Université d Ottawa École de gestion Rapport du doyen

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université d Ottawa École de gestion 2004-2005 Rapport du doyen"

Transcription

1 Université d Ottawa École de gestion Rapport du doyen

2 Table des matières 2 Message du doyen 5 Membres du Comité consultatif du doyen 6 Faits saillants MBA pour cadres 8 Faits saillants MBA 10 Faits saillants MGSS 11 Faits saillants Baccalauréat en sciences commerciales 12 Faits saillants Échange international 13 Faits saillants Centre des carrières 14 Nominations & retraites 16 Leadership en recherche 19 Financement, marketing & développement 20 Les étudiants 23 Bourses 24 Distinctions & prix 26 Perspectives de leadership 28 Activités destinées aux anciens 31 Partenaires d affaires 34 Palamarès du doyen Micheál J. Kelly, doyen

3 MESSAGE du doyen Renforcer notre réputation et Laccroître notre vitalité orsque je suis devenu doyen de l École de gestion il y a de cela presque cinq ans j ai eu l occasion de rencontrer un certain nombre de groupes d anciens. À ces réunions, j ai déclaré reconnaître que les diplômes des anciens de l École de gestion étaient de grands atouts pour lesquels ils avaient consenti d importants investissements de temps et d argent. J ai en outre affirmé que la valeur de ces atouts sur le marché dépend pour beaucoup de la visibilité et de la réputation de l École. De plus, j ai expliqué aux anciens qu un de mes principaux rôles en tant que doyen et c est sur cela que j aimerais être jugé était de rehausser la valeur de leurs diplômes. Mon message cette année est donc pour ainsi dire «mon rapport aux actionnaires», les étudiants et les anciens de l École de gestion. Des projets ambitieux Pour arriver au but, nous avons élaboré en 2002 un plan stratégique quinquennal ambitieux, visant les objectifs suivants : se classer parmi les 100 meilleures écoles de gestion au monde (tant l École que ses programmes); obtenir l agrément international; renouveler la stratégie de marque de l École; construire un nouveau pavillon; créer un fonds de dotation qui nous permettra de demeurer concurrentiels parmi les 100 meilleures écoles de gestion. Le doyen Micheál Kelly avec les étudiants (de gauche à droite) Christina Bellevue, Gabriel Bouchard-Phillips et Liane Brière Étienne Morin, LeDroit 2 Université d Ottawa École de gestion

4 Depuis, nous avons fait d immenses progrès. Trois ans se sont écoulés, et nous constatons avec fierté que plusieurs des objectifs ambitieux que nous nous étions fixés ont été atteints, et que les autres sont en voie de se réaliser. Au sommet des palmarès mondiaux À l automne 2004, le programme MBA pour cadres de l Université d Ottawa s est classé au 65 e rang au palmarès mondial du Financial Times. Il a aussi obtenu les meilleures notes au Canada pour l avancement professionnel de ses diplômés, le haut calibre de ses professeurs et son volet international. Ce dernier lui a d ailleurs valu d être reconnu parmi les dix meilleurs au monde, avec les écoles prestigieuses IMD, LBS et Stanford. De plus, le mois dernier, le programme de MBA s est hissé au 125 e rang au palmarès mondial des programmes de MBA du Financial Times, ce qui constitue une hausse de sept échelons par rapport à l an dernier et montre bien que nous avons fait des progrès et sommes en voie d atteindre notre but nous classer parmi les 100 meilleures écoles au monde. Nos programmes ont aussi fait bonne figure au niveau national. Le Corporate Knights Magazine dans son deuxième palmarès annuel des écoles de gestion à l intention des étudiants qui veulent changer le monde a classé les programmes de premier cycle et de MBA respectivement 4 e et 7 e au Canada pour leur engagement envers la responsabilité sociale. Ce palmarès, qui s inspire du palmarès américain Beyond Grey Pinstripes, évalue les écoles de gestion canadiennes d après le degré d intégration des facteurs social et environnemental dans leurs programmes. L École s est aussi fait remarquer dans l édition 2005 des «143 meilleures écoles de gestion au monde» de la Princeton Review. Les marques de l excellence Au printemps 2005, nos programmes de MBA, de MGSS et de MBA pour cadres ont reçu l agrément international de l Association for MBAs (AMBA), organisme britannique qui a pour but de promouvoir l excellence des études supérieures en administration des affaires. De façon analogue à l agrément de l AACSB, celui de l AMBA confirme que le programme de MBA d une école est de première qualité et qu il est pertinent, compte tenu de l évolution constante du monde des affaires. Nous sommes ainsi devenus la troisième école de gestion canadienne à recevoir l agrément de l AMBA. À peine une centaine d écoles de gestion du monde entier se sont vu accorder une telle distinction. Maintenant agréée par l AACSB et l AMBA, l École de gestion détient deux des trois principaux sceaux d excellence internationaux, ce qui la place parmi l élite mondiale. Liée au leadership Tout en continuant d établir notre marque de service «Liée au leadership», l École a mis en œuvre cette année une série de conférences intitulée «PDG en résidence». Dans cette formule unique d enseignement, des dirigeants provenant de divers secteurs de l économie sont invités à venir rencontrer sur place nos étudiants pour discuter avec eux et leur servir de modèle. Le premier PDG en résidence a été Roger Greenberg, présidentdirecteur général de la Minto Corporation, la plus importante société immobilière à Ottawa. M. Greenberg a passé plusieurs heures avec des étudiants du MBA et du baccalauréat en sciences commerciales à discuter des défis que doit relever une entreprise familiale de la deuxième génération aux chapitres du leadership et de la gouvernance. Parmi les autres dirigeants qui ont échangé avec les étudiants cette année, mentionnons Pierre-Paul Allard, ancien président de Cisco Systems Canada et actuellement vice-président du marketing d entreprise mondial chez Cisco Systems, ainsi que le D r Jack Kitts, président-directeur général de l Hôpital d Ottawa. Nous donnerons plus d ampleur à ce projet l an prochain en invitant des PDG de tous les coins du Canada et du monde entier. Le programme de MBA pour cadres a obtenu les meilleures notes au Canada pour l avancement professionnel de ses diplômés, le haut calibre de ses professeurs et son volet international. Ce dernier lui a d ailleurs valu d être reconnu parmi les dix meilleurs au monde. Rapport du doyen

5 De façon analogue à l agrément de l AACSB, celui de l AMBA confirme que le programme de MBA d une école est de première qualité et qu il est pertinent, compte tenu de l évolution constante du monde des affaires. Nous sommes ainsi devenus la troisième école de gestion canadienne à recevoir l agrément de l AMBA. Renouer avec les anciens Cette année, l École de gestion a lancé une initiative d envergure pour rétablir le lien avec ses anciens dispersés un peu partout au pays et renforcer le réseau qui les unit. Plusieurs événements se sont tenus à Ottawa, à Montréal et à Toronto, et des rencontres ont été organisées dans d autres villes importantes. L atteinte de nos objectifs nécessitera le soutien et l engagement actifs de nos anciens. Par conséquent, nos efforts pour renouer avec ceux-ci occuperont une grande place dans nos activités au cours des années à venir. Un nouveau pavillon Au cours de l année , les étapes de planification et de conception du nouveau pavillon de l École de gestion ont été achevées. L immeuble a suscité beaucoup d intérêt chez les étudiants, les anciens, les professeurs et le personnel. Et pour cause : le pavillon abritera des locaux d avant-garde pour l enseignement, la recherche et la tenue d événements spéciaux et offrira plus d espace pour les activités étudiantes. La construction sur un site très visible et prestigieux à l entrée nord du campus devrait commencer pendant l été 2005 et se terminer à l été Pavillon multidisciplinaire de l Université d Ottawa (rendu d architecture) Succès de nos professeurs, de nos étudiants et de nos anciens À l École de gestion, nous sommes fiers des réussites de nos professeurs, de nos étudiants et de nos anciens. En , des professeurs ont reçu des prix d enseignement de l Université d Ottawa, obtenu d importantes bourses de recherche d organismes subventionnaires fédéraux, de fondations et d entreprises et été honorés aussi bien par leurs pairs que dans leur communauté. Nos étudiants ont remporté des concours d études de cas locaux, régionaux et nationaux et nos anciens continuent de gagner d importants prix conférés par divers secteurs et des organismes communautaires. Projeter notre vision dans l avenir À l approche des deux dernières années de notre plan stratégique, l Université d Ottawa entreprend un exercice de planification qui s intitule Vision 2010 et qui nous donne l occasion de faire le bilan de nos progrès et de renouveler notre vision d avenir. Nous avons encore beaucoup à faire pour mener à terme nos objectifs initiaux, mais nous voulons concentrer nos efforts sur les priorités suivantes : rehausser l expérience des étudiants; créer des programmes distinctifs de deuxième et de troisième cycles; accroître notre productivité en recherche; consolider nos assises financières. Pour atteindre ces objectifs, nous prévoyons améliorer notre capacité d enseignement et de recherche dans trois secteurs stratégiques : l innovation et la commercialisation, la gestion du secteur des soins de santé et la gestion internationale. La fierté des «actionnaires» À l École de gestion, nous sommes extrêmement fiers de ce que nous les étudiants, les professeurs, le personnel et l équipe de direction avons créé : une école de gestion dynamique et ambitieuse; un milieu d apprentissage riche et stimulant; un établissement dans lequel étudiants et professionnels peuvent réaliser leur plein potentiel scolaire et jeter les assises de carrières florissantes. J espère qu en prenant connaissance de tout ce que nous avons accompli cette année et de ce que nous comptons réaliser au cours des années à venir, vous «actionnaires» de l École de gestion ressentez vous aussi une grande fierté. L atteinte de nos objectifs nécessitera le soutien et l engagement actifs de nos anciens. Par conséquent, nos efforts pour renouer avec ceux-ci occuperont une grande place dans nos activités au cours des années à venir. 4 Université d Ottawa École de gestion

6 Membres du Comité consultatif DU DOYEN Le Comité consultatif du doyen offre à l École un autre lien essentiel avec des chefs d entreprise de la région. Il fournit au doyen des conseils sur des questions cruciales, notamment l orientation stratégique de l École, la découverte des possibilités de financement ainsi que l élaboration de plans et de politiques en matière de marketing et de communication. Au cours de l année , un membre de l École de gestion s est joint au Comité : George Langill, cadre en résidence et président-directeur général sortant des Services de santé Royal Ottawa. George Langill CADRE EN RÉSIDENCE Ancien président-directeur général des Services de santé Royal Ottawa, George Langill est un chef de file réputé en gestion des soins de santé. Lauréat du prix national 2003 du Healthcare Manager Magazine pour une administration exceptionnelle des soins de santé, il œuvre dans ce secteur depuis 30 ans et détient une MGSS de l Université d Ottawa. Il a occupé divers postes de direction dans le domaine, et a été notamment conseiller auprès de comités consultatifs chargés d examiner des régimes de santé provinciaux, membre de conseils d administration, dirigeant au sein d associations et consultant auprès d organismes de soins de santé. Ses publications sont nombreuses et il a donné des exposés sur des sujets très variés à d innombrables conférences où il a lui-même dirigé des séances et des ateliers. Il a participé activement à la vie de l Université d Ottawa et a été professeur auxiliaire à la Faculté de médecine, ainsi que chargé de cours et coordonnateur de cours. En , le Comité consultatif a accueilli un nouveau président : Bruce Joyce, associé chez Deloitte. M. Joyce a remplacé John Kelly, président du conseil d administration de NexInnovations Inc., qui a su apporter au doyen et à l École d innombrables et précieux conseils ainsi que des années de leadership engagé. Membres du Comité consultatif du doyen Bruce Joyce, FCA Président du Comité consultatif du doyen Associé Deloitte Robert Ashe Président-directeur général Cognos Pierre Bergeron Consultant Richard Bertrand Vice-président, Affaires gouvernementales Pratt & Whitney Canada John-Peter Bradford Associé Bradford Bachinski Limited Mark Bruneau Vice-président exécutif et chef de la stratégie Bell Canada Entreprises L. Denis Desautels, FCA Cadre en résidence École de gestion, Université d Ottawa Rick Doyon Directeur Camino Alto Communications Kirk Dudtschak Vice-président, Gestion des risques RBC Groupe financier John Kelly Président du conseil d administration NexInnovations Inc. Timothy J.McCunn Associé Borden Ladner Gervais LLP James E. Orban Éditeur The Ottawa Citizen Debi Rosati, CA Présidente RosatiNet, inc. Services aux jeunes entreprises Gary Seveny Président-directeur général CS Alterna Bank Moris M. Simson Président-directeur général WaveNET Inc. Camille Villeneuve Président Multivesco Deborah L.Weinstein Associée LaBarge Weinstein (Gauche) John Kelly (Droite) Bruce Joyce Rapport du doyen

7 Faits MBA saillants pour cadres Un nouveau leader parmi nous Terrence Kulka, Ph.D., directeur du programme de MBA pour cadres depuis juillet 2004, assume ses nouvelles fonctions en mettant à profit les compétences et l expérience qu il a acquises au long de sa carrière dans les secteurs des télécommunications et de la haute technologie. Il veille avec brio depuis un an à la croissance et à l avancement du programme. M. Terrence Kulka, Ph.D., directeur du programme de MBA pour cadres Après avoir obtenu son doctorat de l Université McGill, M. Kulka a travaillé chez Bell Canada et chez Stentor Resource Centre Inc. pendant 18 ans, puis chez Kasten Chase Applied Research pendant six ans à titre de vice-président principal (et quelques années comme président-directeur général d une filiale, Springboard Wireless Networks); il a en outre été président-directeur général d impath Networks pendant quatre ans. Reconnaissance internationale Depuis son lancement en 1992, le programme de MBA pour cadres de l Université d Ottawa propose des études intégrées dans toutes les fonctions de l entreprise selon une perspective mondiale. De niveau international d après le palmarès des programmes de MBA pour cadres du Financial Times en 2004, notre programme a obtenu les meilleures notes au Canada dans trois catégories : l avancement professionnel de ses diplômés, le haut calibre de ses enseignants et le volet international du programme d études. En fait, pour son volet international, il s est classé parmi les dix meilleurs au monde. Nos étudiants d origines et de milieux divers témoignent du caractère mondial du milieu des affaires actuel. Un juste équilibre entre la théorie et la pratique Les étudiants ont réalisé, seuls ou en équipes multidisciplinaires, six projets de consultation d envergure pour des organismes réels, projets qui ont été reconnus par l Association canadienne des conseillers en management (ACCM). Ils ont ainsi pu acquérir une expérience concrète et pratique avec l aide de chefs d entreprise du pays et de l étranger, tout en validant leurs propres styles de leadership. Aperçu des secteurs représentés par la promotion de : 30 % technologie / communications 27 % gouvernements municipaux, provinciaux et fédéral 21 % consultation / services de santé/travail autonome 11 % sociétés d État / organismes gouvernementaux 5 % divertissement 3 % produits énergétiques et en vrac 3 % communauté diplomatique 6 Université d Ottawa École de gestion

8 Dans le cadre du projet à l étranger de 2005, des étudiants de deuxième année se sont rendus à Varsovie pour découvrir comment faire de la Pologne, désormais membre de l Union européenne, une plaque tournante pour le commerce. Les participants ont appris les rudiments de la concurrence et de la prospérité dans le présent contexte international des affaires grâce à leur collaboration avec les entreprises suivantes : McSweeney & Associates Management Consultants, Wasko (entreprise polonaise), Medriv (entreprise polonaise), Pricedex Software Inc., Harris International et Great Northern Maple Products. Le travail de consultation en marketing stratégique pour 2005 a permis à des étudiants de rendre service à la communauté d Ottawa en tentant de concrétiser les projets de marketing de cinq organismes sans but lucratif de la région : la Société Parkinson d Ottawa, Christie Lake Kids, Défi Transport, Rideauwood Addiction and Family Services et les scouts du district d Ottawa. La Silicon Valley, en Californie, a accueilli une fois de plus les étudiants de première année qui réalisaient en équipe un projet de consultation en commerce électronique pour une société d Ottawa. Le maître d œuvre de ce travail en innovation et commerce électronique est Pierre Sabourin, professeur du programme de MBA pour cadres. Membre très compétent de la haute direction de Commerce International Canada et expert dans la gestion de données stratégiques, le professeur Sabourin a contribué de façon importante à la mise sur pied du programme. Ses efforts à cet égard lui ont valu en 2004 la distinction de professeur à temps partiel de l année de l Université d Ottawa. Le seul en Amérique du Nord à offrir un projet et voyage de consultation en commerce électronique, le programme de MBA pour cadres fait découvrir aux participants les plus grands organismes et entreprises technologiques du monde au cœur même de leurs opérations : International Business Incubator, Stanford University, IBM, La promotion du MBA pour cadres pendant le voyage d innovation et d entrepreneuriat à la Silicon Valley, en Californie, en mai Sun Microsystems, Siebel Systems, Accenture Technology Labs et Cisco Systems. Dans le cadre du projet d élaboration et de présentation d un plan d investissement dans une entreprise de haute technologie, des étudiants ont présenté au nom d un entrepreneur un plan d entreprise et un programme d investissement à un groupe d investisseurs en capital-risque chargé d évaluer le potentiel de financement du projet. En 2005, une équipe a profité des recherches qu elle a effectuées dans le cadre du projet de commerce électronique à la Silicon Valley pour faire la promotion de son plan d investissement dans une technologie de réseau de transmission électrique. Depuis, Current Networks est en pourparlers avec un des investisseurs en capital-risque et une grande société hydroélectrique d Amérique du Nord s intéresse à la technologie en question. Depuis le lancement du projet il y a cinq ans, les groupes d investisseurs ont donné suite à un plan sur trois présentés par des étudiants, alors que la moyenne de l industrie est de un sur 100. Forum sur le leadership Inspiré par la réussite de l initiative de perfectionnement en leadership à l intention des étudiants au MBA pour cadres, Peter Cleveland dirige maintenant la mise sur pied du forum sur le leadership. Cadre en résidence à l École de gestion, M. Cleveland était associé et premier vice-président chez Ernst & Young avant de prendre sa retraite. Coparrainé par nos partenaires d affaires, le forum vise à récompenser et à appuyer de nouveaux leaders dans la communauté. Par l entremise de conférences, de séminaires et d autres activités, il permettra à de jeunes dirigeants et entrepreneurs de côtoyer certains des plus grands chefs d entreprise au pays. Un programme adapté aux besoins des cadres d aujourd hui La Série de conférences sur le leadership, unique en son genre, a permis d envisager, de comparer et d évaluer diverses stratégies pour la gestion de questions actuelles dans une perspective globale, à la lumière des exposés de six prestigieux chefs de file canadiens des secteurs public, privé et sans but lucratif. Les conférenciers suivants ont pris part à la série, organisée par le cadre en résidence Denis Desautels et s intitulant «Taking your Case to the Hill» : M me Nancy Hughes Anthony, présidente et chef de la direction, Chambre de Commerce du Canada, M. Anthony Stikeman, président de Tactix et président sortant de l Institut de relations gouvernementales du Canada (IRGC), M. George Haynal, vice-président, Politiques publiques, Bombardier Inc., M. André Marcheterre, président, Merck Frosst Canada, et président du Conseil d administration, Les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada (Rx&D), M. Duff Conacher, coordonnateur, Démocratie en surveillance, et président de la Coalition canadienne pour le réinvestissement communautaire, et l honorable David Collenette, ancien ministre des Anciens combattants, de la Défense nationale et des Transports. Rapport du doyen

9 MBAFaits saillants Un programme hors pair Depuis plusieurs années, les écoles de gestion au Canada se livrent une forte concurrence pour attirer les meilleurs étudiants. En , le programme de MBA de l École de gestion est demeuré l option de choix pour un contingent d étudiants doués et enthousiastes, poursuivant leurs études à temps plein comme à temps partiel. Leurs réalisations ainsi que les activités entreprises par l École cette année montrent pourquoi notre programme de MBA est toujours l un des meilleurs au pays. Un emplacement unique Ottawa est le cœur des activités gouvernementales et du secteur de la haute technologie du Canada. On ne retrouve nulle part ailleurs au pays autant de dirigeants de ces deux secteurs, et cette année, nous avons profité de cet environnement d affaires dynamique. L École de gestion a eu le plaisir d accueillir Rob Ashe, président-directeur général de Cognos et ancien, à titre de conférencier invité pour la séance d orientation du MBA au début de l année universitaire. La présence de M. Ashe à l École témoigne du lien crucial qui unit celle-ci à des entrepreneurs et à des dirigeants d entreprises locales florissantes dans le marché international. M. Philip McIlkenny, Ph.D., directeur du programme de MBA 8 Université d Ottawa École de gestion

10 (Haut) Des étudiants du MBA pendant leur visite de TD Valeurs mobilières et des Centres bancaires commerciaux TD, à Toronto. (Droite) Conférencier invité à la séance d orientation du MBA Rob Ashe, PDG, Cognos (De gauche à droite) Pierre Létourneau, Sylvain Édmond, Rob Ashe, John Jussup, Ghislain Létourneau, Nicholas Charron et Philip McIlkenny, directeur du programme de MBA. Abdul Rahman, Ph.D., professeur à l École de gestion... notre programme de MBA est toujours l un des meilleurs au pays. Une expérience précieuse L École de gestion a également accueilli un autre de ses anciens, Greg Richards, président de l Association canadienne des conseillers en management (ACCM), comme conférencier invité au petit-déjeuner annuel de réseautage. M. Richards a expliqué aux étudiants et aux professeurs sa vision de la profession de consultation en gestion et la façon dont la technologie de gestion du rendement modifie les processus administratifs des entreprises et des organismes. Quand l évaluation n a plus de secret Il n a jamais été plus difficile d être gestionnaire qu à l heure actuelle. Pour aider les étudiants à saisir la complexité de l administration des affaires dans le nouveau siècle, le professeur Abdul Rahman a organisé cette année à leur intention un séminaire d une journée sur la notion d évaluation, carrefour des méandres de l économie, de la comptabilité et des finances. Les participants ont ainsi mieux compris de quelle manière est estimée la valeur réelle des entreprises. M. Richards a également présenté le rôle que jouerait son organisme dans la vie universitaire des étudiants. Chaque année, des conseillers en gestion de l ACCM servent de mentors aux étudiants du MBA qui effectuent des projets de consultation pour des entreprises et des organismes de la région. Les étudiants sont ainsi en mesure de relever des défis en matière de gestion des affaires dans le monde réel et acquièrent une expérience précieuse en vivant les aléas quotidiens d une carrière de consultation en gestion. En , les étudiants de l École de gestion ont réalisé des projets de consultation pour douze entreprises et organismes de la région d Ottawa : Bell Canada; Société canadienne des postes; Conseil national de recherches du Canada; PricewaterhouseCoopers Canada; Mitel Networks; Institut de télécommunications de la capitale nationale; Optiwave Corporation; Vanguard Protective Technologies Inc.; McMillan Binch L.L.P.; Fédération des caisses Desjardins du Québec; Exportation et développement Canada; Petrie Islands Business Marina. Concours d étude de cas de Cognos En juillet 2005, Cognos a tenu le deuxième concours d étude de cas de l École de gestion. Les étudiants ont eu l occasion de mettre en pratique des théories apprises en classe et d appliquer leur expérience à une grande initiative de planification stratégique de l entreprise : sa stratégie d entrée dans le marché boursier chinois. Parmi les 17 équipes participant au concours, quatre équipes finalistes se sont affrontées en présentant leurs propositions à Rob Ashe, président-directeur général de Cognos, John Jussup, chef du contentieux, David Long, vice-président aux finances, et Sean Reid, chef des communications. Félicitations à l équipe gagnante choisie par Cognos et composée de Nicholas Charron, Sylvain Émond, Ghislain Létourneau et Pierre Létourneau. En juillet, des membres de l Association étudiante du MBA, avec l appui du Centre des carrières de l École de gestion, ont visité Tembec Inc., la Bourse de Toronto, TD Valeurs mobilières et les Centres bancaires commerciaux TD à Toronto. Les étudiants ont vu de quelle manière les théories apprises en classe étaient appliquées au sein de ces organisations prestigieuses. Ils ont également pu discuter des perspectives d emploi que celles-ci peuvent offrir aux futurs diplômés du MBA. Rapport du doyen

11 Le professeur Doug Angus, directeur du programme de MGSS R MGSSFaits saillants éputation d excellence en gestion des services de santé Le programme de MGSS de l École de gestion est reconnu comme l un des premiers programmes d administration des soins de santé au pays. Son excellente réputation est attribuable à plusieurs facteurs : de nouveaux cours novateurs; le niveau supérieur des étudiants, des nouveaux diplômés et des professeurs; et une recherche plus intense de leaders du domaine prêts à s y engager. C est ce qui se dégage clairement des activités et des réalisations du programme en De nouveaux cours et programmes novateurs L élaboration d un nouveau programme de maîtrise en gestion des soins de santé a avancé considérablement en Les cours prévus prépareront les étudiants à assumer des postes de recherche et de gestion de la recherche dans tous les domaines des soins de santé. Le programme devrait commencer en septembre C est également en qu on a planifié la mise sur pied de l Institut de gestion des systèmes de soins de santé. Celui-ci préconisera une approche systémique à la résolution des difficultés auxquelles gestionnaires et décideurs doivent ou devront faire face, ce qui permettra aux professionnels et aux dirigeants du domaine de se maintenir à la fine pointe de l innovation. Recherche de cadres On s est particulièrement efforcé cette année de trouver des chefs de file en soins de santé pouvant s investir dans les activités du programme de MGSS. Cours, séminaires, séances de réseautage, conférences et série PDG en résidence ont permis à d influentes autorités du système de soins de santé de rencontrer des étudiants pour discuter de possibilités de stages, forger des relations professionnelles et exprimer des points de vue sur la gestion des soins de santé. Les professionnels qui ont répondu à l appel constituent la fine fleur du domaine dans la région : Jack Kitts, président-directeur général, Hôpital d Ottawa; George Langill, ancien président-directeur général des Services de santé Royal Ottawa; Michel Lalonde, ancien président-directeur général, Hôpital général de Hawkesbury; Gino Picciano, vice-président de l Hôpital d Ottawa; Randy Penny, président-directeur général de l Hôpital de Renfrew; Sandra Golding, présidente-directrice générale, Community Care and Access Centre of London and Middlesex; Nathalie Ménard, chef, services de planification et de soutien, région de l Est, ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario. Série de séminaires sur la gestion des services de santé Jeremy Grimshaw, Ph.D. Chaire de recherche du Canada sur le transfert et l assimilation des connaissances dans le domaine de la santé Institut de recherche en santé d Ottawa et Université d Ottawa Michael Carter, Ph.D. Département de génie mécanique et industriel Université de Toronto L honorable Carolyn Bennett, ministre d État (Santé publique) Tom Schonberg, B.Sc., MGSS Président-directeur général (Gauche) Monique Bégin, professeure émérite, a été nommée membre de la nouvelle Commission des déterminants sociaux de la santé, commission internationale de l Organisation mondiale de la santé dotée d un mandat de trois ans. (Droite) De gauche à droite : George Langill, cadre en résidence, l honorable Carolyn Bennett, ministre d État (Santé publique), et le professeur Wojtek Michalowski 10 Université d Ottawa École de gestion

12 Peter Koppel, doyen adjoint (Services étudiants) et directeur, programmes du premier cycle Baccalauréat en sciences commerciales Faits saillants La force du partenariat L École de gestion est persuadée que la collaboration avec des partenaires engagés donne des résultats impressionnants. En , son programme de baccalauréat en sciences commerciales a cherché à former des partenariats de trois façons : par la création d une section locale de la société honorifique d élite Beta Gamma Sigma; par le lancement du programme de leadership Mindtrust; et par le renouvellement du Programme de mentorat de l École. Les avantages de l excellence Il y a deux ans, l École de gestion a obtenu l agrément de l Association to Advance Collegiate Schools of Business (AACSB). Cette reconnaissance fort prisée a valu aux étudiants du baccalauréat en sciences commerciales et du MBA la possibilité de devenir membres de Beta Gamma Sigma, société honorifique internationale des programmes de gestion reconnus par l AACSB. Seuls les étudiants ayant une moyenne pondérée cumulative d au moins 8,5 y sont admissibles. Être membre de Beta Gamma Sigma est la plus haute reconnaissance que peuvent recevoir les étudiants en gestion dans le monde. En plus d être un insigne d honneur, l appartenance à cette société donne accès à des publications et à des services de recherche d emploi exclusifs, ainsi qu à un vaste réseau d étudiants. Jusqu à présent, 44 étudiants, 18 professeurs et trois membres honoraires font désormais partie de cette prestigieuse société d honneur. Cultiver la prochaine génération de leaders Pendant l année , le programme de baccalauréat en sciences commerciales a coparrainé le premier programme de leadership Mindtrust, une série de conférences, de séminaires et d activités conçue pour permettre à des étudiants prometteurs de cultiver leurs compétences en leadership. Avec l appui de l École de gestion, de l École de gestion Eric Sprott de l Université Carleton et de Mindtrust un groupe de réflexion informel regroupant certains des cadres les plus respectés du secteur de la haute technologie au pays, 20 de nos meilleurs étudiants ont participé activement au programme cette année. Optimiser une formule gagnante Dans le cadre du Programme de mentorat lancé en septembre 2003, chaque étudiant de première année est jumelé à un étudiant de troisième ou de quatrième année qui l encadre et lui offre des conseils sur des questions très variées, allant des études aux problèmes personnels, en passant par les activités parascolaires. Au début de l année universitaire , on a procédé au réexamen complet du programme afin d accroître le nombre de mentors et de faire en sorte que les jumelages soient adéquats. À cette fin, un sondage a été effectué auprès des étudiants de première année afin de déceler ceux qui pourraient bénéficier du mentorat. Par suite de cette étude, le nombre de nouveaux mentors s est accru considérablement et des jumelages réussis ont été faits avec des dizaines d étudiants de première année. (Gauche) Nouveaux membres de Beta Gamma Sigma à l École de gestion en (Droite) Participants du programme de leadership Mindtrust, offert à l École de gestion Rapport du doyen

13 Échange international FAITS SAILLANTS Des possibilités très stimulantes s offrent aux étudiants ambitieux Grâce au programme d échange international, les étudiants de l École de gestion peuvent répondre aux exigences de leur programme tout en fréquentant une parmi 41 écoles dans le monde. Cette année, nos étudiants ont pris part à des échanges dans 13 pays, vivant des expériences enrichissantes, élargissant leurs horizons et découvrant la culture, les coutumes et les traditions de leur pays hôte. Une option prisée En , le programme d échange international a continué d être un choix populaire parmi les étudiants les plus ambitieux de l École, 99 d entre eux ayant profité de cette possibilité éducative fort intéressante. À leur tour, 91 étudiants du monde entier sont venus à Ottawa pour goûter au milieu d apprentissage stimulant qu offre l École de gestion. Deux nouveautés Cette année, une école et un nouveau cours se sont intégrés au programme d échange international. La European Business School (EBS) fait désormais partie de l impressionnant choix d écoles proposé aux participants. En outre, le programme de MBA offert à Reims, en France, pendant l été comporte maintenant un cours intitulé «Executing Leadership Greatness». Donné par l éminent professeur Mario Denton, d Afrique du Sud, le cours permet aux étudiants d examiner le leadership et la gestion du changement selon une perspective intégrée et systématique. (Bas) La European Business School (EBS) fait maintenant partie de nos écoles partenaires pour le programme d échange. (Droite) Étudiants de l École de gestion qui poursuivent des études en France Rouen, France. Programmes d échange international Allemagne : 4 Angleterre : 4 Australie : 5 Autriche : 3 Danemark : 7 France : 34 Irlande : 9 Italie : 4 Mexique : 5 Pays-Bas : 7 Suède : 7 Suisse : 1 Thaïlande : 9 TOTAL : Université d Ottawa École de gestion

14 Centre des carrières FAITS SAILLANTS Le cheminement de carrière, composante essentielle d une formation complète Dans son numéro d octobre 2004, Canadian Business a qualifié le Centre des carrières de l École de gestion d un des meilleurs centres de ce genre au Canada. Rien d étonnant. Entièrement financé par les étudiants, le Centre a fait de l orientation professionnelle une composante essentielle d une formation complète, alors qu il s agissait auparavant d une activité complémentaire à la vie étudiante. Trois salons des carrières uniques Chaque année, le Centre des carrières de l École de gestion parraine et organise des salons dans le but d élargir les perspectives de carrière de groupes d étudiants particuliers. Ces occasions de réseautage uniques permettent aux étudiants de l École de se renseigner davantage sur des entreprises et des organismes et sur leur processus de recrutement. De même, les employeurs peuvent repérer et évaluer des candidats éventuels parmi les centaines d étudiants qualifiés de l École de gestion se trouvant sur les lieux. Avant de prendre part aux salons des carrières, tous les étudiants doivent participer à des ateliers d orientation professionnelle afin d être en mesure de profiter au maximum des innombrables possibilités qui leur sont offertes à ces occasions. Quant aux employeurs, ils peuvent lire le curriculum vitæ des étudiants à l avance dans le puissant site Web du Centre, le Navigateur de carrière. En , l École de gestion a tenu trois salons des carrières : dans celui destiné aux étudiants du premier cycle, tenu le 5 octobre 2004, des représentants de 38 entreprises et organismes et 350 étudiants ont examiné ensemble un éventail de perspectives de carrière stimulantes; le 16 mars 2005, le premier salon des carrières d été de l École a réuni des délégués d une vingtaine d entreprises et d organismes et plus de 300 étudiants de première année à la recherche d emplois d été; le deuxième réseau des carrières annuel du MBA a eu lieu le 22 juin 2005 et a permis aux représentants de 20 entreprises et organismes d industries variées de rencontrer 65 futurs diplômés du MBA pour échanger sur des possibilités de carrières. Succès à l ACSEE Cette année, le Centre des carrières de l École de gestion a joué un rôle privilégié en tant que maître d œuvre du congrès de l Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs (ACSEE) tenu en juin L ACSEE est un partenariat sans but lucratif formé d employeurs qui recrutent et de services d orientation de carrière. Elle offre des possibilités de formation continue aux employeurs, aux professionnels du domaine et aux étudiants. Intitulé «Le succès : c est dans votre capital», le congrès de 2005 comportait des dizaines d ateliers, des conférences de motivation, des activités sociales, un camp d entraînement d un après-midi et un premier forum national sur l emploi des diplômés. Pendant ce congrès de trois jours organisé par un comité directeur dont faisaient partie Patrick Asselin et Javier Sanchez, deux gestionnaires du réseau de relations au Centre des carrières, les délégués ont pu faire du réseautage et se mettre au fait des plus récents travaux de recherche réalisés dans le domaine. En outre, le Centre des carrières a profité de cette occasion unique pour mettre en valeur la panoplie de services d orientation professionnelle de qualité qu il offre aux étudiants de l École de gestion. Étudiants du premier cycle au premier salon annuel des carrières pour les emplois à temps partiel et d été. Des finissants en gestion se renseignent sur des possibilités de carrière auprès de représentants d Enterprise location d autos au premier salon annuel des carrières en gestion. Étudiants du MBA écoutant attentivement un représentant du Secrétariat du Conseil du Trésor au réseau annuel des carrières du MBA de Les gestionnaires du réseau de relations, au Centre des carrières, étaient fiers de jouer un rôle actif au sein du comité directeur du congrès national de l ACSEE de Rapport du doyen

15 Nominations &retraites Nouveau cadre en résidence b Peter Cleveland, FCA, CIRP, CFE Cadre en résidence Ancien associé et premier vice-président d Ernst & Young LLP, Peter Cleveland compte 32 années d expérience dans la prestation de conseils stratégiques aux clients en matière de planification d entreprise et de restructuration financière. Outre ses réalisations professionnelles, M. Cleveland a participé activement à de nombreuses initiatives communautaires et a notamment coprésidé la Campagne Héritage pour la Fondation de l hôpital d Ottawa. Nouveaux professeurs c Barbara Orser, Ph.D. (Bradford) Professeure agrégée Entrepreneuriat Co-titulaire de la Bourse Deloitte Barbara Orser co-titulaire de la Bourse Deloitte en gestion des entreprises en croissance. Coauteure de deux ouvrages sur le financement des petites entreprises, M me Orser a également publié plus de 70 articles dans des revues universitaires ainsi que des rapports à l industrie. La qualité de son travail lui a valu des prix nationaux et internationaux d organismes tels que l Association des sciences administratives du Canada, le Conseil canadien des PME et de l entrepreneuriat, la Revue canadienne des sciences de l administration et l Institute of Small Business Affairs (R.-U.). Elle travaille actuellement à la mise au point d un outil pratique d évaluation des compétences des propriétaires/cadres, poursuit plusieurs études sur la perception du succès et les intentions de croissance des propriétaires d entreprises et s intéresse à la question du financement par actions dans les sociétés appartenant à des intérêts canadiens. Elle est également corédactrice d une revue spéciale sur les entrepreneures et la politique publique, qui paraîtra sous peu. d Allan Riding, Ph.D. (McGill) Professeur Finances Co-titulaire de la Bourse Deloitte Allan Riding se joint aussi à l école à titre de co-titulaire de la Bourse Deloitte. Son domaine de recherche principal est le financement des petites et moyennes entreprises canadiennes. Il s est aussi intéressé au financement bancaire, aux programmes de garantie de prêts, à l investissement providentiel et au capital de risque ainsi qu aux premiers appels publics à l épargne. Il a publié plus de 40 articles dans des revues à comité de lecture, écrit des chapitres de nombreux livres et présidé les délibérations de diverses conférences. Plus récemment, son étude sur l industrie canadienne du capital de risque (cosignée par M mes Barbara Orser et Katherine Manley) a été primée, ayant été jugée la meilleure analyse présentée dans la division Entrepreneuriat de l Association des sciences administratives du Canada. Avant d entrer à l École de gestion, M. Riding a enseigné pendant de nombreuses années à l École de gestion Eric Sprott, où il a reçu le Prix de l excellence en enseignement décerné par l Association des étudiants de l Université Carleton. e Bijan Raahemi, Ph.D. (Waterloo) Professeur adjoint Systèmes d information de gestion Avant d entrer à l École de gestion, M. Raahemi a occupé plusieurs postes dans le secteur des télécommunications au sein d entreprises prestigieuses comme Nortel et Alcatel, où son travail était surtout axé sur les réseaux, les architectures et les services informatiques, ainsi que sur la dynamique du trafic Internet. Il a aussi donné plusieurs cours de deuxième et de troisième cycle à la Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP) de l Université d Ottawa, dans le programme Affaires électroniques/commerce électronique. Sa recherche porte actuellement sur les services de communications d affaires (infrastructure, technologie et gestion), les réseaux posteà-poste, le commerce mobile, les services Web et la sécurité des réseaux. Ses travaux ont été publiés dans l Institute of Electrical and Electronics Engineering Journal et il a participé à de nombreuses conférences. Il détient également plusieurs brevets dans le domaine de la transmission de données. M. Raahemi est membre honoraire de l Institute of Electrical and Electronics Engineering (IEEE) et fait partie de l IEEE Standard Association. f David H.J. Delcorde, Ph.D. (London South Bank) Professeur invité Gestion David Delcorde enseigne à temps partiel à l École de gestion depuis septembre 2002, mais le fera maintenant à plein temps pendant les trois prochaines années. Il compte à son actif plus de 23 années d expérience à la fonction publique fédérale dans un vaste éventail de domaines, notamment les finances et la vérification comptable, la gestion de programmes, la croissance industrielle, la politique internationale et la technologie de l information dans le contexte de la gestion de l information. Son dernier poste au sein du gouvernement fédéral a été celui de directeur principal de la vérification interne pour Pêches et Océans Canada, qu il a occupé après avoir été directeur des stratégies de l information à la Garde côtière canadienne. M. Delcorde s intéresse aux effets de la technologie de l information sur la gouvernance et la responsabilité sociale des entreprises, de même que sur la gestion et la gestion interculturelle. b c d e f 14 Université d Ottawa École de gestion

16 Retraites g Clinton Archibald En décembre 2004, Clinton Archibald a pris sa retraite comme professeur de politiques et de management publics. Entré à la Faculté d administration en juillet 1984, il avait été recruté de la Faculté des Sciences Sociales pour ses nombreux talents de communicateur et d intervenant dans le milieu, son profil académique et professionnel et ses contacts riches avec les communautés francophones. Clinton Archibald a été tant à la télévision qu à la radio animateur d émissions, maître d œuvre et présentateur de séries télévisées, commentateur radiophonique et chroniqueur journalistique. Pendant de nombreuses années, il a été un entraîneur aimé et respecté des étudiants pour les Jeux du Commerce, directeur du Programme des stagiaires parlementaires, coordonnateur de cours, professeur pour les minis cours et co-directeur de la campagne Centraide sur le campus. Le professeur Archibald est reconnu pour son grand dévouement envers les étudiants. h Jacqueline Gianini Jacqueline Gianini est arrivée à la Faculté des Sciences de la gestion (devenue depuis Faculté d administration puis École de gestion) en 1978 après quatre années au département de mathématiques de l Université d Ottawa. Elle détient un doctorat en probabilités et statistiques Purdue University aux États-Unis. Depuis son arrivée à l École, Jacqueline a fait preuve d une maîtrise exceptionnelle de la pédagogie. Elle sait écouter, guider, gagner la confiance des étudiants pour maximiser l expérience d apprentissage dans des cours quantitatifs réputés difficiles pour des étudiants de gestion. Elle a touché avec bonheur, pour le plus grand bénéfice des étudiants de l École, à des cours aussi divers qu analyse des données, recherche opérationnelle, simulation, processus stochastiques, gestion de la production, etc. Elle a partagé sa passion de l enseignement avec celle de la voile, allant même jusqu à traverser l Atlantique en voilier lors de son dernier congé sabbatique. Elle va pouvoir maintenant se consacrer à cette activité et nous lui souhaitons «bon vent»! i Jérôme Doutriaux Le dévouement du professeur Doutriaux envers l École de gestion a été exemplaire depuis qu il s est joint, en 1971, à ce qui s appelait alors la Faculté des sciences de la gestion. M. Doutriaux a été un précieux collaborateur et un collègue estimé pendant toute sa carrière à l Université d Ottawa. Il a occupé de nombreux postes administratifs à l École de gestion, notamment celui de vice-doyen et doyen associé (programmes) de novembre 2001 à juin Le professeur Doutriaux est un éminent chercheur dans les domaines de la gestion de la technologie et de l entrepreneuriat. Après avoir étudié en génie en France et aux États-Unis, il a enseigné dans des domaines aussi variés que l analyse des données, la prévision en gestion, la prévision économique, l entrepreneuriat dans le secteur de la technologie de pointe et la gestion des opérations. Une génération d étudiants et d anciens le tiennent en haute estime. Connu pour son ardeur au travail et sa minutie, M. Doutriaux manquera à ses nombreux collègues et amis. Nous lui souhaitons bon succès dans ses nouveaux projets et défis. Nous nous réjouissons du fait qu il continuera d appuyer l École de gestion. j Georges Hénault George Hénault a officiellement pris sa retraite en juillet 2005, après 32 années de loyaux services à l École de gestion. Pendant ces années, il a été successivement doyen intérimaire, vice-doyen, doyen associé et directeur du programme de MBA international. Le professeur Hénault est renommé pour ses connaissances de la gestion et du marketing internationaux ainsi que du rôle des petites et moyennes entreprises dans les pays en développement. Il est coordonnateur du Réseau francophone de l entrepreneuriat et a été directeur/doyen de l Institut de développement international et de coopération de 1984 à Il a publié de nombreux articles et 11 livres sur divers sujets. Il a travaillé comme conseiller professionnel en gestion pour l ACDI, le CRDI, le Bureau de promotion du commerce Canada ainsi que pour les Nations Unies, en Afrique, en Amérique latine, en Asie et en Europe centrale. La retraite permettra certainement à M. Hénault de donner libre cours à sa passion pour les bons vins et la fine cuisine. 1) Colin Lay M. Colin Lay a pris sa retraite en juin Au cours de sa carrière de 32 ans à l École, il a enseigné au sein du programme de maîtrise en gestion des services de santé (MGSS) et des programmes de MBA et d études de premier cycle. Pendant trois mandats distincts, il a été directeur du programme de MGSS et a représenté la Division des lettres et sciences humaines de l École des études supérieures et de la recherche. Il a aussi été membre du Sénat de l Université, où il a représenté l École de gestion pendant dix ans. M. Lay s est spécialisé dans les applications pour la santé des systèmes informatiques, la comptabilité analytique et la gestion financière. Son plus récent projet de recherche, mené en partenariat avec le professeur Ron Eden, a abouti à la mise au point d un outil de gestion révolutionnaire : Variance Analytics MD, Fondé sur l établissement des coûts par patient, ce nouvel outil innovateur rendra l analyse comptable plus utile pour trouver des façons d accroître l efficacité des hôpitaux et des soins médicaux. En 2004, le Service de valorisation de la recherche et de transfert de technologie a présenté une demande de brevet pour ce processus au Patent and Trade Mark Office des États-Unis. En juin 2004, M. Lay a créé la société Sumalytics Inc. qui sera chargée de commercialiser Variance Analytics (voir Il compte procéder à un essai de validation dans quatre hôpitaux ontariens, dont l Hôpital d Ottawa. M. Lay a publié trois livres sur l analyse statistique et mathématique appliquée au domaine de la gestion des soins de santé et plusieurs articles dans des revues universitaires et professionnelles. Ses collègues se souviennent de sa patience comme enseignant et de sa détermination à faire en sorte que chaque étudiant comprenne les principes de la matière enseignée. En plus de s occuper de sa nouvelle entreprise, M. Colin compte, pendant sa retraite, voyager avec son épouse Marjorie, observer les oiseaux et la faune, écouter de la musique et faire de la photo. Son amour de la musique classique et son attachement à sa famille ont fait de M. Colin un ami qui nous manquera. Nous lui souhaitons bon succès dans sa nouvelle carrière de retraité. g h i j 1) Rapport du doyen

17 LEADERSHIP en recherche Faire preuve de leadership grâce à la recherche Grâce aux vastes projets de recherche entrepris par ses professeurs, l École de gestion enrichit son programme d études, améliore sa renommée internationale à titre d établissement d enseignement exceptionnel et met clairement en évidence la position de leadership dont jouit son corps professoral partout au Canada et à l étranger. Les six projets présentés ci-dessous ne sont que quelques exemples des initiatives de recherche qui ont permis à l École d être reconnue comme l un des établissements d enseignement les plus en vue au Canada dans les domaines des affaires et de la gestion de la santé. b Les entreprises et le partage du savoir Selon Prescott (Scott) Ensign, Ph.D., les scientifiques sont plus enclins à échanger leur savoir-faire avec leurs homologues de sociétés concurrentes qu avec leurs collègues. M. Ensign, l un des plus nouveaux membres de l École de gestion, a fait cette découverte paradoxale en réalisant une recherche sur l échange d information parmi les experts en recherche et développement de sociétés pharmaceutiques multinationales. Au cours de l année à venir, le professeur Ensign étudiera les facteurs sociaux qui ont une incidence sur ce comportement étrange en examinant et en mesurant l échange de connaissances scientifiques entre des travailleurs de centres de haute technologie au Canada et aux États-Unis. Inspirés par le caractère novateur de cette recherche, des étudiants de l École ont entrepris, sous la supervision de M. Ensign, des études de cas sur l échange de connaissances dans quelques-unes des plus grandes sociétés de haute technologie de la région. Ils ont assisté à des réunions d importants dirigeants d entreprises locales pour découvrir comment ces dernières fonctionnent, recrutent et conservent des personnes de talent et atteignent leurs objectifs. c Les caractéristiques d une organisation apprenante Pour savoir ce qui caractérise une organisation apprenante, Jacques Barrette, Ph.D., professeur à l École de gestion, a mené un sondage auprès de fonctionnaires représentant tous les ministères et organismes fédéraux, et effectué plus de 40 entrevues en profondeur avec des cadres supérieurs de la fonction publique. Réalisée sur une période de trois ans pour le compte de l Association professionnelle des cadres supérieurs de la fonction publique du Canada, la recherche du professeur Barrette était axée sur les systèmes et les pratiques du gouvernement fédéral en matière de gestion des ressources humaines. En examinant une variété de mesures essentielles dans ce domaine depuis les régimes de rémunération jusqu aux indicateurs d apprentissage organisationnel en passant par les possibilités de perfectionnement professionnel, M. Barrette a réussi à cerner plusieurs facteurs clés associés à une organisation apprenante. Selon sa recherche, l élément le plus courant de l organisation apprenante est la culture de l entreprise qui encourage et soutient la prise de risques au sein du personnel. Ainsi, en déléguant des pouvoirs aux employés et en appuyant leurs décisions, de nombreux cadres supérieurs de la fonction publique créent un milieu de travail propice à l apprentissage individuel et à l adaptation organisationnelle. d La réduction des listes d attente dans les services de soins de santé Assurer l accès en temps opportun à des services essentiels de soins de santé constitue peut-être le défi le plus urgent que les organismes de soins de santé du pays doivent aujourd hui relever. Pour aider les établissements hospitaliers à réduire leurs listes d attente et à faire en sorte de s assurer que leurs patients reçoivent rapidement et efficacement les soins dont ils ont besoin et auxquels ils ont droit, Marie-Pascale Pomey, Ph.D., professeure à l École de gestion, entreprendra cette année une recherche en vue de repérer les principaux facteurs déterminants de processus efficaces de gestion des temps d attente. Pour cerner ces facteurs, M me Pomey et une équipe pancanadienne de spécialistes examineront en profondeur la manière dont les organismes de soins de santé au Canada s y prennent pour gérer les soins aux patients. M me Pomey étudiera notamment comment les divers établissements hospitaliers établissent et évaluent leurs listes d attente et quelles ressources humaines et technologiques ils utilisent pour les gérer. Pour comprendre encore mieux cette question complexe, elle analysera minutieusement les relations administratives entre les gouvernements provinciaux et les organismes de soins de santé, ainsi que les niveaux de financement accordés à ces derniers. e Comprendre le lien entre la vie professionnelle et la vie familiale En l espace d une seule génération, les notions traditionnelles de vie professionnelle et de vie familiale ont changé radicalement. Depuis son entrée à l École de gestion, en 2002, Laurent Lapierre, Ph.D., se tient à la fine pointe de la recherche en vue de mieux comprendre comment évolue le lien entre la vie professionnelle et 16 Université d Ottawa École de gestion

18 la vie familiale et comment les gestionnaires et les travailleurs d aujourd hui s adaptent aux nouvelles conditions qui en découlent. En fait, au cours de l année , M. Lapierre a réalisé une étude innovatrice sur l incidence des pressions familiales sur la vie professionnelle. Pour déterminer la portée de ces répercussions, il a mené un sondage auprès de quelque 400 fonctionnaires fédéraux qui ont estimé que le temps et l énergie qu ils consacrent aux obligations familiales nuisent à leur efficacité au travail. Ces employés représentaient tous les paliers du secteur public moderne des commis de première ligne aux cadres supérieurs. La recherche de M. Lapierre a donné lieu à plusieurs constatations intéressantes. Par exemple, la plupart des travailleurs qui subissaient des pressions familiales ont signalé ce qui suit : ils participaient à un moins grand nombre de projets importants au travail; ils s occupaient de projets moins stimulants; ils se voyaient confier des tâches plus obscures; ils avaient moins de pouvoir et d autonomie relativement aux questions liées au travail; ils avaient une moins bonne relation professionnelle avec leur supérieur immédiat. M. Lapierre a publié ses conclusions dans la prestigieuse revue scientifique Applied Psychology: An International Review. Il a par ailleurs terminé récemment une étude sur le conflit travail-famille chez des gestionnaires néo-zélandais et canadiens. Il a présenté les résultats de cette recherche aux quelque participants à la conférence de 2004 de l Academy of Management au cours de laquelle les juges lui ont décerné le prix de la «meilleure recherche» pour son travail. f Contribuer à améliorer la santé des Ontariens En Ontario, les quatre principaux modes de prestation des services de soins de santé primaires sont les suivants : les médecins, qui sont rémunérés à l acte; les centres de santé communautaires situés essentiellement dans les milieux urbains; les organismes de services de santé; le nouveau Réseau Santé familiale de la province. Cette année, le professeur Doug Angus a entrepris d examiner en profondeur ces modes de prestation et de comparer leurs coûts respectifs ainsi que leurs résultats pour la santé. Financé par le ministère provincial de la Santé et des Soins de longue durée, ce projet, d une durée de trois ans, est mené par une équipe hétérogène, composée de quelques grands spécialistes des soins de santé de l Ontario, dont le M. Angus et plusieurs membres de la Faculté de médecine de l Université d Ottawa. Dans le cadre de ce travail à fort coefficient de recherche, M. Angus a participé à la collecte de données et à l élaboration de processus analytiques concrets en vue de leur évaluation. Une fois le projet terminé, en 2006, les responsables provinciaux des soins de santé recevront un rapport détaillé qui comportera une évaluation de l efficacité des divers modèles de prestation en place et des façons dont ils contribuent à l amélioration de la santé générale des Ontariens. g Comprendre la communication d information financière Besoins et capacités des petites entreprises canadiennes Grâce à la publication, cette année, de deux articles dans des revues spécialisées, l une canadienne (Canadian Accounting Perspectives) et l autre internationale (Journal of Small Business Management), le professeur Michael Maingot, Ph.D., a consolidé sa réputation comme l un des plus éminents universitaires du Canada dans le domaine des procédés contemporains de vérification et de comptabilité. Dans «Financial Reporting of Small Business Entities in Canada», Michael Maingot et Daniel Zéghal, également professeur à l École de gestion (avec qui il a documenté et rédigé l article), révèlent que les exigences actuelles en matière de rapports financiers conçues principalement pour les grandes sociétés constituent un fardeau pour les petites entreprises compte tenu du temps, du coût et du travail de bureau requis pour y satisfaire, et qu elles ne sont pas adaptées aux capacités et aux besoins particuliers de ces entreprises. Les deux auteurs recommandent d exempter les petites entreprises de certaines de ces exigences, afin d alléger un peu leur fardeau sans pour autant atténuer la rigueur nécessaire dans l établissement des états financiers. Dans un article publié dans Canadian Accounting Perspectives, le professeur Maingot décrit l évolution de divers libellés utilisés dans des rapports types de vérification sans réserve produits au Canada. Sa recherche révolutionnaire sur la transformation progressive de ces rapports dans lesquels les vérificateurs émettent une «opinion favorable» sur la situation financière d une société l a amené à conclure que ce changement graduel était attribuable à l intégration grandissante des économies canadienne et américaine ainsi qu à la coercition exercée par des organismes de réglementation des États-Unis. (De gauche à droite) Dr. Prescott (Scott) Ensign; Dr. Jacques Barrette; Dr. Marie-Pascale Pomey; Dr. Laurent Lapierre; Professor Doug Angus; Dr. Michael Maingot b c d e f g Rapport du doyen

19 LEADERSHIP en recherche Centres d excellence en recherche Au cours de l année , les membres du corps professoral de l École de gestion ont fait d importantes contributions à la recherche par l entremise de trois des centres de recherche de l École, soit : le Car Internet Research Program; le Centre de recherche en comptabilité des CGA; le Program of Research on Innovation Management and Economy (PRIME). Comment les nouvelles technologies de l information influent sur le secteur automobile Peu d industries jouent un rôle aussi important que le secteur automobile dans l économie canadienne. C est dans le but de découvrir les répercussions des nouvelles technologies de l information et des communications sur ce secteur essentiel que l on a créé, en 2001, le Car Internet Research Program (CIRP). Cette année, les membres du CIRP ont mené à terme la phase initiale du programme de recherche, qui était axée sur trois aspects particuliers de ce secteur, à savoir : comment les fabricants, les fournisseurs et les concessionnaires de l industrie automobile utilisent-ils les nouvelles technologies de l information pour améliorer leurs relations d affaires? comment se servent-ils des systèmes novateurs de technologie de l information pour accroître leur clientèle? comment la télématique de bord évoluée la télématique étant la science qui permet de transmettre, de recevoir et de stocker de l information grâce à des appareils de télécommunication est-elle conçue et mise en application par les fabricants d automobiles? Au cours des trois dernières années, les membres du CIRP ont publié environ 28 rapports qui font notamment état des fruits de leurs recherches sur ces trois questions importantes. Le plus récent de ces comptes rendus présente les résultats d un sondage exhaustif auprès de concessionnaires d automobiles au Canada et aux États-Unis. Il révèle que les marchands américains sont beaucoup plus proactifs que leurs homologues canadiens lorsqu il est question de mettre en place des technologies de l information et des communications qui leur permettent d approfondir leurs relations avec leurs clients. En fait, les chercheurs du CIRP ont constaté que les commerçants canadiens adoptaient les innovations dans ce domaine deux ans plus tard que les Américains même si les entreprises canadiennes ont accès à l un des réseaux de télécommunications les plus évolués et les plus vastes au monde. S adapter à l évolution constante du milieu de la comptabilité Depuis dix ans, le Centre de recherche en comptabilité des CGA effectue des recherches et organise des conférences pour aider les comptables à faire face aux défis posés par l évolution constante des milieux des affaires et des finances dans lesquels ils travaillent. Au cours de l année , le Centre s est particulièrement employé à étudier activement deux secteurs : la gestion du risque d affaires, ainsi que la comptabilité et l information financières. En vue d élargir les connaissances des professionnels du milieu de la comptabilité sur la régie d entreprise et la gestion du risque, les professeurs Kaouthar Lajili et Daniel Zéghal ont publié deux articles : «Conceptual and Empirical Relationships Between Corporate Governance and Enterprise Risk Management» dans la Revue Gestion, et «A Content Analysis of Risk Management Disclosures in Canadian Annual Reports» dans la Revue canadienne des sciences de l administration. La conférence annuelle du Centre de recherche en comptabilité des CGA a permis d aborder un autre enjeu majeur dans le domaine de la comptabilité. Intitulée «Work, Lifestyle and Productivity: Challenges for Individuals, Managers, Organizations and Society», cette conférence a réuni un large éventail de spécialistes qui ont livré leurs réflexions et les résultats de leurs recherches sur ce sujet d actualité. Dévoiler les capacités d innovation des villes canadiennes Au cours des 13 dernières années, le Program of Research on Innovation Management and Economy (PRIME) a énormément contribué à faire saisir aux Canadiens les complexités de notre monde de plus en plus branché. Le PRIME est un réseau de professeurs, chercheurs et scientifiques de l Université d Ottawa qui est relié à d éminents chercheurs et universitaires sur trois continents et dont font notamment partie dix professeurs de l École de gestion. La dernière année a vraisemblablement été la plus active et la plus productive depuis que le PRIME a vu le jour. Il est à noter que les chercheurs de ce programme ont réalisé, pour le compte de la CATA Alliance, un sondage sur les capacités d innovation de dix villes canadiennes. Des membres du Programme ont présenté un rapport détaillé sur ce sondage à la CATA Alliance et rencontré individuellement une dizaine de directeurs généraux pour discuter de certains des résultats obtenus. En plus de cette recherche révolutionnaire, le PRIME a organisé, au cours de l année , dix conférences publiques données par d éminents cadres, des universitaires de différents pays et de hauts fonctionnaires. Le groupe a également lancé la série de conférences publiques Emerging Scholars Symposium Series qui permet à de nouveaux membres du corps professoral ainsi qu à des étudiants du doctorat et de la maîtrise de présenter les résultats de leur dernier projet de recherche. 18 Université d Ottawa École de gestion

20 (De gauche à droite) Christian Coulombe, chef du marketing, Alain Doucet, directeur, Marketing et Développement, et Roxanne Chénier, agente de développement & Financement, marketing développement Le rôle des anciens et des donateurs Lorsqu il s agit de forger notre réputation et de nouer des relations, les anciens de l École de gestion sont ses meilleurs ambassadeurs. Ils sont le visage de l École et en constituent le meilleur outil de promotion et de réseautage avec d éventuels donateurs. Voilà pourquoi l École s est efforcée d accroître leur rôle en en lançant de nouvelles activités à leur intention à Ottawa, à Toronto et à Montréal. Profitant de ce nouvel élan et de notre réputation renouvelée, nous continuons de solidifier nos assises financières par notre grande campagne de financement qui vise à constituer une base de ressources pour réaliser nos objectifs stratégiques. Nous comptons sur une solide équipe de bénévoles dévoués, ainsi que sur Don Smith, président de Mitel Networks et l un des dirigeants d entreprise technologique les plus respectés du Canada, qui est le coprésident de la campagne. Le conseil de direction de la campagne comprend aussi les membres suivants : Bruce Joyce, président du comité consultatif de l École et associé chez Deloitte; Jim Nininger, ancien président-directeur général du Conference Board du Canada, et Kirk Dudtschak, vice-président de RBC Groupe financier. Nous cherchons à amasser 30 millions de dollars d ici 2008, somme que nous investirons dans notre nouveau pavillon et dans son infrastructure technologique, dans plusieurs centres destinés à renforcer notre excellence en recherche et à accroître nos capacités d enseignement, et dans des initiatives qui appuieront le recrutement et le perfectionnement de leaders, dont des bourses, la formation des cadres et des activités parascolaires. Nos anciens et nos partenaires du milieu des affaires ont répondu à l appel. L École a reçu un bon nombre de dons importants en : Mark Bruneau, ancien, établit une bourse professorale en stratégie commerciale mondiale. Eugène Tassé, ancien, appuie l importance croissante que nous accordons à la culture entrepreneuriale. Camille Villeneuve, ancien, subventionne un nouveau fonds pour les activités étudiantes et finance de nouvelles bourses. La Banque Nationale du Canada a fait un don important à l École de gestion. En reconnaissance, l École de gestion donnera le nom de la Banque nationale du Canada à sa salle de conférence principale. Ces dons généreux permettront à l École non seulement de fortifier ses assises financières, mais également de réaliser ses objectifs prioritaires en matière de programmes, de recherche et d immobilisations. (Gauche) De gauche à droite : Jacques Naud, Viceprésident Ventes et Service aux particuliers, Ontario et Ouest du Canada, Micheál J. Kelly, doyen de l École de gestion de l Université d Ottawa, et Peter D. Thompson, Vice-président Services aux entreprises, Outaouais/Ontario. (Droite) De gauche à droite : Alain Doucet, directeur, Marketing et Développement, Gilles Patry, recteur, Université d Ottawa, Mark Bruneau, Micheál Kelly, doyen, et David Mitchell, vice-recteur aux Relations universitaires, Université d Ottawa, à la signature de l entente visant la bourse professorale. Rapport du doyen

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer Université d Ottawa ÉCOLE de GESTION TELFER La haute performance Ça part d ici : le MBA Telfer La haute performance À propos de l École de gestion Telfer de l Université d Ottawa L École de gestion Telfer

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Université d Ottawa ÉCOLE DE GESTION TELFER. Le B.Com. Telfer. Des affaires hors de l ordinaire

Université d Ottawa ÉCOLE DE GESTION TELFER. Le B.Com. Telfer. Des affaires hors de l ordinaire Université d Ottawa ÉCOLE DE GESTION TELFER Le B.Com. Telfer Des affaires hors de l ordinaire Baccalauréat en Sciences commerciales ÉCOLE DE GESTION TELFER L École de gestion Telfer de l Université d Ottawa

Plus en détail

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la BIOGRAPHIE DES FORMATEURS Pascal Bédard, M.Sc. Cours : Comprendre l économie régionale M. Bédard a complété un baccalauréat avec spécialisation en mathématiques pour ensuite travaillerr plusieurs années

Plus en détail

MARKETING Édition Collégiale

MARKETING Édition Collégiale MARKETING Édition Collégiale Table des matières Introduction... 1 Quelques spécificités de la FSA ULaval... 2 Le baccalauréat de FSA ULaval... 4 Les cours en anglais... 5 Mandat... 7 Introduction On entend

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

Politique de gestion des chaires. Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004

Politique de gestion des chaires. Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004 Politique de gestion des chaires Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004 Mises à jour : 16 février 2005, 11 septembre 2013 POLITIQUE DE GESTION DES CHAIRES À HEC MONTRÉAL 1. LA CRÉATION D UNE

Plus en détail

5Certificats. hec.ca/certificats

5Certificats. hec.ca/certificats 5Certificats NOUVEAUTÉS DÈS L AUTOMNE 2015 * Afin de mieux répondre aux exigences du marché du travail, l offre de cours de l ensemble des programmes de certificats a été revue. De nouveaux programmes

Plus en détail

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015

Mémoire. Reconnaissance du budget 2014. Regards vers le budget de 2015 Mémoire de l Association canadienne pour les études supérieures au Comité permanent des finances de la Chambre des communes, au sujet du budget fédéral de 2015 Résumé L Association canadienne pour les

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

GTA : les nouveaux spécialistes des TI

GTA : les nouveaux spécialistes des TI GTA : les nouveaux spécialistes des TI QUÉBEC Date : Lieu : Université Concordia, École de gestion John-Molson www.btmtalentmashquebec.ca Faites partie de nos commanditaires et de nos exposants Chris Drummond,

Plus en détail

Certificats. hec.ca/certificats

Certificats. hec.ca/certificats Accès aux professions comptables Administration (certificat personnalisé) Affaires internationales Analyse de la sécurité de l information et des systèmes Analyse des processus organisationnels Commerce

Plus en détail

Investir dans la prospérité future du Canada. Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Investir dans la prospérité future du Canada. Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Investir dans la prospérité future du Canada Présentation de l Université McGill au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 12 août 2011 Aperçu Depuis quelques années, notre pays s

Plus en détail

véronique a choisi le certificat Véronique hec.ca/certificats

véronique a choisi le certificat Véronique hec.ca/certificats Véronique a choisi le certificat véronique hec.ca/certificats HEC MONTRÉAL : INNOVATION, LEADERSHIP ET INTERNATIONALITÉ Première école de gestion fondée au Canada, en 1907, HEC Montréal est un chef de

Plus en détail

Proposition prébudgétaire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes concernant le budget fédéral de 2012

Proposition prébudgétaire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes concernant le budget fédéral de 2012 Proposition prébudgétaire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes concernant le budget fédéral de 2012 Présentée par M. John Doering Président de l Association canadienne pour les études

Plus en détail

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil

Message du Président et chef de la direction et du Président du Conseil Message du Président et chef de la direction et du Kevin Dancey, FCPA, FCA Président et chef de la direction Une profession unie qui fait sa marque! Au cours de l exercice 2015, la profession comptable

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1

SOMMAIRE EXÉCUTIF. Page 1 SOMMAIRE EXÉCUTIF L Université McGill a pour mission de faire progresser l acquisition de connaissances par son enseignement, par ses travaux de recherche et par les services qu elle rend à la société.

Plus en détail

Destination 20/20. Tableau de bord 2014

Destination 20/20. Tableau de bord 2014 Destination 20/20 Tableau de bord 2014 1 OBJECTIF 1 : Une expérience étudiante riche et inspirante 1.1 Appréciation de la qualité de l apprentissage au premier cycle 90% 75% % d étudiants de 1er cycle

Plus en détail

ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE

ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE Conseil des ministres de l Éducation (Canada) Council of Ministers of Education, Canada ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE 1. L objectif global de l activité de l Organisation

Plus en détail

PROFIL DES REPRÉSENTANTS RÉGIONAUX

PROFIL DES REPRÉSENTANTS RÉGIONAUX PROFIL DES REPRÉSENTANTS RÉGIONAUX CONTENU Robert Nardi, National...1 Duncan Stewart, National...2 Clinton G. McNair, Calgary...3 J. Blair Knippel, Prairies...4 Jamie Barron, S.-O.-O...5 Jeffrey Johnson,

Plus en détail

Le MBA Telfer à Metz Le pouvoir d exceller

Le MBA Telfer à Metz Le pouvoir d exceller L École Nationale d Ingénieurs de Metz en partenariat avec L ÉCOLE DE GESTION TELFER DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA Le MBA Telfer à Metz Le pouvoir d exceller La HAUTE PERFORMANCE Partenariat unique L École

Plus en détail

Gestion des risques d entreprise Résumé

Gestion des risques d entreprise Résumé Gestion des risques d entreprise Résumé À moins d identifier rigoureusement les risques, on ne peut assurer une gouvernance et une gestion efficace. La nécessité de cerner, d évaluer et de contrôler ces

Plus en détail

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Mars 2010 Le Conseil RH fait progresser les enjeux relatifs à la main-d œuvre communautaire. En tant que

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

le plan stratégique de l Université d Ottawa

le plan stratégique de l Université d Ottawa le plan stratégique de l Université d Ottawa uottawa : un bilan éloquent L Université d Ottawa fait partie des grandes universités canadiennes. Ces dernières années, nous avons connu une croissance et

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

de l entreprise Cahier de presse

de l entreprise Cahier de presse Cahier de presse de l entreprise À propos de Fonds d éducation Héritage Inc. Fonds d éducation Héritage est l un des principaux fournisseurs de régimes d épargne-études en gestion commune au Canada. La

Plus en détail

Foire aux questions. : Campagne Savoir décider

Foire aux questions. : Campagne Savoir décider Mise à jour : 2009-12-08 Foire aux questions. : Campagne Savoir décider Voici la liste des questions auxquelles vous trouverez réponse dans les pages qui suivent. 1. Pourquoi lancer une nouvelle campagne

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada.

La permission de diffuser est accordée. Prière de mentionner l Association des infirmières et infirmiers du Canada. Énoncé de position LA PLANIFICATION NATIONALE DES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ POSITION DE L AIIC L AIIC croit qu une planification réussie des ressources humaines de la santé au Canada passe par un

Plus en détail

Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire

Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire Soumise au : Comité permanent des finances de la Chambre des communes 6 août 2014 À propos de la Vancouver Art Gallery Fondée en 1931, la Vancouver Art Gallery

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE A PROPOS D HEC PARIS Créée en 1881 par la Chambre de commerce et d industrie de Paris, HEC Paris est une business school française de renommée internationale. Elle se distingue par la qualité de sa pédagogie

Plus en détail

POSTE EN DROIT. Outre les publications avec comité de lecture, pourront être prises en compte :

POSTE EN DROIT. Outre les publications avec comité de lecture, pourront être prises en compte : POSTE EN DROIT La Faculté de droit de l Université Laval ouvre un poste de professeure ou professeur régulier en droit des ressources naturelles et de l énergie. La personne recrutée deviendra la ou le

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

L Association des collèges communautaires du Canada

L Association des collèges communautaires du Canada Les collèges et les instituts du Canada favorisent la dualité linguistique Avril 2009 Mémoire présenté au Comité permanent des langues officielles de la Chambre des Communes Association des collèges communautaires

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

L APPROCHE ORIENTANTE AU CÉGEP DE BAIE-COMEAU. Bref historique

L APPROCHE ORIENTANTE AU CÉGEP DE BAIE-COMEAU. Bref historique Bref historique Une école orientante au Québec, c est celle qui mentionne explicitement sa mission d orientation dans son projet éducatif et qui se caractérise par son personnel engagé et sensibilisé par

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Wise, Blackman SENCRL Experts en évaluation d entreprises et de valeurs mobilières Directeur principal (2004-présent)

CURRICULUM VITAE. Wise, Blackman SENCRL Experts en évaluation d entreprises et de valeurs mobilières Directeur principal (2004-présent) CURRICULUM VITAE CATHERINE TREMBLAY, DPA, CA, EEE, ASA FORMATION ACADÉMIQUE Université York, diplôme professionnel d expert en évaluation d entreprises, 1 ère au Canada dans le cours de financement corporatif

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale

La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale La gestion des talents pour la collectivité de la gestion financière : la perspective de la fonction publique fédérale Sections de l Atlantique de l IGF Décembre 2014 Présenté par : Sylvie Séguin, CPA,

Plus en détail

Membres du Groupe consultatif sur les options de ressourcement pour des soins de santé viables au Canada

Membres du Groupe consultatif sur les options de ressourcement pour des soins de santé viables au Canada Membres du Groupe consultatif sur les options de ressourcement pour des soins de santé viables au Canada D r Philippe Couillard, CP, MD, conseiller stratégique, Groupe SECOR Le D r Philippe Couillard est

Plus en détail

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial

Activités entrepreneuriales. Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales entrepreneuriales Activités Professionnel et Collégial Activités entrepreneuriales offertes aux : Centre de formation générale des adultes Centre de formation professionnelle

Plus en détail

La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie RAPPORT ANNUEL

La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie RAPPORT ANNUEL La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie 2007 RAPPORT ANNUEL MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Le présent rapport renferme des déclarations prospectives visant la Compagnie, ses

Plus en détail

Former une nouvelle génération de

Former une nouvelle génération de Former une nouvelle génération de leaders africains ASE Akassato, Abomey-Calavi 02 BP 372 Cotonou Republique du Benin Tel: (+229) 23 11 40 18 info@africanschoolofeconomics.com NOTRE MISSION L African School

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Président et chef de la direction

Président et chef de la direction Sommaire descriptif du rôle et responsabilités Président et chef de la direction Novembre 2015 Pour de plus amples renseignements, contactez: Nathalie Francisci, CRHA, IAS. A Associée nathalie.francisci@odgersberndtson.ca

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Août 2015 *Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba Table des matières

Plus en détail

Special thanks to our sponsors for their support Sincères remerciements à nos commanditaires pour leur soutien

Special thanks to our sponsors for their support Sincères remerciements à nos commanditaires pour leur soutien Special thanks to our sponsors for their support Sincères remerciements à nos commanditaires pour leur soutien Patron level / Niveau mécène Benefactor level / Niveau bienfaiteur SÉANCE 26: Créer des possibilités

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2017

Plan stratégique 2012-2017 Plan stratégique 2012-2017 Présentation Le Plan stratégique 2012-2017 présente ce que Polytechnique Montréal s'engage à accomplir durant les cinq prochaines années dans le but de poursuivre sa mission,

Plus en détail

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans Bachelor in Business programme post-bac en 3 ans Bienvenue à l ISC Paris Andrés Atenza Directeur Général de l ISC Paris Formation généraliste, le Bachelor in Business de l ISC Paris vous donne toutes les

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016

PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2013-2016 Etienne G. Juneau Wojtek Winnicki MOT DU PRÉSIDENT ET DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Depuis plusieurs années, le système éducatif québécois s est résolument tourné vers l international,

Plus en détail

Un médecin pour chaque Canadien et Canadienne Une meilleure planification des ressources humaines en santé du Canada.

Un médecin pour chaque Canadien et Canadienne Une meilleure planification des ressources humaines en santé du Canada. Un médecin pour chaque Canadien et Canadienne Une meilleure planification des ressources humaines en santé du Canada. Mémoire présenté par l AMC au Comité permanent de la Chambre des communes sur les ressources

Plus en détail

CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION

CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation du Conseil 5/12/14 CONSEIL SESSION SPÉCIALE DE SIMULATION PROPOSITION DE MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME DES JEUNES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ. Corporate Plan Summary 2011 16 2

Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ. Corporate Plan Summary 2011 16 2 Plan d entreprise 2011-2016 RÉSUMÉ Corporate Plan Summary 2011 16 2 Plan d entreprise 2011-2016 Résumé 350 rue Albert CP 1047 Ottawa ON K1P 5V8 1-800-263-5588 ou 613-566-4414 info@conseildesarts.ca conseildesarts.ca

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie du futur, lancé en 2008 et géré par Masdar, représente la vision

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

Exemples de description de poste

Exemples de description de poste Exemples de description de poste Conseiller(ère), dotation et développement organisationnel Responsabilités Effectuer le recrutement interne et externe pour des postes de niveau varié et agir à titre de

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014

TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES CANADIENNES GRÂCE AUX SCIENCES ET À L INNOVATION. Consultations prébudgétaires 2014 Canada s national laboratory for particle and nuclear physics Laboratoire national canadien pour la recherche en physique nucléaire et en physique des particules TRIUMF ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES

Plus en détail

MBA GAMES 2016 PLAN DE COMMANDITE

MBA GAMES 2016 PLAN DE COMMANDITE MBA GAMES 2016 PLAN DE COMMANDITE 1 Québec, le 30 mars 2015 Madame, Monsieur, Je suis fier, au nom de la Faculté des sciences de l administration de l Université Laval (FSA ULaval), d appuyer la démarche

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

le savez-vous? Le Rotary International offre aux jeunes générations de belles opportunités... Le Rotary International?

le savez-vous? Le Rotary International offre aux jeunes générations de belles opportunités... Le Rotary International? Le Rotary International? Des hommes et des femmes représentatifs de la société, responsables dans leur domaine professionnel et qui, en plus de leur quotidien se mobilisent pour Servir. Mouvement de 1.250.000

Plus en détail

PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC. Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec

PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC. Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec 1 Objectifs de la rencontre Fournir un aperçu : De la nécessité d une stratégie

Plus en détail

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant Le 2 mars 2015 Madame, Monsieur, Au nom des membres du comité d examen indépendant (le «CEI») du Groupe de Fonds Barometer (les «Fonds»), j ai le plaisir de vous présenter le rapport annuel du CEI à l

Plus en détail

CURRICULUM VITAE SERVICES À LA COLLECTIVITÉ INTERNE À L UQTR DEPUIS LE 1 ER JUILLET 1989

CURRICULUM VITAE SERVICES À LA COLLECTIVITÉ INTERNE À L UQTR DEPUIS LE 1 ER JUILLET 1989 CURRICULUM VITAE IDENTIFICATION : Bernatchez, Jean-Claude o Jean-claude.bernatchez@uqtr.ca Téléphones : 819-376-5011, poste 3162 Fonction actuelle : o Professeur titulaire, Département des sciences de

Plus en détail

RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI

RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI 2014 Rapport soumis à Emploi et Développement social Canada 1 er juin 2015 Rapport sur l équité en matière d emploi 2014 Section 1 : Aperçu LA BANQUE DU CANADA

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Décembre 2003 Série socio-économique 03-024 Examen des programmes de formation en gestion immobilière à l intention des Premières nations Introduction Les Premières nations ont tout

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

Inter-Action Le nouveau Programme de subventions et de contributions pour le multiculturalisme du Canada

Inter-Action Le nouveau Programme de subventions et de contributions pour le multiculturalisme du Canada Inter-Action Le nouveau Programme de subventions et de contributions pour le multiculturalisme du Canada PROJETS Ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux du Canada, 2011 N o de catalogue

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

2013-2018 PLAN STRATÉGIQUE

2013-2018 PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 PLAN STRATÉGIQUE Introduction Le Conseil d administration de l Association canadienne des foires et expositions (A.C.F.E.) est heureux de vous présenter son Plan stratégique, dans lequel il décrit

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques

Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques Proposé par : Les directeurs des départements de sciences informatiques des universités québécoises

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

7944 Baccalauréat en génie électrique

7944 Baccalauréat en génie électrique 7944 Baccalauréat en génie électrique Environnement programme Présentation du programme Le programme de génie électrique vise à former des ingénieurs polyvalents ayant une solide formation générale axée

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

Doctorat en administration des affaires février 2015 Concentration comptabilité Université Laval, Québec, Canada

Doctorat en administration des affaires février 2015 Concentration comptabilité Université Laval, Québec, Canada CLAIRE-FRANCE PICARD, PH.D., CPA, CA Professeure adjointe, École de comptabilité Faculté des sciences de l administration, Université Laval 2325 de la Terrasse, Québec G1V 0A6 claire-france.picard@fsa.ulaval.ca

Plus en détail

Qu allez-vous Entreprendre avec

Qu allez-vous Entreprendre avec Educating Entrepreneurs for the World Qu allez-vous Entreprendre avec EMLYON en 2012 B + C de plein droit + A par cumul soit 100% du barème au 29 Février 2012 Taxe d Apprentissage 2012 Programme Grande

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016

Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016 Catalogue des programmes des 4-H du Canada 2015-2016 Sommet national sur le leadership des 4-H du Canada Du 18 au 21 février 2016, à Ottawa (Ontario) Le Sommet sur le leadership des 4-H du Canada est l

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde!

Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde! Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde! Hautes Études en gestion hôtelière internationale/ Advanced Studies in International Hotel Management Programme de management bilingue Aperçu du programme

Plus en détail

Les gestionnaires d actifs Actions

Les gestionnaires d actifs Actions Les gestionnaires d actifs Actions La réussite d Investissements Standard Life inc. repose sur une recherche méticuleuse et une approche rigoureuse axée sur le travail d équipe. Dans le cas des fonds à

Plus en détail

Académie mondiale de l OMPI

Académie mondiale de l OMPI PROGRAMME PRINCIPAL 14 WO/PBC/4/2 page 134 Académie mondiale de l OMPI 14.1 Enseignement à distance et sensibilisation du public 14.2 Formation professionnelle 14.3 Élaboration des politiques Résumé 215.

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail