Rapport Annuel 2013 Demain s écrit AUJOURD HUI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport Annuel 2013 Demain s écrit AUJOURD HUI"

Transcription

1 Demain s écrit AUJOURD HUI

2 Le SOMMAIRE 003 Jean BARUCQ, Président : Vivons l esprit de Solidarité! 004 Thierry TALVA, Directeur général : Prêts à relever ces défis! INTÉGRANCE, DES VALEURS AU SERVICE DE NOS ADHÉRENTS! 008 Garantir l accompagnement santé c est Des instances en synergie 012 Regards croisés Jean BARUCQ, Président et René FENET, Administrateur 013 L Union Unalis mutuelles 2 RAPPORT D ACTIVITÉS 016 L activité Produits Laurent TONNELIER, Directeur Produits Béatrice WISCART, Responsable Service études et risques actuariels Karine ALLAIN, Responsable Service marketing 020 L activité Commerciale Emmanuelle LEDUC, Directrice commerciale 024 La qualité Laurent GOMES, Responsable qualité 028 Les Synergies opérationnelles avec le Groupe APICIL Thierry PORTAL, Directeur général adjoint Gaël de BOUVILLE, Directeur financier 031 Les Synergies stratégiques avec le Groupe APICIL Thierry PORTAL, Directeur général adjoint Aurélie MARÉCHAL, Responsable gestion des risques 034 Les Ressources humaines Wilfried ARROUAYS, Directeur des ressources humaines 038 Intégrance s engage! 048 Les perspectives opérationnelles et politiques LES ANNEXES 052 Introduction 054 Annexe 1 : États financiers et annexes comptables 058 Annexe 2 : Liste des mandats et fonctions exercés par les administrateurs

3 Jean BARUCQ PRÉSIDENT Vivons l esprit de SOLIDARITÉ! En, la profonde crise économique et sociale s est accentuée, ce qui n est pas sans répercussion sur les besoins fondamentaux des français et des plus fragilisés par la maladie, le handicap ou la perte d autonomie. En outre, l année fut marquée par la volonté du gouvernement d engager une profonde mutation des contrats en complémentaire santé. Il s agit bien sûr du développement des contrats collectifs en entreprises, de la refonte des contrats responsables et de la réforme de l aide à la complémentaire santé. Le déploiement de ces réformes se fera en 2014 et 2015 et ne sera pas sans impact pour notre Mutuelle. L accès aux soins et à une protection sociale solidaire est plus que jamais au cœur de nos préoccupations. La santé est un droit que la Mutuelle Intégrance ne cesse de défendre. Car le premier droit de la personne malade est de pouvoir accéder aux soins que son état nécessite, quels que soient ses revenus, sa condition et son handicap. 3 C est forte de ce principe que la Mutuelle Intégrance est pleinement engagée auprès de la Mutualité et des pouvoirs publics pour accompagner le changement et relever les défis de ces bouleversements. La Mutuelle Intégrance demeurera le compagnon de route des personnes en situation de handicap, de leurs familles et des professionnels du secteur sanitaire, social et médicosocial. Merci à toutes et à tous de votre dévouement et de votre action en faveur de notre Mutuelle. Jean BARUCQ

4 Thierry TALVA DIR. GÉNÉRAL Prêts à relever ces DÉFIS! 4 L action de la Mutuelle Intégrance est résolument portée vers les personnes handicapées (quel que soit le handicap), les personnes les plus fragiles, les familles et les professionnels du secteur médicosocial. L accès aux soins, l accès à la santé, l accès à l autonomie, voilà une forme de liberté que nous souhaitons offrir, même partiellement, à ceux qui nous rejoignent en adhérant à notre Mutuelle. Cet engagement solidaire a beaucoup de valeur. Les responsables politiques et opérationnels de la Mutuelle en sont conscients. Face aux défis que la crise économique dresse devant nous, nous devons agir pour assurer la pérennité de cet outil mutualiste, qui porte en lui les valeurs d humanisme, d engagement et de solidarité qui nous sont chères. Car nous sommes plus forts quand nous sommes plus nombreux, animés de la même passion, de la même conviction et de la même envie de travailler pour le bien de tous. QUELLES ONT ÉTÉ LES GRANDES ÉTAPES DE L ANNÉE? L actualité législative et règlementaire ne nous laisse pas de répit. En, nous avons finalisé avec succès l installation de l outil informatique Qualiac qui permettra une meilleure intégration des flux financiers et comptables. Par ailleurs, nous pourrons transmettre avec fluidité ces informations à notre garante MICILS en vue de la combinaison des comptes d Intégrance et du Groupe APICIL. La convention de substitution nous y oblige ainsi que le choix fait par la garante de payer l impôt pour l ensemble des entités représentées dans son périmètre. Ensuite l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier transposé dans la loi du 14 juin dite «Loi de sécurisation de l emploi» dispose qu à l horizon du 1 er janvier 2016 chaque employeur mettra en place un contrat collectif obligatoire santé pour ses salariés. Cette législation nouvelle fait écho à notre stratégie de développement individuel et collectif avec une évolution du réseau commercial. POURRIEZVOUS EXPLICITER CE DERNIER POINT? Oui. Pour faire face aux enjeux que représente cette loi de sécurisation de l emploi pour l avenir de la Mutuelle, nous avons, dès février, travaillé avec un auditeur externe sur notre mode de distribution commerciale. Jusqu à présent l accent était mis sur l adhérent individuel avec une gamme de garanties santé variée et adaptée. Demain, une partie de notre portefeuille individuel va migrer vers des contrats collectifs obligatoires pour les salariés. Aussi, nous devons nous positionner sur deux axes :

5 individuels (personnes handicapées, majeurs protégés, personnes âgées sous tutelle ou non, à domicile ou en EHPAD) ; secteur médicosocial et travailleurs handicapés en ESAT) avec une nouvelle gamme de produits santé spécifique. Cette évolution commerciale nécessite toute une organisation qui va se mettre en place début 2014 et prendra ses marques durant toute cette année. L objectif étant d être plus présents auprès des adhérents et prospects, de spécialiser nos équipes pour être plus efficaces, de développer nos contacts et nos souscripteurs et enfin d améliorer la qualité de nos services rendus. 5 QU EN ESTIL DE LA QUALITÉ? Plus que jamais elle a son importance dans notre schéma général. Depuis 2012, elle applique son empreinte sur tous les processus en mettant l adhérent au centre de nos préoccupations. Le Service qualité vérifie la pertinence des processus, établit une cartographie de ceuxci et assure un suivi en lien avec les différentes équipes de la Mutuelle. Cette qualité est liée à la gestion des risques voulue par Solvabilité 2. Nous prêtons une attention toute particulière à ce sujet. UNE SYNTHÈSE SUR L ANNÉE? aura été une année d intense réflexion. Nous étions dans l attente de décrets d application législatifs qui ne sont pas parus. Toutefois, nous avons anticipé ces changements. Notre organisation est en mouvement pour tenir nos engagements visàvis de nos adhérents. La finalisation se fera en 2014 et nous sommes prêts à relever ces défis!

6

7 Intégrance des valeurs au service de nos adhérents! Cadre Général : L article L du Code de la mutualité précise qu à la clôture de chaque exercice, le Conseil d administration arrête les comptes annuels et établit un rapport de gestion qu il présente à l Assemblée générale et dans lequel il rend compte : commissaire aux comptes et également présenté à l Assemblée générale, détaille les sommes et avantages de toute nature versés à chaque administrateur. l année écoulée de la participation aux excédents. Ce rapport de gestion, présenté à l Assemblée générale pour approbation, reprend l ensemble de ces éléments.

8 Garantir l accompagnement SANTÉ C EST... Anticiper Respecter Réaliser Concevoir 8 Intégrance s investit au sein des instances politiques et sociales, nationales et européennes, pour défendre les droits et les intérêts des personnes en situation de handicap. Ainsi, Intégrance prend pleinement part aux décisions prises pour lutter contre le désengagement de notre système de santé et, par là même, transformer des enjeux économiques en enjeux humains. Afin d anticiper l avenir de façon sereine, la Mutuelle a créé de nouvelles synergies, à la fois stratégiques et opérationnelles, avec son partenaire APICIL lui permettant de s inscrire pleinement dans le paysage de la protection sociale collective et de répondre aux nouvelles réglementations. Parallèlement, la création de l Union UNALIS et la mise en commun de moyens au service d une vision commune de la protection sociale offrent à la Mutuelle Intégrance une structure solidaire face aux bouleversements du monde de la santé. La Mutuelle Intégrance a conçu une gamme étendue de garanties en matière de santé, adaptées aux besoins spécifiques de ses adhérents et fondées sur le principe de la diversité. Elle satisfait aussi son ambition de protéger toutes les catégories de personnes liées au monde du Handicap : particuliers, professionnels, personnes âgées hébergées en établissement ou majeurs protégés. Des garanties santé avec des options au choix, de la plus accessible à la plus étendue pour répondre aux priorités de chacun avec des prestations spécifiques et générales afin que tous les adhérents soient bien protégés! Toutes les garanties complémentaire santé de la Mutuelle Intégrance obéissent aux critères des contrats solidaires et responsables et permettent aux adhérents de bénéficier de l éventuel chèque santé délivré par leur CPAM (adhésions individuelles) ou d avantages fiscaux et sociaux (adhésions dans les contrats collectifs obligatoires). Afin d assurer une protection complète à ses adhérents, la Mutuelle propose également une gamme de produits d épargne sécurisés, simples et pratiques, éligibles à l Épargne handicap ainsi que des garanties de prévoyance.

9 Comprendre Accompagner Protéger Partager Intégrance s attache, depuis sa création, à incarner au quotidien son Esprit de solidarité en soutenant les personnes en situation de handicap, leurs familles et les professionnels du secteur médicosocial. À travers son engagement mutualiste, l enjeu pour Intégrance est de garantir un système de protection sociale solidaire, de qualité et accessible à tous. Intégrance s engage! «Notre objectif, en créant en 2010 le Fonds Handicap & Société par Intégrance, est d accompagner et de soutenir des projets innovants d accès aux soins et d intégration des personnes handicapées, malades et dépendantes, de faire émerger des pistes nouvelles de réflexion et de solidarité». Jean BARUCQ, Président. La Mutuelle développe également une action sociale pour ses adhérents, expression de la solidarité de la collectivité à l égard des personnes qui, en raison de leur état de santé, de leur handicap, de leur situation économique et sociale, ont besoin d être aidées. Elle partage avec ses adhérents une philosophie et une vision de la solidarité qu elle incarne, quotidiennement, au cœur d une politique d accompagnement : les types de handicap ; dant le métier de la protection santé plus accessible et plus compréhensible, avec, notamment, des informations simples et claires relatives au fonctionnement du remboursement ou encore à la lecture d une grille de prestations ; à toutes les questions et accompagner les adhérents dans leurs démarches ; rents» pour un accompagnement personnalisé ; décomptes de remboursements, les lettres d informations ou les courriers spécifiques afin d être présents au quotidien. Dans le cadre de cette politique, Intégrance a signé, en la charte de la diversité qui condamne les discriminations dans le domaine de l emploi et officialise ainsi sa politique en faveur de la diversité, de la cohésion et de l équité sociale. 9

10 Des instances en SYNERGIE Instances Élues Les instances Élues sont composées d adhérents : Délégués à l AG élus par les adhérents qui élisent les administrateurs du CA. Instances de Coordination Préside Président 10 Propose Préside Élit Préside Bureau Prépare les réunions de l Ag et du CA et intervient sur les questions à caractère urgent. Valide Conseil d administration Dispose de tous les pouvoirs non expressement réservés à l Assemblée générale, adopte les budgets, établit les rapports de gestion... Rend compte Les différents comités et commissions instruisent et accompagnent le CA pour les questions relatives : l engagement assurantiel Élit ments gestion des risques, etc... Préside Assemblée générale Se prononce, notamment, sur les statuts, les activités, les garanties, le rapport annuel... Rend compte du budget d Action sociale

11 Dans le cadre de ses activités, la Mutuelle est composée de trois grandes catégories d instances. Au regard de leurs compositions, de leurs compétences et de leurs domaines d interventions complémentaires, les différentes instances fonctionnent toutes en synergie et permettent ainsi à la Mutuelle Intégrance d assurer à ses adhérents une organisation et un fonctionnement démocratiques. Les instances de Coordination sont composées d administrateurs (élus par les délégués de l AG) et des salariés de la Mutuelle (Direction générale, COMEX, CODIR...). Instances Dirigeantes les instances Dirigeantes sont composées de salariés de la Mutuelle. Nomme Comités de section Membre Directeur général Dirige Anime Pilote 11 Commission technique Comité Éxécutif Propose la politique générale à mener dans le respect des obligations prudentielles et des équilibres financiers. Commission des placements Comité d audit Membre et prépare Comité de direction Lieu d information, de réflexion et de décision concernant la politique globale de la mutuelle. Commission d action sociale Comité de pilotage Pilote les projets transversaux de la mutuelle et veille à leur bon fonctionnement.

12 Jean BARUCQ PRÉSIDENT René FENET ADMINISTRATEUR POUR VOUS, QUEL EST LE RÔLE DU PRÉSIDENT DE LA MUTUELLE INTÉGRANCE? Jean Barucq : Le Président est issu de la vie démocratique de notre Mutuelle. Il est élu par le Conseil d administration et a une mission politique d orientation. Il est le garant des valeurs de solidarité de la Mutualité. Le Président a un rôle important et bien défini, mais c est le Directeur général, par mandat du Président, qui dirige la structure. 12 QUEL EST LE RÔLE D UN ADMINISTRATEUR? René Fenet : Élu par l Assemblée générale de la Mutuelle, il participe à la détermination de la stratégie et des orientations de celleci et en contrôle la mise en œuvre. Plus généralement, il veille à accomplir toutes les missions qui lui sont spécialement confiées par la réglementation applicable aux mutuelles. Il exerce ses missions dans le respect de la Loi et des statuts, dans l intérêt de la Mutuelle Intégrance. COMMENT EXERCEZVOUS VOTRE RÔLE D ADMINISTRATEUR INTÉGRANCE SUR LE TERRAIN? René Fenet : Je représente Intégrance dans les départements du Nord et du PasdeCalais. De ce fait, j assiste aux Assemblées générales des associations qui m invitent, ainsi qu à celles des organismes gestionnaires. Je fais le relais entre les actions de la Mutuelle et les acteurs locaux. Par exemple, je participe aux Conseils Consultatifs Régionaux des Associations de Parents d enfants Inadaptés des Papillons blancs où Intégrance tient, à chaque réunion, un stand d information avec deux conseillers. J ai également contribué à nouer un partenariat avec le Comité Départemental Sport Adapté, qui se poursuit depuis 8 ans. À l occasion de chaque compétition départementale, je remets aux vainqueurs une coupe au nom de la Mutuelle Intégrance. Par délégation du Président de la Mutuelle, j assiste chaque année aux Assemblées générales de la Mutualité Française du Nord et du PasdeCalais. Selon moi, le rôle d un administrateur est également de faire connaître la Mutuelle afin de favoriser son développement et son rayonnement.

13 L Union UNALIS MUTUELLES Pour faire face aux bouleversements que connaît le monde de la santé, MICILS, Mutuelle du Groupe APICIL et ses quatre partenaires mutualistes, GRM, Mutuelle Intégrance, Sud Ouest Mutualité et Prémiris, ont décidé de renforcer leurs liens par la création d une Union de Groupe Mutualiste (UGM). La création de cette nouvelle entité, baptisée Unalis mutuelles, a été annoncée le 6 juillet 2012 lors de l Assemblée générale constitutive par les mutuelles fondatrices. À travers Unalis mutuelles, les cinq membres affichent leur volonté de partager une vision politique commune sur l évolution de la protection sociale et de la complémentaire santé. Une base solide qui leur permettra de gagner en force dans leurs réflexions pour élaborer une stratégie d assurance de personnes axée notamment sur la prévention, la responsabilité individuelle et l action sociale. Unalis mutuelles a aussi vocation à être un pôle mutualiste favorisant l accueil d autres mutuelles partageant les mêmes valeurs. 13 L UGM s appuiera sur la mise en commun de moyens pour satisfaire la réalisation de ses objectifs, tout en contribuant au développement coordonné de chacun de ses membres. Le Conseil d administration d UNALIS mutuelles est composé de 10 membres issus des 5 mutuelles. Monsieur Jean BARUCQ (Président Intégrance) a été élu Président de UNALIS mutuelles et Messieurs Jacques MARTIN (Président MICILS) et René QUARTI (Président Sudouest Mutualité) VicePrésidents.

14

15 d activités Entretiens réalisés par Linda KASMI Chargée de communication Mutuelle Intégrance

16 Laurent TONNELIER DIR. PRODUITS Béatrice WISCART RESP. ÉTUDES ET RISQUES ACTUARIELS Karine ALLAIN RESP. MARKETING 16 Une collaboration de tous les instants pour apporter, au réseau commercial, les moyens nécessaires au développement de la Mutuelle dans des conditions optimales.

17 Les travaux du Service marketing et du Service études & risques actuariels sont au cœur de la création et de l évolution de l offre produit de la Mutuelle, et de sa présence sur son marché, dynamisée par des offres promotionnelles et des actions marketing régulières. La synergie développée entre ses deux services, placés sous la responsabilité de Laurent Tonnelier, concoure au développement de la Mutuelle en apportant à ses adhérents une offre efficace, protectrice et pérenne. QUELS SONT LES CHAMPS D ACTIVITÉS DE VOS SERVICES RESPECTIFS? Karine Allain : Le Service marketing conduit l analyse des différents marchés «cibles» de la Mutuelle, propose des solutions produits et des campagnes promotionnelles afin de soutenir le développement par le réseau commercial, à la fois en terme de prospection et de fidélisation. Béatrice Wiscart : Le Service études et risques actuariels (SERA), outre son activité de tarification des produits santé, est le garant du respect de la distribution des produits et assure, en lien avec notre partenaire APICIL, l équilibre technique des garanties et des offres promotionnelles. 17 VOS ÉCLAIRAGES SONT DONC CLAIREMENT DIFFÉRENTS. COMMENT LES CONCILIEZVOUS AU QUOTIDIEN? Karine Allain : Ils sont certes différents, mais surtout très complémentaires et servent des objectifs communs! L idée est de conjuguer nos deux visions afin de faciliter la commercialisation des produits par le réseau en créant des garanties attractives et compétitives! Béatrice Wiscart : C est vrai! Dans le cadre d un projet commun, la construction de l offre produit en terme de prestations/cotisations et services est le fruit de discussions et d échanges entre nos deux équipes afin de trouver le meilleur compromis d une offre qui répond à la fois aux contraintes du marché et aux contraintes techniques en terme de risques actuariels. La synergie entre nos deux services est donc pleine et entière car nous nous sollicitons mutuellement. Karine Allain : L année en est un bon exemple. En effet, à la suite d une analyse de marché, j ai sollicité le SERA afin de proposer une garantie à destination des Seniors à domicile (Néo Seniors) quant, en parallèle, Béatrice Wiscart a fait appel au Marketing dans le cadre du projet relatif à la refonte de la gamme Seniors en EHPAD.

18 POURRIEZVOUS NOUS DONNER UN EXEMPLE CONCRET QUI ILLUSTRE VOTRE COLLABORATION? Béatrice Wiscart : En, le Service études et risques actuariels a piloté la refonte du produit destiné aux Seniors hébergés en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Dans ce cadre, le Service marketing intervient à la fois en amont et en aval du projet. 18 Karine Allain : En amont, le Service marketing réalise une analyse sur le marché concerné afin de définir le positionnement de la Mutuelle sur ce segment. Une fois la compilation des devis concurrents collectés par notre réseau commercial réalisée, l analyse porte à la fois sur les prestations, les cotisations sans oublier les services spécifiques proposés ou les conditions d adhésion. Les conclusions établies me permettent ainsi de formuler des recommandations en cohérence avec le marché que je transmets au Service de Béatrice Wiscart. Béatrice Wiscart : C est effectivement à partir de ce travail que j évalue les risques actuariels et les impacts techniques. À titre d exemple, toujours dans le cadre du projet des Seniors hébergés en établissements, le Service marketing a souhaité inclure une Allocation obsèques dans la garantie. Une fois les conséquences de cette prestation étudiée, j ai émis une alerte sur le surcoût très élevé de celleci pour des personnes dont l âge est élevé et l espérance de vie est plus courte. Inclure cette prestation ne nous permettrait donc pas de bénéficier d une gamme à des prix compétitifs. C est dans ce contexte que le compromis prestations/cotisations se réalise entre nos deux services. Karine Allain : Une fois ce travail achevé, le Service Marketing intervient afin de définir les actions à mettre en œuvre dans le cadre de la commercialisation de l offre. À partir des documents transmis par le SERA (note de cadrage, prestations, cotisations, conditions de souscription), le Service marketing rédige et réalise toutes les documentations, en interne (argumentaire face à la concurrence) et en externe (plaquette, dépliant, affiche...) en s assurant de traduire tous les avantages du produit.

19 QU EN ESTIL DE VOTRE COLLABORATION DANS LE CADRE DES OFFRES PROMOTIONNELLES? Karine Allain : Le fonctionnement est identique tant sur les analyses menées auprès de la concurrence afin de proposer une offre compétitive que sur le maintien des équilibres techniques qui résultera de nos échanges. Béatrice Wiscart : La pratique du «mois de cotisation offert à l adhésion» a un impact fort sur le compte technique d une garantie, car nous rapportons alors une consommation de frais médicaux sur 12 mois, à seulement 11 mois de cotisations. Karine Allain 19 C est pourquoi le Service marketing et le SERA se consultent régulièrement sur les offres afin de savoir si l équilibre de la garantie permet le mois offert ou s il est préférable d opter pour une autre action promotionnelle, imputée au budget du Service marketing. Béactrice Wiscart

20 Emmanuelle LEDUC DIR. COMMERCIALE Dans notre activité commerciale, la clé de la réussite repose sur la valorisation de notre différenciation et la mise en avant d une offre de services qui correspondent à nos valeurs de solidarité et d humanisme. 20

21 En, la politique commerciale de la Mutuelle Intégrance s est inscrite pleinement dans une démarche d anticipation des évolutions futures du monde de la santé, tout en renforçant son implication partenariale avec les grands acteurs du secteur. Emmanuelle LEDUC, Directrice commerciale nous en présente les grands événements. QUELS ONT ÉTÉ LES TEMPS FORTS DE CETTE ANNÉE COMMERCIALE? Emmanuelle Leduc : La négociation en janvier, de l ANI (Accord National Interprofessionnel) qui prévoit la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés d ici 2016, nous a conduit à réfléchir sur le lancement d une nouvelle offre ainsi qu à densifier notre présence sur le terrain auprès des salariés du secteur du médicosocial. Dans un registre différent, l inauguration de l exposition photographique «Regards sur l ESAT», à l occasion du congrès de l Unapei, a été un moment fort. Avec le soutien du Fonds Handicap & Société, deux conseillers d Intégrance passionnés de photographie, ont réalisé des clichés mettant en valeur les travailleurs en ESAT. Ce projet a du sens puisqu il incarne nos valeurs fondatrices et nourrit les relations commerciales avec ces structures. 21 QUELLES SONT LES RÉUSSITES COMMERCIALES DE CETTE ANNÉE SUR LE MARCHÉ COLLECTIF? Emmanuelle Leduc : Nous avons su faire valoir notre engagement de services et notre différenciation sur notre marché bien que les résultats soient en demiteinte du fait d un attentisme général lié à la sortie des décrets d application de l ANI. Ainsi, la souscription de l ADAPT pour 500 travailleurs handicapés peut en témoigner. Fort de ce partenariat, nous avons été sollicités par l ADAPT pour répondre à un appel d offres pour leurs salariés. Même si nous n avons pas remporté le marché, nous avons été identifiés comme opérateur légitime pour les salariés du personnel encadrant des établissements du médicosocial. C est un point positif également observé sur d autres négociations. C est de bon augure pour l avenir! QUELLES SONT LES RÉUSSITES COMMERCIALES DE CETTE ANNÉE SUR LE MARCHÉ INDIVIDUEL? Emmanuelle Leduc : Le contrat signé avec l association tutélaire «La vie active» de Arras permet à 250 nouveaux majeurs protégés de nous rejoindre! En analysant l année, nous notons qu une adhésion individuelle sur cinq est le fruit d une offre promotionnelle ou d un avantage tarifaire, soit adhérents supplémentaires. Deux offres ont fait le plein : l offre Parrainage et l offre aux résidents en EHPAD.

22 De plus, la révision de la gamme Néo Solidarité avec la mise en place du délai de stage sur le poste hospitalisation selon les standards du marché de la complémentaire santé, a abouti à l amélioration des résultats techniques de nos garanties permettant la maîtrise des tarifs et la fidélisation de nos adhérents. De plus, nous observons une augmentation de la collecte en Épargne handicap principalement avec le produit de la GMF. Au 31 décembre, celleci s élève à , soit une augmentation de en. En proposant des produits d épargne, nous ajoutons une corde à notre arc pour fidéliser nos adhérents et leur proposer des solutions réellement adaptées à leur situation! 22 Dans notre activité commerciale, la clé de la réussite repose sur la valorisation de notre différenciation et la mise en avant d une offre de services qui correspondent à nos valeurs de solidarité et d humanisme. DE NOUVEAUX PARTENARIATS ONT ÉTÉ NOUÉS AVEC L UNAFTC, L UNAFAM ET LA FEGAPEI EN. QUELS EN SONT LES OBJECTIFS? Emmanuelle Leduc : Nous avons renforcé les partenariats de communication déjà existants autour de nos valeurs communes de solidarité et d humanisme que nous partageons. Ces accords avec l UNAFTC et l UNAFAM poursuivent des objectifs d échanges gagnantgagnant en offrant aux familles et à leurs unions une gamme de services plus étendue en matière de protection sociale. De son côté, le partenariat avec la FEGAPEI vise à mener des actions communes avec les associations et établissements, afin d affirmer notre rôle moteur dans le secteur sanitaire et médicosocial. Concrètement, Intégrance, le Groupe APICIL et la FEGAPEI organiseront en 2014 des ateliersdébats en régions sur la thématique du handicap psychique.

23 FACE AUX ENJEUX À VENIR, QUELLES ACTIONS ONT ÉTÉ INITIÉES DÈS? Emmanuelle Leduc : Un travail en amont a été amorcé pour repenser la relation avec nos adhérents et prospects. À ce titre nous avons fait évoluer nos services afin de créer une plus grande proximité de nos conseillers et ce, notamment, dans la relation par téléphone ou dans la conduite de bilans personnalisés de protection sociale. Nos réponses aux premiers appels d offres liés à l ANI nous ont permis de nous hisser parmi les premiers compétiteurs et nous donnent ainsi confiance dans l avenir! En effet, nous avons su démontrer notre savoirfaire et notre expertise aussi bien en matière de complémentaire santé que de prévoyance. 23 Notre ambition est donc de transformer l essai d ici 2016! EN CHIFFRES adhérents en santé et en prévoyance collective dont : travailleurs handicapés majeurs protégés couverts Seniors en EHPAD protégés personnes polyhandicapées protégées bénéficiaires du Chèque Santé 113 M de Chiffre d affaires TTC 300 k pour l action sociale 300 k pour le Fonds Handicap & Société

24 Laurent GOMES RESP. QUALITÉ Tous les collaborateurs d Intégrance jouent le jeu 24

25 La Mutuelle Intégrance place la satisfaction de ses adhérents au cœur de son organisation. C est pourquoi, elle a initié en une démarche qualité orchestrée par Laurent Gomes. QUELS SONT LES OBJECTIFS DE LA DÉMARCHE QUALITÉ MISE EN PLACE PAR INTÉGRANCE? Laurent Gomes : Notre premier objectif est de satisfaire nos adhérents, leur apporter une réponse à leurs besoins tout en leur garantissant la qualité de notre service. Il s agit de recentrer notre organisation autour de leurs préoccupations. Intégrance vient de fêter ses 33 ans et il faut vivre la mise en œuvre de cette démarche qualité comme l opportunité qui doit nous aider à structurer notre organisation et rendre plus efficaces nos méthodes de travail. Il s agit, au regard des contraintes concurrentielles et réglementaires toujours plus fortes, de maintenir le niveau de qualité de service et de performance nécessaires à notre compétitivité. 25 COMMENT A ÉTÉ MISE EN PLACE CETTE DÉMARCHE QUALITÉ? Laurent Gomes : La mise en place et le déploiement sont assurés de manière transversale par le Responsable qualité, placé directement sous l autorité du Directeur général. Après avoir défini, au sein d une cartographie, les processus clés qui correspondent aux principales activités d Intégrance, nous avons nommé des propriétaires et des pilotes en charge de leur animation. Ils sont les garants du déploiement de la démarche au sein de chacun des processus mais également porteurs d axes d amélioration. Une des premières étapes a donc été de réaliser un système documentaire formalisant les activités au sein des processus, ainsi que les procédures qui s y rattachent. La plupart des activités de la Mutuelle sont corrélées entre elles. Cette formalisation doit permettre d identifier les interactions souvent sources de dysfonctionnements, afin de mieux les maîtriser. L idée est de mettre de l huile dans les rouages! COMMENT A ÉTÉ ACCUEILLIE CETTE DÉMARCHE EN INTERNE? Laurent Gomes : Je crois qu à l issue de la réunion de présentation de la démarche et des premiers échanges au sein des groupes de travail, les propriétaires et pilotes ont pris conscience, progressivement, de sa pleine utilité. Ils ont accepté d entrer dans ce nouvel état d esprit lié à la qualité et à l approche par les processus.

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

LES CONSEQUENCES DE L ANI

LES CONSEQUENCES DE L ANI LES CONSEQUENCES DE L ANI Chantier : connaissance des conséquences de l ANI sur les mutuelles Les conséquences de l ANI sur chaque mutuelle seront différentes selon son marché ou son positionnement. Il

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle?

Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? Généralisation de la Complémentaire Santé Pourquoi choisir Harmonie Mutuelle? www.harmonie-mutuelle.fr Avant tout parce que nous sommes une mutuelle «Les mutuelles sont des personnes morales de droit privé

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES Charte des PLATEAUX TECHNIQUES L université Blaise Pascal affiche sa volonté de mutualisation de ses équipements scientifiques et sa volonté d ouverture vers son environnement institutionnel et économique.

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Groupe MGC. Ensemble, partageons l énergie mutualiste. www.groupemgc.fr

Groupe MGC. Ensemble, partageons l énergie mutualiste. www.groupemgc.fr Groupe MGC Ensemble, partageons l énergie mutualiste www.groupemgc.fr G R O U P E Un système de santé en pleine mutation Le marché des complémentaires santé est aujourd hui en pleine mutation. L ultra

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

Groupe MGC, la santé pour tous

Groupe MGC, la santé pour tous Groupe MGC, la santé pour tous www.mutuellemgc.fr Un système de santé en pleine mutation Le marché des complémentaires santé est aujourd hui en pleine mutation. L ultra concurrence, la nouvelle réglementation

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE

ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE DÉMARCHE TEO : Transmission d Entreprise Optimisée Accompagner le dirigeant avant, pendant et après la reprise ou la transmission de son entreprise, dans

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Dossier de Presse mars 2013

Dossier de Presse mars 2013 Dossier de Presse mars 2013 Mutuelle Entrain Lors du Congrès de l Union des Mutuelles de Cheminots et des Personnels du Groupe (UMCPG) en 2006 à Montpellier, les délégués ont décidé la constitution d une

Plus en détail

PRINCIPE D INTEGRATION AU RĖSEAU GCL

PRINCIPE D INTEGRATION AU RĖSEAU GCL PRINCIPE D INTEGRATION AU RĖSEAU GCL Le Groupe GCL Qui est GCL? Le réseau GCL, fort de son expérience dans le Sud Ouest de la France, a décidé d accentuer son développement au niveau national depuis 2006

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations Vitaminez votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations Notre cocktail pour un parcours professionnel stimulant Audioprothésiste Une intégration sans pépin Responsable

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts!

Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts! GRAS SAVOYE I CONSEIL & COURTAGE EN ASSURANCES Mise en conformité de vos régimes santé, et prévoyance, êtes-vous prêts! Votre entreprise dispose d un régime complémentaire de protection sociale (frais

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! LIVRe BLANC www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! MUTUELLE LMP LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE, UN ENJEU MAJEUR DÈS MAINTENANT. CONTRAT COLLECTIF ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. Les outils d informations

Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. Les outils d informations Ce PDF est dynamique, vous pouvez naviguer en cliquant sur les boutons du sommaire. L expertise ESEF International AVEC HUMANIS, VOTRE ENTREPRISE PROFITE D UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ SIMPLE ET EFFICACE.

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale 1 Préambule et principes de l accord 2 - Champ d application 3 Disposition d application immédiate 4 - Axes de progrès

Plus en détail

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril.

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril. NUMÉRO 216 25 avril 2013 Dans ce numéro : p.1 En direct du Syneas Le Syneas et l Usgeres vont créer une Union des employeurs de l économie sociale et solidaire p.2 Commission Prospective - Handicap p.3

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE

Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE Calendrier des formations 2015 CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE EN MUTUALITE CQP Télé conseiller 280 heures (40 jours) 2015 MARS Du lundi 23 (13h30) au vendredi 27 (12h15) MAI Du lundi 18 (13h30)

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

des associations locales

des associations locales Pour en savoir plus www.credit-agricole.fr Guide de la nouvelle des associations locales les réponses à toutes vos questions Le contrat Complémentaire Santé associations est assuré par PACIFICA, filiale

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements

Mon contrat santé «L OFFRE SANTÉ PRO» Mes infos santé. 36 20 dites Mutuelle Mcd. Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements Mes infos santé Pour obtenir des renseignements sur mes garanties et remboursements 36 20 dites Mutuelle Mcd Appel Gratuit hors surcoûts éventuels des opérateurs www.mutuelle-mcd.fr Mon agence répond à

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions GUIDE DE LA NOUVELLE Guide de la nouvelle des professionnels les réponses à toutes vos questions SI ON PARLAIT «COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE»? QUE DIT LA NOUVELLE LOI? Avant le 1 er janvier 2016, toutes

Plus en détail

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions

GUIDE DE LA NOUVELLE. des professionnels. Guide de la nouvelle. les réponses à toutes vos questions GUIDE DE LA NOUVELLE Guide de la nouvelle des professionnels les réponses à toutes vos questions SI ON PARLAIT «COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE»? Avant le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

SOMMAIRE DES FICHES EMPLOIS REPERE. FILIERE REALISATIONS SANITAIRES ET SOCIALES p.16

SOMMAIRE DES FICHES EMPLOIS REPERE. FILIERE REALISATIONS SANITAIRES ET SOCIALES p.16 SOMMAIRE DES FICHES EMPLOIS REPERE FILIERE DEVELOPPEMENT p.6 Conseiller mutualiste Entreprises p.7 Conseiller mutualiste Particuliers p.8 Assistant commercial p.9 Télé vendeur p.10 Télé conseiller p.11

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI:

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: METTRE EN EVIDENCE LES CONDITIONS DE REUSSITE DE LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE A L ENSEMBLE DES SALARIES,

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME MAI 2006 LES ARTICLES > ARTICLE 1 ER périmètre et objectifs page 2 > ARTICLE 2 soutien de l esprit d entreprise en favorisant la création ou la reprise d entreprises

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté

au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté Laurie Maillard Directeur général du Groupe Mornay Madame, Monsieur, Vous êtes dirigeant

Plus en détail

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Dijon, le 6 mars 2014 Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Le 6 mars 2014 à Dijon, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

Les assurances collectives Santé et Prévoyance

Les assurances collectives Santé et Prévoyance CAA P A C I F I C A P R E D I C A Les assurances collectives Santé et Prévoyance Dernières évolutions réglementaires et réponses du Crédit.Agricole Réunion Experts-Comptables du 10 juillet 2014 Page 1

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

Mutualia devient un Groupe

Mutualia devient un Groupe Mutualia devient un Groupe Dossier de presse 2013 Contact Presse Maider GAICOTCHEA Tél. 01 41 63 77 82 gaicotchea.maider@mutualia.fr Dossier de presse Naissance Dossier de du presse Groupe sponsoring Mutualia

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

L assurance d un partenaire expert

L assurance d un partenaire expert L assurance d un partenaire expert EDITO Les missions et raisons d'être de notre entreprise : l assurance du risque prévoyance individuel ou collectif et tous les risques liés aux personnes. La démarche

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale

Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale Projet de management commercial unique du Réseau La Poste et de la Banque Postale DRH La Banque Postale / Services Financiers et du Réseau La Poste Document confidentiel Sommaire Projet de structure managériale

Plus en détail

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine.

FICHE DE PRESSE. En Lot-et-Garonne, la CARSAT s engage aux côtés de la préfecture en faveur des seniors au travail : une première en Aquitaine. FICHE DE PRESSE 6 décembre 2013 Déployer les contrats de génération, c est maintenir les seniors dans leur emploi et favoriser l insertion durable des jeunes sur le marché du travail. En Lot-et-Garonne,

Plus en détail