Le risque amiante dans les bâtiments. Réglementation Code du travail

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le risque amiante dans les bâtiments. Réglementation Code du travail"

Transcription

1 Le risque amiante dans les bâtiments Réglementation Code du travail Novembre 2014

2 Sommaire Les étapes de la réglementation amiante. Les obligations des donneurs d ordre : Repérage, Organisation des travaux. Les obligations des entreprises intervenantes : Evaluation des risques selon les processus mis en œuvre, Classement en niveaux d exposition, Mise en œuvre des moyens pour réduire l exposition. 2

3 Les différentes étapes de la réglementation amiante

4 Pourquoi des réglementations aussi contraignantes? Quantités faramineuses d amiante dans les bâtiments Risques d exposition : Lors de travaux et exposition passive, Pas d effet de seuil : une seule fibre suffit, VLEP caractérisant un sur-risque certain! Effets graves et irréversibles : Cancers broncho-pulmonaires, Mésothéliomes, Asbestoses, Plaques pleurales. 4

5 Les différentes étapes réglementaires Décret n du 17 août 1977 Protection des travailleurs lors de la fabrication, le transport, le traitement, l élimination de l amiante (MPC et EPI, formation, consignes écrites, surveillance médicale, ). Déclaration des travaux à l IT : Plan de retrait. Arrêté interdisant le flocage (habitation en 77 et tous bâtiments en 78). Décret du 28 avril 1988 Marquage, étiquetage, Interdiction emploi crocidolite et interdiction toutes variétés dans certains produits. Décret du 26 juillet 1996 Evaluation des risques à partir des repérages et méthodes envisagées pour les réduire. Formation certification friable. Réduction de l exposition à un niveau aussi bas qu'il est techniquement possible. Arrêté «règles techniques» et instructions surveillance médicale, 5

6 Les différentes étapes réglementaires Décret n du 26 juillet 1996 : Interdisant l utilisation de crysotile dans certains produits Décret 1133 du 24 décembre 1996 : Interdisant la fabrication, l utilisation ou la cession de MCA, à quel que titre que ce soit. Décret n du 30 juin 2006 : codification de la réglementation amiante, Repérages joints aux DCE. Certification non friable à risques particuliers, Arrêté Formation (modalités selon profil travailleur, durées, contenu). Arrêtés règles techniques et instructions suivi médical. Fiche d exposition. Selon travaux : PDRE ou mode opératoire. 6

7 Origine de la réglementation 2012 Absence ou insuffisance de repérage (INRS). Réglementation mal appliquée (insuffisance MPC et EPI). Reconnaissance effet cancérogène des fibres fines d amiante (AFSSET), Méthode de mesurage insuffisante (qualité et fibres prises en compte). Mise en place de la campagne META et exploitation des résultats : Niveaux d exposition extraordinairement élevés, Plus de distinction friable/non friable, Sous-estimation de l exposition si mesure en MOCP, Insuffisance de protection des opérateurs (limite des EPI). Recommandations AFSSET : Diminuer les VLEP «santé publique» et «travail», Mesurer en META, Tenir compte des FFA et des FLA. 7

8 Le décret de 2012 (n du 4 mai 2012) Meilleure protection du salarié et de l environnement, Evaluation des risques à partir du repérage et des processus mis en œuvre lors des travaux, Mesurages pour garantir le respect de la VLEP (à la baisse) et la non-pollution de l environnement de travail, Certification pour l ensemble des activités SS3. Règles techniques fixant la mise en place, l utilisation, l entretien et la vérification des MPC et EPI en fonction des niveaux d empoussièrement. 8

9 La réglementation amiante S applique aux opérations susceptibles de libérer des fibres d amiantes : retrait, encapsulage et démolition, réparations, maintenance et entretien. Dispositions applicables aux employeurs de droit privé, aux travailleurs indépendants et aux employeurs qui exercent directement une activité sur un chantier de bâtiment et de génie civil. 9

10 Les obligations du donneur d ordre (DO) (chef d entreprise utilisatrice ou maître d ouvrage)

11 Les obligations du DO Evaluer les risques Etablir les dossiers techniques de repérage de l amiante dans les matériaux et/ou produits dans les immeubles bâtis et les immeubles par nature : Autres immeubles et équipements : Établir des document équivalent permettant le repérage (y compris ceux relevant de ses obligations au titre du code de l'environnement). Joindre ces informations aux documents de consultation des entreprises. 11

12 Le repérage de l amiante DAPP DTA* Constat- Vente RAD (avant démolition) RAT (avant travaux) CSP CSP CSP CSP CdT Liste A Liste A et B Liste A et B Liste C Tous matériaux Sondage non destructif Sondage non destructif Sondage non destructif Prélèvement destructif Prélèvement destructif * Tous les immeubles bâtis dont le permis de construire est antérieur au 01/07/97 hors parties privatives des immeubles collectifs d habitation. 12

13 Le repérage de l amiante L'étendue des différents repérages (exemple d'un sol) DAPP DTA Constat vente Repérage avant démolition Matériaux concernés liste A liste A et B liste C Revêtement non oui oui oui Colle non non non oui Chappe non non non oui Visuel Visuel Visuel Analyse * Tous les immeubles bâtis dont le permis de construire est antérieur au 01/07/97 hors parties privatives des immeubles collectifs d habitation. 13

14 DO et choix de l opération De la présence ou non d amiante dépendra le choix des travaux à effectuer : Maintien des travaux prévus, Modification : du type de travaux (encapsulage à la place de retrait par ex), du périmètre des travaux, Ajustement du repérage éventuellement. Etablissement du cahier des charges, Sélection des entreprises. 14

15 DO et choix de l entreprise DO définit le cadre de l opération en fonction de la nature des travaux envisagés : Soussection 3 Retrait, encapsulage ou démolition - rabotage de chaussées, - démolition de chaussées, - Entreprise certifiée. Soussection 4 Interventions ponctuelles - entretien (nids de poule), - découpe d enrobés, - détourage de regards, - engravures, - carottages pour analyses, - Certification non exigée. 15

16 L importance du repérage Absence de repérage ou repérage incomplet Risques liés à une mauvaise prise en compte de l amiante : Libération de fibres lors des travaux polluant le chantier et/ou de l environnement du chantier : Exposition des salariés effectuant les travaux, Exposition des salariés poursuivant les travaux, Exposition des personnes réintégrant les locaux, Exposition de la population environnante, de l environnement, 16

17 L opérateur de repérage L opérateur doit être certifié depuis le 1 er novembre (arrêté du 21 novembre 2006) procédure de certification renouvelée tous les 5 ans Formation sur la base des règles de l art (normes), Critères d impartialité, d indépendance, assurance, Code de la Santé Publique : R , qui renvoie au Code de la Construction : L et R Connaissance de la réglementation amiante (lui-même soumis aux obligations de la SS 4 du décret), modes opératoires, formation amiante, non contre-indication au port des EPI. 17

18 LA RESPONSABILITÉ DU DONNEUR D ORDRE (CHEF D ENTREPRISE UTILISATRICE OU MAÎTRE D OUVRAGE) 18

19 La responsabilité du DO DO responsable : des solutions retenues, du choix des différents intervenants. Doit intégrer les aspects sécurité et protection de la santé dans les critères de sélection et de choix des différents intervenants. Gestion des risques liés à la coactivité. 19

20 La gestion de la co-activité PP ou PGC? Intervention de plusieurs entreprise simultanément ou à la suite Co-activité (R ) PP - Plan de Prévention Chantier clos et indépendant (R ) PGC - Plan Général de Coordination Interférences entre Entreprise Utilisatrice et Entreprises Extérieures. Arrêté du 19 mars 1993 fixant la liste des travaux dangereux. Circulaire du 18 mars Co-activité entre Entreprises Intervenantes de manière successive ou simultanée (Chantiers de bâtiment ou génie civil clos et indépendants). Arrêté du 25 février Circulaire de 10 avril

21 Constats récurrents de l IT P.G.C. souvent incomplets, ne reflétant parfois pas une réelle évaluation des risques. Absence de repérage avant travaux et ou repérages insuffisants. P.P.S.P.S absents, ou inconnus, sans réelle évaluation des risques. Inspections communes partielles, parfois absentes. Coordonnateurs SPS semblant manquer de moyens et de temps. 21

22 Le plan de prévention DO responsable de la coordination des mesures de prévention pour l organisation des travaux : assure la coordination préalable et générale en tant que donneur d ordre, analyse les risques communs du fait de l interférence et de la co-activité, détermine avec la ou les entreprises intervenantes des mesures à prendre pour assurer la coordination sur les lieux de l opération. Importance de la visite commune. 22

23 Principes généraux et coordination 1 / Éviter les risques 2 / Évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités 3 / Combattre les risques à la source 4 / Adapter le travail l homme, 5 / Tenir compte de l évolution de l état de la technique 6 / Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l est pas (ou moins), 7 / Planifier la prévention, 8 / Prendre les mesures de protection collective, en priorité sur les mesures de protection individuelle, 9 / Donner les instructions appropriées aux travailleurs. 23

24 Principes généraux et coordination Principes pris en compte : lors des choix architecturaux et techniques, dans l'organisation des opérations de chantier, en vue de : 1 permettre la planification de l'exécution des différents travaux ou phases de travail se déroulant simultanément ou successivement ; 2 prévoir la durée de ces phases. 24

25 Les obligations du DO Mettre en œuvre les prescriptions minimales de sécurité et de santé sur les chantiers temporaires et mobiles ; Veiller à la mise en œuvre des principes généraux de prévention ; Demander au propriétaire du bâtiment les documents regroupant les informations relatives à la recherche des MCA ; Faire établir le Plan Général de coordination ( P.G.C.). 25

26 Responsabilité pénale «Le fait d engager des travaux en méconnaissance des règles précitées expose tant les salariés que la population à un risque cancérigène et pourrait caractériser le délit de mise en danger de la vie d autrui». (221-3 du Code pénal). 26

27 Responsabilité pénale Délits non intentionnels : Les personnes physiques qui n'ont pas causé directement le dommage, mais qui ont créé ou contribué à créer la situation qui a permis la réalisation du dommage ou qui n'ont pas pris les mesures permettant de l'éviter, sont responsables pénalement s'il est établi qu'elles ont : soit violé de façon manifestement délibérée une obligation particulière de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, soit commis une faute caractérisée et qui exposait autrui à un risque d'une particulière gravité qu'elles ne pouvaient ignorer. (221-3 du Code pénal). 27

28 Sanctions administratives L arrêt de chantier Retrait ou encapsulage de MCA (sous-section 3), Réalisé sur un chantier de BTP et par des salariés, Avec constat d une situation de danger grave et imminent, En infraction par rapport à l article L , En raison de absence ou l insuffisance de dispositif de protection. Exemple : absence de dispositifs de protection de nature à éviter les risques lors d une opération de retrait d amiante. 28

29 LA RESPONSABILITÉ DU COORDONNATEUR SPS 29

30 Responsabilité pénale Responsabilité pénale du coordonnateur SPS : défaut de mise en œuvre effective des principes généraux de prévention ; adaptation du PGC, (Cass. crim., 16 sept. 2008, n ), 30

31 Responsabilité pénale Condamnation pénale du coordonnateur SPS sur la base de sa connaissance des risques : «Il incombe au coordonnateur en matière de sécurité, dans la phase de réalisation de l'ouvrage, d'anticiper les situations de risque pouvant résulter notamment des dispositions prises par les entreprises intervenant sur le chantier» (Cass. Crim., 9 juin 2009, n ). 31

32 Les obligations du maître d œuvre Entreprises intervenantes

33 Les obligations des entreprises intervenantes Evaluation des risques selon le processus mis en œuvre : A partir du repérage effectué par le donneur d ordre, Selon les travaux à effectuer. Définition des processus de travail mis en œuvre. Estimation des niveaux d empoussièrement attendus. 33

34 Les processus de travail 1 matériau 1 technique 1 protection collective retrait de conduit en amiante ciment retrait de conduit en amiante ciment + désemboitage + humidification par pulvérisation + découpe au coupe tube + humidification par pulvérisation retrait de colle + rectifieuse de sol + aspiration à la source THE retrait de toiture amiante ciment maintenance sur conduites d eau glutinées + dépose par le dessous + désemboitage manuel + humidification par pulvérisation + tronçonnage + humidification 34

35 Les obligations des entreprises intervenantes Classement selon le niveau d exposition, 1 er niveau : empoussièrement < VLEP. 2 ème niveau : VLEP empoussièrement < 60 fois la VLEP. 3 ème niveau : 60 VLEP empoussièrement < 250 fois la VLEP. Moyens à mettre en place pour réduire l exposition : Moyens de protection collective, Equipement de protection individuelle, Dispositions particulières : préparation du chantier, mesurages, fin de chantier, 35

36 Principes et moyens de prévention Réduire l exposition au niveau le plus bas possible et garantir l'absence de pollution environnementale : Mise en œuvre de techniques et modes opératoires de réduction de l'empoussièrement : travail robotisé, système clos, travail par déconstruction, réduction de la volatilité des fibres. Confinement partiel, statique ou dynamique selon le chantier, Moyens de décontamination appropriés, Mesurages pour s assurer du non dépassement des VLEP et des niveaux d empoussièrement attendus. 36

37 Principes et moyens de prévention Préparation du chantier. Chantier signalisé : accès, signalisation, Identification et marquage des MCA, éventuellement point zéro. Pendant le chantier, selon les niveaux d'empoussièrement : Règles techniques (protection de l'environnement, confinement, protection collective, décontamination,..) arrêté du 8 avril équipements de protection individuelle - arrêté du 7 mars mesurages environnementaux et travail. En fin de travaux : Examen visuel, nettoyage minutieux, fixation des fibres, mesurage de restitution éventuel, Rédaction du rapport final : résultats des mesurages, amiante restant en place, déroulement des travaux. 37

38 Autres obligations : Traitement des déchets : Evacués de la zone de travail dès leur production, décontaminés, emballés et étiquetés, stockés puis transportés pour traitement. Formation et information : Formation de tout le personnel (par organisme accrédité en SS3), selon des modalités définies par arrêté du 23 février 2012 (contenu, personnel concerné, durée, mise à niveau, recyclage, examen ). Information du personnel : Notice au poste de travail. Surveillance médicale : Aptitude médicale (avant formation) au travail et au port des EPI. Suivi médical (organisé par le médecin du travail), fiche d exposition. Certification éventuelle selon le type de travaux. 38

39 La protection des salariés : EPI Combinaison usage unique coutures recouvertes /soudées ; Gants étanches aux particules compatibles avec l activité ; Chaussure/botte décontaminable ou sur-chaussures à usage unique (étanches particules pour niveau 3) ; APR : déterminé en fonction du niveau d empoussièrement. Entretien et maintenance des appareils de protection respiratoire (avant chaque utilisation, après chaque utilisation, vérification de l'état général, du bon fonctionnement et du maintien en conformité de l'apr, ). arrêté du 7 mars 2013 (choix des EPI en fonction du niveau d'empoussièrement). 39

40 Les spécificités des sous-section 3 ou 4. 40

41 En sous-section 3 Travaux de démolition, retrait ou encapsulage. Repérages existants le plus souvent, Evaluation du risque s améliorant, Classement selon niveau d empoussièrement attendu entré dans les esprits avec protection à mettre en œuvre, Certification exigée : Entreprises auditées selon les moyens techniques, organisationnels et humains disponibles. Formation assurée. 41

42 En sous-section 4 Interventions (réparations, entretien, maintenance, réhabilitation,..). Absence de repérage, Evaluation du risque Classement selon niveau d empoussièrement attendu approximatifs (manque de données, Formation inexistante ou mal adaptée, Salariés non conscients du risque, Pas de protection des salariés. 42

43 PDRE ou Mode opératoire Selon la sous-section : Document rassemblant les informations sur le chantier et communiqué à l IT et la CARSAT avec : Informations sur le chantier, Rapports de repérage, Descriptif des processus mis en œuvre, Moyens mis en œuvre pour protéger les salariés et l environnement : MPC, EPI, décontamination, traitement des déchets. Programme de mesurages, Organisation du travail, Notice(s) au poste de travail, Informations sur les travailleurs concernés. 43

44 LA RESPONSABILITÉ DES ENTREPRISES INTERVENANTES 44

45 Principales obligations Principes généraux de prévention : Evaluer les risques, Planifier la prévention par des moyens techniques, organisationnels et humains, Prendre des mesures de protection collective (priorité sur les mesures de protection individuelle), Donner les instructions appropriées aux travailleurs. 45

46 Réglementation applicable Risques d exposition à l amiante : Dispositions communes : évaluation des risques, respect de la VLEP et mesurages, mesures de prévention, Formation et information, traçabilité de l exposition, traitement des déchets, ), Dispositions spécifiques : sous-section 3 : retrait, encapsulage, démolition, sous-section 4 : interventions, Prévention du risque CMR, Prévention du risque chimique. 46

47 Obligations pour les entreprises Rédiger les PPSPS et les remettre au coordonnateur avant le début des travaux : Définir les processus retenus, analyser les risques, Établir les mesures de prévention applicables. (articles et L à R à 76). 47

48 Obligations pour les entreprises Respecter les obligations relatives au chantier : Rédiger le PDRE ou le MO, Mettre en œuvre des moyens pour réduire l exposition au niveau le plus bas possible. Obligation de sécurité de résultat. 48

49 Responsabilité pénale En cas d exposition des salariés : Sanctions en cas de non respect des dispositions applicables au titre du code du travail (amiante, CMR et ACD + co-activité), Sans préjudice des poursuites au titre du code pénal, Faute inexcusable de plus en plus souvent prononcée. 49

50 En conclusion

51 Le repérage est le maillon faible pour la mise en œuvre d une prévention adaptée et efficace lors de ces travaux. 51

52 Merci pour votre attention

L amiante dans les enrobés routiers

L amiante dans les enrobés routiers L amiante dans les enrobés routiers 1. Matériaux concernés, 2. Risques associés, 3. Cadre réglementaire. Gilliane GIROD, Ingénieur Prévention, Emmanuel ROGUET, Directeur Adjoint du travail. 2 6 variétés

Plus en détail

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Éléments de contexte : - Évolution de la réglementation avec décret du 4 mai 2012 et

Plus en détail

La réglementation. Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015. 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud MALEK DEDIEU

La réglementation. Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015. 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud MALEK DEDIEU La réglementation MIANTE Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud 1 Collectivité territoriale = 2 rôles Première étape indispensable EMPLOYEUR UNE

Plus en détail

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle?

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Conférence 2014 Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Page 1 Introduction Jardinière en fibrociment Page

Plus en détail

Direction Générale du Travail. Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante

Direction Générale du Travail. Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante Direction Générale du Travail Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante 21juin 2012 Bureau des risques chimiques, physiques et biologiques Comparaison des structures

Plus en détail

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants a exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs Services de santé au travail que doivent faire Les

Plus en détail

Obligations du maître d ouvrage

Obligations du maître d ouvrage Obligations du maître d ouvrage Formation Amiante sous section 4 Amian nte sou us sectio on 4 mation Form OBLIGATIONS DU MAITRE D OUVRAGE Pour réaliser son projet le maître d ouvrage nomme : Un maître

Plus en détail

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique ½ journée amiante Dreal Bourgogne Dijon, le 20 novembre 2014 La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique Énora PARENT, Cerema Ministère de l'écologie,

Plus en détail

L amiante, un polluant fortement réglementé

L amiante, un polluant fortement réglementé L amiante, un polluant fortement réglementé Journée technique CoTITA «Prise en compte de la qualité sanitaire dans les 28/03/2014 bâtiments» 27 mars 2014 3 codes principaux Code de la santé publique Code

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments INTRODUCTION Nécessité d'une vigilance particulière dans la gestions des bâtiment depuis 1997, date de l'interdiction de l'amiante en

Plus en détail

85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015

85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015 L amiante 85 Bd de la République CS50002-17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Mise à jour le 17/02/2015 I. Définition L amiante est un composé d origine

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

Réunion d information amiante DIRECCTE/CARSAT/DREAL/OPPBTP

Réunion d information amiante DIRECCTE/CARSAT/DREAL/OPPBTP Réunion d information amiante DIRECCTE/CARSAT/DREAL/OPPBTP DIRECCTE Bretagne L actualité réglementaire amiante 3 3 DEFINITIONS Sous-section 3 Dispositions spécifiques aux activités d encapsulage et de

Plus en détail

REPERAGES AMIANTE EVALUATION DES RISQUES. Laurent ROUBIN Contrôleur de Sécurité Expert Amiante Colloque Amiante GIPHISE du 17 décembre 2015

REPERAGES AMIANTE EVALUATION DES RISQUES. Laurent ROUBIN Contrôleur de Sécurité Expert Amiante Colloque Amiante GIPHISE du 17 décembre 2015 REPERAGES AMIANTE & EVALUATION DES RISQUES Laurent ROUBIN Contrôleur de Sécurité Expert Amiante Colloque Amiante GIPHISE du 17 décembre 2015 Amiante et Travail Ce qu il faut retenir. MPCA SUPPORT du MPCA

Plus en détail

Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail

Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail Véronique ARRIGHI DIRECCTE UT 11 Maurice EXPOSITO DIRECCTE UT 34 Fabienne STANG MARTIN DIRECCTE LR L amiante dans tous ses Etats - Repérer

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

Direction générale de la Santé

Direction générale de la Santé Présentation du décret d n n 2011-629 du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Commission de l hygiène,

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

Vous êtes propriétaire d un immeuble bâti, autre qu un immeuble d habitation. Que devez-vous faire?

Vous êtes propriétaire d un immeuble bâti, autre qu un immeuble d habitation. Que devez-vous faire? Vous êtes propriétaire d un immeuble bâti, autre qu un immeuble d habitation. Que devez-vous faire? 1. D une manière générale Vous devez fournir un repérage des matériaux et produits de la liste A et de

Plus en détail

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique Colloque Amiante mars 2015 Cadre réglementaire Décret du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population

Plus en détail

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER Où trouve-t-on de l amiante? Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans les bâtiments construits avant cette date. Des dizaines de millions de mètres

Plus en détail

Repérage avant travaux / avant démolition

Repérage avant travaux / avant démolition Repérage avant travaux / avant démolition Mars 2013 MAITRE D OUVRAGE ET L AMIANTE EVALUATION INITIALE DES RISQUES LIES AU MATERIAUX CONTENANT DE L AMIANTE REPERAGE AVANT TRAVAUX (de rénovation, de réhabilitation

Plus en détail

ENJEUX ET METHODOLOGIE

ENJEUX ET METHODOLOGIE REPERAGE AMIANTE AVANT TRAVAUX ENJEUX ET METHODOLOGIE Intervenant : Hugues HARTMANN Gérant de la société Diagnostics, repérage et conseils en gestion de polluants 19, rue de la Victoire 68490 CHALAMPE

Plus en détail

Quelles sont les conséquences de l'évolution de la réglementation pour les mesures d'empoussièrement amiante?

Quelles sont les conséquences de l'évolution de la réglementation pour les mesures d'empoussièrement amiante? Quelles sont les conséquences de l'évolution de la réglementation pour les mesures d'empoussièrement amiante? 7 novembre 2013 Mélanie JOURDAIN Référente nationale amiante Michel TOURON Chef de projets

Plus en détail

Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS

Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS 1 - Rappel du cadre réglementaire - Les applications respectives du plan de prévention et de la coordination SPS - La désignation du CSPS - Les points

Plus en détail

L évolution de la règlementation technique. Les «BREVES»

L évolution de la règlementation technique. Les «BREVES» L évolution de la règlementation technique Les «BREVES» Bruno de Baudouin Jean-Charles MASSON Rencontre BAT IM Club du 18 janvier 2011 URBANISME ET AMENAGEMENT Décret n 2010-304 du 22 mars 2010 Application

Plus en détail

FSTT (France Sans Tranchée Technologie) Table ronde du Jeudi 04 juin 2015 Quelques éléments de la réglementation

FSTT (France Sans Tranchée Technologie) Table ronde du Jeudi 04 juin 2015 Quelques éléments de la réglementation FSTT (France Sans Tranchée Technologie) Eclatement et découpe de branchements en amiante-ciment Table ronde du Jeudi 04 juin 2015 Quelques éléments de la réglementation INTERVENANT : JC BEHRENS Responsable

Plus en détail

Contenu du mode opératoire

Contenu du mode opératoire Contenu du mode opératoire Fixé à l Art. R. 4412-145 1 La nature de l intervention 2 Les matériaux concernés 3 La fréquence et les modalités de contrôle du niveau d empoussièrement 4 Le descriptif des

Plus en détail

L amiante dans tous ses états:

L amiante dans tous ses états: L amiante dans tous ses états: Vie du bâtiment et obligations de repérage Journée d information du 26 septembre 2013 I. Estève Moussion DSPE _ARS Languedoc Roussillon Recherche, repérage de l amiante Listes

Plus en détail

SAFETY DAY. Prévention du risque Amiante

SAFETY DAY. Prévention du risque Amiante SAFETY DAY Prévention du risque Amiante / / Le cadre des obligations de recherche et de contrôle Conformément au Code de la santé publique, les propriétaires (publics ou privés) des immeubles bâtis sont

Plus en détail

Amiante. Outils de diagnostics pour les opérations de maintenance

Amiante. Outils de diagnostics pour les opérations de maintenance Amiante Outils de diagnostics pour les opérations de maintenance Les documents relevant du code de la santé publique Le but du Code de la Santé Publique est de protéger les populations contre une exposition

Plus en détail

LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE. Note synthétique octobre 2013

LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE. Note synthétique octobre 2013 Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de la Martinique LES ÉVOLUTIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RISQUE AMIANTE Note synthétique octobre 2013 De

Plus en détail

FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4)

FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4) AMIANTE N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 74 FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4) Durée de formation et recyclage

Plus en détail

Les enjeux du repérage avant travaux dans l organisation d une opération.

Les enjeux du repérage avant travaux dans l organisation d une opération. Les enjeux du repérage avant travaux dans l organisation d une opération. LE CONTEXTE REGLEMENTAIRE évaluation des risques impossible pas de travaux Travaux d entretien, d amélioration de l habitat Vente

Plus en détail

Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics. Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014

Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics. Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014 Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014 Le contexte Diminuer l accidentologie sur les chantiers de bâtiment

Plus en détail

Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) AMIANTE

Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) AMIANTE Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction AMIANTE Le rôle cancérigène de l'amiante a été établi au cours des années 1960 chez les populations

Plus en détail

amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION

amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION Le code de la santé publique Gestion du risque et protection de la population générale Localisation de l amiante Evaluation de l état de conservation Recommandations

Plus en détail

Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion

Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion Nouvelles exigences de la réglementation amiante Auteur : Serge HAMPARIAN Groupe OASMD Unité Chimie et Protection des Structure

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

Décret n o 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante

Décret n o 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante Dr CROUZET Amiante decret 040512.doc Page 1 sur 8 Décret n o 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante Publics concernés : employeurs et travailleurs qui réalisent des travaux

Plus en détail

Amiante Protection des travailleurs

Amiante Protection des travailleurs P/DN/IJ 7/7/2006 Amiante Protection des travailleurs Le décret n 2006-761 du 30 juin 2006 modifie le Code du travail et introduit de nouvelles règles pour la protection des travailleurs contre les risques

Plus en détail

AMIANTE Démarche de prévention

AMIANTE Démarche de prévention GIPHISE 30/04/2013 Identification de la présence d amiante AMIANTE Démarche de prévention Analyse des circonstances d exposition des travailleurs Evaluation préalable des niveaux d empoussièrement Mise

Plus en détail

L amiante: une réglementation renforcée pour un danger toujours actuel. CNC ETGC 3 décembre 2014

L amiante: une réglementation renforcée pour un danger toujours actuel. CNC ETGC 3 décembre 2014 L amiante: une réglementation renforcée pour un danger toujours actuel CNC ETGC 3 décembre 2014 Le contexte Plus de 15 ans après l interdiction de son exploitation et de son utilisation, l amiante est

Plus en détail

Règlementation amiante. Lundi 30 septembre 2013 Limoges

Règlementation amiante. Lundi 30 septembre 2013 Limoges DR Règlementation amiante Lundi 30 septembre 2013 Limoges SOMMAIRE Chronologie pour intervenir sur des MCA Sanctions encourues Pour en savoir plus 2 DR Chronologie pour intervenir sur des MCA Règlementation

Plus en détail

Enjeux humains CARSAT

Enjeux humains CARSAT Enjeux humains CARSAT Les autres enjeux La responsabilité du donneur d ordre: Article R. 4412-97: Le donneur d ordrea, en matière d opérations exposant à l amiante, des obligations qui lui sont propres

Plus en détail

Alerte amiante : Tous concernés (1/7)

Alerte amiante : Tous concernés (1/7) Alerte amiante : Tous concernés (1/7) Un nouvel arrêté du 23 février 2012 (entré en vigueur le 8 mars) fixe de nouvelles et plus nombreuses obligations de formation des salariés susceptibles d être exposés

Plus en détail

La Prévention du risque AMIANTE

La Prévention du risque AMIANTE La Prévention du risque AMIANTE Lors des interventions de maintenance sur les bâtiments et ouvrages existants LES RISQUES CMR L'ensemble des constructions antérieures au 1er juillet 1997 sont susceptibles

Plus en détail

Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante

Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante Fiche Prévention - A1 F 05 13 Annule et remplace les fiches A1 F 05 11 et I4 F 01 09 Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante Obligations

Plus en détail

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 Novembre 2011 Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 La réglementation sur l amiante a fait l objet depuis de nombreuses années de plusieurs

Plus en détail

RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation

RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation Rémi BARBE, Raymond VINCENT Laurent ROUBIN Ingénieur de Prévention, DIRECCTE PACA Chargé de Mission- Dir Délégués

Plus en détail

amiante Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante protégez vous, n exposez pas les autres

amiante Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante protégez vous, n exposez pas les autres . amiante protégez vous, n exposez pas les autres Sur des Retrait, Intervention, Entretien, Maintenance, Matériaux Contenant Amiante Avril 2011 F.Dubernet Page 1 ATTE NTION! Respirer CONTI la poussière

Plus en détail

AP2R Opération A6 district de BEAUNE

AP2R Opération A6 district de BEAUNE Journée des acteurs de la route Thierry WINKEL - EIFFAGE TRAVAUX PUBLICS BOURGOGNE FRANCHE COMTE AP2R Opération A6 district de BEAUNE 1 Points abordés DE LA THEORIE A LA PRATIQUE Exemple d un chantier

Plus en détail

Direction Générale du Travail. Champ d application et définitions. Calendrier des arrêtés

Direction Générale du Travail. Champ d application et définitions. Calendrier des arrêtés Direction Générale du Travail Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante Plan 2 Articulation avec les textes CMR Dans tous les cas, quelle que soit la date de publication

Plus en détail

Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de la fonction publique NOR : RDFF1503959C

Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de la fonction publique NOR : RDFF1503959C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 28 juillet 2015 relative aux dispositions applicables en matière de la fonction publique NOR : RDFF1503959C

Plus en détail

FORMATIONS AMIANTE. Encadrement technique. Encadrement de chantier/opérateur de chantier

FORMATIONS AMIANTE. Encadrement technique. Encadrement de chantier/opérateur de chantier Formateur amiante, plomb, moisissure, qualité de l air dans toute la France Email : contact@consultant-polluants-dubatiment.com Durée 1. Retrait amiante friable et non friable à risques particuliers (milieu

Plus en détail

EXIGENCES REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX AU CONTACT DE L AMIANTE

EXIGENCES REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX AU CONTACT DE L AMIANTE EXIGENCES REGLEMENTAIRES POUR LES TRAVAUX AU CONTACT DE L AMIANTE TRAVAUX SUR TOITURE Retrait amiante non-friable Gabrielle MUTSCHLER Inspection du travail D.I.R.E.C.C.T.E. d ALSACE Colloque franco-allemand

Plus en détail

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre?

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinée de la prévention AMIANTE Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinées de la prévention 2015 Programme Les conséquences pour la santé Quelques

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT

MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT MÉMO SANTÉ Artisan travaillant seul COUVREURS MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer de la

Plus en détail

Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment

Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment 17.qxd 04/01/00 11:55 Page 46 SERVICES R 376 modifiée RECOMMANDATION Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment Recommandation R 376 modifiée, adoptée au comité technique national du bâtiment

Plus en détail

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES Fiche pratique DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE - ordonnance n 2005-655 du 8 juin 2005 : mise en place du dossier de diagnostic technique - décret n 2006-1114

Plus en détail

GUIDE AMIANTE MARS 2015 A L ATTENTION DES DONNEURS D ORDRE

GUIDE AMIANTE MARS 2015 A L ATTENTION DES DONNEURS D ORDRE GUIDE AMIANTE MARS 2015 A L ATTENTION DES DONNEURS D ORDRE SOMMAIRE ET PRÉSENTATION 1 - Les risques de l amiante Contexte p 7 L amiante dans les bâtiments et ouvrages p 8 Les risques pour la santé p 8

Plus en détail

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4)

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) DOCUMENT DE REFERENCE Ce document présente le contexte relatif à l organisation des formations «amiante sous-section 4» : Les compétences

Plus en détail

Pollution du bâti - Amiante

Pollution du bâti - Amiante FEVRIER 2013 FICHE PRATIQUE Pollution du bâti - Amiante 1. Définition 2. Obligations réglementaires Gestion des ERP 3. Obligations réglementaires Cas des opérations de travaux & démolitions 4. Obligations

Plus en détail

...QUI IMPLIQUE UN CLASSEMENT EN FONCTION DE LA NATURE DES TRAVAUX...

...QUI IMPLIQUE UN CLASSEMENT EN FONCTION DE LA NATURE DES TRAVAUX... TOUS CONCERNÉS Tous types de bâtiments construits avant son interdiction en 1997 sont concernés : logements, écoles, hôpitaux, bureaux, commerces 2 logements sur 3 construits avant 1997 contiennent de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 21 novembre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes

Plus en détail

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé CCW_DD02 L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé De nombreuses entreprises sont confrontées à des matériaux amiantés lors de rénovations ou de démolition de bâtiments. Ces matériaux,

Plus en détail

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Septembre 2010 Sommaire Réalisé par : Les Médecins du Travail Et Les IPRP du SMTI Comprendre ce qu est la démarche de prévention ainsi que l évaluation

Plus en détail

Direction Générale du Travail. La réforme réglementaire relative

Direction Générale du Travail. La réforme réglementaire relative Direction Générale du Travail La réforme réglementaire relative Antilles/Guyane octobre 2013 à la protection des travailleurs contre les risques d exposition à l amiante issue du décret n 2012-639 du 4

Plus en détail

RESEAU DECHETS AQUITAIN

RESEAU DECHETS AQUITAIN Colloque Prévention des Risques Amiante La question des déchets amiantés en déchèterie Mars 2015 Le réseau déchets aquitain : présentation Mars 2015 RESEAU DECHETS AQUITAIN Réseau mis en place par le CDG

Plus en détail

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Plan de prévention Pratique des gestionnaires Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies

Plus en détail

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS Formation ACMO / CHS 26 mai 2011 Intervention d entreprises extérieures Brochure ED 941 INRS Plan de Prévention Protocole de Sécurité PLAN Introduction Réglementation Démarche globale Cas particulier du

Plus en détail

Présentation du projet CARTO Amiante. Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP

Présentation du projet CARTO Amiante. Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP Présentation du projet CARTO Amiante Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP Objectifs du projet Objectif : Etablir une cartographie de l empoussièrement amiante des processus de travail courant

Plus en détail

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles Définitions utiles Le PPSPS Un PPSPS est un Plan Particulier de Sécurité et de Protection de. Le PPSPS est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier et remis au coordonnateur de sécurité

Plus en détail

Synthèse réglementaire : Amiante V1 02/10/2012

Synthèse réglementaire : Amiante V1 02/10/2012 Préambule : La présente synthèse fait référence au décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante et à l arrêté du 23 février 2012 définissant les modalités de formation des

Plus en détail

ENTRE : ET : Organisations Syndicales CFE-CGC CFDT INTERCO ETANT EXPOSE :

ENTRE : ET : Organisations Syndicales CFE-CGC CFDT INTERCO ETANT EXPOSE : ACCORD DE BRANCHE relatif à la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante Branche des entreprises de services d Eau et d Assainissement ENTRE : La Fédération Professionnelle

Plus en détail

Projet CARTO Amiante. Réunion AORIF- 25 novembre 2014 Dominique PAYEN (OPPBTP) Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP

Projet CARTO Amiante. Réunion AORIF- 25 novembre 2014 Dominique PAYEN (OPPBTP) Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP Projet CARTO Amiante Réunion AORIF- 25 novembre 2014 Dominique PAYEN (OPPBTP) Une initiative du BTP représenté par l OPPBTP Cadrage du projet Résolution du Conseil du Comité National de l OPPBTP du 5 juin

Plus en détail

Dossier Technique Amiante

Dossier Technique Amiante Dossier Technique Amiante Depuis 1998 un DTA (Dostier Technique Amiante) est suivi sur le site. Il est revu tous les trois ans. Il consiste à faire un état des lieux des différentes structures composant

Plus en détail

PETIT-DÉJEUNER PRÉVENTION-SÉCURITÉ» QUELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES TP? DIRECTION DU AMIANTE DEVELOPPEMENT : 13 DÉCEMBRE 2012 AMIANTE

PETIT-DÉJEUNER PRÉVENTION-SÉCURITÉ» QUELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES TP? DIRECTION DU AMIANTE DEVELOPPEMENT : 13 DÉCEMBRE 2012 AMIANTE PETIT-DÉJEUNER PRÉVENTION-SÉCURITÉ» DIRECTION DU AMIANTE DEVELOPPEMENT : QUELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES TP? 13 DÉCEMBRE 2012 Définition réglementaire des travaux de maintenance sur matériaux

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

AMIANTE. DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail

AMIANTE. DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail AMIANTE DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail Juillet 2012 Amiante 1. Présentation de la réglementation 2. Les obligations du maitre d ouvrage 3. Sous section 3 ou sous section 4? 2 Amiante 1. Présentation

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Obligations des propriétaires et gestionnaires BÂTIMENTS À USAGE D'HABITATION

Obligations des propriétaires et gestionnaires BÂTIMENTS À USAGE D'HABITATION Obligations des propriétaires et gestionnaires BÂTIMENTS À USAGE D'HABITATION Édition février 2014 PROPRIÉTAIRES, GESTIONNAIRES DE PATRIMOINE IMMOBILIER, SOCOTEC VOUS AIDE À RÉPONDRE À VOS OBLIGATIONS

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL ET L ERADICATION DE L AMIANTE

LE LOGEMENT SOCIAL ET L ERADICATION DE L AMIANTE LE LOGEMENT SOCIAL ET L ERADICATION DE L AMIANTE UN TEMOIGNAGE 1 Le Nord- Pas de Calais entre Londres (250km), Paris (220km) et Bruxelles (110km). Capitale LILLE Une région urbaine 4,1 millions d habitants

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique Rédacteur : Vérificateur : Approbateur : Document créé le Document modifié le Document édité le 9 juin 2011 2011 Réf. document : XXX XXX XXX Version : 00 Document entreprise CALENDRIER DES FORMATIONS Sous-section

Plus en détail

Guide de bonne pratique sous section 4 amiante

Guide de bonne pratique sous section 4 amiante Guide de bonne pratique sous section 4 amiante Orienter, organiser, construire sa démarche de prévention dans le cadre d interventions susceptibles de provoquer l émissions de fibres d amiante ACERFS Formation

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves :

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale SERRURIERS MÉTALLIERS MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer

Plus en détail

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?»

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» «Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» Synthèse des réunions d échanges d expérience 20 et 27 juin 2013 Ordre du jour: 14h00 : Accueil des participants 14h15 : Présentation

Plus en détail

Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers

Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers Mathieu Lefebvre Expert Transversal Infrastructures CTB Burundi Financé par : Gouvernement du Burundi Constats au Burundi Equilibristes

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique : 14 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Rôle et missions du titulaire d un certificat de Niveau 2 4. Evaluation des risques et définition

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Cette évaluation doit être systématique, quelle que soit l activité de l entreprise, même s il n y a pas d exposition a priori du fait des activités de travail. L'objectif

Plus en détail

L Amiante. Journée des CLHS 13 décembre 2010. Service Hygiène Sécurité. Service Hygiène et Sécurité Bureau 51-12, place du panthéon 75005 Paris

L Amiante. Journée des CLHS 13 décembre 2010. Service Hygiène Sécurité. Service Hygiène et Sécurité Bureau 51-12, place du panthéon 75005 Paris Service Hygiène Sécurité Affaire suivie par : Guy BONNET Abed MAKOUR Téléphone 01.44.07.80.51 Télécopie 01.44.07.75.19 Courriel rachysec@univ-paris1.fr L Amiante Journée des CLHS 13 décembre 2010 Introduction

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves :

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale MAÇONS CARRELEURS MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer

Plus en détail

Pourquoi agir? L amiante, c est quoi? Les pathologies liées à l amiante.

Pourquoi agir? L amiante, c est quoi? Les pathologies liées à l amiante. Page 1 Réunion d information du 09 octobre 2012 Pourquoi agir? L amiante, c est quoi? Les pathologies liées à l amiante. Page 2 Réunion d information du 09 octobre 2012 Le coût Un bilan humain considérable

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT

DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT RÉGLEMENTATION ET MODE D EMPLOI Syndicat National des Producteurs, Diffuseurs et Salles de Spectacles Enregistré sous le n 17947 23, boulevard des Capucines - 75002

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail