Unité des soins intensifs Information pour les familles et amis

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Unité des soins intensifs Information pour les familles et amis"

Transcription

1 Unité des soins intensifs Information pour les familles et amis

2 TABLE DES MATIÈRES CE À QUOI VOUS DEVEZ VOUS ATTENDRE À quoi ressemble l USI 2 Personnel des soins intensifs 3 Routines de l USI 10 VISITER LES SOINS INTENSIFS Qui peut visiter 12 Quand pouvez-vous visiter 13 Avant d entrer dans l USI 14 À quoi ressemble un patient aux soins intensifs 15 Quel pourrait être le comportement du patient 18 Quoi faire au chevet du patient 19 OBTENIR DE L INFORMATION Identifiez une personne-contact 20 Parlez au personnel infirmier 20 Appelez à tout moment de la journée 21 Rencontrez le médecin 21 Programme de soutien aux patients et aux familles Adler/Sheiner 22 Centre d information pour les patients et les familles 23 Votre patience est parfois nécessaire et toujours appréciée 23 PENSER À PRENDRE SOIN DE VOUS Salles d attente pour les familles 24 Commissaire à la qualité du service et aux plaintes 25 Services pastoraux 26 DÉPART DE L USI 27

3 Une personne qui vous est chère a été admise à l unité des soins intensifs (USI). L USI accueille les personnes les plus malades de l hôpital ou celles qui viennent de subir une chirurgie majeure. Les patients de l USI bénéficient d un suivi et de soins constants donnés par une équipe d experts. Nous savons par expérience que l admission à l USI peut être un moment difficile pour le patient et pour ses proches. C est pourquoi nous avons préparé ce livret à votre intention. Il contient des renseignements qui pourront, nous l espérons, vous être utiles et vous aider à traverser cette épreuve. Notre objectif est de donner des soins de qualité au patient et à ses proches. N hésitez pas à faire part de vos inquiétudes, vos peurs et vos sentiments au personnel de l USI afin qu il puisse répondre le mieux possible à vos besoins. Sincèrement, L équipe des soins intensifs de l Hôpital Général Juif - 1 -

4 CE À QUOI VOUS DEVEZ VOUS ATTENDRE DES SOINS INTENSIFS À quoi ressemble l unité des soins intensifs L Hôpital Général Juif Sir Mortimer B. Davis comprend deux unités de soins intensifs : l unité 1 et l unité 2. Les deux unités se trouvent au 3 e étage du pavillon D, et sont situées l une près de l autre. Ce sont des unités à aires ouvertes. La plupart des lits se trouvent dans ces aires ouvertes. Chaque unité a son propre poste des infirmières. Il y a seulement quelques chambres privées dans chacune des deux unités. Ces chambres sont généralement réservées aux patients qui doivent être isolés ou séparés des autres pour des raisons médicales. Votre première visite à l USI peut vous surprendre un peu. Vous remarquerez en effet, qu il y a : beaucoup de bruit et d activités, de grandes quantités de matériel et de nombreux appareils, un grand nombre de patients et de visiteurs, un grand nombre de personnes qui font partie de l équipe soignante

5 Personnel des soins intensifs Le patient est soigné par une équipe formée de nombreux professionnels qui travaillent en étroite collaboration. Il est possible que vous ayez de la difficulté à vous rappeler des noms et des spécialités de chacun. N hésitez pas à leur demander qui ils sont et ce qu ils font. Ces professionnels sont là pour travailler de concert avec le patient et ses proches afin de donner les meilleurs soins possibles. Intensivistes Les intensivistes sont des médecins formés et spécialisés en soins critiques (les soins critiques sont des soins apportés aux patients très malades et dont la vie est en danger). Ils supervisent les soins de tous les patients de l USI. Ils évaluent l état du patient, posent un diagnostic, planifient et prescrivent un traitement. Il y a huit intensivistes dans l USI ; ils travaillent à tour de rôle et changent à chaque semaine. Ainsi, il est possible qu un patient n ait pas le même médecin pendant toute la durée de son séjour. Les intensivistes sont disponibles 24 heures par jour

6 Fellows (boursiers) Les fellows, ou boursiers, sont des médecins qui ont décidé de suivre une formation avancée en soins intensifs afin de devenir intensivistes. Ils travaillent en étroite collaboration avec les intensivistes et supervisent les soins donnés aux patients de l USI. Les fellows font des séjours de durée variable à l USI. Médecins résidents Les médecins résidents sont des médecins qui complètent une formation avancée dans diverses disciplines médicales, dont les soins intensifs. Sous la supervision d un intensiviste ou d un fellow (boursier), ils évaluent les patients, établissent un diagnostic et planifient le traitement. Un nouveau groupe de résidents se joint à l équipe de l USI à toutes les quatre semaines

7 Infirmières Elles sont diplômées, expérimentées et spécialement formées en soins intensifs. Elles déterminent les besoins du patient et ceux de ses proches, planifient et donnent les soins, administrent les médicaments et les traitements prescrits et évaluent les résultats obtenus. Dans l USI, chaque infirmière est généralement responsable de 1 ou 2 patients par quart de travail, selon les besoins du patient. Environ 80 infirmières font partie de l équipe des soins intensifs. De plus, nous retrouvons: Une infirmière-chef Une assistante infirmière-chef Une infirmière responsable Une infirmière clinicienne spécialisée Une infirmière conseillère à la formation - 5 -

8 Inhalothérapeutes Ils sont spécialement formés pour évaluer et traiter les problèmes respiratoires. En collaboration avec le médecin, ils administrent des traitements pour faciliter la respiration. Ils s assurent que les ventilateurs fonctionnent bien. Ils sont disponibles en tout temps (24 heures/jour) à l USI. Pharmaciens Ils sont spécialisés dans l utilisation des médicaments, les doses, les effets et les interactions potentielles. Ils font la revue quotidienne des médicaments administrés au patient en fonction de son état de santé. Ils suggèrent des changements au besoin. Ils communiquent avec la pharmacie communautaire pour déterminer quels médicaments devraient être continués durant le séjour à l USI. Quand un patient est transféré, ils font le suivi des problèmes reliés aux médicaments avec le pharmacien de l autre unité. Ils sont disponibles pour répondre à vos questions sur les médicaments. À l USI, un pharmacien fait la revue de chaque patient quotidiennement

9 Nutritionnistes Ils sont spécialement formés en nutrition. Ils s assurent que les besoins nutritifs du patient sont comblés. Ils planifient une alimentation adaptée à l aide de tubes ou par les veines dans le cas où le patient ne serait pas capable de s alimenter normalement (par la bouche). Ils ajustent l alimentation selon l évolution de la condition du patient. Ils tentent peu à peu d amener le patient à reprendre de façon sécuritaire une alimentation normale. À l USI, une nutritionniste évalue l état nutritionnel des patients à tous les jours. Physiothérapeutes Ils sont spécialement formés pour évaluer et traiter les patients avec des problèmes physiques causés par les maladies, les blessures, le vieillissement et l inactivité. Ils aident les patients à retrouver leur capacité respiratoire, leur force physique et leur tolérance à l'activité après une maladie ou une intervention chirurgicale. Les physiothérapeutes de l'usi, en collaboration avec l'équipe multidisciplinaire, sont à la disposition des patients qui en ont besoin

10 Ergothérapeutes Ils sont spécialement formés pour aider les patients à retrouver leur autonomie dans les limites de leurs capacités. Ils travaillent avec les patients affaiblis qui ont de la difficulté à s occuper d eux-mêmes. Ils leur proposent des activités qui visent à améliorer leur coordination, l amplitude de leurs mouvements et leur force. L ergothérapeute de l USI est à la disposition des patients qui en ont besoin. Travailleurs sociaux Ils sont spécialement formés pour aider les gens à résoudre tous problèmes qui affectent leur vie quotidienne. Ils interviennent auprès des patients et des proches qui sont confrontés à une maladie ou à une incapacité grave. Ils offrent un soutien et une aide pratique en cas de stress, d isolement, de manque de ressources, de violence familiale et de besoin de la protection de la jeunesse. Ils sont experts quant aux procédures à suivre en cas d inaptitude ou de mandats de fin de vie. Ils participent à la planification du congé sécuritaire du patient de l USI ou de l Hôpital. La travailleuse sociale de l USI est à la disposition des patients qui en ont besoin

11 Préposés aux bénéficiaires Les préposés aux bénéficiaires sont des personnes qui travaillent avec l équipe des soins intensifs afin de répondre aux besoins des patients et de leurs familles. Ils aident les infirmières pour les soins de base des patients, comme les aider à manger, à bouger et à faire leur toilette. Ils accompagnent les patients lors des examens ou de transferts à l étage. Réceptionnistes Les réceptionnistes accueillent les visiteurs et le personnel. Elles répondent au téléphone et donnent des informations. Elles voient à la gestion des documents et à l organisation des dossiers

12 Il y a aussi beaucoup d autres personnes qui travaillent à l USI. On y retrouve entre autres : des chirurgiens et divers spécialistes, des préposés à l entretien ménager, des bénévoles, des étudiants. L hôpital Général Juif est un hôpital d enseignement. Des étudiants de chaque discipline décrite dans cette section reçoivent de la formation, sous la supervision de l équipe de l USI, tout au long de l année. Routines de l USI Changement de quart de travail Le personnel infirmier travaille des blocs de 8 ou 12 heures. Les changements de quart ont lieu aux heures suivantes : 7 h 30, 15 h 30, 19 h 30 et 23 h 30. Lors de chaque changement d équipe, l infirmière qui quitte donne un rapport détaillé à celle qui prend la relève. Le moment du rapport est très important. On discute en détail du plan de traitement infirmier des patients. L infirmière fait aussi un examen physique complet du patient dont elle prend la charge. Ceci lui permet de rapporter tout changement dans l état du patient lors des tournées médicales. Aucun visiteur n est admis durant ces périodes. Cela permet à l infirmière de maintenir la confidentialité des patients et de faire une évaluation minutieuse de leur condition

13 Tournée médicale L équipe de l USI fait la tournée des patients deux fois par jour. La tournée permet d évaluer tout changement dans l état du patient et de planifier les soins de la journée. L intensiviste en profite pour parfaire la formation des résidents. Lors de la tournée, les professionnels se regroupent autour du patient. Leurs discussions complexes peuvent être intimidantes pour les proches. C est pourquoi, il vaut mieux prévoir un autre moment durant la journée pour poser vos questions et obtenir de l information. Il se peut aussi qu on vous demande de quitter le chevet du patient pendant la tournée. Cela permet de protéger la vie privée du patient ou celle d un autre patient

14 VISITER LES SOINS INTENSIFS La politique des visites est basée sur les besoins des patients et ceux de ses proches. Nous comprenons votre désir d être près de l être aimé et savons aussi que votre présence est très importante pour le patient. C est pourquoi nous vous encourageons à visiter le patient le plus souvent possible! Qui peut visiter le patient Seulement deux visiteurs à la fois peuvent être au chevet du patient. Il n y a pas de restriction quant aux personnes autorisées à visiter l USI. Cependant, tout visiteur qui dérange un patient ou le personnel sera invité à quitter l USI. Certaines familles veulent limiter l accès des visiteurs au chevet du patient. Si tel est votre cas, vous devrez comprendre que l équipe de l USI ne peut prendre une telle responsabilité. Il en revient donc à vous de contrôler qui peut visiter le patient

15 Les enfants sont les bienvenus. La visite des enfants peut s avérer importante autant pour ceux-ci que pour le patient. C est aux parents et aux enfants de prendre cette décision. Si vous avez certaines craintes, l équipe de l USI peut vous aider. Avisez-nous si un enfant veut venir visiter le patient, nous pourrons vous aider à le préparer et à le soutenir. Quand pouvez-vous visiter un proche à l USI Les visites sont permises pratiquement en tout temps. Cependant, quelques restrictions s imposent pour assurer la confidentialité des rapports lors des changements d équipes de travail et des évaluations du patient. Aucun visiteur n est admis aux heures suivantes : De 7 h 30 à 8 h 15 De 15 h 30 à 16 h 15 De 19 h 30 à 20 h 15 De 23 h 30 à 00 h 15 L équipe de l USI peut restreindre les visites à d autres moments pour assurer le bien-être du patient. Rassurezvous! Nous vous contacterons immédiatement s il y a un changement dans l état du patient

16 Avant d entrer dans l USI Vous trouverez un téléphone rouge à l extérieur de l unité 1 et un téléphone beige à l extérieur de l unité 2. Utilisez le téléphone chaque fois que vous désirez entrer à l USI. Une réceptionniste vous répondra et vérifiera auprès du personnel infirmier si le moment de visite est opportun. S il s agit de votre première visite, présentez-vous au poste des infirmières afin de demander à la réceptionniste où se trouve la personne que vous désirez visiter

17 À quoi ressemble un patient aux soins intensifs Visiter un proche à l USI peut être troublant. Il n est pas facile de voir une personne qui nous est chère se remettre d une intervention majeure ou d une grave maladie. Le matériel et les bruits divers que vous entendrez à l USI peuvent aussi vous faire un peu peur. Dans cette section, nous vous donnons un aperçu de ce qui vous attend à l USI afin que vous soyez bien préparés et que vous vous sentiez plus à l aise lors de la visite. Apparence physique du patient Souvent, la personne qui est aux soins intensifs n a pas la même apparence que lorsqu elle est en santé. Voici quelques changements que vous pourriez remarquer : Ses bras, ses jambes ainsi que son visage peuvent être très enflés. Il peut y avoir des bleus et des égratignures aux endroits où des pansements ont été enlevés ou aux sites des prises de sang. Il peut y avoir une ou plusieurs intraveineuses (généralement pour administrer des liquides et des médicaments). Cellesci sont insérées dans les bras, les jambes ou le cou

18 Appareils Nous utilisons un grand nombre d appareils pour surveiller et traiter les patients. La plupart de ces appareils sont branchés au patient au moyen de tubes ou de fils de toutes sortes. La plupart des appareils branchés au patient sont dotés d une alarme. Souvent, la sonnerie des alarmes est ce qui inquiète le plus les visiteurs. Une alarme ne signifie pas toujours qu il y a une urgence! Le personnel infirmier ne peut demeurer au chevet du patient en tout temps. Les alarmes leur signalent quand un patient a besoin d une attention plus soutenue. Un membre du personnel infirmier surveille et vérifie constamment toutes les alarmes qui sonnent. Un ordinateur au poste des infirmières affiche les données de chaque patient et alerte l équipe en cas de problème, même quand il n y a personne au chevet du patient. Surtout, ne vous inquiétez pas trop des alarmes. Le personnel infirmier s en occupe. Voici une brève description de quelques-uns de ces appareils. Moniteur cardiaque Cet appareil se trouve à la tête du lit et ressemble à un téléviseur. Il est branché au patient à l aide de fils et d autocollants. Les chiffres et les graphiques affichés à l écran fournissent, en tout temps à l équipe de soins, des données comme le rythme cardiaque, la pression artérielle et la respiration

19 Pompe volumétrique (intraveineuse) Il s agit d une petite pompe qui contrôle le débit ainsi que la quantité de liquide et de médicaments administrés à un patient. La pompe est installée sur une tige où sont accrochés des sacs de plastique qui contiennent les liquides et des médicaments. À l USI, un patient est généralement branché à plusieurs pompes par l entremise de tubulures de plastique et de cathéters qui sont insérés dans ses veines. Ventilateur Cet appareil aide le patient à respirer en partie ou totalement. L oxygène voyage de l appareil aux poumons du patient grâce à un tube généralement placé dans la bouche. Comme le tube peut causer de l inconfort au patient, on lui administre parfois de la médication pour le rendre plus calme et ainsi faciliter le traitement. Pendant qu il est ventilé, le patient ne peut pas parler. Il faut donc essayer de lire sur ses lèvres ou de trouver un autre moyen de communiquer

20 Quel pourrait être le comportement du patient Le patient peut se comporter de façon inhabituelle à l USI. Celui-ci peut vous surprendre, vous embarrasser et même vous effrayer. De nombreux facteurs peuvent rendre le patient confus : l intervention chirurgicale ou la maladie elle-même, les médicaments, l environnement non familier des soins intensifs. Le patient peut : avoir de la difficulté à se rappeler de la date, de l endroit où il se trouve et de la raison pour laquelle il se trouve à l USI, ne pas toujours être cohérent lorsqu il communique avec les autres, être agité, nerveux ou même agressif. Sans le vouloir, il peut se blesser ou blesser quelqu un. Il est très difficile de composer avec la confusion, l agitation et l agressivité. De tels comportements sont très courants chez les patients de l USI. Parfois, on leur donne des médicaments pour les calmer ou dans certain cas, pour les faire dormir. Il se peut même que nous devions les immobiliser de façon temporaire afin de les protéger et de protéger les autres. Tous ces changements tendent à disparaître au fur et à mesure que le patient récupère

21 Quoi faire au chevet du patient Il est normal que vous vous sentiez nerveux lorsque vous êtes au chevet vu tous les tubes, les fils et les appareils étranges. À cause de la médication et de l effet de la maladie, les patients ne sont pas toujours en mesure de communiquer. Rappelez-vous toutefois que c est toujours la personne que vous connaissez, peu importe le bruit et les appareils autour de vous. Le personnel infirmier peut vous expliquer la nature des appareils que vous voyez et vous montrer quoi faire au chevet du patient. Au chevet de votre proche, vous pouvez : lui toucher, lui parler calmement, lui faire la lecture, lui rappeler la date, l heure et l endroit où il est, lui parler de l actualité, le rassurer sur ce qui l inquiète (ex: factures, travail, enfants, etc.), lui faire part des bons vœux des autres, lui apporter des photos ou des petits objets familiers, être là tout simplement. Avec le temps, vous vous sentirez peut être plus à l aise à l USI et pourrez même participer davantage aux soins du patient. Vous pouvez demander à votre infirmière ce que vous pouvez faire auprès du patient (laver le visage, brosser les dents etc.)

22 COMMENT OBTENIR DE L INFORMATION Nous comprenons que vous avez un grand besoin de renseignements en ce moment. Notre équipe fera de son mieux pour vous fournir l information nécessaire afin que vous compreniez ce qui se passe. Voici quelques suggestions pour nous aider à bien vous informer. Nommez une personne-contact Lorsque plusieurs personnes s informent à tour de rôle sur la condition du patient, l équipe dispose de moins de temps pour s occuper du patient. Nous vous suggérons donc de nommer une personne-contact qui demandera des nouvelles à l équipe, par téléphone ou en personne, et qui pourra ensuite passer l information aux autres personnes qui se font du souci pour le patient. Parlez au personnel infirmier Toujours présent au chevet du patient, le personnel infirmier est en mesure de répondre à vos questions et à vos préoccupations. Il peut vous fournir des détails sur l état du patient et les soins prévus pour la journée. De plus, il est disponible pour vous écouter et vous rassurer. Si le personnel n a pas l information que vous désirez, il pourra vous aider à vous mettre en contact avec le professionnel qui pourra le mieux vous répondre

23 Appelez à tout moment de la journée Les infirmières de l USI répondent aux appels 24 heures par jour. Au moment de l appel, l infirmière qui s occupe de votre proche vous parlera directement ou elle vous rappellera dès que possible. La personne-contact peut prendre des nouvelles du patient en composant les numéros suivants : Unité 1 : , poste 5151 Unité 2 : , poste 4141 Nous vous demandons cependant de ne pas appeler lors d un changement d équipe (voir Section intitulée Quand pouvez-vous visiter un proche à l USI). L infirmière ne pourra pas répondre à votre appel pendant ce temps. Rencontrez le médecin Les médecins de l USI vont vous rencontrer aussi souvent que possible de manière informelle. Cela devrait suffire pour obtenir l information voulue. Si toutefois vous désirez plus d information, il est possible d organiser une rencontre plus formelle avec le médecin. Expliquez à votre infirmière le type d information que vous désirez avoir afin que la rencontre soit la plus aidante possible. Une telle rencontre permet à plusieurs membres de la famille d obtenir l information en même temps et ainsi, de poser toutes vos questions

24 Programme de soutien aux patients et aux familles Adler/Sheiner Salle : Pavillon D, local 3322 (près de l unité 2) Téléphone : , poste 1924 Téléavertisseur : Il est normal de se sentir dépourvu lorsqu un être cher est malade et requiert une hospitalisation à l unité des soins intensifs. Ceci dit, ce programme a été créé pour aider les familles et les amis des patients de l USI à traverser cette période difficile. Une infirmière clinicienne spécialisée travaillant de paire avec l équipe de soins est disponible spécifiquement pour : Vous offrir un soutien émotionnel et vous conseiller, Vous aider à comprendre les informations au sujet de l USI, du patient, de sa condition de santé, des traitements et de ses chances de guérison, Vous mettre en contact avec l équipe de soins ainsi que d autres ressources d aide. N hésitez pas à la contacter lorsque vous en sentirez le besoin. D autres ressources sont mises à votre disposition dans les salles des familles

25 Centre d information pour les patients et les familles Salle : Pavillon A, local 200 Téléphone : , poste 2391 Site internet : Le centre d information pour les patients et les familles est rattaché à la bibliothèque de l hôpital. C est un endroit tranquille où vous pouvez y passer du temps. Les bibliothécaires peuvent vous aider à trouver l information médicale que vous désirez. Vous pouvez y emprunter des livres de leur collection patient/famille, et consulter des revues professionnelles et des livres de leur collection régulière. Vous pouvez y utiliser un ordinateur. Le centre compte un site internet avec une liste de sites médicaux. Vous pouvez y faire des photocopies. Votre patience est parfois nécessaire et toujours appréciée Notre priorité est de prendre soin des patients. Ainsi, durant les changements de quart de travail, nous comptons sur votre patience et votre compréhension pour nous aider à nous concentrer sur les soins aux patients. Il peut arriver que nous ne soyons pas en mesure de répondre à vos questions ou à vos préoccupations aussi rapidement que vous le désirez. Toutefois, nous mettrons tout en œuvre pour y répondre dès que cela sera possible

26 PENSER À PRENDRE SOIN DE VOUS Évidemment, votre plus grand souhait est de voir l être cher se rétablir. Toutefois, vous ne devez pas oublier que votre santé et votre bien-être sont aussi importants! Prenez du temps pour bien vous nourrir, vous reposer et obtenir de l aide pour passer à travers cette période difficile. Nous vous invitons à nous faire part de votre situation. Les membres de notre équipe peuvent vous prêter main forte ou vous référer à un autre professionnel. Voici quelques-unes des ressources qui vous sont offertes : Salles d attente pour les familles Trois salles pour les familles sont à votre disposition au troisième étage près des soins intensifs. Il y a un téléphone dans chacune des salles. Deux d entre elles offrent un ordinateur avec accès à Internet. Vous y trouverez une collection de livres qui pourrait être une source additionnelle de réconfort. Pour plus d information, consultez le site Internet du centre d information pour les patients et les familles (www.jgh.ca/pfrc). Ces salles sont un très bon endroit pour vous détendre entre les visites au chevet du patient. Vous pourrez y rencontrer d autres personnes qui vivent une situation semblable à la vôtre et qui peuvent devenir une merveilleuse source de soutien!

27 Si l état de l être cher est stable, nous vous conseillons de bien prendre soin de vous et de retourner chaque jour à la maison pour dormir et manger. Ainsi, le patient peut aussi bénéficier du sommeil dont il a besoin pour récupérer. Par contre, si la vie de l être aimé est en danger, l infirmière vous invitera à passer la nuit à l hôpital. Vous pourrez utiliser une des salles d attente. Si vous choisissez de retourner à la maison, l infirmière vous téléphonera immédiatement si l état du patient change de façon significative. Veuillez porter attention au code de conduite affiché dans les salles d attente. Ces règles ont été mises en place afin d assurer que ces salles soient accueillantes et disponibles pour toutes les familles qui en ont besoin. Commissaire à la qualité du service et aux plaintes Salle: Pavillon A, local 101 Téléphone: , poste 5833 Une représentante des patients est à la disposition des patients. Vous pouvez communiquer avec elle pour discuter des sujets que vous ne désirez pas aborder avec le personnel qui s occupe de votre être cher. La représentante peut agir comme médiateur entre le patient et le personnel soignant et de plus, elle peut répondre à certaines questions

28 Services pastoraux Salle: Pavillon B, local 648 Téléphone: , poste 5677 Pour plusieurs personnes, les croyances religieuses ou la foi constituent une grande source de réconfort. Des pasteurs de diverses confessions visitent régulièrement l Hôpital. Vous pouvez aussi inviter votre propre conseiller spirituel ou communiquer avec l aumônier de l Hôpital pour qu il vienne vous rendre visite afin de vous écouter, prier avec vous, vous aider à prendre une décision difficile ou faire des rites religieux. La chapelle est ouverte en permanence pour prier et méditer. Rabbin Raphael Afilalo Directeur des Services Pastoraux Pour d autres informations concernant les services, les programmes et les politiques de l Hôpital général juif, veuillez consulter notre Répertoire d information et services pour bénéficiaires

29 DÉPART DE L USI Il est possible que vous vous sentiez tout aussi inquiet quand le patient quittera l USI que lorsqu il y est arrivé! C est tout à fait normal! Il est sécurisant de voir la surveillance étroite et les soins infirmiers donnés à l USI. C est pourquoi on peut craindre que le patient ne soit pas aussi bien traité dans l autre unité. La décision de transférer un patient dans une autre unité est toujours prise en fonction des besoins du patient. Les soins qu il recevra dans la nouvelle unité seront différents, mais on a soigneusement déterminé que cette unité est celle qui peut le mieux répondre à ses besoins actuels. Nous savons que le patient et vous avez traversé des moments difficiles. La route que vous aurez à parcourir risque encore d être longue. Il est donc important que vous continuiez de soutenir l être cher et de prendre soin de vous. Faites part de vos inquiétudes aux membres de la nouvelle équipe soignante. Ainsi, ils pourront à leur tour vous soutenir dans les prochaines étapes à franchir

30

31

32 Une Initiative du Programme de Soutien aux Patients et aux Familles Adler/Sheiner Joelle Berdugo Adler et sa famille, après le séjour éprouvant aux soins intensifs de leur cher mari et père Lou Adler, ont inauguré le programme Adler/Sheiner dans le but de soutenir les patients et les familles aux soins intensifs. Leur générosité a permis la réalisation de différents projets dont ce livret d information. Préparé par: J.Bailey, L.Hodgson, et l équipe interdisciplinaire des soins intensifs. Approuvé en septembre Revisé en juin 2012.

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Après un séjour à l hôpital, vous pouvez continuer de vous rétablir dans le confort et la sécurité de votre propre domicile si vous recevez des services améliorés

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS 23 VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS Comportement de votre parent ou ami et votre participation à ses soins Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone:

Plus en détail

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL 23 POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL Informations générales sur les étapes entourant votre séjour à l hôpital et votre chirurgie Pour vous, pour la vie En externe, chirurgie d un jour

Plus en détail

Guide d accueil aux soins intensifs. 2e étage, pavillon Maisonneuve

Guide d accueil aux soins intensifs. 2e étage, pavillon Maisonneuve Guide d accueil aux soins intensifs 2e étage, pavillon Maisonneuve Un membre de votre famille est hospitalisé aux soins intensifs, cette expérience peut être très stressante pour lui et pour vous. Ce guide

Plus en détail

GUIDE DES PLACEMENTS À COURT TERME DANS LES FOYERS DE SOINS DE LONGUE DURÉE DU NORD-EST. Des soins exceptionnels - chaque personne, chaque jour

GUIDE DES PLACEMENTS À COURT TERME DANS LES FOYERS DE SOINS DE LONGUE DURÉE DU NORD-EST. Des soins exceptionnels - chaque personne, chaque jour GUIDE DES PLACEMENTS À COURT TERME DANS LES FOYERS DE SOINS DE LONGUE DURÉE DU NORD-EST Des soins exceptionnels - chaque personne, chaque jour Si vous ou un être cher avez besoin de soins de convalescence,

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale

Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

Unité des soins palliatifs Guide d accueil. 4 e étage, aile A Pavillon Rosemont

Unité des soins palliatifs Guide d accueil. 4 e étage, aile A Pavillon Rosemont Unité des soins palliatifs Guide d accueil 4 e étage, aile A Pavillon Rosemont Qu est-ce que les soins palliatifs? Votre médecin, votre infirmière, votre travailleuse sociale ou encore un proche vous

Plus en détail

Unité des soins intensifs Hôpital général de Montréal

Unité des soins intensifs Hôpital général de Montréal Grace Slick Centre universitaire de santé McGill Unité des soins intensifs Hôpital général de Montréal Information pour la famille et les amis Un livret facile à utiliser pour : Voici de l information

Plus en détail

Maladie d Alzheimer Que faire?

Maladie d Alzheimer Que faire? Maladie d Alzheimer Que faire? Que faire? Les changements que vous constatez vous rendent probablement inquiet ou anxieux. Maintenant que vous savez que vous avez la maladie d Alzheimer, vous vous préoccupez

Plus en détail

Options de logement dans la communauté. Logement indépendant

Options de logement dans la communauté. Logement indépendant Bien des personnes âgées désirent rester indépendantes et continuer de vivre dans leur communauté le plus longtemps possible. Comme leurs besoins et leurs capacités changent, elles ont parfois besoin d

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Guide d accueil. Hôpital de Val-d Or

Guide d accueil. Hôpital de Val-d Or Guide d accueil Hôpital de Val-d Or Juin 2007 Table des matières BOTTIN TÉLÉPHONIQUE Hébergement pour la clientèle régionale...3 Sécurité dans l Hôpital...3 Consignes en cas d urgence et sorties d urgence.4

Plus en détail

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE CENTRE HOSPITALIER La Palmosa LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE Ce document a pour but de vous aider et de vous accompagner dans les différentes étapes de votre prise en charge. Vous êtes invités à le garder

Plus en détail

Qu est-ce qui provoque le stress?

Qu est-ce qui provoque le stress? 1 Qu est-ce qui provoque le stress? Le stress n épargne personne. On vit tous, à un moment ou à un autre, des situations stressantes qui, dans votre cas, pourraient se produire : à votre retour d un déploiement;

Plus en détail

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches

Information aux patients et à leurs proches. Espace médiation. Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Information aux patients et à leurs proches Espace médiation Lieu d écoute et de dialogue pour les patients et leurs proches Quand solliciter l espace médiation? Vous rencontrez un problème à l hôpital

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

Le partenariat maison-école :

Le partenariat maison-école : TDAHetvous.ca : une ressource pour la rentrée scolaire Le partenariat maison-école : Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec

Plus en détail

Guide du programme à l intention des cliniques vétérinaires membres de l OVMA

Guide du programme à l intention des cliniques vétérinaires membres de l OVMA Guide du programme à l intention des cliniques vétérinaires membres de l OVMA 1 Guide du programme SafePet à l intention des cliniques vétérinaires membres de l OVMA Aperçu du programme L Ontario Veterinary

Plus en détail

MOT DE BIENVENUE. Nous voulons faciliter son adaptation à ce nouveau milieu, car nous sommes conscients de l importance de cette étape dans sa vie.

MOT DE BIENVENUE. Nous voulons faciliter son adaptation à ce nouveau milieu, car nous sommes conscients de l importance de cette étape dans sa vie. Les Jardins d Audrey Direction programme clientèle Perte d autonomie Centre de santé et de services sociaux d Argenteuil Juillet 2014 1 DPA-3 TABLE DES MATIÈRES Mot de bienvenue 3 Mission et philosophie

Plus en détail

Options du forfait téléphonique

Options du forfait téléphonique Options du forfait téléphonique Pour comprendre les options de votre forfait téléphonique résidentiel ACN ACN Canada_ABBC_TLS_GUIDE_062910 UTILISATION DE VOS NOUVELLES OPTIONS Ce guide contient des renseignements

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

La mort imminente à domicile

La mort imminente à domicile Renseignements pour les personnes soignantes La mort imminente à domicile À quoi s attendre? Que faire? Table des matières À quoi s attendre?... 1 Quand une personne est mourante... 2 Au moment de la mort...

Plus en détail

Maladie d Alzheimer Ce que la famille peut faire

Maladie d Alzheimer Ce que la famille peut faire Maladie d Alzheimer Ce que la famille peut faire Ce que la famille peut faire La diagnostic de la maladie d Alzheimer peut s avérer bouleversant pour la personne concernée et pour ses proches. Vous vous

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements Un guide pour les aînés 43 SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Les violences

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Choix de chambre et conditions financières pour une admission classique ou en hôpital de jour. Introduction Le présent document vise à vous informer des

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Tu pourras, dans un certain temps, le consulter sur le site Internet du CRDITED du SLSJ au www.crdited02.qc.ca.

Tu pourras, dans un certain temps, le consulter sur le site Internet du CRDITED du SLSJ au www.crdited02.qc.ca. Le guide adapté de l usager est écrit dans un langage simple pour que tu puisses mieux comprendre les services qui te sont offerts par le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en trouble

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR VOTRE PROGRAMME FLEXIBLE D ASSURANCE GUIDE DE L UTILISATEUR Le site du programme flexible d assurance renferme une description détaillée du fonctionnement du programme et des différents types de protections

Plus en détail

Le partenariat maison-école

Le partenariat maison-école TDAHetVous.ca : votre ressource pour le TDAH Le partenariat maison-école Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec le rendement

Plus en détail

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Unité de Surveillance Continue Médicale (USCM) Madame, Monsieur, L un de vos proches est hospitalisé dans l Unité de Surveillance

Plus en détail

Assistance voyage Plus. Bien connaître vos protections

Assistance voyage Plus. Bien connaître vos protections Assistance voyage Plus Bien connaître vos protections Table des matières 01 Vous planifiez un voyage? 02 Comment pouvons-nous vous aider? 05 Avant de partir? Assistance voyage d urgence partout dans le

Plus en détail

CPE des Petits Pommiers GUIDE POUR LES PARENTS. Nous vous souhaitons la bienvenue parmi nous! Les heures d ouverture du CPE sont de 7h00 à 18h00

CPE des Petits Pommiers GUIDE POUR LES PARENTS. Nous vous souhaitons la bienvenue parmi nous! Les heures d ouverture du CPE sont de 7h00 à 18h00 CPE des Petits Pommiers GUIDE POUR LES PARENTS Nous vous souhaitons la bienvenue parmi nous! Les heures d ouverture du CPE sont de 7h00 à 18h00 ACCUEIL Lors de votre arrivée au CPE, selon votre heure d

Plus en détail

Comment trouver de l aide pour régler un problème de droit de la famille

Comment trouver de l aide pour régler un problème de droit de la famille FR 0 0 9 9 Comment trouver de l aide pour régler un problème de droit de la famille Le droit de la famille et les femmes en Ontario Un seul droit de la famille pour toutes les femmes Renseignez-vous sur

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE. Le patient est notre raison d être et nous nous engageons à :

CODE D ÉTHIQUE. Le patient est notre raison d être et nous nous engageons à : CODE D ÉTHIQUE CODE D ÉTHIQUE RÉSEAU DE SANTÉ VITALITÉ Avant-propos Ce code d éthique définit les droits et les responsabilités des patients ainsi que les responsabilités des intervenants. Nous nous engageons

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Guide du superviseur en entreprise

Guide du superviseur en entreprise Service Alternance Travail-Études et Placement Les conditions gagnantes Guide du superviseur en entreprise Pour que l embauche d un stagiaire soit une réussite, les conditions suivantes doivent être remplies

Plus en détail

Les méthodes alternatives de règlement des conflits et le droit de la famille

Les méthodes alternatives de règlement des conflits et le droit de la famille FR001 1 Les méthodes alternatives de règlement des conflits et le droit de la famille Un seul droit de la famille pour toutes les femmes Renseignez-vous sur vos droits fodf Femmes ontariennes et droit

Plus en détail

Votre guide. des services de soins à domicile au Manitoba

Votre guide. des services de soins à domicile au Manitoba Votre guide des services de soins à domicile au Manitoba Table des matières Information et admissibilité... 1 Évaluation... 2 Planification et coordination des soins.. 2 Services... 3 Aide pour soins personnels

Plus en détail

Guide des. procédures. à la Cour de. la famille. 1 Renseignements utiles avant d introduire une cause de droit de la famille

Guide des. procédures. à la Cour de. la famille. 1 Renseignements utiles avant d introduire une cause de droit de la famille Dans ce guide 1 Renseignements utiles avant d introduire une cause de droit de la famille 2 Introduire une cause de droit de la famille Requête générale Requête individuelle pour divorce seulement Requête

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 2 Protection de l enfance et droit de la famille FR 002 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Protection de

Plus en détail

Régime de soins de santé de la fonction publique

Régime de soins de santé de la fonction publique Régime de soins de santé de la fonction publique Effectuer l adhésion préalable Table des matières Introduction... i Ayez les renseignements suivants à portée de la main... 1 Protection de vos renseignements

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison.

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison. uérison gles sentiers de la Comprendre et prévenir la violence Cahier d exercices pour les jeunes autochtones Les réponses aux exercices Jeu-questionnaire : Les sentiers de la guérison Faites ce jeu-questionnaire!

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 1 Règlement extrajudiciaire des différends et droit de la famille FR 001 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits.

Plus en détail

DÉPARTEMENT D ONCOLOGIE PROGRAMME DE RECHERCHE CLINIQUE

DÉPARTEMENT D ONCOLOGIE PROGRAMME DE RECHERCHE CLINIQUE Université McGill et hôpitaux affiliés Centre universitaire de santé McGill (CUSM) Hôpital général juif - Sir Mortimer B. Davis The Sir Mortimer B. Davis - Jewish General Hospital ADRESSOGRAPHE Département

Plus en détail

DÉPARTEMENT D ONCOLOGIE PROGRAMME DE RECHERCHE CLINIQUE

DÉPARTEMENT D ONCOLOGIE PROGRAMME DE RECHERCHE CLINIQUE Université McGill et hôpitaux affiliés Hôpital Royal Victoria Hospital Hôpital général de Montreal General Hospital Hôpital général juif - Sir Mortimer B. Davis The Sir Mortimer B. Davis - Jewish General

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

BROCHURE D ACCUEIL UNITE DE GROSSESSE A HAUT-RISQUE

BROCHURE D ACCUEIL UNITE DE GROSSESSE A HAUT-RISQUE Information au patient BROCHURE D ACCUEIL UNITE DE GROSSESSE A HAUT-RISQUE Hoogrisico Zorg 02 477 82 21 L UNITE DE GROSSESSE A HAUT-RISQUE Lorsque la grossesse ne se passe pas comme prévu Lorsqu une admission

Plus en détail

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de

Plus en détail

Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine. Guide d utilisation. 1 888 télébec telebec.com

Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine. Guide d utilisation. 1 888 télébec telebec.com Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine Guide d utilisation 888 télébec telebec.com Messagerie vocale Plus performante qu un répondeur, elle prend vos messages même si vous êtes en ligne. Ce service

Plus en détail

VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet II de l Examen National des

Plus en détail

TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT

TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT TRANSFERT DU CHU SAINTE-JUSTINE À L HÔPITAL MAISONNEUVE- ROSEMONT Guide à l intention des parents Pour vous, pour la vie Bienvenue à l unité néonatale de l Hôpital Maisonneuve-Rosemont Dans les prochains

Plus en détail

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES?

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? Des services et du soutien dans les communautés pour les personnes touchées par la maladie d Alzheimer/maladies apparentées RÉDIGÉ PAR Mme Magalie

Plus en détail

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Avec le vieillissement de la population, les médicaments occupent une place de plus en plus

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Vouz pensez avoir besoin de soins de longue durée?

Vouz pensez avoir besoin de soins de longue durée? Vouz pensez avoir besoin de soins de longue durée? CASC du Nord-Ouest Vous pensez avoir besoin de soins de longue durée? Il peut arriver un moment où vous avez besoin d aide pour vos soins de santé ou

Plus en détail

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise

Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Étapes d élaboration d une formation en compétences essentielles (CE) ou en anglais langue seconde (ALS) propre à l entreprise Vous souhaitez commencer à mettre en œuvre une formation en CE, mais vous

Plus en détail

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité

Guide de l employeur sur les prestations d invalidité Assurance invalidité Guide de l employeur sur les prestations d invalidité À propos de Co -operators En 1945, des cultivateurs de blé de la Saskatchewan mettaient sur pied une coopérative d assurance,

Plus en détail

Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents

Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Frein de langue (ankyloglossie), frein de lèvre supérieure Document à l intention des parents Un frein de langue (ankyloglossie) est

Plus en détail

Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS

Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS Document d orientation COMMUNIQUER LA VALEUR DES MÉDICAMENTS INNOVATEURS ET VACCINS Mise à jour: février 2015 Document d orientation Bienvenue au cours Communiquer la valeur des médicaments innovateurs

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE

SCAU 9-1-1 / TERREBONNE SCAU 9-1-1 / TERREBONNE Prise de connaissance de l emploi de préposé aux télécommunications sur appel / Préentrevue d un(e) candidat(e) Alors qu il y a beaucoup d aspects gratifiants dans le travail de

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS Ministère de la Santé et des Soins de longue durée La présente feuille de renseignements fournit de l information de base aux fournisseurs de services de santé ainsi qu au grand

Plus en détail

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ

POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ POLITIQUE D'ACCESSIBILITÉ But L objectif de cette politique est d assurer que la Lutheran Community Care Centre offre un environnement sécuritaire et accessible d une manière qui respecte la dignité et

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7 l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 L exploitation financière est la forme la plus répandue de mauvais traitement envers les aînés

Plus en détail

Qui sont les professionnels qui prennent soin de votre proche dépendant?

Qui sont les professionnels qui prennent soin de votre proche dépendant? La recette du mois Qui sont les professionnels qui prennent soin de votre proche dépendant? Niveau de difficulté : Ingrédients indispensables : 1 once de coordination 1 bonne dose d anticipation Ustensiles

Plus en détail

Faire face aux événements stressants. Comment aider

Faire face aux événements stressants. Comment aider Faire face aux événements stressants Comment aider les enfants Veuillez noter que le masculin est utilisé dans le seul but d'alléger le texte. Faire face aux événements stressants : Comment aider les enfants

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

Politique et procédures en matière de ressources humaines

Politique et procédures en matière de ressources humaines Numéro : 1.0 Origine : Ressources humaines Politique et procédures en matière de ressources humaines Approuvé par : Président directeur général Entrée en vigueur : 1 er janvier 2012 Remplace : Nouveau

Plus en détail

Guide d utilisation des fonctions d un téléphone résidentiel

Guide d utilisation des fonctions d un téléphone résidentiel Guide d utilisation des fonctions d un téléphone résidentiel #16054 En toute confiance avec Sears Connect. MC Branchez-vous aux grands moments de la vie Le service de téléphonie résidentielle Sears Connect

Plus en détail

Établir. Des Liens. Guide des services de soutien à l intention des patients du. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés

Établir. Des Liens. Guide des services de soutien à l intention des patients du. Réseau mélanome Canada. Soyez vigilants. Soyez bien informés Établir Des Liens Guide des services de soutien à l intention des patients du Réseau mélanome Canada Réseau mélanome Canada Soyez vigilants. Soyez bien informés Un diagnostic de mélanome peut être bouleversant.

Plus en détail

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Mme Ana GRIMBERT Standard Centre Hospitalier : 01.30.75.40.40

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton.

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton. INTRODUCTION Le RLISS de Mississauga Halton s engage à recevoir l opinion de ses résidents. Vos commentaires seront utilisés par le RLISS de Mississauga Halton pour mettre à jour le plan d intégration

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation. Decembre 2014

CMC MARKETS UK PLC CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation. Decembre 2014 CMC MARKETS UK PLC et CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation Decembre 2014 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société autorisée et réglementée par la Financial

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE DANS UN MILIEU CLINIQUE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES HORS QUÉBEC DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION

Plus en détail

PROJET DE STAGE I et II

PROJET DE STAGE I et II PROJET DE STAGE I et II Le projet de stage demandé dans le cadre du stage de formation pratique I comprend 10 pages et celui du stage de formation pratique II comprend 12 pages. Ce nombre de page inclut

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Opérateurs GUIDE à l intention des utilisateurs de la visioconférence Dernière mise à jour : août 2011 Service de soutien pédagogique et technologique/sspt Service de la formation continue et de la formation hors

Plus en détail

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ Informations générales C.I.E.P.C (Clinique d investigation externe de pré-chirurgie) Nom de l infirmière : Tél. : 514-252-3400, poste : Bonjour, Vous serez admis(e) pour une intervention

Plus en détail

Découvrez. vos garanties collectives

Découvrez. vos garanties collectives Découvrez vos garanties collectives Accédez facilement à vos garanties collectives sur Internet Grâce à notre site des Services aux participants, vous pouvez facilement accéder aux renseignements dont

Plus en détail

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Site Internet Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Inscriptions en ligne Vous voici maintenant sur le site d inscriptions. C est ici que vous pouvez voir toutes

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections.

Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections. Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections. DANS CE NUMÉRO Connaissances 1. Ma Déclaration des droits personnelle 2. M adresser à mon équipe de soins de santé 3. Est-ce que mes affaires sont

Plus en détail

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Travailleurs. Questions fréquemment posées Travailleurs 1

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Travailleurs. Questions fréquemment posées Travailleurs 1 Les mesures d adaptation au travail Questions fréquemment posées Travailleurs Questions fréquemment posées Travailleurs 1 Comment un emploi continu d un travailleur est assuré après un congé autorisé ou

Plus en détail