pure et parfaite permet à l économie de se développer Marchés financiers : Qu ont-ils de si spécial? Il existe un grand nombre de marchés possibles au sein de l économie comme par exemple celui des marchandises et celui des facteurs de production ou les marchés incomplets et complets. Le marché financier fonctionne comme les autres marchés. Il est segmenté en une multitude de sous 10

11 marché par exemple de devises, de liquidités ou encore des warrants Ces différents marchés financiers ne fonctionnent pas en concurrence pure et parfaite car les offreurs sont limités et les barrières à l entrée sont fortes pour les émetteurs. Dans le tissu macro économique, seules les grandes entreprises vont sur le marché financiers, la plupart des entreprises moyennes si elles le font, cela se fait à travers ses produits de banques commerciales ou d affaires. Les marchés financiers se développent continuellement, ils prennent diverses formes, s appuient sur différents produits, ils évoluent au gré de la régulation ou de la dérégulation. Les marchés financiers sont très encadrés moins des pays anglo-saxons avec les répercussions que l on a connu ces dernières années et encore maintenant. Les marchés financiers sont des marchés très cycliques qui sont très réactifs à l environnement macroéconomique Le rôle des anticipations Idées fondamentales La hausse du cours des actions indique-t-elle qu il est possible d être optimiste et d anticiper des bénéfices futurs? Les prix vont-ils continuer à augmenter toujours plus? Les décisions économiques ne dépendent pas seulement de la situation actuelle mais également des anticipations sur le futur. Peu de décisions concernent le présent directement. Le rôle des anticipations prend de plus en plus d importance avec le développement des marchés financiers car ces derniers sont entraînés par les anticipations faites La formation des anticipations Le fondement des anticipations est d anticiper pour prendre à terme les meilleures décisions. Il y a différents types d anticipation. Il y a les anticipations rationnelles qui ont pour base le calcul de la rentabilité par exemple, mais on trouve des anticipations cognitives en lien avec la psychologie. On trouve aussi les anticipations adaptatives qui sont réalisées suivent les évènements qui se passent. Les personnes agissant sur les marchés financiers délèguent de plus en plus le soin de faire des anticipations aux ordinateurs et aux simulateurs «d avenir» pour guider leurs choix. Les logiciels deviennent de plus en plus perfectionnés, les TRADERS sont plus des mathématiciens que des gestionnaires. Chaque personne qui achète un produit financier, a fait à un instant donné une anticipation sur le futur, c est la base des produits financiers, espérer un gain ou se couvrir contre une perte Les «bulles» et l irrationalité On constate depuis une vingtaine d année des phénomènes de bulles financières dont les plus récentes sont celles du NET en 2001 et des SUBPRIMES en Mais même avant les années 50, on trouvait des phénomènes comme cela par exemple la bulle sur les tulipes en Hollande en C est un éternel recommencement. Ce phénomène de bulle est accentué par le comportement mimétique des agents économiques car ceux-ci sont équipés des mêmes outils pour évaluer leurs risques et reposent leurs choix sur les mêmes théories. C est comme cela qu on voit apparaître des phénomènes irrationnels de chute ou de fortes hausses de prix d actions ou de prix de matières premières. Cependant on peut signaler aussi l action des 11

12 agents prédateurs qui sont souvent des hedge funds ou fonds de placements de grandes banques d affaires qui effectuent des RAIDS pour faire bouger le marché en leurs faveurs. Par exemple, en début 2010, de nombreux Hedge Funds ont décidé de spéculer à la baisse sur la valeur de l Euro contre le Dollar à l initiative de Georges Soros célèbre dynamiteur de la livre Sterling (1992) Exercices Afin d approfondir les connaissances fondamentales au sujet des marchés financiers, les étudiants peuvent mettre en œuvre leurs acquis par différents types d exercices : présentation d un type spécifique de marchés financiers ou encore étude comparative de plusieurs types de marchés. Ils peuvent aussi rechercher des données actuelles ou des évènements récents relatifs aux marchés financiers. 12

13 CHAPITRE 2 : LE CADRE INSTITUTIONNEL 2.1. Introduction Ce chapitre a pour but de familiariser l étudiant avec les institutions les plus importantes en rapport avec les marchés financiers, à un niveau national, européen ou encore international. Il offre une vue d ensemble du cadre institutionnel établi par des institutions telles que les Banques Centrales, les Autorités de Régulation des Marchés Financiers, les institutions nationales ou encore le Fonds Monétaire International (FMI) Le rôle des Banques Centrales Toute Banque Centrale contribue à la croissance économique du pays en assurant la stabilité monétaire et financière. Maintenir une stabilité monétaire a pour but d assurer la stabilité des prix en conformité avec le taux d inflation voulu par le gouvernement mais également de maintenir la confiance dans cette devise. Les Banques Centrales maintiennent la stabilité monétaire en s assurant que la valeur de leur monnaie ne se déprécie pas de manière alarmante. A cette fin, elles cherchent à maintenir les taux d intérêt autour du niveau du taux d inflation nationale prévu. Les Banques Centrales maintiennent la stabilité financière grâce à des activités de management du risque. Elles considèrent les menaces à l encontre du système financier comme un tout et elles les détectent grâce à des outils de surveillance et d intelligence économique du marché. Elles réduisent également les risques en mettant en place et en renforçant des infrastructures et leurs opérations pour réponde aux nouveaux défis économiques qui surgissent La surveillance des marchés financiers La croissance des services et des marchés financiers atteste de leur rôle majeur sur l économie. Les marchés financiers comprennent des investisseurs institutionnels ou bancaires comme des compagnies d assurance, des fonds de pension, des sociétés d investissement ou encore des hedge funds (autrement appelés fonds spéculatifs). Les sociétés d investissement et les hedge funds ont connu la croissance la plus forte suivis par les fonds de pension et les compagnies d assurance. En conséquence il y a eu une croissance marquée des institutionnalisations à l intérieur des marchés financiers (Monkiewicz, 2007). Les marchés financiers peuvent être classés selon plusieurs types : les banques, les compagnies d assurance ou les fonds spéculatifs La croissance des marchés financiers renforce la mondialisation ainsi que la vitesse de formation de firmes multinationales. Il en résulte une multiplication d entreprises qui offrent des produits financiers groupés et intégrés ainsi que des systèmes de distribution intégrés (Monkiewicz, 2007). Le rôle des gouvernements est de réguler et de superviser les marchés financiers avec pour objectif final de protéger les consommateurs des risques financiers. Les régulations financières, qui se trouvent sous l égide du Ministère des Finances dans la plupart des pays, peuvent apparaître sous la forme d interventions dans les activités économiques des institutions financières. Il y a quelques années, les fonctions de régulation et de surveillance se sont faites en deux temps : tout d abord on s est concentré sur la conception des règles et des régulations puis, on les a mis en place. 13

14 Les organismes de supervision Suite à sa séparation avec l organisme de régulation, l organisme de supervision est devenu plus à même de se spécialiser, d acquérir des ressources et de maintenir son autonomie. Le rôle de l organisme de supervision des marchés financiers est de détecter, de gérer et de contrôler les risques. La surveillance du secteur bancaire permet aux banques d opérer dans un environnement de risques minimisé. La surveillance des assurances quant à elle se concentre sur la protection des assurés. La surveillance de la bourse se penche sur les problématiques de protection des investisseurs. Plus spécifiquement elle assure «l honnêteté, l efficacité et la transparence des marchés» (Monkiewicz, 2007) tout comme elle minimise les risques systémiques. Les fonctions de l organisme de supervision des marchés financiers peuvent être divisées en quatre à savoir accorder les licences aux banques, la supervision continue et la mise en force des réglementations et des règles prudentielles La supervision intégrée des marchés financiers La mondialisation a favorisé l intégration des marchés locaux et internationaux qui appellent à une approche plus harmonisée en ce qui concerne la supervision des marchés financiers. C est pour cela que l organisme de supervision des marchés financiers se doit de passer d une approche interne ou il se focalisait sur les secteurs financiers nationaux à une approche externe généralisée. D âpres Monkiewicz (2007), en 2006 il y avait trente et un pays intégrés sur quatre-vingt onze au système global qui assuraient la supervision des marchés financiers. La plupart de ces pays sont européens alors que les Etats Unis demeurent un des quarante-quatre systèmes financier de supervision hétérogène. Au Royaume Uni neuf organisations de supervision des marchés financiers ont fusionné pour former l Autorité des Services Financiers pour traiter des problèmes d une supervision hétérogène. Cependant des pays coordonnent leur supervision afin de répondre aux besoins soulevés par le développement de marchés financiers toujours plus complexes. D autres coordonnent leurs méthodes de supervision afin d obtenir un système financier mieux équilibré Institutions financières internationales Les Institutions Financières Internationales ont été créées pour répondre aux différents besoins des pays partenaires en se concentrant pleinement sur les projets de développement. Elles empruntent de grandes sommes d argent aux marchés financiers avec des garanties financières données par les gouvernements nationaux. Grâce à leurs économies d échelle faites avec leurs emprunts elles sont capables d acquérir des finances à moindre coûts et de fournir des fonds à bas coûts. Ces Institutions multilatérales telles que le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale qui ont une vision plus générale que des institutions régionales telles que la Banque Européenne d Investissement. Alors qu il y a de nombreuses institutions financières internationales, seules des institutions internationales comme le FMI, la Banque Mondiale ou encore la Banque Européenne d Investissement sont susceptibles de réaliser de telles choses. 14

15 Le Fond Monétaire International Historique du FMI Le Fonds Monétaire International a été crée à l origine comme un mécanisme qui avait pour but de mener à bien les directives économiques décidées lors du sommet de Bretton Woods. Le système dit de Bretton Woods a été mis sur pieds en Le FMI encourage les pays à mettre en des politiques d'ajustement en place tandis qu'il leur fournit des financements pour redresser leur balance de paiements. Ces rôles ont été adaptés comme conditions pour pouvoir prêter aux pays ayant un besoin de financement de balance de paiements dans les années Alors que les réserves internationales augmentaient, des outils ont été conçus pour aider à manager les réserves tandis que le FMI contrôlait les sommes prêtées. Un de ces outils est le «Droits de tirages spéciaux» (DTS) qui a été mis en place dans les années 70. Bien que le FMI et les outils associés aient comme idée de base de protéger le système de Bretton Woods de l effondrement, il s est quand même effondré par la suite. Les taux de change dans la plupart des pays sont devenus plus flexibles à l exception des pays d Europe et de certains pays en développement qui ont maintenu un système de taux de change fixes. Après l effondrement du système de Bretton Woods seuls les pays en développement ont emprunté au fonds. Les crises de la dette des pays du Tiers Monde au début des années 1980 ont obligé le FMI à jouer un rôle de prêteur auprès des pays les plus pauvres et les plus endettés tels que les plus petits pays africains ou asiatiques ou encore comme les pays en transition (les futurs ex Etats du bloc soviétiques). Les rôles du FMI À son commencement, entre les années 50 et les années 60, le rôle attendu du FMI était de stabiliser et de coordonner la politique macro économique à l échelle internationale à travers le système de Bretton Woods. Plus tard le FMI a fait la distinction entre les politiques financières et les politiques monétaires. Cela a conduit à l augmentation de la mobilité du capital et au remplacement du système de Bretton Woods avec un système de taux de change fixes par un système de taux de change flexibles. Le FMI a renforcé l économie de l'offre en exigeant des plans d ajustement structurels tels que des politiques économiques ou encore des politiques de libéralisation financières et du commerce pour certains pays en particulier. Il décourage l'exécution des politiques qui affecteront négativement la prospérité nationale et internationale. Qui emprunte au FMI? La balance de paiements transcrit les transactions commerciales et financières d'une économie avec le reste du monde. Celles-ci prennent en compte les transactions concernant des biens, des services, des revenus de facteur et des transferts courants reçus ou fournis par un pays à partir d'autres pays aussi bien que les transferts et changements de capitaux de ses réclamations financières et responsabilités externes 1. Les pays avec des politiques économiques trop expansionnistes finissent par subir une crise économique avec déficit de la balance des paiements. Ces pays ne peuvent donc pas se maintenir à flot à long terme. Les pays qui présentent ces caractéristiques peuvent emprunter au FMI. Les pays se tournent vers le FMI pour recevoir une aide quand ils sentent que leur balance des paiements n est pas viable. Cependant il semble que la plupart des pays soient peu enclins à emprunter auprès du FMI au vu des sommes que celui-ci dispose. 15

16 La Banque Mondiale La Banque Mondiale a été créée en 1944 par 44 pays lors du sommet de Bretton Woods, avec comme mission de réduire la pauvreté dans les pays membres. La Banque s'est maintenant développée et a évolué en groupe qui fournit des prêts à bas coûts, des prêts sans intérêt et des concessions aux pays en voie de développement pour différents projets de développement dans le secteur de la santé, de l'éducation et dans d autres domaines. Le Groupe de la Banque Mondiale comprend la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement, l'association pour le Développement International, la Société Financière Internationale, l'agence Multilatérale de Garantie d Investissement et le Centre International pour le Règlement des Différents. A travers ses structures la Banque Mondiale finance des projets qui ont pour objectifs principaux le développement local et urbain. Par exemple, la Banque Mondiale a financé des projets de villes durables et a promu des stratégies gouvernementales au niveau urbain et local. Celles-ci ont porté sur des points comme l accès à des infrastructures améliorant les conditions de vie, ont fait la promotion de la croissance économique par les PME ainsi que celle d une gouvernance urbaine et locale globale. La banque finance aussi des projets qui promouvaient la santé financière dans les villes en favorisant les fonds municipaux pour le développement d infrastructures. Elle fournit également les produits financiers tels que des prêts, des garanties et des capitaux propres La Banque Européenne d Investissements La Banque Européenne d Investissements (BEI) a été créée en 1958 lors du traité de Rome. La Banque a été conçue comme le bras armé de l Union Européenne pour tout ce qui concerne la finance en ayant comme mission de faciliter le développement économique des pays européens en difficultés. En 1994 la banque a crée le Fonds d Investissement Européen et en 2000 fut crée le Groupe Bancaire d Investissement Européen. La BEI est responsable des concessions et des crédits bancaires à moyen et long terme tandis que le FEI fournit le placement de capitaux à risques. D après Clark et Mountford, 2007 la banque aide les projets qui ont pour objectifs : Aider au développement des régions de l UE les moins favorisées Favoriser la modernisation des entreprises et la création de nouvelles activités non soutenues au niveau national Investir dans les infrastructures d intérêt commun des pays qui ne peuvent pas gérer ces investissements tout seul comme par exemple le projet de train à l échelle européenne 2.5. Exercices Afin d approfondir les connaissances des personnes en formation, on peut demander à ces personnes de présenter des actions concrètes qu ont réalisés les différents organismes présentés dans ce module. De plus, on peut demander à ce que les personnes en formation présentent les méthodes de supervision de leur pays et l évolution de leur comportement avec la crise financière. 16

17 CHAPITRE 3 : MARCHÉS DES ACTIONS ET DES OBLIGATIONS 3.1. Introduction Si les PME dépassant une certaine taille ont besoin d argents frais, plusieurs options s offrent à elles. L une d elles consiste à se financer sur les marchés des actions et des obligations. Pour introduire le chapitre des marchés des actions et des obligations il est utile de considérer ces segments séparément en soulignant les différences entre les différents segments des marchés financiers. De plus des termes comme marché, dividende, valeur nominale, valeur de marché etc. doivent être expliqués pour une meilleure compréhension. Il y a deux façons pour une entreprise de se financer. D une part avec des crédits bancaires distribués par les banques ou bien en augmentant leurs fonds propres par l intermédiaire du marché des obligations et du marché actions en d autre terme par des opérations haut de bilan Différenciation entre le marché des obligations et le marché des actions Une entreprise peut se financer de façon interne ou externe. En interne, elle peut demander à ses actionnaires de participer à une augmentation de capital pour dégager des marges de manœuvre en terme d investissements ou bien se financer de façon externe à travers son banquier ou directement sur les marchés financiers. Seules les entreprises de grande taille peuvent accéder aux marchés des obligations et des actions. Il y a certaines règles à respecter pour y accéder notamment la transparence des comptes, une régularité de transmission des comptes De nombreuses structures partent de ces marchés car les coûts peuvent être importants. On trouve le marché action et le marché obligation, ceux sont les deux marchés financiers les plus connus. Ils n ont pas la même fonction : le marché action permet d échanger des actions de société ou d émettre de nouvelles actions. Ceci joue sur la structure actionnariale de la société ce qui posait des problèmes de gouvernance. En effet, depuis quelques années on voit des fonds prédateurs prendre le contrôle de société avec pour argument d apporter des liquidités à la société. Le marché des obligations est moins dangereux. Cependant il existe une multitude de type d obligations différentes et certaines ont pour vocation à devenir des actions (obligation convertible en action ). Le marché des obligations permet d émettre de la dette à long terme, le souscripteur reçoit un coupon chaque année et récupère la valeur nominale à l échéance de l obligation. Du côté des actions, les actionnaires reçoivent si la société le désire un dividende et peuvent avoirr une plus value ou moins value lors de la vente de leurs titres Marché des obligations : vocabulaire Le marché des obligations a un vocabulaire spécifique. Les entreprises proposant des obligations sont appelées des émetteurs et les personnes achetant des obligations sont appelées des souscripteurs. L entreprise est obligée de passer par un intermédiaire financier pour placer des obligations sur le marché financier. Principalement ce sont les banques commerciales classiques qui se chargent de l émission et les banques d affaires montent les projets. Les obligations sont notées par les agences de notation dans le but de donner une information de qualité sur l obligation à l investisseur. Ces entreprises étant les clients des agences de notation, de nombreuses voies s élèvent pour dénoncer une collusion entre ses parties. 17

18 3.2. Rôle, structure et fonctionnement du marché des actions et des obligations Les marchés des obligations et des actions sont considérés comme les segments du marché financier les plus importants. Les marchés actions les plus importants sont ceux de NEY YORK (NYSE), de LONDRES (LSE) et de TOKYO. Du côté du marché obligataire des entreprises cela est la même chose. Ceci est normal si on considère que les sociétés avec les plus fortes capitalisations boursières cotent sur ces marchés. Le marché des actions a pour rôle central de donner une valeur à une société (capitalisation boursière). Le marché des obligations a pour rôle central d émettre de la dette à long terme pour les entreprises. Le rôle secondaire de ces marchés est de faire fluctuer le prix des actions ou des obligations selon l offre et la demande. Car ces marchés comme tous les autres, fonctionnent avec la théorie de l offre et de la demande Causes déterminantes de l'offre et la demande L offre et la demande déterminent le prix de négociation des actions et obligations sur le marché. Les marchés des actions et des obligations réagissent à l environnement économique, politique, écologique Le prix d une action ou d une obligation doit théoriquement être composé du prix factuel auquel on ajoute la prime de risque que porte l action ou l obligation. C'est-à-dire que lorsque ce fait l achat d une action ou d une obligation, le risque porté est déjà incorporer. Plus ce risque est fort plus le prix baisse. Les entreprises émettrices «risqués» d actions ou d obligations peuvent proposer de fort dividende ou de fort coupon pour attirer les investisseurs Calcul de la valeur de marché La valeur de marché est la valeur au jour le jour d une obligation ou d une action. Quand les marchés sont ouverts, les obligations et les actions cotent. Le prix est fixé grâce à la théorie de l offre et de la demande. Cela inclut qu il y est des mouvements sur les marchés pour fixer un prix d équilibre. Pour les titres où les mouvements sont moins importants, il y a le FIXING qui permet de centraliser les offres et les demandes et qui donnent une cotation pour la journée à une heure dite. On trouve cette méthode de cotation de la valeur de marché sur le marché libre en France (petite cotation). Le calcul de la valeur de marché peut être réalisé en capitalisant les rendements futurs d une action ou d une obligation. Mais cette valeur ne sera que théorique car il est impossible de prévoir le cours d une action ou d une obligation trop de facteurs agissent sur un cours. On peut cependant calculer la valeur actuelle d une obligation avec les rendements de celle-ci qui sont stables dans le temps contrairement à aux dividendes d une action. «Une obligation est un ensemble de flux décalés dans le temps. Ces flux ne sont donc pas directement comparables entre eux. Un euro à une date n'a pas la même valeur que le même euro à une date, ne serait-ce qu'à cause de l'inflation. Notons avec l'ensemble des flux tombant aux dates et constituant l'obligation. Pour ramener ces flux à une base commune, à leur équivalent à une date unique, on 18

19 les multiplie chacun par leur coefficient d'actualisation. Ce coefficient d'actualisation est obtenu par calcul à partir du taux d'intérêt qu'on choisit d'appliquer à cette obligation particulière pour actualiser entre les dates et. La valeur actuelle (le terme correct est plutôt valeur actualisée mais valeur actuelle est l'expression usuelle) de l'obligation est donc la somme des valeurs actuelles de chacun des flux : Il existe une formule simplifiée de l'actualisation, avec un seul taux, le taux actuariel, qui bien qu'imprécise, est très utilisée et sert dans une première approximation» 3.5. Calcul des rendements des obligations Définition : le rendement à l'échéance est le taux qui rend équivalent (= comparable) le prix actuel de l'obligation à l'actualisation des revenus futurs. (suposons 1000 ). On sait que recevoir 1000 aujourd'hui ou dans 10 ans ne revient pas au même : c'est pour cela que l'on va actualiser ces intérêts et surtout le capital qui sera remboursé à la fin pour connaître la valeur de l'obligation. Exemple : une obligation sur 3 ans de qui donne des intérêts de 10 % est cotée à 98 %. Quel est le rendement à l'échéance? Les revenus futurs sont : 2002 : (intérêts) 2003 : (intérêts) 2004 : (intérêts + remboursement du capital) Pour connaître le rendement à l'échéance, il faut résoudre l'équation suivante : Le rendement à l'échéance est le taux (t) qui permet de résoudre cette formule. Ici, on trouve 10,82 % Définition : Le taux actuariel est le rendement réel de l'obligation à l'échéance, ce qui n'a rien à voir avec le taux d'intérêt nominal. Exemple : par approximation : Obligation A Obligation B Nominal Taux d'intérêt nominal Durée % 10 ans % 10 ans Prix d'émission (100 %) (102 %) Prix de remboursement Taux actuariel (100 %) 7 % (100 %) 6,8 % 19

20 Pour déterminer le taux actuariel par approximation, il suffit de déterminer le surcoût et le répartir sur la durée. Le surcoût est le prix d'émission de 2 %, soit par an 0,2 % que l'on déduit du taux nominal (7 % - 0,2 % = 6,8 %). Conclusion: Plus la durée de vie de l'obligation est longue, plus le coût de la surprime sera étalé et donc son impact plus faible. Exemple : par formule approximative : Cours de l'obligation : 103 % Durée de vie : 4 ans Taux d'intérêt nominal : 6 % Remboursement : 100 % 3.6. Evaluation des actions Le prix du marché délivre seulement des indications à propos du prix à payer pour acheter une action à un moment donné. Bien entendu ce prix renseigne sur la valeur de l action mais il ne saurait être suffisant pour déterminer un achat. Une évaluation de l action devrait résoudre ce problème. Il existe plusieurs méthodes pour évaluer les actions. Ces méthodes peuvent être divisées en analyse technique et en analyse fondamentale Analyse technique de l action L'analyse technique consiste en l étude des graphiques de cours et de différents indicateurs déduits des cours (sous-jacent) dans le but d'anticiper l'évolution des marchés 1. Cette extrapolation graphique s'applique à tout type de marchés : indices, actions, taux, matières premières et n est donc pas limitée aux marchés d actions ; les mêmes outils et méthodes pouvant être appliqués à tout type d'actif sous-jacent dès lors que son prix est déterminé par la rencontre d une offre et d une demande. L outil principal de l analyste technique est le graphique qui permet la visualisation et l'analyse d un actif sous-jacent. Le but avéré et raison d être de l analyse technique est la prévision des tendances et des signes de retournements de tendance. Il s agit d identifier des conditions de marchés (figures remarquables et/ou signaux donnés par des outils mathématiques) qui donnent statistiquement un résultat identique. L analyse technique ne prétend pas être une science exacte. Elle se rapproche plus d'une science humaine puisque son objet d'étude est directement centré sur la compréhension de la psychologie du marché 20

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

Le fi nancement de l économie

Le fi nancement de l économie Le fi nancement de l économie Fiche 1 Objectif Prérequis Mots-clefs comprendre les mécanismes des marchés dans le financement de l économie. définition de la monnaie et de l économie monétaire. besoin

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc :

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc : Introduction : Il faut savoir que le choix du régime de change revêt une grande importance. Il doit s engager sur des règles de politique économique et être cohérent avec les politiques monétaire et budgétaire.

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Le 12 avr. 2012 Les crises.fr - Des images pour comprendre 0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Ce billet fait suite à celui présentant les produits dérivés. Les futures, sur taux d intérêt Les

Plus en détail

Développement du marché financier

Développement du marché financier Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Développement du marché financier Juillet 1997 Document de travail n 21 Développement du marché financier Juillet 1997 Le développement

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MONNAIE

CHAPITRE 2 LA MONNAIE CHAPITRE 2 LA MONNAIE L économie de troc est une économie dont l échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés I) Le fonctionnement du marché A) L organisation des échanges 1) A quoi sert l échange? Dans nos sociétés modernes, une personne ne peut pas tout produire pour satisfaire ses besoins. L échange va alors

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés 1 Le cadre de l analyse L analyse présente se base sur des données réunies dans le cadre du recensement triennal de la Banque

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Chapitre 1 : L économie financière

Chapitre 1 : L économie financière Chapitre 1 : L économie financière Quels sont les causes de l augmentation des mouvements de capitaux : Augmentation des besoins de financement (état, entreprise) Surpression des obstacles aux mouvements

Plus en détail

Stabilité financière et banques centrales

Stabilité financière et banques centrales André ICARD Stabilité financière et banques centrales Préface de Jean-Claude Trichet Président de la Banque Centrale Européenne C3 ECONOMICA 49 rue Héricart, 75015 Paris TABLE DES MATIERES Préface Avant-propos

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

LE FOREX. www.tradafrique.com 1

LE FOREX. www.tradafrique.com 1 LE FOREX www.tradafrique.com 1 I) La définition du forex Le Forex, est un terme désignant le Marché des Changes, un marché sur lequel sont échangées les devises internationales. En raison de son volume

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Prix des actifs et politique monétaire

Prix des actifs et politique monétaire Prix des actifs et politique monétaire André ICARD Conférence prononcée lors des premières doctoriales MACROFI Poitiers 6 Avril 2006 1 Introduction Les succès dans la lutte contre l inflation ont influencé

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

LES INDICES BOURSIERS

LES INDICES BOURSIERS TRADAFRIQUE LES INDICES BOURSIERS [Type the document subtitle] Di [Pick the date] Qu est ce que les indices boursiers Les indices permettent de mesurer l évolution des marchés boursiers ce sont à la fois

Plus en détail

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002

FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 FINANCE DE MARCHÉ Devoir n 1 novembre 2002 Exercice 1 Le 13 octobre (N), votre responsable financier vous donne l ordre de vendre au SRD 50 actions ZZZ au cours limite de 180. a- Expliquer en quoi consiste

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Les origines et les manifestations de la crise économique et financière par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Plan Introduction 1. Origines de la crise financière: les «subprimes» 2. Les

Plus en détail

Apéro démocrate 13 janvier 2009. Le monde de la finance, ses mécanismes, son influence sur la vie de tous les jours

Apéro démocrate 13 janvier 2009. Le monde de la finance, ses mécanismes, son influence sur la vie de tous les jours Apéro démocrate 13 janvier 2009 Le monde de la finance, ses mécanismes, son influence sur la vie de tous les jours La bourse, les marchés financiers, à quoi ça sert? Financer le développement des entreprises,

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2 Instruments et produits financiers Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC Fiches de révision Guide intégral 2014-2015 AIDE BTS NRC La référence en ligne des révisions BTS NRC 2 annés d études en moins de 100 fiches Théophile ELIET aidebtsnrc.com 1 Sommaire Économie Droit Management

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés.

Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. Dans les années 80 on est passé d une organisation artisanale à une organisation industrielle des marchés. I] Les intermédiaires Les intermédiaires sont des personnes physiques ou morales qui interviennent

Plus en détail

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $ 004 005 - Economie Internationale Echanges commerciaux = 1% opérations de change Création monnaie qd accord crédit Devise clef = monnaie nationale reconnue comme monnaie internationale Contrainte pour

Plus en détail

Fonds monétaire international

Fonds monétaire international Fonds monétaire international Le Fonds monétaire international (FMI) a été créé en juillet 1944 lors d une conférence internationale organisée à Bretton Woods dans l Etat du New Hampshire aux Etats-Unis.

Plus en détail

Banques: les fonds propres sont-ils chers?

Banques: les fonds propres sont-ils chers? Banques: les fonds propres sont-ils chers? Résumé: Le coût des fonds propres correspond à la rentabilité exigée par les actionnaires sur leur investissement en fonds propres. Celle-ci est supérieure à

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Les produits structurés après la crise Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Sommaire Introduction Besoins en placement: un peu d histoire Les produits structurés Fonctionnement Le zéro

Plus en détail

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO Guide de trading de devises XForex vous a préparé un condensé du E- book, son manuel électronique sur le trading de devises. Le Mini E-book a été conçu

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer

Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer Ahmed Ouazzani Adresse électronique: ouazzanifr@gmail.com Permanence: Tous les lundis après-midi (sur rendez-vous ), il faut, au préalable, envoyer un courriel expliquant le motif ou les points que vous

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19 Table des matières Les auteurs 15 Préface 17 Avant-propos 19 Chapitre 1 Circuit économique et indicateurs macroéconomiques 1. La finance et les marchés dans le circuit économique 1.1. La notion de circuit

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I ()*( TABLE DES MATIERES 1. EXERCICE I 3 2. EXERCICE II 3 3. EXERCICE III 4 4. EXERCICE IV 4 5. EXERCICE V 5 6. EXERCICE VI 5 7. SOURCES 6 (#*( 1. EXERCICE

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 HISTOIRE La gouvernance économique mondiale depuis 1944 LEAGUE OF NATIONS 1919 : création de la Société des

Plus en détail

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS . MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS Objectifs et politique d investissement : Profil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé,

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change

Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change Recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change 2015-R-04 du 2 mars 2015 1. Contexte de la recommandation 2012-R-01 publiée le 6 avril 2012 Des établissements

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles I. Questions à traiter 1. Pour quelles raisons le modèle de grande banque universelle est-il aujourd hui contesté? Le modèle de

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 Christophe CHOUARD et Sébastien LOTZ Informations financières omniprésentes: Indices boursiers - CAC 40, DJIA, Euro

Plus en détail

INTRODUCTION A L ECONOMIE PARTIE 3 : L ECONOMIE MONDIALISEE

INTRODUCTION A L ECONOMIE PARTIE 3 : L ECONOMIE MONDIALISEE INTRODUCTION A L ECONOMIE PARTIE 3 : L ECONOMIE MONDIALISEE 1 LEA L2 - PARCOURS TRADUCTION I L INTERNATIONALISATION DU COMMERCE ET DE LA PRODUCTION A La nature des échanges 1 Que s échange-t-on? 2 I L

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

IDRI 2220: Relations Economiques internationales

IDRI 2220: Relations Economiques internationales Livre de référence IDRI 2220: Relations Economiques internationales Le cours est basé sur le livre de P. R. Krugman et M. Obstfeld "Economie internationale", ed. Pearson Education, édition française (2006).

Plus en détail

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires

Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires Dettes et Fonds Propres, banques et marchés ; des financements complémentaires SEPL Lyon, 6 octobre 2014 Banque de France Pierre du Peloux directeur régional 1 Peut on répondre à ces quelques questions?

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits.

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits. Thème : Monnaie et création monétaire Le troc Pour que l échange se réalise, il faut une convention acceptée par tout le monde. Ce fut tout d abord le troc qui, devant la multiplication des biens et des

Plus en détail

«Patrimoine» TUne encyclopédie pratique. TVotre patrimoine en 10 thèmes. L encyclopédie financière à télécharger - 1 -

«Patrimoine» TUne encyclopédie pratique. TVotre patrimoine en 10 thèmes. L encyclopédie financière à télécharger - 1 - «Patrimoine» - 1 - L encyclopédie financière à télécharger TUne encyclopédie pratique L encyclopédie financière à télécharger est un guide pratique destiné à vous accompagner dans la constitution de votre

Plus en détail

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION L évaluation d une obligation FICHE 2 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION Une obligation est un titre de créances négociables représentatif d une fraction d un emprunt émis par l État ou par une entreprise.

Plus en détail

LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE

LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE LE 5 e MANUEL DU FMI : UNE NOUVELLE PRÉSENTATION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS ET DE LA POSITION EXTÉRIEURE La cinquième édition du Manuel de la Balance des paiements, publiée par le Fonds monétaire international

Plus en détail

LES MÉCANISMES DE BASE

LES MÉCANISMES DE BASE LES MÉCANISMES DE BASE Même si les nouvelles technologies nous offrent la possibilité d intervenir très facilement en Bourse et de disposer d outils de gestion modernes et intuitifs, les mécanismes de

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail