Promotion et incitatifs pour le contrôle du SRRP et la veille sanitaire provinciale en 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Promotion et incitatifs pour le contrôle du SRRP et la veille sanitaire provinciale en 2015"

Transcription

1 Promotion et incitatifs pour le contrôle du SRRP et la veille sanitaire provinciale en 2015 Juillet 2015 Document de référence pour les participants et les collaborateurs Rédaction : Christian Klopfenstein, Ph. D., D.M.V. Coordonnateur des activités de contrôle du SRRP et de la veille sanitaire sur le SRRP Centre de développement du porc du Québec inc. Collaborateurs : Rémi Pettigrew, agent de projet et d information Les Éleveurs de porcs du Québec Sonia Goulet et Valérie Dufour, chargées de projets Centre de développement du porc du Québec inc.

2

3 Contenu Mise en situation Activités collectives prévues pour Information / communication... 2 Arrimage et formation Développement et optimisation des outils de transfert de données Aide financière et soutien disponible pour Validation de l information et saisie du premier statut sanitaire... 3 Tests PCR et ELISA au MAPAQ à tarif réduit... 4 Rabais postal pour le séquençage des virus dans les maternités... 5 Aide à la coordination des activités de contrôle local et régional du SRRP... 6 Réunions régionales d information pour les participants et collaborateurs... 7 Ristourne des compagnies pharmaceutiques Conclusion Personnes-ressources... 8 Page i

4

5 Mise en situation Le virus du syndrome reproducteur et respiratoire porcin (SRRP) est responsable de pertes économiques importantes pour le secteur porcin au Québec ( 40 millions $ par an). Les mesures qui permettent de contrôler cette maladie sont connues et les expériences réalisées dans le cadre des projets de contrôle du SRRP à l échelle locale ont montré qu elles étaient rentables (plus). La veille sanitaire provinciale sur le SRRP est une approche structurée qui permet de faciliter la collecte, la compilation et l analyse systématique des données, avec diffusion rapide de l information aux personnes impliquées dans les démarches de contrôle du SRRP (plus). Les principaux partenaires des activités de contrôle du SRRP (Les Éleveurs de porcs du Québec, Association des vétérinaires en industrie animale (AVIA), Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière (AQINAC), Faculté de médecine vétérinaire (FMV), ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation du Québec (MAPAQ) et le Centre de développement du porc du Québec inc. (CDPQ)), recommandent à tous les éleveurs de porcs du Québec de s impliquer dans une approche proactive pour le contrôle du SRRP (plus). La plupart des stratégies de contrôle du SRRP doivent être mises en œuvre sur les lieux de production alors que d autres stratégies doivent être envisagées collectivement. En effet, la coordination des actions individuelles de plusieurs producteurs dans une région permet l obtention des bénéfices individuels et collectifs (plus). Plus spécifiquement, les Éleveurs de porcs du Québec investiront plus de $ en 2015 dans diverses initiatives pour inciter les producteurs à mettre en place des mesures de contrôle et à participer à la veille sanitaire provinciale (VSP). Les principaux incitatifs prévus sont: Des rabais postaux (175 $ par séquence, jusqu à concurrence de trois séquences par siège social) pour les propriétaires des maternités qui s impliquent dans la veille sanitaire provinciale sur le SRRP et qui réalisent des séquençages du virus; Une aide financière de $ pour les regroupements de producteurs impliqués dans les démarches de contrôle du SRRP; Un soutien financier au CDPQ pour permettre l organisation des activités de communication et de promotion; Un soutien financier au Laboratoire d épidémiologie et de médecine porcine (LEMP) pour la réalisation des travaux requis pour permettre la comparaison des souches de virus. Page 1

6 De plus, le MAPAQ offre certains tests à tarif réduit pour les producteurs de porcs qui participent à la VSP. Le CDPQ coordonne l ensemble des activités et assure le développement de l outil de veille sanitaire (OVS). Finalement, le LEMP réalise des projets de recherche sur la transmission du virus du SRRP et offre un service de comparaison des souches de virus pour le secteur porcin du Québec. Ce document résume les principales activités prévues pour 2015 et un sommaire des incitatifs financiers proposés par les partenaires de la veille sanitaire provinciale. 1. Activités collectives prévues pour 2015 Information / communication 1. Mise à jour mensuelle de la situation de la participation à la VSP ( 10). Organisation et logistique : Les Éleveurs de porcs du Québec 2. Lettre d information trimestrielle aux participants et collaborateurs des activités de contrôle. Organisation et logistique : CDPQ 3. Production de documents d information générale sur les activités de contrôle et la VSP. Organisation et logistique : CDPQ 4. Réunions régionales d information pour les participants et collaborateurs (trois réunions). Organisation et logistique : CDPQ 5. Communication de l information dans le cadre des activités régulières des entreprises et des fournisseurs de services (lors des réunions, dans les lettres destinées aux producteurs, etc.). Ces communications sont réalisées dans des cadres privés. Les communications publiques sont diffusées principalement par le bulletin Flash des Éleveurs de porcs du Québec et la liste serveur «Info-SRRP» du CDPQ. De plus, les informations sur les mesures de contrôle et la veille sanitaire provinciale seront accessibles sur les sites web des partenaires. Un article dans la revue Porc Québec est prévu en septembre Arrimage et formation 1. Réunions d arrimage entre les partenaires et les promoteurs (n = 2) : a. Une réunion a eu lieu le 26 mai 2015 et une autre est prévue pour l automne Organisation et logistique : CDPQ 2. Sessions d information et de formation pour les vétérinaires participants à la VSP (n = 3) : a. Saisie des statuts sanitaires dans l outil de veille sanitaire (OVS) du CDPQ; b. Utilisation des outils du LEMP. Organisation et logistique : AVIA, CDPQ et LEMP 3. Sessions d information et de formation pour les commis à la saisie de données a. Saisie des statuts sanitaires dans l outil de veille sanitaire (OVS) du CDPQ. Organisation et logistique : CDPQ Page 2

7 2. Développement et optimisation des outils de transfert de données Plusieurs activités sont prévues pour le développement et l optimisation de processus standardisés pour faciliter le partage des données entre les organisations partenaires (Éleveurs de porcs du Québec, CDPQ et FMV) et les laboratoires. L optimisation des processus de travail collectif permettra de réduire les frais d opération de l ensemble du système. 3. Aide financière et soutien disponible pour 2015 Validation de l information et saisie du premier statut sanitaire Mise en situation Le démarrage de la veille sanitaire sur le SRRP exige l instauration d une méthode de travail coordonnée de la part du vétérinaire et du commis à la saisie de données. De plus, pour chaque nouveau lieu de production, le vétérinaire et le commis doivent collaborer pour la validation de l information obtenue du CDPQ et des Éleveurs de porcs du Québec. Détails concernant l aide financière Les Éleveurs de porcs du Québec ont convenu de donner une compensation financière de 10 $ pour la validation de l information et la première saisie du statut sanitaire dans la base de données de l outil de veille sanitaire (OVS) du CDPQ. Le budget des Éleveurs de porcs du Québec attribué à ce poste est de $. La livraison de cet incitatif sera géré par le CDPQ. Modalités / conditions / livraison Pour 2015, les modalités de facturation proposées par le CDPQ seront bonifiées par l aide financière des Éleveurs de porcs du Québec pour la saisie des statuts sanitaires (10 $ par lieu). Le cadre de facturation du CDPQ pour 2015 est nettement en deçà des prévisions discutées par le CDPQ avec l ensemble des partenaires en 2014 ( 1/4 du coût). Pour 2016, les modalités de tarification du CDPQ seront revues et pourraient être ajustées à la hausse. Le CDPQ s engage à maintenir ces frais à l intérieur du cadre proposé en 2014 (< 70 $ par lieu et par an). Pour plus d information : Facturation des services pour la veille sanitaire provinciale en Facturation du CDPQ pour l accès à l information en Page 3

8 Tests PCR et ELISA au MAPAQ à tarif réduit Mise en situation Le MAPAQ a le mandat d appliquer des politiques nécessaires au développement du secteur alimentaire du Québec. Il reconnaît l importance du contrôle du SRRP sur le territoire du Québec comme un levier pour améliorer la rentabilité des entreprises porcines du Québec. Plus spécifiquement, la Direction de la santé animale du MAPAQ a comme mandat de surveiller la santé et le bien-être des animaux dans une perspective de protection de la santé publique et d amélioration de la santé animale. Par conséquent, le MAPAQ collabore à l effort de la veille sanitaire provinciale sur le SRRP par une contribution sous forme de tests de laboratoire à tarif réduit. Détails concernant l aide financière Le laboratoire du MAPAQ offre des tests à tarif réduit aux propriétaires des animaux des lieux de production inscrits à la VSP sur le SRRP : un rabais de 20 $ par test PCR ou un rabais de 5 $ par sérologie (test ELISA). Modalités / conditions / livraison Le lieu de production doit être obligatoirement inscrit à la VSP auprès des Éleveurs de porcs du Québec; Les tests sont réalisés dans le Laboratoire d'expertises en pathologie animale du Québec (LEPAQ); Le demandeur doit utiliser le formulaire créé pour les besoins du programme et inscrire le NIL-CDPQ associé à chaque lieu (voir le formulaire); Les tests à tarif réduit du MAPAQ seront facturés directement au vétérinaire. Ce dernier aura la responsabilité de transférer au client la réduction obtenue selon les modalités suivantes : 1) Rabais de 20 $ par test PCR; 2) Rabais de 5 $ par sérologie (test ELISA); Si un séquençage est nécessaire à la suite de l'obtention d'un test PCR positif, l échantillon sera envoyé dans le laboratoire sélectionné par le vétérinaire. Page 4

9 Rabais postal pour le séquençage des virus dans les maternités Mise en situation Plusieurs producteurs de porcs du Québec n ont pas encore adhéré aux concepts de contrôle du SRRP et à la veille sanitaire provinciale sur le SRRP. La mise en œuvre d une stratégie de contrôle du SRRP est particulièrement importante pour les maternités du Québec. Pour inciter les producteurs à participer aux efforts du contrôle du SRRP, les Éleveurs de porcs du Québec offrent la possibilité aux participants de se prévaloir d un rabais postal pour le séquençage du virus du SRRP. Détails concernant l aide financière Un montant de 175 $ par séquence sera remboursé sous présentation du rabais postal dûment rempli (voir le rabais) et à la suite de l inscription de l information (date du prélèvement, n o de la séquence, souche sauvage ou vaccinale) dans l outil de veille sanitaire (OVS) du CDPQ. Le budget des Éleveurs de porcs du Québec attribué à ce poste est de $. La livraison de cet incitatif sera géré par le CDPQ. Modalités / conditions / livraison Le lieu de production doit être obligatoirement inscrit à la VSP auprès des Éleveurs de porcs du Québec; La séquence doit être réalisée à partir d un prélèvement provenant d un lieu avec une maternité; Une seule séquence par lieu de production avec une maternité sera remboursée; Un montant de 175 $ par séquence sera remboursé sous présentation du rabais postal dûment rempli jusqu à concurrence de trois séquences par siège social, par exemple : o Un siège social qui possède deux maternités pourra recevoir 350 $ si, et seulement si, les deux séquences proviennent de deux lieux différents; o Un siège social qui possède plus de trois maternités sur des lieux différents n aura droit qu à un remboursement de 525 $ uniquement si les séquences proviennent de trois lieux différents. Le remboursement des séquences sera effectué par le CDPQ. Page 5

10 Aide à la coordination des activités de contrôle local et régional du SRRP Mise en situation La mise en œuvre des actions de contrôle du SRRP à l échelle locale et régionale exige beaucoup de travail collectif. Ce travail est généralement réalisé par un coordonnateur de projet. Le financement disponible pour la réalisation du travail et la rémunération des personnes-ressources sont souvent insuffisants. Détails concernant l aide financière Les Éleveurs de porcs du Québec et le CDPQ ont décidé de joindre leurs efforts pour soutenir la mise en œuvre des activités de contrôle du SRRP à l échelle locale et régionale 1. Chaque regroupement de producteurs impliqués dans des actions concertées de contrôle du SRRP est admissible à : $ en argent par regroupement; Accompagnement par le personnel du CDPQ. Les regroupements de producteurs déjà impliqués dans les activités de contrôle du SRRP sont éligibles à l aide financière. Les partenaires du contrôle du SRRP au Québec encouragent le développement d autres initiatives pour Les modalités pour le démarrage d une action concertée pour le contrôle du SRRP sont décrites dans une fiche synthèse (plus). L admissibilité d un regroupement à l aide financière est évaluée conjointement par un représentant des Éleveurs de porcs du Québec (Rémi Pettigrew) et un représentant du CDPQ (Christian Klopfenstein). Modalités / conditions / livraison Regrouper un minimum de 5 propriétaires d animaux; Rejoindre un minimum de 20 lieux de production; Former un comité de gestion; Identifier et engager un coordonnateur de projet; Adhérer à la convention d association; S inscrire et participer à la VSP; Établir des objectifs et un plan de travail détaillé; Planifier et prévoir un investissement annuel minimal de $ dans les activités de contrôle; Partager un sommaire des actions avec les partenaires de la VSP. 1 Un projet local regroupe la majorité des producteurs d une petite zone. Un projet régional regroupe plusieurs producteurs d une région administrative du Québec ou encore ceux d un territoire défini par les participants du projet. Page 6

11 Réunions régionales d information pour les participants et collaborateurs Mise en situation Plusieurs producteurs de porcs du Québec ont compris l importance de mettre en œuvre des activités de contrôle du SRRP et de participer à la veille sanitaire provinciale. Toutefois, plusieurs producteurs de porcs du Québec n ont pas encore adhéré aux concepts de contrôle du SRRP et à la veille sanitaire provinciale sur le SRRP. La mise en œuvre d une stratégie de contrôle du SRRP est particulièrement importante pour les maternités du Québec. Les partenaires ont convenu qu il était important d organiser des réunions régionales d information pour partager les succès et inciter d autres producteurs à participer à l effort de contrôle du SRRP. Trois réunions sont prévues : 1) Réunion pour la région de la Beauce, des Deux Rives et du Centre du Québec; 2) Réunion pour la région de la Montérégie et de l Estrie; 3) Réunion pour la région de Lanaudière et de la Mauricie. Programme type (proposition) 1. Présentation de l ordre du jour; 2. Mot de bienvenue par un élu; 3. Bilan VSP et effort financier des partenaires (Éleveurs de porcs du Québec); 4. Contrôle du SRRP, biosécurité et veille sanitaire (CDPQ); 5. Contrôle du SRRP, l importance des séquences (LEMP); 6. Présentation du travail d un groupe local ou régional (à définir); 7. Inscription sur place; 8. Mot de la fin. Détails concernant l aide financière Les Éleveurs de porcs du Québec et le Centre de développement du porc du Québec inc. ont décidé de joindre leurs efforts pour soutenir diverses activités de promotion et de communication sur le contrôle du SRRP et sur la veille sanitaire provinciale. L aide financière attribuée à ce poste budgétaire est : $ en argent de la part des Éleveurs de porcs du Québec; Accompagnement par le personnel du CDPQ. Clients pour l aide financière (argent) Promoteurs régionaux des activités de contrôle du SRRP et de la veille sanitaire provinciale. Modalités / conditions / livraison Les réunions seront organisées par le CDPQ en collaboration avec les promoteurs régionaux des activités de contrôle du SRRP et de la veille sanitaire provinciale. Pour plus de détails, communiquez avec Sonia Goulet au CDPQ. Page 7

12 Ristourne des compagnies pharmaceutiques Mise en situation La mise en œuvre des actions de contrôle du SRRP implique généralement l utilisation des vaccins commerciaux. Le CDPQ et les vétérinaires du Québec reconnaissent que l utilisation de ces vaccins commerciaux contribue au succès des activités de contrôle du SRRP. Toutefois, la vaccination des animaux, sans autres mesures de contrôle, n est généralement pas une action suffisante pour permettre le contrôle du SRRP. Détails concernant l aide financière Les compagnies qui vendent les vaccins commerciaux contre le SRRP (Boehringer Ingelheim et Zoetis) offrent des programmes d aide aux promoteurs des activités de contrôle du SRRP. Les détails concernant ces programmes doivent être discutés avec les représentants de ces compagnies. Modalités / conditions / livraison Les modalités concernant ces programmes doivent être discutées avec les représentants de ces compagnies. 4. Conclusion La mise en œuvre des actions de contrôle du SRRP et de la veille sanitaire sur le SRRP est une action structurante pour le secteur porcin du Québec. 5. Personnes-ressources Les Éleveurs de porcs du Québec Rémi Pettigrew, Agent de projet et d'information Téléphone : , poste 8274 Courriel : Centre de développement du porc du Québec inc. (CDPQ) Sonia Goulet, chargée de projets Téléphone : , poste 4367 Courriel : Laboratoire d épidémiologie et de médecine porcine (LEMP) Sylvie D Allaire, D.M.V. Téléphone : , poste 8473 Courriel : Page 8

13

TESTS DE LABORATOIRE (SÉROLOGIE, PCR ET SÉQUENÇAGE DE VIRUS) DANS LE CADRE DES PROJETS CLÉ-SRRP

TESTS DE LABORATOIRE (SÉROLOGIE, PCR ET SÉQUENÇAGE DE VIRUS) DANS LE CADRE DES PROJETS CLÉ-SRRP TESTS DE LABORATOIRE (SÉROLOGIE, PCR ET SÉQUENÇAGE DE VIRUS) DANS LE CADRE DES PROJETS CLÉ-SRRP Contenu Mise en situation... 2 Prélèvements à la ferme... 2 Fournisseur de service... 3 Transfert des résultats...

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de la Côte-Nord Table des matières Introduction... 3 Origine

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé.

Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé. 2014 Vous avez des projets de rénovation? Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé. Qu est-ce que la certification Rénovation Écohabitation? Écohabitation est un organisme québécois

Plus en détail

Crédit d impôt pour solidarité

Crédit d impôt pour solidarité CHAPITRE Crédit d impôt pour solidarité Conception et gestion de la mesure fiscale 2 Entités vérifiées : Ministère des Finances du Québec (MFQ) Revenu Québec (RQ) Mise en contexte Crédit d impôt pour solidarité

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC 10 avril 2014 2 MISSION La Financière agricole du Québec a constitué une filiale d investissement,

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM 1- Objectifs Le programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM a pour but de promouvoir l entreprenariat chez les jeunes avocats

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche SOUTIEN FINANCIER AUX ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Le dynamisme des communautés du territoire

Plus en détail

PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES. Ville de Saint-Constant Service des Loisirs

PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES. Ville de Saint-Constant Service des Loisirs PROGRAMME CRÉATION D ORGANISMES Ville de Saint-Constant Service des Loisirs Février 2015 Programme Création des organismes La Ville de Saint-Constant encourage la prise en charge par le milieu. Le programme

Plus en détail

PROGRAMME AGRI-MARKETING. Formulaire de demande 2009-2010

PROGRAMME AGRI-MARKETING. Formulaire de demande 2009-2010 PROGRAMME AGRI-MARKETING Formulaire de demande 2009-2010 6 avril 2009 1 Demande de financement pour 2009-2010 TABLE DES MATIÈRES A Coordonnées du demandeur et du représentant autorisé.. B Organisations

Plus en détail

Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche DIVEX

Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche DIVEX Appel de propositions pour des nouveaux projets de recherche lance un appel de proposition pour des nouveaux projets de recherche scientifique. Les projets devront cadrer dans les différents thèmes de

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature LE PLUS GRAND RENDEZ-VOUS DES INVESTISSEURS ET DE L INNOVATION AU QUÉBEC Dossier de candidature Appel de projets Soumettre avant le 29 avril 2011 à : candidature@capitalinnovation.ca Vous trouverez dans

Plus en détail

Novembre 2009 Annonce

Novembre 2009 Annonce Stratégie de soutien à l adaptation des entreprises agricoles en Montérégie-Est : 1 an plus tard par Hugues St-Pierre, agr., directeur adjoint Novembre 2009 Annonce 630 M$/an sur 5 ans àla FADQ 20 M$/an

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Pour passer du rêve à la réalité

Pour passer du rêve à la réalité PRESENTATION DU PROGRAMME ASP LANCEMENT D UNE ENTREPRISE CODE 5264 Objectifs généraux du programme Acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes qui permettent : o de démarrer son entreprise,

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

Régime de soins de santé de la fonction publique

Régime de soins de santé de la fonction publique Régime de soins de santé de la fonction publique Effectuer l adhésion préalable Table des matières Introduction... i Ayez les renseignements suivants à portée de la main... 1 Protection de vos renseignements

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé.

Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé. 2015 Vous avez des projets de rénovation? Limitez votre impact sur l environnement et soyez récompensé. Qu est-ce que la certification Rénovation Écohabitation? Écohabitation est un organisme québécois

Plus en détail

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale)

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Chapitre 4 Recouvrement des créances fiscales Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Mise en contexte Créances fiscales : 7,6 G$ au 31 mars 2011 Somme avant ajustements pour tenir

Plus en détail

FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES

FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES FONDS POUR LE COMMERCE ET LES ENTREPRISES PETITES ENTREPRISES Développement économique Yukon INVESTYUKON.COM Le Fonds pour le commerce et les entreprises du Yukon (FCE) a été créé par le ministère du Développement

Plus en détail

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ LAVAL Règles de fonctionnement Le fonds de perfectionnement a pour objectif de favoriser le perfectionnement des

Plus en détail

L ÉQCMA un modèle de partenariat réussi dans le contrôle des maladies avicoles. Martin Pelletier, agr., MBA Coordonnateur

L ÉQCMA un modèle de partenariat réussi dans le contrôle des maladies avicoles. Martin Pelletier, agr., MBA Coordonnateur L ÉQCMA un modèle de partenariat réussi dans le contrôle des maladies avicoles Martin Pelletier, agr., MBA Coordonnateur 14 mars 2013 Plan de la présentation Les acteurs impliqués et leur motivation L

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ANNEXES

TABLE DES MATIÈRES LISTE DES ANNEXES Page 1 TABLE DES MATIÈRES PROCÉDURE D APPLICATION DES PÉNALITÉS POUR REFUS DE PARTICIPER AUX ÉTUDES DE COÛTS DE PRODUCTION DU PROGRAMME D ASSURANCE STABILISATION DES REVENUS AGRICOLES (ASRA)... 2 1. MISE

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

PADARTV. Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants

PADARTV. Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants PADARTV Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants Table des matières Table des matières... 2 Contexte... 3 Objectif général... 3 Interventions... 4 Mesure

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3

TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3 Politiques financières ADOPTÉ : MODIFIÉ : 17/10/2010 (A.G.O) 09/12/2012 (A.G.E.) TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3 POLITIQUE # 3 GESTION

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2017

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2017 Plan d action à l égard des 2014-2017 Décembre 2014 Régie de l énergie - Plan d action 2014-2017 à l égard des Table des matières Mise en contexte. 1 Mission. 1 Personnel. 1 Engagement... 1 Coordonnateur.

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE

LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE LISTE DE CONTRÔLE DU FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES DE MUSIQUE Veuillez joindre les documents énumérés ci-dessous au formulaire de demande. Le fait de ne pas inclure tous les renseignements demandés pourrait

Plus en détail

Programme de désignation des centres municipaux d information aux visiteurs 2013 pour

Programme de désignation des centres municipaux d information aux visiteurs 2013 pour Programme de désignation des centres municipaux d information aux visiteurs 2013 pour les fournisseurs de renseignements aux visiteurs du Nouveau-Brunswick? Table des matières Définitions. page 3 Introduction...

Plus en détail

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010

Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Rapport d activités du 1 novembre 2009 au 31 octobre 2010 Conseil d administration, comité exécutif et comité consultatif Conseil d administration Pour la dernière année d activités, les membres du conseil

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction

ADOPTION : Comité de direction PROGRAMME PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 28 avril 2015 SECTION : Programme NUMÉRO : PG304 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

Procédure Assurance stabilisation

Procédure Assurance stabilisation Procédure refus de participer aux études de coûts de production ASRA Préparé par DIRECTION DE L INTÉGRATION DES PROGRAMMES Applicable à partir de l année d assurance 2015 () Page 1 TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS EN MATIÈRE D ORGANISATION DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE POUR LA MRC D ABITIBI 21 SEPTEMBRE 2015

SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS EN MATIÈRE D ORGANISATION DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE POUR LA MRC D ABITIBI 21 SEPTEMBRE 2015 SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS EN MATIÈRE D ORGANISATION DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE POUR LA MRC D ABITIBI 21 SEPTEMBRE 2015 ACRONYMES ADL : Agent de développement local (à l emploi des municipalités)

Plus en détail

BALISES DE FONCTIONNEMENT COMITÉ PARITAIRE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN CSN

BALISES DE FONCTIONNEMENT COMITÉ PARITAIRE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN CSN BALISES DE FONCTIONNEMENT COMITÉ PARITAIRE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN CSN 2013-2014 RH-E-1213-DC-011 BALISES DE FONCTIONNEMENT DU COMITÉ PARITAIRE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur Grange, le D(2002) NUMÉRO DE RÉFÉRENCE : DG(SANCO)/8624/2002 RS

Plus en détail

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION Votre rôle Votre bien-être Notre Société Votre croissance Votre acquis UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION épargne CT CTYourWealth.ca/Savings GUIDE D ADHÉSION UNE ÉTAPE À LA FOIS En tant qu employés de

Plus en détail

Besoins relatifs à Microsoft Oui Communiquer avec SPC. Non. Non. Oui. Communiquez avec Dawn Darby chez Microsoft. Licences des logiciels

Besoins relatifs à Microsoft Oui Communiquer avec SPC. Non. Non. Oui. Communiquez avec Dawn Darby chez Microsoft. Licences des logiciels Besoins relatifs à Microsoft Oui Communiquer avec SPC Communiquez avec Dawn Darby chez Microsoft Le mandat de SPC couvre-t-il ce besoin? Courriel 613-232-4684 l Approvisionnement de SPC NON Non et Assurance-logiciels

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE POUR PROGRAMME DE SOUTIEN POUR LA MISE EN MARCHÉ D ENREGISTREMENTS SONORES

LISTE DE CONTRÔLE POUR PROGRAMME DE SOUTIEN POUR LA MISE EN MARCHÉ D ENREGISTREMENTS SONORES LISTE DE CONTRÔLE POUR PROGRAMME DE SOUTIEN POUR LA MISE EN MARCHÉ D ENREGISTREMENTS SONORES Veuillez joindre à votre demande les documents suivants. L omission de joindre tous les documents requis peut

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

Demander un numéro d assurance sociale... C

Demander un numéro d assurance sociale... C Demander un numéro d assurance sociale... C Si vous êtes un citoyen canadien, un nouvel arrivant au pays ou un résident temporaire, vous avez besoin d un numéro d assurance sociale (NAS) pour travailler

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles

Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles Une vue d ensemble du Programme de crédit de taxes foncières agricoles en vigueur depuis le 1 er janvier 2007 Mars 2008 1 Plan du document Qu est-ce que le Programme de crédit de taxes foncières agricoles?

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

POLITIQUE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE DONS ET COMMANDITES Politique dons et commandites La Caisse entend jouer le rôle social qui lui est dévolu en appuyant concrètement des initiatives qui visent l amélioration du mieux-être collectif,

Plus en détail

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016

Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études. Guide 2015-2016 Présentation d une requête au comité d examen des demandes dérogatoires au regard de l aide financière aux études Guide 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Éducation, de l

Plus en détail

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO

CONSEIL SCOLAIRE PUBLIC DU GRAND NORD DE L ONTARIO Révisée (Comité LDC) : Page 1 de 7 A. Utilisation du téléphone cellulaire ou d un appareil de télécommunication sans fil pendant la conduite d un véhicule automobile 1.1. Chaque employé est tenu de respecter

Plus en détail

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux 16 septembre 2011 guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux Le présent cadre de gestion précise les règles d attribution du FDR à l égard du financement de projets

Plus en détail

Crédit Ford du Canada Limitée Énoncé d'engagement, politique et programme d'accessibilité pour l'ontario

Crédit Ford du Canada Limitée Énoncé d'engagement, politique et programme d'accessibilité pour l'ontario Crédit Ford du Canada Limitée Énoncé d'engagement, politique et programme d'accessibilité pour l'ontario Énoncé d'engagement La Loi sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (la «Loi»)

Plus en détail

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Le 22 février 2008 Services de transformation des activités (STA)

Plus en détail

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales.

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales. TABLE DE CONCERTATION SUR LES PROBLÉMATIQUES DE CRISES SOCIALES DANS LES COMMUNAUTÉS DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC TERMES DE RÉFÉRENCE INTRODUCTION La Table de concertation est le résultat d un partenariat

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016

DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 DEMANDE DE SOUTIEN POUR L ENTRETIEN D UNE INFRASTRUCTURE COMMUNE RÉSEAU DE RECHERCHE EN SANTÉ DE LA VISION DU FRQS Concours 2015-2016 Objectif Le but du programme des infrastructures communes est d offrir

Plus en détail

Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre un projet-jeunesse

Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre un projet-jeunesse Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre ET VOUS, QUE FERIEZ-VOUS AVEC 25 000 $? Au sujet des comités Présents pour les jeunes Composés de dirigeants locaux de la Banque Nationale, d intervenants

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme

Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme Grille d auto-évaluation Cette grille d auto-évaluation a pour objectifs : d améliorer la prestation touristique des entreprises agrotouristiques;

Plus en détail

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016)

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) à l intention des centres de formation professionnelle Document révisé le 19 mars 2015 Introduction

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DU FORMULAIRE DE DEMANDE DE PARTICIPATION FINANCIÈRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DU FORMULAIRE DE DEMANDE DE PARTICIPATION FINANCIÈRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DU FORMULAIRE DE DEMANDE DE PARTICIPATION FINANCIÈRE TABLE DES MATIÈRES LE CQRDA... 2 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE... 2 2. DESCRIPTION DÉTAILLÉE DU PROJET... 3 3. DESCRIPTION DU

Plus en détail

RÈGLEMENTS OFFICIELS DU CONCOURS «ET SI VOTRE PROJET D AMÉNAGEMENT VOUS FAISAIT GAGNER 10 000 $ EN ARGENT?»

RÈGLEMENTS OFFICIELS DU CONCOURS «ET SI VOTRE PROJET D AMÉNAGEMENT VOUS FAISAIT GAGNER 10 000 $ EN ARGENT?» RÈGLEMENTS OFFICIELS DU CONCOURS «ET SI VOTRE PROJET D AMÉNAGEMENT VOUS FAISAIT GAGNER 10 000 $ EN ARGENT?» CE CONCOURS S'ADRESSE AUX RÉSIDENTS DU QUÉBEC RESPECTANT LES CONDITIONS DE PARTICIPATION INDIQUÉES

Plus en détail

Formulaire de l adhérent

Formulaire de l adhérent Formulaire de l adhérent Programme de reconnaissance pour tous les évènements et activités du domaine des animaux de compagnie au Québec Formulaire de l adhérent du programme INFORMATIONS SUR LE PROMOTEUR

Plus en détail

Admissibilité à la retraite

Admissibilité à la retraite LA RETRAITE PROGRESSIVE LA RETRAITE Le présent document vous est transmis à titre informatif. Il ne constitue pas un outil de travail détaillé. De plus, le syndicat n offre pas le calcul de vos prestations

Plus en détail

Politique de financement des services collectifs

Politique de financement des services collectifs Politique de financement des services collectifs 1 Admissibilité des services collectifs aux aides du Réseau Agriconseils 1.1 Services collectifs: activité structurée, accessible à toutes les entreprises

Plus en détail

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) 17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Table des matières 1. MISSION DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)... 3 2. OBJECTIFS DU FONDS... 3 3. ENTREPRISES ADMISSIBLES...

Plus en détail

Geoffroy Ménard, agr.

Geoffroy Ménard, agr. Geoffroy Ménard, agr. Photo: IGA Projet réalisé dans le cadre du Programme d appui à la mise en marché des produits biologiques (volet 1) du Ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER :

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER : DEMANDE DE SERVICES JURIDIQUES PRO BONO (POUR ENTREPRISE, ORGANISME OU ASSOCIATION) CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE COMMENCER : DÉLAIS L examen de votre demande peut prendre au moins deux semaines. De

Plus en détail

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION Outil de collecte des données de roulage DATE : 28/10/2015 REFERENCE N VEH09-MOOVE-CDC3 1. INTERLOCUTEURS DU PROJET CHEF DE PROJET : Nom : Annie BRACQUEMOND Tél

Plus en détail

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Programme pilote Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Une initiative du Conseil des arts de Montréal et de Culture Montréal en collaboration avec le

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

Frais de déplacement Mécanisme de dépannage Entente FMOQ Tableau Aide-mémoire

Frais de déplacement Mécanisme de dépannage Entente FMOQ Tableau Aide-mémoire Acte (DP n o 1200) Obligation de facturer tous vos frais de déplacement sur une demande de paiement où vous facturez des services rendus à une personne assurée lors de votre séjour. En plus des informations

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

2. Résumé de la proposition Courte description de la proposition et de ses objectifs. (Au plus 300 mots)

2. Résumé de la proposition Courte description de la proposition et de ses objectifs. (Au plus 300 mots) PROGRAMME DU GOUVERNEMENT DU CANADA POUR L ANNÉE POLAIRE INTERNATIONALE GESTION DES DONNÉES Demande de propositions concernant les centres de rassemblement des données pour l API MODÈLE DE DEMANDE DE PROPOSITION

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : «CONDUITE DE LA MATERNITE EN ELEVAGE PORCIN» Dans le cadre du Plan de formation mutualisé interentreprises du FAFSEA Région : Haute Normandie

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES 1 CADRE GÉNÉRAL 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL Centre visuel s est doté d une politique. Elle prévoit spécifiquement que Centre visuel doit contribuer au dynamisme

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 Cadre de gestion Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 1. Mise en contexte L Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 (ci-après désignée par L ENTENTE) est le fruit d un long

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Une stratégie éducative L alternance travail-études (ATE) est une stratégie éducative comportant des sessions où

Plus en détail

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016 Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes Guide d attribution des subventions 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

2014-2015 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE FONDS DE PÉDAGOGIE UNIVERSITAIRE VICE-RECTORAT À L'ENSEIGNEMENT ET À LA RECHERCHE

2014-2015 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE FONDS DE PÉDAGOGIE UNIVERSITAIRE VICE-RECTORAT À L'ENSEIGNEMENT ET À LA RECHERCHE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE FONDS DE PÉDAGOGIE UNIVERSITAIRE 2014-2015 VICE-RECTORAT À L'ENSEIGNEMENT ET À LA RECHERCHE *Dans ce document, le genre masculin est utilisé à titre épicène.

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES

LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME DE FINANCEMENT POUR LA PRODUCTION D ENREGISTREMENTS SONORES Ce programme a pour objectif de soutenir la production manitobaine d enregistrements sonores culturellement importants

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION BUT POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION En vue de répondre à ses besoins et de développer les compétences particulières des salariés, le Collège fournit à tous ses salariés les possibilités réelles

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

A l attention des Organismes de Formation

A l attention des Organismes de Formation ACTIONS COLLECTIVES PLAN ANTI-CRISE ACTIONS COLLECTIVES A l attention des Organismes de Formation Actions collectives au profit des entreprises dans le cadre du plan anti-crise 2009/2010 Les actions de

Plus en détail

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu 20 juin 2008 Introduction Return to care (RTC) est une initiative spécifique

Plus en détail

Vous souhaitez vous inscrire à la formation E-Commerce à titre particulier,

Vous souhaitez vous inscrire à la formation E-Commerce à titre particulier, Formation E-COMMERCE Dossier d inscription Vous souhaitez vous inscrire à la formation E-Commerce à titre particulier, vous trouverez dans ce dossier les documents suivant : Le protocole individuel de

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES ACHATS HOSPITALIERS DE BASSE-NORMANDIE

CHARTE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES ACHATS HOSPITALIERS DE BASSE-NORMANDIE CHARTE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES ACHATS HOSPITALIERS PREAMBULE Hébergée par le portail www.crihan.fr et www.media-projets.fr, la plateforme des achats hospitaliers de Basse-Normandie est : - un

Plus en détail